<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00153
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 3, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00153

Full Text





PORT-AU-PRINCE (HAITI)


J


j)


-"6
...


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS:

Wa mOIS Une Gourde


D' A-VAN %Ef


D*PARTX.MZNF'rQ & -PAN-CR .


DIRECrE UR:



i:1) AL( T'i 0uN -A Ll %I INlSl rT I (J)N


LE NUMtRO 10 CENTIMES.

Les abooncments parent du ier. et du IS de chaque
mois et sont payables d'avance


vrais de posted t1u e5 n'.i F),I, 4 1 Los riwaniiscrits insdr6s ou non b soal pas rmlw

'Pour tout ce qui concern 1'X;lrninistratio-C. d-, Journala ;r.Zd A M.Tonsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonnc-Foi.
-a,, -, -- -.. ---.---. .- -- ..---I CI S)Cl lPWIIIYII WI- r --IQg -- -- -- -.---..----- --.---


8mgers &r Etrallgers


ENCORE LE SCANDALE I


I y a de cela queiques arintei mi
vent de decouraigement sonf-
str le Pays, dossC~chavt lcs; conus-
Is et st6I'ldis3Vllt les 4610INgics.
qu'on ap)el~ait alors la jeuiies-se
ye et qui njt'ait qcuIj tiIIn4IsO
11 Omptfd'r dans sos
In dans ses es!-oir-;, chassto du
P on se mcurnt activite3
S'ktait en a r3 ucei
Unfl, indifd6r.'r-iti l.tiej.t? ii vi-;S -
I's aflaires uiutionalc-s. Lo )t 0
crouIpissailt da, 's u is mi ot! w is-
I prOfondl semN a Ab F: ai iiuolt,
ii paraissait qu'LI son rtvcil forituii ,
pilt rev~tir d'auroi form (4 U'
pas le ive antique et bea-,;i d'ixi
forte et pvosp~iro mtarchIantr aki
ide panolaii.sseri-jzt 41k.;e: d2,s-
[isais pluhft Ia r&.i aioii obli-
e la failli;te (e0notre nso; ,
Cation du posted d'avan t-a;irdle
aupesf noirs et tnfir, 1ii d&e(
Me dema-ada d! se(oim:; C. nio-
-. s d'Wavant L'InYq1j',zdan -a
urd'htuinou.-,i;t vons r!0-o i-


d'i
qu

b
Doc


r


iap!1-do:;.-ov'ains OUS C: ii5CZ > dri* exploit ?
1. 1 ] I' TO(10.-amedi du
U i C ![it Mi 11
S11. 1.i'ft f ie1tnt t en contes-
des -hail. i-;i-s (;e d rii si f'j.. iti- A nvcn. I'El a t, Im niaison Herr-
41 FatI0i 1d7u P 1 ):lU. -(I. d1 IUtri- s :, iF ar-j !!, au Ii eu tiC ,' r'der uno cordui-
le> ,iauts [ O do!L It I s i Iu-'n'crout aui to irulj )~'eI~Ls ble, a ii lieu W'a' ir do fa-
roispia ite zkx, tjU'Of vit, di~-ji', (;O cesw i:'al'CsouIfverdP-
ro S; si-imi la faveur do l'o-
haiti.aiis I iaru~lipudr ier itn dpeao 110011'; i di i oiiis ( du0 Iii de la sympathie,
Clt rsotimtti aux lois do 1' LriSII.c2s vierit de so nm!eri 'A un nouveau scan-
Le maIt tait bien cand ellpour N-
JJO m.1 Noii b:4 vo',t1s en avons V sufflsam-
iimnlcmier anjour'd'hui, ii W'est pais trop: O-1 e avonsflsd r
to daaui moent pat.i' dans i otro dleader-arti-
C e)9 de mardi. Nons vons avons fait
coui-;n o nT I la oui'suitic du -, oci'S c~lohev.- C )Ontflelit la maison Herrimnatin
eciui~ con!7r' e Ic1assd ot si -; e'fl~'i'tSi lr~ Lvi lei~o, si 'nia
ii pas tro quo 'eotiu d-elle- me.SU 'invita-
il oWnc' et ipiastdont qo'exsotie d ai- tion du Diipartonnent des finances, re
eit q!'Ou. et Lt 1 ont-au-Prin onie Inis a Ia Conuissioi de, Liquidation
1ieri3:L ca I'Pot-au-qrinco conite ad dii ProcC ti Ia Consolitlttion '10 titles
r, p11)t r iAre rpctirtls de lai cir-cuu~ition et
!a morle onrag(". brlIO.; apri~is avoir en &Clliarig. de ces
titres fr~auduloux d estir e S C b ci e
nIou:.*Uevo:is A l a Civilisatiorn denti ont recu dix autresLtitres valides
110011A 110A.o; L' eredef oin change, s'avisa ni-Ans d'un aln
i.4rt'iable Ai des Otrang,.ws aprZTs touti-s ces operations, de rdcla-
"iaries Thorp, los Jule.-s iner dupicasta -des faux rtris pour Itcl
,Laji .;1' sr flros MattCis, etc. qui, rextLettre en ebpor
bi to;t, souciCux de loex_-%i-
re jnt::, lucratif de Icur m6- La fi'aude allait Otre corisornrnme, le
4h~r 03 4 tragicc coipre:ainciit. (JtuiD 'oyen t dOes Finan(nc-A nvanit dsjA
: e:~-- des ordres, la atviqhIu avai &
t: ro 1, 4, is e rso avoc a pi' sp~t ell 11 loS obligations 29133 LA 291L.2 fa-
Cqulivollt e!., .4-- !.1rec.L avec la prosp~rit6,
"IIt'ralcl u t t font en cons~queflce 'V"' 111errmanit & Co.
apJo ctuicr &'appau risse-I Mais. le I ( Petit Comrnissaira3 Veil-
injl(19 (I.? ys oC itus out Mtabli leurs lait.
f170' 'ThiimolA T-afontar.t quo les tards


