<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00147
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 26, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00147

Full Text

149 PORT-AU-PRINCE (uHiTI)


- -- -4--- U


j


J


4.4


'it


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS:

PAR MOiS Une Gourde D'AVANCE
DWPARTE:KNTS & TRANGtR :


yrais de opjte en ims.


DIRECTEUR:
Gleart~xkt 2i'4.XagTlaire

R1DDACTION-A D)M INISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUMIRO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du Ier. et du i de cheque
mois et sont payables d'avance
Les manuscrlts Inu6r6s ou non Do soot pas rema.


Pour tout ce qui concern 1'Acdrninistration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.

S" I OR D A T I I les devoid's civiques auxquels on iiage do certain grand continent:
f (tf li~, Re ALa.~st enag,- vis-a-vis d'el:e. centres do proigrs ; que cela est ab-
N'e.t-ce pas al-t'p!)orcr on elfet que solument ntcessaire si nous ne you-
PARTISAN DU PARTICULARISME dos citoyens chassis de chez eux par lions pas choir sans avoir atteint sinon
Ilur espi it de turbulence, aillent jus- une puissance matlrielle imposante,
Comrniment il y conf ormr c sa politiquc e qu e sur la terre d', xil continue leur du Inoins la haute altitude morale vers
o uvre de malfaisance en clierchant A quoi un souffle nouveau puissant a di-
Stourner dans les journaux strangers, rig6 nos aspirations.
Des fits so produisent a lpropos des- patrimoine ii olfre un remarq'jble l'esprit de leurs ites, centre le (Gou-
quels Ie a .Matia n teo saurait rester in- example de probity dans notre ni!ieu vernement de leur pays propre ?
different, notre journal s',tant donn oft les functions publiques sont ninn' Vous avez lu derniireminent la note
la mission d'aidetr t la reforin'o des tin )oste oft rendre des devoirs Ai la du Gcleaner, concerriant les troubles rn21
maur;s so(iales et do d'fendro ce goui- Patrie qu'un champ propice oil s'n-ister e Haiti? on a pu
verneinent qlui, i3 pCmie., a p~A Is ziclir I allhonnutoinent. Ensuite dc- qu'on dit exister en Haiti ? on a pu
vernenent qui, e1 premier, a pos les ricir mall honn;oment. E isuo dc- savoir que cette information insidieu-
bases de cs clianigeients utiles. Nous puis lu' l exerce l'office de Preier se provient des exiles qui croient pou-
arons constammenut prhclhi en favour Magistrat de' la Rdpublique, le po- voir de cctt facon valoir au Gouver- 'and nous serons : cent, nous ferns
del'effort individual, de la confiance grainme qu'il a mis en application, nement I'hostilite de l'tranger et la une croix !...
en soi, des soins ia doneri' aux inti- I'admirablo part qu il semble avoir d3saflection publique A l'intdrieur. Le Commissaire du Gouvernement pros
rts particuliers sans exiger Iaid d pris d'atancir laitien des ides Quand !e 'Prdsident parla-t-il jamais l Banque vient d'arrter une nouvelle ten-
Pouvoir pour Ie succt, sans lui ;t- superstitieuses qui consistaient a croi- ,le fair nomner de vicI-Pr6sident et :,tivc e fraude monstrueuse. Une maison
tribuer la responsabilite des 6 re clu I a pour nlous nul progr de c lioisir pour ct office so n de commerce a sollicitc en double employ
encourus, possible salns le concourse d 'tru- veu A. Joan-.osephl, ce pauvre Alexis l',mission d'une masse detitresqui dernicre-
Nous avons dit d(1'q l'o'i vre du p:n- ge, qu'aucuu success n'est pro:is A Jean-Joseph, si g6niralement regrett6 ient retires de la circulation onretd brcills
grP itlconbo A clhaque citoyen qui ine eitreprie prive si selle Wiestsb- et qua sesamis sout A pleuror depuis sur laplacedu PanthIo:. Nous informons.
doit promouvoir la grandeur national- ventionrii pIr I'Etat, que I'E~at est plus de deux ans. A bientor les dtails.
le en s'vWoi'tant accroitre chaqaci le pIt' ino rricier qui dolt la pension Mainteatnt, si des d4put6s ou bien .
jourdavant. s pr it pro,'popitoprop ili-Ui!i telonr'e i'i il ftut n-'aus citoyeens 'illtclist avissisd ^eWS itsien
et u ao ntio t i ellion s'il no s'exclute a tas, n ,tsaient, onine le suggre la note PEr GUeR
dklirio ot ne s'appauvrit itu'autant q(tie (,it o Aa nio ose-t-il [pasrle i 6 'wal da lenan, a assurer daii. It e gouver-
Chaque menil)re de la communau4l Notld A!txi conrincip. C1e:11 >, ,.1 ,toit lpui~iue 1,e m1,itie
