<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00247
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 28, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00247

Full Text


MARDI, 28 JAN vI;A. 1908.


J


j


- QUOTIDIEN


I-. -


ABONNEMENTS:

PAR MOIS Une Gourde DoAVANCE

DAPARTYMNqs & trTRAl~GU
rrris de poste cu sum.

Pour tout ce qui concern 1'Administration


REDACTION-AIDMINISTRATION
4S, wUB koUI, 45.


du Journal,


LE NUMfRO 10 C"THAM,

Les abonnements partent du ct. at du iS de caaque
mcl et sont payables d'avance
Los xanuscrits lnusr&4 on on SmatpU rIs.


s'~csser 6~ AMonsieur A r'-hur ISI3")BE, AS. Rue Roax on Bonne-Foi.


-I~~~~~ ~~~~~ Z-I --WU~~I~.27.L~.--


Snque la d6bAcle des Gonaives eut lieu.
II s'arracha les cheveux d'indign.-ilion
tR ofI ln ie t se vit combine tout le monde, forec',
de rmonter sur l'Adiroulack fllrt'r
pour Inague.
Une ,brnche de laiuier couronne Dis son dIbarquement, il se vit un
et couronnera ctel.rnellement le front moment mepris6 de ses amis, dis-
du soldat quand il gardo precieu-'e- grAcie par le chef lui-meme du part
meant la vir ginii i- ..o o i tonineisr ini- po'itique. 11 regretta amrn rement !';a ,.I,
litaire ; t w:is (iun 1 il s'oubliejusqu':; qu'ilavait commis, et parfois, i.Io)g;'
so prostituer, 1 d(,viIc;tlrailre ala pa- dans une profonde consternatiict, on
tried et l'histoire leo rontre A la pos- I'entendait pousser ces soupirs d'indi-
tdrit6 avec la censure la plus jinpi- gnalion : Si je savais I P
toyable. Uni consolation passag&re cares-
I).tu les moments mimmes de tiou- sait de temps autre son espoir per
ble.- civil-, passer danis un camp en- du, c*'tait le triompho future du p:irti.
nerni, eu i'gard t sa :conviction po- Enlin, un soir pjndant une nuit bien
litliltuc, soit seul. soit ;vec lI s for, e.s sol-obrerci quitia la ville 'Inagu..
sous ces ordres, to:it trai:rt devi..nt avec plusikurs de ses compag~ions
momentanimet~nt le itros in jouri. d'itfortune qui sodirigeretit vers Mon-
Mai-i l) Dieu ne plaise que le paiy'i tc-Chris!i,soit dans l'intention de sou-
tiiot)nlhlIe ou chu'e dants la lutto, I'o- lager leuts souffrances insupporta)!es
pini -n publique Ic voue a I'ignominie, sur la terre anglaise, soit pour trtrc
a la lionte et a l'ex6cratiun. I,'histoire plus proches des frontieres ent cas
aloide en fails et je venx n'en citer d evernments en Haiti. 11 devint eln
qu'u.i de ti s-contemporain, apparence, l'ami des Salnave, igno-
E. 190I2, le gt6nidral Prussien Lubin rant jusqu'A quelpoint l'opinion, dans
ccutii :ndait tuio parlie des forces du I'ombre, critiquait sa-trahison.
goiivernit1men1 t lrovioire, en mar.:!-i Un beau jour, sur la place do mar-
contre l'Artihonit, rdvolutioiinairo. chede Monte-Christi, une dispute eut
Su-tpectt d'iulitlli t mntilitaire, it vit lieu ejnre lui et le general Albert
un rmati IL: d 3put 6 or-.lle Monplai- Salnave ; les mots les plus insul-
sir, dltggu6 p!its de lui, non pas pour tants leur servaient de riposte, quand
prendre activement le commande- le dernier inpatient6 lui jeta A la bar-
ment des forces sous ses ordres, miass le, en face d'un public dominicain et
pour I'aider en qutlque sorte dans s.,s Iaitien ces paroles comme une born-
operations militaiies. bj : a Vous tLes un traltre, vous av,-z
La conscience de ce gdenral qui est trahi le Goavernement Provisoire en
son unique juge lui conseilla pluito taveur de la Rtvolutioa. Vous u'avez
de prendre les bois que de souflrir pas d'honnour militaire. .
in instant la presence d'un cont6- CGnfus, le ge6nral baissa honteus.-
leur; il aima micux laisser planer sur ment la tete, audit I'instant fatal oh
sa tee la suspicion di gouvernement l'idee de trahir avait hant6. on esprit.
Provisoire, traversa St-Mare et entra II aurait voulu se racheter, mais trop
dans la cit6 de I'Independance oh une tard, le Gouvernement provisoire qui
population enthousiaste te fanatique I'aurait absous n'6tait plus qu'un fan-
,ui lit I'accueil le plus cordial et It tmnie.
plus sympathique. *
Itdirectemenet, oni ne i1te ;i pas a
r()proclher sa conduit do? nt s'Otre p.i. Ainsi, soidat, quand un part politi-,
rendu avwc les troupes qu'il corn- quo fait,dlaissesmianifestes rivolutiott-
niandait, car Ics armes seraiont d. s aires, un appel patriotique a In ta1.:li-
saouls puissnnts dans le jeu de la !t'- son miiit:;ire, i! yva plutbt de volre gloi-
volution. Finalement, it devirt sus- de resistcr A ce; belles processes q'ii
pect et fut place sous la plus haute seront dr-main des souillures A tous
surveillance d'une police secrete. vos hauls faits, car partout oh les ha-
Iluit jours ne s'6taient pas 6coul6s, sards de I'existence vous conduiront,
depuis I'arrivde dn g4n6ral Prussten si vous avez abandonna votre post,