ktre tier. Mais, il s',:n trouve d'autres qui de-
estion de inote avetir uis plusde cinquanteansfont de I'ar-
estion de note aveent en laiti.
soluble pIobl)rmo et nous Nou s avons traverse de douloureu-
ien of nous allons et con- ses tribulations politiques, do mortel-
us devons marcher d6sor- les crises financieres; ces gens n'en
ont pas le moindrement soulTert avcc
ime homage rendu au Gt- nous. Au contraire. La listed est lon-
d Alexis d'avoir opr6s cette gue des indemnitds que nous avons
iol de notre foi en nous, ceite accorddes et, nous qui avons sue et
revir de notre orgueil, co cou- souffert a les payer, nous en gardens
thousiasme pour cls grands bonne m6mnoire. Au surplus, apres
ie doit-il pas dans I'histoire chaque resolution, c'dtait le Tr6sor
tonerd'une aureole al'in8ga- vide, c'dtaient de nouvelles dettes
sans computer les champs devastas,
e, un haitien en situation: de les bourgs incendids et d'innombra-
1t, voulait-il accomnplir quel- bles cadavres jonchant les planes.
l*alhonnete ? Pour *tre sur Tout cela, h6las, servait au festin
"it6, il se mettait de comn- des-corbeaux, des 16opards et des ai-
"co U .traQger. Celui-ci op,- gles, du fler coq lui-mame et de la
a uietude, lu.II savait qu'A blanche hermine qui foOt aussi par-
ee Paradise retrouv6e tie du betail braldique. Oh I lea Com-
.-st I' la protection, voire wiselons tiixtes et lea Emprunts I .!


' H1 0 lllI>'l li-'; rr !u sobiriqun.t que ?es apaches de
t'alis dorlnnnt a la Po!ice, Tthmoc'ls
-[ le carieu.r (it'couvrit la combinai-
soi cet e:nmp?.:: ia I'affaire.
Nous n'. joutiron- rien A ce que
nons avons d6j& dit, laitsant a l'opi-
rnon 1'3 soin tie jug ar et de tirer de
cette affaire la morality qu'il con-
vient. .

L'adrinistration "u l Matin
announce aux abonn6s de la Ca-
pitale qu'ils ne doivent rien ver-
ser, abonnerents ou autres,
que sur REQUSIMPRIMES et
signs de M. 1'Administrateur.
Pri6re d'aviser 1'administra-
tion de la moindre irr6gularit6
dans le service du MATINs
afin qu'fl y soit de suite rem=6-
414.


CORIIESPONDAN CE.

BANQUET NATIONAL D'HAiTI
Port-au-Prince, le 24 Septembre 1907,
SERVICE DE TRESORERIE
IT DE LA DETTE PUBLIQUE
N" 3.303.
Monsieur le Secrdtaite d'Etat des
Finances ct du Commerce,
En son H6tel.
Monsieur ie Secretaire d'Etat,
Conformmment A votre dJpcche No 1270,
du 26 Juillet dernier, nous avions 4mis,
en faveur de MM. F. Herrmann & C", dix
Obligations de la Dette Intdrieure conso-
lid6e, Nos 29133 A 29142, en remplace-
ment des Nos. 28976 A 28985 que, dans
le Journal ofliciel des 12 au 26 Juin et 6
au 24 Juillet 1907, cette Maison d6clarait
adires.
Comme nous procedions anx dernitres
formalitds nicessaires a la delivrance de
ces tires, noas constatons, ce jour, de
concert avec le Commissariat, que les dix
anciennes Obligations, Nos. 28976 A 28985,
soi-disant dgar6es, ont 4ti en realate livrees
aux flammes, le ir Octobre 1906, par la
Commission de Liquidation du Procis de
la Consolidation.
( Moniteur N" 82, du 13 Oct. o6. )
Dans ccs conditions, nous aeons l'hon-
ncur de vous aviser que, jusqu'A plus am-
ple informrd de votre part, nous diflrons
la premise des dix nouveaux titres A la Mai-
son F. Herrmann & Co.
Veuillez agrrer, Monsieur le Secrtaire
d'Etat, 1'assurance de notre tres haute
consideration.
Le Chef du Service
PAUL GOURLAT
Le Direcur
CM. VAx WIJCK.

