<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00173
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 26, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00173

Full Text

175 ]PORT.AU-PRINCE owrn)


lmmmllrr-- 0


26 OCTOBRE 1907.


___QUOTIDIEN


A3ONNIEIRTS:

pba vois Une Gourde DPAVANCE

DipAxRTumm"I& & ltqGXR:


yro" do poto n omw.


Djaacrzua:
C~lem e~ t N~agloire,

REDACTION-ADM INISTRATION
45, RUE ROut, 45.


LE NUMERO 10 CENTIMES

Les abonnements parent du ler. et do 15 de chaque
mois et sont payables d'avance
Les manuscrits Inr6s ou on nas sot pea rets.


I S tout ce qui concern 1 'Ad in.iration du Journal, s adr.sser .Mo-sieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux o Bonne-Foi
Irtout ce qi concerned l'Adminisnratjon du Journal, s'adrosser & Moumsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foa.


Propos d'Hyl nel

IM DANGERS DE L'EAU.

i tous les facteurs responsables
ion dos maladies, ii en est un
importance est capital : c'.st
de boisson queBrouardel appelle
amie de I'hommo et qui pentl
ir, grace 1'impArilie de celui-ci
cruelle eoneinie. En eff t.
dans le milieu adrien, dans le
aquatique grouillent des infini
Ipelts inoffensifs ou dangereux
le nombre ddj& si coasiddrablt,
It avec les rLon observances
gles de I'hygiene. a La flore ba,:-
quo des eaux comme celld du
t e fair est a peine 6bauchde ct
a pas de jours oa on n'y ddcou-
formes nouvelles *, 6crit Mr
ad.
gr ls especes diff6r,,wtes de ces
ls no d6daignent pas de vivro
to au sein des eaux, dans une
qui ressemble A quelque
coimme une coalition centre la
t'homme.On adress6 le bilan
qai leur sont imputables : :c'd
tatistique grasse de maux via-
ne D ense pas, pour ma part,
e ou ie dernier mot de ces re-
al ardentes.
o est en march. Elle conti-
robablement d'avancer sans
Wleine, offrant chaque jour
S rs de I'espce supdrieuro
ples vaste dansrequel cou-
elacque Jour ce qu'on
me litIes.Nut nepour-
iarrlera le movement ni
port6e de cette course
.1ers a cooqu6te du parfait.
4f oavrira-t-oo dana I'eau
deoouveax facteurs teiolo-
S ouveaux tree malfaisants
Oeat Jusqloil g uea d'ano-
tows eo eu d6ej d4oon-
19 mobreuZ et nous ne
aow pr4aMunar cootre
I aoive,
mos eos a'aliet Jamlais
rile de raSalyse, ii se-
"^*ri: e^eoat pae,1rCW


coinin? louti-.s le.s eaux de boisso'i,
comnliis lI-urs p.)' its p chii('s.
I,1 tilmps i'es' pli;, it est vrai, des
iule:iats orgies ofi, nous croy .ut as-
! oifles .(I' tisanres speciales, on nozus
distillai; d. lihydrolats de cadavre ou
do pontailon:;s maculds do sang et de
pus (e mna!ingr'eux. Los regards de
nos con:duites d'eau restaiont parfois
ngl1igemnment (o''prts et Ios pourritu-
ies ambulantes en t'i-.s i?'nt des hal-
tes avant oa aprIs I'ho'ir'l)n qaite en
ville. Sans computer les tt, titis de bas
elag : qui, apr'is une joutrit'd de bac-
cih :n ,es s'y jetaient ia tte la premie-
re, las do blanes et d'absiinth,. oute-
fois la teneur do nos eanx n'en doit
pas moins rc-ster inqui6tante et i inm-
porte qun chacuin prenne contre elles
les prkmic',ions sanitaires les plus ri-
goureuse.. Si ces precautions devien-
nent plis importantes dans les pdrio-
desd'dpidemiespicifque, elles no lais-
sent pas d'etre indispensables en tous
temps et jo n'en parole pas pour ren-
dre les microbes ridicules common lo
pourrait croire un pessimisme ironi-
que.
C'8st qu'A c6 6 des particles ter-
reuse;( qui h I'examen mocroscopique
seul, fraippe et r6pulse le buveur, ii
est dans I'e.i des ennemis insaisis-
sables aux v ux les mieux accommodds
et don't la "nociviLt n'est pas toujours
parall.le aux dimensions. Ce sent des
organismes vivants appartenant au
group inf.rieur des regnes animal et
veg6tal: algues diatomdes, schyzo niCd-
tes, infusoires, esfs d'helmninths. Si ce
n'dtait queo cA Puis los microbes sa-
prophyles rdputes inofensifs, tels que
le microbe cbronmogans, des vibrios, des
spirilles, es microoques, les sarcines.
etc t inais on oici d auties qii, ceux-
ci, ont uno action pathog6neo indnia-
ble. Ce sont les proteus, le streptoco-
que, Is staphylocoqtue, 1 braille pyocia-
rigue et enfln-- Jen passe et de- pi-
res -- l colicommunequit semb!e :ppar-
tenir au patrimoine aquatique de tout
l'untiveri.
On a voula. dans cesdernictrs temps,
voir de l'exag6ration dans les craintes
qu'inspiraieot les eaux non steri'ises.
On a pratendu quo par un repo. pro-
longp avaut I'ingetion de cos eaux,
les microbes n'y pouvaientplus exis-
ter. Dans des ePdriences bslles de
patlnce, on esat aliusqu' moesurer la