vous entendrcz resoi.-,er it vos oreil- PROPOS DU DOCTEUR
I ,s ces mots d'iffamie :
v Vous etes un tritre, vous avez
Iiaulhi. Allez-vous-en T
LE SCALP

LA R 'BI EL ION I 11 dait une fois, A en croire le Jules
S'erne anglais, l'extraordinaire H.-G.
Est vVieiik Wells, un vieux savant toqu6 don't la
Es V Ia Iui!*... marotte ( hobby/ ) etait de transformer
I-- (liurgicalement les especes animals.
Secr6t. irerie d'Et at de A cel eflet, dans I'ile ddserte oh il avait
Ia Guerre in~italld ses pEnates et son laboratoire,
I le docteur Moreau prenait des chiens,
Ile- pores, des singes,des ldopards etc.,
BL'LLETIN ilont il s'amusait A taillader, methodi-
Apr-- la \-ictOiro e.nninorloI! par lcs 'luement et a loisir les muscles, les
t oupes di (;onveri enta Marchland, lerfs et les cerveaux.
!0 .-amlEi 23 j:anvier courant. le Gnd- :, raisin de i'afolement physiolo-
.1I l.bord, (orvoi-ir ot les deix titles et des troubles secr6toires d6ter-
f.res !.im :. qui acromn panaient i nits par ces mutilations, complidtes
J.len-Jumeat, ainsi qute toute I'armne pA'r dles transfusions sanguine, des
rcb lle, se ,li.persr.itnt et sjeterent tr.ansplantations de tissues, des vacci-
dans les bois. nations himo'ytiques, etc., il reussis-
s.it A en faconner des demi-hommes,
1i. Comnit6 revolutionnaire sitgeant en faTomner es ei-hommes,
L,,Cornt.r6volutionnairsi6geantdcables dans une certain measure,
au Gonaives apprenant la dOfaite re- et p dan ave a acut du ange
tenlissante et I'execution de Jean-Ju- arltiou (anglais tel qu'on du language
tin an sur la Place al armel"; de Mar- al'icul (lonai tel qu'on le parole
c'hind, .o d(noralisa; et 1.I panique amn embryon le pense consciente -
ch rpandit dansm a et la v denier re- tout ce qu'il faut pour faire des escla-
s, r~pandit dans la ville, dernier re- Ves incomparables.
fuge des insurgas. yes incomparables.
A lappros roupe du Gou Je ne connais rien,dans toute la littd-
A rnmepr la desertion so mit danso rature cosmopolite, d'aussi tragique et
Vrnemn laaussi dmacarre que ce roman falot
l. camp det rebelled. En an in sant, ol s'amalg.tme 1'imagination la plus
iamit4u Chrfs dutionnaire ent ANTe fantastique 1'drudition la plus subtile
IRIN r hR du m teI trvT- Iet la plus copieusement documented.
ent sans dFifenseurs et se u rs eovn Le plus surprenant de I'histoire, c'est
re leur eur s fcquee le paradoxe de Wells no relieve pas
Les uns, les plus compromise se r- ex'lusivement, come on serait tent6
fos;uiirent dans les Consulats, les au- de le croire, de la pure utopie,
ftrs repnt dans ls onsulats, lbois au Sans doute, il ne saurait tre ques-
tro., so repandirent dans les bois. lion te transmuer des b6tes sanvages
Eu ce moment, les troupes du Gou- onu lomes tiques en homes u ni mme
v ;nement occupent la vile; l'ordre ,, ,lornestiques en homes ni mnmne
element occupent la ville ;'ordrei en anthropoides, ni de crder d'emblde
I.e Gondra l CYRaQUE CRLQ [ESI'IN ,IC ouvelles especes animals, come
ticil la main fertno aiix irnstrucliorlls ( I Vriis,Blaringhem, Labergerie, Haec-
,l 'il a r cuos du (chlif de l'Etat de kel, tutli quanti, ont crd6, par muta-
!,jttre tout en convr'e pour garantir la tion brusque, de nouvelles espkces vd-
.r ,nquillie les famrill.s (t le re:;pect g6tales. Mais il n'est pas impossible
I.-s* propriets. aux chirurgiens, non seulement de rec*
litiLr la structure d'un individu mal
--- ---- --- i,:ili, mais Inmie de remddier a postio-
Pri6re d'aviser 1'administra- ri ;i certain inf6riorit'i mentales, et
tion de la moindre irrogularite de liberer, au maillet et au ciseau une
dans le service du MATIN, intelligence paralys6e ce qui revient,
afin qu'il y soit de suite rinm en lin de compete, A fabriquer a de
did. I'bhomme a.


