<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00141
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 18, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00141

Full Text

MERCREDI, 18 SEPTEMBRE


it ANNqE,


J


I 4 `


f-


QUOTIDIEN
.. .: -. ***


ABONNEMENTS:

PAR MOIS Une Gourde DAVANCE

DAPAIRTraNTS & rRANGO.-en.'
rrais de posted en sue.


DIRECTEUR :
C163mexxt MViagloire,

REDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUMtRO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du icr. et du $S de chque
mois et sont payables d'avance
Lee manuscripts inaIr6 ou non ne mst pe remla.


Pour tout ce qui concern 1'Administration du Journal, s'adresser a Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.
NOTICE


NOS ADVERSAIRES

L*s questions sociales sonlevo6.s
pr le Matin n'ont laissO personnel in-
diffrent et chacun, solon son Mtat
tespritou sos aptitudes particulieres,
iroulu s'y meler dans un sens con-
brme a sos inter6ts propres.
De 1A sont parties des allusions va-
Igeset timides auxquelles on ne peut
ripondre parce qu'elles n'oflrent aucu-
norssistance. Nousaurions l'air, com-
me don Quichotte, de faire la guerre
ides moulins-A-vent et cette posture
Mour6ment nest pas faite pour nous
tnter.
Nous aurions voulu, an lieu de cos
coups d'dpingle, voir so grouper tous
aos adversaires qui nous oppose-
Rient alors d'une facon logique et
loyale les arguments qui leur paral-
traient de nature A dbranler les n6tres.
Mais c'est bien mal connattre notre
milieu si l'on croit pouvoir attendre
la moicdre manifestation important
d gens incapables de tout effort et
qoi r6glent les problemes les plus
dimciles par quel ues mots dr6les ou
d~ paradoxes & double sens.
loe principles lances a la face d'une
16cite habitue ca fuamer sa pipe en
Wulant d'ideal i, out d*range beau-
"P d'individis dans laurs patitos
uWtudes. Its auraient bien voulu
"os faire notre process et montrer
e. Dnos tentatives sont vaines, mais
Encore, ils so sont sentis impuis-
aots, come devant toutes les autres
lattes oh ii faudrait renoncer aux ha-
?ndes engourdissantes d'un farnien-
Sperpdtuel.
Notre r6dacteur special avec sa com-
Wtence et sa saret6 de touche habi-
tlles ne s'est pas content de rdpon-
a as le temps a tout un question-
*e Cque, pour embarrassedr. lui avail
w, n contradicteur d'ailleurs de
"'bQ-ooe foi et tres courtois ; il ne se
I4ate pas de rdpondre journelle-
Sft ax questions formuldes, mais
iCOM I va au devant des objections
SPo4itent se dresser devant lui
Si4 d4rit, pour 6pargner & plus
Cirv doe les o noacer.
ti que dernibrmenrt encore,


il rOpond.ait A ur~ anonyme qui lui de-
mardait si malgrt les sentiments expo-
ss dans (C jouir al, ii consentirait A don-
ner sa fille en rnariage A un cordon-
nier. On salt de quelle facon victorieu-
so il fit la letcon a un contradicteur qui
n'avait pas ose sarticuler sa de colle o.
Nous ne pouvons cependant nous
acharner A r6pondro quand mrmeo aux
adversaires qui so ddrobent, puisque
nous nous sommnes rendu compete du
mndcotenntement de la foule des com-
munautaires qui passentleur vie a tout
attendre ie cl'Etat Providence. On est
mtcontent, cela suffit et cela dispense
d'arguments....
*

Nous voulons faire ceuvre qui vaille
oe attacher le nom du journal A une
grande riforme qui marquera une 6ta-
pe considerable dans la march eln
avant de notre pays.
Le snlcas, la flerte et lagloire d'une
entrepris,, ce n'est pas dans la
dures plus ou moins longue d'une
existence inutile qu'il faut aller' la
chercher. C'est dans les resultats ac-
quis, dans les actes accomplish, dans
les services rendus au prix de cons-
tants et laborieux efforts qui repu-
gnent a des temperaments rassis et
me rcantiles.
Si le Matin, grAce A une collabora-
tion A laquelle je suis heureux
aujourd'hui de rendre un public
hommage, -- un concours sincere
de ces intelligence admirables et
gndfreuses qui depensent tons les
jours Acette place les tresors de
leur esprit et de leur science ; si le
Malin arrive a implanter d4flnitive-
ment les idees qu'il repand, A recti-
fier le temperament haltien deformed
par un system d'bducation s6culaire,
cela suffira A notre orgueil et notre
entreprise, pour etre la plus rdeente,
n'aura pas 6t6 comme.tant d'autres
inutile et saus grandeur.
'. -- -. "_2" -- -
Pri6re d'aviser l'administra-
tion de la moindre irr6gularit6
dans le service du MATINP
afin qu'il y soit de suite rem6-
di6.


