<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00259
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 11, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00259

Full Text

j A1NEE, N 261 PORT-AU-PRINCE (AIT r) MARDI, 11 FEVRIER 1908.














QUOTIDIEN

U RIMI IIITS : Dumcnirt LE NUMERO 10 CENTI .

PAR mois Une Gourde D'A.VANOEK C6t~,'e xt a ,Ierl.oire,
SLes abonements partner du iet. et da 5s de chsque

DtMAXTNr rWrm taa an BDACTION-ADMINISTRATION mois et sont payables d'aance
wras d pete *- eo 45, RVs ROVX, 45. Le aanusocrl Intas ur on mB m seast pa rolte.
.--- ah- --
Pour tout oe qui Oonoern 1'AdministrmUton du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.
SUN' A plus tard, procdda A dcs verifications d'ef-
SCU RSRL I tets publics.
DES par cette Commission, se trouve le contre-
Bon No 1654 mis le 8 F6vrier r888, en
Nous allonsbient6t 6tablir, en nous -- faveur du Supdrieur du Petit S miinairc
basant sur des pii2es et documents, WASHINGTON. 23 On croit que tout O B I 5 0 1W College Saint-Martial, c'est-A-dire a une
toute la responsabilitL et laperfidiedu l'difice qui servait de base aux complots date anttrieure au 30 Scptembrc 1889!! !
mnuvais haitien qui, en deux aventu- rivolutionnaires qui de temps A autre 6cla- La loi dtant formelle, I'erreur de la
res criminelles, ensang'anta le pays. tent A Haiti et A Saint-Domingue vient d'e- Un important Rapport Commission ne saurait redonner de valour
e leer verr. la trame de cete tre renvers6 par I'arrestation d'un Corse, -- un effet qui n'en avait plus et le contre-
l gubre comdie qui se joua dans dunom deGiorda, accuse d'avoir fabrique Port-a-Prince, le 7 janvier 1908. Bon N" 1654 doit ctre annulS.
'Artabonite t se rendra cpt des de faux billets de banquet Ce n'et qu'au- Les contre-Bons No 1875, 3222. 2350,
monstrueuses fcelles rnise n iourd'hui que l'oo a covert 'importan- 235 et 2352 ont td emis pour frais im-
vmonsrueuse n cc de ce prie op6reC landi A NIewYork. LE COMMISSAIRESPACIAL DU GOUVERNEMENT pr4us de dCpartements ministdriels. Est-il
Depuis lors, on a dcouvert que le pri jPIs LA BANQUE NATIONALE D'HAITI. besoinde fire remarquerquecescontre-Bons
L'exactitude du mot de Paul Adam sonnier est un des principaux promoters Au Secretaire d'Etat 'au Dpartenent i des Fi- n'6taient pas des etffts ndgociables et ne
r.sumant toute I'histoire d'lHaiti un Ides rvolutions qui ont clatE a Hadi et At nuances et du Commerce. pouvaent en aucun cas se trouver dans le
siecle d'operettes sanglantes, a voulu St-Domingue. M.Giordani est I'ami intime er le te commerce, qu'ils n'avaientde valeurqu'en-
6tre prouvee par le G-' F:rmin et cet- des chefs rdvolutionnaires des deux rpu- Monsieur le ecr re dtar, tre les mains des payeurs et au cas seule-
te fois-ci encore, c'esl aux I1rangers bliques et on dit que depuis plusieurs an- lPoursuivant mon travail d'dpuration du .ent oi les ddpenses prevues au Budget
v6reux que s'adressrent los r volu- nies il est le principal agent aux Etats- compete contre-Bons a afin d'6tablir le deviendraient ndcessaires. II est arrive ce-
tionnaires pour faire trioaphe r leurs Unis des gen6raux rivolutionnaires Firmin chiffre rbellement du par I'Etat Haitien au 3 I pendant que des payeurs ou des Ministres
protitb extravagant. et imenez. DWcembre 19o6 pour soldes restisimpaycs, peu scrupuleux ont estime que la n6cessit6
Ah L'tranger cyniue au sens mo- n mce temps que des agents du ser- j'ai ea reliever encore une certain quan- de ces depenses ne s'6tant point faith sen-
ral ererti, aventurier sans ran- vice secret du gouvernement federal fai- tit6 d'effets qui, A mon sens, ne doivent tir, c'dtait a eux et non A l'Etat A en reti-
deur et sans dignity don't tous lesa ient cette arrestation, d'autres opraient pas continue A figure Jans les lives de rer profit et b6ndfice et c'est ainsi que les
mauvais coups no sont dpa encores a saie de 2.ooo fusils, e 2.ooo,000 de la Banque Nationale : lun deux parce que contre-Bons rcstis sans emploi furent ven-
flPauvais coups m n tieo encore ooo de'
connue, de quelles somnmes royals cartouches et de plus de P. i.ooo ooo en la loi I'a frsppd de forclusion; les autres dus par eux et sont actuellement en posses-
