<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00101
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 1, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00101

Full Text


MI NMN 02PR-UPIC (~T)JUD, jrA U 9?


J


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS:


PAR MOIS


Une Gourde D'AVANCE


DIEPARTEMENTS & STRANGER:
Frais de poste en sus.


DIRECT' UR :
Cale 1 e..x-lt 1Iagcrloire,

RIDACTION-ADMINISTRATION
45, RCE ROUX, 45.


LE NUMI-RO


10 CENTIMF.


Les abonnements parent du icr. et du 15
mois et sont payables d'avance


de chaque


I.es manuscrits ins4rs8 ou non ne sont pas remiss.


Pour tout ce qui concern 1'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur


Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.


NATURE INGRATE1

Je n'ai pas la prtntion dtie fairo
lux le-teurs un expos- complete t d6-
taill6 des migrations et des evolutions
accomplies par les peuples r6pandus
asr la surface terrestre. Mon but est
plus molested et se borne A los
persuader que I'organisation social
de ces peuples, ainsi que leurs mo-
es de travail, sont des consequences
Vertaines de la constitution g6ologi-
oede leur habitat.
Ceci est bien 6tabli pour le type de
steppes du centre de l'Asie que nous
avons jusqu'ici ktudi6. Nous allows,
Ic6t~ de ce premier type qui s'imlpo-
sai tt t d'lbord et par la oirce (i,-s
choses ;i notre attention, consid'rer
quelques autres vivant sous des lati-
tades diltfrentes, dans le but de v\e-
rifler cette meme influence du sol sur
le type.
Sans les cpuiser tous, nous table-
rons nos dermonstrations sur un nomn-
bre suffisantt d'exenples pour inettre
proposition A I'abri de toute contes-
tation; car j'ai hAte do d6tendre la
bienveillanti attention do ceux jque
cette etude int6resse.
J'ai signal dans mon precedent ar-
icle quatre routes de steppes qui se
oent offertes aux pasteurs pour sortir
du plateau central, point do d6parti
'hWtorique de toutes les invasions du
monde. Ces quatre routes sont cell
dAla Sib6rie, cell de 1'Inde, cell de
Chine et cell de l'Occident.
uSUivons un peu les pasteurs qui se
t engages par la premiere de ces
drs, c'est-a-diro sur t la region her-
demi-circulaires, A laquelle Ia Si-
fait suite.
P1 sortant de cette region, les pas-
Sdbouchent dans cette immense
0hnde forces qui constituent la plus
dede etentluo du territoire siberien.
r aphiquement, c'est le titro cr6e
la vie forestiere qu'il nous fau-
it 6tudier apres le type qui r6sulte
la vie des steppes. Mais les faits
rioques nous acheminent ailleurs
nous allons voir ou.
L vie pastorale est faite de longs
*its elle est agrdment6e par 1'ac-
fPi~leement en commun de toute
b" 09; elle eat essentlellement comn-


munautaire et I'une de ces caracteris-
tiques est la persistence. Les pasteurs
no cliangent de vie et d'organisation
(qu'A lIur corps defendant et seule-
ment en I'absence absolute du topis
de verdure. Partout oft celui-ci existed,
une attraction irresistible les y attire
et ils y poussent devant eux leurs
troupeaux, ne serait-ce quo
Pour tondre de ces pros la larger de leur lanuoe.
Or, cheminant et serpentant a tra-
vers la zone forestiire qu'ils traver-
sent dans toute sa larger, de grands
fleuves parent de la region des stup-
pes pour aller se jeter dans l'Oc6an
Glacial: ce sont le Kolyma, le Lena,
le Jdnissei, l'Obi, qui prennent nais-
sanco aux pieds des months Altai et
Savan.
Par un phlnofnene m tdorologique
tque I'on trouvera implement expli-
qu6 dans les grandes geographies, les
rivages de ces fleuves constituent d(t
v&ritables praiies et de vastes pelou-
ses mininemment propres A la vie pas-
torale. Non-seulenent, dit Paul de
lRousiers, ces fleuves offrent A cos fa-
milies les resources d'une pwhiY
abondantii. et unmoyen facile de trans-
port, mais un phenomnne curieux
maintient lpresque partout sur leurs
boards une bande de steppes propres
la nourritarz des troupeaux. Une corn-
munaute d'indigenes, parties des step-
pes du sud, peut done descendre leur
courant sans transformer sa constitu-
tion d'une facon essentielle.,,
11 n'en faut pas davantage pour de6-

