<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00224
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 30, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00224

Full Text

inr ANNEE, N* 226


LUNDI, 30 DECEMBRE 1907.


j


6


QUOTIDIAN


ADONKEIMNTI:

PAR mois Une Gourde D'ALVANC
Dtp~ItTum=Tq & 2TRI"r(m;
piro" do poWN nsu.


Orll6m=ezrt Magc icx'e,

2 tDACTION-ADMNISTRATION
45s u ROUX9 11w4S-


Pour tout oe qui concern l' Administration du Journal, s'adresser A


Monsieur


_:_~ji_____ ~ ___ __ LI_ __ __ _I -


LE NUMJRO 10 CENTIMES.

Let abonnements parent du ier. et du IS de chaque
moist et sont payables d'avancel
Les manuscrits Insar6s ou non ne sont pa remis.

Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.
Arthur ISD R ,~, Rue Roux 0 Bonne-Foi.


,Ain^n in ,,,in ,mnnkn,,e ce sont des Francvis qui :-iennent ces
r I~l i n l PlInIrarP ies cafrs anglais; on saiL aussi que
PUintLsd UU UUlSUUlUUlUU 1 plsiisirs'lu theatre sont a Loiitues
Pdils en grand llde parlie aux saisons que
vont fire les artistes les plus enl vo-
Lorsque I'on parle des s'luctions de gue la Comdie-Franjaise.
Paris, dont les Frani tis diseiil avec J'eii dirai tout de suite la riison qui
tierte, qu'il est 1.t capital du moile, i test que, en Angleteire, les fetes rev&e-
s'eleve immanquablementdies voix pour tent plut6t le caractbre familial et que
rappeler qlue derriere les gens qut s'a- la plupait des fetes anglaises sont des
musent, ii y a des gens qui travaillent fetes da foyer ; tandis que, on France,
et ui pensent. les plaisirs sont plutdt etdrieurs : les
Une cole haitienne voude an culte Auglais s'amusent de pr6f6rence chez
exagir.et irrdtlchi des id6es fraanaisos eux, les Fran lis s'amuseut de pr6fd-
proclamait nagubre par la voix d'un de rence au dehors.
ses membres lesplusautorisda que I'imi- C'est pourquoi la Christman ou Noel
station propose aux Haitiens n'est pas des Anglais est si fr6ndtiquement f tMe
celle de la France qui s'amuse, mais dans les pays -iiglais : on sait qu'elle
cell de la France qui pense ot travaille. constitue une fete 6minemment, reli-
11 est parfois naviant tie coistater a gieuse et familiale.
quelles mesquines 6chappatoiros peut Voila pour les pliisirs et I'dducateur
se trouver accul6 un eaprit assoupli par consciencieux peut ddja reliever d'im-
le s )phisne. Dans le cas r6eent, il portantes consequences sociales rien
sembierait que l'orateur eut rd ondre que tdans ces conceptions dilleren!es dc
& une proposition tendant A anirmer hI fa;on de s'amuber.
que I'on ns travaillerait pas du tout en Nous potirrions on voir autant tdans
France ou que le travail accompli en les diffTrents genres detravaux les plus
France ne serait pas digne d'imitation. en honneur dana les diverse socie6s :
Puisque les oreillas de la -foule sont ei France ce ant lea travaux de tate
multiples et quo son int6ret veut que qui south le plus recherch6s et c'est la
les propositions les plus rdfutables raison pour laquelle la haute culture y
soient dignes d'etre conscieucieusement est si pratique ; c'est le pays qui ou-
examinees et jugdes, je rdpondrai a la vre Ie mieux I'acces des professions li- f
boutadie que je viens de reproduire: que b rales. On veut bien voir et declarer t
I'on peut facilemant concdder qua le que les strangers no vont pas seule- t
plaisir lui-mme u'est pas I'apanaget ment en France pour s'a-nuser, mais I
exclusif de la social. fr.acaise. aussi pour travailler; et on feint de ne t
Dans Loutes les socidt6s, voire mAme pas s'apercevoir que ce nest ni dans t
dans la Intre, on s'amuse et on tra- les ateliers, ni dins las usines qu'ils se i
vaille. Ce qu'il eat vrai de dire cepen- rendent, mais surtout dans les difld-&
dant, c'est que la proportion observe renters sections de I'Univeraitd.
dans"'cs deux :hoses n'et pas par- Dana les so!:i6ts anglo-saxonnes, au d
tout la m6me: il y a des socitdsa oi contraire, la place eat mesur6e aux tra- s
I'on travaille plus que I'on s'amuse et vaux intellectuals et l'on sait, sans que r
d'autres oi I'on s'aiause plus que 'ou j'aie besoin de dimontrer il, que les J
ne travaille; en d'autres terms il y a travaux manuals, ceux qui relAvent deo
des socidtds plus sp6cialemeut adonnees I'agriculture et de I'industrie out le pas,
au travail. et un pas immense, sur lea professions
Je crois que cela est au-dessus de libdrates ou autren.
touts contestation. II est 6galement in- II en rdsulte indvitablement de gran-
contestable que, au point de vue de des consequences sociales our lesquel-la
'une ou de I autre de cos pr6occupa- les I'6ducateur na' pas non plus le p
tions, les conceptions varient elon les droit de former lea yeu. et a il veut l
socidt6s; c'est ains que la facen de continue les ouvrir sur bien d'autres d
amusedr n'est pas la meme en France points de dissetablance entire les did- p
(ai'en Angleterre, par example. II ya rentes soci6ts, ii aperceora mieux i
Pen do thdAtr a on Angleterre et ainsi qu'en d6bitantdwdliscors tenJancioux, r
au d caf c; de chose fourral-, lee daldnrente cause qi erl nt la so- a
ant en Flmne, et plaprps9a te des socdd sago0aonneI.


