<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00242
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 22, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00242

Full Text



MERCREDI, 22 JANVIER 1908.


4


QUOTIDIEN


r a_~ I I1__-- ~ 1 -~l --- aI -. -... m--PI


ABONKIEINTS

PA.R iois Una Gourde D'AVANCE
DiPARTUmZmTo & SrANGNKt.
irrn ed pos teen onuM.


DIAa.mva
C316me03t MagLWCAWe,

RfDACTION.ADM1NISTRATION
45, Ku! 1011, 45.


LE NUMMRO 10 CN"ITS.


Let abonnenent. patent do xier. at do xS do chaque
mois at sont payables d'avance
Lau sanuacrita lns~r~s on uon es munt pas reml..


-4~ ~~~~~~ -- .-.--- -mI


Pouir tout Oe cui onoflOrn 1'6k A imnivitration


du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.


LLU REBELLES DE L'ATIB ONITi


Les troupes du Gouve
succ6s en suc6s. P
des Verrettes. Le l


Le 4e Regiment de la
Petite-Riviere de l'Arti-
bonite envoy contre
Saint-Mare a faith sa sou-
mission a l'avant-garde
des troupes du Gouver-
nement. Le General qui
commandait ce regiment
s'est egalement rendu.
Les 7e el 8e Regiments
ont et6 pris aCamp-Gui-
bert ( Mont-Rouis ).
Le general Andre, com-
mandant de l'arrondis-
ment deMirebalais A qui
est adjoint le colonel
Thos. Vilmenay a pris
possession de la Cha-
pelle et des Verrettes.
Ce martin, A 8 heures,
e General Farjas Gra-
ia, commandant de l'ar-
ondissement de Hin-
* e a occupy Saint-Mi-
Chel de l'Attalaye.
Nos troupes marehent


UN
Navire suspect
Il est pirate. Le < Ceatenaire
lepoursuit. II se derobs. -
Firmin pirate.
Notre aviso de guerre le Centenaire
qui tient le blocus aux Gonaives a
apereu un navire suspect qui r6dait
au loin.
On a donn6 la chasse a ce navire
qui s'est 6chapp6 et a file vers les
eaux de Cuba.
Avant longtemps ces marines qui'sont
probablement au service de Firmin
seront d6clar6s pirates par le Gouver-
nement et subiront les peines que
mAritent partout les 6cumeurs de la
mer.


LE COURIER)
Une nouvelle Chaloupe. -
Elle rendra d'utiles ser-
vices au Gouvernement
Ou nous apprend que le Gouvern e-
ment vient de fire I'acquisition d'u-
ne auperbe et agile chaloupe qu'on a
appels Le Coorrier .


E Cette chaloupe file 13 noeuds a
l'heure. Elle navigue a la gasoline,
laquelle 6tant assez rare sut place a
oblig6 le Ddpartement de la Marine A
faire A New-York et par cable une
de commander de 200 caisses.
t Le Courrier est appel6 a rendre, par
sa facility h se deplacer, d'utiles ser-
in vices au Gouvernement.
l I _i


de success en success et E diin
on doit s'attendre a re- LIUl
cevoir d'autres nouvel-
les annoncant la fin pro- Armeset mi
chain de la rebellion monnaie
vaincue. L'agenl


UNE


RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES

Observatoire
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


MARDI 21 JANVIER
Barom6tre A midi
Temprmur inimumn
Tetnprature maximum


762,m/m9
190,7
2 10.2


mIllI Moyenne diurne de la temperature 250,8
Le ciel clair le matin s'cst couvert gra-
'duellemcnt dans la soirde.
A 7 h. du soir nombreux dclairsau N et
munitions saisies. NE. A ir h. de la nuit, pluie : 5, /m"o.


iaux papier-
confisqu6es.
t principal
-v-A+.