Port-auPrince, Ic 27 Septembre 1907.
LE COAMISSAIRE SPfCIAL DU GoUVEWX-
MENT PhiS LA BANQUET NATIONAL D'HAITI.
aA Monsieur l* Sertaire d'Etat au %D-
partement des Finances t de Commrce.
Monsieur le Secrdtaire d'Etat,
Sous convert de votre d6 ch dese
dv 26 Septembre courant, 1763, s
m'avez remiss en communication ore emt


II I I


--
Ir ~------ ---~


""' ~ ---~-- '--- ---'- ~ ---- -- r------ -- ~ ------- -
~~---- --`--c-~-~-


ve "143CE:9 X


155


JEUDII


3 OCTOBRE


1907.








de la Banque Nationale d'Haiti oi je n'ai
pas et peu surprise de lire que cet Etablis-
sement aurait constant a de concert acec le
a Commissariat que les dix anciennes Obli-
a nations Nos. 28976 A 28985, soi-disant
a egarees, ont et6 en reality iivrbes aux
Sflammes, le I Octobre 1906,par la
a Commission de LUquidation du Procs
a de la Consolidation.*
La Banque, en 6crivant celA, ne dit point
la virite.
Elle ignorait ou avait oublie, je veux le
croire, que les tires pour lesquels on de-
mandait duplicate avait ete briMls aprcs
change, carelle avait execute sans aucune
observation les ordres de votre Deperte-
ment ; les nouveaux tires 6mis par elle
ktaient entire mes mains pour ctre vises et
l'employdde laMaison F. Herrmann & Co
attendait les dernicres fornalitis pour en-
trer en leur possession, qoand j'ai pu, grace
aux indications preciscs de tmes livres, ar-
rttcr A temps une operation prejudiciable a
la Caisse publiquc.
C'est a ce moment seulement que la
Banque, avisde par moi, eut connaissance
du brulement autcrieur dts tires Nos.
28976/28985.
Lors done qu'aujourd'hui elle essaye de
prendre le D6eprtemcnt des Finances en
dcfaut en laissant comprendre que c'est un
peu grace A lle que 1'emission des titresa td
arr&ete, son but n'est point atteint, car, ie
le rpdtc, elle dcrit contrairement A la veri-
td. C'cst pour avoir scrupuleusement suivi
vos instructions rditCrees de surveiller de
pr&s toutes les operations que la Banque
peut avoir A effectuer pour compete du Gou-
vernement que le Commissariat, dipendance
du 'DTpart'enet des Finances, a te6 assez heu-
reux pour empkcher la perpetration d'un
faith aussi regrettable que celui don't i i
s'agit.
La Banque Nationale d'Haiti doit atre
plus modest, et si elle veut faire preuve
de vigilance, qu'elle :ttende une occasion
meilleure et surtout qu'elle n'altre point
la verite pour arriver A ses fins.
Recevez, Monsieur le Secretaire d'Etat,
les assurances de ma haute consideration.
THIMIOCLS LAFONTANT.





RENSEIGNEMEN TS
MET]rOROLOGIQUES
Observatoire
DU
SEMINAii E COLLEGE St-MARTIAL

MERCREDI 2 OcrOBRE


Baruomitre midi
Temp6rature minimum
maximum


760,6
20.1
32,0


Moyenne diurne de la temperature 25,2
Le ciel est rest assez clair jusque vers
5 h. et s'est covert ensuite subitement.
Un premier orage au Sud a 3 ; un au-
tre ici A 7 h. 40 m avec pluie fine.
Le barometre remote.
J. SCHERER
La Revue-Express
Nousavons re;u le ter numero de ia *Re-
vue-Express, journal hebdomadaire, qui vient
de reparaltre sous la direction du IDpute
A. Crepsac.
En retour de ses souhaits, nous lui pri-
setons nos meilleors vaux de success.
Depart
Hier est part le sis Valdivia avec les
,js sausvats pour :
:.* B. skerw, A. F. Roux, Ulrick


