<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00151
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 1, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00151

Full Text





iN ANN~E, N~ 153 PORT-AU-PRINCE (iuJTi) MARDI.
6


ter OCTOBRE


J


QUOTIDIEN


NROIN EMENTS


)AR MOTS ne Gourde


Oi.PART1MTF.NFN1', &- 1"!RANG3RU


DIRr-CTEUR :
C~l4&.X3OL~eX-3L NIOLCTIC30iiree


D'AVANCE


RtDACTION-AbMINiSTRATION


LE NUMIRO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du rer. et du iS de chaqae
mois et sent payables d'avance


prai. de poste on sus. 45,I RLE BOUX, 45. Les manuscrits ina6r6s ou nou o sont pas remis.
Pour tou c- c.ui 7con-ern7 e 1'Adrinistrat.ion du Journal, s'adresser Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.
Pour touw cc cjui concerne l'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.
[ I -- '" "--- "I- --- -- I, J---- "- I m lU Hi%.....


Le Scanflle du Jour

Notre IAiclh, ainjourt liti n11 sera
ps diflicile, .A l. rl tirnoc .lis lal I
ant a;yait darts soi lHapport ;II1
linistre des Filnilaces, aliplcieliil
epliqui les lditlCirelites phases ld
Wette tristc affaire.
Jamais, eli efl't, rapliort iie ftit
tlusclair, plus ipr'cis et plus ca:t'-
orique. Les fits sont exlposs
ans toute lour brutality t I11,11-
lent a quel dgArei' d(l'inf ie ipeu-
fnt conduiro I'absence do scr:ll-
ules et la niauvaise fti elivcrs lIil
etit Etat digie copenltdant ai tolls
gards, du respect t et de, lt recon-
taissance de nos puissants barons
S1 la tinaiice.
La maison IHerrin;an ne piill
s pr~tendre avoir cru queo cs li-
' etaicnt ig.aris : c'cst tllc-miinll
uilesapri3s,iits 'A la Coininission
Liquidation dlu Procts de la Con-
dation i llor etre i chaiul6s. Les
hresqu'elle remit furent solotnnell,'-
lt livrs aux flamines sur ila
Ucedu Pantheon le 11 Octobre
et oni lui en remit d'autres
bgrnme valour qu'elle encaissa.
&Sks la vigilance du Coinmis-
e du Gouvernement pros la
Eque, de nouveaux titres allaient
Sde6livres et la Dette publique
nentee d'autant. Et I'opera-
Stant bonne...
'l Messeigneurs I ..
joici le Rapport de M. Lafon-

Ort-Au-Prince, le 24 Septembre 1907.

COMMlIRE SP CIA t DU GoUVi RNE-
*"A$t BANQUET NATIONAL D'HAITI
rSecrtaire dEtat des Financs et du
Comnerce,t
r le Secruire d'F tl,
mit6 ds iansraetaons conte-


