<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00121
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 26, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00121

Full Text
A"INNZEE NO A-22


PORT-AU-PRINCE (uiTTI)


j


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS:

PAR MOIS Une Gourde D'AVANCE

DgPARTRMLNTS & TRANGER :
Frais de poste en sus.


DIR.ECTEUR:
CIemxerat M1agLoirie,

RtDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROLX, 45.


LE NUMERO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du xer. et du ir de chaque
mois et sont payables d'avance
Les manuscrits tns6r6s ou non no sont pan remiss.


Poir tout ce qui concern 1'Administration du Journal,


s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.


CEUX QUI


GrA:e uic tolerance coupable, le
nonmbre de fous et de tmendiants qui
encoinlbrent les rues de Port-au-Prin-
ce ariinente cihaque jour. La capital
estenvahlie par cett o Iumanit6 grouil-
lante et malproprea qui repand partout
lesrelerseipoisonnis de maladiestr!s
Wroces. Fous, mendiants, alcooliques,
tous c':ix don't la raison sombra au
choc d'dvenements dtconcerlants, et
que no retient pas au foyer quelque
parent A I'ime compatissante, tous
les professionnels de la mendicit-- et
dans quels accoutrements s'exerce ce
rble Opouvantable !- tous les dBsd-
quillibr'-s aux yeux icibettis qui vous
soulfiectntau passage de fortes et suf-
focantes odeurs d'emoyreume, ont
envahi nos rues, nos places et nos
maisons.
Parfoi., ils vont- par groups tragi-
ques, un squelette en guenilles con-
duisant que'que aveugle triste et r.si-
gn6,des femmes aux doigts dess6ch6s
et crocus, des enfants 6levds publi-
quemenit Al'4cole monstrueuse du vice
repoussant. Souvent, its sont sculs,
e, dans une plainte de bete, montrent
aU passant qui se hAte, le membre
naagrent qui les rend inaptes au tr:i-
1il. Mais toujours, its passent sans
discontinuer, offrant endes spectacles
4avrants d'un vivant cinimatogra-
pe, la misre de lours existences
atudites.
Des ulceres incurables oi s'agitent
Ot vivent des milliardsd'infiniment pe-
tites, des ulceres quirayonnent, mon-
ant l'incurabilite triomphante de
kurs dimensions et de leurs hor-
rIrs ;, des plaies qu'entourent de
aigues haillons sanguinolents, infects
t crasseux, des faces ravages pa r
des Ipres et des syphilis impi-
oyables,- des moignons d'enfants
isiques, des grimaces do toute une
rde de sinistres mystificateurs quji,
Pour arracher le nickel, contournent
avec habilet6 leurs membres sains,
oila ce qui se present constamment
I'l regards du citadin attriste.
Cartes, Il et parmi ces inendiants
'vrnitables maladies, qu'un service
4'SPtalisation ou qu'une oeuvre de
-'.htc doit reclamer; it eat par-


