<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00126
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 31, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00126

Full Text
ij ANNiE, N* 127


PORT-AU-PRINCE (HAlTI)


SAMEDI, 31 AOUT 1907.


J


I


-I


o ,


QUOTIDIEN


ABON NEENTS:

PAR MOIS Une Gourde D'AVANCE

DAPARTEZMNTS & ]TRANGZR :
irais do posted on sus.


DIRECTELTR:
C:14&xrrt e,,x-xtre

RPDACTION-ADMINISTRATION
Ii 45, RUE ROUX, 45.


LE NUMIRO 10 CENTIMES.

Les abonncments parent du rei. et du IS de chaque
mrois ct sont payables d'avance
Les manuscrits ins&r6~ ou noa noe sot pas remiss.


Pour tout ce qui concern l'Administration du Journal, s'adresser A LMonsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonnc-Foi.
II II.i I


EXE CURSIOI 0ED LGGIOUE

DEDI8 AUX MAITRES DE L'ENSEIGNEMENT

III


En 1905, A Boulogne-sur-Mer. des
homes de Lous les pays out pu s'en-
treteuir et se comprendre, dans une
sorte de roogr!s, grAce a l'esperanto
ii est' ahjburd'hui, on le sait, la lan-
gue auxiltaire international, tres on
nonneur dans le mondo sciuctiIfLi.e
at commercial. Cette experience a pa-
ru saisissante aux organisateurs de
1'Ecole des Roches, et c'est ainsi
qu'aux e6lves des classes supdrieures
qui suivent l'enseignement du latin,
il est otfert un course d'esperanto fait
par un professeur spdcialiste.
Ces m6mes aleves des classes su-
p6rieures sont admis A un genre de
conferences contradictoires faites par
les professeurs de I'Ecole et qui mn-
ritent une mention spdciale. Sous le
nom de Debating Society, ces profes-,
seurs out former une soci6dt do dis-
cussion dans laquelle, sur certaines
questions donndes, le pour et le coO-
re sont exposes et d6fendus en pre-
&ence et pour le plus grand profit des
brands elves.
Un de cos professeurs ddflnit aintsi
lebut do la Socitde : a Initier les at-
Wes aux grades questions actuelles,
eur appreodre le respectdes opinions
dilTfrentes des leurs et la tolerance,
les former A la parole. m
L'agriculture fait, a l'Ecole, I'objet
4'un enseignement special, thdorique
tt surtout pratique. La thdorie est
donnde par des conferences d'agricul-
here faites & tour de r6le par es dluves
de quatriame moderne et qui durent
Mne heure; voici lee sujets qui ouit
A. traits dans le course de la der-
'iere annde scolaire : la production
cbevaline en France; a production
bovine en France ; la production ovi-
et en France; la production porcine;
6levage de la chevre en France; la
Base.*cour; les Chiens; une Ferme
bin tenue.
A pratique agricole s'obtient par
. excursions dans 1e 6tabli~
Slts agricoles et Idetriols do la


region et par l'entretien et 1'adminis-
tration de la Fermne de l'Eole. Cart
l'Ecole a une ferme et il pout etre edi-
flant pour les lecteurs de savoir cnm-
ment on s'y est pris pour l'iastalla-
tion d'une porcherie ; lisez bien, c'est
uoi cikbvu qui ecrit ceci :
eNe vous inaginez pas que nous
avons fait venir M. Storez (c'est le
professeur do dessin ) pour nous on
fire le plan et la fair constraire ; ce-
la aurait coit., trop cher. Plus malins,
nous arrivois avec des pelles et des
pioches et nous creusons nos fonda-
tions nous-mtntmes. Nous allons a Ver-
neuil, aclietons des briques, de la
chaux, faconnons des piquets A la me-
nuiserie et nous voila au travail. La
maison s'tlevo et quand elle est d'une
hauteur raiso unable, nous formons el
toit avcc des planches ct d la toile
goudironrie. La porte est accrocheo,
l'auge en clli:!e cimentde, lo plaucher
sec, et voild in.essicurs les pures ins-
tallts. D
On doit bi.n sentir que l'euseigne-
mnent de la S ici ca social ne saurait
etre ndgliga5 l'Ecolo des rIoches direc-
tement issue de ses mnthodesetdeses
precedes. Get enseignement se done
par : le course ordinaire, don't le pro-
gramme consiste dans I'expose meme
de la Science social et dans la de-
termination et la mise en ordre des
rdpercusions qui expliquent I'volu-
tion des phenombnes ; et par les con-
fdrences du dimanche qui s'adresseut A
une trentaine de grands delves des
classes de premiere, philosophies, ma-
th6matiques elementaires ct s.,:tion
special, et don't le but est a d'4tudier
les questions inscrites au programme
des examens qui peuvent etre 4clai-
rees par la Science social. v Les
questions de geographie, de litteratu-
re, d'histoire et de morale ont tB
plus particulierement traitees, avec la
preoccupation de determiner i'influ-
ence do milieu social sur ces divers
ordres de phnoombs.


