<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00112
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 14, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00112

Full Text

PORT-AU-PRINCB (nam)


Ajj3FZ3Fmq W l1a


J


I


QUOTIDIEN.
An~ I CaM i nE' alw ii


AV ,V n a


"R MOIS Une Gourde


D'AVANCE


DAPARTzmKNTS & PTRANGUR :


vrais do poste an sus.


Pour tout ce qui concern l'Administration


DmUcrmEUa
C4lerXierit lM8:aFoiire

RtDACTION-ADIM1NISTRATION
45, BRE ROUX, 45.


du Journal, s'adresser A Monsieur


TRACTION SOCIAL D'iUN ANIMAL


Voici quelques traits de l'organisa-
i social qui caractdrise les Indiens
oceupent la partiecentrale do l'A-
Se septentrionale et qui sont
as dans 'histoire sous le nom
Peaux-Rouges. C'est par eux que
continuous 1'etude des types so-
que nous avors un moment in-
pue, apris avoir about dans
on arnricaine circumpolaite.
laissons avec les habitants do
gion les moeurs essentielle
partriarcales pour nous trouver
psence d'une nouvelle forme de
uMnautd. Ce qui distingue particu-
WEimet cette derniere, c'est que la
lle y est remplacee par le clan
oae I autorit6 du partriarche fait
i cell du plus intrtpide qui,
souvent, est en meme temps lo
jeune.
Plus, nous voyons disparaltre
forte stability de la famille par-
e,grAce laquelle lestraditions
mettentde ggndration en gdn6-
tets'incarnentdans les vieux:les
Itouges changent continuolle-
de chef et la duree de l'autorit6
chef nouveau ne va pas au-delA
Is de I'entreprise m6me en vue
ile on s'assemble. Cette en-
Sje veux le dire tout de suite,
dans des parties de chasse et
:l1ons voir tout-A-l'heure pour-
.dans cette parties du ounau--
on devient plutot c
*euleoent lea vieillaont
*d nouvelle so le I
de l'autorit6, mal, encore
ft ourta d'aucune veo6ra-
dI cuan respect, et le' lecteur
de6j devind la raison de cet
t: c'est que les vieillards
d. o d place dans la vie de
a qu il y deviennent, au
nutiales et encombrants.
cant, M. J. Long, qui
pea explore ces pays pour
tra c, raconte, dandy son
Sdiltrentes nations de rA-
sale, un genre dc
soovent on frappe le f
Sa I buen dit. don't
I --& la soolth quoa


nous Mtudions, la mort venant apr
une tongue vie dars le lit presqu
transformed en autel et dans I'atmo
phere familiale came et imprdgnde
regrets, celte mort-lA est inconnue.
Gineralement le vieillard appelle ;u
mtme la mort et Il sollicite de sc
Hils cornme une supirme et dernil
favour. Faut il, pour cela, que l'exi:
tence soit revenue impossible, ct (u
d'humiliations out dtu accabler c
vieux Peau-Rouge A la tote blanch
pour que l'inconnu de la mort lui ap
paraisse mille fois prd6frable A l'exi!
tence!.. Et le fils n'hdsite pas une se
conde, et le desir est A pine expri
md queo tomahawk mortifrue accom
plit sa fianbbre besogne.
Bien plus, si le vieux etre inutil
persist daiis sa decrdpitude et s'.
met quelque retard a so!liciter sa fin
la famille elle-meme le condamne
mort, et ii n'a plus qu'a choisir on
tre ces deux parties: so voir transport
ler et abandonner dans une lie d6ser
to, ou so voir exdcuter par son fils
Voici en (jqoi consists ce dernier gen-
re de mort expose par M. J. Long
c'est-a-dire qu'on enferme to patient
dans une sort do chambre, parfaite
ment close au moyen de pelleteries'
apres quoi, on product, dans cette
chambre etroite, une grande quantity
de vapeurs, en jetant de I'eau sur
des pierres rougies au feu. Cela amrb
ne naturellement une transpiration
abondante chez la personae qui se
trouve dans la cabane. Pendant cet-
te 4preuve prdparatoire, les membres
de la famille fument la pipe de paix
et chantent la chanson du grand re-
mide dans les terms suivants: e Le
maltre de la vie donne do courage;
il eat vrai que tons lea Indiens savent
qu'il nous aime, et nous lui envoyons
aujourd'hui notre pare, afit que celui-
ci puisse se trouver jeune dans un
autre monde et soit en dtat de chas-
ser. On recommence les danses et
es chansons, et le plis ag4 des en-
ants done a soA pbre to coup de
mort avec son tomahawk; on prod
ors le corpo quoe 'oo pint le misom


i LE NUMMRO 10 CENTIMES.


Les abonnements parent du Ier. et du IS
mois et sont payables d'avance


Lee manu


;;;-II~--=====~=====I~=-----I.


Arthu 9r T)T r~nlR',P r UN LUA i u Dlo- I-r..


