<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00264
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 17, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00264

Full Text
JLUZDII 177 f rIER 1008


ANNEE, N 266


J


QUOTIDIEN


ABOIEUISINTS

PAR gois Una Gourde DA&VANCIE
DfrARTRUMI'M & ZIt &JIGR;
vrisL 4d pos tsuonMs.


Dwucrzua:
C16emezxt MIagloite,

REDACTION-ADMINISTRATION
45, RVs ROVi, 45.


E NUMao 10 cENTMMEs.

Los avuasemout s rwa: do in. at do zS do chaque
moa est sa pysaes d'avasco
Lw ameuser Iw lm e mo asm@ot "aronls.


Pour tout ce qui concern 'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.


1Rf AT rQ~ X ~fHTS ^rament domninicain est encore A ni mon
ITC liinible avis, dii d l'infusioa du sawnl
ClU, ORtIEUyX RATIPPROC-HEMENTS [fricain.
II est malheureuseinent arrive que
les hasards de I'dducation, joints
Cette sc6ne d'extrene lubricite re- desaflaires Marocainesactuelles, a q ceu de la naissance. ont noyi cette
levee a Saint-Louis, on peut en ren- fait la longdvitC du Maroc. i gouttelette de sang africain dans un
contrer des masses de ce geore dans Ceux qui suivent attentivement les tot dpravant de civilisation espagno-
no campaguies, plus encore dans nos tL'avaux de la science social peuvent le qui nous console de ce que nous
banlieues, et inmrne dans nos villes : alors se faire une idee de la solution avons pu emprunter de la civilisation
pour ma part, je les'ai.relevtes assez batarde que la politique europdenne franaise.
souvent pour ne pas les considered actuelle essaie d'apporter a la ques-
comme de d6plorables exceptions, tion africaine, don't I'affaire marocai- II y a don sur ce cpite de
L'observateur que j'ai cit n'a pu ne 'est qu'un episode. It est vrai que danse,- le lecteur peut le voir,- un
s'observr au spectacle du i6ndai- 'Espagne semble relegu6e au second cot4 common entire Espagnols, Afro-
que quadrille, d avoir la vision des plan dans intervention de nos jours, Anmricains, Haitiens et Dominicains;
Scoquetteries prd cisesr des fandangos la France ayant rclamne la prioritH mais pour cos derniers, nons avons
d'Espagnet et des a dhsanchements dans la I: ,wrcli des 6v6aements; un sujet de consolation : c'est que
desOpuld-Naels et de leurs imitatri- m:ais je peise, avec l'crivain queje nos milieux inferienis seuls o1frent,
ces. ued rapprochement est lus imi i- viens de citer, que I'ceuvre A fair qui dans leurs bals, le spectacle de lu-
toriquement raustcheilimnti e p est toute die ovation social que ricite qni endeuille I'Ame de.l'obser-
toriqemenst ui-mlime. de coI(iUiot politique.- ne peut ~tre vateur ; tandis quie des spectateurs
tre pens lu-meme. efficacement mneiie par une commu- dignes de foi m'ont afirim6 que la so-'
La proximity de I'Espagn e avec le naut,.- et la conference internatio- ci t, la bourgeoisie dominicaine,
continent africain et son contact di- nale d'Algdsiras n'est pas autre cho- sans pourlant pousser le tableau jus-
rect et permanent avec ce continent se,-et par a la pire des communau- qu'au lubrique, dans la meringue
r6alis6 par 1'intermediaire de tribus te uiie communautd de nations se avec une mimique voluptueuse et
arabes, Oternels trafiquants de I'ex- jalousant et s'lpiant le. unes les au- sensuelle faite pour frapper I'etran-
clavage, n'a certainement pas peu con- tres. Mais ne nous cartons pas de ger de stupefaction.
tribune attirer I'attention des Espa- notre sujet.
gols, ainsi d'ailleurs que celle des J'ai voulu montier comment une
Portugais, plutot du c6te du midi que soci6te djai vouee aux plaisirs et por- Le MATIN continue de
celui du nord. Le midi de I'Europe, tde naturellecment par son tempera-
on le sail, a 616 le lieu d'61ection, le ment do c6l6 de l'enervement et de mail la s'rie de ses re-
berceau consacr6 de la mentality lati- IabAtardissemient, est peu dssignee A t s stionnel-
ne, tandis que le nord, grAce a la jouer le i6'e facteur de progress. Je V61atilO S sellsallonlel
Transformation op6r6e par la nature roi trouver dans ce temp~ramert Is. NOUS COmlenCe-
de sea lieux sur le caractere des peu- it dans le voisinage du continent afr- 1i-
ples qui y nt diig6 leurs migrations, cain cette communaute piquante de rons par la publication
ebt plus spucialement marqu par le ere, tre Espagnolset Afro-Am6-
caratere particulariste : la Franc- ricains, relev e dans la chor6graphie de la ire lettre de M. A.
eule pourrait suffire en donner un particuliire que nous avons vue. u C6 d'A-
remnple par la difference nettement J ne puis, A ce sujet, ne pas me Firmin aU Charge d'At-
narqu6e entire les Francais du Nord rappeler a reflexion chappde a fires de France, A pro
et ceux du; Midi. spectateur s6rieux, un soir de projec- ir,
Or, un ensemble parliculier de tions cin6matographiques et la vue individ a
procoapations ont, je viens de le rep- d'un tableau repr6sentant un ballot es- p des l dividus ax-
Peler, aoIlicit6 I'Espagne & se ml1er pagnol: ,Voyez donc ces mouvements quels le droit d'asilea-
des choses int6reasant le continentI oeftniu6s et nonchAlants ; voilA, (a
noir, et un pareil contact ne pouvait ee aux youx, la principle cause de Vait et6 aceCrd e 1890.
qu'6tre prdjudiciable A l'aveoir d'une la d6cadance espagnole !
re q1,, & un moment donnd, a pu On peut, A ce point de vue, et soit -
P~s der le monde et ledominer, mais dit en passant.- imagine le genre Pri6re daviser 'administra-
qui- l6s 6v nements historiques l'ont d'infrioritd social qui r6sulte, poured
61n d6daontr6-- n'avait qu'une force nos voisins de I'Est, de la combinai- tion do la moindre irr6gulariS6
d'epanaion factice. La decadence es- son ds types africain et espagnol. Je dans le service du a MATINS
PW eeaidepuislonaempsconstat6e veu dire tout de suite, este afin qu'il y solt de suite rm-
Sewt eme cette cadence, afflr- i m'en epliquer A ce sujet une antre
W M. a~bSdl d'AzbniSb S propose fois, que 1, cote r~6itant da tempe-6i'd. 1