C'est A tort quIte I'on cruit q 1'i L s anrlins (l'ves die I'Ecole con-
'IUth i on pliVsi) le ti,'rt (dans les pr'- t'ibuoit beancoup, on s'associant,
occtlupatio(ns do 1'E ,' ol, une A: xa- a mI itiltnir et fA loitilier l'esprit et
i'ree( et c'la paI'Ce lque i' on ;i tCei- le traditionlls dio l'tabll issement.
datian e t so li uier ql''il en e.t a:insi .'.i ,lit, an oininenceient de cO
l eanlls Ie< ecoles n.laises..\ I'lcole int-s ,'sent:s a courant do la plu-
des Itoches, cotto 6,11ucation e':t r;')r- I t l ', ,,. |I I,< p,;.s (Io fainille Iaitiens
s "nt o par los .sports t jeux c t par sa i t i,'tni inspires dle conlier a de
dles excLurs;ionls eCn icyclette. I.e coIl1pI- p'iu i.'s Ilntlurls. do pr'-fterence a tous
to-rendu lI dit : La vie d plein aitrcs, I'esprnt et le corps de lours
aair- aide parfois d'un, gymn.astiIe reitan -<. .I- ';ii c (' qu'A un elan
respiratoirn rattionnello 'ti, aux IL n ( ur et i'onbliais, hlas I que
Ilocjfs. Ie L', d d, l'dIu.'tion p.tliy- 'Ecole des loclhes ni suffit m ,me
sique. Dans lo.urs Ituros do librt -- |)s satisfair, le s de nandes d'admis-
pluls rares que nie J croi: it Ic.- pr:fa- sion .'s par.t:s firan:ais. (:e qu'il
nes -- nos 6lOves, coinlnm tous les faulrat, ce strait cerYr cliez nous
enfants, courent, jouent, et surtout iln ltablissement de ce genre, car
bicycletteiit. ),> noI. alssi, n(no s surtott, avons be-
Les jeux et sports les pls en lisa- si d'eltr1 rngi'nr's et infuses d'i-
ge soiIt : Ie ltnlisI, I1 crickl.t, 10 foot- deesnouvelles.
lall, la natation, los courses, los Mais otn trouver le courage, I'esprit
sauts, I'escriie, la boxe. (Coinne la de p.Irs6v4rance, la passion de la re-
plu part tie cesjounx sont anigl1i, ( ion 'a Io I ncessaire, et aussi Ie patrio-
pas nocylig d'et fire uo rlep'irocc ; tismie, indispensibles A une si rigan-
I E-ole ; il y a partout de.s splitsts t,'s ,'ii ne s'arretent qua, la surface et Pour donner une id4e du mdrite
aux mnots. CLU lpror-sseIr yv a rpontlu q i review a.l foridateur de l'Ecolo
en ces t:rmnes a Nous avons desjcux ds ItIIOes, et en mrine temps pour
ang;ais parce liu'ils font do viOUreux 1'r ro ll un oinnag pl 4qo jug-
biceps, ct sut rtout parce qu'ils len- tllid couteiu da:is ui des Ilus grand
dent los joueturs solidaires I s S crnaiix. Frate, jes finis par les
dls autro qu'ils conimbalttent notrle r x d rj ns par le
tsligtnes :-uivantes d6tachdes Tl'un arti-
icdiviedua liiu, in[I, ,iu'ils u a- ci parlj dans le Journal des Dgbats et
bituent A tenir cotnpte (liu voisiJi, (ii aat& public dais notre iumdro
A letter pour notro crmlnp, o, dans le-, d'h te
matclis, pour notre 'E:ole.
Vous voyez done percer le point de a La ralisation du programme de
vue moral et Cducatif jusque dans I'auteur de l'Education nouvelle fut la
les jeux : Le cricket, continue le creation de l'Ecole des Roches. Avec
meme, professeur, exige baaiicoup urie hardiesse qui effrayait ses meil-
d'adresse, et ii exerce beaucoup les leurs amis, soutenu (par la collabora-
muscles eu variant los movements tion effective de la femme superieare
et les roles des joneurs. II est forma- qu'il avait associee a sa vie, Edmood
teur, surtout en ce qu'll apprendA nos Demolins constitua, de toutes pieces,
jeunes Francais A respecter sans mot sur un plan entibrement nouveau,
dire les decisions de l'arbitre, et A sans autre appui que celui de quel-
faire tout simplement ceci qui ost 6- ques lecteurs seduits par la puissante
norme : roster, quand it le faut, tran- originality de son livre, une cole qui
quilles en plein soleil. Si quelqu'un recruta, d6s la premiere ann6e do as
connalt uno meilleure lecon de mat- foundation, une centaine de jeounes en
trise de soi, qu'il me le dise., fants.
a Pendant quatre anndes, I. et Mme
Demolins traverserent one p6ritde
Notre int6ressante excursion prend vdritablement herolque, sormontant
ici fin et je n'dtonnerai personnel en les difficulties materielles d'ane ins-
disant qu'elle ne peut donner qu'dne tallation & crder en pleine champagne,
faible idee du caractere pratique et choisissant un A un les mattre de rE-
lev6 de I'enseignement et de 1'6du- cole auxquels il faliIt .muigr l
tilrn na**r Arnrnnran aii t lk*os- mmkw ...M .*," AI-- ---- --


I Useua f wU aa YUUuis l a w a


- Tm wr HWNMqw sm w 0w Al a


~i~L _





_____ ___I_ __ ______ __


_ ~---------------------- .-----


----- ----.