nues dans votre dep&che No. 1270 du 26 moins singulicr et prate A de serieuses rd- vetnt hien nous en expliquer ainsi la
Juillet 1907, la Banque Nationale d'Haiti a flexions. II se conqoit cn effet diffcilement jern:so :
mnis dix O aligations de laDette Int.ricure qu'une maison aussi important, n 'nit pas, Vous sao qi e4td o la tuber-
consolidce ( tires roses ) Nos. 291 33 A aussiti : l'dchange, piss6 dans ses livrcs loseos, due :il hbaille die Koch, se pla-
29142 en rcnplacemnent de celles au No3. des criturcs constatant l'opration ; et ,, une allectioin qui s'en rapprocho
2(k976,28985 que, par avis rditercsau cM1- Ialors comment expliquer la tentative de se (.laueoup par ses piiph4nomtlnes et par
niteur ). la maison F. Herrmann & Co de- iLre ddiivrer une n iuvelle tfis des titres ss caractdes cliniiiues, et qui, rn tout
cl ire avoir igardes. Icn lieu et place de ccux Nos.28976;28985? 5 ptrtpare preque toujours le terrain
Lesnouvelles Obligations mn'ont e:C prc- j Erreur,dir.t-t-on! Ballon d'essii peut etre l, tuberculose vraio : c'-st la a pseu-
sent:es par la Banque pour etre rgulari- pour fire, petit A petit, rentrcr dans la dl-tuberculose on a:spergillose ,
.ecs avant leur delivrance, mais ) ai rdfus c circulation, sous forrn de duplicate, tous u (ette allection estcaiustde aruncham-
de remplir les formalities n.cessaires, Ics ls titres que Ic Gouvernrement a detruits. pignon, I'aspergiillua fumigaltu., don't
livres du Com:nissariat indiquant que les Dans tons ls ca- 1 estime que des prdcau- gra in, lI spoie, se tronve surtout
Obligations Nos 289761985 avaient ,'t brd- ions so:nt 1 pr:e-drc pour empicher que ,,,t. I, gr.,;*.,!. ril!ot .,s :vCurs de
,es par es soins uc la Conulissio n 'i: L-- domain d'autre., corn ne e1. llrrn -n & pigeon, qui s'empiisseiit lai bouche de
quidation du Procsi de la Conslidition. C'. ne co:nmettcnt des erreurs aussi pro- millet et nourrissent lers 61Uves de
Voici A la suite de quelle operation les fitables A eux qu'ellcs sont prijudiciables a bonclle a bee, sont frequomrnment atteini
titres Nos 28976/985 ont tti retirds de la la caisse pub!ique; ct n'essayent de fire 'Ie cette maltlie. Elle frappe aus.'i les
Circulation. rcnultre de leur. cendres les tires frau- iei-neiurs de cheveiix, qii graissent
Par ju~e:!ient du Tribunal criminal de Juleux briid-; apres le Proz;s de la Conso- les cleveux a rnoyen d 'une farine rem-
Port-au-lrinc:e, Monsieur Auguste LUon lilation. pli le spores d'aspergillus. Ell est d'ail-
ava.t re conUatnnii A restituer a 1'Eta: d.s La bonnie fi du D partement ayant ct leurs l)eaucoup plus rejpanduu qu'on no
titres Nos. 28976/985 plus un bon fractio i- surprise, il y a lieu d'ordonner la Banque croit, et on l'observe au debut ie bien
nirre de 4; dollars, reconnus frauduleux. l annulation d.s titres N-s 29.133 a 29.142 plitisies.
En execatio:i de cette condemnation, don't 1'dmission n'cst pas justifide. -Et vous avez trouvd le vaccine con-
Mon ieur Fl.r;and Leon remit a la Corn- Sans rien autre, veuillez agrder, Mon- tre cct avant-coureur de la tuberculose ?
mission de Liquidation du Proces de la sictr le Secrdtaire d'Etat, les assurances de -II y avait une ifficultt special.
Con;olid.::in, pour compete de son pere ma consideration distinguee, L.es spores de I'aspergillus, au contraire
qui n'avait pius en sa possession les tires TrIIIOCLt : LAFONTANT. bI:acille de Koch, nie sdcrttent pas de
fraidul'ux, Ie; tires roses : .-. --- t oxiine. Aussi, je transform e I champi-
Nos 979" A 9799 . 4 gn ne une le vurec qui,elle, secitte une
9S9 ect 9699 . . 2 xine, capable )I :r colns,'lqentl de deve-
t1 .3 14439 ...... j G iir i un i viccuin .
25j3 . . iA i'ssaie, les plus grandscspoirs ; mais
A- tIn ".L IA 'iID N" CI I,. fh.I .all .


no0 i oue |e 4 1epraeSP c me laited
soit . . .o titres SurrI2 E FIN .:onc pas certilier, ni affirmer quoi
( Voir a Moniteur du 6 Mai 1906, N?36. ( Voir les N< de. 25, O2, 28 et 30 qu ce soit, a nous dit en souriant le
S.r la demnande de la Commission, le Seltlembre ) Et, ;u momeni on. ous le quiltons,
IDpartement de; Finances, par avis Inxsir U1 ,na l prorhe parent de la phtisie.- tres aimrablement il rdp6te :
au MIONITEEUR du 27 Avril 1906. invite les M. Odint espcr,' en triompher. t Je compile sur vous, n'est-ca pas ?
d6tenteurs des tires Nos. 28976'985 lesite seule nt de grand epo
eA s touiir M. Arloihig, directeur do Uites seulewent ,a do gr:,nds espoirs 2o
prsenter 1 I'&chne. AC. -Soyez tranquille, ldocteur. *
Messieurs F. Hterrmann & C. aienut I'Ecolo vdri:te v 6i!:t (t Lyoi, ious expo-
porteurs des Litres; ils les remirent Ala se la theorio de i', tnite dle la tubercu-
omrtission sus-dite et recurent en retour lose a don't il est Io principal champion. Et le serum ? M. Lannelongue en x-
los dix ritres restitues par Monsieur Ldon. Pour ce savI.t:, i n y :. p: de bacille pd imetle un avec succts.
Les titresNos. 28976 A 28985, rcntres do natures diverscs, mais des varitees
ainsi en possession de 1'Etat, furent livrs d 'un memo bcille qui, suivant 'orga- Jusqu'a prIsent, au course de nos vi-
aux flamins, lessi Otnobre 1o6, appert nismo qu'i fta p.e, ,:voluo dilffremment sites, .cans les conversations que nous
aprocxs-ve rb public au MOobrITER, No s montr plus ou moins virulent, pro- avons c-:es avec les savarts docteurs, it
pr ces-verbal pubi au MOcobr 06. luit des 1sions plu; ou moi.as graves. n'a encco dei question quo de a vacci-
Ainsi does, Monsieur le Secr taire d'E- Lui aussi, il attend d'un vaccin le salut. cins o. L' vaccine est un instrument de
tat, la mome m nison F. Herrmann & Co1 Et nous voici au.ita'Ll du docteur prservati,-t, ce nest pas un rembde;
qui reanit. danme s circonstanc ei que icr Oin, dans son laboratoire de Cham- c'est un moyern prventif qui empeche.
zui de ite aer, les cires Nos. 8976 I prosay, construit au milieu des flours, ra que, dans I'avenir, la race tout en-
8985, prerend aujoturdhui les avoir 6gars of it etaie, sar des cobayes et des la- tire soit expos ea contractor la tuber.
e8t e98n r me duplit. Le fait est pour le uins, an vaccine anUttuberculett. II close, ce nest pas une reourcue pour
et on rtE~c mepiw~ up rteupo


