<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00084
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 12, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00084

Full Text

to ANNEE, N' 86


II '


I w


tU9


QUOTIDIEN


ABONNEIMENTS :

w iois Une Gourde


D'AVANCE


DAPARTEMENTS & STRANGER :
rrais de poste on sus.


DIRECTEUR:
Clexrexxt TvXaijgloire,

RfDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUMItRO 10 CENTIMES.

Les abcnncments parent du ler. et du I
mois et sont paya bles d'avance


de chaque


Les manuscrits insdr6s ou non ne sont pas remiss.


ipar tout ce cui concern 1'Administration


du Journal, s'adresser A Monsieur


Arthur ISIDIORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.


Ivy a certainenment des socialists
kAuigleterre toutcommi3 il existed des
udchls anglais: on ne peut ptis
en inftrer une Angleterro soci i-
ql 'uno Angleterroi ddbauch6e.
iois diflicilemeinit d'-s Anglais sortir
Congrbs socialists te ten en 100J3
ctcomplir cliez tex en nmains ded
aT aI les pro lige-s do socialis-i-
dont D. T. S. a bion voulu nous
nir. 11 est vrai que mon intlA-
t contra:licteur les a expliquos
s cet admirable esprit pratique
Sdistingue la race. La raison
rait, ce inm se:nblo, plus utile-
It servir A 6tablir le contraire, et
gallons voir auquel do nous dceix
pient l1gitimement I'argument.
'Cornmne les plants, dit )emolinis,
Sphnomniienes sociaux out lour aire
Igraphiqie : ils no se manifestenit
,ae se dcveloppont pas indilldreon-
t dans tell irtgion ou dans tell
; ils subissent, cux aussi, I'in-
ce du milieu. Si lo phAnomeno
constitute le socialism n tait hea-
de nature A exercer dan-s les mi-
oit il se product uno consdquen-
Sfavorable, ii n'y a pas de doute
SI'ngleterro I'etit depuis long-
a connu. Mais ce phenomtne est
ireil,- je crois sur ce point ren-
er l'accord de D. T. S.,- et di;
ii devient ditfi:ile de concilier la
ICCtoi, proclaindo par lui-mCme,
type human qui est I'Anglais,
1is vraies traditions sont con-
Sa ia doctrine socialist ,, avec
empressement de realisor a los
erduses clii mers closes dans
Cervelle latines et germaniques. ,
lm6t bien admis quo le socialism
lis aissanceen Allemagne ; la cau-
la caf ait side dans cette cir-
L ace quo le movement on-
a clat6 dans le monde pr6cis *-
au moment oC I'Allemagne se
iet accomplir une evolution so-
Sconsistant a constituer le
I pouvoir central absolu sur les
Ies de lavie locale et provincial.
tnon moins certain quo de l'Al-
nme so ialisme rayonne sur
'- hg. points du globe; M. Demo-


lines l'etablit suffisatnnment et c'est
d'ailleurs I1. moins qu'on elt pu atton-
dra du p iys qui a vu naltre Karl Marx,
laobel, Liebkneclit et de Vo!mlnr.
Jusqu'en 1886, fait remarquer I'au-
tour que js vions de citer, lo so.:ialis-
me dtait on France < imparfaito:uent
constitud a et ce n'est qu'aprCis le
Congres m trxiste tenu a Paris en 1889
qu'il prit corps, grace surtout ai x ef-
forts do Jules Guesde. Sou. la pous-
see d'une propagando eirrtedo 3 )artie
d'Allemagne, le socialism s'dt-lil
avec plus ou moins de rapidity en
Belgique, on Hollande, en Pologro, on
Russia, en Roumanie, on Suisse, en
Italio, et ce mouvement nous amino
jusqu'en 1897.
Or, il y a b3au jeu que !es Traies-
unions ang'ais taiolnt co:istitud. clt eon
1831, un Contgres a pu se tonir 1 Lon-
dres, ot' avaient pris part 157 di165-
gues repr6sentant 122 socilds ou co:n-
seils municipaux des m6ticrs et dans
lequel diversos questions ouvri'res
avaient ltS discutdes et rsolueos. lo
parti ouvrior prenait d.ja part a-ix
elections, puisque, ainsi que jo I'ai
dit hier, l) droil des ouvriors 1'5X c-
torat 6tait r3conhhu depuis 1860).
Pour editer tout anachro!i.m .1, ii
no suffirait pas vraiment que D. T. S.
signalat la presence on Angleterro du
socialism, ii lui edt fallu montrer co
pays comme sa terre d'tclosion.
Si d'ailleurs les movements ouvri-
era qui so proluisaient ddja on Angle-
torrepoavaient tre rattachds aix agi-
tations socialists, I'Annuaire d ( socia-
lisme du docteur Ludwig Richter pas-
sant on revue, en 1897, les progr, dlu
socialisme dans tous les pays, n'eit
pas manqud de s'en f6liciter: bien au
contrairo, M. Demolins faith remain quer
que l'Arngleterro n'a meme pLa 6t
menliontlde dans cette revue et quo
la raison donnieo par le docteiir lich-
tlr est qu'il n'y avail rien d dire. '
Disons aussi, en passant, que deux
autres pays parlicularistes, la Norvtge
et les Etats-Unis ont dgalement tou-
jours fait le ddsespoir des agents du
socialisme.
A propose des derniibre elections