Arthu45T Tfl(Vou D.. Dso.... -- -


possible, puis oin l'cnterre avec de
arines do luerre.r
Notez, je vous priO, uno particular
rit6 mise en avant danrs la cliansoii d
i. grandremcdeque nous vonons d'enten
Sdre: c'est que ce n'est pas la cruaut
s- qui preside A l'excutition capital di
-e vieux pere de I'l.dien. C'est meirm
une pensde humanitaire, c'est A could
i- sIr un but d'utilitu social qui se trou
Svo A la base do co trait de m(e:rs
la la oi moraie n'a pas exerce sur cett<
C soci6l6 l'action salutaire qui crde par
tout los grands inouvements de bien
ai fai:;arco et qui lui eit permits d'or
.e ganiser pour les vieillards et les im
le potents des institutions, memo rudi
ni entaires, de secours. Les difficult,
s di'urne existence, qui est une lutte per-
Spdtuelle, no laissent place qu'au d6ve-
loppemcnt des idWes d'individualismi
Ct c'est cet esprit d'individualisrnm
jqui engendrc, dans la fumille et dans
c l'orgaiisation l)ubliquo repr(sentl(
il ici par le clan, cotte instability~ qui
ddplace si facilemoni l'autorit6 et (lii
a fait suppriiner la vie A quiconque de-
vient vioux et inutile.
C'est done la communautd toujours,
Smais la communautecr6e par une for-
mo de Travail ddiute de toutes facili-
tes. Daws la vie pastorale que nous
: avons ddja Otudioe, ces facilities out
favoris ellos-mmrres les traditions
t d'uno cortaine loi morale : les pas-
tours ont beau jeu ponr subvenir aux
; necessites auxquelles 1 impuissance
Sde la maladie ou de l'age ne permet
Spas a curtains d'entre-eux de faire fa-
* ce, parce que le b6tail, 6tant commun
Sest iecessairement nombreux et que
I'art pastoral, par sa nature mmee,
Spermet de pourvoir aux besoins d'un
grand Dombre.
Prenez le contre-pied de catte situa-
tion et vous aurez cello du chasseur,
et ii s'agit ici d'une chasse des plus
herissdes de difflcultes : celle du bison.
Pour cet exercice, II faut de la force,
de I'agilit6, de l'adresse, de t'enduran-
ce ; ce sont done seulement ces qua-
lit~e qui mettent I'individu en relief,
et le product de la chasse n'est jarnais
assez abondant pour accomplir au-
dMlA des satisfactions individuelles.
It est done in.I4niabli que Iorgani-
sation so ;ial du Poau-Rouge eat elle-I
meme I'effet d'one d6sorganisation :
le paiaelat organissAe fililal des


s steppes asiatiques est sensiblament
dsatgrdg et cela, toujours sous I'influ-
- ence de I'habitat.
u Voyons done un peu ce que c'est
- que l'habitat do co centre do I'Amdri-
I quo du Nord et cherchons a savoir
u pourquoi ce pays do prairie n'a pas
e crdd des pasteurs, come les steppes
p de I'Asie.
- J. F. (ooper, rapport par Demo-
; lins, dit de ces prairies que nous ex-
e plorons, qu'elles ressemblent aux
- steppes de la Tartarie plus qu'A aucune
- autre pattie du monde. C'est presque
- la memo constitution atmosphdrique
- et gdographique grace a laquelle la
- v6g6tation herbacde so d6veloppe a
s l'exclusion de touto autre.
C'est done un pays eminemment fa-
- vorable A I'existonce des animaux
Sherbivores ot c'est ce qui explique la
grande quantity de bisots, qui sont les
buflles sauvages de I'Amdrique.
IO, les bisons sont agiles et ne so
laissent pas facilement chasser; ils ne
sont pas non plus de la plus grande
douceur. Le Pe;iu-Rouge n'a pas tou-
jours I choval a sa disposillon pour
se livrer A cetfe chasse diflicilo. Dail-
leurs, s'il avait le cheval, ainsi quo lea
vachos et boeufs, les chameaux, lea
moutons et chevres des regions asia-
tiques, il est hors de douto que le
Peau-Rouge ett ete pasteur et non
chasseur.
Pourquoi done, l'habitat 6tant favo-
rable, tous ces animaux ne sont-pl
pas sortis do terre conmme dans i
pays des Tartares et pourquoi no ren-
controus-nous, dans le pays do Peas-
Rouge. qa'une varltet sauage de
bceuf 9
C'est ce que noas essaierens de *oIt
remain, et an point de .ue scientific.
que, la question est palpitante d'in-
teret.

Pri6re d'aviser I'admiDnf st.-h
tion de la moindre irrguaI
dansa e service du ea ATUIW .,
atia qu'il y soit de suite r e6-
di6.
L'administration du MatUn a
announce aux abonnds do 1s C-
pitaUe qu'il no doivent rien vwu-
ser, abonnemente ou a
que sur REQUS IMPRIUh M
a~rc Lx. r A.T-i.~


de chaqui


uscrits ins6r6u ou non no soot pas remir.