Duvivier, A. Barthc, J. Btesh, A. Silver.
Scaurs Clmentine, Renbe, Louise, Marie.
Petit-Godve : Soeurs Emile et Monique.
:Contego-Bay : Hiram O. Hance, C. Ab-
begg.
Champ de courses
Nous apprenons que les plan, devis du
Champ ,le courses et du Jardin public, A
ctablir au champ-de-Mars viennent d'etre
presents au Gouvernement.
D&s l'acceptation de ces plan et devis,
les travaux vont conmmencer immi diate-
ment.
Nous avons vu le concessionnaire qui
nous a tourni les renseignements suivants :
Les travaux vont commencer par la ca-
nalisation de l'cau qui envahit le Champ-
de-Mars les jours de p!uies. Ensuite des
allies principles vont &tre dtablies, lesquel-
les allies aboutiront routes A un round point
ui environnera la statue de Dessalincs.
es allies seron: micadanisbes et garnies
de petits arceaux et de bans.
Entre ces ditffrentes allies, des jardins
ornds de massifs de fleurs, de statues se-
ront ktablis.
Ces trvaux acheves ct ce, A bref delai,
commenceron: alors les travaux du Champ-
ie-courses.
La tribune en fer de I.5oo places envi-
ron, sera edifibe devant l'emplacment occu-
pI actuellement par la P. C. S.
Cetie tribune aura un Pavillon Pr6si-
dential de.ss'rvi par un escalier d'honneur ;
il aura un init en for ou flottera notre
Pavilion bico!ore les jours ou S. E. le
President d'Haiti assistera aux courses ou
A la revue mnilitaire.
La nouvelle piste aura environ mille metres
de longueur ct avec sa largeur de 15 me-
tres, elle sutfira largement A l'evolution
des troupes, pour les parades militaires.
Une grille en fer ouvragto entourera le
champ-Se-courscs. Cctie grille par sa cons-
truction soignee rechaussera les diff-rents
travaux ttablis.
Quant aux bA:iients du prdsage et du
pari mutual, ils seront sciiblab'.s en tous
points A ceuxldes champs-de-courscs de Pa-
ris. I!s scront desscrvi pAr des employs
spciaux venant d'Europe qui auront A
former un personnel haitien pouvant les
remplacer au bout de six mcois.
U.: kiosque pour la musique en ftr ou-
vrage, un caf., etc, etc. seront bAtis pour
l'agr!necnt du public.
Conseil de l'Ordre
Hier martin, le Conseil de l'Ordre des
Avocats, s'est reuni au local du Tribunal
civil de Port-au-Prince, sous la presidence
de Me Edmond Lespinasse, ancien Baton-
nier et a procd6e aux elections des mem-
bres du Conseil pour 1'Ex. judiciaire de
1907, o8. 34 avocats ont rdpondu a l'appel
nomminal.
Le scrutiny a donn6 les r6sultats suivants:
Solon Menos r66lu BAtonnier
Rndolphe Barreau Secretaire
WCembres du Conseil :
LIonce Viard, C. Ganthier. H. Volcy,
Camille St Rimy, F. Mathon, Emm.
Etheart, Camille Latortue, Arrault Jeune.
N6crologie
Nous apprenons la mor de Samuel Po-
lynice, Bacfblier en Droit, 'Professeur au
Lyce ?Lational, dci6de hier, A zo heu-
res du martin.
Les fun&railles' auront lieu cet apr.s-midi
A l'eglise Wesleyenne.
Le convoi partira de la maison mortuai-
re, sise rue du Poste Marchand, No 24.
Nos sinctres condol6an:es aux parents
do regrettC ddfunt
Aucune invitation sp6ciale n'ayant
6t6 faite, la famille prie les amis de vou-
loir bien considered cet avis comme en
tenant lien.


Nouvivlles Etranieres

DFPECCHES 8RFUES CE ? ATIN
Les 6venements du Maroc
PARIS. Rente : 94.25
Au Maroc, Mehalla Moulai-Ilafid est
arrive a soixanto kilometres de Casa-
blanca.
A Rabat, Mr fLericho, consul de
France, a faith visit officielle A Abel-
Aziz.
Mr lRgnault, mininistre (de France A
T'antg'r, so roe:dra i lliah; (d !-.n trois
ou quatre jours po)tI' rcinLt'tro ses
lettres do creanLces A Abel Aziz nt
trailer routes que.sio:n q lut' (to:i-
veriic iei, t doe la IH"ipubliqiue 'a char-
g6 de rt i-r avec lIii.
Les inondations


MoNTiPm*:ir AI:mi. -- La
amnlioI('6 a ijoin'A'hui

devoid' corntiinucr et k.i
persent.