durde do la survive des microorga- Encore ces dangers vous ont-ils 6t6
nismes. llochstetter a vu le bacille oflerts sous un pAle crayon. En tous
typhvjiue s'.n:nnihil.r en 51 jours dans cas, si vous les hyperbolisiez, je n'en
I'eau naturcllo. Pour Lofller, ce flt seu- serais je vous assure que plus
lnment en 15jours, tandis que Goncrs- A mon aise, car je n'ai jamais pu quo
sich a vu lo meme baciill conserver me le r6peter; si la peur de la mort
son pouvoir agglutinant au bout de met le malade dans I'esclavage
118 jours dans de I'eau stdrilisda. No des prescriptions du m6decin la peur
pouvant s'dtayer sur ces rtsultats seuloodes maladies jougue i'homme
dont la divergence est faite pour Bloi- en bonne sante A l'esclavage des pres-
gnertoute idee d'assertion rationnelle, criptions hygidniques.
on a mieux ainm6 dire quo d'ane facon CT C. PE
g6n6rale, la nombre des microbes au DOCTEUR C. PEARSON
sein des eaux diminue rapidement et -
finit pas disparaitre avoc le temps.
Ce fut lueppo, qui, opdrant sur une flE IIIfs
eau non stdrilisde, posa le premier le
principle de ce!te gdenralisation dans
a Schelling's Journal a. RENSEIGNEMENTS
Qariitq'il en soitde ces opinions, ja- RENSEGNTOLOGI
miis tiop ,oI :.o s'inquidtera de la te- METEOROLOGIQUES
inur mirciobi,-:i.ie des eaux de bois-
sonr. La coan,.: ,'ence des saprophytes C bservttoire
ne .sun'ira pa-i toujours A protdger DU
I'organismnie li:ain centre les inom- -S InIE COLLEGE
brables mIcomptes auxquels il est en 5MIf ARE COLLEGE St-MARTIAL
butte du fait des bactdries aquatiques,-
ct diverses affections et l'dlection de VENDREDI 25 OcrOBRE
domicile qiue los vcrs font parfois en Barometre I midi 76r,3
,io' i;it:ii:.s-ih bh:tLt, pacr trop hio pi- .m ini
taiiirs i'ont souvont, certes, pas d'au- Temperaturelmamum a2,7
tre origin. L'eau, cetto a amie de 32,6
I'lom.no, est c.ostamment suscep- Moyenne diurne de la temperature 25,6
tibl Ce dcvenir son ennemie et si Le ciel a Ed clair dans lamatinde et rtts-
soa attaq(e estinsidieuse, pourn'6tre nuaeu dans l'apris-midi.
paq fra.-3ll, eto n'en est pa3 moins Pluie d'orage ~; h. 20 m, marquant a
dvid te .re 2.9 illitto.rt s.
Mais comment so.d6fendre centre pluviom6tre .9 milimire.
un ennemi ncessaire ? comment se LC baromtre na pas vari.
mnfler d'un ami qui vous hante cha- |. SCH BR
quo jour En:core si lon pourait se Renseignements ttile
passer d'une amiti6 si funeste I On
ouvrirait tout bonnement les bostilitds CUI A Su.r
ct la rupture auruit 5td inmmetdiato. IMsAt h&lstba di, A a rel- vIvrA.s -duM
Plus d'ami. Plus d'eau. Mais il taut les tiges pleine, hates dea A4 mkIi po
qlu'on fasso une fausso t6to d'ami fl- vant mime en atteindre 5 et 6, sr s/a A
dleo, que I'on continue de fire bon 4 centimatre de diamntre, mat colordesa
menage, quo l'o:a carosso d'uoe main june, en rouge, e violet, vet, etc. ; eUe
tandis qu- I'on tape dur de I'autre, ont des nns distants de 'o A a cendmi-
4*'enlin on soit sacrilbg' en empoi- tre et d'autant plus ecads qoe la croiemce
sonnant so.i amie pour no pas soi- a etC plus rapide. Les feaolles engaimates
minme, boire la cigue des souffrances south plans, longues de So centimtres A
qcio credit la sombre Pathologie. C'est I m. 25, rges de 4 A 5 centimetrm rudes
a porter ce coup d'hypocrite raf raf6 rapproclics les unes des aetms.
que je me propose de vous Instruare Les Sears forment as panache, appeM
dans un article prochain. flckb.
J'ai, a dessein, essay6, de vous re- Catm planwe, qae I'oa reprodai pr bo-
tracer lea danger de 1'eau de bois- tores,est caldtive poor e c .qe M
son ing4rfe sans aueane prMcaution. ferment me tip. On hil e