14


MERCREDI, 14 AOUT 1907.





I LMEO- m --M- m


RENSEIGNEI(EN TS
MWIT]O WRO LOGIQUES

C bose rv atcoidre
DU
SININAIRE COLLEGE St-MARTIAL


MARDI 13 ABOUT
Baroamtre midi
S minimum
Temperature maximum


764,5
23.7
36,1


Moyenne diurne de la temperature 28,9
Le ciel a t& assez clair le matin, nua-
geux dans l'aprcs-midi. Halo solaire A i h.
couronne lunaire A 8 h. du soir.- Gouttes
de pluie A 6 h.- Le baromntre est rest
constant.
J. SCHERER.
D6part
Hier est parti le Transatlantique fran-
cais a QUEBEC avec les passagers sui-
vants pour :
Cap-Haitien.- Joseph Amary, Joseph
Pctio W. Amary, Mme. Leroy et enfant,
Deputy Price Mars, M. Mautauban, Olym-
tia, Rose Toussaint, M. Eribert Noel, Max
Montreuil, Neuf freres de l'Instruction
chrCtiennc, N. Lemoyne, Chimene Isidore,
O. Piral.J. Lubonis, P. Bottex, C. Mismard,
L. Isidore. Mme. Chrem, Mile Chremn,
Agathe Bernardin, Clement Severe, Louis,
J. Adh6mar Auguste, Mile L. Laroche,
Clorinde, Valentine, Simone, Mile Zelie
Deetjen, Jean-Jacques Mithial, M. Tessier,
Richard. Etienne Mme Habib Elias, M. A.
Gecril, D. van Hydebrand, Simon Grant,
H. Thomasset.
'Port-de-Paix.- Mme. B. Jean, abbs
Amagnague, .Lebreton, M. Alcindor, Em.
Charles, huit freres de l'Instruction chr6-
tienne, Perc Lebihain, J. Nicouli, Em. Ti-
phine, M. & Mme Denis Saint-Aude,
Maxime, Antonia Mercier, Marguerite Pam-
phile, scour Batilde, Mme Mercilia Bouzi.
Saint-Thomas.- Amiral Lebon, Duper-
val Saint-Val.
Hdvrre.- Heari Perraud, Freres Robert
et Emilien.
Cin6matographe & P6tion Ville.
Voici le programme du cinm.itographe
u sera donn le jeudi 15 Aolt A l'H6tel
de Ption-Ville:
'PremiUre 'Partie
to La Matchiche. 20 Voyage du roi
d'Angleterre Paris: Edouard Vo et son
escorted. o- Voyage du roi d'Angleterrc
Paris: Edou d V et cLobet. 40- Guer-
re Ruso-Japonaise: Combat d'avant-pote.
Go- Guerr Rsso-Japonaise: (Les Cbfr:)
Gdadl ScSst l etson escorted; (Les Cefs:)
Gl Saml Baro Nogi. 6- Guerre Rsso-
.M..H. : Enaue de Iaradse ppouse
Pon-Arnhr. Interrede. Buvete.
%axime Parti:
Baillet des Sylphides, 80o- Le
IarbooneM Scnsr d'acrobtie. o- -Le
Clira et s Pipe. too Lotion miraculcu-
o. t o--Cocheri heurel 120o Procession
A Borgs.
aO. onvocation
L. d ae d t Lyce PNtion sont invites
A& s imrtr as slite doe I blisement de-
m, -di, ar-f hbme s ea demie da m.-
s lo wm, &sm Me?.T.iud .


Service du Contentieux
On sait que ce service a et6 tout r6ccm-
ment transfer de la Banque au Service G6-
niral de la Recettdeet e l Dpense, et
c't&ait une consequence logique des nou-
veaus rapports de 'Etat avec la Banquc Na-
tionale.
Nous ne pouvons manquer de diferer an
d6sir manifestC par un grand nombre de
nos lecteurs qui sont empioyds publics, d'at-
tirer la haute attention du Directeur Gin6-
ral de la Tresorerie sur ce service que les
habitudes d'irr6gularit6 contracts par la
Banque rendent tres d6licat ct digne de sa
plus grande attention.
11 faudrait purger ce service des tripota-
gequf se brassanent sous son couven a la
Ianque et nous ne manquerons pas de reve-
nir sur ce sujet sur lequel nous appelons
l'atention du Dipartement des finances.
La Petition des Couturi6res
(tofre confrire le Pacificateur s dit tris
judicitusement dans son dernier numniro :
a MM. les protectionnistes se trouvent
exactement dans le mcme cas que le singe
de la Fable, ils n'ont rien oinis dans la
defense de leur systime, except qu'ils ont
oublib d'allumer leur lanterne. Ils ignorent
qu'en demandant de frapper d'un droit pro-
hibitif certain articles de lingerie, dans le
but noble sans doute, d'encourager uni-
quement les couturieres de la capital, la
niesure doit s'6tendre sur toutes les autres
villes de la R6publique. Ce qui revient A
dire que les importateurs des C yes, de J6-
remie,ld'Aquin, de Miragoane, de Petit-
Golve, de Jacmel, de Saint-Marc, des Go-
naives, de Port-de-Paix et du Cap-Haitien
seront d6ment frappes par la nouvelle taxes
qu'on propose. II arrivera necessairement
ceci : nous aurons tout e! reste de la R&-
publique sur le dos qui viendra deman-
der, apr6s la majoration des droits actuels,
A s'approvisionner a Port-au-Prince. Of
sont done MM. les protectionnistes, vos
fabriques de chemises pour femmes,dedraps
de lir, de taics d'oreillers, vos maisons de
modes ?
Elles sont peut-etre a crier. Tant mieux!
Alors nous reverrons a la belle saison. .

