<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00156
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 7, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00156

Full Text

158 PORT-AU-PRINCE (HAITI)


iA ANNZE, No


J


LUNDI,


7 OCTOBRE


QUOTIDIEN


ABOWNNKIKTS: 0

pA mois Una Gourde D'AVANCE

DfARITuwcro & tTRAnon;
irt de pete on mu.


Cl'16mmezxt M Eagoiw,

RIDACTIONADMINISTRATION
45, RUB R0919 45.,


LE NUMIRO


10


Les abonnuemeu patent du ier. a du i
mois et aont payables d'avance


do chaqu


LAS rmamumritei mir oun mo s sme mrgoo"


Pour tout ce qui concern l'Administration du Journal,


S'adresser A


Monsieur


Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.


Aux ministries el & la late de nos
riocipales administrations, il n'a ja
mai manqu6 d'hommes eclair6s, et
a qui m'6tonnait le plus, voyant qu'ils
* marquaient nullement leur passa-
r am affairs, c'6tait qu'on pouvait
Scroire prepares comme pas un,
-r lear culture intellectuelle ou par
-r experience.
IL, rel'Ors de la politique Ilaitien-
Smons chaque gouvernement, en-
"iNt os politicians sur la terred'exil.
UI pendant de longues annees, ils
me le oisir de m6diter sur les amelio-
raions a apporter aux choses de leur
pas; et point no serait besoin qu'ils
meat des homes instruits pour qu'A
er retour, ils comprennent la n6ces-
d6 de marcher dans des voices nou-
w6Ue, il leur sufflsait simplement de
Iparder autour d'eux et de s'inspi-
nr do examplee.
No0 terres d'exil sont en effet la Ja-
Uque, Cuba, Saint-Toomas, Curacao,
maud ce n'est pas I'Europe. Or, dans
toa cm petits pays voisins fleurit la
civilisalion comme dans les centres
l plus avanc6s dos deux Continents.
& civilization mat6rielle, tout au
Soois.
Sfals cette reserve parce que je
Ws quaau point de rue des moeurs,
Ss a'avons rion a envier A nos voi-
S Mparce que sl chez nous lins-
sO at moins repandue ( ce qui
~iartioment n mal), nous pos-
per centre une li intec-
,,t o joets brilliant qui sils.
t eoau de tEtranger, '11s
m--tl eon luamire projetteraient
r ae Patrie un grand .6lat. Mais
to vest parler quo do Ia oivilimation
Oey deo celle.qua saute aux youx
Niw on, pour mieux m'zeprimer,
S at do chooses qui eat I'indice
lo intll-qoe I'qu tranger qai ne
- qtUI ou deux ours en Haiti
"ft e. impression d6favorable
1 "dar baiarmo, et nous ra-
Jlitadi qa'aa oontnreC
I 1 a sI ea4onr des =2nds


chez nous s'6prend de notre pays jus-
qu'A le pr6fdrer A sa propre patrie ?
Pour ne parler que d'un seul, quel
plaidoyer eloquent et sincere que ces
deux beaux livres du Pasteur Bird
* L'Homme noir et 1'Indbpendance
d'HaIti et a Haiti, un paradise ter-
restre a ?
Le.Pasteur Bird r6sida quirante ans
en Haiti; sa mission 6vang6lique le
mettait en contact permanent avec
toutes les classes du people, et c'est
A sa plume que nous devons les pa-
ges les plus chaudes d'admiration
qu'un blanc nous ait consacrdes I
D'ot vient qu'on m6prise ce pays &
le voir, et qu'on finit par I'aimer en y
vivant ? C'est que nous valons mieux
que noire cadre I
Et ce cadre nest si grossier, si peu
en rapport avec notre 6tat de vraie
civilisation que parce que nos admi-
nistrateurs aveugles par leur egoisme
et n'ayant que l'unique souci de fair
fortune, ne se sont jamais prdoccup6s
de rdaliser ici ce qu'ils oat vu ailleurs.
Quel eat I'laltien qui, revenue de
France, ou seulement de Kingston, de
la IIavane, u'a pas senti la difference
qui existe entire nos rues boueuses et
les trottoirs des villes quils viennent
de laisser. Mais 11 ne se trouvent d6-
paysYs qeu pendant quelques jours;
vite, il. se refagonnent aux condi-
tions do milieu, et ce serait A croire
qu'ils pensent que les belles choses
sont bones pour les blanco et non
poor nous.


trompe. Comme pour donner la me-
sure de ce qui etait possible avec de
la bonne volontd, le nouveau maire a
commence par le Bel-Air, et il a vdri-
tablement cr6e un quarter neuf qui
ne le cede A aucun autre par la propre-
te des rues. Ensuite passant & un quar-
tier riche, il a fait cette avenue de Peu-
de-Chose qui eat g6ndralement ad-
inirde.
Puis, il a entrepris la rfection de
la Rue de l'Enterrement et le Gouver-
nement, pour encourager cette oeuvre
de la rd4ection dj.oos .rues, a entre-
pris A son compete celle de la Rue
Pave ; bient6t em deux rues qui se
trouvaient dans on 6tat deplorable, fe-
ront honneur A notre capital, au Gou-
vernement et & Mr St6nio Vincent.


