<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00198
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 27, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00198

Full Text



,N* 200 PORT-AU-PRINCE (Huin)


MER'CREDI, 27 NOVEMBRE 1907.


q- a


8


QVTOTIDIEUN


ABOHIIME NTS :

PAR OIS Une Gourde D'AVANCE

D*PARTnaxMTn & tETRANGR ;
Fralt do poste on su.


DI.ECTEWR I
C3l1he5rl Lt xla ulcrre,

RkDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE FOUl, 45-


LE NUMIRO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du ier. et du 15
mcis et sont payables d'avance


de chaque


Lee manuicrits inadrds ou non no sont pea remi.


Pour tout ce qui concerned l'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur


Arthur ISIDORE. i4. Rue Roux on Bonne-Foi.


PROPOS D'HYGIENE tous ces contre-temps. Que n'avait-on
observe les r6gles de I'hygi6ne ? car le
plus souvent, ce qui a emportL le beb
SI T1 pauvret, c'est un flux de venture d'origi-
ne toxi-alimentaire, c'est du rachitisme
Ue l i Ilinvdt#rd par mauvaise alimentation,
un refroidissement par manque de prd-
-- caution, etc, etc, tous accidents don't on
s cs ibordi es laees aurait bien pu se garer si on avait seule-
Aprs ces plulats o s ment un peu de souci et de notions de
kmi-mne a propos du marriage et du re- I'hrine infantile.
ariage. je pensais sincerement qu'il y L' aure martin, i me souvient d'avoir
urait eu une bonne rehiche dans ce ete ne de ces typiques victims du
Nersuites maniaques apies la c ch.r giiques:
bublure ,. Mais pas du tout. II semble centre rebondissant. c a.let rachiique,
.tt qu'oil ait implement mordu le ebo a
pu quon ai simplement u Ie membres ni plus ni moins gros qu un
n pour aler tranquillementson tr ain. crayon de charpentier, tristesse, allant
e bi lets d e faire-part au manage con- jusqu'Alasomnolence perp6tuelle, facies
tauent tout bonnement de cascader, ou I h6btude et I'oubli de soi-meme
.ous tomnbeat a jet continue dan' Is sommeillent c6te-A-e6te ; rien ne lui
ai pourI l: pl as gran.le dlilection de manquait. J'Atais quelque part au quar-
notre directeur dans la moustache le tier du Poste-March.and et c'est chez le
qui si 0t continue le sourire lin- voiin d' c6te quo je vis come fi bee
ra p acqunrir droit de ci"t. .sur le sol cette faoon de petite bete iu-
Cependant, aulant que j ai la memoi- maine. Aiguillonn6 par Ia curiosity, je
, bone, cette plume du Mati q.ui, voulus A tout prix paper le monstre.
times yeux, avait les proportions dutin E qoand je m approchai. il ne bou I
ouet, cinglait vigoureusement ses enra- mIme pas, demeurant obstin6ment dl
g6s d'unions, qui, une fois lances, ne le mutsme et l'immobilit1 des granj
connaissentni la bride de la conscience doulears avec, dans les yeux, des
Vi dlonne la notion des responsabilits guards do fauve bless ou de visidg
times, ni le coup de morse terrible naire
de lur manifesto inertic volontaire qui Eh bien, ces gros ventures en h:illhn,
l r crie en vain leur incapacity se ces petits membres de polichinelies, ces
'alire A eux-memes, voire a suffire aux atrophies mouvantes, ces diarrlhes
.ntres. vertes, vdritables cataractes de Niag ra[
Je suis obligd de conclure que ces humaines qui se prolongent, se prolJ n-
Wansies sociales se sont cramponndes gent, n'en tinissent plus ou plutlt
Snos moeurs inddracinablement et je qui s'achlvent par la mort, m'dceuromat
Wy eusse mmme pas pense, je vons as- nmorm6ment. Je vois trop la fin tragi-
f 5, si je n'dtais po isse par la pointe que parmi cet age candide. Et quand
4 commisrration quej'ai toujours eue ces petits bitards ont lalchance de sutr-
PlOr les fous. vivreAleur ldgAn6rescence, quel mal so-
Cest que ces gentils messieurs, com- cial si I'on veut bien songer aux con-
** bien vous le pensez, se chargent tingences delad6sorganisation physiqoue
'4re uteurs de jours etje les aitoujours vis-a-visdes dedsquilibrations spiritual-
plisen belle piti6 a la vue de la grima: les rt morales Jamais trop 1'on 1ae
c d'6la:ique et A double sens qui ano- pourra se rappeler que l'enfant c'~st
Mlise leur frimousse de pBres et deo I'hornme en herbe. On ne se convailn-
'Seurt, quand la mort a pincJ I'un de era pas inutilement que ( c'est au her-
lera enfants n bas Age. Alors il v.a a ceau qu'il faut prendre l'homme pour
uoloir rs raidir quand meme car on a en faire un citoyen robust et vig(ul-
t Peot pas le faisander, le pauvre pe- 4 reux et pour modifier sa constitution,
c Courier aux emprunls.onereux pour, I si par hasard elle est vice danrs sonI
t~ad, s. xpose A d6visager la face a origine. C'est dans l'enfance enfin qwo
siaistre et m'naanto di paper a 'observation sdv6re des lois de 1'Ih ygiles
apr cel b non moins .mouvan- cost ncessaireseit pour conserve tasa-
Skpoe sux ahois. a t6, soit pour la r6tablir lorsqu'um
9I'on poualit bles privenr a maladies vient interrompre le cou