Sotel Bellevue

DEJEUNER DU 14 ABOUT
MIDI A 2 HEURES
Prix: G. 2.50
Melon glac6
Radas
Avocat
Navarin de mouton aux pommes
Boulettes aux haricots rouges
Filet mignon sauce mad6re
Carottes a la sauce blanche
Haricots rouges au lard
Riz blanc au gras
Crime A Ia vanille
Fruit
Caf6
1/2 Vin


Sv
lo0uvlles trangeres

DEtPICHES REVUES CE *ATIN

La grave des t616graphiites continue.
Ele s'6tennd.
Nsw-YORK.- Avec une ande rapi-
dit6, la grave *des t6lgrap istes s'est
6tendue cette noit. Les t6lgraphistes
de la WesternoUnion, des villea de
G n, Los A e, St Louis, DaN.
TaIr, C ado1 Uf, p.Kana-Clty,


Helena, et Paso se sont unis a leurs
coll gues.
LA NOUVELLE ORLtANS.- A la sor-
tie du travail ce soir, 6500 employes
de la compagnie postal de Chicago
se d6clarbrent en grave demandant les
25 o/o d'augmentation et la reduction
a 8 heures de travail. Les employes
de la Postal Co de la Nouvelle-Orl6ans
se sont joints aux gr6vistes.
35 employes travaillent A Chicago et
font de vains effort pour transmettre
les t616grammes des deux compa-
gnies : chose que faisaient au para-
vant 1500 employs.
La Western-Unioq so propose de
combattre avec tenacity la greve et
espere sortir victorieuse de la lutto.
On croit que 3000employd6 de New-
York se joindront aux grevistes. Ces
derniers n'on aucun motif pour se
mettre en grave, mais ils se laissent
entrainer par les autres.
Un campement frangais attaque.
PAInU.-- L'amiral Philibert tdldgra-
phie de Casablanca que le campementA
general du chef des forces franc;aises
situde aux environs de la ville, fut at-
taque par 0,000 cavaliers qui fiirent re-
pousses.
Les maures veulent prendre la ville.
Ils sont repouss6s.
CASABLANCA.- Les Maures ont ten-
te de nouveau cette nuit de prendre la
ville, mais ils furent repousss avec de
grandes pertes par un feu nourri des
croiseurs francais et espagnols. Tous
les consulats sont maintenant piote-
g6s par des mirailleuses.
On calcule A 200 morts les pertes
des Maures.
2.000 homnmes tu6s par un bombar-
dement.
PAHIS.- Le rapport official du bom-
bardement de Casablanca envoy par
l'amiral Philibert a ete recu ici. II dit
que les forces du Duchayla ont eu 5
morts et que les espagnols ont eu aus-
si quelques morts et blesses.
Les telegrammes officials recus de
Tanger disent que les perles des Muin-
res pendant le bombardment s'. li-
vent de 1.200 a 2.000 homes.
La liberty de Mac Clean
TANGER.- Suivant un t6elgramme
de Alcazar, les tribus de Kmass portA-
rent lundi le Caid Maclean et Raisouli
& Azog Ha oi ils se r6unirent pour n.i-
gocier la liberty de Maclean avec le
repr6sentant du Sultan.
L'aote d'Alg6siras et les puiszances
signataires.
SAN-SEBASTIAN.- Le ministry des
Affairs Itrangbres a rendu pubtique
aujourd'hui une note dans laquelle ii
eat dit que I'Espagne n'a pas pens6
raaliser une occupation militaire an
Maroc et que lea troupes d6barqu6ea
l'ont 6t6 pour protdger les europ6ens
et r6tablir sous leur protection la poli-
ce international, conform6ment &
lacte d'Alg6airas.
MADRI.- Lea puissance qui ont
sign Fact d'Alsra oat approavd
la resolution de a France et de 'Espa-
gne pour ce qui so rapporte a Casa-
blanca et a la situation au Maroc.
Le Gouvernement Espagnol agissant
d'accord avec celui de la France, pro-
edderont a I'organisation d'une force
de police r Casablanca.
Le torpilleur S Destrictor eat arri-
v6 & Tanger.
On grave aooident
Komos-Bano ( Prusse ).- Un ser-
sent et 8 homes sent morts aujour-
'hau dans la riviere Arma, Ils oat td6
prolpite dans etote rivitr per la