i3t ou mefletit eo attend-Alt ou e pioI2 de la caInlhagne que ( no11 in- tf o t}velopement progressif des A TUBERCULOSE
r6clamant, les :irtnes A la l .ain, que nohns iddes de rOformes politiques et socia-
rEtatlui procuroa la satisfaction te Que cct lommnne aitaprs. lui le nma- ils qui animent le Chef actuel de I'E- SUITE
es besoins. vils -grT e I'ttranger, cela est bien tat, en v!ritd quel mal y aurait-il ? Et dhie
Si ces chosas 'Ltaient depuis p-is possible, c trA son oncontre, I rand n pourmo'is-ou pas esprer on rao dhier
0logtemps dites et irdpt6es, si to:s soldat a c(~,nquis une nouvelih ind6- vaillantt chacun pour hotre part dans Le professor Vallde est d'aisqu'il
aux qui rpfl6chissent et comprennlt ipendawice it laiti; mais, n'inporte, I'd- l sens do ces rmemes idees, cormme faudra nous vacciter core le flau.
s'4taient associs pour le proclamer iranger intelligent et conscieocieux le conseillele .1Matil, obtenir toutesles
m aniere oen fire le'opiion g ne peut pas se d6fendre d'admirer et ameliorations ddsirables pour le Pays. -C'est-A-dire, Monsieur le professeur,
ale, notre paysserait-il au point on d'estimer une tell oeuvre et un tel Ne pourriois-nous pas computer que le bacille de Koch, au lieu d'en-
,Ie trouvo; aurions-noul a souffritr ouvrier voir luire prochainement le jour ou trer directement de la bouche dans le
ioc rod'hu lves apres consqe fcs C qui dcoire, ce qui ,ste aiti devin irt ait o (u no :us rivons poumon, prend le chemin des ecoliers.
ls Opres cona6quences Ca qui d'concerle, ce qui at. A t %Is
taut de dechirements int6rieu's ; c'est do voir des haitiens alourdis de et ce que fotnla De ortn : un pe- Le fdit, en lui-mme, est curieux ; mais
nrions-nous taut de families ruint6es, veuleie et affolts patr 'ambition et tit pays et une grande nation ? quelle sera la consequence de cette d&-
talgiqos ous an de families daruiee vulerie eom enter s insurrections Quand le biography du G NordAlexis, couverte au point de vue du traitement
,stalgiques des jouissances d'autre- e lucre tomenter des in-urrection s ar 'arejour de It maladie ?
*s, et tant de nouveaux venus, aspi- centre le regime actuel. Et notez qu'ils dans la br'ochureo dit6o l'autre juour m de I dmaladie
_t ila vie dorde, descendre aux n'en veulent pas tant l'homme I Imrimeric Nationale, demanded que, imaginee que, our mieoux dfendre
. sos9 baCssesses et so livrer aux qu'aux iddes qu'il reprdsente et que La trasiiiion p I'ouvoir so fsse i .p ,lace, c'est-.A--dire le poumon, voi
1rationss carimiesses dans io se l ustement nous louons chez lti. Oui dans le came et la paix, afinque l'eu- alIIlz attaquer I'ennemi plus loin, au
Jarations criminelles dans lo soul justement nous louons chez e oui e lesoiee pa. premier stade de son invasion dans l'm-
ht ded6crocher leur part de Pouvoir. ce nest pas le G4ndral Nord Alexis ir et les rci des (hier des oit premier stade de son invasion d
SL'pinion a dte unanime A f6licitor que les conspirateurs venlent voir dis- lirds d la mcrci des vents et des flotos i, testin ?
,IbG6 ral Nord Alexia d'avoir, le pre- paraltro, c'est le systima qu'il a ins- ja me dis, moi, que cola est absolu- -Oui, les efforts vont porter dana ce
era de nos Chefs d'Etatassure Apce taurae, les l princips qu'il a mis en rnent n6cesiaire pour arriver au ter- sens: on luttera surtout centre I'infec-
ees le plus aCrge credit pa:s i no s vogue, principles de I'ind1pendance d m e la grande rdforme quo le G6nd- tion intestinal.
Clepituoyons. Dabord, par sa vie toute garden, de la prosprit et de la f lici- ral Nord Alexis a prdparee du sens -Et par quels moyens?
4. yenur person nel, par 'sinddpen- tote s'asurer en dehors des intrigues social haitien ; que cela est absolu- -Par des measures hygi6niques et par
r ps acquit vsa vis des Pou- et des bassesses de la politiquetout meant n6cessaire pour nous maintenir un vacc. Vous savezce quec'est qu un
q ai s'acquit'vis-A-vis des Pou. et des assesses de la po 1aurie en et nous impulser dans les voies do I'd. vaccein. Tout bacille secrteo un poison,
i, un soldat I grace a son tra- en rendant n6anmoias A la Patrie, en et nous impuande lelevoes de vii- une a toine ., qut product dee trouble
"etharn'A -. ....,..- -.vngrn tout d6sintdresement ot en touteloyau- voalution que nous commander le vosii-u ine, qul product d trouble