NOTICE

BIOGII PIIQUE

S. E. LE G,' NORD ALEXIS,
IPRSIDENT DE LA REPUIILIQUE

SUITE
( Voir le No d'hier )

STandis qu'il en dlaitencore temps, on
!e pressait de marcher centre les rdvol-
1ts. s'abritant derriere le G6ndral Ri-
CHu, pour attaquer son pouvoir sans
motif legitime ; mais PIEnRRT s'y refuse
noblement, all6guant que jamais il tie
consentirait a trainer la ruerre civil
sur sa Palrie et qu'il pri6frait encore la
vie libre de patriarch.
Ilabdiqua le Pouvoir en disant dans
son acted de admission : a J'avai- pensd
*lu'un acte quelconque m'aarait fait con-
naitre les recriminations que l'on allt4-
guait centre moi. II n'en a rien etW.
Ennemi de la guerre civil, je n'ai pas
vonni qie leI sang de mes frer'ns se rd-
Ipa.lit pour une cause qui m'dtait toute
personnelle. . . .. . ...
Tel est e grand citoyen don't le Gd-
ndral Nord Alexis (evint le genrlre.
La jeune AMtELA qu'ii 6pousa dtait
l'une des personnes de son temps les
plus remarquees pour ia haute distinc-
tion, son 6lergie et sa grAce bienveil-
lante et affable.
En 1847 Nord Alexis est promu ad-
joint a Ila place, llis A i'arronlissement
du Cap-Haitie::. Ensuite il fut plac6 au
commanlement dles Communes de I'A-
cul du Nord et de la Plaine-du-Nord :
dans cette dernibre commune, il signal
son passage par I'endiguemnent de la ri-
viere Dorde qui part de la Marmelade
pour aboutir au Haut du Cap en pas-
sant par Rovan, Fauban, Paquet, etc.
Vers 1865 le G4ndral Nord Alexis
subit I'exil, puis rentre dans son Pays
deux ans aprcs. II le quite encore quel-
qnes mois plus tard devant les soupgons
injustes de SALNAVE & qui sa mnansu6tude
et son esprit d'ordre et de discipline
avaient deplu pennant la guerre des
Cacos.
Ena 188 nous le retrouvons Ministre
de la Guerre el DIldgid du Goavernme


meant IProvisoire d'alors. Deux ans apres
ii essaie d'enrayer les reprdsailles vio-
lentes et d'empteclr les fusillades de la
Croix-des Bouquets ; dans un mtmoire
temarquable ii plaida vainement devant
ses colleagues du Gouvernement provi-
soire la cause de l'humanite et malgrd
(li'il fit valoir mille circonstances atte-
nuantes et les services que les citoyens
pouvaient rendre au Pays plus tard : on
lit la sourde oreille.
NISSAGE dlu Pr6sident d'Haiti, le G&-
n6ral Nord fut confirm dans son com-
mandement des Ddpartements du Nord
et du Nord-Ouest ; mais A I'expiration
du mandate de NISSAGE it commit la me-
me faute que son p6re avait commise
en 1825 en desapprouvant flibrement
les mauceuvres employees pour faire la
candidature de DOMINGUE a la Presi-
dence. Ses ennemis eurent la malignit6
de faire passer pour conspiration ce
qui n'ltait que la manifestation un peu
liire d'un caractbre independent. Auswi
bien lorsque DOMINGUE acc6da au Pou-
voir, Nord Alexis, le paya cher en
se voyant jeter dans les cactots de Port-
au-Prince oh il etait venu, rdpondant a
1'a pel du Chef et ne flairant aucan
piege.
Traduit devant un Conseil de guerre
pour insurbordination c'6tait te pr6-
texte qu'on avait inveiitd it dchappa A
la mort qu'on ii pr6parait et fofcon-
damnue cinq aindes de r6clusion.
Le mouvernm nt populaire qui balaya
le Gouverneinent de DOMINGUE le mit
n6cessairement en evidence malgrd lui,
ce qui luivalut un nouvel exil qui. prit
lin en 1873.
II fait ombrage a I'ombrageux SA-
LO.MON et subit la prison en 1880 et en
1883 : ceci le designa ndcessairement
come membre du Comitd r6volation-
naire du Cap-Haitien en 1888.
A la suite de l'echauflour6e du 28Sep-
ttmnbro ou ii fit son devoir de soldat
avec une incomparable maltrise, admired
de tous les connaikseurs en choses mili-
taires it be retira au Cap.
Le Gouvernement du Gdndral HYPPO-
LITE le replaca A la 1 te des DAparte-
meuts du Nord et du Nord-Onest cons-
me Ddlegud Extraordinaire : le Gouver-
nement de SAM qui lui succ6da le main-
tint a cette haute situation.
Rapportons quelques traits de la vie
du Gdneral Nord.
On dtait on campaign: e Gndmral