rupture du point. Ils ap
gdnie et faisaient parties de
vres de 1'arm6e prussiaone.
Le Mexique ot lea indiasu
MEXIQUB.- L eGoavwn
voy6 aux plantations de Y
indiens yaquis rebelled poor
cer A travailler aux plaotaUoi
Ces Indiens n'ont jamals
connattre la souverainetM d"
vernement Mexicain et
ans sont rests ind6pendants.
Nouvelles du Karoo
TANGUR.- Lea passager d*
espagnol qui vient d'arriver
nant de Casablanca dissent
tier des natifs paralt une
Les edifices out et6 detrnitsl p
ct ont de grades breches fj
les grenades.- Les rues soot
tement obstru6es par lea d
Un vapeur charge de proviIl
parti pour Casablanca.
L'Agent consulaire francais m
Alcazar s'est enfui & Elaraish.
La r6volte de Mazagran eat
PARIS.- Suivant des nouvells
cues par le Gouvernement ce
on diit lqu la rdvolte de Mazagnrd
(toutT1e.- On salt aussi que S
dais espagnols partiront poor
blanca.
Les regrets du Sultan.
TANCGER.-- le Sultan a transml
consut fran:ais & Fez, I'expr.em
son plus profound regret pour I'
nat des Europdens & Casablams
dit que personnel plus que lui,
damne ces actes sauvages et
dispose A donner toutes les
tions qu'on Ini demandera,
destitution du gouverneur de
blanca et le chatiment des
Perses et Turos
CONSTANTINOPLE.- La
ficielle turque sur les faits de I
tire est que les Perses attaq
d6tachement turc dans la vilne
govar don't se disputent la
los deux nations. Lea Perses a
routes et disperses. L'am
Ierse dans cotte capital dit
Perses s'occupaient de captrerm
sassins du missionnaiream
:. Larrabie assassin en tU0&,
qu'ils se virent surprise eta
los Turcs.
Les diplomats tant AT641
ci, s'occupent de solutioner
dent.
Syndicat des fabrioantsde
STOCHOLM. Les fabricatli
ere de Subde so sontl
jourd'hul avec un capital


Ch
desd


A Vendiw.
lLonide Sobp'.-
Alorts2 L
Sdo I~ranamS pSe) -


Le cI de Ross P11Wi,
Io bureau hydrauliqOei
jourd'hul par sa seur, MS
TOUTr PiNPIN.
Madame TImwrrs JAt-No
A sa boone clientele, qu_
rant eat transtfr6 dans a
blissement Le servlSe o
15 AoMt, -
Toujours bonne table U
dan le service.
Port-au-Prince, 1S AsO
TouoTOI3






r les families


SA la M6tropole
" AISON J. LAVILLE,
, lse du Magasin de I'Etat.

par le Steamer frangais
a :
pbmmes de Terre nouvelles,
d'Isigny extra, Macaroni,
clles, Nouilles, Oignons,
es Amieux freres, Prunes
,Raisins sees, Andouillettes,
isse, Boudins, Cervelas, Bis-
is Olibet, hoite de famille de 2
rms,Petits Maquereaux A l'huile,
Sbolte. Dragtes au Chocolat.
mcisson de Lyon, Bitre franchise,
imde et brune.
Prix mod res.
SupdrioritAs de Produits.
|m ..
Compagnie P. C. S.
AVIS

La Direction inforne les porteurs
eartes de circulation qu'A partir du
|At prochain e!le dolt changer
les cartes de circulation 4mises
les d6tenteurs de ces dernie-
bien vouloir, dts la publica-
do present avis lui faire parve-
ceelles en leur possession afin
puisse les renouveler.
au-Prince, le 27 Juillet 1907.
LA DIRECTION


isoussigne donne avis au public
Il commerce qu'A partir d'aujour-
Sje ne signe plus Louis Joseph
eClavier, mais avec le mmem
Louis Joseph Eugene, mon
Iam, comme I'atteste mon acte
-liuance.
rt-au-Prince, le 12 Aokt 1907.
Louis JOSEPH EUGkINE.

00ossign6 declare au public et
wrmerce que les centre bons de
1903-1901, aux numdros 47,
52 mis en faveurde I'Archeve-
Port-au-Prince, sont adhirds et
nuls, duplicate devant en

SPort-au-Prince, le 13 Aout 1907
J. M. JAN,




Iephr in Bll
do chaussures en tous
Pear Hommes, Femmes et en-
e la Croix-der-Bossales.
SPWECIALITI :
UPLES MULES


ELVENKT 3D'ADAESSE
leur Lssade
am du centre, 89.


