<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00212
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 13, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00212

Full Text
Al3Mn, 214


VPkT&A1uMOc (man*i)


SVENDREDI, 13 DiOEMBEU 1907.


1 I


QUOT


I -I


LE MUMtO 10 C
uMoa U Gour D*AVAOxc t" 1nIent o1Kglo1re,
L.I aboammesu purat e u is r. a s is de chfe
Mar wm N i h ratDmM 3DtACION-ADMINSTRAmTION moe at ot pyswle d'sw ae:
Sdpee w. 45, 3s to0, 45. "Le s ined eee Im n me ss "ma.l
%Wr toutt o qal onooern d mie 1LAtration d Journal, s'adresser & Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rse RosR o Se --.Fi.

r-ierAge. Sous leur influence, ceux-ci
COMMENT NOUR IR OSBBdeviennent dyspptiques, ils ot de a
S-- multanee de I'estomac et de l'intestin
bien installde, on est surprise d'assis-
Iu edt d boone hygibe de fair tage assaisoune au beurre, au bouil- ter A cette d6concertante rapidity de Pri6ro d'aviser e1administra
lait aterel I'alimrnt exclusif des lobdOle xplet bu au bouillon ordinaire la regression de la sante conduisant A tion de la moindre irrfgularit
aoea d'n certain Age, il serait de bxauf. bref d6lat' la faillite organique in- dansa e service du M.ATINW
t de coatinuer cette alimen- Mai j'ai parle e d tarine d'orge et fantile. Alors, ou bien 1'enfant suc- afin qu'll y soit de suite rme-
a delA des limited; car sil je no voodrais pas continue sans en- combed on bien, offrant le triste ta- di6.
t ne maladie premature, de seiener A nos morea son mode d'em- bleau des dtiques, it est condamn6 i
lpechhant I'alaitment, 'en- plol. OQe faut-il ? Oh !4 bien peu de trainer le boulet des hideuses d6ge- REN EIGNEMENTS
a i expoe soit & flaniUon, chose : on moulin> A caf ordinaire n6rescences. II sera done un rate, par METR OROLOOGIQUES
inl-tin r6te par sui- poar y moodre one caill6r6e & the consdquent an danger social. Je me
OnIIasole. On trames d'eaponr y fire plais i t rd er idci lUmportaace dee .
Ml~ le taisr so seoi jusqa'au boar la raMno al si obttene et one regime que-je viens Ie tracer. S'il ad.* Ob:eio ratoire
Mol, mls il t prudent, A cettel opi e de gel qu'on ua' plus qu'a y ient que I'observance n'en soit pas u.
,do riitier sane brusquerie, a e. Ars aon filtrera, on ad- exactement rigoureuse, on exposera SEIINAIRE COLLtG St- A TIAL
dcemoet, a one alimentation dtio r de meotle lit de vache lee malheureux enfants A toute la ky-
Souveae enare. II pourra d6s por on jeane enfant et, quand le li- rielle des accidents graves qui con-
sacer one route de pain et qulde sera tisde, on adooctra un peu dulsent si frequemment A la mort; J;UDI 12 DtCEMBRE
o pea d'esa roogie scr6e. S'Il a ve do secre. VollA toote I'affaire. Je depuis Ia constipation et la dyspep- Baro, a -..id .,.
I robeUte, on loi fora preodre d recommande specialement sax mero sie jasqu'a la diarrh6ee t I'arret de de- om e d 7u.
de vschebouillit depetitspotages de ne jamais omettre de donoer 6 te- veloppetent de la dentition ou du T. ra..tu minimm 2
isigre. ter A lears entrants spres I'absortion system osseux, constituent 'Osi oma- --pu"'""tmasismum 317
Snomu'on so ser dEcide & alimen- de pothgeo foulentso, car es lal de ladei (ramollissement des os) ou le IMo ne di ,re de la temp ure a,
t aer kstnSt, ii nf fauadr m pee com- lemanet a c vao e qe r ourtons Ion au- Rachitism avec ses aspects de bete. Mo pniamer.ae a Iemtraure S,1
S 'mo o e oi trop soo trees Ialls q vertted Is roprietd L'alimentation pr6maturde des en- Tcops trs clair ma; igtremennt
r comrade Ir ls lmeante q'll a doe a -eer r I'p., i fve- f ants, voill selon moi la grande en- nuageux l'aprs-midi.
4--. h.d .. s romktre statioaunire dcpus hitcr.
Sts qo Ia tiandeo Avec rse absolaet l o des Nu- nemie de ces pauvres poeits 6tres Baromtre stre depu ier.
es sae nces sooat se plnible eot- don't Is mortalit engraisse tant la sta- R. BALTENWECK
on opeer Ie iourrison, eIlee tus e aliments eseront serves A 'ehoft tistique, mortality qui, chez nous, Tribunal civil
t p a uoorw praEc eeot & josqu'A Ia 106l o ila- 43lme anne je peux le dire sans crainte do me .12 br
b~no phb oliaess. Elles ne 6poque Ia esale on pdotra lui glis- tromper atteint le chifire aussi na- e .907
S gtl oelr~ e'9 moment sIr ame crot de-pain trempde dans vrant qoe vertigineux de 80 a 85 */.. L Tribunal civil a pris sige ce matia,
coqrras pedance vis- d de viand es de ctelett psdee dcu Jaage St last NicQA,
oql1 6cse ooaqute o de polet A se r, ou euf co ut Et maintenant e ne me fais point s a pro.oc de JsCeat surStd d,
St o3e eu. ai prnuni IueageJ-e: eIddfai dp di.
sad e ada'l ar poiot eades ab-broiMuls, de la pI. illosio. Je ais bien que certain lee- vo de la dame seph arm a rc..
M k- m5s.r i I11- I som de terW etc., etc. On toer A restoma raisonnable, digne kel, renvo an:t pa tIies d g-
a. b,.miN clali- poorra Iet ieayr deo empa o e le de Jeuss-Christ dans l e, fi de fcier d a cvil, ai de proonocr "
as alt ,. oo ea.- dea. reaI rsoioe troera fort ddegraadebi_ qoajsei dl. diva ee.
abd 5 oea e ats 4gM avd one dl- ri purl doe oatngeaille et qeuo J Plp sieoe s lev.
pao l nIAt the Me&ai deam t deseeod jusque dano lo trd d fo d
r, He obse0 SO de vi a lqes. arst cualbrnre; ee pourqooi ils'avisers, Boclit Biblique
dI eI t do IS. ttd _r
K Su it' di, atls de ;a lIage,- de aiodignd, de me camper ereustique- Nou rsans r te de Is SadM ieim or
uIa. itle esaee s samon p ali. mot devant dle yeu, *s lecon fism- r LjkWs iur x dJblai, da a.mu..cs,
7X0L i Lg. mol patl.eries, a G sa u- boyante do .ameux vers: calendriers, etc., paoo rm=ade o.
_it r i lsei t sirve ssees do voix poer o-w hpsmw-.k mbm i* *u7x Tos aqs rsm dmneaunt A la s od peak
Si drt- 4vI r ooitc relea podsaei toots la Je e coatenteral tout bonoeroeot oa grc eIx eoTl.
s oplatoa av: !m"A* des. d* *slIinj*i* ^.0 .it qua dy ripoodre: Je voos I'avais Mben I de maro
Semal oses A Io farW e sao borre p itc ber lectera, a esdt sax motes t t da maod
Lr s'ol : ss at @- 1 l is p ain b fLar qoe.j drse -toot oet egastronomie Depsis qualeq )ojpee a iseo
j~ lj Mralam _w uf aI aoir lar dAmllon. qut roos s aun relenl i .dd stble ailoete do a.ai q- aM s Islas
aa ai-e EI -iqMrM o so" dUl do i re demo A brlc sb ot qlet Vallrs. e a saImeos ras esn-
S Ssrb saor Oa point et) me sao l.dis vit eavel ape charm et coqws i ese
b '^.g 'iVig nCW_ Ms dl#itsP ea_ uir fort- qu Ues h mbresm a-gent solids On
S -a s oroet6 t1 mI a s- goe-p-a,. l r .Tos Ia soy
U).dmuuuC D' C.oa pEdg L eik Diinu