ETATS-UNIS ET IAPON

Declarations de S. E.
M. Kurino
.Albassadeur du lapon 'Pas

S. E. M. Kurino, ambassadcur du Japon
i Paris, a fait A un rCdacteur de I',.Agen-e
Fournier les declarations suivantes relative-
ment au bruit qui a couru d'une tension
dans les rapports du Japon et des(Etats-Unis :
-Le gouvernement du mikado a dans
la politique pacifique du president Roose-
velt une confiance trop absolue pour don-
ner credit aux intentions belliqueuses qu'-
un grand nombre de journaux attrihuent
au gouvernement de Washington.
a Le raid naval, A propos duquel il est
Kait tant de bruit, n'est pas de nature A
nous inquieter. Nous I'interpretons plut6t
come une manifestation equivalente A
un appel de credit en vue d'augmenter le
nombre des unites de la flotte amricaine.
La division des escadres devra montrer, en
effet, la n&cessitd d'un enforcement dans
les eaux du Pacifique et de l'Atlantique.
Telle est, A mon avis, I'explication qu'il
convient de donner aux pretendues dispo-
sitions hostiles que prennent les Ameri-
cains. D'ailleurs, si nous recherc.hions la
cause de ces a preparatits belliqueux ,,
nous ne la trouverions pas.
-Comment expliquer la reunion ac-
tuelle de trois adjudants gendraux a
Washington ?
Cette nouvelle est-elle bien exacte ?
Le terrain de la politique extrieure n'est
pas le seul qui motive les pol6miques. II
Faut tenir compete de certain intcrets fi-
nanciers et industries qui tendent a fair
grosir d6mesur6ment des incidents sans
portCe
-Et les Philippines ?
-Les Philippines que le Japon convoi-
te, n'es-ce pas ? C'est une fable Deja, nous
avons dmeati ceute hypothcse. J'ajoute-
rai que les Pilippines, qui ne rapponent
quc pen dq chose aux Americains. ne se-
raient pas plus productive si lles chan-
geaient de pavilop. Les mmes charges
nous iecom brawat, sans augmentation de
bin#fice. Don lais~ous les Philippines. II
ne doit pa en Cire quarion.
Jle aR ois a asnjp d4e ,oafit. Un
pgt6 W rtJwJ d eti Ines de:x pays.


j


_ -C I


1


L~ ---- ---~E~r ~


L_ __ _r


_


mmm


FOIRT-AU-PRINCE (mirrs)






La question de l'6limination des Japonais
dams leas tablisscmen:s scolaires califor-
aliens- question qui cat pu \ son here
amener quelque incident- doit Ctre con-
sddrde comme reglie. Les craintes qmc
peut 6ouver Ilopinion publique MO
done a lument injustifi&s. J'en prd
pour tdmoin la politique pacifique du pt
sident Roosevelt
-Vous tes optimist, Excellence...
-Tout A fait optimist. Je vous donne
rendez-vous dans trois mois. Les dv6f-
ments justifieront pleinement alors les de-
clarations que je vous fais aujourd'hui.
Echo de Paris
S -.. --


Dermere Heure.

