<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00227
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 4, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00227

Full Text
mOAT.AU-PRINCS (sAIT)


SAMEDI, 4 JANVIER 1908.


J


QUOTIDIAN


* -- I I -- : I I II II __ _ _


ABONNEMEMTS

PAR MOIS Une Gourde D'AVANCE

DPARTaUMTn rt I& NLtAOR :
Fratn do poet* en uea.


DimamCrua:
C~1mezA Niagloire,

RfDACTION-ADMINSTRATION
45, Run RouV, 45


LE N UMiRO 10 CENTIMES

Les abonnements parent do xer. et doa i
mois et sont payables d'avancel


de chaqui


Lee mamuscrltse Inlrs ou non as solt pma remis.


Pour tout ce qui concern l'Administration du Journal, s'adreaser A Monsieur


Arthu IAIDORK dC LOW Rn V UC-J VPr


LES PROCHAIMES


ELECTIONS


1,S CANDIDATES POUR PORT-A U-PRINCEI


SIMPLES NOTES

Thimocl6s Lafontant le 2C sibge ; son passe de travail est
garant de son avenir politique oii il
Qui ne connait celte tAte diergique saura, ayant comprise Ie grand reve de
et loyale dI- lutteur courageux ? progres du G*' Nord Alexis aider a en
Tliimoc;,s ILafontant est ne A Port- hater la comp;:e rJ'alisation.
au-Prince en 1867. II est done dans sa
/-le annde et dans toute la force de i'a- J. B. N. Valembrun
ge.
A 2 ans, il tt ait u1 des plus gands Cet avocat consciencienx fera un
cuiimer:ants dte cette place et sa mai- excellent d6put1. Me Vatembrun a 40
son se recommni;tdlait par un mouve- als el son caractre fait do modestie
meiit l'.affaires considtrables et des a attird toutes les sympathies.
m:ari.e:i lises de premier ch )ix. Le jeu- Lors (.u Proces de la Cotrsolidation,
ne chef de mason ddpensait touted ses on sait avec quelle competence M*
energies pour arriver a asseoir le com- Valembrun qui est professeur de droit
imerce haitien sur des bases soliles. civil A I'Ecole Nationale de Droit prit
C',.,t alors qu'on le nommn Juge au. Tri- position.
bunal de Commerce. 1 La p population qui connalt bien cet
Malheureusement, la faillite de quel- horntise l'enverra A& la Chmuibre od il
ques grandls maisons 6trang6res eut fera valoir ses conriaissaaoes slides
son contlif coup en -Haiti et Lafontant qu'il dirigera dans to sens du bien
fat obli, .ILe renoncer A la lulte. pub -.
En I9k).0, le Gouveriement du G6nd- :. _
ral Nord le nomma Commissaire du
Gouvernement pr.s 1a Banque. A
Tout le monde sai .qu'il mit la main Au i I LECTEUR
sur une louche affaire, des son arrive, DE
au commissariat et qut de li prit nais-
sance la Commission d'Enquete avec Pt-a .- re
comme conclusion le Grand Proces de
La Consolidation. Concitoyens,
Thimoclcs Lafontant est done bien L'ure approach o vos devz
qualitid pour convoiter le ler siAge aux Lhoir re aproshenans our devezn
prochaines elections de la Capitale. hoiir vao repr.enlants pour defen-
.l l veil 9 ie lA LrMt A I.n ihu,.,h, I.


Victor Cassagnol
Quand it revint d'E,'rope ou il avait
fait de brillantes delttes, Victor Cassa-
gnol se mit r,solument au travail et la
lutte pour la vie le prit tout enlier.
Au lieu de se complaire dans des si-
tuations oi la parewse est la ~6gle,
Cassagnol entreprat lei rudes travaux
des champs. It se fit 6galement distilla-
itur, cumulant routes lee profetiom
bontl. jiaelsque duress fuMsent-elles.
Voal'ho:nmae qui so prdente pour


*>9 V% 11SUDIC*2V 9 U *-- t-HUNDOUIrd
Le grand programme d'ordre et de
progress entrepris par le Chef de I'Eiat
doit ,tre poursuivi. C'est pourquoi
vous devez accorder vos sympathies
a des citoyens don't la conduite vous
a toujours paru droite, honnete el
flare, conforms la politique 6c:airde
du Gouvernement.
Citoyens, A 1'Urae et votez pour

Thimocle LaAontant
Ooamme 1t D4puatd la Oapitale.


