<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00250
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 31, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00250

Full Text

VENDREDI, 31 JANVIER 1908.


in ANNEE, WN


L


QUOTIDIEN


-f -r --- I a-- --
-


Una Gourde DAVANCu


DiPARTummr!o & & Ia" GN


VMlS d poo on mas.


DIIBcTBURt:


RfrACTION-ADMINISTRATION
45, RUN lov;L, 45.


LE NUMIRO 10 CENTIMES

Les abonnemcnt parent da ler. et du Is de chaqua
mois et sont payables d'avance
Les muanuctits lnsr6* on non a sfmat pas remas.


Pour tout oe qui ooncerne 1'Administration du Journal, s'adre-ser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Roe Roux o Eonne-Foi.

NO\S CHPLIMlNS DE FER Ddes pratiques abominable de l'escla- nmosphWre des champs deserts et les
vage,et I'dgalitd incontestee des driits tinanations puissantes du sol ?-
tnaturels primordiaux, accrdditeraient Si l'nruvre A fire, parait ne pas
I'esprit de la nouvelle colonisation n 'intresser, le Chemin de fer ne ver-
Sl so'idarisant avec tous les int6itks rarien de tout cela, et son large souf-
Sr i cri cause, colloctifs et privtds. file ne continuera qu'A beugler ses
S-.U-,lRE BE R LEVE Si, au pr'alable, nous voulons ad- recettes maigres et son ddveloppe-
m, ttre cette vdrit0 important (qu'il ment precaire.
ost. urgent (t utile, I)our 1'iuiteret pu- lais qu'il veuille se rdv&ler solidai-
Vous avez dd lire dans Demolins le ien que le suffrage universal ne blic aussi hien que pour les intirets re, le chemin de for trouvera des va-
trait suivant qu'il rapporte dans son soit pas appliqud chez nous avcc la privds, de faire un pen Ie vide autout gissements inconnus pour sonner le
chapitre sur le personnel politique en inmempldnitude qu'en France, et bien des situations administrative, politi- iendez-vous dans les vides qu'il par-
France. que ceux que lea traditions eloignent cques et libdrales, nous serons tout court ei f.ter bient6t la prospdritd des
a Je n'oublierai jamuis. dit-il, une chez nous des sommets dlev6s du disposes A d6semplir les villas ot A. rcoltes nationals et des recettes
scine A laquelle j'ai assist chez Le pouvoir, en dJpit de hautes capacities fire de plus en plus credit aux preoc- centupl6es.
Play. Au lendemain d'une election cerdbrales, soient admis a recrimi- cipations rurales. Car ce qui rendra veritablement
gendrale, un grand proprietaire di ner conlie route autre puissance que Je sais que la grande masse de nos reine de la route la locomotive aux
Cnitro, candidate A la deputation, vint c cile du stffTrage universel ;--il yja paysans soit defsfermiers d I'Etat: pains d'acier dddaigneux de la boue
Io voir et annonca qu'il n'avait pas 4td pourtant une certain logique qui et qu'ils prennent ombrage do tous et des ornieres, en ddtronant A son
1lu. d'elle-mnime se degage des phenome- ceux qni paraissent s'attaquer A leur prolit I'Ane minuscule aux tendons
SCot echlec lui paraissait d'autatl. nes sociaux. attachment pour lours tesres. ?s ont solides et aux sabots endurants, ain-
plus dur que son grand'pere, son pire 'est cette logique implacable (qui certes raison, ayant appris a se mn- st que le lourd cabrouet don't les gros
et lui-meme avaient justlue-la con-- moule notre organisme politique A tier de nos gouts contraires aux I boulons crevassent les rues et font le
Ladmnent reprdsent6 le pays. Aussi I'eftigie mmtne de notre organism so- leurs. Ce fdroce attachment pour la ddsespoir des ediliits,- ce n'est pas
eciiininait-il amerement. It s'en pro- cia'. terre, nous Ie rencontrons d'ailleurs la campaign sauvage et deserte d'au-
aat a I'ingratitude du corps 6lecto- Sans entrer pour le moment plus au dans le coeur de tous les paysans ; jourd'hui ;. c'est la champagne civilisee