La Chambre des Ddputed
prendre un novel aspect,
n'aurions pas trop A craindre
ner l'6tranger qui nous visit
le Palais de la Nation.


semble
et nous
d'ame-
devant


Ces rdflexions me sont venues ce
matin, lorsque passant par 1a, j'ai vu
Monsieur le Maire, inspectant les tra-
vaux, marcher 6 pas lents sur le maca-
dam encore frais de la Rue de la R6-
volution. Je trouvais que cette rue anm-
si bien taite et propre s'harmonisait
avec la coquetterie et le dandysme
parisiens du chef do notre Edilite; j'ai
vu que ce patriot au ceur d'artiste
se payait lui-mame en jouissant de
son oeuvre, en crdant autour de lui le
cadre qui sied & la distinction de sa
personno.
Et sachant comment I'ingratitude
et la malveillance soot decouragean-
tee, j'ai voula lil adresser-un homma-
go public, croyant quo je me ftsas or-
an, do tionnia a ddliealt, de taou cs o


qoi aiment vraiment le baau et qui en
En voyant nommer a certaines fone- souhaitent sine&rement la r4alisation;
tions des ho mms de savoir et d'ex- 'ai voulu adreaser quel qoes mots de
p6rience, jai sovoent conon des espe- complimentsaa MrStenio Vincent, pour
rances vito d uoes. Je me suis reprise qa'il sache quo ail-en at qu Ile.dcrient
A ep6rer one amlioraioa de nos rues par rysteme, ii en met dautres qui
quand Mr Stnio Vincent a ete dlu 'admirent, et isje pense quoe pour lui, la
mair do Port-au-Prince. En voilA un sinc6rite de maaleflat tese am son
ado Ion rat attendre qaelque cho- prix, dans ce Pys o& la ronce inpeu-
s. a aC eo Euorope, it a connua s de la critique enviese et hnoeuse
le. graad capitalet,o dans no ar- croft a mie desbone cbemins
tic spiritel,, i fisalt ressortirI'i.- taedis quo I& w tardiv-e no vomt
di -- dola moitre. _f auritr, enram srdo goir, quo our l
Dot aorm atat ps 6no sprrasad tplamIM


RENSEIGNEME1N TS
MZT]OROLOGIQUES


DU
SIMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
DIMANCHE 6 OCTOBRE


Barom6tre A midi

Temprtnn ure de a e a
Moyenne diorne de la temperature


762,7
21,2
34,2
27,9


Le ciel a C e clairdans lamatin6e et nua-
geux dans I'apres-midi.
Bonne brise de mer.
Un peu de pluie 9 h. 25 m ; l'orage
est A 1 ouest.
Eclairs et tonnerres, jusqu'apres minuit.
Le barometre baisse un peu.
I. SCHBRER
Ordre du Jour
Extrait du *Moniteur a
Le Secrtaire d'Etat au i Dparement de
la Guerre porte A la connaissance des Ge-
ouraux, oficiers et sons-officiers de I'Ar-
m&e que, par jugement ci-dessous du Con.
seil special militaire de l'Arrondissement de
Port-au-Prince, en son audience do 26 Sep
tembre dernier, le General Georges Bric,
ancient DEdgatu du Gouvernement danm le
Arrodissments de la Grand'Anse et do
Tiburon, a Wt6 condame A sla pine caW
tale t las ddgrdaaio wsr Uneplas p-
blique pour avoir volonwata eem donik
mort ao GEnEl Chrisopa eaM, aow
me pur Commisioa de So.n Rdkns hi
President de la Ripublique, Coarandma
de la Commune des Abncocs.
Oat 6td aussi codamnds A dix snmaes do-
travax forces par le mime jugement Im
gn&aru LamastiniDre Desmornes at Cbw
ks Guerin, tous deux adjoiats I'Arrondifr
segment de Jermie, comma complices d
crime perpetre per l'acien eIdeged Gw-
ges Brace.
Port-o-Prince, le 4 Octobre jp7.
Lt Swefra ?Bfer de I b Gwrm,
C. CQ0.


1907.


L'HOMME ET LE CADRE


- s~- -- -- -- I- -- ---- II I


--


- I


CZNTDCM






-- -- -I -


Tribune diu Matin ,
Port-au-Prince, 2 Octobrc 1907
Morsicu Marccau Lecorps
D)ircteur des a Varittss ,
Mon cher lircctcur
J'ai d6d surprise de vo r rcproduirc par
curtains jourIaux JC ;a Cipitale 1'article
a Haiticn .. ) paira di ls Vari't6s D
du mois dcrniLr.
Est-ce de vous jquc '..iatoisa.ilon Inccssai-
recpour cettc repro uction a &td obtenue.
Toujout s vot rc
1:FR!AN(,oi MOISE
4
Port-au-Pinicc 2 Octobre 1907
E. V.
Mon cl.r Moisc,