Son Excellence le Pre-
sident de la RBepulique
vient de prendre la de-
cision de reliever de ses
Ioncliois M. H. Pauleus
Sannon, Secr6laire d'E-
tat des Relations Exte-
rieures.
A plus tard d'autres de-
tails.
__ i I* I I .


Boite aux Lettres

Les Cayes, le 8 Fdrvrier 1908
Monsieur CLEumrT MAGLO!RE
Directeur du t Matin t
Port-au-Prince.
Mon cher Directeur.


Hier matin, le Commandant de l'Arron-
dissement des Cayes a convoqua les fonc-
tionnaires et les citoyens A l'H6tel Com-
munal, pour entendre lecture d'une adresse
de felicitations que l'Arrondissement des
Cayes envoie a S. E. lePresident d'Haiti au
sujet du triomphe du Gouvernement sur
I'insurrection.
InopiC6ment, j'ai pris la parole etj'ai pro-
clamE les sentiments don't vous me savez
animne envets notre grand Chef d'Etat.
Dans la chaleur de l'improvisation, il parait
que j'ai touch mon audttoire qui m'a vi-
vement applaud ; c'est qu'il suffit 6ouvent
pour 0re eloquent de dire la virite, de la
dgger des voiles don't la passion se plait
A la couvrir et de la fire resplendir a tous
(elqou'un a di : il faut plus de courage
que d'esprit pour penser just ; si je me
wanted de quelque chose, c'est d'avoir le cou-
rage de mes convictions, le courage de les
p.%csme et d'en montrer le foodement
as er a cem qu'il peut m'en cotter
Loin de vouloir garder mes' sentiments
dnas mao coor, j'ai le regret de n'avoir
Spader qu'A one panic e la population
ys cest a o te la i popul.ion que
j'IvalS voa dire ces paroles, jIa 0is roulu
mAI eafer ma voix, agrandit le cercl
doe =s udters, et c'est lac e de as Rd-
puble q Je voulai faire l'elge da
Cet pourquoi j'ai e-ayd de fixer moo
Icoars, de le recomiruire u hasard de
M- .aet, ana de vows demader do le
pbirs daas Iss cmoon du MutLu.
J ------at -toS daw aolAbm-r,
*M -VIA*


RUN 8UIGNI3MENTS



DU
SIRMItAIRE cOLLEC-G St-MAiTIAL
DIaAWCHwI 16 Fivium
Baronaktre i mijii 76; /-I


Tmpratureminimum
Temprat uremimum


I820r


Noyenne diurnede la temperature ;,3,9
Le cicl tris clair toute la matinee, s'est
charge pendant I'aprks-midi de cirro-stra-
tus venant de WSW.
Couronne lunaire A 6 h. du soir.
Le baromnire a legerement baiss6 pen-
dat 1l'aprcs-midi.
R. BALTENWECK
Ordre du Jour
CYRIAQUE CIlLESTIN,
Geinral d division aux armies e la t'R
publique, Aide-de--camp honoraire de S. E.
le President d'Haiti, S'crdtaire d Etat de la
G;erre et dc l I Marine, Delegud du Gouver-
nem,et pour la pacification de l'.Artibonite.
Considtant que dans le movement in-
surrectionnel F'irmin-Jean-Jumeau du tI
lanvicr dernier, beaucoup d'individus ac-
Luellement caches n'ont et6 qu'entrainds
Pxa l'in:in'idation uu dsJournes d. la voie
droite surla f'i despropagandes de l'autcur
du tnouvement et d ses complices ;
Considtrant que le Chef de l'Etat, dans
son haut esprit de gen4rosit6 et de man-
suetude veut bien dtendre A ces individus
la measure de climence qui a etd prise en
faveur de certain individus qui s'taient
rdfugies dans les divers Consula's e:ablis
aux Gonaives et A St-Marc et qui ont etd
renvoyds hors de cause ;
Considerant que, seuls, les instigateurs,
organist' urs de la rebellion et chef de co-
lonne A son service doicent subir action
'de la loi;
Conform6ment aux instructions du Gou-
vernement ; invite tous les individus qui
n'ont 6te qu'entrainms dans le movement
insurre:tionnel Firmin-Jtaa-Jumeau sans
y avoir pris part comme instigateurs ou
organisateurs de la rebellion o.i chef de
coloUne fa son service A rcgagaer leur do-
micile et A se livrer cn toute quietude A
leurs occupations habituelles, le moment
actuel devant plut6t 6tre consacre au tra-
vail.
Sont excepts de cette measure, les chefs
de band, les membres de comit&s insur-
rectionnels et les agents principanx de l'in-
surrection.
Donn au Gonaives,le 14 Fdvrier 19o8.
C. CALmasm.
Candtdats au 8eat
Contmemeslt'avis do Magmrat com-
munal insure au Yonitew offp l-, le college
Electondral ssL ratm smSU i mati, dix
heures, A J H6tel Comminal.
Apre la forndtmon d4iareas, compose
des 61eeaura Q arles bour, Manasse
St-Forn Cotin et Emile na l'awsm-
bl redMa 'dEeo des candidate
au SCnat pour arrodissement de Port-au-
Priac".
Oat etE di successivement : Alexandre
LHavo.e,Charles Desravines, Gendral Char-
let, Dr Lespinase et C. 1ebovrs.