contrcleurs ou diir'oteurii- (i do ,touatne,
1M E 1administra.teurs, que sais-je ?...
No Ieur parlell pas des mlitris o)fl
ils so saliraiont los mains, ils pr-
mi cette arm6e des infirmes et des-; i,;- f(lrent encor nmendi *r et salis.sent da-
capables auxquels la socidt6 doit ve vintage leur Ame vcule.
nir en aide en contribuiat i les lo- fII; coi n;i-scent tots ls l trucs et toi-
ger et A les nourrir. t A ccpropos. t n l,:s clhant.a,,,s ; ils savent se ronorer
de nos r6dacteurs,celui qui traite avoc coummine dlos nmessiours.q; ii a ne so I;is-
cette competence que nous lui connais- seni pi!s fCire, >> et deve'nit lfumilles t'n
sons, les questions sociales, faisaitr2- Iparliint df la maisori salns pain et du
marquer, A cette mnme place, que let dei.rier-nd t:bs-malado. ls )prIot's-
pauvres'etlesmendiantssont tellement sent tontes Il s iichetos. Its ( ot routes
au courant de notre d6tachenent pour les complaiiances, N'attendoz d'eux
les weavres d'assistance qui'ils"fuie,';t i allllue ratitudle. An (ionltair. Ils
les hospices comme des prisons. Cela vous en violent d'avoir pU leur in-
est absolument vrai. Dans la measure fligir l'injure d'uni gste gUndreux...
du possible cependant, ii serait a sou- .
waiter quo fussent interns les men- *
diants aix maladies les plus repous- Et pouit;Iait, la fgrando loi du travail
states. poelle ci cuti la t;ilie( (que lui d(-
M.tis il est une certain catigorie signI.,nt ses f;aculitOSs S't ses torcs. I)es
dt inendiaints qui fixe l'attention lprof.O-sions sont I crder (ctez nous,
de ceux lque ie laissent pas indiflT- d'autres rdIlamnent des bras et des
rents les manifestations anormales et enrgios...
don't je veou vous entretenir un ins- Si vous voulez fire une bo, e ac-
tant. 11 s'agit de ces individus forts, 'ion, ditos au citoven m rndiant ct fort
bien portants don't la profession est que sa b-sogri* est infect., qu'il ne'st
de mendlir Uls le font r6ellemcnt par pas trop tard pIour li, ;alri s avoir v4-
imti-r, sanrs honte, sans gne,c sans cu aux dOperns de tout to mondo de se
pudeur. reprendlre t se lancerdans les carrie-
Ces ge:ns-.-I vous abordent de l'air res rud,1s ot fatig intos lui donnent la
le plus natural du monde et trouvent liberty et lo bien-6tre.
etonnat;t (uo vous ne vidiez pas vo- -- -
tre bourse eitre leurs mains. Notez
que, si lpar Ii attendrissement intern-
pestif, vous vous serrez le venture pour
leur etre agr6able, vous les verriez
plus tard, gav6s et satisfaits, attabls __
A un jeu de Bo'e, en compagnie de
Sun jeu d Be, en companies de Nous avons fublid dernierement le Rapport
grands personnage3 et d'homnmes po- a-oubl crnt e Rp
litiques. prisenti i la Chamb'e n fraicaise sur la con-
Incapables des moindres efforts, le vention ranco-haitiennepar le diputw Siegfried.
temperament encrass4 dans une habi- Voici l'opinion du tCourrier des Etats-Unis.a
tude inderacinable de paresse et de
fline, ces parasites incorrigibles se La Chambre franchise des ddputds, avant
trouvent partout entire vosjambes, et de clore sa session, a donned sa sanction A
se rencontrent dans routes les classes une convention commercial centre la Fran-
de la soci6t. Ce soot les fre'lons inu- ce et la rdpublique d'Haiti.
tiles qui veulent toujours vivre aux On sail que Haiti comprend la parties oc-
depens des laborieuses abeilles. cidentale de la grande ile de Saint- Domin-
Certaines besognes r6pugnenr t aleur gue, qu'elle a appartenu pendant de Ion-
carartere et A leurs principles. Ce sont gues annies A la France, et que ses habi-
des fliers pour qui le travail serait une tants, en trrs grande majority, noirs ou
d6cheance. Quand ils sont du people mulatres, ont conserve notre langue. Haiti
des faubourgs, ils veulent 6tre emplo- a une superficie de 28,676 kilometres car-
ves de ministers, voire m6me chefs rs et une population de i million 425,ooo
de bureau ; quand tls appartiennent & habitats. Port-au-Prince, sa capital, qui
labourgeoilie, il veulent Wtre deputs, pose&de un excellent port, en a 70o,ooo.


L.es productions i de la r ipuNlique d'Iltiti
soit prin:ipalmc:cnt iaLr;c-r es ; eloc se com-
posent suriout de cate d'unc exceCllCnte
q]ualit,, et dont la lr.mcc rcoit chaque
anncec tne q uanli*c vari.lant d 2o.oot,00 A
::),(),o(o quintaux. va.lant de t' millions i
mlillionSs de ti.lcs. C'st ciin France que
:.I production c.ilcirc I.,tticinne trove
Son plus impoiranti dcbouclic, ct c'est grlce
wu inouvmcnt d'atLiirt c auqu.il done lieu
le commerce dcs cfde s juc la France a pu
rmain tcnir c 1 I liti, :naijrc ldes circonst:an-
cs partois dcsavanta~cuscs, une situation
rclativemcnt considdrable.
L.s autrcs productions airicolcs auiticn-
Ics s compoCIsenti princip.icmencnt de Ccao,
dc coton, Jc sucre ct de bois d',ldKnistcrie
c; de tcinturc. Le commerce de laiti re-
prsente cnviron 2)0 millions de !rancs
l'importation, et environ 4- millions A
l'exportationi. D'ipri s Ics statistiques, les
importations haitiennes cn France se sont
Icv.es cn 90o5 .A la some de 2 1 millions
(,),,oo00 fra.ics, et Ces exportations fran-
;aises en Haiti, A la :somme de 4 millions
3(),(ooo francs. Nul doute que les exporta-
tations franaiscs ne puissent augmen-
ter beaucoup dans cc pays si prodigicuse-
nent fertile, et qui pourrait c:re si pros-
pere, n'rtal int lcs dJ or-!re; qui l'app.Iu-
vrissent et entravent son developpement.
C'est cette perspective de la posihbilited'd-
largire courant des exportations qui a ena-
gt le gouvernement francais A ngtocier la
convention que vient d'approuvcr 1a Cham-
bre et qui, par les avaritages qu'elCe assure
aux products ftanaiis, aura certainemcnt
pour consequence d'accroitre le chiffre
des affairs.
Quelles sont les bases de cette conven-
tion ? Le gouvcrnement haitien, dans le
but d'augmenter ses recettes budgktaires,
a itabli un nouveau tarif le 4 septembre
r9o;, levant notamment les droits dedoua-
ne, qui forme le plus clair des resources
de 1'Etat. Ce tarif constitute le tarif
minimum, don't les taux sont augmentesde
50 p. c. au tarif g6ndral. La nouvelle con-
vention accord a tous les products francais
le tarif minimum, et elle consent une re-
duction de ;3 '3 p. c. aux products natu-
rels ou fabriques dnumeres dans un tableau
qui comprend 61 categories de marchan-
dises et 667 articles du tarif haitien. Par-
mi ces articles, signalons les meubles, bou-
chons de liege, capsules pour bouteilles.
etiquettes, amers et quinquinas, cassis,
caux-de-vic, liqueurs, vins en barriques et
en booteilles, troops et vermoots, ls con-


