<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00219
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 23, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00219

Full Text



1"~~~~~~ ANWN 2 OTA-RNE(AII UD,2 ICMR 97


QUOTIDIEN
' -" -- *


ABONNIEINTS

Ph.R lis Une Gourde DA.VANCE

DdRTirwYw & rq r a&grn ;
ili 40 poet. en $ue.


Daucmua:

C13mezx, 1t2:agrlcdre,

RfDACTION-ADMINISTRATION
45, r vxROux, 45,


Pour tout ce qui concern 1'Administration du Journal,


QUI SONT LES


Notre ariclier priinci ala, derni remient,
montre avec lune s'itti' ;1 i i sure
d'elle u'elle est ,~liate '.el lure
tout I'arl qu'a dJploytd polte-parolet
de 1'Alliance frant;ai us, M,)iLieuir Geor-
ges Sylvain. a bien ('! ) dire (lie soni
association est tout sinimpletnint le bou-
levard (!) de 'I'n.1 lpedl el li e ti iia ~'eet
que nous, de ce quoti-lien, si nious ne
Ot0mies pas encore, des ouvriers d'ain-
lexion, nIous ne faiso.is guaremnei.leure
wavre par I'acharltenem int que nous
mettons A aider au monuvement qui se
dessinc d'une rtforme de I'esprit hai-
tieo.
Monsieur Josse a e6t, louuchlr an plus
sensible d(lo lui; il liii a pi r-i (i les
idWes 6mises icisoint subversives dii bon
commerce de la parole et que notre a-
genouillementdevant le succeset l'argent
n'est qu'une hlresie vis-A-vis des Reli-
gions de 1'1 Ialisine improluctif et de
ia Logomachie inutile.
Que monsieur Josse se rassure. II
peut continue et vantercontinuellement
son inollensif traffic oratoire. II a une
revue qu'A cette fin, il s'est approprid;
il a un bure au de conference forms a
son image ou I'on discoure et oui I'on
braille ave bonns hrnmeiir et d'apr6s la
bonne doctrine.
Qu'il cease de pratiq lcr son jeu
favuri qui consist i creer autour de Ini
t autour de I'ceuvre de sonI ceur', des
1 antagonismes factices. Nous ne lui
oavions rien, I'envie etuat un Ypchd
Ir trop passif decommunautaire. Mon-
iur Joasa,, I'Alliance franiise et tous
I1 employs, sous-employtis de L Md-
*A no nous anient point. C. r rappe-
4 vos, ai question no consiste
.W'en ceci : Nous avon.- Irouve avec
tet le monde que nlos oligine, le li-
Hut, .etre bducationi nout onl valu une
rtoire pleine dr larin.'s, de miseres el
do sang; nos avon. 4d1 4onaluits aux
aPl bum avili&mmeutt ; bien souvent,
s maeurs mauvaises failliront compro-
tIre ltoistence d, la Nation.
B0,ao, leoG66ral Nord Alexis vint I Lui
w (pour lni appliquer une admirable
a ona de Montoeqieul ) de la on-
,dee homnmes et dee cho
,"iera so poeel 61let, i pa" m6mo


s'adresser A Monsieur


LE NUMERO 10 CENTIMS.


Les abonnements parent do ze. i ato do cbaqu
mois ct sont payables d'avauace
Les manuscrits inmir6a ou mom me goal VnWrrLn


Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.


