<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00221
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 26, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00221

Full Text
to ALNNEZE, NO 223


JEUDI, 26 DECEMBRE 1907.


.QUOTIDIEN
" _~---= ---~-~-~- _I --- e .,I


AI@BOKEIENTS

vmt vois Une Gourde DAVANOR

DtIAATvwsmT% & 14%ANG3R
rotw 4d post eo onso


C'411 6MM At MLagtoire,

RIDACTION-ADMINISTRATION
45 v R= ROUK, 45.-


LE NUM*RO 10 CNTIMS:


Los abounements parents du icr. du z de chaque
mois t sont payabli dayancoI
L" mauucrite l.rna @UEOE n Sgm oaw ombl.


Pour tout oe qui concern l'Administration du Journal, s'adreaser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Roe Roun o Bonne-Poi.
I~~ II III ... _n' nun I .. .. --,_ ..i I i 1 i iil = l n l II


Ce que raconti


On se rappelle I'immense scandal
ui Oclila en I1e:l qluand l on s'lt iII con-
uite tenue en Haiti par I'abb (;loux,
ce pretre qui trouva clez nous plant
d'affections et don't I'rxi tence 6 I'jvchiA
du Cap, a'Ocoula came et dlIicieuse. 11
fut prouvd que nous n'avions de pire
einemi et que ce ministre dle la Reli-
gion travaillait, avec un zleo pernicieux
at adroit, A une c uvre qui ne conve-
nait pas A son caract6re de prIetre.
C'est lui quipousbail I'ancien gouver-
.nement A former un cmseil d'6tran-
gers, francais, allemanws et anglais,
don't le r6le strait de statier siir ia si-
tuation financier et ,I'Mlidier le mo-
de de gestion qui conviendrait a nos
Douanes places sous la direction d'6-
trangers. Naturellement les francais
devaient etre en majority dans cette,
nouvelle triplice.
Doud de routes les perfidies cet
home voulut jouer un rdle dans les
aftaires hailiennes et pour cela ii eut
recourse des mouaonges, les ruses qui
r6pulawraient a la conscience la moins
scrupulouse. If fut facility dans ses
aventue per I'hypocrisie de ses ma-
niAres et les entrees que lui permettait
sou titre special.
*it il s'en alltiit, rdpandantl I: parole
Sanuvease, accablatnt de mald4ictions le
gomvernement qui contrariait see vues
t c4st de dse amis, lan int des mots
d'ordro n6fastes at des proph6ties cri-
laOin .e. Que racontail cet abbd A
aoitane do sole, alu moment o0 le
Omind Procen dn'ronlait sms e piaod4.*s
Srayal1 t Une indiscrltlonu nouls I a

Si I'en eris les journaux d'Halti,
4iit Pabbd Gloux, et les journaux
d'eropeI, I. Gouveritement lHaitl no
98 p0a meaquer dl'occupatiio' el do
proccupations. Aprs s 4 lret stupRde-
= = m-eMa r lU do. aI'ufAir* Aboiard,
le rollA qi set crd une grande affaire
diploteiq a I'tang-Saum Jtre, dans
a- lr iedlaet ia fois les
TflOSeaIte allemand, anglais at
aw J o connaI-s pOs as just
4'i.ad& qSoatio, mis on ie dit gra-
Sat IlopL utao de tome fagoe. *


SIA bbe Gloux.


L'all:hire Aboilard que le gouverne-
rnent est venu trouver a 1t6 r4glte par
I'arbitrage el fait parties en ce moment
des choses dtlinitivement classes. Quant
& celte aflaire de I'Elang-SaumAtre dans
Lipiqelle deviaient inteivenir trois gou-
vernements, elle n'eut'j iriais I'impor-
tance qui faisait la joie Idu cynique
abbd. L dliplomatie haltienne triompha
encore une fois. Notez la faotn insi-
dieuse don't on disait a que la ques-
tion etait grave et importance de toute
favon. a
Et le Pore Gloux continue: t Voila
notre pauvre Jimenez embarqu6 dans
une nouvelle revolution, laquelle a im-
mbdiatement pris utie extension consi-
derable. Les journaux d'hi'er nous ;In-
noncent que e croiseur francai i Jlu-
rien de la Gravibre w est arrive a S.ano-
Domingo.- Je crains pour ce p tys une
intervention amrnricaine immediate, car
la note de M. Powel don't je ne connais
que le sens est bien la main mise
des Etats-Unis sur ces pays, en leur
significant qu'ils n'ont pas le droit de
disposer a leur grd de leur pays et la
mene chose pend au nez d'Haiti, avant
qu'il boil longlemps. *
a Et I mon Dieu, sera-ca un malheur
pour ces pays de perdre leur indpen-
dance ? Je I'ai cru pendant longlemps
etj'aifait ce quej'ai pu pour l'empdcher;
mais il n'y a plus moyen de oe fire il-
lusion : ils sont incapabes de se gou-
verner eux-memes, et ils iont pour leorn
pauvres concitoyens des campugneR des
tyrans plus depotes que ne pourrdnt
IM'tre les Yankees si biataux qu'ils
puisseOt 6tre.
SCe serait mwme peut-4tre un bien
que cela s fasse Ie plus idt possible
pour Haiti, car iles ont en plein gd-
lisme, renchdrissant en idiotie les uns
sur les autres. a
Je n'invente rien et je serais curieux
ide mooir ce que ponse tel ou tel hai-
tien enclin aux abslultions faciles d6s
q'il s'agit d'ane catigorie d'6trangero,
de oe apprkdations atentatolires no-'
tre orlgfl et aotre temprdrament.
Q'oa e'6tonsOe pr oeIat,d4l nouvelles