al, & la perversion des iddes, au pro- fond de cette question don't j'ai assez c'est toute leur raison d'etre. et paciticatrice de remain.
[ie des doctrines revolutionnaires, dit pour rendre mon point de vue Mais cet egoisme n'ira jamais A
le. accessible au lecteur, je puis dire que I'encontre complete de leurs intdrts,
t LPaltop.it.. lI'dlite du pays fera fausse route aussi et puisque depuis un siccle its se TI L'hT1UbI
Le Play l'interrompit : longlemps qu'elle ne voudra pas se laissent prendre A nos protestations
lMon chlr come, lui dit-il, oh rd- rendre compete que le secret de son de fraternity, je no vois pas pourquoi
Bidait votre grand'pere ?- Sur ses ascendant natural et veritable ne ils ne se r#jouiraient pas de 1'arriv6e --
erres ; il ne venait presque jamais peut resider que dans 1'ezercicee d dans leur sein de ces recruesr, messa- RENSEIGNEMENTS
Paris. Votre pere ?- Mon pere, a sa fonction de dirigeants social, et geres do progrbs et de 1'esprit de re- M]TEOROLOGIQUES
a suite de son manage, eut, A Paris, que celte function elle-meme ne peut levement social.
principal installation.--Et vousl?- prendre sa s urce que dans a l'in
0o, egalement.- Mais alors, reprit luence came et souveraine de ceux Observatoire
Play avec sa brusquerie un peu qui possedent le sol national. Tout ceci est-il un r6ve?- C'est, A
ude, les plaintes que vous blevez 11 faudrait, aprbs avoir considdrb coup sur, la seule voie d'une prosp6- DU
outre voe 6lecteurs ne me paraissent et proclam6 la faussetd do point de rit6 possible. C'est le commencement SiMIN lRfiE COLLEGE St-MARTIAL
as jUtt'1es. Consid6rez qu'lls sont depart de 1804, essayer de remonter d'une decentralisation pratique qui JEUDI O3 JANVIE
t fldlese a votre pbre et & vous- le courant de notre histoire, et il fau- sera certainement le gage le plus cer- J 3 A '1
me jsqua' ce jour, bien qae vous draft que ceux qui sent travaillds par tain du maintien de la paix social, Barometre A midi 763,"/3
yez cesse de iosider parmi eux, de le souci de devenir conducteurs de et ausai de I'autonomie national. minimum 22*A
ou occuper de leurs interets, de dd- foules et d'acquerir one influence ve- L9s trains de la P. C. S. rappro- Tsopsrature aximum 0o,o
ser dans le pays I'argent que voous ritable et non factice ni inconteata- chent chaque jour, et plusieura fois
Itrez du pays. ble, se d6cidassent a prendre appui par jour, une parti- de uoo cim pa- Moyenne diurne de la temperature 240,8
tla ongue, is se sont lakes ils ont sur le csol nationals. genes, de la cit6 port-au-princienne. Cel tres convert le martin de Stratus et
Schoix d' u home que, du meins, It ne s'agit pas d'aHer travailler aIs Ces locomotives qui foot avec entrain de Fracto-Cumulus venaut de W. S. W.
s royaient tous lea jours, auquel ils champagne to jour et de rentrer le leur besogne qaotidienne et monoto- Trcs clair A partir de 9 heures, toute Is
ouvaents'adresser lorequ'ils avaient soir se coucher dans I'atmosphbre ac ne, peuvent-elles jouer quolque r6le :ourn6e.
*ain d'assistaoce ou de conaeil. coatum6e dee villes. II s'agit de re- dans l'ex6cution de ce programme. Un peu de brome dans la matinee.
homme a pris votre place, parce- prendre I'avre mal faite des colons en clamant le soir, en rentrant, par A 8 heures du soir lucur zodiacale u
t, depuuI desu generations, vous franoais, en partant de point mmee leurs large chemin6es, les richesses visible A l'ouers, jusquA 3o degrds au de-
vez dtert&e. ot cette colonisatio n'avtit pas en- inroopepnhefe- des campagoes loin- ios de I'horizon.
Demoline ajoute s i Je ne me sou- core d6v6. taines, tI'iopenadnmce de I la lrge vie a.
P* d'avoir rera es Le Play I y a ceci de positivemet acqais rurat, et Ite smtioeet de tparolique en o.
pr4 cvind y d'oem et daJ: qu- Iabesoe msenI plus intenstnae t prseent dans I'at. L BALTBNWICK


