<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00159
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 10, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00159

Full Text


PORT-AU-PRINCE (HAMr1)


j


J


6


ma


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS :

Ma mois Une Gourde


Di'AVA
D'AVANCE J!


D*PARTXXEN'I'f Q & 'FU.NG3R:
prais do poate on us.


RJDACT i N-Af"- N'J~Tu


45i RUJE .:X, 4S.


LE NUMPRO 10 CENTIMES.

Les aboirtlcments parent do xer. et do Id de chaqa
moi- et sont payables d'Wavanc
Les ifain itcritw Ins6Ms ou non a sfnt e p miin


four tout ce qui concern 1'Administration du Journal. s'adresser A Monsieur Arthur ISID)ORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.


ETUDE
SUR LE


eM ram tl Haitien

Iest, j'imagine, tres- 5 ei do lc-
qoi ne se soient arrkt&s, memtne
tairement, 1u6:u1e n'y croyaut
devant le specieux argument, mis
ot en av~int, ct qui tend A p.-r-
rque les r6formes sociales q'i(e
appelons ici de tous nos vcp.x,
IMnraient avoir prise sur le temp,'-
t haitien.
onas ne pouvons pas ,tre dte.-
Slo-Saxons, dcrivait nIauvcre av\l-'
uIque peu d'inconscicenc la rev'.
loise, les Varidld, ct la raiti:,
iiacle,, c'ost encore et to:jou0
Stewmpdramont. Le rvenaitluabl'
*IO, Auguste \VWentlwo ith, m'a expri-
e sentiment et va jusqu'A
vyec une point do spirituelei
Sest vrai, que nous appalte
y la descendance gauloise. M.
in Montas, dans un de nos quoti-
hs, affirme, lui, notre double des-
Ldaace frani tise et africaine et en
Sune dualit. de qualitis qui, si
.se rdalisaient, ne tendraient rieco
1. qu'a fair de nous le promiri
lI de la terre. II n'a p3ut-0tre pas
ila duality correspondante do
qui foraient fort h6siter les
Plateaux de la balance.
a parde de prendre part A tout
d'4rudition sur notre mentaluht
psychologie, et notre temp&-
Traiment ne m'int6resse que
que l'on vent bien le faire in-
Prw comme 616ment, et element
agraude importance, dans las
actions sociales don't nous
fait notre parties.
'aibord, je vaux avancer que
,amlent, loin d'agir comme
Sd'inspirer notre genre de vio,
I subir lui-mamel'empreinto
genree de vie et se manifes-
bIe eflet. Un monsieur peut
aux travauz manuels et ac-
B rester lnepte et inutile, per-
s1 et a6 poete et qu'il en a
at8. SLpoortant ii veut
'4A SMr outre et de ne pas