---sucUU oUU U crII5UIgUUWI sJ


4


.t~ ~`-''r~-~l~ J_, ~J.~ --- -- ------- -


--- --
-`-`~--'----- -- --


_ __ I __ _____P


to &IqNZEI No


SILUDII 26 8EPTEM6BRE


&%~a mw .--- -- -


1907.




di more organisme. Mail, A son tour,
rorganisme ipoad par la production
im* sobelstance capable de neutraliser
ls efftas de Ia toxine : c'est 1' anti-
otzima adcrdWde par les globules blanco
do notre sang. Zh blen, vacciaer,
c'est introduire dans le corps un vaccine,
a virus c'est-*-dire une certain
quanti d'uane culture du bacille, don't
on a, su prdalable, par la chaleurou var
elm rdectlfs, att6nue la virulence. Par
la 4p6tition de semblables vaccina-
nalions, on -entrlane pea a pe 'lora.-
atrme A ,roduire des quantitds cros-
sates d'antitoxine, qui au bout d'un
certain temps, pcenvent suffire A vaincre
leo elrets de la toxine. A ce moment,
I'organisme est a immunise a centre la
maladie. C'est i la preparation d'un
hemblable vacciu, immunisaut centre
l tluberculose, que nous collaborons,
M. Roux et moi. Actaelilement nous en
studios I'action sur des veaux et sur
les singes.
-Et celts aclioln est efticace ?


D6c6s
Nos apprenons la mott de ALPRED DEus
decd6 hier 4 heuresde l'apris-midi, i l'age
de 32 ans.
'cnterrement aura lieu aujoord'hui, i 3
heares precises de I'apres midi.
Le convoy parira de lamaison monrtuaire
sise Rue Lamarre No 2o, pour se rendre i
l'Eglise Cathdrale.
Nos sinc&res condoliances
Activity de la Police
SNou ssommes heureux d'en gisttr cetke
nouvere preuve de Iactivit de dla a .lce
qui vient de mettre la main sur le princi-
pal auteur du vol commis dernierement
chez Mme Orlando, rue des Fronts-Forts.
Toutes nos flicitations A l'inspecteur en
chef, le Gal Manigat qui ne nSglige rien
pour d4couvrir les mafaiteurs do;nt ics cri-
mes inquietent les families.
Tannerie Continentale
Nous nous sommes fait un veritable de-
voir de rZunir tous les rcu~cignenents nd-
cessaires concernant.la prntendue grove des


-Doucement, dot..-emicrnt, fait M. ouvriers de la Tannerie Contincntale.
Valide. De tells ntulesa sonl, vous le Dans notre numero de demiin paraitra
compremez, forc6nmeit longues et Idli- un important article qui imcttra tout au
ca es ; ii t aut ripl*ter. A des sernminies clair, en mnme timps que scra rendu a M.
id'inlervalle, les isject;ons ti vacci,, Marcou I'homrnia.ge qui lui puis alteudre le. elfets de.s s-naiiines .ien- uierveilleuse installation.
ooro. Ce qjue je pais vous dire, en toit Administration postal
Cta, c'e.st co .lu o11s aUvo0l-s li I 'l Lcs dt'p&ches p:ur Inague. New-York et
bonet inlicalonsi. Et voici qI.Ilu'uun IEuropt par le sis VIKGINIA.
gui eu t6moigne. D Celklt pour St-Marc, Jerdmie, MiragoA-
Le personnage que M. Vallee nous prd- ne et Cayes pir le sis eGRAECIA > seront
senate, avant de lui fire une injection tie ferrmies ce soir A 4 heures precises.
vaccine, eat un aimable singe rdpondant Por-au-Prince 26 SepLenbre 1907.
u norm d'Arthur. See parents, ses fr6- .
res, tous les sielns, sont months tubercu- Arrivage
leux ; car la plitisie fait de v6ritables Ce niatin est entr6 le sis Griaia avec les
lichtombes dana le monde ldes sitges : pasagers suivants :
Aribur ael aobsiste. C'eat que, depuis New York : C. Lintjens, Granados.
pluaieurs moist, Arthur e.t soumis anx Tort-de-Pai.c : A. Charlemagne, V.
voccinations uani-tuberculeuses de M. Rousseau, C. Abbeg, C. Chirlemrigne,
Valide. Son app6tit est vorace, ses for- Smith, E. Bicn-Aiind.
ces merveilleuses, non nioins qie .:aa n- Cap IH:ftien E. M. Baker, A. F. Rous-
lice. Par example, I'isolement le rend seau, L. Jones. J. Btesh, Radchl Chrem,
rurieux; et, quand M. Vallde voulu: I'iii- E. Douyon, F. Madiou, E. Doshe, N.
jecter, ni lea bonts mots, ii les olires Pol6mon et enfant.
rlptds de cachou, don't ii est si friend, Contre les Trusts
ne purent apaiser aa colire : tel point On estime que ce n'cst pas avint dqux
ue, cour permneltre au photograph ans que I'affairc de la Standard Oil Com-
le richer I'opdration,il fallut im- as ue lfire d a dad Oil Co
mobilipr M. Arthur dats une cage A pany, de l'Indiana, sera jugCe par cour
glissi6re. supreme des Etats-Unis, etion prevoit que
A. CIIALEUX. lacompagniese difendra sdrieAement avant
r de se r signer i payer l'amende de 29 mil-
A ufivre lions alaquelle clle vient d'tre condamnne.
D'apres un rapport official, le trust du
-- patrole a realis, depuis 24 anq un b~n6-
rice total de 790 millions de dollars, soit
Plus de dix tois le montant de son capital
primitif de 75 millions.
Messe de Requiem
Mr Drossaint Lilavois et son enfant, Mile
REINSEIGNEMElITS Lumens Laferri&re, Mr et Mie Rodolphe
TZpOIROLOGT V UES Rodne et leurs enfants front chanter i la
OROLOOIQUES Cath6drale, le lundi o3 Septembre courant,
Co bm r'vatoire A 6ia heaor do martin, un service olen-
^^3xZ rGxo4e de boot d I'an, poor le repos de oI-
nu mede leur repette
I r1111AR1 COLLEGE S-UIARTtAL IMAi Ca C ul Lm maniAdm
". 4r 6poums, mie, oear et bele-ser.