Npmo avos appri la mort de Mr P A.,
Rom-n. d6cede, ce martin, A ) heurcs,da
S) "me a3nade.


I Se e tnrailles auront lieu domain matii
S* 7l hwres, a I'Eglise M tropolitaine.
MNo condoldances A la famille.
Sooi6t6 Frangaise de Secours
MUtuels et de Blet1 aisance
Les Membres de la Socidet Frangcise de
Secours Mutuels et de Bienfatnce soni
prids d'assister aux fniraitles de PAUL Ro-
osLvm, ancient vice president de k Saocx&, dd-
cddc ce martin, A ; heures.
.'enterrement aura lieu demiin mating
8 heures.
Le convoi partira de la maison de Mr
Eugene Robefin, ( Petit-four ) A c6: de la
Pharmacie Saint-Louis, pour se rendre a
I'Eglise Cathedrale.
Le 'Prdsident, F. CHiRIEZ.
.Association des Anciennes
Elves de Ste Rose de Lima
Nous avons I'honneir de rappeler aux
Membres Actits de I'Association. tant de
Port au-Prince que des autres points de la
RUpublique que 1'Assemble G6enrale est
proche, et que toutes les dispositions se-
ront prises pour qu'elle ait lieu au mnois d
Mai come de coutume ; qu'il scrait bien,
pour iviter tout retard ou toute contrarie-
t6, quc les dils membres actifs vcrsassent d&.,
maintcnant lcurs cotisations, Afin de per-
mettre au Conseil de fire face aux dipen-
ses que nCcessite I'Assemxblie G~nrale et
tux ditffrents secours ;\ donner aux men-
bres necessiteux.
Dans I'sperance que notre requcte sera
prise en consideration. nous vous prions
de croire i notre sincere amiti6 et vous
envoyons notre s.dut fratcrntl.
Lz Prisidente, Mme CHARLES DESRAVINES
Lt S',etaire, LucE ARCHtI ILAY.
N. B. II est rappeld que les 'Dames d'bon-
neur nes 'nt astrentes aucune costisatin.
Port-au-Prince, ie 17 Fevrier 19o8.
Nomination
Mr ELIE I'OLYNICE MAURICE, Licencie en
Droit, vient d'etre commission Substi-
tut du Commissaire du Gouvernemert pre
le Tribunal Civil de Jacmel.
Nos compliments.



louilleles Etranigercs


Dernieres D6p6ches
VIEMME.- Une note officieuse paret 2au-
jourd'huid6clare que 1'Autriche ne fait au-
cone objection iA a construction d'une ligne
de chemin de fer qui relierait I'Adriatique
ao Danube car le ddveloppement des voices
ferries en Turquie ne pourrait que favori-
ser l'expansion 6conomique de l'Auriche
et aider A maintenir la tranquillity cn Ma-
cedoine.
Cette declaration amicale A I'etgtrd de la
Rnssie est considdrie come on acte di-
plomatique destine i calmer l'irritation de
cette poasance.
WASHwrNGT.- Le. Department d'Etat
compete sonmettre tas. prochainment ao
S.nat les sept nom eaosta tra6s d'arbitrage
qui remplaceut ceux pdcddema.eat codcts
avC I'Angeterre, la France, 1e Ponrogl,
la Suisse, I'Allemgn, I'talie et I'E
goe et ratifies par cette Chambre le t t
vner 190o.
RlRUxULS Le comit6 interparleme.
tair de e pai a dEcidE de ae rduuir ette
annee a Berlin. L'empeur Guillaume re.
cevra les d6letues en audience.
V Vum.- e bruit court ici que le shah
de Perse a 6 td a dle.
ManDmn.- Ue comloiw de otromp. eMa
panels e.smsoddm p. r 04dal O 1