ABORRINIETS:


PAR MOIS


II -- I I I __ __ I -


252


4g7


PoRT-AU-PRINCR (N1tn































J


Les abonn6s du Cap-Haltien ma, Meiosa D.niel, Servilia Jean, DeputE
sont informal s qu'ils ne doivent I. Leger.-Poir tejour Jo;eph.
verser aucune valear a Mr Jirmie : Stephen Dennis. Marco Svlvera,
LEONCE VI N CENT qu' n'est Mme C. G:androir, E. Germaine, Mile
plus notre Agent depuis le 1er Beault, Pasteur Dufeu.
Janvier dernier. Tribunal Civil
A partir du ler F6vrier l'a- i nau vi
gence du MATIN o est con- audience civil du 30 Janvier 19oS
fi6e a M. J. J. MANIGAT a qui Le Tribunal prend siege A dix heures du
l'on s'adressera pour tous ren- matin, sous la presidence du juge Maignan
seignements necessaires con- qui a prononce les jugcmen:s suivants :
cernant le journal, o Celui qui condamne le sieur B. A.
Le Jtirecleur, Samson A payer A la dime Lorina Pinchi-
C6lment M GGLOIRE. no la somme de IP. 630 pour 21 mois de
a lovers de maison.
L'Indefati able o20 Celui qui condamne Francois Dufres-
ne A restituer A Francisque Constant les
Hier est entrc dans notre rade le navire meubles, lingerie, papiers, la some de
de guerre anglais Indefatigable venant p. too et dix sacs de pois enlevis ou dis-
des rmudes. penses ct le condamne en outre a P. 1oo
Ce navire jauge 3.600 tonnes et son de dommages-intdrets.
equipage se compose de 280 hommnes. II Nou.clle compositio:,
est arm6 de 13 canons. Sous l. PrCsidence du Juge Mondestin
Les saluts d'usage out etd changes. qui a prononce le jugement suivant.
Fermeture de la malle C:lui qui condamne l'Etat 1 restituer au
ticur Ed!iiond Gr,'-oire: I' soixante et une
Les dtpepches pour Petit-Goive, Cayes, pi&ur Ed, vcuro de oirB soixe, nt quatorze
Jacmel, Inague, New-Yoik et I'Europe par oblgatioii Vllu de Paris e, t huit obli-
le sis Allegliany seront fermies ce soir b tionS \i ie de Paris 186, in troi
A 4 heures pr,.ises. gRionsVl:le de I'.ris I869. vingt trois
Celles pour Sin t-Marc, Nw-l Ville de Pan 1875, etc, etc. 20
Cells pour Saint-Marc, New-York c ix mille cent qu.u:re vingt deux francs,
I'Europe par le sis a Prins Willem I ) ce total me Lc pr du mobilirnt deux franc
soir A 4 heures praises. total de la prise du mobilier, etc, etc.
i heures praises. Nouvelle composition, Presidence duJu-
Port-au-Prince, 31 Janvier 1908. ge Ma:gnan.
Arr6t6 d'expulsion Affaircl catenducs
LE SECRIfTAIRE D'iETAT' I Seide Etienne et consorts centre Lo-
S RIAIrina Pinchino.
ISTfIRIMAIRE 2" Mine Vcuve Corndlus Pcrpignan'con-
DE L'INTiRIEUR ET DEI LA POLICE GESLRAI.E ire les consorts Daquerouette.
3' Les consorts Concode Pierre contre
Considrant que tout Etat souverain a le Danastor Raymond.
droit d'expulser de son terriroire les 6tran- Aires ou et touours n onti-
gers don't les agissements lui sont preju-ou et touours n cont
diciables ; nation.
i Riob6 Rigaud contre la compagnie
Considdrant quc les menees des sieurs p. C. S.
EM LE MIOT & CHARLES MIOT, citovens Lysiu oli onre consorts
frangais demeurant A St-Marc, sont recon- Alleni.
nues subversives de l'ordre public, pour B. Sur les obsrvtios de M Viard
avoir pris une part active A 'insurrection N. B. Sur les obsrvAion deM-P Veard
ct C. Benoit pour Lortina Pinchino et D13-
de l'Artibonite qui eut lieu le 1$ Janvier grace B t l Ltendant A rabattre le defaut
courant ; pris par Me Mathon, le Tribunal renvoie
Vu la decision du Conseil des Secrb- rp Me Mahole Tribunal renvoie
Vu aires d'Eaision du Conseil des eaudicnce de huitaine la prise en consi-
taARRTE ration dessus dites observations, vu l'ab-
ARRITE sence de M Ma:hoe.
Article '.-- Les sieurs E.MILE MIOT & Vu l'heure avanche le Tribunal leve le
CHARLES MIOT, citovens francais, demeu- siege.
_.__ % Qv. -A --. 1 3 6


