<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00165
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 17, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00165

Full Text

167 PORT-AU-PRINCE (HArtI)


p AN1IE, No


j


J


JEUDI,


6


QUOTIDIEN


AnorINEmEtTS


PAR MOIS Unle G(oUadr D'AVANCE

DlOWAKrvAif'r- &; -'HANo3A &


=- .- ,--


LiiREc Irz u :



It R J heN- % UlAIINIS lATI'ON
45, h(QF ~',45.


LE NUMJRO 10 CENTIMES

Les abonncments parent du xer. et do I5 de chaque
mois et sont payables d'avance
Le manuscrita tlasr6 on non no sont pas reao


Pour tout Ct qur c:ncorno I'A imi;ni r'.t. .,n du Journal, %s'ad ---.sr A :; iilsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.
.. ... ... . .. ... .. .. .... ... --. -+ Y .-Z .. =7 +. -- i


W-110- st, I io. sdu prOi.
niier Ijeo ,,ii n st.do'I 41 IliUliu i iit(C,

1! i.-stii cr., i i I*hi't s ; do -0Itl.lo
pa 1)It di t- i: forc ti.- d' )111 on-'
nc IIcs 6st~udes lassqit ts ~~sI i
SIZ-1QP, la q(ft ;t (),.I[' 0 Ii(L~


11 r~suti.' !de Ii c.)lfj at'. iso i e ic 1 ICI W ; (Id us tous 1,..;c As .1art ir(1,2

retel rrati..: U.,et ic: iiC~tre (III,, elui- C,)11111,uniue vai! lIcc)111I,011 mw ItS:FCz
est une juujtamtio~i s rvie ii'iii' tll 1ijt0 It)i hI" I in'vtilit' (de-, etittC deieaI;
dangereu-;.! tI,?' comb liti--wr'viio~. ofii *i~r~rivk io1rs iiii 'll jj~t--nt Iuws-
~sce qti ue a s av) -i~s c') ju A dI 'avi~- intli s A IaLtcmie'eoc assi' nid',t
~4, 8.in (disc 'rtit1ineuit Ut San1S di-ut u!es A e ix-in~ines ottaIi `l1uSkfinille~s.
~~Sssi15 01110,jtii, J)A N' ~i i a ~ k~ )*l i-I Lilleh IO"i(jii4do's f-its coil-
SC~ocol~iImoc.,eaitt ~I inov Itr'.I jn C! -' e poutiien I!a volilito
loy~.s iel oA bs liui is do; .Imog- i''III!.;lie.I
fat C!'(U. I1-;uil ui:1i i s ;,)l r 1) 'smn11 do cite' n-
lethaji 1et qt il Ioil, S no )i i t 1 '10 i)p I- c tIAlIi loll.-; d'exl Ii ; tc'
'hrcer d-! l'itva~it alor:; q(I I,,, fl)Ui (I.- '~t ~ h IilI~ &jj);~
11U0O11S sctil-;iIIouiieit. A F .It 'la Lj~Ivi 6ati iol i'iGr~IM't,0SI
1) d~tertnmni, d ouoee, arrp r[*- I, i'.t1*n ''cIosinle1
iepoinlt do tiC ocixlo~SJt~[ .i 11, roeetiL'r clonve itali le-
dIh.ll Ort .'; CA fliipIi's I4(jitabi iiiii !A1143 10 IIxiS i wjV ,iS P

me (raine tis(file11011Aus aVO1ils tr .- jLg ~ '1m ul'je I. lx
131r Wor !rc L O i A:.."v. ): O I a 'te r 1j.-, '. 'l (it'c signeraient cotil-
dianger inn~iule 1dao r 1*11g-iro t i UA %:tillt' ilt s, mnt,~.re" It~le,
XIre parti A 11111-; ienosai m'iit i"' '1ausd It )i o '11-n)s jIII0,1)0 It* i)A e. 11CoIlfl-
p uItisqueI'on sait d~jA que io w)E1,1 tuou ti al, a la ttte entre les
Son ei favour des mstliodes positions acqliises et les positions A
lariste3j uno propaganide d&s fari roevrndra tri*,s diflicile cliez nous
Wives : no15 provo.4ons do. Vlart da o guverIcr, les pi'6hcsrences
le plus totalemiont pos-siblo gotiverneioiieitales atront plus, 16L rail.
me. dalloraci'uxfI,,- il4Pi it-etco 1tifinci.-par
Sailleurs tnous .g at-Ipossible Lleurs synpdisvoiiIl S(I' oi
all Agiie 4'Odcatin faii-quipetivont t.-tIre niirLICpls d.3 It titt's
tiune rectiflication salutaireo''?c apacit&; intellect mielles.
'ldrait C3Wolnnier par assuvcr j lsL-ce qfil, en France tmNino, la pre-
PrOgeatwn',, d'anseigneimnot uimire quaiitd re&4LisO dui candidate
ent~r plication. Or,i.fo~ictiontiaire uWest pslotoo
de farirn r es porttis d-3 fpolilicjue, c'est-A-diro d0,tre r~publi-
*O1s spdrieures de Droit et de caifl, etcola mu~ine dans los fonclions
A OUS Ceux qzui, sans titr1o, do 1'enseigiaenetOfltom les (Itiaiut6rs in-
Cependant A i'enseignemomtl tellectuelleis sont esscntielletnont de
Essayez seuletnent cela et ns?
f'Ode quelies clameurs ddtmo- 110d111utnrbenqo iu
VOUS serez assailli. Savez- ayons des programmes d'onseigfle-
50PUissante raison se trou-- ment fl-an~ais, que nous no p0Livoi)
b~kIw Samem des r6clamations, pas,, sans aller A I'encontre do nlos
"MO soulev6eu? La loi go-, m~urs socials, en faire sortir les m6~-
19 Bar laquelle notre'mes doffts qu'en Firance.