n rina, Gouverncurjdc Melilla a!occupd aujM
d'hui la ville de Morchica, ( Maroc ).
n 'a rencontri aucune resistance.
U Une note officidle fait remarquer
l'occupation de cette ville est pareame
,provisoire ct qu'c.le a 6te rendue nice
saire par le depart des troupes maocain
qui se sont rdfugides 1 Melilla.
MANCY 14.- Le directeur du jourj
a La Vie Sociale a vient d'etre condalm
A cinq ans de prison et 3000 francs d ame.
de pour insul:cs contre l'armCe et po0
avoir n'a.1gd les sold.as A la d6sobeissance
VALPARAIO 1 4,-L'" sadre cuiass6e an~
ricaine conmmandde par le contrc-armir!
Ev ns a passe au Va'paraiso cet aprts-midi
Elle continue son voyage vers le callao P
rou ; son pro.hain port d'aviet.
Toute la population de Valparaiso et des
milliers de personnel venues de t us les
coans du chili ont assisted au passage de l'es
c.dre. Celle-ci A changed des saluts avec
les navircs de guerre chiliens. Le Prsidern
Montts rait emnbarque a bord d'un crois.
.icur atin de voir de p'us prts le delile des
cuirass&s americains.
l siossE:. On apprend qu'une IIomb~
a c.e trouve sous la passerelle qui a servn
au dab.irquementdu roi dom Carlos le jour
dc I'assassin.t, uine dfectiositt de '.mu-
chc a prevtiiu l't\plosioin de l'engin.
L RImu:s ,i. Une dcpcche du cores-
pnildan: du Ti(mes T ) a Tanger di: Ue
I'attitudc e d I'AlI'cnm ne en ce-qui concer-
ne les ati.iri.sc marocaines a fortement de-
sappoi:tc le sultan Abd El Aziz; elle ajou-
te que cc souverain a l'intention de :fire
app I1 .ux Piuisances signataire de i'ac:e
d'A,-,esiras pour obtenir le retrait de trou-

MADRID i~.- La dcp&che ded Mlclii
annon;ant que les troupes espagnolts om
tei at:aquees par les marocains a produi:
unHe grande 5ansation dans les cercles poli-
tiqucs Une dcp&che oticicielle reque plus
tard dit que Ies troupes commands par
Ic general Marnia ont quittd hier Melilh
et qu ,'prcs avoir etd attaquts par les indi
genes elks ont occupy Marchica.
LONDRnis I -- Une dtpiche du corre-
po:)(lA: di' Tinmes :iT.hran dit qu'un
petit corps de troupes russes a pdentre sw
Ic territoire person mna' gr les nrotestations
des pr6poss d :s douanes ; cette d&piLe
ne parole pas d'un attentat contre la vie do
Shah.
BrftuLIN iS.- L'Allemagne a l'inten
tion d'appuyer I'Autriche dans la question
du chemin de fLr Je Sanjan; il est fort p0s
sible que les resultats de la r¢e visited
du roi de Grace a Vienne et des lon1
entretiens qu'il eut avec le baron d'A&
rental pendant la maladie de l'empereor
Fiancois-Joseph causent de nouvelles sur"
prises au minis&re des Affaires trangeres
de la Russie. La politique de I'AmtriLch
sort admirablement les vuesdel'Allemagnel
elle permit en outre A cette derniere de
rendre A son allibe les services qu'elle c
a recus A Alg6siras.
PARIS I1.- Le ballon allemand I
Tschould a qni devait fire one as:nsim
A Berlin a dchappe l'autre jour aux etffo
de 36 hommes pour le maintenir ; il a i
enlev6 par une bourrasque. Cet SccidJt
resemble en plus d'un point A ce9li 1
est arrive au gallon francais a Pattie .i.
a Tschould w a etC chasse dans la diectic
de la Silesie.
PARIS 15. On announce oflicielkcnr
qu'afin d'aider au r&tablissement de I'r
dre et la protection du commerce et ia
le des stranger, la Banque d'Etat de mr
roc a decide d'avancer 500.000 doooal I
sultan Abd El Aziz. Cette some t
tinde au paiement de la sold d.ti
du maghzen en garrison damnset le.
Le government trnnCrs ahF k. Il