ii U MId 7,R se r -Y 6lff awis comm e ieao Mat liea.



S.. 4. pd gadMp diae aM -
d", Wet -in f



A 5. SIW ----A *i u mna
:^ ^ t m p m ;--u ^^ f


mrme. Une Mme William Elder,'habitant
Morristown, voyait avec douleur sa lvre
encombr&e de polls Les gens polls quali-
fuient cette onmbre lg6re de a duvet a ;
les autres la traitaicnt rrevkrencieusement
de a moustache ,. Mistress Elder confia
a duvet a ou a moustache a un spdcia-
liste, qui s'engagea, moyennant certain
operation, A d barrasser les jolies levres de
ces h6tes disgracieux. II y reussit, d'ail-
leurs, parfaitement ; mais ii mit tan de
cceura I'ouvrage, qu'il enleva, avec les poils
de la chair. fragile. D'ou teaches affreuses,
cicatrices abominables, d6sespoir de la
dame, furcur du mar, qui traita sa femme
de t laideron *, et lui retire son amour.
Mme Elder iitcnit un proei s en dom-
mag.es et int.rcts au praticien ma'habile,
en quoi dee fit blen, car sar :A refich-r. a.x charlatans qui sp.culcnt,
av:c impudeinc-, sur la coquettcriC de 1.i

L'officiel
Le Monit'ur d'hier public dans s2 panie
ofTicicllc lc suI:immirc seivant :
Avis n.i:listc'iels ; Lettre du Cominissai-
rc du Gouvir::.mcnt pr"s la Banquc Natio-
nale d'll.liii :i ; Sccr6taire d'Etat des Fi-
naIrccs co..:;'r..!u: un crat de conltr-Bolns aln-
nu1.ls t I po e.n cncoic sur ics livrcs de ljt
Banque Nt :.io;i le.
Ch:m1::r -Suc.:c du 7 Scp:c;:br 1906
( Suite. ) Ordonnaaiuce du D,)yi du Trci-
bunal crin.in.l de Port-au-Prince ; Avis
du Magistrat communal de Port-au-Priucc.

n i rt L'yU!


DEIPCCHLS REL'JES CE A I?

Les 6v6nements du 'Laroo
Les assassins de Casablanca
sont chati6s
PAnRS. On amlioince oflicielloimeit
que les negociations pour la paix en-
1ainnes avec les rebellos d (Casa-
blanca out complitrement echou6.
PARIS. [Les marocains out accep-
t6 les conditions do Paix. Le gendira.
Drude, chef des forces francaise.s it
ch.ti6 les auteurs des assassinate dc
Casablanca.
Ur-e declaration du prince Ito, resi-
dent general du Japon en .Cor6e
ToKIo. Le prince Ito, resident gA-
ndral du Japon en Cor6e, partira de
main pour S6oul. L'empereur du Ja-
pon et les membres (de son Cabinel
ont approuv6 unanirn ment le pro-
gramme du prince Ito. L'illusireo hol.-
me d'Etat a fait sur ses projects la de-
claration tres important snivante : Si
le monde enter doit reconnaltre la
suprematie du Japon sur la Corde, il
faut aussi noter qqe mon souverain
s'oppose A toute idde d'ennexion.
Nous voulons etablir en CoreeJds lois
meilleures, des charges dgales pour
tous et une administration favorisant
lea classes ouvrieres.
Lm oonifrence de Ia Pajx
LA-HAyL. La proposition relative
a 16tablisoemeont 'uan tribunal inter
national de prise 4etpproa

