<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00138
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 14, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00138

Full Text




IMUTILATI


1' AMqNIE, NO


199


j


PORT.AU-PRINCE (Aiii)


J


SAMErDI, 14 SEPTEMBER


c~uJ


QUOTIDIEN


vi -


ABOMMEKENTS

PAIR mOIS Une Gourde D'AVANOE

DIPAARTKMINTS & PTRANOGIR
vraiu do posts an us.


DIRECTEUK:
Dixll-anu
Cl6znaezxt VMagloiro,

RILDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUMRO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du Ier. et du iS de chaque
"mois et sont payables d'avance
Les manuscrits ins6r6 ou non no sent pas remia.


Pour tout ce qui concern 1'Administration


du Journal, s'adresser a Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.


LlNDI : LA BANQUE & L'ETAT.


L'ARGENT SANS LA RICUESSE


Une opinion qui a le don de rallier ment prosp .res, il faut citer I'Angle-
facilement les suffrages veut que la terre et les Etats-Unis. Voici, d'apris
France suit le pays le plus rice du une revue dconomique italieine, quel-
monde; cette opinion s'adjoint, 6 le serait la richesse compare des
litre de consequence probablement, principaux pays, baste sur la riches-
tetto autre que la faculty d'6pargne se moyenne de cheque habitant :
du Francais depasse de beaucoup cel- Angleterre, 6.993 francs par habi-
le de tou- les actres peuples. tant; Etats-Unis, 6 15~9; Re s;
Je ne suis pas loin de partager la 5.602; France, 5.492 ; Suisse, 3.383;
Meconde de ces opinions et il est de Allemagne, 2.622 ; Suede, 2.336 ; Ita-
it que le people francais est celui lie, 2.003 : Autriche-Hongrie, 1.959.
qui economise avec le plus d'achar- Le fait de la surabondance de capi-
nement: la reputation du bas de laine taux en France et en Belgique, joint A
gaelois est certes bien justifiee. cette constatation que I'Angleterre et
La cause de ce phenomene a ted les Etats-Unis viennent avant elles
minutieusement degagbe par M. I)e- dans I'dnumdration base sur la ri-
molins, don't on peut lire les trs sug- chesse, nous donne dejA la clef d'un
gestives pages consacrees A ce chapi- phenomlne social de la plus haute
Ire dans le volume a A quoi tient la importance signaled tout r6cemment
rpdioritd des Anglo-Saxons que le par M. Paul Descampe: il s'agit de l'ex-
Matin vient de mettre en vente pour pension anglo-saxonne.
eOnpte de la Librairie de Paris. Tandis que le capitalist francais,
Le ph4nomino lui-m6me a 6te jug6 grand on petit, place son argent dans
n symptome passablement inqui6- de vastes societes anonymes lancdes
tant, car il est une des consequences par les banques et les agents d'affai-
dela tendance des peuplos latins au res, I'industriel anglo-saxon vient,
aoindre effort possible : il est certain lui, recueillir sa part de I'argent fran-
qoe I'on 6conomiso en France afin de gais disponible et I'engage dans des
abstituer le plus possible Faction du entreprises qu'il administre directe-
capital graduellerent amassed a l'ac- meant et personnellement. C'est pour-
Uon individuelle. L'dpargne du Fran- quoi, il est moins souvent trompd, et
Wt se converlit habituellement en ti- c'est pourquoi ses affaires rdussissent.
*e de rente, en obligations et actions Les Continentaux, plus apathiques,
dustlrielles, en un mot, en eflets de trouvent plus commode de fair fruc-
Potefeuille rapportant intderts et tifler leur argent par les autres et sou-
1atnplaccment qui paratt avantageux. vent its percent leur argent; les An-
s ce qui explique que le march glo-Saxons pr6dfrent surveiller eux-
hancier de France soit le plus riche mmems l'emploi de leur argent, ce qui
hmonde et que la Bourse de Paris done plus de tracks, nais moins do
Otecelle o& se traitent lea affaires a d6boires. Tel est le secret de cette
Mrne les plus considdrables, nouvelle former de leur supdriorite. D
1ly a ainsi en France surabondan-
o1e capitaux et la Belgique partage
tc la France cette situation qui, Le relev que je reproduis ci-des-
S_..aUons levoir, nest pasunemani- sus met I'Alemagne, non-seulement
ttion de la prosperity 6conomique aprfs I'Angleterre, les Etats-Unis,
Scotumerciale d'un pays. mais encore apr; la Belgique, la
CO genre de prosperity, nous le sa- France et la Suisse, dans 1'ordre de la
ts teus, c'est chez loe Anglo-Sa- richesse d6croissante.
S qusil faut alter le chercher: au II no faudrait pas se hter d'e con-
W rang des pays ind"trille- olor qe q 'Allemasine a une situation