__


.-C~C-L~Z~I~=~=I=~--~--~-~





_ ____~_1;5_~ __


IC _Ir r~lll~lllllllllllllIlll~r~lllllll --- ,
--- ---- ------


LUNDI, 26 ABOUT 1907.







erves alimentaires, fruits sees et A l'eau-
de-vie, au sirop, au jus et au vinaigre ;
les huiles d'olive, la parfmnerie, etc., etc.
Plus de vingt articles tres important
pour le commercefrangais, qui'ne liguraient
pas dans la convention de 900o, sont ap-
pelds A b6ndficier de la nouvclle convention
et I'adjonction A la listed d'articles don't la
vente s'est developp e sensiblement, est un
advantage appreciable. En cc qui concern
les vins, article 3 de la convention sti-
pule que les vins frantai, imports en bar-
riques ne 'paieront qu'un cinquieme des
droitsactuels.Comme ces vins m mes en bar-
irques figurent sur le tableau don't nous par-
lions tout A l'heure, ils n'ont A acquitter
que le cinquime du droit deji reduit
d'un tiers.
En change des advantages consenris aux
produits et aux inarchandises 'franigais par
a republique d'Hai:i, 1'article er de la
convention dispose que les denr&es et les
rroduits enumers dants un tableau annexed A
adite convention, originaires de la repu-
bliqued'Haiti, bdndficicront lcurimnporta-
tion en France des taxes de douane les
plus rdduitcs applicab:lc aux denrdes et
aux products similaires de touted origin
6trangere. Enfin, l'article 6 de la conven-
tion stipulequ'elle deineurera en application
pendant une priode de trois annndes A
dater de sa miise A execution. C'est dans
ces conditions que, sur le rapport favorable
de sa commission des douanes, la Chainbre
francaise a donned son approbation au pro-
jet de loi.



-- -
Nouvelles Etrangeres

DEPECHES RtLUES CE MATIN

Une note officielle
PARIS 23.- La note officielle parue
cet apr6s-inidi opposant un d6identi
fornul h la nouvelie disant quo la
France a propose a 1'Espagne de ten-
ter une expedition dans I'intdrieir du
Maroc, ajoute clue Ie ouvernement
franiiais n'a jamais rnoditid sa rdsolu-
tion de ne pas entreprendre d'expd-
dition de ce genre.
SL'Impartial critique la politique
de l'Espagne
MADRID 23.- s Impartial con-
tinue aujourd'iui la critique de poli-
tique hesitatite du gouvernement es-
pagnol au Maroc.
Une declaration de M. Clemenceau
PARIs 23.- M. Clmienceau a d6cla-
re avant-hier au roi Edouard, on ce
moment A Mariendab, que la France
n'essaierait ni de conqudrir, ni d'an-
nexer le Maroc, comme elle a fait de
'Algerie etde la Tunisie et quo I'intei-
tion du gouvernement traniais dtait
de rester les mains libres alin d'etre
pret a faire face aux 6ventualites qui
pourraient se produire en Europe. M.
Cl6menceau a cependant ajout6 que
la France se consid6rait obiig6e d'ob-
tenir satisfaction pour le meurtre de
sos nationaux et I'insulte A son dra-
peau.
Syndicats ouvriers et parti sooialiste
STUTTGART 23.- Le Congres a dis-
cute aujourd'hui une resolution decla-
rant qu'il est de la classes ouvriere de
chaque pays d'6tablir des relations
plus intimes entire syndicate ouvriers
et le parti socialist.
Le Sultan
PARIS S3.- Daus une d6epche de
Tasnr, le correspondent de I'Echo
de P as dlt qoe le sultan a envoy.


son oncle Adul Malek et plusieurs au-
tres personages influents A Casablan-
pour y pacifier les tribus rebelles.
Un incendie 6teint
TOULON 24.- On a reussi a so ren-
dre maltre de I'incendie qui s'etait de-
clard dans les forces voisines des forts.
A la Haye
LA-IIAvE 24.- Le comite special de
la conference charge d'examiner la
proposition am6ricaino ponr 4'dtablis-
sement d'un tribunal d'arbitrage A la
Have s'est r6uni aujourd'hui; I'article
7 relatif A la competence du tribunal
special, don't les membres seront d6-
sign6s annellement par la Cour et qui
pourront so reuuir ailleurs qu'a la
Have, a d6e longuement discut6; les
d6l1gu6s n'ayant pu s'entendre los dde-
bats ont tde renvoyds au 27 aoit.
Un voilier allemand capture
TAN;En 21.- On rapporte que le
croiseur < Duchayla a capture un
voilier a!lemand charge d'armes et de
munitions. Ce navire naviguait sous
le pavilion espagnol ; son comman-
dant a td6 fait prisonnier.
Les journaux allemands. Retour de