0oate Ii Ianniqe o oo2tL e -A po-
jet a et1 ft par le Bresil; le I e
moela seLot eabtenu.
Onea dcide & l'uran:mite que l
prochalne conference 8o raoinrait
oIls qsi set ecoUlI1 enIreloa et
la em "otrmoo. ie ..de .O OTO


pousances. Le Congris a
voyd I'sxpression do ma
titude au Tzar, ilftiateni &g
rence, et A la rcine WIlh,:
accord aux dMEfgtus* I [a pisa
hospitalit6 dans la Cspn.& 16
royau me.
Chol6ra
ST.-PftraRSBOUR0. On
qu'aly a eu jusqu'aprifete
de cholera on Russi;e 1i
Wt4 mortels.
Una dc~oclamtiomrdd
A proomi d66
WASHINGTON. DWas Ulu
stir I'idWe d'abandour des
par Ies E als-Ua6i, L'AmlrnIf
fait Ia d.JcarationI suivante:aft-
pats croire quo notro pays abl
VIaj:i i."ai sIs IPhilippines; al
184114 1tvait tautit Witfluenco 01*
Orieit, coadt par' ce u'olle atal
Iu comme baso uavale ot ca
ciale. Les pi-incipales nations
jj&i:i es ossayent d'obteoir des
sinliaicj t d .iis I'ExtLuinc,-OrISw
scirait tidicule (lue Etals-Unla
(1iormcnt Ia position avantageuag -
y occLpeuit.
1. ct 'r' 'l:rie 6 &uf Coinpresa s
ci!:;;!~:c )'rJd.-ho 11 "'LSn trust'ja
A Pr. 1..M0.Imi
iuiu~i* ;~* a entilouh-a3ordfs
tini dt*iti d'ut ar.
Conf6rence
WASHIN-C-TON. -Lcs prdsideasb I
s.velt et IPoitirio Diaz ont cm
lIs l1tpublitju'is do l'AmdriquaS,
tale pout- la Gonfirence qui aum
A Washington, l, e 15; Novembn '.--
Les grandem mancouvres
lea. Rbouvertur,. du Puflb
SANS-SEBASTIN. Le rol A
X1lI est p~arti pour assister
des maI1ticcvr~,s qui auroot
lit pirovinco. da Galicie. Ia
COmpalidgik6 do la reine Yictorika
ria dans quelque temps lE'E
F~ranv~ois-Josepiu et le roi EdoSoll
I~es soaveraiuisi espag~nots*
ensuite time seiraine PA
['lus strict iacogn' ito.
MADRID. La rdouvertar. dej
lament espagnol a etdfU60 an
tobre.


2~cttl EBe11pg

DtjEUNER DU 26 SEPT
MIni A 2 HEURSS
Przjx: G. 2.60
Beurre do Cop@5
Pedis
Sarde sce Us1 00020
Boudin de Bo*n. nut e.
Cotelette do PrCC SeS
liaricots rouissn~
Giteums. do "
H~ljd, cm a


I


Ir A' SOON01
Port-de4Pt~fz,
too alnolr
Pod-iiSria"God


--





lteetroth6rapie

Docteur C. GAVEAU,
pli6m de l' Universitd de Hatrvardl
(Elats-Unis d'Amdrique. )
CABINET:
Coin des Rues Fdrou et du Centre,
vis-d-vis de l'lltel Communal.

D 7 hrs. d tI hrs. da mathi.
ea hrs. d G hr... dc l'apr&d-midi.

TIAITEMENT DRS MALADIES pa'- 10
Fwlr d6s nonyvatix, <(elli ,, -s, !,' r ,[:
a vogue en Europo et eti Amint.riquie.
I., Les aff-.cliolns SPkCIALES de la

9i- Des affncti ns CIIRONIQUKE g('-
"iules on locales,
1Les MALADES doiV.~In Savoi (IU'au--
mud'hui its pcuvent Itrec ;uLcnis .a-ns
ip@ation chliir r.ic l' plr l'i.',,; -
t rapic sci t10!ilii t'.-mii .: I t ; 1; .l i''k '
ire I'h on lm ii :'1 .l ., 1 .r i l ,* ',' ,,n ,

p fnc sans une op ( o-'l nO! i ai,'i! 'i ,'
brante a t don't Ies suit- o. il
invent les plus graves.