Grande Revue
ilicr S E. le Pr-siJett lca 1 Rpubli-
ti A. Ss au.Chamip de Mars, Ia revue
des priiipaies troupes d: 1'armi c.
0:i i bcaucoupadTmilr les 6volutions de
nos 1,i1'-rcnts rhgimcitvs don't Ics progri~s
sont rcllicnient appr~ci ib!es.
At,: n!!S untraiinants d, ii iMusique
du Pailis, cette revne 1&6 une veritable
f~te fIl litaire tiisant --;idrcr des pcrfscction-
neinLi t, de i'lus en plus certains qui ren-
dromt tout A fait disciptin~e no-re vaillante
arln~cc.
i'i> d,; i h. rcvuc, S. E. IcGG11 Nord
.1it uctnia~~nf llsalu.6 par
let, a ::l..ii..it i )ns p l1ars
R~cucr c'ur ( cs Tiibuna ux
La r&-iuve:rturc des Tribunaux a cu 1;cu
cc 111in i pa r tinetaicmt ~r~


Je rc)oiis i l'instant votre lettre A la date ; Apie~ 1: MLs-,, tradition cile, le Coip.
de ce jour par 11.': 1c voi me dcinandcz Judicaire s'est icuni au local du Tribu-
si c'est de moi .upc v;\nt I'autorisation ltd- nal Civil.
cessairc A 1. r1'pro.tuc'ion dc vtre article I.l honorableb Dovni da Tribunal de Cis-
a Haitinn p'.ru Jani L-s Varid:,d:s M du station, Mr Hu:,on Leclhud pronon i so-
mois d'rnerC, r- pr..i:c' t'i-e dans cer- l ciinvinel! i it rtpr tains ]ournaux 1: C pita'c. I ciaiirl I. discourse d'u-ag. a ; e pronoidcc
J'ai ic rcgrc: Ide \vo's .:llnoncer que non par .\! LIu Dominiq:ue, Con-nissaire du
seulement j n'1i 'a:n.is donni :1 aucun Gciv. ronmect prcs le Tri'bnal de Casua-
journil un cai:'r-i v'io'n Jd cc g cnrc : cc tioni qui a parld des progrCs accoinplis par
qui scrait in.convenant lde ma part, mais .la Sc nce Cmiiinclle, dans Ic monde civi-i
jaiais non plus a:.cun jounrnil nc m'a de- lis, t dc l.i ndccssit: de retoucher nos lois
mand unc u:ori ion pr:il7 p.',.Oi1.- Lur l-ur inmp-rimr un caract:re
J'ai ,td co'nvnc Vou:.S, n.1n chcr Moist, pl U, hu:nrain Nous recgreitcns de ne pas
tries suirpri, d vi r'Lpro.,Uiiire par curtains poi: '. c. icprduire, iimine Cn parties, cc
journaux vo',:r. .ar:ic', c: c'.i incme: pense sub :..ni .;sours qu! sren probablenent
que c'cta'i, vou, qui e avic/ donna la pLr- publ; _.
mission. I I.,. S cr l:ire d'Etat de Il Justice, Me T.
Dans L'espor que c. rnseinemLnts ..L.t( dri 't des coimpl'i nnts au Corps
vous ecla.ircront pIlinemcnt, veuillcz rLce- Jud:ic ..: pour Ie z !c qu'il app. r:c A l''c-
voir, mon chcr Moisc, ni.s nmcillcurLS ami- co:n;,i .. In:.lt de la tlihe combien delicate.
tis. .!. Ci:nille Litortue prscnra le nou-
Tor;:,'rs votr, vLaUi Co ,.cil de l'ordre d.s avocats pour
M.1.xRCI..\L LECORPS l'aieii' jId ci.'ir quii s'ou.rce.
Depart Et ;.lit''ennt.allgis'rats, A I'auvre.
Hier cst parni Ic sis T'Pi s Willem II avec | '. -- .... .. .
les passagers suivanlts pour : L ,' i ', e< 'a *'ea,',t pr)f *'*4 fi.t aul-
Petit-UGoa, : Mor.ivia Morpeau, adminis- je / .1, a.)ppel,,l is eac .li 'r
trateur des FinlancLs, Mme Ch. Remain, U .' 'l
Mile Claire iPae, S(oVur MNirie, Mr et Mine ,i ,. ie oc.'an ) ," dtliieu.v
Jean Constan:in:. tl' ~S ,;' .s'E'. cri 'c.l ;l d(i'li-at (IC nolte
Jiremnic : Louis BInto1ux, lFernand Barthe, dili cll( aora''r Cos!untin Ma-
Mmne Ney Ca\,.mnittc t b,-be, Pierre. iar,
Caycs Aug. Seiu. KRamLau, Erneste t a
Douyon, S. Rainm u, C. lrance, Emn. Mor-
oeau, Mine Fabio.Jo~,eph, Ultimn-ne Ma- (( u