s'agissait pas, en effect, de fair, appel
Sides homes d'exp6rience d pja de-
form6s par le pli professionnel ; il fal..
lait decouvrir des hommes et des fem-
mes de haute valeur intellectuelle et
morale, d'un devouement absolu a la
cause de T'cole nouvelle, possedant
lea qualities 6ducatrices requises,
inais les possedant en germo seule-
ment. 11 fallaitddcou rirles personnalitds
capable de s'associer A l'intention du
fondateur et de la faire passer dans la
pratique.
a Aujourd'hui, apris sept ans d'exis-
tence, l'Ecole des Roches, en pleine
prosperity, ne desarme pas les criti-
ques, mais s'imposed I'attention de tous
les dducateurs. Son influence sur
les m6thodes podagogiques so tra-
hit de mille mani-res et, en dispa-
raissant, Edmond Demolins laisse le
souvenir d'un r6formateur do 1'ddu-
cation francaise, en inmme temps que
d'un maitre dcrivain.,


-- --


RENSEIGNEMEN TS
METEOROLOGIQUES
Ob3 sexrvaLtoireC
DU
SCMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


VENDREDI 30 ABOUT
Barometre a midi
r_ minimum
Temp6raturemaxiimum
maximum


762,8
21,3
35,1


Moyenne diurne de la temperature 27,5
Le ciel a tte clair le martin, et tres nua-
geux dansl'apres-midi Orage au sud a 2 h.
Le baroimtre est montd un peu.
Plusieurs mouvcments microsismiques
faibles dans la nuit ont dtc suivis d'unec
agitation important A i h 28 m du martin
d&plaiant la plume du sismographe de 4
millimetres ; direction ENE ; duree 5 mi-
notes.
J. SCHERER
La Crete-a-Pierrot
Monsieur le Directeur,
Beaucoup d'amis m'ayant exprime le de-
sir de voir la a Crete-a Pierrot a impri-
mee, je me decide a publier cette piece,
et je vous prie d'annoncer dans les colon-
nes de votre journal qu'une souscription
est ouverte A cet effect. Ceux qui desirent
y participer pourront s'inscrire aux bureau
du *Matin ou chez moi, A Port-au-Prince;
A Jacmel, chez Monsieur N. Boucard ; A
Je6rmie, chez Mr Georges Gaveau ; aux
Cayes. chez Mr. Thomas Bayard; aux
Gonaives, chez Mr. Edouard Supplice ; A
Saint-Marc, chez Mr F. Montas ; au Cap-
Haitien, chez Mr Alph. Pouget ; au Pe-
tit-GoAve, chez Me Jules Dvvieux. Les a-
mis des autres villes peuvent m'adresser le
montant de leur souscription par la post,
sons pli recommended. IIs recevront un re-
otu r retour du courier.
On aura droit A un exemplaire par deux
gourdes. La liste general des souscrip-
tions sera publiee au fur eti measure, dans
le a Matin s.
Agre:z, Mr le Directeur, mes remer-
ciments et meilleures salutations.
F. Cn. MoRAvIA.
Pavilion aux mats
Srl a demanded da Consulat Gnmral
4Pa-BD A Poart-A*Prince,l e1sLation
a Coase ems a bor sajosd'l er


pavilions rcspectifs, a l'cccasion de I'anni-
versaire de la naissance de si Majeste W1i-
helmnina, Reine des Pays-Bas.
Boite aux Lettres
Mr le Directeur,- Votre obligeant quo-
tidien ne refuse jamais d'accueillir les jus-
tes reclamations d's contribuables. Votre
serviteur y a done recourse pour signaler .
la Commune le deplorable ktat d'unquartier
dela rueCourbe, deceluilparexemple ou est-
situee la maison bien connue du feu Dumay
Thbzan.
La, en cffet, s'rtlvcnt, pernicieuses a la
sante, deux vritables petites collinesde sale-
tds de tomes sorts. Ces atirantes r6siden-
ces des microbes paludeens, ai-je besoin
d'y insisted, constituent un danger con-
siderable et pressant pour les families qui
se trouvent dans leur voisinage.
Aussi est-il urgent que la Commune
les fasse enlever le plus proiptement pos-
sible. Ce rdsultat, i est vrai, ne tardera
gu:re a ctre obtenu, aussit6t que sera avi-
s6 d'une parcille situation le tres distin-
ct actif maire Vincent.
Veuillez agrder, etc.
Us ABONNL.
Haiti Litt6raire et Sociale
Les abonnds rdcalcitrants tant de la Capi-
tale que de la Province sont prevenus que
laute par eux de rbgler leur situation la
semaine prochaine, le numero du 5 Sep-
tcinbre ne leur sera pas servi.
Le Directeur-Gerant.
ANTOINE LAFOREST.
Commerce
Toutes les importations d'Haiti provien-
ncnt pour ainsi dire des Etats-Unis, d'An-
,leterre, de France et d'Allemagne dans
'ordre cite. En 1906 les exportations des
Etats-Unis, a destination d'Haiti, ont 6td
de P. 3, 266,425 et lea importations pro-
venant de ce dernier pays se sont 6levdes A
P. 1,036,330, c ntre P. 2,916,379, et P.
I'171,303 en 190o pour les exportations
ct importations, respectivement. Pendant
l'annde fiscal 1905- octobre 1904 A sep-
tembre 1905- les importations totales ont
ttd 6valuees A P. 3,871,o69. Sur ce chiffre
les Etats-Unis figurent pour P. 2,746.851
soit plus de 71 pour cent ; la France pour
P. 406 076.96, soit to pour cent ; I'Angle-
terre, pour 9 pourcent, et l'Allemagne
2 pour cent.
Lesprincipaux articlesd'importation sont :
Les tissus de cotton, les sacs, les machi-
nes et la ferronnerie. Les Etats-Unis four-
nissent les denrees alimentaires, l'huile de
petrole, le tabac, les products phamaceuti-
ques, les tissus de coton, le cuir, les voi-
tures, les chaussures et machines. L'Angle-
terre fournit les tissues de coton et de line
1'alpaga, la faince, 1t materiel pour toitu-
res et auues articles, mais c'est la France
qui fournit la plus grande vari6te d'articles.
Le commerce de ces trois pays avec Haiti
augmente constamment, mais celui de l'Al-
lemagne et des autres pays diminue. Le
commerce d'exponataon de ce pays si ferti-
le est tres peu important, mais on pourrait
facilement I'augmenter d'une manitre tr6s
sensible en s'en occupant davantage. On
constate une diminution d'environ So pour
cent dans les expeditions de 1904-190o
qui s'Elevaient a P. A 8.967.862 en mon-
naie national centre cells de 9go3-I9o4,
s'Elevant A 17,871,92g$.
Voici pour l'ann 190go le poids en livres
des principaux articles d'exportation : CafC.
38,853,718 ; cacao, 4,924.383 ; bois de
campeche, 78,141.720 ; coton, 87,669 ;
cuirs et peaux, 436,2o3, et bois de galac,
9.268,494. D'autres articles sont le chan-
vre de pite, les brisured de cafe, la racine
de bois de campbche ls somences de co-
.so, divom bo d carpqrri miwel, le