Citoyens Electeurs,
Je viens vous demander vos suffra-
ges aux prochaines elections 16gisla-
tives, convaincu que vous n'h6siterez
pas A recompenser I'liomre de bon-
ne volonte don't le temperament vous
est connu.
A I'heure actuelle, il convent de se
fair un drapeau duglorieux program-
me poursuivi avec succ6s par le Pre-
sident de la Ilpublique. C'est notre
sauvegarde et notre salut. Je suivrai
a Il Chambre, cette politique don't
vous avez admire les pr6cieux eflets.
Citoyens, a l'Urne et votez pour
Victor Cassagnol
Comme2e D6put6 de la Capitale.
*

Chers concitoyens,
Encore ilrielques jours ct vous an-
raz Ai lire vos :reprbsentants A la 2n2"e
Legislature.
Important et sacrse est la mission
que vous allez remplir !
II faut A l'heure actuelle, des
citoyens honnetes, des patriots con-
vaincus et 6prouves, dignes en un
mot de votre confiance et disposes a
conconrir avec le Gouvernement du
(;enPAral Nord Alexis au triomphe de-
tinitif des idees d'ordre et de pro-
gres don't II a si glorieusement entre-
pris la r6alisation.
A 'urne, Concitoyens et votez pour
J. B N. Valembrun
AVOCAT,
Professeur d I'Eoole Nationale de Droit
Come 3" Dtputd de la Capitale.


I


CORRESPONDENCE
Port-au-P since, le 2 janvier 1907.
Monsieur C:LtENT MAGLOIRE,
Directeur du Matin
Mon cher Directeur,
Vous avez 6crit lundi, quoe 'on 'a-
am on Frano plus quo l'on ae tra-


vaille. Je ne suis pis de l'Alliance fran-
:aise ; aussi est-ce I'iint6rt que je porte
avotre journal qui me d1ternine a vous
crier : Casse-cou Ne renfermez'pas la
France entiatre dans les queltuies nille
,ntres carrgs ldes Chanmps-Elystees ide
Pl'ris, et surtout n'6coitez pas les littd-
rateurs frani;ais don't les lives ensei-
gnent que la France est un pays d'oi-
sifs. Dans l'art de se d6nigrer, ce peu-
ple n'a d'dgal que le people haitien.
Est-ce parce que le Francais travaille
enl chantant que I'on en conclut qu'il
tie sait pas travailler ? Mis n'oubliez
p;as qu'il se bat aussi en chantarnt ? Al-
lez done, entire le printemps et I'autom-
ie, fire un tour dars les campagnes
,de France, a 3 heures du martin, et
voyez si les charrues ue sont pas d6ji
atltIles et les paysans dtj., armtds pour
I'apre lutte quotidienne avec la terre.
l)emandez done a une Compagnie char-
bonni6re du Pas-de-Calais de vous fai-
re descendre dans une chute'verticale
de trois mille pieds, et constalez si le
mineur couches sur le lane peidanit dix
heures consjcutives n'a pas la pioche
i la main pour arracher p6niblement a
la veine le noir combustible drans le-
quel il restera parfois enseveli. Et dans
<:e mwme Paris, ville de plaisir oC les
strangers cossus vont obtenir de leurs
millions les plaisirs que leurs millions
ne peuvent pas leur donner ailleurs,
dans ce Paris aux nombreux th6i-
tres, prenez un train d'ouvriers 1 06
lieures du martin, suivez ceux-ci dans
les quarters de I'Est jusque vers le
faubourg Saint-Antoine, et plus loin
encore, pnedtrez avec eux dans une de
ces nombreusss Usines don't vous ne
soupconneriez pas I'existence si vous
dtiez abandonn6 A vous-m6me, et la, de
bonne foi, recounaissez que la ruche
qui bourdonne dans le ronflement des
machines et Je tourbillonnement des
poulies is working also, faith encore du
travail, et du beau travail.
Et toot ce monde d'agriculteurs, de
nineurs, d'ouvriers d'Usines qui for-
nent la masse du people franaais n'a
e temps de s'amuser qu'apr6s leur jour.
ide de travail bien remplie. J'en appel-
le leurs bas de line.
Lea Francais s'amusent plus qu'ils no
ravailtet -? o soot leurs litt rateurs
ls Boulevards qui dissent eela peaut


b-


r -- I


..