s'airterdeim otobt > i pi)5jtt- p"cis6:nent i! n-,r)ii 1).1 -sUnin i-able dode dmandes qni prennent
inatureliju n I .- iolrt4-i,et'K21wjt I U~ustr)IV'.iv i'p~i~! t i i i-Lanilent itaissance au sein d'uno
I t')la imdi ti 1i do dvenir Iau 6i'i dIi 14yaatioiido 39 millions d'Ames,
IQt S~licr.- it'f ,!111 .'Ileaoni3 I..'US 1; "ib E 13 L h L k ~~ LI do Ito i L'. I i r) ; I. 10-i jo~lt'., (qUI s pique d'impartialitd,,
i P'eridatice -.t ses !fovetTis cd'txic !,4-t p!)ur l, o-i- a 2ir-;'. 1 i4 It', -I' V011ItU ielIid CCC11ACUt1 uge, en quo!-
VOUI SVCI (L W E ioi l tell lmI)tj -VLk 'I ,dIt mi J~'-v1-P 'lie h*1 .'I i : ~ so -to, do son proPl' sort, et a dd&
Vi''iadra looidt 111c, et is.zseA~j 1Cwt e :nl ti I a t ~~.~ d*iIdto Ii'ac"or~dot- ses pre~fdrences
it d ira Ft. 1odVclI Se VOWeS. 5*I ile' ~mIti,~sL Oj i ~d.~IlU U&UtspoclaiInI&~s ci Iis en
.JC W~X Cep(eai laijiC0flC(XICI 111"U 1%Bi01U doal M. PAu11l i*, it u~r iec a e xre
IU1l'it, Pour l Iiis.ui:, 'lle 1n&0M1 F us a parlM et qui, 1101,1111110" OUS' II)~s lors, les examenes deviennent la
avonl Jo-tI ,p*rk1e.t t w;a,;atin- ptto 3ic&metpa ,--ai' 501 )(wute qui don ne acc!s aux functions
oNuis-li izto, n L~l IUcC U lll m'ine usitge t.i& ti'MiI'Cl- I ._j Ag1ni 1t !i un c-i pl)us envies ci ik sollicitent ainsi
ce'? Car c'est seculonmeut cu.l i qjui ctl. Iso)n (oigaeneif~t. ., lfoIs u!'ement intellectuals des
blira. si nous obqissoais A mi olti- 0..', avant d'ontroi plus a%-ant (Iiii ii. Iiicrs, do jocuocs Fiaiit~ais que leurs
inonfl siflCtre OU Si 1Ioti; no-as albu-ioflesuI ~jet, demandoris-iious quel e.s' it, jiai'ets destinent gd6nralement et
volojitairoeniet, piar -abdication anti- reniZcde cfui pourraji rectifier c-: trait *? i'o;luo exciusivernent A ces fonc-
cip6&de nos devoirs sociaux. 'C, itta i i'n A1 pas douter. lo senti- i io ns.
teFLranocais a tout d'abard 11,ea- ini-%iit de l'inde~pendarinco 1"'isonriclI'?, Los examens constituent done en
pe'rawmnt ra-anici' ; it est i-M a.i e A If d'aci u~ir 1)u scst- fioc!- If eo'jUifr- Vriiice la grande atraire ; ils sont
tzX~~ )fHJL ittoU, CeIIX ( qui 6 i Vent: tabl" f1t:111!1,11i tie'41" S mpla 11'. t 1'objet d'une veritable course qui a
si e;c! s ooilsont H 1, l .4,1 'f i'. t 31 11UitL1c'(ilri- er- Ic .sr1 eint CIIn4gefdrd le regime du chauffage tant
*i-a ctjiliII? K'une, Sinlon la ~i JHii 4 I:i rw-eatinttfl'd ois d6jA .d6nonctd par des dduca-
Iv- ."Cht. 1j' "Cs I tit- ;,11 1 1-;I1)rt cf .- qo i I c,! inu- I ctirs stsrieux et qui zcprdsente l'effort
oi h,114Ii e Cetoi dL I *C.,!ykitib o-eVc etetunipCjaamnezt. (Jut TC~t0Ichal trop absoribait et trop
1ti1eit Ui ti-0c t1in U1,I0 t Et-t lei t:k~lUIIr, c[IU- FII r~sultat le plus clair du chauf-
tionale q ui porte It, IFranqais A roitl' r : t, do &pXUJ to do la quijajc, son,; tfigo 04 sle surnienage cdrdbral, quel-
cliz Ia oura~tude ls VS~~d + i1 ).cttextol do cot te nmtme iricom'pati- quo chose comme une andmie dui
JoUtr fdire ICS lionnetirs tde ILi .!, >cccveau et la neut-asthdnie. Ainsi lea
11 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~1 1, ;i!";a eor tt'apt ~ 4 I*'.,, ondes questi:is 1plus organes intimes d'unc machiine, qua d
Heul A V011'III-' ajpjrendrc et qw-1 ( 1( ;i*v~IV' .- vel xprendre not ao to- Ils ont trop cliauff6- vous voyez que
-,ecret de lto,-cs les sup&'1rioi'it(%; ot~'~ : i!a vo ui allez voit le korme est identique deviennentt
Iot oUve~o. l~Vt~elnct ClIeZ jli. +t,!j-111 iii~~ ~U now, faiiswns atones et sont grippds.
M. Paul l d~ ar a rencoi'tti-t, dU -Ii'!rbI- l.1twt"',P aindlioration quui Si vous votis apercevez quo,, depuis
(~U-0.iS d'uiii v-,,ags d'6tudes aux c~i~bJ ~.!~ ointraire A ce qile loLis quelque tenips, on panle fort en
Un ~ ~ j! n i-ilofan~i O?~I~ ) F05ic']I.wuete on~rtance dWane certain renaissance
d'11nz Bouraigignoul et d'uno C ).,Itcwoi 'H tI ~k'i~ .01 osmm physique eti Si OUS voyez quo ce
ezC3 'mb dn iefriod ais ial hthiiaonsirileux. pays so soucie un peu. a P'heure ac-
NMaIgrt3 lit prospiu~ritt 4do Ieurs- atf~ia'ro-.. lii*ua** I t sco!aire est tuelle d'imiter les spoils anglais, c'est
la toinflhlli)se trouve *poss*~dtQ" ,d'wnA *,tG;u 'I'I i':[on intense. II en pour' fairadotiela revulsion, comme
ardent d-1-sii'do tentrorerni)Hao. c-I i "-ait poIwle,;1e* ran~ais une disent lea m6decins, c'est-&-diro pour
penan cueSil'ift~Ii~~i3 stb~l~, Ipii'i 11t1-t.l0 in,_o~atesta- faire un peu d6vier dui cerveau aux
pou rrn.~erde st" cma e .'b, i se-:eC.I (IfcqueA- muscles intense inflammatio iu
dit, il n y a qu'en France qtion f 1: c Iilit- tI:ts3 t'i-!' on tire, est abso- etdvnu ema aioa ransk.
le f.49 Ur Linflaenc-3 x'O ;Ii-J inonj'uao~, c ii'- j vais ess;ayer Nous verrons plus tard pourqnol
dau lem~agOparIafemlet'~ t~' d fI [iaX? v; ir -- le bit voiilu et 'Les Frangais tie pourrontjamais, Mal-
quo I'autear ne doute pts qu- 1* In rte'.lisi-est tolt al a'r-. "t Iinanmetsori o hn
ri finisso par consentir d'alier untit' Les p,-i-itioilS les phis ; en I e actuelle,, arriver A la rdbabilitation
se:3 jours Ioki ndesos terres d~jKiti;;u:1s. V17I'dllOSOW 1 "; f0i)AlO:11A bIFO1ial'!1'a- eoffljiloi8du muscle et & I& prospdri-
bieu qu 9elloi lui I'apportent 8300")oi l q'I-s et a fi~naittr'.t'iv~stit, cii g~tip'l- L6 des 4flercic8s physiques constat6e
lea donnant A cultivera do,; tenanrno'rA r:C, I4-_. 'ft.)f)CmtoI3 douit I'Etai a la libre ehz le.A.s voisiIIs los Anglais.
iii qu avente, des terrces V Sj!! ,;sp.A~ion i~; il Vy;iii-iit d- L%13pI.1pii Ja vt~ux auparavant continue ma
etqellmet d-fim iile jiitno pei t ycfm- I ;aje iAajoiVt' (ug C'est 1A la seule et ooznparaiso.a et voir 9i le r6gime
tentiequen fiatuomtvI VOIvL-rtabl., c-uiusedo F 1exicido b-areau- frangais quo, en p6dagogie comme
setair ue. jian U1 cratie qui caractt~rise cc pays. Iall touto chose. nous copions servile-
Encora quo la cornparaison no soit M6ais comma, en d~pit do la multi- meat, estjustifide chez nous come
gutbra da mise AL cd point, do vu-3 leg i plicitd do ces functions, ii n'y en aI en France,- s'il concorde blen avw
qiialjt6s d'expan~siofl no nous dtant pas assez pour satisfaire le nombre notre a temperament v, ou sml, au Coo.