Un Homicide Le R evs e COommunal
Un meurtre sans prc6Edent s'est perpd- de PoYPrince
trE hier soir, vers les to heures, sur la pe;C Ilvite l- co tab qui oat
sonne de Mile Indiana Fontanges. des rlva pei t nn1
M. Aramus Benjamin, pris sans doi 90 on des Itta .lrell
de colere ou de jalousie- on ne sait-- dai par'o MOnst I Cm eux, am
ministry A la miheurcuse avec laquclle it cien per l ur dt C4Met a
cohabitait, dit-on, une balle qui lui loges prsenter rHO6t6l :Conotnala, vec
les intestines. les dites qelttanbs.
Les soins d'un docteur appele en toute Ai' Ar Wige
hate et des voisins et amis n'ont pu re- Void la liste des passages arrives par Ic
mEdier A 1'atat de la victim qui a succom- F rdinand d ss tenant de :
bW qiaFerdinand de Lesseps e: venant de :
bE quelqucs instants aprc.;. .
Fatale coincidence; aprs avoir rea le !Cap Halliet : Heydebrand, Clovis Mot,
coup mcurtrier, elle a ca le courage d'ap- V M d. Daguine au, M- R. Hyppolite,
pelr au scours, et elle est allee mourir M-i J Ch r!es, Me H. Cayemitte, Mm
dans la maison mrme du regrett6 Ostillus Prin.
qu'on veillait Gouaiaves : Sterlin, Charles Riboul, Jo-
Les funeraill.s, pr&cipit es par l'dat du seph Riboul, Edmond Supplice, Richard-
cadavre, ont eeulieu ce martin A i heures, son, Seur Bertha Marie. Mme Chtelain,
A la chapellc du cimeti re. Mme Noel, Mme L. Massard, Jh Baptiste
a pelk cmet r PPdlissier, L. David, M. Brizard, D. Remain,
Nous prenons une large part au deuil J" Franqois.
don't sont frappis se; parents et nous leur Par lc Cheruskia venant de:
adressons en m nm tnemp; nos meilleures Cap-laitien : Mme M. Rossignol,
et sinceres condolences. Port-de- Paix : Lisbonne S' Cyr, V- L.
Le Cdble,du Cap-Hftien,, to 'Dicembre 1907. Lilavois
Le Bgaiement Gonaives : F. Daumec. M. J. Alami, Mme
Le BgaieN. Alami, Melle V. Alami. Mine Dupr
B&aucoup d'ecoliers anonnent. Ces fnon- Barbancourt, Melle Andre, Mme Mary Ro-
neurs ne sont souvent que des begaveurs' bjlin, Eugene Poulle.
Peut-on les corriger cfficacement ? Des ex- DIpart
periences interessantes viennent d'etre faites Le Prins Willrn IV et reparti Jans la
A cet Cgard cn Angleterre dans le comte L Pr, s illem IV est repari dans la
de Lancast soie avec les passagers suivants pour :
Curacao : J. Henriquez, Kurt Clausnit-
L ,. ,.:,,.. JC 1 d. :'E