-R BO UIRI soit ainsi, ,oue les mt~urs sociales into-
C R L A t Abrables qui nous valent cete dt;tt ide mi-
.- sire sont la caractdristique tleI la phy-
sionomie national, que nous ni'auro(is
Sde chances de conserver intacte notre
I'instruction la plus complete; lui, une individuality comme Peuple qu'a la con-
vivantd collection de fatis haitiens et edition id rester dans la voie oi' nous t
pour cela, plus h lbile qu'aucun autre 6churent tant de dboires. O)ui, je sais
a surprendre et a embrasser le genie bien que des gens penisent ainsi. Cha-
du pe iple et la race, it a pos6 le doigt que jour, ils le rep6tent dans leurs dis-
sur niotre rnml; il en a d6mrn: les causes course et dlans leurs ,crits. Mais je \vois
lointaites, ii s'cst dit: Le typj social aussi que l;i, ici, ceez tels peoples dle
est indl6iable:nant laid eetne peut dtre nos voisinis, c'est la formation social P
que sterile. Tout le passe le c'a, le prd- pareille A la notre, ce sont des mwours
seit en e.t encrassi et paralysb et nous semblables, qui dans de vaines preten-
ne marcherons qU'a condition d'une rd- d. de naitioialisations outrancitres,
formation immediate. out pr6p.trd et amend en d6linitive la I
Vraiment, le Canlada, la Jamaique, venue lde I'dltr.tger plus conIsciente des
iaice aux #ystlnmes qui y ont Wtd appli- lois de la vi., rnieux arms par I'edu-
ques, se sont portes aux hauls lieux tion.
lte la Civilisation ; la Guadeloupe, la Et, alor ? est le patriotism De I
Martinique, piteusbs ddcalques fran- quel c6o:, du iien ou dle celui do mnes
.'iises qui par tant de points nous res- ,cotr,'.,lit.trs, se trouve le souci de *
semblent tawit, crient la faillite nices- nsver iofote, andect pros-
s.ire le tout essai de dbcentralisatioa ctile I;i l.Ap iui. i fons, tr t qu'il est oi n
rannaise otanscontinentale; C(ubt .t ,M,,,, 1t .s et nous ver, ons, p.r les I
Santo-Domingo oppressees jusqu'A l'ax- r Lsulas obtenus, si olles ne valent pa l
physie proche du centralisme latin se mieOux que cells qaui nouls r.agirent pen- s
sout, ded6sespoir, jets dans des extrd- dant un siecle, ne nouis laiss.itt ilt Ias "
miles hoeuses. pour compete que note grand Bloquen- n
Nous, nous n'avons a besoin ni do ce et no. grand r-ves.. 1
maitres, ni d'un matre, latin ou anglo- Et v.il comment le Gn .1l N
saxon. Mais la route qu ont praise ces ... .
saxon. .Mais a route qu'ont prise ces Alexis est un particulariste, lo particu- a
derniers, I'e6lucation social qu 'ils oIut lariste qute faith voir son iviP. E voi-
pratiqute leur ayant value de fair les r t.po (l i, nous teioi v A le d ire au-
lus belles conquetes de lia civinlis:ilioi :!-' 1"-T, "Ii, )1 tenors a Ic dire au-
la justice total et parfaite au sein tie ourd'hu, 'notr journal soulient, a(fenld
a collectivite et a liberty absolute our et admire cc grand d6vwt de nos idtes. a
la ollectivitI et la liberty a~bolue po1-Ii
I'individu conlenu par le seins du juste, t Mlnsieir George* Sylvin, le mai- P
ces cotnqules .&, par ailleurs, av.int a- tre-';crivain alisert, beau-liseur et mal-
mene celle de la plus prodigieuse ros- 1it s en st avisd pour in.inuer que
p6rit6 materielle et en.i.n de .- ople:- de.feutsurs de I'6ducation anglo- e-
dune extraordinaire et sub:te prepn- xon.s out trouve une arne commode
ddrance politique dans le monde, ii en f.isat passer I'alliance-franai.se d
convent de preference que nous adop- P'our una sore de carboniame, d visdes
tionsces mesures-16, cette educationl-l, t/dhreuses, subversives, de I'ordre dtabli.
sans nous prdoccuper des peoples quiq Non, en vdrit, elle est bien bonne... t
n sont les initiateurs et don't nous ne, oi bien pertiile celle-lI. Comment, nous 3
saurions etre ni lea pupilles, ni les su- vous reprochons d'etre des rheteurs, i
jets. ieoinemis le I'action ; naufragea dans le
Vous n'avez jamais voulu computer t, ve et le Il;vardage et nous pousserions P
our rien I'action de l'unil6 soci;ale et I'inconselqiiu.Hce jusqu'a vous fire
nd au milieu d'un troupeau, chaque I'honneur de oous croire capable I" dG
haitien s'est loujours refuse A s'aventu- changer quoi qu ce soil a urn ordre de i
rer hours du patli natal pour aller .ail- chose etabli. Gallons done I Messieurs,
leun en q itate do site ou I'berbe ePt cette pr6tention, nous la gardons pour.
plus drue, la vie plau libre et large, nous. Mais, note le bien, quand vous,
paroe qus plus dgoiMe. Je sais blon que vous confdrenciez A perte de vue sur,
es gone pr6todeot quit faut qu'il on I'ltat politique, seformes, la facon don't


l anrait dO dire, nous crions, nous, que
v's ldeclamations sent vaines et votre
exemnple dl'oisif tl danereux.
Nous disons que la question social
vanl qu'on s' n occupe, si c'est votre seule
mntier d'vcrire, car ailleiirs il y a au-
anti, si ce n'est mieux A fire.
t; trdez votre pitin pour vous meme,
travaillez dans votre interet et plus vous
ictrcz fortified d'dqoisme, plus vous con-
lIcrez dae success et gagnerez d'argent,
p)ls la nation graindira, sera riche, plus
volre example instruira ceux d'en bas.
M.intenant, avons-nous jamais dit
uil flat au Peuple Haitien se d6faire
ie ses qualitts originales pour emprun-
er I';ine de l'americain du Nord et de
'Anglais.
En parlant die ces delix types d'hom-
nies, lnous avonls voulu inarquer, pour
'enseignementide tous, li prlexcellence
le leuis anethodes et la prepotence que
:s mtlolodes leur out procure dans la
:ivilisation universelle. Nousne deman-
louns pas poor cela que l'on ddpouille
e caiact&re qui nous est particulier et
.i nous avons raille des prdjug6s et des
rrreuis fran; uis trop en honneur chez
ions, nous, nous n avons jamais acca-
ld la France de brocards.
Nous nous rappelons trop et nous
.vons dldja rappel6 que notre raitre
)emolins, en adjurant ses concitoyens
I'adopter less on proced6s anglo.
axons, leurpircha avec ardeur de fire
ussi effort pour garder leurs qualities
)ropres, les universaliser, les infuser
SIlanglo-sa.con de lelle sorte que la
'rance renouvelde et confortde dans ses
parties faibles soit un jour grice a Ae
mprunts aux races fortes, le People en
possessionn reconnue de la rspdrioritd
lans le Monde.
Mais, c'est peut-6tre un proedd fA-
ori de M. Sylvain de s crier des an-
agonismes factices ii a apparbnmnt
oulu montrer que ea Ilgas a [a r6puta-
ion d6'ere une sorle de cabonabme :
our paraltre valoir grand chose, il ai-
ie bien que L lea journaux le traiteqt
e voleur, de bandit et d'amasia P.
loIit singulier I AprBs tout, mi c'est son
hce, qu'il ne se gene pas.
Seulement. le Mati* as e pr6eera pas
ces trucks IA-!