veux-tu encore etre gorge par cette faux billets de banque. Ils out .galement en raisons des motifs memes qui ontdonni sion de certaines maisons de la lace. Le
bonne petite patrie o ta vie pourrait decouvert dans la mason quo Giordani ha- lieu A leur emission. pays n'endossera pas la response iliti de
8'6couler came, honn6te et sourian- bita it, Brooklyn, des lettres en franais ci-inclus, veuillez trouver un itat inumC- ces malversations.
to? et en espanol iniquant que ce dernier ratify de ces contre-Hons don't 1'ensemble Les contre-bons No' 2481, 2482, 2484,
.tait le reprrsentaut des deux generaux r6- monte A 2486, 2487, 2532, 2534/2538, 2553, 2560
Pourquoi rves-tu de farouches ven- volutionnaires cites plus baut. On a main- or P. 12.271.12.1/3 et G. 67.560.41 2561, 2660/266, 2666/2673, 2676/2679
dtta o tu voleras notre or et pill- tenant la preuve qu ls aux billets qui ous a ur s de poli ou pourfrais
rais nos villes, aS nom de I as e eaot au pen isr qifos e ou pour frais
rais nos villes, au nom de la cause servaient au payment des insurg6s qui pr- tez ceux de... 121.944.41 545.084.8 extraordinaire du Departement de l'Inte-
maudite crdee par I'ambition et I'a- rent part a la revolution de 1902 A Haiti, indllquus dans ricur.
mour des honneurs ? avaient Ct fournis par Giordani. Environ ma lettre du Les m&mes observations faites pricidem-
Enfant prodigue du sang de ses P. t.ooo.ooo furent envoys A Haiti A 107 au Nov 78 ment s'appliquent A ces derniers effects ; le
compatriotea, sais la capacil6 d'une 'cette 6poque er onP roit que les 'ooo,ooo vous aurez en fait que des depenses privues au Budget
folie g6ndrese on .d'une hardiesse lie-' autres dollars trouv6s 1'autre jour A New- totalite.... or P 134.215.53 113 et G.612.644.99p n'ot p ts effectuiees, ne saurait tre
6e, Firmin appela I'6tranger la res- York avaint it fabriqus en mme temps A dr d de ttane du pay. popr I Eat, une cause de dette, au con-
Cousie pour ruiner plus vte o on pro- que les premiers. Los faux billets envoys PIermettez-moi Monsieur le Secretaire traire. J'artire votre attention special sur
pre pays. VoilA ce.que dira l'Histoire, A Halti en 1o2 .no furent pas employs, d Etat, de vous laire passer sous les yeux, les contre-Bons No' 2666 et 2561. Le
a grande juatici6re qui gonsacre lAs car la revolution veait de fipir quand its les divers contre-Bons quifont l'objet de ce' premier a et 6 mis le 'er Septembre 1902,
fails. i arrivrent A destination. Its rent alors d6- present rapport et de vous dire en peu de d'ordre de Monsieur d'Ennery, Membre
n r atta t g p ,~m Hti rmots pourquoi j'estime qu'ils doivent etre du Gouvernement Provisoire, charge du
nun attendant, tos ce gens venus8 Hmit des neuf personnel arretis a Haiti annuls. DOpartewent des Finances, pour la som-
Utra da faubourgs de leuya provinces, our avoir pris partA la revolution et A l'af- La loi du cer Aout 19oo dispose en son me de cinq cents gourdes. Le 29 Novem-
reatnges personnages d'ombres que re de comment on, sont des Corses, le article I que, sont dEclares nuls et ne bre de la meme annee, Monsieur Jdrome
lejeta le maquis untal etqui lormaient neuviAime ost on WIl. pouvant plus constituer aucun droit de Caillet, ar un avis inserd au Coniteur, No
Ia te.o d_ pr6par6 ), sont Wainte- ( Corrier des Etats-Unis. ) creance contre l'Etar, les effects publics 96, dclarait le dit contre-Bon nul pour
patent rnus. Cette fortune qu'ils de I mis antErieurement au 3o Septembre 1889 l'avoir adhirC, et le 13 DEcembre suivant,
de nraot rmaser dan les dcomlbres Pri6re d'avi. r 1'edmministra- et qui n'ont tda soumis A aucune des par dEpeche au NO 2631, Monsieur d'En-
o nta villes en flammes, est encore t opn 4( la moindroe i ularitt6 Commissions de verifications de 1887, 1889, nery ordonnait a la Banque de remeitre A
,dahs e service du ATIN. t189 et I895., Monsieur Caillet duplicaia de I'effet ega-
Nous gallons voir 1A tquca de iai- A qu'il y soit doe quite rqm6- La mome r oi prevoyait en son article 9 re. Les instructions du Deparement u-
sears d'expdlQtons. i. i on noavlle Coamiion, qui, inMituee rent saidves. Mafis voil qu'ajourd'hui le







