<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00179
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 5, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00179

Full Text


181


MARDI, 5 NOVEMBRE 1907.


J


fj


QUOTIDIEN


Une Gourde D'AVANCE


DiPARTjMBT r & gTrANGiR ;
Frals do posts oa sns.

Pour tout ce qui ooncerne 1'Administration


Dirucriux 1

Clet~em ent Naglcdre,

REDACTION-ADM1NISTRATION
45, RUE ROUXt 45-


du Journal, s'adresser A Monsieur


LE NUMERO 10 CENTIMES

Les abonnementt parent da icr. et do I de chaque
mois et sont payables d'avance
Les manuscrit talu6r6 ou son ae seat ps remis.


Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.


T EUT ses qui int resent la France et les que, c'est le golut des entreprises ; c'est
STUD Fran.tis, veut-on savoir par quoi ceux- I ri -hesse d'une nation. .
ci se distinguent dans ce movement A cot ld et cel 61ment a aussi peu
SUR LE lI'mrigration ? M. Georges d'Avelael, Aiwnricain que possible voyons main-
Sans iun article public dans une Revue tenant ce que, en terre americaine, de-
foncibrement atta.:hJe A I'esprit de trali- vient I'dmigrant scandinave.
lion, nous I'apprend ici : Si parfois il arrive a un Scandina-
a Sur 24 millions d'dmigrants qui de- ve de pousser sa fortune assez haut
-- uis quatre vingts ans out abjrd, le pour sortir de sa condition primitive
XI V littoral am6rical i, on compete 433.030 et se fire une grande situation, it s'a-
e q c l Franq~is. Is n'avaient au debut ni plus nericaniso plus promptem nt encore
Ece qui concern les Scandinaves, i moins d'argent. ni plus ni moins de que ceux td ses comipatriotes qui res-
autear continue : Au fond, c'est ]A, chances que les Irlanlais, les Alle- tent A un dchel.mn moins dleve ; ii est
ljulrdhui comime du temps des rois mands, les Suisses, les Hollandaisou de suite absorbed par la classes dans la-
' eer, la cause .'e lour emigration ; le.Scandinaves : cepenlant, its -n'out qtmlle it eatre. J'ai renoontlr qua4tues
mi li forme ext6rieure a bien chan- pas rsussi, eu garda leurnombre, aus- exemplesi dt ce phdnom6ne, un entre-
; a lieu de verser des larmes, com- si bien qu'aucun de ceux-la. On ne voit autres dins la personnel d'un grand
e le Grand Empereur a lu barbe Ileu- aucun Fiancais a la tele des ch mins P oprijtaire du Minnesota, ve'iu en
e, quanl il voyait leurs barques le- defer,des mines, ides manufactures, des Amiidlue s.ins resources, come uin
pes remoter le ours de la Seine, le bmaques, ds grades exploitation agri- p.uvre e nii lr t l suddois qu'il Ltait, et
rNiedent des Etats-Unis ne peut q(e coles, dolnt les proprithaires et I.s ,liree- tort licho, aujourd'hui. II avait g agne
Sfrotter les mains lorsque les dsp- tours sont pourtant assez cosmopolites sa fortur en veritable Yankee, 6lait
s officielles lui annoncent le ddb.ir- drine arrive de boim I.ure so fire accep-
Uaent A New-York dI'un lroupe d'- d origine.r ine t d'une Cor pag ie
ne ew-Yor dn groupea Dans l'Ouest o i ya roortion- ter comne agent d'une Compagnie
granits scandinmavs. E, ITet, ils ne ( Dns I'Ouest, o i a, p ri ollaluse proiidtaire de Lerrain on-
out plus redoutables anx gouverne- nellement la population plus de sidrale avait fait des speul tions
eatFr~amaais quadans PEst, onnWen yoisiddrables, avait faith des sp6cui actions
euts charges de veill.r la s6curit6 rJllls qu dans st, o en volt pendant une quinzaine d'antldes pour
S;ilts eairivent pns en arme, pas qui juelent un rdle pr6ponderant e cominte de c-tle compagnie, avec un
auits par d'aulacieux vikiags, mais, d ns quelque b:'ancht que ce soltpou lme
iirt p.r los prospectus allechanls de I'industrie ou du commerce. Mais s'il gr ail troit personnt s pour lui-meme,
tdque agent d'emigration, ils se ren- y a, parmrn nos ancient compatriotes cessivtment et do vendre A b6enlice
Ipaisiblement sar ls terres vacan- plus on moirn aan6ticaniss, fort pen tro fomestoujours plus grande e
4tferiles qu'on leur indique. A quoi tie millionnaires, ii y a 6normdment de toujours s Ious er plus gra s et
r ervirait d'ailleurs d etre arms ? garconsde caf4. Dans les restaurants Clai, come on l I'Ouet voi.
b nt de lutte A engager contre au-de San-Fancisco, la moitid du person disprdestind A devenir a icain a
Store human, ils ne prennent la nel suballerne eat frangais. II y a des
de personnel. cochers, des cuisiniers, des ouvriers
Leur migration et lur irstallation d'ar t eaussi de professes, Le N ufra e
lorent donc ave,: beaucoup ulus de chitectes, descommissionnaires en mar-
ait4 qu'autrefois ;mats du temps chandises, tous m6tiers distinguds ou DE LA
eOS' lient moSis ain'es et plus he- vulgaires dans lesquels on agn peu,
S les Secandinaves fournlss.ionl mais ou I'effort est modadr et surlout VIERGE DE PAIX
cheis aux pays qu'ils envahiisaient. exempt des hasards.
ourd'hui on ne trouverait plus par- a Le Francais n'a t-il .lone pas le goat
eux an Rollon su un Ragnard Lod- des allaires I N'en a-t-il pis le sens ? Apropos de noire article oh nous
Li police maritime a close la se- N'a-t-il point assez l'ambition de !'ar- relations le naufrrae d, la goe'ttte
dei~aas et tari la source d'od sor- gent? Ce n'est ni un paresseux ni un Vierge de Pu i et la belle conduit de
CeeLtce6bre aristocratic des rois de sot ; mais, autant il est portd6 recher- son capitaine, nous avons requ la let-
'* ormais priv6e de Il piraterie, chlr en France pour ses capitaux le' itre suivante que, findles A no:re im-
lu fournissait ses grands homme,' placements de tout repo autant 1i partiality habituelle, nous pub!ions.
urv4ge, pays pauvre en some, aflectionne au dehors pour sa personne,ort-de-Pix, le 29 Octobre 07
euvoie plu u ehor q de ge mme Iorsqu'il s'expatrie, les a emplois Port-de-Paix, ic 29 Octobre 107
..i ps au dehors que des ge e or CAt home ultra-ru Au Directeui du Journal a Le Matin .
'is moyens, des ils de pxcheurs de tout repo et ho e ltrapru
eaysans ; ce sont cos 16ments dent n'est point un a risqueur et, par Port-au-Prince.
x,' .reas mo estes, que I'Amrt- a, il est aussi peu Arndraam que pos- Monsieur le Directeur,
tomn et s'assimie prompte- sible ; car 'Am6rique n3 grandit et neo Nous vec lusradtone-
sispe a iirospAre que pare que sos citoyens me t le numero do votre journal d a cou-
i1e GBO avons cou tme d'accor- Faborieux et intelligent sont tous des rant au sJet do naufrage de notre- bateau
I Putilire attentionS au cho-' risqueors. 11 et clair que 'esprit de ris- a verge. Paz. a Votre correspondent des


