<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00252
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 3, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00252

Full Text
LUNDI, 3 FIEVRIER 1908.


QUOTIDIEN


ABOMHBINITS : DIMCTTr LE NUMERO 0 CENTIMES.

PAR MOIS Une Gourde D'AVANCE Cl6ment aerag1oire,
Les abonnements patent da xer. et da I5 de chaqcu

DiPARTKMWrTq & ]TRlAGQn ; REDACTION-ADMINISTRATION moist et sent payables d'avance
rrals de posts on su. 45, RUB ROUX, 45. Lee manuscritsl tnr6e on mon OD *oat pa remis.

Pour tout ce qui concerned 'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roax on Bonne-Foi.

COM EI PLS M Iar tout ce que j'ai dit ore~6dem- bd l'un nid non loin de 1-I. Elle r par-
mnent, on conoit qu'il n'y a pas de tissait 6galement ses marques d'affec-
place pour les taiblesses, les ddfail- tion parmi la troupe disparate de ses
--- lances, encore moins les scandales ; pio'egds et permettait de bonne gr:ce
Ju moins, autrement qu'a titre d'ex- aux poussins de lui picoter le nez et
Aprs tout ce que nous avons vu parle plus haut de I'hostilitd entire les ceptions. les yeux. L rsque les poussins devenus
ar I'iiindpendance feminine dans les sexes. C'est pourquoi, a la pdriode des grands se sauvaient, la bonne belle-mrn'-
ociet s anglo-saxonnes, sur la natu- Reportons-nous dans le monde an- fiancailles et quelque longue que soit re se donnait une peine infinie pour
e de cet'e inudpendance et ses veri- glo-saxon ou les n6cessit6s et une cette pdriode, les futures marids n'ont les ramenerchaque jour et les mettre
ables origines, nous pouvons corn- conception different du travail n'au- aucune peine a s'abstenir de a briser en soretd ; a force de les porter et
rendie ais6ment que de teller cr6a- torisent plus la jeune fillle voir, en les vitres a, et c'est p'urquoi le miel transport er, elle leur denuda comple-
ures pensent A vivre autrement que chacun de ceux qui I'approchent, un des lunes anglo-saxonn-s se savoure tement le cou sans que, heureusement,
our le marriage qui, pour elles, nest mari possible, ni le jeuno homine a toujours sons l'abri prbservatif des leur santu partt en souffrir sensibla-
as une tin, mais un dv6nement corn- esp6'er pouvoir s'amuser de la crd- alc6ves bien vitr6es. ment.
me an auire, quelque chose, par con- dulita et des faux espoirs du sexe fai- h ,l l,,, Mile Johanna Balz a vu aussi un chat
eqient, qui peut on non survenir ble ( le mot n'est just que chez les A qui s'dlait fait le protecleur de cinq
ans presque rien deranger du genre Latins ), ct vous vous expliquerez poussins don't la mnre avait peri par ac-
'existence anterieur. cettequestion formulee par Paul Bour- Ut i t cident.Les petits emplum6s secachaient
Les oiigines de cette independence get dans %on carnet de notes; A ous lui et 11 les rchauffait avec une
out nous I'avots vu, masculines, quelle heure aime-t-on? A quelle heu- lZ log DBUiUO grande sollicitude.
our ainsi dire car cc qui la rend re pense-t-on ? A quelle here est-on Le faith contraire n'est pas non plus
possiblee et la facility, c'est le respect un hominin enlin, rien qu'un home, -- tres rare. Une revue anglo-amn6ricaine
u m2iae et son acceptation du travail comme le criait le vieux Faust, et pas Au moment ou se dessine partout un ea cite un cas tres net. Une poule
la maniire de la loi commune, une machine A travail et a mouve- movement colossal vers la mutua- ayant echoud dans sa tentative d'incu-
Je viens de dire que le marriage sur- meant ? 0 lit6, il n'est peut-6tre pas inutile de baton avait dd abandonner son nitl.
ient dans la vie de la jeune file an Vous vous expliqueiez surlout le constater que le principle meme en rd- PrOs de celui-ci, une chatte avait mis
lo saxonne come un evenement sang-froid etle discernementjudicieux side chez quelques animaux. bas et la poule se prit d'affection pour
susceptible de ne pas ddranger grand apporte par les jeunes gens des deux Le cas le plus net est celui od I'on les petits quadrupkdes. Un jour que la
ho-e dans son existence ant6rieur. sexes avant de se decider de s'accep- voit des parents adopter des enfants meru ,lait all6e aux provisions, laissant
apercois deux consequences impor- ter r6ciproquement pour mari et'd'animaux strangers mnme a leur IA sa prog6niture, la poule arriva et