TBAl I'N l TII I di'lpuis le ter. FSzrier 1907, les taxes inscri-
rt's (Ili Tarif ntrsl.
SlAA En portant, touts fins utiles, ces faits
--G ai la connaissance des intmress6s, le DWpar-
RENSEIGNEMENTS tcmnent des Relations Extereures croit utile
METEOROLOGIQUES de faeire observer que des contestations de
-- la nature de celles qui out motive I'echan
Mb saetr a toixre ge de vues rappele ci-dessus ne sont de-
DU sormais plus A craindre, la Convention
SEINIAIRE COLLEGE St-MARTIAL Ilaitiano-Francaise du 30 Janvier 11907
6 tant ddfanitivement et int6gralement en-
DIMANCHE 29 D-CEMBRE :re en vigueur depuis le 23 Novembre
Baromttre i midi 761,1 dernier
S & .& .. ... Incendie.
Temp6rature tnm 20,4 Ce matin vcrs r heure, la population a
S '32.6 te reveille par le tocsin qui, de toutes les
Moyenne diurne de la temperature 25.4 eglises de la capital, annonqait que le
Ciel chair dA.s la matinee ; nuageux dans feu avait fait sa sinistre apparition.
I'apres-miidi. C est a 'angle des rues Roux et du Peu-
Le barometre en balsse sur la veille est pl dans la mason habit e par Mme Vve
rest- A peu prcs stationnaire. St-Preux Gousse que l'incendie a 6clate,
Agitation sismique dans I aprcs-midi. sc dirgelat du c ud Est.
A t h. du matin ( 30 Docembre ) se- Oi a eu A admirer les efforts d6ploy6s
cousse preque sensible ; direction S avec tint par les pompiers honoraires que par
lgcre co'np.sante E. Duree : un quart les pompiers actifs, aids des pompiers sol-
d here. dits du bureau de 1'Arrondissement et de
R. BALTENWECK nombreuxcitoyens tantcivils que militairs.
Secr.tairerie d'E -.t des Rala- La Direction du Service Hydrauliquae
talons Exte rieures. lAquclle il faut rendre aujourd'hui cet hom-
.o --si "nag e. s'est emprcss&e d'ouvrir Atantles van-
Desavis nmands de sources diversesayant nes alimen antles bouches d'incendie du
fait connaltre au 1et6artetent des Rcia-/
ai connaltre au Dparement des Rela- .quarrier, ce qui a permits d'eviter de plus
ions Exterieures que, par suite d une --grands ravages.
erpr6tation divergente des dispositions d' Un fai r po .
Article additionnel annexed A la Conven- Un fait important A noter; en ouvrant
aion col-neri addie l annex o-fan C ven-la bouche d'incendie de la rue des Fronts-
ion cornmercie haitiano-f! anaise, cer-
ains produts d'origine haitienn, tells que Forts, pros du march, la pompe A vapeur
:.ins prod.its d'or'g"ne ".'t'e-ne, teis que a ,3:6 envahie par une masse de bone sor-
miel, cire, rbum, tafia, etc., n'6tient pas at d envahiiepr une masse de boue sor-
idmis A b fnMficer, en France, des taxes
w Irnlous attirons I'atttention du dipartement
nscrites au Tarif minimtnum franais, des de us atir onsux atttenpions sur cdf pemae
"marches furent entreprises en vue d'as- des mIravaux publics sur c rait.
;urer la mise en vigueur intgrale--enco- Huit m aisons ont t a proit hbit arm-
e que provisoire--e I'instrument du 301 mes, cle ll ,de Cales Robert habit
anvie 1907. Les observations prsente Vve Guse, d M. V. Pirre-N ,
I cet effect ayant etc prises en consideration ie Mr Gervais, habitue par le Ga Kbrcau,
tie Mie Aug. Daumec, celle habite par Mr
par le Gouvernement francais, le Departe- Erne Malval, I n aisn iton
nent des Relations Erterieures a 6ti avis Ernest M _lvl, ,ncicnic -aison I
r lt soin s "de lao E"tion de F nace avs appartenant A Mr M61 cus Pierre et habite6
ar es soins de la n rad nce, q par Mm Vves C.Debrosseet Duchatellier
Scom.merrants dolats pratuits -i'.um.ris Mme Chancy et Mr Arthur Balmer, ar
,s bTaefic de clate ication mi--'agraet niste, deux maisons de Mme Vve l.on 1-
nt iicis dA adrssr au -,Cifisdn r Fra. ais joic. I'une habit6e par elle, I'autre par
s Finances u dma Exilien Duchatellier ct efin celle habi6sl
idces iusticatives, tendant au rembourse- par Mr Emile Nelson.
nt de laiffrece eMtre le droit de Tarif pOn vatue les prtes a P. Ioo.ooo.
derl dIet drol du Tarif minimum pour La nouvelle administration des pompiers
dke dlr lwrsimprltions axquella radmi- a faith admirer de solides et fortes qulites
lVtra dAfia P franm ie wurai gd, qui inspirent confiace A la population.