Caves a iet induit en errcur par Benolt Guer-
rie'r, le plus finelf coquin qui ait jamais exis-
te. La conduit de ce capitaine est tellemnent
louche en cette circonstance que nous som-
ines )persuadtes que le bateau a etc coult vo-
lontairemient, scul inoyen que ces hommnes
avaient pour expliquer aux autorit6s cubai-
nes leur presence sans expedition sur le ter-
ritoire cubain.
Sachant que I'on dit conmnunniuent u
Santiagoest en face du M6le Saint Nicolas, Be-
noit declare quele mauvais temps le surprit
a la hauteur d u M1le. Qu'allait-il fire par IA
puisqu'il 6 tait expe .die pour Jean-Rabel et
non pour Port-au-Prince commune il I'a pre-
tendu ? II dit en outre qu'il avait A board cinq
hominiesd'equipage, lui compris, et six passa-
gers. Mensonge. L'equipage ne se comnpoait
que de trois homunres ; on ne met pas cinq
honiimes a bord d'un cannot ponte jaugeant
cinq tonneaux. Les huit autres individus qui
se trouvaient A bord etaient descomplices de
lienoit ct avaient abandonn6 pour le suivre
les bateaux dc MM. Robert Ilanna et Othello
Hclizaire don't ils formaient l'iquipage. Ilenoit
d'ailleurs avait prepare son voyage ce longue
(late car, exp6dit d'ici le Sainmedi 5 Octobre
pour Jean Habel a l'adresse de Monsieur Ju-
ien Elis6e, il se rendit le Dimanche A la Baie
des Moustiques ou A SES RA.IS, il fit mettre
Ic bateau A terre, le lava, enduisit le mAt de
suifet partit pendant la nuit. Le lendemain
on s'apercut que les homines formant 1'*qui-
pages des bateaux de MM. Hanna et Blizaire
avaient disparu en abandonnant leurs bAti-
ments et on apprit alors qu'ils avaient annon-
cc leur depart prochain pour 1'4tranger pour
y chercher a travailler.
On etait tellement persuade que le bAtiment
avait etC vol par ces scelerats que le Lundi
avant done que selon eux le naufrage avait eu
lieu, des inarins de la bale des Moustiques
vinrent en faire le rapport au Chef des Mou-
vements du PIort, le Gt.neral Jh. Alexandre
Tassy qui fit imm6diatement le ndcessaire et
cnvoya une d6peche au Secrdtaire d'Etat de
la Marine. C'es alors que nous apprimes que
ce Benoit, sons le nomi de Benn avait volE le
bateau de Monsieur R. Hanna il y a quelques
annees, en avait change le noin et fit le traflc
pendant cinq mois entire I'Arcahaie et I'Anse
Iouge ou on reussit A I'arreter. II fut amarre,
conduit ici et jetl en prison d'od il ne sortit
que recemment. Nous ignorions ces faults. L
capitaine commandant d'ailleurs le bAtiment
tout recemment. Benoit a si bien comprik
qu'il ne serait pas accueilli ici en heros com-
nme il I'a eC aux Cayes, qu'il n'a pas cru bon
de venir avec ses compagnons arrives par le
-Centenairec hier. II a prefer6 les abandonner
a Miragoane et c'est ce qui nous porte i r6ta-
blir les faits dans leur veracite. Nous voulons
6clairer le public et particulirement le Com-
merce sur le compete de cet individu pour
I'empecher de recommencer ses exploitsdans
une autre ville ou il se pr,=sentera comme h6-
ros grace a l'article de votre correspondent
des Cayes. 4.
prions, Monsieur le Directeur, d'agr6er no
sincDres salutations.
D. SYLVAIN A Co.


