<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00146
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 25, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00146

Full Text
148 PORT-AU-PRINCE (HAITI)


MaFBRCREDI, 25 SEPTEMBIRE


J


1907.


C


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS:

PAR MOIS Une Gourde


D'AVANC
D'AVANCE ,;


D9rARTMELNTS & ITRANGEIR


DIRECTEURZ



RPDACTION-A liiNISTRATION


L.E NUMtRO 110


(:ENTINIES.


Les abtnncnert-s partcrlt du icr. et dui r de chaque
mois et son: payiblcs J'dvance


vrais de poate en ss. 45, R UE VOUX, 4. 45 Lee inziviscrit. itisEr,'b b UiA no foi e nt pas remis.

Pour tout ce qui concerned 1'A.nirnxstr;:ticrii du Journal, s'adr esser _' .-nsieur Arthiur ISIF)OR ;E, ;, Rue Roux ou Bonne-Foi.


Le personnage don't jo vous ai an-
retenu hier ,t qui, si am;I:'-enrnt, s,1
plaignwit d'Mtre olblig, ici dc dl^pns.,lr
tout ce qu'ilgag ait, pour manger, roa-
lissit, durant son s'jouir on Haiti, un,
recette mninsucele txe et assure,- de
50gourdes, sans co:nptor le profit
p'il pouvait tirer do travanx parti-
Mliers. Laissons ceux-ci do cot6 et
leretenons quo la recctte rti6 libr:o
le 150 gourdes.
Elle repr6sente une entr&s quoti-
ienne de 5 gourdes et vous devez
tot de suite penser qu'il faut etr'e iiii
ri fire fourcihette ou uni tr-is i fi
parmet pour arriver journelleineun
ieffectuer une dtpernse do co c'!itlre,
ien que pour manger.
Mais notre homme n'etait p)a.s nu'
It gourmet, et il ttait pluitOt i ti fli'-
refourchette, uno trts- fi;re fourchetlto
*me. II entretonait bien un i~n6nag
e la main gauche et se campagrtno
Iiapportait, avec sa personnel, un
lose d'une di.aiine d'annies A nour-
r et & entretnir.
Cest 6gal, nous connaissons tons
im manages tnoins riches et llu-
trg6s et noui; pouvons illnaginer I'-
ges gras ce aux(uiels ils '.,uv,;,t
r plus ou moin; l.ur train.
BIest de fait que chacun do non-
t parler le langagto de mon clhauf-
ret convenir do tres l)onne grici
notro alimentation absorbe gedri'-
ont, et celle soule, la totality d,
recette et que, assez souvent
e, celle-ci derneure insuffisante.
,dans I'am6nagemeut do notre
de famille, it y a, outre 1'ali-
tation, les chapltres du v6ternmnt,
'habitation, de la maladie, do l'6-
0on des enfants, et si nous
ons ces d6penses ineluctables
de la nourriture, nous pouvons
Ure haut la main quo la plu-
do nos budgets se soldent en dd-


jO!l'i' -;1r ipo:rcevoii' que c'est ;1 toil,
j) ii 51lit' h' sItrvice dvc c(itce- er p f~t
vuit ~1'O~vi'iA a';Oi1 toLr1 le )ullI'-t d-s-
jA lr')1p loar)l et auginetl or Ia la : .1
lit miniqre.
TOMt1I'' inondo sa it qac Iq nhques-
tfoii qwUl j'dgite IA e;r geriti'ale ; sans
t'ir 'r i classes inf ricures dont
aoll.-; e(xafminf'ouis uni autrt joar la
itlu iion, toutes nos fai-ilies b'-)mi'eoi-
L'S' tI..(,.*s .o.sftli n qj
touos appefons la soci~e, vtgttent
tdarIs 11110 situation lprecaire et SOus Ic
rogiinln! (U~biltrmt l cu d6flc~it.
I f!i I-; d ms notre esprit pa
for;!i fi I oncommutniautai L.e C. 5
~itu! i) ai *'b~eest gt.~nra~rie, non-4
IchlioreloItir e Iaiu t lit
.aaaii i-:u du inalliour de Icui-.-
:'t 1~(.1 !11 ii IIla.de qui s'emlpress~e
Id s 1 pidtmiu oi du final dowit ii
o cio i tIV '0(,.)us so.; voisins.
I:mii:I 'e cOe, C'est lPEWvt, -e.'s-;
qu el morin. i touts lo-sAifinrtca!ions
et anue io demnatidle la solution de
toltoo, te .- tL'IrescsS.
S tus i~ou, tout le mal social donit
[witrC,-r' .' insahle un Etat nmaivaus,
11 c-st l.).i po')dtditat de reconntaitre (ju'il
iin'.-Jt cd-lLiI~riurfl.-cfA pas dim W)LIVOir
(I.,1'E!'t d-'dominer la aichesse ou
i'aisamlce A coux qui ne l'ont pas. Les
rtlvOlutiornair'es dsavent criei' A p1bein
Lotiche et A peein p1ogramme que los
bouleversnm-netits qii'ils pmovocluetit,
atiroit,0etlets, celui d'in-
ti'o.uire datis les families 1'aisarce et
le bieu t.tc: Cc'est IA une promnesse
fallacieuse et faito seulement pour
trompelr et iutitre dedans ceux qui
oubliout qu'il faut savoir enfl&la Va oix
at les mots pour que los boniments
ailient persuader le plus do badatids
possible: ii a pas do difftronce
atiflre UI progi'amif de or6volution-
naite, tin prospectus do commf crgatIt,
une rdciatne d'invoaitour.


