<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00120
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 24, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00120

Full Text


SAMEDI, 24 ABOUT 1907.


4


J


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS:

PAR MOIS Une Gourde D'AVANCE

DtPARTEMKNTS & ~TRANGr R :
rrais do post en sus.


DnRECTER:
C3l16XMenxt IECagloire,

REDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUMt'RO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du Ier. et du z5 de chaque
mois et sont payables d'avance
Les manuscripts ins6r6s ou non ne sont pas remia.


Pour tout ce qui concern 1'Administration du Journal, s'adresser & Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.
II mi m5I iuem R oixiIo In e i I


II y a quelque chose d'aussi imme-
diatement utile que d'assister les in-
lmes, les malades et les impotents:
c'est d sister ceux qu'accable la mi-
kee intellectuelle ou morale. L'assis-
ance intellectuelle est d'un ordre tel-
bment inmprieux que, dans notre
rhborique politique, on I'assimile au
dn: on piarle couramment, dans les
ikees offcicelles, du pain de l'instruc-
tion. -
Or, combien d'Haitiens, sur le mil-
lion quatre cent mille Ames don't se com-
pose la population de la Republique,
vent seulement lire et ecrire? Qu'en
an jour quelconque, en plein soleil,
In observateur scrupuleux accepted de
se liver A un sommaire travail de re-
ensernent intellectual en arretant au
passage tontes les personnel qui tra-
ersent nos rues, pour s'enquerir de
rtat de developpement de leur es-
pit,- et je parie de trouver plus de
Wpour 100 d'ignorants absolus, c'est-
dire d'individus ne sachant ni lire
i 6crire.
II inporte bien pei, apres cela, que
h nombre de nos Scores primaires
0itle triple d'il y a trente ans; ce qui
iporte un peu plus, c'est que l'Etat
0 se soucie plus de d6penser cheque
Pee et en pure perte une valour re-
vement grande pour satisfaire & un
ce public effectu6 de tell facon
"el e profit r6alise n'arrive pas a
co0penser lea sacrifices.
Cest uno erreur, b mon sens, de
center qu'un pays eat devenu plus
Wtrait, parce que les gens instruitsde
SPays le sont an peo plus protond6-
wot Autant vaudrait dire que ce m6-
e Pays est devenu plus industrieux,
ciqpuement parce que lea industries
ja existant se seraient un peu plus
W~fctionnfe dans l'exercice de leur
t on de leur industries.
I'lr d6ja, & cette place, assez souvent
a de ce petit pays du Nord de I'Eu-
4aqu'est Ia Norvbge, si bien que le
soi di d6j& se figure que ce
"i de terre eat conMsor6e la prefe-
ef sYst6matique de la science so-

aote? c eolnt ren LarOgMe -


ciale de la science sociale,- et au mot
NORVEGE, vous pourrez lire: (La Nor-
vege est un pays montagneux et boise,
covert par le massif des Dovre Fjelde
et les months Kjolen. Les archipels
nombreux qui bordent ses cotes, les
fjords profonds qui les entament sont
favorables A la peche et an develop-
pement de la vie maritime.. La po-
pulation est robust, active, sobre, et
remarqutablemenf instruite. N'entendez
pas par 1l que la N1orvege pullule de
savants ni que la culture intellectue'.
le y soit exageree.
Ce qu'il faut entendre par IA, un &
crivain va nous le dire: a Quel people
est plus heureux que le Norvegien? La
criminality v atteint son minimum;
pas d'illettr&s, pas do mendiants, pas
de vagabonis!* Done, ni misere in-
tellectuelle, ihi misere physique, ni
misere morale, ou plut6t ces miseres
r6duites A leur minimum!
Notons avec intdret que dans ce pays,
le gouvernement existe le moins pos-
sible et qea, par consequent, il est
loin d'etre I'auteur de cet heureux 6-
tat de choses.
Edmond Paul n'a jamais pu se con-
soler d'avoir connu un ministry hai-
tien de l'Instruction Publique ne sa-
chant pas signer son nom: il devait
6tre tres-p6nible pour ce haut person-
nage d'avoir A rOpandre le pain de
I'instruction, lui qui en 6tait priv6 jus-
qu'& l'inanition I
Sans arriver jusqu'a de si hautes re-
gions, je connais personnellement des
hualsers attached au Sdnat de la Rd-
publique et qui ne savent ni lire ni
ecrire. Comprenez bien: je dis des
personnages charges par leur function
de remettre A leur adresse des mes-
sages et des documents de haute im-
portance et qui ne peuvent pas d'eux-
m6mes ddchiffrer les addresses inscrites
sur les plis!
*
Eh bien, cette assistance intellec-
tnelle, c'est encore dans les pays le
plus caractdriss par 'ptitu des ci
Oyc a I 'action iodltdaeUe, qu'on
as touve plus oa et t Ie plus re-