dconornique et commercial inf6rieure
A cell de ces pays : on s'exposerait
A retomber dans la meme erreur qui
fait croire que la France est plus riche
quo les autres pays parce qu'il s'y
brasse plus d'affaires.
Le commerce ext6ricur de l'Allcma-
gne s'est dlev6 eni 1906 A 18 milliards
de francs et d6passe, non pas de beau-
coup, il esi vrai, celui de la France;
mais enfin il le depasse. Si la richesse
de l'Allemand, 6valude par tete d'ha-
bitant ne s'dleve qu'A 2.62'2 francs
tandis que celle du Francais est de
5.492 francs, c'est qu'il faut tenir
coinptede ce fait qus I'industrie alle-
mando est presque totalement spd-
cialisde dans la fabrication des arti-
cles A bon march don't la realisation
ne laisse qu'un tris faible bn6eiice.
Cette derniare consideration a bien
son importance, car, ma!gr6d les ef-
forts reels tents actuellim< rit par
I'Allemagne pour soutenir centre I'An-
gleterre une rivalit6 Bconomique et
commercial, le fait qu'elle est im-
puissante A rdaliser des b6ndfices no-
tables maintiendra de longtemps en-
core entire les deux pays une distance
presque infranchissable. Car, dirons-
nous avec un observateur remarqua-
ble des movements sociaux, a le but
veritable de la production n'est pas
de produire coite que coite, d'expor-
ter mialgr6 tout; le but veritable, il
faut bien Ie dire, est de gagner de I'ar-
gent. Le travail n'est rien s'il no rap-
porte pas. On peut vendre A perte et
on peut vendre A gros b6ndfice; et
cela n'est pas la mmme chose.
Uno nouvelle preuve que c n'est
pas la meme chose, nous la trouvons
encore dans Ie petit releve de la revue
italienne ou la ricihesse moyenne de
i'Americain vient imm6diatement a-
pris celle de I'Anglais et bion au des-
sus de celle de l'Allemand, alors que
les Etats-Unis ont un commerce x-
1trieur plus faible que celui de 1'Alle-
magne.
II ne me paralt pas avoir tort jus-
jusqu'ici de considerer come une 1e-
gende la redoutable rivalitd allemande
dressee en face du movement dcono-
mique anglais et cette petite course &
travers les donndes ngoureuses de
la statistique me permet de conclude
ceci.


La surabondance de capitaux sur le
march financier franais n'est pas un
indice de la ricliesse national, puis-
que le Francais ne vient qu'auquatrie-
me rang et aprbs I'Anglais, I'Amdri-
cain et le Belg,.
L'Angleterre tient le premier rang,
on outre, au point de vue de la produc-
tion, du commerce, de la rialisation
des b6n6fices et pour linir comme
j'ai commence, de la richesse.

Pri6re d'aviser l'administra-
tion de latmoindre irregularit6
dans le arrv-ice du a MATI-N-
afin qu'il y soit de suite rem6-
die.





