<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00183
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 9, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00183

Full Text

185 PORT-AU-PRINCE (iui')


SAMEDI, 9 NOVEMBRE 1907.


J


.QUO TIDIEN
~~- .---- -L__,_ _._


ABONEIIMETS :

PAR MOIS Une Gourde D'AVANCE

DAPARTMKMT3W & tFTRANGt ;
vrals de posted en sus.


DItiCTHUR
cC1L6mrerit Ntog ixre,


RIDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUMIRO 10 CENTIMES

Les abonnecments parent du zer. et do IS de chaque
mces et sont payables d'avance
Lee manuscrita in6r64 C ou non Do sont pau remis.


Pour tout ce qui concern 1'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur


Arthur ISIDORE, 4S, Rue Roux on Bonne-Foi.


LA DEIRNiI
LA' BE`R NI E-


G6n6iral PwLtio

Trahisse:-nous done une second fois
C '6tait rien que d'avoir par sa soul
presence au Gouvernement entache 1
pnre administration par un exempl
raqoe de viletd, d'incurieote de dloyau
t;ce n'd'ait rien d'avoir tentd de con
promeltre la grande cauvre de rdforma
tion administrative et de refonte de
consciences sociales en prtlant I'appu
Sl'autoritd A la counjuratiot des 1le
nlts de d6sagrdgation et de mort
sn'etait rien non plus d'avoir aisum
a responsabilitt de la fusillade de ciinf
Wiividus qui, certes, s raient encore ei
iei un Ministe fourbe ewtre les fourbe
pIc pour ref,'rCer lours minjiv.aise ten
d. ces n'en avait pas au conlraire faci
So1'6panouissement par sa conplicitd
e 'tait rien e ifin d'avoir, aprbs un
r sde plusde soixante annees voued
Um son course privd aux pores turpi
WJ*T, aux plus odieuses immoralitdi
lt au Pouvoir escalade par surprise
elemple aux citoyens ddconcertes d
r&3s0, du Mensonge et de tous les vi
triGomphants. Non, tout cela n'dtai
i..e aGBntral Pdtion Pierre-Anrt*
Omainable rejeton d'une souche illus
IN, dsvait encore traltre A s3 naissance
'ltre i tous ses engagements, traitrt
"tIsles madals qui lui furent con t'ts
1rS a n Pays m6me, mais fiddle au so
Ir qt bion quali:icatif, a Gdndral Fa
qu'il s'6tait applique, trahir un
,fUtre fois une amitiddont il so tar
,an hnomme, un chef d'Etat qu
pris ar la main et lai avait de.
lon loyal concourse en vue d'un(
,re de bienfaisance Nationale.
oSSieur Pdlion APerre-Andre ( 6
vtl in.e des ascendances historic
ieatl do trahir une nouvelle foi:
S1l Nord Alexis. Et voilA que le
il brigue la position supreme
,permettra d'user de trahison dB
Sever* la R6publique elle-mA-
roritd, ai bien soavent I'huma
Sf i voi fllaumilea par le pas
Am ftporpmonnallWs, pr6desti.