Le barometre continue sa baisse.
R. BALTENWECK
NEcrologie


arr t6L. 1
__ Nous avons appris avec une douloureuse
surprise la mort de VICTOR CASSAGNOL, le
La LUgation d'Haiti a Washington a sympathique et charmant camarade que la
informed le Gouvernement a la date population affectionnait A cause de sa bon-
d'hier que lens armes, munitions, cais- home toujours souriante et de sa vie fatte
ses de faux papier-monnaie fabriquds de labeur.
par les rebelles ont ete saisis et con- C'est au moment oi il venait d'6tre dlu
flsqu6s. 2e Deput6 de la Capitale que la mort a
Le nomme Giordani, agent princi- frapp6 ce vaillant homme de bien.
pal des rebelles a 6t~ arrete. II est Les funerailles auront lieu aujourd'hui.
sous la main-mise de la Justice. Au- Le convoi partira de la maison mortuaire,
teurs et complices rendront compete rue du Magasin de l'Etat pour se rendre
de cette tentative prdvue et punia par l'a Eglise St-Joseph.
les lois d'organiser sur le territoire Nous partageons le deuil de la famille
d'une puissance une expedition con- si cruellement 6prouv6e et la prions de
tre un gouvernement ami. croire A l'expression 6mue de nos sinceres
condolences.
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINELLE
.Audience du Lundi 20 janvier 1908.
Le Gd Montreuil Guillaume cPr6sidence de Mr le President H. Le-
avG on reu ave plasir le G chaud.
Nous avons revu avec pla'sir le Gtne- Le Tribunal prend siege a dix heures et
ral ontreil Guillaume, arrive ce maindemie d martin et pronounce l'rrt si
A bord du a Mancel a. II est bien vivant
malgr6 la propaganda de quelques incorri- Celui qui casse e annule sns renvoi,
gibles. le jugement du Tribunal correctionnel des
Le General Montreuil Guillaume drait Gonas, en date du Novembre
Ia tte de Ia division qui a oprd le d 1bar- rendu concre le sieur F. Sidgel an pro.t
quement A Source Sale pour marcher con- du sieur Royaliste fits, condamne le dit
tre St-Marc ou il entra, vaillant et fier, Royaliste fils aux dpens ;
sons le vomissement meurtrier des fortifi- Poaeenda fai s
cations de cette ville. Pai intend les affaires de :
Nos filicitations A ce brave officer pour to Vilada Vilsaint, centre consorts Jac-
w ble conduit. qura Jr6e.


rnement marchent
?rise de la Chapelle e
pirate Antenor Firm:


I I ----- ------ -


---
-------- __~--__ ~ __ __ ~


FORT-AU~t-PRENCE (aHfti)


-if ANEE9 No 244


i









Le Rapporteur, Mr le Juge L. Denis,
done lecture de son rapport -
Le Ministere Public Mr Luc Domini-
que conclut au reject du pourvoi.
20 Le Ministere Public pros le Tribu-
nal civil de Port-au-Prince, centre un
jugement du Tribunal criminal de ce res-
sort, rendu en faveur de Christian Rfga-
lus.
Mr le Juge Domond, Rapporteur. lit
son rapport.
Le Ministere Public, Mr Luc Domini-
que, conclut au rejet du pourvoi.
Le ro'e !ant epuis6, le siege est lcve.
*4
*
SECTION C VILE
Audience du Mardi, 21 Janvier 1goS
Pr6sidence de Mr le Vice-President tr-
nest Bonhomme.
Le Tribunal prend siege A dix heures et
demie du martin et prononce l'arrct sui-
vant :
Celui qui declare le sieur Villevaleix
Alexandre dechu de son pourvoi centre le
jugement du Tribunal de paix des Gonai-
ves, du 4 juin 1895, rendu en dernier res-
sort ;
La section civil tait place aux sections-
reunies presidees par Monsieur le juge Ed-
mond Heraux qui entend 1'affaire de
L'Etat centre Pierre Anselme.
Le Rapporteur, Mr le juge Baron lit son
rapport.
Le Ministere Public, Mr Luc Domini-
que conclut A la cassation du jugement de-
nonc6 et A l'adjudication des conclusions
prises par l'Etat.
Le siege est level.
Haiti Littdraire et Sociale
Notre confrtre Antoine Laforest nous
prie d'annoncer A ses nombreux lecteurs
et amis que sa Revue Haiti Litturaire et
Sociale, ne paraitra que vendredi, avec
l'interessant sommaire suivant :
Un beau triomphe. Louis ; un grand
poete Haitien Margueritte Coppin ; jour-
nal d'un comddien, Frddiic Febvre ; Poe-
sies : Reverie Nationale, V...; Amour Eter-
nel, C... ; Poetes:Oublis : ( les deux Ro-
main, S. Rou-ier ; une chasse A la Togi.ue,
J. V. ; recits historiques 1868/71, Vigou-
reux ; Int&rieur, .Antoine Laforest ; Exte-
teieur, A. L. ; Petites Notes. Bibliogra-
phe, G. Sylvain ; La Guadeloupe Littiraire.