RENSEIGNEMEN TS
METEO ROLOGIQUES
C) Obervatoire
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

VENDREDI 13 SEPTLMBRE


Baromitre midi
Tempr minur imumn
Temperature maximum
maximum


760,8
22,8
32,3


Moyenne diurne de la temperature 27,3
Le ciel a dtd covert toutc la journde et
assez clair A 9 h du soir. L. vent est deve-
nu frais depuis 9 h du matin ct a souffl6
de E et ESEct vers la m~mnc hcurc lc baro-
nietre a cessd- de baisscr.
La depression cycloniquc a dcpass4
I'lle d'Haiti dans la nuit et sc trouve aujour-
d'hui au sud de la Jammaquc.
Halo et couronne lunaire.
Le baromtntre remonte.
J. SCHERER
Tombola d'Et6
Vulc retard apprrte d ms le re glemenl
des canes places, on nous price dannon-
cer ue le tirage de la Tombola est renvoy6
au Dimanche, 22 Septembre.


1907.'


C


_ ___ I _


w C










"MUTIrLATI


Departs
Ilier est parti le steamer Georgia avec
ls passagers suivants pour:
Cap-Haitien: Joeph Btesch, Mr et men
Xcrces Iierre Louis et enfant.
Gonaices: Clement Coicou, Rose Hyp-
polite.
Cap: M. S. Halla.
O.t part aussi le s,'s Constantia avec les
passigers suivants pour :
Kingston: C- F. P. Turnbull, C. Simon
Paul fils, Mine Francesci Berhinann et en-
fant, Mile Aspinosc.
Hiler i 2 heures est part le sis Montrial
es passages suivants pour :
-Haitien : Papillon, E. Norman Bal-
^Brme- Ecroy, senateurs-Magloire et Hi-
hire. A. J. Rouse, Sceur Antoinette, Frcre
Meade, Poujol et un enfant, Vve Clermdlie
Marsan, Mercilia, s6nateor Laroche, J. J.
M. Manigat, D6putx Narc6s Leconte, Eldo-
nore Dagobert, Maria Grant, Mie Paul
Emile et enfant, Miles CarmelieToussaint,
Victor Zaltron, Joseph Gabriel Augustin, i
Daguesseau Montrcuil. Emile Woolley,
Georges Guilbaud, Ulhima Gerbier, J
Sasson.
'Port-de-Paix : Dr Ed. Roy, Mr et Mine
Carducci, Clercie Jean, Maxi Jn Joseph, Mr
Etienne M. Lara, Mr et Mme Pascal Elie,
Noemie Joseph et enfant, sceurs Lucien et
Victoire,Mine Emile Nelson, Louise MddJ.
Porto-Rico : J. B. Newell, M. ct Mine
Thominssct et enfant, B. Thomasset.
St-Thomas Maria Wovds.
Les Vari6t6s
Le numero de Septembre de cette excel-
lente Revue littdraire parait aujourd'hui
avec des natiires trcs intCressantes et qui
plairont beaucoup aux lecteurs port-au-
princiens.
En voici lIe sommaire :
Haitiens par Francois Moise.
Notes et Impressions ; Jean M.uhieu,
S.. My sdul, my hart and .. 1 harles Moravia
Les yeux de ma mie : Wesley Richard,
.Asservissement : WV. R.
Etudes et Portraits: Journalistcs hatiens
M.Clement Magloire, par Marceau Lecorps.
VLotes du ACois : Louis Mauras :
4a Banque et le gouvernement, Les Dis-
parus. Autour de la Politique, etc etc.
Podme en 'Prose par V. L.
Nous en recommandons la lecture A
nos abonn6s.
Ligne Hollandaise
Le Prins Willem II est entrt hier avoc
les passages suivants :
Cayes : Mlne Marguerite Theard, Sd-
tv4nus Raineau, Georges Sejourne, Jo-
seph Dweck, C. C. Freye, F. Chernel,
Carida Etienne et enfant, Saintilus Reo-
zau.
Jerimie : H1. Silver, Thomaus 1)6grafl.
Cayemitte. Thal.6 Sainson, Legagneur,
U. Germain, Mr et Mine Catitave, Ma-
rie Lise Noel, Raphel Risery, Mmne L.
Blanchard et enfant.
II est reparti ce martin avec M. Al-
fred Legendre pour St-Marc et Fr6re
Gonzale[ pour New-York.
D6c6s
Nous apprenons la mort de DuCASSE
DUBRaus, employ A la Chambre des
Comptes, dce6d6 hier soir.- Ses fund-
railles auront lieu cet apr6s-midi.
Nos condol6ances A sa famille.
Une Excentricit6 Aznmricaine
Miss Sophie Curtis est fort riche, et tres
bien vue dans la societ, Americaine. Ses
receptions sont fastueuses et toujouts em-
preintes d'une originality qui, pour n',tre
pas frappe au coin du bon gout, n'en fait
momns p&mer d'aise touted e invites.
j voisd M derUs at blen pracleuse idd


