<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00211
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 12, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00211

Full Text


to AN(E N* 21 ITA-R~B(*)JU! 2DCM3 97


J


. QUOTIDLEN


.


I


PaR OIS


--S ---~~L-r ~ -lll~ lC.i=Jf=-=;LL=j -CI- --- --- --- ----- -- --~


ABOMHEM M TS :

Une Gourde


D'AVANCE


D*PAIRTKmzNTq & hTW4QNJL
vraIi d po t. en anus.


C4l0ement NVlage licre,

RkDACTION-ADMINtSTBATION
45, RV E ROIL, 45.


Pour tout oe qui concern 1'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur


LE NUMfRO 10 CENTIMES.


Les abonnements portent do xer. t do iL do chaqe
mois et sont payables d'aance.
Ll mlaauscrtlI Isatrs O son Me ON W yp ID(*.

Arthur ISIDO3RE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.
Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonns-Foi.


"Ippl1=:tC:>i-'S( D tisfaire les plus corlteux de ses capri- re que, aprtis s'etre mis les premiers, :Allemands, et surlout Anglais et Amd-
DE ces, alors que le pauvre liomm est a f.airiquer lie a;ttom:nobil;:, ils aban- ricains, sachant avec quelle fierl6 lea
DE .yspeptiqtil au Ioint de risque.r sa vie donrilssent ai 'antre.- plus avisIs le soin F'raniais tiennent A leur esprit d'6par-
Tl 'i chaque diget-ion ; alors quri'il est af- d'ein tier pr(it et '.augmenter ainsi gne, s'empressent de fire appel A leurs
Ilig6 d'une tell surdite qu'il est oblige le cliirretie I'"~lrs alitires. bhs de lane et drainent avec vigueur
Sl d se constituer anachorete ; alors enlin Je dois expliquer la sup.'ririorit de I'argent francais dans leurs usioas et
qne son unique prog6niture, qui est I'industrie automobile frang ise par I'a- planss leurs fermes.
DE NEWV -YORKI oe fille, le mine d'inquitude a cause vance asequi.e depuis longt lnps delbji Le Francais, superb dans son geste
de sa sante qui ne connait pas de par la France dans I'industrit ilectri- d'hidalgo, et heureux que tant.d'indus-
-- bons jours. que ; car les voitures automobiles sotl tries et d'exploitations 6trang6res puis-
Que voild autant de problmes inso- a allumage lectrique et les progris sent fleurir grace A lui et A son 6par-
lubles pour 1'argent lui-meme Et que que les construcleurs intro iuisent cha- gne, donne avec empressement. II don-
J'arrive maintenant A I'explication du mon language est fait pour confondre ce que ann6e dans la fabrication de leurs ne pour percer Suez et aider ainsi a la
double phtnomcne de la suprematie bon disert qui, dans une manifestation machines portect plincipalement s~r lai prosp6ritt anglaise ; il done pour per-
teh du matches financier francais et laline toute r6cente, s'dcriait que la ca- parties diectrique. *" cer Panama et se fire de .plus en pts
ison recul, non moins reel, a'l point ractdristique de tout Anglo-Saxon est Eh bien, tigurez-vous que les cons- eraser dlans la lutte 6conomique.
de vue d II'expansion commercial, in- le culte exclusif de l'argent, alors tructeurs fran .,is utilise;at d ans colic le lotteries les plus scandaleuses,
dustrielle et agricole. que La thlie principle des apotres de fabrication trente-cirn: millions enviror les plus probldmatiques lancesents d'af-
On a une tendance tr6is marque ai esprit latin est que,la France est graii- dle machines outils et que str cette faces se font tn France. Le public
vouloir compare les actions aux indi- de parce qu'elle possede le plus riche quantity tier.:e millions sont acliteles remet b6n6volement, dit un crivain,
%ides : on a parfois raison, :ar rien malch6 du monde de l'-iranger. Je n'invente lien et voici son argent A des gens qu'il no connatt
e fail apparailre les choses sensibles, C'est done une v6rit6 d'ordre 61.men- exactement c e que le marquis de pas, sur lesquels ii n'a aucun contrle
aomine les comparisons. Dans I'esp taire que, pour les individus, la pros- Dion, chef de la mi-son de Dion-Bon- et pour des industries crddes dan des
S. nous gallons user de ce moyen dl'ar- ,l5ritd des affairs est ildependlante de ton, disait dans une circalaire :i un cer- pays sur lesquels il n'a que de vagues
river a atteindre lo jugement du lec- celle les personnel. Voyons s'il en est lain nombre de nolabilites tin:anci6res reuseignements....
Iar. de mlme des nations. et industrielles frarnaiises, pour los dh- rll n'en cst pas de m6me des Anglo-
