<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00181
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 7, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00181

Full Text

is* A1NZE, I


JEUDI, 7 NOVEMBRE 1907.


QUQTIrI&1


ABONlllINTS :

Une Gourde


DWAVAN CE


DfArLRTsmKNT & & 97ANaU;
gratm de po o onon&


Dmucmua:
Cl6=m ezmt Aoa~ oiz'e,

RIDACTION4ADMINISTRATION
459 Rul ROW, 45-


LE NUMERO 10


CENTIMES


Les abonnements partent do Icr. et do i de cheque
mois ct snt payibcs dXavance
Lma manuucriti Imsk4 on non a sn*ou peA nts


Pnor tout ce aui oonoerne l'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur


IF a Les emigrants polonais et italiens,
ETUDE en contact depuis moins longlemps avec
le milieu anglo-saxon, sont moins db-
SUR LE gagds de leur formation premiere el
A'ont pas encore opdre leur evolution.
Mais le chemin ddej parcouru par lIr-
T Innill lan dais dans ce milieu nouveau, nous
nontre le but auquel ils arriveront pro-
gressivement. Eux aussi, dans ce mi-
lieu etgrdce A lui, opereront leur salut
XV social.
a Et ce n'est pas en bloc que cette
Oni le voit, les migrants europ6ens dldvation s'accomplit, mais individuelle-
ae prennent pas tous le meme chemin ment, come nous le disions : les plus
en allat i,'ctlablir en Amdrique : le lieu capable 's, les plus travailleur-r s'devent
o0 ils vo'.t se fixer depend de leur de- les premiers, puis les autres, puis les
pi e de formation social. Aussi bien, autres. A chacun suivant ses oeuvres. s
revolution personnelle se fait-elle chez
le uns plus vile que chez les autres ;
Demolins a rapport, sur ce sujet, une Le lecteur peut surabondammeut
observation tres remarquable de M. P. voir, par cette excursion dans le pays
de Rousiers, qui lui dcrivit d'Amdri- des Ambricains et dans leurs conditions
que: K Quelle mine observations que d'existence, le profit individual et so-
ellte Amerique Avec la constant im- cial que 1'bmigrant de bqle volont6
migration de opeuples Ilivers qui s'y puet tirer d'un utile cont .ec cette
oprre, on y volt partout so poser la ocidtd anglo saxonne. Si I'on veut pui-
questio!i tie I'adaplabilitt ou dt la non- ser des lemons d'6nergie, apprendre a
adaptabilitd de certaines races aux travailler, se nourrir de fortes id6es
conlitionI special's de la vie ambri- d'inddpendance personnelle, partir de
einie. C'est interessant au plus haul rien pour arriver A quelque chose, voir
degrt. Uno chose curieusa, c'est de la vie et ses .!ifficult6s bien en face et
voir les rdels progr s des Irlanlais s'entrainer A I'habitude de les vaincre,
depuis vingt ans. Tout ce qui est per- it faut fire aux Etats-Unis ce voyage
sonnellement capable de b clever ans salutaire, non pas dans les grades
le milieu nouveau, s'616ve et se trans- villes ofi le raffinement existed avec ses
forme. L'[rlandais aujourd'hui ne ba- pradjug6s et sa socidt6, mais dans les
ie plus la rue. n'est plus le simple villes des ranches et des fermes. II faut
maneuvre ignorant et incapable d'autre- y aller apprendre ces choses qui for-
fois. Ce role est jou6 actuellement par ment I'atmosphere meme de ces mi-
des Polonais, des Italiens, etc .P lieux tout comme on va aFprendre une
El Demolins fortified l'observation de lane dans les pays memeso on la
,. do Rousiers par les rdilexions sui- parole.
varles : Cet home ( I'rlandais ) Et par surcroit, on obtiendra aussi la
WS.des siecles de formation commu- paix de I'rne et de I'esprd. a On trou-
laulaire out rendu rdfractaire A I'dfort ve chez eux ( les Am6ricains ) peu de
teergiq'ie et suivi, pour sequel la soli- ces esprits arins ot chagrins, r vo les
l4d du clan Itall e fondLesent meme contre a vie, que produisent les milieux
Slorganisation socilai, qui en dtait exclusivement adonnds A la recherche
zrrivd, par le fail m6me de cette soli- d.i plaisir. Its acceptent la lutte que la
ritd, au poilit d'abaissement politi- condition humane nous impose come
Ieet d'impuissance social od noui u e ndcessit6 bienfaisante e1, t l'exem-
le yons eu Europe, cet home se dd- ple des bons soldats, ils gotten tout le
age des mntiers infdrieurs, ou i ldtait plaisir de la victoire, d'autaut plus que
~faO emprisonnd par l'6nervement de celte vicloire nest due qu'A eux-memes,
h' doctrine socialite, it cese d'6tre qua' lears propres efforts. Ce tt lecon
eur oe rue, o simple mauneavre, vaut been on voyae en Amrique. ave-
iet capable de dievr pr lui- Qe deviendrat payset qe aoe-
M. C4t hdmme eme eon voie d'op6rer ir ti srait rd 6 apr6s qu'n o
suut social. Ideas u gdarttlonS 6 nlonSal u In me-


Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.


raient revenues, riches de ces fructueuses j II me reste, pour fnnir cette Rtude,
leconi anglo-saxonnes 't Quelle serait la A dire un mot suir l'4ducation a laquelle
part apportde par une semblable dvolu- ont droit les jtunes Haitiens pour af-
Lion, dans la solution de la question fro',ler les conditions d'existence et les
d'aptitudes soulev6e au sujet de It race former de lutteque nou. venons'devoir;
noire et don't Haiti a si particulibro- car c'e.-t de tout cela-- education et
ment accept, en face du monde e itier, conditions d'existence-, que depend
la redoutable discussion ? Ic salul pour chacun el pour le pays.
Je livre cette sdrie de considerations
A la meditation de mes compatriotes, et
-irtout A celle des conducteurs de l'o- I TIfl
pinion, de ceux qui ont aces sur les
foules soil par le rang, soil par la mis- -AlW
sion, soit mtme par la tribune ou le
journal ; car la responsabilitd est gran- RENSEIGNEIMENTS
de pour tous et elle est grave pour cha- MtTOROLOGIQUES
cun en raison directed de sa function.
Quelle que soil la g6n6rosit6 des i n- s rva
mentions de M. Firmin, c'est pur pla-
tonisme de sa part que de tendre doses- DU
pdrment lei bris vers lea Etals-Unis et i;tlINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
la France et d'attendre uniquement que
notr, salut vienne de ces deux grandes MER NOVE.BR
nations, o ont-la second a bie:i assez
de se reliever soi-indrne. thrometre A midi 76z,o
a Les Etals-Unis, 6crit-il, oat tout ce minimum 29,6
don't nous avons besoin pour noui lan- empraure maximum 22,1
cer dans le sillon d'une civilisalion ac- 25,
live et laborieuse. 11s out les cipitaux voyenne diurne de la temperature 25,4
de toute sorte : argent, machine, exp6- Le ciel est rest covert toute la journCe
rience du travail hard et 6nergie mo- jusque vers sept heures du soir.
rale resister coutre leo difficulties. Quelques clairs A l'Ouest entire 8 et !
Pourquoi, s'ils d6sirent notre amiliid,- heures du soir.
notre conservation 6tant devenue soli. Le barometre est stationnaire.
daire A lours plus puissants inltdrts, J. SCHEBRR
ne nous offriraient-ils pas celte main Tribunal de Cassation
secourable que nous cherhons ddpuis SECTION CIVILE
un siecle, sans trop le crier, il est vrai,
mais on ddpensant en pure perle nos Audience du Mardi Ntembre 1907.
amabilitds et nos concessions sourian- Pr6sidence de Mr le Vice-Pr6sident, Er-
tesenvers les natioa-n riches et civilisdes, nest Bonhomme.
qui n'auraient qu'a laisser dascendre Le Tribunal prend siege A dix heures et
juasqu' nous leur bienveillance philan- demic du mitin et prononce les arrets sui-
thropique, pour assurer notre ascen- vans :
sion au milieu despe s christian- i Celui qui declare le sieur Vilndus
S9s? Et plus loin: C'est un doevoirl Louissaint dechu de son pourvoi centre
pour L.* France, .. de cooperer avec le jugement du Tribunal civil de Petit-
les Etals-Unis, A aid r Haiti s'dlever GoAve, en dcte du t6 juillet 19o6, rendo
de plus en plus, dans les voices de la centre lui et le sicur Constintin Chary.
civilisation. 2 2 o -Celui qui declare Mme VveJoseph
Les voices de la civilisation ou son Benjamin et le sieur Charles Benjamin, de-
sillon, c'est a nous A savoir les cher- chus de leur pourvoi centre le jugement
cher et A nous y lancer rdsolument, en du Tribunal civil des Gonaives, en date du
commenaant par nous ddpouiller de I8 Avril 9go6, rendo entire eux et les con-
'id6e essentiellement communautaire sorts Jean-Mary.
que les astres so doivent A nons. Entend ensuite les affairs de
Cost ddjA la moitie da stat de o r- Veove GeC e Hibben coatre
voir comment so esauvor t de 1e vouloir. Madame Orphanit Hibbn.