Surprise *, sa jumcnt, venant d'attein-
drc sa scptitmc ann&e, miss Sophie tint a
souiln.tcr cet hcureux annivcrsaire. Elle In
vita M B -B. Glenny, de Buffalo ; Mrs Kid-
dcr, Mrs .Ludwig, e New-York, etc., t-
scrvant Ia place d'honcurl tapelte jument.
Celle-ci fut trcs spirituell, fifrit la patte,
manigL du sucre et daigta agrdcr sa part
du ir-lIay-cake ( gtteau-d'*nniversaire ) ;
puis Ic repas fini, elle tetournsa a l'ccrie
ct cc:. dames au salon.
A.kibiade coupait la cqueue de m chien ;
miss S,)tlie met son A table... Al-
!on il i" a du progress



NouK fsl Etranglrei


Dt3PtCHIES REUES CE


NATIM


Fin de Gr6ve
AxNEns 11 :-Ta plpipart des ouvri-
ors dos parts ont d6cid de reprendreole
trav:iil Inndi an tarifqni lour est offer
nar les Compagnies de navigation ;
8.500( d'entre Pux refusent encore d'ac-
cepter ce tariff.
Urn Yatch imperial qui 6choue
IIA.\G Finlande 11 :- L, yacht
irinp~i:Il russe c Standart & ayant A
mnr.1l I! T'rr la Tzarine et leur fa-
niille ost (6chouea sur IPs roches au
l,ir' d'Hlorsoe ; le yatch imperial ne
smnil)t pas en danger. II est entou-
ro dci- 7 torpilleurs qui l'escortent de-
pnis !-' commencement de sacroisibre
dans os caux finlandaises.
Nouvelles Diverses
PARns 12 :- Rente 94,90. Havre :
Crnfs Hlaii Cap 42,50. Cafe.Pue.'lo-
CahNIo 4g.- '
'officieil public un ddcret aux ter-
mos lnq!il les g4enraux de brigade
L.fevi\r. membre des comites techni-
!ques d'Etat-Major et des troupes co-
loviuil.s, et Lasserre, commandant de
Ia briga-de d'artillerie colonial sont
itommns membres du Comitd consul-
tatif ds Colonies. -- Le gdenral de
ln) iad Lombard continue a fair par-
tie dt Comit6 a titre de Directeur des
troupes coloniales.
Les g6nAraux de brigade Prdvost et
Serot passent au cadre de reserve.
Massacre de Juifs
VIKNNE 12 : D'aprbs les details
rec cheieff, le 8, la populace apres avoir
commis lesderniers outrages mit le feu
A pliuieurs chantiers et jetbrent les
juifs dani les flames. La police rest
passive pendant I'dmeuto.
BUCAREST 12 : Nombre de r6fu-
gids juiifs venant d'Odessa et de Kis-
cheneff se sont enfuis vers la fron-
liere roumaine. Les autorites ont
donnd des instructionsformelles de ne
pas les laisser passer en territoire
roumain.
Un t6l6gramme du G6n6ral Drude
PARIs 12: le g4n6ral Picquart a
recQ du general Drude on telegram-
me lui annoncant que grfce A un fort
brouillard, les troupes ont pusurpren-
dre le camp maure A Tuddert qui a
6te brdu6. Les Maures so soot enfuis
en desordre vers lea montagnes pour-
suivis par un feu nourri de 'artllerie
et les obus du croiseur a Gloire >. Los
francais ont eu un homnme tuo et .10
ble.ss. les pertes de l rnneml soat
ti e'4s61ev6.