primata du contre-Bon No 2666 se trouve
entire les mains de Monsieur Albert Miot
qui I'a soumis a ma verification 11 y a
done en circulation et primata et duplica-
ta du contre-Bon No 2666 ; le Gouverne-
inent, avise, prendra A leur regard les me-
sures qu'il jugera ncessaires.
Le second contre-Bon, celui au N" 2561,
figure dans mes lives avc un solde cr6-
diteur de P. 790.89 tandis que dans l'6tat
fourni par la Banque i! est port pour la
some de P. t.ooo La difference de P.
209.11 provient de ce que la Banque a
n6glig6 de passer ecritures pour autant
payer suivant depcche No 35o5 du to Mai
1902.
Le contre-Bon No 1864, imis le 5 F6-
vrier 19oo en faveur du Dipartement des
Finances pour frais de bureau mn'a 6 re-
mis par Monsieur Emm. Pasquet, votre
payeur actuel. Aucune difficult ne s'6leve-
ra A son sujet et il vous suffira de l'expe-
dier a la Banque avec ordre d'annuler.
Celui au N" 2489 a 16inis le 29 Mars
900oo en sold des fournitures de bureau
du Cabinet particulier du President Sam
tt du Conscil descs Secrtcairesd'Etat. Qu'u-
nc d4penscde parcillenature soit rest&c im-
payke, cela ne se concevrait pas si nous
n'avions la certitude qu'aucun dWbours
n'a eu lieu effectivement et que le centre
lion a dt6 dmis simplement pour ne pas
laisser sans emploi une valeur dijA vote
au Budget. Mais ce qui dbmontre bien
mieux le caract&re frauduleux du contre-
Bon, c'est que sur deux mille gourles, P.
2.oo0 ) montant de l'ordonnance drcss&c
pour les motifs ci-dessus, il n'a i.d paydi
que dix gourdes, just ce qu'il fallait pour
permettre I'6mission de I'etfet.
Le contre-Bon No 2457 a 6td 6mis pour
pavement d'articles commands l'6tranger
pour le service du Palais National. C'est 1A
encore un effect de pure faveur. Car, il n'est
pas possible d'admcttre que la grande Da-
me qui se cachait sous le norm d'emprunt
de Marie Saint-Vil, tiulaire du contre-Bon
aurait consent A faire a l'6tranger une
command de quatre mille dollars et
qu'ayant rempli son engagement vis-a-vis,
de 'Etat, ayant livr6 les articles, elle au- F
rait acceptc le modique avaloir de 20 dol-
lars sur 'ordonnance dressee en sa faveur 3
et A recevoir pour sold un contre-Bon de
3.980 dollars qui serait rest impay6 jus-
qu'c ce jour sans demarches ou r6clama- I
tions aucune de sa part.
Non, il n'y a pas de doute que le con-
tre-bon, No. 2 457, comme tous les au-
tres, ne reprCsente pas une creance sincere
et qu'il doit tre annul6.
Les contre-bons Nos. 2461 et 2462 pro-
viennent du scindage de celui au No 2414
don't e vous avais entretenu dans mon rap-
port du Novembre 1907, ils ont 6td at-
tribu6s a d'anciens membres de la Cham-
bre des Comptes qui n'y avaient aucnn
droit, au d6triment des Inspecteurs des Fi-
nances pour lesqnels leur valeur figure au
Budget de la R6qublique !
Le contre-bon No. 2541, Relations Ex-
terieures, de treize cents dollars, demontre
une fois de plus l'impudence avec laquel-
le nos finances ktaient mises en coupe r6-
glie.
En effect, d'apres les renseignements que
le payeur actuel de ce d6partement a bien
voulu me fournir, une valeur de douze
cents dollars avait dt payee par la Banque
sur recu tant pour paiement d'une recla-
mation diplomatique pr6sentee par le sieur
Hamman que pour impression du Livre
Bleu ( Affair Mezrgr ).
Plus rardd en r6gularisation de cette va-
leur sorti e la Caisse publique, deux or-
donnances furent amises pour la some to-
tale de deux mille cinq centsdollars. L'Etat
avait pay6 ce qu'il dealt, mait sa dette
fottante allait 6tr agmentsde de treia