jig jLNNPEl No 153


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


MdARDI.


1907.











gut'rir acluellkcineint Ics individus d#11j
atlefiilts.
Commuilentt donic venir aui secours ti
ceux-ci ? Au miA tl !tIj1i (10claiC ii fiut opi
poser un romrde. Ct 'est ici qu'il se
rait Wtile de disposer Wl'ur strum, ca
uIn sc,'um est un renuIre.
Oil ezitelad .(,t'iiflII par si'ru m ,I'

ma I n turell omen t* It a: i i re ;i i ie ma-

L II pit l's1 Va ia.! n)Z1 SOilC1,0111,11
(e saliig, lor- qu'oit I'i rjfcte sou-4 [I pa
(1,1l1) idkidi Sen stsible a I nitiadie, 1'(111
cet judi vidi; uifrnetti tiro:i sson tour ; Ce
(lautl'es teriw-~s, Iii'Vi,,i~unids, et cola
prelue imm6,liaten'iei t et pour Un
duui~e g(nei.rlcment ii'i~itfinie.
La stlioth~rapie aj:i :'dalisc ties mi-
racles coliIe fa diplvtci e, la peste, lI
t16n1.O1s9, IOS V0iii s; pour'q uoi ne iioiis
41411ieritit-cIle [as inii utseruin to tie TD lit
Illitisie ? II est vraii qtie ititis stJI UIS
pice wlea ineL n i )i\i i* se's ont6lcilan scieii-
Ce ; e:4 'c tine i ii -oil pour 4le.Pp1em

N1 wi I I I .-i Al. lulo lo-

Ifeur Idoi aitl'&Uloi t o ls ll .nt'F~n
(Ive~h efli eCI Ii' irileiti aid

Ir111it-Nitc to l (
I..iIIii~i~ irofes:eram', lont Ia lit so
hI6111zl v*'t blcia &iille,1 iM1.-; IcCU(ille
I I ti nI1a I )i tluie I Iii. ct tse
O~lG EIitIj?;I'i~t(.io;~i~tl 101d i. i'tre\

ti-iulbc culeux '.1


cli!urclws dol Stlt aiies, .'I la [r',laia-
tioai ,':rulnm (pi a Fa aliiSes rt1
Vc. N,0-u. .tVc0IIS p '4'jikC C SO I"'11111 MI-
ti-ttiber.-ti etix sitiriides idues et ;ui' tde-
chievivmx, eL It-, risultats qUO lu s-rurn


-- 110!11.1 it u- s
eXCIaz jIIJ-!