panduo. Et vrainent le fait s'expli- im e c(:omunautaire: ce regime, ou-
que ficilenimnt. ttie l'elIrrt individual, dispense de tra-
Chaque individu,se sentant soul res- vailler A I'accroissement de la valeur
ponsable dc son salut social, es.a-;e !,oersonnelle.
de so mettre le plus possible dan; les Et voii! pourqniioi, sans plus do de-
conditions n6cessaires paur r6;!isCer co m'on-tration,l i n'v a pas d'illettres en
sA-tlt. L tpre'aii re de cos conditions, Noriv.ge; pourquoi, en Angleterre,
c'est I'accroissement de la valor in- toul le monde sait lire et lit; et pour-
ldstrielle. On a solvent r.appeld q(l; quoi, aux Etats-UnIis, Ie garcon d'epi-
I prtAident amnricain, M. Cleveland, cerie deoiclet presidentt d'une des plus
a debutl dans un- 6picerie, et comme grandes rdpubliques sans preter A ri-
gar~on da courses, charge Gce balaver re et sans attirer sur son pays le ri-
la mnison, de cisser du bois, d'allu- dicule et Ie grotesque (jui ont marqu6
mer les feux, et que lord Glascow, de- I'empire do Soulouque, s4duit, par la
venn ilus tard gouverntnur de la Nou- trailitionnelle t2ndance des Haltiens &
velle ZEiande, a dtbute par le m6tier initer la France, afin de donner A rire
de mousse sur un navire. . aux Francais.
Ces deux examples sent tvpiques, _-____
car ce qu'lls rtvelent, co n'est la ma- Pri6re d'aviser 1'administra-
nifestation d aucun gtnie et onr coi- tion de la moindre irregularit6
prend sans peino quo ces deux horn- dans le service du a MATIN.
rnes soient arrives & la fortune osi aux a:fin qu'il y soit de suite rem
bonneurs par leur valeur individuelle did.
acquise. Ce qui l'Mtablit cl.irine t,
c'est quo, airrivds a l Iur haute situation, --------
ils n'ont jamais fait nontre des manri;'-
res ridicules et gauches qui caractc- Till ir \IIIlKh
risent les gens parvenus.
II existe done une vWritable perfec-
tibilit6 social pour 1'individu, et tou- RENSEIGNEMEN TS
te society qui veut accroitre sa pros- M TOROLOGIQUES
pdrit6 et sa situation doit viser A I'im- MOROLOG
plantation d'un regime susceptible de --
favoriser les efforts de l'individu h s'e- b- servatoire
lever davantage et par lui-meme.
Nous assistons tous les jours, dans DU
la colonies itrang re de Port-au-Prin- SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
ce ou d'autres villes de la Republique,
A I'avancement graduel et parfois ra- --
pide d'individus qui ont d6but6 par VENDREDI 23 AOUT
les functions les plus modestes pour Baromitre A midi 764,
arriver A la situation d'associes. .
Sans pretendre dtablir aucune com- Temp6rature Iun1m 234
paraison entire ces strangers, d'ail- 3um 3
leurs fortement avantages, et les Hal- Moyenne diarne de la temperatre 27,6
tiens, je puis pourtant dire que 1'int-
rt des aflaires exige toujours que Le ciel a e6t clair le mati, nageo et
soient places & la tete ceux que d'n- couvert par moment dans I'apre6midi.
contestables aptitudes designentet que, Orge au sud vers I here. Un pen depluie
partant, l'inhtret particulier de ceux 6 cures 20 minutes.
qui travaillent est d'accroltre leur va- Le barometre rest staionnaire. La tee
leur et leurs aptitudes personnelles. perature du sol i un metre de profondear
Ce qui est vrai des entreprises par- a augmented depuis quinze jours.
ticulikres ne I'est cependant pas tou-. L comzte est entrie dans la consellation
jours des functions de I'Etat, ces fonc- du Petit Chien et se trouve entire Procyon
tions allant plus souvent aux favori- et Jupiter, pen elevee au-dessu de I'bori-
ses qu'aux capable; et c'est I'occa- son. Son clat a diminued cause da cuir
sion pour nous de toucher du doigt de lane, mais le noyau a augmena.
uan dcm plus dastrnt effects du r- J. SCHeBR