cents dollars. Telle fut I'origine du contre-
bon No. 2541.
Le contre-bon No. 2454 de or P. I.453,
14 6mane de l'ordonnance No 23 du 30
Septembre 191o 6mise pour solde de re-
clamations trangeres en voice de r6glement.
D'apres mes renseignements, ii ne rest
plus a Iheu-e actuelle d'aflaire diploma-
tique A r6gler, remontant au 30 Septcm-
bre 19o0. Le contre-bon est done devenu
nul et il dolt etre annual en quelques mains
oit ii se retrouvra.
Le contre-bon No 2737 6mis pour frais
de tllgramnmes A l'Erranger du DWparte-
ment des Relations Exterieures pendant les
mois de Mai A Juin 1902 a 6tk d6posd at
Commissariat par le paveur actuel de cc
Department qui l'a trouve dans l.s Archi-
ves; il n'appartient donc A personnel et
l'Etat ne pouvant tre son propre crdancicr,
il vous appartient done de l'envoycr A la
Banque A fin d'annulation.
Le contre-bon No 2105 a iL dmnis pour
frais de police du Dlpartement des Rela-
tions Exterieures pendant le mois d'Avril
19oo Qui voudra croire que les fiais de
police de 1900, r6ellement effectues A I'E-
tranger, sent rests impayds jusqu'en 1908
sans reclamation de cefui qui aurait fait les
d6bours ndcessaires ?
Le contrebon No 2418 est aussi A annu-
ler, car emis sous la rubrique d'abonne-
ments aux journaux rangers, il devait ser-
vir plut>t A empocher des allocations bud-
g6taires n'ayant pas servi. D'ailleurs, I'E-
tat ne doit pas d'abonnements arri6res aux
journaux strangers et il les paie toujours
un mois d'avance au moins.
J'arrive enfin au dernier contre-bon No
25114 emis en solde du mandate No 1637,
Guerre, de quarante mille dollars.
En 1901, Monsieur Auguste Ahrendts,
sur la demand de Monsieur P. Faine, Sc-
cr6taire d'Etat des Finances, exscuta une
command de cinq mille fusils gras et
5oo.ooo cartouches qu';l livra au Dipar-
tement de la Guerre. La Banque Natio-
nale d'llaiti paya sur cette conuande la
some de vingt-six mille dollars, d'o:dre
du Dipartement des Finances et sur sim-
ples requs.
Par sa depeche du 9 Avril 1902 au No
307 Monsieur F;-ine expedia A la Banque
un mnandat de paiement No 1137, 6mis
en faveur du 'Dipartement de la Guerre pour
la some de quarante mille dollars avec
ordre de r6gulariser sur cette valeur, celle
de vingt-six mille pays pour les motifs
ci dessus indiqu6s et d'6mettre pour sold
trois contre-bons montant ensemble A or
P. 14,ooo. Mais il resort des renseigne-
ments que Monsieur Auguste Ahrendts
m'a fourni par lettre qu'il avait r6clame
en pavement de l'execution de la comman-
de de fusils et cartouches la some de or
P. 28.263,33 laquelle lui fut comptee.
Comme la command a dt execute pour
compete du D6partement de la Guerre, que
les orJonnance et mandate ont et dresses
en faveur du meme iDdpartement, il est
evident que ladiff6rence entire or P. 40.000
montant du mandate No 1137 tn or P.
28.263.33, cott effectif indiqu6 per .lon-
sieur Ahrendts, n'est pas due par 1'Etat et
que par consequent les contre-bons Nos.
2512. 2513 et 2514, 6mis en solde sont
purement et simplement nuls. Malheureu-
semcnt, les deux premiers contre-bons ont
dtc dejA pays et seul, celui au No. 2514
se trouve encore en circulation.
Mon enqutet s'arrete ici, Monsieur le
Secredtaire d'Etat.


II y a cependant encore nombre de con-
tre-bons ports sur 1'6tat fonrni par la Ban-
que qui me paraissent de provenance dou-
teuse et qui pourraient 6tre annul6s. Mais
mes pouvoirs ne sont pas assez 6tendus.
Ce ser le travail d'une Commission que
le Depanement des Finances pourra cons*


tituer pour parfaire, en la poussant plus A Le G6ndral LCon Gentil, I
fond, 1 enquete sommaire que j'ai faite au neral, ep replacement du
sujet des contre-bons signa'es dans mes phunse Jean-Joseph, dlu d6put ;
diff rents rapports; travail qui permettra Le commandant Justin Salgado,
au Gouvernementdc ddduire definitivement inspecteur general, A la place du
de la Dette publique totes ces valeurs qui dent, avec le grade de colonel;
y figurcnt indumcnt. Le commandant Augustin Bois,
Au surplus, en presence des nombreuses chet des chasseurs, en remplacement
irrigularit6s coinmises par la Banque et Gineral Justin Poitevien, appelk au
que la seule inspectiondu Compte ,contre- mandement de la Commune de l'
bons s a r6v6lees, cctte Commission de- hale;
vrait &tre aussi cliarge d'investiguer dans Le commandant Charles Vernet,
la comptabilitd general de I'Etablissement du 2' bataillon de I'artillerie.
qui faisait le service de notre Trcsorerie ; On 6de omirds sous-instructeor
A n'cn pas douter lle trouvera a reliever ditTrents corps : le commandant
d'autres erreurs prijudiciables a rEnat. rMion'Nitfola, le -apitaine Benjamida
En tout cas, on peut des maintenant lieutenants Delienne et Alerte.
censtater que si le Gouvernement n'avait -T'ous nos compliments.
pas cherche par toui les movens en son RENSEIGNEMENTS
pouvoir a dbrouiller ce chaos, la R6pu-
blique etait expose i payet des sommes METIOROLOGIQU|
qu'elle n'a jamais viritablemnknt d'iee.
Quoique peuvent penser ceux qui gc- O l aervatoir.