rant a 3t-Marc, sont expuises uu territoire
de la Republique et seront embarques A
bord du premier bateau en partance pour
l'Etranger.
Art a Le chef de la Police adminis-
trative de St-Marc est charge de l'execu-
tion du present Arretd.
Fai t Portau-Prince, A la Secretairerie
d'Etat de l'Interieur et de la Police gene-
rale, le a9 Janvier 1908, an Io5e. de I'In-
dependance.
F. MARCELIN.
Arrivages
Ce martin est entree le SIs Alleghany avec
les tstrs suivants venant de :
aui .. : S. Schama, J. Btesch, L.
Port-de-Paix :G6neral Magloire, M. Ma-
loire, Dr Cassus, V. Gilles, Dr Hyson,
S. Sylvany D. St-Aude, Mme St-Aude,
Ch. Pierre, Dr Roy, Mme Roy, F. de
Martini, Mr Chalon, F. Etienne, Rosa
Louis, Philippe Cesar, Mr Milton, D. Au-
gustin.
*
Ce martin est entree le sis Prins Wilem I
avec les passgers suivants venant de :
Jamal : MrM. Bruel.
_C : Depute Pierre Paul, Simon fils,
lMuke Fouataie, Mme John Pelisier, C.
%llamtu, Mr TibM o Sarno, Beie Bam-


Etat de siege
Par un arrttd public ce martin, les arron-
dissements des Gonaives, St-Marc et Port
de Paix sont declards en 6tat de siege.
Cette inesure a etd prise pour pacifier
completement les departements de 1'Arti-
bonite et du Nord-Ouest oi se trouvent
encore, disperses dans les bois, avec armes
et munitions, des rebelles compromise dans
la derniere prise d'armes.
Ports r6ouverts
L'arrete du 17 lanvier dernier declarant
en etat de b!ocus les ports de St-Marc et
des Gonaives est rapport, les forces du
gouvernement occupant ces deux villes in-
surgbes.
Comment Caruso devint
ohanteur
Enrico Caruso vient de publier une auto-
biographie sans grand intraet. Le seul fait
saillant de cette vie c'est la fason amusante
don't il entra en rapport avec Shinardi, son
mattre et son bras droit. Alors qu'il Etait
ouvrier mEcanicien, Caruso exercait sa voix
dans les heures de loisir. Mais dans la mai-
son en face vivait Shinardi, le pianist. De
la rencontre du chant avec le piano rEsul-
tait une 'acaphonie Epouvantable. Pousse
par un esprit malin, Ciruso, des qu'il aper-
amitt Shinardl. so piano, enutnait an air,


A tue-tete. Et plus le pianist t6moignait
d'irritation, plus Caruso enfiait sa voix.
Un matin Shinardi se pr6senta & st por-
te. Certes Caruso fut surprise I Au lieu de
se trouver en face d'un adversaire pret au
pugilat, il vit un homme souriant qui lui
proposal d'entreprendre son education mu-
sicale !



Nouvelles Etrangeres

Derni6res D6p6ches

PARIS29.- M. Pichon, Ministre des Af-
faircs Etrang:res a annoncC hier soir, que
le general, commandant des troupes fran-
taises au Maroc a recu 1'ordre de notifier
au Sultan Moulai Hafid que seules, les
tribus qui front acte de belligdr.nts seront
attaqudes et que s'il le desire, la France
sera heureuse de remplir le r6le de mddia-
trice entire lui et son frcre Abd-El-Aziz,
afin de inettre un terme aux hostilitbs.
On dit que ces instructions ont &6 en-
voyees au gdenral Damade, au recu d'une
nouvelle que Moulai Hafid ait pr.t a ac-
cepter toutes les conditions de paix, sauf
la reconnaissance de l'autorite de son frcre
Abd-El-Aziz sur la tribu des Chouias.
LONDRES. Le roi Edouard a procedd au-
jourd'hui a 1'ouverture du parlement au
milieu du c6ermonial habituel. Apres s'etre
ajournee un instant, la Chambre des com-
munes a commence la discussion des affai-
res qui doivent occuper cette reunion.
BERLIN.- Le programme naval allemand
qui prtvoit une d6pense annuelle de i.ooo
ooo.ooo de dollars pendant dix ans, a tdi
adopt aujourd'hui en deuxicme lecture par
le Reichstag ; seuls les socialists et les po-
lonais ont vot6 centre.
LONDRES. M. Belar, directeur de 1'Ob-
servatoire de Laibach( Autriche ) tele gra-
phie qud les secousses sismiques qui se
manifestent depuis le 25 janvier, s'accen-
tuent de jonr,en jour, tous les instruments
sont si violemment agites qu'il est impos-
sible d'enregistrer quoi que ce soit. M.
Belar d6duit de cette agitation que de gra-
ves ph6nomenes sismiques vont se produire
d'ici peu de jours.
WASHINGTON.- Le D6partement de la
Marine a decide d'envoyer deux navires
squs marines sur let c6tes du Pac;fique. Us
seront embarqu6s sur un vapeur qui les
prendra A 1'arsenal de Brooklyn et les
transporter A San Francisco, San Juan de
Porto Rico. On a retrouvi sur la c6te le
corps de Philippe Nunsioz et celui de Cla-
rence Merret qui se trouvaient lundi avec
six autres marines dans un biteau A voiles
qui a chavir6 au large de Morro Castle.
PARS 3o.- Le Petit Parisien dit que
l'Allemagne a retire toutes ses objections
et accepted la proposition de la France re-
lative A la nomination d'une commission
international pour fixer le monant des
indemnit6saaccorder a ceux qui ont souf-
fert do bonbardement de Casablanca
BUENos A#u=to.-La flottille des torpil-
leurs am6ricains a quitt6 Buenos Aires ce
martin se rendant A Punts Arenas detroit
de Magellan.
BERLM 30.-Le cardinal Kopp membre
de la Chambre russienne des Seigneurs
prononca aujourd'hui on discourse centre la.
measure du government prassien tendant
A l'expropriation des terres .polonaises.
BuENos AYRES 30.-La situation politi-
que cause par la tension des relations en-
tre le President de la Republique et le
congras rest la mnme c'est-A dire tries s-
rieuse.
WAUIIorOw 30o. LJ Ouvereur de Cu-
Sbt M*, Maloon ariV- Wrhiagloa ou