M~


- -x~ I II II __


II I --= I I c -= ;- ---- ~------~ --


PORT-AU-PRINCE (HAM)TI







Place Ste-Anne
Brillante journde hier A I'occasion de l'i
inauguration du Kiosque de la Place S' An-
ne, erige par les soins de l'adminis'ration
communale.
A l'issue de la cerdmonie religicuse, on
se rendit dans l'6elgant et gracieux edifice
ou prirent place de nombreux parrains et
marraines et quelques membres du clergy.
Mg Beaugd, curc de S' Anne, dans une
course allocution rappeia les immense ser-
vices rendus a la population par le Conseil
Communal et les nombreux embe'lissements,
grace auxquels, Port-au-Prince prend peu
A peu I'aspect d'une v&itable capital.
Le Magistrat communal, Mr S'enio Vin-
cent rdpondit en terms choisis et graves.
De sa belle voix sympathique et persua-
sive, il dit tout lesefforts qu'il a tallu d-
penser pour arriver A quelques r6sultats, la
bonne volonte du consei., la misere des
resources communa'es. I raille la tour-
mente des haines d'avcrsaires decids a nier
l'dyidence elle-meime et rend un public hom-
mage A M. Huneck, cetktranger honnete et
serieux qui a toujours eu le respect de la
nationalitC hiitienne et qui mit son credit
au service de 'aVille; et A Mr Louis
Roy, ingenieur, chet des services techni-
ques communaux. II remercie les mar-
raines qui n'ont pas h6sit6 a venir con-
tribuer par leurs sourires et leurs graces au
success de la fkte.
Applaudissements, quote fructueuse au
profit des pauvres de 1 Hospice St Vincent
de Paul, promenades et visites aux comp-
toirs tenus par les Zdlatrices.
Dans la soirde, ce fut une feerie. Dans
la coquette construction qui se dresse sur
la Place S-e Anne, avaient pris place les
musicians du Palais sous la direction dOc-
cide Jearnt. L'architecture dentelee du
Kiosque souriait sous les clartis douces et
blanches des lampes electriques de la
Compagnie Haitienne et des "globes 6tin-
celants des lampes A alcohol.
Sur routes les marches de l'Eghse Ste
Anne avaient pris place les habitants de ce
quarter subitement joyeux. Et les joies po-
pulaires n'avaient plus de bornes, et la mu-
sique extcutait ses airs les plus choisis, et
les petits bars dresses c et 1 ne disem-
plissaient pas. .
Ce fut vraiment une belle journee.
Fiangailles
Nous avons recu les cartes de fiancailles
de : MlleJULIE CANAL avec Mr CHARLES
PIERRE-Louis ;
-de Melle CARIDAPHNIS avec Mr FER-
NAND PORSENNA ;
de Melle EMMA J. AUGUSTIN avec Mr
P. A. BALANCE.
Tous nos compliments aux heureux fi-
ances.
Administration Postale
Lettres recommandies en souffrance
Michel Cayemitte, Marius Duverg6, Be-
lidor Berthier, Alb. Anglade, Aranus An-
toine, Lon Hyson, Egron Tribie, Sevigne
Bergnier, Emmanuel Z6phirin, PrussienLu-
bin,Edmond Ang ade, Mademoiselle Cons-
tance Edoua-d, MadamerEdgard G. Cassis.
Le Prins Willem III
Est arrive hier martin avec les passagers
suivants venant de :
'Njw-York : Mme Duchatellier et son
fils, Louis Laraque.
Saint-Marc : Abel Lacroix, C. Haspil, Mr
et Mme Miot, Frtre Jean, Melle V. Beau-
ban, G. Groseau, Pelissier Excellent, Pot-
lux Michel, Mile Eugenie Georges.
-II est reparti, ayant a son bord, pour ;
Cayes : Duracind Vaval, Antoine Lafo-
rest, Sandaire fils, Ernest Laon, Alphonse
ImIaa, SSnateur Smnda're, Mme Vve
fisd eA. op,


