<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00098
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 29, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00098

Full Text
in ANNtE, N* 99


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


LUNDI, 29


IB


JUILLET 1907.


" *1o- -, -- 4. ,


r Q lP' .OTa&DIENm~


ABONNEMENTS:

PAR Mols.Une Gourde D'AVANOE

DIPARTEMxNTS 8& STRANGER :
rrais de posts en sus.


El


DIRECTETTR
C16emxex-t R tagloire,

RgDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45-


Pour tout ce qui concern 1'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur


LE NUMIRO 10 CENTIMES.

Les abonnements parent du xer. et doa I de chaque
mois et sont payables d'avance
Les manuscrits ins6rds ou non ne oent pas remis.

Arthulr ITSTTnOR AC Ruer Rnr, xirn Rnnn mi


EN ROUTE

' Les contemporains du grand Barba
re qui eut pour nom Attila, en disan
de Ini que l'hlerbo no pouvait croltre
i oh son cheval avait pass ,, entcn
Idient exprimer le plus deplorable des
rAsultats crdes par to passage des
IHuns et qui consistait dans la devas-
ltion des plantureuses steppe qu'ils
ancontraient dans leur route d'Asio
ka l'Occident do l'Europe.
~aOn salt, on effTt, qua l'occupation
'el 'Occidents'est effectuee avant cell
de 'Orient, sans que les liistoriens
aient jamais vu dans cette circons-
tance qu'un Wvenement fortuit. D'ail-
leurs, I'hittoire de ces pasteurs et do
ees nomades n'est vraiment connue
qu'& partir de leur sortio dos steppes
St c'est A la science social actuelle
quoe revient I'honnour d'avoir ttab!i
que lea migrations des barbares so
sont effeettues sons I'empiro d'une
preoccupation principal qui les a
fonstamment dominoes.
DjI le lecture peut entrovoir cette
tirconstance en so rappelant co quo
rai ddjh dit concernant la constitution
Physique et m5tldorologiqaio da grand
plateau central do l'Asit et do l.I via
lastorale et nomade do ses habitants.
Pls A ces habitudes inspires par le
0l, ces honnmes ont necessairement
subi, poursortirdes steppes, I'attraitet
Influence des chemins qui leur per-
l ttaient d) so inttre on route sans
Je obligor k changer de genre de vie.
.C es inmenses caravanes qui s'ap-
rtaient A fire des invasions hor.: de
j habitat se sont done preoccupees
6 'engager dans deq routes qui leur
eranissent de trouver, pour leurs che-
uAx et le ndmbreux b6tail enlev6
.n1 P)pulations opprimees, de la
M"rriture et la possibility de prati-
qur leurs coutumes.
? C ebont done les routes de steppes qui
i.t naturellement attireces nomades.
nistoire nous apprend que Attila,
isa son oeuvre de terreur et de ddvas-
tUton, n a guere sejournd dans la Gau-
i dtdans 'Italie oh les steppes n'exis-
at Pa, et que, apres avoir accompli
Sra2zzia dans ces pays, ii dut s'en
rr ver s le grades planes de
,,o grie, ot d'ailleurs II mourut.