La onili .sionll uc 13t ICnseIICIIICILn pr-ll
maire en a charge un professeur special,
M. Yearslcv. II a rduni dans une wrrme
classes une quarantine d'enfants qui bega-
yaient, garoais et files, pour leur donner
des Iccons de pronunciation suivant une
methode nouv:Tre pro re fNire disparaitre
les hesitations dc la narole. Celles-ci resul-
tent gen&ralement d'une manitre defectueu-
se de respirer et d'articuler. M Yearsley a
prolonged ses course pendant six semaines, a
reason de six jours par semaine et de qua-
tre hlures par jour.
Les pr,:eiers rsultats sont satisfaisants.
Voici comment on procide : Pendant les
deux premieres semaines, une demi-heure
le martin, une demi heure le soir sont con-
sacr6es A des exercices gradues ayant pour
objet de fortifier les muscles de 1'appareil
respiratoire. Deux heures par jour s'em-
ploient ensuite A la gymnastique vocal.
On apprend A articuler par l'explosion des
syllabes et par l'emission prolongee et mo-
dulee des sons. La fin de la classes est re-
servee A la vocalisation combine avec la
respiration en rythmant les movements
Les leaves lisent igalement tout haut cha-
can separ6ment ou tons ensemble, la me-
sure iant marquee avec le metronome.
Les deux dernieres semaines servent A don-
nr l'explication des principles pour permet-
tre aux infants de les pratiquer chez eux
sons la surveillance des parents.
Ce syst6me reclame beaucoup de persd-
verance de la part du maitre et de I'616ve,
mais it a faith maintenant ses preuves et I'oa
pent en attendre des sicces serieux. si les
ieC s sent reprises jusqu' ce que le b.-
gaiement ait complement cessi. Le rap-
porteur de la Commission espire que ces
classes spciales se multiplieront et qu'on
IWs organisera bient6t dans tous les etablis-
sements d'instraction. Le rapport recom-
mande eo ame temps de creer A cet effect
ds COaT prIparatoires dans tootes leas co-
le aruaus. Ce .erait tvidemment use
ec lsute innovation. On devrit l'adopter

L ERacing Olub. H ltlen.
...ron -.,dan.40
u A part & t ha. eas l
-sjiy ly Hela at 4" s m M slow
SAuM hA.An"demi
ll i hmw e Imm as .ml..