4


)


IMERU- Eha -- -



I L~


I


SAMEDI,






Francisco DESUSE
Fabricant de ohaussures
La Manufacture a toujours en d-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et d6tail,- de chaussures en
tous genres pour
IOMMxES, FgMMES, ENwANTrs
Les commandos des commerCants
de I'intlrieur pourront etre ox6cutesF
dans une semaine a pen pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCc ( HAITI)
=. -
Chapeaux
Chapeaux!!
Chapeauix I
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CIIEZ

JOSE SAN M1ILL4N
Le coillour artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les goits et pour toutes
les botwses.
i- I II I ~III I


OCULISTES ..


VERRES BLANCS, BLEUS, FUMEIS,
JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEXES, PARISCOPIQUES CONCAVES, Pi-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNES, FUMES, BLEUS,
BLANCS.


Plan et coc
Sans foyer
Verres blancs cylind
et convexes.
Assortment d'axes c
Chez A. DE M
LA
Meilleure Fai


Imp. C,


MAGLOIRE


45, RUE RoCx, 45 _B
TELtPHONE. S

Journaux, brochures, billets de
marriage, cartes de fianCailles,
programmes, affiches, et tous
autres travaux de vile.
Billets d'enterremnent et cares
de visit d la minute.
PRIX DE CONSCIENCE


I


quille
ers
friques, concaves
omnplets.
CATTEIS.


rine
du Monde


Celle qui done le meilleur pain.
Qui product le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et
le plus leger,
Ct la Pilsbury's Beat de la
Pillsbury Washburn Flour Mile Co,-
Minnapolias Minn.
Ern. CASTERA. Repr+dwmnt.


DE We

auharnais J' Franiois
MOTAIRK AUX GONAIVES
74, RUE RtPUBLICAINE, 74.


H IlE TA BELLEVU E
Place du Champs-de-Mars
POR T-AU-PRINE.(HAITI)
Mine Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINEBS-LUNCHS.
Installation moderne et .,onforlable. Vue -.r la n,,r. -- 7:.m e'irl/~r


fIOILCeI el rq1hjre. -- Lre' Tamways dessecrven1t l'!,1dE'-fIe(lle'Ut' loules le's 7 MIitautL
IPOPRg1TT l '.sr'AcirnTE., S*OUVN'IfANT S;UII DwuX RUEtS
PROYIEN ADES JARDINS
Salle de rception. -Pianio. -Ga trntp/dElje.
Sonneries tlectriques


Table d'lHote


tous les jours, de mini l? t)?h.4res,
de 7 4 8 ur.i r- 4 -rii'


G.2.50


SINGER SEWING MA11 lHINIE
COMPANY
C. I-3C. EPIE=-CE, C Greir.lt
Cette fabrique de Machine A coudre est la plus granrde du mnndlc. La
Machine Singer est renommse comme la mcilluro et la plus parfaite
de toutes.
Elle est aussi la plus slide, la plus durable et la plus rapid.
Demander la Machine Singer, et l'ou aura la reilleure, parce qu'elle
est toujours celle qui cote le moins cher.
N. B. Les veritables machines A coudre de cette fabrique se trouvont en
stock considerable chez
NICOLAS CORDASCO
157, GRAND'RUE ou' RUE REPUBLICAINE.
I a maison se charge d'exp6dier sur demand les catalogues relatifs avec
leurs prix en regard.
Priere aux clients de la maison, do bien fair attention & I'adresse afin
d'6viter tout malentendu dans la livraison des commander.


ALEXIS BENOIT
Distillateur-Liquoriste
63, RUE ROUX, 63.
C-DymATr, Run Boma-FoI.


ElNde de CCh, DuBio
Avocat'
A PETIT-GOAVS


___


Pharmacie F. Bruno
67-119 RUms ourGAr r FERou.
Sp6cialit6s F. Bruno:
1Poutre puissanteconitre d mangeaisoe
prurigo, sueur des pieds- La boite P.
Sirop antiashmatque, rernmdeeffict
contre les aces d'asthme et les to
rdquentes le flacon ; P : 1. 50.
Consulations graluites :
Mardi et Jeudi de 8 & 9 heures du mati
par le-Docteur. N. THOMAs.