DERNIERE HERE

M- F. Marcelin, Se-
cretaire (lEtat des Fi-
nances vient d'etre char-
ge (lu i porftefuille de
I'lnleU'iier en remplace-
nientt dIn ( ncilral Pierre


--7'



A.:jourd'llhi, tout a dcg6ndrr chez
nou-, lreoluiiient plaintivement nos
grands douii des muornes, Josilus Jn.
(:harles, riches mais ignorants et sans
reve d'arnmlior'ation national.
Tout a di "gndrd de notre fertile ter-
roir jusqu't nos ministries Teltdia-
que Epamiiouidas Labaster e jo be
fait pl!s trti'i au coiI des I es lour
ses convictions et pour l'iamoar des
phrases.
La terre, I pl.ts, ?i' Iro) luit plus coIn-
tie a t -'clfois :II cI nt ple (il'1d Iues
( 'ii'on lui contie ct 11-s miistlres ne
g;rtejit plus de scruilj)'e S envr.s ceux
qu'ils servent, rii cenvOis eu x-ltrines.
Aultefois Liaiul;tid i Et!hiLari, suivvant
la croyance poplullaire, poIuva t arreter
les CoCietes, aujourd ltii nou.; voyons
des Minittres fire si pou leurs de-
voirs que le vent balaie, a 'grandes
soutlles, le fatras d s rues et I'empor-
te au diable vauvert ou, ce cqui est
pis, le jette combine un imnpul' e'ucen', A
la liuure dtes pauvtes citoyens. qui
n'en peuvent plu;.
S'il n'y est mis souvent bon ordre,
nllmne nos itliposants tiravauxt publics
seront 'brun'ldsr, tou(ntolt ont co ,mne
ties yeas icres et suibrcito),t dans la
plus pitoyable des chutes.
Et ce sera une debacle sani n,) a lqie
pou rait seuleconveiablerenet dtci ire
la prose llamboyante et ricanante de
Boisrond Tonnerre ..

otel Belep-qo

DEJEUNER DU 14 SEPTEMBRE
MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
IMelon de France glaic
(oturtbouillonl de sardtc ;i I'l-s;Es iiagn
(CotcletlCs dIe mIlouton a;ux saion
lIilet mign i )o ux ponines notiv1cllhs
Ilaricots rotl, s en sauce
Hiz blanc it lu creolc
CrZme la vanille
Fruits
Cafe
1/2 Vin
VENTE PAR LICITATIO
En vertu de trois lugemeIt js enregis-
tids du ltibunal Civil de Porl-au-Prince
portalt les dates des 27 Mai, 13 juillet
1906 et 22 Aoit '1907, orlonnaait la ven-
le des imnmeubles des cornnmmuautls en
succession Milfort Josaphat et du chef
de Neipltile Josaphat ;
II sera procedd le lundi que I'on coinp-
tera 16 Septembre courarit, a 10 lheures
du main, en 1'elu le de Me Jh. Henry
IHogrthrl, notairea Port-au-Prince, coin-
mis a eel ellet, d la vente au plus of-
frant et dernier enchZrisseur des im-
meubles el biens suivants qui n'ont pu