I
---- --- -------- --- --L-;-~


__~ ___
_____ ___U__


- ----- -_. --- ----- -- I


JEUD III


10 OCTOBRE


A39IMEE, No 161


1907.









traire notre temperament ne lui ment
pas A chaque instant, comme a un
mauvais maitre.
C'est ce que nous verrons ensemble
remain.

P. S.- L'un des remarquab'les col-
laborateurs du Mlatin a public, sous
le titre de La ,raie Civilisation, un
article qui a tc5 liier le premier lPort-
au-Prince e ce journal. Ie lecteur a
dui reconnaiire tiue cet article s'est
inspin'- d'rn point de vue special.
quo toutefois je ne voudrais pas voir
engager, pour I'avenir, mon point de
vue personnel sur I'ensemble de la
question social.





RENSEIGNEMENTS
MftTOOROLOGIQUES

Obse-vatoiire
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

MlVR-KCl. 9 OCTOBHE


liarorflltre a midi

TernporatureV minitn1tm
Maximum


760 .3
20 7
32,6


Moyenne diurne de la temperature 25,6
Le cicl est rest clair jusquA: 1 h. et s'est
covert vers les 3 Ii.
Un premier orage au SS\V ; li ; orange
ici A .4 h. 2j accompagne d'unet aible pluie
de 6 nmillime:res.
Le baromentre a continue sa baisse.
J. SCHERER
Fermeturelde la rnalle
Les d~peCches par le sis Alleghany pour
Jdrcmic, St Marc, Caves, Jacnel. cells par
le sIs a \'aldivia w po ir Inague, New-York
ct I'Europec.t cells par !e sis ( Salvador *
pour Gonaives, Santiagode Cuba, Jclrmie,
Caves ct la.icel, serons fcrnimds ce soir, A
4 heurcs, pr&cisus (bhIrs d,'sJg cc's )
Port-au-Prince, io Octobre 90o7.
Tribunal Civil
3C,'rcrd, i 9 ()Otolr,'
IHier a eu lieu au Tribunal Civil Ic rou-
lement trimestriel des Juges du 9 Octobre
au 31 Decembre, come suit :
AUDII.NCES CIVILFS ORr)DI.NAKE
Lundi Champagne, Valmn, i supplant
de service.
Mardi-St Rome, Dsir. I supplant de
service.
Mercredi-Mondestin, Valles, I supple-
ant de service.
Jeudi -Maignan, Valles, i suppl-ant de
service.
AUDIENcEs CIVILIS EXTRAORDINAIRES
Vendredi -L-onNau,Dupon Day, I sup-
pliant service.
AUDIENCES CORRECTIONNELLES
Lundi-Janvier, Nicolas, r supplant de
service.
0i Mercredi-Vieux, Nicolas i supplant de
service.
Jeudi-Mondestin, Desir, i supplant de
service.
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINELLE
.Audience du WMercredi 9 Octobre 1907
President de Mr le President H. Lechaud
Le Tribunal prend siege A dix heures et
dcmie du martin et entend les affaires sui-
vantes :