.E partant de cellt id6e que plus un Que dis-je ? le fai est tout d6mon- terminer A creer uno soci6ie fran; ise Saxons. Ici, c'est le capitalisle lui-me
Ilividu est riche, plus ii est puissant, tre puisque nous avons vu qoe l'abon- de machines-outils : me qui se met i la tte de I'entreprie
rive cette conclusion p facile dance des capitaux en France no lui a Aut oqu le contlrle do pr6s. Tou a
Sl uourtantt pas perm ~e cd'augmenterave mains, if 6tudie 'aflaire de vma avant
e vraie, que la France, gAce aa ri- pourtant pas p million do machines-outils qui sont netre son argent. C't pourqu
&s de son march financier, est la la m progression qate les autres pays, a.:het6es annuellement par les construc- t s son argen t po
Grande puissance du monde. Jau- -a situation onomique et commercia- leurs d automobiles fra;aias, L plupar t s sou t tro t
1 vololiers d6sir que cela flt vrai, le l qu'elle s'est peu peu laiks des machine, pour trente million ent- A\iltenant le lecteur dost itre s m-.
r le sang latin qui coule dans mes distance r viron, sont achetees ia strangerr, pr'L e e c parer;et do u ot
e comme tout le IAis ce qui va paraftre raiment ex- viro, snt achetdes A 1'6tranger, pr- me de comparer et de juger at 1e as
Wtaes me predispose, come tout eo M s ce qui va alre vrimet e cpalement en Allemnign et auc Etats- .su r I l
orde, A une symp thie vdrilab!enient Iraordinaire, c'est cete abonduance ui. ( Journal des intts financiers.) dds un rif
de pour tout ce qut touche au beau des capitaux s lr le marchJ financierdtacles dunarticle
p rout Fce u francais est m6me le principal synm6- Pourquoi cel: ? (e n, sont pas les nlad Capitaux aglasd .t a ie ssI
ls France. lhe met s me, la principal cause de cette ifI,- capitaux qui manquent : la France est Russie, et qui finiront par diler cora-
So iest ir gagner e paI 'dnerve- ioitt, et, ea m6me temps, ce qui le pays des capilaux disponibles. Co ne pl6temont sur la force de l'expanio
lt et ii faut savoir 5a raisonner a1 est de plus en plus range, le principal sont pas non plus les connaissances pe- anglo-saxonne : *
Se ot fquant d evo t le salute qur facteur de I. prospiritd des autres payr ciales ni les analieres premiarei, pus- a tl y a un pe plo d'an mois,
monterquandc'e cee propose ition, puraoxale e, lin de complex, .esconstrucleurs consortium de capiltIl ingluis a It
ttch dire d'un homm richer rime aboard, que noun allons lu- d'auomobiles, aprlsa avoor coastald quo venir de Prague A Londres an jiane
e i de diut d'un homme r cche a p a or n a le plus clair des bandfceA de ette ex- liomme qul, sachant'le i rass et
I pultie ete prospre, A condi- cier. ploitation, allait en Allemagne et aux glais, a 6t6 employ, trois semaloe du-
d'avoirqconscience, en porlantfairs- Elats-Unis, so soul ddcid0s a crier use runat, A traduiie da rsse e anglal les
a.n r persnoe: ia prospg e itd On sa t que I'industrie automobile a iocidlt de construction de machines-ou- bilans et publications divere des -
ftair e ns esonne:lt,a ndpenrdanteOu le our en Fra-ce et que, dins co lil. ploitations mini6res at Jadtrieles
aire et, e effet, ldpesnate v les voitures auomobilem excel- Cest uniquemen. parce qne les Fran. donst on avait 'achat possible.
S elle de belonnem. orer: lent par la quality et 1le bon march. Je uis aiment mieux laisser leur argent c Depuis rols A edria
h al el on besonpldeus ou mosn tre di pas que celle suprdSmatie eat ap- s'accumuler et le pr6ter, moyennant in- Anglais, mais Anslals sortot, oatl ach
ldividus Itr fortuns et auxquels pelde & darer 6ternellement ; la chose ttires, aux antres, plutl que de don. t6 tout cequi dist A vwdre* olt do
la i'esentiel do bonbeur, aut par- en toot cas, ne d#ppeid que des Fran- ner personnellement a cet arg'ent une luminr et 'deloiatilekM *iai6r e
..eouenoatl do trovne uire e pa- asen. Nou avons vu quo, forts de leur utilisation commercial, industrielle ou Subrie, da.s I A.e* otlrale, damso e-
S. a el prfos oenvie doe re, in0ce n el do leur gunie invenlif, ils agricole. ral, au Caaows : pee~r rA emr
Irai, p rtoo invite d proerdes isthws, J' cited cot example lir6 do rindsa- et de Is LAna, miuse do elWe.: dte
Par, d'M re dire de mon auit~ s laisser exploiter par d'au- tried automobile, mail oi poorrait on trict de SealpailtIm srkb
SO'lo prt. t. 11 as isit done im estraordinal tro uver ille somblsbles. miter.as divers dam
iem brtms. st peroms ,s-u