_~_ I --


I e~cecc----- -- '- U -~ `---~ -- --


I I


-- --


.. -- ------------ ,~- 1;,,~ --- -- ---


No 1 42


1907.


a PORT-AU-PRINCE (HALITi)


c


* *







campait avec ses troupes A Ste-Suzan -
ne ; sa vaillante spouse don't on con-
nait le dvouement lui avait envoy des
bonbons et des gdteaux, mais les trou-
pes manquaient ldetout,et par une pluie
attante, si frdquente dances entiroits,
le Gdn6ral lui-me-me dtait force de s'a-
briter avec un morceau de t6le centre
I'averse. II partagea ses gateaux et ses
honbons avec ses soldats et le sucre fut
conserve pour adoucir le cafr que tous,
soldats et chefs, prirent le lendemain
matin.
Ne croirait-on pas lire ici le trait
d'un de ces vieux remains de la Repu-
blique ?
SAprbs la chule de DoMINGUE, le Gen--
ral Nord que ses malheurs et sa pro-
bite politique avaient design au fau-
teuil presidential dclina cet honneur,
afin ele ne pas dI'chainer II guerre civil
sur son pays.
En 1888, SEiD:e Ti:i.MAQUE lui avait
remis le haut commanilcment de 1'Ar-
mee du Nord en lui reconmmandant de
sauver I'honneur de cette arm6e ; apres
avoir faith son devoir brillamment, nul
n'4tait plus qualifiti qe lui pour p ie-
tendre au fauteuil presidential : une
fois de plus, il accept tie fire place A
HYPPOLITE, afin d'eviler une desunion dd-
plorable et l'effusio,, di .aty.
Madame NonRi AI.Eis, Ai:LIA PIER-
ROT, est digne de son mari. Fillef t'in
ancien Lhef d'Etat et niece idu ,oi IIEN-
RY CHRISTOPHE, sa conduit enveis son
Opoux a toujours ete d'ine correction et
d'une bravoure remarquables, car elle
n'a pas hbsit6 ~ partager sa fortune mt-
me dans les cachots et les fers.
Tel est le couple heureux qui fait bon
menage depuis longtemps et a qui la Na-
tion a rendu justice en ldevantt au Poii-
voir le Gendial Nord Alexis.
Doud d'une fortune personnelle que
son spouse est venue doubler, le Gdnt-
ral Nord n'a 6t aiiim6 d'aucune pen-
sde de lucre ou d'intiret inavouable en
acceptant la Preminre Magistrature tde
l'Etat : au contraire, plus d'une fois sa
propre caisse a fait des avances A la
caisse publique et tout le monde sait
avec quelle ineduisable bontr le Ge-
ndral Nord el Madame NonRD ouvrent
leurs bourses aux indigents. Aussi bien
ce Chef d'Etat etait bien placi pour re-
frdner les ambitions et mettre fin aux
appdtits qui avaient ruin notre Patrie.
( d suivre )





RENSEIGNEMEl TS
M ITEOROLOGIQUES
C)3Observatoire
DU
SEIINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

MARDI 17 SEPr.MBRE


Baromktre i midi

Temp6rature minim um
maximumm


760,1
21,6
30,9


Moycene diurne de la temperature 25,2
Leciel a 6th tres-nuageux toute la journde.
Orage au sud A midi ; un peu de pluis a