antes de cette conception de 1'union femme : on peut dire que la socidete propre esp6ce et les soigner avec au- s'iistalla siirles chats, les abritant sous
onjugale. anglo-saxonne trouve dans sa menta- taut de sollicitude que les leurs. El ses ailes. Pendant quelques jours, ce
La premiere est ce que j'appellerai lit6 une soupape qui en're inman- I'on peut meme dire qu'a cet guard, la fut une lutte eitre la poule et la chatte:
absence d'hostilit6 entire les sexes. quablement en jeu dans tous les cas mutuality des betes d6passe certaine- celle-cin'arrivait qu'avec pine, et apres
ans les soci6lts latines, od nous 6le- oi l'acuilt des sentiments est suscep- meant la n6tre. une bataille assez vive, a gagner son
ons nos filles pour le marriage et ni tible ailleurs de produire l'emballe- Qu'y a-t-il, par example, deplusetran- nid pour allaiter les jeunes. Mais elle
irr6alisation de cet Bvenement est ment et le dosequilibre. Le sentiment ge que de voir des chattes adopter se fatigue bientot de ce combat et elle
edoutde ou acceptee come une im- passe alors au travers de nombreux des... poussins ? Le faith a cependant abandonna la parties, laissant la poule
ortante deception, la contention des 'ribles avant de se r6soudre en ma- tdc constatd A diverse reprises, notam- maitresse du champ de bataille. Le rd-
ispositions mutuelles vers ce but riage, et le marriage lui-meme est ex- ment par Bichner. Au moulin d'Eben- sultat, d'ailleurs, fut disastreux, car la
principal crde dans les rapports des clusivement une affaire de conveyance better, pr6s de Hildburghausen, vivait poule ne put naturellement nourrir les
eunes gens de sexes different un personnelle : on pourrait dire que le une chatte appelde Lies, qui contentait jeunes chats. Elle les promena, essayant
malaise ind6niable et dangereux. Co sentiment n'existe jamais que p ovi son instinct maternel non seulement de leur appre ,dre A picorer les grains
malaise crde lui-meme assez souvent, soirement et qu'il depend totalement avec de jeunes poussins, mais meme et a s'en nourrir, mais les lemons fu-
e tries regrettables malentendus quii du resultat de cette enquete redouta- avec des canetons et avec d'autres oi- rent inutileb, et les chats moururent de
vorisent, du c6t6 des femmes, une ble que constitute le flirt. seaux encore jeunes. et cela de facon faim.
cessive cr6dulite dans la possibili- Le flirt, j'ai d6ej eu & en parier,- fort remarquable. Un jour, come elle On a pu voir aussi, quoique plus ra-
Set m6me la certitude prematur6o n'est plus, on doit s'en apercevoir, se trouvait au dernier stale de la ges-I rement, des chiens adopter des poulets.
le 'union taut souhalt6e, et du c6te cette espece de cour accept6e sans station, elle apporta six pousqins qui Un jour, raconte M. E. Duncker, de
es homes, une tendance naturelle reticence et ind6pendamment de tou- venaient d'bclore dans le panier qu'on Berlin, un chien de garde pour bes-
t abusive a exploiter une pareille tes les conditions sociales, dans les lui avail pr6pard. Elle eut beaucoup de tiaux rapport un ceuf et, au lieu de le
disposition. milieux latins Ici, le flirt est p. siti- peinae garder r6unie la petite tribu inettre dan la cuisine, itlle placa sur
L'intervention du temperament vo- vement le prdliminaire conscient et turbulente, surtout lorsque, trois jours le sofa dans la chambre, cependant que
uptueux achieve le plus souvent le obgig6 du marriage; c'est l'examen r-, plus taid, la soci6td se fut augmentito le petit poussin enfermd dans I'aeuf
oman, panfois le drame, et I'on n'a ciproque des qualit6s et dea sent;- de quatre petits chats. Elle ne cessa pas s'efforciit d'en casser la coquille. On
u'a se souvenir des scandals quo- ments qui existent de part et d'autre; pour cdla de s'occuper loe ase enfants mit I'ceuf dans s11 petit paaiier rempli
diens qui 6emillent le cour, de la vie le resultat de cet e'nmen eat toujours adoptifs ; bien pain,elle apporta encore d'ouate; le chbia aida de sa league le
s les soietdes latines, pour com- net : si on so convient, on s* marie : dana le panier trois petits canetons at petit poassina sortir t., de suite, s'd-
endren comblea j'ai reason d'avoir dana le cas contrair, on so.- quite. un tout petit rouge-queue qui atait tomn rigeA n p6re adoptlf. II lui donna A


