<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00123
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 28, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00123

Full Text
I,, j6NjqtEj N, 124


J


0


ABONNEMENTS


PAR MOis Une Gourde


D'AVANCE


DtPARTEIMENTS &- ITRANGKR:
vrais do poste en sus.


DlkECT)TU I II:




4 5, RL" L I (L'KY, 4j


L.E NUM~ioTh( i() ICENTIMES.


ino s ct OnOt pavaY.1Cs esa'.-aiC


de chaque


tie sort o remiss.


Pour tout ce qui concern 1'Adm-inistration du Journal, s'adresser M-ieur Art-hur ISIDORE 'c Rux nu Bonne-Foi.
Pour tout ce qui concern l'Administration du Journal, s'adresser -i TW Irrsieur Arthur oSIDOuRE -, l,: R,,ux ,ou Bonne-Foi.
I I I f- I --_ I I


'ne physionotnie trts inte'esante-
Iea classes de hiitiitime nous ezt en-
iitepresent&e, dans un chapitre sptd-
crl, par le professeur et les (Ileves ;
jrais I'esquisser en deux traits.
Ala base de I'enseignement g6nd-
:de cotte lasse, d nt le pirof-
*or est une demoiselle dipl6muie du
brevet et du certificat d'aptitude pdda-
logique, est I'esprit de contiance en-
tretenu chez les eleves avec un soin
jaioux. Rien n'est plus persuasif (tiie
lelangage par lequel le professeur lii-
enme traduit ses impressions ; je lui
hisse done la parole.
SLes enfants n'ont jamais abus6 de
Sconfiance que je leur t6Tmoigne,
ssaventque je crois A leur parole,
u Je respect leur temoignage, qite
,comnpte sur leurs promesses ... .
'ndant la r6daction des devoirs, je
Iche d'avoir un pretexte pour m'a,-
flter de temps en temps ou j'ai I'.ir
dm'absorber dans un travail, ,inr
.al es infants n'aient jamais I'in,'fres-
Od'dire surveillWs .. Ils marquentt
~*tmImes leur note deconduite dans
airpefitcarnet, et sont envers etix-
tmnesplus severes que je ne le se-
Pparfois. Une fois, ma conlianco
te trmpbe ; mais la cause du dt-
rdre qui a'dtait produit en mon al,-
"Ce, Venait de la presence d'un le--
faouveau qui ne comprenait pas en
m nos habitudes.
SUloe fois, retenue malgre moi, je
suis entree en classes que dix mi-
%s aprbs I'heure. J'ai trouve tous
enfnts, dans un ordre et un silen-
Parfaits, Bcoutant I'explication
.ise tres interessante que leur
,l Vincent de Paillette ( un l61-
)nstall&6 & ma place. La le;oni a
1ia~46 devant moi, et je noe saurais
*le plaisir que j'en ai eprouve. '
So~'est pas moins interessant de
ofire la facon g6n6rale don't le
i deur contr6le les connaissan-
S.se 616ves ; il va encore nous


(( Voici comment j'interroge. Les ta-
bles 1 tant bien nettes, serviettes au
dossier des bans, mains au repos,
\eux sur moi, je pose une question.
Tous ceux qui peuvent y r'pondre I;-
vent le doigt ; d'un sigele je d,'signe
I'iin d'eux ie fais rp)te)'r ia rla ,pr,-,
par un de ceux qui n'avaient pas de-
mande A etre interrogds, et je m'assu.
re qu'il a bien compris.
SParfois, s'il s'agit d'une opinion
oud'une pttoftrence A emettre, si j'ob-
tien s deux r'ponsesindiquant des ten-
dances dillhrentes, je les fais discuter
par les deux enfants qui, du rest, le
font volontiers et s6rieusement. Ceci
me permet souvent de redresser leur
jugement, et leur apprend surtout A se
baser sur le raisonnement, non sur
I'impression, avant de formuler' une
opinion quelconque. )
N'allez pas penser un seul instant
que ce regime soit au-dessus du ni-
veau moral et intellectual de ces ger-
mes d'hommes. 11 n'est jamais trop
tot d'apprenlde A inspire de la con-
fiance et de la loyaute, et A raisonner
just. D'ailleurs. I'institutrice elle-me-
me nous le dit:
a Je suis 6tonn6e des progr6s que
j'ai constat6s en ces quelques mois.
sous ce rapport. a
Nous ne sortirons pas de cette clas-
se de jeunes 6leves sans signaler,
pour chacun des principaux course, ce
que l'enseignement de 1'Ecole pr6sen-
te de particulier.
*

La classes de dictee sert accessoire-
ment de classes de lecon de choses et
de classes de grammaire. Quand la dic-
tee parole de choses. on les dessine au
tableau pour mieux les expliquer ; et
nous relevons, dans le recit de cette
classes fait par un 6elve, que, a propose
d'une dictee sur la locomotive, un au-
tre dl6ve avait dessind sur le tableau
une locomotive et l'avait expliquee A


-'Os condiscijdtm. 11Ion it '-tt de in.!iie
Im i ,111 le A co 'll..., 1,1111t

L~es r~i;1es o itnide rammo .jl.~ie
dans .it Li dictt'te soli xt luts,
I~s do i mots, I e. CrC hiorchtit -- 4 I itd'IitW I Is
ou de verbies coniveuitnt msx-uh:.t;tii-
t I t's.