ABONNEIENTS :


PAIR MOIS


i_ ___


_ __ __ __


i -- -- --- =- I


i, r~z439:E NO


I


PORT-AU-PRINCE (HAITI)












RENSEIGNEMENTS
MITO FOROLOGIQUE8

O b.c> DU
SEMINAlA'E COLLEGE St-MARTIAL


LUNDI 4 NOVEMBRE
Rarotntre I midi
minimum
Tre:nprature maximum


761,5
19 5
3 i,o


Mryenne diurne de la temperature 25,3
Le ciel assez'clair le matin estdevenutres-
nuageux depuis 3 It.
Orange au Sud.
Le baronmtre a baisse 1lg.retnent.
J. SCHERER
tribunall de Cassation
SECTION CRIMINELLE
.Audience dn Lundi 4 Novembre 19o7
Presidcncc de Mr le President H. Lechaud.
Le Tribunal prend siege A dix heures et
demie du martin et prononce l'arret sui-
vant :
Celui qni reette les deux pourvois des
sieurs Carl Heinrick Voigth et des 6poux
Antoine Ferrcr centre le jugement du Tri-
bunal corrcctionnel des Cayes, en date du
to juillet dernier, rendu sur les poursui-
tes du Ministere Public pres le Tribunal
civil des Cayes ;
Entend ensuite les affaires de
1 o Cic6ron Gr6goire dit Petit-Frere
centre un jugement du Tribunal criminal
de Saint Marc.
Le Rapporteur, Mr le juge Jeremie, lit
son rapport.
Le Minister Public, Mr Elie Curiel, con-
clut A la cassation et A l'annulation du ju
cement ddnonc6 et au renvoi de l'affaire
devant un autre Tribunal criminal.
2 o Jean-Pierre Emmanuel centre le
jugement du Tribunal de Paix Saint-Marc.
Mr le judge C. Dejean, Rapporteur, don-
ne lecture de son rapport.
Le Ministere Public, Mr Luc Dominique,
conclut a une information.
3 o Procedure instruite centre le ju-
ge de Paix des Verrettes.
Mr le Juge Sylvain fait son rapport.
Le Ministere Public, Mr Eug. D catrel,
dit dans ses conclusions qu'il n'y a pas
lieu a suivre centre le Magistrat mculpe.
Le r6le epuis6 le siege est lev6.
Ferme-Ecole
Le Ministre de l'Agriculture a procede
hier A l ouverture de la Ferme-ecole expe-
rimentale de Turgeau. M. Laraque, dans
un remarquable discours, a renda hom-
mage a la sollicitude de S. E. le President
d'Haiti pour tout ce qui interesse I'avance-
ment social et matiriel du pays.
MrLaleau dit tout ce que le Gouvernement
fondait d'espoir dans cettecole confiee, non
sans raison, aux Frkres de l'Instruction chre-
tienne.
Le Frere Pascal le remercia en promet-
tant de transmettre au Sup6rieur-gknfral
les sentiments de bienveillance du ministry
de l'Instruction publique.
Puis l'on pass la buvette ou des toasts
furent portes A S. E. le Gal Nord Alexis
et A la prosperity de l'Etablissement.
Compagnie des Pompiers
Nous venons de recevoir une carte de
Mr Louis Etheart, membre et secretaire du
Coseil d'Adminstration de la Compagnie
de Pompier libres de la Capitale, maone