-~,;_^==~,~_T_2==~==C33=z~---- --- .__ __ _~ __


--LIII~-~ --


Ift A6WX4NAA~Y NO AWW


Arthur ISIDORE. At. Rue Ronx an Rnnne-foi


I







etre ; nmai je voius le replte, nle le
ecoiiez pas.
Avec mes miiilleures ialutalions.
F. DOHliT.
'
.*
Mon excellent ami Doret se trompe:
je n'ai jainais dit que I'on ne travaille
pas eni France.
.1 ai :-iuplerment dit que, au point
de vueoci, a soc sit firancaise,
conmmie d'alleuirs toutes les socite6s
latines, sott plus adonnees a la re
cherche du plaisir qu'A la recherche
du,travail, et que dans les societls
anglo-saxonnes c'est l'observation
contraire (lu'il faut noter. C'est la v6-
rilh.
Q(unti t mon affirination, savoir que
les ctranugers ne vont pas en France
pour travailler, mais plut6t pour s'a-
rmuiser, elle peut se verifier sur nous-
ncinet s.I
i'our tini petit gioupe de luicheurs
comiie l orit, les Durocher,:Roy, etc,
qui viont on I race pour etudier et
acqu1iri! un peu de connaissances,
que de conltpatiriotes y vont unique-
inmct pour s'amuser Inutile d'insis-
ter.
.\l .-s 1a off'i )oet .e trompe corn-
pl'-tt ltneit, c'est quand ii pense que
les Ir.nsciglcnemnts que j'utilise dans
nmes (itudessont pulses dans les 6crits
des' litt6i ateurs. II sait pourtant bien
(que 'est une engeance avec laquelle
Je lien rae pas trop.
Nonl, je puisc nies renseignemnents
danis des rapports et' compte-rendus
rdig('s tpar des observateurs scrupu-
leux aprds dle v6ritalIles explorations
faites dains I'init&rt exclusivement
scientitiqiue.
Mon excellent ami me dit de ne pas
voit seulement une parties de Paris,
colle oit i'on s'amuse, nais de pro-
longer lines regards sur toute la su-
perlicie de la France, campagnes
comprises, atin de voir A l'o'uvre la
France qui travaille.
.le lui terai observer que la France
n'est qu'une parties du monde et qu'il
est just, ci l'on veut sainement com-
parer et v6rifier la valeur de m-s af-
firmations, d'dtendre encore plus loin
les regards, au-del' de la Manche, du
cote de Liverpool on de Manchester,
ou encore au-dela de l'Atlantique pour
observer tgalementle movement des
reaches, soit qu'il s'agisse des co-
totinades du Sud am6ricain, des c6-
ralIes de 1'Ouest, de la gigantesque
m6tallurgie de l'Est ou des tanneries
ircomparables du Nord.
Je ne puis pas en ces quelques li-
gnes presenter un tableau comparatif
complete de la march, des procedes
et des r6sultats du travail sous toutes
ses former, en France, en Angleterre
et aux Etats-Unis. Mais il n'y a pas
que les has de laine pour donner une
juste idle de la puissance de travail
d'une society, qu'il ne faut pas con-
fondre avec sa puissance d'dpargne.
t1 y a surtout les chiffres; en voici
quelques-uns que je ne fais qu'6nu-
merer et don't tous peuvent contr6ler
1'exactitude.
I Dansun m6me temps, dcrit un obser-
vateur, l'ouvrieramaricain produitpour
9.410 francs de marchandises, tandis
que I'anglais n'en produit que pour
3.950, le francais et I'allemand pour
2.050. Et ii ujoute: L'Americain
semble done etre le premier ouvrier
du monde. Bien que le mieux paye,
son salaire ne pr61eve que 18 o/o sur
le total du rendemeont, cause de ce
maximum de l'effort. LIlalairefral nal


prMleve au contraire 32 o'o sur le ren-
dement, le salaire germanique 28 o/o,
le salaire anglais 2 0 o/o: taut le la-
beur europden rest infdrieur compared
au labour du Yankee. -
VoilA une derniere observation que
je present A l'esprit si scientilique et
si. positif de mon savant ami et j'ai
id6e que si j'avais coinmenct par l'ex-
primer, je serais largemnent dispense
du reste.
La force industrieile des IEtats-Unis
est representde par 18 millions de
chevaux vapeur, cell I'Angleterre par
12 millions, celle de I'Allemagne
par 9 et cell de la France'palt 5.
On voit ainsi que le frantcais a tort
de Iravailler en cliantarit; 1870 lui a
deja prouv6 qu'il a 6galement tort de
se battre en clhantant.
Que D)oret so reassure done : i n'y
a pas de casse-con, il pent liardiment
marcher ave amoi. Touitefois je le re-
mercie infinimnent de I inti6rt qu'il
I)rend a notre campagne si digne de
I'encouragement des ionmesde c ,'ur,
de travail,et aussid'esprit, mais alors
du bon, ceci soil dit pour d'autres
contradicteurs










DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

VENDREDI 3 JANVIER


Barom6tre A midi
e ". r miniamumt
Temperature minimum
tnaxlmum


76 3,"/"III
20,j
3 1 ."9


Moyenne diurne de la temperature 26,"o
Ciel assez clair le matin, Ig&rement nua-
geux l'apres-midi.
Nuages supiricurs : alto stratus du S.W.
Barometrc I peu prs stationnaire
Agitation sis niquc dans la journey
R. BALTENWECK
Revue du March6
La liquidation des affaires sur fin D&-
cembre a occasionn6 une v&itable anima-
tion. D'autre-part le Gouverne'nent ayant
paye un mois d'app'.inrements aux emplo-
yes, les ventes de marchandises ont &te tres
soutenues.
Les Traites s/ France sont vendues A 1/2
o/o et i o/o escompte.
Les Cheques s/ New-York 1/2 o/o es-
compte.
Les arrivages de Province restent tou-
jours dans les niines limits.
Un stock de Cafe venu de Baraderes a dt
vendu a6 c.
Notre cafe en Europe se maintient tou-
jours A 40 et le Cacao A F. 88.
rragique accident
Ce matin,vers les huit heures,desclameurs
dechirantes mettaient enjtmoi le quarter du
Champ-de-Mars : M. Chauvet pare venait
d'etre 6crasp par le tramway Grandrue
Champ-de-Mars.
Nous d6plorons ce malheur et prions la
famille Chauvet d'agr6er l'expression de
nos sinceres condoleances.
Les Thazar
Nous annon;onsavec un plaisir que parta-
gerot nos lecteurs que les merveilleuses
paes ot Pemnud Hibbert came an de


traits d'une exactitude si vivante le monde
des Thazar, paraissent mardi prochain en
un elegant volume.
Les nonibreux souscripteurs p:uvent
done reclamer l'ouvr.ige a partir de iner-
credi chez I'auteur, 74, Rue G.tt ard.
II serait supeiflu de rccolinla:liJdr une
nouvelle fois ces scenes de la vie i liti:n-
ne qui, sai.ies sur Ic vifpar II bber. se de-
roulcnt avc tous leurs eOi-o les animnes
d'une vie tres originate Fermeture de la malle
Les dtpcJihes pour Inague, NL.w-York
et I'Europ- par Ic steamer c Va'Jiviai ;
Celles pour Jre nie, Civ: et Jacrmel
par le steamer a Allcghl, y s:roit Ifr-
nides cc so r A 2 heurs prdcic.s.
Pour S' Marc, New\-Yo k er 1 I'arope par
le stea.nicr a Prin-, Wi lemt I d itin,
5 courant A io heures du min itii
Port-au-Prince, 4 JI ivicr ) )I.
_____ --- .,. _, --- .-_--.-. -

Nouvelles diverse

PARIS 2. -- L'Ue dJdpcie de l'amiral
Philibert, coinmandan d. l'esca .re tr.la Q.se
dans lIs caux marocaines, dit quc Ics trou-
pes franqiuises ont captured hier Ic 1 ,:11 des
.ALcdioun1a ; il vya eu un hommin till et
trois blesses.
Lct nia:sport a Nive avec desc rcenforts :.
son bord s'est ehooud au c .l-rs d'un,' tcnu-
pcic cinq mills au s i1 de Casabla ica ;
les troupe, et les chevaux on pi c' re dd-
barqucs o.ms accident; Ie crois1 u: j i )c aixi
sest portc au secours du transport
PARS 2. Le corps d_- M. Guv\ot Des
saigue, ministry de ia Justice, Itot avant
hicr pendant une seance d i Snoat a 6te
iransporte aujourd'hui A !a Cluncellerie de
la Lgion d'Hlonneur of ii a et exposed
et ou des discours ont itc prononces.
M. (l',mienceau, prdsiden: du conseil, Mr
Ballot B.aupre, president de la court de
Cassation ontprononce I'lolge di dtu dcitt Le
corps seal transported a la gire de Lo,):i ct
de IA a Clermont Ferrand oin Mr (;uyot
Dessaigne a habite longtemps; i d ait d ail-
Iturs d6pu;t du Puv de Dcme. A Cler-
inont Ferraad, la niort du minister, de la
Justice a cause une vive mno:ion A la pr-
tecture et A la miirie ; les d:apeux oit ete
mis enberne.
MADID 2. Le Ministre des Affaires
E:rangcres, M. Pichon arrivera denain i
Madrid t.t cette visit aur.i aiss doute une
importance politique. Le roi Alpho ,se don:
nera un banquet en l'honneur de MN. Pi-
chon. MM. aura, premier Ministre et Al-
lende, Ministre.des Ahiaires Etrangeres don-
neront un autre dejeuner tn son honneur.
II y a des raisons de croite que pendant le
sdjour de M. Pichon A Madr,d, il examine-
ra avec les Ministres espagnols certaines
questions d interet international qui occ -i
pent depuis quelques tempi les cabinets
de Paris et de Madrid. En quitan: Va 'r d,
M. Pichon fera un voyage d'agin'nent en
Andalousie ou ii sejournera jusqu'A a tin
des vacancies parlementaires en Fia 'ce.
MADRID 2.- On announce d6ti., iv '
ment qus la flotte de guerre cspagnole en
project sera construite dans les chantiers de
la Glyde ei cohtera 8o millions de dollars.
Cet e decision a ete prise lori de la visie
du roi Alphonse en Anglrtcrre
Le roi d Jspagne a eu plusicur, enre-
tens avec Ic directeur des chantiers de la
Clyde Sh.pbu ding Company au moment
de ses excursion cyn6getiq *c ; le prog.-,,n-
me naval prevoit la fin d.e construct n
pour 1'ann, 1910 les navire; sern co 's-
truits sur lei dernicrs mnJeles.
Un ing6nieur espagnol sera t nvoyC ei
Angleuterr pour soivre Ls constructions
ntrepries au oapte de 1'Espagn-..