t'1 in5rales allemandes (190)7), le jour-
nal Le Temps dlu 7 fevrier 1907 met en
evidence l'cliec des socialites nc f:ii-
s:int remarqluor qW,'ils n'ot conserv
(jae 43 sibges des 81 qu'il.; p)ss,;d:iiont
et terinine son i np-ession par ces li-
.1,es: < Leo ddsastre socialist: n'est hni
fortlit, ni superilicil. II Ctait in6vita-
bile. 11 est profound. I.l c'est so moquer
lquo de soutenir 1l? contraire,-alors
sartout quo ce phonominne est gAndral
en Eutrope, en Anglelerre ct en Italic
1). T. S. a bien voulu 6numhrer trois
puissantes organizations ang'aises,
don't la principal, I'ldependient Labour
Parly, but'A ses efforts l'dtablissement d'une
rcpublique industrielle fondte sur la
socialisation de la torre et di capital. ,
Or, voici co qu'on pout liv l dans le
fasciculo do la Scioace Sociale do ft-
vrier 1907, page 188:
En Angleterre, la faillito du socia-
li1sa est bien plus inarqu'o" elncole.
Non seulement le socialism u'a j unis
pu y prendre de ra'iwe sr'ri'se, mi.iis
les ouvriers anglais repoussent de plus
en plus rnergiqjement l'introduction
des tihiories sucialistes dans leur pro-
gramZine.
SCeltt'ann.ie, au sein mmno du La-
bour PaItyI, It programme collectivis-
to marxiste n'a obtenu que 98.000 voix
el a did repouisd par 835.000. .
Si lo programmne mdme de Karl Marx
a 6dr repouss6 avec de parcils hon-
nours, quo devient done la rd6publi-
qie industrielle don't mon trop aima-
ble confrire s'est laiss6 suggkrer l'il-
lusion? .
Karl Marx -et c'est peut-6trece qui
explique i'erreur do mon distingu6
confrire et do bien dos crivains fon
d(it beauconp d'csptrances- su: I'An-
gllrterre qui dovait, solon lii, a rendre
facile la revolution social, en raison,
croyait-il, do la diminution croissante
ldes capitaliI:es et, par voio do consd-
(lqence, des patrons. A l'Tgard du Nou-
vau-Monde, il projeltait mme detrans-
fcer e.n Amnrique, dit M. Winteror,
Il siige du eonseil de l'ancienne Inter-
nationale. Mais le minme auteur ajoute
que uses esplrances fure.-t tromp~cs.,
En efTfe,, 'Angleterre compete aujour-
d'hui plus d'un million de capitalistes
et les ouvriers y aspirant & devenir pa-


tonss, au lieu de fair la guIrrC o A ceux
ci. IEcautez co qiii so passe dans los
lilatiiires et tissages coopl ratify d'Ol-
(llat. (:Cs coop,'ratives ont 6te' crtodes
en 1876 et le capital a ('t6 divis en
actions variant entire 5 lives sterling
S125 francs ) ct 1 livre 2.5 francs, )
'1, f.ri;on a ce iue ces actions fussent
i'cndu es a' c<,ssi8ll 's ; tons les ou-
vriers. J'ai ldji dit Ic pen de goCit do
louvri-r angl:is pour I'cpargne sans
utilisation ; ii n'ln est plus do mnmo
qliiand ii !ui cst donn6 d'cpargner sous
ueri formo active. Coetx (d'Oldham so
.;ot (done cinpri)ss.ss (de placer-leurs
peireis vconoinies danis ces actions cL
ils sont ainsi devenus capitalists et
ini'me patrons, tout en restant ou-
vriers. a Un cci tain nombre d'ouvriers
et do contreiiitiires de l'usino P!att
sotit actionnaires de lilatures, et (quel-
(lquts-uns membres des conseils d'ad-
miinistration. Essayez done d'intro-
!;ilre le socialism :l;ins ces ateliers !
I'E puis, nous connaissons ce tempd-
ir.linct, grace auiuel ( les Anglais ont
c.l:to 6triangi habitude do conserver
iriigioeusineeit l'urs traditions ; chez
e::x, les rifotrmics so superlposent aux
in.ititutio:is, et le present, appu,)ny sur
1o passt, 1' continue, 1< d,'veloppe,
I'agrandit. v La loi anglais,, dit Victor
(Ilt Bled, est une mosaiqcue patient
l.js siiclcs. L La grande force de la
Constitution anglaise, dit M. llervieu,
en iiine temp-; quc son imperfection,

vicnt do ce qu'clle est le produit du
dtlveloppement constant des memos
idces dans la nitme nation. Co n'cst
pas, come la constitutionn francaise,
tin contract, un instrument juridique ;
cOio ne forinQ point, come cetto der-
ni're, un acle ecrit et promulgu6 ; elle
id-ultc d'un ensemble de faits histori-
(1l:(s, de libertis et de franchises; elle
e:t, en uin mot, I'ocuvre du tempsct de
sa succession ; c'est ce qui lui a assu-
r', avec la duree, un fonctionnement
toujours rdgulier. *
Le manque do place m'empeche de
tenir completement parole et de dire
pourquoi le socialism anglais dilThre
de I'autre. Jo le ferai la prochaine fois
et j'essaierai de r6pondro A I'intdres-
sante question de D. T. S. concernant
1,- paysan haition.
P. S. L'article d'lier etait ddej sous
press lorsqu'a para la Lettre quatr0t


PORT-AU-PRINCE (HAT-rI)


.)