II v it cop-'idaiit (j ItJUOs c IT'tiS
(It ei n- -,wit -soilisi, t cC, c iot los matu-

(;tll, '"" L. r~cgitnc inivirci tti-ilt irn-



~i~s Ii itC6t dire du- co. rtSultat ju'il
l"tait iiaopiavJ.
Le lectciur doit pouvoir cii co no-
tnoiti seiit r qjue cc quo j'ai voulu dire,
c'est quo I s Francak ne font pas de
scul but d'avollr stir Ie re-ste dur mon-
d- ceito siip~rioriL sani avanitagas
)0 -;it it,. I I E1)OU.S.it t I culture de
lout (,',;ovea1ix A tin point extin me
1")ltli' 10 h t (111( j- aifl a lcinnnt (t16-
0, ri(alisent I'autIre r6st ltat
p it. tic 1ic) t et a:issi patr una touted
Nous ie I'avons pas bicln saiki en
tltiti et Cosit pourquoi rious restolis
6:oiirit~s qiue, a)Ipis avoir en tout ot
tonijout s inui'! Ia, J'l mnce, nous n'Wayos
pas, arles ellte, la s'conde supLriori-
t0! inte lectuclle l1ans le monde.
NI 18! *11 it t iiie tilous avotis Iiuii de
vt ii c',,itiit~lt z"(us appliquouus ici le
Iry tile o te! fraiwais, iiest fa-
ci e d o lziwh. r (Iu doigt les raisons
Pu';L' itt1fos Iitttr-rtteir,4 et les
-;( )fi tt wlwaIOIllejient bons cn
a t i et, lo CIs COmill lIm,1tti,


Ii C v itdois paiA aller contre, ii
cc u unus t-,i gross" attairo Ijli'O) le


I1OUS a ivonl faite, ell coimene.aut,
llexplii(uer pourquoi le. muscles fran-
tiis, en d6piit d, I a ha ~hi litation ac-
tuelle dos exericcs physaiques en Fran-
cO, ne dovico iront docfongtenmp3 aussi
o' C q~(11.1Ud les inuaclks anglais.
Cetto reason tient touted, et toujours,
(Pins les conditions d'cxistenc des
deux ippuplvc-. Tandis que, en France,
Ia vigncur physique n'est pas requise
pour l'oxercice des fonctiolns qui dans
ce pays assurent le pain quotidien, il
en eat tout autrement en Anleterre.
En effet, richer ou pauvre, P AnIglais


a besoin de cette vigueur physique.
"'il ,est favoris6 par la fortune, il ha-
bite la camnpagne oft personnellement
ii cirigo la culture, administre les af-
faires pul'iques de sa region. Or, A
la campaign, pour ne pas s'ennuyer, it
fttut savoir chasser, mother A cheval,
lpu lilr, cano-cr, et alors ii fautquo l'on
acquire par I'dducation toutes ces
habitudes sportives.
Si l'Anglais n'est pas riche et
nous savons que les fils atnes de lords
sont I'inflme minoritd,- il ost appele,
meme s'il esi dot6 d'un pere million-
nairo, A s'assurer une situation par
lui-in rne et, la plupirt du temrps, en
migrant et en colonisant. Voit-on
alors par suite do quels entralnements
hliysiques ii devra s'accoutumer a
supporter les fatigues de toutes sor-
tes et toules les intemperies des sai-
sons ?
C'est done, jusque sur cette matie-
ri sptciale de l'education physique,
la grand loi des conditions d'existen-
co qui determine les manieres d'etre
des socidtds.
Nous allows, toujours A la lumiere
de cette important loi social, voir
(lqul rt~gime peut le mieux s'adapter A
nos ronditions d'existence, et je pr~lt-
re inlininimant ce dernier term A ce-
lui de temperament qui peche par le
vague, pir l;a contradiction des iddes
qu'ii 6voque et qui, parJossu. tout,
a l'ext'rtme danger de paraltro nn ar-
gument pdremptoire.
II nous faut done considerer quel-
les sont, en Haiti, les conditions
ordinaires d'existence.



ommage a Dessales

POEME EN PROSE
17 Octobre 1907.
Six lihures du main. Le soleil qui mon-
te aurd .e d'une gloire de pourpre et d'or
le fort Nr ional. Tenant, d'une miin, le
drapeau b'colore qu'unc brise legere fait
osciller do.iccment, et brandissant son sa-
bre triomph.vt notre Dessalines de bronze,
embrasse de son regard victorieux la plane
et la mer.