_~__L__ _
C ~______


~S~-~L..;- ~-. ~ -.-..' --` --- --- ---I-~c'- ~' ~ --~ --


____~ _


-ire NNIEE3, Nv 249


& 0 0 'f *w "


PORT-AU-PRI~NCE (uufn)







La premiere fois qu'il m'est arrive
d'dvoquer i'lle du docleur Moreau, c'd-
tait A proipo. de la 16gend dle cet enfani
muet, a qui un pralicien d. N".w York
aurait rendli, lau noyen il'une oppor-
tune trepanation, I'usage lde la parole.
Sans mo porter grant de I'exae:tltulet
du I'tit. j'en avais, an moin1, ceroilid I;I
vraisemblance, et rippeld qulte cerit;aines
operations, devenues presque b tuile.4,
en puts. la gandralisation Ale I'anestli'hia et
de l'aiitisepsie, puv.iicnt donner d-ss
rdsultats fabuleux d ns- certain trou-
bles de *at~ rac4htre % iito la sensibilite
dus A une compression anormntal ou a
un cornmencem-,et tie deliquies:ence
du cerveau, ldans l'aphasie. I'agraphi,",
le piatisme, l'idiotie, I'epilepsie, et m6-
me dhias dles c s sp6ciaux d'alidnation
mentile. Et je citais. Ai l'appui de ma
tlibse, I'exempl,; du )Docte ir Doyoan, qui
appliuaii; ses proce.l6s personnel CI.inIeIitonic -- .Iv .UI1t rn;estria el
une virtuositl inimiilables.
UJn 11 e d.Ciespc'rd coluisit i D)oy-1-
son euninti, p p tuvre gosse 9 rald,
en ie suplliant, si possible, de lui re.
toucher lai a soiboinne ).
I)oy.in accept.,. Pra ijue en deux
fois, le 8 jiin ( overture di ciaitlC ) et.
le 13 juii ( incision dle li iliare-m6re ),
l'operation a si bienl r'ussi jours plus tard, le 18 juin, le maitie
)ponvait l r6senler le sujet A la Soci6te
d'llypnologie, justliiant ainsi, de la fa-
con la plus suggestive et la plus 1p6-
remptoire, I'innocuit6 de l'interven-
tion.
Non seulement I'iorrible blessure
est en bonne voice de cicatrisation,
mais 'ilnfortun6 gamin qui, auparavant
bafouillait, et, si l'oti avait I'imprudence
de I',abandonuer A ses propres forces,
s'affaissait comme uni sac vide, com-
mence a p:;rler distinctement et i se
tenir sur ses j.mbes. Sans doute, ii est
peu probable qu'il fasse jamais in type
dans le genre ile Napoldon, mais it y a
des ch nices- soixante ou quatre-vingts
chances de plus que le mois dernier-
pour qu'il puisse prendre ranig dcans la
vie, exerer, une profession, gagner son
pan .
Ou me pardonnera de me rdjouir et
de me fdliciter de cet Aevnement scien-
tililue, au point de vue gwdnral,
parce qu'une force qu'on pouvait
tenir pour perdue a mira.uleusement
recouvr6 quelque \aleur.
Ce qui n'est pas moins intbressant,
c'est que Doyen a profit de l'occasioa
pour exposer les conditions de I'opera-
tion et les cas dans lesquels ii est pos-
iible de la tenter avec de suftisantes
chances de succ6s.
II ne faudrait pas s'inaginer, en effet,
quo touted les tares c6r6brales puisseut
6tre coirigeas par ce moyen hiroique :
lea contre-indications sont m6me plut6t
nombreuses.
C'estaiiisi, par example, que l''dpilep-
sie semble devoir .tre systlmatiquo-
ment Acart6e a prior. L'exces do ten-
sion intra-cranienne na laisso pas ce-
pendant dejouer uncertain r61e dans le
m6canisme, sinon m6me dans la genBse
de cette terrible infirmity, et l'on cite
des 4pileptiques sensiblement amelior6s
A la suite de 1'ouverture d'un jour de
souffrance dans la vote' osseuse don't
I'ogive surbaisss6e leur 6crasait les mb-
ninges. Mais c'est 1 une complication
si delicate que mieux vaut quand me-
me reserver la question.
D'autre part, il est beaucoup de mi-
wnua abent, gateux ou d6traqu6a, A
qui la craniectomie no serviralt pas
Irand'choe*. Cost le as,par *ermprle,d