M. Cl6menceau
PARIS 24.- )'apres les informa-
tions rescues par le gouvernement, il
resort que c'est un commercant alle-
mand de Tanger qui, dans sa haine
pour tout ce qui est fran pird les depeches publides par les
journaux allemands. Dans ses rap-
ports, il critique faction de la France
A Casablanca ct accuse les francais
d'avoir titrA les premiers coups de feu.
M. Cl6menceau, Pr6sident du Con-
seil, arrivera demain A Paris de Ma-
rienbad ; ii se rendra ininddiatement
A Rambouillet oh ii fera au Prdsident
de la 1Rpublique le recit de son en-
trevue avec le roi Edouard.
Deux navires parent pour le Maroc
TOULON 24.- Sur des ordres venus
de Paris, le Mytho a et l'aviso (Cha-
mois sont parties aujourd'hui pour
le Maroc.
Un nouveau cuirasse
LONDnES 21.- a TdmIraire 3 cuii-
rasse anglais du type r Dread-nought,
a t6 lainc aujourd'hui A Devonport
avec success. C'est le plus lourd navi-
re de guerre jamais lance dans les
docks royaux ; son poids au lance-
ment 6tait de 7.475 tonnes, co qui fait
300 tonnes de plus que le a Bellero-
phon.
Au Maroc.- Un village kabyle de-
truit.- Nouvelles diversLs.
PARIS 24.- Le calme regne au Ma-
roc, sauf A Fez, oa les europdens y
compris les membres du corps diplo-
matique et consulaire ddciderent de
partir en masse le 25, A la suite de
rapports recus signalant dans les cam-
pagnes environnantes une agitation
susceptible d'avoir une repercussion
dangereuse en ville, et & Casablanca
oh les marocains attaqu6rent et bru-
lerent 2 maisons.
L'Amiral Philibert fit tirer 30 obus &
la melinite qui detruisirent'un village
kabyle.- Le transport cNive s quitta
Oran hier pour Casablanca avec un
d6tachement du train des dquipages
et 25 sapeurs tle4graphistes.
M. Barthou est rentr6 ce matin &
Paris et a repris la direction de son de-
partement, it s'est entretenu avec ses
collogues des Affaires Etrangeres et de
la Guerre.
Le rol et la reine d'Espagne se ren-
dirent hier en automobiles & Londres
St & Cauterets.


Le Colonnel IIollender est nomm6
general de Brigade.
Le general de Division Quincy, nemn-
bre du comite technique do la gen-
darmerie est nomm6 Prdsident du Co-
mite technique de la gendarmerie en
replacement du g6ndral Branche
place en disponibilitdsur sa demand.
Les incendies des forces toulonnai-
ses sont presque terminus.
Nouvelles Aabassades
ST P9TERSBOURG 21-.- Les gouver-
nements russe et japonais se sont mis
d'accord pour lever au rang d'Ambas-
sades leurs Ldgations a Tokio et A St
Petersbourg.
A Casablanca
CASABLANCA 24.- Avec le plus grand
mdpris delt I inort, les tribes arabes
continitent ialttaquer les troupes fran-
aist-w' ; pltlsiuirs d'entre-elles out fait
iier ties tl:tlpies (c'une au(lace 'x-
traordiii:ule : une centaine d'arabes
sont tomb'-; dans une embuscade
dte-ss e par des frame ais- tians ,l voisi.
nag doe la plage. Un feu terrible les a
fauchis ; bon rnombre ont 6td tuets et
les actress so snt enfuis en abandon-
nant leurs imorts sur le terrain.
Unie dicpocl-ie rescue co soir du vice-
amiral Ihiilibe-,rt dit queI les tribes et
les gouvcFneurs des villes de la c6te
ne seinbleut pas encore avoir ddcid6
qu'elle attitude ils prendront.Le g'ind-
ral Drude a continue aujourd'lui ses
operations offensives en poussant des
reconnaissances jusg''a 4 miles en
dehors de son centre.