't'JktAIT

du V aDiario de la Marina ) du
27 'Dicembre.
--w
La Havane, le 24 DWcembre T9o7.
Monsieur Nicolas Rivero, Directeur du
a Diario de la %Carina ,
Cher Monsieur,
L'6dition anglaise du L Diario de la Mari-
nat du 15 Novembre derniercontenait sous
1 thtre : t looks Like It un commentaire-
qui, pour 6tre en contradiction avec les tn-
legrammes relatifs a la condemnation de
17 individus pour attentat centre la s6re-
t6 de l'Etat haitien, me paraissait sans im-
portance.
E eCfi't, i I r&sultait clairement des te-
16 grammes mentionn6s que cinq des
dits tndividus avaient ete- executes en ver-
tn do jugement du Tribunal militaire de
Port-au-Pricce.
Mais ce numero du Diario de la i1Cari-
na pais isol6ment et envoy a un journal
de Port-au-Prince, 6videmment par une per-
sonne amie, a vivement mnu le people hai-
tirn qui se read bien compete le la fo-
lie des aventures rivolutionnaires et don't


la vdnbration est sans borne pour leur
Chef d'E'at aussi reinaruable parson hon-
n&etfe quo par 1'esprit de progrbs et de
justice qui l'anime.
Bien p'us, l'execution des condamn~s
repugnait au President Nord ct n'a ktt d-
cidee que lorsqu'une nouvelle provocation
de ses enneniis fat venue vaincre la bonti
naturellc et bien connue du Pr6sident don't
toute 'ambition que je conna:s bien est
de laisser a la tin de son scptcnnat une
lHatinmeilleure que celle qu'il a trouvee en
montant an pouvoir. Tous les efforts de
:,on adiiiin tration dLpuis cinq ans sOnt
diriogs vers cc but.
Je vous prie avec 1'amabilitc que )ait
toujours trouvec pres de vo're journal de
bien vou'oir, in lhommage a la verit6, pu-
blier ctite Icttrc et ob:igcr en mmne temps
le soussiign qui saisit cette occasion pour
vous rcnouveler I'expression de sa consi-
deration diltingute.
FLIX MAGLOIRE.

CH 0,RN IQUE SCIENTIFIQUE



Le Soulifl Rlvlateur

( Surrim ET FIN )
Sans (ldote, si vous avez iian.ig de
I'ail ou ,I, I'oignol, ou absorl)6 des sels
de soulire. votre i ileine et ce seri
plant pis IlouI vous, tant pi3 surtout pouI
votli' voisine --- cuiiliendra id l''lydro-
ggne sulfur. lien qu'en soufflant des-
sus, come 'l'auttresfouldroient les mou-
lies au vol, vous noircirez le paper
reactif. Ce sera mrme la ce qui pourra
vous at river de plus heureux, c ir l'hy-
drog6ne sulfur, qui qu'oi e iitii-e, est
excessivemncnt toxique -- j'ten ;ppelle
aux minutes de Claudle lez'rnard -- et i
a t6t fait fle s'enmparer (d l'oxy6,eno dles
tissus et surtout de l'hliroogobine dlu
sang ;.rtiicl. S'il ne s'liimiiait pas ins-
tantanidmt nit, aussit6t forrc~, vous se-
riez un hlomrne ficlu.
ltu i!nporte, lu reste, tl quantity de
soufre absorbed. Au fur et ti insure que
le sang veineux diverse dans les pou-
mons le nouvelles doses d('ydrog6ne
sulfur, le poison s''vacue, giace B l'ac-
tivit6 respiratoire, avec l'air expired, sarns
avoir le temps d'alt6rer les globules
rouges. Et come, dans la vie normal,
i1 sort des poumous 500 lities environ
d'air d l'hleure, les gaz sulfur6s, fussent-
ils A dose infinitisimale, doivent A la
longue laisser leur enipreinte sur les
sels de plomb.
Seulement, si vous tombez en lIthar-
gie, il est evident qu'il n'en ira plus de
mdme. Toutes les functions vitales, y
compris la function respiratoire tant
rdduite au minimum, ii ne sortira plus
de votre poitiine immobilisde assez
d'air pour chasser l'hydrogene sulfur.
Get hydrogtne sulfure stagnera done
dans vo~ poumo-s, i o it o tardo'.a-gu6-
re, au contact de 'air humid ( com-
me c'est le cas pour I'air des poumons)
etdes muqueuses elles.memes, a se de-
composer en soufre ou en eau, voire
meme A se transmuer en acide sulfuri-.
que.
Faute, en d'autres terms, d'une ven-
tilation pulwnonaire suffisante, il ne se
former ,as, en cas de mort apparent,
assez d'hydrogpne sulfuil pour noircir
le paper plombique, sauf peut-etre tout
'* fait au debut. De sorte que la reaction
sulfhydrique conserve toute sa valeur ;
et de multiples experiences, faites non
seulement par le do'l:eur Icard en per-
sonne, mais par les nombreux prati-