LE PAIN DE INSTRUCTION


~- --


-- r _


in ANN3Pa~ No 121


PORT-AU-PRINCR (HATii


I







Pour Mine Belmour
C'est vendredi prochain, 30 Aout cou-
rant que sera change A l'eglise Cathedrale
uue messe solennelle de "Requiem pour le
reos de l'ame de Mine Vve BelIour
Lepine, l'institutrice don't le souvenir est
vivace dans le caur de ses anciennes 6-
leves.
Cette pieuse manifestation est due A l'i-
nitiative de ses 6leves reconnaissantes.
Hommage & Oswald
La brochure 6ditce par M. Felix Viard e:
qui content tout ce qui a paru a l'occa-
sion de la mort de notre porte national Os-
wald Durand, est enventechez Mme Emm.
Montrozer, 107, Rue du Centre.
L'ouvrage est prcede d'un magnifique
portrait de I'auteur de Choucoune.
Marriage
Nous avons recu le fire part de marriage
de Mile VAROsIOULE SALES avec M. GEORGES
LATAILLADE.
La bdnddiction nuptiale leur a 6td don-
nee en 1'Eglise paroissiale deJermie le mar-
di 20 Aofit dernier a 7 heures precises du
matin.
Sinceres compliments aux nouveaux 6-
poux.
Tribunal civil
Le Tribunal civil en son audience sp6cia-
le du jeudi 22 Aout courant a rendu les
jugements suivants :
to Entre Mme Augusle Valls, nee
Lucia Mahoticre, representde par M" Cle-
ment Dominiqne et Constantin Benoit ; et
le sieur Blanc Stuart, repr6sent6 par M J.
R. Delatour.
20 Celui qui declare Joseph Daniel
Milfort Josaphat, represented par Me C. C&-
sar, non recevable en son action en tierce
opposition, centre Mme Milfort Josaphat,
repr6sent6e par M' J. L. Verit6.
30 Celui qui condamne la Campagnie
P.C. S. representee parMeLespinasse,A d6-
guerpir et faire place nette des lieux occupies
par elle sur l'habitation Damier A la Croix
des Missions, appartenant aux consorts G.
Heurtelou representCs par Me J. B. N. Va-
lembrun dans les deux mois de la significa-
tion du present jugement, sinon et faute
par elle de s'executer, elle paiera aux con-
sorts Heurtelou une astreinte de cinq dol-
lars pour chaque jour de retard et qui la
condamne en outre A payer la some de
2ooo dollars aux demandeurs consorts Heur-
telou poor indue jouissance de leur bien du-
rant la periode de trente sept mois d'occu-
pation.
4o Ce!ui qui homologue la delibera-
ion du conseil de famille de la mineure
Marcelle Brisson.
Le mtme jour Mr G. Marseille a preteser-
ment comme huissier exploitant pres le tri-
bunal civil.
Soci6t6 de Sport Hippique de
Jacmel.
La Society de Sport Hippique de Jacmel
a Ihonneur d'inviter les soci~its similaires
et les amateurs de courses A la fete d'inau-
gratio de son hippodrome qui aura
u le s Septembre prochain au Carre-
four Cap-rouge, banleue de Jacmel.
n y aura des courses de chevaux de tou-
te uailles. Les rtglements seront publids
dsams rAkdilk de Jacmel.

Jo, souesign6, greffier du tribunal
do paix de la Commune de Pestel,
POte la connaissance de tous que
e ne signed plus comme par le pas-
SJossrPH JONATHAS GnRMAiN, mrais
bleo toot implement i. JONATrAS
ee le mmemo paraphe.
Petel 90 Aoot 1007,
GOIamAI.


RAPPORT
Present d la Chambre francaise sur la
convention commercial franco-haitienne,
par M. Jules Siegfried. ddpu t.