Curacao : Mr Elias Chalboub. A ceux qui nourris de grc'c ct tc latin
M. A. Sergile sonnt mtorts defaim.
Nous avon, rec\ u avcc plaisir M. Aristide ul's Vaiks
Sergile, administrateur des Finances des I'ctit ncbri sur Ic morne lointaiin,
Gonaives en permis de quelqucs jours A Tu ours aprns t a graciuse chivre,
la Capital. lI';irndolant au soleil du autin.
S L'orcille droite ct la g.ieule en halevre,
En lui souhailant un heureux sc)our par- T'u %as, fol. vif, brouter les jcunes pousses.
mi nous, nous lui pr-slc'tons toutes nos L'herbe enbaumhe et les feuilles du thin,
flicitations pour sa droiture au post de Ie petit mil, les oisverls dans leurs gousses
confiance qu'dl occupy. Petit cabri sur e morne lointain I
L'Officiel
IL Mntfir de samel Las! moi, je vois se d fraichbr mon teint.
e Monitcur de sainedi public dans sa Sur nmes prtic officielle le sommaire su;vant: Je suis gave de grec et de latin.
Loi moditiant lcs .rt. 83, 87. 15, 1 Pas une amie A poser sur Ina 16vrc
6 67, 17- i74, 18, 467 68 Un baiser lent... rendant les heures douces,
156, 157, I,, 74, I9, 4 7, 6t A m'enager d'un netit air murn
700, 929, 930, 932 et 958 du Code de Au farntente d'ua oodo sur les morases,
procedure civil; Circulaire du Secretaire Petit cabri sur le more lointain I
d'Etat intii.:n.iirc an Departement de I'In-
turieur aux Adminisrateurs des Finaces Oh I pourquoi done, sur le more lointain,
de la R, publique ; Ordre du jour du Se- Ne suis-jepas quelque bouquetin mikvre
crttaire d'Etat de la Guerre relatif au juge- Tout eap rget psu etiherbe e satin se,
ntdu Gonra i sp,,aI militaire de 'ar- Comrnes en germe et pe~tt bouc qu'on sevre,
ment du ConTil special militaire de 1ar- Tris batailleur, pris de soudaines frousses
.rondissemcnt de Port-au-Prince. Jugement Au bruit du vent, 61Cant chevrotin
y annex; Arretes de suspension des Con- (Grand coureur de chevrillardes frimousses,
eils communaux de la Marmelade, de Da- Petit cabri sur le more lointain T
me-Marie, du M61e St-Nicolas, de Marigot ENvot
et de Thomazeau; Arretes nommant une Fol cscholier, quand, to, tu te courrouces
Commission charge de ge grr les commu- Des themes Ion, ;-- mu tste dansa masln.,
Je me crols, me, sas deoirmes troneses,
eas nouvellement crd6 esde Lusale Mont- Petit cabri ure to rse-w loiatala
Orgnise et de Belladwre ; Chambre- S- Jala int .
Mi* du to Septembre s1o6. CoamaU M AYARD.


I N Uovlles Etrangr es


D OPF.CuES R. UES CE


MAT IN


Au Maroc
'rANGR;.I 14a mission mititaire
k;11).i:.IiseIu itt.' -it hZ cz iflai n pour se
mndi-te, Aabat. r)- s avis de Safi
diskeut 4, u los ;iot abI'o, do celic i ille
sold ul'i~t1 (hin do M ak'ch ltrs in&-
CO~lI de; i'I o(jtton pii icura cit.:
Ltite. Non tre tlti i.1801 i's Wu'onit p~s re-
~CU lt Llijujlijij ail.2.?1It Ci~i ji.IiC~lcI1?t (ts
fci*. do, lour vovag, Iis-iI tf0% Leur
ai ut6 pci-i.fis d'appjxoc-lcr i\oulai Ila-
till ta CCfI : (t 'C.L CtllL ii pendant
lI -1:x A ::; *o' Ila i3.
0 t 1 -i t :? I Wati.'s F: 01)1
j1 "ir t. 'ut IItmuboumg. L'objet d'

4):i d0 v('i t dus c It Viille

Vi~( ~:~)i4da .Soit jh)uF ob1elit.i'U11

L'Lspagac h~site


s.ioI 1.' a1.1itr l Ie Al3 1 :1 .Ii C, est
(Il I l' y!i jnilI it1" ces

c~i~ CLr)lr~neie"~: 1ie cabotig'.~~
Lr~ situation (lanlS le Pac~ifiqae
-- u-jot! at~htI't~icf~ s so
Int'li s
1.ia sit uation dazst- ~is ePcifj.j ai