dtre mis clix cclifrce (auto __t,
le douze Seplenibre ,ouranl.
-- 1 D'un Cifplacemer 1:ii lv
au-Prince, rue Penthiivi, '~ .
ving l )io(ie'lo fat;ade sul.
do prol'ondetir, bornad au noi.I pIn r ui
rue, ;Wl'est pairPolyniceJarilae"r, 4 ro
par Rouancy Dijon. [a" sud Pt 1ar Ic
Ries ; Sur lh ini. d Iiprix 4a deI u
cittiltuttite gourdlcs. cWiifrefixdpwr
ex peal-s ot ll:0 leis Charge 0 1i eaIbl
12 z One Prwlrijid. isea porg.84
Pcirice, ru'le (10 ha R 1t1vorit11, eoirll
j-uOS I Ietagne e elNoruuuawdie Mesaw'
vi 0 pie Is liui I )1IC&.s su Ia fap
Irevi gt Ciflc j p SI FpOc.uX
iriordet a, I'uret paur d autres o
t'3s, au slid 1par' les lr4itesIA
1 l't at 1arIa di rue. d a IO do I
1I exisksur 1"Imloule un e
son eii ruine et liabit;lle ; sur Ia mjO
A prix tie truis ceae sgourias, chifrej.
xd p-ir les experts otitre les charges d
I'enelnere, cy..... *** **pz,
30 Une proprjit3( Rise Po ia.
Prince, rue do Ia lRvolution, silt Oedau
une cour, laquelft niebsure. ni q
pic1 5s de0 i jo:i sul (d At re v i rIIo t nrarh
de pi-o roo ur avec passagee au Don
0 ucst Por *Sl Slr 1 it(file rue ; elk
est Ibornle aur nori p;ar Albert Ilien-i.
me, au sud ar Pierce Elie, A Pest pv
unO CoU',A I'ouew1t )inr Batiks. Su
h iinnmettisle ost bdlie une wraison bai
die ileux p);jces, con verte en t6le, aym
gadlevic au IIoi&, stir Ia misc a priz 6
deux cent cinqlitaairt gourdea, chufir@l.
xd par les experts, outre les charge
V'eiicho'e cy. .'. 0 . P.31
4 = Uaa emplicement a Porte
Pr since, rite LCalin Ceautime sv, m
rant soixante six pies au sUd, ej-a010
vitigt quiizo -pieos i Al'est,,4ioqiMW
tin(j 1p! ds au inod, *t soix nte quak
piets a l'otiest : borne au nord parS&
fise.Jttin Philippe, au sud par Cad$Oe
;lux tlOits de I'Etitt et par Un Pas"
conimun ; l'eit IPar les ross [I WX
tle clit.e n et A l'ouesl par le che'
de tCulirr Centimev ; sur la mise s pr&
de trois cents gourics, chiffre fiizdp
les experts, outre les charges do NO*
cliew.c cy ,,, Pa0
5:0kLt une tatinerie and iqWi
avec tubes 41e recharge pOtvuT Ik
vendus s6pai-Omcnt de la propridtd ;eg
la nuio Aw prix dodeus mille, ding 0
dollars or americains, chiIre 3eU'Ol
les experts outre les charges de s hdo g
re;) CY )~J
A la req ube do lia Veuve mi!rnrl J
phat, propridLaire, demeurittit i L0IJ
ciliese ata Portlau-Prince ; -191-sSA14-
enr son nom personnel COname lO Oau3
ne eii biens avec fea so,, irka-,,
commue tutrice hdgale des miWeOiO
t11henes, Fr6ddrique, GuillatU ..,.
Alice ct Etionnre Mlort Jasap a,
poprieiltlrea, domiclii6s a1
I'l )ilce, Uyaaat rour aroc;at *
ritl, nu c.abinei du quel A Por't all
elle fait election de domrfl@il
tl Rdvolnilon no 27..L sieutTi
utl, cdememra.nt .4 Prut-IU-Pr*IO-;
tog6 tuteur dae dits mineoI J. 1111411
o ire .-4 e s)ieur A-b.ric Ujie, *
err cause pour 1'aulor~isatioll mati1*'
'' Ia ';lamne Alb~r~ic EHie et 03 le siOe
Mitrer'; Josaphlat, lo~s Irois pr'opri~t~inC
decmeuragat et dlomric~iies alu poII.W
Ii irt~eayail )0ii vocat NI. Mics
Or'~stt, dcmneuraaitr ii l'or.l~a:-Pr1)30'
P'our plUs ;umples renseigflrfflnt3,'r
dresser g AM J1. :Iena yjlogarth 3OWI)
demotarant! A Port-au-PniflCT, d~bpo~c*