I ~-Y u -~ LEWWII~L~J ~M~ILI ~~Y- ~~ 1 rY r _






prj Mq grad bifet sur Ia pacifcation
d .- La Ldgation persane
igw mquo Ie Shah a 6tc assassin, aocun
I o'a sist 6a t recu de TChdran.
T ao .- M. T. MiwaoLk, conillUer
e r.I'sbamde japonaise A Washington a
6 rppele; ii sera remplacd par M. K.
alrs remplissant actuellement Its fonc-
ios TParis.
tOIU.VLLEO3LANS I$. Un cyclone
pe iter .ur les Etats-Unis de Texas
,t de Mis'ispi eta ra6 presque totalement
es villages de Nosville.
Da As (Texas ) i$.- Le cyclone
jui s'es abatta hier sor Tyler a ras x2
ilcas, Taisanp cinq victims, six person-
ies out 6t gAveO.nct bletses.
p0oarHAND I .- Le voilier a Emily
Red a venant de Newcastle N. S. W a
orst hier A I'embouchure de la rivibre
hlekim engloutissant 7 personnel de son
quipagc, six personnel oat 6t.saauves.
PA u.- Rente franaise : 97.10
Le Conseil de cabinet s'est runi cc ma-
im ao minister de l'lnteri or, sous la
iidJence de M. Clemenceau. II s'entre-
mt de l'imp6t sur le revenue et examine
s diverse 6ventualit6s pouvant se pro-
line. Le Ministre des Finances fut charge
'itervenir dans le ddbat.
Hier A Ia Chambre, M. Ribot jermina
a disconrs.
La Chambre commenca ensuite la dis-
smion de l'interpellation de M. Charpen-
ier sur les measures que compete prendre le
:mvernement pour hater I'adoption ddfi-
itive de la loi sur les retraites ouvr:res.
a site de la discussion a 6t: rcnvoy~& A
rmadndi prochain.
Le Senat continue la discussion sur la
rise des transports. La suite de la discus-
iea mt renvoyie A mardi.
la gjenral de division n disponibilit6,
ITMsscd dans le cadre de tiserve.
1M. Grown s'est rendu A Poitiers ou ii y
Ia aes grand nombre de malides et il
'isa lts casernements et l'h6pital mili-
i .
Le contre-torpilleur a Hache a 6t: lan-
ce martin A Toulon ; I'op6iation a par
ie a t rdussi.

AVIS
Je soussign, Peseur a I'Expor-
ion A la Douane de ce Port, fais sa-
oirau public et au Commrer'ce qu'A
artit du 15 dta couraltje nesigne
ai plus Normil Colas, mais P. Augus
wve Colas avec le nu~me paraphe.
Jacinel, le 12 fdvrier 1908.
NORMIL COLAS

Villa-IllusionC


MIEL D'AVRIL
P6tion-Ville
J. B. W. FRANCIS
EN VENTE: 40, RUE FtROU,
Port au-Prince.
LA MASON
Dessens & Maugey
10, Rue des Piliers-de-TarllUe
BORDEAUX (FRANCE )
Offre ses nombreux clients d'Hai-
un stock considerable de marchan-
aes de premier choix, a un prix de-
sot toule concurrence.
Pour tous les renselsnements s'a-
IS.erF & M. Head Booheur ( AOEsT )
Port-ao-Prnoe.


Aunx Caycs, 5 F-vcie 19j08i,
Miousieur
JosEVph von JENNEY
Fabricant, -A cordeur (h 'Piapioi et
d'orguecs.
Nous cet'Irlijnis pie vouIs avez rt'l
pztiA et accud6 nos pianos A home
par fr it satrisf action.
[Is .,iaiet nt mangds par les vet's Eo e
:116C."lis"It! t' til-r dans- un mauvaisi~ tltm
qua4(I vt)IS vez pris L'er)gagemilt-iit
de les I~parer.


Apr es la reparation ils
me des Pianos neufs.


etaient con-


Comlinc c'est une bonno occasion
po)u: t:Ous les pt.osscsseur I1,, P'iano,
In) is vous recornnarnldmis 4 c`Ix oui
I i i -paration et l'acorm-agoe des leaits.
Xwl-; vous Ctiso(ns iw(\;
eti rvtonniiks(HI-qIne v'-is '-h-; autiste.
S'a;IVis que vOil s nun; aN''.,z enIvoys
el. VIAt v oi det c. tu.-4 tUi ngrl ld
att public de lproltlen 1.'vo!r.- l'-icnt-
t* l'.
C.)fl M [a~llehimc1, hini -a Lod~ I iMio, .'
Arla~ul Sttild,-r, Mn'al ;. 1,Ili N 'p)tt l&,
Vv.o F -,zVvo 1I1'tiv.-r, V%,(- lritu:ird
hiall, Vvt A. Uiuwii, Str'urs de St Joi-
sepli de Cluny, Antoirm Forrur, LIuc
Labastille.


30 fours seuleiieil



AU PUBLIC !


-- UE ..ZN


Si vous voulez iouer de votre piano avec plaisir et qile le s n de l'irs-
trument soit agrdable et doux, appelez
Mr. Joseph von JENNEY
DE NEW-YORK
Le spcHialiste populaire et bi.c coinm, le renomm,; accordenir, rcparateur 't /.'
flbricant de Pianos et d'Orgues da New Yo k et de :la (l ivr'e, (iqi, s-r la d-
manie de plusieurs persrounes s'eat d6cid( a visitor I'in~tlc'.:s. e population / ,
Port-au-Prince et A lni offrir rIn services de sa profe-ssion. /, v