cant qu'il se porte candidate au Comman-
dement de la Compagnie aux elections du
ier D&cembre prochain.
Nous lui souhaitons plein success aupres
de ses confreres.
Renseignements Utiles
'Bananik'r
Les Bananiers, grandes plants portant
d'inormes feuilles, sont rdpandus dans tous
les pay tropicaux oh leurs fruits consti-
tuent uverit la princcipale nourriture de
leurs habitants.
Il en existed de nombreuses especes et va-
ridtds, modifilcs encote par la culture ; les
deux principals :le Musa paradisiaca et le
Mlusa sapi'ntdum, don't beaucoup d'autres
paraissent derivts, interessent seules l'Eu-
ropden.
Les fruits ou Bananes naissent agg'o-
meres sur une tig, tres vigourease, ces ag
glomdrations sont appelees rigimes
Les Bananes vertes, c'est-a-dire non en-
core mires. renferment une forte propor-
tion d'amidon qui se transform en sucre
cristallisable a la maturity. Uue Banane
mire fond dans la bouche, la pulpe ne con
tenant presque pas de cellulose.
Ces plants sont l'objet de cultures dten-
dues, en Algdrie, aux Canaries, etc. ; il
leur faut des stations abritnes, chaudes ; un
sol riche, beaucoup d'eau et ne pas eire
trop eloignees du littoral ; elles fournis-
sent d'abondantes rdcoltes.
Mais ce sont les Antilles surtout la
Jatmaique et Cuba don't la production \ est
particulieremeut important. Rien q ie la
Jamaique a exported en 1895 -96 plus de 4
millions de regimes aux Etats-Unis, don't
la consommation actuelle est evalude au
moins A quatre ou cinq fois cette quintit6.
Ces fruits malheureusement ne se conscr-
vent pas longtemps ; ii fiut les cueillir
verts et les expedier rapidement. Us muris-
sent en route ou peu apres leur arriv.e.
L'Allemagne en tire de grande quanti-
tes des lies Canaries d'ou des vapeurs spe-
cia!ement d6signes les anene.it en quel-
ques jours A Hambourg.
Un autre Musa product une fibre textile
des plus estimees.


Terrible Explosion
Les Victires

BOURGES 3. -Au moment ou un ,.isson
dans lequel se trouvaient huit obus se ren-
dait au polygone, sept des projectiles firent
tout d'un coup explosion. Le conducteur,
les huit artilleurs d'escorte et le sous of-
ficier qui les commandait furent tubs et un
autre soldat grivement blessed.
Le caisson lui-meme fut rdduit en miet-
tes. Quant au cheval, il est sorti de ce ter-
rible accident sans une egratignure. Ces
obus du calibre de 19 centimetres btaient
charges de crosylite. Its 6tient pourvus
d'un nouveau detonateur en acier invented
par le capitaine Chenu. Ces projectiles al-
aient subir leurs premiers essais.


Nouveau Proces

de Presse

Un journalist poursuivi
pour avoir attaqu6 le
prince de Bulow.
BERLIN 3.- Le journalist Adolt Bramd
qui sera juge mercredi pour avoir accuse
le prince de Bulow, chancelier de l'empire
d'Allemagne de se livrer a des prariques
immorales a cite plusieurs temoios poor
M df Mnse. Parin ceux*c, s trouve Mr


Maximilicn IIarnlcn, le rtdacteur du Guy-
unft qui vient dc sortir blmnc conrnnl nci-
ge du proces en difhina-ion A lui in ctmd
par le general cointe de Moltke.
Des citations A comparaitre out cgalc-
ment dti envoydes au prince d'Eulenbourg,
au general comte de Hohenau et autres
personnages de la cour. Ce procis vena it
iunn'diatement apres la cl6ture de celui
d4 Mr Hirrden cause une grande dno:io i.



