<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00186
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 13, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00186

Full Text


i" ANNEE, NW 188


hERCREDI. 13 NOVEMBRE 1900)


L


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS :

PAR MOIS Une Gourde D'AVANCE

DiPARTiMXNTq & E'TRANGER ;
Frais de posted en sus.


Pour tout ce qui concern l'Ad ministration


Diicmsux:
~1emerelt Mlaglcoize,

RIDACTION-ADM1NISTRATION
45, RUE ROUXP, 45


du Journal, s'adresser A Monsieur


PROPOS D'HYGIENE n'a pas'le nez tres sensible auxodeurs
do 1'encens ; il a su.glisser A cote de
I'adage. Je rest done quite pour les
i mnauvaises prtsomptions que j'avais
ronaQues sluri sonil compete, ce pour-
ourl CommU U qttoi ii faut que je lui emprunte un
des cabrouets de la Commune pour
I-- tl lii renvoyer charg6... d'excuses.
IIsemble qu'il y ait une for.:e qui Mr Vincent ne paraft pas devoir se
faitricochor les habitudes profession- dementir. Au contraire, la loua~ge pa-
aelles de faQon si intense sur le ter- rait avoir sur lui les elfftts de 'aiguil-
p6rament qu'elles tinissent par en Ion et alors, comme un coursier ner-
former comme le fond. Ainsi le m6- 'cux sur les flancs duquel on press
decin pourra ditflcilempnt se defen- des deux, il fait les fouldes doubles.
dre en toute occasion d'un certain Ilier, c'5tait le a Bel-air-Golgotha a
amour de la preuve et de I'expdri- qu'il herculeennisait et qui mainte-
mentation. C'est sa hantise perpd- nant n'horripile point nos chevaux de
tuelle, c'est ce qui le critdrionise si trait lesplus faineants; c'6tait < Peu de
J'ose dire, et cet amour letraque telle- chose oi il a fait plus que beaucoup;
nent qu'il faith de lui en ddtinitive un c'Ctait 10 quarticr du Poste-MNar-
vbritable maniaque de I'observation. handn, nagubre vWritable escalier
Monomanie i raillera lc sarcasme de pierre, Babel-miniature don't ii a
outrecuidant de quelques-uns. Mais annihild les gradins detestables; c'd-
oui, monomani, si I'on vest I)'ailleurs tait le kiosque delaplace du Panthdon
m6me avec Ci, let mdt:i.in nie serait don't la gentillesse et I'16lgance ne
P3s encore, parmi l'lutnaniti, le sont plus a dire. Aujourd'hui c'est la
monstre strange quo char un voudrait rue de 1'Enterrement qu'il embellit,
urieusement aler comme si Mr Vincent avait A coeur de
Oureuseent paper. laisser A ceux qni y passent pour la
Tousle hoinmessont fouset pour no point en voir derniere fois un vague souvenir des
11 fat ermer sa porte et brier son miroir. coquetteries d'ici-bas. Puis il pursuit
Etceci est A propos d'une petite sans trOve ; il met un frein A la vora-
observation que j'ai faite et que je cite de la < Rigole Desruisseaux o, la
vas dire : a La lounge est une avan- grosse gourmande, qui grignote A bel-
C& i la resistance ou a la paressse. les dents la Rue du Port, it a pose
On I'a dit, on I'a 6crit. Cependant ii los fondements du kiosque de la pla-
Paraltque ce n'est pas toujours vrai et ce Sainte Anne. Demain ce sera
SI'adage ne pousse pas par exem- peut-etre autre chose...
Pie jsqu'A Mr notre maire de com- Mais a cL6t de ces kiosques, je
Mane. voudrais fort le voir lever sur une
On a toujours eu pour lui un en- des places de son esprit la statue
oenent excessif on I'a chants que d'llygie. Certes, ii doit avoir en tete
disj ? on I'a chansonn6, on l'a divi- ce project d'drection A en juger par le
setje ne sais vraiment si ce soin jaloux qu'il commence A mettre
Wt vangt, cent fois a minute que A I'entretien de nos rues Le balayage
Sme suis laiss6 tambouriner sur le on est rigulier et 1'Hygiene ne peut
tysran Mr le magistrat par ici, Mr qu'applaudir & l'apparition du grand
fgistrat par l. Oui, mais, disais- apparel d'arrosage que nous avons
0,'40s tout ca un peu sceptique, vu surgir ces jours derniers come
* ,aVoue attendons la fin. Mr Ie una b6to curieuse vomissant a retro.
irene pout pasedhapper A I'adage Mr Vincent a sans doute comprise
ekpres tout homo est... lt sera lu'au point devuehygi4nique la pous-
I Obliged, grisd par les vapeurs de sire est dtestable pour los voeos
Vrpe, da paquer une t te du respiratoires et que pour I'enmpicher
Ake]a tour de se raves de pa- de ou er il faut la river A nos rues.
t t grand dbahissemeut de ses Tout cela estfort bienmais nanmoins
s g9P6faits, een donaant ainsi le Mr le maire voudra bien me permettre
rCe l eleardr ohaade fervor. quelques petotes recommandations
Sii t dire, Mr Is maim queo j etime important".