to Plainte de Mr Pierre Rdgis centre
le juge de Paix de Torbeck.
Le Rapporteur, le juge F. Laraque, lit
sen rapport.
Le Tribunal renvoie la continuation de
l'atfaire A une autre audience pour permet-
tre au Ministere Public de con.:lure.
20 Plainte du sieur Estim6 Charles,
centre le juge de Paix de Gros-Morne.
Le Juge-Rapporteur C. Dejean donne
lecture de son rapport.
Le Ministere Public, Eug. Decatrel, con-
clut A information.
Le role epuis6, le siege est lev6.
Service hydraulique
Depuis longtemps la rue du Centre est
prive d'eau.
On nous prie de signalerce fait i la Com-
pagnie hydraulique atin qu'clle do me- sa-
tisfaction aux nombreuses families qui li.ibi-
tent cctte rue, et qui soutrrent beaucotp.
a L'Officiel *
Le .Moiileur d'hier public dins sa ar-
tie otliciclle le sommnire suivant :
Exequatur ; Avis minisrtriels ; Loi qui
ouvre un credit de P. 880)o dollars or a-
miri.ain au Secrdtaire d'Etat dcs T'rav.ux
publics, atfecti aux tr.vaux acccssoircs de
la Cathldrale de Pcrt-.m-Prince, etc. ; Ar-
rctd de commutation de peines ds 1nom1-
mins Lam.irtin :Lre ID )c, rncs ct Charles
GuCriui ; Leitrc du Conmissaire dLIU G(ou-
vernement pris la Banque Natioa.ile d'Hti-
ti, .u Secrctaire d'Et.it des Finances con-
'r.ant deux :a.ts relatits l'un, aux ,contre-
B3ons ainnuul'S) par l'art. 1 de li loi du I-'
A.\it I9O., etc., l'.utrc, iux contrc-Bons
.icd rcl!cs ou annulcs par diticrentes Com-
n issiou i, etc. Chaxmbre, Seance du io)
Septcinbrc 1906 ( Suite). l'roces-verbaux
i'cx.,unLcns au Pcntionnat Ste-Rose de L.i-
n.a pour l'obteition du ccriiicat d'dtudes
primaircs ; Lettre du Jury medical central
ie l.i Rdpublique, aux memnbres des Jurys
i'part-:.mentaux. Avis; Ordon.nancc du
Doyen du Tribunal civil des Gon.lvcs.
Pour les pauvres


En attendant que nous publions la lettre
de MI M. Benoit sur l'cu,.'re deIC I'lspi-
talisa:ion, voici la 2c li,,:e de souscription
qu'il nous a remise.
Surre
Ligation Iominicaine, G. io ; Robert
Nortz et Co, to ; Ed. G. Mevs et C' 3
Mme Lagojannis, i ; Un Ani ( B ) 3 ; E.
Stempel, 5 ; Marie Iiobe, i ; Leslinasse
et Co, 5 ; Hermann Peters, 3 ; Un Ami
( Chs. m. ) I ; Emile Willi ns, 2 ;
A. L. Gu&rin et N. Thomas, 2 Usine
Chateaublond, 3 ; L. Peloux et C, 5 ;
Fernand Rivicre, 2 ; L. Jaccoux, 2 ; V.
Baudin, 2 ; Legation Amnricaine, io ;
N. Marcou, 2 ; M. Crpin, i ; E. Dereix
5 Mine Castor ct Mmne P'tithomme, 2
Mine Vve Raoul Jn Baptiste, 2 ; E. Robelin
5 ; Ph" D. Clermont, i ; Chs. Gautier 5 ;
B. Dennis, i ; C. F. Carvalho,2 ; Polynice
2 ; Albert Legitime, 5 ; Mr. de Zimmerer
Ioo ; Ch. Pressoir, 2 ; N. N. i ; Chs,
Perval, 2 ; Guibert { ancien sdnateur ) 2 ;
L. Grosnon, 2 ; Lon Nau, 5 : Doret
( Ingenieur ) 2 ; Ed. Oriol,2 ; Montfleury
freres et CG, 5 ; Legation de France, io ;
Mine P. Volcy, 2 ; Pour les Amnes du Pur-
gatoire, 20 ; Bontoux, 2 ; Dr C. Gaveau,
5 ; Une amie ( Mine F. ) 2 ; Service
th6elphonique, 2 ; J. J. Desce, i.
Nomination
Notre distingu6 collaborateur Monsieur
Charles Moravia a et6 nomm6 Dl66gu6 du
ddpartement des Finances et du Commerce
aux Cayes et Aquin.
Le Matin lui present ses sinccres felici-
tations convaincu qu'il saura remplir avec
correction les importantes fonctions que le
Gouvernement vient de lui confier.


Exequatur
Son Excellence le President de la RKpu-
blique a d6livre Ex'quatur a M. CARLOS lF.
MADSEN nominm consul de la Republique
Dominicaine A la rdsidcnce de Jacmel.
L'annexe FranQais
Ce martin est entrd I'annexe francais
Salvador avec les passages suivants vc-
nant de:
Santo 'Dmingo : Juan Mazoma, S. Al-
varez.
Cayes : Van Broken, M. Till, Leblanc,
Malbranche et enfant, Dubreuil.
Jermie : F. Joseph, Flora Cavemitte, S.
Charles, Prin et entant, Henri Prin, Mirc
Lalanne, Louisia Cassor, Ira Pierre, Philtdas
lean, Endrigue, M. Alexandre, Michel
Cavemitte, M. Targte, Marie Noel, Elias
11. GJronmc, G. Grctlin, Ai Lthcne, C. Caze,
C',.i)cn, (,i.lbeaud, Mansour, Couba et 2
cI.i i s, abbl'K Lvry, PItion Roney, Louis
Sanon, MI. lciiri, M. Alexandre.
Sent arrives par le sis Allt,,lani venantde:
Cop -i:i'n : MN. Hyppolite, Schamna,
Joseph CjGabridi, A. Pierrot, M. Rlomilin.
Prt-Jc' Paix : Mine A. Charlemagne,
William, deputd Apollon, Lidomini, Mario
J.Icio:tho, Ja,:coIX, Mr Charlemagne, Mine
Alplionii Durand, Mr Georgcs, MnlIe Vve
Durand ct cnf.iit.