ciens qui se sont donn, la pine de lui s'est-rendu a Mamers ou il visit les cf
emboiter le pas, attestent que si la mort nements.
n'est pas irrmtndiable et definitive, le Le General Damade signal que I'W
sujet aura eu beau se gorger, avant de que annoncee sur le poste de Berrechikl
turner de I'tiil, de sulfhydiol o n d'oi- s'est pas produite.
gnon, le paper ne dira rien du tout. L'amiral Philibert tl g graphie que t l
I est calme dans la region de Mazagan #
Mai',, en revanche, si la moral est reel- que dans I- s ports. L ngr
le, il en irn tout autrement, par cette S-PEERSOURG 2.L congrs u
aison s simple qu'im aura alors sitaire actuellement en session a dccidE(
raison trIs simniple qu il aura alo rovoquer une entente international
exhalaison aborilante et continue o e provoquer une entete international i
az suurs provenant, n versitaire en vue de la celebration du
oaz sulfurS, provenant, noa pas de
S(o poo tre vingtimine annivcrsaire de la naissai
la dcoposition du soufre inger, du cote Leo olsto.
mais d'nn commencement to lputrlfac- PARIS.- Une ptition en faveur du i
tion, et finsant 5 Ilots au dehors aussi- frage f. inin circle A P
ltt qne leur pression sera deaen.ie su- Elle es dJj. sign& parcinit
rieure i a a pression almospllei iue. m f ranaises.
Impossible, par cons,< lent, de sInc-n n mmes franaises.
prenldre au aract6re des signes caba- BIRLIN.a- Une srieuse rencontre a .
listiques qui nte manquer ot pts d'ap- lieu cct:e aprs-niidi entire la police etd
paraitre sur le paper rev61ale r. 1 n'y ouvriers sans travail qui le martin avaim
aura plus qu'A commander le c rcueil... assist aune reunion socialist.
En resume, enter 1'inldividu tornbe en La police assaillie par l!s ouvriers fit a
dtat de mort apparent, avec de l'hy- ge e ses armes.
gene sulfur dans les poumons, et le Nombreux blesses parmi ceux-ci.
sujet rdellement inort, 11 existed fatale- 1 Klo. L'agitation parlementaire coai
ment une dilTfrence essentielle, pecifi- nue, intense.
que, pdremptoire : chez le premier, rANG. R 20.- On rapport que Moai
plus on s'dloigne du debut de la l:har- Hafid a confidentiellement inform ph.
gie, moins se d6gagera d'ydeogn:e sul- sieurs personnalitis ind;genes qu'il a pro.
furdt, tells enseignesqu'au bout d'una clam6 la guerre sainte uniquement pour
here il u'en reste ra plus squ'u o ent obtenir I appui des tribus dans la lutte coan
eunre omire ni un soue on, tluseis lten, tre Abdel Aziz. Moulai Hafid dit qu'il res
unf ornbre ii ut) souIp(orn1, tauis "e "a Ses
ceiz le second, la production dle g ,z sul- pectera a persoue et les biens des euro
fures ira, apr6s une period de repos, pdens, de mne qu'il consentira aux rCf
en augmenlant t tie minute en minute. Ines proposees. Les caids et les ulemas pr6.
D'or ucelte conclusion, ot it suffit parent dans tous les ports de mer un -
de possider la plus legere teinture de nifeste informant que la proclamation de
cimie el phsysiologie, avec un i eu Moulai H.tiJ, comme sultan, doit-ktre coB-
de botnie toi, pour saisir la lgic que i- sidrde comme nulle et sans effect.
dle bolnrn foi, pour saisir la I h(ique ir- PARIS 20.- La nouvelle de Rio Jancii
refragable que, pour parer d'avance Pr
toute erreur et pour donner pleine et annonqant la ddcouverte d'un complete .co