PAR MOIST


EE i mm -


__ __Y ~_ __


II --


183


PORT-IAU-PRINCE (HAITI)







EtuMe de I Cf. D ube


Avocat
A PETIT-GOA


PROMPTITUDE


Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES GALIT ET FEROU.


Sp6cialit6s F. Bruno :
VE Poudre puissantecontred6mangeaison
prurigo, sueur des pieds- La bo te P. 1
EXACTITUDE Sirop antiashmatique, remnleellicace
..,&.^ I... 1 .. dX .. 11l., ItI., % a t a l tnuI


Vitiello freres
145, RUE RIPUBLICAINE, 145.
La cordonnerie Vitiello fithes porte
a la connaissance de sa nombreuse
clientele tant A la Capitale que dans
la province, qu'elle vient de recevoir
un assortment complete de peaux des
meilleures fabriques de France et
d'Amerique. Avec ses nouvelles for-
mes francaises et americaines pour
homes, elle assure a soe c'ients des
Chaussures incomparables, tn:it pour
l'dlegance que pour la solidity.
Elle promet, outre la quality des
chaussures: un prix convenable a la
portee de toutes les bouises.
Venez voir et vous serez sa-
tisfaits.
La mason a en vente un assortment
complete de cirages de bonne marquepour
les chausssures de totes nuances.


Imp.


C.


45, RUE RoUX, 45
TIELIPHONE.


conllti IUlo accila aUtJIUl mL ea tvsLou
rcquentes le flacon ; P : 1.50.
Consultations gratuites :
Mardi et Jeudi de 8 a 9 heures du matin
par le Docteur. N. THOMAs.


VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Fr6res
KOLA
DE
imngston
MACNISH'S ( IRONBREW X
A Vendre
C(:ez CATINAT FOUCHARD
85, 89, Rue du Centre
62, Rue das Fionts-Forls
-- ----- -


Journaux, brochures, billets de


marriage, cartes de


fiantcatilles,


programmes, affiches, et
autres travaux de ville.


tonLs


Billets d'enterrenment et cerlces
de visit d la minute.

PRIX DE CONSCIENCE


HIlsTA RA BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars
POR T-AU-P RINE.(HAITI)
Mme Ilermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue sur la mer. Tempdrature
douce et riguliare. Les Tramways desservent I'Hdtel-Bellevue routes les 7 Minutes
PROPRITIT SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de reception. -Piano.-Gramophone.
Sonneries Electriques


Table d'H6te


tous lea jours, de midi d d heures,
4. 748 he'Ares du ir


G.2.50


M-


ALEXIS BENOIT
Distillateur-Liquor ste
63, RUE IROUX, .:3.
(CI-DEVANT, RU IE lONNE:-F1OI.


OC LLST S!..
VER IES LANCS, BLEUS, F-'U.MtS,
JAUNES, tdil 1)' Fi'inzal et du Dr Motais.
VERRES I CONCAVES, BICON-
VEXES, PERISCUPIQUES CONCAVES, PE-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNKS, FUMES, DLEUS,
BLANCS.


Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques,
et conuexes.


COnc( tve


Assortiment d'axes complete.
Chez A. DE MATTERS.


Chapeaux I
Chapeauxll
Chapeauxl
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ


!


JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les goAts et pour touted
lea bourses.


l A.deHatteis et Co..
39, Rue du Magasin de l'Etat
Maison fond6e en 18"8.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recevoir des articles de par-
fumerie pour les goats les plus diffici-
les. Les parfums exquis et rares d'une
d6licatesse pe6ntrante qu'clle offre a ses
clients sout de veritables petites mer-
veilles.
Les dernieres marques qui chiypent
le Tout Paris sont chez Mattei :"
Son Sourire, Floramye, Tr4folia, Ida
Cyclamen, Vivitz, etc.
La mason a toujours un grand as-
sortirnent de bijouterie, argeuterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, moutres or et argent, pendu-
les garanties.
Spicialitds: bagues frangaises en bril-
lants A partir de P. 200, alliances Or
18 K anglaises et frangaises sur com-
mande. Service d'argenterie complete
lour manages.
Tousles articles vendus par la mai-
son sont axiantis.
Achat de diamants, pierres pr4cieu
ses et vieille bijouterie a des prix avan-
tageux. Di nier cri : Lunettes jaunes.
Contre iemise de Deux dollars en
timbies-poste d'llaiti, la Maison Mat-
t6is envoie franc de port sous pli iecom-
mandd dans toute les villes de la Rcpu-
blique: Lunettes ou l.orgnons en nickel
inoxyd Ables, selon les prescriptions des
D ,ittol rs onr instr, ctionls ,- d .,'lio eu' I


MANUFACTURIPRE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIEL
Faux-cols, cravates, manchettes, chemises
et calefons
Ecole ds arts et metiers

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujouis en d-
p6t un grand stuck,- pour la vente
en gros et d6tail,- de chaussures en
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENPANTS
Les cornmaindes des commergants
de I'inttriuir pourront etre exdcutdes
dans une semaine A peu prds.
23, rue dos Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCK ( HAITI)
~,


LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et
le plus leger,
C'est la Pillsbury's Best de is
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprd~entan


DE M*

Beauhliarnais J F raniO
NOTAIRE AUX GONAIVIS
74, RUE RFPUBL[CAINE, 74.