ilUvelles Etrang re s

DOPECHES REVUES CE MARTIN
La criso am6ricaine
PARIS. '- Ies Ir)'ves filaitcires
fra ;i.si. s coi)tiilent it i s'o acj) r di1
la cri.se amtrticaine.et (1e la situation
moni6tuirL :.'i1i'ale. Leur opinion est
que la ciiso est trop g6ndrale pour
cesserrapidlenmenit. Au-isi tou !es 6doo-
nom:istes so fdlicitent-ils de la forle
position q'i, la France a su conser
ver. -- Penr lant qua, sous lo pression
du manque d'argent liquid, tous les
centres liiianciers europedns se voient
oblig d It lvtr lou tanx de luIr eCsconp-
te, celuai d I I th ,i. dh Flt ,i. .'se in I til-
tianit A 3 I 2 ot. c.jt eab.i- pose d'tLne ttl e qcuantit d'argenit (Iqu'd
a. pu piteer Iii-r a dC. partliculers aut
taux de 2 1 2 pau- c mnt.
L'escoinpte elevd pratiq t.* en Alle-
m igne, en Bel-Aiqlioe t en If llauind, a
pernis A d'6nortnes capitaux franQ:iis
d'y retrouver uno place dai taux'
d'int&tt variant de 5 1,2 A 6 1 2 pour
cent
LONDRES. 220.000 livre4 anglaises
en lingots d'or ut 1i.000O livres en ai-
g'cs anllIricaines oil 6t6 retir'es au-
jourd'hui de la banq to d'A,'gi:terce
pour tCLe envoySds aux IEtts-lUnis.
Nouvelles diverse
PARIS. Li ( uovera,11..:nt Fran-
Qais vie.t do do.nzler son approb ition
au service projt( d.*- b ;' v-ipeur
entire Douvres et (Calais. 1objet de
cett! entlr Itlri est d'aug.nini le
traic entire i'Aigleterre et le Coiti-
nerit Europen.u
BERLIN. L bruit court qu 'ea rai-
son d'uin iinlisposition, I'Etupareur
Guillaume a reconce a son voyage en
Angleterre.
BERLIN. Un train de voyag.3urs
de marchandises a deraill6 aujo ir-
d'hui sur la ligoe q te travdrsa la val-
lde de Brohl, prtie ie Bin ren. Six per-
sonnes ont tudes, quatorzegrieveinent
blesses.
Tarif mnaximuin
\VASHINIITON. L,9 Gouverlenient
Franmais vient de reporter au lae I)M-
cembre la date, primitivement tixde
au ler Novembre, de l'applicatioa du
tarif maximum aux cafes inportes de
Porto-Rico. Get aj:urnemint a e6t
decide en vuo des n8g ,ciations com-
merciales actuellement en course entire
les Etats-Unis et la Fcana3.
On sait que la 'France est le princi-
pal march ouvert aux caf6 de Porto-
Rico et quo ce serait un coup terrible
port6 aux producteurs de L'tle quoe
l'application du tarif maximum fran
cais a ces caf(a.
La sant6 du Pape
PARIS Ui telegratnm de Rome
au journal .-l' Eclair announce que
1'6tat general du Pape est peu satis-
faisant. Le Pontife souffre d'une ma-
ladie de coeur, qui I'oblige & garder la
chambre et a annuler ses engage-
ment.


La Guerre sainte
SPAIIS. M diii ere(;oitune..
p~ch.'sj.cialeMo t irak.'! .isant ,a.
dsedsp.trant d'obteijir I'appui do
Franc Moulai-Iafl I fr re dui SuPl.
SAb el Aziz, a proclam. I Guel
Sat tc-.lt
I Ur.e rxplo.;ion
Btoutti.cir s ( (:'I r). Sx ouvrie
d'attillerie out O'rlt t l's et tiois autrI
*mortelloewent blss, par I'explosioA
ac.idehntelloti ol ii d.ns hla mn.
fa 'turL- nI.tiinmal d'.irmes de ceell
ville.
L-i proch iti. v-yaje du Pi6sident
Falliore.4
IPAIs. L.' Pri-dlent Fallieres a
le," id6i d'aee:ter I'invitation que lui a
f it l lo roi Appons. d'aller le voir i

Loe Irhittent tplar-lit-i pour I'Espagne
au mois d'Avril prociain. II sera ac.
co npag.i;'1d d Mr Pich li, ministry de
AtTairiis Etrang'res.
La nouvclle Douma
SI'-P~kFEI1suouaG. Sutl 10s 4t26.
leetions i la Da)umn t qui vienneut d'a-
voir lieu dan; touted la Russie, o0
coi iatt lt's rt't',llll;:tl ol)taenis dans
trois cetnit ( linz di-trii s. Le candi-
d :il 4 .:t soe dconL)posent cn c3nt
q(u .Irc-vingt uneuf n.')!iarchists *t ai-
Itro; ieenbress d.1 l. droito et eCt'
t11-iz3 in.-)lo rs at o-tob,'istes, treate-
trois d6oiicrates con.ititutionnels et
ving'-tIiatre radica'ix ou membresde
la gauche. Mr Ttodor Golovin, le dB-
mocrate-conslitutionnel qui fut presi-
dent de la deernii~ie Doumna, a 6te r6-
elu A Moscour.
Election ns municipales on Angleterre
D'faite des So3ialites.
LOND11EtR -- Les 6loctios mutnici-
pales ont eu lieu liir en Angleterreot
dans les: pays de (Galls. Elles onte6t
rema;r(l1nables par la ddfAite presque
,r6n(rate des socialists et des can-
di.l.ls des parties avaces et le triom.
pht' des coniservateurs.
Djpuis qu(elques annies, aux Blec-
tiouis imuiicipales, on se plagait moins
sur lI terrain politiqie; mais ceie
fois-ci on est revunu i I'ancienne m6-
tho.le, par suite de l'appel bnergique
des socialists aux elections.