enliere satisfaction aux abstracteurs tre la flotte amricaine semble tre un
de quiioessence, a ix schlopenauer- pitre a ajouter A une histoire abracadabra
de(nrs Il aux poiltilli-tes, il 'y aura qui circulait ici il y a qulques ours. Peie
qu'a appliiue: Ila reaction sulflhyrique gens parlaient s&ecusement de cette histoi
plusieurs heures met onss vingl hieu- re; certain la traitaient d'absurde tandis q
res ---euteme',t pris le 16ces sp;,osd. la major rit6 1"y croyait pas du toute. Cepe
(n aura realis tile in .xinum (dt scu- dant par cxces de precaution, elle fut co
rite postlhune, sans avoir port atteinto Inuniqude par la voie officielle aux aut0ri
ni au respect dtl A la mort, ni ii la pielt de Washington ct de Rio de Janeiro.
familiale, ni la loi, ni la lgis!a'ion, WAsIIINrro 20.- Dans la sdance d'a*
ni aux usages, ni I'hyg3ine. ourd'hui A1 la Chambre des repr6sentant
En ir ile, je vous le I, la action M. Birthold, du Missouri a d6pos6 un pro*
sulfhydi ique idsiste victorieusement a jt de loi aux termes duquel les ancica
toutes les critiques, comme a tout s les presidents des Etats-Unis auraienr droit 0
dpreuves. Nous tenons enfin, avtec elle, quittant le pouvoir A une pension annual
le moyen itnfaillible de supprimier ,leli- et viagre de Io ooo dollars. En outre i
nitivement ,l'6pouvante, dont 1'obses- seraient de droit les dbtggads dcs Etats-Ulis
sion provoqne tant d'insomnies, d'erae aux conferences internationales de la Ha
euterrd vivant. et aux congress amricains. Le meme prot
II imported nnme qu'elle ne reste pas de loi a 6 d pose au Senat par M. Mac
a I'dtat de curiosity ,le laboratoire. II clear, du Ktntuck.
faut que, dans l'intdttt de l'nulmanito, FLESSINGER (Holland-) 2o.-Le pa quel
et pour la tranqluillite de milliers det Finland ~, de la Compagnie Red Starse
braves gens, elle finisse par enter dans rendant de New York a Anvers aabord at
la pratique courante, :i titre de forma- could le vapeur grec Epirus au large
litu de rigueur. Fallat-il m6me, a cette de Termenzen.
elfet, remuer ciel et lerre,je suistrop Ce d6sastre a td caused par le broil
sir d. la complieit6 de 'opinion publ- lard; tout '6quipage de l'Epirus a 6t6 s
que pour n.'y pas Lenirc l main v6, le Finland n a u aucune avare ;
est arrive a Anversndet apres-midi.
--- .._ I MADRID 20. On annone ot4cicaue
nlent que la reine Victoria est de nouvWs
dans une situation int6ressaete; sa dtlivfr
ou 1 ce est attendue au mois de juillet.
SMLAx 20. to personaes out 4he to&
1 et un certain nombre blesses dans a0
Dernieres D6peches collision entire un train expre6 de Rolo a
_-. un train de Bergame. Un train de Milth
Le HAVRE 21.- Prios Willem IV > est ensuite venue se jeter dans lets d
est arrive. des deux trains; des secours ont itn E
PARIS 2 La Chambre continue la dis- voyds sur les lieux de la catastrophe.
cussion de l'iinp6t sur le revenue. SANTIAGO DE CHILI 20. Un iJnce
Le Senat nomma une commission d'en- qui vient d'eclater a lemuco, ville si
quete sur la liquidation des biens des Con- dans la parties :sd du Chili, a dMtrait
grtgations. pat6s de misons ; les pertes dp
M. Ch6ron, accompagn6 du Dr Fvrir, 4000000oooo dollars: la nle erest tta
directeur du service de la samnt militaire parmi la population ouvrre