co ix don't la dechdance tient t une 16- Dr Alexandre Auguste, centre l'ordon-
sion profonde, congenitale ou acciden- nance de la Chambre du Conseil de 'ns-
telle, a I'insuflisance da matiere cdre- truction Criminelle du Tribunal civil de
brale, i unte monstruosit6 quolconque Nippes, rendue en faveur des nommbs Og6
On peut do'nner di1 j4,u A un cerveau Rimbeau, Lucres et Sutierey Mathurin.
normal trop 6troiterent logd : on ne Affaire renvoyee A une au're audience.
refait p i urn cerveau d6ficitaire ou ti- Plus rien au r6le le siege est levc.
I atologiqie. Tribunal Civil
Itien a fait. dlavantage avec les idiots
complnet', enflr. its oin ladultes, don't l'hi- .Audience civil du 27 Jan'-icr I9o8
bultulI munette, inconscientte mme d'es Le Tribunal prend siege :ous la presi-
besoins niturels les plus 61mentaires, dence du Juge Maignan : les Jugements
n'a j.unais seulerment I;isser liltrer la suivants ont ~t prononc6s.
moi:ndre 6tincelle d'iitelligence, ceux ,* Celui qui ent6rine le rapport des ex-
qui n'dnm tent jque dei gloussements perts charges 4e visiter les propriitc; des
confuse, el dont toule la motilitd se r- inineurs Amelie Jane, Louis,et!Alexis Gau-
suino cn un balancement rylhmique thier et aux epoux Hector Jean-loseph
d'ours en cage... 2" Celui qui homologue la deliberation
11 en va tout autrement, par centre, du conseil de famille des mineures Bonne
lds Ceflt.ts arri&6,s, don't le ddveloppe- ct T'hdvina Th6venin.
inent e.t simpleient trop lent ou trop Affaire cvoquee.
inco:atilet. Coumme cet arrtl e-t souvent G Ilvppolite et S. Allen et les epoux
J'n t 1 t co;npression dlu cerveau, il Martin Devot.
peut',-re utile de lui donner de l'air en Pis le siege est lev4.
dcbsoriraiiit I'derou qui I'aplatit. Songez,
en elTet, qi'ien soulev.int seuliment de ENSEIGNEMVENTS
deux miliianetres un volet osseux d'une MITEOROLOGIQUES
cert.,ine surface ,ldecup6 dans I'os fron-
tal ou dans I'os paridta!, on peut aug-
runentit la capacity dle la capsule cranienr- OC bser)vato ire
eno de plusieurs cenlimctres cubes... Et DU
l'oin n'a pas idle, a mnins de l'avoir
experimentt de ce qu'il peut tenir ;'MINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
ld'intelligence, d'duergie psychique. on, LUNDI 27 JANVIER
st vous preferez d'dse, dana un d6e a aro:netre A midi 762,m/"9
coudre Minimum 200,I
Le faith est que presque tous les attar- remperaturemaxi 2o*
des qai subissent la craniectomie sim-max m 29 4
pie o:t double s'en trouvent a merveil- Moyenne diurne de la temperature 24.8
le. On dirait que lenr esprit s'ouvre en C t cir le mtin ; nueux 'r .
uiemn e temps que leur sinciput ; leur ; l r clir le mln u Iprs-
langui oe delie ; ils parent, mangent, midi.
boivent. marchent tout seuls, come Direction des nuages : W. W.
des personnel naturelles; ils sont re- Couronne lunaire ce martin 28.
devenus des horumes come les autres, Baromcire A peu pros stationnaire.
non pas superieuis, mais equivalents R. BALTENWECK
a la rnoyenne, aptes, en tout cas, a _!,_
remplir une function sociall, au lieu ,
d'8tre,ainsi qu'ils semblaientcondamnnds CORRESPONAANCE
i I'etre, des iors-d'oeuvre, des non-va- I
leurs et des impedimenta. Autant de
r~pris sur la Fatalit Nous publions la lettre ci-dessous
Ls m6meproc6d6 est encore A recom- de Mr F. Baron qui, contrairemnent au
nmati.rlt lo.sqIuI'on a de bones raisots fait avanc, par c-lui-ci dans sa circu-
lte supposer la prdsencelans I'enedpha- laire du 19 D6cembro, a autoris6 M.
le l'une collection purtlente, 1l'une tii- St G6raad i touched pour son compete
menir on d'un corps stranger, tel qu'un les mnensualitas dues par les clients
projeclile. Doyen vient justement l'ex-Ida Comptoir genral des valeurs d lots.
traiti de cette facon, ai travers uno fe-- Marseille, le 13 Ma 1907.
n6tie tle huit cetiim6res de diametre, j Mrseille, le l Mai o7.
naie tie Iuit cenatimires do diam~tre, Mr St Graud, I et 2, Avenues Chris-
ouverte dans l'ivoire vif d'un bonhom- Mr Gaud, et 2, Avenues Chris
me qui avait cru malin de so tirer un toplhe et Boyer, P
coup de revolver d;ins la houcle, une ort-au Prince.
ball qui no serait apparemment pas 189-2
sorlie toute seule. Monsieur,
Par example, je ie vous dirai pas que Nous possedons vo- lettres 4 et 12 cou-
les operations tde ce genre soient a la et vous confirmons la n6tre du 25 do
portee du premier h6morragiste venue. meme mois.
Singuli6reno mt dlicites Ei t scabreuses, Puisque, come vous le dites, it n'est
elles exigenti tne .A'ret d'ite et ie pas possible que les clients oprent direc- (
main, une decision, un savoir-faire, un tement leurs versements mensue's, vous
raftinernent d'art qui ne courent pas voudrez bien vous-meme les taire collec-
les rues. tivement.
Avis A ceux qui, par dilettantisme ou VWui autft ddanc cbhque auoi, A -ou
par ambition, auraient envie de se fair dresser les mensualit6s de chaque titre
ainsi scalper a au plus pr6s a. souscrit, en nous indiquant par une listed,
le nom d'un chacun afin qne chaque som- a
nt Tt rBT^ If me soit portc au credit du souscripteur,
Set cela p our la r6golarit6 de nos 6critures c
La dite listed scra contr61le par le compte-
-- courant... etc.
Tribunal de Cassation F. BAnoN.
SECTION CIMME.LLE
di SECTION CRIMILaE Nos lecteurs peuvent juger, par la
Audience du Jundi 27 Ianvter o908 publication de ces pieces, de I'obscu-
Prcsidence de Mr le President H. Le- rit6 qui contnilne & planer sur le ca.
chad. ractere dee operations lanoee ici par
Le Tribunal prend siege & dii heures et 16 Complo)r g0 de valers d Is
demie d mating et tend l'affair de et see ageat.