nent la politique d nonntetCe si neureuse-
ment inaugur&e par le G6enral Nord Alexis
pour faire entrer dans la Caisse publique
tout ce qu'clle a indument pays ou pour
I'empcchcr de payer tout ce qu'elle ne doit
pas, le Pays tout entier ne peut qu'y ap-
plaudir.
Pour moi, m'in;pirant des sentiments
OlevCs du President, cheque fois que l'oc-
casion s'est presented, j'ai tlchli, dans la
measure du possible, de le seconder dans
ses vues et de l'aider dans l'ceuvre qu'il a
ent reprise.
Veuillez agrder, Monsieur le Secretaire
d'E'at, lIs assurances de ma considerardon
distingude.
TIMto- Li:S LAFONTANT.
----




Promotions
Ies promotions suivantes out e ope-
rdes dimnuche matin dans la Garde du
Gouvcrnement :


DU
;UMINAIRE COLLEGE St-NARTI
Lc\n10 io RVitEa


Barometre a midi
( .


764 '/


Tempdraturemaimum11094

Moyenne diurne de la temperature 41
Ciel trcs clair le martin; nuageux i
pOs-midi.
Direction gen6rale des nuages : SE.
Vers 8 h du soir quelques eclairs au
Couronne lunaire.
Le barometre A peu pros station
dans la journ6e est descend assez
ment pendant la nuit.
R. BALTENWECI
Correspondanc e
Cayes, le 7 F6vrier 1908.
Mon cher Directeur,
Ce martin, la a Colombine a est ail
avec le G6neral Marc Derenoncourt n
Giboziens. L'effet a 6t6 superbe et c'ea
devoir pour moi de vous le signaler.


11am bourg Atmerican Line


AVIS
Nouvelle Itindraire du steamer a PBRESIDENT a n viguil
partir du mois de F6vrier 1908.


St hom as .. ............le 3
San Juan de Porto Rico. ...... .* 4
San Pedro de Macoris... 6
Santo Dom ingo..... ..... .............. 8
A z u a .................... ..... .....
Jacmel "-,-,'
Jacm el. ......... .. ........................ 2.(
Aux Cayes... .. .. 12
Port au-Prince..... t 13
Kingston...... .. ... ....." s
Port-au-Prince...... ...
Aux Cayes... .... .. ... ...... 19
Jacmel. ..... .
Santo Domingo.... ... 23
San Pedro de Macoris.. .. .. 4
San Juan de Porto Rico.. 26
St Thomas... 26


chaque
c6
64


64
d
da
cc
ca
"


"



mois.
'4




*r

6(
4'
'4
'4


66

49
<


Excellent occasion de voyages pour New-York via Kingston par ce o
Ies passages trouveront sur cette line tout le confort qu'ils peuvel
rer ent dehors dutie 6conomie notable sur les prix de pasafges par le
mers partant directement d'ici pour Kingston
II trouveront a Kingston communication avec les superbessteamers
\Vilhnem August *, Prinz Sigismund*, a Prinz Joachin r, Prinz Eitl
driclh steamers qui peuvent facilement rivaliser d'"legance et de o
avec les plus grands steamers trans-atlantiques.
Port-au-Prince, le 10 FBvrier 1908.

G. Keitel & Co,
AGENTS.


I ~I ~I I I I I ---


mo


I






Toute population dtait dejA convo-
qu9e 1 iltel Communal par le GCAnral
Pavrol,'commandant de cet arrondissement.
Mr Charles Moravii, de6lgu~ des Finan-
es, aprts avoir, lu l'adresse de filicita-
lions des Cayes A Son Exc. Ic President
d'Haiti, pronon;a un remarquable discourse
ui souleva l'auditoire tant par la sincirit4
des terms que par sa tournure d'une viri-
able eloquence.
M. Moravia fut vritablement beau dans
cttte circonstance et ses paroles a I'adresse
do Gouvernement et di President Nord
sortaient du coeur. Aussi fut-il frne6tique-
ment applaud.
A bient6t, mon cher Directeur et bien
cordialement.
CORRF SPONDANT