il a E6~ appelt par le President Roosevet
pour y conferer s.ir la situation economic.
que de 'ile M. Magoon compete etre de
r, tour A Cuba dans quelques jours.
PARIS. Aujourd'hui la Chambre soqs
la pr6sidence de M. Brisson valida l'dlec.
tion de M. Lechupy A Falaise et continue
la discussion de l'imp6t sur le revenue. M.
Georges Berry a la parole.
Seance du Senat A deux heures sous la
residence de M. Antonin Dubost. Le
President aprts avoir annonc6 le ddccs de
M. Fayard proposal de lever la seance en
signe de deuil. A la deuxieme seancei
trois heures, le Senat reprend Ia discussion
gnerale sur la reduction des period
instructions des reservistes et des territo-
riaux.
L'Officiel d'aujourd hui public ks dbc
crcts et arrc'ts portant nominations dins
le corps des administrateurs coloniaux ain-
si que le tableau d'avaacement des almi.
nistrateurs coloniaux pour I'annde 19ou
I I i
L'administration du a Matin,
rappelle aux abonnds de la Ca.
pitale qu'ils ne doivent rien ver.
ser, abonnements ou autres
que sur REQUS IMPRIMES et
signs de M. l'Administrateur
Priere d'aviser l'administra.
tion de la moindre irregularity
dans le service du a MATIN.
afin qu'il y soit de suite r'em6
di6.





DE L.
LIGUE MARITIME FRANHaISE
Gros Lot: 200.000 fcs.
575 Lots Gagnants
Le Billet: 20 centimes or amdricaim
It reste 120 billets d vewdra.
Le President de la section d'laiti,
J. LAVILLE.


ON TROUVERA
A l'Imprimerie C. Magloire
Les Billets de la Loterie


DE L'ECOLE DES


APPLIQUES
Tirage du 5 Janvier 1908, dcfinitim
meant fixi asu er Mars prochain.
Prix du Billet : 4 gourdes



Fromage de Gr*yiri
VE TABLE EEIIENTHAL -SUISS1
TRE8 FRAIS
Chez JULES LAVILLI
A LA MMTROPOLE
93, RUZ DU MAGASIN DR L'ETAT,

Panamas I..
El1gants, slides, rectu par s
mer frangaia.
Stock asorti et merveilleu.
ACCOUREZ
Oh: r MUmesoni o o1q
M, Ra do FrontWFort, m


I '


SCIENCES







Vient de paraltre
A 1'Irmprimerie C. Magloire
Un Mot
A
M. ANNIBAL MONTASSE
PAR ALAIN CLtRI*
Une Gourde
En vLenle d lImprimerie C. Magloire
et i la Socidtd Biblique el des Liures Ri-
ligieux d'Haiti.

Viennent d'arriver
PAR LE FRAN(AIS DE CE MOIS,
Chez

Yinent G. IMaklu
81, Rue du Magasin de lEtat, 81 e
4, 6, 10, Rue Traversiere.
Casimir francais de premier choix.-
Diagonale.- Chemises couleur et
blanches. Chaussettes et bas fil.-
Jupons de soie.- Eventails de fantai-
sie. Ceintures pouIr hornmes et da-
ines.- Bretelles, Descente de lit.
Flanelle par aune.- Chapeaux lane
pour hommnes & D.anes Chemiset-
tes.-- Cannes. Parfumeries assor-
ties.- Faux-cols & Manchettes.- Sa-
tins et autres Etoffes.- Machines A
cou lre de 1 et2 fits. Champagne.-
Vins rouge par gallon et par caisse.-
Vin blanc par caisse.- Vinaigre par
gallon.-- Moutarde.- Olive.- Froma-
ges gruyere francais, pAtes grasses
francaises.- Bieie Imp6rial & Lem-
beck. Biscuits Lef(vre Utile.- Huile
d'Olive par gallon et par caisse.- Fil
de toute quality pour machine de 40
A 80.- Provisions am6ricaines.
Vente en gros et en detail
A UN PRIX MOiD*.n