Messieurs, la convention commercial du
31 Juillet 19oo, qui regit nos rapports Eco-
nomiques avec la republique d'Haiti, ayant
tCe denonc6e le 3x octobre 9go5, de nou-
velles ndgociations ont etC engagees entire
les deux pays et elles ont about a la con-
vention du 30 janvier 1907, qui est soumise
A la ratification du Parlement.
Haiti comprend la parties ouest de la
grande lie de Saint-Domingue, qui a appar-
tenu pendant de longucs annees A la Fran-
ce et don't les habitants, presquc tous ne-
gres ou mulAtres, ont conserve notre lan-
gue.
SElle a une superficie de 28, 676 kilome-
tres carries et une population de 1,425,o00
habitants. Port-au-Prince, sa capital, qui
possede un excellent port, en a 70,00.0
Les productions de la rdpublique d'Haiti
sont principalement agricoles: elles se con-
sent surtout de cafe dSune excellent qua-
lite, de cacao, de coton, de sucre et de bois
d'ebenisterie et de teinture.
Son commerce reprdsente environ 20
millions de francs A l'importation et envi-
ron 45 millions a l'exportation.
Les Etats-Unis en prennent la plus forte
part, surtout A l'importation, mais la Fran-
ce occupe le second rang et export a Haiti
environ 4,5000ooo,ooo fr. de products manu-
factures et imported environ 25 millions de
francs de matieres premieres.
Nul doute que nos exportations puissent
augmenter largement dans ce pays si ferti-
le et qui pourrait etre si prospere s'il n'4-
tait trouble trop souvent par des revolu-
tions qui I'appauvrissent et l'empechent de
se developper.
C'est ce qui a engage notre Gouverne-
ment a negocier la convention qui vous est
soumise aujourd'hui et qui. par les avanta-
ges qu'elle assure aux products francais. aura
certainement pour consequence d'augmen-
ter nos allaires.
Quelles sont les bases de cette conven-
tion ?
Le gouvernement haitien, dans le but
d'augmenter ses recettes budgecaires, a ho-
mologuE un nouveau tarit le 4 septembre
9go05 levant notablement les droits de
douane, qui forment le plus clair des res-
sources de I'Etat. Ce tarif constitute le tarif
minimum don't les taux sont augments de
o5 p. 1oo au tarif general.
Aux droits principaux fixes par le tarif
haitien s'ajoutent des surtaxes de o5 p.zoo
et de 33 1/3 p. too, ainsi que des taxes
de wharfage et de pesage.
La convention accord A tous les products
francais le tarif minimum et elle consent
une reduction de 33 1/3 p 1oo aux products
naturels ou fabriques enumeres au tableau
B et qui representent 61 categories de mar-
chandises et 667 articles du tarif haitien.
Cette reduction d'un tiers s'applique sur
l'ensemble des droits principaux, de ceux
de wharfage, de pesage, de visa et de sur-
xes.
En ce qui concern les vins imports en
barriques, ils n'ont i accquitter qu'un cin-
qui6me d droit du ta.if maximum, deja
rtduit d'un tiers, ce qui fait 7 fr. 25 par
barrique au lieu de 40 fr. 19.
Pour les champagnes, la caisse de douze
bouteilles ne payera que 16 fr. o5 an lieu
de70 fr. 6o. droit du tarif minimum.
En provision de modifications ventuelles
du tar fdouanier haitien, modifications qui
auraient pu avoir pour consequence de ren-
dre illusoires les avantages consensus aux
roduits franis en veu t dela covendtion,
so dwls priuaclpss do tariff pour Im ar


tides enumiris au tableau B, ceux applica-
bles aux vins frangais de toute origine, de
meme que les droits de tonnage, ne seront
pas augments pendant tout li temps que
lanouvelle convention restera en vigueur.
Le Gouvernement aurait voulu que la
reduction d'un tiers consentie sur les divers
droits fut egalement applicable aux droits
de tonnage sur les voiliers et sur les mar-
chandises debarqubes par vapeurs francais,
mais ii s'est heurt6 a l'opposition formelle
du gouvernement haitien, qui a fait valoir
que la part de notre pavilion dans le mon-
vement des ports haitiens n'etait pas suffi-
sammenr levee, par rapport a 1 ensemble
des pavilions rangers pourqu'il pCt accor-
der un pareil advantage A nos navires sans
1'etendre aux navires de toutcs les autrcs
nations et que, par suite, la reduction amn-
nerait un-: diminution considerable des re-
certes du trcsor haitien.
En echa.ng: des avantages consentis A nos
products ct A. no3 marchandises par la repu-
blique d'llaiti, I'article xer de la convention
dispose qu2 les denrees ct les products enu-
mdr6s dans le tableau A annexeIladite con
vention. originaires de la republique d'Hai-
ti, bendficieront A leur importation en Fran
ce et en Algerie des taxes de douane les
plus reduites applicablesaux denrdes et pro-
duits similaires de toute origin trangtre.
La republique d'Haiti qui avait d'abord
reclamE notre tarif minimum pour tous les
articles s'est contentee de 1'application de
cc tarif pour un certain nombre de mar-
chandises qu'elle export dEji actuellenent
en France, et qui se composent principale-
ment de matieres premieres tells que cafe,
cacao, cho:olat, pigment, bois d'ebenisterie
et de teinture, enfin de quelques products
de l'agriculture haitienne, don't I'exportation
a ete jusqu'ici sans importance et ne sem-
ble pas, du reste, devoir prendre jamais un
developpement susceptible de porter aucun
prejudice a notre production national.
Enfin l'article 6 de la Convention stnpule
qu'elle demeurera en application pendant
une periode de trois annies a dater de sa
mise A execution, que dans le cas ou elle
ne serait pas ddnoncee six mois avant l'expi-
ration de cette periode de trois annaes, elle
demeurera exEcutoire jusqu'A l'expiration
d'un delai de six mois apres la denon:ia-
tion qui en sera faite par l'une des deux
parties contractantes.
En resume, nous accordons notre tarif
minimum a 28 marchandises originaires de
la republique d'Haiti, principalement ma-
tieres premieres utiles A notre industries, et
par centre nous obtenons une d6taxe de
331/3 p. Ioo sur 61 categories de mar-
chandises de notre industries on de no;re
agriculture national representant 567 arti-
cles du tarif haitien.
Dans ces conditions, votre commission
des douanes considcre que cette convention
est de nature A developper nos aftaires com-
merciales avec la republique d'Haiti et elle
propose A la Chambre de l'approuver et de
voter le project de loi suivant :
Project de loi
.Article unique.- Le President de la Re-
publique est autorise A ratifier et, s'il y a
lieu, a Cire exhcuter la convention com
merciale signee A Port-au-Prince le 30 jan-
vier 1907 entire la France et la Republique
d'Haiti.
Une copie authentique de ce document
demeurera annexee A la present loi.
Journal oficiel francais
No. du 27 juzlllry9o7