1~ --- I r II I


ire ANNE:Es He 254


PORT-AU-PRINCE (nElin)






boire de sa langue plongee dans I'eau, mais dleve de couveedepoussins. Avant
porta le panier au sole, to idchl et d'elevor la niche de furets, elle avail
garda le petit poussin avec beanucoup dte attaquee et presiqua tu6e par uil
de soia. Celui-ci giaidit et fat mat vu vieux furel qui s'6tait e&:lapp4 tie sa ca-
des autres volttilos dd l. Issue court ; ge. Le jennes furets lui furent enlevde
le chien se lit son protectear et le pous- plusieurs joura avant que leure yeux
sin, devent poulet, lui vo:;;it suc lo dos fussentouverls.
et semblait le caresser. d suivre
(O) peut aussi conststtr ldes faitls d'a-
doption encore plus t'ranges entire es- 1e s- T~I IT '
pces naturelleinintl enemies en
temps ordinaire. Unie Ifenelle de fu J
ret, racoute luin.iuies, s'traingla un _
jour en s'effoif.:,Ant de passer par une RENSEIGNEMENTS
overture trop dtroits, ti laistat une E
tries jeune fa'aille de trois orpltilinsa. METEOROLOCIQVU S
Je donna ceux-ci, dans le milieu delay I~- *
journee, a une poule dt bralhe, qui O bservatoire
venaait de cover tie fux j il s penidant DU
~il Inois environ. Elle le.s a Ipta pres- St1i 4AIiiE COLLEGE St-MARTIAL
que immmediatement et ernmeuia avec "
eux pelltait plus d'uiie qluinzii:e ;. je DIMANCIHE 2 FivRIER
lduis les sparer au bout de ce temps, R.., .a:c A midi 765, "/'o
c ir ell avait ttouff tin Jls lurets en m m
se tenant -ur son, cou. l)ra ,t tout It reu.peraturelmamum 90
telnlips que les furet-,c deoeurL~ent avee maxnum 00 6
la pIoule, c31tte deriliti'ee ltit rester sur My:n diurnedea teprature 4,8
son nil, c tr les jeutsans 'urcts ai'tlaint M :ne ne d a t
pits, evidl.lullnient, en elat tie suivre la Quciques gouttes de pluie vers II h.
Ipsale, comment l'eussen t faitdes pous- du soir samedi.
sins, en vertu du puissant isliincl que Diiianche martin forte rosbe.-Ciel tris
M. Spatllinig t. u11 tri exister chlz eux, c'air I matin ; leg&rcment nuageux l'apr&s
mid I
instiinct q(ui les pouisse a suivre. C(),- i .
1:1o I pIeat lhiens'yattenlire,la pouleful E lairs cntre 7 s. et 9 h. du soir.
initiguec par l'apathie de sa famille. Ic barmetre se mainticnt tres forte-
Ih'ux ou trois tois, clhque jour, elle m-nt en hausse.
cqusllit le 1 idl, invitant .-a couvee a la Q'lques mouvements microsismiques
suivre ; mais, en le, eutletIant crier a dans la soirde de samedi etla journee de
case diu Iroid, eli. les rejoin tit im- dirnanche.. T W
mediatement et i estait sur eux six ou R. BALTENWiE
set heurei s encore. La poule n'eut be- Secr6tairerie d'Etat des Rela-
soin que d'une journee pour appren, re tions Eattrieures.
la -ignlilication descris de delresse; car, A la date du 24Janvier courant, Son
d1s h. secoA.l jour, elle courait tujoujrs Excellence le President de la Republique
avcc gran I agitation vers I'endroit of je a delivrb Exequatur en faveur de Monsieur
cachais les furets, pourvu, toulefois, ALEXANDER PENROSE MURRAY nomme Co.a-
ique cet eindrotit nte ft pas Irop eloignd sul G6ndral de Sa Majesti Britannique nc
pour laisser percevoir les cris. Cepeln- Haiti.
dani je te crois pas que I'on puisse Port-au-Prince, le to Janvier 19084
colncevoir tie contrast plus grand qu'en- Arrdt6
tre la note aiguCi du poussin et le gro- NOR A
gliu ment e rauque du jeu:ie furet. D'au- NORD LEXIS,
tre part, je ne puis pas lire que lesa Prisident de la 'Rpublique,
jeunres lurets aient jamrais pu coupreni- Vu 1'article 1go de la Constitution et
die la sigpilication des gloussements la Loi du 13 Avril 1880 sur l'6tat de siege;
de la poule. Pendant que la poule res. Considdrant que le; perturbateurs qui
tail tie la sorte avec lea furets, elle ont allumne nouveau la guerre civil dans
avait coutume de peigner leurs poils le pays n'ont pas desarme, que les prin-
avec son bee, comme les poules lissent cipaux chefs de la rivolte se trouvent dans
les plumes de lears poussins. Tandis les bois avec armes et munitions; et que c
qu'elle s'occupait ainsi, il lui arrivait des measures prompted et energique; sont
souvent de s'arrAter et de reg'rder. d'un n6cessaires pour la pacificaton complete c
oiil surprise et interrogateur oeltenichde des Departements de lArtibonite et do
remuante. D'autre fois, sa famille loi Nord-Ouest ;
donnait, a bor droit, lieu d'6tre 6ton- De l'avis du Conseil des Secretaires d'E-
ne, car on la voyait fr6quemment s'en- tat,
voler tout a coup en poussant un grai.d ARRtTE
cri ; saius doute, elle avait dtl prou- Article ier.- Les arrondissements des
ver une sensation inaccoutumee de Gonaives, de Saint-Marc et de Port-de-
morsure, provenant de ce que lea fu- Paix sont declares en etat de siege.
rets cherchaient des ttines. Je ferai Art 2.- Le present Arret sera publiC,
remarquer, en outre, que I& poule ma- impimme et excute a la diligence de tous
nifestait ure inqitu le lle, loraqu'on les Secrdtaires d'Etat, chacun en ce qui le
venait prendre lee fureta pour le fire concern.
nourrir, que je crus. A un moment Donna so Palais National, A Port-an-
qu'elle allait les abandonner entiere- Prince, le 3o Janvier gto8, an rose de
ment. Aussi, a partir de ce jour, les I'Ind~n dnce.
furet3furent-ils nourris dans le nid md- pNoD ALEXs.
me, el cot arrangement patut parfaite- Suint s
ment convenir a la poule ; peut-6tre, Suiwnt us signatures
parce qu'elle croyalt ctre pour quelquM Erratum 1
close danas 'opiraiion. En tout cas Dans notre premier Port-au-Prince de c
elleso melt it a glousser, des qu'elle samedi, intitule L'Education des sens, i"
voyait arriver le lail, et surveillait le page, 2 colonne, Se paragraph, au lieu
repas avec uqe satisfaction evidente. En de : c des conditions de la society oil la r
some, je regarde ce cas come un femme se meurt : s ; d
example tout a fait remarquable de la Lire : u des conditions de la society ou i
plasticilt de I'instinclt. II convent de ie la femme se meut
dire, la poole dtit june st n'avait ja-l II y a une diffence. r