Autour du monument, d'an prtmrm co-


17 OCTOBRE 1907.


ETUDE

SUR LE


IV


_~


-----


r


1 *







quct.IIolte It:pailu'ides jasmiuis, des
roseS Lit des tubrcouses, des lauriers roscs
t-ndent tpcrduniciit 1ieurIc braiichs Coullil
poirotfiuir AI !E ,Il.Iniptc'ur IC!, ii :urN d.: Ia
vicrtoire entre Ils min us. b-itic m.tonctkcs
des fetill'ei lanccoLc-S, ct -,:Ar Ia poinue Id
sabre --- du Ifcro-, I0ISI-u1frilcux 1111110-
1ile comii.c- ,i' chit IC d l:bronzC aus.i, at-
tend I prtLmIier rayon dc l'aurure. Lc soleil

tK-r. Ccs CUIL", teich fires troubcI leC
silcic,: iiiiinIn!. Auitom di Ifl ThUI'. l IC"
lieu :l.C' r pe ie i1> Ii ment tollOL) Otti..


U S~~i))IC,1uccc pirtLerre.enbc
I Itr~cnn~n '.i 1 1C Iitt1011.11, (~I ieoct ()I-
Se~u c bl~' ic~ Icd I c deit. 1c .1 pOCSIC.
quiii dIscdluit (t In u ic i. lcoiiit p)ur S V
1I. tpiinte d'uneg gLIve hcroiquc ct
,auvcur !

toulou, COMiM: .:- C' cd; i I du IA-
1,rnitcu: v I) j iL iCciii

T it' tN..s CUX :ttill),/12p.l:ie:1t
dCVoIt ,I,--IL\VLIdo II I .i .\ re. gar-
dc-wi tu c.r i~ic tit In du .I I.,polinte
(IL 111*! re C 1~, I 1. 1Itl 1c 4 L. SUi cprt:mc
0r, (1L'i, CUilI2 tikl \V IiIM~l'. dIC l'ue'






R ENSE IGNEMEN TS
NtI CT V, 0 R 0 L -0 G I Q, U E S

C) bsi~e rv at tC) i ref
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARITIAL

N11-.1.REm! I6 DcTro1ns


Ifaroinktre 1midi

rlfe -'Ctlp 'La ttre)! illnnr n


761.7
21
o0, l


Moyenne d' ur.e Ite Ii r ,npjrature 25.7
Le cicl c.t restc presque covert toute la
iournitee.
Lcs nluages intericur, sont devenus epais
ct ont laisc voir la couche des nuages su-
perieurs.
C'est ce qui qui a donn6 lieu A un halo
solaire visible de I Ii. A 3 h. et au halo
lunaire .i 8 h du soir.
Le baromeire n'a p.as montd davantage
cette nuit.
J. SCHERER
Tribunal de Cassation
SIECTr1I C( I M\IS1:I.1.1:
Audliencc du AeCcvrcrJi, 6 OctIbrLc 1907.
PrdsidencedeMr le President II. Lechauld-
Le Tribunal prend siege A dix heures et
demie du martin et prononcel'arret suivant:
Celui qui declare la section criminelle
inconmpdtente pour connii:re de I'allaire du
rieur Paul-Emile Laraque centre le sieur
Chery Alcindor.
Puis entend I'affaire de:
Najib Hamady centre Rifoul Chemaly.
Le juge V. R. Domond lit son rapport.
Me Lger Cauvin pour le demandeur, est
entendu en ses observations.
Vu l'heure avanc6e le Tribunal renvoie a
Lundi prochain la continuation de l'affaire
ct le le siege est levd.
Chronique Mondaine
Hier a eu lieu A l'Eglise Wesleyenne le
marriage dc Mile CLAIRE GAETGENS unic a
Mr GEORGES L BRUN.
Les marines ont dt6 conduit A l'autel par
Mr Kessler et Mme Re Bronard. Cr6dmonie


C!iale ircu' aux tunmilles Cx, (x u
I- brun. at a auX epOLIX (>oT,'rjes L'Al
.illc I 1. ieur uS VttLX bocnh~Luri.
Depart
flier est p.irti Ic ste.milcr
Les pi' ;.igrs suivlnits p, ur

.VIojj",iick -'Iiv : ;5u' ..l Sevinii Kit
M\r \W. \Vcb~bcr, Inri Grc-.,er.