Co que j 3"vians de dire des Barbars d'aprfs les ta.,l.s trailss d .eel, do mi-
s'applique, biern ontendu, A la gndi'a- niere que tout so tro:voe li et enchal-
litd de cos peuples de pasteurs qui, nd daus la connaissance du globe.
sans so proposer to ravager le monde Ct irli f e, nn i
- au noin des grands desseins de la Pro- diat le qi
; "" o iq tia*t lc-; rac op orbt mys doeieu x q u
t evidence, dorent sortir, cotnnoeux, di e ira e l'hornzo e4 lp RIl nous
l'Asio pour aller A la recherche d1l plus e.fmt enra d l'hmnn er l 'iRl, nce des
- abondants moyens d'existonce. positions gog raphi sr l'ieisiuOtiCs des-
Fdt-ilquoa puissance dos oitions oraiios sr los des-
Fasot-il uen la puisan eqo cis tners~ tines ct l3e r6volitions des peuples;
soit bien grande pour qu cs popu- elle ous expliquraT leurs miqration%,
Stations n'eussent pas 6td sollicitOes de leurs dtabliscnents, leur dparpillemnctt,
s'engager dans toute autre route, que leur abq lonmration; elle nous 6clairera
celle dos steppes, of l'esprit d'inven- sur la formation de la plupart des
tion et loes nessit q lear eas- Etats, lc r6le qu'ils ont jous, leur
sent 6t6 impo:sjs par la constitu- plus ou moins d'impoitaice politique;
tion des nouveauK lieux, o t jl ou nioin i-spoan:n point
ion des nouvaux lieux, les use enfin elle nous donnera laclef des
paut-Otre transforms et rendils, dans donncles
Sod c u plus grands changements matdriels
le monde, capable d plus grades qui soient arrives d ans le monde.a
choses I Et comtno 3. Denolins a Iui soit ar ivs an Ic liont.
raison de s'ecrier : M.iie-nlunI a bien cii 1 iiliion
i i'(O61t' le ',O "-tj)!)iAile l)tuy e:.o slitr
SOh I qa'il est important, pour un la scien. social, et u ljo Urd'1i i eCI-
peuple, d'avoir bien su choisir sa roil- I,-ci explic uo sufi:aiii.mit,- pIar
te infle Isl et'otranisatioii social impose par Ile
Cette influence du sol et son rble do vail, li-m.'-m, est
terminiiat dans la constitution diu Iy- l pd ar le sol- c(a .rapports
p) social, sont si dvidents quoe Malte- mystsrieux etro iommo ct ie sol
Bru;n, qui 6videmment se I)prdo.lpait constates ,*ar In ,owraplie sans pou-
plus de g1,ograplain q-io do science so- vo core s'en dro conpto.
ciale, a pit cependant Cerire, d;ns sa voi encor si W 'e:e on ito.
GeoJraphi universelle, ce qui suit tou- I ,s istcur. qu;e noits tui lions
li irtlt 'Xl d, SOn It' sent so:i Its do loi;trs stoppes par quat- f
clnt.Ii:i'it e os dosCrip!ioiS di sol r 'r directions lfdiifrentes et i!s so sot
ttablies uni.liuermnt sur les divisions a;vanct., les ftis arla iline, Is au.
adiniiistratives, od les traits caract6- I res piar I'Intla, d'autllre pn a Sibtrie,
ristiquos des contr6es sont successivc- d'aitres enliti pa I'Ocident. r
ment prsentE.s co nmnfds circons:af;- Ils ont 0d6t mis en relations, avec la t
ces locales isol6es d: re.st3 dlu globe, iChine et I'lrnd par 4 urine frang deo
nous prendroin pour bas3, no-a I hon- longues pentcs iherbiwi-o qeli a pn leur ,
me. mais la nature, et nous tudierons dontier :t ( dans 'Orient. L'Indea
la terre en ello-m6rin et d.'aprs rinal- moins subi d'invasions que la Chine
tdrabilit des grands trails de sa surface, a cause de la protection naturellb que
avant do la consid6rer comine thdltr9 lui assure 'Himalaya; et nous au- i
de l'activitd humnaine et suivant lea di- rons l'occasion de constater quel r
visions que les besoins oules caprices grand role s invasionJ frsquentes r
des gouvernements ont 4tablies. de ces pasteurs on joue dans l'organi- c
SAprbs avoir ainsi analyse les faces station social actuelle de la Chine.
du polyedre terrestra au moyendes li- C'est encore par une region lerbue l
mites extrieures form6es par les mers appelhe par les geographes a region s
et des limits interieures formtes par lierbuo dcmi-circulaire o a cause dep
los araltc orogr.aphiquess, nous pa3- sa foiine, (que les pasteurs ont pu
serons a la description des regions, communique avec la Sibdrio ; dans
des e tats politiques, des provinces et, ce dernier pay., ils n'ont en aucune- q
tout en respectntle liniftes, souvent mcnt A transformer leur existence. =
bizarres ou absurdes, que les traits Enfin les pazstcurs ont pu envahir
ou les conventions administrative I'Europe occidental par un colossal
leur out imposes, nous apphiinerons plateau de steppes qui continue, en t
la mothode naturelle et analytique a quelque sort, le grand plateau central d
cette description, en groupant les pe- de l'Asie et qui se prolonge jusqu'aux $
tits Etats ou lea subdivisions d'un tat bouches du Danube. d


C'est I'existence de ce grand plateau
lqi cxplique le fait don't j'ai parl6 plus
ihaut, i savoir (lo les peuples pasteurs
onit envalii la parties occidentale de
I'Europe avant sa parties oriental.
On lo voit, uno attraction irrdsisti-
ble a constamm~nnt porter ces peuples
A chercher leur voie dars les steppes
lqui ont cr66 pour eux la vie pastorale
et I'organisation communautaire. La
science historique assigned aux peu-
ples do la terre une commune origin
as'atique; la diversity des races, au-
tour dle laquelle tant do controversies
ont dto soulev es, semble, dis lors et
en vertu des revelations de la Science
Social, resulter de la route suivie.
Car, en ddpit des affinitds que nous
venons do constater entire le sol et
I'liomme, tous n'ont pas suivi des
routes de steppes et beaucoup se sont
:'-,tres au sein d'autrec natures ofi les
-tetppes ont et6 remplacees soit par
des fort~s, soit par des savanes. Nous
atront A voir la nouvelle influence
exercie par cos lieux et la route qui
i t61 suivie pour y aboutir.
La conclusion de la Science Sociale,
ios I'avons di*jA formulde et nous
ermnons cot article par ces mots con-
irmatifs do M. Demolins :
1 II existed A la surface dNi globe ter-
est 3 un e infinie variety do popula-
ions;
a Quelle est la cause qul a crd~
:ette varidt6 ?
< En general, on repond: c'est la race.
Mais la race n'explique rien, car
I reste encore A rechercher ce qui a
>roduit cette diversity des races. La
ace n'est pas une cause, c'est une
onsdquence.
ST.a cause premiere et decisive de
a diversity des peuples et de la diver-
itd des raceA, c'est la route que les
euples ont suivie.


SC'est la route qui cr6e la
ui crde le type social. *


race et


Pri6re d'aviser l'administra-
ion de la moindre irregularit6
ians le service du a MATIN a
ifin qu'il y soit do suite rim6-
it6.


.. I ^A ..