T ere Zepfl ri N
Fabricant de chaussores ea t
genres. Pour Hommes, FemmeO O
fants.
Place de la Croix-de#-Bosrf&B
SPECIALITS:
pIANTOurLfLEMUXL


MAGLOIRE


___ ---- ---;own=C


Liquidation!
MAISON DE CORDONNERIE
4;, Rue des Fronts-Forts, 46.
Mr Lorenzo Rlenna
Dovant partir pour l'Etraiger, port
A la connaissance du public qu'& par.
tir de cette date, sont en vente chez
lui: un stock de souliers et des mar.
chandises de Cordonnerie A un prior
defiant toute concurrence.
Chevreau glacd... ... p. 0.00
4 vernis ... .. P. 12.00
a pour enfant 6.00
Faites serrer!!!

Industrie





.~c- .- ---


Ootexl 3elle-xr

DJEUNT.R DIU 7 NOVEMBRE
M TI A 2 HEURE~
p; :. : G 2.0O
Pigs FeCt
Ecrcvi,sc a l'AiniicainC
C6tcl ttcs de Imouton aux haricots vcrts
Filet au cr'sson
Ilaricots verts sautes
liaicots rouges cn sauce
Rix blanc a crco'e
Tartc a la contiture
Fruits
Caf6
1/'2 Vin


LIGNE HOLLANDAISE


Le steamer a RINS DER NS-
DERLANDEN. venant du Suid
et e Saint-Mare est attend Di-
manche, 10 courant. II continue
ra le mn :n jou c directement
pour New-York.
Po;t-au-Prif-ii:. eo 7 N uvi mbre 1907.
GERLACH & C0, AGENTS.

Maison F. BRUNES.
1li GRANbD'UE 195
Dirig6e par

L, HODELIN
Ancien membre de la Societd Phtlar.-
ktpique dec 74atires taillcurs de Paris
Vient de Ieca,-oir un igrai l choix d'&-
btes diagonali, casinii alpaca, chevio-
t, cheviote pour ieuil, etc, Recomman-
kparticuli6rem..;t di clientele une
collection 1- co ;,pe de casimir,
Sgilets de fai:. iie et 1,de piqu6 de
Wte beauty.
Sp6cialit6 de Costurues de no-
L.- Coupes Francaise, Anglaisa et
a.ricaine de la derti'.-e pertection.
lamaison coif... tionue aussi des Cos-
tunes militaires, habits brod6s
ibtlan, tuniques, habits car-
IO eto eto, de tous grades.


AVIS

L'Administratiotn CGnrale des Pos-
a I'honneur d informer le public
l1 commerce que, d'aprbs I'article
oaI Convention principal de Ro-
k* vigueur depuis le 1" Octobre
.iet annAe, une taxes de o centims
=re doit ltre perrue par I'Office
Sour toute reclamation relative
sltres ou autres objets recomman-
i ces lettres on ces objets n'6-
.S. s accompagnes, au pr6alable,
aYisde reception demand le jour
f'dyp6t a la Poste par l'oxpedi-
1consequence, les intbress6s sont
l.e ae conformer a cette dAcision,
dr d1ut" Novembre prochaia.
re ie.C, le 31 Octobre 4007.
D. LLatOM.


3'rar3aclh emxaezxt

A LT9LIGANCE

I T1 .1 c1 assures,
I(or te iA L r&sa du j.~blic.
-'ills tlk. It :4 M ii d (Xa-1 itAl:.. 'III-
a uri n ea!.kinc t u a-
teinme, frt 4- 1 el; tou" i l~r S
at qua, nialgru' I~u'ff d e i,. .;L* r ---ea.
sur I'achat en lgros ( 5 /'J) ri) uJ1- U 1Ia-
bais eccytiol:iiel sar les priz.
i it charge doj faire
prteuidte dos iniesurc-s A domicile.
Tou fours : Soin, exactitude, poncntucali
42, Rue des Fronts-Forts, 42
POrIT-AU-P*UNCIC (hA1Ar)

LA PHARMACIE
Emmatitiel Alexandre
88, RJUE DES MIIIRACLES, 88,
Se reeuiirnmanio pour I'exculion
pruoipte c kXr 'd o1Ic n;.-inv(e s
Wii jflot)lit! j 11'i le i t iui e di jour tet de
la ;,iuit.
Dcogueries, Spciciahitds phar-
maceutiquese-xtr merneft fraiches.
PRIX CONSClwNClgUX.