C'est pourquoi je voudrais aider A
fire de nos enfants par l'hygiene -
j'entends I'nygiene morale aussi de
vdrit.ibles promesses de santd, de ro-
bustesse, de conliance en soi, ot d'dner-
gies physiques et morales vives pour la
plus grande prosperity de la Rdpubli-
que ou nous tous presque, malades
d'esprit et maladies de corps, sommes
pour la plupart do vrais musdes patho-
Iogiques. C'est aux m6res surtout que
je m adresserai, car je crois, fort si j'en,
juge par les giteries, les chatteries de
toutes sortes don't elles usent envers
eux qu'elles aiment mieux leurs en-
fants que les p6res qui, eux, pr6ferent
les.... ureaux publics I
J'aime penser qu'elles golteront bien
de cette franche lippee qu'assaisonnera
I'amour m:ternel et don't ja me plais A
leur oflrir tout de suite comme un
avant-goit ddlicieux.
Ce sont les conmmsandnents de la chaste
Lucine dict.a par I1 plume s'irituelle
d'un Moise a modern epoch s, un con-
frcre du Lyon Mlic:al :
1 Ton fils toi.-~me nourriras
A fin qo'il vive loaguement I
2 Autour de lui m nageras
D'jr frais et par ua boa courant I
3 Avec radm a erireas
Tout brait a8 .son appartement I
4 D e i. lel le couvrinas
Et I tiseadrs bien daaodem6t I
5 Das Ie maillot lai seneras
So. peti corp o m darost

Ala'lql viea peop mt m at
7 WSi stdaUI t 4 tol boltas
Deaeou pis Utr es chrlsdm t
8 Sil a Is .fax, li. posemas
DYamids *io s la venoet 1
S Poede d.e ris lai mM.stras
Por I. r de or oseaiet
to Foe pe~Iap p para
--t* e gsrin'"" I
Apre -i .le !irr po I-i eal
- ear perd es S .. 6r seda" eI


ge..


tPAKI3ID1~I73I~

RENSEIGNEMENTS
MtcTtpOROLQGIQUZS

DU
tSIMIKAIRI COLLIGIStE$0-0I4I4

MUiM 26 NOImE


3.romnkro Amidi
nur
T~su~ptaturI:


761,9
2051
3so.
1x,$


Moyenwe dirne de la eIlnpkte 25,4
Le cel a 6d clair dans la matidne pen
Iau20 da dam 'apres-idi.
Le baromtre continue bausser.
Agtation microsismiqoe A 3 h. 0go de
x mauDn 27.-

Tribunal do _ma-_m
Audience du DCardi 26 '.towmbre 1907
SECTION CIVIL
Prisidence de Mr le Vice Pr6sident Er *
nest Bonhomme.
Le Tribunal prend siege A dix heures et
demic du matin et pronounce les arrets sui-
vants :
x0 Clui qui case et annule for-
donnance de rfh&re do 9 Janvier 1907 ren-
due centre Joseph Franckel et an profit da
citoyen Joseph Lecorp ; condamae Joseph
Lecorps aux depens.
2 Celoi qui case et annuole leis
gment rendo entire Madame Geoges Hb-
en et Madame Orphanie Hibben par le
Tribunal civil d'Aquin, le 7 fvrier i07,
renvoie la cause et les panics devant le Tri
banal civil des Cayes ;
3 0- Celui ani recitte come mal
fond6 le pourvoi do sicr Me zilos Paul et
consorts contr e ae gemnent cootradictoir
et sur appel du Tribunal civil de acUtel go
date du 16 Novembre 190o, re d enmai
eux et Sifrard Pierre Aondre coat ois
4 0 Celui quicae uet aaoule ble
IMet do Tribunal de Coammae de -
Hatit, en 4aw do oe Um =reIo, n:E
emtr l VerUv Veamir Ph.or le t Do.
Md KBEm & 0 ;