Cependant notre impartiality noe
m( t on garide contr,' toute conclusion
prinaturdo, et nous engage & nep%
,ore I'incidenit avant toutes autru
inform:iions (qu'iles et encore possib
do rci'uillir.
Nons cro-yns ainsi agir autant
un respectable sentiment quo tot
le mnorile coinprct dra, que p.ir c
sidt'r,:ioni du gran-d noinbre d,'> int
resst&s haitier s.



Nouvelles Etranlrger


Derni6res D6peches

TANGER 26. On apprend qtu le 2)
jinvicr les tribus des Zenatalas et de Ou.
iedalis, des environs de Casiblanci, on:a.
taqud les troupes franqaises et qu'aipri
heures de combat, elles ont &t6 repouss
ave; d'dnormes pertes. Cette attaqu, s'ts
opre e au moment mcme ou la coonn
tranii;se du littoral oper.it sa jioncti
avec celle qui opere sur le territoirJ d
Mediounas. Le front de bataille dcs \nur
cains avait une larger de 4 kilomi rs; I
spahis ont suppor;i le plus tort l l' I
taque, ils ont opere plusieurs charges ma
gnifiques, qui A un moment donnic
quelque peu gene le tir de l'artilltrie U
officer et cinq soldats franais ont
blesses.
PARIS 26. Quoique les ddbats sur
question marocaine ne puissent donner
r6sultat avant lundi, ii semble d6.i ,:crt
qu'A moins que quelque 6vnerment i
portant ne surgisse d ici 1A, la Cham
des D6putds et le pays approuveront
reserve la politique du cabinet Cld
ceau.
ROME 26 On announce ici que 1'e
percur d'Alletnagne fera une croiicre
la Mddit-rranec vcrs la tin du mois
mars et que le roi EJouard en fera
inm~me dans le courant d'avril. Les de
mo:iarqucs visiteront la Sicile et I :orenc
LIsnoNNE 26. Quoique le gouvern
mcnt scmble maitre de la situation, la t
tativc de renversement de la monarchic
laiss6 une ccitaine nervositd dans les
cles officials. Sur les conseils de a poli
le premier ministry Franco dort chaq
nuit dans une maison autre que celle qs
a occupee la veille et cette mason est
de par un detachement de cavalerie; l
lice a decouvert plusieurs dUp6ts de
bes et de revolvers; tous ces engine ont
saisis ; les troupes sont nuit et jour c
En6es dans leurs quarters, pretes A
face aux&venements.Quoique le gouv
ment prtende qu'il n'y a pas eu de d
tion dans 1'armee, un certain nombre
sous officiersont itc charges de rigimenf
ce qui prove que les conspirateurs av
des complices parmi les soldats : les
chefs du movement MM Borger et
gas ont et transfers a la forceresse.
PARIS 26.-M. Clemenceau, minisut
'interitur vient de fire appliquer
sures les plus rigoureuses pour pr
les ports Irancais de l'epid6mie de
qui sevit la Mecque et qui menace b
rapprochlr de I'Europe par I'exploi
du chemin de fer du Hedgaz don't la
truction vient d'tre tcrminbe.
PARIs 27.- Le Cardinal Richard,
cheveque de Paris, est sdrieusement
frant d'une congestion pulmonaire ;
treme-onction lui a etd administrec E
pape lui a envoy sa benediction,
LJSBONNE.-- Les republicans ont
as un manifest au pays, declarant
prete dictature, apres avoir.
In Ubertt constitutionnelle vient