_ __ --- -- -------------------








Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES tGALITk ET FEROU.
Sp6cialit6s F. Bruno :
Poudre puissanteeontred maiigeaisoio
prurigo, sueur des pieds- La boite P. 1
Sirop antiashmatique, remede efficac.e
contre los acc6s d'astime et les toux
rdquentes -- le fltcon ; P : 1. 50.


Consultations gratuites :
Mardi et Jeudi de 8 A 9 hcures du
par le Docteur. N. THOMAS.


martin


ESANOFELE
D'une efficacitt incontestable con-
tre la fiivre.
5.000 flacons ddjd dpuisds I
Stock renouvel6 par le dernier hol-
landais.
PIIARMACIE NOTRE-DAME.

Ni. Cordasco
157, Grand'Rue, 157
A l'lionneur d'aviser le
public qu'il vient dere-
cevoir 1in assortilnent
coilplet (de cira(!es pour
chaussures jaunes, noi-
res, vernies, etc.
Vente en gros et en de-
tail.
A Vendre.
Chez Mile Ltonide Solages.- 22,Rue
des Fronts-forts, 22.
Chapeaux de Panama pour homes
A tous prix.


I A. de Malteis et Co.
32, Rue du Magasin de rEtat
Mainon fond6e en 1888.
Bijouterie, Orf6ererie. Gravure
Vient de reedvoir des articles de par-
fumerie pour les gotts les plus diffici-
les. Les parfums exquis et rare d' ne
d6licatesse pe6ntrante qu'elle offer Aesm
clients south de vdritables petites r-
veilles.
Les dernieres marques qui charment
e Tout Paris sont chez Matteis :
Son Sourire, Floramye, Trlfolia, Idsal
Cyclanfen, Vititz, etc.
La maison a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumerits,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanties.
Specialitds: bagues franCaises en bril-
lants a partir de P. 200, alliances Or
18 K anglaises et francaises sur com-
mande, Service d'argenterie complete
p-our marriages.
Tousles articles vendus par la mai-
son sont garantis.
Achat de diamants, pierres prdcieu-
ses et vieille bijouterie a des prix avan-
tageux. Dernier cri: Lunettes jaunes.
ontitre remise de Deux dollars en
timbres-poste d'Haiti, la Maison Mat-
t4is envoie franc de port sous pli recom-
mantl1 dans toute les villes de la Rdpu-
blique: Lunettes ou Lorgnons en nickel
inoxytlables, selon les prescriptions des
Dcttir's ou instructions des acheteurs.

On trouvera:
Le nouvel ouvrage du G'. F. D.
LEGITIME: l'lIomme, le Monde et les
Sciences, A la Pharmacie Roberts, chez
Velten et Lagojannis.
Prix: 4 Gourdes.


GRANDE TOMBOLA D)'IETE
TIRAGE: Dimanche, 22 Septembre 1907
A 5 HEUIES DE L'APRES-MIDI, A L'IIOTEL DE PrTION-VI.E..