ze r.
St lCarc : Bailly et bb-b, Mile E. Exu-
me, Mine Laurent, David, Mine Geor-
ges Eugne, Mine Simn~on Chiquel, Edouard
Viau, Mme Lamartine Gerald.
Cayes : Mine Mcrosa Daniel, Bellevue
Placide, Naude Bristol, Vve V. Propnas,
Lysius Jean, Tiberius Simon, Mr Ohello
Bayard, Doctcur Longuefosse.
Nouve'lle :Revue
Nous avons rcqu avec plaisir l'intiressan-
te ievuc du Cap Haitien. Ce No contientdes
pages de F Edquicre sur 'Alcoolisme et
ses cfflts, iune dtude social sur I'assis-
tance de Guy de Sherme, des sensations,
de lacqucs Merac, -- des posies d'Edouard
Laforest ct de Probus Blot, et une"etude de
Thals Manieat sur la Politique Exrhrieure du
IRoi Christophe.
Petite Boite aux Lettres
Port-au-Prince, 13 D6cembre 1907.
A Monsieur Louis ETHAART,
Commandant de la Compagnie
des 'Pompiers Libres
Cher confrere,
J'ai recu avec laisir la lettre-circu laire
que vous m'avez tait I'honneur de m'adres-
ser. Et je ne saurais manquer au devoir
de vous f6liciter de votre noble condutte
en cetre circonstance. Au rest, il n'en
pourrait ktre autremeut, etant donn6 que
lesactes d'un homme sont toujours en rap-
port avec son allure. Et on n'a pas besoin
d'etre un bien grand psychologue, pour sa-
voirque Ia transformwu on morale d'un horn-
me ne s'cflectue pas si brusnuement.- Ce
strait done m6connaltre ce qu on a de no-
ble en soi, que de supposed, on seal ins-
tant, qu'un ami. habitue aux chose 6leveds
serait cable de descendre subitement"
dans lablme des choses abjectes.
Imbus tons deux des m6nees sentiments
et portant haut notre banniere de fils du
people, nous avons pa traverser la delicate
pe~iode d'6lections, sans nous soccer da
vec sne rare ~modeui, voas avew con-
vio toms csx qo out e.ro t a t dt
cite bele coarpratios, S. b'&a,
QO'er 1ls* C--sinL 4. ee sm*rt -


tre m~mores de fer qui out plus d'o
I fl'admiration publique, et es.
Saurarcher au feu, cc fleau d6vac
SchAteau du r la chau-
midi Ipauvre. .
jrbe pour ma pa ll e peut
10e 1oer, votre heureud i.J'ap-
adit.hautement a vos excel es,
et jevous remercie au nom de 0omu
n..,4 At. ; jemenre fiid nA rvur.


a speculation est ,ablie dans la I
cipale du rex-dt-chaussde de lIa.
Madame Alcius Robert, sise A jl
ingle des Rues du Port et du fb.
, laquelle piece est entierement disd.
t separ&e du reste de la maison lho
!navant A d'autre.
12 Novembre 1907.
SLs. MAUGER.


usaM mol In UVRAICU G I M
Confraternellement Josut LA NOUVEAUTf-BAZAR
Courses LAGOJANNIS
Voici in exrtnso le programme des courses EXPOSITION PERl1ANENTI,
poor 'apr~Psmidi du ;7 courant, en l'houa-
neur de S. E. le President NORD ALEXIS. 136, GRAND'RUK 136.
A part les courses d'Anes et de mulets, Vu la transformation du NOUVB
nous enregistrons trois courses de chevaux T"I-BAZAR et I'Pamomeoation de SP.
comme suit : CIA .irlt'S NOUVELLES ainsi qM
Chevaux de petite ta'lie Prix G. i O I'arriv6o des articles de tous
do movenne taille .. 200 A L 4 DRRNIRE MODE, L?3t.
do routes tailles .--- 300 jannis donne I'entrdo libre de son .
L rand prix de oo sera cru le zr aun persont.esde tout Age, conve.
Le grand prix de G sod era ecouru enables et respectable, afin qu'elles
S embre aiversaireeon d uissent faire le ehoix de tout ce don't
Genral NORD. .elles peuvent avoir bcsoin. Elleo ,
11 est bien entendu que les inscriptions trouveront en grns et en detail, ADIS
pour les courses ne seront plus acceptees PRIX HORS CONCOURS III -'.1
apres le 16 courant i o1 hres du mati, Cete fn d'ann6o en dehors des
celle pour les courses du 21,- la neille spCetalite : MERCERI en dehors
la meme here. epClalit6s : MMCI.:wk(UwzC-A$ &
la mIme heure. RK PAPMERIE, BIMBLOTeM, JOUts
L '- -' D'ENFANTS, FTrc. ETC.
L II y aura des Bonbons assortis
L'empereur goutd pas laissd pour adoucir et rafral-
d'lle ane chi toutes les bouches de laRdpabli.
d'Allemagne que. L
-- Quant aux Joujoux, la joie des .
PARIS 1. Le correspondent du Matin fants ( cd p is pal-' !s. )
a Londres dit que pendant les deux ou trois NouveauLts Sensationnelles:
jours qu'il est res:, A Londre. I'empereur o1. STrAnoscopis avcc des vtiW
d'Allemagne a consult des sp-cialistes pour Mt panoramans splendidcs : la galtd dM
les maladies de gorge. Ce correspoudant families.
aioute que Sa MajestA .souffre de nouycal "2 LE DIABLIVOLTI(reUR. .10 NMM
de ses maux d'oreilles. On dit qu'apres sa japonaises de hoiutes fjitaisies.
rencontre avec Guillaume II, le roi d'Espa- 1o. Cartes I~Potalos et ds. Visit
gne n'a pas cache M son entouAge que l'ag :,"'- Malles :,intricain-a solides &
pect physique de ce souverain lui paraissait jolies G.- Valises de Voyages, 7*..
change. Eventails de tou!es beauties assorti,
LONDRES II.- Apres un sejour d'un atrap-Rats.
mois en Angleterre, I'Empereur Guillaume Poudre et Savon Naflalone, destrle-
a quitt6 Londres ce soir pour retourner teurs des tAchlc, dos houlons, etc. etc.
en Allemagne ; de nombreuses notabilitis Couttes 6leetriques centre les manX
politiques lui ont fait leurs adieux A la do dents et d'oreilles.
gare, L'Empereur s'est rendu par train spe- Home P.arts d :i )oactwur Alvarez.
cial A Port Victoria, oi il s'embarquera de- Rodresseur d habits. Eau de fliers
main matin de bonne here A bord de son d'orangers, V6g6tale, pure, etc. etc.
yacht le a Hohenzollern. v Toujours A des prix A la poT'
e -,. _.,. t6e de toutes les bourses.
*- A i-- bIAISON--- B W S
M. Roosevelt n'est pas A GAAI.ON BLRU.
I36, GRAND'RUE 130. to
candidate
A VEN-DRE
WASHINGTON I I.- Le President Roose- AV
velt ne sera pas candidate A la prsidencc Chez E. MALVAL
en igo8. Tous les doutes qu'on pouvait L
conserve A cet ggard vienneat d'etre dis- AAniem e Matsof C4fus" *t
sips par M. Roosevelt luaimtme. quia ~ Rus Ftaou oU DS Mmu41Aw
formellement renonvel6 la declaraion fate (t ft ",T
per lui. le soir m6mee de election Lspr ii LWUI M10'. ,
derHlle il.y -a tis ans. Le Prident a Boabons et
atteide pour pater b canveraiom de l PIou ta Ite d' ~i *
convention natnale paMblicaint per ile
coman nmtionsa Iepiblkain; miintenant
qoeete co nvocaton er (ite, il d6are
te "o*v"p wm tH fl'lbs(ce ps la csdi -a