Avis
Le soussignA, ancien coupeur A
V'Ek6gance D. Ferrari, announce A ses
nombreux clients qu'il vient d'dtablir
son atelier A la Grand'Rue NO '150.
SAMUEL CLARK


Cordonnerie Nouvelle


G.


B. PETOIA ET
143, GRAND'RUE


SEPE
143


* GRAND ASSORTMENT DE CHAUSSURES
DE TOUS GENRES EN D1P6T, POUR LA
VENTE EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commands, tant ici qu'A
l'interieur.
Confection des chaussures avec lea
meilleurs soins. Toujours forces
6blgantes tant A home qu'A femme.
Les derni6res creations de
Paris I
PAtes, Liquides, Cirages pour chaus-
sures de toutes nuances.
Conventions de vented convenabls.

A partir du 4 Novembre pro-
chain.
Un professeur offre lemons de let-
Ires et math6matiques.
CONDITIONS AVANTAGEUSES.
S'adresser au bureau du journal.

c CHANGEMENT D'ADRESSE
Me Camille S,-Remy
AVOCAT
70 Rur DU CENTRE, 79.
Arenmw Halle des Le#pinae.


Profits lyRjieeiques ponr la Tolletle




S:. szxoME amO Wci ,DOUCII
own# P OUDRE UO toor
OWN bu g ftp w 3 du 16 tItStag
8DEW~a, 69. ftubmrt avuMuf e PAM IPSGW W Iloilo"eo



v tIin v P,
loutt.% itlCemnlr1:,re-!O f li li com-
fflrfi(i'Ul1:t : Ii ;f .1iir1'X par-
fun. Ell c(on-;ci've 1'jclat ci la fraeit.u] du teitit, car P' t.: c i: oiveraine
contre le 1ihaV, IcS pi jltiO"4 diii lC :1iS et 1es druplioSi e Ia p.au.
satIs bisinuii, illvii;IibI, adhd-
LA 1I1 re ntec, imal-a~, wparde
pp~ci.-tli munt Imm It,; person-
ines qui vnvettIent nvk tifn teint
a rprli~il ; ~(tol 111b~~~1'ful (14"!t',A, so!il voio)1I6 t it' Of l CTt IiIB14O A fi i d'elle,
la Favorite *it,-- 'ouda !', b:. ttr.



touted le.bla G
est particuli;-vclucikt -eCuclmia-3 pmoz i ja Toilette d..,- enfanits 4-t ourles
dames dont la peau est delicate.

Agence Gdndrale et D~p6t pour Haiti

.AL. 1.a M~l'5tX-C>]PC>1
MAISON JULESS LAVILLE
93, Rue du Magavqi,& de 'Etat, 93
POU'f-AU-PRIN! E (HAITI).


TANNERIE CONTINENTAL
DE

Port-au-Prince


PREPA RAT ION


DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS.


CAPACITY 500 PE XUX PAR JOUR
PRIX DES CHAUSSURES COMME SUIT:
Chevreau glace; Boutonnd et Lac6 pour Hommes et Dames


Verni et couleurs: a


POUR ENFANTS:


.


DE UIL

A L'ANGE GARDEN
CRnPA, E'TAMINE,
DIAGONALS, SKKi-
GR, TAFFETALINE,
SIMILI, CACHEMIIRE,
GALLONS DE CfRlPE,
SCHAPEAUX, IBONNE-
TERIE. BOUCLE8 D'O
RWjLLXS, SAUTOIRS, COURONNES MOR-
TUAlR8dS, ITC.
98, Ru du RRervoir, 98.


10 ( Dix gdes)


c Recommandde 10 (Dix gdes.)
Recommandpe 12 (douze gdes)


. .


6 six (gdes)


A vendre
Lait de vache pur garanti.
S'adresserau No 195, Grand'Rue.
Chez Mr L. HODELIN.

Pri6re d'aviser l'adminiistra.
tion de la moindre irregularit6
dans le service du MATIN*
ain qu'il y soit de suite reme.
die.