C'est incroyable
Pour la Toilette !
Malgr6 tous ,l-s savons antiseptiques,
routes les eaux d!i toilette que vous a-
vez d6ja emplo ed. sons succes, ui'hitez
plus nlaintenant "a essayerle Lait vir-
ginal antiseptique de A. Bolnhom-
me, pharmucien, qui a pour vertus in-
contestables d'enlever lea boutoms au
isage, de lui donner une ooujilcsse
agreable de l'embellir et de conserver la
frulcheur du teint.
MODE D'EMPLOI:- Se laver la figure
2 ou 3 ois par jour avec un pcu de ce
lait dans de l'eau froide.
Prix du flacon G. 1.00


***-_*'--- ------
Bouquets, Fleurs,
A vendre chez MmeVve A. MARTIN
Bors -VERNA


Service


Atlas


Le vapeur New-York le 7 cou'ralt pour le Cap
Port-de-P'aix et note port, est atten-
dn ici jcudi 15 courant. II partira piroba-
blemint daiins la -oirte pour St-Marc,
Cayes, Jacmel et Santa-Marta.
S*
Ila malle pour ls Etats-Unis et I'Eu-
rope, par le vappur form6e CA la Poste jeudi 15 courant,
A 6 1ieures du soir.
Port-au-Prince, 9 Aoit1907.
F. IERRMANN &C, agents.


Hamburg American
Line
-

Le steamer' BOLIVIA venant
de Hambourg, Grimsby, lldvre, St-
Thomas, Sanchez, Samana, Puerto-Pla-
ta, Cap-H;ilicn, Port-de-Paix et Gonai-
ves sera ici Mercredi martin, le 14 courant.
Ilpartiraprobablement danslasoiree
pour J6rtmie et Kingston.
Il sera do retour de Kingston, (via
Jdrmenie et Petit-GoAve ) le 26 courant.
*
Le S/S HER MERSBERGo ve-
naut do (Cba. Jdrminie et Petit-Goave,
est attend ici mercredi, 14 courant.
II parlira probablemrnt le mrme jour
pour St-Maic, Gonaives, Port-de-Paix,
Cap-Haitlin, Puerto-Plata, St-Thomas
et 1'Europc.
*
Le S/S PRESIDENT, venant
de St-Thomas, San-Juan de Porto-Ri-
co, San-Pedro de Macoris, Santo-Do-
mingo, Azua, Jacmel, les Cayes et
Kingston sera ici jeudi 15 courant.
II partira le reme jour pour Jdr&-
mie, Cayes, Jacmel, Azua. Santo-Do-
mingo, San Pedro de Macoris, San-
Juan de Porto-Rico et St-Thomas.
Port-au-Prince, 8 Aoat 1907.
G. KEITEL & 00
AGoTrs.


Ltit condenast lestl
FRAIS
A LA PHARIACIE SUIOURNI
PL&cs VALtramZ


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a tou;jo:..s en dd-
p6t un grand stock.- po;:i la vente
en gros et dttail,- dLc chiaussures en
tous genres pour
IOMMES, FEMMIv.s, ENP.ATS
Ies comma rnles d.-< colm;acrtants
do L'ihit6rieur pourir-,,t ie e6cluttesB
danus une sem iAne !Au pies.
23, rue des Fronts-Forts, 23
POBT-AU-PRINC ( HAIT )

LA NOUVELLE
MACHINE A COUDRE

L'HAITIENNE


Une bone machine ;i cou.ire a u:n
prix bon manrche.
Li machine a iu Icong bras, une lai .e
navette qui s'erfile elle-mmene une ai-
guille court qui se met d'clle-mtmo en
place, une cannette qui se garnit auto-
matiquement an moven (d'uuc roue folle
sans qu'on ait besoiui de fire marcher
la machine. Elle est bien construite,
bien finie et sentiment dtcorde. Cette
machine est faite en deux geures. Sur
tlne base en bois ou en fer P. 8 or
Sur une base en bois et avec
une jolie couverture 16g6re en
bois courbe P. 10 or
Je serais heureux de vous voir essayer
cette machine, soit que vous m'envoyiez
vos ordres ici directement soit que vous
me les adressiez par I'entremise de vos
correspondents de oi la Port-au-Prince.
Avec chaque machine j'envoie sans
augmentation de prix, les accessoires et
pieces suivantes:
I soutacheur 1 brodeur
1 plisseur 1 ouateur
4 ourleurs (gran- 1 pied-de-biche
deurs assorties) 1 burette d'huile
I guide avec vis remplie
6 canettes 1 tournevis
1/2 ilouzaine d'ai- 1 livre d'instruction
guiile.s


C:tte machine est faite spdcialement
pour tailleurs et couturieres.
Nicolas CORDASCO,
SEUL AGENT
157, Rue Rdpublicaine ou yrand'Rue,
Port-au-Prince.
Vous trouverez egalement toutes les
Machines a coudre de Singer Manufac-
tlure Co.
Pour des commander spdciales de-
mandoz renseignements.