n'avons malheureusement *
line I'Etat, la resource d'aug- '
ou de crder des imp6ts ; il Jo ie trompe, il y a une ditfdrence:
Ie cependant, comme lui, cel- c'est que, plus que la reclame ou le
npruots, et Dieu sait si g6nd- prospectus, le programme est crimi-
1 on en use. On finit tou- nel et homicide, car il suggbre au ma-


ladel uncl f~au;~se .sce iirift ir lcfi.
la -, .I 11
lIo ]A, Ia lnaIuIipIicit6 d.OSauix Fe-
rn-des at imal social.
ILe politique amlbitieux do" n0Ice"A
I0c rer.si me Iw nt ; ii v)Iis di I'd r lilt 1
;0n01I,;d di ouveraeznent oil imIoinL do
rI-gimne, 4lt Ic bonheur du pays I'
~St!I'~.E ( C'est ce (fLIe I'o11 IW et ri'tl'OU-
ver, au fond do tous no- oulovclxse
ments.
L'&onouiisto on le inanc iie' se 1cr0oi-
i'a tns aviS.; d, do i edire, d(14- lieuX Cf)flI-
nuusw,, et ii nl' utura pas a o de fo'i-
du-es pour tonnerccontre Ic papier-mon-
naleo 01 lI 6(.va!iol) dii chatigro.
ULio[-I i'IIcspiit AiJO iiI. I.
lej~ &t -,J t I h -i v~i u d -W dlo s
Oft O aLals la v'it et Ieqael 1 J
fil yo s eti a ol,- it I1;1,!( ( !
*il bl')c1' I eh idget ei.' t d o Ilii c ( ii'
C,'e.;tb hi'i iI but vi-,.' et -,I deux c lriL
CiUVyl11S Stoosonit Vos S1:1. Ik.;stigs
hious du bion publ ic et sont. IdStJic-
dus daris los iies l'arine au bras,
tc;'o. uI, J pro h a bl rnnt (JI(nI t COW f;1-

ini JItro iewi's Fecottes au riivc-Uti de
leuurs d~penses.
Pout- troaver a sohi i'l- *-it p:-oh'--
rn, 1 I~,ti', avoiis-:vaiO lrfit 'iaa
(1,- sm (,()W101,,falt lout ct uI.: fI [I I f. !
cdoriiin.toute ro!ro IlSl 'N'a-viiiis-
0)I.ousjamif- lus rfuse(jileIqilebosogne
uim nouis a pii pat'aite 'r.'ravec lo
pri y6.i i& do tuotr~e s )jwiM ?!'e6tn
n'~is tfit-il pas pour '? LQ fils de fa-
mille hijtjeiti es'-d Ij ;nii-,- Us ls) it
commencer 1) ir Iu;.-mtaieno s-,vio, sans
computer -sur des- sittuatio.-is toutes fai-
tes, et est-ce toijoui-s lo traV;Ail ou la
bonne volon!6 qui fait d~fautit

11, serait, bon de Nfre. Osur cl',s di-
ver~s points son exaunen de conscience
aivant d'accu-;-er Ie r~girne politi~picb, le
papiet'-[fonnraiaoOU I'irifi-action mix
tlos, du deficit, do, noti'c budget de fa-
in iilie.

priO-re d'aviser 1'administra-
Lion de la moindre irr gularit,
dans le service du aMAT IN a
afin qu'il y soit do suite rqmr 6-
di6.


PEUT-ON GUEERIR




EA t k iit:uiAus, ?
mueita11r icr (11t'.Li fa 0 Li t iliiUe
AIIllliCe (ld1IlS 10le in wle udes million- Ie

~:c'(>a lo ;i u.*unt:1:' etij', I'lli-Oie' (
Wi a o t'a oltert exemipl l'une
11;1ot te (.IQV.,tlt'ie i~~.A tuileant '101Z
saniuiatoz'iit st'a,'iW t :ii I, ii',1 iew rId a er,
12 daul-4 desrtatlonas lIorruale.;, :33 en
Iucahit(-'. do Ia t province : avee
I-i -L'1'VICOS d"( oi6it-j ? .tes ulans
'v.'u h's asiles,
It's aL laso it- 2 de rlt ,; t o, les ( u cures
vti ce-477 aaainlom-i;nt (Ifrent am total

till ivileu D ii-,lt, g~trles villes'
G3 disp ll-, dr.-; pre I-volt etl instr~ui-
' kt A Ia fo-i Id clas.-itOil i'vlt'U 0 centre
la cunt i-km. -I'i ette :mne mcmrr e,
I Aoe ; x '0c -id
V I I I( A) 11.70)7 1, 1 v I oIeafaIi ts et.
alulies~, oua ki p, p iian t 15i :t 10 jours,
rsir'iier iiir pur do a camjiagfC.
Il.Ias !,cl caul (!ii e foreut no paraft
Oiat'. 'WO TIf- ll.I + clii p- ot'priesemiee
tIc c! fait Ii vy ..ctuelle:naailt -.n 1Fran-
cc62(fl0i) liii.'a I :1letxlIXI o pl' 1 OA
iiIOLciiis !Et ,.iit'a laattesipi, ide-
IHi-vt I ides, on a1101 it'.ui, ou du;sespdris,
.suat e galeine'mat .< ;iOits et cointinuient .i
pi opau-cr lCeua '.! (40 IX-1i &hcaIippent A
ia sals--! Iq no ; 11inlS CC q m'II'le utous ap-
preat1 aVuc 11110 impitoyable certitude,
:'e st que- cheque amia'Ie, 150000 Fran-
;atis uniurteit .le la tuherculose I
013, tleptiis tuelques mnois, les savants
r.o:,S ot fij uit ei-voir r unn victojue pos-
ibie. A po~iiue connutcs, lours dticlara-
lions ont caused urIC motion profonde.
L'aiari e dea'niit~e,, au Congn;, de Ia Tu-
Liuculose, Ic pi'ol'esscur Behring, le sa-
vaniat do Mabihung, pr'o:mcttait une subs-
tance meiveilleuse et souveraine contre
Ic tei'rible IIl. M!ais ii enttour'ait sa des-
couverte de nuages et (ie rnyst~ro ; et
depuis lors, il Wit cess6 de rectiler le
momelnuIt de l'cxplique'. Au contraire,
uioi cherchleurs frainc:iis travailleut au
gr'and jour. Nou sornmes donc ;iiI6s
interrogei' ceux que d'importantes com-