.. i -


~---- -I. -P~--L---L------ -- -- ~


~~%)9 JLU'6 &%%JUJL LPU Louillic-L-IVpi


J


-.-.` ~C











YiAJ23 ID172alvwt


RENSEIGNEMENTS
MITEO ROLOGIQUES


Sser rva to i re
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

DIMANCIIE 28 JUILLET


Barom~tre A midi
tnininium
Ternperatu re),,iaxiinum


762,3
21 7
34,3


Moyenne diurne de la temperature 27,4
Le cicl a .6 anssez clair et est restI cou-
vert sculemcnt de 3h- .1 7h. Un premier
oragi au S\V A ;1 3 mn s'tst approch6 par
le Sud ct li pluic a colinimncd :A 4h ; un
second tr.;i: cst rventi p.ar la plane ; total
dc la pluic: 9.7 illim. Ion vent d Est pcn-
d.iut UI- ntuit. Ie I roini'tre s.st r, ste prcs-
qe inva'.'I lc.
.M oLt vI ,n-1. n" '.:I" toi'>,1":I c C c a i.il 29
JailiLt .: min;uii i .I: direction : S.N; iintcv-
.it mi i.r ii 1 it,": ; 21 2Sim, dibect;o:i
N\V, inta:.si:, I. d. e 12 iinutcs.-
.}lh rm : dlirtcti, i N S, int: nsitc S.
A'o'. C'tc Scnim uic .1 :.c:npcratiurc a
Il.lis c' no:aIl).'!n-iLt t a; depasa l. ha norll.-
le .1'un dll mii d gr;" ; la brisc dIc Im r .1 etc
fliblc. iardivec ct I'cxcs die tccmric-..tiurc tom-
: de inidi m iniluit. I. bairoiiLntr a de-
pass. l.a normnial dl'un mil'lir re. Unc le-
girc b.iisse s.inzdi a c:c suivie de pluic.
J. SCIIEKER
Deces
Nous avons rqcu le fire part de la mort
de JIl.A-I \(cans JtL.S SAINT-MACARY, Gind-
ral D' l):Iision aux ar ni's de layfpublique,,
anch'in lclon,'l des T iraillcurs d1 la (Gardie du
(Gou v'rno'n:nt, an, t'i'n 7 Cti~jistira Comunal,
taniin S'tinte.. r d a 'it /p/, iqtuw, d&cd
hiicr A 3 hleurcs de I'.aprcs-midi, muni des
Sacrcmtnts di l'ldigisc.
Ses funiraillcs auront lieu cet aprs-midi
A 3 lheures in l'Fglise C athldrale.
Le convoi partira de la mason mortuaire,
sise rue l:Frou. No 144.
Nos sinciirce condoldances A la famille
du regrct'u di.fu:it.
*
Nous apprenon; aussi avec une doulou-
reuse surprise la mort de notre charmant
ami le capitaine CI.i.u:iN BIt.:.rEG.\RDE, dd-
Ctd, subitenmnt hier mati:i cn pleinte j u-
nesse.
Tous ceux qui avaient eu le bonheur
de connaitre le cher defunt savaient apprd-
cier les exquises manicres de ce gentleman
accompli qu'on ne surprenait jamais sans
un geste avenant et un sourire aimable.
Ses fundrailles auront lieu cet apres-mi-
di a Saint-Anne.
Nous pr6sentons nos sinceres condoldan-
& sa june veuve, a ses freres Windsor et
Dantms Bellegarde et aix autres membres
de la famille.
Convocation
Le Directcur 'du Lycee National prie
M M. les Professeurs ainsi que les Elcves
de bien vouloir se reunir au*Lycde A 3 heu-
res de l'apres-midi pour se rendre aux fu-
nerailles du regrett6 Cl4ment Bellegarde,
professeur a 'litablissement.
Ecole des Sciences Appliqu6es
La remise des Dipl6mes aux dleves de
la second promotion de l'Ecole se fera


I iercredi prochain, 31 Juillet, A 5 heures
preciscs dc Iapres-miidi.
Administration postal
SE:R'IcE INTERILUR
L'etres rcommandcs en souffrance
Ioscph Ste Rose, Vcbcr Be!foud, Georges
1. Bernard, Chcveilia Bartlhlcimy, Mcrctdcs
Sylvain, Aglad Jt.ger, Villctte Moussignac.
Depart