LE NUMIRO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du ier. et du 15 de chaque
mois et oent payables d'avance
Lee manuscrit In 6r64 ou non rs *oot pu remii.


Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.


On ne saurait trop plaider la cause
de la canalisation elficace dans un
grand centre coming Port au-Prince
oiu les immondices liquids stjour-
nent malheureuseinent un Lpeu trop et
je ne saurais mieux on fire riesortir
I'importance qu'en citant Mr Guiraud,
de Toulouse : a II n'y a, dit-il, peutftre
t gibne que l'influence d'une bonne
a canalisation pour I'dvacuatior des
a immondices liquides surla salubritw
a d'une ville.
a Dans touies les villes oil cette ca-
x nalisation a t6e 6tablie dans des con-
a editions ralionnelles, on a vu la mor-
a talite g6ndrale s'abaisser, les mala-
a dies infectieuses diminuer. Les sta-
a titisques sanitaires sont unanimes
a sur ce point. C'e.st, avec I'amende d'u-
a ne eau potable pure la condition qui
a parail a/jir avec le plus de puissance
a sur la sand publique. a
Je confesse que par les moments de
crises oh nous nois torons ateltn'l
ment, presenter hMrlee naire io plan
de carnalisation souterraine rappelant
le reseau des 5g,)uts de iaris, ce se-
rait trop lui demander. Laissons done
la chose fl )ter dans notre cerveau A
l'6tat de rtve A fixer quan I la situa-
tion sera rose et bornons-nous A un
simple project de canalisation a ciel ou-
vert pouvant en reality r6pondre aux
premieres exigences de 1'hygiene. Je
voudrais voir toutes nos rigoles positi-
vement creusees et excitement reliees
les transversales aux longitudinales.
Je voudrais,au surplus,voir les premie-
se d6verser vdritablement en affluent
dans les seconds.
On comprend que pour obtenir ce
dernier resultat il fimt qu'il y ait une
pente aisez sensible pour permettre
I'action de la pesanteur sur la masse
liquid. Qu'on y veille scrupuleuse-
ment. Et pour prdvenir toute infiltra-
tion, je propose d'enduire de ciment
le fond de toutes les rigoles.
Quant aux immonidices solides,elles
comportent aussi leurs dangers et je
voudrais voir apporter au system de
leur loignernent une certain modi-
fication. 11 serait de bonne hygiene de
placer dans chaque carre four une vas-
te bolte destinee a recevoir les ordu-
res m6nagares. Defense formelle se-
rait fate de dias6miner ces ordures
sur lavole publique et lea tombereaux


de la Commune se chargeraient tous
les matins do contend de cos boltes
pour I'emporter ;i destination. I'n ate-
lier haitien poorrait bior les fabri-
quer et tout le monde y g ,nerait, de-
puis l'ouvrier, I'honmme au Lombereau
dlont la tlAche ser'ait allkg.t juiqu'A
I'llygitne qui traduirait sa reconnais-
sance en montrant la l)baise du taux
de la mortality g6nerale.
Jo ne doute point que Mri le maire
pronne ces avis en stricuse considdra-
lion car ii ne faudrait pas lo croiro
seulement un estate. S'il a laisse me-
surer le degrd de son dnorgie d6plo-
yee pour embellir la villc, ii lie serait
pas just de dire qu'il i'ai pas su con-
cilier I'amour du fond A celui de la
forme.
Etje sais quo Mr Vincent n'a point
I'iygiAne on grippe, qu'A ce sujet it
professe le protectionnisme le plus
av6er et que d'ailleurs, point t goiste,
esprit large, ii ne s'impatienterait pas
ido voir s'en aller tout le monde par
des rues splendides telles qu'il nous
en promet, avec, comme le sien, un
torse oh respirent la Force etla Sante,
un torse de jeune dieu.
D' C. PEARSON





RENSEIGN E MENTS
MKIT O ROLOGIQUES

Obaervatoire
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

MARDI 12 NOVE.UBRE


Baromktre & midi
Tmprature imu


762,0
20,7
32.4


Moyenne diurne de la temperature 26,4
Le ciel a et6 clair toute la journee.
Quelques eclairs.
Le baromttre monte lentement.
J. SCHERER


I wp


LsllLL ~L~T-


I


_ 1 __ __


_ ____ I I


PORT-AU-PRINCE (mai~n)


J


I





Emdde Ie Ch. G b D
Avocat
A PETIT-GOAVE


PROMPTITUDE


EXACTITUDE


Vitiello freres
145, RUE : 9PUBLICAINE, 145.
La cordonnerie Vitiello f, ,es porte
A la connaissance de sa nombreuse
clientele tant a la Capitale que dans
la province, qu'elle vient de recevoir
un assortment complete de peaux des
meilleures fabriques de France et
d'Amdrique. Avec ses nouvelles fur-
mes francaises et am6ricaines pour
hommes, elle assure ia s-, ients des
Chaussures incomparable, tilt pour
l'6legance que pour la soldit(l.
Elle promet, outre la quality des
chaussures: un prix convceiable A la
port6e de toutes les bout ss.
Venez voir et vous serez sa-
tisfaits.
La maiqon a en vente un assortment
complete d- cirages de bonne marque pour


les chausssures de lout


Imp.