BUDGETS DE FAMILLE


__ __


----C-----
-----~.C~ ~.-~~L;=T~ ~~-~-----~--C~ -- ~` -=-1~--


-- ---~--------------~=-- -------------r----------- -~-----.-----7- --1~ ~---~--- --


in iLNlqtlrjl N





munications d;(signa:ient plus sp,'ciale-
ment a note erqlu't'. Qu, faul-il at
tendre de leIuis Itravatux t 'I lo 'U lis pro-
miesses ? Quijl '' tt o rol, n Isile la
tuberculose ? Vaccine ou serurn ?
*

On ne respire plus la luberculo.sc, on
la mange, nous explique M. Val!de.
Et ld'-bord, uin coup ide tllha;tre. Sur un
pIoilnt essentiel, le.;s nations jnu.t,'ici re-
cues, se trouvetCt oi,;1 Uc:liles. 1 daitit al-
mis, eu effet, que les bacillus de Koch,
en suspension dans I':Air, s'inrtoduisefnt
dans le poumon parz' Io voices respitra-
toires, pour y opeirr lunr cuvre de de:s-
truction. Erreur (.e n'est pa. par. les
voies re.piratoiies s.eu!onent, c'est aus-
si et plus souvent par l'intestin que le
bacille s'introluit dans le poumon.
Nous ne a respirons D pas la tuberculo-
se, nous la I manigeous o.
C'est M. le profsseur II. Vallee ,qui,
le premier, en avril 190., alliima itoi
la tuberculose o n;iit ldans note inltcstin :
note premniere vis:te ft doic pour lui.
Dans son liboratoire dle 'Ecole vt'ltdri-
naire d'AlfLort, ,nt il ploursuit s,.s recher-
ches, il a bieii vonilu ntous accucillir.
Tr6.s grand, lIien 1i is en st lo0:1(uec
blouse do Iitravil, M1. Valley, rialgri le
serieux id'une blt'be r. spectable, sur-
prend d'alborl par;i nil! aspect I extroimee
jeunesse. A le .1pluis cuIriex est Ique
ce successeur dte Noc.rd, litnlil' ire 4tlne
chaite illust: e, 't ,lejai c,'-i;rl, iuli-tiin ine,
nr'a en ellut i Lu t' le ll x-a;:s
Avec ie grand, iienviiiliance, I.
Vaille se tprite ;t Ils questions
( Ainsi, Mosieuir le pirotessetii, ii
rtsulte de vos recherches ,ju'avait d l'al-
let ravager nos pouinons, le bacille de
Kochli isse (l;ns notre inltstin "'!
-A vrkti dire, nous rt'poi!i M Val1e6,
cette a origin iintestinale D de l;i tu-
berculose aiv:ailt s6jAi 6 sigialce, ino-
taminenit p:i M Chautvem ti el tr pi1 -
rinr. Elle s'i impose aujour ,'inii, grace ai
des expci ieIces ,o)iIIrus.-', cotlir-
mdes ,pa.r ,lies i' MM. (:il:ltte .et
Gudtin. No'is somIi-'is il vett s i rl-
dre ttiberculouix le- po:jUnons al'.t iiiIltux
sains, et i'fctl mt ui l iqu tlI-ent leuin in-
testin.
c Les bacillus appoirtLs dans I'initestin
par l'alimnentation, pass dans los g.in-
glions'tndsent ticIlie...- On appelle aisii
les rentlemeets, dle la gro-,seUi d'utne
noisette, qu'ollre eo place edin place I'en-
veloppe des iilte..tiis, le peritoitne.-
Des ganglions ils g ,gitgfit lia circulation
sanguine, et, par i'artLre pu lmonaire,
arrivent au putino;i.
A suivre





Session Criminelle
L'ouverture de la session criminelle est
fixee aulundi 14 Octobre prochain. Le tira-
ge au sort des jurds aura lieu lundi 30
Septembre a I'H6tel Communal.
Nouveau Kiosque
La Commune a donned le premier coupde
pioche pour laconstruction, Place Ste-An-
ne, d'un le1gant Kiosque destine a recevoir
les musicians dans les nouvelles organisa-
tions de concerts qui donneront un pen
de galt ces quarters interessants.
nouvelle construction confieea I'inge-
nieur L. Roy sera rapidement achevee.
Messe de Requiem
Mr Drossaint Lilavois et son enfant,
M* Lum6na Laferrinre, Mr et Mme Ro-
dolpbe Roloy et leurs enfants front chan-


ter a la Carhddrale, le lundi 30 Septembre
courant, un service solennel de bout de
l'an. pJor Ic rpos de l'Amne de leur regret-
tec
MARIA CICILE LA1ERRIkIRE,
leur spouse, mere, soeur et belle-sceur.
-- Aucune invitation spdciale n'ayant
ettd faite, les amis sent prids de considd-
re le prdscnt avis come en tenant lieu.
Port-au-Prince, 21 Scpteinbre 1907.
S\ N : S IGNEM I y TlTS
MET EOROLOGIQ TES

13 Observa-t oire
D(
..I- INAllAE COLLEGc. St-MARTIAL

MARDI 24SEPrEM.BRE


i:~rorn~tie A !flic~


761,5


P6 :Sp. u minimum
C-, .'ar;naxitaunm
AM'yenne diurne de la :temperature
ILe cic a tdc tres-nuIgeux toute
nde. Orange au N E depuis 6 h
Le b.irometre est en hausse
J. SCHERER