qpi-oiqetje ous soiuijt di'cp'djout-di-
to 41- Oi xis' l]- d,-; ng-rs, ,aucun
&(1tiIx no consii'1a21'la 1s Siu!ij):1 coin
[fl c rilicjue.
Etais-Urns et Japon
BEnLIN.- La p)1'sse SC a:Ie!)antde con-
sct-o de long-; artioIes aux rclatiuns
antnolric ino-jopon~ses. -- EIe discute
lititenition du .1 apon -te s'ctnpaiiair des
m~e-. I'lti'ippiines.
Lle t BtHinui- 1'a ,u',A~l~~t i conlscille
ux EDats-Uijis do se tetirs ur tleus
!iairdes et 'augtnemuter Ieurs fic-es ni-
v'ares da(Iis Ik Paciflue.
La flott.e all made
L.ONDRES. L~e cw~i'-spondant du
Standaad & a urliii dit que la biso
do la fPotte allemande sera tr~s jit-
chainernent tt'aister&e do Ki. f A il-
helnmshain :o le prerhi-!r dd ces portst
dtamt Irop Moicync ides aux dan.3 Ics-
(jualles la flo)tte alle!nand) d'3vz ait
oprer en cas de gueri-e.
Police et Anarchiste3
ODESSA. Ultb stri0e-ii r3 t-cautonrt
cut lieu hier soir cn~io Ir pe!ico ca
des anarchistes. Cinquantc-quaitro de
ceux-ci furent arrdt6s. L'i chef ad-
jointde Ia police secrete fut tu0 e1
pluieurs policieri furt.3nt blos!6j.
CALCUTTA. Quaraute agents do poli-
ce oat 61d btessds au course d'une ba-
gari o avec des agitateurs indigenes.
LA HAY&. II a 616 dicid6 aujour.
d'hui A la confdrenc do [a paix, qsae
le nom du Prdsident lloosavelt serait.
mentionn6 le premier sur l'acte final
do la confirenco, Mr Roosevelt ayant
dti l'instigateur de cotte conference.
La France at l'Espagno sont d'aooord
PARIS. LIe Gouvernement Espa-
gool a informd le Gouvernemeol Fran-
qais quo l'Espagne constant aux me-
sures proposes par La Fracne pour
empc er 16 debarquaement do Ia corn
Ire an e a Maroc, p~riucipe~umem
lea arFme et lea munbtiuoma.


Nouvelles diverse
PAntI. Le prince Nashimolo, cot.
sin doe 'Emperour du Jlmr ; viey-
de terminer sa pbriode (I ilIiructie
au 39 do ligoi. II va m;ainte&at
suivre les course de I'6col de deuenr
KOnE ( Japon ). L3o Recrrtin
Taft et sa suite sont arrives h Kiolij
7 heures 30 ca martin ot furent rec~
par Ie come Kuroki. IUs quitres
Kioto Ai 6 h. 38 pour Kombe o0 ilsar.
riveront cA 8 I 30.
SAINT-l'Ti.:ltsnoI)un(;.- Dans le cow.
ranit de I'anueo I90i, ii y cut 180 8(.
tentats do suicide, don't i113 russireat
prrmi Its (ic'ves des haules 6cole
russes. On attribute ceci & la crise p1
litique. .;
Ie Prdidtnt du Conseil a eumwo
confitenco cc min tin ;vec les minis.
Inr s dees aires I llanglres el des Fi.
nuances.
Mr Paul Strauss, senateur de la Sei-
no, cst nomm6n membre du conseil
do surv-illan.-e de I'assistance public.
que, en replacement de Mr Rodant,
ddc6d6.
I'ARIS. On annonco qu'en reason
de I'insucVci des n4gocialions entire
les fabricants de bijouterie et leurs
ouivriers, cent dix des premiers ont
dcid16 do renvoyer leur peisonnelet
do former leurs ate!iers le 8 Octobre.
I.A IAYvE. O( announce que I'Em-
pereur et I'nmp6caltrice d'Allemagne
ft-roit iune vi.ite A llaIReine Wilhelmi-
ne dans les derniers jours de Novem-
bro.
IIAVYE -uff1. lIailiCap: '2.50.
Di'pr.i des renseignemen ts autori}
s6s, de.4 bijoux onvoyds a Paris per
Abdel-Aziz commune gag, du pret qu'il
sollicite, ont la valour de huit & dix
millions.
I,( gu6nral Drude signal que des
bruits relatifs aux agissementse dI
ceitaines trib'us doivent etre accudil-
lis avec une grande reserve.
Auc:in rassemblement inarocain
I'est. signal dans un rayon de qua-
'atuto kilometres.
La France a cnvoyd aux Puissances
une propositions de measures a pren-
dre pour enmpclier la contrebande
de guerro au Maroc. La plupart des
l'uissances ont deja adher6 a celtl
proposition.
Le prochain coi.seil des minister
aura lieu jeudi martin a Rambouillet
M. Clemenceau confdra ce mali
avec Mr Briand.
Mr Pichon va passer qtuaraite htit
heures daas le Jura et revio,:l"a p0o3
nssister au Conseil des mi)i;trCs.
Mr Maujan, eous-seCr6taire d!MtI
da I'intdrieur,-4t tre A lris.
GIBRALTA. Deux agetils de VMOu
lai-Hafid sont arrive ici 'anjourd'hui;
ils se rendent en Angleterre pour so.
liciler un entretien du Roi Edouardo
PARIS. Ailcun nouveau cas
peste n'a 6td rapport taut 0.A
qu'& Marseille ; les autorites sW
rqs de ces deux villes sont d'avis8
lout danger de propagation est ps.