fantaisistes de cerlainsjournaux d'outre-
mer, des qu'il s'agit de notre pays.
Voil!i done un monsieur q4lii a vt'n
pres de trente annees en II.,iti, ii ;a ctl
entourd de toutes sortes *'tg.irds, planss
I'existence ramollie des calmes si-
ndcures. II connait bien les c.lnpagnes
ou s'dtendent les distractions to son
miniitere et ii a pris contact avec les
giaces naive Un jour, cet home o'clnpe ses loi-
sirs a prendro part A un movement
d'anarchie. Lui, pretre et 6tr:nger, il
so mele aux troubles civil ; il rIpoudit
les paroles de paix et de fraternild ; if
pietine le grand livre d'amour oi le
Christ versa les tresors de sa doctrine
faite de mansutlude et de pardon,
il dechire les Saints Evangiles qui
enseignenit la loi de concorde et de
paix. II se jette dans les tripotages po-
litiques et s'extasie devant miles villes en
flarimes eni s'cria.t avec fatuil6 : a J'ai
fait ce que j'ai iu pour einpdchr ce
Plays de perldre son Independance ... a
On a vii plus haut de quelle faon.i.
Eirlin, le Gn;rial Nord triomhlie et
I'abbd Gloux s'empresse de laisser I'hos-
pitaliere petite patrie oia I'existeii-e Iii
ut si charmante. Quels souvenirs en


eni 19!.J3 que a ce triple idiot de Faine
;.it pu avoir ;iisse trainer aes notes, v
qlui nous appelait c iminondes fripouil-
les, ) s'itonne de voir toujours ce gou-
vei nementA la thtte du Pays. Ses proph6-
ties ne se sont ,pas rdalisdes.
't 'abIbb raconte, de Concarneau oiu
ii se tient, t qu'il y a de nombreuses
arrestations een Haiti. *
a La fin de ce gouverneinent, dit-il,
rest pas eloign6e ; c'est toujours de
celte facon ine les gouvernements se
sont tues eln laiti. La prochaine revo-
lution antorisera la main-mise des
iKtats-Ulis sur Haiti. II semble qurrn
soit A la veille ld'veinements bien gra-
ves. a
On voit ,biei que le pauvre eccldsiasti-
quet est sous le coup d'nne certain dt-
ience qlui Iii faith voir routes choses
en noir et pour s'en convaincre, il faut
lire le jugement suivant qu'il porte sur
,ion propre pays: ( L'afairre Ullmo,
c'est une nouvelle aflaire Dreyfus, con-
siderallement aggravde; il n'y a pas a
,lire, I'arnachie est partout en France et
nous sommes une nation fine. Ah la
m:anie deos Franc;tis de se decrler eux-
Irni'es !...


emport9-t-il ? Ces ha;tiens lu'il aima Ceu d6gne6r6 m'a sembil cependant
tant et au bonheur desquels il a travail- tr6s intriessant et sa curieuse indivi-
1l, come il va vivre avec eux en corn- duality mn'a retenu ; car des id6es follies
union de pensde! Quel people de let- lansent dans ce cerveau malade. Max
Ires, d'artiste-, la pinpart aylant Oacqulis Nordeau, juge ainsi a l'dtre inadapla-
en France, ces qualities profondes qui ble : a II a des nerfs mauvais conduc-
font les civilises !... beurs, des centres d'aperception obtuse
Vous vous Irompiez, braves bailiens, et une faible attention... I1 est moins
et I'abb; Gloux ensee que a vous etes en 6tat que I'ltre normal de se procu-
en plein gatiIne, renelrisAauten idiotie ser des sensations agre6ables et d'dcar-
les uns sur les autres 1 dil e,,core itir n i li les sensations desagrdables;
A ses coingeii6res combien K il- solt ii se heurte toutes lea arte pierce
naifs de prendre ces gens-I au sfA- qu'il no salt pae 16v liter... 11 dot
rieux et il ajoute que la perle dol neiessairementsoulrir du mood eAt des
inoire ilndepeitlance serait un bien hommes. Aussi le fond de son Alre eat.
pour nous. ii la mauuaise humour, et ii se touwse
Nous n'avons rdellement pas de chan- caec un mdcontemenl hainesu contre la
ces. nature, la socidtd, les instiutions publi-
Et ce W'est pas tout. qus~ qui irritent t es blessent, parce
qu'il ne sait pas s'occommotler d'eles.
SII est dans un diat constant de rdiete
centre ce qui existed et travaille le dd.
Des annbes s'6couleint. I. Rdpubli- truinre ou du moins e rdve la des-
que d'Haiti est tojours en vie. I'in- traction. Iln'est pa* un d4blayeur cons-
lervention ,imultan. d les gKrindespuis- :ieiot du but, mais un destruceour aveu-
saunce du monde n'a pas encore fait gle... II so d&:halne furieusemenicontre
disparattre cette ialionalite qui, d6ci. tout ce qul eat debout, que ce. oil utUl-
ddaoent semble r4siimaale. Le Proc u sable on inutile ;... sa joie eat det vir
eo Iteu et I'abbd Gloux qui 'indlgnalt I6 ot s'Alevalent suparavant dee mu.