Langue Anglaise

Monsieur J. J. DESCE.
Le professeur d'Anglais si bien con-
nu et si justoment apprdci6 du public,
avise ses dl6ves, ses amis et tous .*eux
qui voudront bineficicr de ses excellen-
tes lemons, qu'il se trouve au No 97,
Rue de la Rdvolution, dite de rEnter-
rement, ot I'on peut se renseigner sur
tout ce qui concern sa profession: le-
gons d'anglais, de francais et d'espa-
gnol.
Par un proced- des plus pratiques,
le professeur met ses il6ves, en peu de
temps, sur an tr6s bon pied. See prix,
trs raisonnables, sent a la portde de
tootes le bourses.


LA

Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le meilleur pain.
Qui product le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
le plus leger,
C:'est la Pillsbury's Best de la
I'iisbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprdsentant.


VIN DE BORDEAUX
Marque Lapouyade & Co

VIN DE MARSEILLE


Marque Artaud


Freres


KDEOLA
iagstoxn
MACNISH'S a Il1)NlUEW
A Vendre
Chez CATINAT FOUCIIARD
ST, 89), Inue du Centre
62, Rue das Fronts-Forts

Voulez-vous des souliers el1gants,
solides, fabriques avec toutes les it-
gles de I'art ?
Allez chez
Alphonse di Guglielmo
167, GRAND'IUE, 167.
Le cordonnier du high life,
Le Roi de la Chaussure, don't les
travaux apprici6s sont simplement
des merveilles.

Av--is Important
Avis Important


La Commission institute par !a loi
sur 1'Expropriation pour catise d'utili-
t6 publique a l'honneur d'informer les
intdressds qu'elle s'est constitute et
que ses seances se tiennent an Butrau
de l'Administration principle des Fi-
nances, tousles jours, de dix heurcs A
midi.
En conformity des dispositions de
I'art. 8 de la sus-dite loi, les proprie-
taires de terrains don't 1'expropriation
est poursuivie sent invites A se pre-
senter, devant la Commission, pour
soumettre leurs observations dans la
quinzaine, A partir de cette date.
Port-au-Prince, 5 Aodt 1907.
Le President de la Commission,
C. SAMBOUR.
(JACQUES DURocHmR.
Les Membres FRANogI MATHON,
SJ. Euo. MAXImIugN.

On trouvera:
Le nouvel ouvrage du Gd. F. D.
LUGITIME: rHonMme, le Monde et les
Sciences, la Pbarmnci R1e or,lcbchez
Velten et Lagojannis.
Prix : 4 Gourdes.


___






Dr RAMPY
PHARNACIE ST. MICHEL
Avenue John-Brown (Lalute).
CONSULTATIONS TOULS LES JOURS
DI 2 A 4 IEURES.

Poudre dentifrice

(cL'IDEAL


On trouvera l'ouvrnge de Monsieur
D. Vaval iytitul6 iCoup d'miuil sur I'-
tat 6conomique et financier de la Rdpu-
blique d'Haili'etc, clez Monsieur F.
Bl4izaire, angle des rues Gelfrard et Fd-
Prix G. 1.

Ai1 x cia erri eLTt


D. FERIRARI,


Imp. C.


45, RUE Roux, 45


TtLUPHONE.


Journaux, brochures, billets

marriage, cartes de fianailt
I- --A ,


Voulez-vous avoir de belles dents et Fabricant d.e chaussures, program
lea conserve intactes ? Porte A la connaissance du public,
Usnz seulement de la Poudre particuli6rement de ses nonbreux cli- aut es
dentifrice a L'Idal cents de la C6te et de la Capitale, que au.us h w
La Poudre dentifrice l'Iddal QUI l'6tablissement a un stock incalcula-
AOBTENU LA PLUS HAUTE RCOM- Lie de chau.sures pour hommines, B i
PENSEA L'EXPOSITION AGRICO[,E temmres et enf:nl.s, en tous genres,
ET INDUSTRIELLE DIJ ler MAI 1907, et que, nma!gr l'offre de cinq pour cent
-A Port-au-Prince est rdellement sur l'achat en gros (5 0/0) fait un ra- de visited
la meilleure de toutes cells connues basis exceptionnel sur les prix. de v
jusqu'aujourd'hui. L'6tablisscment se charge de faire
D6pourvue d'acide, elle est sans preudre des measures A domicile.
aucun danger pour 1'6mail des dents. Toujours : Soin, exactitude, ponctualite
Antiseptique de la bouche et toni 42. Rue des Fronts-Forts, 42.
quo des gencives, elle pr6vient la ca- ,aison F.
rie, done aux dents une blancheur 'ORT-AU-PRINCE (hAITI) MaiSn F.
dclatante et laisse A l'haleine une ex- ---
quise sensation de fraicluur et un Le Restaurateur de la sante 195 GRANT
agrdable parfum. lIem'-dle eliclacc coutre totes les mala- Dirige
Servez-vous uniquemnnt dela Pcu- lies priveoant de l'iml)ureti; du sang. TT
dre dentifrice a 1'Ideal, et vous I: bott de 201 pi:ules : P. 5.00 I IIO
aurez do belles dents. I'envroll'oe de 30 p)illes : 1. 00 J
Vous en trouverez A la PIIARMACIE J'enivoie gr.atis Oe fli:,)o, sur demand Ancien membre d
TuIARD,angledes rues du Centre et PF- l'ceveloppe-cclihnillos et prospectus. thropique des mailre
rou, vis-&.vis del'Hotel de la Commune. H. BONIIEUR ( Agent) Vient de recevoir