WASHINGTON 3. Le command rit: du
navire de guerre :amricain a Areilusa .
acruellemcni A Pa:a ( Bi3:,il ) a tdlgra-
phi6 au a Navy department v qu'un in-
cendic s' eait d,.c'are lIer din; la cli imbre
des machines.
Les dcg.ts p u itnportairs pouirr,- t tre
rdp irs dalns un delai de trois jour;.
H|!<1tX- 3 -- M. Maximillien Harden,
dditcur deu Die zukunft 9 a tdi condamne
a ijourd'hui a q"atre mois de prison.
NAPLES 3. Le Vduve a rt pri s n ac-
tivitr. I) la.irg s colonnes dc tli;uinz-s et
de ftume s'dlevcnt. D)e nomnibrusc; lissu-
res sont apprtucs
WASmINGTOrN L'a.rrangeinci t coinuer-
ci.l entre Ia lr nce e t les litats Unis sera
promulgu prochaiiinenct.
PARIS 3 Rcn:c : 9 40.
M.. Cldimnceau a detinil\iv:.;n : an rl
le choix du successor de M. G iv.)t Des.
sa gnc q'l'i propo;era d,- u i i ;1 '.:r -
mennt de sts col ,.ue s iudan; I,. l co cis des
iniilistr.)s qui scra tenu .\ l'llA ,',e
Aujouri l'hiui A 2- hlures c.-, tr i l:u le;
ob Leues naition.iles d. M. ( i )r i): ai-
M'c. M lFa.!l;res a'nsi qnu c. t i ir.s
et 'ts c,)-p. c' n :ittudcs \ .i v .i n
l.es ri- )ap s d' Ii lr'li- I'. ri n .
daicent. s lion- i MM. i 1 ii 1 -
o i.st, B 1 1, 1 Cliuc: .,i ( vice-
pricsidcil. cd l'n d ": : t i chion
PreidJIen:! ( ,!tC de PPar, p.;io r "i:
des di, co:r. I, l.i :.ie J I v n .
ls disconir-, le .orps /ti t p'.it c .da:Lis in
tourgon pour C rc dicirg r1 C'cr,;no '-
1Ferrand, ,il .111r. lie.u I'lnhn11 : ition.
---------- r
Pri6re d'aviser l'administra-
tion de la moindre irr6gularit6
dans le service du a MATINs
afin qu'il y soit de suite rem6-
die.



Comiagnie P. C. S.

AVIS

I.a (:ompagnic des C(i i,-iis. d fer
dte ,i Plaine du (Cul-de-Sita avise les
Ipo teurar d,,s obli gttions oI/,,. rie
A, qu'ils peuventi touclher, au Sibge
Social de It comptlanip, les intrr.ts
du 1i Janier an 31 DI)cemnbre 1907
soi 5 o, cointre recu et presentation
des obligations.
L'amortissement de 1 o) se fera dana
le courant du ny)is de Janvier 1908
au moyen de tirage au soit.
Port-au-Prince, le 31 Decembre 1907.
Le Conseil d'Admiistraiion,
Le President,
C(. SCHWUDERSKY.
-- ----

fi" G" Transatlaatifiq



Le steamer QU-BEC
est attend merCredi 8
courant et part ra le
m me jour a 6 heures
probable ment pour Pe-
tit-GoAve, Saint-Marc eo
Gonaives.
L'AGENT,
F. M. ALTIE l


_ _~ ~_ ~





J'ai I'honneur d'aviser tons ceux
qui out ete en relations d'affaires avec
feu Anatole Marthone que je fais mes
plus expresses reserves ausujet des rd-
glements qu'ilspourraient faire A mon
prejudice avec ceux qui sont ou pr-
tendent etre les hdritiers du d6funt,
vu que je n'ai pas encore verifl I--s
competes de gestionde M. Anatole Mai-
thone et que j'entends, si le cas y
echet, demander tone redditionm d
comptes reguliere A qui ii appaitien-
dra.
Por!-au-Prince, le 3 janvier 1908.
LORINA PINCHINO


Le soussigne announce a tous ceux
qu'il appartiendra et principalement
au public de Port-au-Prince que,
poureviter toute surprise, il a dlu do-
micile A I'tude de M, J. B. N. Va-
lembrun,-Itue des Miracles No 86 ol
il doit ttre d6sormais signifie tout
aCte le concernant.
'Port-au-Prince, le 2 Janvier 1908.
EUG. IIEURTELOU.
U 0