Hier soir estparti !e s/s t'Prins lCaurits
de la line Hollandaise avec les passagers
suivants pour :
'Petit-Goaive: Faine Montpirous, Miles
Agnes et Ariane Moutperous, Felix Ch6-
riez ct sa fille, Gabriel Manguel, Me Md-
tellus Benoit.
Cayes: Me Murat Claude, Camille Lon-
guctosse, Emm. France. Georges Cardozo
et enfint, Charles Dub-, Esther LUcn,
Georges Sjournd. Charles D. Dennery,
Joseph Favrol fis, E'mile Villerouin, Gas-
ton Morissct, I. Gerdes. Edgard Cornet,
Ftlieirc. M.J. Suncdi, Bossuet Sicard, R..
SRaton, Douvyo, lEd. Anglade. Joseph Lou-
beau, G. I.. Jicques, Mine. Mcrosa Daniel
ct ci faint, (. (;ckrd;, A. Benj.uin it cn-
f.int. L. "I';a:., \Wifricd Blrowvn. L .t I".
Raiv:au.l. Frl"ddiic 1Brisson, MNchi.l Fierra-
ri, IL. L oxii, 11ic'.c Francc.
La Corn-nission do Verification
des CzCdances coinni unalis
Noas, soussigLns, Mc-ibrcis d, la Coin-
nissiLon de vLrtiatlo d& s cr.C,:,:s SLur 1.1
CommuneC de P r-au I'ii 'tc, ilivi'o:1s. LuIC
dcrnirc tfois, lcs crL.wcit rs de cite Coin-
nmune, A. vcnir rcmettre A l.i (;on1mision
sigcant a I llo cl Coinm una. Its titres
dc cra.inccs don't ils sont porteurs, ct clur
accordons pour cc fire, un nou-veau delai
de huit jours, A partir de cctte daie.
Cc dClai pa.se, toute crancc non prtecn
tde, ne sera pas rceue.
Port-au-Prince, 2j Juil'ct 1907.
Signc : St Li:criR Foicr, 2.:'ns' su')pli:nt tlu
1agistratt Communal, Dr CASSY. E.IIt. WVIL-
LIAMS et P'LT1ION 1RRIE, 'Priiki.'t Id' lh
Commission.
Exploitation Foresti6re
Le journal oflicicl public la Loi quu pro-
longe la durt'e de la concession ftitc A M.
A!cxandre Lilavois pour 1'.xploitation fo-
restiire de.s terrains du Domaine National
situis sur le littoral Sud, A pirtir du Petit-
Trou de Nippes ( pros Anse-A-Vcau ) jus-
qu' .la Poin:e-A Gravois sur une profon-
deur L l'inctrieur de quinzce kilom trcs.
Cutte exploitation comprend aussi les Iles
Cavemites, la prcsqu'lle du Grand Boucan,
Eau B.trse, Poinrte-Bec.
Ii durede !a concession est portEe A 20
anndes A courier du ter. Octobre 1907.
Le MIagistrat Communal
de Port-au-Prince
Vu : l'article 50, 22" alinda de la loi sur
les Conseils Communaux ;
Attendu que plusieurs cas d'hydropho-
bie viennent d'ctre constates et qu'il im-
porte d'arreter la propagation de ce mal ;
Donne avis au public qu'il sera pris con-
tre tout chien non musel6 et trouvd errant
sur la voie publique, les measures 6dictCes
par les ordonnances en vigueur.
En cons6quenee un ddlai de qwarante-
huit heures est accord aux proprietaires
de ces chiens pour les faire museler et les
tenir A I'attache.


SERVICE HYDRAULIQUE


Voici l Rapport do la Commission
cliari-eo d' dminiislrer IP Se vice Ily-
dirailiquio tn ,iin contrOlant la caisse
et les O)pjrations.
Coimm nous I'annoncions derniii-
reinent cette commission a rcalise un
actif de 5.000 gourdes environ qui ont
4t6 verses an Trtsor.
Port-au Prince, le 26 Juin 1907.
Au SECRETAIRE D'ETAT DES TRAVA'X\
PUBLICS
Port-au-Prince.


Pour assurer la bonne march d
ce, nous comprises qu'il y azhi
A encaisser au plus t6t les valeai
nous fiimes un pressant appel aux
qui de gre ou de force durent s'exl
est bon aussi d'ajouter que nousd
de suite satisfaction aux 14gitim es
tions de quelques uns qui itaiewt
d cau depuis longtemps et q ui
pour ce motif de verser le montau&
abonnement.
Li Commission a encaissd
du 15 Octob-e 1906 au 31
4LILA *


I al ut c e a n n e e 1 . G. n; e4
Monsieur le Secrdtaire d'Etat, E!le a effectud les ddpenses
Rdurisen Co:nmission suivant instruc- suivantes:
tions continues dans votre ddpcche du 10 Apppointements arrierds dos
Octobre de I'annc dcrni&re, au No 8, pour au personnel . .
vdrifier la caisse et contr61er en gndral I'Ad- Extinction des comp:es
administration du Service hydraulique de Ia fournisseurs divers a GI.
Capital, nous venons vous sounmctrie l Aclhat d'un cheval pour le ser-
preLsnt rapport qui rI.;iimee le ncux que vice . .. G
possible nos oi-r.ations de contr6!e et d'in- Aclh.t de -107 pieds de tuvaux
vcstitigatin ijuqu', ce our le rem
pour he rem-
our. l..x :ch s .- ..- plac:rmentdes
vc ,a \ :' s t diti- tuyaux en
cile, MA. lc S:.ie mauvais etat
d'lt.it, it JIC l dJbut tde 1a rue des
nous t:i L.s c'i C'sa- Casernes rue
ti quc lCs lc1einuts du l'cupl et
propls A o's .1.iLr 1 Av nue [a-
dans nos c'clcrcihcs lue. G. -
Lt A asSC:,r O oe 11_-
c nLt !t f aia l. t d itt .G..07
Aucune co;nptabilt, Appointe-
A l'cxccption d'un li- mentsdu per
vre de no:cs, fort nmal "soanel aul
t nu d'aillcurs Iessou- Mai 1907 et
clics dc la plupart des ddpenses di- .
carnets de rccettes dis- verses... G. 24t
p-arues Lt les pieces
just licatives de bien --. G. .284m
de-s ddpenses, absentes -
Que fire en pro- AL Tr. I.r r14r Balanceen
scnce d'une parcil!e a- T .iT caisse au 31
narchic administrati- pjrciel de l Commission hyb.auliqeMai 190C. 5.713
ve? l.tab 'r A l'aide des ---
i'ibles renseignements qui nous .taien: of-I Ainsi donc. nous avons pu en fap
tcrts, la situation du Bureau ct c;isycr par r de 'ix m'is, liquid-r la situation obCrfc
une a.ilnii-,tration tcrme de !e rc:tirr du Bureau hlvdr.ruliqu, pa 'er toutes ses
triste ctat d.ins Icquel it sc tiouvi.it. 'Tcile tes ct ra;ii:str un actif de prs deSixtl
est la t.iclh qui nous e:air dcvl ,;e t q:ue6c .''e... Un tel rcultat ob:enu en sipe
nous somines heureux d'avoir j su'ici 'nc- teinps, in'st-il pas la preuve evident
ndc A blcn. avcc de li bonne volontd, une admin'
Nous a'ons trouv.- I not'r: r:':\.: :in tion avij-: ec c r'spectueuse des fonds l(
caissi s.i:s tI: centime avec i p-, .'- coimmluaut, le Bureau hvdrauliqne
pro-; notes it renscigicmient I 'r .r .. J.d- rait ere une source derevenus pourln
compo;.ant comime suit: loin d'itre une charge pour lui.