La malle s rNew
Mosieur Loiokus se pta ietr en F*pour K'lagtbon. srwo
deats dfAeeat/ ,dz&- ase a public POste @a6t ICU, UI. W o,
et au commerce, i..le it q :dedrtat, clam. .. .
et, l e l a
a '






Francilco Desuse
Fabricant de chaussures
SA I'avantage d'annoncer au public
lli sa nombreuse clientele tant de la
eslale que de la Province, qu'il vient
lirecevoir & l'occasion de la fin d'an-
je, une variety de peaux nouvelle-
peit arrives ; savoir:
ftAu GLAct, CRaNm, DORB, CHAMPA-
BLEU, B3URnR FRAIS, VKRT
tI rLLR JAUNE, VIOLETTE, JAU-
pONCt, MAUVE, JAUNE D'OLIVS,
t, JaUN DU VIN, Rouos, etc.
Lamaison a un assorliment complex
dames et enfants.
V iez voir vtou sems cosntents.
-- -- -~c -- mr
Viennent d'arriver
PAR LE FRANGAIS DE CE MOIS,
Chez

Tincent G. IaIfouI


81, Rue du Magasl de 'tEat, 81 et
4, 6, 10, Rue Traversitre.
Casirnir franctais de premier choix.-
Diagonale.- Chemises couleur et
benches. Chaussettes et has fil.-
Jlpons de soie.- Eventails de fantai-
me.- Ceintureo pour homines et da-
mes.- Bretelles, Descente de lit.-
Flanelle par aiti.- Chapeaux laine
poul holiloties & D).Mls. Chhemnisat-
Mas.- Cannes. Parfumer iis assor-
lie. Faux-col-< & M;ichettes. Sa-
Uns et auto'e4 IEKtff .A L'Ati', 4
ioodre de '1 el2 fi!s. Champagne. -
rms rouoge par gallon et par caisse.-
'%a blainc par caiuse.- Viinaigre par
r1ao.-- Moultare.-Oiive.- Froma-
gruj i;re f~kau:iis, plAtes grasses
[11uisis. ltii* Imperial & ILem-
beek Biscuits Lef(.vre Utile.- Huile
'Olive par gallon et par caisse.- Fil
do tounte quality potr naclinue de 40
& O.- i'rovisions auilricaiui s.
Vente en gros et en detail
A UN PRIX TRES MODB Rf