C


J


I -.---L- -` _


_ __ __


_ __
__


ftr dwqmr swap 4b


i ANNI:Eq








Sc Cclui qui rejette le pourvoi for-
me par le sieur Blaise Bertrand Auguste
Lemoine fil, centre le jugement contradic-
toire et sur exception do Tribunal civil du
Cap-Haitien, en date du 3 fivrier 190o.
rendu entire lui ct le sieur Joseph Catabois.
La section civil fait place aux sections
reunies qui entrent en siege sous la pr6-
sidence de Mr. le Prtsident H. L-chaud
et prononce 1'arrct suivant :
Cclui qui declare le sieur Michel Velten
en c qui concern les cmprunts consolidis
et les emprunts convcrtis. non recevable,
A present, en sa demand ; dit en ce qui
concern l ipr-runt de Cinauante millions
de fr'. .qu#,est, -. suite d'emprunts Io-
caux auxqucls av.i: souscrit la mason de
Port-au-Prince que Velten conserve dans
cct emprunt les droits, desormais resolus,
qu'il avait dans les emprunts locaux don't
Ic dit emprunt de cinquante millions de
trance est la conversion ; dit que les
T7 -i Cnh ',l.lars, or amcricain, prlevs
par Mi icl \',1l:cn, cn juin 1896, seront
rt.igls;, Iors dii re.-!ment de I'Emprunt de
Cinquante mil!iolns de francs sur n a part
ie.. b- notices n. t; rdalis's cn provenant ;
r Ijcte les dommiges int&rct-i demands par
Vcltcn cotre Guyot ; condamne Vvlten
A restituer A Guyot la some de dtux mil-
l,' quarre crnt soixante huit gourdes, quatre
vingt moe centimies ('P.2 468,91) en papier
et cell de soixIanc-deux dollars, vingt centi-
mins (P. 62,2.) or anmricain your ccux des
clicfs dt. l. d -mande reconventionnclle qui
ont cic .di& s ;-rejette les autres chefs de
la ditch demand reconvenrionnelle et en-
fin comnynse les depcns ;-
Pu:s intendent la continuation de l'af-
faire Flo.te H.arbot contre Alfred Stecker ;
Me Mihlcl Oreste, pour le demandeur,
est entendu en ses observations ;
Me Enoch D sert, par une plaidoirie sa-
vante et raisonne a product des observa-
tions pour le dcfendeur.
Le Minist&re Public, Eug. Diattel, con-
clut au rejet du;pourvoi. au fond, demand
au Tribunal de rejeter la demand en com-
muninication de pieces produite par Flotte
Barbot.
Vu l'heure avanc6e, le siege est lev6.
Tribunal Criminel
Mardi 26 Novembre 90o7
Nous avons diej parli de Ch&ry Dumer-
yier don't I'atiaire avait 6t6 renvoybe une
premiere fois, pour absence de trmoins,
une scconde fois, par suite de l'indisposi-
tion d'un jurt.
II comparair, commel'on *ait, sous la pr"
vention de viol sur la personnel de Char-
lucia Gustave, Age de quinze ans.
Deux jeunes licencies, Mes FRere et Duo
case presentent la detense de l'accusd. Is
le font avec beaucoup d'habilet6 et de con-
viction : ce sont deux avocats d'avenir.
Malgr 1'energilue requisitoire do subs-
titt Coustard, Ie jury que preside Me Marc
Frangois revient avec on verdict d'acquit-
tement.
H6pital St Alexis
Le personnel medical et administratif de
l'H6pital militaire St Alexis et le person-
nel de l'Ecole nationale !medecine et de
Pharmacie organisent une brillante fete a
l'occasion de l'inauguration du nouvel edi-
fice construit dans l'intrieur de cet etablis-
sement.
La c&ermonie aura lieu le dimanche'8
Decembre prochain, A 8 heures du matin
C'est A la genereuse initiative du Presi-
dent Nord Alexis que l'H6pital militaire
doit cet embelissement si utile
La fete promet d'etre des plus brillantes.
II y aura des nombreux parrains et marrai-
nes.-Noas yrevisdrons.


f Arrivee et D6part
Le Steamer r .1trai *, qui replace le
Valdivia, est attend de New-York demain
jeudi, 28 du courant. II laissera le minme
jour dans la soiree pour Petit-Golve, Jer6-
mie et la Jamalque.