route verdoyante et c'est ainsi que la
Siberie se trouvo offrir le spectacle
de deux types sociaux dont l'un, que c
nous 6tudierons plus tard, est r afrac-
taire, a cause de la vie forestiore, au
regime de la communautd, et don't
I'autre rest attache a ce regime, a
cause de la vie des steppes rendue
possible sur les boards de ces fleves.
Ne nous apparalt-il done pas de
plus en plus hours de doute que c est
le sol qui inspire I'organisation so-
ciale?c
Mais je me trompe, ce nest pas
deux types sociaux que product le sol
siberien, c'est trois. Si vous voulez
voir en quoi consist e troisiIeme ty-
pe, nous n'avons qu'B continue a sui-
vre le group de pasteurs qui se sont


dirig6s vers leinord. Cotoyons avee
eux les grands lleuves sih4 iens et
au boult ld noire route, nous gallons
d4bo)ucihe, dans une region qiii s'd-
te:id tout autour du p)el? et don't la
' oi' llieo ditli're sensiblement do
cello des steppes.
La temperature y est tellement froi-
de que pas meme l'herbo ne peut y
resister. ( La zone glaciale, dit Mal-
te-Brun, renferme peu d'especes; elle
adruet quelques arbres, surtout des
bruleaux et des sales; mais ils res-
tent nains touto leur vie, et no s'6le-
vent qui'A un ou dcex piods. Une
seule vegetation s'y developpe : c'est
celle du lichen.
Les lichens sont surabondants dans
Ilis rtgions froides ; ils relic rchent,
dit IBocquillon, l';ir et la lumitreo
croissent sur la tte re, les pierres, los
arbres ; reprennient sonvent,au nimyen
d(e l'hini idiitc. la vie (qi'ils paraissaiel it
avoir perdUoe par dessication. ,,
Le seul anlitnal qui puisso s'adalptr
;, cetto vcgit nation, c'est le i,',ne. a Le
lihen, contin1ie Bloceiuillon fait I'urni-
qu3 notirittire des renns dans la
z, e ;rettituo et ces aninaux y
tiouveit les principles nutritifs qui
leur pcirnctttiit d'ttre eiip!oys coin-
nmo butes do Iraitl, qui leur fournis-
sent un lait agriable, une chair app6-
tissante. '
La toundra,- c'est le noni don't on
designe cette region qui ne produit
que le lichen, ne pcut done ofTrir A
nos pasteurs le mImne genre de vie
que la steppe : le clieval et le bowuf
n'y existent pas etc'est le renne qui
les renmplace. II replace le cheval et
le boeuf comme animaux do transport
et de boucherie et la vache comme
fournisseur de lait.
Mais le renne a ses qualitls sp6cia-
les, qui !antot sont sup6rieuresAcelles
de ses animaux, et tant6t leur sont
infdrieures. Le renne, attele & un tral-
neau, glisse avec une rapidity vertigi-
neuso sur la surface de la neige et
permet des deplacements plus dloi-
FncsC. (Comm11e il ne peut pas, a lui
tout seul, pourvoir i I'alimentation
des habitants de cotte region, ceux-
(i sont obliges d'adjoindre a la vie
pastorale insuffisantelachassedans une
parties des grandes forces a c6tl des-
quelles nous avons passe tout-A-l'heu-
re sans nous y arreter, et la pdehe sur


les grands flouves au board desquels
nous venons de cotover en sortant des
st)ppes pour aboutir A la region cir-
coiimpolaire oi' nous nous trouvons.
L'existence communautaire est en-
',ore )ossil)le. Le lien familial, il est
vrai, se trouve on peu relkich6 par l'6-
loignement frequent auquel oblige
la pratique do la chasse et de la pe-
clio, mais cos deux occupations ne
sont pas assez d6veloppdes pour le
)riser d6fiiitivement. La chasse est
petite, la picho est petite, l'art pasto-
ral est maigre, I'individu isol6 est ex-
ipos A mourir do privations.
C'est done la plus ineluctable des
neessit6s qui maintient ce group
social dlans la vie en commun et le
lecteurpeutse fire une idte des souf-
frances en coinmun imposes par ce
sol p)nible aux Lapons, aux Esqui-
'nLiix et aux Samoy -des qui portent
d;(js I'histoire la jiste reputation de
Iili; tyvrs farnm liques.