23 1
34,8
27,7 our-
la jour-


Nous apprcnons la mort de PIERRE FRAN
o.is M.IASSI.\ LAUREN( ALU arrive e cette nuit
A 2 hIuircs, 2.1 i'ige de 53 ans,
L'enterrc Lcnt aura lieu aujourd'hui, a
3 hecres precises de l'apres-midi.
I.e convoi partira de Ia liaison de Mon-
sieur Auguste Laurenceau, I19, rue du
I'uple, pour se rendre A 1'Eglise Mitropo-
litaine.
Nos sin.crecs condoldances
*
Telegramme fun6bre
No::s appren .s 1.i nort dc MI. Rl,.ClE-
I JRT R.\.iMv.NNEAU, amni:d..!tr.t'Ur Jt's Finan-
ccs tdc Pltit-Go,,,i', decdtd cc martin A 7 heu-
res.
Nos condol',anccs A sa famil!e.
Les Jupes long es
Oycz ccci, b.ICs da;ns t charnmantes
jeunes files qui laisscz 'rntier vos jupes i
terre. et qui. pour ne pis cCo:n:)roinccure la
souplicssc de votre dmarche"l ni la ligne
ondulcuse de vos imouvenients, risqucz la
mort cent fo;s
Une expiricnce vicntd',tre fire A Berlin.
Des savants analys&rent au microscope les
poussieres accumulces dans une jupe desoie
neuve, qu'une legminte avait laisse trainer
sur un parcours de quatrc-vingts mitres, et
on trouva plusieurs inilliers de bacilles, re-
presentant cinq especes de maladies graves,
notamment la phtisic et la diphterie.
La plupart des maladies d'enfants n'ont
pas d'autre origine.
Relevez done soigneusement vos trains
meurtrires. e;, quand vous le pouvez, ar-
borez la robe court.
Bulletin official
Le Ddpartement de la Justice vient de pu-
blicr le No de Juin-Juillet de son Bulletin
ofliciel qui content le texte de plusieurs ju-
gements, des decisions 16gislatives et la
suite d'une 6tude de Me L. Viard sur les
enfants naturels.
Le Petit Haltien
Nous avons requ avec plaisir le fascicule
de Juillet du 'Petit Haitien, cette remarqua-
ble revue litteraire qui s'edite au Cap-Hai-
tien. Ce numbro content les matieres sui-
vantes qui sontdes plus intiressantes: Chroni-
que, Jean Cavieux; Idyll mdlancolique, Er-
nest Douyon; 'Poisies, Lin d'Ege, Petit
Croquis, Nathan Hector; Sonnet, Adrien
Carrinard ; Dans k moist, Jean d'Arcq ; etc.


Les indemnitss des Parlernen-
taires dans les diff6rents piyys.
Dans prceque tous Ics pays, les micnbrcs
des Chambrcs des dJputes touchcnt des
indemnites ; toutefois, il n'v a qu'cn Flran-
ce, en Russic et aux Etats-Unis, quc des
indemnitis sont alloudes aux menbrs des
Chambres hautes .( Sinats, ChI:.:brc des
Seigneurs, etc. ).
Les indnmnitis des deputes sent d'ail-
leurs trcs variables, commlnc on pcut le voir
par le tab.cau ci-d:cso us, etabli d'apres des
documents publids p.r 'Daily Telegraph :


Autriche .....
Hongrie. . .
Bavire . .
Belgique . .
Bulgari ...
D.iunemna.rk . .
France ....
Allel.gne ......
Prusse ... .. .
Grce . .
Italie .. ..
Pays-Ba s.......
No:vege. . .
Portugal .
Rounanie . .
Russi ....
Serbie . .
Esp gn . .
Sutde. ... ..


Par jouri
de session. lar an
Fr. 2 1 oo
5 ooo
12 s5
4 oco
20 00
13 75
9.ooo
3 .500
8 75
I Soo
nrant
4 150
16 25
n n t
niiint
20 00
26 6j
15 00
16 nt
16 5o


Entre autre, prcsquc partout lIs dcpu-
tds bendficient, sur Ics lines de chnctins Idc
fer, d'avantages qui vont d'un voy.:g gra--
tuit au parcours general fgai, lc nt 'grat. it.






DEPCHES E C:JESS C" A' ,C

Leas v6noments du :.Iar-c
La France reprend 1'offensive
PAmlS. -- M. (l : mnice.iau a l-dt'clt ,*
liicr soir quie la situation ;a Mt::n ,
(tait toujours la mn in,.. L.e Presi l,>!;t
du (onseil )cipense (qui la rponse des-
rebelles aux propositions di "iidral
I)rude avant taut tardt, il no f tt i)ltus
computer sur la soumission des m;ro-
cains. le gEndral Drude a pris ses
dispositions pour repjrendreo 'ollc'fli-
ve avec toute la vigi eur nr:ie.&-s:;it;'o
aussit6t qlu'il Ic jugera1 utile. Los Ir -
belies so sont empair-s do 2 ) fl.i;s
qu'ils ont trouv6s A Mogador, Inais ils
ont "laiss6 les 80.000 cartoucl't es uiii &-
talent dUpos6es avcc les anine-s.
Un anniversairc
ROME. Des liomnes arnni, p)ayts
par !e Pape, sont rests totutc la jour-
ni6 d'hier devait le Paiais A)pisto-
lique et lo Vatican pour prottler ces
edifices contle to 'it att;aque. lee gou-
vernement avait aussi install un dd-
taclhenent de troupes rigulieres pour
ienpeclier les incitIerits qui auraient
pu se produire. outss cs pra-
tions ont 0td inutiles et lo people a
cldebrd I'anniversaire d' la pris doe
Rome par les forces de Garib:ldi t
la chute du pou;oir Ternporel avec
beaucoup d'enthousiastnc mnais dalns
le plus grand calinm. 11 y avait dans les
rues de nornbreuses personnel por-
tant la chemise roiIg, des garibal-
diens. Deux manifestations ont eu
lieu. La premiere qui ttait formde of-
ficiellement comprenait 50 associa-
tions locales qui ont depose des cou-