I


- --


I ~i I L~r ---- --- -- --- I -------~C-.--; -~Y~r0193L LI IILL -


-


LUND19 23 IMECEMBRE t907o


tn A6NNZEq No 221


PORT-AU-PRINCE (uurn)









RENSEIGNEMENTS
MiTEIO ROLOGIQUES
-
blservratoiore
DU
SEINMAIRE COLLEGE St-MARTIAL


Buo.tre .d. i ,4 C'let. brillamment, jeudi dernier, que
Bsromtre A midi ,-A3,4 le Th kre Haitieri a fermi son ann6e arti--
Tmramimum 2 t,4 tique. Certes, on en etait content. Un fris-
e praure imum 32, son de gaiet6 courait sur toute la salle. et
Moyenne diurne de la termp&ature 6,2 c'itait deji minme de l'enthousiasme, quand
CI. Coicou et D6lienne, par des posies
Ciel couvert daas l'aprLs-midi: Strato cu- crboles, servirent au public ces bons mor-
mulus ; direction ESE. ceaux si goiuts de vie locale.
Le barometre est a peu pros stationnatre. Avec peine, d'ailleurs, ou se contenait A
Un d'agitation sismique dans la journee. I'audition de l'Ecole Mutuclie ; car les inter-
Direction E et vertical. pirates, cette fois, s'ktaient surpasses en en-
R. BALTENWECK levant agrdablement cctte fine conimdie de
Coicou. Et ce furent de nouveaux cleats de
21 D6cembre rire, venant alors ponctuer le brio des ac-
L'anniversaire de la prestation de scr- teurs, dans Toriodor'par amour. La bonne
ment de S. E. le G-' Nord Alexis a tr. farce, elle metrait dans les ccmurs encore
fete avec le plus grand 6clat.- A l'issue de plus de gaiety, a ce point que par elle
la cre&monie religieuse le Pr6sident Nord a seulement, le Theitre Haitien eat rempor-
fait une longue promenade en ville o6u il t6, I'autre soir, un joli petit triomphe !...
a ctd salue par des vivats affectueux et en- Mais, avec Le client strieux, c'etait vraiment
thousiastes. dbouriffant. Les interpretes de ce bon Cour-
Une brillante reception attendait au Pa- teline, avecunlrdalisme piquant, en faisaient
lais National des personnalites de toutes d'ailleurs ressortir toute la verve intarissa-
sortes quiont presented leurs souhaits A no- ble, aux diverse peripdtics de cette bouf-
tre chefd'Etat, qui, souriant et affable, a fonnerie si pleine de saveur.
eu un mot aimable pour chicnn let repon- Ah oui, some toute, c'etait une bien
dit 1 tous les speech qui lui ont 6ta adres- bonne soiree que celle-11, et qui rdconforte
ses. toutde mome cn nous amusant sainement.
Le soir, la Musique du Palais a fait en- On en girdera un long, un agrdable souve
tendre sur la Place du Pantheon don't I'd- nir I
16gant kiosque etalt eclaire a l'dlectricitd Fiangaitles
ses airs les plus choisis, pendant que le ci- Nous apprenons avec plaisir lesfiancailles
nematographl deroulait aux yeux de l'im- de Mlle ALICE FRAN~OIs avec Mr CHARLES
mense foule joyeuse ses vues ravissan:es, ESTi-FE.
dr6les ou graves. Compliments aux hcureux fiances.
N'oublions pas les courses de l'apr's-mni- Da c
di qui ont faith valoir la beauty et la grace D c
de nos gentilles mondaines, charmantes en Les fundrailles de Henriette oel dEcddee
leurs attelages coquets. Le Grand Prix hier a 8 heures du soir, auront lieu cet
Nord Alexis a Ete gagne par Plaisir, le fa- apies-midi. Le serviEe funebre sera cMlebrd
vori du jour. A l'Eglise St Joseph. Maison mortuaire : 94
Somme toute, excellent journee de fete Grand Rue.
ou toute la population en liesse a donned Condoleances a la famille de la d6funte.
libre course A ses joies et A sa bonne hu- Feuille adhir6e
nreur. La soussignie avise le Paveur de l'Ins-


Nomination
Le Gal Dupere Sylvain a etc nomme
Commandant de la Place des C6teaux.
C'cstun bon choix auquel nous applau-
dissons sinc&rement.
L'Abb6 Gloux
Nous avons recu d'interessants rensci-
gneatents sur le compete de l'abb6 Gloux
ancient secretaire de l'Eveche du Cap.
los lecteurs en goiteront b.i:nt6t la
saver.
L'affaire Paradi
L'Aboadanc des matitres nous oblige
A renvojr A detain la publication d'une
noavelo e lettre re;ue de Port-de-Pax.
Tribunal Oivil
.Audiceuw ciile extraordinaire du 20 Di-
rmrl 190p7.
Jugement randu os la prsidence do

le sirur Meas Bastien et le sieur
Mntdriser.
AAimes wmm6d et ea.voyes :
t Bm R rEat. les aocian= sSesdai
m d'hws d Gd Sdral : &o T.A=-
S~4, -B. St Vir, V. Wl -
at P. Pfm I;s L
Sg P. aeron ca ram


truction Publique que sa feuille du mc
de Decembre comme sous directrice a 1'
cole Elie Dubois s'elevant A soixante gou
des a et6 adhiree.
Port-an-Prince, le 21 Decembre 1907
Vve J. O'CALLAGHAN