La malle pour l'Etranger par le vapeur
Grecia fermera A la poste domain jeudi, I
6 heures do soir.
Les miracles de la chirurgie
Elle en accomplit sans relache. Voici
quelques-uns des plus rcents. Une petite
ile de six. ans, Lena WV/lff,- de Brlin,
dtait idiote. Le docteur Garrd, professeur
de chirurgie A la Faculti de Breslau, lui a
rendu l'intelligtnce en grcffant laglandethy-
roide de la mere sur la glande pancreatique
de Infant. L'operation a reussi. Elle repo-
se sur la thborie, due a ce mtne chtrur-
gien, qui admet I'influence des secret
tions pancreatiques sur le plus ou morns de
richesse et d'activite'du sang cerebral. Le
faii pourrait ctre mis en doute s'il n''tait
attest par le docteur Swale Vincent, pro-
fcsseur d'histologic au college universaire
de Cardiff.
Les chirurgiens amtricains nous commu-
niquent une sorie d'operations frisant alors
rdcllemcnt le miracle. Notons-en plusicurs.
A Stamford (Connecticut). un petit garoon
de deux ans, don't I'&tat mental et physi-
que piriclitait progressivement, a et6 con-
fic aux soins des chirurgiens de l'h de cette ville. On l'a tr6pane et I'on a d-
couvert dans le cr ne un fragnmnt d'os de
sept A huit centim6tres sur un reu plus
d'un centimetre de large, qui excrcait
une pression sur la cervelle. On l'a enlevd
et 1'erfant a recouvrb ses faculties normales.
A l'h6pital de Washington, ia greffe de
la membrane transparente d'un ceil de lie-
vre a rendu la vue A un malade atteint
accidentellement de cecitS et qui parais-
sait devoir rester irr6mediablement aveugle.
Une operation analogue a et6 pratiqube
A New-York sur les yeux d'une petite file
de dix ans, qui avait depuis trois ann&es
la cataracte et dont la vue semblait A ja-
mais perdue.
La greffe joue e plus en us un 6le
dicisifdans ces miracles de la chirurgie.
Les experiences faites a cet guard A I'Uni-
versit6 de Chicago par les docteurs Guita-
rie et Carrell sont remarquables. a Ce que
nous avons scientifiquement acquis dans
ces dernieres ann6es, bcrit a ce sujet le doc-
teur Carrell, nous permet de privoir que
nous serons un jour A meme de substituer
chez l'homme au coeur blessed ou (puis6
on cceur sain, jeune et fort de singe vi-
vant. *
Avviso
I sudditi di S. M. il Re d'lalia sono in-
vitati ad inscrversi di nuovo nel registro
dei Nazionali che 6 aperto a loro disposi-
zione fino al 26 Maggio 1908 second le
dispozwioni dell' artcolo W4 della legge
consolare.
Port-au-Prince 26 Novembre 1907.
II Console
ALFREDO de MATTEIS
Une oeuvre utile
On announce la nouvelle creation d'un
asile oh seront recueillis lesenfantssanssou-
tien, exposes au contact mauvais d'exemples
pernicieux.
Nous faisons des souhaits pour la com-
plete rnussite de ce project don't l'utilitr
social n'a pas besoin d'etre d6montr6e,
et nous exposerons plus tard les grandes
lignes du programme auquel levront etre
soumis, seloa nous, ces citoyens de de-
main.


Nouvelles diverse

LONDRES 25.- Les journaux dissent' que
la Banque de France a ps ses dispositions
pour envoyer de Ior & New-York par les
deux on trois prochains paquebots partant
du HAvre.
BARCELONE 25.- L'eexpress de Valen-
cia i A bord duquel se trouvaient de nom-
breux voyageurs est tombs d'un point dans
une riviere qui passe auz environs d'ici, '6
personnel ont 6t6 tue-s et 23 blesses.
PARIS 26. Rente : 94.95
Au conseil des ministries ce martin a l'E-
lysie, sous la prtsidence de M. Fallires,
M. Pichon fit connahtre oa conseil les der-
niers telegrammes envoys de Rabat par
M. Regnault faisant connaltre que la situa-
tion dans les ports est satsfaisante. I fit
aussi signer un movement diplomatique
prochain.
A la Chambre on continue aujourd'hui
la discussion du budget des travaux publics.
Au Senat on continue la discussion sur
la catastrophe du a ITna >.
PARIS 25.- La Banque de France qui a
escompti sur des effects de commerce ame-
ricains avec des signatures franqaises de
premier ordre en donnant de I'or centre le
pavement d'une prime, renouvellera ce:te
operation; mais on pretend que la quantity
d or ainsi prete ne depassera pas la som-
me de 20.000.000 de dollars.
MADRID 25. Des dipeches de Melilta
publies ici aujourd'hui, dissent que les re-
belles marocains de cc district sont r&cem-
ment tombs dans une embuscade prs
de Guebanou et qu'ils ont t6C an6antis par
les troupes impirales.
ORAN.- Les troupes franc;aises ont chA-
tie les Arabes qui ont surprise hier une re-
connaissance pros de fort Say. Elles ont ra-
vag le pays et bombard les villages des
assailants. 30 Arabes out etc tuts et boa
nombre d'autres blesses. Le rest s'est en-
fui dans les montagnes.