_ __I_ ~_~_I__ ___II __ _~_____~ ___ __ I____


POIRTIAU-PRINCR (xAM)h





rallies et des faites des monceaux de
d6combres envabis par les mauvaises
herbes....
II ne s'occupe nullement de savoir
ce qui remplacera les chose ddtruites.
II sait seulement que lout le chagrine,
et il veut d6chtarger sur tout sa mAchante
humour grognonne et confuse.... A 'ln-
capacilt d'adaptation s'ajoute souvent
encore la manie de destruction on clas-
tomanie que 1'on observe si frdquem-
ment chez les idiots et les imbctiles et
dans quelques former de l'ali6nation
mental. a
Voil I'abb6 Gloux.
A toules les inepties, les calomnlie.,
les mensonges qu'il raconte A.propos
de notre incapacit ai nous gouver-
ner, de la prochaine faillite do notre
independence, nous rappellerons avec
orgueil que c'est au gouvernement du
General Nord Alexis que s'adressa der-
ni6rement une importaite Maison
6tranere pour se tirer d'un mauvais
pas. Zela se passe dle conmmentaires et
prouvo aussi combien 1l Pere Gloux
se trompe quand il allirne que a la
haine du Ilanec tient lieu (I! program-
me au regime actnel. a
II est vIaitque I'aicien curt de l'Acul-
du-Nord qu'on rencontre dans toutes
les louches alTaires ne pardoine pas au
gouvernement d'avoir releve le prestige
de l'laitien et tari, parole Granid Proces,
des sources de gtnbrositds et de gri-
ces...
Et May Nordeau linit ainsi le por-
trait : a 11 est un fou moral, un crimi-
nel, un pessimiste, un arnarchiste, un
misanthrope et tout cela, seulement
dans ses pensies et ses sentiments, ou
aussi duns seas actes. )
Ah le pauvre abbd ..





RENSEIGNEMENTS
M T OROLOGIQUES

ObsIer-vatoire
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


MERCREDI 23 DiCvEMBRE
Baroimtrc ; midi
minimum
Te ~ratur maximum


762 7
21,9
32 o


Moyenne diurne de la temperature 26,3
Ciel nuageux presque toute la journee.
Le barometre est rested Apeu pr.s station-
naire depuis deux jours.
Nombreux roupesmouvements microiis-
mtquts dans Is 24 heur.s ; direction S.
R. BALTENWECK
Inauguration
Dimanche prochain 29 Decembte, une
mewe sera celebre A l'Eglise Sainte-Anne
A 7 fiures i/a prEcises A I'occasion de I'i-
naganration du square erige sur la dite
Place.
La qut e sera faite au benefice de l'Hos-
pie Saint-Vincent de Paul.- De nom-
Sprraimns et marraines ont et6 choi-
sis par M Julien Dusseck et Etienne Ma-
tv ., prsideatee.vtice-presidente de la So-
ciete des Zelatrices de Suint-Vincent de
Paul et M. StCnio Vincent, Magistrat com-
mInal.
La a promet d'etre des plus brillantes.
80olr Litt6raire
IA'l Soire liunraire thearate et
i oami ae Son Ea e I Me Pre-
dieimt d'ti i occasionn de son avene