(


Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES .GALJTi ET FEI1OU.
Sp6cialit6s F. Bruno :
Pout.re puisscRantecor tret16mangeaison
prurigo, sueur des pieds- La boite P. 1
Sirup :atiiahmatique, rem6de elficace
,ionxtre 1,)- accs d'astlime et les toux
.tt- C f!acll ; : 1. 50.
CunsultaLtions gratuites :
:lardi et Jeudi do 8 A 9 heures du matin
par lo Docteur. N. THoMAs.

VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Fr6res
K OLA
DK
ixngstor
M ACNISHI'S ( IRONBREW *
A Vendre
(hez CATINAT FOUCHARD
85, 80, Rue du Centre


ties nuances. I i-2, Rue d.s Fronts-Forts


. MAGLOIRE .


45, RUE Rocx, 45

JournauT, bochNes, blles de
Journaux, brochures, billels de


I A.de lalleis el Go.
32, Rue du Magasin de l'Etat
Maison fond6e en 1888.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recevuir des articles de par-
fumerie pour les go0ts les plus diffici-
les. Les parfums exquis et rares d'une
delicatesse p6nitrante (u'elle offrc i ses
clik .- south de vdritables petites mer-
veilles.
Les dernities marques qui charment
1e Tout Paris sont chez Matteis :
Son Sourire, Floramye, Trifolia, Idial
Cyclamen, Vivitz, etc.
La maison a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunette3, nmontres or et argent, pendu-
les garanties.
Spocialitds: bagues frangaises en bril-
lants A partir de P. 200, alliances Or
18 K an laises et frangaises sur com-
mande. Service d'argenterie complete
pour marriages.
Tousles articles vendus par la mai-
son sunt gai antis.
Achat de diamant,, ,iot res precieu
ses et vieille bijouterie a des prix avan-
tageux. Decrtier cri : Lunettes jaunes.
Contre demise de Deux dollars en
timbres-puste ('llaiti, la Maison Mat-
teis envoie franc de port sous ,li iecom-
mindct danls toute les villes de la RI1du-
blique: Lun;e!ne, Iu .1orpions cn ,.i 'kel
inoxydJbies, selon lI s )prescriptions des
Dcteurs ou instructions d-s ,:ihclteurs

ALEXIS BENOIT
Distillateur-Liquoriste
63, RUE ROUX, n3.
C(-nT vN'r iE l{NN.-l


marriage, cartes de fiancailles, ..-1-..


programmes, affiches, et tous
autres travaux de ville.
Billets d'enterrementl et catles
de visit d la minute.
PRIX DE CONSCIENCE


Hr-AURAT BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars
PO R T-AU-PRINE.(HAITI)
Mmne Iermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS--LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue sur la mer. Tempdrature
douce et rigulihre. Les Tramways desservent I'Hdtel-Bellevue routes les 7 Minutes
PROPRIHTI SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de reception. -Piano.-Gramophone.
Sonneries Electriques


Table d'H6te


Wus lea jours, do .idldA 2 heures,
do 7 A8 herssrdu soir


G,2.50


*


IU LI STIES!..
VER -RES fBLANCS, BLEUS, FLU.MIS,
JAUNES, du I)' Fi.'uzal et du Dr Mltais.
VERRES IJCONCAVES, BICON-
VEXES, PE1RISCOPIQUES CONCAVES, PI-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNES, FUMI.S, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sons foyers
Verres blancs cylindriques, concaves
et convexes.
Assortiment d'axes complete.
Chez A. DE MATTERS.

Chapeaux !
Chapeaux 1
Chapeaux !I
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE IDE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les gouts et pour toutes
les bourses.


Liquidation.
MAISON DE CORDONNERIE
46, Rue des Fronis-Forts, 46.
M' Lorenzo Renna
Devant partir pour I'Elrarnger, norte
A la connaissance du public qu'& par.
tir de cette date, sont en vente chez
lui: un stock de souliers et des mar.
chandises de Cordonnerie A un pri,
defiant toute concurrence.
Chevreau glacd .. P. p0.00
a vernis ... p 1.00
4 pour enfant P. 6.00
Faites serrer !!

Industrie
MANUFACTURIIRE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux- cols, cravales, manchelles, chemises
et calecons'
Ecole d!s arts et mltiers

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
Iaa Manufacture a tonje:urs en d-
pot un grand -tock,- pour la vente
en gros et ddlail,-- de chaussures on
tous genres pour
IHOMMES, FEMMSS, ENFANTs
Ies colnmandes des commercants
de I'intliieui pourlont etre executdes
dans une semaine A peu pres.
23, rue des Frouts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCt ( HAITI)
ommrs
LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donno le meilleur pain.
Qui produit le plus do pain.
Qui donne lo pain le plus blanco et
le plus lIger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprsentiata

rTrt.JI> Er
DE Me

Beaiuharnais J Franoi
NOTAIRE AUX GONAIVES
74, RUE RIPUBLICAINE, 74.