--;;-
--







Mr le uge F. Baron, Rapportecr, done A-t-on int6r6t a s'amparer
lecture de son rapport. du pouvoir ?
Me Michel Oreste, pour la d6fenderesse, Nous recommandons d'une faCon toute
est entendu en ses observations. pirticulilre la lecture du livre sensationnel
Le Ministure Public, MrLc Dominique, tde Ed. Demolins a A-t-on intdret 4 s'em-
conclut, la cassation du jugement de- parer du pouvoir ?
nonc L'auteur examine cette question et y r -
2 o Joseph F-ranckel, demandeur en pond avec sa mathrise iabmtuelle ; tous les
prise A partie contre le sicur Antoine Fran- hnommes olitiques et tous ceux qnlintores-
cois, Doyendu Tribunal civil du Cap-HIa- sent les questions de la vie publique et
tien. social gagneront normnement A la lecture
Le Rapporteur, Mr le juge P. Laraque, de cet ouvrage.
lit son rapport. E vnte l'Ia rieri d c i :
Me Michil Oreste. pour Narces Lecon- QU TRE GOUAR S.
te, avocat dui demandeur, est entendu en i QUAT G.
Srvtios. Art ivace
L Minist6re' Pullic, MrLuc Domini- -Ce main est ciire le sis diegnany are'
que, conclut A l'admission de la prise A les passages suivants vcnant de :
partic et a la designation d'un Tribunal NIew York : M. Kefer;tein, Mmin G.at-
pour en connaitre. Jens, Fatton
Vu Fhe e avanc4?. le siege cst lev6. Port-de-Paix : Mine Vve Tiphaine, Mile
Sii; T rha;ine pt enFnt Trt Mr V Tinhaine.


SECTION CRIMINELLE
Audieh'c du Mercrcdi, 6 N:'zrembr'e 1907
PrIsidcnce de Mr le Pre.iJ-nt H. Le-
chaud.
Le Tribunal prend siege A dix heures et
demie-du martin et prononce les arrets sui-
vants :
x 0 Cclui qui case et annule le juge-
ment du Tribunal Criminel de Saint-Marc,
en date du 5Juillet dernier, qui cndanne A
la pine de mort le nominm Ciceron Gre-
goire, dir Petit-Frtre, pour homicide vo-
Fontaire sur la personnel de Josaphat Pierre
June ; renvoi l. cause et les parties par
devant le Tribunal criminal des Gonaives.
2 0 C2lui qui declare le citoyen Pier-
re E:nmanuel non recevable en sa plainte
centre le juge de Paix de Saint-Marc, le
sieur Florian U. Charles,
Le r61c dpuisd le siege est level.
Tribunal Criminel
XKardi 5 Novembre
Le Tribunal avait A juger le nonmrn
Oct vius Cdominnc, prevenu de vol avec
effiaction au prejudice de M'Il Lauretta
Jean.
L'accusd tlait defendu pir M* Hubert
Alexis; le siege du Parquet occupy par le
substitute Coustard.
Octavius Cldoiiine a b6nefici d'un ver-
dict d'acquittement.
*
Mercredi 6 Novembre
Sur la sellette criminelle se trouve le
nonmmi Didys Bazile, prevenu de meurtre
par strangulation et de vol avec effraction
et autres circonstances aggravantes.
Le chef du Parquet soutient l'accusation
avec beaucoup de logique et de sdverite,
et Me St-Elne Mathieu present la defense
avec la plus admirable habileti.
Mais rien ne peut fire fluhir la convic-
tion du Jury, prbsid6 par M. Lamarre
Gourgue.
Didys Bazile est condamn6 a la peine de
mort.
Fun6railles
Nous presentons nos sympahtiques con-
doleances aux epoux Chapoteau qui oat eu
la douleur de perdre leur dernier enfant
Marie Francoise ODETTE don't les fondrail-
out eu lieu hier apres-midi.
Nominations Militaires
Le Ga' Oreste Zamor, Commandant de
I'arrondissement des Gonaives est nomm6
en cette mCme quality Port-de-Paix.
Le G" T. Jadotte qui commandait au
Port-de-Paix le replace aux Gonalves
Fermeture de la malle
La malle pour Inaguc, New-York et
l'Europe ( Via N-Y ) par le steamer Val-
dina ;
Et clle pour St Marc, Cayes et Jacmel
r le sis Anua fpesn termee s asoir
4 h..e prr"Wf


Nelson, '. Maurasse, H. C. Klingdforth,
Depute St Julicn Sannon, Mr P. Larrer,
MIne S. Villard, Maurice Pierre, Mile M6-
dd, Louise, Mr Ii. Appolon, P. Margaire.