I manr








DrnierCe Reur

Par un Arr6t6 de Son
Excellence le Presi-
dent de la R6publique
est dclare pirate le
navire VORTIGEN qui,
mont6 par Firmin et
quelques exiles, a es-
saye des d6barque-
mennts sur divers
points du territoire et
notamment au M61e St
Nicolas.



Prise de Port-Iargot

Port Margot qui, pen-
dant un moment etait
au pouvoir des rebel-
les, vient de se rendre
aux troupes du Gouver-


nement
Limbe.


cantonnees


au


Fromaage ge ruyire


VERITABLE


EMMENTHAL SUISSE


TRE~S FRAIS
Chez JULES LAVILLE
A IA METROPOLE


93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT,


93.


o---- .



Diplome et Medaille
Exposition de Port-au-Prince 1881
Concours Regional de Bordeaux 1882
Exposition d'Amsterdam a 1883
d'Anvers < 1885
< de Paris 9 1889
f de Chicago t 1893
En vente: 65, Rue Macajous.
( Boulevard des Veuves ).
Puretd et natural garantis.
-- . --- -... "


AVIS


Le Public est prevenu qu'B par-
tir de cette date, jusqu'A nouvel
ordre, le dernier train des tram-
ways laissera le Champ-de-
Mars A 8 HEURES UN
QUART.
Port-au-P rince, le 17 janvier 1907.
LA DIRECTION.


La
Redaction du "Matin"
Offre d ses lecteurs les Trois Volumes
DE
EDMOND DEMOLINS
A-t-on inter6t
A s'emparer du Pouvoir
A quoi tient la sup6riorit6
des Anglo-Saxons.-
L'Education Nouvelle
EN VENTE A L'IMPRIMERIE DU Malin.
Au prix de Librairie
Francs 3.5o ou P. 0.70 or.

LA PHARMACIES
Emmanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 88,
Se recommande pour l'exdcution
prompted et exact des ordonnances a
n'importe qu'elle here du jour et de
la nuit.
Drogueries, Sp6cialit6s phar-
maceutiquesextremement fratches.
PRIX CONSCIENCIEUX.
IIII~ Illr-- I-C-- 3 I I i


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures en
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Les commands des commergants
de l'intdriaur pourront tre executes
dans une remaine a pen pr6s.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINC ( HAITI )

Viennent d'arriver
PAR LE FRANgAIS DE CE MOIS,
Chez

vincent G. Makhlo


81, Rue du Magasin de I'Etat, 81 et
4, 6, 10, Rue Traversiere.
Casimir francais de premier choix.-
Diagonale.- Chemises couleur et
blanches. Chaussettes et bas fil.-
Jupons de soie.- Eventails de fantai-
sie. Ceintures pour homes et da-
mes.- Bretelles, Descente de lit.-
Flanelle par aune.- Chapeaux laine
pour homes & Dames.- Chemiset-
tes.- Cannes. Parfumeries assor-
ties.- Faux-cols & Manchettes.- Sa-
tins et autres Etoffes.- Machines a
coudre de I et2 fils. Champagne.-
Vins rouge par gallon et par caisse.-
Vin blanc par caisse.- Vinaigre par
gallon.- Moutarde.- Olive.- Froma-
ges gruyere frangais, pates grasses
francaises.- Bibre Imperial & Lem-
beck, Biscuits Lefevre Utile.- Huile
d'Olive par gallon et par caisse.- Fil
de toute quality pour machine de 40
a 80.- Provisions americaines.
Vente en gros et en d6tail
A UN PRam IoDAR~


Sacs vides!..


Entrepot General d<


Sacs videst..


s Grades fabriques


DE CALCUTTA (INDE) DUNKFRQUE (FRANCE) ET DUNDEE (ANGLETERRE).


SACS sp6ciaux pour


Caf6s tri6s


Caf6s ordinaires
Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balles de 400 sacs,
'depuis 20 centimes or jusqu'A 30 centimes or pour la grandeur regu-
'lirre 65x110 centimetres.
Poids de 1 3/4 livres jusqu'A 2 1/2 livres.
Sacs sur modules et sur types des acheteurs.
Prix A forfait pour livraisons mensuelles francs port de debarquement et
'si on le desire, Droits pays.

Conditions avantageuses
S'adresser a JULES LAVILLE
AGENT ET DEPOSITAIRE GENERAL


ENTREPRISE
DE
Pompes funebres
S'adresser A VvY LION GABRIEL pour
avoir le joli Corbillard noir dite Cen-
tenaire.
No 2, Rue SCagloire 4Ambroise, No 2.
On trouvera aussi des chaises A
louer pour enterrements, marriages,
fetes etc.
S'adresser aussi dans la Rue de l'En-
terrement, chez Mr DAUMEC BOYER.

Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA ET
143, GRAND'RUE,
PORT-AU-PRINCE


SEPE
143


CHAUSSURES EN TOUS GENRES
EN DEP6T, POUR LA VENTE
EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commander, tant ici qu'en
Province.
Formes a hommes; 61Igantes et
rationelles.
Chaussures de dames (Derniere
mode de Paris ) et le pluscommode:
chaussures pour enfants confection-
nees avec desPeaux de toutes nuances
'une selection et duree irreprocha-
les, A des prix avantageux.
Cirages, pates et liquides
Pour chaussures de toutes nuances.
4.- l


Accourez a l'Esperanco
Cordonnerie
Clarck & Mercier
Oi vous aurez un travail garanti et
soigne, confection de tous genres a ec
des materiaux de premier choix.
L'6tablissement se charge aussi de
fair prendre-des measures A domicile.
150, GRAND'RUE, 150.
PORT-AU-PRINCe.


Chapeaux !
ChapeauxI!
Chapeaux I!
PAILLE DE PORTO-R1CO
ACCOUREZ CHEZ
JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les golts et pour toutes
les bourses.


ONi TROUVEfl
A l'Imprimerie C. Magloire
Les Billets de la Loterie
DE L'ECOLE DES SCIENCES
APPLIQUEIES
Tirage du 5 Janvier 1908, definitive-
ment fixd au ler Mars prochain.
Prix du Billet : 4 gourdes


DOCTEUR A. CARIES
ANCIEN ASSISTANT
EN MIDECINE ET EN CHIRURGIE
DE LA POLYCLINIQUE-PNAN
SP1CIALITES : VOICES RESPIRATOIRES
ET
MALADIE DES ENFANTS.
Consultations: 7 d 9 h. et 2 d 4 hrs.
123, Rue du Peuple, 123.

Industrie
MANUFACTURIERE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Fa,-Vecols, cravates, manchfttes. chemise
Ecole des Arts et M6tiers.


C r I I I I IL Il II L- __


e








V sFra nc hla ema enat

A L'LGGANCE
D. FERRARI,
Fabricant de chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particulibrement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
i'dtablissement a un stock incalcula-
ble de chaussuros pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6 l'olfre de cinq pour ceni
sur I'achat en gros ( 5 0/0) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'tablissement se charge de fire
preudre des measures A domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualits
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
PHOTOGRAPHIC

J. M. DUPLESSY
120, RUI 1)U CI:CNTIE, 120
Travaux soignts de toutes sorts
et de toutes dimensions
lteprodutiiouns et agrandissemrents
( Prix nimoll 'i s )
Cartes Mignonnettes :
SEULF:MENT PAR DOUZAINE P.5.
NOUVEAUTEIS : Papier Platino ( nou-
veau genre )
PIOTO-SOIE perfec-
tectiointie (diverses-
teintes.) Dernier cri.
N. B. Lo, Photo sole peut srvir A
de charmnantes applications de la pho-
tograp)hiCe :
Saeclets, Evet'ails,- Pelotes-- 1) ssus
de boites,-Ouvrayes dt' dameC, etc.
VENEZ V01R

Tibere Zephirin IBell
Fabricant de chaussures en tous
genres. our Honmmes, Femines et en-
fauts.
Place de la Croix-des-Bossales.
SPECIALITI :
P ANTOUFLESMULES

Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installed A
I'Ecole des Arts et Mctiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a I'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son dep6t un bon
stock de chapeaux de paille superieurs
ponvant satisfaire les gotts les plus
difliciles; malgr6 ces avantages elle
met sos clapeaux en vcnte A un prix
modique defiant toute concurrence.
La tabrique informed en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne & Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvribres venues expres-
se6ment de 1'Etranger.
La fabrique rdpare aussi toutes sor-
tes de chapeaux. Bon march excep-
tionnel.