Le liometre eC remont6 on peu.
J. SCHBRBR


Fermeture de la malle
Les depcahes pour Inague, New-York et
l'Europe par le sis s Alleghany a, et celles pour
Petit-Goive, Jlermie et Montego-Bay par le
sis a Virginia ) seront fcrmies ce soir & 4
heures praises.
Port-au-Prince. 18 Septembre 1907.
Un Greffier Feminin
Mile GillonneBrustlcin, docteur endroit,
occupe, depuis quelques jours, au tribunal
de Zurich,le siege de grefher.C'est, dit-on,
la premiere foisqu'u ne femme-quedis-je I
une jeune fil le-remplit de telles tonctions
en Europe. Foaction, d'ailleurs toute hono-
ritique, car l'usage du canton de Zurich est
que les jeanes avocats fa.sent leur stage
en quality de greffier, ct ne rc;oivent point
de salaire.
Mile G. Brustlcin, est fille du deput
bAlois aux Chambres ftddrailes, et ci ve
dipl6mne de 1'Ecole sup.ricure ct gytunase
de la ville de Lausanne.
Arrivage
Ce martin est cntrde !e sis V l irginia ,
avec les passagers suivants:
'Nw- York : Eugene Robeliai
Inague : D. Pierre
Gonaives : C. Delva, Vernet, L. Philippe.
La Consommrtion mondiale
du Tabac.
D'apr s le Bureau de statistique nord anim-
ri:ain du commerce et du travail, voici, en
nilions de lives. le chiffre de la consom-
ma'ion annuelle du tabac dans les divers
pays du monde :
Etats-Unis, 440 ; Allemrgne, 20o ; Rus-
sie, 15o ; France, 84 ; Angletcrre, 3
Autriche, 78 ; Hongrie, 47 ; Belgique, 44 ;
Italic, 34 ; Canada, 15 ; Mexique, 18 ;
Austr.lie, 1o.
La consomnmation moyenne, par ttte
d'habitant, rcssort A environ : 6 iivres pour
la Belgique ; 5, pour les Etats-Unis ; 3,5
pour l'Alemagne ; 3 ponr l'Autriche ; 2
pour la France ; I, pour 'Italie. Cette se-
conde serie de chiffres pr"sente,d'ailleurs,
peu .d'interet.
Enfin, pour le produit de la vente, la
France se place en t^te avec 81 millions de
dollars. Viennent ensuite cls Etats-Unis
avec 65 millions ; l'Anglccrre, 63 ; la Rus-
sie, l'Allemagne, 17 ; la Belgique 1,6.., etc
Nominations
Le G&inral Guillaume est nomm6 com-
mandant de l'arrondissement de Lascaho-
bas en remplacementdu Gal Auriol Pierre-
Andr6.
Le Gal H. Ch. St Louis est nommi
commandant de la commune de l'Arcahaie
en replacement du Gal Guillaume.


--~- ,5
Nouvelles Etralgeres


DEPICHES REUES CE MATING

Derni6re Heure
Paris.-Rente 94.20.- Le gdnrdal
Drude tdlg raphie que les ddldguds des
tribus ne rent aucune difficult pour
accepter les conditions suivantes :
Interruption du port d'armes dans un
rayon de 12 kil. de Casablanca.
Amende avec response.bilitd de la tri-
bu pour tout porter d'arme.
Ddsarmements des tribus en cas de
nouveau troubles centre les europdens.
Livraison des auteurs des assassinate
du 30 Juillet et du Caid des Oulad-Ha.
riz, principal auteur des troubles de Ca-
sablanca.
Rdouverture du MarchJ.