ronnos ssur lcs tombs des roisViclr
Emmatnul t Humbert. I, ,
sieme (lmli etaiit. unie mani sla' iou
pulaire a d&li 6 deviant i, (:ldi|oli IO
Sportant des drapeaux avic lesin cri.
tions anticlericales. Peu-l.uit la i'w.
Sne la police a saisi pltuivnr8 pro ,
mationis antimoiiarc iqi;s. ti'a!iv
saire a 6 c66b-brc dans toute la P.
ninsule.
La conf6:enc3 do la Paix
LA IIAYE. -- -if SeSSionl plenifre
coAfdrencc de la Paix aapprouvda
jourd'lui !e project spacifiant la ga*
don't serorit traits les neutres qui s.
biteront ls pays en guerre.
Le Parlement chinois
PEKIN. --Un &dit imperial nomae
I une commission charge de r6die
un pirojet pour i tiabissement dmS
conseild de dliibiration qui aideral
gouIverrnement et quii tudiera les me.
sures ia preidre pour la creation d'Un
1Parlement clinois.
Nouvelles diverse
MExico. Des nouveaux rensei.
gnotents sur la catastrophe de En.
carnacion indiquent qu'il y a eu
tuit s et i'. Ibl,.ssi L,. Idcanicien qui
;a c.-.. I'accident en d'sobbissantan
olires i ..- iarche qu'il avait recus a
tenti d0 s'eai'Luiir rnais il a pu 6trear.

Col'r:.NIuAcoL. -- 1. yacht imperial
I'uSsef :'Staindard a tt remis kflt.
|NE\\w-'YoI. ,'examen des livrm
de la S'Itadiird ()il (:,- a montrd qo
Scette (Comni)giiie avait depuis 1882 d
800 i 900 uni:ll:ots do dollars de b66
fices. M. John IRockfeller possWde
lui seul pour 109 millions de dollar
d'actions.
\\ASHING TON.- Le Secretaire de It
Marine a signed un contract poor
construction iunmediate de cinqdew
troyers 'a tiublines.
ST-PLTEi.su'cui(;. -- Une d6epched
Mluiti ti'c I tse od a "l' id ran signal 1a-
knarcii.- qli ire,,n dans les province
)'persos ~Uitrojhli.s du .erritoire rusm.
G( -diplomnate suggere i la Rus
.'idti'' dco mctacer le gouvernemeft
de Tiidian d'occuper le Nord del
P'ers si les autoritcs de ce pays n'r-
rivcilt pas t tfaire cesser un 6tat
cliooes aus-i alarmant.
W\ILIIELISIIAVEN. Pendant le
chargcment d'une grande quantity
inunLtions, lule grenade a eelatd
5 individus et on biessant 6.

^.otel BEelleowI

DIEJEUNER DU 25 SEPIEMBRE
M"lDI A 2 IIEURL'-
Pr.x : G. 2.U5
Melon de Francc glacd
Ortolans ii la Iiiemontaise
BoIlcttcs-purce de aiuricots roaug
(:otlcttes de iILouton au cireSSO
Ilaricots rouges cn sauce
Iliz blauc au gras
Gateau de finals
Fruits
Caf6
1/2 Vin

CHANGEMENT D'ADRESSI:

ALEXIS BENO
Distillateur-Liquorist5 J
A PARTIR DU o3 SEPT. _
63, RUE ROUX, 03. "
CI-DBVANT, RUz BONnEMo -





Eleetrotherapie

Docteur ,'l. GAVEAJ,
Dipl4"n6 de n Ule iiersit deaft, Htarvard
(Etals-Ullis &Ameriquc.)uo.
CAD IN ET:
Coin uics f'llues Fi'rouel c dit Centtre,


De 7 hirs. d II hr-3. (li ta tin.
De 2 hrs. d ( h'. d6 (le'apris-)nidi.

TRAITEMENT DES MALADIES par les
procedds nouveatix, eftfc;'ems, les plus
en vogue en Euro.'- tci eui Am(rique.
iV- Les afroctiorv SP9CIALES de la
hmmee.
2o- Des aliicltios CIRONIQUES gt6-
nfralo on locales.
3DLes MAI.A!E5 doi Ve-nl t Si 1 avoiqu'au-
jourd'hui ils p ivilt it 1, uti.:iIi ms -ans,
*pratiorl iril; p ~ ar IIP'EetI'o-
tbWrapie i ippliquecO
datis Ia plupart de,-i lliuxdonit souf-
fee I'humaniitf. 1-It' InUizn mine
int ap pe 1,d ,:
des, a, l~ o,;lo.-; voir
gndrir -sa'.s ult pwninelhitiurgicalt..
d6labrante et doti-t Vs suites sont
soavent les plus 1IaV


Chapeaux !

Chalpeaux !!
Chilpeaux! !!
AC: ri'llIEZ CHEZ

JIOSE SAN MILLAN
Le coil't ir arti-st, qui vintit avo le
cotIcours l'Uli) cliapelier rernarquable,
M. J.AI E TESTAR, d'iiistaller une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE (; EFFRARD
Salon de Coilfurc du Louvre
IPour tous les goCts et pour toutes
lI s bourses.
] I I -- I


AXIS
Le Magistrate Communal
DIlE CETTE VILLE
1)Downe vi*-;U l ul (ubic (jiliI seraj pr'o-
c, i I'lltel oinnmunal. Ie i Iludi
sl l'i i 'na30 Scotbe 'u-
ranit, A (lix oliurozz tinatin, au tira-
"It' Air 5ut ic ll lxcet(itS norns de
clcit ln-. ithilo- e'i ~ji(-pendant
lit .,iS-; Cl 'llilifi t!!0- t I'oLuVel'ture
st iitq iu iii itin i I o':tolbve )1r'ocIlain,
a 1(1 ii'cs ii i0ffl lit-tatiii.
11 est invites 7r(-'I it-tol~r ALicet1tteop(S-


ration.