L'Adminastration du a Matin i
announce aux aboun6s do la Ca-
piabcl qu'ils no doivent rien ver-
"r,, ablonuomaent OU ialqle,
quo !sr PtZ9U 8 zWpzpzl35*O
-@4pm K. 1' Ldmin1Mz'm. ram


NOiYelles Et3g8es

DPICHES RESCUES CE MATI

Le St-Germain..
ST-NAZAIRE 23.- Le a St-Germain,
est arrive aujourd'hui sur rade.
Au Maroc.- A bort du Mytho
souverains d'Esparrne.-- t'
toulonnaises r.
PARIS 23.- Des dern'res nouvell
rec:ies, il r6su!tc qn'il ny a pas
d'engagement nouveau au Maroc.
On travaille activemeit A Toalon
installer des styles A chevaux &
du transport a Mytho s.
Le roi etla reine d'Espagne se sont
rendis hier A Arcaclion et A Pau.-h
Ministry do la Marine decida qu'dl n'
avait pas lieu do ten.r compete du re.
course en grdce, sign par 29 membra
du Conseil de guerre maritime, qu:
condamna le capitaine de frigate Bar.
bi) pour la porte du r Jean Bart,.
L'incendie des forts toulonnaises
continue ; do inombreuses troupes fa.
rent envoyoes pourcombattre le flau.
M. Paulmier, ddputd du Calvados, est
ddecdd.
Les Blesses
CASABLANCA 22.- 12 soldats fran.
Aris out did blesses pendant le corn
bat d'liier matin; parmi eux se trc a
ve le Capitaine )etulles de la Lgic
4trangre.
L'Acto d'Alg6siras.
PARtS 22. On affirmed qu'A la suite
des confErences qui ont eu lieu ces
jours dernieis entire les membres da
Ministire et li:s dclhanges de vues avec
M. C!'menceau, en ce moment aux
eaux de Carlsbad, le gouvernement
fraic-:ais est plus rdsolu que jamais i
s'en toiir aux ttrnmos de o'acte d'Ai-
I gtsiras; c'est-A-dire A ne pas entre-
prendrci une guerre de conquqte.
Accident d'imp6ratrioe.
WILHEMSlHOUiE 22.-- Cet aprcs-midi,
pendant qu'elle faisait une parties de
t ennis, I'inpdratric., a glissd sur le sol
et s'est bles-de A la jambe gauche. On
croit que cet accident obligera Sa Ma-
jestd A garder la chambre pend&m
quelquo temps.
France et Canada.
PARIS 2'2.- On apprend que les
pourparlers relatifs A uo accord com-
mercial entire la France et le Canada
seront bientot terminus. Cet accord
qui donne satisfaction aux deux pr-
ties cortractantes, sera probablemetl
sign d'ici peu.
Le Cholra
BERLIN 23.-- I)es autorite prfs-
siennes suivent avec grande anxiO
les nouvelles annonicant que le cJo'
Itra so propage en Russie ; les dr
nimrs rapports indiciuent que le flit
a faith son apparition sur les riyes d
la Vistule. ILes autoritds ontdonne do
instructions pour que de strictesiJO
sections sanitaires soient faiwt
Ibord do tous les navires arrivant 0
territoire prusssien par la Vistule.
Le Bandit met des troupes
en deroute
WVASHINGTON 2:3.- Lo D6parteuno
d'Etat vient d'etre inform6 par d
cies da Tanger que le bandit Ra '"
li a mis en .derouto les troupes b
voyes p.r le sultan pour obtelr .
mise on liberty du Caid Mc-la
la ville maure d'Alcazar, quiS O t1
ve B deux jours de Tanger, eI
danger.


-111-!M M mw i-im






Trait6 d'extradition
.R, g23.- M. Collier, Ministre
n6gocie un trait d'!xtra-
ente lea EE. UU. et I'Espagne.
S AnAmnistie
BUcHAisT 23.- Le roi Charles a
wcorde6 ne amnistie aux prisonniers
impiquds dans la r6cente rovolte a-
pire Cette amnistie ne s'dtend pas
S200 pr6tres militants, ni aux
ssones condamndes pour meurtres
oinmis pendant cette p6riode de re-
Acoident de ohemin de for
BDINjOHAM, Alabama 23.- Qua-
I persnes ont ete tuees et dix
osses dans un accident de che-
n de fer qui out lieu aujourd'hui
stre Adzer et John.
Une note officielle
PARIS 23.- Une note officielle lan-
c&e cet apres-midi d6ment formelle-
ment la rumeur qu'il existed des dis-
sesions entire les Cabinets de Madrid
et Paris et que la France avait propo-
& 1I'Espagne de fair une expedition
dans l'intdrieur du'Maroc.

hotell Belle-^e

DtJEUNER DU 24 AOUT
MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.60
Beurre glac6
Radis
Matelote de cervelle
Sauti de veau Nivernaise
Cotelettes de presalk aux carottes
Tomates farcies
Haricots rouges en sauce
Riz blanc au gras
Crame mousseline
Fruits
Caf6
1/2 Vin


a1'le W mn >,

98, RUE DU RESERVOIR, 98.