tgny~ ict
t.ii i ?"5




z:.ia ave


Theatre Haitien
No .11111, di Th%.'i r1 h.li('C1n nou> pr-ct
d'.innicerqu' iLsont .i]')t e i liid 2 ( to-
bec, !.l niouvel.e icerde'c:it tto:i dC D.:ssalinws.
le dramedeCoicou ; e: qu'cin outre 1i pi :c-
ipri-'ie par.itri i;i cgra.lement '.t lin de fla
sciitinl- prochrine1. ''outt'. '.es soiscrip-
'.li, qui voudront avoir 12 prminicr ac-te,
lunii dLc 11 pre'fte et d d1t JJ1.1 ;,;'c, pour-
ron: 1. r'cclamer do; s.inedi.
Service Hydraulique
Les .ib,)mn:1,s duI Servic: I-Iydrauli iue sont
preLenu que l'ciu de 1. Source Plaisance
-ra ;arrcLte,. demtin, dIc 6 b'urc'; Ju mi.itin i
, ,',' *s J.: ~oir p )ur ciai;c de rp.irations
rgeintes.
Port-.au-Prin:e. Ic le17 :'obre 1907
L. DIRECTION.
Renseignaemnent utiles-
L, K,
I lir .imn1u.lle, dc I 'metrle 1 I 2 de
ha.iutteir. dr culture trc. a. cicltne, puisque
des docu:iins. cis chiinois ieo1110 t.1 l t .1 plus de
.7o0 ans en parlcnt ddj:A ; clle ne doit
yuere tre moins ancilcnne d.ians I'lnde. d'oui
dile s'est rdpandue jus]u'cn Syrie, puis en
lgyptc, en Italic, en lE.spianc ct plus re-
cenmmcnt aux Etats-Unis ( L ,uisi.ine ct Ca-
roline ).
Quoinue repandu aujourd'hui d ins toutes
les parties du nonde, c'cst l'Asie mdridio-
nale qui en product les lus fortes quanti-
tds, notaIn:nent les indes aSnlaises ct nder-
landaises, .i Chine, I'indo Chine, Ic j.pon,
.e Siam, etc.
Sa culture se fait dans dcs terres inon-
des naturellement pendant une parties de
l'annae ou facilement irrigables, dans des
sols souvent marecageux ou d'autres c6r6a-
les nc sont pas cultivables. II lui ftut beau-
coup dc chaleur ct des engrats. Comme il
ne met que quatre A cinq mois pour mirir,
on peut en fire plusieurs r6coltes dans une
mrnme annee.
C'est tin des principlux mais non l'ali-
ment exclusif de tous les Asiatiques come
on le rdprte souvent. Ainsi dans l'Inde, le
Riz, abondant dans la prdsidence du Ben-
gale, l'est peu dans celle de Bombay et de
Madras. L1, on cultive en grand divers Mil-
lets, surtout le M3Cil qui constituent une des
resources alimentaires les plus importantes
de l'Hindou.
Mais pour note colonies A population si
dese de I'ndo-Chine, le Riz est non seuk-
ment un article de premiere nkcess;td, miis
encore un objet d'exportation de grande va-
leur. Les 4/5 de nos importations de Riz
en France provicnnent de 1'Indo-Chine,
surtout de la Cochinchine et du Cambodge.
Ce n'est m6me qu'une faible parties de leur


brill.inte,, rlausse p ir iune .ssistancechoisie
et de beaux chants. an cours d; laquclle
ont qucit aimablemeicit Mr ic COInsul Altred
Cookc et Mile lldaLongchwarz, Mi HIub-rt
Alexis ct Mile Marie Cox.
A l'isuc de la cedratlonie rdli;-:eus les
mnariCs, suivis'd'une lo'lnte liie de voitures
s: rendircnt au Champ d' Mars, hiez Mr et
\line Sta,-is Cox ou les a::enidaient d'agr.a-
Sbles surprises.
Reception brillante ct des plus cordia!es.
I.cs nuirids parties pour Icur nid d'ainour,
on continue de d.nser fort tard.
No'is cnvoyons nos compliments les pilus


DEPEC1IES RF'JES CE


M.\ IN


Accident
SnIuat-:snuInv ( An.let.,rm' ). I'
trAin (In Nord ti I'A.iile i'rr:'' tani, t i'
Brisitol, a d 1 ii;i!l iC:i, L'.i, lani:' c;ln-
sa la lnort de 10 piL'rOn:.es ; I.* ioimn-
lbreux \voy')dg rs ifurent l!t'-a~s < lus
ou mins Igtlic\ve'ment.
Greve G6n6rale
TURIN. La gr'b'e g6nr'ale' a 5t6"
proclaint'e lir" soilr dans c, tl vuille
Le p)i'feLtt a dleminidl' d'-s renlilfos de
trotipes. 1 I3 l'iitin (ili triiil-spo: t!il cel-
les-ci a ,it0 ab 'ii l Plitn I i"' i p rl'-
sonin'! A C is,ilt'-M ionf'iato.
La gir c\V ii''ai'i' 1 "; tlCll' .' "
vote a (c'tlne, cv'.li' et Pa'rtle.
Cholera
r-i'-' :-I ;,;. L4 c tI I( or a fail
de raI iid.'- !'- i ;'s danis les provin-
Ces Lle Kieiil-' iI -.Cilgoll et Ekatrisuios-
la\.
Mise en 1ib rio du cald Maclean
HAi.\r ( Maroc ). -A la suite d'liie
entrevue entire M. Regnault, miniistire
d Fi iice ;i MN, i.. at Abdel-el-Ki imn
bni Siimi a:sii-in ministre des Atf
airs itr.i' .'ig.. di t S i in, l3i llise
en lib 'i'l d- u c .1 II nry Macloa.l
peut inaintenant tre coni id~rc6o c),ln-
me assure.
Nouvelle inondation
ADGE ( 116rault ). Un I, pluio to'-
rentielle d'une duroe de 8 hres vient
de causer une nouvelle inondation de
toute la vallee de I'H6rault.
Election municipal
IISBnoNNE. Le r.)i Charles a sign
aujourd'hui un dtcret ronvoyant I'6-
poque des elections municipales en
Portugal, apres I'appjication du nou-
veau code administratif.
L'Emperour Frangois-Joseph
VIENNE ( soir ). Le bulletin de
sante public ce soir par ls inmdecins
sur la saant de l'Enp wrear, dit quo
I'dtat g6(m.'ral du malady est plut61
satisfaisan t.
VIE.NNE. L'Atat de l'Elnpereur n'est
pas aussi sati-faisant qu'hier. 1Yaprbs
une ddpchee de Prague, la famille im-
periale fait ses prdparatif4 de ddpirt
pour Vienne.