AN ~NEZ9 No 213


FORT-AU-PRINCE (xAn)


f)


JEUDIj 12 D3PaCZBRZ t9070






ments de petrole au Caucase. Dans le
bassin meme de Moecou. on ne comp-
terait pas lea dlablissenments indsLtriels
qui, ouvertement ou non, ont td Lacquis
on ces derniers temps, par les capitaux
anglais. On affirme m6mre qu'a'x portes
de Saint-Pdeersbourg. sir le lac Litdo-
f a, i a lairnite de la Finlanne et a Russie, les mines ie Pilk raita, les
seules mines de cuivre de la Firinlade,
sont d6s maintenant aux mains des An-
glais...
a Les Anglais achtltent :i des prix
fort avantageux tout ce qui periclitl'...
%i Quant a IlEtat. (rosse) ," on dil
bien que lui aussi serait dispose a 'pro.
liter de 'aubaine. Dja I 'on parole on-
verlement de la vente probable In clie-
min de fer dte 1'Et cliinois. Et I'on
parlor de bien d'autres ventes encore.,
Tout cela a 6td constatCe on imai 1907
et montre les ravages curtains canus ,
par I'expansion :anglo-sa;xonmfl lan o mi
pays allied 'a la France, et l';idle des
capitaux fraing:is.
*
*4
II ya une conclusion, si pen que ce
soit, a tirer de tout cela, cir ,ilans tout
il faut un peu coiiclure.
C'est que li setle fat.in pour la Fran-
ce de barred le chemin l cotte ex-
pansion qni ,ldborde partout, c'eAt dle ne
plus doni,.r son argent ;i travailler aiix
autres t't jior leur seul profit miat6riel
et ('employer elle-muine cet anrgnt pour
accroitre chez clle s;i sItiaio in lus-
trielle et cominerciale et. au dtlelors,
rttablir so.t expansion deonomique.
Mais en l'ai.ant ccl.t, elle de6gtriit son
march et tarit la principle source des
capitaux disponibles.
Elle cesse d'etre a le ( banquier d11
monde n et il n'est plus vrai dlelire que
a tons les pays de I'nuiver., on 'it | en
prfs,sont debitetis du rontlii.rfr.Iani.is.~
Saiurli-t lle voir quel est le v.lus p1'o-
fitable de ces parties '
=




RENSEIGNEMENrTS
MiT EOROLOGIQU ES

SObP`ev-atoire
DU
SEIINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

MERCREDI II DECEMBRE


Baromnatre A midi
Ternmp6ratu reinimurA


760,9
20 3
30 2


Movenne diurne de la temperature 24
Cil clair tote la journey; quel<
- uato-cumalas,, direction W.
Itaurse trs rapid do barometre.
R. BALTENWECK
Th6&tre Haltioen


'4
ques


ILe ThkreI Hatiden prepare une grande
fiw don: I e ccbs u le cCdera pas, som-
A celoi de oa demure soir.e. L'E.
I& coinddie de Coicon, -soa
fo 'ld; per am~o, une com&-
rim r mGwrSioeni et Chauvet;
q r"A a prem rev,
eniUs cli n *
siW ecoumddies
trio.
.iar ~ ~ u .. ra ...~i~