RENSEIGNEMEN TS
METEOROLOGIQUES


Observatoir'e
DU
SIMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

DIMANCHE 26 ABOUT


Barometre A midi
T _in miniurn
Temperatureminaimum
maximum


762,3
22,6
33,8


Moyenne diurne de la temperature 27,7
Le ciel;a 6td tres-nuagcux toute la jour-
nee, Un peu de pluie vers 8 Ihwurcs 5o
minutes. Eclairs Le barometre a baisse
notablement.
J. SCHERER
CAblogramme Funbre
Un cablogramme.rcqu de France hier
announce la mort de 'D.ATHA.-. de
S.AI'XT-CYT, 'Directeur de la Revue Hai-
lienne A Paris, et representant d'Haiti A
l'Expositionde Spa. Le regretted defunt n'avait
que 26 ans
Nous nous associons de cceur au deuil
de la famille St Cyr qui perd un de ses
membres les plus affectuex et les plus d6-
voues.
Nos sinctres condol ances A sa jeune
veuve et a tous ceux que frappe cette per-
te pr6maturie.
Panique A New-York
Notre correspondent a New-York nous
announce qu'une panique indescriptible s'est
empar6e du march de cette ville, A l'occa-
sion de la grande question des chemins de
fer.
Le President Roorvelt e fnrrmemnt


dicidd a mettre un frein A la rapaci
puissantes companies qui 6tou ffe t
concurrence ct occasionnent le I
des petites exploitations.
La Standard Oil, de Rockfelkr, vicrn d'
condamn6e A une amende de 29 million
de dollars, pour s'etre entenduej vec li
companies afin d'avoir un rabais sur k
transport de la kdrosine. Ce rabais L
donnait un advantage si considerable
les autres producteurs que beaucoup dea
derniers ont about a la faillite.
Bulletin Religieux
Nous avons requ le dernier fascdij
( Juillet-Aoit ) de cette intdressane p.
blication.
I1 y a eu cette annee 56o premi~t
communions donc 259 garconset 291 QI
et 586 confirmations don't 283 garons a
303 filles.
A la parties nicrologique, nous vom
que les cougrdgations o:it t6 tries 6pu
vies par la mort des regrcttrs chanoin Lb
Berrigot, Mme de Kdrouartz, Freres l.
mien, Hilin et Thomas,' Sceurs Mri
Alexis du St Suaire et Irma de StSaunr.
D6c6s
Nous prdsentons nos condolanc t
Mr. Emile Deslandes qui a eu la dooir
de perdre son fire EMM. DESLANDES,
don't les funerailles ont eu lieu hier.
Administration postal
Lettres recomminitds en souffranc
Clerville Seche, Xavier Memnon, ih.
gloire G:ston, Dadray Lecorps, IAou
Vital, Sylxain Petion Julis Usudor, Alci
Lcger, Miles Utilia Gentil,, Cherciia
Eugcnie de Laude, Laurilia Pierre, d
ChIs Charpentier, Mine Vve Duliant A-
loin.
Hornmage Oswald
Un charmant petit volume tres artis
que, ayant pour titre a LA DERoNtu EA
PIE et sous-titre : OSWALD Du#uNDEU
ADMIRATEURS, tditte A Montpellier(i (l'
primcrie des Nouvelles Annales,) vient d'
river par le dernier transatlantique fro
cais.
M. Felix Viard, qui en est 'aoteur, a
voulu rendre un dernier hommige *
pote des Riircs "t 'Plcurs ; et rien fae p
vait mieux servir a souhait son id e qt
de rdunir tout ce que la presse haltidow
nos po&tes, nos dcrivains, ont ps die
d'O-wald Durand et de ses incontaelI
talents, a peine 6tait-il entr6 dans l'iU0i
talite.
Nous appr&cions bien cette a Mn qi
transmet a la postcrit6 1 rayofnI0
figure de l'illustr? dcfunt.
En colligeant les brillants articles 1
journaux parisiens et rangersr, les diws
funebres et les notes 6logieusees des
savantes, parues A l'occasion de la io
du d6ces et de funerailles grandioau
I'illustre homme de lettres, ils ot
duit un bel in 80, un livre qui SaM
un jour pour les consultations. lo0Tl
sera pas possible d'avoir sous la duI
nomnbreux piriodiques d'o6 le dao0
recueillis ont 6t6 detachs.
Chez nous oi tout se perd, .1u
frequents incendies, l'opuscule d
Viard est une heureuse inspiratioB
conserve des notices bioglmphiqufj
appriciables sur notre grand pot
nal.
Lisez Oswald et ses AdminaiM
vous y trouverez des pages admire'
nos meilleurs ecrivains. A
A.
Cirque P6p6
Compagni d'.Acrotbats d e wt-'
Une assistance choisie s'est dws
dez-vous hier apres-midi d so i
cour de Mr Joseph St-CIO d.
Vms los 4 bhrss, Is -


mm-m" m omom -m -





talents par des jeux acrobatiques,
"ad'anneaux, 6quilibre sur fil de fer,
.nd'adresse, etc.
Esommme, bonne apres-midi.
A Dimanche la 2e Representation
UN ASSISTANT


);otIel Belley

DEJEUNER DU 26 ABOUT
MIDI A 2 HEURES
Prix: G. 2.50
Beurre de Copenhaguc
Melon de France glac6
Avocat Radis
Harengs frits A l'oignon
Rognons a l'Anglaise
Daube pique A la creole
Haricots verts sautis
Riziblanc:A 1'Espagnole
Beigneis de figure
Fruits
Caf6
1/2 Vin