Boite aux Lettres

Jlrcmil, le 28 Septcibre 1907.
Monsieur CLi \EN-r M.\I;LOIR:
Dircctur du Journal i I.-- Mi tin
Port-au-PriinCc
Monsieur le Directcur,
Avtc un intcr:t toujours croissant, je lis
votre journal le Matin. C'eat aini qu'un
numiro a cu la bonne fortune de mn'ap
prcedre quc, d' iniative privee, un conmi-
t6 d ecrivains s'organise A I Cipitale pour
commtdmorer, par une Imaniftstition reli-
gicuse et littiraire le souvenir de D)i:.Ls-
VAR Di.I.OMS.
J'applaudis ct mll'associc dc ciur L cette
nianitcstation qui cst appe!ce a rendre un
homnmag justcient miiritd A celui qui fit
un si eminent citoycn lt qui Cleva si haut
I'esprit de notre race.
Nous, de la gniwration prdsente, nous
u'avons pas eu 1'avantage de connaltre c,
grand hommie, mais nous avons appris A
t'aimer par ses ceuvres. En etict, a I., lec-
ture du 'Datmnd, de Fran,,sca, des Thsori-
cicns au PouI'oir, pour ne citer que cuur-
a1, comment ne pas aimer Delorme sins
1'avoir connu, lui qui, par sa prose Olgan-
te et purement po6tique, attire l'ame hai-
tienne et la tient captive.
A just titre, nous sommes fiers d'atta-
cher A notre nationality le nom de Demes-
var Delorme, car it fut le premier, a nous
tracer, a cette epoque ndfaste oiu notre belle
Haiti etait encore en son berceau, le che-
min combien ipincux du Beau et de l'Iddal.
Heureusement que la noble impulsion
qu'il nous a donn6e des beautis de l'Art a
te6 comprise puisqu'il n'appartient plus A
notre galerie de grands homes, si pauvre
hdlas pour lever notre litt6rature A son
apogee, pour exalter notre Ame. Apres nous
avoir laisse ses chefs d'ceuvre que tous nous
connaissons et don't nous ne cessons d'ap-
precier la haute portCe morale et intellec-
tuelle, vite il a etd appeld a chanter a 1'Au-
dela nos exploits et nos moindres gestes.
Pourquoi done avons nous tde si indif-
fdrents a son Cgard ? Pourquoi avons-nous
laisse sa memoire si longtemps engloutie
dans l'abime de l'oubli? Serait-ce que l'apa-
thie constitute le caractre predominant de
notre faible nature I Non,jene le pense pas...
Delorme vii encore dans notre esprit quand


nous parcourons la grande plane silloo
de ravins don't il nous a fait la belle dnsi
tion dans les T.eoriciens au Po&~oir t 00
nous montre, par inrdressant dialogue d~
ces deux dmules, ce que furent son ceur
sa vaste imagination. Notre li'te intell.
tuelle, compose de ses fidles adnirateu, r
a compris qu'il etait temps de Ie fire re'i.
vre en pregnant la gendreuse iniiativede i
re A ses cendres une manifestation di6 ed
ses oeuvres; et en cela nous suivons I exem.
pie de la belle et noble Irance quine cesse~
jamais de glorifier la mznoire de ses grand
hon- nes. 'e n
Que Delorme daigne recevoir du hat
de sa chaire l'encens divin que nous allons
lui offrir en timoignage de smiicre admi.
ration :.vec nos l'ommages emus et respac.
tueux La Postiritd conservera pieusement
soil llO1m.
En tcrminint j e me fis l'insigne hon.
neur de vous prier, Monsieur Ic Directeur
d'etre mon interprte auprss Ju Comitr
d'organisation pour lui presenter mes vies
felicitations Diej je firmule le vceu de
voir la manifestation relate en brochure
atin de perpetuer de plus en plus Ic souve.
nir sicher du Pere denotre jeunc: i;::raure
un des premiers pionniers de ia Pense
liaitienne.
Dans ccs sentiments, je voius pr.sene,
Monsieur Ic Directeur, I'assura:uce de ma
consi Jration di tinguce.
GErORGEs NICOLAS.