?aa I VCMT tresjournaux l'Europe ont reproduiiit I'co Ire avail 6td donned d'arreter cet in-
fLIf a JEUU1X 1 UI intdia note sans aucun clihanement. lividlt.
Le Courri'r des Etuts-Uni., lui, a ob- Le Chef de I'Etat, mis au courant de
DU tenu une interview au course dle laquelle cee dernier fait, jugea proablement
ii remit au journal une lettre qu'il est qu'apres mille manquemenc's dont alors
S A Id cens6- avoir ecrite au Chef do I'Etat. on decouvrait la traitreuse sirnification,
t el iIr e- I Ainsi done, c'est en mettant a profit li measure tMait comble, cette fois. Le
les relations que lui a procured dars la Secrtaire d'Elat de I'Int6rieur ful rdvo-
presse 6trang6re I'exercice du haut offi- quid de ses fonctions. Cot home habile
n6es i I'accomplissenmnt d'edvnemenits ce de Ministre do l'Intrieur auquel pour se laver de la lourde accusation qui
e sublimes, aussi souve-it itl cldt, des I'avait appeld le G6ndral Nord Alexis, pesait sur lui imagina de se faire pas-
Ie creatures don't la vocation consisle en qu'aujourd'hui PWtion Pi'rre-Anlrd ser pour un Lep'rscuI II g:sia la 1 d-
Sentreprises de honte et do malfaisances, confie a toas les echos du monde que nation de France et lA it se r`pandit en
comme les loups, et les serpents. a la chute du Gdndral Nord est immi- laintes et .-e haigna dans ses larmes
L e dernier courier nous a apporte nente, et qa'on prevoit que son suceseeur de martyr.
L- le New-York des journaux contenant sera le Gdndral Pdtion. Milgre les assurances uiii lui furent
- des notes du gott de celle-ci extraite Vous entendez encore: le gdndral P- donnmees qu'il no serait pas inquidtd,
s de a La Libertld tion 1 Compatrioles de Bolivar et de Su- malgr les gages que 'e la part du
i- revolution A Haiti cre et vous tous qui tes animds i con- Chef de I'Etat lui apporturent suc-
-se river in t.ct.Sl'Ind6pendance desNations cessivement M. M. le Sdnateur S....., l
SPort-au-Prince, 15 Octobre. I-tliings-A>niric.iines n'allez pas prendre general M.... et d'autres encore, P6tion
S La Rdpublique d'Haiti est de nouveCu en pour une r coinmandation cette usur- Pre Andrd dlcli.ra que sa vie 6tait en
, revolution. Le pr6;ident Nord Alexis, tres nation h:artlie d'lu lnom illustre. Mon- danger el qu'il no changerait pis sa r6-
s ienace par opinion et sentant le pouvoir sur Pierreo-A.i.lr6, le ho i faiseur a solution de quitter le Pays. Toutes les
- ui chipper, a instituo une sorte de Haute qui cumule lou ls le tiers, notam- d6marches furent vaines, les supplica-
- Cour presided par an avocat de ses amis menot celui do macacriciea, brave corn- lions de ses parents memes restlrent in-
Squ'il a nomm, pour la circonstance, ge- me un livre, vertueux comme un de- nutiles. A l'epoque, cette attitude part
e nral de division. Ce tribunal extraordi- portd et sage A enfrererdarts on coba. strange et plut6t grotesque.
e naire a condemn; A mort 17 perionnes non n'a rien Avoir avec le premier Prdsi- Nous comprenons bien aujourd'hui
- soupconnees de complot. Mais des manifes- dent Ile la 11publique d'laiti. qlue ses espdrances ajourn6e* par I'avor-
, stations populaires out oblige le president Dans son interview, Mr Pierre-An- tement duderniercomplot, Pdtion Pierre
e a grcier les condamnes. dr a declare: c II est certitin que quoi- Andre que tous les Journaux strangers
a Le chef de I'oppasition, le gnadral P- qut'on pretenlo ma liberty et mon avec un si bel ensemble nous promet-
tion, a dA chercher on refuge i la 16gation existence dtaient en danger et par la te- tent pour successeur.. .. Imminement
t de France. Le president Nord Alexis a mis neur mein e ,de la dep6che de revocation du Gednral Nord avait ses idees quand
en demure le ministry de France de le et par I'atlituie hostile praise a mon en. it fayait la terre de la Patrie.
chasser. Le ministry a r6pondu qu'il le pre- droit. J'ai 6tW ainsi obligd de me ren- Mas, en vdiit par de.sus la ronde
nat, ao contraire, sous protection. dre 4 la Igation ide France ( Port-au- ddbride qu'A travers les Ages menent
e L chute du prEsident Nord Alexis est Prine) pour quilter le pays a. esfous, les fourbos, les laches et les
imminent. On prtvoit que son succes- Eh bien, nous de co journal, nous a.traitres, I'Histoire demure qui single
Ssour sr le gCnral Pction. vons 6Wt a notre tour interroger cer- Eternellement leur dos de son fouet ven-
r, suvant co qu nous un de taines hautes personnalti6e bien en po- geur.
Or, rsuvantce qut, ii arat qn de sition de connaltre en detail I'affl.ire de
nos corespo'ndants, J!, parait que le la revocation Pierre-Andre6. A-t-on int6rdt A s'emparer
service extdrieur doe rensegnements aaon. pl
i pa obtenir de curtains bureau de Nous avons apprisceci: La police pla- du pouvoir ?
r6lacion dejournaux des informations cee sous les ordres do ce Gneral 6tai ,
r action de journax ds inous-repro- parvenue ddcouvrir qu'il faisait lui Nous recommandons d'une fa;on toute
e i tablissent Pioe la note sus-epro- -nme partie (1 co- plot qui rilit particuliare la lecture dtulivre sensationnel
aitea dld InspiiSe par ancien Ainis later ces temps derniers. de Ed. Demolinsm A-t-on intedrt d s'ern-
a tre de I'Intbrieur loa meme. Ainsi, en a... parer adu pouvoir ? *
-admettant I'exaclitude du fait, Pt6tion Les conjures disperses et en fuite, ,. er o inr .
a Pierre Andrd serait a son tour catnlilat I'ordre rdtabl;, on vit un jour vers le Lauteur examine cettc question et y re-
Sa la Pr4sidence d'Haiti et les multi- tomber de la nuit une voitur- attelde d'un ond avc sa mattrise habituelle ; tous les
pies trahisons a qu'on a eu A lui repro- cheval rouge, attelag, qui, tout le mon- ommes olitiques et tous ceux qu'intdres-
cher trouveraient leur explication dans de le sait, appirtieit au Gal P. Pr* An- sent les questions de la vie publiue et
Sce fit qu'il pr6parait la venue de son dr6 ller en dehors de la ville chercher social gagneront enormement a la lecture
g Ngne. .faqp rA dans sa retraite I'un des principauxde cet ouvrage.
S Le Nouveau-Mond, le Moniteur Di- conspirateurs pour I'emmener A un con- En vente A l'Imprimerie du A Matin :
plohamqu, a t an grand nombre I'au-- sulat. Notez qu'un moment auparavant QuIATE GOommVs.