RHUM-BARiU
Dipl6mI et M6daillI


Position de Port-au-Prince
t_ ours Regional de Bordeaux
position d'Amsterdam c
. d'Anvers
;* de Paris a
'- de Chicago a


1881
1880
1883
188l
18893


&,vents: Gb, Rue Macajoux.
S(Bovlluard des Vecavea)
I Pu6 et natural garantis.




onnerie


1!Immk,& m Mereler Y -


Uh Mateze-an trail pmenti*I
W wrsanz 4.dpl.elmir cboix.
Ir~is~bllhfsihmrim em aem et
4I''GRM WP. 43.
PO*V-Ag-Pt=O&


3'jrax ~Ohemm- at


ALtELE


E


1). FERRARI,
Fabricant de ohausaurea,
Porte & la connaissance du public,
particalibrement de o nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
1'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homms.
temmes et entants,' en tons genres.
et quo, malgre l'offre deo nq pour omw
sar Iachat .n gros (50/0) fault n ra.
bas exceptionnel sur les prix.
L'btablisaement se charge de fair.
preudre des measures A domicile.
Tobuours : Soin, exactitde, posnauei
42, Rue des Fronts-Forts, 42
PORT-AU-PaICe (HA rr''-

Cordonnerie Nouvelle


G.


B. PETOIA ET
143, GRAND'RUE


SEPE
143


GRAND ASSORTMENT DE CHAUSSURES
DE TOUS GENRES EN D&P6T, POUR LA
VENTB EN GRO8 ET DIkTAIL.
Execution prompted des
commandos, tant ici qu'A
'interieur.
Confection des chaussures avec les
meilleurs sins. Toujours formes
l64gantes tant a home qu'A femme.
Les derni6red creations de
Paris I
PAtes, Liquides, Cirages pour chaus-
sures da toutes nuances.
SConuentimo de vente ronvenaale.s.
I l --" I I I l


Lai~


dtiison


N. CORDASCO
157, RUE RIPUDI.ICAINE, 157.
La Maison Nicolas Cordasco a su
conquerir en peu de temps la pre-
miere place- dans la ville de Port-au-
Prince ainsi que dans la province.
Le veritable success dont jouitla mai
son Nicolas Cordasco est du au choix
incomparable de ses modules sur
former fraooaies et amdricalaea d'une
6dlgance irr6prochable et rdpondant
A tous les caprices do boa goat.
Tous ses modules existant en ma-
Iasin en toules pointures et largeurs,
Sui permettent de chausser tons lea
Ipedl,a mAme lea plus difflciles, et la
imodicite de see prix eat accessible
tootea les bourses,
Toutes lee personaeI De trouvent
pea A A ohbamase dsentoe msoePO
sont salstaaltes dans le94 heoare par
an article fat mr mores.
N. B. Je pols chaus er, sais pre-
de mol.6eme lee measures, le poer
sooner qui ne peuvent venir A la mai.
II soat de-Im'nvoyer une chaus.
sure lUant bien, o sinoon me ig s
lor les d6fauts.
Les chnsuares n'allapt pas bieo
soot respltases per d'atree, roeti.
8desd'pres lee observations a es.
La faeclt6 du reloor est permit
dans lee 4 hbeares press l Ivraleso.
811 6 obhaesores oat 64t dtdr o
as soot pes & 1IMM *i A-
aeme sereo rdps mlmet bial.


N'ACHETEZ PAS


Sins


Visiter


Les Gereres noiveauIes rescues par lia mais
'.98, RG CDU RASERVOIR:t98.
98, RUB DU Rt'SERVOIR 98.


A

L'
Lf


A


N


G


E


La Maison ne vend qlueo des articles de premiere qua-
lit6 et A des prix moddr&s.
On y trouvera: Chapeaux garnish cloche pour dames
et lillettes ; Capotes I;rectoire et Bdguins pour enfants;
Voilettes; Mitainei et Gants; Taffetas et TalTetaline ; Sou-
lers pour bedbs; Elolles pour Dames & Garconnets ; Den-
telles, Bas, Chaussettes, litbans, Eventails, Formes de
Chapeaux, Flcurs--, Gants pelau mousqu6taire, Tulle Illu-
sion, Echarp3s pour enfajnts, etc, etc.
A articles pour Mariage et premiere
Communnion.
Bel assortment de Parfumerie
JOUETS!!! Poup6es fines ia tous les prix ; Chemins-de
fer circulaires; Batedux A It('lico mecaniques; Tambours,
Trompettes, Violons, Pianos, lioites pourarbre de Noel, etc.