I mmm -- M A


production, pui.quzn'cn1 le Ic totul tLd cettI
exportation S'est lcV A pr~s dcs Sd o 8o)in'
li01; de kIb0s, &VAluMS A1 i0u million de
fratics, dont plus de moitic ont & d irig5s
iur Hoag Kong pour ctrc consonimm~s da
la Chine uniridlioiale.
Le Riz et L1 % oivre solnt actuellClieflt Ics
principaux arti!ces exports d,: l'lndo-Clii-
ne, en attendant que Ic Jute y ggne du
terrain 1po)ur nous readre in kpetidants du
Bengale.
Le Riz rend 6o 70 fois plus que 'orgc
et 1'avoinc .i11rent:rine env'.ron i tyj'j de
fLhcu c C, 'i eit PIs ; cc.tt'r c'cst donc
Uu .- vcl to It iI..li.jul pLI% 10 .1' les p.av.. tto-
t1C L)X M.1 JL; '-'de I Iv I,:rtc I I glu-
Lcti R,W Il e pent scrvir A ti~r,:du puni.
%Ar o:i*'!re!, 1iiL'1rd in FIAI.dtric des tis-
-,I-cl AIovantxides appre s ct fA)uriilt un zIP-

iili a ti.i!)Ue, torai-ileI'Ai bas

u.,iAck u daiis Ihide.
S1,.1Ij) ...,A trot1ve d I- in'hoi dans
IrIt.ill Ifupi pierce des ciipc.iu\
Id 1) .:i 2 1'. L *Lisport-in z%:ii,)ii lont LIic




tfouve11es Etrangecres


i


Arre3tation de Gustave HerT6
P ARIS. M. Custavo IIerv, lea
de I'agitalion aliti-nili;a iste, ai
t airtt6 aujourd'hui poutr ivoir pubhi
dans le journal La Guerre Social
un article invitant les soldals franoa
A se mutiner. Mis en presence dij
go d'instruciion, le prisonlior a r
coannu tre l'auteur de I'article irid.
mine, mais il a d6dard qu'il ne ai
seutirait & expliquer le mobile ds,
actor quo devant la cour d'assila
Lez envoys de Monlai-Afjd
LONuisli Le secr6taire des At.
tAires I.tratng)ros a rerfistu de recevoir
l's eovoYve d Mouilai Ai.J, to pr6teo-
lailt atu trite diu .Maroc. (Ces agents
vyt sl ireriili o liDilin pour Iacher
Srlt'int' csserl lo C(ouverenement All.e
li jid ;'i ia catise de iur inattro.
'ANE.\ il. Los agents .ie Moulal-
I llalid ont tecore oen!cv' uiI lot do1400
ftsils dti la doualn deil Mlazgan. Le
; li. ,teteir d" cell c-i a 't6 reinplac6 le
II i t,,lh1e par une czdatu're de pr6-
ti IIdant.
Nouvelies divtrses
lo. E. Lk c 'vO es' leriniu)id
.11iili ii)-d l.ia sit titijii dI;ilIs 12s au-
'wo. s illes dii Noid t Ic I'italie c nli-
ili i;i k' 1 ii; it i'tl il ote .
m.AIL)I). Ie gouveritoinent ad6-
cidil I1t i',i,)l,p I r I (:omrn :indalnt des
iroulip,-; esp ign. ol s ;i (i salblanca doot
Ios dil1ienI-s avec It g6il6ral Drude
,lit Cati ust ine friction entire les forces
franii(lis.es t o spagnoles.
IIAVlr:. -- Prins \Willem III eat
atrivO liier.
L':i (:,;isil dti cabinet a lt tean
ce iIn tin ;in miiiistero de l'Intdrieur
soiu, la ir'sidence dt Mr CI6menceao.
,M. Ilir; lio itidispo.6, n'y assistant
pas.' Los ministries s'occupirent des
atfaires du Maroc.
Le ministry ,le la guerre communi*
qua tin (1crailritime du g4n6ral Drude,
ainlluii:antt lquo le r6tablissement de
la paix se poursuivait avec le con-
couris des mnaalaouts et d'Oudjehad.
Le Conseil d6cida ensuite de d6po-
.-sr d!si la rentr6o des Chambres ul
pirojet le loi Iportant I'ouverture d'oa
Ci'd;,lit de six millions pour secours
itix victiines des inondations des d6-
l;arlenmnts du Midi.
On signale de nouveaux violeltl
orages dans i'Ardclhe, l'IIerault et LI
Roussillon.
A Consavv, Prats de Molle et Rigar*
da ( Pvrenn63s Orientales ),:il y a ue
dizaine des morts et de dgAts consi-
ddrables.
le rg6nral de brigade I:turmo de La-
debat, commandant de I'arlillerie d4
cinluiiiima corps, est noinhl6 .)4"
chef d'6tat-major de I'armde en *ew
placement du general &1 diviioM
Zinmer, nomm6 A la vingiinm divi
sion d'infanterie.
CASABLANCA. Uia dtachemet de
cent ciinqante cavaliers mnarocai8'
armoe de fusil modernes, commaM.
par uu Marabout, arrival aujourd'it'
au camp francais et a fait sa soO8 i
sion au general Drude.