trer dans la voie de la persecution. ls a-
joutent que leur but est d'&chapper l'op-
pression monarchique.
BERILI. LI 490 anniversaire de la nais-
sance de 1'Empereur, a &tc c6lbre selon
I'usage des anniversaires precedents.
WASHINGTON.- Le d6partemcnt d'Etat
a cic ofticicllenient inform par son re-
prlecnt.ant \ Buenos-Ayres, que le PrIsi-
dent dc l RKcpuLlique Argcntine a dissous
le Congres qui sc refusait a voter lc bud-
get it des lois indispensables.
PARIs 27.- Rente : 93.95.
HlAVII 27. Le Constantia est ar-
rive dimanche.
PAKIS.- La Chambre continue au)our-
d'hui !a discussion sur 1'interpellation du
Maro, MM. Raibesti et Deschanel pronon-
cent dis discourse. Au ddbut de la seance,
M. Goniaux posa la question A M. Chdron
au sujct de I'6piddmie de nmningite cdrd-
bio spinal dans la garnison de Douai et
sur les mcsures prises pour vviter la propa-
gation. M. ChIron r6pondit que grace aux
mnesurcs prises pour 6viter la propagation,
la imnadic paraissait enrayde et que Fins-
titut Pasteur prtparair utn serum qui pour-
ra, p.:nsc-t-on, letter tfficace nent con:re
c~te maladie.
Le Pcdsident dela RWpublique requt,'tan-
t6t '.i mission suC-doise ch.rgtee de noti-
ficr a.u Gouvtrnemert iran;ais, l'avdnencnt
de Gustave IV au tione de Suede.
Trois tributs de Chaouia attaquerent les
troupcs du general Dainade, sur l'ouest
Mellah. LIs marocains furent repousses*;
nous avions eu six blessis, don't un offi-
ciwr.
Le vice-amiral Melchior, le contre-ami-
ral hiveillere, le general de division Boi-
tard et le general de brigade de reserve
Chedeville sont decdtds.


DOCTEUR A. CARIES
ANCIENT ASSISI ANT
EN MEDICINEE ET EN CIllIURGIE
DE LA POLYCLINIQUE-PEAN
SlI'P :1.\ ITIS: VoIEs RESPIRATOIRES
ET
MALADIE DES ENFANTS.
C sullations : 7 d 9 h. et 2 d 4 hrs.
123, Rue du Peuple, 123.

VOUS TROUVEREZ:
(:C z II. BONHEUR
10, Avenue Ducoste, 10
Carries postales au bromure d'argent
glactes, objets amoureux la serie de
5 carts. .. .... P. 1.75
Actrices, paillet6es, lumineuses
la carte . ..... 0.50
I.A Restaurateur de la sant6. La
bolle de 201 pilules . P. 6.00
L'enveloppe de 25 pilules ..P. .00
Pour la province tl Port en sus.

Changemenrt d'adresse

Tib6re Z6phirin Bell
FabricaDt de chaussures
Avise sea nombreux clients qu'll a
transfer son 6lablissement dans la
Rue Tiremasse, facade Nord de la
Place de la Croix-dea-Bossalea.
SP$CIALIT :
PANTOUPFLS IMULEgS


Le soussigne avise le public et le
commerce en general qu'un ReQu
s'dlevant A P. 6. 51 et A lui delivrt en
faveur de Me" V, A. L. Gousse par le
Conteatieux ( Recette et DIpense ) en
cette ville dtant adiri, il le declare
nul et non aveim en attendant que
duplicate lui soit (lelivie.
Port-au-Prince, le 2:3 Janvier 1908.
Ltos FILS,
e---
Industrie
MANUFACTURIIkRE NATIONAL
Julien Desroohes
INDUSTRIAL
Fau.x-colJs. cravates, manchettes, chemise
Ecole des Arts et Metiers.


Fromiae de Gruyere
VErITABLE EMMENTHAL SUISSE
TRB S FRAIS
Chez JULES LAVILLE
A LA M ETROPOLE
93, RUE DU MAGASIN DE L' TAT, 93.
i
Chapeaux I

Chapeaux I
Chapeaux II
FAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coitfeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapclier remarquable,
M. JAIME TESTAIt, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les goits et pour toutes
les bourses.

Francisco DESUSE
SFabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en d6-
p6t un grand stock,- pour la vents
en gros et d4tail,- de chaussures on
tons genres pour
HOMES, FEMMzS, ENF rAT
Les commander des commergants
de l'interieur pourront 6tre ex6cutees
dans une semaine a pen prbs
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCm ( AIT )

LA PHIARMA0CIB
Emmanuel Alexandre
88, RU. DRS MIRACLE, 88,
So recommande pour l' prompted et exact des ordonnances i
n'importe qn'elle here du jour et do
la nuit.
Drogueries, Specialites phar-
xnaceutiquesextremement fratches
PRaI CoNacilNcrIUx.