Fra cxxc1 e ent

I L 'L EG KG

D. FEI RARI,
Fabricant de chaussures,
Porte \ la coniaissa.nce diJ public,
uirement de s-s nomLnreoux cli-
de la C6te et de la Capitia~, que
Ilissement a un stock int:,acIla-
Sde chaus;ures pour homni mes,
es et enfitit, en tol .s cnr"es,
lqne, ma!gr,1 l'offre do c;ti p',ur ceuLc
Ot r'achat en gros ( 5 0/0 ) f:-'t -int ra-
exceptionniel sur wis pr'ix.
L'tablissement se charge de fire
e des measures A domicile.
: Soin, exactitude, ponctualite
1t, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCC ( HAITI)

LA PHARMACIES
immanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 'S,
I recommande pour 1'e. t.cution
et exacte des ordonnfanc(s a
qu'elle here du jo;ur et de
kDogueries, Sp6cialit6s phar-
tiquesextrtmement fraiches.
SPIX CONSCIENCIEUX.

AVIS
( tagfistrat Communal
SD CETTE VILLE
Stvis au public qu'il sera pro-
L'86tlel Communal, le lundi
comptera 30 Septembre cou-
& d heures du matin, au tira-
Olrt de deux cents noms de
habiles & etre jurei pendant
criminelle don't I'ouverture
3s lundi 14 octobre prochain,
heares du martin.
lttit6 & assister B cette ope-

STntmo VINCENT.


%IILL iL I. Ud
Le S/S r PRIPNS WILLEM V .
attend du ud ot do Saint-lMair,, s'-r
ti Samedi, 2':. courant, pourt con-
tinuer, ie '-ne jour, directe-
ment poulji N \.-York.
Pou ?--a ,rin- ice Sq4e-n'teml' I. 107
GE RLACiH & Co AGENTS.

Francisco DESI JSE
.bri a-,.n de chl..i.su



--
p,&t 'i,, '-..;: -.t" ,. -- iao Cr la vente
eon ,a: 's ...'.;i, -. ,Je: chaussate.a en
tous genree; pour
JHOSEM A- 'EI.MES, ENLFANTS


.d i i ou r. ; ch'!-i t j.
Nr r T .,
,)/ ,-.- ;f (. ( A I' I '




hapit uiiX 1
PAILLE DE PORTO-RICO
ACC(OUl,:Z (CHI:Z

JOSE SAN MILLAN
Le coiffcor' arlist., (uii vi3ent avec le
concours d'iun chlaplier roflmarquable,
M1. JAIMIE TESTAII, d'in.stailer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffare du Louvre
Pour tous les gouls ct pour tcutes
les bourses.
;~__~.'.---__-.--
Boulliauijerie (dI Progrtes
83, HIUL': I EITUBLICAINE, 83.
()U GHAND1'RtUE.
A l'honni i d'inforimnrla public que
griac.e a uN: inouivelle iijstailation ab-
:olument mn, ierne et a des procedts
d'une perflc- ioni incompar;ble,elle est
A moric d, f ,urni" lks pro'dnits les
plus urarces Its plus dtlicats :
lr[scurrs i,:LJILLET~TS- d 0,0- cIs.
'ISCUITS i'ErIT-BEURRE-d 0,03 Cls.
PoiLur iS ) !niandl ?S Ci g''-;, con-
ditiors itavai..gouses.
S;'alr-sssier .,u prop rietai re soussignd
qui esti lat dispositioil de chacun pour
tous les renseigncments necessaires.
EDOUARD VARGEL.

VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Frrres
rOLA
inrgstonz
MACNISH'S IRONBREW *'
A Vendre
Chez CATINAT FOUCHARD
85, 89, Rue du Centre
62, Rue dos Fronts-Forts
CHANGEMENT D'ADRESSE


5'-
'4.
5'4*r


---S. ____ .---

I -.= -' JI% ~ na ~;
-n .1.k rI TBCltBD0:
b KAI
4% .M 4 uo T::
k&u t d pu cu visage dosiN
-or. Ai .hdi6er 1c6 ~mitGMOU
1 ~II jC


adoucit i'.:pidertna auquel elle
di!. : ;. u '. souii -sso e(I n 111 V


F I


I-AA 0 04---ul- 31 Ut jk ou:*'- '. it:, orn nploie onl lui comn-
IdA LII EU J LU !tLEA dilc-ieux par-
huiln. E"I~t-le .-c: V If!: u_oui di tehit, cm,' o'it c t souveraine
)l,!ltiCi le~ ie~'i, I 's jfru'i:' i -c'.i: ( t les drup'ions de l ixtipaU.
sanis bismuthll, inivisibles Alit-,-
I ( 1111);,i1palpWeil, pr6p)aI6e
IA I I w 1) D cici"lemnti pouIr les person-
t d r qui veultur~t avoir un teint