Champ de Courses
C'est A tort que les horsemen, dans leur
article du to courant, ont vozlu preter
aux organisateurs des courses de fin d'an-
nde l'iutention d'tablir le poteau d'arri-
vde A la fin de la courbe sud-ouest.
Le point de depart, tout indiqu6 d'ail-
leurs avait 6tc primitivement fixed en face
de l'emplacement de la future tribune et
sur le parcours d'une line absolument
droite, trace au sud de la piste actuelle, et
allant de 1'Est a l'Ouest.
Desirant cepcndant donner satisfaction
aux propri~taires de clhevaux, nous avons,
pour cette fois. decide d'etablir le but sur
la line Jlroite A 1'Oaest lu Champ de
(ourses, avant le point de la prison des
femmes tout en leur faisant observer que
ce point donne f.ce au soleil, ce qui prd-
scn'e un inconvenient pour le public.
Les propri:taires de chevaux sent pries
de les fair inscrirc, A partir d'aujourd'hui
au bureau de l'cntreprisk du Champ de
Courses, situed I'angle des rues Roux et
du Ma lasin dc 1'Eitat.
Pour les courses du 17 co)ranr, Ics ins-
criptions scront reques jusqu'au lundi, x6
courant A 10 heures du martin.
A vendre
"Un elegant cabriolet et un jeu de hir-
niis
S'adresscr A M. Ldlio Heur:elou, 132,
rue Roux.
Le t eeste eographe
On n'a pas oublie les rdcentes rcchlir-
ch.s du professeur Korn sur la photogra-
phice d-,auicc. L,' -c.c-. ,toaraphe de M.
Edouard Belin, de Lyon, vient leur fair
brillamimement concurrence. Le dispositif
de I'inventeur frangais differe cssentielle-
ment de celui du savant allemand. II s'a-
git de transmettre une cprcuve pho:ogra-
phique au chirbon qui, A l'arrivie, sC trou-
ve reproduite en une au:re photographic
exactenent semblable A l'origina-" Le fonc-
tionncment du tdlestdrdographe ne presente
aucune complication. II done i volontd
un ndgatif ou un positif. C'est une solu-
tion simpL: et blgannte du problem agec des
rsuhltats ab olument complete. Grace A M.
Belin, la photogr.,hic A distance entrera
bient6t dans la pratique courante. Nous re-
viendronssur cette invention qui fait pre-
voir la toute prochaine realisation de la vi-
sion a distance.
Navire de guerre Italien
Sur l'aimable invitation du consul d'Ita-
lie, Alfredo de Matt6is, nous avon's 6td re-
cus hier apres-midi a bord de l'Etruria
par le Commandant Ricardo Pericoli.
L'Etruria est un navire de guerre de 5e
classes construit a Livourne en 1893. Lon-
gueur: 80 m; larger, 12 metres, il jauge
2.280 tonnes. Il est armn de 2 pieces de
152 millimetres, 8 pieces de 120 m/m, 8
de 57 m/m, 8 de 37 m/m, 2 mitrailleuses,
un canon de ddbarquement de 75 m/m et
2 lince-torpilles.
Son tat-snajor se compose de 14 offi-
cier;, y cornpuis le commandant et 256
homrines d'eqadage.
Parti de SpeZa le 26 mars dernier, ii est
alle a Hampton Roads avec le biteau de
guerre Varise que commandait S. A. R.
ie duc des Abruzze A l'occasion de 1'Expo-
sition commemorative du 3 Centenaire de
Jrmestown. II prit part aux r6gates inter-
nationales ou ii remporta pleine victoire,
en lutte avec les embarcations americaines,
au:richiennes, chiliennes et japonaises. II
se rendit ensuite A New-York, Boston,
Philadelphie, ou ii contriba pulssamment
A combattre I'incendie qui c lata dans les
dep6ts de bois de Camden. L'dquiqage mae-
ria par s belle comdaul lem ige de la
.g amarimin.a s cde wsegse ls esaubUli-