Nouvelles Etragneres


Dernieres


Ddpeches


PARIS 9. Dans le monde politique, la
rincipalc question du jour est encore cel-
e du Maroc qui vient d'entrer dans une
nouvelle phase par suite du retour des
troupes fran;aises a Settat d'oi elles out
dilog6 les troupes de Moulai Hafid qui
s'avancaient vcrs Casab'anca. C'est la pre-
miere prise de contact des troupes fran;ai-
ses avec l'armre du pretendant au tr6ne du
Maroc. Cette occupation indique que le
gouvernement frangais n'est pas prkt de
reconnaitre les ,.retentions de ce der-
nier.
SAIST-PETERSBOURG 9. Les relations
entire la Russie et la Turquie prennent un
aspect alarmant par la violation du terri-
toire persan par les troupes turques et
leur mobilisation en Arrnenie. Le gouver-
nement russe a d6cidd d'exdcuter une for-
midable demonstration militaire sur la fron-
tiere persanne. 11 a dans ce but mobilise
soixrnte mille homes de troupes choi-
sies qui vont agir avec rapidity de facon
i intimider les turcs par cet important de-
ploiement de forces.
PARIS 9. Le mncmorial diplomatiqne
declare que les bruits r&eemment ripandus
sur l'assassinat du Taar sont le rsultat de
la decouverte par l'imperatrice d'une lettre
place sous le lit de son fils et annonqant
bue l'empereur et le grand duc heritier
itaient condamnes A mort. Dix sept bonm-
bes relies entire elles par de3 fils electriques
out 6et trouvees dans diverse parties du
palais imperial.
MADRID 9.- Les journaux de cette ville
aunoncent que sur la demand du gou-
vernement portugais, lc vicomte Ccrlio
do Amaral, ancien mcmbre de la Chain-
bre des d6putes portugaise a &t~ arritd au
moment ou ii franchissait la frontifre es-
pagnole. On dit que le viconmte est un
ues complices des assassins du roi Don
Carlos et de son fils le prince Louis Phi-
lPriAats 9.- Le bruit court encore dans
les circles bien iuformrs que le prince de
Radolin, l'ambassadeur d'Allemagne va
bient6t etre rappele.
SAiCOo (tIndo-Chine).- Une division
naval japonaise compose de trois croi-
seurs est attendue ici cette semaine ; elle
yrestera trois jours pendant lesquels des
tes seront organisbei en son honneur.

A Vendre
A L'IMPRIMERIE C. MAGLOIRiE
Di s reproductions du grand tableau
hto rique de A. Madiou : Un episode
do la bataille de VertiUres.
Prix : P. 2


30 ours seuleCment



AU PUBLIC!


Si vous voulez jouer de votre piano avec plaisir et que le s3n de l'ins-
trument soit agreable et doux, appelez
Mr. Joseph von JENNEY
DE NEW-YORK
Le specialiste populaire et bien connu, le renomm6 accordeur, rdparateur et
fabricant de Pianos et d'Orgues da New-York et de la Ilavane, qiii, sur la de-
mande de plusieurs personnel s'est decide A visiter I'int6ressante population de .
Port-au-Prince et A lui offrir les services de sa profession.
On le trouvera A l'H6tel Bellevue oft il ne sdjournera quele temps
n6iessaire A livrer les travaux qui lui seiont conlies.
Ce spdcialiste, expert en son art, etabli A New-York, No, 85, 87, 89 ,
125eme rue, depuis 1888 ; et a la liAvane au Prado, Nos 95, 97 depuis
1889, a une pratique de beaucoup d'anndes ce qui garantit et recommaina-
de son travail.-
Mr. Joseph vJN JENNEY dispose d'un inatlriel pour
accorderet rdparer les pianos qui vaut au moins P. 2.000 .---.
dollars.
11 est l'unique sp6cialiste reparateur et fabricant de
pianos actuellement en Haiti. -



Q.5 ans #/eaperience el de pratiquce
Tous les Lravaux 1,arantis pour cinq
Les piatios ac.-ordJs garazntis


di4.8.
P1)011'


S it


1 (tlit.


Conditions Speciales


Toutes les commands rescues dans les trois pre-
mier. jours A partir de cette date, pour r6paratious de
pianos, d'orgues etc, b6nificieront d'une reduction de 10 o, sur les
prix que Mr VON JENNEY demand d'ordinaire A ses clients.