LE SOCIALISM ET LES RACES


r --


I -----i


ruvas


VENDREDI, 12 JUILLET 1907.


|r







me de D. T. S. trai'ant du socialism
australien. Comme la plus grande par-
tie de cet article route sur le Labour
Party, jo n'ai qu'a redfrer mon contra-
dicteur au vote significatif, mentioinn
plus hant, et qui a accueilli, an sein
de cefte association, le programme
collectivisto-marxi ste.
Je dois, au surplus, reliever une er-
reur qu'il a laissus glisser dans sa letlre
quatrieme, oi'tjelis: Mon contradic-
tour no constate pas que I'Etat,en Aus*
tralie et en Nouvello-Zdlande, ait pris
en mains tous les services publics et
tendent mnmCe d monopoliser dets indtus-
tries et des exploitation.s qui ni'oit aucLu-
nement ce caractlre. *
C'est bien le contraire quo j'ai 6crit
et voici un passage de mon article pa-
ru sur le Malit du 17 Juin -1907:
a L'Etat fran.iis monopolise et exploit
directement la ventc du tabac ; I'Etat prus-
sicn exploit dirccicment des mines ct des
terres ; l'Etat russe monopolise et exploit
la vente de 1'alcool. En Australie, l'Etat
anglais n'exploite ni Ic tabac, ni les mines,
ni les tcrres, ni l'alcool...... Savcz-vous
seulemnuit cc qu'il exploit ? Des services
essenticllcmtnt publics, tels que les routes,
les railways, les itr.imw.iys, les docks. II ne
!es exploit mncune pas dans un but pure-
ment lucraif, maiis pour favoriscr l'cssor
in lustri l et aglico!c de la colonic. i
En response au passage (do son ai ti-
cie oft 1).. S. dit des ineilbres dur
Labour Parly australien : A Cessent-ils
d',tre socialisles parcequ'ils n'ont pas
chez eux uni tliho:-icien, come Karl
Marx, unorateur id6aliste come Jau-
rts, un apctre mystique etviolent com-
ine Jules Guesde o? j'ai A dire qu'il
n'y a pas dais le monde, come j'ai
essay de I'ltablir, d'autre socialism
quoe I socialisino allemand, et que
I'Allemagne, aprts avoir donn6 nais-
sance au socialisme, en est rested le
foyer.


1



RENSEIGNEMENTS
MPTEOROLOGIQUES
--
Ob>soe-vattoiire
Du
S1INAIRE COLLEGE St-MARTIAL

JEL'DI I JL'ILLET


Baromttrs i midi

Temperature Minimum


764,6
24 1
35,2


Moyenne diurne de la temperature 29,5
Le ciel a tdC nuageux toute 1a journee.
Nuages supdrieurs NW, les infdrieurs SE.
Le vent d'Est a continue fort surtont dans
la matinde et redevient sec. Le barometre
a hausse davantage.
Aitation microsistnique. A 9 heures du
soir 6 divisions au micromntre. Direction
NW. De i heure 15 minutes A i here 40
minutes ce martin le movement est devenu
plus fort ; il a atteint son maximum de 4
heures to minutes i S heures ; direction
W ; intensity 35 ; une moindre agitation
& 5 heures 2o minutes et 5 heures 40.
J. SCHERER
Distribution de prix
La distribution solennelle des prix aux
il6ves de l'Institution de Madame Vve
Aog. Paret aura lieu jeudi prochain 18


juillet courant A 7 heurcs ct demie tres
prdcises du matin a l'Asile Fran~ais.
La courageuse institutrice qui se dcvouc
avec tant d'ardeur A l'instruction de nos
jeunes filles, voit ses efforts couronn-s de
success ct son 6tablissemcnt attirer Fatten-
tion des families, par l'exccllence des pro-
grammes qui y sont appliquI..
Aussi le Matin lui cnvoie-t-il toutes ses
felicitations.
Arrivage et depart
Le rrins IVillemt [ venant de New-
York hier sans pas-agers est reparti dans la
soirde pour St Marc avec M. William An-
gus.
N6gcrologie
Nous enregistrons avec regret la mort,
dans sa 43e anndc, de Mr Alfred Brun, ap-
penteur public, frcre du Dir-ctcur de I'A-
bille, de J.tcmel, notre confrcre.
Ses funtirailles ont cu lien vi.rdridi 5
du courant, en l'Eglise paroisiale, au mi-
lieu d'un grand concouri de parents et
d'amis.
Sinceres condolkances aux parents du re-
grette defunt.
Asile Franqais
Les membres de la Socidcd francaiise de
Secours Mutuels et de Bicnfaisawnc, so:it
pris de se rdunir A I'Asilc, Dimanclh ri
Juillet, A 3 heures, pour la rccep:ioni de
Moasi. ur le Ministre de France et de sa fai
mille, a l'occasion de la ftte national.
Le PrIsident, F. CIIRILz..
Tribunal de Cassation
SECTION CIVIL
A tdience du jtudi', II juilltt I 907
Praidence de Mr le juge F. Baron.
Le Tribunal prend siege A dix hceres et
dcmie du matin et pronounce 'arrtt sui-
vant :
Celui qui case et annule le jugement
contradictory rendu sur appel, entire Ma-
dame Veuve Garqon Lamothe ct le Doc-
teur Auguste Comeau, le 2 ftvrier 19o6
par le Tribunal civil dePort-au Prince. ren-
voicla cause et les parties devant le Tribunal
civil de Petit GoAve ct condamne le ddfen-
deur aux depens
Un in;ta.at aprts Monsieur le Prdsident
H. Lechaud entire en siege et rend les arrests
suivants :
to. Celui qui rejctte comme nial fon-
dd le pourvoi formed par les consorts Vital con-
tre le jugement du Tribunalcivil de Jacmcl
en date du 5 octobre 1906. rendu contra-
dicioirement entire cu? et les consorts 1ii-
laire, condamne les consorts Vital aux dd-
pens ;
30.-- Celui qui casse et annule le juge-
ment du Tribunal civil de Petit-GoAveen
date du 6 juin x906, rendu sur appel
contradictoirement entire les consorts Igloty
Kercclin et le sieur Pierre Michel Julic:.;
renvoie l'affaire devant le Tribunal civil
de Port-au -Prince et condamnne le sicur Pierre
Michel Julien aux depens ; etc.
Puis entend les affairs de :
to.- Nemours Auguste centre Sa;nt-
Martin Dupuy.
Le Juge-Rapporteur Jerdmie a la parole
et donne lecture de son rapport.
Me J. Adh6mar Auguste, I'un des avocats
du demandeur est entendu en ses observa-
tions.
La continuation de l'affaire est renvoyec
Sl'audience de Jeudi prochain en raison
de la maladie de Me Solon Mtnos, avocat
du defendeur.
20. Henry Routier centre Scjur Conzd.
Le Rapporteur, le Juge F. Baron, lit son
rapport.
Mes Camille Latortue, pour le deman-
deur, et J. Adh6'nar Auguste, pour le dC-