appointmentsts arricrs dhs .':
Ernest Ulvssc "Direci,'ur' (
C. Cadet Cb-f,,' bure.: i
A. Blanc 'P'eiccp,'ur .
F. LUgitime Ch'jf e matiicl e
F. Martin CheJ dcstravaux (
St. IHilaire Adam lnspecteur a
Gervais a
Alexandre a a
E. Barthe a
Lapommeray a a
A. Canal C
Joseph Adam Employe a
LUon Trouillot a
Edouard pcre Pensionnaire a


, 'l :

i ^
1 )
I-
47
150
120
70
105
98
200
75
38
Ino


G. 2 156.15
Criances des fournisseurs divers:


H. Amblard .... .... G.
H. Gordon ... .. .... .
B.,, ,, -j.. .


I La .L'412 *A.* Ul .L * a
La prdsente disposition sera ex6cut6e a austin Lhrisson * ... *
la diligence des agents de la Police Com- Ed. et F. Mevs ... .
munale. Aug. A. Hdraux . ....
Port-au-Prince, 26 Juillet 1907 L. Mevs .. *
STkNIO VINCENT. G.


112.50
38 15
73-85
Too
499.27
110o
270
1.203.77


Nous vo;s rappelons en outre qwO
suite des bons otlices de M. Charlks I
zicr -t suivant aussi une colr
chiiagce entire la Commission et voo
partemcnt d'une part, et celle do
temcnt des Relations Exterieures et
griman franm.uisc d'autre part, ili &
au Bureau hydraulique, centre reO
date du 2o Nov. 1906, les artiCW.
apres ddignus appartenant a Sen i.
mis en ddp6t pour compete de M.
lard dans les magasins de MM. '
Mevs Co: 3 Rachettes, machine
cer, 3 Tappes i pouce r/2, I TaPPeJ
ces, 5 Cottars pour couper les touy
Machines A tarauder, de 1/2 jusqou' 2
ces, 3 Filieres, 3 Clefs pour les yaW
Tenailles, I Clef anglaise, II Cle b
bouches A incendie, a Vannes de 10
ces, 12 Bouchons en bois de ) PO0M
Crepine de 3 pouces,
GrAce a la vigilance et A Iai'
l'Inspecleur St-Hilaire Adam f ls ,
vons pa fire rentrer aussi an B Iuw
draulique une certain quantit d
da 2 et 3 pouces qui se troflwL .


___ L_ L I L_
- Il I ---~~--~- ---L -~ --~ ~~


}






as dans la court de l'ancienne propri&eC
Gjieral Salomon, ; Turgeau.
ns 1'espoir d'avoir agi avec conscience
r rpondre A la haute confiance que le
wernement a place en nous. nous vous
os de recevoir, M. le Secretaire d'Etat,
tneilleures salutations.
r. LGEr FORTIN, EMILE BLAN-
ARD, THIMOCLLS ILAFONTANT.
----- -
otel i "elle e

DJEUNER DU 29 JUILLET
MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
Melon d'Espagne glac6
Radis
Maquereau A l'oignon
Langue braise aux carottes
C6telettes de mouton Villeroi
Soissons aux fines herbes
Haricots verts A la Lyonnaise
Riz blanc A la Francaise
Gateaux de rnz
Fruits
Cafe
1/2 Vin

LNOUVELLE
MACHINE A COUDRE

L'IIAITIENNE
e bonne machine 4 coulre A un
a bon march.
machine a un long bras, une large'
Nlte qui s'eiinile elle-mcme une ai-
b couple qui se met d'clle-m6me en
,tune caninelle qui se g.rnit auto-
uement an moyen d'itue roue folle
iqu'on ait besoin de fire marcher
achline. Elle est bien construite,
a finie et sentiment decorde. Celte
chine est laite en deux geutes. Sur
base en bois ou en fer P. 8 or
rune base en bois et avec
I jolie couvei ture leg6re en
icourb6 P. 10 or
Sserais heureux de vous voir essayer
machine, soil que vous m'envoyiez
*ordres ici directement soil que vous
lesadressiez par I'entremise de vos
r"pondaits de ot ai Port-au-Prince.
Ivec chaqle machine j'envoie sans
Mentation de prix, les accessoires et
6; suivantes:
tacheur 1 brodeur
ulor oualcur
leurs (gran- 1 pied-de-biche
iassorties) 1 burette d'huile
ide avec vis remplie
teatU' I tournevis
Muzaine d'ai- I livre d'instruction
e mpchitie est faite spdcialement
tailleurs et couturieres.
Nicolas CORDASCO,


SEUL AGENT
SRepublicaine o grand'Rue,
Port-au-Prince.
Strouverez 4galement totes le-
S4i coudre de Singer Manufacs
Sdet commander spdciales de-
Srenaseignements.