Changement d adresse

Tibfre Z6phirin Bell
Fabricant de chaussures
Avise se nombreux clients qu'll a
transftre son dtablissement dans la
Rue Tiremasse, facade Nord de la
Place de la Croix-dee-Bossales.
SPICIALITC:
P AN ro PFL8E MULES

VOUS TROUVEREZ:
CHPZ H. BONHEUR
10, Avenue Ducoste, 10
Cartes postales au bromure d'argent
g'acees, objets amoureux la s6rie de
I carts. .. . P. 1.75
Actrices, pailletees, lumineuses
la carte . P. 0.50
Le Restaurateur de la sant6. La
bolle de 201 pilules........ P. 6.00
L'enveloppe de 25 pilules P. 1.00
Pour la province le Port e sus.

Industrie
MANUFACTURIERE NATIONAL
Julien Dmeroobs

Eo*, d*OeA ,, e M Ire,.
Eocol d-e A'ts et Mattrs,


DOCTEUR A. CARIES
ANCIEN ASSISTANT
EN MEDECINE ETEN CHIRURGIE
DB LA POLYCLINIQUB-PAAN
SPiCIALITIS: VOIes RUSPIRATOIRES
ET
MALADIES DE8 ENFANTS.
Consultations : 7 d 9 h. et 2 4 4 hrs.
123, Rue du Peuple, 123.

Chapeaux
Chapeaux !!
Chapeaux! II
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAINm TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre


Pour tous les goats et
les bourses.


pour toutes


CompagMe P. C. S.
AVIS

Les numeros suivants sont sortis au
tirage des obligations 5 0/0 qui a eu
lieu le 21 courant :
( (o A 1I


e C.
c. B.
D.
(D.
(A.


'110
4
94
58
101
52
19


Ces couponsd'obligations deP.or00
( cent dollars ) chacun sont rembour-
sables au pair a la Cpisse de la Com-
pagnie, centre remise des titres
Le Conseil d'Administration
re President,
G, SCIHWEDERSKY.

Cordonnerie Nouvelle
G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURaS EN TOUS OGNRUS
DM D*P6T, POUR LA VENT3
EN oGR8 rr DETAIL.
Ex6oution prompt des
aoonwandes, tant Ioi qu'en
Province.
Former & hommes; d6lgantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Dernire
mode dParis ) et le pluacommode:
chaunsures pour enfant confection-
odes avec des Peaux d touted mases
d'une election eat dare irrdprocha-
bls, A des prix avantageux.
Oirages, pate et litqutde
Pear u- d-r tlmew a mses .


Les


DENTIFRICES

Ce6lbres des RR. PP. Bbn6dictins
DB L'ABBAYR DB SOULAc (GIRONDE)
SPECIALISTS ET PRODUCTS HYGkiLIQUES
DE LA MAISON A. SEGUIN DE BORDEAUX
SEU L CONCESSIONNAIRE POUR LA VENTE EN GR OS

L'Incomparable Elixir Dentifrice
des RR. PP. B4n6dictins par son usage journalier assu-
re la sant6 de la Gorge, de la Bouche et de plus, par sui-
te de la solidity qu'il conserve aux dents jusqu'A l'Age le
plus avanc6, il facility le travail de la digestion en per-
mettant la mastication complete des aliments.
Le flacon se vend: Gourdes 2.00

La Poudre Dentifrice des RR. PP.

Bendicltin s est le pr6cieux auxiliaire de 1'Elixir, La
nUdCBtin oite se vend : Gourdes 1.25


La PAte Dentitrice


des


RRB.


"PP. BeOne'dictincost employee seule ou
PP. Benediction concurremment avec l'E.
lixir. La Bolte petit module se vend Gourdes 1.50
La Botte Grand Modfle se vend Gourdes 2.00
autres Produits Hygi6niques de la Maison SEGUIN sont


Poudre d Ri adherente extra-fine a LA MADONE 1 ; la Bolte Grand
Oudre de tt IZ Modble: Gourdes 3.00; Modele moyen,: G. 2.00.
d Qu.in prdcieuse pour stimuler le cuir-chevelu et
Eau de Quinine, enlever les pellicules.- Le flacon : G. 2.00.
Gly ne anglaise centre les gerures et la duret6 de la peau,
ele flacon : G. 1.00.
Eau de Cologne 16nitive extra-fine; le flacon petit Mod6le : 1.50
leEau deflacon moyen: 2.50
le flacon : 1/2 litre 5.00
Pour les commands en gros: s'adresser A l'Agence Gn6rale
et d6p6t pour la R6publique d'Halti
AL Isla M3Ltropole
MASON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de rEtat, 93