cuivre, la cire et l'ecaille de torture. On ex-
pedie le cafe et le cacao au HAvre et le bois
de camp&lhe et pite aux Etats-Unis. Tou-
tefois une grande quantity de cafe et cacao
est rdexpdide dfinitivement du HAvre en Al-
lemagne. Apres la ratification du trait de
reciprocite entire la France et Haiti, I'Alle-
magne a appliq u le taux maximum du ta-
rif sur le cafe haitien, empchant ainsi
son importation directed.
Plusieurs lines de vapeurs allemands,
franqais et hollandais relient les ports
avec NewvYork, Hambourg et divers
ports europcens. En 190o, le movement
au Cap-Haitien a etd de 120 navires d'un
tonnage de 187,433 tonnes et cOlui des
Cayes a et de 139 navires jaugeant 171,
694 tonnes. En 1904 les entrees et sorties
de Port aa-Prince se sont Cecvces A 211
navircs j:ugeant ensemble 292.352 tonncs
( :Conth y 'Bulletin )
Dec6s
Le G"' Dorldus Jn Philippe. dircctcur de
11 Prison des homiines a eu la dou'eur de
perdre sa hillc MARIE ELISABETH LOUISE Jn-
PILIPPE, dcdctJc hier 10o heures du soir
a l'Age de 35 a:is.
Les fundraillcs auront lieu cet aprcs-mi-
di. Le convoi partira de la maison mor-
tuairc, 3o6, grand'Rue pour se rcndre A
l'Eglise Ste Anne.
Nous presentons nos sinceres condoldan
ces au Gal-Jn Philippe si cruellement cprou-
v6 ainsi qu'aux autres parents de la regret-
the d&funte.
La derni6re Etape
On trouvera la brochure de Felix Viard
Honmnage i Oswald 'Durand, Cliz MIadame
Vve Emmanuel Mont-Rosier.
Rue du Centre, No 107
Prix : P. 1.25


LE SOCIALISM
EN AN GLETERRE

Sousce titre, qui rappelle l'objet d'u-
ne controversy rceente a laquelle nous
nous sommes mels, un de nos con-
fi'res, le Soir, a reproduit avec inten-
tion, quelques opinions politiques h
apropos de I'Mlection A Colne-Valley,
dans le York-shire, d'un d6putd socia-
liste. Ces opinions dtablissent proba-,
blement, dans l'esprit de notre confre-
re, que le socialism fait en Angle-
terre de tres rdels progress.
Outre queo o seul bruit fait autour
de cette election devalt suffire A tout
esprit non prdvenu pour la fire ap-
paraltre comme un fait abnormal, voi-
ci ce que l'on peut lire dans une let-
tre d'un correspondent a Londres de
I' nddpendance belge, sur cette Ilection
et sur la situation g6ndrale des socia-
listes en Angleterre :
a John Burns, qui fut ouvrier et qui
est actuellement membre du cabinet
come president du a Local govern-
ment Board i, aime a dire qu'il est
socialist dans les questions dcono-
miques et liberal en politique. M. Keir
Hardie. president du a Labour Party a
a la Chambre des Communes, est
sans contest un socialist. Tous les
membres de ce parti se sont, comme
lui, presents devant les Blecteurs avec
un programme de reformes socialists
et collectivistes, mais ils se sent bien
gardds de so dire socialists. lus au-
raient craint, en le faisant, d'effrayer les
Electeurs. Les candidates moins pru-
dents qui, 6tant socialists, oat eu le
courage de l'opinion come. par
example, M. Hyndman, le fondatur