ni'en dijtonert uni


a

e




I-
tr





i-


I

ti


-V~olwlitle1'. Api t';- oiFr Irowlituber-
C~culen 11:1 cnn ;ii II 10 nin bo d)O cobayCs,
notis les avoII ; i eivi-ls ii deux lots
les wiis, si'i l 'ie ( ttnjlloiis ), (lilt t tA
livl-c'i lieui. sol ; lrt :itres omit t tcti
soumli- ; Al'.xcl ion 410 110,; seui'um ex-
trails ;e Vlane, ie dii dilIcvai. Orp, au bout
de :71 jours, d ii A96 pout, cent dies
& rnioii-s ;tvx-.Aj'tit sucuconib6, tatiulis-
qLe, sir lc-'; cii)1VCes souItis A laI seiro-
th~rapie, on A-olIstiatait ropecti veijnet
une mot al~tdo (1.. 60 ;uir ceiint avec le
sedrum de clv~val, vt do, 0 pour cent
seuleineut. a -vt -c V '-il d'Jrie !
a 1es3 niml aiax Sn I',1 divitns aydiI I. c
sacrilit~b i'ont tfi~c ltti I't',1tuysi.! lue
deos l6sions peu appaarerites et tout. i ait
localistsees.
a N'csl cc plls Ia 1:.euvo lue le sdruin
d'dne A de rl e lles IpmoipridtW. curatives A?
EL si, grnice a laiIt- cob ;yea' qui rda-
git A pen ur s cOa.nmo Iiomnitne ) gudrit
la tiberculoset, W'y ia-t-il pas lieu d'at-
ten-ire diu mctmne rum la i prison de
l'homme ct Alo center enfin. sur ets
hu taa n I'ap piie a;.tionl de tiotra ind-
thodleA ?.
Srumni ou vaceill. lcquel 1UQUS appot-
tera etifini Iein6,le tmiit s titli6ite con-
tre la uleiculoe; '! '%'lieuroe jlit'il est,
it serail sans ionte Iar'maturci Ale doii-
ner uiit i*2pou ; itciu'e. N[.ii ii est
pareillerent evidlent que d'imnportatites
dtcouvertes otit 6te faites eni ces der-
fiers temps, et noirs dotinent die z~l-
rieuxespoirs. les elfortsde nos savants
hateront la date si impatiemment rdten-
due oa l'ho mme aura vaincu Ia tuber-
Sulam, comma ii a ddji fait your d'au-


trees mala'Iios lont le nomn scul jadis rd-
paiadait 1'4poi:vatnte ct qui aujourdi'hui
ont cessd de nrous efrfaiycr.
A. CRARLEUX.





REN S -E I GIN-EmI TL LS
MItTZO ROL OGQTUES



MEfi A AE 'CLt.LEG E St -IMARTIA L

LUNDI ICr OCrOBRE


i ar3!n-3tn'rc Ai ridi


E~~~flj pt~atr( I:iT rurn?
M'oyemnuL diurx .L. :'. te:np.rature
I f


i61.6
21.7
33-2
25.6


Le cicl s'est convert depuis 2 Ih.
S Pluie d'orage A 6 h 20 in marquant au
pluviomre rc15.6 millimjtres.
Le barometre continue sa baisse lente.
To:al de la pluic pendant Ic mois de
Septembre 119, I millimetres,
Moyenne de 25 ann6es 190 mil!imetres.
J. SCHERER
FianGailles
Nous avons requ la carte de fianqailles
d,-. Mi!e Ci:cr.e.KBRUTUS,fille du grand indus-
triel bien connu avec n'.tre ami PAUL De-
Ienonccourt, qui depuis tant d'anndes se con-
sacre tout enti-r au travail honnete et st-
ritiex de l'agriculture.
No; sincercs compliments aux heureux
:ances.
WNomination
C'est M, Moravia Morneau qui a 6t
nommn ",hliin':b r..:cur e l'n.t.nc's ie e-
iic-Go:iv, e cn ren:p!lce,.:nenti d re,:ect': Ro-
chort la:npo:;neaiu.
Nos coimplinients au nouv1 L liidminis-
truteur.
La Lanterne Md6icale
Nolu; avon.; r eu lc f.scicnle d'u rnois
d'Octobre tie l'iin'ressante revue scienrifi-
que qui parait toujours sous Ia dirocti.'ni du
D' LUon Audain.
Ce numro tres-inn'rcssant, est A ire et
contient, outre des no:es ndcrologques
sur le Dr Louis Audain une etude docu-
ment:e sur la va'eur diagnoitique de la for-
mu!e htnoleucocytaire dans les fl'vres in-
tertropicales.
Petit.s Bolte aux lettres
Port-au-Prince, le Ie' Octobre 1907.
Au Directeur du Journal a Le Soir a
Monsieur le Directeur,
II a paru dans le Soir d'hier une note
ayant trait aux nouvelles elections qui
doivent avoir lieu A la Compagnie aes
Pompiers Libres dans le but de remplacer
M. Xavier Mond4sir, don't le mandate prend
fin en d6cembre prochain.
A cette occasion vous avez citt mon
nom parmi ceux-li qui aspirent & diriger
I'ceuvre.
Tout en vous remerciant de cette mar-
que d'attention don't j'ai dt Il'objet de vo-
tre part, je vous dd:lare que je n'ai nulle-
ment l'intention de me porter candidate au
commandement de la Compagnie aux elec-
tions prochaines.
Je me suis decide A cette sage measure,
parce que maintenant tout mon temps est
absorb par mes occupations profession-
nelles ; et la Compagnie des Pompiers,-
vu les am6liorations que n6cssite son utt