Chaque tribu fournra un otage pour
les indemnity de guerre d ddbattre.
Les ddldgud. demanddrent jusqu'd jeu-
di pour la reponse.
Serieuse raercontre
HONG KONG-- Une sdrieuse roncon-
tre eut lieu entire les troupes impcria-
les et des insurges A Ling-Shup pre-
fecture de Gum-Chow sur la frontihre
meridionale do la province de IIan-
si.
L'engagement dura douza heures.
Nouvelles diverse
PARIS.- Rente 60.25.
Le Prr:idf-it do la 11j^pil)i:lu ,st
venu en automobile d. lamnbouillet
il regut M. Nanto,, Prstident do la
R-pub!ique du Liberia et ernsuite des
offitc:i s P lritingi 'rs avant assist ntux
.'r:' t .IesI;ia(i'puvrks fr;, i(;n aises. II re-
partit .iis ',; po t' liam bouillet.
M. l)ibi.t-if itaugura hier I'llitel des
Postes do I)ompierre.
Dans 1.-; O(c,.esr ( S:.cne et Loire. )
M. Viviani prsida la fete de l'union
mrrutualiste l'Annecy.
M.. l)nj;rdin l Beaumetz inauiigra
Saivine ( ll)ss-Al-HoI ) l monument
t16Vt ,, iil O e t (_de .lovi-s ull tl's.
IM. Ch(::'r ;i in.mItm''La at :o:itaim f'.s lha
statueo 'icv ,*' I'aimiral To.' r viln e.
MIM.. Mlu::.s iand 'al, Arcli.i .11 ra-
dic_'al soci.idl Si'. o : ila iu nili r<'")utl)li-
Cain 1so t 'l~ s res.p .ctiveIn 'I t d(puts.
de Tille, Die, Issoire, et Gtray.
nM. Brom, socrdt( iir-g'ri'ral du gou-
verneur doi I'liino-C(linee est d~;itcdd
Soisson ( Io.irie-Iifrieure ).
PARIS. Le paquebot a France est
arrive a Paufilac.
Les 6v6nements du Maroc
PARIS.- Dans une d6pi:ioe a.Ires-
st au ministero de la gueire, 1e gp-
ntIdal DrudII Ie 11 illanno11 illl'i .ir ptr-
niettre aux Arabes drto 'enlttlicid, il a
prolonged de vingt-quatro heumes I'am-
nistice qn'il Ictr a accordt'. I! dit (lue
I'envoyd do la tribi des C:houias qui
lui a demand cette prolorigation, lui
a declare quo cettc tribu 6tait pri!e a;
employer la force ponr obliger :l's
autres A traiter la paix.


Le gineral Drude a'inornce gal -
inent quo 1o Sultan Abd.'l Aizzis a
quitter Fez pour lIabat le 12 Septem-
bre.
CASABLANCA.- Une d61(igi:iun ie .
deux tribus marocainm; conf t'ra I -
guement avec le general Drude, I't:nii
ral Pl ilibert et M. liegnault, uinr.A,trtO
de France, au Maroc, en vui dc ia
conclusion de la paix.- Los d61 ;'gu6s
marocains firent cependant obe)crver
qu'ils ne reporsentaient pa;, la totality
es tribus hostiles.
Le general Drude qui avait accor-
de un amnistice aux tribus dissiden-
dentes, tdelgraphie le 15 que les dele-
gues de deux tribus se presenturent
pour etre recus par lui au consulate
en presence de l'amiral Philibert et du
consul. II rendra compete ultdrieure-
ment du r6sultat de l'entrevue.
Concours a6ronautiques
BRUXELLES.- Cent mille personnel
ont assisted aujourd'hui au depart des
trente-quatre ballons pregnant part au
concours international organism par
le club a6ronautique de Belgique. Les
adrostats ont rapidement disparu
dans les airs. On ne croit pas qu'au-
cun d'eux attdrisse avant demain
Parmi les concurrents so trouvent
onze beiges, dix francais, huit alle-
mands, deux anglais, un br6silien, un
suiese ot un italien.


; -- --- -- --- -~---~I-'


Electrotherapie

Docteur C. GAVEAU,
D);J,li,;n de l' U ivtrsiti de Harvwi
( Etats- Ulis d'Amdt;que.)
CABINET:
Coin des Rues Fdrou et t' Cedle,
vis-d-uis de l'Htel GooimO'1 .


Dc 7 ithrs. d
De 2 lirs. d G


TIIAITEMENT DES MALADIES at
procedes nouveaux, eflicaces,e
en vogue en Europe et eni A
1o- Les affections sPECIALES 4
femme. I
2o Des affections CItRONIQU
nerales ou locales.
3oILes MALADES doivent savoirqo
jourd'hui ils pcuvent 6tre GUEMS
operation chirurgicale, par I'EI0
thlrapic scientiflquement apPl
dans la plupart des maux dont4i
fre l'humanite. Et le m6decin Io
est appel6, dans I'int ert (de 8se
des, A les encourager et & lea
guerir sans une operation chira 1
ddlabrante et don't les suite "
souvent lee plus graves