On Ia Irouvera A l'H6tel Bellevue o il ne s/journera quele tcmps .,
necessaire A liver les travaux qui lui ,eront conflis.
Ce p6cialiste, expert en son art, Ltab!i & New-York, Nos 81. 87. 89 /
1256me rue, depuis 1888 ; et A la Havana aat Prado, Nos 95, 97 depis
188, a une ratique de beaicoup d'annees ce qui garantit et reconmmrnin-
de son travail. ..---
Mr. Joseph vN JENNEY dispoae d'un materiel pour '-.7--- -
accorderet r p)ar.r les ifanos qui vaut au mhfis P. 2 000 '',
dollars.
II eat I'unique sp4cialiste reparatlr et fabricant doe
pianos actuellemerit en Ihaiti. -, = .v


25 'an *d~e;pdriewe el d pralipese
-- Toul ke travaux' garayslis pour ciiaq a1..
Les pianos acoordtfs garanlis podt


Conditions Sp6ciales


Toutes les commands rescues dans les trois pre-
mier. joura a partir de cette date, pour r4paratious de
pianos, d'orgume etc, bAniflcieront d'une reduction de 10 o/. sur les
prix que Mr voN JENNEY demand d'ordinaire cases clients.


1 ,i aIt.


Occasion exceptionnelle

I liquidation d'Articles
ET
OLTIILS POUR LX CORIONNERIE
D)iversessortes de lpeatix, lastiques,
fir~a its, wi'illets. clous, etc.; un grand
a-sortiment doI tfrmes: stitcialeunent
(I A /Infrcs An6rjicabiels don't la com-
(114 r est iirwcorttistable, et tout ati-
re aeccs;S;oi re liou la cordonInriee.
Port-a Priniiico, I Ft-vrier 1908.
G. A. BERTOLINI
147, Rue, Ipublicaine, 14 7.


Profitez de I'occasion


Mr. Jh. on JrNNIY fera une visit annuelle dans les principles villes oil il pourra computer 100 aboneds ;fi
pl.s, pour es r~p m .eslst raooord dne 'Pianos.- Si dans cotle ville il trouve une trentaine de aoscript urs, il vi-
siter Port-au-PM.ce vne folks par an come il fait & Cuba of il a 800 abonns. -- Mr. J. JENNEY ne reviendra led
quo s'll peat computer d'avance sur on certain nombra d'abonnrs, parce qua son temps est tres pris.
4 ode v yage 4 mole de d ijoor A New-York 4 moi A la Havane Toate I'annee occupy.
NOTE.- Mr von JENNEY ne visitera aucune famille, sans qu'an prida'able il ait 6ul averti par telephone ou
par un ordre 6erit et signa.- Les addresses n4oessaires doivent etre indiquees avec la dernibre precision.
Mr. von Jenney rpfoit des commands de pianos. Il fournil les mzrques les plus renomm6es. II est agent de :
TIlE VON JENNEY STANLEY Piano mfg. Co N.Y. TIE VAN JENNEY PLAYER Piano Co N. Y.
STEINWAY & SONS NEW-YORK THE BAYER Piano Co NEW-YORK
THE BARCKHOFF CHURCH ORGAN Co Pomoray Opio
Port-au-Prince, 10 F6vrier 1908.
The von J nney Stanley mfg. Co. New-York et la Havane.
Pour plus amples renseignement s'adresser A Mr. Jenney, Il6tel Bellevue, Tl6ephone No 220.
N. B.- Les Piano- et Orgues sont examines GRATIS.
Tous les travaux doivent 6tre pay6s en or ou en paper avec le chan-
ge au taux du Jour.


I '~ ~I ~ I I I)





rra nchx en ernt

A L'tLtGANCE
D. FERRARI,
Pabrioant de ohaussures,
Porte A la connaissance du public,
particulibrement de ses nombreux cli-
eats de la C6te et de la Capitale, que
l'4tahlissement a un stock incalcula-
ble de chanaapres pour homes,
tempes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6 l'offre de cinq pour ceut
sur 'achat en gros ( 5 0/0 ) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'tabhlssement so charge de fair
preadre des measures & domicile.
rw S : Soie, aictitude, pouauatUli
43, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-Au-PImNCB (HAITI)
N--


DOCTEUR
ANCIEN


A. CARIES
ASSISTANT


EN MEDICINE ET EN CHIRURGIE
DE LA POLYCLINIQUE-PEAN
SPICIALITIS : VOICES RESPIRATOIRES


ET
MALADIE DES ENFANTS.
Consultations : 7 d 9 h. et 2 d


hrs


123, Rue du Peuple, 123.
C a m I
Chapmir :
Mohapeaux1
Chapeaux I
PAIULI DR PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ


JOSE SAN MILLAN
L~oifaeur artiste, qui vient avec le
c--lm d'un chapelier remarquable,
LJda mTESTAR, d'installer une
PMA IQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Safoe de Coiffure du Louvre
Pour tons les goats et pour toutes
leS bnaum*.