actuel, -- mjrite de la part de son Corn
mandant un soin tout par:iculier.
Je prie done mes amis de la Compagnit
qui m'avaient spontanement manifests leu
d6sir de me voir a la tdte de ce C'rps
de porter leurs suffrages sur un autre can-
didat.
Ndanmoins, si celui qui a a a chancI
d'etre 6lu Commandant de la Compagni<
veut bicn utiliser mes faibles lumieres
en raison mame des services signalc-; que.
en maintes circonstances, soit comme
simple pompier, soit come membre du
Conseil d'Admninistration, j'ai rndus A la
Compagiie, jc suis d'ores et d3jAA sa dispo-
sition.
Veuillez agrder, Monsieur le Directeur,
ines meillures salutations.
ARTHUR ISIDORE.
Convocation
M ..:, rs .- .vo !s d.i B rr,.'au dc Pol-
.tlu-l'r:nc ~Ao ,olnvoqucs en ls simblce g-
n rae!c d'.nalnini ** cr dii ih'ux Octobri' a dix
h.'nurs t ut m -;! .t* i ri i'.n l Civil pour pro-
cd-.i'r at!x clCcii 'nsdu Bto:nnicr et du Con-
scii de i'0;dr<.
Port-a.i-Princ:, I'" Octobre 1907.
FRAN.\CIS MATHON.
'mmb du ,n Cmsc'il, secrdliire iiitrimnairc.
Administration Postale
L'Administranion G.ndrale dcis P'ostes
porte A\ l con)Iissance du cinmmcrce et
du public, qua par.ir du premier Oco:bre
d teccte anncc, il ,crai vndu d in ie gui-
chets des coupons-repons. au prix dc si-x
centimec, or, cha pe coupon rcprenentant
trente centmes; 0.30 de fran. po)ur faciii:zr A
1'expdditeur qui i'env, rra dans sa i eu. un
accuse de reception de sa corrLspondance
par Ie de~stinataire 'ltranger,- la rponse
6:ant pd:ye d'avance par l'exp~diteur.
L'Adninistration chaingera, de mnme,
d-ns ses guichets, co::nr Un tiim bre pose
de 5 centimes ch.cun des coupons-reponse
don't scront portienrs les detina...irc des
correspondences rescues de l'Jtranger.
Port-au-Prince, Ic 3o Stp:embre 1907.
--


Les Prochaines Assises

IIier a en liou, a J10 heures du ma-
tin, a l'IIot'l Communal, lo tirae g a.i
sort do deux cents nomsd de ci'ovens
liabiles g atro jurds pendant les' pro-
chaines assises. Ces noms sont Lrn'-s
do la liste g&.nralo d'Sl-3ettours ins-
cr its.
Voici les noms des 200 jui's do la
nouvelle session criminelle :
I Luc Duchatellier, 2 Louis De.uy, 3 S:t-
lio Rousseau 4 Alfred Gardere. 5 Seymour
cradel, 6 Marc Beauboeuf, 7 Joseph Pro-
vidence,8 Achillns Dorce, 9 Claudiu.,G.m- -
thier, 10o Bron Claude, I r Jule, G(-rn-ai!,
12 Grand Je..n Guilliumt.. i Lysi is Ten;-
plier, 14 Hidouville MN hon, r5 Arthur
Dorc,, 16 Louis Icart, 17 Alexis Liroche,
x8 Ldonce Regnier, 19 Ltonc D)upoux,
20 Joseph Cameau, 2 Nephtalic Edmond,
22 Arthur Bowler, 23 Moldus Molire,
24 Edmond Antoine, 25 Joseph Rosemond,
26 Arthur Vieu-, 27 Fernand Riviere,
28 Maurice Brun, 29 Lavaliibre Cadet,
30 Albert Deslindes, 31 Albbric Elie,
32 Alexandre Ponponneau, 33 A. Nelson;
34 Raymond Bazile. 35 Alexandre Jackson,
36 Chochotte Excellent, 37 Boisly Miram-
beau, 8 SieversPolynice, 39 Kairn; Villate,
40 Mgrovee Pierre Fils, 41 MuciusLalanne,
42 Molicre Bordes, 43 A. Patry, 44 Augus-
tin Pierre Pierre, 45 Hogu Guiteau, 46
Arthur Flambert, 47 Lamarre Gourgue,
48 Thales Luly, 49 Ldo Alexis, o Annu-
lysse Moliere, 5 L6on Liautaud, 52 Ed-
gard Dupoux, 53 Alexandre Balthasar,