Naufrage d'un vieux
navire

VICTORIA ( Colombie angaise ) 24.-
Des nouvellks de Noumea ( Nouvelle-Ca-
ledonie ) reques hier par le courier d'Aus-
tralie annoncent la. perte du vieil aviso-
transport franqais a Meurthe qui pendant
les vingt-deux dernitres annses a fait le
service des Colonies francaises des mers
du Sud. Meurthe ) etait remorquee a
Sydney par le vapeur franqais Saint-Louis,
le mauvais temps fit rompre le cable qui
reliait les deux navires et le vieux trans-
ort s'abima dans les flots. Tout l'quipage
trecueilli par le Saint-Louis.


**cotel BellevUte

DfJEUNER DU 27 NOVEMBRE
MIDI A 2 HEURBS
Beurre de Copenhague
Tripe 1 la mode de Caen
Poitrine de mouton pane aux petirs pois
Filet Mignon au cresson
Haricots verts sautes au beurre
Haricots rouges en sauce
Riz blanc au lard
Creme A la vanille
Fruits
i/ avi


Derniere here

ISONNE 26. es chefs des parts
progressiste et conservateur tiendront up
meeting le 8 dicembre pour y discuter de
I'attitudeque devront prendre cespartis vis-
a-vis do government actuel.
Le roi assist un concert donni au
profit des mosiciens ncessiteux.
Aucun incident ne se produisit, quoique
I'assistance f Pt presque exclusivemeot
compose de gens do people,ce qui demoa.
tre que les eenements des jours pass
furent grandement exagir6s.
ST PETkRSoomG 26. 1b Douma cor
menca aojourd'hui la discussion sur 'appli.
cation du regime constitutionne en Rus-
sic.
BERLIN. La dibie prussienne cntra
en session aujourd'hui; en I'absence 4d
I'Empereur, le discours du tr6ne fut lu par
le prince de Bulow. chancelier de l'empire.
LISBONNE 25. Le gouverncmrnt a d-
cr6t aujourd'hui la creation d'un tribunal
special pour juger toutes les persaines ac-
cusses de delits polit'ques ; ces delits se-
ront considers come de la mucin cate-.
gorie que les crimes anarchistes. Le juge
nommi pour presider ce tribunal a donn6
sa d6mission aussit6t qu'il a t& informs de
sa nomination.
SkBaSTOPOL 25. A la suite dc nom-
breuses menaces de la prt des terroristss,
le pere Alexis, dvCque de Tauride ne sow
plus de chez lui qu'escortn par des cosa
ques.


LIGNE HOLLANDAISE

Le steamer r PRINS D R NE.
DERLA, DEN attend direc-
tement de New--York. sera ici pro-
bablement jeudi, 28courant, pour
continue dans la soir'e pour St-
Marc, Petit-Goive, Cayes, Jacmel,
Curacao, etc.
Port-au Prince,27 Novembre 19u7
GERLACH & Co, AGENTS.
---"=V

Dr L. Malebranche
Dipl6m6 de I'listitut de Mddecine
Coloniale de Paris. ex-Monitei*i du
ServiceOplitalmologique dela Fa.&mltd,
A I'H6tel-Dien, et ancien a.sistiiat de
la Clinique du Docteur Gait zoinski,
Membre de la Soci6td de M0decine
et d'Hygiene tropicales.
MN DECIN E-CHIRURGIE
MALADIES DES YEUX
CONSULTATIONS PRIVEES : DE 2 a 4 11r8.
CLINIQUg Di 10 HEURES A MIDI
83, Rue du Peuple, 83.

Administration du a Matin *
rappelle aux abonn6s de la Ca-
pitale qu'ils ne doivent rien ver-
ser, abonnements ou autres
que sur REQUSIMPRIMESt
signs de M. r1 Administrateur
*

Pri6re d'aviser l'administr
tion de la moindre irrgu r
dans le srvioe du a IAT131
ainm qu'll y soit 4de *Muit r
die.