Ti ere Zep irn Nil
Fabricant de chaussures nDto
genres. Pour Honmmes, Femm de "
rants.
Place de la Croix-des-Bosals.
SPtCIALITt:
PANTO PFLESMVLS





Fabrique (e, chap leaux

La Fa~b'iqI ticd chlapeaux ii istaljjt 4
I do.e do Art-, ci Mtiers, ancielric-
ileilt Njiaoii (Coiialetac, sous la raisoni
'iaOe de VIcv e 1. loit et J. C. C;ui-
t.)g1 a 1'WIt t'i infl tormor I( ( PU Ibcl
1q0;%il at t ell i Smi (V-1)61P~. U11Lo
j~ock do chI~I(tp ix de paille supcricuis
~j.~~tIL c'. o oit v lea jila,
diflliC ~ I g -dait svil
01.11 4it dt1 .iIA (ali 'iltle ai t UI pix
fl( j I .i fj(1 to llto C C ICU 1'UC flee.
Li t ikiji' itiforiae( enr ou~tr Ic pu-
bite q I'.' i ~ ia sC Uic qjUi cii conlftc-
tionm 'oit:i -1'i! Ct avec h3
CU[1CUIi' i ) kv'.9V .X V)iI1'0
S'IIIPIjt (. Idtoa*~g r
La f,!bi 1, ro I I~pI&' dui[ l O~le CSOrte

ne I.


I II i 'I I Ii-'.

2;. II











(w ) IIll 11V.







e: ( I jiz~i *'a clIfCII gI~
11')lSI*lir II!i ii 'j'. 1 t ; Ia p o-



Por0 1u-1'jijii,'t, -1P2 Novunibi' 1907.



fajiso F. BIRUN ES.
1')5 GRAND'IUE l19-7
I)irigee par


U HOIJELI
Av'aiern e ,bre de la Societi Phtlan-
4'9P7ue 'les maftres tailleur. de Paris
"iPIi n~ Icevoir un grand choix d'd-
e, icasimir alpaca, chevio-
1l4'1"'e pour deuil, etc, HRcroniman-
It alllculie~ement A I sa clientt,-le une
'I, gi '2AIetiorn de coupes de casimir,
kGi te dA fnt iisie et de piqu6 de
8Pkcia1itd de Costumes de no-
&I63 Co"'ivl Franu;aise, Anglais3 et
41 I de la diieiidire perfection.
t ~ihbn Col r fectiojne aussi des Cos-
-A" Militaires, habits brod6s
t So luniques, habits car-
111to etc#le, taus grades.


La Maison

LC- CORDASCO
1.)7,I1 RUE h:PUI3LICAINIK, 12,7.
La Maison N:.-ols Cor'das:o a stu
conqrulri' c' I te temp- 'apre-
Iiniere it.ace9(Iians la vitlte (1,3 jorj[ tij-
IPrinjce aiC i.- i 4u0e tianis ia Ipovii di.
Lv v~ni! t'hie succs i it j oiint!-I lai
son N icolt -; (ordanco cuK 'taii ,)it x
inc).dlapauilC (t ses modles sur
forines fiamncaises et a iutricaiies d'une

aI tus les caprices du l)UI' 3ll.
Tous ses modi~les existant eni ma-
asin en itoitI) ointUI'es Ct largou'rs
liii peruettit do clia~imie toLIs les
pieds, micne les plus (cficjciles, et la
inodicitC, de ses piix est acces-ible A
toutcs Ices boiltses.
'Toutes les pc-~rsoiinez ne tr~ouvant
pas at se cliausser dans mon magasin
sont satisfaites dans les 21 Iiure spar
un at ticde fait stir mez-ures.
N. 11) Je jimis cliaris uer sans pre n-
dt- rnofl i-I thujo bst~.; lrses per-

soil :


Icr I r''s 1t1 I -'.

li"',l-
Vti; s 'iU i e Lrjs

&tII(S S i 1 i ('l 'S II. t I'('f S0S.
rcfti,,-6es.
tow'.. ,.mcncurren-


Cordoinnerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143
GRAND ASSORTIMENT DE C:1ALTssunEs
DE TOUS GENRES EN 1)kPuT, 1'OU11 LA
VENTE EN GHoS ET DfTAIL.
Extxecu.ion piompte des
corninandes, tant ici qu'A
I'm terieu r.


I; Cot fucc liot des Vc h i M-4-t ~re
C.1


,aveC les
fo)rFines
fcinnic.


Les dernicres creations de
Paris !
PAtes, Liquides, Cirages pour chaus-
sures de toutes nuances.
Conventions de vente convenables.