fendeur, sont re's:ctivcnent entcndus en
leurs observations.
Le Ministere Public, Elie Curiel, conclut
au rej.t du pourvoi.
30. Colbrt St Forin Jasmin centre
Eug. Picire Louis.
Le Juge GCorgc. Sylvain lit son rapport.
Mes J. Aidilmar Auguste et Martin UDvot,
prcscntent d.s observations au nom de
lcurs clients.
Le Minnistire Puiblic, Elic CuriLl, con-
clut au reject du pourvoi.
.o'--- Madan l'I'ilom-ne Gautier, 6pouse
A. P1l-it, centre Malaune Prad&re.
I. 'ribun l fixed la continu.iion de
I'afl.uire A l'aU:dincc de Mardi prochain.
Vu 1'heure advance, le sitge est leve.
Th6dtre-Haitien
La fate du lThdtlire-H:iticn a cu lieu
hicr siir et c.t dci un rdel succes, don't
nous ;;ous riiouisS.ns avec les persdvcranmts
amourcux d'art qui composent cctte petite
troupe d'an-ateurs.
Le lever du rideau a d't retatdd d'une
Ihe re. ce don't Coicou s'cst excuse, mais
ce qui nous a fit p-rdre aussi I'occasion
d'cn:tndre la causerie promise, car il y
.iva't tout jrte du tmcps; pour les autrcs
parties du programmec. En cfct, deux mo-
1nolor'cs d'Emmanucl P.iul et deux rot-
sics de Coicou: out tour A tour charm Icl


public ; puis une agI. ab!c surprise lui
faite p.is l'appaii.ion de Monsieur
qui acconmplign!.;: notre directeur A
soirde et qui, sollicirt par Coicou.
connaissancc avtc les habitues du Thb
laitien. Agrilb'e surprise pour les
teurs, mnius succs i ou pour Monsieur


a et
Lion
cette
a faith
litre-
audi-
L.icn


qui a td applaudi, bissC, acclame, exalted !
Puis ce fut le tour des pieces de theatre :
Le Cousin Mirigot, tres fine ct d'une mo-
ralitt heureuse ; le Sacrement de Judas, un
drame en un acte qu'on ne se lasserait ja-
mais d'entc-ndre, et Les premises arms de
Chrispin qui, du premier au dernier mot,
a fait vider a l'assistance le dernier flot de
rire que le plu: scricux avail rscrvd en
soi.
Done, rdel succes auquel nous applau-
dissons de cceur s:uf cette ldgere critique,
pour finir : que le Th'care-Haitien nous
renvoic un peu plus t6t, s'il le peut !
Crdances Comrnunales
Nous, sussig, s, M t1r ile, r's ,ld I;a
(:Coin mission d!e v iic.ilc lion ilIs cIei.cos
sur la Commnunc doe Port -ain-Prince, in-
vitons 'ous les cre.t; iers geii',ialemeun
qlueltonqliues dlo cotll (onnllllie Si f;tire
,cinettre i l.i Coinmission sigeanii a
I'll6!el Cuoinitnia! louis tlites de cran-
ces.
Ce Idp6t .lv\ra .:re f..it cotitre re'u
Ie Lundi et le Jeiuli Ile cheque semaine,
ia p.air le i hcures 1/2 do I'.a1,&s-miidi.
ii lour est accortld un dlclai de 15
jours, (els la date du 0 juillet pour la re-
mise de leurs effels.
A I'expiralion de ce dllai, les crtan-
ces non piesentecs, ne seront pns rescues.
Les Membrcs dt la Commission
SI-Ligcr FORTIN, 20 Sipplanti dlu
Magistrat Commniial, J. E. PAUL,* 3e
Sutpl6lant d&i MA;,gistliat Coiunutni, ,l)r
Thomas CASSY, Pethiion ERRIE, et Emii-
le WILLIAMS, conseillers.
F'ort-au-Prince, 8 Juillet 190.7.

L'administration du a Matin -
annonce aux abonnes (de la Ca-
pitale qu'ils ne doivent rien ver-
ser, abonnements ou autres,
que sur REQUS IMP1RIM3S et
signs de M. 1'Administrateur.