L'Etruira sc rendit ensuite A a Havane, Nous souhaitons u'il puisse remhar
St Domingue Cur to-Cobello, a vrai sens du mot M. Rodolphe
Guayra, Trinidad, Fort-de-France, St-Tho- qui, lui, est un douanier de caerritre t
mas et Porto-Rico. u reste, vient de fire brillamment u
II laissera probablement dimanche pro- preuves, pendant plus de 3 ans, d'abo
chain pour Sainto-Domingo. comme Chef de bureau I la Dooane, pab
Nous primes conge vers 6 heures de come Directeur. Sa conduite a t tefle.
I'aimable commandant ct dcs officers don't ment irreprochable qu'il vient d'etre choi-
nons garderons le plus charmant souvenir. si pour ctre Dclgguo des Finances. Cat
__ __ une sanction. Et cela contrast passabh
Insertion demanded: ent avec cc qu'un crivain factieux,-.
qui voulut se payer le luxe d'6tre ironiqu
T i aux d6pens d'autrui,- ~crivait dans I
Soir du i9 Octobre dcoul, en distant:
R JacMeS Monsieur le Secretaire d'Etat,e
fite de cette occasion bien regreeta
-- disque vous me lisez, pour vous recon.
Ld r Novembre emander bien sincerement ceux-la qui tiu
Lundi, 25 No vmbre expire. ii y avast nent la clef des finances d'ici, ainsi que lear
grande rumur a bord-dmer. M. Justin auxilliaires, come des homes probes et
lauturc, nommni Directeur de Ia Douaine auxiliairtes, conie des homes probes et
en rcnipaemme Direce d olpe la pouvant contrecarrer la probirt de Dien.
ic rpa c .o A c Nous concluons cet entrefilet en citant
drc. app'ld aux lonctions plus lee n proverb banal A 'euvre on on-
DJLebuc des Finances, i!!.i't ctre instfllc. ;un provere bana : 6 A I'euvre on con-
IDt.u s, n Fi 's, aat tr in tilld. g ait l'ouvrier. Nous avons vu M. Rodol-
II a ds ens qui ot le privilege de ple Alexandre A 1 oeuvre pendant 3 ans et
passionner Iopinion a Jacmcl ; M. Ilodol- d.mi.
phe A!cxandre est de ceux-. Parmi ses II a en butt bien des calomnis;
adversaircs, les nins .consimraient sxs no- mais il est rest irrdprohliable.
velles afouticons .... cnn me un tcdl hdi- Ne prdjugeons pas !t attendons M. Jus-
nete ; les autrcs, crime un, ,-latante difi- tin Liuture A l'aeuvre. Nous souhaitons
!e nfin, chez bien des individuson le rnsultat soit aussi en oa faveur
quL' Ie resultat soil aussi en sa favour.
constatait avec ctonnement l'explosion in-
tempestive d'une joie malsaine JACQUES DE ST. PHILIPPE.
Dc petits groups s'rtaicnt forms aux Jacmcl, 10 Decembre 1907.
abords de la Douane, o Il'on devisait
pour ou centre les hdros du jour : M. Jus-
tin Lauture et M. Rodolphe Alexandre. .eO.t :e le .A
A i hicures du matin, arrivent le nou-
vcauDirecteur de la Douane et M. l'Admi-
nis rateur des Finances. En Douane, le per DE'JEUNER DU 12 DICEMBRE
sonnel yest au complete, ayant A sa tete le MIDI A 2 HEURES
Directeur sortant.Beurr de Copena
L'installation du nouveau Directeur a Co urtbou de Copenhagfue
lieu. M. 1'Administrateur pronounce les pa- Courtbou llon de poison a frans
roles qu'on peut appe er sacramentelles Le Cervelle sauce matelote
SEntrecbte de veau au cresson
nouveau Directeur repond par cequ'on peutrcot ue eaue
appeler les mnts 'usagc. Ricn de stillant ; riots rouges en sauce
lorsque,tout coup, un parri:ulier, M. l1' blns pos bore
Emmanuel Lafontant, demand la parole. z blanc a crole
M. Rodolphe Alexandre, puis M. I'Admi- Gateau de iz
nistrateur des Finances lui font observer Caf6
qu'il n'a aucune quality pour parlor en la Fruits
circonstance ; l'incident est clos. 1/2 Vin
Alors M. Rodolphe, d'une (;oix claire e
ferme, s'exprime ainsi : NOUV AUT-BAZ4R
a Monsieur,- Aprs l'installition de NOUVAUT B
mon successeur A la Direction de la Douane LAGOJ ANNIS
de Jacmel, je n'ai que pen de mots A dire. EXPOSITION PERMANENTE
a Pendant 3 ans et 5 mois, on m'a cons- 136, G .AND'RUI T36
tamment vu a I'ceuvre comme Directeur l rAND U
de la Douane. Chacun peut t6moigner, VU la transformation du NOUVFAI
et en disant chacun, j'entends dire les gens TiE-BAZ R et I'augmentation de S
impartiaux, qu'l ce poste ddlicat je me suis CIA 'Ird'oS NOUVELLES ainsi qur
toujours efforc6 d accomplir tout mon de- I'arriv4e des articles de tours gear
voir, en defendant les intldrts de 1'Etat.. .A L4 DERNIRE MODE, LM 1
a Et je ne veux pour preuve que la jannis donne I'eotr6e libre de son u_
haute marque de confiance que vient de zar aux personnel de tout Age, COaLv
me donner Son Excellence Ie President enables et respectable, afin qual
de la Republique, en faisant choix de moi I uissent faire le choix de tout CO
comme DtliguC des Finances. elles peuvent avoir besoin. AEU.
*Je sors done d'ici la tete haute, le trouveront en eros et on detail,
coeur droit, la conscience tranquille, avec PRIX HORS CQNCOURS I II
la satisfaction do devoir accompl. Cette fin d'annde en deblF
i Je n'ai rin de mieux i souha;ter non spcltalites : MUacRt QO_
seulement A mon remplaIant mais encore RIB PAPamiUt, BIssBLOTOnt "
A tons ceux qui auront A diriger la Dona- D'ENFAt~ r ETC. ETCc.
ne de Jacmel, que de pouvoir en dire au- II y aura des Bonbrn
tant en sortant de charge. gout pa lal isd pour adoodjr a
SQuant A vous, Messieurs, qui avez t6 chair toutes les bouches de IaR U .
mes collaborateurs, je ne veux puas me s6- que.
parer de vous sans vons exprimer tout le Quant aux JouJoux, la ole od
regret que j'en 6prouve. Comme vous avez fants (. Oz ed pas pat id p _.
march d'accord avec moi, je vous sou- INouvea Lts ens
haite de marcher de mhme avec mon sac- 1o. S'ntlloscOSCO avo es
cesseur. et panoramas spleadids: Is
M. Justin Lauture a d6buat A l'Admi- families.
nistration des Finances on x888, comme I* L a DUAM VoLUoG P
dleve et y rosa juqu'en 19o4, apres re Japoba a de lAmUan
perna i l -a c g &hd ases sm e*- e
mass onDeasse. II so tas6hktsvs o~5*- l'l .~if






60. Valises de Voyages, 7o.-
alls de toutes beaut s assortis,
p-Rats.
odre et Savon Naftalone, destruc-
TUdestAches, des boutons, etc. etc.
souttes 6lectriques centre les maux
P dents et d'oreilles.
iBorn Pearls da Doctenr Alvarez.
Redresseur d'habits. Eau de fleurs
forangers, Vdg6tale, pure, etc. etc.
Toqjours & des prix A la por-
t6e de toutes les bourses.
A LA MASON BLUE,
136, GRAND'RUE 136.