Exx'ran clxemxx er t

A L'ELEGANCE
1). FEI itR I,
Fabricant de chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particuliirolment de ses nombreux cli-
ents do la C6te et de la Capitale, que
I'dtablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, inalgr Il'oifre de cinq pour ceis
sur l'achat en gros (5O/0) faith un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'itablissement se charge de fairs
preudre des mIsures A domicile.
Toujours : Soin, exactit:~e, ponctu4liU
42, Rue des Fronts-Forts, 42
IORT-AU-P'KI sCI (UHATI)


PR t PAR I -Ifio r,


"* A
;. %


'-T-)UAf -,RE (24)COUL.EURS.


IIXI)ES C I "N('119'iC0.)AIlh SUiT:


Chevrei-u i~ 1 m'& : Ir. .il


Verni et coulous:(
POUR ElNFANT.s.


r fkvnit,%, ;ci IDames '10() DJix gdes)
-in t lIau1 l ( l aix g d e a'

l,9''OMil 0 i 12 ( d. u*ire gdes)


6 six (gdes)


Prailiis 31 lu a Toilette


pw~.
oe -


LA


fum. I'le o t onserve
contrc tl ii;*tIe. los 1111 9


Lx


!'ii *i :


9~~~c; -
f.

V ')


,: t~ :5


'I(
ii 'b9.
.1 'lii
* jqjj-


d' k-IA


la Fa v..- I


.iAg I Ii


Ioute.s 1w., 4 iI
damies doni h i ..&e- '


1. (Iiat14-S


i.,'I


Agence G6nerale et Dop6t pour Haiti

iZ- Inz N1tg tiOpol (

MASON JULES LAVILLE
.).,, tlae ,d. V.a/, 7 de I 'i at, 93


Il1(HdUF-A 1, 1 10" n. 1.:1K ( IT 'IIk


TL.A, P I-A--k- C Ii*

Einitiaaiel Alevin~drve

88, RuE iDESMIRALPACLF>S, ,,
Se recornnmandr pour I't-V-i
prompted et eIacte 1es r-r,()1 aI.Itaic;- ,
n'iapOrte c11'ele henuit. du jcDI'
la nuit.


La

Redaction du "Matin"
Ofre i .sces lecteur. les dt'u.r volumes
A quoi tient ]a superiority
des Anglo-Saxons.-
A-t -n int6ret A s'emparer
du Pouvoir?
nF:


Droguories, Spdo~ialitl.ts phaar EDMOND DEMOLINS
mmaceutiquep-extrmcmt-rit frkti e u pri.C xv Qtiwre Gourdes chaque
PAiiX ExmsCitUX. E~ VENTE A LIMPRUIMRIM DU Main.


IAR NME t: 't ININNTA\LE


*) S


I '. I IV I '! L ?


. .


,..,,~,.~-~ ---


'


Collsalat (Iltalic





Remercimen .s
Monsieur Ca'nille Cibri. ct son tils ct
tous les autres parcnus adrcesc.it leurs re-
meirciments ct l'cxpres,iun de Icur recon-
naissance aux anii; qui leur ,ot prtd leur
concours devou. et : toutes I:s personnel
qui lear ont donri die, temoignages de
condoled.ces ct de,- marques de sympathie
A l'occisi,)n de !i double et doublement
doloulourIusC pj:eL u il;s ot cprouvte par
la miort ide MA.II. iuji.Lii .ALT.AGRACE E MILIE,
nre Ivir'i.irn. ct RZosi. I'\MII.I GAIIRIEL, leur
epoius, muire, petite li',l, viunar, niece,cou-
sine ct parc'lte ; l.-,ur fi.-, sti.ur, petite
fille, nic.':, cou:,. : l.: c p r r e. 1. c.
ur deinandcnt I Lurs prices ,,our
de ranin- Je cl dWdl
L'affairo des contre-bons
Par une lettre de M. Lif~ntant. commis-
saire spdc 1 dai G VIVci:n :':;n.I t prs li Bim-
iuec N.!io ile d i l. I .i .- Sec dtaire
l ta l1-mi '1 .. i : te m its A
Ilel Il ,'Alivr 1 1 1' I V i' .. de i'a -
fiirc dcs ,ontr.-b,'ili-. \ )'c 1- :.<-:1t.inti des
lh-riii.-r. et 1t con:i :..- ,. 1 i.lu' s qui


ligi ~niitotwijnr, d in IcL: V"
que.
Si1voir

No. 1 (C-bowimi :uui1,'- p ar;li
No2(-) 2 iuuic. juir
S (:()1Sd(I.1iiI1il-------I 127,51
Conso~~ lidation rl.......l:r.,
Li 101 (ILI IL'* ti.\)-, 'jt1,:)) 2
No. I(C-bs. ac(1iittc- I)-' P
No. .' ) : -hs. ii is v cI*,,.,,,-
de odli J): ive[iVLi .... 1. 323), .82