LIGNE HOLLANDAIi

Le S/S PRINS WILLEMV
venant directement de New-Y m
sera ici probablement auijoumd
hui ponr continue le mAn ne
pour Saint-Marc, Petit Go re,
yes, Jacmel, Curacao. etc.
Port-au-Prince. le 17 Octobre
QltfLAOK a O, l0lte@l-










0otel B3elleXv-c
DJEUNER DU 17 OCTOBRE
MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
P.dte de foie gras
Gras double Mode de Ccan
-. Bwtf braise aux petits pois
CBtreettes de prdsal aux pommes
Haricots rouges en sauce
Carottes A la Vichy
Riz blanc \ lai creole
Jalousie A la confiture
Fruits
Caf6
1/2 Vin

Attention !

La demoiscl!e ELMIm: Dunoiso, souosiglle,
wiant en sa quality de niicce et d'heritire
ikfee la Vvc S.Aint L -once et faith s.voir auL public ct au comn-
amce en gel'rii ci not.iinmclnt A Mes-
srefs Ics avUj s, not.tires, ct arpjitih irs
pblicsqu'il exs'e centre clle et les siciirs
darns lWhit\v J pui< 1L 7 mai i,)o6.dc-
le Tribu:.il civ l de I'ort-au Prince,,
Sproc~ relait .1 i llt nul'it des deux 'Tes-
mets faits par la Vve Saint Ldger Pierre
Louis, conccrnant deux proprijts lais-
par cellk-c, .1 savoir :
Ir.-,Un in iubl: si, A Por -au-Prince.
IRtpablic.ainc, cin face du uarchd V.al-
r, mesrarnt douz picds deux poucs
wfaude sur uiitrc-viingt deux pieds dc
ndeur b,)rn3 ,ivoir : au nord p.Ir Ics
M agdeleinccc t Thlrese, au Sud par
Marcelin et Mme Vve Lafontant, .i
t par la Rue Rpublicaine.
Sor cet inmeuble est construite une
en maConnerie couverte en t6les,
ct le N" 129 ; dans la cour il cxiste
chambre construite en bois et couverte
6les ; et 2" in autre imineuble sis en
ville, Grand'Rue, attendant :I lanciLLn-
ropritit Caprd Stacco ;
ar cet immcuble est construite une
io basse en bois
E consequence il est fait defense for-
aux not ires publics et a tous ccux
dappartiendra de passer toute vcnte ou
ioa quelonque relative ces deux
tis qui sont actuellement en litige.
Port-au-Prince, 17 Octobre 1907.
ELMIRE DUBOIS.

Electrothbrapie
Docteur C. GAVEAU,
4w de 1' Universild de Harvard
(Elats-Unis d'Amdrique. )
CABINET :
Coin des Rues Frou et du Centre,
i sWd-is de I'IJtel Communal.
F a 7 hrs. d 11 hrs. du martin.
Shrs. d 6 hrs. de l'apres-midi.
T DES MALADIES par leC
nouveaux, efflcaces, les plus
en Europe et en Amdrique.
affections SPICIALES de la
L Des affections CHRONIQUES g4 -
OU locales,
tALADES doivent savoirqu'au-
Is peuvent 6tre GUERIS sans
chirurgicale, par l'Electro-
scientiflquement appliquee
.plpart des maux don't souf-
"4. Et lo medecin meme
dan PI'i".6ret de ses mala-


des, 'c leos encourner 3 et : a voil
gur'ir sans uno operation c(hiii i,-i'I!,.
d6-labrante c doh(lt les suit,:. ,o
.ouvent les plus graves.

LA
Mlcillelure marine

du Monde
C- lle qit.i donne le meilleur pain
Qui prod .it le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et
Ic plus lIger,
(;'es! la Pillsbury's Best de la
l'illsl)ury Wahibui n Flour Mils Co,-
M riuneplnli.; Mint.
1Ern. CA ST'. ,A. ReprspenanI


DE M


Beauiharnais J" Frani is
NOTAIRE AUX GONAIVES
71. 1 '1: IE I'.' hl .lCA IN I-:, 71.


(


G. B. PETOIA ET SEPE


143, GRAND'RUE 143


RA N f1) A.:N1II )!A- INI l1I'U1) 1-: :t LA


Extclluiojn pOL1-C-flpt-
cornmandes, tant Ic
l'int~rieur.


des


onmfectiond des cil ussie.s avec les
mioilleiars soiins. Toijoiurs fo'rmes
Ml.gaintes taiut A hoinine qli'A feinme.
Les derni6res creations de
Paris !
teo LII- li (ir,.,es po t c('liaus-
suil'es ido tolttes nuaiciCts.
(,).,'it'lrio.S (I "c',t z lte conZ e(Iablcs.
-- ---- --- ---
LA PHARMACIES
Enrnainiel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 88,
Se iecntiinand(ie pour l'ex6culion
plomipte rt exacte des ordonnainces A
n'imiporte ,iia'elle heure du jour et de
la niuit.
Drogueries, Sp cialites phar-
mace u tiq aesext r!emilrinent rahtches.
PRIX CONSCIENCIEUX.