)is
E-
,r-


Service Hydraulique

Au Directeur do Journal Ie Soir
En Ville.
Monsieur le Directeur,
Je viens de lire dans votre quotidien en
date d'hier un entrefilet ou le Bureau hy-
draulique est pris vivement A parties.
II inporte q'une fois pour toutes je r6-
ponde aux dol.ances de ceux qui ignorant
on feignent d'ignorer pourquoi 1'cau ne
cole plus dans lIurs tuyaux avec I'abon
dance d'autrefois ou mme ne vient pas do
tout.
Qad la canalisation des eaux a di. 6kte
peYr LAon Laforestrie, la vile n'uait
r ui g : les quatiers de Pen
de cho, fie-Air, Ponar S Joeph a'-
si pm aiMhatsB. D'amnm pr, Con*
-a P. C. S., L s Chk, is -oa-


monds freres & Co, F. Elie, et T. Augus-
te, les quatre derniers membres du comitd
de negociants.
2 Entre l'Etat et to la Banque Na-
tionale d'Haiti, 20 Calisthene Fouchaid, 3o
Stephen Lafontant.
3 o Entre le sieur Charles Dietz et la
Compagnie P. C. S.
40 Entre Michel Vehen et A. Puzot.
S: Entre Malherbre Carrcl, laI Com-
mune, la veuve Murat Gachette et les con-
sorts J. J. Audain.
Pais le siege est lev6.
Th.Atre Haitien


DiMANCHE 22 DWCEMBR.E


rie, etc., qui consomment beaucoup d'eau
n'existaient pas.
Joignez A cela d'abord le mauvais etat
de la canalisation qui date de pros de 30
ans et ensuitela grande s&cheresse qui sevit
actuellement et vous aurez, Monsieur le
Directeur, les causes du manqued eaudont
on se plaint.
Pr6voyant ce quiest arrive, le service hy-
draulique avait entrepris la rteection
de la canalisation pour augmenter le debit
der tuyaux, mais a son grand regret, il dut
suspendre les travaux sur les observations
decertains midecins qui voynientil un dan-
ger pour la population.
Veuillez vous rappel r que votre journal
s'dtait fair I'6cho de ces observations. Que
devons nous faire a'ors ?
D'ailleurs pourquoi au lieu de prendre
la voie de.s journmux, les abonnes micon-
tents ne suivent-il p.a, les avis du Bureau
HyIdrallque publids dans les divers jour-
naux de la Capitale, Ics invitant A leur
transncttre par letre leurs plaintes.
Pourquoi au litu de fair dutam tam,ne
pas signaler, franchemL nt les quarters dd-
pourvus d'eau atin que le ntessaire soit fait
Li no6te p.arue dtns votre journal est
donc mal vcillante; clie tend A exciter les
abonns a:u non-paiement de leurs taxes,
A paralyser la march du service et par cela
arriv,.r :i dcrtcr li direction actuelle qui
les gcne.
1 oujours l.i Iniuic viclle tacti luL : Ot,-
toi de 11 qiu je im'v mette !
Dans l'espoir que vous publierez l.a pre-
sente dans le plus procliin numero de
\otre journal,
Recevez iies salutations.
Le 'Dirtcteur du service,
E. ULYSSE.

Nouvelles Etrangeres

BRUXELLES 21.- Une reunion de la conm-
mission des dix-sept a faith ressortir la force
de l'opposition au project du gouverne-
ment pour l'annexion de l'Etat libre du
Congo. Au nom dut gouvernemeuti M.
Wceste a d6clard que le project d'annexion
serait certainement repouss6 et que ce re-
vers sera d'autant plus regrettable qu'il
entrainera la chute de ce nitistere.
LONDRES 21. Un correspondent de
journaux dit eire autoris4 par I'amiraute A
d6mentir lanouvellepublide dans Ie a S:an-
dardo disant que cette derni&re avait d6cide
de constituer vers le mois de mai prochain
une escadre du Pacifique avec base A Esqui-
mault. Ce d6menti indique que l'amirau-
te est anxieuse de rectifier cette erreur qui
ne pourrait que creer une mauvaise imn-
pression aux Etats-Unis.
PARIS 21.- a L'Echo de Paris a annon-
ce aujourd'hui que les chantiers marines
construisent pour le compete de la marine
japonaise un nouveau type de navire qui
servira au transport des sous-marins sarle
lieu meme du combat. Ces sous-marins
seront places dans une sore de tunnel pa-
rallle la quille du transport et d'ou i's
op6reront leur ploagte sans Ctre aperus
de l'ennemi.
PALusME aI.- 11 est maintenant etabli,
qu'une, centaine de personnel ont etC tue-s
ct vingt-cinq autres grievement blesses par
l'explosion qui s'est produite, ici jeudi.
Vingt maisons situies aux environs de
l'h6tel garni, ( Santa Rosalie a ont 6t6 d&-
molies par la force de l'explosion.
Puas a 21.- Les statistiques publides par la
prdfecture de police indiquent que i.8oo.ooo
toarmies venus des quatres coins do mon-
de oat viita Paris au coors de cette annae.
Paus as.- Aprfs des d6bats qut out
d rd l -o-rs semoines la Char d 1s
D- ta abope sjo nhas pera g)4T vol