-- ---


Dimanatzc/

4t


Musique
Nlillsllque
MAusi'1ue


de la Matine
S1)6 ia i1
do !a Pl~ace


MOIS D'AOUT


'Diimanche 4
II
a 11
ca iS
( 2;


Musique
Musique
Mlusilue
Mu.i ii ue


de la Marine
Spkciale
(dc la Place
do la Marine


lU,1 DE S EpTM.VBRE
'Dim.nnhe jv" M1usi(;.c SpJ'ciale
a S M:si(pie de la Place
1 f Musi lue d(!' la Marine
S22 Mu:3ique SIpeciale
( 29 Musiflte de la Place
PIort-au-Pritice, 11 Juillet 1907.



iNouvtlles Elrang f


DLPLCHES RlF UES CE SATIl

La class de 1903.
Un incident & la Chambr3 T.
dans lecomrmerce. Iv:ortd'
s6nateur.
PARIS 9. I1Ctol 095,00.
La Chambre, api-s unte )Hon 0e
cussion ,lui ndc,,-sita uili sura"
nuit adopia le project de ib r'at
Ia classes de 1003 tel qu l aetl
par le Stnat. Atjourd'hui M.C
teaux posa la question au iDi
des Travaux publics sur le rAcbl
du chemin de fcr de l'ouesLt A tpl
ponse du ministry l'incidelt dt


dVIA

DU 12 JUIILEr
MIAIDI A 2 IIECRES
Pri.-.: G. 2.50
Melon lacd
SardinesA I'lhuile
Fricissci.. denIorue
Bna~zjf A h mode,~
Gigot de pr akA I,'AlaIrnm
~Li~dr IK jUC
R~iz W-!aiic
(;Glcau de liz A]ai chinoise
Fruits
Cafd
1/2 Vin

C N- C 4 I1TS!

Le, Nagish'ia (d(jllllll lll; l al, aepre4
It' ii C v\';e; 1'licoi/i; a i (;c'O ral Cv
411,': (Icstij, SiwiicrtaiU-e d'Etalde
(r~jjuj ;t-, .t avee la haile ett bien
iarte iutwiisa!uij d(le Son Excel
it. Pimjsi It 'tnde la I .pu ui jue, a 1'b

til- de I)inllanc'C I J'I i llet courant,
V I'dtoII Cut H;: Drimancei~
eC Acmit? dii soir n
leU s (I ileinie, ata ll IivUau Kiosql
de, la Place dui I a li I'"O"
I'cliddrlt 10 coiicw'mt, Ic Kiosque se
4~cl dl F ?i i4IC'c I ~it ci e.
CCS COI)CCI Is .i,:l oI 1aflls~ss cor
suit pour c Iotrinczztre de Juillet, Aa
et Septemibi-e 1907.
Concerts du Dimanche

R.ykouh'noi de's ach'sitlt Scilitairt(

MoiIs [E JLILLET






Cthambre aborde ensuite la discus-
sur les fraudes dans la vente des
bandises.
1 s 'nateur Villiard eat d6c6dd,.
art subite d'un personnage anglais
LAONDES 9.)- l'elant une discus-
cc soira la Chambro des com-
0os, Sir Alfred Billon, membre
nr ia division de Staffordshire s'est
itement bvanoui. II a expire (qlIll-
es minutes plus tard. La Chambre
est iinmddiateinent ajournde.
Un3 fernme conctamnee A mort.
Moscou G. Madamae Fromhina qui,
nars dernier, a tent d'assassiner
giidral Ihliinbof, ancion pr'fet do
ca et qui bless, le 13 mai dernier
inspecteur o.I la pltison poiitiqtu
Stiun revolver (lui tlait myst&riell-
m let parvenu dani, sa (collule a ct
damnAo 5 mort a'jolrd'hni.
bombardment des villes non for-
tifi6es a la Haye.
Lk IIAYK 8. l(es delesgiis anglais,
sses, hollanildis et esp:Agnols contU&-
ent aujoiird'hui sur le bombarde-
nt des villosnonl fortilitiles, puis ils
tiK.cent leurs propositions, coilianti
Lx blIgu;- italians le soin de for-
uler uin p'ro,)o-ition contenant les
es amn riti ines sUiL le sujet.
Gr6ve agricole.
KIEVE 8 LUne gilvc des ouvriors
avrns agricoles so pctpaLr; Ie 0gou-
erntur in'iace avoir recours a la for-
si nudcssaire )po ror roster maltro de
situation.
Le prochain voyage de Fallibres.
PAiuIi 8.- Le plan do voyage du
sideut Falliores en 1908 sera beau-
up plus important quo cclui privu
VlJ07. Le prisidnt scra d'abord
du roi Edouard tt ensuite des
de Norvege, de Danimaik et de
e.
Une visit au Czar est aussi proba-
L'ambassadeur du Japon & Was-
hington.
Toutko O) Cr)it (ilo l'ati)ass:i -
urdu Japuon W\.shlington, M. AOkiI
ra rappeld eln oclobre prochain.
.ats-Unis et Japon. Les commen-
taires conrtinutnt.
WASHIN;To. ). II apparait au
uvernenIt l et aux inoinbres do
ambassade ijpoiaise A Washingllto
une camniagie do press est me-
A Tokio et aux E'ats-Unis dans
Intention do crier des ddintIls entire
deux pays.
Dans les cercles autoris6s, on decla-
que les deux gouverneientes ine
nt aucuno cause de conflict, mais
craignent (iue los journaux de I'op-
Iou finissent ,ar crder de la mn-