I


Indig-e au Pdrou et en Bolivie, le Co-
calier s est rpandu de IA en Colombic, au
Vn~xue1a, au nBrsil, A 'Ejuateur et ai
Chili. A Prou, les inigenes mchaient
ses feuilles d ji avant la c *qut* Cespigno-
le, mais en Europe Icur -iploi ne s'est
rPIpardu que depuis eye'trcatnil d'.n-
nee. -; "
nde.
Ces fciilles, stomachiques, cahtnaites et
nutritivcs, renferment umi alcalodde, la Co-
caine, a:n;s:hcsique puissant; IrCqu-immcnt
employ, en medicine. Elles smrvent encore
A prdia.r des vins toniluic, tr&cs en vo-
gue aac .lem-en-t et que la rrc',aue a fait
connaii: panout.
4 ,(,-dIr ( ia G lmules de Coca de Bolivtw
plus pttites et moins riches en cocaine
mais d'un arurc plus i f que cells du P -
rou, 6ta.i: e&:ijm.e en 1887 prts de 3 mil-
lions (t desii le kilos, cclle du l'rcu
au double, quantits desquelles 500 ooo
kilos ont ct. ( xportds en Europe et aux
Etits-Unis.
Depuis cet'e date, la consonm.ution
a di augmcnter, mais des chiffres ne nous
sont pas coinus. On a essays la culture du
Cocalicr a'ix Ir d.s, aux Antilles, ttc.,
avec plus ou moin de success.
La prtm:'re r&colte se fait 18 mois apres
11 plintation ; :i arbrisseau rappiorte pen-
dant quatre a-s. La c -eill:'t- e f al'< ;
denmnd. ccrta.ins pr&cau tons.
rP~Cr~~ ~ ~-- -r --- --- -'3tro7

Ancien Minislre
accuse de faux

ROME 5. L'ouverture du procYs de M.
Mungio Nasi, ancient ministry de I'Instruc-
tion publiquc accuse de faux et de d&tonr-
nements s' !evant A plusieurs millions de
lires au detriment du Tresor a en lieu au-
jourd'hui. L'affaire estsnivieav-c .c plus vif
interet non seulement ici mais dans route
l'Italic Michael Lambardi qui &tait so.;s se-
cretaire des finances est pours -ivi avec Na-
si pour conmpicitW.


Banqvi' I1e France
Ba 11 ii d'An!lctterre

PARIS 5 -- Li Bique d, France a fait
aujourd'hui soin premier envoi d'or a la
B'.nque d'Anglctcrre afin de diminuer la
tension cause A Londres par les deman-
des d'Am&rique. En e::ccution de la d&ci-
sion prise ii e:n.:iie dern:Ire, 1. B.inque
de Fr.ance A !a deininde de la Binque d'An-
gleterre a achct6 pour 3.000 000 pounds
sterling de paper A vue qu'elle a pays en
souverains anglais et pieces de cinq dol-
lars americaines.



Passage de Iercre
SUR LE SOLEIL

Jeudi prochain, 14 Novctbreaura lieu an
ph6nomt&ne astronomique assez rare : le
passage de Mercure sur le disque do soleil.
Tout le mnonde sesoouvient A Port-au-Prin-
ce de la mi.sio. astrononique franchise
qui en 188a est venue s'iablir a PNtion-
ville, pour y observer le passage de Venus
C'est un ph6nomece analogue, mais de bien
moindre importance qu'i[ nous sera don-
n6 d'observer. Les passages de Vtnus n'ont
lieu que deux fois successive tou les deux
cents ans, cuO de Mercure out lieu au
boat de priodescon ,cutives de 3, 7, so, 3,
o, as,ptur eatmple. 8p4, ipo7, 4,


1914 1927, r937 et i940, entk a j
sI. passages par sicle ; et ils se ,Li an
Oten Mai, soit en Novembre te
Outre lcur raret6, les p dss Vi
oFrent ce vif ititrO de four, ird enps
cieux 61lments pour le calcul de la d,. P-
ce du soleil. Mercure trop r--ppr-1. ,,t
lei ne prcte pas le mnme cour
moins ce passage o6 M rcure Parlt. c
me un petit point noir sur le di. ue jli.
neox du so'ci pcrmer-il d,. ncsucr e"
tement les e6!'ncens de ce'tte er qac-
si trop grande proximity dn solI;l end d q.
f cilcme.nt observable. rnd
Jcudi mnatin au Icv.r du s-leil lc phn .
inae aura dlja coiamen.- et sert p.el
au milieu de s.t dur, e qu-il atteindra 71.
17 :n 46 s. Mercury s- dirigeant do nor
c iei:.il vers le nord o:cil-ntal do soleil.
A ce- instant, les cea:rcs des deuxnas
s.ront le plus rapprochds possible. Pas
8,1. 58, 1 I les der bords du soleil etde
Mercure seront en contact intirieur et
deux minutes et d;mi apres. A 9 h. om.:5s
les bordi ds deux astres tant en coutia
Sxtcrieur, Mercure dipassera d6finirivemem
!0 soeLil.
Ce phtMomene pour e:re oberv demin.
de one bonne lunette garnie de verre
f.rtc; .nc: tpin, cs r CL rc.re cst co:nme
in n .tit pount no'r i mperceptib!e sur ;e dis-
que i1. 11.lux d s Solei et par un effet de
d:ffr.aio: dIc la !nL: pC'it .1uil ne l't-st. Si l' soir en cc mo-
ment il ebt visible A l'tcil nu, cc n'cst que
grace A la lumiire cqu'il rcioit do oleil.
Aussi son faible diamntre apparent de 9"
alors qu'il serad6nna. de tout c-at ne nous
prmettra pas plus de le percevoir A l'eil
nu que ne son perceptibles l teaches do
soleil beaucoup plus grades que lai.
R. BALTEMVECH
Sous-'Dircteur d l'Obscrvatoire d, PetitS4-
ininaire St-Martial. 0L.,