_ __


=- '=~ "~-------_7n-


_ ___ __ L~-~ll~l
-----------


_ __ =_~


I `- -- -1 __ -- __


in ANNICE, No


4 -








Etude de C. Dube
Avocat
A PETIT-GOAVE


PROMPTITUDE


EXACTITUDE


Vitiello frdres
145, RUE RIPUBLICAINE, 145.
La cordonnerie Vitiello fertes porte
a la connaissance de sa nombreuse
clientele tant A la Capitale que dans
la province, qu'elle vient de recevoir
un assortimnent complete de peaux des
meilleures fabriques de France et
d'Amdrique. Avec ses nouvelles for-
mes franchises et am^nrieaines pour
hommes, elle assure a s.-cs c i .pts des
Chaussur.'s incomparable ta,,i pour
l'61lgance que pour la solidit6.
Elle promet, outre la quality des
chmussures: un prix co!v. -ib tble la
portec dc totes les bourses.
Venez voir et vous serez sa-
tisfaits.


La m *i.wa a en& vente usz assortirn tsji


Pharnacie F. Bruno
67-119 HUES tGALiJ ET PEROU.
Sp6cialit6s F. Bruno :
P'ot' re paui.santecoltlaed6mauigeaison
pruligo, sueur des pieds- La boite P. 1
Si: ,p antiashmatique remade efficace
t,, '. 1I,;!: accCs d'astiIme et les toux
.* t-, Il flacon ;-P : 1. 50.
Consultations gratuiles :
i; iidi et Jeudi de 8 a 9 here du martin
p r le Docteur. N. TaoMs.
Nr _: = --- .. --


VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Fr6res
KOLA
.ingcston
V'IACNIS H'S aIRONBREW*
A Vendre
(:ieZ (cAI[NAT FOUCHARD
A.), 89, Rue du Centre


les ch;usssurt;. de tot.aes I ii, tUe dcs Fznt Is-ForIS


Inip. C4 MAC-IlIE() 6E


45t, lIui


PI-LtR-PHONE.


Joutrnau., b)roch rt 's, billets dle
marriage, cartes Ide f iatcailles,


prog ramnes, affiches, et
autres travaux de ville.


tous


Billets d'enterremn enl et carltes
de visit d la minute.


PRIX liE CON'StIENIAE


H JST BELLEVUE
RlESTTA URA NT
Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINE.(HAITI)
Mine Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue sur la mer. Tempdrature
douce et rdgulire. Les Tramnways de. .ervent I'Hdtel-Bellevue toutes les 7 Minutes
PROPRIITI~ SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de reception. -Piano.--Gramophone.
Sonneries Electriques


Table d'H6te


fous leaur, de midi 4 S heuru,
do 748 het4rs 10du oar


G.2.50


SA. dc attlis el Co.
3?2, Rue du Magasin de l'tat
Maison fonildie en 1888.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vieit 'le recevoir des articles de par-
fumerie pour lea go6ts les plus diffici-
les. L.es parfums exquis et rares d'une
dhlicatesse p6uDtrante qu'elle offre A see
clients sout de vdritdbles petites mer-
veilles.
Les dernibres marques qui charment
le Tout Paris soat chez Matteis :
Son Sourire, Floramye,, rwfoa Idal
Cyclamen, Vivitz, etc.
La m:wion a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tou genres, parfumeries,
lunettes, moutreis or et argent, pendu-
les garant;is.
Spicialits : bagues francaises en bril-
lants A partir de P. 200, alliances Or
18 K an laises et frangaises sur com-
mande, Service d'argenterie complete
pour ruariages.
Tous les articles vendus par la mat-
son s.)nt gaz antis.
Achat di .liat:iints, pii-rres prdcieu
ses et viill li:jouterie A des prix avan-
tageux. i,*1. i I. : i : atunelte jauneis.
Con.re 0 nii-: de lDeux dollars en
liinbrcs-lpo.e .I'llaid, la Maison Mat-
tcis e cvo;e fraic de port sous I.li recom-
mande d(:ins touti les villes !e I. li HR;FI-
blique: Iui;t1t'its < .u 1,orgr.ois en ni'-kel
ino)yd b,!s, selonu ls pircscr:,lio :.s les
D cteur, on h;str.|ru-tic-:; *1.. L '.*t -I.s

ALEXIS BENOIT
Di'sti la eur-Liquorlste
t13,, IUnE I (.'1UX. ci l.
<^I !>K V .A N ', Hlt:h I ,,N N :-I",)l


SOCL LISTES!..
VE .i-, I:l.ANCS, BLEUS, FUMI.S,
JAVNES, dIr !' 'i,,,:zal et du Dr Motais.
VERRE IS II ONCAVES, BICON-
VEXES, P1i.;I.-SCoIIQUES CONCAVES, Pg-
RISCoPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNES, FUMIS, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
S:.in foyers
Verres blames cylindriq, 'Ls, concaves
et convexes.
Assortiment d'axes compkts.
Chez A. DE MATTERS.

Chapeaux !
Chapeaux !!
Chapeaux! !
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coifTfur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les gets et pour touted
Wle bourses.