Dr RAMPY


PRARIACIE ST. IICHEL
an John-Brown (Lalue).
INSULATION TOUS LKS JOURS
Db 2A4 IIstKna..


Service Atlas
-
Le vapour (; GRAECIA *.ayarit ql.itt"
New-York Io 2' courant pour (;:qi,
Plort-de Paix et nitro port, est lilndtld
ici jeudiler Aoiit. Ii pariira probably n-
ent danrs la soi:,c pour Saint-M;Jrc,
Miragonue, Cayes, Jacmel etSanta-Mar-
ta.
*

La malle pour les Etats-Unis et
I'Europe, par le vapeur &VIRGINIA s
sera ferm6e A la Poste jeudi ler AoIt
A G heures du soir.
Port-au-Prince, 29Juillet 1907
F. IERRMANN &C:o,agns.

lE:ra cla exx ext


A ELEGANT CE
D. FE {{ARIi,
Fabricant de chaussures,
Porte la] conniaissat.ce ii public,
particu;iibremn(itt de. ss nr(orbreux cli-
etits de l:I (:i ot de I; ( ::C pitalo, ique
l'''tl).i~.t< iii. j t a 1 :1 ,)ock inI;tl!ula-
Sl)le d, c Uha- ,s pour ,hoimmes,
tem nle c nt I :I. I Z. Ien *iius :lnrces,
et ql sIta la'ulitt <""; .' ;. 5 0,0 fl[uit un ra-
bais exce(l)(o i I S h'11 Ics py ix.
L'tab;lliss'ut.it se charity de fire
proudire d(es mosures A doIoiicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PonT-AV-PRINCE (TIhTI )
_-- I- __ -- I--
CHANGEMENT D'ADRESSE
Docteur Lissade
89, Rue du Centre, 89..


------ -- -=-
Langue Anglaise

Le caract~re cosmopolite de la vie
modlerne est tel, que les coninissatices
d'une sci le lanigtte ne permetlent plus
a un individu d!e rdp nmilr,' aiux exigen-
ces do ose relations, die so. activity et
nimme dc soi existence. C'et Il)ourqUnoi
toute i rtionne, lhoiinme ou femtme, qui
est eni ensure de fire face a une telic
nfcessitt,, nt'me aii prix d'un sacrifice.
doit cultiver les l- iguies vivaiutes, sir-
lout les plus r,',pailurs : I'anglais et
I'espignol, a cote du fianqais, c:ette bel-
le langue de la diplomatic ec i raliite-
ment.
Pour un prix tr6s raisonnable,
Monsieur J. J. DESCE,
Ancien professeur au Lyede national
de la Capitale.
Se met la disposition du public pour
des le-ons dans ces trois langues.
S'adresser au No 97, Rue de la Rdvo-
lution, dite de l'Euterrement,


i un buggy
A VENZI)RE Goodrich en
bon dtat.
S'adresser aux bureaux du Matin.
------ --M- -0-9
On Demande
A acheter des timbres uses d'Halti, bien
assortis, par cent on par mille. Condi-
lions tr6s avantageuses.
S'adresser au bureau du journal.


USINES MON-RIEPOS


SUCIIE T1 I 11 N
le phus pur, Io pil- iro I,- L,.
rich: eli; n mali.' s:I1 i i:m?; ii
d l1iant tout1' ,c.)ice I t10e.
Tafia Sup&rieur : 20 degr6s
DEPOT G'.fL'RA,IL :
23, Rue Roux, 23
(ancienne Rue Bonne-Foi).


AUX ARMS DE PARIS

Mile SERRE
EN VENTE
A quoi tient la superiority
des Anglo-Saxons.
Par EDMONI D)EI)M)IINS,
SYLI.AnAIIE DES PTITS EN'A.NT.4, IL-
I.cSTlTii:, le ni-ilclur (jui ;,it cI' o(te '1a-
ru ( Itappo, t de la (:Co nizn 'i. io ).
I'SovKnAITIF -4NS- I'AI I TEII -
I1..AN I-EI. : l' 1E\".\il.l."I t ;AT.\;I' a'-
CItIES li' i Bi:l\i', ii m.
-s m- ** m-II~ esI rsus~rawL sm


Co(iip:ilile P. S.
AVIS
L-I-
LI Direction il')nforml ll l des. cartes d ci rculai ion ( l';i pi 'rir du
135 Aofit procliain cello doit ll i:i tnger'
touteosIcs Carls (le c'.rcuhlaion 'inisi-(s
et prie Ics ddclrcieurs do cus (doerib-
res tion du present avis lui fire larve-
nir cells en leur possession alnn
qu'ella puisse les renouveler.
Poit-au-Prince, Ie 27 Juillet 1907.
LA DIRECTION


AVIS


L'ADMINISTRATION DU
SERVICE HYDRAULIQUi
de la CAPITALE dlonne avis x I
abonmn('s qu'ils doivent sinaIler toil-
joul's ~i templs ct par lettre d'une
maniere formelle et non pas de
vive voix aux percepteurs loeur
imanqut(e dt'eau, atin (tie measures
soient prices on consequence pour y
remndier.
Toutes r4clamations produites en
deliors des prescriptions du present
avis, ne seront nullement prises en
consideration.
Elle leur rappelle, en outre, que les
robinets de puisage ne doivent pas
6tre laisses inutilement ouverts, ce
fait constituent un abus toujours pr&-
judiciable au service de la distribu-
tion et exposant I'abonne qui en est
coupable A la r6siliation de son abon-
nement.
1 A T% T T I;P ; f'NX T


L,.A DIR .Jl. -A \ r ^ V^ *i.