ion entire un croiseur et une
Do baleine.
BosTO 9.-- Uiio collision entro le
Puramiral c Sampson venant de
inaique et une baleino s'est pro-
A environ 140 miles de ce pot t,
8i rsultat quo I'dnorme crdta-
it6 coupe en deux.
situation amecicano-j aponai e
Pa4 Cnvention franco-am ricaine.
UQa 9. Une partie de la press
ataie indique que lo gouverne-
d. idprcice los vues alarmnantes de
S-tation amdricano-japonaise.
La c gouvernement a examine pour Ia
emere fois la convention douanier'e
re la France et les Etats-Unis que
I Waserand, ambassadeur de France
hruig~ton, a emporteo avec lui n
t tr- impression qu'elle a crde
"' favorable. On consider ces


propositions d'une faconamicale, mais
il est encore trop tot pour indiquer
la response A ces propositions pit, fe-
ra la Franae. II est cependant IA peu
pris certain qnu la France conclhicra
que le tariff do concessions doinan.
ddes par los Etalt-Uinis est complolIe-
mont hors de proportion avec ce lu'ils
offrrnt en retour.
La Protection du commerce a la
Chambre L'imp6t sur le revenue.
PARs TO.- HAvre.Ca6 HIaiti-Cap : 39.
Iliur, la Chambrevota apris disjonc-
tion, l'article additionnel a la loi mo-
diflant les articles 5 et 11 dt l:a l)i dui
lcr aott 1905 sur la repression dajs
fraudes dans les ventes des marelhan-
dises et falsifications des denrdos ali-
mentaires et products agricoles. Elle
roprend aueourd'lhui la discussion do
I'imp6t sur le revenue.
Le Sdnat vota iier le project do loi
sur le ronvoi do la classes doe 1903. r.st
promulgu6o lo 10 Juillet la loi relative
au renvoi anticip6 des militaires dc
la classes 1903.
La proprist6 priv6e & la mer. Une
proposition ambricaine
LA IIAYE 10.- La propositionn arnm'-
ricaino relative A I'inviol:ibl) ii de la
propriitS iprive A la mor, ful (discutce
ce martin par le com ittl( d la coIven--
tion do la grrve i la Confdrence do la
Paix. I-1 Ielgitiue prsenta Ulie pro-
position similarr, A cellos do 'Italio,
du Danemark dut Ilrsil (Iqi deman-
dentque la propri'16 priv6e saisie L
la nler soit relournee aux propri6-
taires 11 fin des hostilitds et (lu'une
indemnilt soit payde pour dommage
cause.
Les souverains A Kingston.
LONDRES 10.- Le roi Edouard et
la reine Alexandra arriveront a Kings-
ton ; ils furent recus par lord Lieute-
nant d'lrlande ot sa femme.
T: doubles agraires
St-PAPERSnBOURG 10.- Des troubles
agraires ont celatt dans la parties
orientale de St-Peiersbourg et la sec-
tion Nord-Ouest dela province de Nov-
gorod,


Cie. G Trasatlantique


lo, SS/ francais i MONTREAL,)
prllir i,,-ai 13 courant, pour Port-
do-Paix. C(:jp-Hailion, Porto-Plata, St-
Jean do Poilo-Rico, St-Thomas et.
I'Europe.ENT,

F. M. ALTIERI.


Hamburg American
Line
-
Le steamer *PRAESTDENT ve-
nant de St-Thomas, San-Juan de Por-
to-Rico, SAn Pedro de Macoris, Santo-
Domingo, Azda, Jacmel, Cayves et
Kingston sera ici lundi le 15 courain
d midi.
II repartira le lendemain soir pour
JArdmio, Cayes, Jacmel, Azua, Santo-
Domingo, San-Pedro de Macoris, San-
Juan de Porto-Rico et St-Thomas.
Port-au-Prince, 12 Juillct 1907.
G. KEITEL & Co
AOGNTS.


VENTE DE BIEN DE IINEUR

Ea vertu d'un jugcmcat rendu par le
Tribunal civil de Port-au-Prince le mcr-
crcdi trois Juillct courant, cnr ,,itrd, homo-
oguant la deliberation du council de famille
du mineur Jean Baptis:e Vicu:r L.ahns,
tynue sous la presidency du juge dc Paix
de la Section Nord de la Capi'ale, le vingt-
scpt Juin dernier ;
II sent procidd le lunJ:, qui cr quinze
Juillet courant, a trois heures de l'apres-
midi, en 1'tiude et par le minist&re de Me
Astr-lLaforest, notaire en cette ville, com-
mis cet efflt, .\ la vente au plus offrant
et d-rnier enchdrisseur des druits et prten-
lions du dit mincur sur unepropridt6, fonds
et bitisses, situde en cette villt, Rue des
CUsars, Numbro 91, appartenant aux heri-
tiers Alexandre Lahens.
Les droits ct prdtcntions du dit mineur
sont estimis A la somnei da deux cent soi-
xante-quatorze gourdes quatre-vingt-dix-
huit cci:tinCs fixcc par l'expcrt, ct outre
les charges de l'cnchare.
A l.i requete de Madame Vcuve Cdsar
Jean Baptiste Alexandre Lahens, nde Marie
Rose Lubin fils, propridtaire, dcnimurant et
domiciliee A Port-au-Prince, agisaant cn sa
quality de tutrice Idgale de son cnf:nt mni-
neur Victor LabhLns c: assist de Monsieur
J.J. V. Innocent, subrogd-tu'cur du dit
iniucur, ayant pour avocat constis:ud Me
Ldonce Viard, demcurant en cc::c ville.
Pour plus samples renscignements, s'adrcs-
ser A Me Astrel Laforcst, notaire 'at ddposi-
Laire du cahier des charges ou a Me Ldonce
Viard, 38, Rue des Casernes.
Port-au-Piince, le 12 juillet 1907.
LiONCE VIARD,
Avocat.