Les anti-militariatet
PARIS.- Plusieurs anti.m,.liaJ
out etd jugds pour avoir cuil'4 de
fiches incitant les soldilut. la,
beissance.- Trois d'entre eux -uy
condamnes A 3 ans de prison, lll
ans, trois i quinze mois et deauit
nes gens a etre interns dans
maison de correction jusqu'l le] r
joritd. ,
Le cholera
ST.-PETERSBOURG.-Quatrenoon
cas do cholera don't trois mortle4
6td d6couverts A Moscou.
Terrible collision
WVIITE RIVER JUNCTION /Ve
Une terrible collision entire 1
do Quebec compose de 4 wegor
un train do marcliIdises s'est
te ce matin de bonne heureA
mnilles an nord deo l gare de a
Le nombre des morts et des mour
est de 21, et 40 autres personneso
elt plus on moins blessdes.
Une encyclique
Ilo M.- L' a Osservatore rompov,
oriar.e official du Vatican, public,
jourd'hiii une encycique du Pape ph
X. .-'r !, ilodier'lisi~in c dans la fol
Ilolioli;iq Icorineii, leconsid6rantob
mIl'e I',, ~,rave danger.



I-

!'(.j' 'i.1 DL 18 SEPTEMBRE
.NMA: I A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
Pigs feet
I 1)in:iril sauIce maI vyonnaise
()utolins ;i la Saint ljartn-liemy
(:Cotcetts tic mlouloil Saint Villeroi
Ilaric oits Iroues ia 1'Iatienne
Itiz blanc i l'l:s|iugnolc
liz au lait
Cafe
1/2 Vin
:_ ---------