_ ~I


en Angleterre de la t Social-d.mcr
tie Federation ont toujour ,,,.
Le nouveau ddpute de Co., \,,
un jeune home de vi ;it-., 4
est le premier qui soit parv 1 s
fair 6lire en se donnant colin. sto
cialiste collectivist rdvoluli.it,,j,p,
tCette election que l,.si ouriuj:l
cutent encore aujourd'hui auec passion
a profoddmnent dtonne le monde po0l
tique anglais Elle a derange sse habit
tudes d'esprit et rcnvers ses prvi.
sions......
a Faut-il conclure de cette lcatlon de
Colne-Valley et do cell de Yarrow o,
linit jours a nparavant, un candidate
Sl.abour Party a avait bt6 Blu, que
les ouvriers anglais sont subitemni
devenus en mnaj)rift socialites s Ce
serait probablemnent trWs exajrd. NiA
Yarrow, of il y av:iit quatre candidates,
imi unionist, un liberal, tn landai;
et un ouviier, ni a Colone-Val.ey, oU i
y en avait trois, I'dlu 'a qu l a na orsiU
des vottos do la circonscriptiijr. A Co.
iolmie-Valley, le candidate socialite, M,
(rayson, n'a 6td elu que pa le tier
des l'ccteurs. *
Car, on doit savoir -ceci estcapi.
tal qine le sysltmia electoral anglais
ri'admiet lqi'uti seul tour de scrutil et
I'on pclnse ntralement qu'il suffi.
rait de I'ttalblissement de doux tours
de scrnlin pour que la surprise de
toute 6'ection socialist f6t rendue
albsoluinmnt impossible.
Voili, sur lo socialism en Angleter.
re, la vomit6 et elle se trouve etretou-
jours dan, la note du .atin.



Nouvelles Etangere


DEPEC'IES REUIIES CE MATIN

Les 6venements du Muroc
CASAILANCA 29.- Un incendie ad
clate aujourd'hui dans le quarter in-
divgne, il a 4tC rapidement 4teint par
lts soldats francais ; quelques liaisons
servant de d4pot de grains ont 6tld6-
truites. Des tirailleurs alg6riens appi-
yds par de l'artillerie ont fait une sor
tie dans l'apres-midi, ils ont rdusil
clhasser quelques arabes embusquS
jprs du camp francais.
LONDRES 29.- Le correspondantda
u Times a Tanger telegraphie quet
couriers speciaux ont traismis" a
Ministry de la guerre Mohalnled-''
bas, l'ordre d'envoy'er deux (aids av,
des troupes rejoindre le Caid EI.lM
rani et de s'acheminer avec !ui sur
capital. Ce correspondent ejoute qa
si cet ordre est execute, Tanger s0
complitement depourvu de trouo
et scra A la merci de Raisouli que r
dit trbs encouragA par sa rucente
toire sur les troupes duo Sultan
raison de l'impuissance du gou0"'
nient marocain, le Ministre d Al
terre & Tanger va entrer en ne.
tionsdirectes avec Raisouli et lestu
Ibus pour la mise en liberty d U
Mac-Lean. p
PARIS 30.- Rente 94, 55.-- Le P
sident de la R4publiqce est repair
matin pour Rambouillet.
A Casablanca, dans I'aprt3-mii di
28, deux pelotons de spallis et U
tachement de goumiers, soutenoa
do I'artillerie, furent attaqu6s,
1.500 arabes. Le combat daurs
heures. A six heures nous l a
trois tues et 10 bless6s.






L'Amiral Philib tle6graphie le 29
que la situation, calme A Casablan
ca; quolques deurs dans l'Ouest
furent disperse A coups de canon.
Le( Shamrock a est arrive A Casa-
blanca avec 90 spahis et une batteries
do montagne. (
M. clemenceau eut ce matin une
conference avec M. Pichon.
Nouvelle diverse
PARIS 29 :- Une d6pcche de Mara-
kesctih date du 25 Aoflt, dit quo
avant de partir pour lac6te, Moulai-Ha-
fig a op&rA plusieurs changementdans
son ministere et qu'il a fait liberer
tous les prisonniers incarceres a Ma-
rakesch pendant le rbgne d'Abdul-
Aziz.
ST PTrERSBOURG 29: Le Jury
charge de statuer sur le degr6 de cul-
pabilit, des 17 personnel accuses
d avoir pris part au complot centre
leTzar a rendu son verdict cet apr.s-
midi A heures. Trois des accuses
ont 't' condamnes A etre pendus.
trois autres A 8 ans de travaux forces
& 5'autres & l'exil. Les 6 derniers ont
W acquittes.
Mission abyssine.
HIAMOUnRJ 30.- La mission de
'Empereur MdnAlick. qui comprend
deux haats dignitaires de la Cour im-
pOriale, est arrivAe ici aujourd'hui so
rendant A Berlin oi elle sera rescue
par l'Empereur Guillaume.
Un accident.
PoRTO 30.- Une plateforme drigee
par un journal A l'occasion dn tirage
de billets de loterie s'est effondAe;
10 personnel ont 6te tuees et 80 bles-
sOes.