ment au Pouvoir aura lieu demain au Mu
sie du Petit S6minaire.
La f6te, organisee par M St. Hilair
Adam fits, est donneC au profit de l'Eglist
Saint-Joseph.
La carte d'entree est done gourde.
On en trouvera au bureau du Matin.
Station Met6orologiqae
Nons avons reCo avec plaisir le Bulletir
do mois de Novembre de la station matea
rologique de Port-au-Piince. Ce fascicule
content des renseignements scientifiques
fort interessints et des remarques faites
dans differents points du Pays par des cor-
reipondants du Directeur de l'Observatoire
du SIminaire College Saint-Matial.
Courses au Chaamp de Mars
La reunion hyppique organize pour les
fetes de Noel a etE des plus brllantes.
C'est au milieu d'une affluence considera-
derable que les courses d'Anes ouvrirent la
fete. Cette premiere course donna les r&-
sultats suivants : l" Lalanne (Etienne)
2e "Du feu lan canne (Allen ).
La course de ponevs a et6 gagnee par
Piquet appartenant A Ch. Wiener.
Te6amour, Maurice et Termeus arri-
verent dans cet ordre pour la course "A
pieds ; et Dorvilus arriva le premier
pour la course en sac
Voici la grande course militaire qui a
permis de constaier l'endurance des che-
vaux des Ecuries de l'Etat. Ces remarqua-
bles coursiers, apres avoir fait, une grande
partie de la nuit, des rondes de surveil-
ance, coururent, montes : Sultan ( ier )
par Buteau; Dinon (2e) par Toussaint
et Papa, (3e ) par Duroseau.
Le prix des chevaux anglais a etE gigne
par Good bye, monte par Duroseau.
La fete a tet cloture par une second
course en sac ou Telamour conquit le
prix de haute lutte.
Arr6t6 de grAce
S. E. le President de la Republique, par
un arrete en date du 19 Decembre courant
accord grace plcine et entire aux nom-
mes Lamartiniere Desmornes, ex-general
de brigade et Charles Gurin, ex-adj udint- g-
neral, condamn6s par lugement du Conseil
special militaire de arrondissement de
Port-au-Prince du 26 Septembre 1907,-
dont !i peine de dix annees de travaux
forces a 6t, precedemment commute en
cinq ann6es de travaux forces.
Est commune A la peine des travaux
forces A perpetuity la condemnation A la
peine capital, prononc6e par le mime ju-
gement centre le nomme Georges Brice,
ex-general de Division et Deligu6edu Gou-
vernement dans les arrondissement de la
Grand'Anse et de Tiburon.
Tribunal Civil
Audience civik du 24 Dicembre 1907
Le Tribunal preni siege sous la pr6si-
dence duJuge Day et prononce le juge-
ment suivant :
Entre Charles et Justin Lambert et Emi-
le Lambert. Ce dernier est debout6 de
ses fins et conclusions.
Nouvelle composition sois la. prsidence
In Juge S' Rome, qui, conformrment A
'arrete ministrriel sur Is fermeture et 1'ou-
erture des Tribunaux, prononce les va-
ances de fin danne et fixe la reouverture
lu Tribunal au premier Londi deJanvier de
'annee z9g8.
Puis le siege est level.
Bolte aux Lettres
Jeremie, le mt Decembre 1907.
Au
Directeur du journal c Le Ma tin *
Port-au-Prince


Monsieur le Directeur,
Veuillae fire rctifier Jes erresur
oa0miism commims dams a letrm que
vous ali adremeese 2 De embre couantr


- qoi donnent i ma pensee un contrc-4es
par trop singulier.
S t* J ai ecrit : Elle cut pour resoltat, ( l
e contre-verification), de constater I'inexistwa
do deficit ormoins P. 92, et non rexistma.
2* Monsieur Nicolas Lataillade aura d'au-
tm renseignements A fourair pour sa jus-
lification, si Son Exc~lnce W nt bies perme tr
qu'il aille s'expliquer en sa prince avec Mo-
sewr Jn Chares Tressoir, et non Monsieur
Nicolas Lataillade aura d'autres renseigne-
ments A fournir pour sa justification.
Je vous prie d'agreer, Monsieur le Direc-
teur, avec mes remerciments, mes saluta-
tions empressees.
NERVA LATAILLADE.
Credit' Financier de France
Notre loyaut6t nous oblige A publier,
apres les pieces p.rues dans notre dernier
numero. les renseignemnents suivants qui
nous sont parvenus concernant le Cridit
Financier de France.
M. Dugardin est la tate d'une for-
tune depassint un million de francs, exac-
tement 1.400 000 fcs. en valeurs de tout
repos et tout premier ordre, valeurs A lots
qui sont da is ses coffres personnel au
Comptoir d'Escompte et qu'il pcut mon-
trer A toute requisition. It n'a pas d'asso-
c i et dirrige lui-m.me son etablissement
situe, g9. Rue Rochechouart.
& Le directeur du Cridit Financier se
nomme et ne craint pas les responsabilites;
son honneur et sa fortune sont A I'abri de
tout soupqon; de plus toutes les d6clara-
tions concernant son etablissement ont ete
faites r6gulibrement et conformiment A la
loi.

L'Affaire Paradi

Port-de-Paix, le 17 D-cembre 190o7
Mon cher Directeur,


fois et peut4tre la deuxi6me, acceD de
produire one reclamation pour an m ivid
qi n'a pas une goutte de sang franqis
dans les veines, qui, an point de vae ana.
ture 9 est porto-ricain, et an point de vue
legal est franchement haitien. Voili.
Avec mes meilleures amities, votre
H. P.