Z)

LW
low


PM"


Prodluits lgielipus pour la Toilette

Sc,,I I UBflou,' Uo UU


POUDRE .WIo m in v aUe
,BAVON Sim s ;. I,-
MO_ 5ob. 7rabe..u a, aSt. mla. 4~1Ae15r a* lteat tonf
!a


adoucit I'cpiderme auquel elle
done unie souplesse et un ve-
LA lout6 incomparable en lui com-
muroiq:iant son d6licieux par-
fum. Elle conserve I'tclat et la firatcheur du teir~t, car elle est souveraine
centre le Iihle, les piqires d'insectes et les trup!ioin de la peau.
satis bi-muth, invisible, adhd-
LA rI!ete, iinpapalle., prparde
LA spcialement pour les person-
0 nes qui veulent avoir un tent
.rtlprIocllab'e ; son parfumi d6licat, son veloutl o:nt 'contiibui i faire d'elle,
la Favorite d s PIoudres de Toilette.


it Ilt-. d(~ Cr-rie Simon,
L E !' -,'t't ul x de l'lvgiane
Ptpi *:''' ~slcnio-ls pi-icipes
po 'i' it ui certain degr6
toutes les qualit&s bienfaisantes et prtservatrices ie la (Crmec Simon ; il
est particulibretment reconmmandespour la Toilette des einfants et pourles,
dames don't la peau est delicate.
Agence G6nerale et D6p6t pour Haiti
1ALM la TVMetropole
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Mag sin de I'Etat, 93


ENTREPRISE
DE
Pompes funebres

S'adresser A Vve LEON GABRIEL pour
avoir le joli Corbillard noir dite Cen-
tenaire.
No 2, Rue ,Cagloire ,Ambrois,, No 2.
On trouvera aussi des chaises A
louer pour enterremants, marriages,
f6tes etc.
S'adresser aussi dans la Ru e 'de 'n-
terrement, chez Mr DAUMEC BOYER.

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURE8 EN TOUS GENRES
EN DEP6T, POUR LA VENTE
EN GROS UT DETAIL.


Execution prompted
oommandes, tant o ci
Province.


des
qu'en


Formes a hommes; l 1gantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Dernire
mode de Paris) et le pluscommode:
hnussures pour infants coufection-
na s avec des Peaux de toute nuances
d'une selection et duree irreprocha-
bles, & des prix avantageux.
Cirages, pates et liquides
Pour ehaussures de toutes nuances.


Accourez a l' speralnc

Cordonnerie

Clarck & Mercier
Ot voIs aurez unl *t;Lvail garanti et
soign41, conkcution de tous genres alec
des mrat.riaux de premier choix.
L'Utablissement se charge aussi de
faire prendre des measures A domicile.
150, GRAND'RUE, 150.
I'OliT-AU-PRINCE.


Companies P. C. S.

AVIS

Les numeros suivants sont sortis au
tirage des obligations 5 0/0 qui a eu
lieu le 21 courant :


No A.
S C.
B.
.C.
D.
aD.
A.


148
4
94
58
101
52
19


Ces cou ,onsd'obligations deP.or00
(cent dollars) chacun sont rembour-
sables au pair A la baisse de la Con-
pagnie, centre remise des titres
Le C.onsil d'Adrinistration
Se Prdvident,
G, SCHWEDERSKY.


- --`







Redaction du "atin" I A. de lalti el Co.


uffre a sesleclturs les Trois Volumes
DE
EDMOND DEMOLINS
A-t-on inter6t
A s'emparer du Pouvoir
A quoi tient la superiority
des Anglo-Saxons.-
L'Education Nouvelle
EN VrNTB A L'IMPRIMERII DU Main".
Au prix de Librairie
Fancs .50o od P. 0.70 or.
P'ra mchcxexz erx-.t

A L'ELtGANCE
ID. FE RARI,
Fabricant de chaussures,
Porto & la connais.ance du public,
particuliireme:nt sd s5s' nombreux cli-
ents de la GAte et de a; Ciapitolo, que
I'6tablissemrrnt a un stock incalcula-
ble de ciaussures i,,ur 'i>-.nOmes,
temmes et enf:iuts, :r t .,.a genres,
et que, malgr6 I'o.ffra ci :L) pOur ceur
sur l'achat en gros (5 0/0 fait uv ra-
bais exceptionnel sur les p!ix.
L'btablissement so c'.Lrg de' fair
preudre des measure" A clnmici!e.
Tou/ours : Soin, 'act.tude, portualite
42. RIi, de Froats-Forts, 42.
-P ........ .. .. .. .. `q C :. .H 1'H

PHOTOGRAPHIC

J. M. DUPLESSY
120, HUE DU CENTRE, 120
Travaux soignes de totes sortes
et de toutes dimensions
Reproductions et agrandissements
( Prix moi6res )
Cartes Mignonnettes :
SEULEMENT PAR DOUZAINE .5.
NOUVEAUTES : Papier Platine ( nou-
veau genre )
PHOTO-SOlE perfec-
tectionnre (diverses-
teintes.) Demnier cri.
N. B.- La Photo soie peut s.rvir A
de charmantes applications de la pho.
"rehie:
Sachet., entails,- Pelotes-- DeIu
df boite,-Ouvrages d dames, etc.
VENEZ VOIR

Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installee A
'Ecole d&s Arts et Me'tiers, ancienne-
ment Maikon Centrale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a I'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son ddp6t un bon
stock de chapeaux do paille supdrieurs
pouvant satisfaire les gotts les plus
difficiles; malgr6 ces advantages elle
met sea chapeaux en vente a un prix
modique defiant toute concurrence.
La fabrique informed en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne & Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvrieres venues expres-
aement de l'Etranger.
La fabrique r6pare aussi toutes sor-
te de chapeaux. Bon march excep-
Utionnel.