G

A

R



I

E

N


Produitt H teniqiP.es pour la Toilette


5a
/==


POUDR*E- -$101 rnfc
SAWVON
1.31W.a U. Imbew 3t' WoARS er ~4dUw 1e6 5uaIoeA


LA


fum. Elle conserve I'6clat
centre le hale, les piqures


adoicit I'6pidernme auquel elle
dorinn lne souplesso et un ve-
oulJe incomparablt en lui cor
mnuniquant son delicieux par-
et la fralcheur du teint, car elle est souveraine
td'insltes et les eruptions de la peau.


sans bismuth, invisible, adh6-
La l l I 1 11 1 rente, impalpable, prdpar6e
LA IIi iI I sp4cialement pour les person-
nes qui veulent avoir un teint
.arprochable; son parfum dslirat, son velout4 ont contribute & fire d'elle,
la Favorite des Poudres d' 'Toilette.


S base de Cr6me Simon,
S l ll I pr(parA selon les principle
L i-SlllMl lil es plus scrupuleux de I'hygn
Spossede un certain degr6
tootea les qualit6s bienfaisantes et pr6servatrices de la Creme Simon ; 1I
eet particulibrement recommand6 pour la Toilette des enfants et pourles,
dames don't la peau eet delicate.
Agency G6nerale et D6p6t pour Haiti
iA. la. M4etropole
MAISON JULES LAVILLE
3 Ru du Megasin de rEaw, 93
,. .. S .I


"A PHARM.ACIE;
Eaman uel Alexandre
88, Rumf DW MIRACLES, ,
f. teeommknde pour I'ezctlutior
"empte et estate des ordonnances A
mlimpolt. qu'olle heors do jour et de
Ia USto
Dzguerlm, Spoiatit pbur
15.5 CoumDcuuv.suwz


Meilleure Farine
du Monde
Celle qui done Ie mellear pals.
Qu product Ie plus de pain.
ui done le pain e plus baae at
Ie plum 14W
et la pilaba aBest de la
Peilabury Weelbbur our Mis o,--
as Kum C aSTL Mya.j
fre.CASTIsA. aoreemmw


~g~Cr I I __ __


[CREME.


ni "


I








1 OCULISTESI..
VERRES BLANKS, BLEUS, PUMtS,
AUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVE8, BICON-
VNKlS, PARISCOPIQUES CONCAVES, Pi-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNES, PUMBS, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blanc cylindriques, concaves
9t convexes.
Assortment d'axes complete.
Chez A. DE MATTERS.

Chapeaux I
Chapeaux!!
Chapeaux !
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TE:TAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tons les gotts et pour toutes
les bourses.


AVIS
M* F. Capoix Belton, avocat du Bar-
reau de Port-au-Prince, deineurant et
domicili en cette ville a I'lionneur
d'aviser respectueusement ses clients
de Saint-Michel, Hinche, La Marmela-
de, Terre-Nmuve, Anse Rouge, et Mais-
sade que s'4tant retired du barreau des
Gonaivesou il militait en vertu de per-
mis r6gulierement signed de son baton-
nier, its aurort A reclamer leurs dos-
siers en son cabinetRue Traversiere,
No 41 is.
II est accord aux parties intdressdes
deux mois pour jouir des b6nefices
du present avis, faute de quoi, le
soussigne ddeline toutes responsabi-
lit6s vis-a-vis de toutes personnel qui
peuvent se declarer ayants-droits et
qualit6s vis-a-vis du soussign6, eu
heard au present avis.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6. par

L. HODELIN
Anocei membse de Is BooktW PAUlee
thropiqu des mear"w aillurs de@ Parins
Vient de recevoir un grand choix d'4W
toffes diagonal, casimir alpaca, chevio.
, beviete pour deuUl, etc, Rcomman-
de airticurment & sa clientle une
recollection de coupes de eaaior,
4@ Uet. fantaisie et do piqre de
Sp6olaUtl do Oostumes do no-
o .-nCouapes Fraingaies Anglansa et
Aeirtnalme do isa n m adem
Ia 6undson comf ctlofae au adb OU .
tas-M fift rmitd-k alhitst bWc4^


M A.de laleiset Co.
3S, Rue du Magasin de rl'ta
Maison fond6e en 1888.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recevoir des articles de par-
fumerie pour les goilts les plus diffici-
les. Les parfums exquis et rares d'une
d6licatesse p6netrante qu'elle offre a ss
clients sout de vdritables petites mer-
veilles.
Les dernibres marques qui charment
ae Tout Paris sont chez Matteis :
So Sourire, Floramue, 2Tfbl IdMdl
Cyclamem, Vwivtz, etc.
La mason a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanties.
Sp6cialits: bagues frangaises en bril-
lants A partir de P. 200, alliances Or
18 K anglaises et francaises sur com-
mande, Service d'argenterie complete
pour marriages.
Tous les articles vendus par la mai-
son sent garantis.
Achat de diamants, ierres prdcieu-
ses et vieille bijouterie a des pnx avan-
tageux. Dernier cri : Lunettes oaunes.
Contre remise de Deux dollars en
timbres-poste d'Haiti, la Maison Mat-4
tdis envoie franc de port sous pli recom-
mandd dans toute les villes de la Rdpu-
blique: Lunettes ou Lorgnons en nickel
inoxydables, selon !es prescriptions des
Docteurs on instructions des acheteurs.