H tel-RJ2testaurartx


= A. de Mattiis et Co.
32, Rue du Magasin de I'Etat
Maison fondue en 1888.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recevoir des articles de par-
fumeric pour les gouts les plus difiici-
les. Les parfums exquis et rares d'uine
d6licatesse pendtrante qu'elle ofire a se.
clients sout de veritables petites mer-
veilles.
Les dernieres marques qui charment
le Tout Paris sont chez Matteis :
Son Sourire, Floramye, Trdfolia, Id4al
Cyclamen, Vivitz, etc.
La maison a toujours un grand as-
sortiment do bijouterie, argeuterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanties.
Specialitis: bagues franCaises en bril-
lants A partir de P. 200, alliances Or
18 K arnglaises et frtncaises sur corn-
mande. Service d'argeiLterie complete
pour marriages.
Tous -'s articles vendus par la mai-
son soat g.rantis.
Achat Je diarnants, pierrs prdeieu
ses et vieile bij<;ut:ric ti des prix avan-
tageux. Di-niecr ni Ltif',Lles jaunes.
Centre e.nis: de ) Deur dollars er,
timbles-pot.'c d'liaiti, la Miai:son Mat- I
tdis er6vo:e franc de port sous pli recom-
mandii di;s routee les villes (de la Rdpu-
blique: Lunettes ou Lorgnous en nickel
inrxylables, .se!onI s prescriptions de.
Docte uis ou instructions de- acheteurs


S()CULISTES!..
VE-RiES BLANCO, BL.EuS, BEU, FUMIS,
JAUNE-s, du Dr Fieuzal et du I)r Motais:.
VE IR ES ~BICONCAVES, BICON-
VEXES, I'i4iISCOPIfQUEj CONCAVES, PE-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VEf RES JAUNES, FUMIES, BLEUS,
"BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques, concaves
et convenes.
Assorliment d'axes complete.
Chez A. DE MATTEIS.


lMaison F. BRUNES.
195 GRAND'HUE 195
Dirig6e par

L D HO ELIN
Ancien membre de la Societd Philan-
thropique des mattress tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'6-
toffes diagonale, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulibrement a sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de pique de
toute beauty.


ST-JOSEPH Specialit6 de Costumes de no-
SR ces.- Coupes Franeaise, Anglaise et
( ANGLED RUES ROUX T DU AGA- Amdricaine de la dernibre perfection.
SIN DE L'ETAT. ) La maison confectionne aussi des Cos-
Service bien organis6.- Repas tumes militaires, habits brod"s
A la carte. cuisine excellent. dolmans, tuniques, habits oar-
PaoratrAa : JosWr DESRIVIRE r6s. eto eto, do toss rades.


TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince

PREPARATION DEL PLAUX DE ViNGT-QUATRE (24) COULEUfS.
CAPACI'TI 500 PIEAUX PAIR JOUR
PRIX DES CHA USSURES COMME SUIT:

Chevreau glac6; Boutonn6 et Lact pour Hommes et Dames 10 ( Dix gdes}


Verni et couleurs:
POUR ENFANTS: .


(


LA
Meilleure Farine
d.ii M1.1onde
Calle qui klonre le nieilleuri paiv.
Qui produit I] plus do paiti.
Qui doruue le pain In 0' S bh Cioi e'
le plus l'7~u
C'est ia Piilsbury's: Be-st. i. 1.
1Pillsbury \Vashbrirut FlOur Il- ( Co.
Milnaepolis Mirrm.


Imp1 C.


c RecommandJe 10 (Dix gdes.)
c Recommandee 12 (douze gdes)
S. 0. 6 sis (gds)


:!VOUJMVIJ parflelll

AU PRO,;HAH- TIRAGE
d- i v /a1 IEO d # 0 N V LOTL M PANAM A
ol 1;00100011
k .,tr C I
a / z r,.D A1 L '
; ~-y
qI -- ___i1 ,O~


MlAGLOIRE


45, RUE ROtCx, 45
Tr' f.'-110N:F.


o Jirmi(,, oroeut res, billets de

m (riage, ries i/d fit.ai'ailles,

vrogramnties, affiehe., et ious

aulr'es travi x ( e ville.

Billets d'en erre men t el cartes

de visit d la minute.
L r ~a _-_---- **__
o(x- g) ] T
HST 14AI BELLEVUE

Place du Champs-de-Mars
POR T- AU-PRINCE (HAITI)
Mine lermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS--LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue --sur la mer. Temperature
douce et rdgulire. -Les Tramways desservent I'lldtel-Bellevue toutesxJes 7 Minutsa
PRIOPRIlTt SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de reception. -Piano.-Gramophone.
Sonneries -lectriques

Table d'lH6te Z i rs, ods m sd 4 wr",
de 7 4d8 hbesw AN *


I u