E'racx cli exx en t




DFabri t e chaussu s,
Fabricant de chaussures,


Porte a la connaissance dii public,
pairiculicrement do ses nombreux cli-
ents do la (C6le et de la (:lCpitle, que
I'etablisscmelnt a un stock incalcula-
ble do chllau-;ures pour lommes,
temmen s t ent'tnts, en touts genres,
et quo, inalgrt6 I'ofTre do cinq pour ceul
sur l'achat en gros ( 5 0/0 ) fait un ra-
baus exco ptiionnel siir les prix.
L'Utablisseinent se clh-rgo de faire
preudre des ncesures a domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

CHANGEMENT D'ADRESSE

Docteur Lissade
89, Rue du Centre, 89.


En Vente:
NEUVAINE c CANTIQUES
En honneur de Sainte-Anne
Auprix da 1 P. levo:ume et P. 1.07
franco par Poste ( lea timbres-poste
sont accepts pour appoints.
A la Librairie a la a Muses a
J. J. M. MANIGAT.- CAP-HAITIEN.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigee par

L. II0DELIN
Ancient membrc de la Socield Philan-
hropique des mailres tailleurs de Paris.
Vienl de recevoir un grand choix d'd-
tollcs diagonalc, casimir alpaca, chevio-
to, cheviote pour leuil, etc, lecomman-
de pa itculieremcnt i sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets do fantaisie et de piqu6 do
touto beauty.
Prix mod6r6s defiant toute
concurrence.
Specialite de Costumes de no-
ces.--- Coupe ; Fran.;aiso, Anglais et
AmiciLaine dte !a ilerniHre perfection.
la mason conf, cltonne aussi des Cos-
tunes militaires, habits brodes
dolmans, tuniquos, habits car-
: s. etc etc, tde tous grades.

LA

Meilleure Farine
du Monde
(tlloe qui done le meilleur pain.
Qtti produit le plus do pain.
Qui done le pain le plus blanc et
le plus 16ger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprdseniant.

USINES MON-REPOS


SUCRE TURBINE]
le plus pur, Ie plus pio,,re, le plus
richer en maticre saccliarine
ddfiant toute concurrence.
Tafia Superieur : 20 degrds
D1)POT GA'.yRAL :
9?3, Rue? Roux, 93
(anicieie ue Donnc IFoi).
; .


Francisco DISUSE
Fabricant de chaussures
La Maniufacturet a loujours en d6-
p6t un grand stock,- pour la veto
en gros et dttaii,- de chaussures en
tous genres pour
IHOMMES, FEMMES, ENFANTS
Les commandos des commercants
de i'intlrieur pourront etre executles
dans une semaino A peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI)
LA PHARMACIES

Emmanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 88,
Se recommande pour I'exdcution
prompt et exact des ordonnances A
n'importe qu'elle heure du jour et de
la nuit.
Drogueries, Specialites phar-
raceutiquesextr6mement fr&tches.
PRIX CoNSCIENCImc t.


_
-- -- ------




I -


CO MIPAGNIE j1. C. S.
AVIS
SOCIETE ANONYNEF,
Alessicurs les :ictioniiaircs tie la

In Haulie te 1ti1-dI.'-SacsoIt C oCll-
VO(ItjIl1S ellAssetlihhbie4-c lCicraIC c,
Maurdi f; A0fit !90 7, .1 :i lires (IV
ILI Sit-'go Suo al, sis
au ChIamj)s-td-Mars, No t56.
ORDRL DU JOUR
P'.- 1RAiP~' DU1F )L CONSE!1, I)AL)M-3,
N ISTI'A'I ()N.
2''. P111"SENTAT1UN DES C0MIPTES.
:0. ENLVELLE'MENT DU CONSEIL

Ioui t- LW- );Inco, It I10 Li n 1907.

G. SCHWEDERSKY

LA NOUVELLE
MACHINE A COJDRE

Ii 'I) IITIE.:1

navoth, -111i:



I I I C II I C LII tIi I 2 I I I .aI Ie toI1
SIii .i i1 I '11 I*m I l i III \ ('l i (do LII I ( 11ii1e Cut I

biell f illit! vt -ontilli eil it l cl*-cort~c~ e. Cectt fb
miachinre vC -ti te e on iix emires. Sul'
MWti lba~e en k6._; Oilon IcI f'. S or
Sill. 11110, ellb (.1 avec
uno jojie COi Vt tore t Fe cii
l)ois c'll ) P.10 or


.10 So1l iIs l io.i &'I\ I d 'J1%" VI ltvi' cSSaVOl,



Celte II'L Al1111" t 11 'ItIOIII e IOT1
V()-; M I 1 ( -4 ji dI r o. iw I I so It q i Ie0vous

I It'tI t'CIiol e'hIc S


Cli I 10 uIt icii tIl jch\iV~O~t



1,72 'loiii titiit l'I'.i- I i\iO 'I'illslFUCtiii1

Pugme tailloii doipt 'o:ixui it oe.
Nicolas CO}1DASCO,
4 ()llllll-(' >ml-I p.vieddebTl


15i7, RueL' I?':u bliowL' o0 U
Port-auit 3 ince.


jrand'Rue,


Vo:as trouvertoz 0g.elcinent toites le-
Maclieils ;A coIi'lre l Silng'or Manufacs
ture Co.
Pour des commannos specials de-
mandcz renseignemnents.