I ,K


ta;: ; t,) !. : ".


t 1:.i; t ( o simon,


-Ir
Ilf,(IIIS Uit IlIl. IC S


Agence G6nerale et D6p6t pour Haiti
AZ la ]z M6tx:op>ole
MASON JULES LAVILLE
93, BRue du Malasin de l'Etat


SINGER SEWING MACHINE COMPANY
C.. I--. 1PIXE3AE-.CSE'-, G"e&rax-xt

Cette fabrique de Machine A coudre est la plus grand du monde. La
Machine Singer est e;:iowntmi6me co:nme i!a ,!nilleuire et la plus parfaite
EI e c.s: ails.qi ia p'!is soidle, l;i plus idutable et la p ius rapid.
DOmainder la IMachino Si::ger, et i'oti aura la meilluro, parce qu'elle
est toujour-s co(lle qui coi I le in is <:ie r.
N. B. Les vcritables machines a coudre de c.:tto fabrique se trouvent en
stock consW,4rable clez
NICO LAS CORDA O i

157, (RnAND I'IUL' o u IUE I:PUBLICAINE.

Ia maison se charge d'expddier sur demand les catalogues relatifs avec
letirs plix iin ri, ard.
Priere aux clients do la mnai-oi, do bien fair all(ntion A l'adresse afin
d'iviter t(int tn.-leitnteidu dnia la livrais;on des commnandes.


LA
Meilleuire Farine
(iu Monde
Celle qui done le e ncil!eur pain.
Qui produit le plus do pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
lo plus longer,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Wa.shburu Flour Mils Co,-
Minneapo!is Minn.
Ern. CA STERA. n;-r!se',t,: z


ALEXIS BENOIT
Disti Ilateur-Liquoriste
A PARTIR I)U 93 SEPTEMBRE
63, RUE ROUX, 63.
CI-DEVANT, RUE BONNE-FoI.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dir-ige par

L. HODELIN
Ancien membre de la Societ Philan.
thropique des maitres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd-
totlts diagonale, casimir alpaca, chevio-
:., cheviote pour deuil, etc, Recomman-
Io particulikrement & sa clientele une
be;.-. collection de coupes de casimir,
de gilet'd de fantaisie et de piqu6 de
toute beautS.
Specialitm de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglalsb et
Amdricaine de la derniire perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6a
dolmans, tuniques, habits car.
res. etc etc, de tous grades.


rr iD r- mr.. cimniul


[SAVE


-- -----------


--




Judustrie
IMAMWMaruniftR NATIONALK


Rook do*orb CAMAWS
EeA~ dn o~tt .t sssdlirar


Elic 1e I' Ci. BulB
Avocat
A PETIT-GOAVE

RHUM-SYLVAIN
ProduU d4 r r *. St. Michel (Arca.kMe)
Vieillissement natural jusqu' 12
et 15 anrs
PRm TRts MODiRiS
Veate en gross et en detail.
Maison M. Sylvain
43, Rue ds F onts-Forts.

A Vendre.
Chez Mile Lionide Solages.- 2 ,Ruo
des Fronts-forts, 22.
Chapeaux de Panama pour hommes
A tous prix.

Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES GAL nti ET PROU.
8p6 oalit6s F. Bruno:
Pcwdrs puissastecontree16mangeaison
prurigo, sueur des pieds- La bolte P. 1
Strop antishm w remede efficace
centre lea acc6s d asthme et le toux
rdquentes Ie flacon ; P : 50.


Conultations gratuites :
Mardi et Jeudi de 8 & 9 heures du
par Is Docteur. N. Taoms.


matin


Tiere Zeplbpn NelC
Fabricant de chaussures en tons
genres. Pour Hommes, Femmes et en-
fants.
Place de la Croix-dee-Bossales.
SPtCIALTt:
PANTOUPLES IMULEMS

-~ -
EIneprise 6&teur
DE




1Pule We m qm& pedr
hPosxxpe fz1be do


s om

^^ff^^^^S ^ s lrm^^^~ ^^*^ ^-^^^^^9^


D' EDMOND HERAUX
Revenue de son voyage aux Etats-
Unis d'Am6rique, le Docteur Edmond
H6raux se tient A la disposition de ses
clients et da public, 34, Rue des Ca-
sernes.