Le Chol6ra.
SCHANGAHAI 30.- Le cholera se
Dropage d'une facon effrayante dans
les Dorts se trouvant A I'embouchure
duYang-Tse; pros de 200 personnel
meurent journellement dans les rues
deWu-1Hu, province de Ngan-Wei, et
de Kiu-Kiang, province de Kung-Si.
Subside annual
ToR I) 30.- Le Conseil dEtat a ap-
prouva en principle la politique du
Marquis Ito en Coree et conformd-
ment A la demand de ce dernier,
accordera un subside annuel de
P. 1.00.000 A 1.500.000 jusqu'A la re-
forme complete des finances cord-
eones.
Collision
DANV" LE, Ills 30.- On made de
latton 'une collision a eu lieu
pr de Charlestown entire Un train
detvoyaears et un train de mar-
chndis". D'apres les dernieres nou-
'elles, 46 personnel ont 1t6 tuees.
n ign ore le nombre exact des bles-
i serait trs 4levd.

t:tel Belle v^

D~JEUNER DU 31 AOUT
WDI A 2 HZURSm
Prix : G. 2.50
Melon d'Espagne glac6
Sardines 'huile
Poolet saute A l'Indienne
i0T0 do, mowpn aux pommes
r'icandeau A I I'oseille
Haricots rouges en sauce
Riz blanc a la creole
Fruits
Oaft
1/2 Vin


LIGNE HOLLANDAISE

CONTRE-AVIS
Le S/S PRINS FREDERIK
HENDRIK est attend du sud
et de Saint-Marc samedi apr6s-mi-
di 31 courant, pour continue do.s
la soiree directement pour New-
York.
Port-au-Prince, le 30 AoOt 1907.
GERLACH & 0C, AGENTS.
Voulez-vous des souliers 416gants,
slides, fabriqu6s avec touts les rb-
gles:de l'art ?
Allez chez
Alphonse di Guglielmo
167, GRAND'RUE, 167.
Le cordonnier du high life,
Le Roi de la Chaussure, don't les
travaux appr6cids sont simplement
des morveilles.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures en
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Les commander des commercants
de l'interieur pourront 6tre ex6cut6es
dans une semaine A peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI )


Fra 3cl- em en t

A L' tLGANCE
1). FERRARI,
Fabricant de chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particuli~rement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
I'dtablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour hoinmes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6 l'offre de cinq pour ceut
sur l'achat en gros ( 5 0/0 ) fait un ra-
bais exceptioianel sur les prix.
L'btablissement se charge de fair
preudre des measures a domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Langue Anglaise

Monsieur J. J. DESOE.
Le professeur d'Anglais si bien con-
nu et si justement apprdci6 du public,
avise ses dl6ves, ses amis et tous :eux
qui voudront b6ndficicr de ses excellen-
tes lemons, qu'il se trouve su No 97,
Rue de la Rjlolution, dite de 'Enter-
rement, od I'on peut se renseigner sur
tout ce qui concern sa profession: le-
gons d'anglais, de frangais et d'espa-
gnol.
SPar un prolddd des plas pratiques,
Ie profeiseur met ass l aves en peu de
tmps, sur an tr6s bon pied. Sea prix,
trs raloomableW, mont A la port de
utest Ie boursm.


LA PHARMACIES
Emmanuel A lexandre
88, RUE DES MIliiACLES, 8S,
Se recommended our l' x~cution
ptmpte et ex:cte (d.-s ordonrinalncs i
n'importe qu'elle licuiv du jour tt de
l. nuit.
Drogueries, Spucialites phar-
I naceutiquesext ii; .ienil,,it fratches.
PRIX (CONSCIENCIEUX.

Nouvelle Boucherie
A Turgeau
En face de Mr Emile Rouzier.
Les habitants de Turgeau, Bois-Ver-
na et Peu-de-Chose apprendront avec
plaisir qu'une nouvelle Bouclierie est
installed sur la propriety de Mine Vve
Momplaisir Pierre, en face de la route
qui conduit au Bois-Verna, et h proxi-
mitY de celle de Peu-de-Chose.


d l'Ange Gardlenl
98, RUE DU RESERVOIR, 98.

Belle varidt6 d'articles franC;ais fral-
chement reCus:
TRESSES PAILLE.- CHAPEAUX GAR-
NIS. CANOTIERS. PAIE I)AIIES.
- PLUMES D'AUTRUCHE.- PANACIIES.
- BAS ET CIAUSSETTES. DENTELLES
DE TOUTES GRANDEUR.
ORGANDI SIMILI SOIE
A bon march.
SPECIALIST DEUIL & DEMI-DEUIL
BOUCLES D'OREILLES.- SAUTOIRS.-
CREPE ANGLAIS ET FRANC.AIS.- ETAMI-
NE.- SERGE.- DIAGONALE.- SIMILI.
-COURONNES MORTUAIRES, etc.


-- -
Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigee par

L. HODELIN
Ancien membre de la Societd Philan-
thropique des mattres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd-
tofles diago-ale, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulierement A sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantais)e et de piqu6 de
toute beauty.
Specialit6 de Costurnes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglais3 et
Amricaine de la derniire perfection.
La mason confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuaniques, habits car-
r6s. etc eto, de tous grades.

Dr RAMPY
PHARMACIE ST. MICHEL
Avenue John-Brown (Lalue).
CONSULTATIONS TOUS LeS JOURS
Dz 2 A 4 rIEURES.
(MContbly Btlluti )

On Demand
A acheter un jeu de harnais en bon
6tat.
S'adreser aux bureaus do Matin.


VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co

VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Fr6res

KDOLA
DE
ingston
MACNISH'S a IRONBREW *
A Vendre
Chez CATINAT FOUCHARD
85, 89, Rue du Centre
62, Rue des Fronts-Forts
G-TL---. -..,~
ESANOFELE
D'une efficacit6 incontestable con-
tre la fire.
5.000 flacons ddjd dpuisis !
Stock renouvel6 par le dernier hol-
landais.
PHARMACIES NOTRE-DAME.

On Demande
;A ucheter tes timbres uses l'Haiti, bien
asortis, par cent ou par mille. Condli-
tions tr6s avantageuses.
S',lrefsser au bureau dlu journal.

Poudre dentifrice

L'IDEAL


Voulez-vous avoir de belles dents et
les conserver intactes ?
Usez seulement de la Poudre
dentifrice L'Ideal v
La Poudre dentifrice r l'Iddal QUI
A OBTENU LA PLUS HAUTE RECOM-
PENSE A L'EXP'OSImION AGHICOLE
ET INDUSTRIELLE DU etr MAI 1907,
A Port-au-Prince est reellement
la meilleure de toutes cells connues
jusqu'aujourd'hui.
D6pourvue d'acide, elle est sans
aucun danger pour l'4mail des dents.
Antiseptique de la bouche et toni
que des gencives, elle previent la ca-
rie, donne aux dents une blancheur
6clatante et laisse A I'haleine une ex-
quise sensation de fratcheur et un
agreable parfum.
Servez-vous uniquement dela Pcu-
dre dentifrice a 1'Id6al, a et vous
aurez de belles dents.
Vous en trouverez a la PHARMACIl
THiARD, angle des rues du Centre et Fd-
rou, vi-a-vis del fHotel de la Commune.
Prix: G. 1.50 la boite


Pri6re d'aviser 1'administra-
tion de la moindre irregularit6
dans lI service du o MATIN9
ain qu'il y soit de suite rmein
di6.

L'administration du Matin a
announce aux abonn6s de la Ca-
pitate qu'ils no doivent rien ver-
ser, abonnements ou autres,
que sur REQUS IMPRIMI s et
signs de M. I'Adminlitrateur.

--
Kola-SirfoJps-Li crs
ALEXIS BDZ01T
RlA TrWrewrs


II





Le Restaurateur de la sante
Hembde eflicaco coutre toutes les mala-
die~ provenant de 1'impuretd du sang.
La boite de 201 pilules : P. 5. 00
L'enveloppe de 30 pilules : 1. 00
J'envoie gratis et flanco, sur demand
l'eiiveloppe-kchantillon et prospectus.
H. BONIIEUR (Agent)
IIOTrL-BELLEVUB.

Industrie
MANUFACTURIIRE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, manchettes, chemises
et caleons
Ecole drs arts et mdtiers
-
On trouvera l'ouvrage de Monsieur
D. Vaval intitul aCoup d'oeuil sur I'd-
tat dconomique et financier de la Rtpu-
blique d'Hartihetc, chez Monsieur F.
BBlizaire, angle des rues Geffrard et Fd-
rou.
Prix G. 1.


A. de M ttis t Co.
82, Rue du Magasin de l'Etat
Maison fondue en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravure
Vient de recevoir des a tiles d!e par-
fumerie pour les gouts les plus diffici-
les. Les parfums exquis et rares d'une
d1licatesse pr6ntrante qu'elle offre A ses
clients sout de vdritables petites mer-
veilles.
,Les ldeinieres marques qli cliarmner
le Tout Paris soln chez M Attlis :
Son Sourire, Floramye, Trdfolia, Iddal
Cyciamen, Vivitz, etc.
La mail.olt : toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanies.
Spdcialitcs: bagues frangaises en bril-
lants & partir de P. 200, alliances Or
18 K anglaises et franaises sur com-
mande. Service d'argenterie complete
jour marriages.
Tousles articles vendus par la mat-
son sont gai antis.
Achat de diamants, pierres prdcieu-
sea et vieille bijouterie a des prix avan-
tageux. Dernier cri : Lunettes jaunes.
Contre remise de Deux dollars en
timbres-poste d'Haiti, la Maison Mat-
teis envole franc de port sous pli recom-
mandd dans toute les villes de la Rdpu-
blique: Lunettes ou Lorgnons en nickel
inoxydables, solon les prescriptions des
Docteurs ou instructions des acheteurs.
i---
LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui done Ie meillenr pain.
Qui product le plus de pain.
Qi done le pan le plus blanc et
Ie plus 16ger,
C'st.la Pllsbury r Best do ls
PiWsbury WashbrnFlor Mils Co,-
Mineapost Minn.
Ua CASTKEUA. awr^MM(.


Ti reZepMir Bell
Fabricant de chaussures en tous
genres. Pour Hommes, Femmes et en-
tants.
Place de la Croix-des-Bossales.
SPI-CIALITI :
PANTOUFLES MULES
LU L


LA NOUVELLE
MACHINE:A CO UDRE

L'AITIENNE

Une bonne machine A coudre A un
prix bon march.
La machine a un long bras, une large
navette qui s'enfile elle-meme une ai-
guille court qui se met d'clle-meme en
place, une cannette qui se garnit auto-
matiquement au.moyen d'uue roue folle
sans qu'on ait besoin de faire marcher
la machine. Elle est bien construite,
bien finie et gentiment ddcorde. Cette
machine est faite en deux geures. Sur
une base en bois ou en fer P. 8 or


LA REVUE
( ANCIENNE REVUE DES REVUES )
Bi-Mensuel
ABONNEMENTS:
PAR ,AN PAR SEMESTRE
Haiti ,.. 28 francs, 16 francs.