Liquidation!
MASON DE CORDONNFRIE
46, Rue des Fronfs-ForL, 46
Mr Lorenzo RIllnna
Devant partir pour I'Elraiger, pDt
A la contaissance du public qu'A p-
tir de cette date, sent en venl-I
IcI'W slock de woulicrs et dest
ch4anises de Cordonnerie A un
ddflant toute concurrence.
Chevreau glacd ... 0.00
a vernis ...... 1P. 0.00
a pour enfant *.P. 00
Faites serrer !!

Industrie
MANUFACTURIliRE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, mancheltes,climire
et calefons
Ecole des arts et m/tiers
-- -
-ran cisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Ma'rnta iue a koLjcurs en dt-
p6t un graijd I'.-I, -k, -- our la tIne
en gros et dd' ili,-- de chausisuresea
tous genres pour
IIOMMES, FEMMES, ENFANTS
Les commanders dt'. conmercauts
de I'int6liicer 1,pcurront tre ex4cat4d
dans une semaiie A peu prVs.
23, rue es Fronts-Forts,2:1
POPIT Au-PRINCK ( HAITI )


LA
leilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc t
le plus 14ger,
C'est la Pillsbury's Best de I
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. ReprsetafMd


DE M*

Beauharn Js 3J r i
NOTAIRE AUX GONAIVES
74, RUE IUPUBLICAINE, 1


Ticere Zepfr iI I
Fabricant de chaussures s0
Penres. Pour Hommes, FeSDI sP"
rants.
Place de la Croix-deie-BOI
SP]tCIALITt:
PANTOVLUF1BMI7L


j~ o urx, 5


I--~ I- I I- -- I Y Emu~







hyivans di pndn3t do Ia succession do,
f1 iCar Charles :
I@ Unn portion de terre dans les e i-
vitofs do cttte ville, sni* l0 chemnin con-
Mannl I pacaud, d'etiviron cinquante I
WJg do Iarge sur deux cents environ
J rofondeur, borne au Nord par un
cbemift viini1, .i l'Ouest pat, le chomiii
de Difres, ijEst pat- Albert Noistatt
$aS Sud4Ujat' ,l rest de la propridl6,
upast dessus tino maisonnelte couverto
et Wles, sur la misc cA prix de mille
gosrdeq cy .- G 1AU
2o Utie portion dr terre ddpendant
Je I'habitation W-pri, me~uraint quatre-
W-t'sk p"tlitrncs do1 ,r ieau de terre,
borm~e au Nwid par la ravine Adam,
a2 sodl et a I'E-st j.lr le terrain Boute
Doizin et I'Ouest I ar Cli-irlei d'Au-
bigny; sur cclle position tie terror ii y a
desarbres fraiieir-i et un four il clhaux,
sur la ininc ap I~ix de criit ciriquaiite
gotirles, C4. .......... ..( 150t
A Ia reqtc idess sicui s Jean iosci.h
ChMirlest, (lit Blatc, deIUameurant cI duini-
cilit'. sAIL' hal -.1: tioi DtA I ival;(leI 'i da( meII
maii kmc O.walie Chrles t'-ouse
aulori.ixt did uicur I'lis-& S:AiWil Surin








AUi;. A. lll:: \Lx.




EN HEM 1TI

L" G,(: nt dII :lit tilmusul *Gn11tl des
Pays-Is cn I.ai'i i'aIi Me Chr
ler I a (lNoiiiaissaric' de qu9 de drloll,
par~itioni ), eni coulloiAit de I'accord
bIrnt;I.'rei critr Ic (overyeyentNt
CIandajl.-O(1 (Gli 'mI1-4.11 ou f
~~O~sid S,'Jl:1!- .10' 1vi ft LBas 1o





rLnt rWsidant du 1'tiat -Gi oivent
Piaes l S'uIn >lct!lc-Icc I' Eion uverneur
Is (uraCao, t quri rs inats(ess s auront
"a'dresser.
Porteau..prjnct, le 7 Novembre n1907.


Gie ale Transaatlantipe

le steamer c MONTREAL
erade retour demain martin et par-
ira :' 5 leuires pour St-Marc et
onaives.
Le steamer a SAL.VA. OR est
lttendu demain matin et partira le
ime jour ai 5 heures du soir pour
l6r'mie, Santiago de Cuba, Ca-
'es, Jacmel et escales.
L'AGENT.
F. M. ALTIERI

Pri6re d'aviser 1'administra-
on de la moindre irregularit6
4" 1e service du MATINs
'a qiu't y soit de suite r A6-
du


Insertion Dema,.d fl
N ("%7'E:1MIE3 1 :IE0

Pourr Iiia suur Moniqilu
et IlOIn ami C. Mora\ i;t.

Voici venir Novcmbre aux tristes souvcnances
II s'tcend surila terre un long manteju d. Jeuil.
Vcrs ic scjour des morts oh somnbre o10.z orgueil
Marchent les 6prouvds drapes dans la s .li.mince.

Les uns vont visitor la tombe d'une amie,
Que la cruelle mort insatiable en ranccelr,
Se vautour ins. sihl.- --x cri dz-la ,kjaleur,
Tient bternellement dans la bic're cndorinie.