Le Restaurateur de la sante
Remede ellicace contre toutes les mala-
dies provenant de I'impurete du sang.
La boite ,le 201 pilules : P CO
L'enveloppe de 31 pilules : 1. 00
J'envoie gratis et franco, sur demand
fenveloppe-eclhantillon ct prospectus.
H. BONHtEUR ( Agent)
HOTL-BEL-LEVUI.


1)odAetir PAUL EWALD,
MEDECIN,
CHIRURGIEN, ACCOUCHEUR.
C(ONSULTATION( S DE 8 trs A MIDI.
ProvioIsoiremeal~il) 7, Rue Amli~ricaine.
Mt'flie muaison qlue Ic Dr P1. It. Ewald,
Deorlisle.

AIaison F. BUUNES.
19)5 GRAND'IIUE 195
Dirigdc par

L. IIODELIN
A ucien meibee(e & LlSoric!J Philan-
)i tropi'ue dc.; )2id fl'R I u'rs de P a r.is.


te. clihevicot j ui mr dcuil, vc, Recomman-
410 pa,:rtlcui collorlt A ;1 -k c~lifIXt;c 11110
liell i-olortiii d coites ie v simir,
ue ~' t; fw :1i~ jb Ot.14" jd(11(6 fie

Prix. rnmodtlrt- s d hint touted
ccncurre ice.
S p.cir CV~ CC)12.UTP 2!. d~ tno-


tume. s mr1itaires. habits brods
dolmr n-,. tuniquc s, habits car-
r1s. etc etC, oto, II. rrueS.


L

Meillemire Farille
(Id Monde
Celle qui douine Ic meillour pain.
Qui product Ie plus de pain.
Qui done le pain I [plus ,lanc et
le plus hegt'r,


C'cet la Piilsbury's Best
Pillsbury W\Vi.:hliuit Flour Mils
Minneal oli-- Minn.


de la
Co,-


Fun. (CAST:. I'IR .prs ,/ n /

lra< i(isco Di0SI' SE
Fabricant de chaussures

La Mannf~icture a tonjours eoi d-
pOt tin grand stock,-- )pour la vente
en gros ct d6tail.- de chaussures en
tous genres pour
lIOMMES, FI'KMMES, INFANTS
Los commander des comnmercants
de l'intcaieur pourront etre executees
dans une semaine A peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PonT-AU-PRINCE ( HAITI )

LA PHARMACIES


Emmanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 88,
Se reconmmanui e pour I'execution
prompted et exacte des ordonnances A
n'importe qu'tile lieure du jour et de
la nuit.
Drogueries, Specialites phar-
maceutiquesextremement fratches.
PRIX CONSC.NCIEUl,.


"


1


I







Plidarmiaci A.U. illarrd'
i?0, Rue du Centre 58, Rue Firou.
Dmrogucirie. P'i.uit; chlimiques et
plhairn:,wctilue. lanx ,iindrales na-
tlurells. A !!.- :,i';,s Sivtaux, Se-
rigims, (!vi '.r:v... A', i s in pl.ti-
no iridic. Thernnomite maxima une
minute. Stondcs do N'slaton. Vessies A
gla.e. Cigarettes (anglaises). TUtines
Gentile.
Speciatid6s pliantiaccutiqnes.
Execution exa;clt et r.ipido des press.
criptions. Analyses chimiques mtdi-
cales.


AV. S

SOCItTE ANONYT
Messieurs les actionnaires de la
Comparnie d 1:1 Plaie dfi l ,III-d'-Sc sotnt con-
vo(lU',s 11 Alsset,,l ilde g,'ie'alc Ic
IIImardi ; Aiolit .)7, :1 3 leures de
l'apres-mnidi, anl sidge Socal, sis
au Champs-de-Mars, No 56.
ORDBRU DU JOUR
1.-- .1API'POT DU CONSETL D'ADMI-
NIST1ATION.
'2".- PRllESENTATION DES COMPETES.
3:". -1r:::OUVELLEMENT DU CONSEIL
4o.- 1i)'ves.
Port-au-P'rince, le 19 Juin 1907.
I.e P,',:sidcnt,
G. SCOHWEDERSKY

PoudreC dentifrice
( L'IlD AI.
-0-

Voulez-vous avoir de belles dents ec
les consO'vcer iultat-les ?
Usoz satlpeinent ile la Poudre
dentifrice L 'Id'lal v
La Poudre dt,'n:fri:e or '1ddal QUl
A OIvrlENI LA PLUS*- HIUTE lE')COM
PENSF \ i..X IN).TION AGll[COLEi
ET INDUL;ST IlLI.E 1FU VTr .MAI 1907.
- A Poil-aiz-l'lin 'e i e st ri1lk e:i tl
la rnm illiu-r .o touteI's coles coniies
jusqu'a;oum d'liui.
Dl.ponrvae d'ac.ide, oll e.-t sana
aucun daTngtr pour I'Vinail dt:s dents.
Antiseptique de !a boncIhe et toni
que des gencive., eille prevent la ca-
rie, donno aux dent. ue ldancliheur
dclatante et lai-se A l'haleine uno ex-
quise sensation de fratcheur et un
agreable parfum.
Servez-vous uniquement dela Pcu-
dre dentifrice 1'Id6al, a et vous
aurez de belles dents.
Vous en trouverez A la PHARMACIE
THAARD, angle des rues du Centre et Fd-
rou, vis-4-vis de t'Hot'l de la Commune.
Prix : G. 1.50 la boite