PARIS. Da violentes tempt.es oa0
6clate dans Ie sud.-uest do la Fri.an
ellea ont l4truit los coinDmunicatio
teletraphiques entire les villes dvioes i
loraT du golf d a Gascogne. Lai ll
dildvieonne a caus6 de grands d
& Bordeaux.
Honneurs rcndusa Taft
ToKto. M.Taft, ie t
srww amdricain, a falt e. C
b 45 eS a*diesx oBaolet as r


Mmamom







1 moment oih i montait dans le
as qui devait I'amener & Kobe, il a
g salud d'une salve d'artillerie.
gu les mernbres du Gouvernement
eais s'Btaient rendus a la gare
r luii fair leurs adieux.
Smidi M. Taft avait d6jedAn avec
jIpereur et l'impdratrice. Le se-
aWre de la guerre s'embarquera
b ao a dix ieures sur le Minne-
t qui le transporter A Nagazaki.
Entrevu aveo le Sultan
MADRID. Le ministry d'E~pagne
AT&nger s'est eembarqu a board d un
j de giuerre pour se rendre A
oii il va s'entretenir avec le
Abdel-Aziz.
WuL tan p sse ses troupes en revue
AT. Le S-lla' Abi el Aziz a
um16 aujourd&'lui la revuo do ses
Iroopes, alin di so rendro comp'c du
sombre des ddscrteurs. 11 a pu
coastater que .500 fantassins, don't la
olde est int6lieuro a celle des cavale-
Ms, avaient d6sertW avec armes et
higages.
Seux caids et 500 cavaliers ont Wt6
envoys a 1F 'z pour amener l'artille-
fie.
Le Sultan a public une proclama-
ioo iicitant A la ptix los tribes de
Csablanca.

~otol Belle xe

Dt]JEJNLKR OU 7 OCTOBRE
MINlI A 2 IlEURES
Prix : G. 2.60
Melon de France glac6
Radis
Courbouillon de sarde a 1'ETpagnole
Boulcttes sur Parmcntier
Navarin de mouton aux pommes
Petits pois a la Francaise
Riz blanc
Tarte i IA confiture
Fruits
Caf6
1/2 Vin

Electroth6rapie

Docteur C. GAVEAU,


lmpldm' de Universild de Harvard
(Etats-Unis d'Amrique. )
CABINET :
Coin des blues FLrou et da Cemire,
WiSd-vis de rHJtel Communal.
D 7 hr. d II hrs. dea matin.
Shrs. dG hrs. de I'apras-midi.
TEMENT DES MALADIES par les
8l nouveaux, efflcaces, les plus
Sen Europe et an Amrrique.
Les affections sPiCIALaS de ia
Des affections CHRONIQUES gd-
ou locales.
a^ ADES doivent savoirqu'au-
uI us peuvent etre OUARIs sans
ion chirurgicale, par l'Electro-
ientiflquement applique
Plupart des maux don't souf-
'umanit Et le m6decin meme
dan, s drinatert de ses mala-
encourager et A les voir
uae operation chirurgicale
it don't Im smites set
plus gravm.


Administration du Matin ,
announce aux abonn6s de ,la Ca.
pitale qu'ils ne doivent rien ver-
ser, abonnements ou au t es,
quo sur REQTrJSIMPRIMES et
signs de M. I' Administr teur.
Pri6re d'a- ir l'administra-
tion de la moindre irrdgulariLt
dans le service du AMATIN*
Rin qu'il y soit de suite rer.;id-
di6.
_-

Cie. Tranlsa antipe

LeSteamer QUEBEC ; atca re-
tard6 a Porto-Plata et il'arrivera
que Mercredi 9 courant.
L'AGENT.
F. M. ALTIERI


LA MAISON

NICOLAS CORDASCO
157, (;.AND'RUE, 157
Annonce ;'t -s client s qIt'elle ne faith
usage quoe sIc Pr-aux import6es
de I'tlraniigr eit l.k 1 choix. (Cele Ic -
clai'ation crt lil, topou r g.rer la nom-
breuse cllirtelc Le 1 1 maisoni centre tou-
lt contI f.Uon. Du Icste, on n'a qu'a ob-
serve r qelljue leU pour constater si tels
souiVrs o t t0 t o' ii, le ,:1'(it I )uA'ticu-
lier d'eW.i-anc ct d.- z litik'- quelistin-
guent le^ l;.*c i-,: rc- (. ch;,.\SCO des au-
tre- marques.
La MAWisonl li I ut (, 1~1 I(RRENCE

Cordon nerie Nouvelle

G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143
GRAND AS.i ~'TIlM ENT DI CIIAUSSURES
DE TOUS t;ENIE EN IS l' D' T, POUL' LA
VENTE EN GRO;n ET I)TAIL.


Execu ion prompted
commander, tant ici
l'interieur.


des
qu'A


Confcc!ion dels clilussures avec les
meilletirs soins. Toujours former
el6gantes tanit a iointne qu'A femme.
Les derni6res creations de
Paris !
PAtes, Liluiiles, (.rages pour chaus-
surcs d(. toules nuances.
Convenliois de vente convenables.


Fk- 'a xclxexz1aexnt

A LI'LEGANCE
D. FE RRABI,
Fabrioant d4 ohansuri ,
Porte A la connaissance da public,
particulirement do ses nombreux cll-
ents de la C6te et do la Capitale, que
'6tablissement a un stock incalcula-
ble do chaussures pour hommes,
femmes et enfdnts, en tous genres,
et que, malgr6 l'offre de nq pour ceit
sur I'achat on gros (5 00) fat un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'tabllsement se charge do fair
readre des mesures s domicile.
:Sobs, wc ,pfew
M4, Re des Fronts-Forts, 1.
PORT-AUPr ierC (RAM)