silmu-ig'os sods-

I'M ~ j--4 o is-
Cl -n?~S dH


L'Eglise et l'Etat
PARIS.. O)n orire ministlri,.l pu--
bit: unj!o, i d'iIui, ,1ci'1 la; s'-par -l
tieon de .,t ..is, i d E ? I .t iO n v Ale';itr
h partir du ler Janvicr 1!):TS.
M. IRoot au Mexique
MEXICO.- 1,.-- rS',- tail e d'E Itatl [oot
a travel'.', i.-jr italin a 8 hi.'me', le
Rio-Grande pour devenir l'hlite tie lI
Itdpublique Mexicaine.
Des graves
LA IIAVANE. La grmve p.traltyse
tout ic tralic des t'hemius (do for. On)
craint que les gcIvistes n provoquent
un movement insuirrectioninel. les
ouvriers du port ont egalement I'inten-
tion de so mettre en gtr iw. L.s gr6-
vistes ouit parade liier soir d:ans les
rues de la ville en agitant des dira-
peaux rouges pendant lu'une omusi-
que qui les )prdecdait jou;it la Mar-
seillaise ,.
L'Italio et lc Mexique
LA IIAYE.- 1, comnt Tornielli. ,clet
de la delegation italienne a la coi.fo-
rerce de la paix, et M. Esteva, relpr,'-
sentant du Mexico, out et0 autoris6s
par leurs gouvernements A conclure
un trait d'arbitrage semblable a ce-
lui qui a 6t6 rrcemment sign entire
l'Italie et la Rdpublique Arg,'nlino.
LePrix de 1'A.ro-Club
PARIS. Ie vent et la pIui, d( la
nuit derniire suivis d'une pitti lor-
rentielle ce martin, ont fait Aclo':Ur l.i
course areronautique A long,;:e di;.-
tance du grand prix de l'Aoro-Club do
France.
Nouvelles diverscs
PARIS. ( Soir )- Le ballon u Nord.
monte par M. de Lobol a 6tt; dcla-
r6 provisoirement gagnant du grand
prix de l'Aero-Club de France. Co
ballon a parcouru 159 miles. M. de
Lobel a et6 recet illi en mer par un
vapeur allemand et d6barque A Dou-
vres. Tous les ballons ayant pris part
A la course, out donn6 leurs nouvel-
les.
M. Falli6res a continue en automo-
bile son voyage. Parti ce martin a sept
heures de Montpellier, ilvisita les com-
munes sinistrees environnantes, as-
surant les populations de la sympa-
thie du Gouvernement et distribuant
des secours en argent.
Des troupes de g6nie et d'infante-
rie ont 6td envoy6es pour aider A
I'organisation des secours.
Le Prdldeht rentrera ce soir &


-- I- ---


Cat6
1/2 Vin


LINE HOLLANDI


Le S/S PRINS WILL1
venant directement de New-_
ici probablemenet aujCA
pour continue le inrmejouri
Marc, Pt-GoAve, Cayes, Jac
cao, etc.
Port-au-Prince, fe 3 Octobr
GERIACEO H & O


Montpellier et partira demain '
pour Mezin i( Lot et Garonne).
Mr Arsnoe Colla, senator do
ne et Oise s'est tueaujo.iid'hi j
di d'un coup de revolver a la I
dans un restaurant du Bou
Poissonniere.
Le contre-amiral Germinet ea
nmu vice-amiral on replace
vice-amiral Giron pass & -ladeo
section de la reserve.
Le capitaine de vaisseau
Lacantinerie est noimm con
ral en retnplacement du con
ral Germinet.
MAI)nr). -- Ahlrm6 par I'6mir
crois-sante de la main d'aovre
role, le gouvcrnement vient d'
prendro une champagne dnei
pour' nettre fini ; cet exode. It
ploic spdcialeiuent sq-s elforts
pclir les uvrierrso spagnols d'S
travaiillcr au canal de Panama.
PARIS. On annonce aujour
(ljiu'un l,,s r 'c lItats de la signify ia
(dc r!tce-tilt railt de di('liAmitatation0
frontiibris conclu entire la France I
lTLpublique dui l(ibria, k .Ti ra inst1
tion d'ui-e location dans la
do c(lia':n, d* deux Etals.
oI.mon:. -- :rUne d(pecihe de
aimmain'.' tqiii I'linpcratrice douairi
a sigua'l un dt(''crt ilablissant une
Inar'leie con.;tittionnille en Chine.
I.c(;.\. ( lu.ssie )- Le prince
(polkin. eI! s)cialiste bien conni,
oI l ar'etr pour avoir particip6 sp
lage deI la maison de champagne
Mtropolitnim do Saint-Pktersbour.
'I'oKIO. I.e discourse prononce
soir par!' le secretaire A la guerre
Taft, A l'i.sue du diner qui luila
olTert par la rnunicipalit6, a pr
une trt > honne impression.
LA IAYE. La cloture d6finitie
la conference de la paix a et6
d&e : le rapport du baron Guill
dt 'igua de la Belgique, sur 1'ar
go obligatoire n'ayant pas encore
approuv6.
i1oN(; KOMc.- La populace dsW
chow surexciteo de I'application
States sur le riz, a incendid un
n rmbre de mai:sons et de batcal.


j ^.otel -Belevrr

I)DjEULUER DU 3 OCTOBRE
Mn;DI A 2 I;EU:lrS
P'ix : Cr. 2.50
Melon de France i.!:'h
IMatelote de cervctle
jitufuT sald it ia Fran.aise
Navarin de mouton aux )poinirt'
Aubergines farcies
lHaricots rouges en sauce
Riz blanc au grns
Tarte la confiture
Fruits


- 't-









Cordonnerie'Nouvelle


G. B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE 143
GRAND ASSORTMENT DE CHAUSSURES
Ig TOUS GENRES EN DEP6T, POUR LA
VINTE EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commander, tant ici qu'A
l'int6rieur.
Confection des chaussures avec les
seilleurs soins. Toujours formes
aggantes tant A hornme qu'A femme.
Les derni6res creations de
Paris !
PAtes, Liquides, Cirages pour chaus-
sures de toutes nuances.
Conventions de vente convenables.