Hamburg American
Line

Le S/S *BOLIVIA, venant de
Kiogston, Petit-Goave, J6r6mie, sera
ki mercredi martin le 98 ,ourant.
Brepartira probablemezt le mdnmejour
pr St-M1arc, Gonaivo.;, Port-de-Paix,
pHaitien, Puerto-Plata, St-Thomas
ourope.
Port-au-Prince, 26 Aofit 1907.
G. KEITEL & Co
AGENTS.
J, soussignd, greffier du tribunal
depaix de la Commune de Pestel,
porte la connaissance de tous que
Jl ne signe plus come par le pas-
16JOSEPH JONATHAS GERMAiN, mais
en tout simplement J. JONATHAS
WK le meme paraplie.
Pestel 20 AoOt 1907,
J. GEaMAIN.
r--


4A I'Ange Garaien,,
98, RUE DU RESERVOIR, 98.
Belle varidtd d'articles francais frai-
eMient recus:
DRESSES PAILLE.- CHAPEAUX >GAR-
._-- CANOTIERS.- IPAInE D'AILES.
"PLUMES D'AUTRUCHE.- PANACIHES
BAS ETr CHAUSSETTES.-- DENTELLES
T1DOUTES GRANDEUR.
ORGANDI SIMILI SOIE
A bon march.
ItCLIT DEUIL & DEMI-DEUIL
CUCLES D'OREILLES.- SAUTOIRS.-
. ANGLAIS ET FRANLAIS.- ETAMI-
k SIRGE.- DIAGONALE.- SIMILI.
A"ONNES MORTUAIRES, etc.

ESANOFELE
"a1e efficacit6 incontestable con-
b la fire.
5.000 flacons dejd dpuisis I
iSiCk rnouveld par le dernier hol-
ho.
AMACMI NOTRa-DMK. "


Lail condo se Nesile
FRAIS
A LA PHAR.'CIE SEJOURN_
P'LAC;: VALLIERE
=======---_ -

RHUM-SYLVAIN
Prodjit de l'Usine St. Michel (Arcahaie)
Vieillissement natural jusqu'a 12
et 15 ans.
PRIX TRtS MODERIS
Veate en gros et Pn detail.
Maison M. Sylvain
43, Rte i's Fronts-Forts..


Bouquets, Fleurs,
A vcndre chcz MnimVve A. MARTIN
BOi: -VERNA
LA PHARMACIES
Emmanuel Alexandre
8S, R'E DES MLIACLES, 80,
Se recorirnaid pour I'execution
prompted et ex;cte des ordonnances A
n'importe qu'elle heure du jour et de
la nuit.
Drogueries. Spdcialites phar-
maceutiques ex,:rmement fraiches.
PRIX CONSCIENCIEUX.
-- --- --_=-- *
PHOTOGRAPHIC
J, MIY. DtuIplessy
120, RUE DU CENTRE, 120
Entre pharmaciess Bayard et Thdard
Travaux soignds
SPL'CIAL4ITJE :
Agrandissements au photo crayon.
Reproductions.
Nouveaut6s
Prix moddr6s.
r _


lndustrie
MANUFAC:TURIIRE NATIONAL
JuiJen Desroches
INDUSTRIES
Faux-cols, cravates, manchettes, chemises
P t calecons
Ecole as orts et mdtiers


ola-Sitrops-Liqueurs
AL -IS BENOIT
i,.<. Travzrsi4're

On Demand
A acheter des timbres uses d'Haiti, bien
assortis, par cent ou par mille. Condi-
tions tr. s avantageuses.
S'adresser a bureau du journal.

Commune
de Port-au-Prince
AVIS


En raison des travaux de refection
qui s'exdcutent actuellement Rue de
la Revolution ou de 1'Enterrement, A
partir de la Rue Pavde, le public est
prdvenu que, pour aller au cimetiere
les convoys passeront jusqu'A nouvel
ordre, ar la Rue Roux (Bonne.
Fo ) et la Rue du Centre.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigee par

L. IIODELIN
Ancient membre de la Societ'( Philan-
thropique des s4itre tailleurs de Paris
Vient tie recevoir un grarI choix d'd-
tolles diiagonalt., casitiia alplj c:t, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particuliererent A sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets dd fiantaisie et de piqu6 de
o ute beaute.
Prix moderes defiant toute
concurrence.
Sp6cialite de Costumes de no-
ces.- Coupes Franaise, Anglais3 et
Amricaine de la (derniire pertection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brodes
dolmans. tuniques, habits car-
res. etc etc, de tous grades.


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en dd-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures en
tous genres pour
HOMMES, FEMMES, ENFANTS
Les commrnandes des commercants
de l'interieur pourront etre exccutees
dans une semaine A peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23


PORT-AU-PRINCE ( HAITI )


A vendre
UN SUPERBE ANE.
S'adresser Grand'Rue, No 1)53.


Langue Anglaise

Monsieur J. J. DESCE.