Vers le Pacifique

PORT OF SPAIN 24.- La flotte des cuitas.
sds amiricains allant au Pac'fique est arri.
v4 A Port of spain cet apres-midi.
PORT OF SPAIN 24. Le contre-aumil
Evans accompagne de son etat major ren*
dit visit ce martin i sir Henry Moore Jac-
son, gouverneur de la Trinidad. Un dua-
chement de la inilice locale rendit leshon-
neurs.
La flotte est mouille& dans le golfe de
Paria A environ quatre miles de la vil.
le
PORT-D'ESPAGNE 24 soir. Le gouver-
neur de la Trinit6, accompagnd de son etat-
major a rendu A Iamiral Evans la visit
que celui-ci avait faite dins la matinee et
Ia invite A dejeuner ainsi qu'une cin-
quantaine d'officiers supprieurs. La flottille
detorpilleurs qui etait partie hier pour
Para a ete force d3 retourner en arriere
par suite d'une avarie de machine surve-
nue au contre-torpilleur a Liwrence v.
La flottille se preparait de nouveau i quit-
ter le port quand I'helice du o Whipple D,
a heunr la chain d'ancre du vapeur char-
bonnier a Fortuna a, ce qui a entrain on
nouveau retard. On s'est mis aussit6t au
travail pour degager 1'helice et on pense
que la flottille aura pu partir cc soir.

Centre les Antimil-i
.~ .~~


J'ai compris que vous auriez eprouve des taIrItUS
scrupules A vous adresser la L4gttion de --
France pour completer les renseignements PARIS 24.-La court d'assises vient de
que je voas aidonn6s, la semaine dernere, condamner aujourd'hui Gustave Herve i
sur le sieur Paradi. Aussi me suis je em- une annee d'emprisonnement et A 750 dol-
presse d'en recueillir de nouveaux que je lars d'amende pour avoir diffamd l'armee et
vous envoie aujourd'hui. la marine et incite les troupes A se muti-
Le nomme Fernand Paradi s'appelle de ner par ses articles dans la Guerre Sociale.
son veritable nom Fernand Hygint S'-Cvr. II Ses collaborateurs au journal M.M. Alme-
estfilsnatureld'unsieurParadi, d'origine por. reyda et Merle ui nont pas compare de-
to-ricaine, qui exerCq la medicine pendant vant le Tribunal ont eiC condamnes A cinq
40 ans A Port-de-Paix et mourut ii y a ans de prison et & 75o dollars d'amende
deux ans, octogenaire. par defaut.
Suivant la loi du Pays, le nomm Fer-
nand Hygint n'aaucun'droiti s succession, ProcAs de press
n'6tant legalement reconnu que de sa WoPea U pr 2sse
mere, une haitienne, la dame Lisbonne. en Allermagane
A la mort du vieux docteur, et soivant
une lettre de lui, s-s papers. entire autres "
le fameux bon de Cinq mille dollars, furent BERLIN 24. Le procks de Maximilen
remis au sieur Hygint par un europden du Harden, poursuiv an criminelpour calon-
nom de Francisco qui en avait Ia garden. nies contre le come Kuno de Moltke_ a
Mais cette lettre, d'apres les juristes que continue auourd'hui. On raconte quear-
consulta le sieur S' Cyr, n'avait pas la ver- 4cn a d6clar6 que la scut de I'eapreur,
tu de lui transmettre le droit sur les pa la pr.ncesse Charl'et.ede.Sae W MVimi:-
piers du vicux. lui adit qu'elle consiWdrait Moe A okeI
Ohb medication! Seuls des hbritiers me on home de mours d6praMVd.."N.
piortb-ricains pourraient les fair valoir. Bemstein, l'avocat de Harden a deCiawd
It en attendit pendant deux ans; n'en de citer la princeusepour i arits retde
voyant pas venir, ii se mit en camagne. sous sermeut ces allegatons. On dit Se
oas savez le rest. cessivement que Ic tribal avait refi
II tia les homes d'affaires d'ici, les se, pus consenti A fair citer la prioee
courtiers de Port-au-Prince et trouva enfin Charlotte. On ajoute que Hardan es sy
Ia confimnte Legation franqaise, et quoi de fire citer 'empereur et le prine i-
qn'on dis, il en a abuse pdrial.
Si on It dJclare Ic sicur Pernand S9.
Cyr- omst, c'est qu'on voodraiti utinr wL Permeture de la malle
convenue d'une reclamatioa trop htive.
II ne reste don A eclaircir, j'avoue c I Les deAches poor ntag*, New Y*,.
Spouvoir la question de 7o5 dollars I'Europe pr Le sItamer Gr V c et c
d'acoaomp que cc monsiur avait anmaoac pour Prtit-Goave, IdertM i e*
avoir reoa. Affair do jaog d'iniracdion. par I srn*mst. FariI. srot g
Noes rtuounsde coste afi ri q em qw .' t Ajrr j f ie.
gation de Framac A Port-*uPriwce, a, i ut, Pson-a-Prince, 28 D -ebs F2-