Posur la classe d(10 onrapliie'. 1111
le'ouiis ont b ffaiter da;n-; tlie va-te
S.abkiiieI e (jul se t(Ir Su11( I' doli)dale
et nit conisisti' .i iA IV.OaeC, dii s.ae,
des monta-nes. des val I.f's. des pla-
teaux, des dtroit-;, des I ist lames-, etc.
Eii jirilicipt', la cairte ge" graplaiqie
est d a board o il sfi a2 I (St

)flodie de ia cti lt que Von tai appe
A la Inflernoire) do i'c'i'vc.

A a classes sp. iale do (14,
choses est annex' ite I cctionl (de
l)otaliiqule t'-,nenta te. 4)11 Se ()Ioflen-
te ( rappeitclms- nous lu'll U!Isiit (itles
de Iiuitit~rne ) de let, rappanrire les
noms cde-sdlit1i'rerito.esp;-jtW65 tes doraci-
nes, do e d u -de iloiirs.
A pri'e' quoi It-,s elevesanal v-;ent eux-
mi1tflCm des )ilaiites. a Nout is t;isofls


';ttit,'-'.. S.,i-< s i-rtir de h'listoire giec-
rjil, l(',- I nfri)11tio ti1is 1 une ori'gallisa-
tit, l (, liij\ ,x vipiqies t';iite par It,..
*"[,V '- do >, tic '.rse- Iittes A Inailr
plates, >;it]s. aits j. t lats, lpant rac' etc.,
tt Co itllliii' t It. s ; OCS, les vaill-
l, '~ ",s ('taletnt t(JUio)rtiln .s de lauriers
.t |,in te's n triimiiihli. Ieo professeur
Ir' +tis ftit iirit, it c<6 suj'm t. d'une parti-
cn.tlt a t --/. plati-.an Ite relevse dans
i1une d1o co t'- .; in ltln ti'ns:
I loltl'rloeitnelltit. IP passago des Ther-
tin',1>\ l's a t, (a; t'.ll'stldtt; au board do
,t ,i; ,, dii \':allw:i I'mridant toute lt
ir.''realtionl de I0 i leiims, onI avait acti-
vii uit travaill6 t' r'alis-er line repro-
(diu tion peut--tre mii peu fantaisistc
d(u fatieux dtilt', et I'liloire de la clas-
so venue, tr;-s s';rieusement partag s
eI deux camplls, les infants ont 4t oc-
cuper leurs positions respective. Seu-
Iimnentt, apr;-s avoir fait rouler dans
I'ieil e quielquzs ennemis, L6onidas,
cern)6 a son tour, n'a pas eu I'htrois-
me de so lI:isser tuie, corine il de-
vait le fire, et, plus grand que ses
carnarades. il les a prdcipites succes-
sivement dans I'eau oft ils ont Wet
mouillAs jtsqii'aix genoux. J'ai eu
bien du mnal A fair comprendre A
I'irascible Spartiate que son r6le con-
sistait a reproduire Ie recit historique,
non ai le mnodilier.


ctiacun. dit I'un d'elux. utin lhei br au- Ii parait que le syst'-me n'est vrai-
qltel notus tivaillon's de, x par deux ment pas trop) nauvais, car le profes-
en classes et pelndant iios temps li- seur nous dit constater dans ses 4l-
bres. > ves, non-seulement de I'interet, main
Des travaux pratilqies d(s plus amu- encore de I'entliousiasme. Son comp-
sants fontpartie du proglratile decet- te-rendu linitpar le touchant trait sui-
te classes; au nomblre de ces travaux, vant : cDernirement,en sortant d'une
mentionnons le cartonnage qui per- classes qui les av;iit tranaportes plus
met aux 1eeves defabriquer toutes sor- encore que d'habitude, mes douze pe-
tes d'ouvrages amusants et utiles, tels tits bonhommeo se sont rendus en
que des fleurs en paper, des porte- cortege imposant chez M. Demolins,
journaux, des porte-brosses. des pa- pour lui porter une petition signee
niers a gAteaux, des porte-bouquets. par eux tous, et demandant la permis-
Comme, en fait d'histoire, ce sont sion de partir pour la Grace. Je ne
les dltments de I'histoire ancienne qui sais -ajoute spirituellement le profes-
forment le programme de la classes, seur si Mr Demolins ajoutera aux
les jeunes tli-ves prolitent de la clas- stages en Angleterre et en Allemagne,
se de cai torIlnage lpour fabriquer, alin un sejour en Grece, favorisant leOs tu-
de fixer les idee;, des Grecs et des des historiques des Messieurs de neuf
maisons grecque:i en carton, et des et dix ans. .
vtements grecs en paper de couleur Voila, en raccourci, l'intdert qgndral
de la classes que nous venons d explo-
A propos d'histoire, le professeur rer. II ne nous reste, avant de passer
s'efforce. nutant que possible. do re- A une autre section. qu'd dire que par-
produire entire les 1elves les episodes fois les dimanches sont affects a des


EXCURSION PEDAGOGIOUE

DlIi .i \x M D.\TIlt:S DE IENSEIGNEMENT


-----
--- -- -- -~~--.----


- r


MERCREDI, 28 ABOUT 1907.


PORT-AU-PRINCE (H~frl)


so=


----- __


Ij 0 T IT,) I N'
r4,






tournles es ti visit's d(- cliaritt'' ett SueI
le" pauvrvvl'c' tic lit 'c47:Fl l re( -mvenit as-
sc/. souvIl~Iit du( cc.-; Et its (4 MeSaeUIs a
l'tttale autai e d'ian pe de linge ou
1'ar~ h esu vj ris. d'unte galet! e.
1-'IO1 pouiri t Ilappicrieitissig t de leuit

rI de 111till V (i-t ), e'-fm tetcl et
(. 11111 .11le-, ) do dv- hoclie
-'m wo'-ont(F~dserv r s la ako


RENSEIGNEMENTS
MICTOIROLOGIQUES

Obaerxvatoilre
DU
StIN IRE COLLEGE St-MARTIAL


BMARDI 27 ABOUT
Barometre A midi


762,0


Temperature minimum 2 ,46
Maximum 35,4
Moyenne diurne de la temperature 27.4
Le ciel a tdc clair jusqiu'a heurcs du
soir, et couvert depuis 6 heures. Ldgere
pluic d'orage vers 7 leurts imarquant au
pluviometre 2.S millimitres. I.- b romi.-
tre est rest constant .
La compete est entrie dans la constclla-
tion du Cancer.
Ascension droite : 8 h.. 8. m.
DLclinaison" 5" 3) '
J. SCIIERER
Adresse au Peuple
Hicr spres-midi a eti publitde ,ar les
rues de la Capitale. I'Adresse fuite au
Pcuple A la fin de la XXV" Ldgislature,
par la Chaalbre des DWputes.
FianCailles
Nous avons requ la carte de fiancailles
de Mile ALCE B3ELLE(;.\RDE avec Mr PETERS
BYRON RAVEAU.
Sinceres compliments.
Messe de Requiem
Mr et Mine Dalb6mar Jn Joseph et leurs
enfants, Mr et Mme Alphoose Jn-Josph fe-
ront chanter A la Cathedrale, le lundi, 2
septembre prochai.i, un Service solennel-
de Bout de I'an pour ie repos de li'me
de leur regretted Louis JEAN-JOSEPH.
Aucune invitation spiciale n'ayant 6td
fite, les amis sont pris de considdrer le
present avis come en tenant lieu.
Haiti et le Prsident
Nord Alexis
M. le GCn&rat N'oRI) A:t.\Is, President
de la Rdpublique d'Haiti, a pris, pendant
l'anndec 1o06, certaines measures pour en-
courager le commerce extdrieur et rendre
plus stable la situation financiere du pays.
Les lois douani:res promulgudes en sep-
tembre 1905 sont rest.es en vigueur et le
tramt de commerce sign avec la France a
it6 prolong jusqu'au 3 janvier. On a pro
mulgui en outrse une loi pour ktre mise
imm6diatement en vigueur afin que le
pavement de tous les droits douaniers se
fasse en or ou en monnaie national au
taux de 300 pour cent, et on a aboli la
surtaxe sur les droits d'importation. Cette
loi autorise aussi le gouvernement a reta-
blir par d6cret les anciens imp6ts prec6-
demment en vigueur sur les denrdes ali-
mentaires. Le President a dicri6t I'expo-
sition d'6chantillons de products indigenes
dans tous les consulate de la Rhpublique
A r'l6nger afin de donner un plus grand


T ssor aux productions et rcssources haitien-
ncts.
(:'Contly 'Bulletin )
Marriage


1


Exose Geoneral tde la Situation

Department de l'Int6rieur et de la Police Gdnerale


En l'Eglise Cathedrale ce matin, A 7
heures, a 6tc celebre le marriage de Melle
ANNX\ i) t.ln.i.Lii. avec Mr le Dr Juan
LANRON v A(COI'A.
Les marines ont td conduits A l'autel par
Mme Cyrus Saurel et Mr le Docteur Char-
les Mathon.
Tous nos compliments aux nouveaux 6-
poux.
Mendiants et malingreux
A la suite de notre article d'avant-hier
concernant la situation deplorable fiie A
la Capital par la libre circulation des ma-
lingreux et des mendiants repoussants, des
measures ont dtd prises pour fire ccscr cct
ctat de choses.
En adressant nos fdlicitation aus gou ver-
:emnent. souhaitons qu'il n'y ait de la part
des age ts de police aucun relAchement
da.s l'c\ccution des measures prises u.u no11
de l'hygiene et de la.santC publiques.
Arrivage
Ce martin est entrile steamer 'Bolivia avec
les passages suivants :
Kingston : M. Labastille, Melle Labastil-
le, Melle Michel, Mme Bonnefil, Messam,
M- et R. Jecas, Melle Michel.
Ji;reiie: Lacroix et Lewis.
'Pltit-G'ive. Mr Bombac, Melle Bjonbac,
Maignan.
Pour la Voierie
N .us avons vu passer hier devant nos
bureaux une parti des tombereaux corn-
mnankls par 1. Commune pour le Service
de it Voierie. Le rest de la command
comprenant des tonneaux d'arrosage sera
ici micessamimennt.
T.mt mieux. La Commune dCji si bien
dispose pourra continue plus facilement
la sdrie de s.s travaux.
Une Centenaire
II cr out cu lieu les fundrailles de Mme
Vve THEODORE LABRIERE, n6e EuDoxie CLER-
MONT, decdCde A l'Age de 103 ans.
La d6funte avait assist aux grands Cvk-
nements de notre histoire politique, et
jusque dans ces derniers temps en faisait
le ricit avec une parfaite lucidity.
Nos condoliances a sa tamille.
A Bizoton
L'artiste Arthur Bonnetil, assist de son
orchestra d'harmonie donne un grand con-
cert dimanche i j Septembre A Bizoton-les-
Iains, propridtd de N1. MLWSs ou stationne
le train.
La superbe cour sera arrange pour la cir-
constance de tell ftion que tout le public
pourra jouirt l'aise de l'excellente musi-
que de l'artiste distingue don't l'eloge n'est
plus A faire.