Ici, la fixnc6e, A genoux sur les pierres,
Sanglote am&remcnt sur un muct tombcau,
Tandis que son ccur las, d6chird en lambeaux,
Monte vers le Grand Juge en sublimes prieres.


Avis comn iuImal


Les (-onlt liIbtmtbQs sonit
inforbittilbs (pittles fetiilllles


;IIeIoIt eS


AII i' 1)907,


S ourt S('I(c'lS li(I II iStS CII
c'on)el"Al 4611ioI 4 laRDs-les
II efiItbII ;s1 A nfire avec
Ia Cobuiinaiiiie. ce, dauis ha
pro )o'iblio n (Ii i t"irs.
I'O14-xLi-PrIlwol C ~ V'I~~~1007



lla blrg A ierimca Line

Le steamer a BOLIVIA venant
do IIi;tnlIomr, (ritii"sy, b 0A-,St-
''lioinmas Sanclhez, Samaria, Puerto-
Ilata, Monte-Christy, Cap-lfiatieii, Go-
ilaive. v St-Mlarc cst atendu ici Di-
muancle malin le -10 courant.
II pailii a 1)tobahberflenic c mC m soir
pour Pelit. Goivc et Cuiwao.
Port-au-Pmrince, 8 Noveinbrc 19.)07
G. KEITEL & C0
AGENTS.


LIGNE HOLLANDAISE

Le steamer ,(PRINS DER NgE-
DERLANDEN, venant du Sud
et de Saint-Marc est attend DL-
manche, 10 courant: II continue.
ra le m6rnejour directement
pour New-York.
Port-au-Prince, le 7 Novembre 1007.
GERLACH &G CO, AGENTS.

Avis
Le soussigns, ancien coupeur h
I'ETI anco D. Ferrari, announce a ses
nombreux clients qu'il vient d'dtablr
son atelier c la Grand'Rue N0 150.
SAMUEL CLARK


'r \
*


L-A-b ,, c'cst uni !n re au scin de IA d~incnce
Q (:: I '."L'SSL :C tr51InSport hi tombe de son fils,
CcUp,6lndat i c s.. pleur; baig ent ie Crucifix,
Dont le pL.r!?, p -,ir elle, iLnplore Ih clkmence.
Pl:i-, :o'li c'" s 11'.' !.,'Yc )eau ui vous dachire 1':lI'c.
Ull cori h-!n vrai mirtyr prostern6,
Pr;'L ii is pour rmnrc ; et seu!, abiandonnZ
; .j : I 'Iss sc f&Nilf ctt SC pAnc.
II enceni*1prirc
I~cs -, c:lois d~l. 'i,:; ux IhArcOi,1 tous Ics ctvur,.
Les lnicr:s Lt Ic s -Hnrits unis en un scho zII(VUr
Font bourdonner d'Waour Ic \ le cim-:i. re.

lcurtiux, trois 1. i') 11teureux, to-.;, ceuLx-i '1qui SoULt mflrts
Sians avoir prouvl-- I'ingratiud- -humnaine
Oh combien i iuhct:rcu~x, celui qui p ir -a
Apjo:tcc ine A :im D: I)i:! i groutndroId .-rn.)rds.
ME NTOR SIO()UR,
2 N'ov,1.1111.?i. 1907.


ProluHits HRyi mniqu,' po1r ia Toilette


i-.
a-
Cc
CII

*^


LA I CI win
II, .j~ -i '* ,

rum. Ell con-or L ve 1e- j -. dii e I'tl .c P-, I:I


L.\


I, I C!6crwd imon


~JI' (11 I -1 II(ijJCS~

r ? c rv ~ .c d' Ia (rif~~sI Sci't ; c~ii's


Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti

1A. la MIN~-r'eopole

MAISON JULES LAVILLE
9.O?, Ruoe d, iga.<', de l'El/,t, .93
I( AI -.T, I 1 6 1 1 ( AII.\ 1 ).


LA P H A 1--,MYl A C i E

Einin iaiuel Alexratdrc
88, RVE DES M 11ACLES, 1F. ,
Se ree(,mmandce pourI' I'woi' .!
prompted ut xacite dtes c ii l'4: I'
n'inmpoltt (j ii-elle heure joi(r i!c
Ia nuit.
Drogu.5ries, Spdciali,.s phar-
maceutiques extr~i.Leneni t fratches.
Plrx C.oNscfLvqccjux.


DE1 UIL


A L'ANGE GARDEN


HEILLE
TUAIRV


-S, SAUTOIRS.


c:II;P, FrAXIINEC,
DI)AGONM.E, SER-
(;E, TAF'FErTALINIK,
(;ALONS D)E R BPFl
;IIAPEAUX, BIONNIE-
TERIE BOUCLESD'O
COUIONNK- s NOR-


SS, FrTC.
98, Rue da Rlservoir, 98.


danes do: it I t 1 ;iu (,t!


-


--


OMMUMENUM


- ---- '-----


? .