- L-- i\Ll







]pIotel-'testauxLraxLt
ST-JOSEPH
(ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organise.- Repas
A la carte.- Cuisine excellent.
PaoPRl:rAIRE : JOSEPH DESRIVIMERE

~~--
Avis communal

Les contribuables sur lesquels des
aisies ont let6 illsgalement opdrees par
des crdanciers de la Commune, sont
pr6veius qu'ils n'ont A tenir compete
des dites saisies faites contrairement
aux dispositions de l'article 53 de la
loi du 3 Aofit 1900 qui declare forinel-
lement que les recL nus de la Commune
wnt insai -.s'sables.
En coimns4lt1nice, tout contribuable
qui aura vers6 1, monitant de ses rede-
vanc'cs ~ctAi[e les Iuainii des prdten-
eus saisissants s'expose de payer deux
rois
Po t-au-P'iiicet, le 16 Noveinbre 1907
Le Rc',reveur Communal,
Lys DUVIGNAUD
.. .-- -- -- "",
La
Iedaction du "Matin"
Offre di seslecteur.s les deux volumes
A quoi tient 'a superiority
des Anglo-Saxons.-
A-t-on interwt A s'emparer
du Pouvoir?
1)E1
EDI)MOND DENIOLINS
Au prixc 4s Qsatre Gourdes chaque
s' VENTE A L'IMPRIMERIE Iu Martin.

Industrie
MANUFACTURIIRE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, manchettes,chemiss
et calefons'
Ecole dss arts et mdtiers

Liquidation!
MASON DE CORDONNERIE
46, ,Rue des Fronts-Forts, 46.
Mr Lorenzo Renna
Devant partir pour I'Etranger, porte
i la connaissance du public qu'A par-
tir de cette date, sont en vente chez
loi: un stock de souliers et des mar-
handises de Cordonnerie b un prix
defiant toute concurrence.
Chevreau glac......... P. 1000
Svernirms .. .. . 100
Spour efant ... P. .00
Faites serrer l!
Demand d'Emploi
Expert-comptable, ancient employs de-
ade travail quclconaue.
Rftrence de rer or re.
S'adresser an Bureau.

On Demande
A acheter des timbres as d'llati bien
2 ps .mat wopwr ,it. Coadl-
*^rtMT aut burea du Joarnal.


LA PHARMACIES

Emmanuel Alexandre
88, RUE DKS MIRACLES, 88,
Se recomminande pour l'execution
prompted et exacte des ordonnances A
n'importe qu'elle heure du jour et de
la nuit.
Drogueries, Specialit6s phar-
maceutiquesextrmemeent fralches.
PRIx CONSCI NCIKUX.
-- ,--- ------- _
Fabrique de chapeaux

La Fabriquee dchapeaux installee a
I'Ecole des Arts et Mittiers, ancienne-
mentt Maison Centrale, sons la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a 1'hoiuneur d'informer le public
qu'il trouvera en son depot un bon
stock de chapeaux do paille superieurs
poiivant satisfaire les goiits les plus
difficiles ; Inalglre ces avaritages elle
met ses clal)peanx en vente a un prix
moditlqe detiant toute concurrence.
,a fabrique inforine en outre Ie pu-
blic qu'elle est ia settle qui en confec-
tionnc A Por't-ati-Prince et ce avec le
concourse d'ouvriir'es ventiius expres-
sement de I'Etranger.
La fabrique r pare aussi toute sorte
de chapeaux. Bon march exception-
nel.


Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143
GRAND ASSORTMENT DE CHAUSSURES
DE TOUS GENRES EN DEPOT, POUR LA
VENTE EN GROS ET DiTAIL.
Execution prompted des
commander, tant ici qu'A
l'interieur.


Confection des chaussures
meilleurs soins. Toujours
616gantes tant a home qu'A


avec les
formes
femme.


Les derni6res creations de
Paris I
PAtes, Liquides, Cirages pour chaus-
sures de toutes nuances.
Conventions de vente convenables.

VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Fr6res
KOLA
DI
Kixgton ton

MACNISH'S c IRONBREW a
A Vendre
Chez CATINAT FOUCHARD
85, 89, Rue du Centre
02, Rue das Fronts-Forts

CHANGENENT D'ADRESSE
Me Camille SLRemy
AVOCET
79 Rua DU C3'TR3, 79.
A, mWW BHa e du Ltpiu.