Adresse
'D la population de l'.rrondissement d
Lgd.te d son Excellence le Prsidentd'Haiti A
occasion de fan 19o8.
President,
A l'approche de la date du rer Janvier
qui emprunte, dans notre pays, un double
cachet de grandeur a cette coincidence hen-
reuse enfermant dans la =mme et solennel-
le minute favknement d'an anp6e nouvel-
le et le glorieux anniversaire de notre In-
dependance, la Nation, en proie a un
pieux et reconnaissant retour vers le pas-
se, et a I'allegresse des patriotiques espoirs
dans I'avenir, se tourne en fr6missant,
avec emotion et amour, vers la Haute Per-
sonnalite de Votre Excellence qui sym-
bolise A ses yeux la Pa*rie. C'est pour-
quoi les populations des trois communes
de 1'Arrondissement de Leog ne. fiddles a
leurs sentiments de profonde affection a
Se'ndroit de Votre Excellence, ont tenu,
come toujours, a etre au premier rang
pour Vous presenter les souhaits respec-
tueux et cordiaux qu'elles forment pour
la conservation des jours precieux de votre
Excellence et de votre courageuse et digne
Epouse.
Heurcux les Chefs d'Etat qui, comme
Votre Excellence, savent mettre leurs
coeurs et leurs aspirations a l'unisson des
aspirations et des coeurs de leurs adminis-
tr6s. Its peuvent se reposer avec confiance
sur la reconnaissance et I'amour de leurs
concitoyens, et y puiser, en meme temps
quc de nouveaux motifs de se d6vouer a
I advancement et au bonheur de leur pays,
de supreme inspirations pour le guider
A travers les ecueils de sa vie Nationale,
dans sa march ascensionnelle vers le pro-
gres et la civilisation. La postCritC recueil-
lera. avec un admiration respectueuse, leur
nom venbrv pour leur fire, a travers les
Ages, une place A part dans la gratitude
et la m6moire des g6ndrations I
Heureux aussi les peoples qui, penchis
un jour, A l'exemple du n6tre, sur I'abime
don't leur ceil a sonde la vertigineuse pro-
fondeur ont pu, avec bonheur, se ressaisir
a temps et se preserver d'une chute irr6-
mediable, en remettant la conduit de
leurs destinies au Directeur design a leur
confiance par la sagesse et l'experience de-
corant une verte vietllesse, couronnement
d'une noble existence consacree tout en-
tibre la Patrie !
Ainsi le Peuple Haitien se rejouit chi-
que jour davantage de s'etre confi a la tu-
telle bienfaisante et eclairde de V6tre Ex-
cellence, au sortir d'une des crises les plus
perilleuses pourison antonomie qu'il ait ja-
mais traverses. Apres l'avoir tire de l'a-
narchie, Votre Excellence, fiddle au pro-
gramme qu'Elle s'6tait trac6, a tenu A le
other des oeuvres de paix et de civilisation
qui scules font les nations grades et pros-
peres. Sous 1'4nergique impulsion imprimee
par Votre Haute Initiative A l'activiti na-
tionale, les richesses productive de notre
sol sont mises en exploitation, les distan-
ces rapproch6es et les rapports des regions A
region rendus plus 6troits par les voeis fer-
recs sillonnant le pas ; I'agriculture com-
mence A se d6gaer des liens mortels de
l'empirisme et de la routine, pour prendre
par a l'elan qui anime industries, a s ur
ct renaitre, pour ainsi dire, sous la direc-
tion et les precedes perfectionnes de Il
science; des edifices, attestant rlpurement
du gout national, s'elvent ; I: cult de la
memoire des Ancitres est partout remis en
honneur ; I'eClment indigene s'achemine a
coup sur, grace aux measures et aux lois
protectrices edictces sous Votre pateroclle
administration, vers la prdpodrance .co-
oinmiqo et commerlrciie qi lei atait
myle par mir de liscuri. des ideentes


administrations; l'ordre et la r6gulariti,
fruits d'une gestion honnrte, restaurant
nos finances, A I'abri de la paix publique
assure par la vigilance, les soins constants
et les veilles de Votre Excellence ; enfin
la R6publique, forq;an par la conviction de
son attitude, la sy msthie et le respect
de 'Etranger, vient ser oir consacr6e, daos
une occasion retentissante, par son aces a
la Conference de la Paix, la place qui lui
est dfe dans le concert des Natiot civili-
sees I
Parmi tant de bienfaits que vows ever
t6pandus A pleines mains et qui vous assu-
rent la reconnaissance affection du pays.
nods iwe i, de l'Arrondtssement de Lo-
gAne, nous retanons sur-o:it pour Vous en
t6moignager, encore one fois, toute notre
gratitude, la voie ferr6e destinee a relier
prochainement notre chef-lieu ~ la Capita'e,
et a imprimer on vif essor A I'activit6 rd-
gionale en general. Nous y jo'glions nos
remerciements et nos felicitations pour le
maintien du lieutenant place par Votre
Excellence A notre tate, le General M. M.
Labissiere, Commandant de cet Arrondis-
sement, officer en tous points digne de
la confidence de Votre Excellence, pour la
rectitude desa conduite, son administra-
tion intelligence, son zele et son activity
devoues pour le service de Votre Gouver-
nement, ainsi que sa sollicitude eclairte
pour les nombreuses classes rurales de son
commandment.
L'ann6e qui s'acheve a vu accomplir par
Votre Excellence de grandes choses ap-
peles A un retentissement profound dans
'histoire de notre pays. Puisse I'ann&e qui
va bient6t commencer trouver encore, en
terminant son course, Votre Excellence au
poste elev6 de devouement. d'abngation et
d'honneur qu'Elle a requ de la confiance
et de l'affectton de ses concitoyens. Puisse
la Providence accorder encore d: longs et
heureux jours A Votre Excellence et a la Vd-
nerable Compagne de sa vie pour la siu-
vegarde de la paix publique et le bonheur
de la Nation.
Telssont, President, les veuxdont no; cceurs
sont remplis pour Votre Illustre Personne A
I'occasion du nouvelan et avec lesquels nous
prions Votre Excellence de daigner agreer
'hommage de notre profound respect et de
notre entier ddvouement.
Suivent les Sig.tatures.