S otel BellQevt

D)IJEUNER DU o1 OCTOBRE
MIDI A 2 HEURES
Prix: G. 2.50
Beurre glacd
Radis
Avocat
Boudin de Bellevue au cresson
Crlelciies de pore sauce piquante
Filet Mignon aux pomines
Riz blanc au gras
lHaricots rouges en sauce
Pudding
Fruits
Cafe
1/2 Vin
-


Nnoivelles Etrangoep

DEPECHES RE(UES CE MATIN
Belgique et Congo
IAUXELLES. La comtllUi-~I'I par-
lei entaire charge do I',ti^e dd II
(piestion de I'Etat Libre du (Co',g a
accepted aujourd'hui, par 9 \oix co01
tre 7, I'article 9 du project de loi colo-
niale qui dit que le budget du CooPg
sera dtabli par le roi LBopold sel,
sans qu'il soit oblige de consulter I1
Chambres ou se sournettre a leI"
decisions. Si le parlement iatifle0
vote, la Belgique sera sans control
direct sur les finances de sa colaiO.
Un cuirass6 amnricaln
NORFOLK. Le cuirass~ am6ifcai
Kentucky est ecliou6 A Lunbarfl
Point, depuis huit heures otre
ce matin. Des remorqueurs ont e
envoys pour I'aider a se reliever.
Un torpilleur renflou6
ToULON. Le torpilleur No23 .q
avait could samedi, a te6 renfloua
soir et remorqu6 dans le port d 'I
res, od it sera proc~de tom
meat a des rdparationa proOvi


~


--










:a-. Mariage princier
MADRID Le a Ileraldo P announce
ole roi Alphonse et la reine Victo-
jpartiront pour Vienne le 14 Octo-
S.. Is arriveront a Londres a temps
ar assisted au marriage de don Car-
Cl de Bourdon de Sicile, beau-frNre
dAlphonse XIII, avec la princess
Louise d'Orledans.
Nouvelles diverse
PRIS. liente : 9'.30.
Le ministry do France a ''anger, ar-
riv6 & Rabat, prnsenta cc matin it dix
eures, avec le ce6rmonial liabituel,
Slettres de crdances au Sultan Ab-
del-Aziz Mr legnault qui e6ait ac-
wompagne du general Lyautey, de 1'a-
miral Philibert, a reimis an Suiltar; lo
grind cordon de la I6glion d'lionneur.
L'ambassatieur d'Angleterre u a-
drid a rend visit ce martin I N Cld-
menceau.
Mr Pichon est arrive ce muatin a
Looq-le-Saulnier ofi ii pr6sidera la
session extraordinaire du conseil g6-
laral.
Le vice-amiral (;erminet est nom-
am commandant en clief de 1'escadre
de la Mtditerra ite, en remplacemeint
de l'amiral T'oilhard.
BEmRIN.- Mr de W\dl,'1 coi c inmo-
meet ambassadeur d'Alleinagne i
Vienne, rnemplaicera le prince i olion-
lobeLangebourg come gouverneur
gponral des provinces annexdes.
KARLSP I1'-II:. I.o-i fun railles du
gand-duc Ir,'dric de, BIade; out Pu
lieoaujourd'lui ; elles ont donnr lieu
11ine chr omI i impo, ante. L'Empe-
ear Guillaume etses fils v assistaient.
GkNEs. L'express Paris-home a
,raille hier A Saint-Pierre d'Ardna.
uo voyageur fut tub et six furent
ERLIN. .L mrninistre des affairs
lraDngres d6ment la nouvelle que
ie navires d guerre a!lemands
Irient visitor les ports am6ricains de
rAllantique at course du voyage de la
lotteamdricaine dans le Pacifi(ue.
Etats-Unis et Japon
Tokio. On apprend, de source
mo1risde, que la visit du secrdtaire
Ifta raffermi les relations du Japon
ie les Etats-Unis et cela quoiqui' u-
s accord dtlinitif (ait ot concli.
La deux tGouvernements sembleit
*titenant avoir la certitude que le
1apportera une solution natu-
hia question du Pacilique.

APTITUDEE EXACTITUDE

Vitiello freres
1i, RUE REPUBLICAINE, 145.
Cordonnerie Vitiello fites porte
fonnaissance de sa nombrouse
u tant a la Capitale que dans
naIe, qu'elle vient de recevoir
,M'Stment comp:et de peaux des
res fabriques de France et
que. Avee ses nouvelles for-
,caiuses et am6ricaines pour
ile assure A ses clients des
a ifncomparables, tant pour
que pour la solidit.
Promet, outre la quality des
.an prix convenable a la
a totes les bourses.
Soir et vous serez sa-
2 B en en vents un assortment,
tsyrla9 de bone marque pour
de touteas nuances.


C e.G'" Transatlantilue







--.
Le Stoauar SALVADOR oirt
c soir A;'i homlis por rGoniiuves
. iie", SI tia'g( de CiubaI el les
ives.
AGENT.
F. M. ALTIERI




--
DE

Beauharnais J, Frangois
NOTAIRE AUX GONAIVES
7'1HE, lI-CE ICL[LIJCAlNE, 71.