Asporges de Lt'ogian
Ietits Pois tins ani aturel
en boites et 1/2 boites
HIaricots flageolets
Boudins noirs
Cervelas
Saucisses Trufltes
Pates de foie gras truffis
Prunes d'Ente
Biscuits fins Olivet

Saucissons de Lyon
Beurre de Table de


tel Fieres en Boltes
pour families A prix
Moutarde


de livre.
Sel


Sardines Amieux freres
'etits Maquereaux A I'huile
Saucisses d'Oxford
Saucisses de Cambridge
Pat6s de veau et jambon
Plum Pudding anglais, botte de 1 1.
Jambon Ferris
Bacon, Lard fumt sans os
Riz extra blanc Siam
liz d du Japon

bualitd Extra Supdrieure.
Normlandie, exquis. La Marque
si renommdedefBre-


do 4 livres, de 1 livre et 1/2 livre. Les Bottes do 4 livres
avantageux.
ade Coletr ii poudre pr6parde spdcialement
pour la Table. Boilte de 1/2 et do 1/4


Cerebos (le roi des sels de Table )


Caramels a la cr0mc delicieux Pastilles de mentlhe anrlaises
la livre 2.00
la boite de 12 1.. 1. .00 Salade de I'Expositioni Bordelaise
Dragees au chocolate la livre 2.00! Dlicieux bonbon, la livre 2.00
Tous ces Articles sont de premiere quality


Chapeaux I
Chapeaux!!
Chapeaux !
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLION
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Co;fflre du Louvre
Pour tovs It's goalts et pour toutes
Ics bourses.
-- -
Maison F. BRUNES.
I-'GR \ND'RUE 1965
Dirigoe par

L. IIO)ELIN
Ancid mwbr de la Sodet Phkaan-
hwi&qW n datr ctre.s taftwm de Paris
Vient de recevoir u raod eholi d'6-
toflee diagonal, casimir alpaca, chevio-
to, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particuli6rement a sa clientele une
belle collection de cotupes do casimir,
de gileti do fdutasie et de piqdr de
toute beaul6.
Sp6cialta de Costumes do no-
oes.- Coupei Frangaise Anglaisa et
Amnricaine de la dernir ortocion..
La mason confectionna ausi do Cs-
tuams militaires, habits broad6
dolmrnse tu niques, habits oar-
rs. et eto, de tons grad.


LA PHARMACIES
Emmanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 88,
Se recommande pour 1'exdcution
prompted et exact des ordonnances a
n'importo qu'elle cure du jour et de
la nuit.
Drogueries, Specialit6s phar-
maceutiquesextremement fralches.
PRIX CONSCilEN.IUX.


I OCULISTES!..
VERSES BLANCO, BLEUS, FUMIs,
JAUNES, du Dr Ficuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEXES, PgIRISCOPIQUEs CONCAVES, Pi-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completdes foyers
VERRES JAUvNEs, FUMS, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriqwes, Ceaw
ea tnvexn. -
Assortiment d'axes compets.
Chez A DE MATTE IS.
LA
Meilleure Farine
du Monde
Ct:lle :'i donne le meilleur pain.
Qui lpioduit le plus de pain.
Qui do uno le pain le plus blanc et
le plus IEgor,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Mioneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprd&4mnt.


LOs lgasdis de la l eopole

Maison JIULES LAVILLE
!)3 rue du Magasin de lEtat
Viennent de Recevoir les Articles suivants :


I


I







D' EDMOND HERAUX
Revenue de son voyage aux Etats-
Unis d'Am6rique, le Docteur Edmond
Hdraux se tient B la disposition de ses
clients et du public, 34, Rue des Ca-
sernes.
Pourvu d'appareils 6lectriques per-
fectionn4s apportes des Etats-Unis et
produisant I'6lectricit4 statique, lea
Rayons X, les courants de haute fr4d
quence, les courants de haute tension,
lea courants sinusoldaux, les courants
faradiques et les courants continues Ile
Dr Edmond Hdraux entreprendra, d'a-
prbs lea principes et la technique do
S'Arsonval, d'Oudin, de Teela de Do-
bois Reymond, de Morton, do Mon-
oll, Goelet et de Massey, le traitement
des maladies suivantes:
CAxcan, LUPus, NzuRASTHrNIz, Ni-
VRALGIo, HYSTIRIE, HYPOCONDRIJ,
PARALYSIS, ATAXIE LOCOMOTRICE, RHU-
MATISME, GOUTTE, SCIATIQUE, ARTHRI-
TB D*FORMANTE, CHOR*E, PARALYSIs
ArITANTE, ASTHME, EPILEPSIE, EcziAA,
ERYSIPtLE, DYSPEPSIE, DILATATION DE
L'ESTOMAC, DIARRHME CHRONIQUE, IC-
TARE, TROUBLES FONCTIONNELS DU
C(EUR,ARTIRIO-SCLIROSE, IMPUISSANCE
GoNITALE, PHTHISIE, GOITRE EXOPHTAL-
MIQUE, DIABkTE, CIILOROSE, OBDSITt,
MAL DEBRIGHT,ELIPHANTIASIS. HtMOR-
ROIDES, AMINORRHnE, DYPMENORRtE,
HEMORRHAGIE UTERINE, M*TRITE, SAL-
PINGITE, FIBROMES, ainsi que des dtats
morbides tels que: andmie, cachexie
st stdrilite de I'homme et de la femme.