Fra a r chlerx-Cez>xt

A L'EtL GANCE
I). FEIIARI,
Fabricant de chaussures,
Porte a la connaissance du public,
particulibrement de ses nombroux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
I'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgre I'ofTre decinq pour ceut
sur l'achat en gros (5 0/0 ) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'Mtablissement se charge de faire
preudre des niesures A domicile.
Toujours : Soin, exactitude, poncmualit
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINC( (HAITI)


Les Ig asins de la Milropole

1Maisoi TITLESS LAVILLE
i):., rue du Mal i, ',in de l'Etat
Viennent tic rtccvoir par lcs steamers a Quebec, et
aVn i ivia\, les Articles suivants:


P'ctits Pois


d'tt s ~( ).X101.41, eaii c i. ng''io.
Picwklcs ainigiais extri, azvc ci sau u-I
nolita rd e.
Biscuits ( hliet
(Boites tie 2 lives)
Iinomle dte Cs 14'erdiis,


I laricots flaveolets
IPorter Trfnlntents
Prunes t'i'antaises
Fie
Pet i tog ter~riness

ITickles Indieiis
Lisit Nestle
Froiiinae de


Iromanl genres


SMiisnter


I( p;'te grasse)
Sacrisson tie Lyon
Jamill)ois roulls, Osns ,,


IToa)sledCA (o1fIa k su I)C1SOIIIWS
r Li ibit. lest ii (clioit (u tiei at


PofluIlles (de,1 tereI


OijIloii s


Froiiiaije dIe Roquellforlt


TA NNERIE C0 N TNENTALE
DE

Port-au-Prin ce


PREPARAT ION


DES PEAUX


DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.


CAPACITY: 500 PI:EAUX PAll JOUR
PRIX DES CIIAUSSURES COME SUIT :


Chevreau glacd: outonntl et Lcc6 pa II Horn meset Dames


Verni et couleurs:


I'cUllF I.NlFANTA:
0


PROMPTITUDE


8 (huitgdes)


SRecommandee 10 (Dix gdes.)
< Rerommandde 12 (douze gdes)


* *


EXACTITUDE


Vitiello freres
115, ICUE II IL'UBLICAINE, 145.
L:i cordornneri, Viliello ft&es porte
a la connaissance de sa nombreuse
clientele tanit A la Capitale que dans
la province, qu'elle vient de recevoir
un assortment conmp'et de peaux des
meilleures fabriques do France et
d'Amerique. Avec ses nouvelles for
mes francaises et airnricaines pour
hommes, elle assure a ses client, des
Chaussur, s incomparable, tant pour
I',lgance que pour la solidity.
Elle piomet, outre la quality des
clhaussures: un prix convenable A la
portec de toutes les bourses.
Venez voir et vous serez sa-
tisfaits.
La maison a en vente un assortment
complete de cirages de bonne marquepour
ls chausssures de routes nuances.


S . .


6 (six gdes)


Maison F. BRUNES.


195 GRAND'HUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancien membre de la Societe Philan-
thropique des maitres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'6-
toftes diagonale, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc. Recomman-
,le ,articulibrement A sa clieuntle une
belle collection de coupes de casimir,
de giltts de fantaisie et de piqu6 de
ttoule b(eaat.
Specialite de Costumes do no-
ces.- Coulpe FranCaise, Anglaisa et
Amdricaine de la derniAre perleclion.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6e
dolmans, tuniques, habits car-
r6s. etc etc, de tous grades.


___ __
C~-- is


L_ -I


--- ~----


.....


(







LA N


OUVELLE
MACHINE A COUDRE

L'HAITIENNE
I IJ k 1t) i,,t,1 v ni ik i-


L. I'4' ',
i\ bon in :1 chte.

bra.ili
14 coui te qui s" In''t .Icllt-IZlt'lI 4'!,
ce, une channel e lui Uje au!'lii! ~tociia-
ti(uemr t au trnovelln X'uU' iuoue folic-
sans qu9 ionat e,.'iii t dt ffaire marcher
hi nmachiniue. Eli(o ist hic'n ('owtstruite,
Weilli liinie j t venti mewl 1&o' u e. Gelfte
machine est f:dte en krftx gem es. Stir
1111#6 bail'. ,Itr bol; M54'Ii (At for 1). 8 r




i
1.1


. !'. ) ,I


4' j :).. !I)


VI (S I


1 soult 4'uiwa'
I plisseur
4 oui'leurs ("rIan-
(leui's tssorties)
1 guide avcv vis
6 canettes
1/2 donzaitie ,t'j-
gulldies


totu t I iev I


Nicolas ORDA20--S 0,
SEXI. AGENT
-157, flue Ipld,)a Uqr d'~e
Portr'- au -P rin rce.
Vous to')UVerez Jgauleinemit tomites les
Mauchiines Ai cou(h'e c Singer Manuifac-
urO Co.
Pour' 1e-~oin~ra ~s,~c~I' -le
inanidcz Ih i'ncu


LA MAISON

NICOLAS C"OIIIASCO
-1.)71 GIIANI)'RULE,157
A~l1w1A3Oq0;t Os cliCIJ p."To lie failS
U%~q~ ~.1 Bauxirnpovt~es,:
it, 'ciie cli Z!'i t 'Jo id iwii.t 'drcoix Lo-


C fill'' ti (A (4 iii. 1)ei I~ 1';- I, 11 lid 4 do-
-er~' Jt i e,1110 w "I e poutcolistaler si leis
I re-; marques.





VE I, I
III.



I :ti e cut C i )nJ i b .)yer3
V~i' -! ctJALNF- '-l'
Pinetco~qUiilI
~,s 'i ,-


T x. A. DLI, ,.1 'TEL S.

(Ai1:1 pet-Ifix!
C'11"Opeatzx !!