Belle variety d'articles francais fral-
4ement requs:
TRESSBa PAILLE.- CHAPEAUX GAR-
'*.- CANOTIERS.- PAIR D'AILES.
'PLUMES D'AUTRUCHE.- PANACHE.
SBAS ET CHAUSSETTES.- DENTELLES
ITOUTES GRANDEURS.
ORGANDI SIMILI SOIE
A bon march.
MCIALITE DEUIL & DENI-DEUIL
IcUCLIs D*'ORBLLE8.- SAUTrols.-
rK ANGLAIS T PRANAIS.- ETAMI-
SEIRa..O-- DIcoONu.- SIwMI.
-COURONIsl MORTUAIRmE, etc.

ESANOFELE
O' tiaciat6 incontestable con-
1 aeir.
Saoolao s aJa U puijsA I
taC Mreo v par le dernier hol-
^^par


NoMia*Duum.


Lait condenlse leste
UURUbHUUb v 111UUl9
FRAIS
A LA PHARMACIE SEJOURNE
PLACE VALLIERE

RH UM-SYLVAIN
Produit de rIUtw St. Michel (Arcahaie)
Vieillissement natural jusqu'A 12
et 15 ans.
PaIX TRls MODtRt8
Ve.te en gros et en detail.
Maison M. Sylvain
45, Rue des Fronts-Forts.

Bouquets, Fleurs,
A vendre chez MmeVve A. MARTIN
BoIs-VERNA
LA PHARMACIF
Emmanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES. 8o,
Se recommande pour l'exdcution
prompted et exacte des ordonnances A
n'importe qu'elle here du jour et de
la nuit.
Drogueries, Sp6cialites phar-
maceutiquesextremement fratches.
PRIX CONSCIENCIEUX.

PHOTOGRAPHIC
J, 1M.. 3D0uplessy
120, RUE DU CENTRE, 120
Entre espharmacies Bayard et Thdard
Travaux soignes
S'PECIALIT :
Agrandissements au photo crayon.
Reproductions.
Nouveaut6s
Prix mod6r6s.

Industrie
MANUFACTURIlRE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, manchetits,chemises
et calefons
Ecole du arts et mdtiers

--- -
Kola-Sirops-LiQuers
ALEX[IS BENOIT
Rue TraersUnre

On Demande
A acheter destimbres us6s d'Haiti, bien
assortis: par cent o par m ile. Condi-
tions trt avantageose.
S'adrsser an bureau du journal.

Commune
de Port-au-Prince
AVIS
Eo raison des travaux de rdfection
qui s'exe6utent actuellement Rue de
la Revolution ou de I'Enterrement, &
partir de la Rue Pavee, le public est
prVena que, poor aller an cimetibre
I convrois paseronRlt jausqu' nouvel
rdre, Ra due Roxt(Boonce
'F.') OtiSRU a s Cmls.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigee par

L. HODELIN
Ancien membre de la Societd Philan-
thropique des matures tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd-
tofles diagonale, cas~ini alpaca, chevio-
te, cheviotepour deuil, etc, Recomman-
de particulierement A sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilet dte fantaisie et de piqu6 de
oute beauty.
Prix mod6r6s defiant toute
concurrence.
Specialit6 de Costumes de no-
ces.-- Coupes Francaise, Anglais et
Amdricaine de la dernibre perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brodes
dolmans, tuniques, habits car-
res. etc etc, de tous grades.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en dd-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures en
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Les commands des commercants
de I'intdrieur pourront etre exdcut6es
dans une semaine a pou pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAIT )

A vendre
UN SUPERBE ANE.
S'adresser Grand'Rue, No 195.


Langue Anglaise

Monsieur J. J. DESCE.
Le professeur d'Anglais si bien con-
nu et si justement apprecie du public,
avise ses dleves, ses amis et tous c'eux
qui voudront bndficicr de ses excellen-
tes lemons, qu'il se trouve au No 97,
Rue de la IRvolution, dite de I'Enter-
rement, oi I'on peut se renseigner sur
tout ce qui concern sa profession: le-
cons d'anglais, de francais et d'espa-
gnol.
Par un procedd des plus pratiques,
le professeur met ses dleves en peu de
temps, sur un tres bon pied. Ses prix,
tries raisonnables, soul A la portee de
touted lea bourses.
*-- -
USINES MON-REPOS
SUCRE TURBINEI
le plus pur, le plus propre, le plus
rice en maliere saccharine
defiant touted concurrence.
Tafia Sup6rieur : 20 degrees
DEPOT GtNERAL :
93, Rue RBous, 8
(Cefafmm Bue Bome-Fof).


LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le meillcur pi-in.
Qui produit le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
Ic plus 1dger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprdsemani.

VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co

VIN DE MARSEILLE
Marque Artaud Freres

OLA
inxgstoC-
MACNISH'S I RONBREWV
A Vendra
Chez CATINAT IOUCIIAID
85, S), Itue du Centre
62, Rue dos Fronts-Forts

Voulez-vous des souliers dligants,
solides, fabriquds avec toutes les r1-
gles de l'art ?
Allez chez
Alphonse di Guglielmo
167, GRAND'RUE, 167.
Le cordonnier du high life,
Le Roi de la Chaussure, don't les
travaux appr6cids sont simplement
des merveilFes.

r'arxlchexraen)t


A L'tLEGANCE
ID. FEIRRAR.,

Fabricant de chaussur .s,
Porte A la connaissanceo dii publie,
particuliirement de ses ,nmbreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
I'dtablissement a un stock incaicula-
ble de chaussures pour hommer,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgre 1'offre de cin pour ceu
sor I'achat en gros (5 0/0)fait un ra-
bass exceptionnel sor les prix.
L'&tablissement se charge de fire
preudre des measures & domicile.
Touiours : Soin, exactitude, poncntulite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCe (IAITI )
---- ---
On trouvera:
Le novel ouvrage du G". F. D.
LtOITIn : IrHommse, le Monde et lea
Science, & la Pharmacie Roberts, chez
Velten et Lagojannis.
Pri : Oourds.


PEAULUM







Dr RAMPY


PHARMACIE ST. MICHEL
Avenue John-Brown (Lalue).
CONSULTATIONS TOUS LES JOURS
DE 2 A 4 HEURES.
--


Poudre dentifrice

a L'IDEAL

Voulez-voas avoir de belles dents et
log conoerrer intactes ?
Ust sealement de la Poudre
dentifrice L'Id6al ,
La Poudre dentifrice l'Iddal QUI
A OBTENU LA PLUS HAUTE RECOM-
PENSE A L'EXPOSITION AGHICOLEO
ET INDUSTRIELLE DU ler MAI 1907,
- A Port-au-Prince est rdellement
la meilleure de toutes celles connues
jusqu'aujourd'hui.
Ddpourvue d'acide, elle est sans
aucun danger pour I'dmail des dents.
Antiseptiquo de la bouche et toni
que des gencives, elle prdvient la ca-
ne, donne aux dents tne blancheur
dclatante et laisse I'a aleine une ex-
quise sensation de fralcheur et un
agrdable parfum.
Servez-vous uniquement de la Pcu-
dre dentifrice a l'Ideal, et vous
aurez de belles dents.
Vous en trouverez A la PHARMACIE
THKARD, angle des rues du Centre et Fd-
rou, vis--vis del'Hotel de la Commune.
Prix : G. 1.50 la boite

Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES ]GALITr ET FEROU.
Spdcialit6s F. Bruno :
Poudre puissantecon tre lrI6mnageaison
prurigo, sueur des pieds- La boite P. 1
Sirop antiashmatique, rem6de efficace
centre les aces d'asthme et les toux
requentes le flacon ;P : 1. 50.
Consultations gratuites :
Mardi et Jeudi de 8 A 9 heures du matin
par le Docteur. N. THoMAs.


On trouvera l'ouvrage de Monsieur
D. Vaval iiititul6 cCoup. d'tuil sur rd-
tat 6conomique et financier de la Ripu-
blique d'Haiti )etc, chez Monsieur F.
B.liz:tire, angle des rues Geffrard et Fd-
Prix G. 1.
L.A. N UVELL


LA. NOUVELLE
MACHINE A COUDRE

L'HAITIENNE
Une bonne machine & coudre a un
prix bon march.
La machine a un long bras, une large
navette qui s'enfile elle-mdme une ai-
guille court qui se met d'clle-indme en
place, une cannette qui se garnit auto-
matiquement au moyen d'uue rone folle
sans qu'on ait besoin de faire marcher
la machine. Elle est bien construite,
bien finie et gentiment ddcorde. Cette
machine est faite en deux geures. Sur
une base en bois ou en fer P. 8 or
Sur une base en bois et avec
une jolie couverture 16gere en
bois courbe P. 10 or


Je scrais heureux de vous voir essayer
cette machine, soit que vous m'eivoyiez
vos ordres ici directement soit que vous
me les adressiez par l'entremise de vos
correspondents de oi a Port-au-Prince.
Avec claque machine j'envoie sans
augmentation de prix, les accessoires et
pieces suivantes:


1 soutacheur 4
1 plisseur I
4 ourleurs (gran- 4
deuri assorties) 1
1 guide avec vis
6 canettes 1
1/2 douzaine d'ai- 1
gullies
Cette machine est


brodeur
ouateur
pied-de-biche
burette d'huile
remrnplie
tournevis
livre d'instruction
fate spdcialement


pour tailleurs et couturibres.
Nicolas CORDASCO,
SEUL AGENT
157, Rue Ripublicaine ou grand'Rue,
Port-au-Prince.
Vous trouverez dgalement toutes les
Machines a coudre de Singer Manufac-
ture Co.
Pour des commands spdciales de-
mandez renseignements.