'Tr 70!T=











RENSEIGNE ENTS
M T iOROLOGIQUES

Slso)Serova to iro
DU
SE.li .!.i COLLEGE St-MARTIAL

- ...Vr'r I 8 NQw- ,idi
lIu.'r; : miii 2,4


rtminiinutn
Sle 1p ra tur o aximium


22,2
30 3


M >yI;iitc diurni de la temperature 25,4
Le ;el a td.c assez covert dans la mati-
n.e, nu.tig.ux dauI l'a, n-i it clair tou-
te la nui:.
Paisagc de l14ger b:.L illard p..ndant la
nuit. Eclairs au Nord
Le baromctrelest rest stationnaire depuis
hier.
J. SCHERER
Revue du March.
L.- taux de 4320/o que nous signalions
dins ni.).rc dernire Revue, com3nme taux
de femitiurc, n'a pa; pu se niintenir.
Lundi on ouvrAit sani ani nation A 430 0/0
et depuis nous descendons lentement. De-
puis hier, nous avons enregistre le taux de
428 "/ et a l'oaverture c matin 427 /0
avec tendance de Baisse.
Traites sur France.-D'importantes affti-
res oait etd traiteei A 2 i/4/f) pour le Paris-
dirct ct 2/') ferme pour le Himbourg Pa-
ris, premieres signatures.
Les ci j4ues sur New-York soat cotes A
3/4 "/ et i oj0 de prime. Ces taux 6leves
sont duis Al'impression proluitepar les nou-
velles publies, an.aoanant la d-cision prise
par plusiers grades banques d'Europe,
d'lever leur tiux d'es:oinpte.
Les tires du Gauvernement sont sans
change nent.
Les nouvelles re;ues d'Earope concer-
nint le cafr et le cicao sont peu rassuran-
tcs : on parle de Frs. 38/39 pour le clif
et Frs. I1 o/12 pour le cacao.
Port-au-Prince, le 9 Novembrex 1907
N6crologie
Aprcs la jeune spouse que la population
port-au-princienne a accompigna avant-hier
i sa derniere deaneure, notre ami Camille
Gabriel a eu la douleur de p.rdre son der-
nier bebb Rose EmILIE, don't les funerailles
ont eu lieu hier.
Nous nous associons au deuil du pbre
et de l'epoux A qui nous renouvelons nos
condol6ances.
Echo des Gonalves
Le GU neral Timoleon Jadotte est arrive
samedi dernier aux Gonalves sur le Cente-
aire, accompagne d'une Commission char-
ge par le Gouvernement de proclder A son
installation come Commandant de cet
Arrondissement en replacement du Ge-
neral Oreste Zamor.
Le General Jadotte, en depit de cette r6-
putation de profoade se6vrite qui p'ane sur
son caractre militaire ct qui en constitute
l'aureo!e, a fait une radieuse impression sor
eette population. Dans le general Jadotte,
en quarante-huit heures, il a ete reconnu
non-seulement un brilliant militaire, mais
encore un home du monde accompli; il
est avenant, il sait user des bones mceurs
et remplit avec tact et el6gance tes devoirs
sociaux.
Depois son arrived, il a fait belle alliance
c e Clrg et d entire a r.
oods a t cordial sment a l'inimt am
l aMidis da CaeN da ca m-C. ir, f