Nouvelles diverse


PARIS 28. Il semble d&s maintenant
evident que le replacement du Gdneral
Drude par le gdenral Damade, indique le
commencement d'une politique plus 6ner-
gique de la part de la France an Maroc.
Le general Drude, commandant en chef
des troupes francaises A Casablanca est rap-
pel sous le prtexte de s2 mauvaise santd,
mais on a des raisins de croire que son
rappel est dO autant au mecontentement
cause par ses h6sitations qu'A sa maladie.
Le a Temps v declare ce soir, que I'annee
1908 verra on changement important dins
la politique marocamne de la France, tant
au point de vue politique que militaire et
il demand an Parlement de souvenir le
gouvernement.
LONDRES. Le correspondent du Ti-
mes a Pkin ponrte une grosse accusation
centre l'occupation persistante de la Mind-
chourie par les japonais. II dit que tout eI
chemin de for du sud Mandchourien depuis
Kivang-Chcngtze jousu'a Dalny est occmnp
par lea troupe ljaponasmes et soumis a rins-
pection m itaire comme en temps de
guerre. Use division eotire de troupe a-
toos1remti le .emin de.f Ds sol*


dats en armes pcnktrcnt dans tous les
trains a chaque station et les dames se
plaignent de leur grossieret6. L's Chinois
veulent continue la line principal de
PWkin jusqu'A Moukden, mais les japonais
s'y opposent parce qu'elle traverserait leur
line.
LONDRES. Dans un article de fond de
ce martin, le ( Times u se r6jou;t des pers-
pectives de paix dans l'Animri ue central
qui resultent des decisions du congress qui
s'est recemment rduni a Washingtcn. 11
ajoute que c'est un des meillears usages
auquel *peut etre employee un imperial;s-ne
eclaire et que c'est parce que I'Amcrique
devient une puissance impdriale conscience
de ses responsabilitis qu'elle a entrepris
eette oeuvre de pacification.
WAsHINGro.x.--. Ain de pr6venir leur
boinbardewccnt et leur des ruci,n par une
tlotte hotile. Li commission du canal de
Samana a d:cidt d'tablir a Miraflores,
c'est A-dLire :. 4. miles dans 1intcritiir des
terrcs ies digucs et les 6clusts qui, d'apres
les plans origiinux devaient dtre constructs
A la Bava. Ixe Prsident Roiev\elt a ap-
prove ce changement.
On dit qu'a cote des raisons stratigiques,
ce changement de plan a etd decide pour
des raisons d'lcononie. II permettra aussi
de constru ire les clauses sur des fon-
dations beaucoup plus solides. On estime
que 1'conomie d'argent qui en rsultera
est considerable.
On announce oliciellement que les n6go-
ciation qii se poursuivent entire les gou-
verncments franqiis et americain pour la
conclusion d'un traitW de commerce avan-
cent d'une tiaon suiisfaisante. On exprime
mnme l'espoir qu'une entente complete se
fera d'ici peu.
MADiID 27. Tous les journiux espa-
gnols sont unanimes a engager le roi Al-
phonse a vikiter les divers dtat de l'Am6-
rique du Sud, au cours de l'ann6e prochai-
ne. Dans un article dans lequel it com-
mente celui public a ce sujet par le a Pro-
gresso latino de Mexico, l'& Imparcial a
dit qu'il approve cette id6e de voyage.
D'apres les informations accueillies, le
voyage du roi A'phonse dans I'Amerique
du Sud peut- tre considCre comme une
probability.

NOUVEAUT-BAZAR
LAGOJ ANNIS
EXPOSITION PERMANENT
136, GRAND'RUE 136.
Vu la transformation du NOUVEAU-
TE-BAZ A et I'augmentation de SPt-
CIA IIrTS NOUVELLES ainsi que
I'arrivE'e des articles de tons genres
A LA DERNIlnRE MODE, M. Lago-
jannis donne I'entrOe libre de son a-
zar aux personros dA tout age, conve-
nables et respect;able, afin qu'elles
puissent laire !o choix de tout ce don't
elles ppuvent avoir besoin. Elles y
trouveront en grms t en detail, ADES
PRIX HOURS CONTOURS! I I
Cette fin d'annee en debors de
sp6cialites : MncCRIn, QUINCAILLn -
RIa PAPETBRIs, BIBBLOTERIE, JOUrTS
D'ENFANTS, ETC. ETC.
11 y aura des Bonbons assortis
gould pas laissd pour adoocir et rafral-
chir toutes les bouches de laRpoubl-
que_
Quant aux JouJoux, la joie des en*
fants ( Co ed pas pai gOa. )
Nouveautes Sensationnelle
*o.- STKRtoscOPes avec des vow
et panoramas splendid : la gaitu dO
families. "
p L.w o thL VorsOltaR.-- NtLtS
japonsait de frutoe t naaiS*.