Panamas I..
El6gants, solides, regus par le stea-
mer francais.
Stock assorti et merveilleux.
ACCOUREZ
Chez M"e Leonide Solagee.
22. Rue des Fronts-Forts, 22.


PHOTOGRAPHIC

J. M. DUPLESSY
120, RUE DU CENTRE, 120
Travaux soignes de toutes sortes
et de toutes dimensions
Reproductions et agrandissements
( Prix moderds )
Cartes Mignonnettes :
SEULEMENT PAR DOUZAINE P.5.
NOUVEAUTES : Papier Platine ( nou-
veau genre )
PHOTO-SOIE perfec-
tectionne ( diverses-
teintes.) Dernier ri.
N. B.- Ls Photo soie peat s.rvir &
de charmantes applications de la pho-
tographie :
Sachets, Eventails, Peloles- D.ssu
de boiler,-Ourages de dames, etc.
VENEZ VOIB I

Pharmaeie F. Bruno
67-119 Rums t Imi r sou.
Sp6oialit6 F. Bruno :
Posgire p~ dsestcontred6maa ntan
prurigo, soeur des pieds- La t P.
akrjr -911-b-111 w remedeaftfia
oatn l I mea d~mstha t Im tou
rtuetes le floa ;P : 1. 0.

ae fmln i m 'tII.
pb^--^I ^M ^^Hm^ P B rBB^-m. ^^ BBBia


T


RWE
DE


T


TALE


Port-au-Prince

PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHAUSSURES COME SUIT:


Chevreau glao6: Boutonne et Lace pour Homines et Dames
a t a Recommansdd
Verni et couleurs: a RecommandeI


PoluR ExAwIm:


1 9 0 0 0 0 0


COULEURS.


10 ( DixsgW1
10 (Dix d.
,12 (dowi 'I
6 aft(jl~l


H P.iAUrAMi BELLEVUE
Place du Champ.-d.-Mars
PORT-AU-PRINE.(HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENT8 POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne t comfortable. Vue -sur la mer. -Tempdrature
douce et rtgulire. Ls Tramways desservent l'Hdtel-Blelavue toues les 7 Minue
PROPRIPiTi SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de r1ception.-Piano.-Gramophone.
Sonneries lectriques


Table d'H6te


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en d6-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et d6tail,- de chaupsures en
tons genres pour
HoMMxs, FMMxas, ENW, rrTS
Lea commandos des commergantsi
de I'int6rieur pourront ,tre ex6cut6es
dans une semne semae pen pros.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT- AU-PRINa ( aurA )

LA REVUE
( ANCIENT REVUE DES RIVlVU )
Bi-MeMsuaIl
ABONNEMENTS :
PAR AN, PAR SEMETRE
aiti .,.. 8 rancs, 16 facs*
as abonnements soot recus deas
lea bureau du a MaUtn a seal aent
poor la R4pubUque d'Hall.

D r L. Malebranche
Dipl6m6 de I'lestitut de MWdeoine
Coloniale de Paris. ez-Moniteur do
Service Ophtalmologique dela Facaltt,
SI'H6tel-Dieu, et ancient assistant -d
la Clinique da Docteur Galemonski,
Membre de Ia Socil6t de MIdecino
et d'Hygibne tropicales.
*tDICINI-CHIIURGCI
MA-LADI8s DES YE UX
Cos mu 0Aios PRIvda S : Ps 4 brs.
CtaMIrs Oa 10 R1 A MuID
88, A0, d PoAq, 8".


low In jour., de s mi 42fkarwa,
do 7 48 hewvs du aefr


G.2.50


Fabrique de chapeaux

La Fabrique de chapeaux installee 6
I'Ecole des Arts et M6tiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sons la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gal
teau a l'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son ddp6t un boo
stock de chapeaux de paille suporieur
pouvant satisfaire lea goats lea plr
difficiles; malgr6 ces avantages l11s
met ses chapeaux en vente A oU prize
modique deflant toute concurrence.
La fabrique informed en outre 10 p-
blic qu'elle eat la seule qui-en cono
tionne a Port-au-Prince et ce, aves q
concourse d'ouvrires venues expr-4
sement de 1'Etranger.
La fabrique r6pare aussi touted sor
tea de chapeaux. Bon march esce
tionnel.

A vendre


A L& tiuia'& == A LA
J. J. M. MA4NIGAT.- CpU


Maw~nUFr~ratfFlRI3A RJR
JUl~ DV.ShSS.


f~rq


u- -


- -- -- -- -- --- --


,___


(