B OCULISTESI..
VERRES BLANCS, BLEUS, FUMIS,
JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEXES, PIERISCOPIQUES CONCAVES, PI'-
RISCOPIQUES CONVENES.
Assortiment completes foyers
VERRES JAUNES, FUMES, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques, concaves
el convexes.
Assortment d'axes complets.
Chez A. DE MATTERS.


VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Freres
K OLA
DI
ixnAgstonx
MACNSISH'S a IRONBREW 3
A V6ndre
Chez CATINAT FOUCHIAID
85, 8t), Ran diu (Centro
62, Rue das Fronts-Forts

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

la Manufacture a toujours en d6-
P6t un grand stock,- pour la vents
'n gros et d6tail,- de chaussures en
toos geares pour
HOMMIS, Frmmus, ENPAwrs
IL8 commandos des commercantls
J |'int6rieur pourront 6tre execut6es
u' ne semaine a peu prbs.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PoRT-AU-PRINC ( A rrt )


Bouquets, Fleurs,
A dire chess Mmne L. JEAN-PHILIPPE
P~to--CnosU


LA PHARMACIB
Emmanuel Alexandre
88, RuE DES MIRACLES, 88,
Se recomm;tile pour l'exccution
prompte et exact' des ordonnances 5
n'importe qu'elli heure du jour ct de
la nuit.
Drogueries, Sp6cialites phar-
maceutiquesextr6mement fralches.
PRIx CONSCIENCIEUX.

Chapeaux I
Chapeaux!!
ChapeauxIll
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffetUr artiste, qui vient avoc le
concoir. (d'un chaj)polir reinarquable,
M. JAI.ME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRAIID
Saloa de Coi/f'are du Louvre
Pour tous les goeits et pour touts
les bourses.

LA

Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
le plus I ger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury \NWi.hbuin Flour Mi;s Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprdsentani

Electrotherapie

Docteur C. GAVEAU,
Dipldmd de Universild de Harvard
( Etlai.-Unis d'Amdrique. )
CABINET:
Coit des f'ues Firou et du Cenrre,
vis-d-vi.< de l'lldtel Communal.
De 7 hrs. 4 1l hrs. du matin.
De 2 hrq. d 6 hrs. de l'aprJs-midi.

TRAITEMENT DES MALADIES par les
proced6s nouveaux, efflcaces, les plus
en vogue en Europe et en Ambrique.
lo- Les affections SPiCIALES de la
femme.
2o- Des affections CHRONIQUES g6-
nerales ou locales.
30 Les MALADES doivent savoir qu'au-
jourd'hui ils peavent etre GUERIS sans
operation chirurgicale, par 1'Electro-
th6rapie scientifiquement appliquee
dans la plupart des maux dent souf-
fre l'humanaite. Et le medecin meme
est appeal, dans l'interet de ses mala-
des, a les encourage et B lee voir
gu6rir sans une opratiou chirurgicale
labrante et don't lea spite. sont
goarvet le plus graves.


COMPAGNIE P. C. S.

Avis


Le l)ubli cst avist' qu';*
B ouquets, I. ditnaiic Iic, t
lieures suiva:tits :


Departs de la Gare du Nord


A.M 530
6.30
7.30
830
I'. M.2.30

530
6.30


train

A
VA
4L
4L
C'
if
if


stippltenentaire
I-tglidmentaire
suppldmentaire
rtsglementaire
suppldrnentaire
reglenietitaire
supplesmentaire
facul atif


I'occasion de la fete patronale
)ctobre, les d&!parts des trains


de la Croix-des-
auront lieu aux


D6p. de la Croix-des-Bouquets


A. M. 6.30
7.35
8.3u
9.30
P. M. 12.15
3.30
4.35
5.30
630
7.30


train


if
if

if
r


r
if


suppldmentaire
rfglementaire
suppldmentaire
41
rsgle men taire
supplmentaire
rdglementaire
suppldmentaire
facultatif


I, dernier train de 6.30 de PORT-AU-PRINCE Ot 7.30 de la CROIX-DES-BOU-
(UETS, est enti6rement facultatif et ne courra que s'il fait beau
temps.
L,.-s trains suppldmoietaires ne prennent des passagers que pour la CROIX-
)DEs-I)OUQyuT.rs ct '1o01 no d'livrera pour ces trains que des billets Aller-
Retour.
II y aura Saiedi 5 Octobre, en outre du train de 3h.30, un train suppld-
mentaire dire-ct pour la C(noX-DuEs-BOUQU'ETs, quittant la Gare du Nord a 4
heures.
PliN 11 CLASSE P. 0.90 1


III


-. Aller-Retour.
0.50


LA DIRECTION.