l a Baii-


GouiawIs



2. 19 I1im.S: i


l'. 1,S.8), .2:(Iu.1 ,.87,,8&
Ii y .1 .tu sl, ajou.c M. L.iio 1 Li:, une aia-
tr- se- i d: cour B qui driven: aus--
si r.. .I'IU e,. ( ; ):1 CL2 i .Ltui N );.
2 (o 'a 2t jI illiiCt IIs pro ,d ; l:.It ttoIs
du inldat No t7; d: *, i:'ds r .o0oo.
enis Ic 27 Ja I.'ier o902 jiar i'ra.is Je nii-
sion, desl divers I)Lgti'-c; t ic liail;ncCs de
I')poque. .\%Ls lt r, is 1re, ivier et .4
ecein bre c190 o'.; oit di liils au cou-
lant de c: tii: :%.- n a a'ic'r:i 'il que les
c.-ntre-Bo.is, 111 lteaI dIC Ce tro'iver entire
les main; de. I'.,p:,:te ir dc-s tiiunces sont
en po .s .o. d.ancieis ini.:n i-: s de la
Chambre des Colnptes !
Le Doct-ucr Brice
Maidi de cette stniUneC ont cu liiu A
FlilCes, coilmuneI de l':ioi-vilic, les fuud-
railles du Doctclr BItKici Sr GR\M I.\s, si rd-
putd p.armu I ; tlhi'tp.uLIts pour ses con-
naissances cncpiri ic-s, et Si souvnlit con-
sult6 par les n'..ades Cd c.unpalgnel s et par-
fois par ceux d s villes atteints de maladies
chroniques.
Le Dr Brice 6tait un veritable Doyen
dans la carrier mddicale rural et des ob-
seques remarquables l-i ont &td f.aites. Le
President de laE R en particuliere estini, a p uirvu personnel-
lement aux frais de ses funmrailles et le
sympatlique comi:nandant de la Place de
P6tion-ville, le gnral CGlcis, a rch uss.-
.1 manifestation par la prdi.ence des Celci-
siens et de leur fanfare.
Le Docteur Brice etait agL de 93 ans.
Tribunal de Cassation
SECTION CIVIL
JAudience du mardi 12 'XjoLemlbre 1907.
PrMsidence de M. le Vice-Presidcnt Er-
nest Bonhomme. Le Tribunal prend siege
A dix heures et demise du matin et pronon-
ce les arrcts suivants :
io. Celui qui declare les sieurs Sterne
Staco et A. Sarazin irrccovables en leur
po0rvoi exercc centre le jugement rendu
sur incompetence, par le Tribunal de
Conamerce des Cayes, en date du 3 Avril
Po6.


2. Ct-lui qui rjette le pourvoi du
citoyeni E1xun Cmntave Alexis contre le
jugmient du Tribunal C.vil de Port-au-
Priuce, du 26 Novembre 90o6, contradic-
toiremcnt rendu entire lui et Succdus Suc-
cc-i.
3. Celui qui case et annule le juge-
ment duI Tribunal Civil de Jdrctnie, en date
du 19 Juin 1906, rendu entire les consorts
Brigm ;n, Louis Caze, et les consorts Dan-
dresol, renvoic la cause et les parties par
devnnt le Tribunal Civil des Cayes ;
4". Cclui qui case et annule le juge-
mci l rendu entire les consorts Fabien et
'c:, si .. M ,illus Lalnua it, Sincere Fr6-
dcriiqu-, par le Tribunal Civil de Jacmel,
~la la cause et les parties devan Ile Tribunal
Civil de lPort au-Prince.
Ui,, nou vcIle composition pr',:id .'.~Lce
-ous 'a ptrsidcnce de M. Ic Prd idedit
II. L.Jichlud qui prononce les arrts sui-
a.lilts :
i" C(...li ,lui casSCe t annuile Ics deux iu-
g-i.lli i t Lit S I Ct 2 .2 .I; I906, rciln us
co,.tAid ...i:, i i in ii :rc les co.Isorts Cl -
mC:.t : t it .\' V -uv-. A\ugutstin DIurosir p ir
I- T' ibu al C:\ii du Cap-Ilaitieii ; reiny ic
I'.afflir dc.in: !e Tribu' al Civil de Port-
Ji 14 *
dI i ,x. "
2" C .i:- ,,ii irL C'Ce com ,ii in l til.,c le
pAi.1,i .li .ur lx.iuII C.nt.ave Al.\I i,

: ,' i i I! .i:r.id :oirem ent en re : t
S ', Lr i. Ic C o > .
(.<* ..! ..11 rt ic'te c. n \ : !-
b,,1l ', ); fe.:. ;.I pjr ie cito :: I. -
'oi c '):ri IL jugc tni .ti r.l i, in pp l
par 1- TIr ;:, Civil d Sa: -. .: 'e 13

SI' I i i fLit p a : .