39, Rue du Magasin de kLetV
Maison fondue en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravure
Vient de recevoir des articles de ar.
fumerie pour les goits lea plus diflci.
les. L'es parfi:ms exquis et rare d'une
delicatess-e I'eOiAtrartte qu'elle offre A is
clients sout de veritables petitel mar-
veillss.
Les derni6res marques qui charmaent
le Tout Paris sont cheg Matteia:
Son Sorirse, Floramse, I2VtW4 I4d
Cyealmes, Vievit, etc.
La mason a toujours un grand a-
sortiment de bijouterie, argenteore,
bibelots de tous genres, patfid.eries,
lunewLsC, montres or et argent, pend.l
les g ranties.
*,'::.iali-s: bagues fraugaises en bril-
lauts A partir de P. 900, alliances Or
Pi? K aiglaises et frangaises sar somn
::-d,. Service d'argenterie complex
po..r rA;riaes.
Tou-s i.-s articles vendus par la mal.
son ,.oklt garantis.
Achat de diamaRts, pierres prrcieu.
ses 4t vifille b;iouterie a des prix avan-
targ-ux. Der;ier cri: Lunettes jaunes.
Contie premise de Deux dollars en
tinbrc's-poste d'Haiti, la Maison Mat-
tdisr :ivoie franc de port sous pli recom-
mandE dans toute les villes de la Rdpu-
blique: Lunettes ou Lcrgnons en nickel
inoxydables, selon les prescriptions dos
Doo:t urs on ii:struc tio: acis achieteur


S OCULISTES!..
VERRES BLANCS, BLEUS, FC 8Us,
JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONeAV s, BICON-
VEXES, PERISCOPIQUES CONCAVBS, Pt-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiinent completdes foyers
(' VERRES JAUNRS, rFUMS, BLaUS,
BULkNCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriqun, conceve
et convenes.
A .fortient taxes complete.
Ch:e A. DE MATTEIS.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. IHOELIN
A ncien onembre de la SocietW Philan-
thropiqud des ma'tres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd-
totles diagonale, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deril, etc, Recomman-
de particuli~rement A sa clientele une
bele collection de coupes de casimir,
de gileti de fantaisie et de piqu6 de
touted beauty.
Specialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglaise et
Amdricaine de la derniere perfection.
La maison confectionne aussi des Qo.-
turnes militaires, habits brod-s
dolnavzr, tuniques, habits car-i
I r. eto eto, de tos grades. I


TANNERIE CONTI


'IL


Dr
Port-au-Pri nce


PREPARATION


DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS


CAPACrITI 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHAUSSURES COMME SUIT:


Chevreau glao:D Boutonne et Lace pour
a 41
VeruA et couleurs:
PoUn ENANTm: . .


Hommes et Dam 10 ( Dix gda)
SRe-ssm.sdfs tO (Dix gda.)
Reomeuieaudl 12 (douze gdes)
. . e6 six (gda)


- -


LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qul done le meilleur pain
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le p1vh blan'. e'
le plus dlger,
Cest la Pillabury's Best de 1b
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Repr /setunt


Imp. C.


Tommu polcipr
!iWNIMjaEME
AU PROCHAIN TIRAGE
is 10 N'ISSiAUTS PANAI A

ROS [Ill lOOmob"3Y
Rnvoyezes BO N-PRIME
& M. L. DUGA~RDIN, Pirc;"~:
19,ldt Xi~e R too otep cl, Par..

.Ad esPc


MAGLOIRE


45, RUE Rocx, 45
TJALIRPHONE.


SJournaux, brochures, billets de

marriage, cartes fde fianCailles,

Programmes, affiches, et tous

autres travaux de ville.
Billets d'enterrement et cartes
de visit d la minute.


H RKSTA URAnBELLEVUE
Place du Cho.-'p.t-dle-Mars
PO T-AU-PRINCE (HAITI)
M;ine Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNOHS.
Installation moderne et comfortable. Vue :r la mer. Temprature
douce et rdguliare. Les Tramways desservent t'Idlel-Bellevue toutes lse 7 Minste
PROPRIfTt SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -- JAj-DINS
Salle de rdeeption.- Piano.- Grarnophone.
Sonneries !ectriques


Table d'Hbte


toss ls jours, ds midf d i heArs,
4e 7 48 he, ur du oir


- III L -- I L~-l -- II I ~1


____


-