DENTIFRICES

C6elbres des RR. PP. Benedictins

DE L'ABBAYE DE SOULAC (GIRONDE)
SPICIALITES ET PRODUCTS HYGICNIQUES
DE LA MASON A. SEGUIN DE BORDEAUX

Cet incomparable Elixir Dentifrice

est le plus pr6cieux spdcifique pour les soins de la Bou-
che. Par son usage la conservation des Dents est assu-
re ; il pr6vient et gubrit la care, tonifio et raffermit les
gencives, purifie I'haleino et assainit les muqueuses de la
Bouche a laquolle ii laisse une delicieuse et durable frat-
cheur.

La Po lure Dentifrice des RR. PP.
B ne*licti i ost compose des mme manlires soi-
--ndl lt Snsonusement potIh yristses et joiit
des mIltnie propri't-Ws quo I'E!ixir doert ella constitute un
pri-ciOux AUXILIAIBE cn polisant I''mnail des dtiers sans
I'user.

La Pate Dentitrice des RR.

R e pedi a mllSie solid de la Peu-
DRE et prepare avec lea memes substaocs


Adresser les commander A 1'Agenoe G6n6rale et d6p6t pour
la Republique d'Halti
.A. Rlat WLXtwropole
MASON JULES LAVILLE
98, Rue du .Vagain de I' ret, 93
PORT-AU-PRINCE ( IIATI).


ALEXIS BENOIT On Deafitooo
istllatelur-Liquoristo I schaftr Afthm SEA
uea~rpar ems "PreRMWt
63, RUE ROUX, 63. ut o & Tr. vantap
Cz-putvur, Rum BotmsFot. S'ad,.s..r &a bwelU 4e4 Osal.


bl
Da


ia
di.


_ ~c_ ~


r,
v.
,,
1~S~la








LA NOUVELLE
MACHINE A COUDRE

L'HAITIENNE
,t. Une bonne machi-
': no A, coudre A un
prix bon m;ar hi:.
La machine ia un
.. Ic::r bras, une laige
narvette qui s'enfile
S elle-mtmeune aiguil-
le court qui se met d'clle-meme en pla
ce, une cannette qui se garnit automa-
tiquement au moyen d'uue roue folle
sans qu'on ait besoin de faire marcher
la machine. Elle rst bien construite,
bien finie et sentiment ddcorde. Cette
machine est faite en deux geures. Sur
une base en bois ou en fer P. 8 or
S Stir une
1):ise en
bois et
aIvec Une
oliecolu
low verture
16gAre


on bois courb .. .......


P. 10 or


Je sei'ais lieuireiux !1,vou. voir essayer
cette rnajjluine, soit (1ut1.10 S LIf S coIVOlez
VOS 011 lO-s iCi Ii rck-'C.! iu'jwt sOitt (P1le VOUS
re les adlut-,i .iez par I'enrienii-e de vos
"oiI~el'O I11;1 le oc(Ico Ai I'ort-au-Pr~ince.
Avec claque machine j'envoie sans
augmentation dIe pi'ix, les accessoires et
pi~ces suivantes:


1 soutacheur 1
1 plisseur 1
4 ourleurs (gran- 1i
d(urs assorties) 1
I gui:de avec vis
6 canettes 4
1/2 dlouzaine ('ai- 1
guilles
Cette machine est


brodeur
ouateur
piied-de-bichd
burette d'huile
remplie
tourncvis
livre d'instruction
faite spdcialement


pour tailleurs et couturieres.
Nicolas CORDASCO,
SEUL AGENT
157, Rue Ri ,ablicaine oup grand'Rue,
Port-au-Prince.
Vous trouvercz ;galement toutes les
Machines i coudre de Singer Manufac-
ture Co.
Pour des c)mnrnandles sptciales de-
mandez renseitneomeuts.
I~ ----
Industrie
MANUFACTIlRIPRE NATION ALE
Julien Desroches
INDUSTI I:I.
Faux-cols, cravateste, manctt ,chem ises
et calepons
Ecole dss arts et mntiers


oCC -C
Avocat
A PETIT-GOAVE
.
RHUM-SYLVAIN
Prodfit d4 I'Usim.St.Mic.hl (Areshais)
VthiU"ment natural jusqu'a 12
.t15 ana.
nk*x TRf ODfiRt
Veate n g6s'et en detail.
Mait.n M. Sylvain
48, de i Oer -Frts.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'HUE 195
Dirigee par