IE tel-.lt estarix e t
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIM8 DE L'ETAT. )
Service bien organis6.- Repas
A la carte. cuisine excellence.
PRoPRlitrAR : JOSmrH DESRIVItRE
0- -
Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installee A
I'Ecole des Arts et M6tiers, ancienne-
mat Maison Centrale, sous la raison
sociale de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
tees a rIonneur d'informer le public
qull trouvera en son dep6t un bon
stock d chapeaux de paille suprieurs
orant satisfaire les gotls les plus
iLilee; malgr6ce advantages elle
met ae cbapeaux en vent A. un pril
modiue defiant touted concurrence.
La fbrique informed en outre le pu-
blic quelle emt la seale qui en confec-
tionne A Port-au-Prince et ce, avec le
oocours d'ouvreree venues expres-
emeamt de 'IEtranger.
La tbriqe rpr aussi touted sor-
aM PYO ~O~pI


M aison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L HODELIN
Ancient membre de a Soce4 Philan-
thropique des mattres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd.
tofles diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulilrement A sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglaise et
Amdricaine de la dernimre perfection.
La mason confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6e
dolmans, tuniqueo, habits car-
rds. etc eto, de tos grader.


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et detail,- de cbausspres en
tous genres pour
HOMMxS, FxMMES, ENFAxTS
Les commands des commeroants
de l'interieur pourront 6tre ex6cutdes
dans une semaine & peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PoRT-AU-PRIMNn ( HIn )

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRES
EN DAP6T, POUR LA VENTI


EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted
commandos, tant ici
Province.


des
qu'en


Formes A homes; 616gantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Dernire
mode de Paris ) et le pluscommode:
chaussures pour enfants confection-
nees avec des Peaux de routes nuances
d'une selection et dur6e irreprocha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pates et liquids
Pour chaussures de toutes nuances.

LA PHARMACIES
Emmanuel Alexandre
88, RUE D8S MIRACLs, 88,
Se recornmande pour l'ex6cution
prompted e exact des ordonnances A
o'lmporte qu'elle here du jour et do
la nuit.
Drogueries, Spi8alites phar-
maoeuttiqu-aeztrmement fral&hMs.
1a CoMIeamm AM I


Sacs vides!..


Sacs videst,


Entrepot General des Grandes fabriques
DE CALCUTTA INDEX ) DUNKERQUE (FRANCE) Tr DUNDEE (ANotGLza


SACS sp6ciaux pour


Cafes tri6s


Caf6s ordinaires
Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balls de 400 s
depuis 20 centimes or jusqu'A 30 centimes or pour la grandeur ri
libre 65x110 centimetres.
Poids de 1 3/4 livres jusqu'A 2 1/2 livres.
Sacs sur modules et sur types des acheteurs.
Prix A forfait pour livraisons mensuelles francs port de debarquemtnt
si on le desire, Droits pays.
Conditions avantagenses.


S'adresser &


JULES LAVILLE


AGENT ET DIPOSITAIRE GtNIRAL


TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince


PREPARATION


DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEUII


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHA USSURES COMME SUIT:

Chevreau glao6: Boutonn6 et Lac6 pour Hommes et Damus 10 ( DiJ
a a Recommandd. 10 (Dirgpl
Verni et oouleurs: 1 a Recommand e 12 (doeusw
PouR ENFAMT: . . . 6 six (IN


Hamburg American Line

AVIS
Nouvel Itin6raire du steamer PREASIDENT en vigvm
6 partir du mois de Fevrier 1908.


St Thomas..... ..-...... le 3
San Juan de Porto Rico...-...... 4
San Pedro de Macoris.... 6
Santo Domingo.......................... 8
A z u a ..................... .. ............... ...... .... ... .. 9
Jacmel. ...... .. ..I..
Aux Cayes............ ....." 12
Port-au-Prince..... -... 13
Kingston ..... ...... .. .......... ......" i
Port-au-Prince...... ...... .... ........ 17
Aux Cayes ... ...................... ... 19
Jacmel. -.--.......... -........ -" 21
Santo Domingo....-........-..... ... ..." 23
San Pedro de acoris.... ...2....
SanJuan de Porto Rico.... 2
St Thomas............ ............ ...... 26


cheque


('


4'


mois.






6
*<


Excelleao occasion de voyages pour New-York via Kingston par ce bt$m
Lee p. -sgers trouveront ear cette ligne tout le contort qu'ils peuvent
rer en dehors d'une economic notable sur lee prix de passages par los
mere prtant directement d'ici pour Kingston.
Its trouveront A Kingston communication avec lee superbes seamers
Wilhem August *, v Prinz Sigismnnds, c Prinz Joachin a, a Prinz Eitel-I
drich a, steamers qui peuvent facilement rivaliser d'elegance et de o
avec les plus grands steamers trans-atlantiques.
Port-au-Prince, le 10 F6vrier 1908.
G. Keitel & Co,
AGEOSTS


_ __ __ I