Tigereoep rinNl l
Fabricant de chaussures en Uto
genres. Pour Hommes, F( mmres elt
ants.
Place de la Croix-des-Bossales.
SPECIALIT :
PANTO UFLEM U LES

VIN DE BORDEAU
Marque Lapouyade6
VIN DE MABSEI
Marque Artaud FrYW
OLA
DS
izt g tozn_
MACNISH'S aIRONSBREV
A Vendre
Chez CATWAT FOUCHAID
8,, 8se, tu de Cd'
6a, Rae d"e ?o t


_ __~


A. d elallei etl Si
3s, Rue du Mfagasin do I'ERg
Maison fondee en 188.
Bijouterie, Orf6vreric. Gra
Vient de recevoir des articles de .
fumerie pour lee goats les plus di;
les. Les parfrms exquis et raesr dtr
d6licatesse p6netranle qu'eleof lre 1
clients south de veritables petite
veilles.
Lea der6rea marques qui chwr
le Tout Paris ront chez Matte-is:
Sou So.rs, eIvrvr.y Ilwqpe,
Cycl.Jm, Vft,,, etc.
La mason a toujours un grMlu
sortiment de bijouterie, ar- l
bibelots de tous genres, parfn&
lunettes, montres or et argent, pmid
lea garanties.
Sp4cidakU : bagues frangaises en bril
plants A partir de P. i00, alliances Of
18 K anglaiees et frangaises our coa.
made Service d'argenterie ccnlta
Isour marriages.
Tous les articles vendus par la ma.
sor, s.;ift g;rlantis.
Achat de diomants, pierres prcier.
ses el vieille bijouterie I des prix ava
tageux. Dcrrier ri: Lunettes javes.
Contre emuiise de Deux dollars em
timbics-poste d'Haiti, la Maison Mat-
tli.s onvoie franc de port soi.s pli recoI-
manilt' dants oute les villes de la Rp~o-
blique: Lunettes ou Loignons en oic
inoxydablcs, selon les prescriptionsde
I)oc:tturs ou instructions des atheteas.


I I


I







AVIS
t.2a-.Prince, le 25 Ojtobre 1907
Le Magistrate Communal
de cette ville
Comsiddrant qu'il y alieu de remettre
O ,igueur l'arrct6 communal du 3 Oc-
S0t800, alin de meltre un frein aux
iencs des cochers ;
6pelle aux intaressds les disposi-
6og suivantes du sus-dit arrdtd.
Article ler. A partir de cette date
io difflrentes courses a fire, tant .
frdieur qu'a ix environs de la ville,
gt r6gldes comme suit :


~mCae en ville, par personnel P.
Course de la ville A Martissant
)Couse de la ville a Bizoton
#Cars e de la ville A Carrefour
ICmrse de la ville A Mariani
sCowure de la vilkle IBourdon
, Course de la ville 1 Turgeau
oCourse de la ville Ai Drouillard
tComrse de 1i villa A la: Croix-des-Miss.
l Course de la ville A I'heure


0.20
0 50)
1.00
2.00
3.00
1.00
0.30
0.30
1.00
1.00


Ies enfants au-dessous de huit ans
pieront demi-place et les nourissons
wfont requs gratis.
Article 2.- Les conducteurs de voi-
lre eront tenus de communique aux
isagers un bulletin iniprimd por ant
lenmero te la voiture, leos ons du
popriitaire et le pi sent tarif, lequel
nrsera d;livre gratuilement par la
Commune ainsi quo la plaque iumbrotee
p'ilsdoivent recevoir avec leut patente.
article 3.- Los laiiternes des voitu-
m publiques porteront un numero
fordre qui scia pose dgalement aux
de a Comnmuie.
Article 4.- 11 cst defend aux con-
ears de voitute de maltraiter leus
iux sous ieine de voir appliquer
eeux, les prescriptions de la loi
Si ce cas.
Article 5.- Les contestations entire
passagers et les conducteurs de voi-
qui parviendront immuddialement
agents de la police administrative
iceitx d la Co(inn iune seront idft:-
aux justices de pAix.
article .-- L' s co.lducteurs de voi-
qui ne sont ni occupds Ii enug.iag
Itenus lde Iv.,''voir lou. ceux qui
besoin de leur si.rvice..
las coIil;eveiants aux pirstntes dis-
tiios seront p unis c itl ormrndmcnt
llow.
Lpr ent avs serai. pl,'i. et exe-
a 14 lilichgenc 0ies agents de la po-
I'liuiiihtrative et de ceux de la
noune.
.l i 'll'tel Communal, les jour,
an que dessus.
STUNIo VINCENT.

LUTE DE BIERS DE IINEUR

,de la grosse d'un jugement du
Civil de Port-au-Prince, en date
Octobre mil neuf cent sept, en-
homlogatif de la ddliberation du
StLmile du miner Joseph An-
olal Georges, en date du vingt
5 il neuf cent sept.
pidocd led mercredi trente Octo-
i dix heures du martin, en I'6-
tp le minister de M* KlEber
I ltalire, demeurant a Port-au-
do Centre, No 94.
$an plus offrant et denier 'en-
atnle maison sise A Port-au-
'-Rue, N a298, compose de
avC ses ddPndances, ensem-
r iequelelle t* construite,
pieds defaade sor trente
rt, born an Nord par