L. IIODELIN
Ancien membre de la Societd Philan*
thropique des mattres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'6-
tofles diagonale, casinir alpaca, chevio-
te, cheviote pour ,leuil,, ltc. Recomtman-
de particuliL.rement a sa clientele une
bele collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaibie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglaisa et
Amdricaine de la dernidre perlicction.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
diolrsans. tuniques, habits car-
.6s. etc etc, I tiuoa.i g,'ade .
X .... ..... ---..... -... --
[)-' -rra x'a c em en t

A L'E:LIEGANCE

Fabricant i chaussurus,
Por- I co!):iaissance d 'i public.
i Lartici: .inet do ses vuoribreux cli-
-rit-- dJe la C6te et do la Capitale, que
'6ttablisseucifnt a un stock incalcula-
bl- de cliaussures pour hoinmes,
ftiinme-; At et qu-, .nalI' l'offre de cinq pour ceut
sur 1'athat. .n gros (5 0/0) fait un ra-
bais exc eptionnel sur I 3 prix.
L' -t.ab1s:mnnt *e'. ch.e ge de fair
preudre i#ts measures A domicile.
Toujours : Soin, e.ra!iftutf,,, ponrt-.itlits
42. Rue des Front!;-,'ui:, -".

--- ---r- -- --- -- ---- --
]Phi:irin;-,,i F. Brurno
67-119 RUES tGAIJTE CT FF.IROi.
Specialit6s F. Bruno :
Poudrj pui.s'lntet .,il1 ( ie ;; i .i.'ti t ison
;rurigo, -s.uii' ldes pIiedss-- l.i bite P. 1
Sirop anliasi maliqu.L, itemde tL'ficace
centre los aces d'aslhrne et 'es toux
rdquie tes... eI fl:ic.nc ; P : 1. 50.
Con.-sua !a iioir u grates
lardi et JeI'ii I1.- A 9 hl ar*''. diu .autin
par le Docteur. N. THoAs.


Tibere Z7p i r oBll
Fabricant de chaussures en tous
genres. Pour Hommes, Femmes et en-
fants.
Place de la Croix-doe-Bossales.
SPICIALITI :
PANTOUFLES MULES

LA REVUE
( ANCIuNNE REVUE DES REVUES )
Bi-Mensuel
ABONNEMENTS :
PAR ,AN PAR SEMISTRI
HAltit ,.. 28 francs, 16 francs.
Lea abdnnements saont recus dana
lee bureau du Matian saol agent
poor la R6publUque d'HaIlt.


SIDNEY PARENT

73, RUE DES CESARS, 73.

Entreprise G6nerale de Pompes funebres
Location de Voitures pour Mariages et Bapt6mes, etc, eta.

Monsieur S. Paret a l'honneur d'avisor le public qu'il garde comme pI|
pass la Direction de son Entreprise G~nerale de Pomp es fundi
qui est de son initiative propre.
II promet comme toujours, promptitude et rectitude & tous ceux qui va;
dront bien s'adresser A lui pour Entreprise Gen6rale de Pompes fhiGW
locations de Corbillards A tous prix, locations de Chaises, voiturs poe
marriages et pour bapt6mes, etc.
Monsieur S. Paret pour avoir un materiel plus neuf et plus riche reag
tor pur et implement les chaises et le Corbillard qi'il exploitaitde
compete t demi avec Mmne Vv, Lon Gabri.l, dans son Entreprise, bien eo
tendu apris reglement de compete.
Mr S. Paret continue toujours comm. ii est dit plus haut A s'occuper d'fB~
reprise Gcndrale de Pompes fundbres, de lo'.ation de Chaises, Corbillars,
res pour mari-rges et baptdmes verre%, verres d champagne, converts complYt, f
naux, etc, etc.
Port-au-Prince, 4 Se-ptembre 1907.
I I~~-- iI I _


H


ET
IIE.TA URANSr


BELLEVUE


Place du Champs-.le-MJA.rs
POR I'-AU-PRINCE.(HAITI)
Mme Hermauce ALFRED
T61lphone, 220


A PPAREMIENTS


POUR FAMILLE


DINERS IUNCHS.
Installation modern' 't cofior!able. Vaue --sur la mer. --Tempdrature
douce et rgulijre.- LTes T; arunm ys ,des-sr.: c: l''iidtel- 3ellevue, toutes les 7 Midnut
IPROPRIET SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROM ENADES JARD I N S
Salle de rdception.- Piano.-Gramophone.


Table d'Hbte


Sonneries I lectriques
toru les jours, de midi d 2 heures,
de 7 d 8 Jeures du soir


G.2.50


Imp. C. MAGLOIRE

45, RUE Roux, 45
TELEPHONE.

Journaux, brochures, billets d4

marriage, cartes de fiancaille1

programmes, affiches, et to

autres travaux de ville.

Billets identerrement et carted

de visite d la minute..
PM Dx O CONS-CINMCE