le jour de la f(te de Saint-Charles, patron
des Gonaivcs, il a rehauss6 la so!ennit6 par
sa presence A 1'Eglise M~tropolitaine. Dans
la soiree, un maanifique banquet lui a 6t6
offer par des intames.
Les notables de cette ville se sont rendus
en foule A 1'H6tel de I'Arrondissement pour
satuer Ic nouveau Chef.
De nombr-ux discourse ont ete pronon-
cis dans lesquels n'ont pas et& marchandes
les mots a dtvotiment, patriotism, atta-
chement au Gouvernement du G6neral
NORD ALEXIS, paix, union. progrhs a.
Les diffErents corps de l'Etat se sont fait
le dev --l i r lkCommanda ( t de I'Ar-
rondissement pour lui apporter.leurs felici-
tations.
Demain le GcndralJadotte fait unegrande
tournce dans les posts militaircs et dans
les principaux bureau et ctablissecnents pu-
b!ics.
DcjW le general Jadotte a gagne l'estime
dc la population. des Gonaivcs, dejA cette
population form sur lui de tris hates ct
trcs douccs espcrances.
HIonnur au Gouvirncment du Gendt a
NORD ALEXIS.
REPORTER.
Fermeture de la malle
Li malle pour New-York et I'Europc
via N-Y par le steamer 'rims der Nederl.r-
6i,i, celle pour St-Marc, Gonaives par le
steamer Monrdal ct celle pour Jeremic,
S:go de Cuba, Cayes, Jacael et Sto Domin-
go par steamer Salvador scront ferm "r' .!.c-
main 'Dimancbhz to du courant h ro b:.ires
pi, iscs du m.ltila.
Port-au-Prince, le 2 Novenmbr. 19,)7.
Pour les pauvres
Lisle de souscription en fatve:,r J.;s p, Iv 's
de l'Hospice de St Vincent e 'Paul :Co'is
d Octobre.
J. Dijardin Th. Luders, to ; Auguste
Alirendts, 10 ; Gerlach et Co, to ; C.
Lyon Hill et Co, to ; G. Kcitel ct Co, to
F, Herrmann et Co, to ; O to Bieber et Co
1o ; L. Langendonck, to ; Simnonds fre-
res, o1 Banque Nationale, 25 ; Ch. Van
Vijck, to L. Lo:a,io ; Gaston Revest ct
Co, ; J. Laville, 5 ; A. L. Fredcrique,
5 ; Paul Painson, 5 ; W. Hepple et Co 5;
F. Coupet 5 ; Roux ct Co, 5 ; S. M.
Pierre, : W. Pohlmann, ; A. Ligojan-
nis, 5 ; L. Mews et Co,. ; A. de Mat-
t is, ; Oreste Balloni, 4 ; Philip Carls-
troem ; Joseph Nadal et Co, 5 ; H. Bris-
son 5 ; L. d'Espinose, $ ; Oliver Cutts et
Co ; Mme Clavier, ; Mme Mattre, 5 ;
Kieffer, 3 ; St Aubin B3lizaire, 2 ; Ernest
Dalencour, 5 ; Joseph Gara, 2 ; A. Vil-
joint, 5 ; Chs. Fatton, a ; Le Nouvelliste
5 ; Ed G. Mews et Co. 3 ; Mme Lagojan-
nis, I ; E. Stempel, 5 ; Maria Riobe, ;
Lespinasse et Co, S ; Herrmann Peters,
3 ; Un ami ( Chs M. ) i ; A. L. Gudrin
et N. Thomas, a ; Usine Chateaublond,
S; L. Peloux et Co, 5 ; L. Jaccoux, 2 ;
.Bandin, 2 ; E. Dereix, ; Vve Raoul
Jn Baptiste, 2 ; E. Robelin, ; Pbcie D.
SClermont, i; Chs. Gautier, 5 ; C. F. Car-
valho, a ; Albert L.giuime, 5; Cs Peral,
2 ; L Grosnon, a ; El. Oriol, 2 Mont-
fleury tr6res et Co, ; Lgation de Fran-
ce, to Mme Froenkel, a Service TIC-
graphique, 2 ; J. Survil, (or) 5 ; G Fou-
res, 2 ; Polynice, a.
M. BenoIT, amrat.
FPeuille adhir6e
Le Directeur de 1'Ecole rural de Mo-
mance ( commune de Logine ) ayant
perdu sa feuitle d' ppotemnens da moos
de Juillet 1907, s' at i rftCo
d et visM e i le payeur de *Irrod
meat, la dicr 4allS, dapllcma drvam
mre obeuma.
Sere tHMaut


La Nouvelle Revue
Nous avons requ Ic fiscicule dt inois
d'O:tobre de la Nouwvle Revue qui s'edit
au Cap, 'l'Impr;merie du Progres.
Ce numnro content d'excellc:ics pages
de G:orges Sylvain, Price Mars, Morlac et
des vers du d6licat po6te Damj~Ntc Vieux-
Echo de Jacmel
A I'audience du Tribunal Civil de ce res-
sort, le 27 Octobre dernier, M' Auuste
Bcrnicr, ancicn juge-sappleant au Tribunal
de Paix et M' Roland Jean-Louis, ont preti
serm int come juger-suppltants au Tribu-
LCivil ct& Plilinne Nicolas, .omme
nssL r-xp anlolt. "
DimanchC 27 Octobre derierr la tom-
bee de la nuit, A la fille dc M' B IJan-BaI-
tiste, Z-lan0^ie, Agdc d,: i5 anm, s'est bru-
dce vn aill;0n im un- limpe A pi:ro!c.
I'iUe cit muor ependant lanuit. Sonenterre-
inent a Lu li.u le lendeinain aprs-maidi
au milieu d'un grand concours de parents
et d'amii.
Le 29 ont cu !i.u les fun'railles de M'"
V\" Mcrlcau Malique.
La inort prduiaturce vient denlever A
I'affection d.s sicns le june Froissait Brun,
dve du iLycte National de cctte ville. Un
convoi ionob.-cux I'a accoinpag1a cet aprcs-
midi s Jcr::icre dcincvrc.- II cst rc-
grctLt dc s s maiLtrcs ct con lisciL'es. .cs
musiqucs tLd Centen.iire et du Lycec do-nt
il f.,iait ja.iri.. ont c' c 'onvo ll:'s pour
1uj rctdrc L s dern c:r, devoirs.
Consul d'itali-,
Nou~a sa!hios avec joi." le choi' u.i a.
dct iai: p.ir St Majcs:;C Victwr EInuannuc.l,
de notre iai Altrhc d. Mtci c. .-i'e
Consul d'Itali. A la AisiAtiice d I,utL-au-
Prii:ce.
Cct c it:a.u uc dc di::ainc 1, .n .i. t ) ioint
co:nfirincr k.s tog,.s qic dcrii:,c.cn.nnt nous
faiions d:sfrcrcs rMalttii qui s: on. tous les
dcux t'ga.cm.nt honors pai I urgouvcrnae-
nimet.
L'cxiquatut pir titra a.uj)urd'ha;, coyon-
nous, A I'Officii.
Toutes nos f iici:..io:i .au n )-;.au con-
sul ct A son frcr Ar.rhur de MatIis