ST INI (VI N C.ENT.


GRXNDH E TOAa._1I1"O LA

Voici d l re:I'at d :i tirag sjui a eu
lien dimnaticlhd ani;. .>midi. au Grand-
Wtelde Pdtion-ville :
L9 Y, 1,20 gagiwu 31.1,rabnophlorwC
disques liut ml-Iowle1, aVOC 12 dlisques.
Le No 161 gam'tn G( ampinoiihoe. A
double u wage ( dir cle
avec 6 dIsqu t 'ILiVL 6i,~
L4e N -3 '60 -*a T
li. Ct a ilai ct` 1 0'1 ci&. j'j!s'
Les n-out' iwwU,5ro,; '-11 '( S Lm kit
chacun Iall mnoi r (S~si c tiqi to
partement :
142, 282, 080), '277, 178, 223,
279, 366, 145.
Les 24 Ilulfl) iV S g ie1t
hacun un (j 1 tdi1 1Ut0I11i6'c'.ai ,lliqUC
ZUpbyr :
99, '29, 5 1, :2' -it) 1, 20, 27
0 173 )(1
5i1, 17:, 20 .7, 3, 71. 201, 258,
li, 37, 166. 18, 149 295, 111

ebacun on stn~r '$)-V.'(
105 109, 11, 2 12i, 1 229 51,
po 95, 113


%bes ~e~ i ro T- )a m6s a
t ojels p-novont:l
rirerie du M ait i, stIr prosenta-
pdes flum(~ros.


urg Affericall Liue

16 "/j r .;A N T I A -v uI n P~n n t
git l if J :; Ij t(I : GoAve,
ci derw,na (-f 11:11 'p' ra oba-
f venredi sc r soir po i ni-Marc,
vea, Port-d,'-f'aix, Cap-HIltieTi,
Plata, St -Thomas ca- I'uiope.
?0oflau-PrirIce, 25 Soptembre 1907.
G. IK ITEL & Cc
AG EnTs.-


Boulailgerie du Progres
83, RUE REPUBLICAINE, 83.
OU GRAND'RUE.
A l'honneur d'in former le public que
grace A une nouvelle installation ab-
: olument moderne et A des proced6s
d'une perfection incomparable,elle est
a mitne de fourni les products les
plus :ucs et lc s l,!nsI d6licats :
I l:C:L'lr.-;S 1,-.CILLET S- t 0,0 ()1 cis.
li sccrIs Pl.-rTIT-13BEU:lE-I 1O,0)3 cls.
Poi- l( s comrninandltls onI gross, con-
ditions avanrl.geuses.
S'a'idres-er aIu propridtaire soussignd
qui tes At laI di-position de chacun pour
tous les eiinscignements n6cessaires.
EDOUARD VARGEL.

VIN D E BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
SVIN Drq A d SEILLd
M '.rqu'3 Art.iud Fr6res


-KOLA
D EU
I. ikgston
MACGNISH'S 3 IlrONBREW-V
A Vcndre
Chez CATINAT FOUCHARD
85, S',l I,,' ddu centree
(i2, Ktie d4-; Fronts- Forts
--=-=-: l-- -
LA REVUE
( ANCIENNE RVUE DES IIEVUES)
Bi-M en.sul
ABONNEMENTS:
PAR ,AN PAR SEMESTRE
Haiti 28 francs, 16 francs.
Les abonnements sont regus dans
les bureau du Matina seul agent
pour la Rdpublique d'Halti.


I LA PHARMA CIE
SEmmanuel lc.andre
88, RuE DES Mi.ACI.:-. So,
Se recomnrnandeo our I'",xecution
promIpte et -x2ctc L-. u- i o.rtinalnces
"'simporto qu'*.'le lt .. (! j.ur et de
la nuit.
Droguerisi, S;1:c: iali t-. phar-
mIiaceutiquosix: ttini,,u .-,l t tr' .ie'l s.
PRIX C(ONSCIlNCIEUX.

LA.
Meilleure Farine
dui Monde
Celle qui don le e meilleur pain.
Qui product le plus de p;!in.
Qui done le pain le plus blanc tl
lo plus l6ger,
C'est la Pillsburv's Best do l1
Pillsbury Washburn FlI'ur Mils Co,-
Min-neapolis .Minn.
Et n. CASTERA. p ':. ant


F'ra rn clLerenlt

A L'LEGANCE
D. FERRAILJ,
Fabricant de chaussures,
Porte la connaissance du public,
l,:irticulitrement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
I',itablissement a un stock incalcula-
,),J de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6 l'offre de cinq pour ceut
'sur 1'acliut en rros (5 0/0 ) fait un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'etablissement se charge de faire
preudre des measures A domicile.
Toujours : Soi, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. IIOIDELIN