Derniere heure.

PARIS 6.- Rente 94.75J
LE HAVRE 6.- Cafd Haiti Cap 42. Q Q*-
bec arrive.
PARIS 6. La Chmnbre valid I'dlectio
de M. Vigier A Issoire et continue la dis
cussion du budget de l'Instruction publi-
que. Le Senar, hier, apres avoir entendo
divers orateurs adopta apres la modifica-
tion le titre de la proposition de loi rela-
tive aux Clections consulaires. II comment
ensuite la discussion de loi relative aM
elections de- membres des chambrcs d
commerce et s'ajourna A jeudi
Hier curcnt lieu A Bourges les obskqus
des viciiines de l'c1ploion. Le ministre de
la Guerre ainsi que de nombreux civils et
miiitaires y assistaient.
L'amiral Germinet a pris hizir le comn
mandement de 1'escadre de la Mbditerra
nie et arbora son pavilion sur le cuirtA
Patrie ..
Les inondations sembleut b;r plu:6t es
d6croissance.


Ci e. 6 TranUsaUflaiP


Le steamer MONTREA'
est attend ici vendredi 8 cou01
et partira probablement l me1f
jour a 6 heures pour PetitG ove
II sera de retour Dimuntnce es
tin et partira dans la soiree P"
St-Marc et Gonaives.
L'Ao'NT.
f. r. ARTIST


_ I~_~


Syllabaire
Nous remercions Mr J. J. M. Manigat
du gracieux envoi qu'il nous a ftit de son
interessant Syllabaire edit6 A l'imprimerie A
1la 0 Musts du Cap-Haitien.
Ce petit ouvr.-ge qui se vend 'Di. centimes
est appele a rcnJre d'utiles services aux
ecoles primaires.

NECROLOGIE

Notre ami Camille GADRIEL vent
d'etre cruellement eprouvd par la north
de son epouee,
Marie Joseph Altag Lace
Ernilie Hyppolite,
dc~dec hier, d 4 h res t le l'ap e-i-ni-
di.- Les fun 'railles a'trol lieu aujour-
d'hui, d 3 heures prdcises de I apris-mi-
di. Le convoi partira de la maison mor-
tuaire, sise au Bois- Verna pour se ren-
dre d I'Eglise MJtropolilaiie.
Le ( MATIN s'associb de lout ceur
au deuil qui frappe la jeune famille de
notre sympathique Camille Gabriel, d
qui nous prdsentons I'express'on emue de
nos sinc'res condoldances.

Ferme-Ecole
Par un avis en date du $ Novembre cou-
rant, M. Th. Martin, inspecteur dec Ecoles
de ce:te circonscription porte la connais-
sance des int&resses que la Ferme d'experi-
mentation de Turgeau est ouverte depuis
lundi 4 Novembre.
En consequence, tous ceux qui d6sirent
etre admis au compete de 1'Etat dans ce
nouvel etablissement sont invites A se pr6-
senter au siege de 1'Inspection Scolaire ou
ils recevrontdescartes d'entrtecomme kelves
externes
Quand aux bourses A l'Internat afect6es
A la Ferme Eco!e national, clles seront
l'objet d'un concourse special qui sera de-
termine par un avis u',trieur selon les ins-
tructionsque le Secr6taire d'Etat aura trans-
mises A cet 6gard.
Renseigneznents utiles
Cocalier
Arbrisseau de 2 A 3 metres de hauteur,
tris ramifies, et converc de feuilles caduques
de dimensions variables ; un de leurs
caractrres les plus saillant, c'et la dis-
position des nervures : de chaqoe c6W
e la nervure central ou prolonoemeot do
p6dole s'en tru veu a ras m ats ses
iildlka, dderisrTt Uam Iw corbe.