PA.ILLE DE PORTO-rlICO


911)8E 44s~iN 'IAILL 'AN



FABRIQUE r f cHi.PEAUX
PLACE GEFFIFIRAD
.'-ii. d e CoilfJar' 41aU L','C


l.ourl toutes


Poil1) t l! l; !,- f c!i1


Imp. C. MAGLO IRE

45, RUE Roux, 45
TELEPHONE.

Journaux, brochures, billets de

marriage, cares de fiancailles,

programmes, affiches, et tous

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et cartes

de visit d la minute.

PRIX DE CONSCIENCE


D' EDMOND HERAUX

IRevt'riu de son voyage aux Etats-
Uniii ('A?116riiii"o, Ic.Docteur Edmond
cl ioft0& c 1t (2 i iK'31,:iluo de-, Ca-
sei nes.

appo ( I s 1 1:tuit:.v-liis ce
,prodkmtt1,61ctuicitd st ar Iqjuo, les
IRavons X. IXs couui'auats do iuto ff6:
qitiece loes cout aliis dt de hate tonsioll
les courantt s sinuso'ilaux les courants
farai'di(s cl les courants continues, le
Dr 'dFlino'al lIU.'raiux tnt uepi-en.1rua, d'a-
presl 1ws principes Ce Ia technique de
dI'Arsonval, d'Oudiii. do Tesla. de Du-
bois 1minond, do' Morton, de Mon
nell, (Govl.-t et e ti tsscy. le traitkrnemt


Al i \ 2 N t'.-- N rI'I : i-


'I'EIK. Iiuoi~i LK' FON TU) N C. Z. )I.
(:~E~i A VIU-)SCLEP.I4)SE. IM i l SA \:(: iDE

GIENITALK~. ll'iIi'p- GOITRE EX0I'IITAr
mwi.r., DEIABlIiLrEI'IIANTI0ASI,011PI Il~T ill

IN.iN0iiI AGIE tUTERINE, \Icrul i'

ct stcrilitC Ie' hnin e (' dOhl Id la:!O.


Iildustrie

3ulien Desroches

Faux-cc,1% r:ia !.'' .s '2~h< ..' I it'eR
et fc :.




Etude de I" Uli. Dube
Avocat
A P: TiTGOAVE

RHJM -Y LV A IN
P'rtoI i' I de iu- St. ~Y Wa (Aroa). a.
e at I t- ui asqu 1-2
URHIX TI gs ra o c,&ii R


Veate en gros


M


et en dtliil.


[aison M. Sylvain
43, Rue des Fronts-Forts.


Francisco DESUSE
Fabritant de chaussures
-La Manufacture a toujours en dd-
p6t un grand stock,-- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures on
tons genres pour
HOMMgS, FMMSW ENFPANTS
Les commander des commorcants
de I'int6rieur pourront Otre exdcut6es
dans une semaine A peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( *rAT )


i A. de Mattes et
3?, lRue du Magasin d, I'Eltj
lM.iiso fond6e en I-r..
Bijouterie, Orfevrerie. Gravule


MACNISH'S c IRONRIEW*
A Vendre
Chcz CATINAT FOUCHARD
85, 89, Rue du Centre
02, Rue des Fronts-Forts


ALEXIS BENCH~
DistillateurLiQuorte
63, RUE ROUX, 03.
CI-DRyANT, Rua BoNNWF(1

On Denands
A acheter dea timbres usnd'L
asortis, par w. oWpeup sw
tion. trW aS-tvm GS.
s'0dr1u111- bws en do


__ _~
--~------CI L ------ -~- ---- ______. ----



Vietit lo recovoir deis articles 4e
furnerie pour los gouits les plus
les. Les parfiimns exqui et rarft
4(licatesse 1p61h4ra ite qu'elle off,,
clients soult d, -- ritables petite mg.
veillies.
Les dernit~res marques qui chuarme
,.3 Tout Paris sO!it cbez Matteis:
Son Sourire, Floramnye, Ij4Hu, Id
Cyclam en, Vivitz, etc.
La m;iiscn a toujours un graude,
Ocrtitllievi de bijolute~rie, argenw*,
ie tolls gerliei, parfumeria,
motitie of- et argent, pentdm
i,, L( h~iL. UI~ '-JF at anaises en bid.
4. alliance% or
T o _vlil lie Cernpylla


t I 1IL' biloift' ic A de- prix avan.
r"1)1:. : X.i : [I!. ielles jauuea.
(:C'z'ic 'i'-. dc Deux dollara en
.inhr ~'s 'l' & ce 'I'llaiti, Ia luison Hat.
i .:ve t -/ralC de ; orl sous pli recom-
m. it-It r imite le.; villes die la Ri u.
Lki rat'!es (,!11.0!1) O fl D en nicd
Il. : '. s ~iules presiciptionaDes
I 14;, 1u P.SlI'UcItieI-IS desi acheteur3.

11Iitarwacie F. Bruno
67-119 RUES 9GMZTA ET FEROU.
Spdcialitfs F. Bruno :
Po' .c'i ?e 1p uibsantecoii tic derangeaisoe
;it u. ip.o, sueuz' des picds- La bolt. P. i
Sirop antiashmatique., remnde efficmw
contre los accts d'istbme et les toii
ryt~q aenes le flacon ;P: 1.50.
Consultations graluites :
Nib jdi ct Jeudi de 8 A 9 heures diu mati
par i1 Doctetur. N. THOMAS.

VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Go

VIN DE MARS EILLE
Marque Artaud FrOres
KD OLA
iXa. gst<>3