- ------------- -----------~--'~~-~c`


MM


- Gury, 54 B.rgella Camille, Al5 b
Barrcau, 56 Alexandre Petrus, 57 A, o
SAuger, s8 Albert Lgitime, 59 Mire Fr
r cois, 6oJules Ducasse, 61IIorace Cic a
* 62 Adolphe Cana!, 63 Ldoi TrouilS
- 64 Alexandre Delva, 65 Georges Bri
66 Charles Lechaud, 67 Alexis a
e 68 Henri Brisson, 69 C1dment Maoit
e 70 Dr Mercicr, 7r Arthur St Lot,'7.
, Donald Ap.llon, 73 Clment Domit.'
, 74 Dr A,:nouai, 75 Astrel Victor, 76
'ion Coutillien Roy, 77 Roc Pierre, 7
Lemondc Oc.ran Ulysse, 79 Delhonmme B.
i ny, o8 A!cxandr L:lavois, 8' A:oine
- ouchctte, 82 Raymond Ain6, 83 J. B
Lau.lun, 84 P&tion Fortund, s5 Ed l
,Thouas, 86 Ldonce Viard, 87 Fabio Hy
polite, 88 Alexandre S: Victor, 89 Dr Di
touches, 90 Florian Alfred, 91 Antoino
.\l,:xndre, 92 Arthur Mgc, 93 Jules Row.
mnoind, 94 Angus:e Paul, 95 J. B. Vital,
96 Alexis Mn:,rd, 97 Georges Saury,
)S Chlarle; Milllrv, 99 Edmond Vastey,
1oo Cidet Heurrclou, 1ot D'EnneryDdjoi(
102 An:oine Mvichel, r03 Justin Vital
o14 Mulei Gareschcr, ioj Jules Vilemenay,
to6 Cliarcs Moravia, o07, Justin Dfot,
roS Georgcs Fouchd, o09 Dantes Bellegar
de, Iro Henri Ch luvcr, IIi Andr6 Vile-
ejoint. r!'2 lenri trd.Ceau. 113 Charles
Dlv.rgls-, 114 Georges Roumain, I11,
August I.:aurcticcau, 116 M16nus Pierre,
i 7 li'lix Salinave, IrS Annacios [ean,
ir9 Ntnmours Mitton, 120 DespuzoDaumec,
[2I lernd Lon, 122 Charles Coupet,
12;3 B3llegardc Fourreau, 124 Nodman St
Rotec, I25 Archibal Massac, 126 Diogene
Mathieu, 127 lr6nie Salomon, 128 Henri
Mercier, 129 Ge'orges Pouilh, 130 Chris-
tin Bab.iro1..e., I31 Hermann Corviogton,
132 lije HIkim, 133 Edmond Chenet,
134 iticnne Matho-, 135 Auguste Rou-
main, 136 JosLph IP. Mexil, 137 Ennery
Doran, 138 Cadestin Robert, 1i9 Solos
Victiu, o40 David Borges, x14: ucnnoo
Duplesis, 142 Albert Chauvet, 14)
C:minill Numa Fils, 144 Alexandre Ville-
join:, 145 Alcx. Vixlat. 146 Hermann Mal-
br ,che, 147 Georges Dietz, 148 Etienne
Fils, I I9 Auguste Celcis, 0o Luden
Moisc, i Ewrard Dupoux, 152 Amilcar
Lahens, 153 Georgies Pierre Louis, 154 H.
La-fontant, 155 Charles Burk, 156 Feneloa
DIuforr, 157 Georges Marcelin, 158 Emm.
IEth.ar;t, 159 Abel Daumec, x6o Cains La-
mothe, 161 Jules Ab'lard, 162 Climeat
Deslandcs, 1-3 F61ix Lamy, 164 Ernm
Dalencourt, 165 Abel Thdard, x66Jacqu
Durocher, 167 Alexandre Beaupin, 16.
Henri Mirambeau, 169 Alexandre MoiM
170 Charles Lilavois, 171 Aug.iste A. Hi
raux, 172 Fernand Moise, 173 Ei;'g.'
Vieux, 174 Charles Guignard, 175 Cor'
tantin Vieux, 176 Hermann i'ietr.-L''is,
177 \lix Roy, 178 Ju.tin Tiio:na.. 179
Antini. BenoAt, 18o Aurel BI y.i. ir1
rI-rLderic C:iscl, 182 Joseph F. Sr S.:n',
183 Albert Gei:rges, iSJoseph De)laour,
185 l':ugnce Roy, x86 Charles Grant, I81
A!nilcar Duv.,1, I88 Emile Nelson, 189 Fe
11'nd Denui, 190 Rtion Basquiat, 1I91
EI:s:tache SL Lot, 192 J Vcrroluot, 193 .EP
gse Duforr, 194 Ernest Antoine, 195 Aij
seLn. Clievry, 196 Cassius Carvalho, tIn.
Docteur Alexis Georges, 198 Abel Ada1,
199 Alfred Auguste. 200 Eugene Bayrd.