Bouquets modern-style
A vendre
Chez Mine CHARLtS DUPLESSY.
BOIS-BADICRE
(A c6t6 de la chapelle St-Antoine.)


PHOTOGRAPHIC

120, RUE DU CIETiI0, 120
Entre les pharmacies Day:,rd el Th dard
Travaux soi.gns
S'tECLtJITi': :
Agrandissements ;OUI pIoltou cLayon.
Reproductions.
Nouveaut6s
Prix moddr6s.
O01 troavera ouvage do Monsieur
i). Vaval intitul6 iCoup d'oauil sur I'd-
tat 6conomique et financier de la Rpu-
bli ues d'Haftia et,, chez Monsieur F.
BIeizaire, angle des rues Gelfrard et F6-
rou.
Prix G. 1.
A Vendre.
Clez Mile Lonile Solages.- o22, Rue
des Fronts-forts, 22.
Chapeaux de Panama pour hommes
i tus .,rix.


C.


LA REVUE
( ANCIENNE REVUE DES REVUES)
Di-Mensuel
ABONNEMENTS:
PAR ,AN PAR SE.I1ESTRE
Halti ,. .28 francs, 16 francs.


iLos vaotnemenics Font FCeIis
les bUrc:.ux du s* Miatin a scul
p')ur JIV 1. Im i lditue d'I1lati.


dans
ogCI)I


Pharmacie F. Bruno
67-119 RUES tGALITh ET FEROU.
Sp6cialit6s F. Bruno :
PoMadre pui.santecontredemangeaisotn
prurigo, sueur des pieds- La boite P. 4
Sirop antiashmatique, remnideefficace
centre los access d'asthme et les toux
rcquentes le flacon ;P : 1. 50.


N I a M
liar le


Consultations gratuites :
et Jeudi de 8 A 9 heures du matin
Docteur. N. ThOMAS.


H BELLEVUI E

Place du Champs-le-Mars
POR T-AU-PRINCE.(HAITI)

AlIe llermance ALFRED
T616phone, 220
APIPAITEMENTT POUR FAMILIES
DINERS-LUNCHS.
Installutioin molcrne et comfort ibe Vac sur la mar. Tempdrature
douce et rJjulire.- Les Trnamw:,y.s desereat I'HJtel-Bellct'u', toules le.s 7 Minutes
PROPRIITI:: SPACIEUSE, S'OUVRNANT SURI DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de reception. Piano.-Gramophone.
Sonneries lectriques


G. 2.50


MAGLOIfiE


4i59 RUE 1Roux,/45'
TtLI2PIIONE.


Joturnaux, brochures, billets de

mnariage, cartes de fiancailles,

programmes, affiches, et tous

autres travazux de ville.

Billets d'enterirement et cartes

de visit d la minute,
PRIX DE CONSCIENCE


Maison fondue en 188'.
Bijouterie, Orf6vrerie. a
Vient de recevoir des article
fumerie pour les goOls les plus ~
les. Les parfrnms exquis et ram
delicatesse pet'atrante qu'elled
clients sout de veritables pDeit
veilles.
Les dernires marques qui de
ie Tout Paris sont chez Matteis:
Son Sourire, Floramye,
Cyclamen, Vivitz, etc.
La mason a toujours un 1i
sortiment de bijouterie, arge
bibelots de tous genres, parfm
lunettes, montres or et arget,p
les garanties.
Spdcialitis: bagues frangaiseal
plants a partir de P. 900, aIlim
18 K anglaises et frangaimse w
made. Service d'argenterie
I our mar iages.
Tous les articles vendus par i
son sont garantis.
Achat de diamant', pierrem
ses et vieille hijouterie A des pm
lageux. Dernier cri: Lunettat"
Contre remise de Deux
timbies-posle d'llaili, la lMim
tdis envoie franc de port sous phn
mande dana toute les villeSde h
blique: Lunettes on Lor nonsr.
inoxydables, selon les presci
Docteurs ou instructions des


RHUM-SYLVA
Produit de r Usine St. Michd (
Vieillissement natural juasqi
et 15 ans.
PRIX TRtS MODbtbs -
Veite en gros et en d6Dt.
Maison M. Sylv
43, Rue des Fronts-Frt.

Industrie
MANUFACTURIIRRE NATI
Julien Desrochl
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, mancCA,.
et caleeoms
Ecole des arts st




Fabricant de chaussures
genres. Pour 1oommes, ft
Place de la Croix-de&-
SPWCIALIT: '
PANTOUFL-ES M



ALEXiS BEnOn l
Rue Tr4Uersar


Iou.q lc.q jaimR, d.- m~i i 0it d e~
(de 7 a 8 heures itdasoir


32, Rue du Magasin detr


Ta I A (to d' 116 1 e,


11111po