centre 177, le project de loi relatif A la di-
volution des biens Tclsiastiques. Larticle
qui a provoque le plus d'oppositioo de Ia
part de la droite est celui qut ne reconnait
qu aux descendants directs des donated le
droit d'intenter des procs pour le recon-
viement des foundations picuses, tells que
les messes pour le repos de l'Ame des d&c&-
des.
Les foundations non rtclamees par les
hdritlers directs seront verses dans a caisse
des 6tablissements de Chariti.
.A board du vaisseau admiral Conncticut a1.
i h'ure 20 de I'aprds midi. Nous avons penda
trr dans la ltgion des vents aliz s et la
mer est moutonneuse.Nous espdrons dou-
bler les lies de la Vierge.
PARIS 19 Le g6ndral Drude, comman-
dant du corps d'occupition franqais A Ca-
sablanca tdl'graphie de Rabat que le sultan
Abd-FI-Azia a annonc6 aux tribus environ-
nantes qu'il allait se placer a la tete de f'ar-
mec don't Ic caid Bagdmns a le commande-
ment.
LONDRLS 19. En general la press an-
g'aise nc s'cst pas compromise dans ses
conmmni1aircL sur le depart de la flotte a-
mncricaine pour le Pacitique.
BERLIN 19.- LA. croisitre de l'escadre
curassee amiricaine est fortement coinmen-
tde dans les cercles navals et politiques oi
l'on est gdnd'.ralement d'i vis qu'elle a pour
but de mieLtre ob table aux aspirations ja-
ponaises.
BRUXELLES 19. M. Elbers, socialist a
caus6 une sensation aujourdliui au Sinat
en approuvant I'attaque que M. Vender-
velde, le clef du part socialisre A la Cham-
bre des Repr6sentant a dirigde ces jours
dernier centre le roi Leopold M. Elbers a
dclart que le pays tait fa iguc du scan-
dale perpetuel.
BERLIN 19. Malgr6 son indisposition,
M. Harden a compare aujourd'hui. II a nid
avoir eu l'intention de diflamer le g&ntral
de Moltke. Pendant la seance, I'avocat ge-
neral a employ tous ses efforts pour obli-
ger M. Harden A produire la preuve des ac-
cusations qu'il a publides contre le gCeC-
ral de Molike dans le Zukunft &. L'accusea
fina!ement annonce qu'il terait de mainune
declaration definitive son acquittement de-
pend de la nature de celle-ci.
PALERME Sicile 19. Une terrible ex-
p'osion s'est produire ce soir dans une
poudritre ou etait emmigasinee une gran-
de quantilt de dynamite. Cette explosion
a dtC suivie de plusieurs autres de moin-
dre importance. La conmotion s'est fait
sentir dans toute la ville.
La population a et& frappe de terreur.
L'incendie a fair suite A lI'xplosioa, les
flammesontatttaq u toutesles musons voii-
nes de la poudriere. La cndfagration a a-
joutd I la terreur des habitants du voisina-
ge.
SAN JUAN Pr-RIco 20. A midi la flote
americaine allant au pcifique etai t 500
mille Nord Ouest de lie de $S Thomas.
PALERME ao. II est connu jusqu'P pr-
sent que 92 personnes ont p&ri victUk d
l'explosion du magasin A poodre do ago
vernement a Palerme .
Des travaux de secoars et dse rceCi
continent.
BERLIN 20. L tribunal a dki.C
les debats du proc6s Maxiniican
continueraicnt A hilt clos.
PARIs 20. La Chambre, contin(. 4a
jourd'hut la discussion sut r les ddvol
des biens ecclEsis3iqaes. .
Le S..at reprit hier Ia discuios o
proposition ayant pour obj" da1*U
secret et la liber de vow sia go
cdritr des operations 6lecthaes qr-
hue aujourd'hui. .
Aujourd'hui i la 5danla S
pdrisur d. i'ntrundcos
and Ompkbid, slMAdr




pr M. Lavisse vice president.
Les colonies Branliere et Flineau favo-
ies pir le beau temps continent la
srche en avant en resserrant chaque jour
Js boucle autour du massif du Beni Snas-
Wa.
Des reconnaissances dvoluent sans tre
inquiets.

CHAPEAUX HAUTE NOUVEAUTE
Articles de Paris
RUBANS, DENTELLES, FLEURS, etc.
Prix mod6r63


--
-*.


Medo'sw1<1 -, c'on t r'O' -
le: avoir des t'lpetsn.r rai-
menlc't c'/tlans < 1t1 ,iornire
mode de Patis et ,i bon
march.
Accourez, 96, Rue Pavee.