ftare de A Gv(Jot contre Miclilcl Vliten.
..' ( :e.>c.,' -: S '!un M.IIr ) ., u
,..,p. c. vc :.-:;;t c;ite cid s .;i l .i11r Ob, >crva-
I, .Mlinii'tre Public, Mr Lu.c l)o iniiue
C01ncl.n t a11 )ai -nn- s ,ins t nill e lvi ddlai
,c i. s-;;n 1'.,: d P. 2. 933. 1 par M ichi'l
Vcit:n A A. G'vot.|
I.a Scct on Civ'ilc repreild ige Lt ;nltend
l'aftairr dc M i Jain.- Aitliur I'P it contre
Veuve Ed, iond Mary.
L.e 1I(tppoyr:cur Mr Ie ji'gc S. M ritu-,
don;e L".c'ui'e.i dL e S. rpport.
Ms J. .dhJinar Augus:e et :ilolCh D- -
crt prodL:, .c:: d.-'s obcerv.tions au ii,:n de
seurs Cli -nt.
1 Le Ministere Publ:c, Mr Luc Domni:ique
:onclut 1 'T a cisVa i )n d1 i jtig.iiin: ,t ,ur le
Vetne imo\cn.
Vu I'ihcure for ava.nc.: le sieg" est l1v.


Rafle
Mr L Hodelin privient Messieurs les
in:.ressds que la Rafledu cheval rouan, au-
ra lieu mercredi 13 courant a 5 heures de
I'aprcs-midi, au cadf Dereix.
Chambre de Commerce
Les principaux Membres de la Chambre
du commerce ont ete requs hier au Palais
par S. E. le G"a Nord Alexis qui est leur
President d'Honneur.
Reception des plus cordiales au course de
laquelle des changes de vue tris remrnr-
cuables ont bien fait augurer dL l'avenir de
1 euvre.
Nous faisons des vceux our le complete
succes de la Chambre de Commerce, dans
l'ex6cution de son programme d'une utili-
te incontestable.
I _
Priqre d'aviser 1'administra
tion de la moindre irr6gularit6
dans le service du M ATINs
afin qu'il y soit de aite r mx6-
d16


I


NIouivelles Etanigres

DgPICHES REVUES CE IATIII
Tempetes et Inondations
ROME 1o. Les tcmpltes et les inonda-
tions continucnt dans toute 'Ita'ie. Les
voices ferrdes ont &td dCtruites a plusieurs
endroits. L-s dep-ches reques des localites
affect:es annoncent que bon nombre de
maisons se sont CcroulCes et que plusieurs
personnel ont pri


Passage de Mercure
SUR LE SOLEIL

C'CSL dctil in matin qu'aura lieu le pIhu-
nomriie clcste que nous avons signal Ia
semaine dernicre.
Vol,:i Ics derniires recommindatioiis que
nous i)ur;iit I'Oservatoire du Petit-SZmni-
naire pour suivrele pissagc de Mercure.
POL.r observer IC passage de Mercure sur
IC 1,11 u:e di soleil au niloyzii d'une Ion-
gue-vile non garnie de verres finms, oil
o sc vir de l'artificL suivant : UCn
1ri -c e lia lunncutc, i'objicctif tour vers le
solely. et i cihbi ir ii OLcme pour regairder
11n ob ,t L ki!i:iii. I uii A quelque distance,
vii):t A li*r.ite ccnltimrercs, On place unle
icuilAc de p ipcr b!.uic. L'imiage du solcil
vicut s' V lurmer renversie ; On p,:ut cel
distini.tcr tLiUs les &t.Cails enii chercihant une
1iii .lg -I t' .jue L'ont 1`b011 rt par rironnc-
inc~ly Ii. It ,)IUS oLI mains le tube.
On L r;.l.11atrs \rcurc dains l panric su-
P.Y 2 C, rhdroite. On pi,:irrat !c
prnirc de pri iic ab n3 pour un%. tache
son dhIc.icnnt ic le fena facitemc recon-
111i -l~.'
iHaln. I..


T~ :r. N~r Ho nr I tifiel l .

Cc.: allics Till -il A d:~czire a\\ C ,on a ro p Ii ie


CAI, 11 1)1x..v t ild .via: on tic
(t., tr, :0 n 1, I o rio ti Ic ; die
Sc r I ci nopc_ ii t 1 p c!1C des
I i1; d .'1. sllsdit CwifljU.
SiJcrii 5i',s1.Nir Far:Iha:1rec:cvr.i Ie pr1X
De~~ ~ii \rC~lIcac n de c', 00 r-.w:s dci'in6
A I *r ~i ,tcur ,' i i leprclmer a1c ar dLKrI d tine
c~rW1rc.)ifi--cL Ldun kilometre.