LA MASON

NIC)OLAS CORDSCO
1)7., (I.\Ni'lI'E, 15"7
AnT ,ioic ',i s clillts t (i'elcle ne fail
usage i'j!ue Il, Peaux import6es
'l I',l,1' i 11 t ,, .II, 1 choix Cot'e 15-
lrxeii< ;lia'iitfle' if1 i. 1 ,aiso i cm'oitle tou-
v ,it c .l'.( -o l .lto, o ln I'a ,l1 '.1' olb-
%,el v, w l pil',' o pour | ci i n -ltile" si lels
s.iliw;rs oulit on hiu l 1 ct i *t >:r-ti lier l'lt '-,i, ic et do s lidit'. q(iealistin-
guenit les s ch (:n'IIe .\Alsco des ;au-
ti,'. milrques.
L.a M. isonM tniutc (Ct )Nt:U'RIENCE
-Cordonneie No-velle
Cordo nnerie No velle


G.


B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143


D)E 'rtot4 (;ENIIEs i.-,lm'.Tir POUR LA


Execution prompted
commander, tant ici
l'interieur.


des
qu'd


C( ,,t'fc t ii tld-es chaiussures avec les
mncilleirs soins. -- loujours forces
61igaintes taut A hoinme qu'a ftemme.
Les derni6res creations de
Paris
IPates, Liquiles, (irages pour chaus-
surcs di toutes nuances.
Con ,'ctlioas de :eatei convenables.

F'ra ncherx ent

A L'ELEGANCE
D. FElt RARI,
Fabricant de chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particulierement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
1' tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, mralgr 1'offre de cinq pour ceut
sur l'achat en gros (5 0/0) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'btablissement se charge de fair
oreudre des measures A domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualit
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)


Les Magasins de la Melropole

M3aison JITIES LAVILLE
9. rue du Ma:laiin de rEtat
Vienncnt de Recevoir les Articles suivants :


A\sierges de L'ognan Sardines Amiei
Petits Pois lins a1i nflatrel lIetits Maquer
en boites et '1 2 boites Saucisses d'Ox
I-aricots flCageolets Saucisses de C
Boudlins noirs Patts de veau
Cervelas Plum Pudding
Saucisses Truftees J.ambol Ferris
Pat s es trufl's Bacon, Lard fim
Prunes d'Ente Riz extra blanco
Biscuits fins Olivet liz C

Saucissons de Lyon 1uailtd Extra Sup(
Ileurre de Table de Normandie,


tel Fu',res en Boites
pour families a lprix
AMout arde


de livre.
Sel


ux frrres
eaux A I'huile
ford
ambridge
et jambon
anglais, bolte del 1.

mnt sans os
c Siam
Iu Japon

drieure.
exquis. La Marque
si renomm6ede Bre-


de 4 lives, de 1 livre et 1/2 livre. Les Boltes de 4 livres
avan tageux.
de Colemtan( poudie pt)rlparre sp6cialement
S1 pour la Table. holite do 1/2 et de 1/4


Cerebos ( le ,o des sels de Table )


CaLramuels -'t la crl-mI1o Idlicie ix P~astil les dc', mnitthie anglaises
hi mue (1' 1 ~* I ~S:1IIhIla Ii IvIe, G. 2.(0)
a ioo11..10'SlddI'l .,XPOsi il on ordt'laisc
Dri'ares ati cliocolat Ia lvie 2.() I W)licicux bornbonI, Ia ivrc 2.00
Tous ces ArLicles sont de prerniere quality


Chapeaux !
Chapeaux !!
Chapeaux !
PAILLE DE PORTO-RICO
ACC(OUREZ CHIEZ

JOSE SAN MILLAN


Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'nn chapelier remarquable,
NM. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salo, de Coiffure du Louvre
I'our tous les goits et pour toutes
les bourses.


Maison F. BRUNES.
195 GHAND'RUE 195
Dirigee par

L. IIODELIN
Ancien membre de la Societe Phslan-
thropique des mattress lailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd-
tones diagonale, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulibrement A sa cliesnt6le une
belie collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Specialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglai3 et
Amdricaine de la derniere perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits car-
r6s. etc eto, de tous grades.


LA PHARMACIES
Emmanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 88,
Se recommande pour l'exdcution
prompted et exact des ordonnances A
n'importe qu'elle heure du jour et de
la nuit.
Drogueries, Specialites phar-
maceutiquesextremement fratches.
PRIX CONSCIENCIKUX.


OCULLISTESI..
VERRES BLANCS, BLEUS, PUMitS,
JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BIcoNCAVES, BICON-
VEXES, Pi:RISCO)PIQUE CONCAVES, P4-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUNES, FUMES, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques, concaves
et conuexes.
Assortment d'axes complete.
Chez A. DE MATTERS.


LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui done le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et
le plus I0ger,
C'est la Pillsbury's Beat do la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Era. CASTERA. RprIeAr a.








D' EDMOND HERAUX

Unis i FAtj, ix tlill 9a ,I I)-h u- Edmond!
cliienIts o (II i l Vi .:Mt 1 i' (

fee I )II II". III If'
Ray ions c ,.I, :, o i a' V ,' '*'
quence, 1.. ?Z4c(Joi .4v t A c lt i taIl-y1&)1j,
les couriil. llw. i Int
faraditities (,IloV o;, *..4(jl! II..I
Dr Edmorioid1,II'A i -!i ;tI., (11
prf'ts les pIfiulcies t., ;: tucChI tjipiC de
d A rso n v a 1, (F( ) ai 11: 1 Te I i, d ( I 1)U-
bois 11, ev iot 11, do, MI orton, ld oI' Mon
nell, Goelet et df- Mi lo Ijaitement I
des nmIlidadloslIP s tivit.