H-otel-ltestauxranat
ST-JOSEPH
PRoPrIIFrAIRE : JOSEIP' I)ESliIlVlIU 1:
Avis A MS (:. CLIENTS
fB6veillon
Gros Bouillon, A minuit.
Vous serez servi A souliait
Accourez en foule, chez
JOSEPH DESRIVI:"RES

Avis Important

Almanach du Bon Haitien
L'6dition de 1908 offre au public une
somme d'informations nouvelles, in-
teressantes et instructive. Elle cons-
titue une petite encyclop6die popu-
laire, tr6s modest, de la vie prati-
que Hatienne.
EN VOICI LE SOMMAIRE:
Vers l'Avenir ( Pensces de quelques e-
crivains ) Renseignements minrorologiques
complete. Calendrier d'Haiti. (II est
Pri4ar cxpressdment pour le pay, ) Ho
TOSCopes Population d'Haitn avec rea-
ignents d6mographiques. Les Evangi-
Sdes dimanches de l'aine 1908. Les
Communes de 'a R pub'ique, et Ports
marchands, etc.- L'annee religieuse a ren-
ments comp'ets sur les cules ca
Vne et protestant. *
-L'anc scolaire L'annc: musica-
L'aunde financiere et commercial -
.mane jodiciire Les volumes t bro-
parus dan I'annde.-- L'anne nn-
SAe. L anude maritime. L'an-
sibve a Sommaire de .outes!les
n des pir e Corps gist if o- His-
d Ia'sde a tos I osr mpom
.alaa. s eanss Seils aS eri


culteurs. Des conseils pour la sant. -
I Des penshes. Des proverbes, etc. etc.-
Des renseignemeats precis et ditaillis sur
le chemin de fer P. C. S. ( Heures de de
Part et d'arrivie des trains, tariffs du frtC
Setc. )- Des oes et r6clames de noi
comimer;ants et industries, etc.
Commrn on le voit, I'Almanach di,
bon Harlien, edition de 1908, est Ir.s
interessatt. ''ous doivent I'avoir,
Strain get s come haitiens.
(:lte Bdition est prepare par Mr
L CLhdrisson.
On trouvera it acheter l'Amanach h
partir du 27 Ddcembre & la Parmacie
Abel Theard, & l'Hltel de France, aux
magasins de Messieurs M. Velten et
Lagojannis.


Comnialie P. C. S.

AVIS

Le public est pr.venu que les
25 1I)cemnbre 1907 et ler Janvier
!.I.8 le service des Tramways de
la Ville scra siispenidu ds 1 heure
tie I'apit's-iidi, here a laquelle
partira Ie dernier train du Cbamp
de Mars et ce, pour i'viter toute
possililit, d'accidents'
Port-au-Prince, le 23 D6cembre 1907.
LA DIRECTION.
I I


LA PHARMACIES
Emmanuel Alexandre
88, RuE DES MIRACLES, 88,
Se recommande pour l'execution
prompted et exacte des ordonnances A
n'importe qu'elle heure du jour et de
la nuit.
Drogueries, .Sp6cialit6s phar-
maceutiquesextr6mement fratches.
PRIX CONSCMINCIUX.

JF'ra rclhem era t

A L'tLtGANCE
D. FERRARI,
Fabricant de chaussures,
Porte a la connaissance du public,
particuirenment de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
1'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6 l'offre de cinq our cal
sur 1'achat en gros (5 O/0) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'tablissement se charge de fair
prendre des measures i domicile.
Tbvfowr : Soin, Pa elaudp poeasa f,
42, Rue des Fronts-Forts, 42
Ponr-At-PlINCr (HAIrr)


Avis Important
Pares et mraes de famille, A l'occa-
sion des fetes de fln d'ann6e, pa-sez,
meme par curiosity, visitor les Ate-
liers de l'Ecole dee Arts et Mdtiers,
avant d'aller ailleurs, chercber un cha-
eau soit pour vous, solt pour votre
b6b. Vous en sortirez certainement
em'rveilles.
Un favorable sccuell vous y attend
oomme toujouts.


Noel!... Noel !...

A I'occasion des fetes de Noel et du Nouvel An
CAVES iDl L'ClNION DE VITICULTEURS DU MgIDOC
Qui seront appel's maintenant pour plus de concision


C;aves


dti Meddoe


Avisent leurs nonbreux clients et tous les amateurs de Vins purs qu'el-
les mettent en vente
Aux Caves, 19, Avenue Gr6goire, (Chemin des Dalles).
MAItsN oD JULES LAVILLE, aimli qu'au. Magasins de la Mdtropole
93. Rue du Magasin de 1'Etat,
Le stock de vios qui depuis plus d'une annee s'est constamment augmen-
tB de faqon a repondre aux demands les plus exigeantes.
Ces vins purs venant directement de chiez le vigneion ricollant sont ven-
dus au Consommateur sa.ns intermdiiaire ucun A des prix d1iatint toute
Concurrence d quality dyale.
Vins rouges ( Bordeaux ) Vins Blancs
Ambares Graves rargon doux
Bergerac ( C6leaux ) a Csus


Medoc


, Loirac
2 St Julien
SSt-Emilion


Sauterne 1900

Barsac 1898


Tous ces vins sont vendus soloiln (piilitt deplnis lquiare-r'inilt coliies la
bouteille jusqu'a une qourde et deinie" et pa.r galluii tilpis de(a.c !Ourles jis-
qu'A quatre gourdes et elemie.
Nos vins fins sont vendus en Bouteilles seulement


Chateau Ldoville .. ..
Pontet Canet .......
Mouton d'Amaillocq .