E~sI)IioIfs IrlIt('"1411461 IIX
On off re A. 1'Allemrnage de lui
%-i 1:a 1,- es informantions
irmp r'toitantes
~ i r Lt plic d, : cttc vil!e I
4li.:u li. 11 .1 fi~ l" d Cl~ti~ctiil .AVecC Ics
.111~ )Etc~j: 1- %.1k:i I arrc~tatioii taite hier
dcL :iii lditvidu.i qui seraient les chef-.
XMIL: .I-So_-i.ItioI jc ; plus imp-irtraics d'e.;-
pions intcrlatlonaux faisauit sunr uie vaste
ccilc~l c Ict trfli: dc-; sc:rct~ niilitaires ct na-
val,;. A 1.1 suite de cet cntrcricn, on rapporte
quc quinze niandats d'arrestation ont t
lanc&-, contre d'autres individus.
Les auIitoritcs ont fait dei recherchecs au
bureau de pose et dt&couvert entree aunres
chosc une dripclche cnvovit en Allmeinagn
offrant A cettc puissance -a venre d'in~or-
Inations int.IressantIadqfense nationaic.
Ccite depkieic seiiiblerait avoir t&6 en-
vo v-e par 1 enscigne Ullnio qui fut arrku
conille espion le 25 Oztobre dernier.


Attention

Un stranger voudrait achete
une collection de timbres-poste
S'adresser au bureau du MaW
oun l'Htel-Bellevue.
Port-au-Prinoe, 12 Novembrt


MADRIDn o. -- Dc- nouvelles de Villa.
garia discit qu'il picut dcpais quarante
trois jo',rs dans cette region Les vignob!es
ct la rcco'e du mais sont totalemnt d.
truits. En raison de la rarttd du poiss
des milliers de p&hcurs en sont irduitsi
Smendicr dans les rues des grades viilles
1 Les souverains allemands
PORTSMOUTnI ( Angletcrrc ) I. ,
ya:ht imperial al cand ohenzollern
ayant a board 1 'Empcrcur Guillaume 1'Im-
pcratrice ct lcurs suites, retardD par la bru-
me n' a pu d&barqiucr scs passagcrs qu'a 3
Ilcures d l1aprs-i'di. Le prince de Galles
rcqut Ies souvclrainlls au non1 du Roi son
p re. L'escadre anglaisc dc la Manche rep-
dit Ics honneurs d'usagc. p.
Nouveiles diverse
ROME io. Mr Emmanuel Gianturco,
iinknitrc dcs travaux publics, cst mort au-
jourd'hui des suites d un cancer. Le dMfunt
:tait .ig dec cinquantc ans.
IQIOQL: 10,. Un formidable incendic a
cc'atd lieir soir dans lc quarticr ouvricr de
cctte vilc UnI gr.iid Ilombrc de niuions
ont td d&truit'cs. lP's de deux nilles per-
,solli:n s snllt .sals .abri. Les pt rtc. sont cva-
ludcs A uill Ililll to dc dollars.
TouLO< 1. 5 d'. cliet dc cc que
i' i coni.idi.t. r coniii n la plus gr.ii;id so-
i l... iit, rn :1tii ii.tlc d'.spionina.g.l onit et
.r eLd- .1t d Ii i i ,ci r dlcs J ddtc tivc
spdc i.tax Le, a.it .ric-, out J lt .I cinli.t mii>
I., mlain stir n:i da-s J. do:umnients Joint
I'cxa.n 1 p Iri t L de Ciririe q1 i-s insdii-
duIs ci-d .ii -,t Sc" livale it dcpuils on.iltcillp
Still tr.i l!llpo ,ti t d, -cCrct.. f.v'.l et
i iitaiI c-,,IllC. a1, .L" i it onllid r,.' I, a.-
rstationls opc c,. coil;.iic d ui. si gr.andc
linliipo .rta c iu'e!'cs cI ouit ii ncddi.ittincnt
intortini c prcL. int di cons il, MrCle-



bDerni ere here

W.AisGreO.sN 12. Les d3leues la
Confircnce dc la paix des rdpubliques ame-
ricaiies a: \Vali:gionl out dcd convoques
pour jeudi .14 novcimbre.
MADRID 12. Uae dpeliche de Melilla
(Maroc) annoniic qutc Ic camp du Roghi,
Ic chief rebelle du ditiict de Mc:iila a 2te
renforcd par Ics troupes du caid Halaliet
quce camp conuticu environ cinq mille
combatants pourvus d'abond.laes muni-
tions. Ce; troupes se prdparent A attaquer
les forces inipdriale:.
PARIS 12. Ren:e 94 70.- Li Clambre
vota hier le Budget du Mini;-'re du Irr-
vail et coiinmneii la discussi'm du budget
des Finances. Elle discute aujourd'hui Ics
interpellations sur les affairs du Mairoc.
M. Boni de Casrellane a la parole. Le S-
nat continue la discussion sur les elections
des chambres de commerce. M. Fallires
inaugural ce martin l'exposition d6cennile
du salon d'automobile.
Au puits de Rambaud pres de St-Etice
ne, 7mineurs descendant y furent prcipi
tds d'une hauteur de 220 m&eres. On ne
retrouva que des debris.
Les inondations recommencent dans I
midi, principalement dans I'HMrault ct I
Gard.
A la suite d'un incident hier A la ChI~
bre, M. Charles Benoist envoy ses tCmoi
M. Berteaux.