Le professeur d'Anglais si lien con-
nu et si justement aplprci6 du public,
avise ses lives, ses amis et tous c:eux
qui voudront bendficicr tes lemons, lu'il se troiive au No 97,
Rue de la Rdvolution, dite de I'Enter-
rement, ofi I'on peut se renseigner sur
tout ce qui c(ncerne sa profession: le-
cons d'anglais, de franCais et d'e.pa-
gnol.
Par un procedd des plus pratiques,
le piofcsseur met ses dleves, en peu de
temps, sur un trbs bon pied. Ses prix,
tr6s raisonnables, sont A la portde de
toutes les bourses.


USINES MON-REPOS

SUCRE TURBINf
le plus pur, le plus propre, le plus
riche en matiere saccharine
defiait toute concurrence.
Tafia Superieur : 20 degr6s
DEPOT GtNeRAL:
98, Rue Roux, 3
(anciennm Rue Bonne-Foi).


LA
Meilleure Farine
du Monde
Colle qui donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
le plus 14ger,
C'est la Pillsbury's Best de la
I'illbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Repr4seniant.
--- -

VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co
-i-
VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Fr6res

KOLA
ingston
MACNISH'S < IRONBREW *
A Vendre
C(iez CATINAT FOUCHARD
85, 89, Rue du Centre
62, Rue des Fronts-Forts


Voulez-vous des souliers 6lkgants,
solides, fabriques avec toutes les re-
gles de l'art ?
Allez chcz
Alphonse di Guglielmo
167, GRAND'IUE, 167.
Le cordonnier du high life,
Le Roi de la Cihaussure, don't les
travaux apprdcies sont simplement
des merveilles.


3F'*ra nchxe4 aent

A L'ELEGANCE
I. FERRARI,
Fabricant de chaussures,


Porte a la connaissance du public,
particulibrement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
i'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgrd l'offre de cinq our ceut
sur I'achat en gros (50/0) fait on ri-
bais exceptionnel sur l s prix.
L'etablissement se charge de fair
preudre des measures a domicile.
Touours : Soin, exactitude, ponctualit
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCK (HAITI)

On trouvera:
Le nouvel ouvrage du G". F. D.
LGITIME : PHomm,, sl Monde et le
Science, A la Pbarmacie Roberts, chez
Velten et Lagojannis.
Prix: 4 Gourdes.


.7





D' RAMPY


PHARMACIE ST. MICHEL
Avenue John-Brown (Lalue).
CONSULTATIONS TOUS LES JOURS
DE 2 A 4 HEURES.

Poudre dentifrice


I


SL'IDEAL

Voulez-vous avoir de belles dents et
les conserver intactes ?
Usez seulement de la Poudre
dentifrice L'Ideal D
La Poudre dentifrice r l'Iddal a QUI
A OBTENU LA PLUS HAUTE RfECOM-
I'ENSE A L'EXPOSITION AGIAICOLE
ET INDUSTRIELLE DU ter MAI 1907,
-- Port-au-Prince est r~ellement
la meilleure de toutes celles connues
jusqu'aujourd'hui.
D6pourvue d'acide, elle est sans
aucun danger pour l'6mail des dents.
Antiseptique de la bouche et toni
que des gencives, elle pr6vient la ca-
rie, donne aux dents une blancheur
eclatante et laisse A I'haleine une ex-
quise sensation de fralcheur et un
agreable parfum.
Servez-vous uniquement dela Pcu-
dre dentifrice a 1'Ideal, a et vous
aurez de belles dents.
Vous en trouverez a la PHARMACIE
THuARD, angle des rues du Centre et Fd
rou, vis-h-vis de 'Hotel de la Commune
Prix : G. 1.50 la boite


Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES IGALITe ET FEROU.
Spdcialitds F. Bruno :
Poudre Iuissantecon tre d6mangea isor
prnigo, suur des pieds-- La boite P.
Sirop antiashmatique, rem6deefficac.
centre los acc6s d'asthme et les tou
rdtquentes le flacon ; P: 1. 50.
Consultations gratuites :


Mardi et Jeudi de 8 A 9 heures du
par le Docteur. N. THOMAS.


ma


til


I


MACHINE A COUDRE

L'HAITIENNE
i- ,=m


Imp. C.


MAG~ 'E ~ RE
M ^~~ ^nx "- "


On trouvera l'ouvrage de Monsieur
D. Vaval intitul6 Coup d'ueuil sur V'i-
tat Bconomique et financier de la Rdpu-
blique d'Haftfiete, chez Monsieur F.
Uelizaire, angle des rues GetTrard et Fd-
I'OU.
Prix G. 1.
LA NOUVELLE