LINE HOLLANDAISE

Le SS aPRINSW LLEM IV
attend directement de New-York
sera ici probablement aujour-
d'hui pour continue dans la soi-
r6epour Saint-Marc, Petit-Goive,
les Cyaes, Jacmel, Curacao, etc.
Pt-au-Prince, le 12 Decembre 1907
GERLACH & Co
AGENTS


A vendre
Uu superbe cheval de trait.
S'adresser aux bureaux du Matin.



Cie. l Transallanlique

Lesteamer wFERDINAND DE
LESSEPS sera de retour ven-
dredi 13 au matin et partira le me-
me jour A onze hsures tres pre-
cises du martin pour Petit-Goave,
Port-de-Paix, Cap-flaitien, Puerto-
Plata, St Jn de PtoPico, St Tho-
mas et le HAvre.
Les passagers sont pri6s d'ftre A
bord a dix teures prec'ses au
plus tard.
Por:-au-Prince, 11 Ddcemb e 1907
L'AGENT.
F. M. ALTIERI

A vendre
SRecueil de Cantiques de Noel
Suivi de Neuvaine pour honorer la
b'Nisance de J6sus, et des pratiques
doe devotion pour la Quarantaine.
(24 D6cembre au 2 Fdvrier )
Prix : P. 1.57 franco.
A LA LBRAsMtBI A LA L sUsMs V
J. J. M. MANIGAT.- Cap-Haltien.

Pharmaeie F. Brono
67-119 RUos u Axrs&t r reTou.
S68potaUit F. Bruno :
PeN r.re pwumusecontred6mtngea iso
o aeur des pieds- La boite P. I
swler t'o rm deetfica'. e
We *cb dmth ame ot le tour
taoflao ;P: i. 50.
C-r
As- i

C Un m OU &


IE:V A Lclxemrerazt


A L'tLGANCE
D. FERRARI,
Fabricant de chaussures,
Porte a la connaissance du public,
particulierement de ses nombreux cli-
ents de Ia C6te et de la Capitale, qua
I'6tablissoment a un stock incalcula-
ole de chaussures pour homes
temmes et enfants, en tons genres,
at que, malgr I'offre de cinq pour ceui
sur l'achat en gros (5 0/0 ) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'ttablissement se charge de faire
ornudre des measures & domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42
PORT-AU-PRINCZ ( 1Av'r


Cordonnerie Notvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143
GRAND ASSORTMENT DE CHAUSSURES
DE TOUS GENRES EN DEP)T, POUR LA
VENTE EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commander, tant ici qu'A
1'interieur.


Confection des chaussures
meilleurs soins. Toujours
e16gantes tant a hornme qu'A


avec les
former
femme.


Les dernieres creations de
Paris I
Pates, Liqnides, Cirages pour chans-
sures do toutes nuances.
Conventions deveate convenables.


RHUM-BFB.A U
Diplome et M6daille


Exposition de Port-au-Prince
Concours Regional de Bordeaux
Exposition d'Amsterdam c
C( d'Anvers 4
a de Paris
I de Chicago *


1881
1882
4883
1885
1889
1893


En vente: 65, Rue Macajouz.
( Boulevard des Veuves)
Puret6 et natural garantis.

Attention !

Monsieur Louis Maugcr, sp6culateur en
denr&cs, d6ment patent, declare an public
et au commerce, A tell fin que de droit,
et pour que nal ne pr6texte cause d'igno-
rance, qu'il ne faith d'affaire qu'en son
nom et pour son compete unique et per-
sonnel.
Sa speculation est e;ab'ie dans la piece
principle du rez-dc-chauss&e de la mason
de Madame Alcius Robert, sise A JCdrmie,
a l'angle des Rues du Port et du Presby-
thre, laquelle pice est entitrement distinc-
te et s6paree du reste de la mason lou6
dortnavant a d'aotre.
12 November so7.
La. MAUGE.


Specialites pour Deuil:
Ci 6pe,- ChAles de crepe,- Voile, -
Etamine de soie, D.agonale, -
Drap Amazone, Serge, -


Armure.


Cachemire, Frou-frou,-
Satin de Chine, Toile
National, Nansouck,-
Grenadine de soie,-
Couronnes Mortuaires, etc.,-


LA PHARMACIES
Emmanuel Alexandre
88, RuE DES MIRACLES, 88,
Se recommande pour 1'ex6cution
prlu pte elt xactc des ordonnances A
n'importe qu'clle heure du jour ct de
la nuit.
Drogueries, Sp6cialites phar-
maceutiquesextr6mement fratches.
PRIX CONSCIBNCIEUX.
---- -- -- --- -- -- -.. .