Les Magasins de la etropole

Maison JIILES LAVILLE

9.1, rue du Magasin de l'Elat, 93.
Viennent de recevoir par les steamers t Montreal et
Virginia) les Articles suivants:


Pat6s de foie gras truffis.
Boudins noirs
Saucisses trailffes
Cervelas
Fromages croute rouge, dit tmtle de
More

Fromages de Roqueforl


Saucisses d'Ox'ord
Saucisses de Cambridge
Maquereaux A' I'liiill
Sardines Ainicux
Lait Nestlh
Lard Fuiine ( Bacon; sias ,s


die (iruyrwe


Siiisse


De premiere quality; onil vend par quart et par live


Fruits cristallises


P. 3 la livri
Jaimbons
Saicisson


Biscuits fins Olibet


Nomi{at de t Provenlce
P. 2 la douizainlrc
Jallil)olns F(erris


de'sosse"s


Gaulrettes Olihet


Bonbons fins assortis

Beurre de table de Nornianidie
La Marque renommee de Bretel frres, en boites IdC 4, 1et l12 liv'res.
I~~" I' I I I I I


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

tL HODEIUN
Ancien membre de la Societd Philan-
hropique des maitres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd-
toffes diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulierement A sa clientele une
belle collection de coupes dle casimir,
de gilets de fantaisie et de piqua de
toute beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.-- Coupes Francaise, Anglaisa et
Amdricaine de la dernibre perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brodes
dolmans, tuniques, habits car-
r6s. etc etc, de tous grades.
ran xclxexmenL xxt

A L'LIGANCE
D. FERRARI,
Fabricant de ohaussures,
Porte b la connaissance du public,
particulibrement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
I'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour hommes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgre l'offre de cinq our cerl
sur I'achat en gros (5 0/) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'etablissement se charge de fair
Ireudre des measures & domicile.
o r : Sain, eactitud, poVs&ctw e
P4, Rua des Fronts-Forts, 48.
POR.TAU.-PruC, (HAII)


PHOTOGRAPHIC

J. M. DUPLESSY
120, RUE DlI CINTH''E, 12l

Travaux soignis dd toute .ot tes
et de toutes dimneni,,0;1s
Reproductions et agrandi..einecnts
( Prix mnoddr&s )
Cartes Mignonnettes :
SEULE.IMNT PAll DOLZAINE P.5.
NOUVI'AUTI :S I: l)'ier Platine I( nou-
veau (cnt )
PIr-TO-SOIE Ierfec-
tectionnee ( diverses-
teintes.) Dernir cri.
N. B.-- La Photo soie peul s. rvir a
de charmantes applications de la pho-
tographie :
Sachets,- Eveilails, Pelotes- D.ssus
de boites,-Ouvrages de dames, etc.
VENEZ VOIR I

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en d6-
p6t un grand stock,- pour !a vento
en gros et detail,- de chanesures on
tous genres pour
HOxMas, FEMMas, ENFANTS
Lea commands des commercants
de l'intrrieur pourront Atre executed
dans une semaine A pen prbs.
23, rue des Fronts-Forts.SS
PoAT-AUo-PRmce ( rm )


tie Lyon qlualite extra Morladelle .1, ,,ii, iiie


I -








'AE


PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)
CAPACITY 500 PEAUX PAlR JOUR
PRIX DES CHAUSSURES COMMs SUIT:
Ohevreau glao: Boutonna et Lacd6pour Hommes et Dames
S4Ca PRecomumande
Verni et ouleurs: a a Reoeo dommU
Pou ENFAMT: . . . .
i
TibererP Zprnielr Pharmacie F
67-119 Russ gterln
.Fabricant de chaussures en tons 8p60oluti F. I
Posuire pissastecontr
gores. Pour Hommes, Femmes et en- prurigo, sueur des pieds
fts. Sirop antiashmaUq.
PIce da Croir i-Bossales contre lea accAs dastlc
Place de la Croix-des-Bossales. r6quentes -e flacon; I
SPLCIALITE: Conulations gn
Mardi et Jeudi de 8 9h
PANTOU FLES MULES par le Docteur. N. Tuomi


COU LEU S,


1io( Dix #do
112(es
6 six4


Brans
i Kr wmrou.
Bruno:=
red~uannhibno
rem6de emecic
me at la gto=
': 1. 50.
uitmit:I
ieures du mafta
Ls.


MAGLOIRE


45, RUE Roux, 45
STELIPHONE.

Journaux, brochures, billets de
marriage, cartes de fiancailles,
programmes, affiches, et tous
autres travaux de ville.
Billets d'enterrement et cartes
de vistde d la minute.