III I I





II I-


1o. Cartes Postales et de Visite,
5'- Malles amdricainAs solides ci
jolies 0o.- Valises de Voyages, 7o.-
Eventails de toutes beaut s assortis,
atrap-Rats.
Poudre et Savon Naftalone, destruc-
teurs des tAches, des boutons, etc. etc.
Gouttes aleclriques contre les maux
de dents et d'oreilles.
Home P arls du Do,:Leur Alvarez.
Redresseur d'habits. Eau de fleurs
d'oran;ers, VWgetale, pure, etc. etc.
Toujours A des prix A la por-
tee de toutes les bourses.


A LA MAISON BLUE,
136, GRAND'RUE 136.


Pour 1908


QUELLlS ETRENNES DONNER ???
Un billet di~u tirage de la
Loteriedes Sciences appliquees
rd&out la question avec 'lIgance, car
it comporte uno clrlnce d-3 gain
de 1000 gourdes
--- -- --
Avis Important
Pcres eLt ir-its do fainilen,, A I'occa-
sion des fetes do fin d'aniine, passed,
memA par curiositY, visitor les Ate-
liers d(e I'1.,(o'' 41.; Art! t M etiers,
avant d'. ll r Iltii lem cheIrch t' uncha-
peau soil pour votis, .(oil pour votre
b6bc. Vmos en sot tir' z certaitiement
6merveillts.
Un favorable accueil vous y attend
come toujours.

F'rancisco )DESUSE
F.at ricant. d c:haussures
La Manuifactuie a toujulurs en de-
p6t ui grand stiek. pour la vente
en gross et dtrai!,-- de C:haussures on
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTr
Les commands des commrerants
de l'intArieur pourront tre execut6ee
dans une semaine A peu pr6s.
23, rue des Froots-Forts, 23
PORT-AD-PkINC ( BArII )

Fabrique de chapeaux
La Fabrnque de chapeaux installee a
l'Ecol dles Arts et Metiers, ancienne-
ment Maicon :eorrale, FOUs la raison
social de V'e I,. Herinit et J. C. Gni-
teau a I'honineur d'info'rner le public
qu'il trnoveia en son dtrp6t un bon
stock de chapeaux de paille suprieurs
pouvant satisfaire les gotIs les plus
difficiles; malgre ces avantages elle
met ses chapeaux en vente A un prix
modique deflant toute concurrence.
La tabrique informed en outre le pu-
blic q, 'elle est la seule qui en confec-
tionine & Port-au-Prince et ce, avec le
concourse d'ouvritres venues expres-
smrnlt de 1'Etranger.
La fabrique rApare aussi toutes sor-
Lea de chapeaux. Bon march excep-
(ionnel.


t-.C tel-.PtestatArax t
ST-JOSEPH
(ANGLEDES RUBS ROUX XT DU MAGA-
SIN DB L'ETAT. )
Service bien orguanim.-- R 3
Pla carte. ousfn e Coellente.
PMpsu'Trnso.: JOessP DLSRlVIEMR


AccoureCz 1'Esperaln cC
Cordonncrie
Clarck & Mercier
Oa vons anrez un travail g.ranti el
soignt, connection de tous genres a\ec!
tles matArianx de premier choix.
L'aLbablis:ement se charge aussi de
faire prendre des measures A donicile.
150, GRAND'RUE, 150.
PORT-AU-PRIN CE.
..... r.-. B---- --a.


Chez E. MALVAL
Ancienne Maison Cajuste
22, RUE F~aOU OU DES MIRACLES
LIQUEURS SURFIRES
Bonbons et gAteaux sup6rieurs
Pour lezs fl'te. de fin d'anaee.
0 I


Cliez TI,. Dossous
On Lrouvera des articles de loule frai-
cheur pou, le- fdtes le Noel et
du Premier de I'A n.
Saucissons de Lyon et l'Arles
Jamlbon Moitt-Veron. I,:tl~n1s fumnies
Froming. pate grass frana;is Gruyere,
Suisse extra. Limbour Ca iembert,
Tote de Manure
Beurre de Copenhague ,t 11. Iaron flls
de Bordeaux.
Asperges francaises et amnricaines.
'hoslpho cacao. Chocola Meo nier. Ca-
cao en poudre de Fl6ix Potin.
Biscuits assortis do I efebvre Utile.
Assortiment complete de bonbons fins,
Au Fiddle Berger a.
Dragees amandes,dragaes nougatines,
Pralines, papilottes, pates d'amandes,
fruits cristallis6s. Nougat de
Montlima r.
Marrons glacees, figures, dates,
Raisins, prunes
Mendiants assor:is.
Liqueurs assorties de Marie Brizard,
Lafaurie et Bardinet.
Sirops assortis : Orgeat, grenadine,
fraises et frambroises.
Liqueurs assorties en 1/2 bouteilles de
la maison Olgard & Co ( Hollande )
Champagne:Moet & Chandon.& Bouzi
Lait condensed frais.

A Louer


A PRIX REDUITS
Pour fetes, Bapteaes et anariages
Promenades paln Iurse.
Victorias (dite prr'sidenlielle) 'ou-
tes neuves, bien attel6es.
Buss priv63 par houre et par

jour.
Buggy priv6s avec ou sans co-
char.
Chez M. ST-GARAUD, Avenue Boyer
(Bois-de- Chn e)


RHUM-BARAU
Dipl6m6 et M6daill6
Exposition de Port-au-Prince 1881
Concourse Rdgional de Bordeaux 1882
Exposition d Amsterdam a 1883
4 d'Anvers 1815
S de Paris a 1889
a de Chicago 9 183
n ventoe: 65. Rue Maoajous.
( Boe rdt d tur rans)
Puret t natural garantis.