Lo el ~Belle^e

DtJEUNER DU 28 ABOUT
MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
Melon d'Espagne glac6
Radis Avocat
Fricassee de more aux pommes
Saute de veau A la Jardiniere
Rumsteak A 1'Anglaise
Haricots rouges en sauce
Riz blanc a la creole
Puree de Saint Germain
Creme a la vanille
Fruits
Ca6 i
1/3 Vin


le Gouvernement


gence pratique du Directeur,qui,pui
ment aide de ses contre-maitreset
scurs, nc ndglige rien pour meriterC
ti.nce du (ouvernement. Et, j'aila
tudc que les infants confibs A cet tb
smc ntiii dcvicndront, s.-ns contest, de(
toye-ns utilcs A leur Patrie. D'aillearsn,
siters, vous n'ignorez pas la "r
importance de cette cole qui a w
unique dans la Rdpublique, et qui
111~In que l'Ecole des Sciences Appliqh
jl-,:iic route la n6cessitd de sa crtai
C'est pourquoi, je dois vous remercierl
voir I'annde p.issde augment le nombire
initcrnlsd, cct Etablissement.
Ces deux cents eleves tirds des Ecl
p.OpulceusLs et qui sont recueillis seom
dc:naii grAi,:;- a votre sollicitude, I'o0ar
dc Icurs parents et de la soci6te.
Continuez d


__- Ia- -m


~----~---F 1


POi.lw AD\MINIITRA'IV:-- PaISs.-- Le
service de la Police Administrativ n'a p.as
cessd d'utre une des plus urgentes prdoccu-
pations de mon lDpartemcnt. ILe Gouver-
ment, qui en comprcnd touted I'utilitr pour
le maintain de la sLairitd g, ridral a !ii>
un soin p triculicr d uta le choix de, c )llabo-
rateursqu'ilavait A tairesur ce point. Et, c'cst
ainsi, malgre quelqucs ditficulitc y rclati
ves, que nous sommes parvenus a mettr
sur un pied respectable ce corps do it chlit'
et agents remplissent leurs d vo.r !.A sa
tisfaction du pays.
Ndanmoins, restant fiddles A note cons
tant systcme d'amdliorations, des reimanie-
ments, s'il y a lieu, seront operas par le
Department de l'Interieur dans ccrtc
branche, partout ou besoin sera. Dlii, les
ccntres que sillonne le Chemin de ter,


a reconnu 1 'urgcn- ~c __-_ '- come le
ce de l'augmenta- de 1'Etat, ena
tion des agents de rager mairesa
la suiretd. ..csseurs dazm l
Mais, d'autrec bonnes dopm
part,A mcsure quc tons.
I'action de la poli-
ce devient plus IMPRIMERI S]
ethlcace,1 i impor- TIONALES. i
te de porter nos n& dernit,
rcgardssur les li cux k" Corps Lbgi
dte dtcnrtion qui Le I'hele i
mdritent route une ten n oerea i
de voter use i
sollicitude nouvel-- i de memrn e
d cprimeri o fe
le. En etiet, les pri- du Cap-tfhlia
sons de la Rpubli- dees Caye.
que rdclament dim J' umid'
portantes rdpara- deux nouvern
tions, lorsqu'clles blissemenas ne
ne sont pas A re vent foactioD
construire. Je n'a- faute de m-ct
vais pas manqu Le Dpartem l
de signaler ce fait l _a _-- a'I., nt rieur cD
A moncoll4gue des b trouver dans
Travaux Publics anciennes ti
qui avisera. GAL P :ITI oN Pre- ANDRI E, series de l'E T
PoNIERs LIBRES. Secr6taire d'Etat de l'Interieur un ouillage
Aujourd'hui, plus et de la Police G(ndrale tallaton, ,lai
que jamais, I'utilita des companies de ne nous a pas td possible de le fai,
Pomriers s'impose. Aussi, devons nous une quclques pieces qui pourraient servile
protection toute special A cette branches o n nmauvais 6talt et, rien n'iyant i
de service pour combattre le tld.u de lin- at Budget de mon Dpartement
cendie, cause de tant de misores et d. d&- chat d'outillage, j'ai di- ditffrer I
sastres au sein de nos populations. tioin de cc project, faute de fonds
Pourtant, telles qu'elles existent. clcs Mais je demcure persuade que voUW
m&ritent une mention honorable pour les scrcz pas, lMcsieurs, de me !"M
services qu'elles rendent et le dvoucment .Iannde, en measure deprocdder A
don't elles donnent preuve en toute occa- de ccs deux dtablissements app ItA
sion. d'importants, de rels services ll
Et si les Compagnies d6jA 6tablics ne que.
sont pasjusqu'ici convenablement outilldcs, En revanche, I'Imprimeric
le Gouvernement ne perd pas de vuc Is IPort-au-Prince, la seule qui
rdformes qu'il y a lieu d'exdcuter sur ce cxxcutcr tous les travaux ty
point, et cela, sans retard. du Gouvernement, grace 1 la
D6jA m, me, grace A la haute sollicitude activity, au principle d'ordre do
du President de la Rdpublique, li. Compa- .-ctuel, aid6 d'un personnel d&v0o
gnie des Pompiers libres de la Capitale est cst digne de felicitations et
ot6e d'un excellent materiel, et sa prin- couragcments.
cipale pompe a vapeur vient de subir de Elle ne possude ?as un a21
grandes reparations qui la mettent en me- le Gouvernement I aurait disits ,
sure de fonctionner en toutes circons- aux travaux qu'elle fournit A i
tances, qua, Si. au vote du Budget,. 1
possible d'augmenter s0on f,.l
MAISON CENTRALE.-ECOLEDES ARTS quest objets de premirem
ET MtTIERS-- Ce nest pas sans un senti- rais le devoir
ment d'orgueil que nous constatons que o
ia Maison Centrale continue A se d6velop- JURY MEDICAL.- Je Vo$s
per A notre entire satisfaction, et main- mn~~mes declarations que ji rTs
tient sa bonne reputation d'Ecole des Arts i'annie derniere relahtidv a n
et Mtiers, grAce A l'activit t e At;r a.m ~re du,. tAne rAt61ia. j