RENSEIGNEMEN TS
METEOROLOGIQUES

Observatoire
DU
; MINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

MERCREDI JUILLET


Barom&tre ; midi
T a minimumm
Tecnperaturemainimum
maximum


763,1
23,o
34,2


Moyenne diurne de la temperature 27,2
Le ciel Jair ce martin, s'est cou-
vert vers 3 heures. Un premier orange an
SW A i heure, remontant la Riv're Froi-
de, un second au NE A 4 heures. Brise de
mcr reguliere. Le barometre a baiss6 en-
core un peu. Parmi les inouvements mi-
crosismiques sont A signaler ceux de it
ieures 23 minutes du matin et de 1 hen-
res 20 minutes du soir. Direction Noid ;
intensity micrometrique : 12 ; toutes les
autres agitations sont au-dessous de l'intenw
sit6 6 depuis deux jours.


-r -- r:. -- ___ __


_ -----~---- ~ _-_ ~ __I___~


- ---


C


jro &j;ZqtE No 102


PORT-AU-PRINCE (HAfTI)


JEUDT, ler AOUT 1907.


as .






D, IRAMPY
PHARNACIE ST. MICHEL
Avenue John-Brown (Lalte).
CONSULTATIONS TOuIS I,..s JoUIS
DE 2 A 4 HEIUIRS.

A VENIII un buggy
A VGoodrich en
bon 4tat.
S'adresscr aux bureaux du Matin.

OHANGEMENT D'ADRESSE

Docteur Lissade
89, Rue du Centre, 89.

Poudre dentifrice

L'IDEAL

Voulez-vo;is avoic de belles dents et
les consrerver intales ?
Uscz seulement de la Poudre
dentifrice L'Idaal >
La ioudre dentifrice ( IlIdeal QUI
A OBTENU LA PLUS HAUTE RECOM
PENSE A L'EXIPOSITION AGRICOLE
ET INDUST'IlELI. D)U jer MAI 1907,
- A I)ort-au-lPrince est rdellement
la moille'ne de touted cclles connues
jusqu'aujourd'hui.
Ddpourvue d'acide, ello est sans
aucun danger pour 1'email des dents.
Antiseptiquo de la bouche et toni
que des gencives, elle privient la ca-
rie, donne aux dents une blancheur
6clatante et laisse & l'haleine une ex-
quiso sensation de fratcheur et un
agr6able parfum.
Servez-vous uniquement dela Pcu-
dre dentifrice ( 1'Ideal, a et vous
aurez do belles dents.
Vous on trouverez & la PHARMACIE
TH ARD, angle des rues du Centre et Fd-
rou, vis-t-vis det'Hotel de la Commune.
Prix : G. 1.50 la boite
-
Bouquets modern-style
A vendre


( (cot'6 d( la i lapclle St-Antoine.)

USINES MON-REPOS


SUCRE TUIRBIN1
le plus pur, Ie plus propre, le plus
riche en matiere saccharine
ddfiant toute concurrence.
Tafia Superieur : 20 degr6s
DlPOT GRNPRAL :
93, Rue Rou.r, .P3
(anicenne Rue Bonne-Foi).

On Demand
A acheter destimbre u-ss d'Haiti, biein
assortis, parr cent o, par mille. Condi-
tions tr6s avanlagenses.
S'adresser au bureau du journal.


PHOTOGRAPHIC
J, 1%X. XDumiplessy
120, RUE DU CENTRE, 120
E'ntre les pharmacies Bayard el Thdard
Travaux soignes
S'PRCIALITIR :
Agrandisseinents au photo crayon.
Reproductions.
Nouveaut6s
Prix mod6r6s.
On trouvera 1'ouvrage de Monsieur
D. Vaval intitul6e Coup d'ceuil sur 'd-
tat economique et financier de la Rdpu-
blique d'Haitietc, chez Monsieur F.
B6lizaire, angle des rues Geffrard et Fd-
rou.
Prix G. 1.

F'razxchxemenit
we .. ..'tWl .11E

A LtLEGANCE
D. FERR A RT I,
Fabricant de chaussures,
Porte a la connaissance du public,
particulierement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
l'dtablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour hoinmes.
temines Pt enfants, en tous genres.
et que, malgre l'offre de cinq pour ceut
sur l'achat en gros (5 0/0) faith un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'6tablissement se charge de fair
preudre des measures & domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts Ports, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Commune
de Port-au-Prince
AVIS
En raison des travaux de refection
qui s'executent actuellement Rue de
la Revolution ou de I'Enterrement, a
partir de la Rue Pav6e, le public est
prevenu que, pour aller au cimetibre,
les convois passeront jusqu'A nouvel
ordre, par la Rue Roux (Bonne-
Foi ) et la Rue du Centre.