Pourvu d'appareils 6lectriques per-
fectionnes apport6s des Etats-Uns et
produlsant lelectricit6 statique, les
Rayons X, les courants de haute frde
queace, lea courant de haute tension,
les courants sinusaldaux, lea courants
faradiques et les courants continues, le
Dr Edmood HBraux entreprendra, d'a-
prbs lea principles et la technique de
d'Arsonval, d'Oudin, de Tesla, de Du-
bois Reymond, de Morto&, de Mon.
nell, Gelet et de Massey, le traitement
des maladies suivantes:
CANCER, LUPUS, NEURASTHINNIE, Ni-
VRALGIU HYST&ai, HYPOCONDRIE,
PARALYSIS, ATAXIE LOCOMOTRICE, RHU-
MATISMB, GOUTTr, SCIATIQUE, ARTIIRI-
Tg DBFORMANTB, CHORBE, PARALYSIS
AGITANTE,ASTHME, EPILEPSIE, ECZEMA,
IRYSIPkLE, DYSPEPSIE, DILATATION DE
L'ESTOMAC, DIARRHaE CHRONIQUE, IC-
TkRE, TROUBLES FONCTIONNELS DU
CCEUR,ARTtRIo-SCLtRO8E, IMPUISSANCE
GENITALE, PHTHISIE, GOITRE EXOPHTAL-
MIQUE, DIABTrE, CHLOROSE, OBE-ITE,
MAL DE BRIGHT,ELEPHANTIASIS, HiMOR-
ROIDES, AMtNORRHIE, DYPMENORREE,
HEMORRHAGIE UTERINE, METRITE, SAL-
PINGITE, FIBROMES, ainsi que des etats
morbides tels que: anmie, cachexie
et stdrilite de homee et de la femme.
__ m I _


I A. doc Malreis et Co.
32, Rue du Magasin de 'Etat
Maiton fonebe en 1t 8.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recevoir des particles ie par-
fumerie pour lee gotts. les plus diffici-
les. Les parfums exquis et rares d'une
d6licatesse pen6trante qu'elle offle A ses
clients south de vdritab es petite mer-
veilles.
Les dernieres marques qui charmeni
eI Tout Paris sont chez c tteis:
Son Sowrire Floramye, Trdfolia, IddelI
Cyckumen,, VA;itz, etc.
La mason a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanties.
SpIeiad*h: bagues frangaises on bril-
lant. a part de P. 200, alliances Or
18 K allaises et fran gaie sur com-
mande, ice d'argnterie complete
poor marriages.
Tousles articles vendus par la aai-
son sont garlatis.
Ahat 1do dlsmants, pierres pridea-
sms t Viei bijoter i des pt avan-
taI u. Dmaier cri: Lemite.s jascsw.
eCotr, romed do Dmo. de olas n
rtel -lowd tlrt4 a k l Ison Mat.
d d po eNowO ftr-d e aoM-
mmdir dam. Wet.- Iinwi~ls do is 4b


we 1u Im
69=t"190i I


SIDNEY PART

73, RUE DES CGSARS, 73.

Entreprise GBn6rale de Pompes fun6bres
Location de Voitures pour Mariages et Bapt6mns, et4
-- :

Monsieur S. Paret a l'honneur d'aviser le public qu'il garde
pse la Direction de son Entreprise Gderale de Pompor
qui est de son initiative propre. .
n promet come toujours, promptitude et rectitude A tons ceox
dront bien s'adresser a lui pour Entreprise Gdnerale de Pompe
locations de Corbillards a tons prix, locations de Chalaes, o.J
marriages et pour bapt6mes, etc.
Monsieur S. Paret pour avoir un materiel plus neuf et plus rdeli
tout pnr Pt implement les chaises et le Corbillard qu'il mlnS
compete & demi avec Mme Vve L4on Gabriel, dans son Entreprise
tendu apres r6glement de compete.
Mr S. Paret continue toujours comme il est dit plus haut a s'ca
reprise Gen4rale de -Pompes funhbres, de location de Chaises, C
res pour marriages et baptUnes verres, verres d champagne, eouverts
naux, etC, etc.
Port-au-Prince, 4 Septembre 1907.
_I I I


ET
W'H 3rE BELLE VUE
IIESTAURA -r
Place du Champs-de-Mars
P0ORr-AU-PRINCE.(HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS--LUNCHS.
Installation modern et c onfortable. Vue -sur la mer. -- TemspdriI
douce et rgulitre. Les Tramwnys des ,rvent I'Hdlel-Bellcvue toutes lw7
RIOPRIlTIf SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUM
PROMENA DES -JARDINS
Salle de riception.--Piano.-Gramophone.


Sonneries llectriques
Table d'H"te tous le aours, de midi d 4 heures,
de 7 i & roat du soir


Imp. C.


G.21


MAGLOIRE


45, RUE Roox, 45 1
TELEPHONE.

Journaux, brochures, bitl

marriage, cartes de fiac

programmes, affiches, em

MOreS IPWMMrinMfo ville


SBillets d'enterrem


en'


de visit d la minute.

PaIx D Coassmcma


C I


A


-et