0 -, ,---- ------061 W-b a &Iilulsw


&-uvu mu isya ub 'Aw ---






,,Jlry medical, d'autant plus que l'oc-
sion s'y prete ; car les measures preserva-
icesprises lorsqu'il avait etc signals au
Uvcrnemnent, au course de F6vrier dernier
jisegence de la petite vCrole, attestent la
oec volont6 du Jury medical.
Eneffet, il s'est multiple, prodiguant
E conseils, inspectant les pharmacies, les
susons de drogueries et les quarters po-
.fIx. reputes malsains, afin de se bien
icadre compete de l'etat des choses.
La vaccination et la revaccination fu-
%eat ordonn6es ; du vaccin et des products
ntiseptiques furent expddids dans toute la
-tpublique ; les visits sanitaires furent
fites minutieusement A Lord de tous les
asvires arrives dans nos ports et toutes ces
precautions hygi6niques previnrent l'appro-
che de 'pidemie.
En effet, aucun symptome inquietant
n'a 6t cohstati chez nous.
Filicitons done les membres du Jury Me
dial Central de leur prevoyance et de leur
activity dans l'accomplissement de leur
mission humanitaire, surrout au moment
oi leur mandate va atteindre le tempi pres-
cnt par la loi.
Entre autres fits intcressants A vou; si-
gnaler, il s'agit de la gracieuse invitation
ui e e flite au Gouvernenient de pren-
re part au Congrs International tcnu a1
New-York pourl'ctudc de I Tui 'lbrculo-.t.
lkux dileucs d'une coimpitence irllc,
Ites Docteurs I. E. Jcanty et I). Domond,
Onl Ct nominms pourr rcpr ntr le Corps
,Mdical d'll.iti. No; deux reprdsentants
ont ti. l'objet d'accucils synipathiques ct
bienveillants.
Avant de clore cct expose succint et s'n-
ced, ii etC sage de s'arrcter A quelques rd-
texions que suggcre la situation plcnerale
uttelle. Si nous considerons lc chemnin
parcouru dep'is le mo-ient oi novs avons
pris contact jusqu'a cette derniere L6gisla-
tare, asscz tfconde cn rdsultats heureux,
a'y a-t-il pas lieu, si modest que soit le
Gouvernetient, de tcnser qu'il est digne
des felicitations, pour avoir essay de por-
ter un remidec edicace aux maux don't sout-
frait la Patrie ? Rappelons-nous l'eltat de
choses d'un passe recnt. L'csprit inquict
de desarroi qui existait partout, les ci to-
yensdivisvs pir des luttcs aigues, tout cola
faiuit presque ddsespdrcr du salut. Aussi,
ks families tracassees par la niiscre vi-
vaient-elles dins des transes perpLtucllcs.
Quatre annees ont sulli, non pour tout
.parer, mais pour au moins redonner aux
caoyens ce qui leur est indispensable pour
vvre et fire tructitier leurs industries et
ker travaux : la prix et la tranquillity,
ketsdu patriotism et de la bonne vo-

Vous avez aussi, Messieurs les SInateurs
essieurs les Deput6s, une large part dans
transformation qui s'est opdrde. Dedai-
Ptat les clameurs et les critiques intcres-
t des 6ternels mecontents, vous avez
aochement aidW 1'Executif, en inarchant
d'ccord avec ses vues que symbolise le
VEnre Chef d'Etat qui jouit de routes les
lympathies populaires et a qui vous avez
'onseamment tdmoign6 la plus haute admi-