D6c6s
Nous avons rc;u le faire-part de sl mort
deMme Vve SAUVEUR FAUBERT, ne Her i-
nie B/chet, deced6e hier, A 9 I/a du soir,
71, Ruede 1Egalite.
Les fundrailles auront lieu cet-apras-mi-
di ;le service funebre sera chanti A l'Egli-
se Cathddrale.
Nos sinceres condoleances aux famailles
Bhchet et Faubert.
Service Hydraulique
Nous recevons le billet suivant
Mr le Directeur,
Dans un entrefilet du SCatin paru le
rer F-dvrier courant, il est question de 'ar-
r&t de l'eau de la source de Plaisance. Per-
mettcz moi, A mon tgur, de vous signaler
que les maisons comprises eutre cellede
Mme Liporte et la PharmacieBiyarcetcelles
comprises entire la LEgation americaine et
la mason du Dr Holly sont privees d'eau
lepis dix minis, et que les bordereaux re-
4uliereinent presents par le service hy-
,lruliquc sont reguliirement acquittes.
UN ABONNA
Administration Postale
SERVICE INTERIEUR
Li'tre's rccoin mandies 'e soujfrance
Docasse Charles Pierre, Leon Dugue,
)ucle I Voltaire. Anacius Catilina, DemC-
trius Andr ( 3 ), General Salomon Maxi-
mne, Mine EJclmonde Eugne, Mme Vve
Bazile, Mme Nervila Nevilus.


ASSASSINATE
Du Roi de Portugal

et du Prince H6ritier

LISBONNE I. Le roi Charles et son
fils,le prince heritier ont 6tc assassins. Les
trois individus auteurs de ce forfait ont
&d tuIs sur les lieux remne du crime. Le
roi et son fils qui venaient d'arriver de
villa Viciosa passaient en voiture dans les
rues de Lisbonne, lorsque dts individus
arms de fusils tirkrent sur eux et les tub-
rent.
L'assassinat a tC conmi&i au coin de la
Place du Commerce et de la rue de l'ar-
senal. Les meurtriers se sent dlances vers
la voiture rovyle et, sortant les fusils qu'ils
po:talent caches tbus leurs vetements, ils
ont fait feu, blessant mortellement le roi
et le prince heritier et lghrement le prin-
ce Manuel, deuxiime fils du roi.
Le roi et le prince hritier ont recu
chacun trois balles et ont expire en arri-
vant a I'arsenal de la marine oi ils avaient
6te transports. La reine qui tAchait Je
couvrir de son corps le prince heritier,
n'a pas tc touch&e.
La police a imm6diatement tir6 sur les
regicides don't trois ont etC tu6s.