maria ge, cartes de


Une bonne machine a coudre & un
prix bon march. pro granm
La machine a un long bras, une large
navette qui s'enfile elle-meme une ai-
guille court qui se met d'clle-meme en attres
place, une cannette qui se garnit auto-
matiquement au moyen d'uue roue folle
sans qu'on ait besoin de faire marcher B illetsCIS
la machine. Elle est bien construite,
bien finie et gentiment decorde. Cette it
machine est faite en deux geures. Sur e v it
une base en bois ou en fer P. 8 or
Sur une base en bois et avec
une jolie couverture 16cgre en
bois courb6 P. 10 or
Je serais heureux de vous voir essayer A I
cette machine, soit que vous m'envoyiez Avis ImJ
vos ordres ici directement soit que vous
me les adressiez par l'entremise de vos
correspondants de oh i APort-au-Prince. La Commission ii
Avec chaque machine j'envoie saints ur l'Expropliation
augmentation de prix, les accessoires et W publ que elle on
pieces suivantes: ntr ses aqu'es se s
1 soutacheur 1 brodeur de Administration
1 plisseur 1 ouateur nnces, toualesjou
S4 ourleurs (Wran- 1 pied-de-biche mid ousleou
deurs assorties) 1 burette d'huile En conformity de
1 guide avec vis remplie rat. 8 de la sus-di
6 canettes 1 tournevis taires do terrains d
1/2 douzaine d'ai- 1 livre d'instruction est ponrsivie son
guilles ... enter. devant la


I
e
K.


ii


Cette machine est late specialement
pour tailleurs et couturiires.
Nicolas CORDASCO,
SEUL AGENT
157, Rue Rdpublicaine ou grand'Rue,
Port-au-Prince.
Vous trouverez dgalement toutes les
Machines a coudre de Singer Manufac-
ture Co.
Pour des commands spdciales de-
mandez renseignements.


HcR.p L- BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars
PO R -AU-PRINCE.(HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILIES
DINERS-LUNCHS.
Installation modern et comfortable. Vue -sur la mer. -Tempraature
douce et rdgulire. Les Tramways desservent I'Hdel-Bellevue routes les 7 Minutes
PROPRIETe SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de reception. -Piano.-Gramophone.


G*2.*50


times, affiches, et toui

'avaux (de ville.

d'enterrementl et carter

d la mi uile.
PIrX iE CONSCIENCE


portant


nstitu6e par ia loi
pour cause d'utili-
tour d'informer les
S'est corstitw,'-e el
tiennent an Bui `'*u
principle des Fi -
rs, de dix heuros a
es dispositions de
to loi, les propi&i-
lont l'expropriation
it invites A se pre-
Commission, 1ponr


soumettre leurs observations duns la
quinzaine, A partir de c tte date.
Port-au-Prince, 5 AoOt 1907.
Le President de la Comi,;ssion,
C. SAMBOUS.
(JACQUES Dua OClER.
Lea Membres FRANcOIS MATHON,'
(J. Eve. MAXIMILIEN.
I I I III .
LFt Retaurateur de la sar.te
Ioeme eflicace centre totes les n'.' i-
dMe pregnant de I'impuree d! u-' i',g.
La boide bo o pil2led : P. :, (m
L'eveloppe de 0 piles : 1. t(
rweate m gritletfranco, sur dematnde
reaveloppe chantillon et prospectus..
H. BONHEUR (Agent)
Horlt-LLKt-K.


Tire Zepiirin DBil
Fabricant de chauss~.rcs en to,.
enres. Pour Hommes, F:Fc:m.t,. et < -
fants.
Place de la Croix-des-Bossa -.;.
SPICIALITI:
PANTOUFLES MUL .3


A Vendre.
Chez Mile Ldonide Sol;ies. 22, Rue
des Fronts-forts. 22.
Chapeaux de Panama pour hommes
i tous pria.


LA REVUB
( ANCIENNE REVUE Dn RB ES)
Bi-Mensuel
ABONNEMENTS:
PAR ,AN PAR uTsh
Haiti. .. 28 francs, frm
Les abonnements sont j
les bureaux du a Matina 1
pour la R4publique d'HaIL



A. de Jalltist
32, Rue du Magasim baFl
Maison fond6e ea InO
Bijouterie, Orf6vrerie. mav
Vient de recevoir des artido
fumerie pour lee goftes rIe I
les. Les parfums exq is etds
dilicatesse p6nltrante qu'di
clients soot de 'vritablM I9
veilles.
Les dernieres marqu .q9oli
'e Tout Paris *out cheap I g
SOn Souin, Pluiwov W i
Cyclamen, VMte, etc.
La maison a toaujWS um
sortiment de bijouteri'i.
bibeldot de tons g -e n
Iunette, m ootre* or -
!es garanties.


Sped.ialitds: bague.. fran.ail .y..
:'nts A partir de P. 2 00, P
18 K angIlaises et frandals e
made, Service d'argenteril
:our marriages.
Tons les articles vendus P r
,son sent garantis.
Achat de diamant, pierre$
ses et vieille bijouterie a des
tageux. Dernier cri : L un
Contre remise de Dmiw
tinbres-poste d'Haiti, sla b
!1is envoie franc de port 09ol
n; nadc dans toute les vilUes d.
oblique: Lunettes ou Lo@yo-
inoxydables, selon les
Do4teurs ou instreCtio do -


Sonneries lflectriques
Table d'H6te 'omIwl, ls e Am,
do 7 & 8 oum du sa~


i@


I


I -


m


5, RuE R ix, '5 a
TLL1Journ, NE.

JOuna uix, bioch e Us, bi lets1


t
i


tainCwilles