PLTION P'r ANDRE

Feuille Adhiree
.IAR mlc;S,.. r: .- I'ET.ole


Nouvellecs Etranegres

DEPICHES REVUES CE NATION

Note franco-espagnole.
ST-SIIAST'IAN 2(6. Une note colleoc-
live franco-espagnole a ('ts remis,' an;
Ministre de la guerre du Sultan; clt'v't
notedemandeque les measures neces-sai -
res Il'organisation de la police inter-
nationale dans les ports marocaiIns
soient imm6diatement prises.
Organisation de la police.
TUNIs 20i.- Le lieutenant (ausse du
bureau des alTaires indigenes a re':u
l'ordre de se rendre a Mogador pour
y organiser la police.
Le roi de Grece.
PARIS 26.- Le roi de (Grice est ar-
riv6 aujourd'hui ici venant d'Aix-ls-
Bains; il a td6 rc:tu liier A la gare par
le prince Georges de Grt'-c et le per-
sonnel de la Legation.
Le Congress de la Tuberculo-e.
pl.is -G.- Le D)r Melitchliiolf, de
I'lrstiitt PI', steur., t les I-Ds Callnetti
et Lelulle it (te oftiCiellerI1 nt inlviWts
par le gouvernenent des ltats-l'nis
a piend'e partt ai (a:ongr; s de lai tu-
l)erculose (lui se reuriiraa \Vaslii-gtou
a;i course de l'atrin('e pro lhinilne.
La Leqation de Perse protest contr'c
les agissements des Turcs.
CONS.ANTINOPLE I27.- ILa L6gatlionl
de Perse ayant prottest6 contre I'occn-
pation du territoire persan par les
troupes turques et les atrocit6s com-
inises par les Kairdes dans la zone de
la frontiere dispute par la Porte, le
g)uverneinlelt Ottoman a d';cid(t d'eit-
vover sir la 'fontiere une commit
sion pour ouvrir utie enquete conjoin-
tement avec les dlPWrnus persans et
s'il est )proi)ive que les tures sont ern
territoire lersan, ils seront rappeles.
La situation au Maroc
La catastrophe de Coutras
IP.\us 27.- La situation esit cailme
au Marc ; ii y eut quelques escar-
Inmoches '4 :Casablanca. La colonies en-
rop6enne dut quitter Fez le 2:1 aout at
destination de Tanger. On est inquiet
des movements de Moulai-Halig. le
nouveau sultan.
M. (:l('-inenceau apres avoir conf,'ire
avec le IPrtsident de la I 6publiqiij
jusquL' 3 heures re,:ut hier soir le 6-1
ini.ral IPicquart, MM. Pichion, Thomn-
son et Viviani. II fut decid lqu'il v au-
rait un Conseil de Cabinet mercredi.
M. Cdlmenceau confera ce martin
avec les ministres des Finances et
des Travaux Publics.
Dans la catastrophe de Coutras.
on compete dix morts et 30 blesses
don't quatre grievement et 26 16gre-
mement. 11 se confirm que c'est par
suite du non fonctionnement d'un ai-
guille que la catastrophe se produi-
sit.
Le vice-amiral en retraite Franquet
est dec6de.


a- ti ts a i l 1e, lirecteU uu .
ela 5eme section rurale des Ddlices, L'Empereur GL.illaume
momune de I'Arcahaie, announce au VIENNE 20.- On assure que la visited
public en g6ndral et au commerce en tant attendue, de 'Einpereur Guillau-
prticalierqu'il aperdu sa feuille d'ap- me en lRoumanie aura lieu au prin-
1lintement pour le mois de Juillet de temps prochain.
Wt.nnee dument regularisee par Inondations au Japon
ipecion scolaire de cette circons- inondations sur-
rv, montant B vingt-cinq pias- Toeno 26.- Los inondations sur-
**.- En consequence, illa declare venues dansa laartie central du Ja-
duplicate devant 6tre dress. pou ont caus6 dei ddBats estim6s
S'Dtirautr : IsAAc BELENAU. plusieurs millions do yen.s


Une ville d6truite
HOKODATE, Japon 20. I.i terrible
incendie a detruit ce nation les 3/4 de
cette ville;un vent violent a rendu inu-
tiles lea efforts des pompiers. Tous les
consulate europdens ont 6td la proie
des flames.
Prince Guillaume de Suede
BOSTON 27.-- Le ptince (;uillaume
de Suide est arrive; I-.i ce niatin ve-
uiunt de Newport.
Forces centre le Maroc
ST. SEIIASTIEN 23.- Le gouverne-
ment espagnol a decide d'envoyer les
cuirass6s a Carlos IV et a Princesse
des Asturies dans les eaux marocai-
nes pour remplacer les navires do se-
con ordre s'y trouvant actuelleinent.
Les garnisons de Ceuta etde Melilla ne
seront pas augmentses mais 4.000
hommes sont prets a partir au Maroc
en cas de n6cessite,
Une collision
LAcnOSSE ( Wis ) G6.- 20 person-
nes ont Ate blesses ce martin, plu-
sieurs dangereusement, par suite d'u-
ne collision str un passage A niveau
entire un train de voyageurs et un
tramway.

On Demnande
A acheter un jou de harnais en boti
Stat.
S'adresser aux bureaux du Matin.


Hamburg American
Line

Le S/S *BOLIVIA. partira ce
soir pour S!-Marc, Gonaives, Port-de-
Paix, Cap-Haitien, Puerlo-Plata, St-
Thomas et I'Europe.
Port-au-Prince, '28 Aoot 1907.
G. KEITEL & Co


AGENTS.


A


VIN E 1) BOIII A UX
Marque Lapouyade & C,

IN I)E IMAISEILLEI
Marque Artaud Freres


KOLA
ninxston
MACNISH'S & IHMNltElV W
A Vendre
Chez CA-IlNAT I")UCH(A.I)
85, .8,, Itue du Centre
362, Rue des Fronts-Forts

Francisco DESUSE

Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et detail, de chaussures en
tous genres pour
IIOMMES, FEMMES, ENFANTS
Les commander des commereants
de l'interieur pourront 6tre ex6cut6es
dans une semaine a peu pr6s.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCK ( HAITI)


SNouvelle Bochlerie
A Turgeau
En facc '((t e l, A. l eni' Rou:icr.
Les liabitants de Turgeau, I:ois-Ver-
nai et I'eu-dt'-Cthose alprendront avec
pladisir i- i'unll nlo ivelle loniichlierie est
ilistallh'- I sI ll i t )prol)'it t d( Mime Vve
M l,,itllplatisilI Pierre, on face de la route
qi,1i conduit ;au li ois-\'erna, et a proxi-
Ilii:: tie celle (de IPeu-ile-tlhose.
---- I----'
Je, soussign6, grelfier du triboual
de paix de la Commune de Pestel,
porte a la connaissance de tous que
je ne signed plus come par e pa-
sO JosErPI .IJNATHAS" GCFrMAII, mals
bien tout simplement J. JONATHAS
avec le mme paraphe.
Pestel 20 Aout 1907,
J.GERMAIN.