Derniibre here

PARIS 4.- Rente 94. 25.
LE HAVRE 4.- le Pa:ao.1ia *
arrive.
PARIS. 4. La Chambre continue auijo
d'hui la discussion sur le project de d:o0
lution des bit.n; ccclisiastitues
M. C'menceau requt cc mttin M. Br-
thou qui est remis de son inlisposition e
qui reprend la dircctijn de son minister.
PrOs d'un Polygone a Baurgeses desb
Smidlinite explosrent sur un fo0rg.
d'arillcrie tuant sept solda:s et n cIL
M. Viviani prbida hier A Melun on bm
quet de cl6ture de l'exposition des aiateun
et ouvriers dart. -.fod
Par la suite du non fonctionnemc.B_
freins d'un train venant de N.oget_ d9"t
trou, ii culbuta le butoir et detons-lle
de la salle des bagages delay gate Moa"e
masse. Pas d'acciaents de personnel.
On craint de nouvelles inondatio d
le midi par suite de pluies inet
WASHINGTON 4.- Le Prsident R.cf'
confera aujourd'hui A la mason Blan
sur la situation financire toujoul !t
avec deux d6legu6s des grades W"
New-York. -,.td's I
MOAA 4 0111u






lo om -


s pour empchcr les indicns sioux de
t oinde aux iundins Ictcs en cas dJ conflict
s Lntre ccux ci et Ics troupes fCddralcs.
LoNorES4. La Banque d'Anglctcrrc a
a ie taux dc son cscompte A 6 o/,.


-- -
ClieG Transatlaintlque

L, steainclr U MONTRIR AL a
esal:tendill .Judi 7 couranlt.
L'ilinlle ir ic pourI la c6te sera tix6
a son arrive.
L'AGENT.
F. M. ALTIERI


Compu~lliJ e


P. C. S.


AVIS

Le public est privenit
que les trains Supple'-
Inentaire (clitre fort lere-
l01i'S el (Clrrefoir ne
courrotll p;s ailljoi -
dhui mnardi 5 'Nooveu ibre
L.x DIRECTION

Avis
L' soussignIp, aicicn coupeur a
i'Eligance D. Ferrari, announce A ses
nombreux clients qu'il vienit d'Mtablir
son atelier A la Grand'Rue No 150.
SAMUEL CLARK

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143. GRAND'RUE 143
G\ND ASSoIT1MNT IDE CHlAUSSURES
DE TuLs GENRES EN Di:Por, POUR LA
VN\'re N CHOS KT DETAIL.
Excution prompted des
commandes, tant ici qu'A
l'int6rieur.
Confection des chaussures avec les
eillears. soins. Toujours formes
6gantes tant A home qu'a femme.
Les derni6res creations de
Paris 1
iles, Liquides, Cir agos pour chaus-
sures do toutes nuances.
Co ventions de vente convenables.

cA Pa tir du 4 Novembre pro-
en P1O 0esseur offre lemons de let-
et math6matiques.
CoNDrrroNS AVANTAGEUSES.
r.drsst au bureau du jourwnl.

CHANGEMENT D'ADRESSE
e Camille SI-Remy
AVOCAT
79 Rut DU CmwTRa 79.
4fmRe Hall* des LpinasU.


Proauits By!gielipi i pour la Toilelte


mLA
2 I


, J


[ICINI1


fum. Elle conserve i'6clat
centre le hIAe, les piquties


0

L
*E
,


OWN


adoucit I'4piderie auq iel elle
donne une souplesse et un ve-
lout6 incomparable en lui corn
muniquant son dtlicieux par-
et la fratchur du teint, car elle est souveraine
d'insectes et les eruptions de la peau.


sans bismuth, invisible, adh6-
Slll rente, impalpable, prsparde
i special ment pour Ics person-
nes qui vculent avoir un feint
.,ieprochablc ; son parfuii deli:at, son v,!outl ont contribu6 a faire d'elle,
la Favorit-: (.s l'oudre. de Toilutte.


[IF


toutels l u iau!ijls l)inftiji.antpt
est particulieremni t recoimanliid
dames don't la peau est cl1icate.


A base de Ci-rne Simon,
fpr'lparbt slion les p;incipes
les puinscl Ietiucux de I'hygiene
poss.l j A unr certain degrd
ct pri-;ervatrices de la Crnme Simon ; il
pour la Toilette des enfants et pourles


Agence Generale et D6p6t pour Haiti

A-L la 1VIetropole
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin d IrE'ca, 98
PORT-AU-PRINCE (HAITI).


COMPANIES E Ct. .
Avis
-
A l'occasion de la fate patronale de Cirrefour, le public est prdvenu que Diman-
che 3, lundi 4 et mardi 5 Novembre, des trains suppl6mentaires
circuleront dans I'intervalle des trains r6glcm:ntaires Pori-au-Prince:-Cirrefour, entire
le Fort Lercbours et Carrefour, s'arratant seulfnent A Ma rtissa at ( Source Sale )
Bizoton, Pont de Thors et Carrefour.
IIORAIRE
c-----_ --_ ___ -


Fort Lerobonus :
Iizoton : passage


d aIcap r


Carrefour : arr'itde
Carrefour : depart
Bizoton : passage au relour
Fort Lerebours : arrive
Gare du Nord


TRAIN TRAIN TRAIN


N I

6(. 55
7. 05
7. 13
7. 25
7.40


N" II


No III


8S.27 10.12
8. 1)0 10. 25
8 ;50 10. m35
9. 10 45
9. 10 10. 55
9 25 i1. 10


TRAIN I TRAIN


No IV

12h.

12. 20
12. 25
12 40


TRAIN


No V N VI


3h

3.20
325
3.40


4h.12
4.25
4 35
4. 45
4.55
5. 10


TRAIN
No VII

5h.57
6, 10
6.20
6.30
6.40
6.55
7.20


m ml

Les trains suppldmentaires IV et V ne s'arrcteront pas A Bizoton.
Le train VII du soir rentre A la Gare du Nord.
Prix des passages
Fort Lerebours-Carrefour : I" et 2c Classes : P. o. 50
Fourgon c o. 20
LA DIRECTION


DEUIL

A L'ANGE GARDEN
CnRIPE, E'rAAINS
DIAGONALE, SER-
S^Gi(;E, TAFFETALINE,
S SM ILI,, CACHIEMIRg,
GALLONS DE CRBPg,
CHIAPEAUX, BONNB-
TERIE BOUCLES DO
EItILLES, SAUTOIlS, COUIONNES MOR-
TUAIRIFS, ETC.
08, lhtu, dI Rdscr,'oir, 98.
m I .... .. il--- J- ILI

A vendre
Lait de vaclh pur garanti.
S'adresserau No 195, Grand'IRu e.
Chez Mr L. HOD ELIN.

LA PHARMACIES
Emnn uial el Alexandre
88, RUE DES MnRACLES, s8,
Se recc(.1ina,: d(I pt:.tr I'textcu:i,.n
ploompte et fx;ict t--s i' lolrdonances A
n'iinporteI qn cll hieir, *tW jour el de
la nuit.
Drogueries, ;pOcialiit6s phar-
maceutiquesextreme ment fratches.
PRIX CONSCIENCIUX.
---- -
Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. IIO01ELIN
Ancicai membre de la Societl Phhlan-
thropique des maitres tailleurs de Prris
Vient de reccoir un grand chtijx dl'd-
tofles diagonal, casimir alpaca, cht\io-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomnimn-
de particulibrement A sa clientele une
belfe collection de coupes de casinir,
de gilets de fantaisie et de pique de
toute beauty.
Sp6cialit de Costumes de no-
ces.- Coupes Franqcise, An.gl',i- et
Americaine de ia (lerniit-,e ,ezl!eetion.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans. tuniques, habits car-
r6s. etc e.c, di tous grades.


Fx a A.. cli -r e r t

I i 1 r
A L'ELE>SuGNrC


Fabrican t -.t ch n I.'s urI'
Porte A ,L 'onraissasnc .1 public,
particulie rtriiict de ses now~brcux cli-
ents de la Cote et de la Capitale, que
I'dtabhlssement a un stork incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temnies et enfaits, er tous genres,
et que, n a!gr' l'offre de ciq pour ceut
sur I'achat en gros (50/0 ) fait on ia-
bais exceptionnel sur les prix.
L'6tabli-.ement se charge de faire
preudre de inesures k domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualits
42, Rae des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRIN C

[-SAVON SIM








Etude de W C. Duibe
Avocat
A PETIT-GOAVE
PROMPTITUDE EXACTITUDE

Vitiello freres
145, RUE RI9PUBLICAINE, 145.
La cordonnerie Vitiello fees porte
A la connaissance de sa nombreuse
clientele tant A la Capitale que dans
la province, qu'elle vient de recevoir
un assortment complete de peaux des
meilleures fabriques de France et
d'Am6rique. Avec ses nouvellos for-
mes francaises et aminricaines pour
hommes, elle assure a ses c ients des
Chaussures incomparabl s, tant pour
l'616gance que pour la solidity.
Elle promet, outre la quia!ite des
chaussures: un prix convenable A la
portee de toutes les bourses.
Venez voir et vous serez sa-
tisfaits.
La maison a en vente un assortment
complete de cirages de bonne marquepour
les chausssure.q de routes nuances.


Imp. C.


Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES I GALITA ET FEROU.
Sp6cialit6s F. Bruno :
Pouere puissantecontred6mangeaison
prurigo, sueur des pieds- La bolte P. 1
Sirop antiashmatique, renede efficare
contre los aces d'asthme et les toux
rtquentes le flacon ; P : 1. 50.
Consultations graiuites :
Mardi et Jeudi de 8 & 9 heures du martin
par le Docteur. N. THOMAS.

VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
VIN DE MARSEILLE


Marque Artaud


Freres


KOLA
DK
ix-ngston
MACNISH'S IRONBREW *
A Vendre
Chez CATINAT FOUCHARD
85, 89, Rue du Centre


62, Rue das Fronts-Forts


MAGLOIRE


45, RUE Roux, 45
TIELIPHONE.


Journaux, brochures, billets de
marriage, cartes de fianicailles,
programmes, affiches, et tous
autres travaux de ville.
Billets d'enterrement et cares
de visit d la minute.
PRIX DE CONSCIENCE


H TAU BELLEVUE

Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINE.(HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T6l6phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue sur la mer. Temprat ure
douce et rdguli&re. Les Tramways desservnt I'Hdtel-Bellevue toutes les 7 Minutes
PROPRIfTI SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de reception. -Piano.-Gramophone.
Sonneries -lectriques


Table d'H6te


kous lefours, de midi d2 2 wes,
do 7Ad'8 hur..r doafir


Ge2.50


M Ad. dl atleis et Co.
82, Rue du Magasin de l'Etat
Maison fondue en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravure
Vient de recevoir des articles de par-
fumerie pour les gouts les plus dlitici-
les. Les parfums exquis et rares d'une
d6licatesse peuetrante qu'elle offre A se.-
clients sout de vdritables petites mer-
veilles.
Les derni6res marques qui charment
le Tout Paris sont chez Mattais :
Son Sourire, Floramys, Trifolia, dal
Cyclamen, Vivitz, etc.
La mason a toujours un grand as-
sortiment de bij uterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries.
lunettes, moatres or et argent, pendu-
les garanties.
Specialists: bagues francaises en bril-
lants A partir de P. 200, alliances Ot
18 K anglaises et francaises sur corn
made, Service d'argonterie complete
pour marriages.
Tousles articles vendus ;,ar la mai-
son sont garantis.
Achat de di:rmants, .ierres prccicu
ses et vietlle bijouterie a des prix av;.n
tageux. Dernier cri : Luncttes jaunes.
Contre remise de Deux dollars er
timbres-poste d'Haiti, la Maison Malt-
tdis envoie franc de port sous pli recom-
mandd dains toute les villes :le la Rn in-
blique: Lunettes nu TLI.,iiouns ,n ,ic *1-
inoxydables, selon les prescripti'ors de,
Doctteurs ou instructio-., dis t .,:, et-! u s
-. .
ALEXIS BENOIT
Distillateur-Liquoriste
63, RUE ROUX, 63.
CI-DEVANT, RUJK ONNE-FOI.
I I| -


0CU LISTS ..
VER ES BLANCS, BLEUS, FUMFS,
JAUxES, du Lr Fiouzal et du I)r M1otais.
VERRES BICONCAVES, DICON-
VEXES, PERISCOPIQUES CONCAVES, Pi-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortment completdes foyers
VERRES JAUNES, FUMiS, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blanco cylindriqqes, concaves
et convexes.
Assortiment d'axes compel is.
Chez A. DE MATTERS.

Chapeaux !
Chapeaux!!
Chapeaux I
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSf SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui viont avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAIM~ TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure .du Louvre
Pour tons les goats et pour totes
Ios bourms.


Liquidation!
MAISON DE CORDONNERIE
4(, Rue des Fronts-Fort, 46.
M' Lorenzo Renna
Devant partir pour l'Eraiger, pol
A la connaissance du public qu'i pel.
ir de cette date, sont en venle cb
lui: un stock de souliers et des
chandises de Cordonnerie a dn pr
defiant toute concurrence.
Chevreau glac ..... .. p0.00
veris .. ...... P .00
Spour enfant ... p. 60P
Faites serrer!!!


Industrie
MANUFACTURIIRE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIES
Faux-cols, cravates, manchettes,chewtm
et caleons'
Ecole d3s arts et metier

Francisco DESUSE
Fbhricant de chaussures
La -Manufacture a toujours eod&.
.,6t un grand stock,- pour la vents
3n gros et d.tail,- de chaussurer
tous genres pour
HUMM1S, FEMMES, ENFA TS
Les corlamandes des commercams
de I'intt~ieur pourtont ktre ex6cUat4
dans une semaine l peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI)

LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc d
le plus leger,
C'est la Pillsbury's Best de It
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Bepr4serasd


DEWMe

Beauharlns 3' JFragu
NOTAIRE AUX GONAIVES
74, RUE REPUBLICAINE, 74.


Tiere Zpir Deli
Fabricant de chaussuros Sn tom
genres. Pour Hommes, FemmOie w"
fants.
Place de la Croix-dee-BoMales
SPtCIALITt:
PlRNTOU PXLZSSMIW


'