I1 ,. ~ ld-i t',





. ---I_ -E-l no


Port-au-Prince, Ic 15 Septembre 1907. qu'ils exercent ainsi que le nombre et Maison F. BRUINES.
Avis la situation tie leurs ttablissements. 11
Avis y sea joint le receCisse du Tresot pu- 195 GRAND'RUE 195
Le Magistrat Communal blic attestant I'acquittement du droit de Dirig6e par
de Port-au-Prince licence, sous peine de refus de la
licence. I J ELIN
Vu la loi du 214 Octobre 1876 sur la Celle demand dolt 6tre faite du ler
rdgie des impositions dliiectes, d'une an 10 Octobre sois pine par le con- Ancien membre de la Societe Philan-
part, et de I'autre les articles 17, 18, tribuable d'encourir tne amende tqui- thropique des matres talleurs de Paris
19, 20, 21, 22, 23, 24, 52 et 53 de celle valente ;ai quintnp!o du montant du Vient tie recevoir un grand choix 4d'-
du 3 Aout 1900 ainsi que la prtie du ,Iroit de licence aufuel il est assujetti. tolles dtiagonale, casimir alpaca, chevio-
tarif de cette derniere loi comprenant En c;s Ide rcilive l'amende sera dou- te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
les professions et les industries nouvei- blee sans prrbju(dice des nesis pottees de particuli6rement A sa clientele une
les non prevues par la loi de 187 sus- en l'article 27 dle a loi sur la regie des belle collection de coupes de casimir,
mentionne : impositions directed centre le contri- de gilets de fantaisie et de piqu6 de
Vu la loi du 11 Aott 1903 concernant buable qui se livre a un commerce, toute beauty.
lea individus dits syriens ou ainsi d6- une industiie ou une profession qui Specialit6 de Costumes de no-
nommis dans le language populaire, en lui est interdite. Cet article prevoit cos.- Coupes Franqaise, Anglaisa et
ses articles 2, 3, 4, 5;et 10;: en I'espece, uneamende decent a quatre Amdricaine de la derniere perfection.
Vu la loi du 11 Aoit 1903 sur le re- cents gourdes et du double, s'il va lieun. La mason confectionne aussi des Cos-
trait du papier-monnaie dans sa parties Art. 3.- Le Comtmer;ant, I'indu.- turmes militaires, habits brod6s
relative au droit de licence ; t iel ou le professionnel haittien ou 6- dolmans. tuniques, habits car-
Vu dgalement la loi du 13 Aout de la stranger est tenu de remettre A l'Admi- r6s. etc etc, de tous grades.
mrme annde modifiant le tarif qui jnistration Communale la liste nomina- -- -
dtait en vigueur pour la perception de live des commis caissiers et campta- FranciSC DESUSE
'imp6t sur le papier-timbrte dans sa bles enfin de tous les strangers qui rancisco DESUSE
disposition concernant les timbres A sont a son service, a un titre Fabricant de chaussures
employer pour les patents, les quittan- (luelconque. II esl responsible envers --
ces et les demands de licences ; 1'Etat du moinant de leurs droits de li- La Manufacture a toujours en d6-
Attendu qu'il unporte de rappeler a cence et envers la Commune du paie- p6t un grand stock,- pour la vente
tous ceux qui so t assujettis i I'imnit ment de leur patent. en gros ct d.tail,- de chau.ssures en
communal le prescriptions les pus Les ndgociants consignataires stran- tons genres pour
essentielles es lois prittes afinr d1'- er., qui font aussi le commerce ide HoM .s, FEMMES, ENPANTS
viter toute mrdprise et de permeltre ai n set invitPs solliciter, Mins
chacun dese rendre bion compso invittos soiliciter, tdns Les comnmandes des comiowr.ants
ses droits et de ses obligations : ile delai Igal ci-dessus preserit, une 1li- de, l'int riur pourrouTt tre exrcutpes
ses ros e e cence pour I'exercice de cliacune deleurs dans une sentaine A pea p'ris.
Avis: cE QLI SIT professions. II est rappld que sont ban- 2 rue des Fronts-Forts 23
Art. ler.- Toua ceux qui dsirent exer- quiers conformenmentila lapartie do tarif rue es -orts,
cer une profession ou un industries quel- envigueur a nexdealaloidu3Aoot 1000, PORT-AU-PKINCK ( IAIrTI )
conquedoivent,pourobtenirune patent, ceux qui vendent des traites do changes .- ,
en fire, par tcrit, la declaration "i 1'Ad- ou qui font toutes autres operations ESANOF 'LE
ministration Communale (Iui leur ddli- de barquie.
vrera un certiticat coiiformeta Particle 2 Tous ceux qui refuscnt .le so confor- D'uno efficacitd incontestable con-
de la loi regissant la matirre. La na- iner aux dispositions de cel article ne tre la fiwvre.
tionalitd du Contribuable devra dtre recevront pas le ce 'tificat privu pa: la 5.000 flacons ddju dpuise's I
indiquee dans cete declaration ainsi loi d ,u 2 Octobre 1876 et nCcessaire Stock renouveld par le dernier hol-
que e nom de la Rue et le No de sa pour I'obtcntion de la licence. landais.
mason. Art 4.- I est d6fendu d'exercer dans PHARMACIE NOTRE-DLAME.
Art. 2.- Les 'ttrangers no peuvent___
fire le commerce qu'en quality de nd- un mA ne dtablissement deux on plu- i-
gociants consignataires et seulement eurs i %ldus:ries ou professions soumi-
dans les ports ouverts. Ls dtaners Ise des patented diffireutes. GRANDE TOl
exeroant un commerce ou une inus- Art. 5.--Les prescriptions lgales
trie quelconque doivent payer un droit continues dans la loi qui regle la situa- TIRAGE : Dimanche,
double de celui qui serait exigible des tion commercial des syriens ou levan-
haitiens s'adonnant au mdme commer- tis residant en Haiti sont strictement A 5 HEURES DE L'APR E-MIDI,
ce ou A la meme industries. Pour qu'ils observes.
soient admits A se liver aux professions Art. 6.-- Tous les Contribuables gd-
et industries prevues par la loi sur les ndralement queleonques et notamment Liquidation d'articles vari
impositons ditectes, il imported qu'ils les syriens sont prevents que les pLna-
acquittent un droit de licence qui est litds 6dictBes par les lois don't il est En 45 lots rdpal
cree au profit de l'Etat. plus haut fait mention seront rigoureu-
Ce droit est de la moitie de la quoli- segment appliqueles contre les coitre- Les 42 premier
tA de la patente du contribuable etran- venants, lesquels seront denonc6s soit Les 2 p
ger et sera recouvrd pour chacun de au Juge de paix, soit au minist6re pui- De 1 I 9 : en 0 Stereo-Lynx, sterdos
ses 6tablissements, en d'autres terms, blic pour ,tre poursuivis conformement lars, avec cartes postales illustrees.
il eat tenu de payer autant de droit de a I'article 31 de la loi sur la rdgie des De 13d 33 : en 24 Eventails-Zephyl
licence qu'il a de maisons dilferenles. impositions directed. lices d'une valeur chacun de 3 dollar
Le droit de licence est du non-seu- Art 7.- Les patentesseront ddlivr6es De 34 & 42 : en 9 Electro-Allumoir!
element par tout stranger ayant un com- sur papier-timbr et itmme suit ment s'allumant electriquement par
merce, une industries ou une profession P p B chacun de 4 dollars.
sujette d la patente, mais encore paratnte .-r anquiers, naauille de L 43 lot est une lampe-suspensi(
patei t c mais encore padu .o.- Consignatair.s
toute socite commercial ou indus- o.-a mportateurs,. et manchon incandescent, d'une vale
trielle, sous quelque denomination 4o.- Is autres professions 0 3 Le 440 lot est un gramophone a d
qu'elle soit 4tablie, dans laquelle en- toutes dimensions existantes) avec 0
trera un stranger comme membre de Les demands de licence des ban- total de 40 dollars.
I'association a un titre quelconque. quiers et des consignataires doivent Le 456 lot est un gramophone A d
Dans ce dernier cas, l'associd stranger Ltre faites sur un timbre de .. G10 d'une valeur total de 70 dollars.
sera seul soumis au droit de licence, Cellos relatives aux autres profes- La rdpartition des lots se fera en c(
qu'il sera teuu d'acquitter, sauf son sions sur un timbre de ... G. 4 jusqu'au 42 lot inclusivement ;il y
recours, contre la society a laquelle il Art 8.- Le present avis sera impri- Les 3 derniers lots superieurs seron
appartiendra. me et exdoute A la diligence du Rece- bulletins sur les 48 bulletins restan
Apres le versement de cet imp6t, les veur Communal. Apres le tirage, ii y aura des project
strangers adresseront an Ministre des Fait a l'H6tel Communal les jour,
Finances lear demamande de licence mois et an que dessus. Prix du Billet: (
ellendiquera leers noms, prdnoms Le Magistrat Communal, I
asanmM demoeure, le genre de corn- En vente a I'Imprinmorie C. Magloire
aeOs d'Indultri. o de profession STtr io VINCENT. de P