HRA A BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars
PO R T-AU-PRINCE.(HAITI)

Mme Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILIES
DIXCBS-LuwOug.
IuSlet.o s modern esw confortma. Vru'--.g Ia merw. Tempdratere
dowm ed rgtlidur. L.s Trmmrea deserent rHdl-BrI ue"ue tous le 7 Minutes
PROPRIETY SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Sa l de r*eeptios.-Piao.--Grmophone.


Sonneries lootriques
Table d'H6te soi nm & mi 2 ^ '*


G*2*5


Imp. C. MAGLOIRE I

45, RUE. Roux, 45
TL9fPHONE.

Journaux, brochures, billets de

marriage, cartes de fianCailles,

programmes, affiches, et tous

autres travaux de vile.

Billets d'enterrement et cartels

de visit d la minute.
PRIX DE CONSCIENCE


Avis Important

La Commission institute par la loi
sur 1'Exppropiation pour cause d'utili-
Lt publique A l'honneur d'informer les
intdressds qu'elle s'est constitnue et
que ses seances se tiennent au Bureau
de I'Administration principle des Fi-
nances, tousles jours, de dix heures A
midi.
En conformity des dispositions de
I'art. 8 de la sus-dite loi, les proprid-
taires de terrains don't l'expropriation
est poursuivie sont invites A se prd-
senter, devant la Commission, pour
soumettre leurs observations dans la
quinzaine, partir de cette date.
Port-au-Prince, 5 Aoit 1907.
Le President de la Commission,
C. SAMBOUR.


Les Membres


(JACQUES DUA OCHER
iFRANCOIS MATIION,
J. EUG. MAXIMILIEN.


Le Restaurateur de la sante
Rem6de ellicace contre totes les mala-
dies provenant de l'impuret, du snug.
La boite de 201 pilules : P. 5 u0
L'enveloppe de 30 pilules : 1. (O
J'envoie gratis etfranco, sur demand
1'enveloppe-6chantillon et prospectus.
H. BONHEUR ( Agent )
HOWrL-BEELVUB.


Tiberezephirineln
Fabrieant de chaussurewe tr les
genres. Pour Hommes, Femmes et en-
fants.
Place de la Croix-der-Bossales.
SPECIALITPi:
PANTOUFLES MULES

A Vendre.
Chez Mile Ldonide Solages.- 22, Rue
.les Fronts-forts, 22.
ChapeauX de Panama pour homm.e
A tones prize.


LA REVUE
( ANCIENNE REVUE DES REVUCES)
Bi-Mensuel
ABONNEMENTS:
PAR ,AN PAR SEMESTUI
Haiti ,.. 28 francs, 16 franc.
Les abonnements sont recus dani
les bureau du Matin seul aget
pour la Rdpublique d'HaUl.
III- ---o--.-- -


A. de Matteise Co.

32, Rue du Magasin de l'Etat
Maison fond6e on 1888.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravur
Vient de tecevoir des articles dei'
fumerie pour les godtsn lei plus dlfC
les. Les parfums exquis et rares d'a
(l6licatesse p&netrante qu'elle offre ir
clients sout de vdritables petites 3i
veilles.
Les dernieres marques qui chmwr
:e Tout Paris sont chez Matteis:
Son Sourires Floramye, IWfofia, 1
Cyclamen, Vivitz, etc.
La maison a toujours un grtnd*
sortiment de bijouterie, ar gOti
bibelots de tous genres, panaU3W%
lunettes, montres or et rgent, p"i
les garanties.
Spdcialitd: bagues fraMgtSS0t
nts A pat'ir do P. 900, sw
18 K anglaie s et fr I
made, ewrv"c di'sr
pour maritage.
Tousles artides veads par
son sont garantis.
Achat d die mants piefe
ses et vieille bijouterne de a.
tageux. Dernier cri: L PdM -"O
Contre remise de Do a.. b
timbres-poste d'Halti, Is MI..
tdis envoTe franc de port 0soUl P.i r
mand6 dans toute les villes de I RS
blique: Lunettes ou LOrtPi .
inoxydable so elon le Pefog
Doctors oa iastreito a -


- ---


~I------ _


.1


I