ENTREPRISE
DE


Pompes


funebres


S'adresser A Vve Lio.v GABRIEL pour
avoir le joli Corbillard noir dit Cen-
tenaire.
No 2, Rue DCagloire .Ambrois, No 9.
On trouvera aussi des chaises A
louer pour enterrements, marriages,
fetes etc.
S'adreae aussi dans la Rue 4e En-
terrement, chez Mr DAUM3C BOYrR.

LA PHARMACOIS
Emmanuel Alexandre
88, RUB DBS MIRACLES, 88,
Se recommrande pour I'excation
prompted e exact des ordoanancese
n'importe qu'elle here de jour et de
la nuit.
Drogueries, Sp60olaiUt phar-
maoeatiqusetrememet altches
Pams CoMs mm.


Accourez a 'Esperainc
Cordonnerie
Clarck & Mercier
Oh vous aurez un travail garanti et
soign6, confection de tons genres a\ ec
des matdriaux de premier choix.
L'dtablissement se charge aussi de
faire prendre des measures i domicile.
150, GRAND'RUE, 150.
PoRT-Au-PamcB.

Francisco DESUSE
Pabrioant de ohaussures
La Manuacture a toujourn n dd-
p6t un grand stook,- poor la vents
n groe et d6tall,- de chau ur eon
tou gpares poor
HouMMs, FmI=, E IrAUrs
Lee commander des oommer-a-ts
de I'fntrieor pourroat 6tre ezdou k e
d eau Rs semasAe pe prAe.
U rue eede From ort,
Peso-Rass ( ss )


- I- ~. 113 1 I I









Redaction dui "Matin" A. d de ttlis el Co.


Offro d seslccteuws les Trois Volumes
I)E
EDMOND DEMIOLINS
A-t-on inter6t
A s'emparer du Pouvoir
A quoi tient la sup6rioritd
des Anglo-Saxons.-
L'Education Nouvelle
EN VENTE A L'IMPRIMEIIIE DU Matin.
Au prix de Librairie
Francs 3.5o ou P. 0.70 or.


]E'ra rackhl eorX e t

A L' LEGANCE
1). FE ItARI,
Fabricant de chaussures,
Porte A la cmn.;tiu 'ne" du public,
particuliremen:.t I'eo s, lombreux cli-
ents de la Cot ,.t I :i C:t ( iitale, que
I'6tablssemrent a ;in ,':-:k iincalcula-
ble do chaus-uris 1 ;r lolmes,
temmr es et enfints, ..- :,.,s ge;.res,
et que, tualgri6 l'u:i ,c" ';, i ; pour ceut
sur 1'achat en gros ( ,n ',i) f ui'.n ra-
bais exceptionnl sm r !:'s .S*-ix.
L' t.ablissenmer. :. rg dof fair
preudre des measure: .. ulomicile.
Toujours : Soin, e.c.:-.ttitde, ponctualite
42, Rue dos Fronts-Forts, 42.
PORT-AU- PKM'tTC '! :-

PHOTOGRAPHIE

J. M. I)UPLESSY
120, HUE )U (CEN'THE, 120
Travaux soignt~s do tfoutes sortes
et de toutes diiucisioiLes
Reproductions et agrandissmen~iits
( Prix Iino1tires )
Cartes Mignonnettes :
SEULEMENT PAR DOUZAINE P.5.
NOUVEAUTES : Papier Platine ( nou-
veau genre )
PhOTO-SOIE perfec-
tectionnee ( diverses-
teilites.) Dernier cri.
N. B.- La Photo soie peut scrvir &
de charmantes applications de la pho-
tographie:
Sachets, Evenlails, -- Pelotes- Dessus
de boites,---Ouvrages de dames, etc.
VENEZ VOIR

Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installee A
l'Ecole des Arts et Metiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
tean a l'honneur d'informer le public
qa'il troivera en son d6p6t an bon
stock de chapeaux de paille sup6rieurs
pouvant satisfaire les godts les plus
difficiles; malgr6 ces avantages elle
met ses chapeaux en vente a un prix
modique d6flant toute concurrence.
La fabrique informed en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne & Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvribres venues expres-
ament de l'Etranger.
La fabrique repare aussi touted sor-
te do chapeax. Bon march except.
tUicneL