Hamburg American Line
Le steamer a Ch6ruskia a venant
de .JMtrmie et Petit-GoAve est attend
ici Luilii le 6 courant, pour repartir
probablement le m&me jour pour St-
Marc, Gonaives, Por t-de-Paix, Cap-
Haitien, Puerto-Plata, St-Thomas et
1'Europe.
Port-au-Prince, 3 Janvier 1908

Panamas !..
E'Agants, solides, recus par le stea-
mer francais.
Stock assorti et merveilleux.
ACCOUREZ
Chez M"' Leonide Solages.
22, Rue des Fronts-Forts, 22.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en d6-
pot un grand stock,- pour la vente
en gros et d4tail,- de chaussures on
tous genres pour
HoMMiS, FamMxS, EFAQATwr
Les commandes des commergants
de I'interisur pourront 6tre ex6cut6es
dans une semaine i pen pr6s.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCK ( AI )

Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installee A
I'Ecole des Arts et Metiers, ancienne-
meotrMaison Centrale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a I'honieur d'informer le public
qu'il trouvera en son dep6t un boon
stock de chapeaux de paille suprieurs
pouvant satisfaire les godts les plus
diftlciles; malgre ces advantages elle
met ses chapeaux en vente & on prix
mo-lique deflant toute concurrence.
La fabrique informed en outre le pu-
blic q'elle eat la seule qui en confec-
tionne A Port au-Prince et ce, avec sle
concourse d'ouvribres venues expres-
s6ment de I'Etranger.
La fabrique rdpare aussi toutess or
te4 de ohbupauz. Bon memUob6 soe
tionnel.


ccore a IlEsperance
Cordonnerie
Clarck & Mercier
Oh vous a'rez un travail garanti at
soigne, confection de tous genres a\ec
des materiaux de premier choix.
L'etablissement se charge aussi de
faire prendre des measures & domicile.
150, GRAND'RUE, 150.
PORT-AU- PRINCE.
A Louer
A PRIX REDUITS
Pour f6tes, Baptemes et marriages
Promenades par heure.
Victorias (dite prrsidentielle) tou-
tes neuves, bien attelees.
Buss prives par heure et par
jour.
Buggy prives avec ou sans co-
cher.
Chez M. ST-GCRAUD, Avenue Boyer
(Bois-de-Chene)

RHiM-BARtAU
Diplome et M6ldaill6
Exposition de Port-au-Prince 1881
Concours Regional de Bordeaux 1882
Exposition d'Amsterdam a 1883
a d'Anvers 1885
a de Paris c 1889
4 de Chicago a 1893
En vente: 65, Rue Macajouz.
( Boulevard des Veuves )
Puret6 et natural garantia.
CHAPEAUX HAUTE NOUVEAUTE
Articles de Paris


RUBANS,


DENTELLES, FLEURS, etc.
Prix mod6res


I


~b3


Mesdames, Ri vour tvu-
lez avoir des chape.ux vrai-
menit dlganls, d la derniAre
mode de Paris et d bon
march.
Acoourez, 96, Rue Pavee.

Pour 1908

QUELLES ETRENNES DONNER f?
Un billet du 3e tirage de la
terie des Sciences appliques
rdmost Is question avec 61Igahee, car
U comporte one chance de ain
de 1000 gourdes


0
4)
Ld


LA


Prodlits Hygiei es pour la Toilette



CRIME sws
k!POU!RE R VanoUTrat
", AVON 1ADlMtl 6t1oa
5l 33s01. U. l abU. rEmS 4vdufer le6 jmltGtlci6


"E



Mt


adoucit I'dpiderme aulquel elle
donne une souplesse et un vt-
loute incomparable en lui com-
muniquant son delicieux par-


fum. Elle conserve I'dclat et la fralcheur du teint, catr ele est soi-vorn r ~i
centre le hale, les piquires d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible. adh,,-
LA rente, impailpabl)e, J +t),I
specialement pour It-s ,per'si ,,-
nes qui veulent avoir unr tirit
t reprochable ; son parfum delicat, son velout6 ont contribute A faire d'etl!,
la Favorite des Poudres de Toilette.
A base de Crrme Simon,
LE neTlP;r6pat', slon les ,
possde it i u certaiii d,-,',
toutes les qualities bienfaisantes et prebervatrices (d Ia Ce la ( i'rn :ii ii
est particulierement recommandepour la Toilette des enfants ct poIil
dames don't la peau est delicate.
Agence G6nerale et Dep6t pour Haiti

AL la M Cetropole
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de 'Etat, 93


N'ACHETEZ PAS
Sans Visiter

Les dlrnirlres nouvicutls reun s par la M aion


98, RUE DU RESERVOIR 98.