ACcourez a ITsperan-c

Cardonnerie
Clarck & Mercier
Oh vous aire un 'i'avail igaratii et
soignO, confection dol to.s genres a\ec
des rpattriaux de premier clioix.
L'tablissOment se cliargp anssi de
faire preindre des measures a domicile.
150, GRAND'RUEI, 150.
POHT-AU- I'ltlNCE.

TH1 tel-R estau2rans~t
Sr-JOSEPH
(ANGLE DES HUES IIOUX ET DU MAGA-
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organise.- Repas
& la carte. cuisine excellent.
PnopnilrAIRE : JOSEPH DESRIVIFRE
-- -
Panamas I..
El4gauts, slides, revus par le stea-
mer frangais.
Stock assorti At merveilleux.
ACCOUREZ
Chez M' oLeonide Solages.
22, Rue des Fronts-Forts, 22.

Industrie
MANUFACTURIERE NATIONAIE
Julian Dearoches

Fa-.El, mawuts. muswthetUeh iMs
5 t a e~steasd
e dis dw arat at m


Francisco Desuse
Fabricant de chaussures
A I'avantage d'annoncer au public
4t a sa nombreuse clientele tant de la
Capital que de la Province, qu'il vieni
de recevoir A I'occasion de la fin d'an-
nde, une varidtd de peaux nouvelle-
ment arrives ; savoir :
VEAU (GLACI, CREN.ME, DORE, CIIAMPA-
GNE, 13LEU, HEURRE FRAIS, VERI
I BOUTEILLE V, JAUNE, VIOLETTE, JAU-
NE FONC9., MAUVE, JAUNE D'OLIVE,
Gils, JAUNE DU VIN 9, ROUGE, etc.
La;maison a un assortment complel
pour dames et enfants.
Venez voir et vous sere: contents.

Fabrique de chapeaux

La Fabrique de chapeaux installed l
I'Ecole des Arls et Mdtiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a I'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son dep6t un bon
stock de chapeaux de paille suprieurs
poiivant satisfaire les goats les plus
difliciles; malgrd ces advantages elle
met ses chapeaux en vente a on prix
modique d6flant toute concurrence.
La fabrique informed en outre Ie pu-
blic qu'elle est la seule qui en contoe-
lionne A Port-au-Prince et ce, aveo le
concourse d'ouvrieres venues expree-
s#ment de 1'Etranger.
La fabrique rApare aussi totes sor-
tes de chapeepm. Bon mamebd eeep
lionnel.
LA

Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le mWlllur pala.
Qui product Ie plas do pain.
Qui donne le pain e p 1lus blaMne
le DIn R lAgr,
C'st la PUillsbmsrt o
Pillsbury Washbbonr F r its 0-
Iaineapoli. Mi e.
Erm. CAXTERA. .
0


__ ------Li --- --


---~-------------------


;T





Port-u-Prince, I 2 DdDembre 4907
an 106t de Ilnddpendance.
Le Conseil Communal
DB CrTTE VILLE
Announce an Public qne la cri6e de
la ferme de la Bouchorie, pour I'an-
one 1i9O, aura lieu A I'H6tel Commu-
nal, le murcredi quo l'on comptera,
onze Deeombre coura,'nt. A deux hIrt
res precises de I'apros-midi, confor-
Inument & la loi dae 6 steplembre 1870
et aux conditions qu'elle dlablit d.,ns
son article 6.
L'adjudicalion ne sera dufinilive
qu'apr6s to vote du Conseil admetlant
Ia caution prdsent6e par I'adjudica-
taire.
En cas de rejel de la caution et de la
non pr6sentatson d'une nouvelle cau-
tion de la part de l'adjucataire provi-
soire, it sera procededans la huitaine
a une nouvelle criee de la susdite
ferme.
Fait A l'iblel Communal les jour,
mois et an que dessus.
Le Magistral Communal,
STNIO VINCENT.

La
Redaction du "Matin"
Offre d sexlecteurs les deux volumes
A quoi tient la superiority
des Anglo-Saxons.-
A-t-on int6r6t A s'emparer
du Pouvoir?
DE
EDMOND DEMOLINS
Au prix de Quatre Gourdes chaque
EM VlKNT A L'IMPRIMERIE DU Martin.
S- II I ii -


OCULISTESI..


VERRES BLANCS, BLEUS, FUMiS,
JAUNBS, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVEs, BICON-
V 3 P*RISCOPIQUoS CONCAVES, Pi-
RiCOPIQUas CONVXE8.I
Assortiment oompletdes foyers
VERRES JAUNS, ffUts*, BLEUS,
BLANCS.
Plan et ooquille
SaM f/oye"
P~rm u Mla eylfWriQues, concaves
Atsrmmmm, d'aas ompiets.
Ches A. DE MATTERS.