Nouvelles Etranigeres
-


Derni6res D6p6ches

PUNTA ARENAS I.- Les 16 cuirassCs de
a flotte am&ricaine se rendant A San Fran-
isco ont mouill hier au soir dans la baie
le Possession.
CAPETOWN I. J. K. Merrinand a 6t6
lomme en replacement da docteur Lean.
ler. S. Jameston comme premier minisre
de la colocie du Cap.
PARIS. Le Conseil des ministries s'mt
6uni ce martin l'Blylde sous I prdside.o.


Ode M. Fallieres. La majeure parties 4
seance a ete consacree A la question dj
duction des periods d'appel des r6se
et des ten itoriaux. A propos de la
sion en course au Sinat, le ministry a
que le sens de la response qu'il ferait
prochain.
Hier la Chambre renvoya la suite de
discussion de l'imp6t sur le revenue l
di-
Apres avoirentendu le discourse du i
ral Picquart en faveur de la rEduction
periodes des riservistes et des territory
et de M Freycinet con:re,le Senat s'aj
A mardi.
Ce martin eurent lieu les obseques
Cardinal Richard.
Le vice-amiral Lafont est decide.
KAz.AN rer.- Dix habitants du vil
de Podlerczia, province de 'Kazan ont
tues ct le chef administrateur du dii
tut dans une collision qui s'est produit
o30 janvLer entire les paysans et la troop
PARIS rer.- Les fun&railles du card
Richard, archevque de Paris qui est
le 28 j.nvier ont cu lieu aujourd'hui i
caht drale de Notre-Dame.
E'les ont dte l'occasion d'une grak
manifestation qui n'a donned lieu A acw
incident. La police d'aprcs les instruction
de son chef M Lcpine, assurait la prorc-
tion du cortege.
PARIS Ier.- Le gouvernement a d6.
nitivement ddcidd de rappeler Mr Bo-
pard, amb.ssadcur de France A Saint-PC
tersbourg.


PUsrA ARENAS Ier. Cet aprcs-midi
1. 24, la flotet cuirasse amnericaine, c
i mandc par l'amniral Evans a jet l 'a
dans la rade de Punta Arenas. Les d
j aponais que l'on disaic avoir debarqu~
y a environ deux semaines du pique
anglais a Orita a de la Pacifique Ste
Navigation Company et que l'on suppo
etre venus ici pour observer le pas
sembleit avoir disparu. Malgre toutes
rechcrches, il a d:d impossible de savoir
qu'ils sont devenus.
LIsBO NE rer.- Le gouvernement a
blid aujourd'hui un important decret
done au cabinet des pouvoirs presqueil
limits pour reprimer I'agitation revol-
tionnaire en Portugal Le decret est prd-
de d'un long rapport qui explique la id
cessite de cos measures en disnt quek
gouvtrnement A raison d'eloigner les cbh
et instigateurs d'agitation centre l'ord
public a\ant que le pays soit inondi&
sang.
DUNGENESS POINT ( Chili) 31.- M
sept navires de la flotte americaine ont do
bli la pointe cet apres-midi A i here 30;
ils sont ensuite entries dans le detroit &!
Magellan.
PUNTA-ARENAS ( 6 heures 45 soir ).- us
transport am&ricain est entree ce soir i 6
heures 5o dans la bale de Punta-AreaI
La flotte americaine a pe6ntrE dans le6"
troit de Magellan cet aprbs-midi a 2br
res ; elle passera la nuit A l'ancre dins I
baie Possession et arrivera ici demaia 1
midi.


BRUXELLES.- On croit ici que I'AJ
sion aux affaires congolaises que k I
Edouard a faite hier dans son discoorsu
un indice de intervention anglaise
le cas ou le project actuel d'annexion Wj
rait rejeti par les chambres belges.
TOKIO.- On rapporte que le f
francais w Charles Tiberghien a a Co
1o decembre pr6s des c6tes de f'lle d'
LISBONNE.- Le ministry de la I
est parti aujourd hui pour la villa VL
pour demander au roi d'apposer sa
ture sur un dcret autorisant l'ad
des plus violentes measures de rdp
Le cabinet cousidi.r que es ma Ure
adcesair ana maintea de rwdrf.