A


A

N


G


E
M


8


La Maison ne vend que des articles de premiere qua-
lit6 et a des prix modders.
On y trouvera: Chapeaux garnis cloche pour dames
et fillettes; Capotes Directoire et B6guins pour enfants;
Voilettes; Mitaines et Gants; Taffetas et Taffetaline ; Sou-
liers pour b6b6s; Etoffes pour Dames & Garconnets ; Den-
telles, Bas, Chaussettes, Rubans, Eventails, Formes de
Chapeaux, Fleurss, Gants peau mousqu6taire, Tulle Illu-
sion, Echarpes pour enfants, etc, etc.
Articles pour Mariage et premiere
Communion.
Bel assorliment de Parfumerie
JOUETS11t Poup6es fines A tous les prix; Chemins-de
fer irculaires ; Bateaux A helice mecaniques; Tambours,
TrompetUs, Violons, Pianos, Boite poor arbre de Noel, eto.


G

A

R





SE

N


--- I ---- I I I ---


[CREME SIMON]l







COMPAGNIE P. C. S4

T'arif des lEPassages
En vigueur A partir du 1r5 Janvier 1908.


STATIONS


4



5

i) 2
F) I
11; 1i



17 4I;
1;
17) ';'



22

27 2
:;i) 1.

IN I


S

38 7
IW 2
'i 4
'f2 '1


du Nord.


CROIXp DES--MISSIONS
G)Lirt-aud I......



(: It ,ISl I Oilld,: .......; ....


L.. Si.nlc..
i)roI I,,z I' id (ra I d


I IOAtZE U. .dct. ..
I ).t:1.[~
.\I:.n:I\ iiV.*..'
D:tA;., S.11linL. t !


Plaijln


ALLER

y ,
U u
,0
I r '"


0 10
0 15
0 13
0 20(
0 30
0 }30
0 30
0 i0
0 40
0 30
0 50
0 50
0 50
0 75
0 75
() 75
1 00
1 20
I 10
I in)
1 'it
I io
1 .()
sI
< 0
20
2 00
2 00


,) 20





0 25
I



0 50






0 75


ALL ER- RETOUR

oo
0 05y
U C
1 % -


0 20t
0 20
0 35
0 55
0 55 0 25
0 553
0 55
0 70,
0 70
0 704
0 90)
0 90 0 40
90 )
0 !R)

1 35
1 35)
1 80
A ,O 0 90
200
2 15
2 30
2 50
2 50O
2 5)
3 25
325
3 25 1 44
.3 00
3: (W
;{ ()0


IP.J. IX tirrilfdu l1saic cntre dcux stationis dc prlmitre ct de ikcrdxicille classes
:.-~ ii d 'l~t!ll21c c:rC I': pri : d la gAre du Nord id cs stations. Entre dcux
AtIWuS cL!s. cis.iiVCS de nic~in zic It: prix minimuin est de P. o.xo
Vui (t appr'ouvt'- par le Dpartemnent des Travaux Publics
LA DIRECTIUA,


LA

MHilie.tre Farine
da Monide

t(:lle qui don:c le nmeillenr pain.
Qi pi.rIduit le plus de pain.
S)ui done le pain le plus blanc et
'"* I l'.s 1ger,


C'-ist la Pillsbury's Best
'l;.-liury Washburn Flolir Mils
NMinueapolis Minn.


de Ia
Col-I-


ii n. CASTERA. Reprfdttant


Pharmacie F. Bruno

67-119 RUES IGALIti ET PEROU.
Sp6cialit6s F. Bruno :
IPou.re pu;a intecontred6mangeaison
prurigo, sueur ies pieds- La boite P. 1
Sirop antiashmatique, remede effica.e
centre les acca d'asthme et lea toux
rdquents le flacon ; P: 1. 50.
Consultations gratmuih :
Mardi et Jeudi de 8 9 beuroe du mating
per le Doctemr. N. ToMa .


Viennent d'arriver
f'AI LE FRAN4AIS DE CE MOIS,
Chez

Vincent G. Maihloul
81, Rue d(u Magasin de r'Elat, 81 et


f'ra rn cli ehxm ex t

A L'tLGANCE
D. FERRART,
Fabrioant de.chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particulirement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, quo
I'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgrd l'offre decinq pour ceut
sur l'achat en gros (50/0) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'btablissement se charge de fair
preudre des measures A domicile.
oujours : Soin, exactitude, pontualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Chapeaux !
Chapeaux !!
Chapeaux !
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiiTeur artiste, qui vient avec le
acocours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'iiitaller une
FABRIOUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les goats et pour toutes
lea bourses.
S--


Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143
GRAND ASSORTIMENT DE CHAUSSURES
DE TOUS GENRES EN DIEPT, POUR LA
VMNTE EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
comrnmndes, tant ici qu'd
l'interieur.
Confection des chaussures avec les
m(nlolers soins.- Toujours former
IAgaties tant A hornme qu'A femme.
Les derni6res creations de
Paris !
PAtes, Liquides, Cirages pour chaus-
sures de toutes nuances.
Conventions de vented convenables.


dIA. ld etlais et Co.
32, Rue du Magasin de 'Etat
Maison fondue en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravure
Vient de recevoi1r .t.s fumerie polur ls g'nit It's pllus diflici-
les. Les parftims cxquis et raies d'une
delicate'se piiner.,irte qu't'Jle offre A ses
clients sout dei vritab!es petitles mei-
veilles.
Les dernitres marques qui charment
le Tout Paris sont chez Matteis :
Son Sourire, Floramye, Trdfolia, Iddal
Cyclamen, Vivitz, etc.
La mason a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanties.
SpicialiteU: bagues franaaises on bril-
lants A partir de P. 000, alliances Or
18 K airglaises et franq isis sur com-
mande. Service d'argenterie complete
pour marriages.
Tousles articles vendus par la mai-
son sont garantis.
Achat de diamants, pierres prdcieu-
ses et vieille bijouterie A des pnx avan.
tageux. lIt-, i-i(r i : I.-,,ette. jaunes.
C, ti i'rrt --e de l),',.c dollars en
timlies-p,,,!e ,t'l!i, l.i M ,ison Mat-
tdls ei voe fra dtc d,; ort m,-.s pli recom-
mandil : d in toite I1s villes ;le la Rdpu-
bliqlue: L.urnt-tle ou .oil Lnon)S en nickel
inoxy :1L;hes, s.oln les pretscriptions des
Docteuis eu ili.-Iructionii J, 's acheteurs.



0 OCli LSTES I.
VER F ES IILANCS, ILEI'S, FUMA8,
JAUNIs, d Ir I"'ieuzai et du l)r Motais.
VERRES DIICONCAVES, BICON-
VEXES, PIlIIISCOPIQITIKS CONCAVES, Pl-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completes foyers
VERRES JAUNES, FUMES, BLEUS,
BLANCS.


Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques,
et convexes.


concave


Assortimirn t n axes complete.
Chez A. DE MATTERS.

Francisco Desuse
Fabricant dA e chancure


4P, 10, 1, ue Traversi're. % i % b
4, 6, 10, u e T premier coi. A I'avantage d'annoncer au public
Casimirfanais de premierchoix.- Mason F. BRUNES. et A sa rnonnbreuse clienileo tant de la
l)iagonale.- Chemises couleur et Capitale que de la Province, qu'il vient
blanches. Chaussettes et bas fil.- 195 GRAND'RUE 195 de recevoir A l'occasion de la fin d'an-
Jupocn de sole.- Eventails de fantai- Dirig6e par n6e, une vari6td de peaux nouvelle
sie.- Ceintures pour homes et da- ment arriv-cs dsavoir
ines.- Bretelles, Descente de lit.- .U'LI e aC, a or
Flanelle par aune.- Chapeaux laine La I O LI VEAU LAC', CHBEURE RA, CHAPA
pour homes & Dames.- Chemiset- .m m. b e oNEci BPhi OUTLEU, JAUNE, VIOLRA J-RT
tes.- Cannes. Parfumeries asaor- f esd msmbre de lSocield Phila* BQUTrLLE I, JAUNE, VIOLETTS, JAU-
ties.- Faux-cols Mancheries .-Sa-o thropique des matres tailleurs de Paris NE FONCe, MAUVE, JAUNE D'OLIVR,
tins et autres Etoffes.- Machines A Vient de recevoir un grand choix d'd- GRIS, JAUNE o DU VIN a, ROUGB, etc.
coudre de 1 et2 flls.- Champagne.- tofles diagonal, casimir alpaca, chevio- Lamaison a un assortment complex
Vins rouge par gallon et par caisse.- to, cheiote pour deuil, etc, Recomman- pour dames et enfants.
Vin blanc par caisse.- Vinaigre par do particulirement A sa clientele e Venez voir et vous serez contents.
gallon.- Moutardo.- Olive.- Froma- belie collection de coupes de casmimr,
ges gruytare franqais, pates grasses J gilet -le fantaisie et de piqu6 deo I tl- esta r
francaises.- Biare Imperial & Lem- tout beaut,. tel- estaant
beck, Biscuits Lef6vre Utile.- Huile Sp4cialit6 de Costumes do no- ST-JOSEPH
d'Olive par gallon et par caisse.- Fil oes.- Couped Frangaiso. Anglai~ ) et
de toute qua it6 pour machine doe 0 Am6ricaine de la dernibre perection. (ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
B 80.- Provisions am6ricaines. La maSio confectaonne auai des Qos SIN DE L'ETAT.
Vtunen militaires, habit brodds Service bien organise.- Repas
Vente en gro et en detail adlmans, tuiqu- habit oar la carte. cuisine e callene.
A m UN PMx NOD*t M' er to, d er pIades. 'PoPatltTAIr : JOSzPH DL8RIVI~ t


1
1


aIrl!c dU Norid 2.
Arc de 1'aiaompiie.
lmhniccrclics ..
)rouiilard ......
Carrnfour \'inlent...
1.irtilc.


t .


_ __ ~II