Prix: G. 1.50 la boite


I I III Im -..
Commune
Sde Port-au-Prince
AVIS
En raison des travaux do rt-fection
qui s'extcutent actuellementt Piue de
la RBvolution ou de l'Enterrement, i
Uartir de la Hue Pavee, le public est
rdvenu que, pour aller au cinmetire,
es convois passeront jusqu'i novel
ordre, par la Rue Roux (Bonne-
Foi ) et la Rue du Centre.


HOTrz.- ELLEVUE.

Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES tGALITE ET FEROU.
Sp-cialit6s F. Bruno :
Poudrie ptuls.antec,)eontre3 ,6mangeaison
prurigo, sueur (des piels-- La boite P. 1
Si,'op tia.lshmantique. uremi'de efficare
contrle It's acc6s (l'astlhme et les toux
rdqucntcs le flacon ; P : 1. 50.
Consultations gratuites :


Mardi et. Jeudi de 8 A 9 heures du
par le Docteur. N. THOMAS.


matin


---- ----- --i--- n i*i i nl I i

H T UR T BELLEVUE
Place du Champs-le-Mars
PO RT-A U-PRINCE.(HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T6l6phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILIES
DINERS-LLUNCHS.
installation moderne et comfortable. Vue -sur la mer. Tempdrature
dowse ft rdgulire. -Lea Tramways desserent I'Hdtel-Bellevue toutels le 7 Minutes
PROPRIMTi SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle de reception. Piano.-Gramophone.


Table d'Hote


G.2.50


Smes, azficnes, et

ravaux de ille.

d'enterrement et car

d la minute.
PRIX DE CONSCIENCE


BRUNES.
)'RUE 195
e par

)ELIN
e la Soirtd Philan-
. tailieurs de Paris
un grand choix d'd-


tofles diagonal, caimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulibrement i -:: clientele une
belle collection de coupes oie casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
oute beauty.
Prix moder6s defiant toute
concurrence.
Sp6cialite de Costumes do no-
ces.-- Couped Frait;aise, Anplain- t:-
Amdricaine e la de(,riic'e peri ti i .
La mason confeciuutiie aussi des Cos-
tumes militaircs, habits broids
dolmans, tuniques, habits car-
r6s. etc eto, de t,,us gradcFs.
I I
RHUM-SYLVAIN
Produit de 1' Usine St. Michel (Arcahaie)
Vieillissement nature jusqu'A 12
et 15 ans.
PRIX TRiS MODtRAS
Ve.ate en gros et en detail.
Maison M. Sylvain
43, Rue des Fronts-Forts.

Industrie
MANUFACTURIERE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, manchette, chemises
et cale ons
Ecole des arts et mdtiers


Kola-Sirops-Liqueurs
ALEX18 BENO1T
Rue Traverure


LA REVUE
( ANCIENNE REVUE DES REVUB)
Bi-Mensuel
ABONNEMENTS :
PAR ,AN PAR Su
Haiti ,. 28 francs, 16f
Les abonnements sont rem
les bureau du a Matin a seal
pour la Rcpublique d'Haiti.



A. de Matteis et
82, Rue du Magasin del
Maison fond6e en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie.
Vient do recevoir des articles
fumncrie pour les gcots les plus
les. Les parfunms exquis et rars
d(licatesse p16i6trante qu'elle o-
clients south de viritables petit-I
veilles.
Les dernieres marques ql
le Tout Paris sont chez Mattert:.
Son Sourire, Floramy,
Cyclamen, Vivitz, etc.
La maison a toujours Ui
sortiment de bijouterie,
bibelots de tous genres,
lunettes, montres or et ar |
les garanties.
Spdcialitis: bagues fran
plants A partir de P. 00
18 K anglais et frat
made. Service d'argsL
pour marriages.
Tousles articles vend-es
son sont garantis.
Achatde diamants, i ~ir
ses et vieille bijouterse 4 6
tageux. Dernier cri: t: W
Contre remise de Dons
timbres-poste d'llHaIti, s
tdas envoie franc de Port "
mandd dans toute les vill
blique: Lunettes o, I*
inoxydables, slon 1m
Doteurs ou irtru oU wU


MAGLOIRE


Sonneries tlectriques
lows lUsjour, de midi d 2 heures,
& 7 4 8 howw due or