-I I --






LONDRFS.- M&eontentes de la riponse
jue M. Herbert Asquith, chancelier dt
I Echiquier a faite hier A leurs ddl1gu6es.
les suffragettes ont rdsolu ce matin de lui
:nvoyer une autre delegation A sa maison
privde. Sur leur refuse de se disperser, la
police a arrte6 quatre des forcen6es ; ces
oernicres ont 6dt condamndes. un mois de
prison.
BEK.I. Une section du parti conserva-
teur a introduit aujourd'hui au Reichstag
une motion demandant au gouvernement
une loiordonnant que tous les condamnes
aux travaux forces d'Age moyen et jouis-
sant d'une bonne sante seraicnt transfres
dans les ilss alLemandes des mers du sud.
St-PLTERSBOURG 3I.- Apras une period
d'accalmie, I'etat de sant= de l'imperatrice
est dc nouveau aggravc. La d6bilite ner-
veust centre la quelle liittcnt les mede-
cins se complique maintenant d'une affec-
no; dcsL ycux ; celle ci e.t si douloureuse
qu'il cst probable qu'el'c obligera les
spcialistes A recourir un e operation.
C.APE'owN ( Co'onie di Cap ) Le doc-
teua L-.wdre Starr lamiestown, nomme
preminir ininstre de la colonies du Cap en
fevricr 90o4 a donnd aujourd'hui sa ddmis-
sicn.





Le steamer frangais
MONrREAL est atten-
du jeudi 6 Fdvrier cou-
rant.
Port-au-P ince, 3 Ft~nier 1908.
F. M. ALTIERI.
AGENT


Attention !...

Nns in~formons les mer.-s de famil-
le, nous \aons reQu des marchandises de
tou f 'aicheur, telles que :
Morue. P. 0,70 la liv.
Mant-gue ( bonne marque )
Porter
Riz grain ronIl 0 3-2 la livre
Ce stock sera renouve!d & chaque
qninzaine.
Port-au-Prince, le 3 f6vrier 1908.
Grande ipicerie dirigee par CADET
LUNDI ( Rue des Fronts-Forts N 75. )

Vient de paraltre:

L'ANNUAIRE
DE
,1cGISLATION IIAITIENNE
Contenant les lois, contrat-i, decrets
vo:,'s par les Clambres Isgislalives,
promulguAs et publi6s dans le ours
de:
l'Ann6e 1907
Ce recueil si ndcessaire, pul)lid de-
puis quatre annbPs par Me El'tionnp
Mallon,se vend Al'lmprimerie Verrol-
lo',90, Rue Ronx, et au cabinet de
1' E. Mathon, 87, Rue du Centre.
Prix P. 2
On, trouvera aussi I'Annuaire des an-
'ies 1904, 1905, 1900.


AVIS
La socidte Monfleury fires & Cie
est dissoutedepuis le ler janvier 1908.
Le soussign6 en est le liquidateur.
Porr-au-Prince, le 27 Janvier 1908.
A. BERTIN

DOCTEUR A. CARIES
ANCIEN ASSISTANT
EN MEDECINE ET EN CHIRURGIE
DE LA POLYCLINIQUE-PIAN
SPkICIALITIS : VOIls RESPIRATOIRBS
ET
MALADIE DES ENFANTS.
Consultations : 7 d 9 h. et 2 d 4 hre
123, Rue du Peuple, 123.
S_ -


Chapeaux !
Chapeaux 1!
Chapeaux 1
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les godts et pour touted
les bourses.
-~~~ --...
GRANDE

Loterip Francaise
De l'Orphelinat National
des Chemins-de-fer


Nomenclature des lots tous


lot
de
de
de
de
de
do


de 200.000 fs.
50.000
20.000
5.000
1.000


en arient.
U1i gros
I Lot
1 Lot
2 Lots
10 Lots
20 Lots
1.000 Lots


payables
200.000
50.000
20.000
10.000
10.000
10.000
100000


1.035 Lots repr6sentant Fes. 400.000
Ces billets sont vendus A la pharma-
cie Ldon Gustaves au prix de G. 2.

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURs8 KN TOUS GKNRIaS
EN DiP6T, POUR LA VENTB
EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
cornmmnndes, tant ioi qu'en
Province.
Formes A homes; 616gantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Dernire
mode de Paris) et 'le pluscommode:
chaussures pour enfants confection-
nees avec des Peaux de touted nuances
d'une selection et dur6e irr6procha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pates et liquids
Pour chauuumr de touUes suenC.