PRMI DR CONSCIENCE


Hc ri T BELLEVUE
RE8TA URANT


Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINE.(HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T6l6phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Iawlatio modten"M confortabl. Vru --sur la mer. Tempdra re.
dome #t rgjIdIr,-. Les Tramways deservent l'H69el-Bellevuge ouwtes l 7 Mima
PROPRIlTE SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES-JARDIN8
SBeloe de ri tpon.-Pfano.-Gramophone.
Sonnerle tlotriques


bew ien jews, dev ddoI6maeue,
d. 748ha a o"dw


6.2.5


TV


^ OCULISTESI..
VERRES BLANCS, BLEUS, FUMtS,
JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEXES, PIRISCOPIQUES CONCAVES, PE-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNES, FUMAS, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques, concaves
et convenes.
Assortiment 'axes complets.
Chez A. DE MATTEIS.

Chapeaux :
Chapeaux I
Chapeaux fI
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSi SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
U. JAIMZ TESTAR, d'installer une
FABRIQU E !DICHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
4eIn de Coifrf du LWer
Po r tons lee pots ot pour tOest
kMBMNUH-*


m-- A -l w a M
DE
PortmfiauPrince


(Airmcnam RwuE DEs RRwUm
ADONNEMENTS:
PAR AN PAR
Iffalt 2B &mmg 1
a.6-Adue. ma mont.9


A. de ati iset Co.
39, Rue du Magasin de 'Etat
Maison fondue en 1888.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recevoir des articles de par-
fumerie pour les gouts les plus diffici-
les. Les parfums exquis et rares d'une
d6licatesse p6n6trante qu'elle offre A ses
clients sout de veritables petites mer-
veilles.
Lea derni.res marques qui charment
le Tout Paris sont chez Matteis :
Son Sourre, Floramye, TrDfoa, Ideal
Cyclamen, Vimitz, etc.
La maison a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
ibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanties.
Spdcialitds: bagues frangaises en bril-
lants & partir de P. 200, alliances Or
18 K anglaises et frangaises sur com-
mande, Service d'argenterie complete
pour marriages.
Tousles articles vendus par la mai-
son sont garantis.
Achat de diamants, pierres prdcieu-
ses et vieille bijouterie a des prix avan-
tageux. Deruier cri : Lunettes jaunes.
Contre remise de Deux dollars en
timbres-posle d'Haiti, la Maison Mat-
teis envoie franc de port sous pli recom-
mand! dians toute les villes de la R6pu-
blique: Lunettes ou Lorguons en nickel
inoxydables, se!on les prescriptions des
Docteurs on instructions des acheteurs.
-- _
ALEXIS BENOIT
Distillateur-Liquoriste
63, RUE ROUX, 63.
CI-DEVANT, RUE BONNE-FOI.


Panamas 1..
Elganots, slides, regus par le stea-
mer francais.
Stock assorti et merveilleux.
ACCOUREZ
Chez MI"- Leonide Solages.
22. Rue des Fronts-Forts, 22.

A vendre
Recueil de Cantiques de Noel
Suivi de Nouvaine pour honorer la
Naissance de Jesus, et des pratiques
de devotion pour la Quarantaine.
(24 Ddcembre an 2 F6vrier )
Prix: P. 1.57 franco.
A LA LIBRAIRIE A LA C MUSES 1
J. J. M. MANIGAT.- Cap-Hatien.
LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qni done le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
le plus leger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ein. CASTERA. ReprAentant
-LL----^.-----.J- ---- ,1
;I Aliason

SCORi DA1SC t
157, RUE REPUBLICAINE, 157.
La Maison Nicolas (ordasco a su
conlqudrir e, pen tie temps la pre-
miere place dans la viile de Port-au-
Prince ainsi que dans la province.
Le veritable succs- don't jouitla r"i
son Nicolas Cordasco ,-st di au choix
incomparable d(e se.s modules sur
former franr aises et Mziricaines d'ue
elegance ir6pitochal!ce ct r6pondant
A tous les cap'rices du bon gottt.
Tous ses modlces existant en ma-
gasin en toutes pointures et largeurs,
lui pernmettent de chausser tous les
pieds, meme les plus difliciles, et a
modicitd de ses prix est accessible i
tautes les bourses.
Toutes les personnesne trouvant
pas A se chausser dans moo magasia
sont satisfaites dans les 24 heures par
un article fait sur measures.
N. B. Je puis chausser, sans pron-
dre moi-meme les measures, les per
sonnes qui nepeuvent venir la mai-
son :
II suffit de m'envoyer une chasu-
sure allant bien, ou sinon me signa-
ler les d6fauts.
Les chaussures n'allant pas bies
soot remplac6es par d'autres, reaisd
fides d'apres lea observations fonf
La faculty do retour est
dans lea 24 heures apres la liv
Si lea chauseures oat 6t portdes
no soot pas A i'elat complete de
elles seront rigoureusement rer
La mason defie toutes concoru.t
ces, et envoie franco en provione.


Imp. C.


w.JA. t4


'-


-r I I -I _~ _