LA REVUE
( ANCIENNE REVUE DES REVUBS )
Bi-Mensuel
ABONNEMENTS:
PAR ,AN PAR SEMESTRE
Haiti .,.. 28 francs, 16 francs.
Les abonnements sont recus dans
les bureaux du a Matin a soul agent
pour la Rdpublique d'Halti.


Pharmacie F. Bruno
67-119 RuEs ~-rAU T Pr ROu.
Sp6oialit4s F. Bruno:
Poudre puimantecon tre d6ma ngeaisoi
prurgo, sueur des pieds- La bolted P. 1
Sirop antiashmatitpue, rem6deeflicar.e
contre les acc6s d asthme et les tou
rdquentes le flacon; P: 1. 50.


Mardi
par le


Consultations gratuite :
et Jeudi de 8 A 9 heures du
Docteur. N. THoxAs.


Langue Anglaise
Le caractlere cosmopolite de la vie
moderne est tel, que les connaissance.<
d'une seule langue ne prmettent plus
a un individu de rdpondr,* aux exigen-
ces de ses relations, de son activity et
mbme de son existence. C'est pourquoi
toute personnel, homme ou fennme, qui
est en measure de faire face A une tell
necessity, meme au prix d'un sacrifice.
doit cultiver les laagues vivantes, sur-
tout les plus rdpandues : l'anglais el
I'espagnol, & cdte du francais, cetle bel-
le langue de la diplomatic et du rafine-
ment.
Pour un prix tr6s raisonnable,
Monsieur J. J. DESCE,
Ancient profeweur au Lyce 4 national
de la Capitale.
Se met A la disposition du public pour
des lemons dans ces trois langues.
S'adresser au No 97, Rue dela lRvo-
lution, dite de 1'Enterrement,
A Vendre.
Chez Mile IAonide Solages.- 22, Rue
des Fronts-forts, 22.
Chapeaux de Panama pour hommes
A tous prix.


HEPa cBELLEVUE

Place du Champs-de-Mars
PORT-AU- PRINCE.(HAITI)

11,1 Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILIES
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et confortlble. Vue -sur la mer. Tempdratere
douce et r/gulirce. -L es Tramways desservent l'HJtel-Bellevue routes les 7 Minutes
PROPRIIETI SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -JARDINS
Salle e rception.--Piano.-Gramophone.


Sonneries electriques
Table d'H te tous les jours, de midi d 2 heures,
de 7 8heures du soir


G.2.50


_ -- --


I
a

1


A. Ide allsetl
82, Rue du Magasin defrg
Maison fondue en 1888
Bijouterie, Orf6vrerie. Gr
Vient de recevoir tles articles &
fumerie pour les goats les plus
les. Les parfbms exquis et rare"
delicatesse pinettrante qu elleo rt
clients sout de vdritables petiha
veilles.
Les derni6res marques qui .
le Tout Paris sont chez Matteis:
Son Sourire, Floramye, 2Wfo&l
Cyclamen, Vivitz, etc.


-- F -~ --


La maison a toujours un
sortiment de bijouterie, arM
bibelots de tous genres, pa
lunettes, montres or et argent,p
les garanties.
SSpdcialitds: bagues franCaisesesm
plants S partir de P. 200, alliana
18 K anglaises et francaises sur
mantle. Service d'argenterie
Tous les iariciles vendus par la4
soi sui tgait ntis.
Acliat de di:imants, pierres
ses et vitille i;ijouterie a des pmn
tageux. DO)rriifr cri : Lunettes j
(:o)liltle llise de Deux dolll
timbi es-pste d'iliti, la Maisona
I tis et vo:e franc de port sous pli
I nian(d dans toute les villes de la
blique : Lunettes ou Lorgnonseso
inoxydlables, sclon les prescriptic
Docteurs ou instructions des ach


RHUM-SYLVA
P'roduil de Usine St. Michel(A
Vieillissement natural jusqu'l
et 15 ans.
PRIX TR)S MODER9S
Veate en gros et en detail.
Maison M. Sylvaim
43, Rue des Fronts-Forts.

Industrie
M1ANUFACTURIIARE NATIOU
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, mawnhettuls,
et caleson"
Ecole des arts et miNi


TiMre Zepclirm
Fabricant de chaussloi
genres. Pour Hommes, F
tants.
Place de la Croix-dee-
SPfICIALIT]:
PANTOUFLES X


KolamSiropsmLi
ALEXIS BENOrT
Rue Traewna9


1