Profitez de l'occasion


Mr. Jh. von JENNEY fera une visit annuelle dans les principles villes oit il pourra coiiiptr 10)0 alboins ou
plus, pour les reparations el l'accord des 'Pianos.-- Si dans cette ville il trouve une trentaine de ~ouc,.ripteurs, il vi-
sitera Port-au-Prince une fois par an comme il fait A Cuba of il a 800 abonnes. Mr. J. JEI:NNEIY ne reviendra ici
que s'il peut computer d'avance sur un certain nombrA d'abonnds, parce que sor temps est trt'--; pris.
4 mois de voyage 4 mois de sdjour A New-York 4 mois A la Havane Toute I'aninee oe 'ip ..
NOTE.- Mr von JENNEY ne visitera aucune famille, sans qu'aut prealable il ait '4t' avelli ();ar 1:l.'l,'ione on
par un ordre dcrit et signe.- Lea addresses n6cessaires doivent etre indiqudes avec la derl ntr-c pr(icisioi.
Mr. von Jenney refoit des commander de pianos. It fournit l.s marqucs les pluI reomn Il e.e a:e',ii e :
THE VON JENNEY STANLEY Piano mfg. Co N.Y. THE VAN JEINNEY PLAYER Iiano Co N. V
STEINWAY & SONS NEW-YOQK THE BAYER Piano Co N W-YOl~ K
THE BARCKHOFF CHURCH ORGAN Co Ponoray Opio
Port-au-Prince, 10 FIvri.-r .1908.
The von Jinney Stanley mfg. (.o. New-York et la Ilavane.
-gCm Pour plus ample renseignement s'adrcsser A Mr. Jenney, ll6tel Bellevue, 'Tleplhione No 220.
N. B.- Les Pianos et Orgues sont examines GRATIS.
Tous les travaux doivent 6tre pays en or ou en paper avec le chan-


au taux du Jour.


Comme c'eat une bonne occasion
pour tous lea possesseurs do Piano,
nous vous recominandons A eux pour
la reparation et I'accordage des laurs.
Nous vous faisons nos compliments
et reconnaissons que vous etcs artiste.
'/avis que voui nous avez envoy
etait viai et c'est un grand advantage
au public de profiter de votre pr6sen-
ce.
Dme Malherbe Pressoir,P. labastille,
C. Mallebranche, Mme Ledan, Mile A.
Artaud, Seilder, Strohm, Jh Neptune,
Vve Fage, Vve Beuyer, Vve Edouard
Hall, Vve A. Brown, Soeurs de St Jo-
eeph de Cluny, Antoine Ferrer, Luc
Labastille.


ge


Aux Cayes, 5 Ftvrier 1908.
Monsieur
JosEPH von JENNEY
Fabricant, .A4-cordeur de 'PianoI et
d'orgues.
Nous certiflons que vous avez re-
par6 et accord nos pianos A notre
parfaite satisfaction.
Ils 6taient mang6e par lea vers et le
mecanisne 6tait dans un mauvais etat
uand vous avez pris I'engagement
e lea rdparer.
Apes laI reparation iLI 6taient com-
me des Pianos neofs.


Occasion exceptionnelle

Liquidation d'Articles
;T
OUT1LS POUR LA COIl)ONNEIIE
Diversessortes de peaux, dlastiques,
tirants, ceillets, clous, etc; un grand
assortment de formes: spacialement
des formes Amdricaines don't la com-
modit6 est incontestable, et tout au-
tre acccssoire pour la cordonnerie.
Port-au Plince, 4 Fdvrier 1908.
G. A. BERTOLINI
147, Rue Republicaine, 747.


c I


I I




-~ ~~ I_____ Ii --~- I .


fEranichxem ena.t

A L'ELEGANCE
I). FERIRARI,
Fabricant de chaussures,
Porte A la couniiaissance du public,
patic:ulibl'eilient do ses inumbl'uxe cli-
ents de la C6tu et de la Capitale, que
I'6tablisseuient a un stock incalcula-
ble do chaussures pour hommnes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6 l'offre de cinq pour ceui
sur l'achat en gros (5 0/0) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'btablissement se charge de fair
preudre des measures A domicile.
TIoufours : Soin, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PoRT-AU-PRImNC (HAITI)


DOCTEUR
ANCIENT


A. CARIES
ASSISTANT


EN MEDICINE ET EN CH(IIlUItGIE
DE LA PoLYCLINIQUE-IPAN
SPI'(:lAL'I'TES : VOIEs iESPIRATOIRES
ET
MALADIES DES ENFANTS.
(onsultalions : 7 d 9 h. et 2 d 4 hrs
123, Rue du Peuple, 123.

Chapeaux
Chapeaux I
Chapeaux l !
FAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUItEZ CHEZ

JO()S SAN MILLAN
Le ceoilteur artiste, qui vient avec le
COicuurs d'uii cliapelier remarquable,
Ml. JAIME TESTAH, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tuus los goits ot pour toutes
les bourses.

H Ei tel-LFT estaxuranrt
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organis6.- Repas
a la carte. cuisine excellent.
PIOPHII-rAIR : JosaEP DESRIVIiRE

Fabrique de chapeaux
La l:abli'lque de cliapeaux installete A
l'Ecole des Arts et M&tiers, ancienne-
ment Maisoun Centiale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a I'ioiineur d'infornmer le public
qu'il trouvera en son dep6t un bon
stock de chapeaux de paille superieurs
pouvant satisfaire les goits les plus
difticiles; malgrt' ces avantages elle
met ses chapeaux en vente a un prix
modique defiant toute concurrence.
La abrique informed en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionue a Port-au-Prince et ce, avec le
concourse d'ouvrieres venues expres-
smient de l'Etrauger.
La fabrique r6pare aussi toutes sor-
tea de chapeaux. Bon march excep-
t a.lo.