ESANOFELE


D'une efficacitc incontestable con-
tre la Ii'vre.
0Ilaropsa M djd Jpuids!
Stock renouvel6 par le dernier hol-
landais.
PIIAnIMACII" NOTRnI)4 M F.
Voulez-vous des souliers 610lganis,
slides, fablriilnis avec toutes les i*t-
gies de 1'art ?
Allez chez
Alphonse di Guglielmo
167, GnAND'lluE, 107.
Le cordonnier du high life,
Le Roi de la Chaussure, don't tes
travaux apprecies sont simplement
des merveilles.

F'ra x cli enm exn t


Ta LELEGAN.IE
I). F II II AII,

Fabricant die chaussures,
PI'oie 'Ia i conlriaissance du public,
particuil;i tlleim't de ses inimbreux cli-
ents de l; i ()te et de la C(tpitale, que
I'ctablissetmncnt a un stock incalcula-
b)lo de lichiussuuws pour homes,
telmm'l s et elf. ts, t en to( s p' es,
et q Ie, inltalgt 1'uollte de rvt r pour ceut
sur 1'actli t .n iPos .( I)/0, ) fait un ra-
bais exceptiolnnel sur les pilix.
I'etablisseinent se charge do faire
preudre des resures A domicile.
Toujours : Soi,, exactitude, ponctualite
42, Iue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI )


OR ---Now- --
Langue Anglaise

Monsieur J. J. DESCE.
L.e professeur d'Anglais si bien con-
nu et si justement appircie du public,
avise ses lvkes, ses amis el tous c:eux
qui voudlrQnt lendnicicr de ses excellen-
tes le<;ons, (lu'il se trouve au No 97,
Rue de la Involution, dite de l'Enter.
rement, oi I'on peut se renseigner sur
tout ce qui concern sa profession: le-
cons d'anglais, de frangais et d'espa-
gnol.
Par un procedd6 le professeur met ses 416ves, en peu de
temps, sur un tres bon pied. Sea prix,
tres raisonnables, sont A la portes de
toutes les bourses.


_ L


I






Avis Important


La Commission institute par la loi
sur 'Exprolpriatiun pour cause d'utili-
tI piublique a l'honneur d'informi'ner les
intlress s qu'elle s'est constitute et
que ses sanrces se tiertnnent au Ilureau
de I'Administration principal des Fi-
ranices, tousles jours, de dix heures Ai
midi.
En conforinit(t des dispositions de
I'art. 8 de la sus-dite loi, les proprie-
taires de terrains don't I'expropriation
est poursuivie sont invites h se pre-
senter, devant la Commission, pour
soumettre leurs observations dans la
quinzaine, A partir de cette date.
Port-au-Prince, 5 Aott 1907.
Le President de la Commission,
C. SAMBOUR.
(JAcQUEs DUROCHER.
Les Membres FRANCOIS MATHON,
J. EUG. MAXIMILIEN.

Derande d'expropriation
Listes des proprictaires don't I'expropriation
est detmandie par la Compagnie 'P. C. S.
et qui sont invitler a presenter leurs observa-
tions A la Commission selon ravis ci-dessus.
Savoir :
o1.- Jean-Marie Charles, Carrefour-
Pont, km. 7. 5 de la voie.
20.- G6neral Joseph Moise, Carrefour-
Pont, km. 8. o de la voie.
30.- Arthur Bowler, Port-au-Prince,
km. 9. o de la voie.
40.- Thblism4 )ean-Franqots, Mariani,
km. 9. o de la vote.
So.- H6ritiers CinCas LIcroix..
( Marguerite Lavache, Port-au-Prince,)
km. 9. o de la voie.
6o.- Euphrosie Cadet ( chez Christian
Mews ) Mariani, km. 9.o de la voie.
70.- Alluption Casimir, Port-au Prince
km 9.0 de la vo?.
8o.- Villesaint Pierre, La Saline. sec-
tion Rivifre froide, km. 9.0 de la voie.
9.- Louis Armand, La Saline. section
Riviere Froide km. I .o de la voie.
io*.- Gneral Petit Plaisir, La Saline,
section Riviere Froide, km. 14. o de
Ia voie.
So1. D&rival Pierre-Louis, section
Morne A Bateau, km. .7.o de la voice.
SignC : TIPPENHAUER.
Figure aussi la propri6t des dames Da*
rius Magloire, Salicius Caius, Dalntae
Jean-Baptiste htritieres de M. Senolte,
ayaot pour reprtsentant M. G. Boco.
Signt : TIPPENHAUER.


LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le meilleur pain.
Qui product le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et
le plus l1ger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprisentant.
A Vendre.
Chez Mile L6onide Solages.- 22, Rue
des Fronts-forts, 22.
Chapeaux de Panama pour homes
A tous prix.


Imp. C.