I
1
1


Les abonnements sont recus
es bureaux du a Matin a seul
pour la Rdpublique d'Haiti.


dans
agent


-- III- -I- --I--
Bouquets, Fleurs,
A vendre chez MmeVve A.MARTIN
BoIs-VENA


A Vendre.
(.hlz Mlr Lc in iilc Solages.- -,.
tes Floiits-fuits, 22.
Chapeau: x de lPanama t. all
" to( s prix.

RHUM-SYLVAIN
Produil de l' Usine St. Michel (Arcahi)
Vieilit;.css ein it natural jusqu'a 12
et 15 ans.
PIIX TmlES MODI HS
Ve.ite en 'ros et en detail.
Maison M. Sylvain
43, Rue des Fronts-Forts.


-JNL ------;

GRANDE TOMBOLA D'ETI

TIRAGE: Dimanche, 15 Septembre 1907
A 7) Il-L'UiES DE L'APlI':-S1-.DI A. IAHOTEL DE PrTION-VILLE.

I.iIluidation d'articles vari'.; et id lhaute nouveautd :
Eni 45 lots rI')alti~s ir 300 billets


Sur une base en bois et avec
une jolie couveture lg6ere en jIP. I42 Il'lllli llS COlSistelt:
bois courb1 P. 10 or
Je seiais heureux de vous voir essayer i ,, 1 ), ) ,,, G; l stos 'uie vialur chacun de 2 dol
cette ma-hine, soit que vous m'envoyiez lars, tavec crtles postal; ill st n's.
vos ordres ici directement soit que vous )e 10 A 33 : ei 21i l vntils /Z'~> ti. Vn-_,'lt!nis automicaniques A h.
me les adresAiez par l'entremise de vos lies d'uioe valetir cliacuii ttde 3 dollars.
coriespondanits de oiu Port-au-Prince. i)e 31 it 'i : eni ) lectl-Ail9llirs.-- Ailumnoir.s lectriques d'apparte.
A\ec chaque machine j'envoie sans nmeit s'alluiiti:it Heictriiquc::;;:lt it It i, t j s.-isioti ', ll: boulon, d'une valew
augmentation de prix, les accessoires et ctiacul de 4 dollars.
pieces suivantes: Le 43' lot est tine lanlp -sup>tn,.'sil, t Id xo. 1 deux foyers, a gazolit
1 ioutacheur 1 brl,odeur et uianchliou inctindescent, d'ii e valitir d, 14 dollars.
I plisseur 1 ouateur Le 441' lot est un ,igral option) 't ,ioi:e di'.;.j ( disques et cylindresde
4 outleuuir (gran- 1 pied-de-bichd routes dimensions existaiitt s ) avec 0 cvylitlres eof disques ; d'ane vaieui
deurs assorties) 1 burette dl'hiile total de 40 dollars.
I guidle avec vis remplie Le 45" lot est u n 'gramno;ophonrt Ji -i!i, li nt i tale, avec 12 disques,
6 cantettts 1 tournevis d'une valeur totalo de 70 dollars.
1/2 tidoizailic d'ai- 1 livre d'instruction La rdpartition d.- lots a, torii en c, ii)neri;; int par les lots infdrieurs, e
guilles jusqu'au 42c lot inclusivemenit ; it y anta un lot par 6 bulletins.
Cette machine est faite specialement Los 3 deriiors lotL siipriioUrs sprint irparti, i raison d'un lot par 16
pour tailleuis et coutuiieres. bulletins sur les iS bulletins re itas.
Nicolas CORDASCO, Api s le tirag1, il y air.i cles pi 'jecti')os ciiKiuatograpliques.
SEUL AGENT
SEUL AGNTPrix du Billet: CINQ GOURDES,
157, Rue Rdpublicaine ou grand'Rue,
Port-au-Prince. lEn viente a 'tnprinmrie C. Miagloire, a 1'lIl6tel Bellevue et au Grand-: a
de 1'ttioni-Ville.
Vous trouverez dgalement toutes les
Machines A coudre de Singer Manufac- --------
... I,.D


IUIre L".
Pour des commands spdciales de-
mandez renseignements.

-
Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES eGALITr ET FEROU.
Sp6cialit6s F. Bruno :
Poudre puissantecontred6mangeaiaon
prurigo, sueur des pieds- La bolted P. 1
Sirop antiashmat"ue rembdeefficace
centre lea accA d astme et lea toux
rdquentes.-- e flacon ; P : 50.
Comulnation gratuis :
Mardi et Jeudi de 8 & 9 heures du matin
par le Doctear. N. Tnomas.

On tgouvera:
Le novel outrage du G*. F. D.
Ltorrmc : rHomme, le Monde et les
Sciences, a la Pharmace Robens, cbhe
Velten et Lagojanna.
Prix: 4 Gourdes.


liip. C.


MAGLOIR I:L


45, RUE lRoux, 45
TELEPHONE.


Jo urnaux, brochures, billets de

marriage, cartes de fialicaille(

programmes, affiches, el touW

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et carte

de visit d la minute.

PRIX DE CONSCIENCE


- -- --name


1: