<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00122
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 27, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00122

Full Text
in A.NZ4=9 Ne, 123


PORT-AU-PRINCE (HAIT)


j


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS:

PAR MOIS Une Gourde D'AVANCE

DAPARTZMZNTS & TTRANGR :
irais do post on sus.


DIRECTEUR:
Cflexmernt 11Va1gloire,

REDACTION-ADMI NISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUM1RO 10 CENTIMES.

Les abonncinents parent du ier. et du iS de chaque
moi.: et sont payables d'avance
l.es marniscrits Instraoi ou no0 ne sont pas remis.


Pour'tout ce qui concern l'Administration


EXCURSION PEDAGOGIOUE

Dfi.ICI AUX MAITRIES li E AS1n l. I:NT


A I'occasion dela mort de M. E. De-
molins, quolques amis don't la curio-
itAet aus-i I'inthret so sont trouv(-
misen 6vei! par la inmntion : Fotda--
lir de I'E',l-ie (des Roches, qui accom-
pne son norn, ont bien voulu m'ex-
rimerle d&.;ir d'avoir une idee d'en-
lable sur cette cole et son org'ai-
ition. C'est pour deferer A ce dtsir
w oje dtache des diffnrents prospec-
tas de I'Ecole, et particulierement
do fascicule de juillet de la Scien-
a Sociale qlui lui est exclusivemnelnt
coesacr, les renseignements qui sui-
vent, en appelant sur eux la plus
ode attention des peres de famille
liens que leurs moyens peuvent
*Ittre en measure de donner.A leutrs
*ofants une education pratique et ino-
erne.
L'Ecole des Rochos est I'applica-
ti directed du movement de rdfor-
t scolaire crda par la Soci6et do
OCieoce social.
- C't une institution d'enseignement
/Mque et moderne, suivant un pro-
ailme adapt A la nature de L'ein-
at eaux necessities de L'enseigne-
Stat, et qui permet aux lives de so
iparer aux diffTrents baccalaureats et
P-randes 4coles,- ou d'entrepren-
Sirectement l'agriculture, la colo-
JNtion, l'industrie ou le commerce.
Blle a 6t6 ouverte en octobre 1899.
Spremiore maison, la maison du
"gn, contenait just la quantity
S50 61lves qu'elle est appelee A
Om1ir au maximum.
Geie A I'affluence des demands
mission, la Direction de 1'Ecole
S'ccuper de fair construire qua-
bouvelles maisons qui sont la Gui-
re, I'ton, le Coteau et les
La. principal preoccupation des
PIis ters est, on le voit, d'6viter
h!g era de I'agglomeration et c'est
i le d 'veloppement de I'Ecole
ier le domain des Roches se
wra la creation de malsons dis-
86,


A la t, a'k dot chaqueio maisonl so t'ro-
vent lun pot'e.sseur eni cief (lui t'en '-I
le l irlCtour. une matltrsse do t mi isot ;1
et des )professo rls, do sorte (jquI 'est
l1 uiie veritable niai-;soni di falni:lt oi'i
les inconvl nien ts de I'lnter 1 t,1 (11i son!
I'ag lomnll nation, locaseiorn 'll' nt, I' -tri ,
Vo : it;tio ', .c t'' *'iv 'it nu-
tvites quo ceux de l'externat, (iqi soit
le laisser-aller, les pertes de temps,
les courses A travel's les rues et le Is-
jour malsain de la ville.
Le prix de la pension est de :.00);0
francs p;r an, ; il ne paraitra p)a ,xa-
Pere. si l'ori vte t bien periser (li1 It
line de lit do table et de toilet t
est ia liatre de I'Ecole, ainsi l110e
certain cours et certaines dopcnses
(lui gtri6ralelment sont mis, par les
autres ttablissernents d'enseignemeiit.
a la cli:.go des parents, tels ique le
dessin, lai mnlique, le chant, la gym-
nastique, let mtdecin, les lives et tonl-
tes fournitures scolaires.
D)e plus.- notez-le bien les e1'-
ves do, I ''ole vont faire en Anileter-
re otu en Alleiiagne, anx frais et sons
la surveillanIe de I'4tablissemintt, ni
stage de trois mois, de six mois ou
d'un an, aliin d'apprendre Aparler l'an-
glais ou I'allemand. Le sojour dans
ces pays se faith soit dans un dtablisse-
ment similaire, soit dans une famille.
VoilA, dans ses grandes lines, I'or
ganisation de cette Ecole oh la vie de
famille et la vie de college se trouvent
avhntageusement associaes. Disons
maintenant deux mots dela facon don't
on s'y prend pour donner A I'enfant
unie education a qui ne le laisse pas d6-
sarm6 devant les difficulties de la vie.
*

Le compete rendu de la derniire an-
nee scolaire nous entretient je suis
ici l'ordre meme du fascicule d'a-
bord du sajour A I 'trang:r. Je lis des
lettres trws interessantes et tres-ds-
taillees de bonshommes de 10 A 12
ans places dans des 6coles ou des fa-
milles d'Angleterre ou d'Allemagne.


du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, .1I, Ruc Roux ou Bonne-Foi.


On assisted ensuite aux s(ir' t i t s i i'iifoxtiir et lo sens des i 'uvros ac-
diinalic (l t ('.s sor ,0 on c 'tl Mt l 1,1it e l. S lt, o s d e lchoses sont ensei-
la Itl.ique.i l ,oll it des Clietatl.lli' ,r de la et elles se
'i li t~~ji :1 t pa l tiui hIi 8" O lea so0it
()ion fti des projections Itn inI -.' .. -. I, ,,,,IlIl i, 'i. ,,; et A insure quo
SIIles ICOlloinlenste. (ot sont de i' I ;x classes sulprieures
lles pcltites lfits do lamile 1 *n il siv en
Sap'rend a so distr ire d.4ceinimlent, ;'t. .I cttoe dlerni;-re classes s'ensei-
c'alu ser t aavoir du mlaintien. ( t.tie I'listoit, ,r .lue el Ie livre dont
*JUseF, i(1,01, di i tilft .4l H nt'; t i'e Ie'li!st! ire grecquie et let ivre don't
o lMardi-gras avec tu, entrain liiail et ,l se -rt est tclui de M. Gabriel d'A-
c ilactilat ravaill 6isol piopreo o.-tu Inl i. ii ,lll i. ;l i it ';,i dtj eli l'occasion
oici maintelnant I e rsultat preparalion et de la pr6sentatio, i d s.. ,.i pi .,tnl. d. 1'histoire et de
caidi ts dt 'Eocle uat .,,lo om r ttrde histtoire et de
candid lats do I' chole an laea -rat ,,;, l' l,li et 'oet In veritable mu-
pour la session de I.0 1 : sir l 17 all d np o ., di' c:.ilte.s avures, car-
didats pr'tei-it oius, ti ,.i.-, tes pIostales, jourilaux et revues illus-
noinbre des dipl6me obtenus est de trees, plans de villes modernes ou
1!, sur lesquels 8 avec mention. antipies, tout ce!a pregnant de la vie
Disons, en passaint, que c'est l:t line t do I'ani~ationla sous la chaude et
concession faite par I'Elole laux ii- savante parole du maltre.
cessites r-nerales de L'Enseignement,i
cassit's ltafonle- de l'Enseigltablisle- c Ls s;liences, le lessin sont 4gale-
car l'esprit fonidainelital de d't,; lisi-s Jlnt l'o-jet do -Ie:ons inLtressantes et
inent est contraire A I'etlort intellec- t oet de lemons ressantes et
tnel teintu daiis le but exclusif d'acqu-- lratiques.
rir des parchlmins. Nous avons vu que la Direction de
I)ans le clapitre consacr6 au tra- I'lEcole a organism des stages A l'4tran-
vail classique, je relive une innova- .er Ipour lI''ltude des langues vivantes.
tin importatte dite des le'on.i J'cesai, (e n'est pas tout. Pour ceux des 61l-
des Probestumlen. Le mot et la chose ves qui savent, de cette manitre, par-
sont allemands et I'institution est at- lr une langue, quelques heures par
tribune au Dr Lietz. Voici en quoi elle semaine sont affect6es a employer
consiste, nous apprend le I)irecteur cette langue, dans les course memes.
de la maison du Coteau: aA tour de Ainsi un professeur d'allemand noun
role, chacun des professeurs faith sa apprend que chacune des classes for-
classe devant ceux de ses colljgues me. un tout a qui part du de: sin au
qui veulent v assister. La classes faite, tableau noir pour aboutir au chant, en
on parole desh!6thodesd'enseignemnent, passant par la conversation, la lecture,
non abstraitement et en I'air, mais en la lec:on de grammaire, la traduction
partant de ce qu'on visnt de voir. Le d'une poesie apprise par coeur. Tout
Directeur resume les opinions et don- cela en une here, et tout cela tres
ne la sienne.P Et M. Berthier ajoute: vivant. a
a Nous jugeons trbs-importante cette Si le le lecteur prend goat A cette
institution; nous la perfectionerons promenade, nous la continuerons de-
encore. Etie nons semble indispensa- main.
ble pour la formation p4dagogique des
jeunes professeurs et pour I'unite des
methodes d'enseignement a l'Ecole. Pri6re d'aviser 1'administra-
Faisons noire examen de conscience: tion de la moindre irr6gualarit6
nolus y avons ddjA tous gagne. v dans le service du a MATIN
DhMix colnf'renciers,dans le coirs de afin qu'il y soit de suite rm
cette annee scolaire, ont fait Vhistoire die.
de 'art en racontant, dans un decor fait .
de photographies, de gravures, de ta- *
bleaux et de statues, la vie et 1'couvre L'administration du a Matin .
des grands maltres de I'art. Des cau- announce aux abonn6s de la Ca-
series musicals, appuyees de l'exc6u- pitale qu'ils ne doivent rien ver-
tion des morceaux les plus signilica- ser, abonnements ou autres,
tifs des grands auteurs, ont expos I'6- que sur REQUSIMPRIM$8 et
evolution de la musique, ainsi que la signs do M. 1'Admini.trate*


_ __ ~~__ I


__


~ __


C4


MARDI, 27 ABOUT 1907.













(:onme je vous le faisais remlarqt'uer'
I'an derniert 1'instruction ne ls dif-
r''ents c!'rps de tirltpes se pursuit
lreniht reineiiet. Confide ;'it lde carlricre, **clairs et d'vut 's, elle
donne des r'sultats Sti s satislaisants.
ii en est ainsi notamment de la
Garde de S. E. le Pri-sident de la Iti-
publique, compose de soldats ar-
dents et distinguds qui font aimer la
profession des armes par leur valeur
et leurs hons exenmples. A ce sujet,
nous devons rendre un hornmage ind-
rilt au regretti GCne6ral Darius llyppo-
lite, don't la rare competence iilitaire
et I'invariable (I'dvoueimenit plrovoqu;'-
rent (ld' iles et lieuicr uses inniovati(ons
da(lns la I ..e. Son wuvre denoeurera
et (c(lltlllcr, n u11 s en avons I'as-
Iance iproilnire les ineillelrs fruits
slous ladire,' I,1 *:
desonligne n' --: _-_ ,-- -
de soi l, I ; 1-1-.c....' w T-
lire sel lle I;'l ..



111 i 1 t 1 11 i l 1 L* i
I ';* tit .- I : !!l I -

II .111' I 'li' i i i ut
ui'.\ l llit 'l KIi' 'I.
(:,ivailell c, ", 11 I 'l


l.'it uelltes nII) s
ivnos tlltp'e v- G1AL-


I ll~ il" <,i lIs .I



oint cer t'ls p- Secrltaire d'Et
tse sous l litice.
Sous Icro. os juste, en reason
la d suc qu'elles ralient, de



louer avec ems 111.resse11- ent le ze, la
bonne olour et le t aletet des oici



instructeuirs au soin de qul elles se
nos troupes, -I j, deu 'ouve-
ture ou perinet exercise budtae,
point de les pas-utilint les essor-
ser sous silence. Secretaire d Et
Nous croons just, en raison



me du succs quouelles sui aveaodent, de
ouer avec empresseetient a apitale, au sele, la
bonne volont, et le talent des ot'ticiers


Companiinstructeurs stuction d'Aqui ellesse
trouvent plnaire, un nombre de rmuis Ioue
tu jeunes gent exercise buda nos di-
le Darrondissement utilisnt les resso
tces queou r chacun d'eux, suivant ur
importance. Rnissant les conditions la
Compagnrequises et anims d'ecellentes drie
posidu e ntenaire, un nombre dterminps,
de jeunes gens appartenant a nos di-


acheveers arrondissements, sot deux ottre
trois pour chacun d'eux, suivant leur
importance. Reunissant les conditions
requises et animbs d'excellentes dis-
positions, Sis auront, en peu de temps,
achev6 leers etudes et iront se mettre
au service de leurs circonscriptions
respective. Notre plus vif ddsir est
de r6aliser pareillement cette measure
pour I'infanterie. II est & souhaiter que
nous puissions y parvenir le plus t6t.
Maintenant, le D6partement ne peut
s'empecher d'apporter sa confirmation
offtcielle au t6moignage d'universelle
admiration que I'on done chaque
our an Corps de la Musique du Pa-
ala. Ce Corps, devenu aujourd'hui si
populaire, a acquis un degr6 de per-
IotMIoa qui le fait justement conrsd6-


rur commine l'une des preuves les plus
irrt'ecusa ibles des aptitudes transcendan-
tes de n otre race. La gl:ire en revient
sinrtout Ai notre brilliant artiste, le ;Ge-
in'-ral Occide .leanty, (lui le dirige avec
tant de distinction.
liiiti, ii vous est facile de compren-
dre la grande soInme de solicitude
don't nous entourons les corps qui
forment I'effectif g4nidral de notre ar-
inme. Qu'ils soient dans leur canton-
nement ordinaiire on qu'ils solent nv
garnison a la (apitale ou sur d'autlit.
points du pays qui ldemaiidenit unLl
surveillance I|lus active et plus coln-
Ip te, ils sont tonls traitts couinme doli-
votnt i'tie Its forces appeldes it garani-
lit le naintinltii de I',odre 't (1d la
t iai (illiale pt ulbIliqtiu II ni iCtsulte que
I I1 apartment, se conlfto, plant a la
lotl Silr le recru-
S- ftenlelit, a ipri
S"* [ la resolulioliat-
tant qtue pos-'

btle, (it n pointll
*it *t'i diela t-( -
:.tel ic pl .e'c illi


(Ia I s ni I tr II-I
t6 d'aller se re-
tremper de ses
2V, r it ses tra-
vtux personnel
La questionst
laquelle nous at-
tachlwos ulIgratl
S ;-I. ili lt' t tie l' il
-r-- leurs,~t lle ltOUclie
de si pri's la di-
gnit6 national
LESTIN, ,qu'elle est par-
e tois agit6e par
at de la Guerre gislatours
eux names dans leurs delib4ra-
tions.C'en est assez pour cque vous
compreniez avec quel souci nous en-
visageons cette parties de notre servi-
ce. Tenant cornpte du progris de no-
tre socit6, nous avions. ainsi que vous
le savez, command d6 et reQu des cos-
tumes d'6toffe superieure pour nos
troupes de toutes armes, suivant les
modeles les plus r6cents adopts par
les grades puissances, quoique notre
command ne soit pas encore entiere-
ment ex6cut6e pour quelques r6gi-
ments de I'intdrieur. Voila comment ii
nous a dte possible d'imprimer un ca-
chet exceptionnel a la soleniiit6 du 17
Octobre 1906, ler centenaire de la
mort de Dessalines, come deux ans
auparavant, acelle du ler janvier 1904.
Ces deux grandes dates rappelaient
trop nos orngines guerribres et notre
glorieux affranchissement pour que
l'Armee ne frt bien prdparde A y pren-
dre part. A Port-au-Prince ou la fete
du 17 octobre eut un immense reten-
tissement, on remarquait surtout la te-
nue irreprochable de nos corps d'Ar-
mde lorsque, arrives sur la Place du
Champ-de-Mars, leur dernier point de
station, its d6tilaient devant S. E. le
President, leur Chef Supreme en face
de la statue de l'Empereur.
C. CiLUSTI.


ExposARTEMETral la Si GURll

DIPARTEMENT DE LA GUERRE


NodvUles Etanlgres

DEPICHES REUES CE RATING

Entrevu.ts favorables a la France
'PAlIS i~5.- M. Cldmenceau, arrive
aujourd'hui it Paris de retour de Carls-
bad semble jouir d'une sant6 on ne
peut plus tlorissante. II parait 6gale-
ment heureux de la conversation qu'il
a eue avec le roi Edouard A Marien-
bad. ILes enltrevies do Swvinemunde,
Wilhelmsholle, Isclil,Marienbad,Sem-
mering et Nordeney sont toutes favo-
rables i la lFrance.
LIA situation A Casaolanca
PAntIs 2.-- Les nouvelles rescues
de tia-;ibl;iwa n'annoncent aucun
ciwailgeImeint dans la situation. L'anar-
chie an Maroc ne fait qu'empirer cha-
que jour ; le chaos rbgne partout et
i Iouverl'in'lenlt n'existe que de inon.
.loulai-Afi,. nouvel agitateur qui vient
d'('trle nolillle Sultan a Mlarrakeslh,vient
de ilininier 1in1 Minist<'re don't un des
minutibres Moulai-Sidi-Moliammed, ini
ailtre t r' d'A:\bl)ul-Azi/., est mainte-
nl.tiit ji isoiliitI"' tie celui-ci at Fez. .Le
Su ltal II st in t'llie i;,s si'r de soni enl-
lo.iirge. Ia 'opl)litlioln des villes du
to.iirl A t t nIiit el respect jpar la
lPi '.:-C'in t' I'1. laivles de p i1'rl'r I )
ll itlioi O C'tI O Cit it It- l li ,h)' tl e.
friiVIl'O lii (if U ne H it 1 ii',l ell iilt'lit (i t ili-.
'il'ii i (A) 11 ( r1'tI in l " I.t'.s e iop eit' lI i '11 U nt' llt p a.-i 'dVeliLtu-
ier liois dos 111li '.
Une nouvelle erronce
"T'lANt;l-: .- La depcclle ;ainli,)i(;tll
(tiue le c0isetil l ftia';is l).iclh ia a
ivait captur iiin mv ili'r alletfinlidr na-
v'u i;ilt sonl s paviion esl >.nole el tcliar
S tie 1 otill t t i ide de d ; 1'lltl', iitil
I eiio'I QO. Io e c'l)istli t. st t 11 cliveliient
anriv6 Ilieir a TaIl,_er renoirjqualnt un
voilicr alle alinil ,iu'il avail callptutr
au large des cotes dui Maroc.- Ies
allures de ce navires ayant paru sus-
pectes au cominandant du < cet ollicier v envoya (luelques narins
qui y d6couvrirent un cliargement de
fusils francais du modi-le Gras. mais
on a reconrn enisuite que ces armes
ktaient destiiites an gouvernement
marocains et qu'elles devaient etre
d6barqu ues Ai Mogador.
Une collisioi
PAUTITAS ( (llironde ).- 10 pel-son-
tnes ont etc tudes et 25 autres biessees
dans une collision aujourd'lluisur la li-
gne de Paris-Bordeau, entire un express
et un train de merchandise. L'accideint
a 6t6 caus par unie erreur d'aiguil-
lage.
La rehabilitation des fallis.
Au Maroc.- Nouvelles diverse
PARIS 26.- Rente 91, 60.- L's Of-
ficiel D public un decret portant ap-
plication aux colonies autres que la
M.artinique, Guadeloupe et Reunion
de la loi du 30 Dtcembre 1903, modi-
flee par cell du 31 Mars 1906, relative
A la rehabilitation des faillis et la loi
du 15 D6cembre 1904 abrogeant l'arti-
ele 298 du Code Civil- La situation
est relativement came au Maroc sauf
A Casablanca oh ii y eut quelques es-
carmouches.


rmt anent lou inat oni r .- -
Le transport = Shamrock empor- E. le Presidenit d'Haiti. La rkcepion
tant de I'artillerie et des approvision- des plus cordiales .
nements quitta Oran pour Casablan- Rappelons que le Comit est 2ins Co
ca.- M. Cl6menceau a eu hier, avec pos: MM. Dauphin, praidnt, C.. C"
M. Pichon, deux entretiens au course DR. avid, eir et 2me Secraires C.
desquelsleMinistre des AffairesEtran- borsn, H. Baussan, S. Denais, MAnt
gOres le mit au courant des 6vone- ton, tmbrns.


ments du Maroc ; il con!6ra c .c
avec M. Thomson et partit In a
Iambouillet.-- M. Chdrotn jia,_-
le pont de Grellins-sur-l.;i,. "
et prononqa un discours. l.M I
rid, conservateur, est 61u si6li
d'Ille-et-Vilaine.
Un assassinate
ST. PjITEHRSHOURG 25.-- Le c
Ivanof. gouverneur de la prison, S
que.: Wibouig a dt1 assassine aik
d'hui ; I'assassin a 4t6 arrete
On quite Fez
TANGER O2.- Les membres de
colonie franchise et les rangers
quitt6 Fez sarnedi dernier Poor ,a
Arich. t.,f I
La convention d'Alg6siras.
MADRID 2i.- A une r6unionduc
binet, ii a 6td d6cid6 de respectla
d'appliquer les terms de la co
venlion d'Alg6siras; si la procla
tion de Moulai-Salig come slt
est confirmed ofliciellement, tnen
sera envoyve aux puissances les pri
d'adop ter une autre voie qoe cell.i
diqu6e par la convention d'Algsia
Un colonel remplac6.
ST-PI":TI-nsnocUG 2(i.- Le colood
Petrol Solsvielf, comninandantle 4e
cadron de hussards de la garde ou
s'est ri\oltI le mois dernier a Tsar.
koe-Selo, a I1 relevi de son com
mandnitient ltem)pluac par lecolon
Voyekoll.
Victirnes dee turcs.
'I-:lil:.A\N "i Le (;al Sams;in-Do0
lehl et rlu ii, is ailtiet s officers p
S illS Olt it l It s p-4r I -s troupes to
lnes ;' I a''s a;voir il0 tfaits prisonniftl
p ln-,i t-l, illg,-. o, t 5td pillesetnoM
ir, ,le t',islln, ,tt d'efitants mis l mol
le 1.; 1 s:ron)nities tfit l iies, Se trouvaiMl
A lii;aItie nrilles d'Uiinmulah; on
oii0 ,l q(pe l. s luics uit pris Nertfi






RENSEIGNEMENTS
Mf T O ROLOGIQUI;

cOl servatoire
DU
SMINAIRE COLLEGE St-EARTIlI

LUNDI 26 ABOUT
Baromatre A midi 7617
T minimum 12,6
Temperaturemaximum 34d

Moyenne diurne de la temperature 2W
Le ciel a et6 nuageux toute la i0 l
et couvert depuis 6 h.- Une pluir dol
ge A 7 h. to min. marquant au p1
metre 2,6 milimetres- Le baromw6e w
sc leg&rement.
J. SCHERER

Fianqailles
Nous avons renu la carte de fis.
de Mile B6atrix Carr6 avec Mr Augp
Montas
Tous nos compliments aux fiandc
Reception
Hier martin, les membres du C0
pcrnacr g u dn Uusi _e--





Exequatur
Son Ecellence e Prdsident de la R6pu-
bliqe a 'ddlivre 1'Exequatur en faveur de
gl. AEd N. Cooke, nomm6 Consul de la
Apubiqne de Panama a la residence de
port.'Prince ; Mr AD. STROtIM, nom-
vie-Consul du Royaume de Suede
x Eyes ; et Jusrus AUDEAS BIEBER, -nom-
e vice-Consul du meme Etat la resi-
dence de Port-de-Paix.
Pour M me Belmour Lepine
Ainsi qu'on 1'A deji annonc6, c'est ven-
redi to Aoit prochain que sera chantee A
6 CathCdra!e A 6 1/2 heures precises du
utin, la messe de Requiem pour le repos
de rie de M11" V"e BELMO'UR LEPINE.
Le Comit6 d'organisation prie lesancien-
nes eleves de l'Institution a Mont Car-
mel ainsi que les amis de la Vendree dd-
funte de considcrer le present avis comme
une invitation A cette pieuse manifestation.
A l'issue de la messed on se rendra en pc-
lennage au Cinmeti&re Exterieur sur la tonm-
be ou dort cette courageuse et admirable
institutrice.
Livre perdu
I a ti perlu sur la route de IP'tion-
\'ile leTome de la Giographie Univcr-
s$C;e Je Mailt,:-lrun.
Priere de le rapporter aux bureau du
jouc:nl, con::c iccomnpense.
Dr Ed. Herau-:
Nis ap;i nons que le l)octeur "d-
rorn Hllerau\. dJsireux de faire b.niiici.r
le pays icdt- progrcs rcaliC s dans 1'artt de
grra a ppo)r:c dis Etats-Unis un appa-
rell i;rnictt.a.t d'obtenir des Rayons X,
es courants dc haute frdquence, de I'tlec-
ricite faradiquc, galvanique et statique.
0 sait quc Ic experiences d'Apostoli.
de Duchnc. Je .\:orton et de d'Arsonval
Ont e:6 corclu ntes et ont over. de vastes
horinms t la medicine modcrne.
Souhaito:ns u Ic Docteur,Edmond Hdraux
dont tout ic monde connaitla science
proitode, i'iitcliiigence Clevee et la mo-
dcsu: dis:iinguc, mncttant co pratique les
!Ieons de ces mai:res arrive a ob:enir d'ex-
celients resultats pour le plus grand bien
e la june cole hiitienn..
Messe de Requiem
Mr et Mmc Dalbdmar Jn Joseph et leurs
etfants, Mr ct Mme Alphonse Jn-Josph fe-
ront chanter a la Cathedrale, le lundi, 2
sptembre prochaia, un Service solennel-
SBoat de 1'an pour le repos de l'ime
K lear regretted Louis JEAN-JOSEPH.
Aucune invitation spiciale n'ayant etd
faite, ls amis sont pries de considerer le
resent avis come en tenant lieu.
La derniero Etape
On trouvera la brochure de Fdlix Viard
&tIufe a Oswald 'Durand, Chez Madame
tie Eamanuel Mont-Rosier.
Rue du Centre, No 1o7
Prix : P. 1.25

Nevelle Boucherie
A Turgeau
1En face de M' Emile Rouzier.
ii habitants de Turgeau, Bois-Ver-
'. Peu-de-Chose appreadront avec
ft qa'une nouvelle Boucherie est
m1 r la propri6te de Mine Vve
.plkair Pierre, en face de la route
condait au Bois-Verna, et B proxi-
E4 de cell de Peg-do-Chose.

On Demande
Scheter on joe de harnais en bon
Ws41ressir au bureau du Matin.


Avis Important

La Commission institute par la loi
sur I'Exproprialion pour cause d'uilii-
te publique a 'honneur d'informer les
interesses qu'elle s'est constitute et
que ses seances se tiennent au Bureau
de l'Administration principal des Fi-
nances, tousles jours, de dix heures A
midi.
En conformity des dispositions de
I'art. 8 de la sus-dite loi, les propri&-
taires de terrains don't l'expropriation
est poursuivie sQnt invites A se pri'-
senter, devant la Commission, pour
soumettre leurs observations dans la
quinzaine, A partir de cette date.
Port-au-Prince, 5 Aoftt 1907.
Le President de la Commission,
C. SAMBOUR.
J JACQUES DUIIOCiHnR.
Les Membres FRANsc'olS MATIION,
J. EUG. MAXIMILIEN.
_- --- ---t-----
Demande d'expropriation
.i. tl 's ,t prop.i,. i '.r ,!,n: ,'x( opi i'i,,
c': q ; s,t p~' 'r t! it,')r's ol,,'r -
t n., i, i (, C n ut .i.n sl *n i;', ..c ,is'. i-n.' u .
Savoir :


Io.- -M.uie Chl ChIrCarretour-
Pont, km. d. d Je la voie.
20. (icnerail Joseph Moise, Carretour-
Pont, kmn. 8. o dc La voice.
30.- Arthur Bowler, Port-au-Prince,
km. 9. o de la voice.
40. Thelismd Jean-Francois, Miriani,
kni. 9. o de la voie.
o. -- Hdritiers Cina I.s ro.x..
( Marguerite Lavacihe, Port-au-Prince,)
km. 9. o de la voie.
6o.- Euphrosie Caiet ( ch.cz Christian
Mews ) Mariani. km. 9 i de la voie.
-o.- Alluption Casimir, Port-au Prince
kmn 9.0 de Il voie.
So. \'>lc,.aint Picrre, IA Saline. sec-
tion RiviCre trolde. km. 9.0 de la voie.
Louis Armand, La Saline. section
Riviere Froide km. Ito de la voie.
o10.- Gndaral Petit Plaisir, La Saline,
section Rivicre Froide, km. 14. o de
la voie.
SIo. Derival Pierre-Louis, section
Morne i Bateau, km. 17.o de la voie.
Sign6 : TIPPENHAUER.
Figure aussi la propridtd des dames Da-
rius Mag!oire. Salicius Caius, Dalndus
Jean-Baptiste. heritieres de M. Senolte,
ayant pour itprdsentant M. G. Iloco.
Signed : TIPPENHAUER.

ESANOFELE
D'une efficacite incontestable con-
tre la fievre.
5.000 flacons ddjd dpuisds
Stock renouvele par le dernier hol-
landais.
PHARMACIE NOTRB-D AtE.
Le sous2igne, Directeur .de 'Ecole
de la 5eme section rurale des Delices,
Commune de 1'Arcahaie, announce au
public en general et au commerce en
particulierqu'il a perdu sa feuille d'ap-
pointement pour le mois de Juillet ae
cetle annee dilment regularisee par
I'Inspection scolaire de cette circons-
cription. montant a vingt-cinq pias-
tres.- En consequence, il la declare
nulle, duplicate devant Atre dress.
Arcahaie, le 20 Aolt W907.
Le 'DiMrew : ISAAC BELmXAU.


Maison F. BRUNES.
195 GRANDI'UE It95
Dirigee par

L. IIODELIN
Ancien membre de la SocittV Phdaan-
thropique des mattress tailleus de Paris
Vient tie recevoir un gradl choix d'6-
tolles diagonal, casirmin alpaca, chevio-
le, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particuli6rement a sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fintaisie et de pique de
oute beauty.
Prix moderes defiant toute
concurrence.
Specialite de Costumes de no-
ces.- Coupes Franyaise, Anglais3 et
Americaine *le la derniire perfection.
La maison confctionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits car-
r6s. etc etc, de tous gra les.


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manluflctllret a toujours en d6-
p6t lin grani sto(k, pouir la vented
oPII 'io et it'tall,- tie clilaussures en
to',s genres pjour
lcHMM.1ES, FEMMES, INFANTS
Les cornnandes des comit2'errants
de I'interieur pourront etre cxccutdcs
dans une semriine a peu pris.
'23, rue des Front.'-Forts, '24
PORT-AU-PIINCE ( IIAIT )


A vendre
UN SUPERBE ANE.
S'adresser ( rand'Itue, N' 1!5.
III I_______


Langue Anglaise

Monsieur J. J. DESCE.
Le professeur d'Anglais si bien con-
nu et si justement apprecie du public,
avise ses el6ves, ses amis et tous ceux
qui voudront lbendlicicr de ses excelleni-
tes lemons, qu'il se trouve au No 9.7,
Rue de la ldvolution, dite de l'Enter-
rement, oit I'on peut se renseigner sur
tout ce qui cc(ncerne sa profession: le-
Cons d'anglais, de francais et d'espa-
gnol.
Par un procedd des plus pratiques,
le professeur met ses eleves, en peu de
temps, sur un tr6s bon pied. Ses prix,
trbs raisonnables, sont A la port de
toutes les bourses.


USINES MON-REPOS

SUCRE TURBINE
le plus pur, le plus propre, le plus
riche en mati6re saccharine
ddfiant toute concurrence.
Tafia Suprieeur : 20 degrees
DtPOT G6NtERAAL:
9S, Rue Roux, S3
(mecifm Rue BonmeFoi).


Hamburg American
Line

L.e SS ,BOLIVIA* venant de
Kit gston, Petit-Goave, Jdremnie, sera
i'-i ,nercredi matin le S8 courant.
II reparlira probablement let mimejour
pour St-Marc, Gonaives, Port-de-Paix,
': i -Haitien, Puerto-Plata, St-Thomas
el I'Furope.
I'ort-au-Prince, '6 Aoit 1907.
G. KEITEL & CO
AowrNs.


4( I'Ange ardien,

98. ILRUE It" IESIKRVOIlt, 98.

I.,llte varil't*- d'ailtlcles franc:ais fral-
cheinelit ire;us:
lS S-. P\ .I.:.:- :II.AP'EAI\ GAR-
S- I:\,,ETiilt. -- AI IAIRE Ii'AILES.
I'.l \l I' 1AI' i i ';t II:.- PANACHES.
-- 1\> .:T '11 \1 S 1:rn"!S.- DENTELLE.S
SIn -
K I (I 1 > T 1 \ \It 1) E I 1t( .
ORGANDI SIMILI SOIE
A bon march.
SPECIALIZE DEUIL& DEMI-DEUIL
I'., l 1 .K- I *LE:-I l.II.1.1 >.- S.\ 'l"Te 11.S.-
S I'-. \N,.I.\I1- 1-' Mi;.\Nt .\.- .TA.MI-
..- I I-.I,; DI.\ \ :.- S IILI-
--
-- 'It I ..N'\.- rli l" \llHI >. -t't .

Voiulez-votus < souliters 61lgants,
slides, f;lnbitlu,''s avec toutes les r6-
le's df, I'art .
Allez chez
Alphonse li Guglielmo
167, (;Gi.\NI)'IUE, 167.

Le cordonnier du high life,
Le Iloi de la Ch:aussure, don't les
travaux appr(cies sont simplement
des inerveilles.
-
F'ra 4I chemeroext


A L'tLCGANCE
1). FERRAIl,
Fabricant de chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particulierement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
I'dtablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
lemmes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6 l'offre de ciq pour ews
sur I'achat en gross ( 5 0/ ) At an ra-
bats exceptionnel oar lea prix.
L'Mtablissement se charge de fair
preudre des measures a domicile.
Toujours : Soin, exactude, po.ncuaU
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PvRINC (HAITI)

On trouvera:


Le novel ouvrage du G". F. D.
LAorITIm: Homms, Is Monde et di
Sciences, & la Pharmacie Roberts, hesb
Velten et Lagojannia.
|Prix: 4 Gourd-e.


I)





r' RAIMPY
PHARMACIE ST. MICHEL
Avenue John Brown (L.,/ I. )
oN.s.'..I...... NS T".s I.K- I ,, 1 --
In): x A 4 II1.L l1':-.

Poudre dentifrice

L'IDEAL

Voulez-vous avoir de belles dents et
les conserver intactes ?
Usez seulement de la Poudre
dentifrice L'Iddal
La Poudre dentifrice l'rddal QUI
AOBTENU LA PLUS HAUTE RnCOM-
PENSE A L' XPOSITI()N AGRICOLE
ET INDUSTHIEL.E I)U ler MAI 1907,
- a Port-au-Prince -- est r6ellement
la moil'udro de toutes celles connues
Iusqu'. ujjmurd'hui.
D4po) r~ o d'apide, plle est sans
aUCUn dani 'lr plour l'6mail des dents.
Antiseptlikli' ile la bouche et toni
que des (-*rIniv..., elli prIvient la ca-
rie, done :,aix d(.rt. une blancheur
cclatante et I-. ;t I'hnaloine une ex-
quise sensa(tinr t(i fiaicheur et un
agr6 tbl e pa ifi in).
Sciver vs -; iu uelnlllnt dela Pcu-
dre dentifrice vi 1'Id6al, et vous
aure7. de belle (enits.
Vous enl t iouverez A la PHARMACIE
TtHARD, an;/lc dc(. rues du Centre et Fde-
rou, tis-i-vis de l'Hotel de la Commune.
Prix : G. 1.50 la boite

Pharmacie F. Bruno
67-119 R'ES 'GALITP ET FEROU.
Specialites F. Bruno :
Pou,,re' p, s n. prurigo, suemir ,les pie, s- La boite P. 1
Sirop antiashnmaique, remrleell'icace
centre les aicos d'astlime et les toux
r6quentes le flacon ; P : 1. 50.
Consultations gratuites :
Mardi et Jeudi de 8 A 9 heures du matin
par le Docteur. N. THOMAS.


)rIn trouv1r. 1'ouvrae de Monsieur
1>. \V.tvl inLtitule 0Coup (I',ruil sur Vd-
at (')Iconoivucliue et financier de la Rdpu-
,ite d'fHati etc, chlez Monsieur F.
Itliz tire, tiigle tles rues Gelfrard et Fd-
l'ix G. 1.

LA NOUVELLE
MACHINE A COUDRE

I,'L IAITIENNE
ULne Lonlei machine a coudlie un
prix bon march.
la machine 1i un long l)ras, une large
navette qui s'enfile elle-minme une ai-
guille court qui se met d'clle-meme en
place, une cannette qui se garnit auto-
matiquement au moven d'uue roue folle


Imp. C.


I

2


sans qu'ont ait besoin de faire marcher
la machine. Elle est bien construite,
bien tinie et sentiment ddcorde. Cette
machine est faite en deux geures. Sur (
une base en bois ou en fer P. 8 or
Sur une base en bois et avec
une jolie couverture legere en
lois courbi P. 10 or
.Ie serais heureux de vous voir essayer
rette malcine, soit que vous m'enCvoyiez
VOs Otilres ici ,lirectemenit soit que vous
me It's ilres:it,z par 1'entremise de vos
correspolindantsI de oi 'i aPort-au-Prince.
Avec cliulpie machine j'envoie sans
augmentation e prix, les accessoires et
pieces suivantes:
1 soutacheur 1 brodeur
1 ilisseur 1 ouateur
4 ourleurs (,gran- pield-de-biche
deurs assorties) 1 burette d'huile
I guide avec vis remplie
(6 canettes 1 tou nevis
1,'/2 ouzaine d'ai- 1 livre d'instruction
(:ette mnpchine est faite spdcialement
pour tailleurs et couturitres.
Nicolas CORDASCO,


SEUL AGENT
157, Rue Republicaine ou grand'Rue,
Port-au-Prince.
Vous trouverez egalement toutes les
Machines A coudre de Singer Manufac-
ture Co.
Pour des commands speciales de-
mandez renseignements.


H" BELLEVUE

Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE.(HAITI)

M"mi Ilermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILIES
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue -sur la mer. Tempdrature
douce et rgyulidre. Les Tramways desservent l'HJlel-Bellc'ue routes les 7 Minutes
PROPRIlTIT SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de rdception.--Piano.-Gramophone.
Sonneries lectriques


Table d'Hote


tous les jours, de midi d 2 heures,
de 7 d 8 heures du loir


MAGLOIRE


45, RUE Roux, 45
TELIPHIONE.

Jotritaux, brochures, billets de

nariage, cartes de fian ailles,

orogrammes, affiches, et tous

rutrles travaux de ville.

Billets (d'enlteP'renment et cares

de visible d la minute.

PRIX DE CONSCIENCE

Lait condense Nestle LA REIE

L( ANCI.NNE REVUEr,:- I-EVUES)
FIl. S li-Mensue!
A LA PHARMACIE SEJOURNE ABONNEMENTS:
PL..CK \. .I.Iiviu.: PAR ,AN 'AR SEMESTM
-Haiti 28 francs, 16 franc
RHUM-SYLV AI N Les abonnements snt recus d
les bureau du a Matin seul aged
Produit de Usine St. Michel (Arcahaie tpour la lpublique d'Haiti.


--.a--t- Q
Vi ei11i ss ernen r t nat 11 t el j I i u-quA 1


et 15 ans.


4t3I, Ruee lI'I', I4), etlo-Ifdcr/'(


On Deimanlde

tions tlis avntgo( usi t. .
S'adresser :ti i buI eAI T dIi journ l.

Le Restaurateur de la sante
Remn dle ellic;Itce 'ou ret totes l,'s :ii:&(-
dies proveitii dt l'i rpuirctl *i, d -.ig.
La l)oit* ,lte 2201 pilul;es I'. > )W
'envoloppe de :30 pilitles : 1. )0
J'envoie t ; s at fl ;uwii,, Iir (dei:lir(le

II. BONIHEU1R (i Agt )
IIOTEL-BEuLIEVUE.




-------
Tibere Zphurip Bell
Fabricant de chaussures en tous
genres. Pour Hommes, Femmes et en.
fants.
Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIALITI:
PANTOUFLES MULES

A Vendre.
Chez Mile LUonide Solages.- 22, Rue
des Fronts-forts, 22.
Chapeaux de Panama pour homes
I tous prix.


A. de latteis el Co.

3:?, Rue dut Maga.s de l'Etal
Maison fondue eni 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravu',
Vient de recevoir dles ii tiles de
fumerie pour les goiits les plus diffid
les. Les parfums exquis et rare d'u
delicatesse pn6utrante qu'elle offer iI
clients south de vdritables petites $a
veilles.
Les dernicres marque: qui chbl
;e Tout Paris sont chez Matteis:
Son Sourire, Floramye, Trifoii, IA
Cyclamen, Vivitz, etc.
I.a maison a toujours un grand,
sortiment de bijouterie, argeot
bibelots de tous genres, parfuk"
lunettes, montres or et argent,
les garanties.
Spdcialitds: bagues francaisesel
plants a partir de P. 900, alliaHn
18 K anglaises et francaise SUO
made, Service d'argenterie
I our marriages.
Tousles articles vendus par 1
son sont garantis.
Achat de diamant., pierres p'
ses et vieille bijouterie A des prix 3
tageux. Dernier cri: Lunettes j
Contre remise de Deux dol
timbres-poste d'Haiti, la Maison
t4ds envoie franc de port sous pli
mandd dans toute les villes de li
blique: Lunettes ou Lor -non ti
inoxydables, selon les prescri
Docteurs ou instruction des


_ ___ ~__~ _~ __ __ __ __ ___ __


Gooi?