Francisco DESI SE Ancien ,nermbre de la Societd Philan-
thropique des mattlres tailleurs de Paris
Fabricant de ch i-.u;:';s~ures Vient dle iecevoir un gran(I choix d'd-
totlei diagronale, casimi r :tl.laca, chevio-
La Marniaf,ict, ) ito:i loi en dC te, cheviote pour ,leuil, etc, Recomman-
pOt un grai mii k.I; vontIC (letde inrticuliirement a sa clientele une
en gros et dItai. d, chau.-;ures on bell, collection l c I p- ie casirir,
tous geinrles pour de gilets le fantaisie et de piqu6 de
o toute beauty.
IOMMES, FEMMES, ENPAN:S Specialit6 de Costumes de no-
Les comi-nlnd.es d ;- co,)mm:',rants ces.- Coupes Franntais, Anglaisa et
de I'int6rieur pourront titre A-xdcut6es Amdricaine de la ,der!ic.-e perfection.
danrs une semaiine pn ;'s. I La maison confectioniii aussi des Cos-
Stumes militaires, habits brod6s
23, rue des IonIots- rO.S, 23 dolmans, tuniques, habits car-
PO rT-AIT-pHINmsK' AITI ) res. etc etc, dle tous urales.
Proui1 yi--- ur la T ll


-4
3

.


c,
,1 1


1. t *


t-l -'


JtxommandCs pur '
I e4, Ai~ lDOUIGIR
td!i
-,. ,~;d f.?
-.. ..- ,.r tp w62CUl .a- ~ ir.s ~i
* ~. k/v ',r 'Ar'"~~ ~4I~~U UWm'1 L---


Iadol(,icit i'prbiormoa an j:ie clio
L1-v (I I :. l ictt' onn,1 11, e., tini coni-
ar- r minuniquant son d!(li!iciux par-
fum. Klle consel;t e I'cit t la fraichiur du toint, c:.r Flle ost souveraine
contrc le liAi e, les pimi't're.s d'iisectes et les eruptions de la pt)eau.
sans bismuth, invisible, adh&-
LA' "I "I rente, impalpable, pIrpards
LA sp4cialement polr les person-
ties qui veulent avoir un teint
irr jroch able ; so'i pa 'ttn d,-li;t, t son velo-it6 ont contribu6 fire d'elle,
la Favorite l(d s 'o.tirI '. ,, ''loilette.
Sa base do Creme Simon,
LT U kl 1 r ^arL SI 1 sflon 'i-s incipes
IA'6~ L B I U Li 11 l^ Isr i Ii
o i 1,.Jd t til Csrlainll degIr
touite-s s nulits l ieiot fi'.ai te.I ct i jtreservatrices de la (Cr0tne Simon ; ii
est pai ticulierenment rec:ommandd pour la Toilette des infants et pour les
dames don't la peau est delicate.
Agence Generale et D6p6t pour Haiti
A. la lVIetroCpole
MASON JULES LAVILLE
98, Rue du Magasin de I'Eta


-- 1. I I P~ IIY


-


I


I




Industrie
MANUFACTURI1:Ei I NATIONAL .;
Julien Desroches
INDUSTRIL-L
Faux-cols, cravats, manchetss, chemises
et caleGons
Ecole d s arts et metiers
-8

lEtul e I Ch. l
Avocat
A PETIT-GOAVE

RHUM-SYLVAIN
Produit de I'Usine St.Michel (Arcahaie)
Vieillissement natural jusqu'A 12
et 15 ans.
PRIX TRaS MOD RIS
Veate en gros vt en detail.
Maison M. Sylvain
43, Rue des Fronts-Forts.

A Ve ndre.
Chez Mile Ldoiili So!ag'.s.- .2,Ruc
des Fronts-forts. '-2.
Chapeaux dle lP;:umA'n pI ;,irt j jrjnes
A tous prix.

Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES fGALITt ET FEROU.
Sp6cialit6s F. Bruno :
Pcudre puissantecontre lintgeaiSionu
prurigo, sueur des pieds- Ia boite P. 1
Sirop antiashmatique, remtnde efficae
centre leR acc6s d'astbme et les toux
r6quentes -- le fblcon ; P : 1. 50.
Consultations gratuifes :
Mardi et Jeudi de 8 A 9 bears du ru Lin,
par Ie Docteur. N. THOMAS.


Ti Oere Zepnhirin Bell
Fabricant de chaussures en tous
geres. Pour Hommes, Femmes et en-
Place de la Croix-des-Bossales.
SPPICIALITI:
PANTOUFLES MULES


Entreprinse Querale

DE
Poxxmipes frxxxael~ ee



Le public est prevenu qu'A partir
de cette date, M. Sydnev Paret no
fait plus parties de l'Entreprise des
Pompes fun6bres de Mmno Vve L.
Gabriel .
S'adresser & Mm= Vve Li~ONGABRIEL,
2, Avenue Magloire Ambroise on A M.
MARCEL CLESCA, Imprimerie Amblard.
La nouvelle direction promet aux
families, come par le passe, soin,
promptitude et correction dans le
arvice.
Port-au-Prince, 3 Septembre 1907


Dr EDMOND HERAUX

It-qiieu dte sil voyYg uI lX ah- i
Uni. c;d'Auziqute, I0 D)ucttiiir Edmond
lerauX SeC tiClit A i (diis1,ositilLo de ses
clients et dLI public, 3 fli&Ru.es Ga-
Sc-ncs.