; TROUVERA
A l'mrprimerie C. Magloire
Les Billets de la Loterie
DE L'ECOLE DES SCIENCES
APPLIQUES
Tiraqle (du 5 Janvier 1908, dffinilive-
meait fi.e au ler Mars prochain.
Prix du Billet : 4 gourdes
I'n Quart de Billet : I Gourde.
LISTE DES LOTS GAGNANTS:


1
'2

57)
100
1 j


gross
lots
lots
lots
lots
lots


lot de
de
do
de
de
de


500)
100
50
10


Changement


G. 1.000
1.000
500
1.000
1 000


d'adresse


Tibere Zephirin Bell
Fabricant de chaussures
Av.ise ses noiiibreux clients qu'il a
transftdr~ son 6tallissement dans la
Iue 'iremasse, taCade Nord de la
Place de la Croix-des-Bossales.
SPeCIALIT] :
PANTOUFLES MULES

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en d-
p6t un grand stock,- pour la vented
en gros et detail,- de chaussures on
tous genres pour
HOMES, FEMMrS, ENFANTS
Les commands des commercauts
de I'intdrieur pourrout etre ex6cut6es
daus u.e semaine A peu pr6s.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCK ( IAIITI)
LA

Meilleure Farine
du Monde
Celle qui done le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et
le plus l6ger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Wasbburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Frn. CASTFR &. Reordsantat o


*| OCULISTES!..
VERRES BLANCS, BLrUS, PUMtS,
JAUNsS, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, aICON-
VEXES, PARISCOPIQUES CONCAVES, Pt-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNES, PUMts, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques, concave
et convexes.
Assortiment d'axes compete.
Ches A. DE MATTIS.


S


PON

-4
g

...


Prdolits Hygieniques our la T'l



' CRIME II5MI, Am
, POUD RE- iv R nmara at
SAVOR __mowon"_m_
S.smu 6.k ubul.rXMmIU 41d 9w litres


"_-__ adoucit I'4piderme anqudl i
donne une souplesse et aj
LA loutd incomparable en lui
S1muniquant son d6licieox a
fum. Elle conserve l'eclat et la fralcheur du teint, car elle est souver*
centre le hale, les piqires d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible,I
LA [ Ii reate, impalpable, prdl
LA ll|l specialement pour les penm
nes qui veulent avoir un l
i r6prochable ; son parfum delicat, son velout6 ont contribu6 a fair ilei
la Favorite dEs Poudres de Toilette.
__ base de Crmre Simo
r Ipaprd selon les prinll
7LE: gles plus scrupuleux de 'h
posside A un certain
toutes les qualities bienfaisantes et prdservatrices de la Cr6me Simon ;i
est particulierement recommand6 pour la Toilette des enfants et pour LI
dames don't la peau est delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti
la Metotropole
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de rEtat, 93


TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince


PREPARATION


DES PEAUX


DE VINGT-QUATRE (24) COULEUM


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHA USSURES COME SUIT:


Chevreau glac6; Boutonu6 et La


Verni et couleurs: <
PouR EnANTS: .


. I


ce pour Hommes et Dames 10 ( Dix g4
4 a Recommandde 10 (Dix g 0
a RecommandJe 12 (doe u
.. . 6 i (0"


"1 -T --,s


Cordonnerie Nouvelle


G.


B. PETOIA ET
143, GRAND'RUE.


SEPE
143


PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURMS Wi TOUS GoNRES
EN D*P6T, POUR LA VENTE
rN-GROS sr O*TAIL.
Execution prompt des
commandos tant ici qu'en
Province.
Formes a homes; 6legantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Dernire
n.ode de Paris ) et le pluscommode:
chaussures pour enfants confection-
nees avec desPeaux de toutes nuances
d'une selection et dur6e irr6procha-
bles, t des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquides
Pour chauuvr de touie mmnc s..


Maison F. BRUNsI.
195 GRAND'RUE 195
Dirigde par

L. HODELM
Ancien eimbre de I S.aW PMO A
thropique desu maUtrms UaApes 1 .f
Vient de rocevoir un grand cbhosi
toffes diagonal, casimir alpaca,
to, cheviote pour deuil, etc, I coM
de particuli recent i sa cldath~ f
belle collection de coupes de
de gilets de fantaisie et de piq1l
touted beauty.
Sp6oialit de Costumes d*
ces.- Coupe re p Angai
Amdricaine de la derni re
La maison confectionpe au d
tumes militaires, habitS
dolmans t, fUiqu hita-s
r6. *to eto, do eOu gn.