I




Chez Th. Dossous
On Irouera des articles de toute frat.
cheur pour les fdtes de Noel et g
du Premier de rAn.
Saucissons de Lyon et d'Arles
Jambon Mont-Vernon.Langues fumees
Fromage pAte grasse francais Gruyere,
Suisse extra. Limbour Ca.uembert,
T6te de Maure
Beurre de Copenhague tt H. Baron file
de Bordeaux.
Asperges francaises et americaines.
Pbospho cacao.Chocolat Meunier. Ca-
cao en poudre de FAlix Polin.
"Bidscuits assortis da I.etbvre Utile.
Assortiment complete de bonbons fins,
a Au Fidele Berger a.
Dragees amandes,drag6es nougatines,
Pralne., papilottes, pates d'amandes,
fruits cristallises. Nougat de
Montdlimar.
Marrons glac6es, figures, dattes,
Raisins, prunes
Mendiants assortis.
Liqueurs assorties de Marie Brizard,
Lafaurie et Bardinet.
Sirops assortis : Orgeat, grenadine,
fraises et frambroises.
Liqueurs assorties en 1/-2 bouteilles de
la maison Olgard & Co ( Hollande )
Champagne:Moet & Chandon.& Bouzi
Lait condensi frais.


LIGNE HOLLANDAISE

Le steamer PrinsWillem IIIl
venant de New-York et de Saint-
Marc sera ici probab'ement ven-
diedi, 27 courant, pour continue
dans la soiree pour Petit-GoAve,
Cayes Jacmel, Cura.ao,
Port-au-Prince, 26 D6cembre 1907.
GERLACH & Ca
AGENTS

CHAPEAUX HAUTE NOUVEAUTE
Articles de Paris


RUBANS,


DENTELLES, FLEURS, etc.
Prix m 3d l r6 3


44


.Wc.4d'aD3 "* Vi VOWS t'OM-
*kz I Jz4ir PD ejf c. h ctpeEIJ a'rri.
nie.. dwqo ,JIi, J its d ramire
,maIJ.- d Ic-c- t d4 bi
Accourez, 96. Rue Pav6O.

Avis Important
Pk Ot et nbros do rarilae, ~ I'ocO-
4l1o dos n f6* do fin d'atm'mft, pa*eZ,
0"0 Per curlorit6, Vl4itir .LeM SA


I





I


iers de lEcole des Arts et M4tiers,
avant d'aller ailleurs, chercher un cha-
peau soit pour vous, soit pour votre
bdbe. Vous en sortirez certainement
6merveills.
Un favorable accueil vous y attend
comme toujours.

A Louer
A PRIX REDUITS
Pour f6tes, Baptemes et marriages
Promenades par here.
Victorias ( dite prdsidentielle ) lou-
tes neuvee, bien atteldes. -
Buss priv6s par heure et par
jour.
Buggy priv6s avec ou sans co-
cher.
Chez M. ST-GARAUD, Avenue Boyer
(Bois de-Chdne)

Avis Important


Almanach du Bon Haitien
L'edition de 1908 offre au public une
some d'informations nouvelles, in-
leressantes et irstructives. Elle cons-
litue une petite encyclopedie popu-
laire, tres modest, de la vie prati-
que Haitienne.
EN VOICI LE SOMMAIRE:
Vers 1'Avenir ( Pensies de quelques 6-
crivains ) Renseignements mmtdorolo iques
comp!ets. Calendrier d'Haiti. ( I est
pr6parcl cxpress6ment pour le pays). Ho-
roicopes Population d'Haiti avec ren-
seignents d6mographiques. Les Evangi-
les des dimanches de ann6e 1908. Les
Communes de la Ripublique, et Ports
marchands, etc.- L'ann&erelhgieuse e ren-
seignements complete sur les cues ca-
tholique et protestant. a
L'ann6e scolaire L'ann6e musica-
le L'ann6e financiere et commercial -
L'annee judiciaire Les volumes et bro-
chures parus dans i'annee.- L'annee ne-
coologique. L'annee maritime. L'an-
ne lIgislative a Sommaire de routes les
lois votCes par le Corps LUgislatif S His-
toire de 1'annie a tous les faits important
y sont relates u Des conseils aux agri-
culteurs. Des conseils pour la santm. -
Des pensees. Des proverbes, etc. etc.-
Des renseignements pr&cis et detailles sur
le chemin de fer P. C. S. ( Heures de d6-
part et d'arriv6e des trains, tarifs du fret
etc. ) -Des annonces et reclames de nos
commer;ants et industries, etc.
Comme on le voit, I'Almanach du
ben Haitien, edition de 1908, est tris
interessant. Tons doivent I'avoir,
strangers come haitiens.
Cette edition est pr6paree par Mr
L. C. Lhdrisson.
On trouvera A acheter I'Amanach A
partir du 27 Ddcembre A la Parmacie
Abel Th6ard, a& 16tel de France, aux
magasins do Messieurs M. Velten et
Lagojannis.