Liquidation d'articles varies et de haute nouveaute :
En 45 lots repartis sur 300 billets

Les 42 premiers lots consistent:
De 1 A 9 : en ( St6roo-Lynx, stdrdoscopes d'une valeur chacun de 2 dol-
lars, avec cartes postales illustr'es.
)e 10 5 33 : en 21 Eventails-Ztphvr. Ventilateurs autom6caniques A he-
lices d'une valeur chacun do 3 dollars.
I)e 31 A 42 : en 9 Electro-Allumoirs.- Allumoirs Blectriques d'apparte-
ment s'allumant dlcctriquement par la pression d'un bouton, d'une valeur
chacun de 4 dollars.
Le 43e lot est une lampe-suspension de luxe, a deux foyers, a gazotine
et manchon incandescent, d'une valeurde 14 dollars.
Le 44' lot est un gramophone A double usage (disques et cylindres de
toutes dimensions existantes) avec 6 cylindres et 6 disques ; d'uoe valeur
total de 40 dollars.
Le 45* lot est un gramophone A disques, haut module, avec 12 disques,
d'une valeur total do 70 dollars.
La r6partition des lots se fera en commencant par les lots inferieur, et
jusqu'au 42e lot inclusivement ; il y aura un lot par 6 bulletins.
Les 3 derniers lots superieurs seront r6partis A raison d'un lot par 16
bulletins sur les 48 bulletins restants.
Apr s le tirage, il y aura des projections cin6matographiques.
Prix du Billet: CINQ GOURDES,
En vente a I'Imprimerie C. Magloire, a l'H6tel Bellevue et au Grad-H tel
de P6tion.Ville.


SIDNEY PART

73, RUE DES CISARS, 73.

Entreprise G6ndrale de Pompes fun6bres
Location de Voitures pour Mariages et Bapt6mes, etc, etc.

Monsieur S. Paret a l'honneur d'aviser le public qu'il garde come parl
passe la Direction de son Entreprise Gtnerale de Pompes fun6br
qui est de son initiative propre.
II promet comme toujours, promptitude et rectitude A tous ceux qui v
dront bien s'adresser A lui pour Entreprise G6ndrale de Pompes fun
locations de Corbillards A tous prix, locations de Chaises, voitures
manages et pour baptemes, etc.
Monsieur S. Paret pour avoir un materiel plus neuf et plus riche read
tout pur et simplement les chais3s et le Corbillard qi'il exploitait d
cumpte A demi avec Mme Vve Ldon Gabriel, dans son Entreprise, bien e
tendu apres reglement de compete.
Mr S. Paret continue toujours comme il est dit plus haut A s'occuper d's.
reprise Generale de Pompes fundbres, de location de Chaises, Corbillards, VoiW.
res pour marriage; et baptdmes verres, verres d champagne, converts complete, fa
naux, etc, etc.
Port-au-Prince, 4 Septembre 1907.




H c:"PxThA BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE.(HAITI)
Mne Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue -sur la mer. -Tempdrature
douce et reguliere. Les Tramways desservent l'Hitel-Bellevue routes les 7 Mid
PROPRIiTli SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de reception. -Piano.-Gramophone.


Sonneries I.lectriques
tous les jours, de midi d 2 heures,
de 7 d 8 heures du soir


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et d6tail,- de chaussures on
tous genres pour
HOMES, FzKMxs, ENFANTS
Les commands des commercants
de 'int6rieur pourront etre ex6cut6es
dana une semaine A peu prbs.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCI ( HAITI)


There Zgpbirp Bell
Fabricant de chaussures en tous
genres. Pour Hommes, Femmes et en.
rants.
Place de la Croix-dee-Bossales.

PANTOUPLES M3ULES


G.2.50


Bouquets, Fleurs,
A vendrechezMmeL. JEAN-PHII.LPF
PEU-DE-CHOSE

Maison F. BRUNIE
195 GRAND'RUE :93
Dirigee par

L. HODELIN
Ancien membre de la Sociwf
ihropique des maitres tailleua? dr
Vient de recevoir un grand chOil
tofles diagonal, casimir alpaca,
le, cheviote our deuil, etc, B
de particuli recent a sa clirntC
belle collection de coupes de
de gilets de fantaisie et de piQ 1
toute beauty.
Sp6cialit6 de Costumer d
ces.- Coupes Frangaise, Al,
Amdricaine de la derni6rep
La mason confectionne au
tumes militaires, babits
dolmans, tuniquOS, rbad
r"s. eto eto, do to=s p1M


Table d'H6te