Deschamp Lambert, au Sud par A.lm 'vssc
Coriolan Georges, A 1'Est par la G(. id.
Rue, et A l'Ouest par divers.
A la requete de Madame Tertulia Il I.lry,
Fropritaire, tutriz, dative du dit incur
Joseph Annulyssc Coriolan Gcorgcs, son
fils, domicilie ct demeurant A lPIrt-aLu-
Prince, ayant pour avocat M Michel Or. stc,
soussignc, cn presence de MonsiCur i 1 G-
ndral Servius Franqois, propridtairc, i-
cilid et deminurant A Port-au-Princ,. .u-
brog6 tuteur du mincur.
Sur la mise prix de qu rc ccn, ,in.uan-
te gourdes, cy, ......... p. 450
outre les charges de l'enchlire.
Pour lus amples renseignem .nt, voir le
cahier des charges et les pieces ddposds
chez MA K. Vilmenav,
MICHEL ORESTE,

PriOre d'aviser l'administra-
tion de la moindre irrdgularit6
dans le service du a MATINs
afin qu'il y soit de suite rem6-
di6.


Emi


LA PHARMACIES
manuel Alexandre


88, RuE D.S MIRACLEs, 88,
Se recomina lll po t I'exdution
proipte et exact des olronnmnes A
n'irnporle qu''el'l leuiv du jour et de
la nuit.
Drogueries, Sp6cialites phar-
maceutiquescxti'reininlei t fraiches.
PiUI CONSCIENCIEUX.

Maison F. Iil NES.
195 ;RANI' !''UE ,:
Dirigoe par

L. IIOIIELIN
Ancien membre de I1. S .cl,'l Philan-
thropique dIs maltres taii',':urs de Paris
Vi'ntil t.e r eccoi it 11 grtaind clioix d'd-
tulles tii :gonii c:i:in i ,!.p ca, chevio-
te, cleviolte our uil, t!c., lRecomman-
de )articnlite'met l a sa clientetle une
beLil e collctin de couLices de casimir,
de gilets de fantaliiie et do piqu6 de
toute beauty.
Sp i.31it, d Cot -iE3 de no-
ces.-- (;'ipe< Franr.'asc. Avglais3 et
Amniricaiiie od la lerita'ie perfection.
La maison cnonnfct0onre au'si des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits car-
r6s. etc etc, de tous grades.

JF'a x^ cia ewxa exit


A L'tLEGANCE
D. FERRARI,
Fabricant 4ie chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particulibrement do ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
I'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgre l'offre de cinq pour ceut
sur l'achat en gros (5 0/0) fat un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L' tablissement se charge de fair
preudre des measures a domicile.
bj=orS : Soin, exactitude, ponctuali
42, Rue des Fronts-Forts, 49.
POTlrAU-PaICz (HAITI)


TANNERIE CONTINENT TALE
DE

P ort-a i- Prince


PREPARATION DES PEAUX DEVINGT-QUATRE (24)COULEURS.
(:APACH )500 PEA.\ PAR JOUR
PRIX DES CHAUSSURES COMME SUIT:


Chevre'iu (J 1ce ; IBouonn6 et Lac6 potir Homrnes-et Dames


Verni et couleurs: a


IP&)Un Et INFANTS:


. .


8 (huitgdes)


. .. .


6 (six gdes)


DENTIFRICES

C('ellres des RR. PP. Benedictins

DE L'ADBAYE DE SOULAC (;IRONDE)
SPECIALITES ET PRODUCTS HYGIENIQUES
DE LA MASON A. SEGUIN DE I[ORDEAUX
SEUL CONCESSIONNAIRE POUR LA VENTE EN GROS

L'Incomparable Elixir Dentifrice
des RHl. PP. Bn6Cdictins par son usage journalier assu-
re la sant6 de la Gorgo, de la lBoucho el d plus, par sui-
te de la solidity qu'il conserve anx dents juisq(iu' I'age le
plus avance, il facility le travail de la digestion en per-
mettant la mastication complete des aliments.
Le flacon se vend: Gourdes 2.00


La Poidtre Dentifrice des Rl. PP.

L it eiijct is e-st I rle pr' ic ux auxili, i( d I'Flixir, l.a
Il oite se v.'e nd : (Gouild:s 1 .2)


La ate Dentitrice dles RR.
SI icti cs.t elnmplov;e scul oil
R lixir. I.a I tle petit module so vend G(o 'lltd s 1.1)
La Bolte Grand Modile so vend Gourdes 2.00


Les aut, es Produits Hygi6niques de la Maison SEGUIN sont :

Poldre del R*iz adh6rente extra-fine a LA MADONE a ; la Botte Grand
PoU dC [ItZ Modele: Gourdes 3.00; Modele moyen,: G. 2.00.


Eau de Quinine, P

Glycerine anglaise


recieuse pour stimuler le cuir-chevelu et
never les pellicules.- Le flacon : G. 2.00.
centre les gercures et la duret4 de la peauo
le flacon : G. 1.00.