DENTIFRICES

CelO bres des RR. PP. Benedictikns
DB L'ABBAYE DE SOULAC (GlltloNI-)
SPECIALITIS ET PRODUCTS HYGI: IQL>
DE LA MASON A. SEGUIN DE lBO'1t)EA\
SEUL CONCESSIONNAIRE POURLA VENTED: I-; G3 OS

L'Incomparable Elixir Denlilrice
des RR. PP. Benedictins par son usage journali!r azsu-
re la santd de la Gorge, de la Bouche et do plus, ,"! sui-
te de la solidity qu'il conserve aux dents jilsqu' i I'-oe le
plus avancd, il facility le travail de la digestio:n cn per-
mettant la mastication complete des aliments.
Le flacon se vend: Gourdes 2.00

La Poudre Dentifrice des 11.r iP.

B6n6dictins est le precieux auxi:iah Ih I'Ei ;i\. La
BIoite se vend : Gou td. t .-; ,


La Pate Detnitrice


I es


PP. Bmnpdictins st empI",\',l
lixir. La I i:e petit module se veind (; .
La Boite Grand Modele se vend Gu;ii.,


2CLl1
Ii":1 flU
2'O


Les autres Produits Hygi6niques de la Maison SEGUIN sont

Poudre de Riz adh6rente extra-fine a LA MADONE ; la Boite c;rand
POdre de z Modele: Gourdes 3.00; Modele moyen,: G. 2.04.
Ea prdcieuse pour stimuler le cuir-che-el et
Eau de Quiine, enlever les pellicules.- Le flacon : G. 2.00. *
Glycrine anglais centre es gerures et la duret6 de !a peau,
uGlycrine anglasse le flacon : G. 1.00.
Eau de Cologne lnitive extra-fine; le flacon petit Modl!e : 1.50
ldogne e flacon moyon: 2.50
le flacon : 1/2 litre 5.00
Pour les commands en gros: s'adresser a 1'Agence Gn6rale
et d6p6t pour la Republique d'Haiti
A 1A MICetrop MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de I'Etat, 93


ENTREPRISE
DE
Pompes funebres
S'adresser B Vve LiON GABRIEL pour
avoir le joli Corbillard noir dit Cen-
tenaire.
No 2, Rue Xagloire Ambroise, No 9.
On trouvera aussi des chaises a
louer pour enterrements, marriages,
fetes etc.
S'adresser aussi dans la Rue de IEn-
terrement, chez Mr DAUMac BOEaR.
M


LA PHARMAOIS
Emmanuel Alexandre
88, RUB DS8 MIRACLas, 88,
Se recommande pour l'ev4ction
prompted et exact des ordonnances a
n'importe qu'elle before du jour et de
la nuit.
Drogueris, Sp6oialit64 phar-
maoutiquesetrmmeant fralchto
Patr ComaCsaneCM .


A course a 1'spia ae
Cordonnerie
Clarck & Mercier
Oa vous aurez un travail i ro.mti et
soigne, confection de to..s ge,'i., s a\ec
des materiaux de premier clioix.
L'6tablissement se charge, a ssi de
faire prendre des measures A doinicile.
150, GRAND'RUE, 150.
PORT-AU-PtINmc.

Francisco DESI SE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a tonjours nU d6-
p6t an grand stock,- pour la vrnte
en gros et d6tail,- de cha;ssr;ir.-s en
tons genres pour
HOMMxs, FIMMlS, ENPA:-
Les commander des commercants
de l'intdrienr pourront 6tre ex6cat6es
dars une memaine A pen prbs
S3, rue des Fronts-Forts, 23
POT AU-pIauNCI ( HAIT; )






Erach xic.emxxx ext

A L'LtGANCE
1). FE RIIARI,
Fabricant do chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particulierement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitalo, que
l'6tablissement a un stuck incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgre l'offre de cinq our ceut
sur l'achat en gros ( 5 0/0) faet un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'btablissement se charge de fair
preudre des measures A domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualif
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCB (HAITI)

Viennent d'arriver
Chez

Vincent G. M Makloul
81, Rue du Magasin de l'Etat, 81 e
4, 6, 10, Rue Traversi&re.
Casimir francais de premier choix.-
Diagonale.- Chemises couleur et
blanches. Chaussettes et bas fil.-
Jupons de soie.- Eventails de fantai-
sie. Ceintures pour homes et da-
mes.- Bretelles, Descente de lit.-
Flanelle par aune.- Chapeaux laine
po ir homes & Dames.- Chemiset-
tes.- Cannes. Parfumeries assor-
ties. Faux-cols & Manchettes.- Sa-
tins et autres Etoffes.- Machines &
coudre de 1 et2 fits.- Champagne.-
Vins rouge par gallon et par caisse.-
Vin blanc par caisse.- Vinaigre par
gallon.- Moutarde.- Olive.- Froma-
ges gruyere francais, pates grasses
francaises.- Biere Impdrial & Lem-
beck, Biscuits Lefvre Utile.- Huile
d'Olive par gallon et par caisse.- Fil
de toute quality pour machine de 40
A 80.- Provisions americaines.
Vente en gros et en detail
A UN PRIX MODAR*
--
I-E o tel-testauLrant t
ST-JOSEPH
(ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organis6.- Repas
& la carte. cuisine excellent.
PROPRIPTAIRE : JOSEPH DESRIVIIRE


Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installed A
l'Ecole des Arts et Metiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a l'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son d6p6t un bon
stock de chapeaux de paille superieurs
pouvant satisfaire les goats les plus
difflciles; malgr6 ces avantages elle
met ses chapeaux en vente A un prix
modique deflant toute concurrence.
La abrique informed en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne A Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvribres venues expres-
s6ment de l'Etranger.
La fabrique rdpare aussi toutes sor-
ten de chapeaux. Bon march excep-
tionnel.


I dlItlleis et Co.
32, Rue du Magasin del'Etat
Maison fondue en 1888.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recevoir des articles de par-
fumerie pour les go0ts les plus diffici-
les. Les parfums exquis et rares d'une
delicatesse pn6utrante qu'elle offre A sea
clients sout de veritables petites mer-
veilles.
Les dernieres marques qui charment
le Tout Paris sont chez Matteis :
Son Sourire, Floramye, TrdfoHa, Idde
Cyclamen, Vivitu, etc.
La mason a toujqurs un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanties.
Spdcialitis: bagues frangaises en bril-
lants a partir de P. 900, alliances Or
18 K anglaises et frangases sur com-
mande, Service d'argenterie complex
pour manages.
Tous les articles vendus par la mai-
son sont garantis.
Achat de diamants, pierres prdcieu-
ses et vieille bijouterj.i des prix avan-
tagoux. Dernier criit Lunettes jaunes.
Contre remise de -Deux dollars en
timbres-poste d(Halti, la Maison Mat-
teds en voie franc de prt sous pli recom-
manld dens toute les villes de la Rdpu-
blique: Lunettes ou Lorgnons ren nickel
inoxydables, selon les prescriptions des
Doctturs ou instructions de, acheteurs


OCULISTES ..
VERRES BLANcs, BLEUS, FUM*S,
JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEXES, PERISCOPIQUES CONCAVES, Pt-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortizlent completdes foyers
rERRES JAUNES, FUMIS, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques, concaves
et convexes.
Assortiment d'axu complets.
Chez A. DE MATTERS.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancien mnmbre de la Societi Philan-
thropique des mattres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'6-
toffes diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulierement a sa clientele une
belie collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6eialit6 de Costumes do no-
ces.- Coupes Frangaise, Anglais et
Amdricaine de la dernibre perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes ~rlitaires, habits brod6
dolmarn~ tua, liabits oar-
r4e. et o to, d f grades.


TANNERIE CONTINENTAL
rt-Prince
Port-au-Prince


PREPARATION


DES PEAUX


DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHA USSURES COME SUIT:


Chevreau glac6: Boutonn6 et Lac6 pour Hommes et Dames


Verni et couleurs: S
PoUR EpNANTs: .


LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qul donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc el
Ie plus l1ger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprisentant


Imp. C.


( Recommandie
c Recommandi.


10 ( Dix gd.)
10 (Dix g#d.)
12 (dou gds)
6 six (gdes)


VOUS TROUVEREZ:
CHaz H. BONHEUR
10, Avenue Ducoste, 10
Carries postales au bromure d'argent
glacdes, sujets amoureux la serie de
5 cartes.............. P. 1.75
Act ices, paillettes, lumineuses
la carte ......... P. 0.50
Le Restaurateur de la sante. La
boite de 201 pilules. ........ P. 6.00
L'enveloppe de 25 pilules P. 1.00
Plour la province le Port en sus.


MAGLOIRE


45, RUE Roux, 45
TELEPIHONE.


Journaux, brochuires, billets de

marriage, cartes de fian ailles,

Drogrammes, affiches, et tous

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et cartes

de visit d la minute.


ET
HrAvR BELLEVUE
HRESTA URANT
Place du Champs-de-Mars
PORrT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T6l6phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation modern*e t confortabla. Vue --sur la me.-- Tempdrature
douce et rdgulie. Les Tramways desservent IH6tel-Bellevue touts las 7 Miaut
PROPRIPTi SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de rdception.--Piano.-Gramophoe.
Sonneries ]tlectriques


Table d'H6te


t4ml ks fours, 4. Midi 4 1hat.,
do.7 A 8 hmtse da soir


L sun


-


.,.