SFrI,11*r e ll Alleinagne

I:KLISN 7 I.'a. i'udc de I'Allem.igne a
l'dga.rd a s opciaa io 1; de Ia France au Ma-
roc a subi au c..u;rs du mois dernier des
modifications qui la rendent p!us agr6.ab!e.
Ce changement sera menttonnc dans le
di-cours que M. Pichon, le ministry des
Atlaire Etrangercs de France doit pronon-
cer remain a Ia Chambre des d6put6s
Avant de quitter le Secretariat des Affai-
res Etrangres, M. de Tschirsky a donned
A M. Cambon, ambassadeur de Francce r-
taines asurances verbales don't I'objet 6tait
de lui fire entendre que tout en s'en te-
nant A la lettre de la convention d'Alg6si-
ras, I'Allemagne dtait dispose A ne pas sus-
citer d au:res difficult.; A la France au Ma-
roc et a prevenir auta;,t qu'l e-t en son
pouvoir le critiques de la press.
La seule chose sur laquelle insisted I'Alle-
magn eest que ses n.tionaux so:ent dddomma-
g6s des peres qu'ils ont subies a Casablan-
ca. Elle leur a dejA avancC une some de
62. oo marks a titre de premier secours.

Les affaires du Maroc

PARIS 6.- Un livre june sur les affaires
marocaines a ete public aujourd'hui. Cet
ouvrage iraite de la period comprise entire
Ie ler Janvier 19o6 et le 31 Octobre t9o7.
IIn a conmiest a acea rvUassiooa eass-
tlomaell it 1 e t dri qufi Pran.c a fit
prsve d isa plus grand. moddmia em


p:rsence des diffcul 6 survenmas sr
Ircnaite maroco-a'g!ricncn de -ra-u_
de franaiis a Marakc'i c t de It contre a
de de guerre au Maroc.
II est tgalement dit que .1 Fraau a
s'est d6cid e A occuper O.jdria q
voyanc qu'il lui Lait impossible d'ob*,e
satisfaction du G3uvernement muo*i
et que I'occupation de Casablanca r In
troupes framnaises ct cspjgnoles avatno
I'approbation uninime des puissana.

Lo proves Nasi

TARPANI 7,--T1 polic: de cetItRI
&t renforcC e de mille homes de troos.
Cctt mesurc dc precaution a etc Pm
dmns le but de fire fice aux dtsordres FM
le procc Nasi pourr.it susciter danscettevi
de laquelle Ie minis re concussionnair s
originaire.

Importants travaux

LA hAVE 7. L.- goucvernmlnent viat
ce prirsenter ai p.i lcnent un project &
loi rcltf A. do; travanx A cfftctu.r sur le
ZuyJciz q:.ii coUi.cr, n1: Ii.2oao00 de
dollars c i qu io!it Ln; durc d: sep
ans. Ces tz avaux(permL tront de rcconqubrir
qua.ia:)Ic Inilt acrcs CJ t-r:e arab!e.
-- ----
Derniere here.

BERI.I. I.1 Hi ,c iynpdriile i 'Alle-
anagn: rclcve :.aJux d- sJn csco.npt de
6 1/2 a.7 1/2 ".
WAsmtis';ros 8 Lc .cc~s aire l goer-
re T:,fL q it :crir i ilk,: d,:miii se rendat
e Viadivoxtok doa il r.n:rcra aux EUw-
Unis par vole J'.\;: ce d E'irop.
BERLIN 8.- L'cimp.rcur tt ie secrui
Taft se rcncoa.rcront a I'ile de Wight o
l'Empereur io ,rn:ra quelque temps.
ST-PKTERSBOURG 8.- Le cholerA tdia
nue a tou; lIs points oj il a 6:6 sign.
VIENNE 8. Le gouvcrnement met t
populations en guard contre les agents M d
migration qui Ls inci:ent a s- rendre ha
les etats du sud d. 1'A-nfriqae d i NdHa
ToKIo 8. Le g.)uvernemcnt at dao
de ne p.s aug n.uter le i;:np6t; et dt
pas con:sactcc r nouvwiaux empruilts

^*.otel Bellevxe

DIJBUNER DU 9 NOVEMBER
MaM a n HE s
Prix: G. 2.50
Beurre et Radis
Pieds de veau A la PortugAis
C6telettes de mouton aux lharicotk
Roastbeef aux petits poit
IHaricots rouges en sauce
H tricots Vcrts
Riz blanc
PudJi;)g
Fruits
C 06
1/2 Vin

VEINTE PAR LICITATI
--
En vertu d'an ijogemenlt o s a,
Tribunal civil do Portm-2OPM
Juillot 1907, enregistrd, iI _SS
le Mereredi 20 Novcmbre.s
beurea do martin, en I"6tude m
maimtlera e de M a ch rOt
notaire i celtt rd "-
da People, A la vYofte d4


_ I ------