82, Rue dzs Magasin de 'Etat
Maison fondiie en M.-:8.
Bijouterie, Orfdvrerie. Gravure
Tiellt (it! recevo ii' he-
funmerie licuil e,; gci i: ;lus tl' lici-
It s. Iesp I -n is l et itares P-111(l
d~lii:cati,e p jiM1t U ,;te (I:-'iela oifix: A se.
cliei~ts scut .de vdritalzl Icietite,- iat!-
veil I .
U d', il srnith-ves jL~i charI'ent
Ie Tout Paris soilt ulJcz :MaticiS:
Sor& Sourire, Floramyo, Trifolia, Id4M
Cycle men, Vivitz, etc.
Ln mnion a touputis un gravid as-
m aIx, tiont do hi;oute ii' argetite-rie,
biblots de tous .rgecureS, 'faffume m en
lun,-.'4s, mo!ltres or et argant, pendu-
*'etihf4: bag%.' I Iril-
j.o (. ~ ,_.:ir4'irdotie cJ11.bF Or
18 K t"!Iliisez et frSi-i ~ur ~J2-
pO.u ar *Jieia.L lna




tiv:..i 5-l pOS-p C d~'lliati !;. Mi,)i Mat-
t':I ( ci ~ThL' friltC d" r)Crtf ;. ij .. r.(b
blique:ILuniettes' (a IIr~ ;.i .,. ic; "

Amrl 4 Le- r4L.f. '

~5 OC[LISTLS!..
VEflBES trA.N-c.,-B, B!, UL1'S,
J AUN ES, AUi Dr FwvtLZI! U DIi l)I
VEFAE k3 CNCAS BICON-
VEXES, PFRISCOVIQUJ.I- 0l)NCAlv'E, PE-
RISCOGPIQUEs CO)NVEX S.
A ssarotirxVnl t p it s fOyers
VEY`:cES JAU.k'-,, FUM!-, BLEUS,
a L IN CS.


Plan et coquille
Sans foyers
Verres bloncs cy'indriqv'.s,
et convextes.


concaves


A .sorlimcnt d' axes complies.
Ch- A. DE M ATTETS.


Mason F. BRUN-S.
10,5 GRAND'IHUE ',;5
Dirig6e par

L. H0DELIN
Ancien membre de la Societ Philan-
thropique des mattres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'6-
toffes diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, cheviotepour deuil, etc, Recomman-
do particuli remeut a sa clientele une
belTe collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglaise et
Amdricaine de la dernibre perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod4
dolmana, tuniquea, habits oar-
r eto eto, de tOas grades.


TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince

PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOURP
PRIX DES CHAUSSURES COMME SUIT:
Chovreau glace ; Boutonn6 et Lace pour Hommes et Dames 10 ( Dix des)
c* Recommandde 10 (Di gdes.)
Verni et couleurs: < Recommandde 12 (douztegde
POUR ENFANTS: .. . . 6 six (gdes)


LA
Meille ve Fari.ne,
d(l MoI .'l
Celle qui done le Imcillecr pair
Qui produit le plus de pain.
Qui donned e le pcin le Il s ); rf
le plus P4ge-,
C'e.t i.t Fillsbu.ry's Best c( 1.I
Pillsb r,.! ,' V "-sbturn rI'vo.r Mil, (....
Min (e (,-poii-s Mi a:-.
1. ( A^ Fi A a .c, .., c., .-


Imp.


C.


% youle-mt wrtltli
GRATUITEEINT
S AU PROCHAIN TIRAGE
1f do 10 N" BONS LOTSPANAMA
6004000'
; GiROS LOTSO 100.000'
Envoyez co BON-PRIME
M. L. DUGARDIN, Direct7 du
'(tcri Jis. Ea.,,nlcirr dae .'rn we
13, rue Rochechouart, rris.





MlAGLOIRE


S,'i RUE ROIuX, 45
-.. TELEPHONE.

Journa.u.r, brochures, billets de

inariaqe. ca(rtes de fiancailles,

zrogrm ,es, affiches, et tous

aulres i lravatux de ville.
Billets dl'enterren ent et carte s

de visible d la minunle.
'" .. IL a u .. I T

HSTA BELLEVUE
Place du Champs-dc-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Ilermance ALFRED
T61 phone, 220
APPAlTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Instaolation moderne at comfortable. Vue -- *ur la me. Tyempdroaur
douce et rdgutiure.- Les Tramways desservent l'Hdel-Belleu e touted tl 7 Mifid
l'ROPRTIlTI SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -. JARDINS
Salle de rception.-Priano.-Graophone
Bonnerise lectriques


Table d'H6te


do I"8 k urs do Mii 4 S2 fr a
doI s 1 owv do ao


__


--