'JF()(iUi- i(( I t it i I C tatiq Iie Ie,
11ayors X, I. c i umaIt. (10d hauto f-.
qunceC., les coUr all: s tiehauteeC Lten.iionz,
les courants sinusoidawx, Ics courants
faradiqucs et les cotiramts continues, le
Dr EdmondA IFI.raux ent'eprendret, d'a-
pris Ies principes ct .a tecliniqua de
d'Ai'sonval, d'Oudir!. de Tesla, do Du-
bois Ileymnond, de MIorto;. do eMon.
nell, Goelet et do .11assey, le Irait.:ment
des inaladies suivantes:
CANCER, Lupus, NEURASTHIKNIEI NE-
VRALCIE. Hys-rfnE, II YOCONDIIE,
IPARALYSIE, ATAXIE I.OCONOT[IICE, IIl7U-
MATISME, GOUTTE, SCIATIQUE, ARTIIRI-
TE DE.OU SIANTE, l (:IORHEE IARAIYS1E
AGITAN] E, ASTIIME, F:PILEPSIE, ECZNIA,
fIPYSIIPLE, E, )Y-SPE"1ZE, l)ILATATION DE
L'ESTU03AC,DI)JARRIIe cIIIONIQUE, IC-
F E'iE, IIOUHLE-S FONCTIONNELS I)D
(-:(Euii,ARfIITEI()SCfJERO.SIXIMPI'ISSANCI-
c~EN[TALI.\r, I 'iT lIEi, GbOITRIU EXU1XlITAIL-
'M1TQUE-, DIiAI~fTE, (*I I.JROS,;E. O~~-IE
1OI)E-4, A.NI:xoNnRIIIEE, l)YPI-ENORIIIIEE,
Hi~oli: IA~IEUTERINE., U1\~'1ITE, SAL-
PINGIrE. FIIRWoIES, ainsi que des 6ats
Iflo! l)idCs tois (Itze: aiijnzic, C acheCiC
cl sIcriiIe ide I'hom in.- et tiC la fcmrne.


A. de Ia11s e1 Co.
32, Rue du Mafnain de I'rFft
Maioxn fondee en 18t8.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vicnit lde l t .re t.vc.i -s a. :i ticics ioe par-
furnert pour les go- u i s Cs 'lus tliflici-
les. Les p:ii'tums exquis .t ir -c d'une
delicaiesse jpe, nir:ti.l o iqu'irci otl'ff'e A ses
clients soit d-. U:i1obls p,-;8r:s mer-
veills.
Les le Tout P:tris soti chcvz ;~it .s *
Son Sourire, Floramye, Trfolia, Iddal
Cyclamen, Vivitz, etc.
La maison a tonjours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots dai to:us g-,liecs, ptrfumeries,
luchet Mc, m<;-rt,. or et arent. pendu-
les garaniLie'.
Spicialitds: barues franiaises en bril-
lant. a partir d"o P. 200, alliance ; Or
18 K ainglaii.:es et-frariaiscs sur co.Mr-
mande, Servitce d'argenterie complete
pour marriage.
Tousles articles vendis par la mai-
son sont g:arantN-.
Achat de li ,atm i:, .izri.s ircieu-
ses et vieille ijo.t, 4riw A des n'rx avan-
taciux. Der;,ier i : Lunttes; aunes.
Contre remise de Deuzx dollars en
timbres-poste d'lt;iti, la Maison Mat-
tdcs envoie franc d. port sous rli recom-
mandd dans touted los vi"les de la Rpu-
blique: Lunette* ou Lor.nons on nickel
inoxydables, selon lcs urescriptiorns des
D oct- rs .l str._ct:.. ,- l .> -. -=.

On Demande
A acheter des timbres us6s d'Halti, bien
assortis, par cent on par mille. Condi-
tions trer avantageuses.
S'adresser au bureau du journal.


SIDNEY PARE T

73, RUE DES OCfSA&RS, 73.

Entreprise G6n6rale de Pompes funebres
Location de Voitures pour Mariages et Bapt6mes, etc, etc.

Monsieur S. Paret a l'honnenr d'avi.Frr 1:; public qu'il iarde come parle
pass la Direction de son Entreprise Gtn6rale de Pompes fun6b~r
qui est de son initiative propre.
II promet comme tonjours, promptitud+ et rectitude a tous ceux qui yo.
dront bien s'adresser a lui pour Entreprise G4ndrale de Pompea fanbrr,
locations de Corbillards & tons prix, locations de Chaises, voitures par
manages et pour bapt6mcs. etc.
Mopsieur S. Paret pour avoir un m:itAriel plus neuf at plus riche rent
tout pir et s:implement les chaises et le Corbillard qa'il exploitaitl
compete A diini avec Mmie Vva L4on Gbri'l, dans son Entreprise, bien on-
tendu apres rbglement de compete.
Mr S. Paret continue toujo'lrs common itl st dsit plus haut A s'occuper Ein-
reprise Gendrale de Pompes funwbres, de location de Chaises, Corbillards, vta-
res pour nariages et baptemes verres, verres ( champagne, converts complts, f
naux, etc, etc.
Port-au-Prince, 4 S,,tembre 1907.
JI----- on.- *:--_~~l'~t_~po~c ~ ~ ''I


H-.v BE .LLJEVUE
RESTAURANT U.iA
Place du Champs-.kl-Mars
PO3 T-AtU-P INCE.(Ha ITI)
Mme H Iermance ALFRED
'I l ph3on;, 220


APPA W'E MENTO


POURt FAMILLE


T)I;NE -(s- f.uNT-N1S.
IwLtallation modeirva' it ('Oa !%4..bh. i---vir la hi mer. -Tempireaure
douce Pt rdqulitr'e. -- k.es Trh1,p?. iv,, (le*r .e' r ie:il H !!)-Lcl ez'u,? te loutes lea 7 7MOW
P'KO1'RIIPTEi SIACILLNE. SI8'O)UVIANT SUR 1WUX RUES
P IOM 0 IdENTAT)I2c JA FLDINS
Salle do' ep u. J'iai".o. Gramophone.


Table d'H.Ie


Imp.


C.


k5, Rui~


Sonneries EiE1ectriques
ious I jjoirs, de midi d 2 heureq,
do 7 Ai N urea' du soir


G.2.50


XA4. GLOIRE


A$otrx, .i5


TfAILPHONE.


Journaux, brochures, billets

mariaye, cartes de fiancaill

programmes, affiches, et to

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et carJ

de visit d la minute.
PRIX DR CONSCIENCE


k


_ _,___ .-~L---~-;
---