__


ds et de hauto nouveaute :
tis sur 300 billets


s lots consistent:
copes d'une. valour chacut, de 2 dol
r. Ventilateurs automnecanitlues h1
irs.
s.- Allumoirs blectriques d'app
la pression d'an bouton, d'une v

on de luxe, A deux foyers, & g1
ur de 14 dollars.
double usage (disques et cyliadreI
Scylindres et 6 disques ; d une Vm
isques, haut module, avec 12 di
ommencant par lAs lots inrfrieors,
aura un lot par 6 bulletins.
t repartis A raison d'un lot par
ts.
actions cinematographiques.
3INQ GOURDES,
,, A l'H6tel Bellevue et an CGrad-l
6tion-Ville.


-or 4w IlL IV Ir It rV


a A. de MaIItes t CE
32, Rue du Magasin d. l'Et
Maison fond6e en lI'x.
Bijouterie, Orf6vreric. Gravure
Vient de recevoir des articles de pal.
furnerie pour les goOts les plus diffici
lcs. Les parf ims exquis et rares d'une
i.licatesse p6iudtrante qu'elle offrc am
clients soat de vdritables petites mes
veilles.
Les derni6res marques qui charment
to Tout Paris sont chez Matteij:
Son Sourire7 Floramy., t ife x, Id
Cyclamen, Vivitz, etc.
La maison a toujours an grand as.
sortiment de bijouterie, argenterie
bibelots de tous genres, parfumeries.
lunettes, montres or et argent, pendu.
les garanties.
SpdcialitU: bagues frangaises en bril.
lants partir de P. 200, alliances Or
18 K anglaises et frangaises sur com.
made. Service d'argonterie complete
pour marriages.
Tousles articles vendus par la mai-
so; setI gairantis.
Achat ie diaraants, pierres prCcieu.
sc.s et vi,'iile lijouterie a des prix avaa.
tageux. Doernier cri : Lunettes jaunes.
(Cntie premise de Deux dollars en
tirubies-poste d'Haiti, la Maison Mat-
tdis envo;e franc de port sous pli recom-
rnald6 l.i3dans toute les villes de la Rupu-
blique : Ltiietteos ou Lorinons en nickel
inoxy tables, selon les prescriptions des
Doc,-tiur.- ot1 ii.trucutions des acheteurs.
--- 1----1--- -- --------~--- a
On trouvera:
Le nouvel ouvrage du G". F. D.
LEGITIME lI'lomme, le Monde et te
Sciences, t la Pharmacie Roberts, chess
Veteri et Lagojannis.
Prix : 4 Gourdes.


IBOLA D'ITEI
22 Septembre 1907
A L'HOTEL DE PITTION-VILLE.