Chapeaux i :
Chapeaux :
Chapeauzt
Chapeaax!!1
PAILLI DI MRT-'RICO
AIMouRi (uCE
JOSg SAN MILLAN
Smlstur mtjte, aui vient avec lo
gm s d ba obspor remarqable,
I. Mi TUITAR, dttiMltWr ane
FABrug58 *!M CrAPRAgX
,a msOm CmRARD

16t*6p' ow teaft


Dr L. Malebranche
Dipl6m6 de l'Institut de M6decine
Colonial de Paris. cx-Monitpur du
Service Ophtalmologique dela Fa *ultl,
A l'lhctel-l)ion, ot atncien ; sistlant de
la Cliniqta, ds I) ) 'e'ir G.tilt Z.nski,
AMembre do ia Snoci'1l de Mdhlecine
et d'llygi w trlopi.of les.
ME DECIN E-CH IRU R IE
MALAAD[ES DES YEUX
CONSULTATIONS PrIIVAs:: Dg 2 A 4 hrs.
CLINIQUR DR 10 IIEUnR~ A MIDI
83, RIse du Peuple, 83.

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancien membre de la Societl Philan-
thropique des matlres tailleurs de IParis
Vient de Iecevoir un grand choix d'&-
tolles d.iiagonale, casimil alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Reiornman-
de particuliArement i sa clieuttle une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisia et de piqu6 de
toute beauty.
Specialit6 dA Costurnes de no-
ces.- Coupes Francatse. Anglaisa et
Amdricaine de la derniere perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tuLmes militaires, habits brodes
dolmans, tuniques, habits car-
r6s. etc etc, de tous grades.
-- ---- -m ---
Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en d-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures en
tons genres pour L
HOMMIS, FEMMzS, ENPFANTS
Les commandos des commerCants
de l'int6rieur pourront etre execut6es
dans une semaine A pen pr&s.
23, rue des Fronts-Forts, 23
POBT-Au-PRINCu ( HAITI)

PHOTOGRAPHIC

J. M. DUPLESSY
120, RUE DU CENTRE, 120
Travaux soign6s de toutes sortes
et de toutes dimensions
Reproductions et agrandissements
( Prix mod6rts )
Oarte Minonr~tte :
SmULEMKMT PAR DOUZAJM P.5.


NOUVEAUTES :


Paper Platne ( nou-
veau gesre )
PHoTo-SoEm perfec-
tectionnee ( diverses-
teintes.) Dernier ari.


N. B.- Le Photo sof* peat rvir A
de charmantes applications de la pho-
tographie:
'e&frt .- -w M fPele*- Df99m
.-oIEU d V---w I
Tun "IR l


Pro dls Hygienitqes poir la Toilee:





JPOUDBE- r dnat

centre le hale, le s r n et les eruptions de la peau.






sans bismuth, invisible, adbd-
.AV@.t ,, -3. .._- ..=,,.


adoucit I'tpiderme anquel eaper
La Favo e done uneP souplesse et e
lout6 incomparable en li corao
muniquant son delicieux par.
rum. Elle conserve I'&clat et la fratcheur du teint, car elle est sonveraima
centre le hdle, les piqdres d'ins octes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
LA I I l 3[Irente, impalpable, prdparie
A specialement pour les peruoa
-tes qui veulent avoir un tei.
.a rdproclIable ; son parfum ddlicat, son veloutr ont contribute A fair d'ello,
la Favorite des Poudres de Toilette.


LE


routes l's quality bienfaisa:tes
est particulierement recornmnaud6
dames don't la peau est delicate.


A base de C-rme Simon,
pr6parO selon les princi d
les plu scrupuleuxde 'hygeno
Spossde A un certain degr
et prdervatrices de la Cr6me Simon ; il
pour la Toilette des enfants et pourles,


Agence Generale et D6p6t pour Haiti

-A. la tM tropole
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin do PEtat, 98


TANNERIE CONTINENTAL
rt-auPrice
Port-au-Prince


PREPARATION DES PEbUX DE VINGT-QUATRE (24)
CAPACITIA 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHA USSURES COME SUIT:


Chevreau glace: Boutonne et Lace pour Hommes et Damwe
a 9 c a Recommandis
Verni et couleurs: a a a Recommandle


POUR INFANTS: .


0 0 0S 0 *


COULEURS.


10 ( Dixg"
10 Dix(id
12 (w ad)
6 six (gd)


C:)'O"3V ECXr BELLEuE4
R3STA (IRNTE
Plawe d% Champs-doM'
PORT-AU-PRINE.(HAITI)
Mine Hermance ALFRD

APPARTUENMTS POUR FALL
DINERS--LUN OK.
1sPAMUJiiew meedffnW a cewfort.Ai.. V~ue -- Issr. -w 2burphw~i
doom of r4Wihv Las les Tramways desmrveng rIeB.I tewle 7 InW
PROPRMtT- SPACIEUA-SE, S'OUVRANT SuEi DZlUX RUZ
PROMENADES -JARDINS
agoI do a .or, cjk~.f~nMw
T"mem CR.twiqui
Table dHtlb d o 7 a a


I__ __ 111 _11 ____


[SAV.N SI


I