COMPAGNIE P. C. S.

Tarxif des P-assages
En vigueur A partir du 1er Janvier 1908.


O


STATIONS


Dep6t Central A Gare du Nord ..............
Gare du Nord A............. ...
Arc de Triomphe..............
Chancerelles .. ... ...................... ...
D ro u illa rd ..... ............. ....................... .... ..............
Carrefour Vincent. .
Sarthe... ................
E to ile ... ..... ... ...................
Cazeau .........
CRlOIX- DES MISSIONS ..............
P p e a u ........ .......... . .................... ..
Gourcaud ......
Ficuriau .. .......
Chateaublond .. ..
Tabarre ...
Carrefour Mariasa...
CROIX-DES BOUQUETS ......
Savanne blonde........
Pont-Beudet
La Morini&re
La Serre. .... .
Vaudreuil .....-
Drouillard Grande Plaine
Coustard
Merccron. -
Joineaa Petite Place
Hatte-Cadet .... .. .. .. ...
THOMAZEAU.....
D alm and ................... ...........
Pont Mongars. .
Manneville... .......
Etang Saumatre. ....


AIIER

.n ~ t/1 c
U Uj '
.c v
-i

4
(1
I.
(



~1
-1

1


oil 0
015
0-20

03 :()
0 :10
o040
[) j~o
4O ~



I ) 7

I T-)
7 54~


II)




soo
'k)I

80

NO
800


20) L5






I


AI.LER- RETOUR


U"o
0 g
u ( .4
^ "


0 20
0 :5



O 70
0 50
0 15 0 2,
091)0 040
090
O '0.

1 35
i 35
1 80
1 80 0 K)
2 00
2 i5
2 50
2 50
2 50
2 Z0
3 25
325
3 25 1 40
3 00
360
3 60O


N. B. Le tarifdu passage niitre deux statio, de pr'cmire et de d'uxidme classes
est egil A la difference entire les prix de la gare du Nord .: ccs station,. Entre deux
stations consecutives de mneme zone le prix minimum cst de P. o.io
Vu et approuv6 par le Ddspatemnent des Travaux Publics
LA DIRECTION

iI i .^-- ^ _


CH SAUt HAUTE NOUVEAUTE
Articles de Paris


IRUBXNS)


a.


DENTELLES, FLEURS, etc.
Prix mod6rds


4.


Vesdams, si vous vou-
kzeuoir des chapeomm usi-
xw- 4Wgaxle, s ladenim e
ws44 do Paris t 4 bon

AooCures, 96 Rue Pave.


Companies P. C. S.
AVIS

Le public est pr6venu que les
25 D6cembre 1907 et ter Janvier
1908 le service des Tramways de
la Ville sera suspend dis I here
de l'aprtis-midi, heure a laquelle
partira le dernier train du Cbamp
de Mars et ce, pour 6viter touted
possibility d'accidents'
Port- .u-Prince, le 23 D4cembre 417.
LA DIRECTION.


LA PHARMAOIB
Emmanuel Alexandre
88, RvmJ D aS MIRACLES, 88,
Se recommande pour L'ezcution
prompted at cxacte des ordonnances &
n'import- q(ielle here du jour et do
Ia noui.
DroquFsries, Sp6Oit4 ptl* r-
mn q Cuti cr esextre eaW t frbt W
PaIX COXOUlamILU .


0
2
4
5
6
7
8
8
9
10
11
12
13
14,
15
16
17
20
21
22
25
27
30
31
33
35
38
40
41
42
44 4
45







Noel!... Noel!...

A I'occasion des fttes de Noel et du Nouvel An
Les Magasins de la M6tropole
Viennent de recevoir par le vapeur franmcais a Ferdinand do Lesaeps
et d'Angleterre les articles suivants:

Jambon d('York lere marque
Plum-Pudding Sauces anglaises
Lentilles Saucisses d'Oxford et Cambridge
Pickles anglais Piccalilli
Oxfoid Brawin Pois vert d'Ecosse
Fromages de Cheddar
Ttle de More.- Pate grasse de Hollande


Capres
Ancliois A 'hluile


Cornichons
Biscuits Olibet Varies


Petits Saucissons


Nougals
Nougatines
Caramels cIimiie
Acidulds aux tiuits


de Lyon


Pralines
Dragees de toutes sorts
Fondants
Salade Bordelaise


IBelrre de Table de Normandie
Qialiti supiri 'uiir A prix tres moderes


ClhaImlnp!le VVE Devaux


I)'EPERNAY ET REIMS


QUAT ITS SUl'lIEUIES. PRIX DEFIANT TOUTE CONCURRENCE
Agence Generale et D6p6t pour Haiti
.A. la RCIetropole
MASON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de l'Etat, 93


N'ACHETEZ PAS


Sans


Visiter


s erlniieres nouveaultls reues par laII on


98, RUE DU RESERVOIR 98.