CAN EH It.\~ I I I 'I'll I- N I I
VAL.4E\ 4H)









In (ls

NI \NUF- ~Ik W N 1;-1.-L F'C \7
IAREt Iiil l
C (H' L I., A I I I*- I,. I





I, ___ I N (; I i F I
et s~rii1*O'LS



Faux Yr obt c rava i; a.ZI4, I~Y


Elude de i ii. DEu C.
A' -,cat
A PF.TIT-GOAVE

RHU M-SYLVAIN
Produit de l ",ne N. t. M ( Ar'ahaie)
Vieil!iss;crnit'ir nA,,I u .1 *1'2
et 15 ans
PRIX TrRls .MOui:..I:
Veate en gro. t cn dt.tll.
Maison A. Sylvain
43, Rue d,'s lFroi.t-Fort.s.

Francisco DESUSE
Pabricant de chaussures
La Manufacturer a toujours en dd-
p6t un grand stock,-- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures en
tout genres pour
IlOMMuS, FEMMES, ENPANTS
Lea commander des commercants
de I'interieur pourront Atro exdcut6es
dans une semaine & peu prbs.
V3. rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRNCI ( HAITI )


fc-- hA A~e atieis et Go.

*~, i../uc ma LL.olJ.ia jd. I'ESzr

J~ij)~iir! .t: Or~vli:G.? Gavure


vi~Civie


SoV i )Lwrire Troiiolia, 'ddal
(1yclat -u n. 'i-itz, et,:.
fL n,..t Ua toujo 4.;] 'if ;rmnd as-

..t I ;:-iw I I*I 1 44. b'.i j pci l-


IL

.4,I '.4

rX~:9: II
4 .


4Or
couple


. ; I


.4 4 4

41' I ';
4. :4


I.&rnii
.4 4 1


VIN IE MARSEIL'LE
Marque Artnud Frdres
OLA
ixgstonz
M ACNISH 'S s IRONBREW *
A Vendre
C(lez CATINAT FOUCHARD
85, 89, Rue du Centre
C2, Rue d.s Fronts-Forts


ALEXIS BENOIT
Distilla tour-Liquoriste
63, RUE ROUX, 63.
CI-DEVANT, RUE TONNE-FOI.

On Demande
A acheter des timbres us6s d'Halti, bien
assortis, par cent on par mille. Condi-
tions tr6s avantageuses.
S'adreser au bureau du journal.


TANNERIE CONTINENTFLE
DE

Port-au- PriHlce

PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.
CAPACITY" 500 PEAUX PAR JOUR
PIIX DES CHA USSURES COME SUIT:


Chevreau glac6 : Boutonnt ot Lac6 pour Ilomines et Dames


Verni et couleurs: a


8 (huitgda)


< RecommandOe 10 (Dix gdn.)
4 Recommandie 12 (douzegde)


6 (Six gda)


IPucit ENFANTS:


Im p. C.


450, RUE IROUX, 45
TI 'llIiONF.


I


*1o'iIuroplau C 1)

niarliage, c(crl


'och u re(s, billets de

le; de( fiancailles,

aiffiche.s, et tous

Ix de ville.

errement et cares

minute.

DE CONSCIENCE



BELLEVUE
ce du Champs-de-Mars
LU-PRINE.(HAITI)
I w -IC W. AT4 -i "u T'


m15- Mnermance ALrituLj
Telephone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINEIS--LUTNCHS.
Installation moderne et -onfortlble. Vue sur la mer. Tempyrature
douce et rdgulire. Les Tramn 'uys des.Rervent I'Hdtel-Bellevue routes le 7 Yi*
PROPRIETL SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS


Table d'H


LA REVUE
( ANCIENNE RzVUZ DzS l VUES )
Bi-Menstel
ABONNEMENTS:
PAR ,AN PAR SEMESTRE
Halti ,.. 28 francs, 16 francs.


Les abonnements sont recus
lee bureau duo Matin seul
pour la R4publique d'Hatl.


dans
agent


G.2.SO


100,44rea 94690

TigerepliniiM
Fabricant de chaassures 0a
genres. Pour Hommes, Femnlm-
fants.
Place de la Croix-des-Bo ai
SPgCIAITI:
PAlNTOU riP S M .


MAGLOIRE


~ ;:' i progratit tit ewIL

I''"ci" I'F. Bruno autres t'RVcn
1--6 IL LGALBill ET FesOU. ilebs d'enl

7" :;t I~
C&I P.4* I 4.
cont uta It..,- vt le.. toux


pair It- I :I N T '4
par 4-'.TA URA Sr
AIN )E BORDEAUX PORT-A
Marque Lqpouyade & Co iv uiA
ItT ",. LI.


Salle de reception. -Piano.-Gramophone.
Sonneries Ilectriques
[ite lous les jours, de midi d 9 heres,

de 7 A hfciurs du sAir


- IIIIC 4Y --~





. .


I


S44P f &a UP