noi veles Etraongteri


P .tCHES RECUE$ CE MATIIN
Le-3 v6nSneme.ts du Maroo
Le miarch6 do Casablanca ei t
ouvert et de nombreux bestiaizl
amends par les indigenes. .
Un tel4gramme official anoono0
des arrangements, on vue d* Ia


I ` --





Industrie
MANUFACTURIfRE NATIONAL
Julien Desroches
INDU TIUI:I.
Faux-.crols. cravats, manc.fheitts,chemises
et cldc.toleo
Ecole d S quart'ss et mfmdierx


Elude dceI Ch. Dub8
Avocat
A PETIT-GOAVE

RHUM-SYLVAIN
Produit de Usine St. Michel (Arcahaie)
Vieillissemenet natural jusqu'A 12
et 15 ans.
PRIX TRts MOD r S
Ve.ite en gross t en detail.
Maison M. Svlvain
43, Ru' des Fronts-Forts.

A V' ndre.
(lChi'z lle loni l. So!.igs.- '22,Rue
les- Fronts-forts. 22.
(:itlpe ilx dle ),n ri-na;. P ir' hoinmes~
5 tous l.; ix

Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES IGALITi: ET FEROU.
Specialites F. Bruno :
Poudr, pulis cleoi'tli nreeaion
prIrigo, sueCu des ie- is -- la ,boite P. 1
Sirop antiashmatique, i,,inIde elt'icaee
centre 1ls ucc#s d'asthme et les toux
rdq i, fl.co, m ; I : I .59.
Cons.,lH. l.ti<)li.; thru ; r :; tes
M .'nli t .( n a ^ ,* *: ,u r.i i.
par le (o.,:;,tr. N. TI';:MAS.


Tihere Z lnhirin Bell
Fabricant de cliais:;i'res en tous-
genties. Pour lomrnrs, F:mmes ot en-
fan ts.
Place de I: Croix-dl s-Bossales.
S-'tCIA\ ITP:
PAN3TO TTFLES MULES


Entreprise Generaie

DE
IPomxpes fEix.xelbre


Le public est prevenu qu'A partir
de cette date, M. Sydney Paret ne
faith plus parties de 1'Entreprise des
Pompes fun6bres de Mme Vve L.
Gabriel.
S'adresser a M1* Vve LBONGABRIEL,
2, Avenue Magloire Ambroise on A M.
MARCEL CLESCA, Imprimerie Amblard.
La nouvelle direction promet aux
families, comme par le pass, soin,
promptitude et correction dans le
service.
Port-au-Prince, 3 Septembre 1907.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigee par

L. HODELIN
Ancien membre de la Sorietd Philan-
ihropique des maitres tailleurs de Paris
Vient do recevoir un rand clhoix W.'d-
totleis iagotaile, casirlit alpaca, chevio-
te, cLeviote pour (dLail, etc. Recomman-
do parti:uli'lremtncit A sa clientele une
bel e collection ,le coupes de casimir,
le gilets de fantaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.-- Coupes Francaise, Anglais3 et
Americaine de la deriiri, perfection.
La mason confectionne aussi deos Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits car-
rcs. etc etc, do tous grades.