Industrie
MANUFACTURE tRE NATIONAL
JuUln Dearoohes
InDUSThIEL
Faux-cols, eravate,, manchettes,chemies
et ca"eeons
Ecole das arts t Usier


Ei dI e I .Ch.. nio
Avooat
A PETIT-GOAVE
i- I


RHUM-SYLVAIN
Prd"ut de Ur IU% St.Mi.ckl (Arcaaie)
VliiUsaemenot. nature jusqu'& 12
et 15 ans.
Paix TRts MooDiat
Vete on gros ot en dEtail.
Maison M. Sylvain
48, Rue dee Irnts-Forts.

Francisco DESUSE


Fabricant


do chaunsures


La Manufacture a toujoun m- 4
p6t un grand stock,- pour la vst
en gros et detail,- do canasr-ae-- -
tons genres pour
Hommas, Fzumm, EMrAmTm
Les commandos de oommerant
do l'intdrieur pourront wIre edoso-
danm une eamaine & p prSa
23, rue de FrourS forts,
PosT-TU-n, (m ( n )


lA. deattlis elt Co.
Se, aRu du MYeosin de rEat
Mason fondue en 1888.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recovoir des articles de par
fumerie pour les goats les plus difici-
les. Lee parfums exquis et rares d'une
d61icatesse p6ntrante qu'elle offre A ses
clients south de veritables petites mer-
voilles.
Les derni6res marques qui charment
le Tout Paris sont chez Matteis:
Sea Sourir, Floraemy, Wfele, Idles
CleuaM VMot etc.
La mason a tUujours un grasd as-
sortiment de bijouterie, argenterle,
bibelots de tons genres, parfmoeries.
lunettes, montres or et argent, ponds-
les garanties.
Spcladit:: bagues frangaies en bril-
lants I partir de P. 800, alliances Or
18 K anglaises et francaises sur com.
made. Service d'argenterie complete
.our marriages.
Tousles articles vendus par la mal.
son sont garantis.
Achat de diamants, pierres prdcieu-
ses et vieille bijouterie a des prx avan-
tageux. Dernier cri : Lunevte jaunes.
Contre remise de Deux dollars en
timbies-poste d'Haiti, la Maison Mat-
tdEs envole franc de port sous pli recom-
mandd dans touted les villes de la Rdpu-
blique: Lunettes ou Lorgnons on nickel
inoxydables, selon les prescriptions do
Doctors ou instructions des achoteurs.
Pharmacie F. Bruno
67-119 RuEs karrki r mwou.
Spocialit"s F. Bruno :
Pousre puisasatcontred6mangeaison
prurigo, sueur de pieds- La bottle P. 1
Strop antiashmaque. rem6deefficae
contre los acs d asthme et les to
rdquentes le flacon ; P : 1. 50.
Consulations gratuits :
Mardi et Joudi de 8 & 9 heures du martin
par Ie Docteur. N. TrHOwS.


TANNERIE


Ohevreau glao6: Boutonne et Lace pour I


Verni et couleurs:
PouR ENFANTS: .


TALE


DE


Port-au-Prince


PREPARATION


DES PEAUX


DE VINGT-QUATRE (24) COULEUI.


iommee eg Dames 8 (AdUW i
a Rposma mdds 10 (Di# 00
a Rtecorma.nd* 12(dftu#W


6 (six zd)


Imp. C. MAGLOIRE

45, RUE Roux, 45
TELEPHONE.

Journa.ux, brochures, billets de
marriage, cartes de fiancaille~
programmes, affiches, et to1
autres travaux de ville.
Billets d&enterrement et carft
de visite 4 la minute.
PnRi DE CONSCIENCE


I


VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Fr6res
K SOLA
D3

MACONISHS c IRONBREW'.
A Vendre
Chbe CATwAT FOUCHARD
85, 8, Rue du Centre
.0, Ru. dos roateFort

ALEXIS BENOIT
Disttllatmur4.Iqiuoriste
l, RUE ROUX, L.
Cs-nvArrI, Rui BoumFPoi.

On Demande
A aoar detmumbreuso d'EUI, bdm
mIa, por Urs ape man. diima.
Urn.rr r Lure de je mmg


Hc KA73 BELLEVUE
Place d ChaMps.-d-Mars
PORT-AU-PRINE.(HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCIS.
Instalaion ,modesmne konfortaub. rue -sur mrw. -Temp
d"oe i e gesre. Les Tramways desservst rHdMel-Bellesvue tess les 7 W
PROPRITF SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS


Salk do wEtetiqe
Toble d'DH61e do I4 u
di 8&.wI-"ds edt


LA RE~BVUEC

( ActaDOKtneMNs 60RI~I
PAR 9AN PAR Ssnm
Nati ... 2B ban s I ftmana
koe sbomnr nog gout roaa dam
le bIrs Is u- u mt


6.


Th~c~iin IBlili31
Fakmoat d oh=Gres ea
orm. pemraPo, Fegso=
Pime do la Croftd4-B05ill

PANTOWLIz


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHAUSSURkS COME SUIT:


_ I


--


a 0 0 0 14 6 0