Noel ... Noe l...

A I'occasion des fetes de Noel et du Nouvel An
Les Mag!l:sins de la Metropole
Viennent de recevoir p:ir le vapeur francais Ferdinand de Lesseps
,t d'Angleterre les articles sivants:

Jambon d'York iere marque


Plum-Pudding
Lentilles
Pickles anglais
Oxford Brawn


Sauces anglaises
Saucisses d'Oxford et Cambridge
Piccalilli
Pois vert d'Ecosse
Fromages de Cheddar


Tete de More.- Pite grass de Hollande


Capres
Anchois A I'huile


I Cornichons
Biscuits Olibet Varids


Pelils Saucissons de Lyon


Nougalts
Nougalines
Caramels crmme
Acidulds aux fruits


Pralines
Dragees de toutes sortes
Fondants
Salade Bordelaise


Champagne VVE Devaux


D'EPEINAY ET RFBMS


QUAI ITES SUPERIEURES. PRIX DiFIANT TOUTE CONCURRENCE
Agence G6nerale et D6p6t pour Haiti
A la MvJL etropole
MASON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de I'Elt, 98
m "H


N'ACHETEZ PAS


Sans


Visiter


Les ernieres non autes reSO par la M o


98, RUE DU RESERVOIR 98.


r
L




A


N


G.


E


La Maison ne vend que des articles de premiere qua-
lite et A des orix moddres.
On y trouvera: Chapeaux garnish cloche pour dames
et lillettes ; Capotes D.rectoire et B4guins pour entaats;
Voilettem s Mitaioes et Gant-; Taffetas et Taffetalioe ; Sbo-
lier pour beb6s; Etoffes pour Dames & Garounef s; Deno
tells, Bas, Chausetles, Rubans, Eventails, Formes de
Chapeaux, Fleurs-i, Gants peoiu mousqudtaire, Tulle Illu-
sion, E:h irp 's pour eitJifdts, etc, etc.

Articles pour Mariage el premiibre
CoInmmunnion.
Bel tissorliment de P:arflinerie
JOUETSI!! IPoohitses lines a lto-4 I.s prix ; Chemis-de
for circauaire ; Bate.usg aB llice lende-;,iiqsest ; Tambourt,
Trompettet, Vio',m-e, Pii,-o-, BDit*n Impor as bre de Noet, egc.


G






0

I


4.


Beurre de Table de Normandie
Quality superieure ap prix trls moddrds






W OCULISTESI..
VERRES BLANCS, BLEUS, vFUMS,
JAUNUS, do Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEKXE, PRISCOPIQUBS CONCAVES, Pt-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortment completes foyers
VERRES JAUNES, FUMlS, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Saus fojer
Verres blancs cylindriques, concaves
I commwa.
AuworUW nt daxes comptets.
Cheza DE MATTERS.

Chapeaux I
Chapeaux !
Chapeaux !
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE 'DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tons les goAts et pour toutes
les bourses.

Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA ET
143, GRAND'RUE


SEPE
143


GRAND ASSORTMENT DE CHAUSSURES
DE TOUS GENRES EN DEP6T, POUR LA
VENTE EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commands, tant ici qu'd
1'int6rieur.
Confection des chaussures avec les
meilleurs soins. Toujours formes
616gantee tant & homme qu'& femme.
XLet derni6res creations de
Paris I
Pates, Liquides, Cirages pour chaus-
sures de toutes nuances.
Conventions de vented convenables.

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
7^Mifam iiwnryr d& AB SoW Philas
jhp. d,.U.Matiru "ilowsr0 de Paris
Vient 4d recovoir un grand choix d'd-
ffnI diaonale, casimir alpaca, chevio-
tcbptotopoura deuil, tc, Recommina
Itio amont & sa clientele une
conecUo an do coupes do caimir,
de~ts do.f taine et de piqu6 do
o beauty.
8pAlalft6 Costamnum do no-
.- Cope FranalM. Anglais. et

"abits bwOas
ilfJ^ ^AAabit aa11.P~~o.
i~^Mflklft~d -"mlaht irlr


PHOTOGRAPHIC

J.;M. DUPLESSY
120, RUE DU CENTRE, 120
Travaux soignes de toutes sortes
et de toutes dimensions
Reproductions et agrandissements
( Prix moderes )
Cartes Mignonnettes:
SEULEMENT PAR DOUZAINE P.5.
NOUVEAUTFS : Papier Platine ( nou-
veau genre )
PHOTO-SOIE perfec-
tectionnee ( diverses-
teintes.) Derniercri.
N. B.- La Photo soie peut s.rvir A
de charmantes applications de la pho-
tographie :
Sachets, Eventails, Pelotes- Dfssus
de boites,- Ouvrages de dames, etc.
VENEZ VOIR I