MAGLOIRE


Tibere ZeplinIll Bll
Fabricant de chaussures en tous
genres. Pour Hommes, Femmes et en-
fants.
Place de la Croix-des-Bossales.
SPAT CIALITI :
PAINTOUFLES MULES


LA NOUVELLE marriage, l
MACHINE A COUDREma ca

L'HAITIENNE programmes,
Une bonne machine A coudre A un autres traval
prix bon march.
ILa machine 'i un long bras, une large B fillets
navette qui s'entile elle-meme une ai- i t s en
guille court qui se met d'elle-meme en
place, une cannette qui se garnit auto- e
matiquement au moyen d'uue roue folle de visit a la
sans qu'on ait besoin de faire marcher
la machine. Elle est bien construite, PRIX
bien finie et sentiment ddcorde. Cette
machine est faite en deux geures. Sur
une base. en bois ou en fer P. 8 or
S.'ur unc base en bois et avec
une jolie couverture 16gire en i
tis conb P. 10 or con UU R


.I setriis lheureux de vous voir essayer
c'tt' rwn linei soit que vous m'envoyiez
vos o lites ici directement soit que vous
me les aulies-iez par l'entremise de vos
:oI If ispoindants dle ofi i Port-au-Prince.
Avec rlch;pie machine j'envoie sans
.a1n1gtctati;ei de prix, les accessoires et
S*i 'i es suiva;tites:


so a~c I ou I
p I iS!%e I I'
S.lou vs euv- suihie

I'. 'Imi li tine d'ai-


broieur
ou;tteur
pied-de-bicho
burette i('huile
remplie
tournevis
livre d'instruction


u,1 illcs
Cette machine est faite spdcialement
pour tailleurs et couturieres.
Nicolas CORDASCO,
SEUL AGENT
157, Rue Ropublicaine ou grand'Rue,
Port-au-Prince.


tes de


fiancailles,


affiches, et tous

tx de ville.

errement et cartels

minute.

DE CONSCIENCE


18


FRAIS
A LA PHARMACIE SEJOURNE
PLACE VALLIERE

RHUM-SYLVAIN
Produit de I'Usine St. Michel (Arcahaie)
Vieillissement natural jusqu'A 12
et 15 ans.
PRIX TRIES MODARES
Ve.ate en gros et en detail.
Maison M. Sylvain
43, Rue des Fronts-Forts.

On Demande
IA acheter des timbres uses d'Haiti, bien
assortis, par cent o' par mille. Condi-
tions tres avantageuses.
-1-- -. L.-_---- 1.


Vous trouverez egalement toutes les 3 auresser au bureau uu journal.
Machines A coudre de Singer Manufac- -I- -
ture Co. Le Restaurateur de la sant6
Pour des commander spdciales de- Remede eflicace centre toutes les mala-
manadez renseignements. dies provenant de l'impurete lu s:,,ig.
La boite de 201 ilules : 5. 00
S' L'enveloppe de 30pilules : 1. (0)
Pharmaie F. Bruno J'envoie gratis etfranco, sur demand
Pharmaie F. Bruno 1l'enveloppe-6chantillon et prospectus.


67-119 RUES EGALITA ET FEROU.
Specialites F. Bruno :
Poudre puissante con tre d6mangeaison
prurigo, sueur des pieds- La bite P. 1
Sirop antiashmatique remede efficace
centre les acces d'asthme et les toux
requentes le flacon ; P : 1. 50.


Consultations gratuites :
Mardi et Jeudi de 8 A 9 heures du
par le Docteur. N. THOMAS.


On trouve
Le nouvel ouvrage
LtGITIME : I'Homme, le
Sciences, A la Pharmacie
Velten et Lagojannis.
Prix: 4 Gourde


matin


H. BONHEUR ( Agtnt )
HOTEL-BELLEVUE.

Industrie
MANUFACTURIPRE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, manchettes,chemises
et calecons
Ecole dss arts et metiers
*


LA REVUE
( ANCIENNE REVUE DES REVUES)
Bi-Mensuel
ABONNEMENTS:
PAR ,AN PAR SEMESTU
Haiti .. 28 francs, 16 francs.
Les abonnements sont reCus dm
les bureau du a Matin seul fj
pour la Republique d'Haiti.



de Matteiset Co.

3?, Rue du Magasin de l'Etat
Maison fondue en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravurs
Vient de recevoir des articles deper
fumerie pour les gofits les plus dild-
les. Les parfums exquis et rare d'W
delicatesse pbnitrante qu'elle offre ii
clients south de vdritables petites IW
veilles.
Les dernieres marques qui charl
le Tout Paris sont chez Matteis:
Son Sourire, Floramye, Trifolia, IM
Cyclamen, Vivitz, etc.
La maison a toujours un grafr
sortiment de bijouterie, argelotI
bibelots de tous genres, parfuaid
lunettes, montres or et argent, p~
les garanties.
Spdcialitds: bagueb franoaises0
plants a partir de P. 200, allianCe.
18 K anglaises et francaise-s sor Co
made, Service d'argenterie COWIN
tour marriages.
Tous les articles vendus par aI S
son sont garantis.
Achat de diamants, pierregs p
ses et vieille bijouterie A des pdr._
tageux. Dernier cri: Lunelrs jp"
Contre remise de Deut dolls
timbres-poste d'Haiti, la MKais~
tdis envoie franc de port sous pli
mandd dans toute les villes de la
blique: Lunettes ou LorgDonsle_
inoxydable, selon leas pw
Docteuir ou instructions de


,ra On trouvera l'ouvrage de Monsieur
SG.. D. D. Vaval intitul iCoup d'ceuil sur I'&-
du Ga. F. D. tat 6)onomique et financier de la Rdpu-
onde ce bliua d'Haftietc, chez Monsieur F.
Robens, cbez Blizaire, angle des rues Geffrard et Fd-

s. I Priz G. 1.


__ __ ~iq


45, RUE Roux, 45
TILIEPHONE.

Journaux, brochures, billets de


1