Eau de Colog e lni i extra-fine; Ic flacon petit Modele
Eau de Cololgne lenitive a ile flacon moyen:
le flacon : 1/2 litre


: 1.50
2.50
5.00


Pour les commands en gros: s'adresser A 1'Agence G6n6rale


et ddp6t pour la


R6publique d'Haiti


.A la 1 6trcopipole
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de l'EMat, 93


PORT-AU-PRINCE


(HAITI).


( Recommandle 10 (Dix gdes.)
SRecommandle 12 (douze gdes)


_ __~___ _


-~~--
---- -- -- --


MEOW


a ,,
s
r
,~~..~.. .
''
lu~.







pressant et rcrasent les tiges dans des mou-
lins ou bien par macration ; d'autres ma-
nipulations sont nceisaire pour le filtrer,
Ie cuire, et le d6barasser de la milasse qu'il
content. Enfin, le sucre brut ainsi obtenu
est soumis au raffinage, apres quoi il est
mis dans le comnnerce sous la forme que
nous connaissons.
La melasse donne par fermentation et
distillation le rhum oa tafia, product acces-
soire tres important.
Les dMchets des cannesou bagasses ne sont
Mas perdus ; on les brile g6ndralement.
is quand I extraction du sucre se fait par
maceration, on ne peut plus brCiler les resi-
dus, o en fait du paper. La cellulose de
canne fournit une bonne pAte A paper
d'emballage et meme des papers blancs et
fins. On cite une usine dans la Louisiane
qui en fabrique ro.ooo kilos !ar jour.
II nous rest A parler de 1 origin et de
I'h'stoire de la CnLIIc :A s,:cr. C iltivde au-
jourd'hui dans !Outcs lcs idgio :s chaudes du
globe, cile le fut tout d'abo;d dans l'Inde
et en Cochinchine d'oiu cllc s'cst rdpandue
en Afrique, puis en Ameriqu,, :nais on ne
I'a trouvce nulle part A l'ciat savage. Le
no:n scientifique saccharum derive de sakara
ui, en sanscrit, signifie sucre; les Arabes en
rent sukkar, d'ou les noins plus ou moins
semblables des langues europcennes mo-
dernes.
Les Grecs et les Ronmains connaissaicnt le
sucre de Canne, qu'ils appelaient midl tJe
Canne, mais non la plante. Cc furent les
Arabes qui rdpandirent celle-ci, d'abord en
Arabia, puis cn l~gypte et en Palestine. En
714, les Maures I'apportcrent en Anda!ousie
d'ou elle arriva A Madere, puis en 1420 aux
Canaries. Pendant longtemps ces miles appro-
visionnerent 1'Europe de sucre, jusqu A ce
que cette culture, introduite A Saint-Do-
mingue en 1494, puis A Cubi, finit par
prendre une tell importance au Nouveau
Monde que ce dernier put suffire A lui scul
pendant longtemps aux bcsoins de la con-
sommation.
On est si habitude au sucre de nos jours,
qu'il serait difficile de concevoir une 6po-
que sans lui ou de le remplacer par autre
chose.
Sans sucre, ni le cafe, ni le thd, ni le cho-
colat ne nous paraitraitntbuvablts.Ces pro
duits etant inconnus dans l'antiquit6 et au
moycn Age, le besoin de sucrer sc faisait
parallelement moins sentir. On avait le
miel pour fire des gAteaux, etc. ; la pro-
duction de celui ci devait Ctre important
i en juger par un seul faith cite par Tite-
Livre : dans leur lutte centre les Corses,
deux siecles avant notre ere, les Romains,
chaque fois que ces fiers insulaires furent
defaits, leur imposerent un tribute consis-
tant en oo00 200.000 livres de cire, quan-
titd 6norme pour ce petit people. On peat
en induire quelle quantity de miel il a rallu
pour I'obtenir.
Eclaircissement
Dans son No 2752 ( io" annie ) du 24
du courant, un quotidien de cette ville pu-
bliait un article qui, faisant allusion A un de
nos 4diloriaux, semblait tendre, par I'em-
yul ulcnwIUatc1 icu d'uu pubcaibl, a dlsio-
,uer I'int6griti de notre comit6 de redac-
tion.
Sar les representations que nous adressA-
mes i la Direction de cette feuille, nous
flames a r6ferCs A un erratum que compor-
tait son numro d'hicr. Cat erratum annon-
Cait qu'au lieu de parler d'un sien article
ayant paru dans le Matin, comme on I'a-
vait publiC, on ne faisait que rappeler wnore
article du a Septembre intitul6 Pauvres et
Meudiants.
Nous devions arriter l'attention de nos
lecsters sur le fait ct nous profitons de cette
ocesion pour rappeler que la Rdaction
de MAti stes absolamenmt espo nm en


justice ou partout aillurs, de touts ses
Informations et de toutes les opinions emi-
ses dans ses Jditoriaux.
Marriage
En 1'Eglise Cathedrale le jeudi 7 No-
vembreprochain, A 7 heures du martin, sera
celebr6 le mrniage de Mile Claire RossIGNoL
avec notre sympathique ari Francois MA-
TIION.
Nous prdsentons nos sinceres felicitations
aux futurs 6poux.
Na'ssance
Des Gonaives, on nous announce l'heu-
rcuse naissance d'un gros garcon, fils des
6poux Uliimo Allen, qui a recu le prdnom
d'HERvL.
Nos medlleurs vceux A Monsieur, Madame
et bebb.
Dec6s
Est more hier soir A 6 heures GEORGETTE
CUILBAUD, Agce de I moris. Ses fun&railles
auront lieu cet ap.s;-midi, A 3 heures, A
l'Eglise Cathddrale.
Nos sinceres condoleances A la famille
Francois Guilbaud.
Revue du march
La hausse que nous signalions dans no-
tre derniore revue s'est accentuee ; d&s lun-
di on atteignait le taux de 418 o/o et de-
puis on a fait A 423/25 o/o ; depuis hier on
tst retombe A 422 oo qui est le taux d'ou-
vernure d'aujourd'hui.
Les Traites s/ France se vendent tou-
jours A 2 1/4 2 2 1/2 o pour le Paris direct
et Hambourg-Paris.
Les chequcs s/ New-York sont demands
A 3/4 o0'o.
Les dcrnieres nouvelles reques d'Europe
annoncent encore une baisse sur le Cafl qui
est c6th A 40 Fcs.
Les Cours du Cacao se maintiennent tou-
jours avec fermet6 sur le march stranger.
F. 115.
Les litrts du gouvcrnement sont f.rmes :
Consolidies 6 o/o A 39 1/2 Int6rcts I" Sep-
tembre et A 40 o/o sur D&cembre.
Consoliids 3 o/o, 20 o/o. Emprunts Riunis :
38 o/o.
Les course des marchandises comestibles
se ressentent dnormement de la panique
sur le march des Etats-Unis. On signal
ddeA une hausse considerable sur la Farine
qui se vend A P. 46.
Usine& a sucre. Le stock actud du sucre
turbine se renouvelle petit A petit ; ce n'est
pas malheureux,car, A prix legal, la prdfrence
allait se porter sur le sucre des Etats Unis,
dit sucre en boules qui se vend A P. o,o5
la livre.
Port-au-Prince, 26 Octobre 1907.
Ligne Hollandaise
Ce martin est entree le steamer Trins
aCaurits, avec les passagers suivants vc-
nant de :
Cayes : M. Appolon, H. Anglade, M,
Abraham, Rev. Picot, F. Lechaud, Franck
Gerdes, Eugene Stacco, T. Lamothe, P.
Elie et enfant, Camille Laporte, Berlingene
jeune, Louis Belizaire, Mile. J. Guitlaume,
B. P6lissier, Louis Straphin, Fiere Martin,
Guillaume Delatour.
N .PV-nb a' Alfetr Cameram, M. Tu-
linco.
Ligne Hambourgeoise
Le s/s Hispania est entr6 ce matin avec
les passagers suivants venint de:
Kingston: B. A. Lade, L. Kerlegrand,
Mme Arthur Bonnefil et enfant.
J]rlmie: M. Elias, Germain, Lindingue,
Laraque, Cayemitte, H Btesh, V. Sales,
V. Blanchet, F. Sanon, O. Sanou, H. Rou-
zier, Hamann, nartelly Bigord, G. Ro-
bert et enfimt, Mile N. Lubin.
Tribunal orimin61
Audience du 25 Oeibrt
Hier comperassaic le oomma Chai lea
Verlack, oriuin de St Thorms, p ena


de blessures volontaires sur la person de
Julius Joseph
Me Borgella Camille pr6sentalt ladeI' ne ;. d
I'accusd ; le siege du Parquet Ltait occupy
par le susbtitut Thibault et le Tiibunal
presidd par le Juge Champagne.
Le Jury ayant rendu un verdict ndgitif,
Charles Verlack a et6 mis en liberty.
Th6~tre Haltien
Le Thiatre Haitien donnera remain la
representation que nous avons dtdj annon-
c6e.
L'Em,,prcur Ds'salins est une piece mon-
tte avcc soin et jouc- avec talent; tous les
auditeurs de l'.inde dernicre se fircnt in
vrai plaisir de le reconnaitre. Nous avons
le fertme espoir que cette opinion sera con-
firmde c: que les amateurs qui pritent si
largement leur con-ours A l'oeuvre s.aine
de Coicou se scntiront r6compenses de
Icurs pines ct ie Icurs persevrants etdorts.
-- I I I I II

1 otel Belle e

DIJEUNER DU 26 OCTOBRE
MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
Beurre de Copenhaguc
Radis
Courtbouillon de poisson 1 la crdolc
Lan-uc de v\cau A l'Italicnne
Ctclcttes dc n outon ainx poinincs
Haricots rouges en sauce
Riz blanc au lard
Crmnic A La vanilla
Fruits
Caf6
1/2 Vin


Noiuvelles Etrangeres


DEPtCHIES %FUJE- CE


MATIN


Nouvelles div.vrses
IIAVRE. Cal I la illi-Ct,) : 42..).
l.e, Canta a0 ost arrive hiria .1 t-
Nazair t'.
La Ch. u rnl. v.,~ta aujourdl'lti 1l pro.
jet de loi por t;ai approbation do la
conv vembre 190i iour la revision du rs-
gim 3 des spiriteueux en Afrique ot
aborda la discussion des biens de t'E-
g'ise.
Le Su6nt iab,)I,'l 1.1 dl;scUision de
la proposition tie loi tle'idant C moii-
lier I'articld 331 di co lo civil, en ce
qui concern ls riifani's adulttrins.
Mr Chaumits, rapporteur, a la parole.
M6me situation au Maroc. Mauvai-
ses nouvelles du bassin de la Loire
oh la plaine est inond6e au-dela de
Tours. La pluie tombs3 torrents dans
le Midi. Les environs do Nimes, Agdo
et Montpellier sont trBe 6prouv6s.
NEw-YoRk. -La situation financiere
cat toujours lr6a iuquietante.
Contre Mo laI-Halid
TANGER. Ghazi Pacha, un des
meilleurs g6neraux du Sultan Abdul-
Aziz, s'est embarqu6 aujourd'hui avec
cinq cents hommes et quatre canons
a destination de Mogador, oh il va
op6rer centre l'arm6e do Moulai-Ha-
fid.
Le dirigeable militaire Patrie .
PARIS. Le dirig able militaire fran-
gais a Patrio agrandi et modifl4, a
maneuvr6 aujourd'hui dans lea envi.
rons de Paris. II a parcouru une dis.
tance de 00 miller en molas de quatre
bearm.


Un cas de paste
DUNDERQUE. Un cas ospec...
pesto bubonique a 6d d-c-veti
bord du paquebot a Proviniia averi.
v6 hior de Tunis.
.a sant6 de l'Erjpereur Frangi
Joseph
VIENNE. La sante do I'Emper..
Fran ois-Joseph continue A sann0io.
rer. L1's m6docins disent qu lacoa.
valescenco de Sa Majest6 a common.
cO6.
Un proc6s de Prcsse
BERLIN.- Le procbs en dilfamatia
intnte6 par le g6ndral comte Kunod
Moltke, ancient gouverneur milittat
de Berlin contro'M. Maximilien HaI'"
den, r6dacteur du t Kukunft a, a com.
mennc& c martin. Dans une sarie d'ar.
Iicles publics dans le a Kukunfl a, M.
Harden avait acuse le come de
Mjitk.- d'appartonir A une c6terie
dans laquolle des membres de lI
court se livraient a des 'pratiques
mystiques et spiritistes et cherchaient
A influeniier les decisions de I'Empe-
reur dans les aftires politiques. II
accusait en outre les nembres de
celto c6terio de so livrer entire eux i
de certaines pratiques immorales.
La situation en Perse
S-r-'PK'riTRSBOURG. -- Une dtpeche
ce T'hi6dran announce que le Chah a
r'e*u lieir le P'rsident du Parlement
et qu'il a signa un d6cret dissolvantle
cabinet. 1L. nouveau minisltre person
i'esslt ias encore form.
La situation en Perse dovient si criti-
que qu'ni, intervention russo-anglai-
so e(t consi.16ree imminent dans les
circle; diplomatiques.
L'ambh ssadeur do I'Angleterre Sir
Atthur Nihiolson a e6t recu en au-
dience par le Tsar au Palais de P4
terlof. On ignore le r6sultat de tlet
intention.
Secousses sismiques et pluies
torrentielles en Italia
ROME.. DJ secousses sismiques
ount td ressenlics en Italie pendant
;a soiide d'hier. Les plus fortes out
t'1. oblservecs en Siciio et oe Calabr,
ofc Ins popula'ions ont abandonn6 les
mai:i-ons. lReggio ct Messine ont (te
6p1'roiv'es, ailisi qu~ Gerace, Sinopo-
li et Bra'n(-a!ane. Das pluies torrenliel-
le3 aggriavent la situation. Lecs villa-
aes ti Montelcone, Perruzzano, San-
t:lario ont aus.-; beaucoup souffert;
plusieurs personnel ont 6t6 tudes.


LINE HOLLANDAISE

Le S/S PRINS MAURITS
venant du Sud est attendui saaM'
di, 26 courant.
11 laissera Ditmanche, 27 oo0
rant, A 1.1 heures du maOW
pour Saint-Marc et New-York.
Port-au-Prince, le26 Octobre i.
GERLAOH. al 0, AOsIu.



luanibi kinericarl i
Le steamer Hispania parit
Lundi matin a 8 heures pour r
Gave, Gonaives, Port-de-Paiso
Haitien, Puerto-Plata, St-ThotI
et 1'Europe
Port-aa.Prince 9 Octobre 1f0
G. KZITSUL & O
AGUaW,


F;