3E1r -a 3mc kx ert tem t

1i L'ILEGINC

D. FERRARI,
Fabricant de chausaures,
Porte A la connaissance du public,
particulierement de ses nombreux cli-
ents de Ia C6te et de la Capitale, que
l'dtablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour hommes,
femmes et enfants, en tous genres
et que, malgr6 l'offre de cinq our cent
sur l'achat en gros (5 0/0) fait un ra.
basis exceptionnel sur les prix.
L'btablissement se charge de fair
preudre des measures A domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-A U-PRINCe (HAITI)


Francisco


Desuse


Fabricant de chaussures
A i'avantage d'annoncer au public
et a sa nombreuse clientele tant de la
Capital que de la Province, qu'il vient
de recevoir A I'occasion de la Sn d'an-
n6e, une variety de peaux nouvelle-
ment arrives ; savoir :
VEAU GLACE, CRiME, DORk, CHAMPA-
GNE, BLEU, BEURRE FRAIS, VERT
g BOUTEILLE D, JAUNE, VIOLETTB, JAU-
NE FONCt, MAUVE, JAUNE D'OLIVa,
GRIS, JAUNE a DU VIN a, ROUGE, etc.
Lamaison a un assortment complex
pour dames et enfants.
Venez voir et vous erez contents.

LA6
Meilleure Farine
du Mond
Celle qui done o meillour pals.
Qui produit o plus de pain.
Qu done le pain le plus blanc 91
le plus ldger,
Coot I PiUtlsmxTre Be0t
P~ltobP1 Waabberny xurMll Y

Coatet a 3lt iD


En vigueur A parttr


I

s


STATIONS


DLp6t Central & Gare du Nord....- -
Gare du Nord a..... .-.----
Arc de Triomphe..- .....--- -- -
Chancerelles......-..-. --- ..- ----
Drouillard................ ..... -- --
Carrefour Vincent... ................. .......... ....
Sarthe... .... .. ... -- .... -
E toile ... ......-- -... --- --*-- .--.. .. .......- .................. -
C azeau ...... ............... ....... -- -- -
CROIX-DES-MISSIONS ...................
P a p e a u .......... ............... ............ ............... ..... ........ ... ..
Goureaud ...... ..-.. ........ .... ........
Fleuriau ........ ... ...... -..... .-- ..- -- ..-
Chateaublond ....... .... .........
T a b arre .... ........... .. ... ...... .
Carrefour Marassa...
CROIX-DES-BOUQUETS......
Savanne blonde.............. -.
Pont-Beudet
La Moriniere -
La Serre.
Vaudreuil......-- --- .
.Drouillard Grande Plaine
Coustard -... .... ..
Merceron. -...... .. .
Joineau Petite Place ...... ......
H atte-C adet.... .... .... .. -- .... ..... ..................
THOMAZEAU...... ................
Dalmand- .. .
Pont Mongars...........
Manneville.. .'. ..............
Etang Saumatre.. ..... ....


du ier Janvi1r 1908.


ALLER
11.--


U.-


010
015
015
020
030
030
030
030
040
040
050
050
050
050
0 75
075
075
1 00
1 00
1 10
1 20
1 40
140
140
1 40
1 80
180
180
200
200
200


0 20


075


AltiLLM-ybRp m
a. II


0 90
090
035
0 56
055
05
055
070
070
090
O90
OI
090


135
1 80
200
215
250
250
250
3 25
325
300
300
3 w


4'- C


025



040











40


N. B. Le tari(du passage entire deux stations de premiere et de deuxide class
est 6gal A la difference entire les prix de la gare du Nord a ces stations. Entre deux
stations consecutives de meme z6ne le prix minimum est de P. o. o



TAINNEIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince


PREPARATION DES PEAUX DE
CAPACITY 500 PI
PRIX DES CHA USS
Chevreau glaod: Boutonn6 st Lao6


Verni et OouleursI: .
PoUs R EwvAsM: .


BARnU


4881
'1883


IjbmA


-
VINGT4OUATRE ($4)
EAUX PAR JOUR
URES COMME SUIT:
pour Homnseos t Demm
a IJ .-_.e.s. .d
R Olm
Ie --.AOWf~feB^Bt^kt


. 0 0 0 0


COULIURIP


40 ( Dd~gd
Ito low~.
i112s. -
S rbjl


ACcourZ a II

Cordonnerie
Clarek.& Mekrr
O& vous aares n trvsIl
soiga6, cormtioa de tes t: on
Ias. ,M.n4f.nv da nemier Ob. *


4g~'~ 9Lr ~'.
'L--Lrr LL 1


I 0 0- -


OMPAGNIE P. C. 8.

'artif des PeBasoage


_ ---- -e- II1I_~~____ ~_~r----


II II


CUHH#


!
,


I l el-- I mm '' '-


I


i lfi umhA ILM AL4J n