La Maison ne vend que des articles de premiere qua-
litt et A des urix modercs.
On y trouvera: Chapeaux garnish cloche pour dames
et lillettes ; Capotes Iirecloire et Beguins pour enfants;
Voilettes; Mitaines et Gants; T.ffetas et Taffetaline ; Sou-
liers pour bebes; Etoffes pour Dames & Garconnets ; D
telles, Bas, Chaussettes, Rubans, Eventails, Formes de
Chapeaux, Fleurss, Gants peau mousqu6taire, Tale Illu-
sion, Echarpes pour enfants, etc, etc.

Articles pour Mariage et preniere
Communion.
Bel assortment de Parfumerie
JOUETStII Poupees fines A tous les prix ; Cheaioa-de
for circulaires; Bateaux & helice m6caniques; Tamburs,,
Trompettes,Violons, Pianos, Boites poor arbre de Noel, o.,


G

A

R



I

E


E'raZnclhexm eXnt

A L'ELEGANCE
D. FERRARI,
Fabricant de chaussures,
Porte A la con naissance du public,
particulierement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
l'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour hommes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6 l'offre de cinq pour ceul
sur l'achat en gros (5 0/0) fait un ra-
bais exceptionnel sor les prix.
L'btablissement se charge de fair
preudre des measures A domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctunWit
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)


=


Chapeaux !
Chapeaux !
Chapeaux !
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ
JOSE SAN MILLAN
Le coilffur artiste, qui vient avec le
concours d'uni chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE ;DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les gotts et pour toutes
les bourses.


Cordonnerie Nouvelle
G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143
GRAND ASSORTMENT DE CHAUSSURES
DE TOUS GENRES EN DIP6T, POUR LA
VENTK EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commands, tant ici qu'a
l'int6rieur.
Confection des chaussures avec les
meilleurs soins. Toujours formes
616gantes tant A homme qu'a femme.
Les derni6res creations de
Paris I
PAtes, Liquides, Cirages pour chaus-
sures de toutes nuances.
Conventions de vented convenables.

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Awcisn nembre ( Soaie Phims.
thropique des matres taidleurs de Pais
Vient de recevoir un grand choix d'd-
toftes diagosate, casmiir alpaca, chevio.
to, cheviote pour deuil, etc. Recomman.
de particuli.rement o sa clientele une
belie collection de oo pes do casuimir
de giletq de fant.aise et de piqu6 de
toute beautA.
Sp6cialitA de Costumes de no-
Oea.- Coupe. Franaise, Anglaise el
Amdricaine de la dernibre prtection.
La mason confectionne aumi dee Coe-
tunes militaires, habits brods
dolaumas, tunique, habits o08
s4. eto teo de tom gradm


Viennent d'arriver
PAR LE FRAN(JAIS DE CE MOIS,
Chez

Vincent G. Makhloul
81, Rue du Magasin de l'Etat, 81 et
4, 6, 10, Rue TraversiPre.
Casimir franzais de premier choix.-
Diagonale.- Chemises couleur et
blanches. Chaussettes et bas fil.-
Jupons de soie.- Eventails de fantai-
sie. Ceintures pour hommes et da-
mes.- Bretelles, Descente de lit.-
Flanelle par aune.- Chapeaux laine
pour hommes & Dames.- Chemiset-
tes.- Cannes. Parfumeries assor-
ties.- Faux-cols & Manchettes.- Sa-
tins et autres Etoffes.-- Machines B
coudre de 1 et2 fils.- Champagne.-
Vins rouge par gallon et par caisse.-
Vin blanc par caisse.- Vinaigre par
gallon.- Moutarde.- Olive.- Froma-
ges gruyyre francais, pates grasses
francaises.- Bibre Impdrial & Lem-
beck, lDiscuits Lefevre Utile.- Huile
d'Olive par gallon et par caisse.- Fil
de toute quality pour machine de 40
SO80.- Provisions ambricaines.
Vente en gros et en detail
A UN PRIIX MODERN


OCU LISTESI..
VERRES BLANCS, BLEUS, FUMIS,
JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEXES, PaRISCOPIQUES CONCAVES, PI-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNES, FUMAS, BLEUS,
BLANCS.


Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques,
et convexes.


concaves


Assortment d'axes complete.
Chez A. DE M ATTEIS.

Francisco Desuse
Fabricant de chaussures
A I'avantage d'annoncer au public
et a sa nombreuse clientele tant de la
Capital que de la Province, qu'il vient
de recevoir A l'occasion de la fin d'an-
nee, une varidt6 de peaux nouvelle-
ment arrives ; savoir :
VEAU GLACE, CRBME, DORE, CHAMPA-
GNE, BLEU, BEURRE FRAIS, VRRT
a BOUTEILLE v, JAUNE. VIOLETTE, JAU-
NE FONCi, MAUVE, JAUNE D'OLIVE,
GRIS, JAUNE DU VIN D, ROUGE, etc.
Lamaison a un assortment complex
pour dames et enfants.
Venez voir et vous serez contets.

LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui done le meilleur pain.
ui product le plus do pain.
i done Ie pain le plus blanc t
I1 plus leger,
C'eOt la Pillury's Best de la
Pillsbory Washburn Flour Mil Co,-
Miameapolls Minn.
ra. CABTERA. f lr*--..-


A


G


E


I I -- -- -


3=2=


I


F I