2.00
2.50
3.00


Ilaut-Ilmlliillocs .- G
Chlaiteau I .atoi r lam le (G.
Chleteati-YtiueniG.


'2.04)


Vins de Bourgogne
Ces Vins trop peu connus ici sont fruits et dflicieu(:. tious offtions it titre
de riclame pour les faire apprecier :
C6teaux de MAqons, la bteille G. 1.00 Vin Blanic ftland, dle locales G. 1.2:
Beaune ........ G.2.50) Petit Champagne)
Pomnard .. .. .G. 2..5) Vin blatnc Vuivvray .. .(.. 2.00
Corton ..... .. ....... 3.00 Chabls V10) . ... (. 2.00


Specialild de nos Caves:


Chablis 189 ....... 2..-)
Vin ros6 de Fleurie G. l.A)


La joie des Consomrnmateurs
Nous avons egaleinent A la disposition des fainilles, un assortment com-
plet de V'ins de dessert.
Maderd, Muscat, Grenache, Banyuls, Malaga,
Porto Blanc de premiere quality i trois el quatre !Yourdes la lo'iteille.
Cognac fine Champagne Liqueurs
Vermouth Sirops exquis
Quinquina Blanc Royal .oelleux
Le plus agreable des aperitits.
L-uile d'olive vierge Vinaigres de toutes sortes
Vins de Champagne


Cuv6e pec6iale
Grand Cremant
D'Epernay et Reims dott nous
tires pour la Rdpublique d'Haiti
pour fire connttre et apprcier
cettte Maison.


RHUM-BARAU
Diplom6 et M6daill


Exposition de Port-au-Prince
Concoars R1Igional de Bordeaux
Exposition d Amsterdam
t d'Anvers
de Paris
a de Chicago
En vento: 65, Roe Maca
( Bowuard d*. Vuves )
Puret4 t natural aarant


Sillery
de la Marque Vve A. Devaux
sommes Agents g6neraux et deposi-
qui seront vendus a des prix exceptionnels
ae plus en plus I'excellence des vins de
FERNAND LAVILLE.


Accourrez a l' IEspe
Cordonnerie
Clarck & Mercier
Od vous aurez un travail garanti et
soign6, confection de tous genres aseo
des maltriaux de premier choix.
L'6tablissement se charge auasl de
fair prendre des measures I dolDiole
150, GRAND'RUE, 1i0.
Porr-AU -Pa C.


1881

1883
889U.
jous.


ie.


- IIIP


- -- --- -- -- --- -- W-- ----






OCULISTESI.. iA. attise o.
VERRES BLANCS, BLEUS, FUMES, 32, Rue du Magasin de l'Etat
JAUNrs, du Dr Fieuzal et du Dr Motais. Maison fond6e en 1888.
VERRES BICONCAVES, BICON- Bijouterie Orf6vrerie Gravure
VKXES, PARISCOPIQUES CONCAVES, P- ouere vree avure
RISCOPIQUES CONVEXES. Vient de recevoir des articles de par-
fumerie pour les goits les plus diffici-
Assortiment completdes foyers'
Assortment completdes foyers les. Les parfums exquis et rares d'une
VERRES JAUNES, FUMIS, BLEUS, delicatesse penztrante qu'elle offre a ses
BLANCS. clients sout de veritables petites mer-
Plan et coquille veilles.
Les dernieres marques qui charment
Sans oyers le Tout Paris sont chez Matteis:
Verres blans cylindriques, concaves Son Sourire, Floramye, Trifolia, Iddal
et convexes. Cyclamen, Vw'itz, etc.
Assortiment d'axes complete. La maison a toujours un grand as-
Chez A. DE MATTEIS. sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
Chateau t lunettes, montres or et argent, pendu-
p uxO 1 les garanties.
Chapeaux Spcialitds: bagues francaises en bril-
lants a partir de P. 200, alliances Or
Chapeaux I IS K anglaises et francaises sur com-
minde, Service d'argenterie complete
PAILLE DE PORTO-RICO t our marriages.
ACCOUREZ CHEZ Tous les articles vendus par la mai-
SSIN MIill N s'soU sort arantis.
S I Achatdo dianiants, pierres prdcieu-
1S U N11 iI L 1 st.s et vieille lijouterie a des prix avan-
Le coiffelr artiste, ,ui vietit av\,c le l.c-ux. Dernier cri : Lunettes jaunes.
concours d'un chlapelier reniarquable, (ontre renise de Deux dollars en
M. JAIME TESTAR, d'installer une tim bces-poste d'llaiti, la Maison Mat-
FABRIQUE DE CHAPEAUX tdts envoie franc de port sous pli recom-
mandd daits toute les villes de la Rdpu-
PLACE GEFFPRARD blique: Luncttes ou Lorgnons en nickel
Salon de Coiffure du Louvre inoxydables, selon les prescriptions des
Pour tous les igots et Dour toutes Docteurs ou instructions des acheteurs.


les bourses.

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143
GRAND ASSORTMENT DE CHAUSSURES
DE TOUS GENRES EN DEPOT, POUR LA
VENTE EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commander, tant ici qu'a
l'interieur.
Confection des chaussures avec les
meilleurs soins. -- Toujours formes
e16gantes tant a hoinme qu'A femme.
Les derni6res creations de
Paris !
PAtes, Liquides, Cirages pour chaus-
sures de toutes nuances.
Conventions de vente convenables.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancdem membre de la Socied Philan-
tkropique des mattress taillur de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'&-
toffes diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de articalirement A sa clientele une
belie collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
tdute beauty.
Sp6oialit6 de Costumes de no-
oes.- Coupes Frangaise, Anglaise et
Aa6ricane do la dernire perfection.
La mason confectionne assa des Cos
tue-s -ilitaires, lhabits brods
ma m ,ao tuaiq habi ts ara.
seWme eta*A do as ras.