.I'-ra xa. ckh em e txx

ALELEGANCE
-[ ,. A, J -,$
Fabricant de chaussures,
'oita 1t la connais.ance di public.
p;'ticiiie',:-inient do ses runombreiux cli-
enrits do la C6te et de la C:apitale, quiE
I'tabli..sin.ent a un stock incalcula-
ble de chaiaisureg pour lommenis,
r~imnrtie et enfnts, .un tous genres,
ct (q : i, ni. ,te I'off'e de cii, pour reutl
sur I'.achat -.n 1gros ( 5.> 0/0 ) lait un ra-
bals exc.',ption<, n l sur l.'S prix.
.L' j .smenit so ilr,'g e de fair,
pr;"< c:'rie des roesre5s ,Lanicile.
Toujours : Soin, excactiade, po~ctavalite
42. Ru-' d- .< C ,- "- F ." .- -
) -A u 1 -I


t ~


A. lei ll itet Uo.


3-2, BIu,: du Maga::inf ,,! l'E! i.,t
M .,i ot, fulnte c. I 'S-.?.
Bijouterie, Orfevr`ti'.'. Gravure
Vient de rccevoir il-e artic; s fumerie pour les goOts les plus diffici-
les. Les p trfums exquis et rares d'une
delicaktes-e pei'itr.dte tlu'clte o(Af'ic a ses
clir;ts s.out ,le v;, ri. t s i ;.-, p-;il.: s mer.
,eilI. s.
le To)t P'arit' so,'t chftz M:itttls :
Son Sourire, Floratyc7, Trifolia, Iddal
Cyclam'en, Vivitz, etc.
La maison a toujours un grand as-
sortinent de bijouterie, argenterie.
bibelots de tous genres, parfumeries
lunettes, montresi or et argent, ptndnu-
les garanues.
Spdcialits:. bagues frangaises on bril-
lants A partir de P. 200, alliances Or
18 K anglaises et fraunaisesa ur conm.
made, Service d'argenterie complete
pour marriages.
Tousles articles veudus par la mai.
son sont garantis.
Achatde diamants, pierres prcieu.
ses et vieille bijouterie a des prix avan-
tageux. Dernier cri: Lunettes jaunes.
Contre remise de Deux dollars en
timbres-poste d'Haiti, la Maison Mat-
tbis envoie franc de port sous pli recom-
mandd dans toute les villas de la Rdpu-
blique: Lunettes ou Lorgnons en nickel
inoxydables, melon e1 prescriptions des
Doctors ou instruction s des scheto rs.


SIDNEY PART

73, RUE DES CfSARS, 73.

Entreprise Gdnerale de Pompes fundbres
Location de Voitures pour Mariages et Baptemes, etc, etc.

Monsieur S. Paret a l'honneur d'aviscr Ie public qu'il garde come par le
passe la Direction de son Entrepriso GIndrale de Pompes funebres
qui est de son initiative propre.
II promet comme toujours, promptitude et rectitude A tous ceux qui von.
dront bien s'adresser A lui pour Entreprise Gendrale de Pompes fuonbre,
locations de Corbillards A tous prix, locations de Chaises, voitares poor
marriages et pour baptemes, etc.
Monsieur S. Paret pour avoir un materiel plus neuf et plus riche remet
tout pur et implement les chaises et le Corbillard qu'il exploitait de
compete A demi avec Mme Vve LBon Gabriel, dans son Entreprise, bien en.
tendu apres reglement de compete.
Mr S. Paret continue toujours come il est dit plus haut A s'occuper d'E-
reprise Gendrale de Pompes fundbres, de location de Chaises, Corbillards, voitv-
res pour marriages et baptdmes verres, verres d champagne, converts complis, fs.
naux, etc, etc.
Port-au-Prince, 4 Septembre 1907.
(I-I

ET
H '1 BELLEVUE
1tESTA URA NT
Place d u Champs-de-Mars
PO h .-AU-PRINCE.(HAITI)
lme tHermance ALFRED
T6l6phone, 220
APPARTEMENTLS POUtR FAMILLE
DINEiRS LUtN HS.
Installation morr:te it cofrf.ablc. V i e --s xr la m r. Tcmperature
douce et rdgulire. lesTr.wmiLrn, des.se',/- : l'HJitc'l-Bellevue toutes les 7 Miniult
P11OPlIlTl SP'ACIEU.;E. S'OUVltANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle dc rrceptiooln.- Piano.-Gramophone.
Sonneries ilectriques


Table d'Hbte



Imp. C.


lous li's jo rs, de rmidi d 2 heures,
de 7 qi ? 8 ures du soir


G.2.50


MAGLOIRE


45, RUE Roux, 45
TELEPHONE.


Journaux, brochures, billets

marriage, cartes de fiancaille

p rogrammes, affiches, et to

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et carted

de visit d la minute.

PaRIX D CONSCIENCE


-- -~~~---
--~------~~------ -~-~----~~ i-