Panatmas !..
Elganits, solids, reus par le stea-
mer frantcais.
Stock assorti et merveilleux.
AC(:OUR EZ
Chez MI Leonide Solages.
22, Rue des Fronts-Forts, 22.

PHOTOGRAPHIC

J. M. DUPLESSY
120, RUE DU CENTRE, 120
Travaux soignss de toutes sortes
et de toutes dimensions
Reproductions et agrandissements
( Prix moderes )
Cartes Mignonnettes :
SEULEMENT PAR DOUZAINE P 5.
NOUVEAUTIES : Papier Platine ( nou-
veau genre )
PHOTO-SOIE perfec-
tectionnde (diverses-
teintes.) Dernier cri.
N. B.- Lbi Photo soie peut s-rvir &
de charmantes applications de la pho.
tographie:
Sachets, Eventails, -- Pelotes- D ssus
de boites,- Ouvrages de dames, etc.
VENEZ VOIRI _

Pharmacie F. Bruno
87-119 Roms eGAfirrtt r rnRou.
Sp6cialit6s F. Bruno :
Poudre puissant centre d6mangeaison
prurigo, sueur des pieds- La boeto P. 1
Sirop antiasihmati, remAdeeflicane
centre lea accis d'asthme et les toux

r6quentes le flacon; P : 1. 50.
ConwUelaton grat"ht :
Mardi et leodi de 8 & 9 heares du mati
pur le Do1te. I. Tmma.


En vigueur A partir


W
as

*w
O
2


0
2
4
5
6
7
8
8
9
10
'11
12
13
14
15
16
17
20
21
22
25
27
30
31
33
,35
38
40
41
42
4't
45)


STATIONS


Dip6t Central A Gare du Nord..............
Gare du Nord A...... ... ....... .. -
Arc de Triomphe. ........... ... ..... ......
Chancerelles .. ... ...... ...
Drouillard...... .............. ..
Carrefour Vincent ... ..
Sarthe ..-- -..... ...... .. .
Etoile.. ... .. ......
Cazeau ... .
CROIX-DES-MISSIONS
Papeau ... .....
Goureaud ...... .....
Fleuriau ....
Chateaublond .
Tabarre.
Carrefour Marassa ...
CROIX-DES BOUQUETS .....
Savannc blonde.......
Pont-Beudet
Ia Morinicre
La Serre.
Vaudreuil......
Drouillard Grande Plaine
Custard ...
Merceron.
Joincau Petite Place
Hatte-Cadet.........
THOMAZEAU......
Dalmand
Pont Mongars.
Manneville.. .'.
Etang SaumAtre......


du ter Janvier 1908.


ALLER

S|4


-^-N
*< r< **


010
0 15
015
0 20
030
030
030
0 30
0 40
0 40
050
0 50
050
O 50
0 75
0 75
0 75
1 00
100
1 10
1 20
1 40
1 40
1 140
1 40
180
1 80
1 80
200
200
2 00


020





0 25





0 50






0 75


ALLER-.. RErOUR



U U
wi..


020
020
035
055
055
055
055
0 70
0 70
0 90
090
0 90
090
1 35
1 35
1 35
1 80
1 80
2 00
2 13
250
250
250
250
3 25
325
325
360
360
360


025




0 40





090





1 40


N. B. Le tarifdu passage entire deux stations de premiere ct de deuximne classes
est dgal a la difference entre les prix de la gare du Nord A ces stations. Entre deux
stations consecutives de mcme z6ne le prix minimum est de P. 0.o1



TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince

PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHA USSURES COME SUIT:
Chevreau glac6 Boutonn6 et Lace pour Hommes et Dames 10 ( Dix gdas)
a Recommande 10 (Dix gds.)
Verni et couleurs: a Recommandde 12 (doez gdes
POUR ENFANTS: . . . 6 se (g)


Dr L. Malebranche
Dipl6mb de I'lnstitut de M.decoD*
Coloniale de Paris. ex-Monite r da
Service Ophtalmologique delay Facult6,
A& 'H6tel-Dieu, et ancien assistant do
la Clinique du Docteur Galetoaski,
Membre de la Soci6t4 de ModdclaO
et d'Hygiene tropicales.
*IDECINE-CHIROURGI
MALADIES DES YTUZ
QONasLTATIONs PaIvta: D 92 A 4 br.
CLaNIUo oD 10 a33rs A MIM
88. am di Paek, 8.


COMPAGNIE P. C. S.

'rarif des :asmagesm


Francisco DESUSE
Pabrioant de chaussures

La Manufacture a toujour en d6-
p6t un grand stock,- pour la vented
en gros et d6tail,- de chaussures on
tous genres pour
HoMMas, FMxxms, ENAraTS
Les commandos des commergants
de rintlrieur poorront atre ex6eut6es
dans une semaine & pea pras.
8, roa des Fronta-Forts, 23
PoRT-ao-PRMCe ( SAm )


L _~


I