Bouquets, Fleurs,
A vendie cliez MmeVve \.MARTIN
IOIS-VERNA

A Vendre.
Chez Mile I.onile Solages.- 22, Rue
des Fronts-forts, 22.
Chapeaux de Panama pour homes
A tous prix.


H1 T BELLEVUE

Place du Champ-de-Mars
PO ~ T-AU-PRINCE. ( HAITI)

M31:' Ier nimance ALFiEI)

T616phone, 220

APPAITEiMENTS POUR FAMILIES

DINERS LUNCHS.


Installation moderne Vl comfortable. Vue sur la mer. Temperalure
douce el rd julitre.--Les Trainways desscruentI VIHIll-Bellcvue loutes les 7 Minutes
I'OP1'1T11'1"il SPACIELSE, S'OUViRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de rdeeption.- Piano. Gramophone.
Sonneries Ilectriques


Table d'llote


tous it'sjoO)s, de (Cmuli ai d I'urcs,
de 7 ai 8 eurcs daI Su ii.


Phalri aci e F'. B trino
637-11~) RUL, lA. \i ii L ir.i riou.
Sp6cialit~s F. Bruno:
e d Ci ri tI I a I oelk is
jprlrigo, ,twteir (do.,- piedIM- La tboite 11. 1
COtIt Fe los "W it'I.lC et Its tolux
rqictj11V11e5- le lao..ajii ,1) :1. 50.

MIaldi it Jc-..ali de 8 iA9 rllf-es I Illmatill
par Ic D)octeur. N. TioMAS.

LA R1EVUE

JDi-IMcnl.u1o/
A BONN ICMEN IS;
PAII ,AX PAR S,*MF.STnE
Halti 2S fiarancs, 16 francs.


Les aO)1.on H'rfloII!5 t rCecuis
los ,lmrax du (( 'ill )a sul
,pour' I It e '-uIlique d'll aili.


dans
agent


Bouquets modern-style
A vendre
Chez Mnme CIIAnL-s DUPLESSY.
BOIS-BADi.RE
(A c6le de la chapelle St-Antoine.)

On Demanded
A acheter des timbres uses d'lIaiti, bien
assortis, ,par cent o'w par mille. Condi-
tions trts avantageuses.
S'adresscr au bureau du journal.



Tihre Zrlpirin Bell
Fabricant de chaussures en tous
genres. Pour IHommes, Femmes et en-
fan ts.
Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIALITI :
PANTOUFLES MULES


G. 2.50


AVIS
L'ADMINISTRATION DU
SERVICE HYDRAULIQUE
de la CAPITALE done avis aux
abont6s ( q'ils doivent signaler tou-
jours tempis et par lettre d'une
mani6re formelle et non pas de
vivc voix aux percepteurs leur
manique d'eau, alin que measures
soient rises en consequence pour v
remnt:dier.
Toutes rIclamations produites en
dehors des prescriptions du present
avis, no seront nullement risess en
c() i' sidit'ralion.
L-'1e leur rappclle, en outre, que les
robincts do pinti.ag noe doivent pas
,'-t laissOs int11l iifinAjtt ouverts, ce
faith conistiuanit un aljus tolnjours pl6-
judiciable an service de la distribu-
Iron et exposatit I'abonn6 qui en est
coupable a la r6silialion de son abon-
Ilclli r it.
Port-au-P1iince, 21 juin 1907.
__LA DIRECTiON.

PHOTOGRAPHIC
3, LM. 'DIuplessy
120, RUE DU CENTRE, 120
Entre les pharmacies Bayard et Thdard
Travaux soign6s
S'FECIALIT7' :
Agrandissemer.ns au photo crayon.
Reproductions.
Nouveaut6s
Prix mod6r6s.

On trouvera 1'ouviage de Monsieur
D. Vaval intitule *Coup d'wuil sur 'd-
tat 6conomique el financier de la Rlpu-
bli ue d'Haflitelv, clez Monsieur F.
B61izaire, angle des rues Geffrard et Fd-
rou.
Prix G. 1.



Kola-JSirops-LiIeoir
ALEX1S BENO1T
Rue Traverstr


A. dle atteiselt
3', Rae da Magasin dcL'Et '
Maitoi1 fo.onle en 1888.
Bijouterie, Orfdvrerie. Grav
Vn' iilt ,1( rec ,vo, i s an liles (le
rutnnri- 1 ouir i<- l. IS Is les ISlus difiic
les. L(s I arfi is CA.,.; U'Si. e( rares d(1 licaCs-Ce p p6 ('1'!";t1k 0 u'elleoffre *i
clie, ,ts soot 1le v riA.lb les petites m
veilles.
Ics dlernitres mi:ii ues qui charm
le Tout Paris sont cliez Matteis:
Son Suurire, Floramye, Trifolia, I
Cyclamen, Vivitl, etc.
I.a m.ii on a toujours un grande
sortinent (It de Iijouterie, argenter
bibelots do teuis getces, parfumeri
lunettes, montlreo* or et argent, pend
les gumilics.
Spie'ialit.Ws: l iiue, s ft anakisesen bi
lain s ; i t lir !de *1. 2(00, alliances
,S h .\' .,Ii. a'. ( el frani :,i-es surcc
in Il,.-i ,relvi, 4 ,l'.i -enttlie COEti

"1T. ;-- l s b a lti. l Vs v 1 l lus par la ma
so l s i. t r; 1 a ; i .
Acliat do ,liirn:iint pierres Fpri,
ses et vieille lijo:: itA' i 1 ,lts piix ava
tageux. ItI rlier i : Lunitcls jauwes.
(., lr 111 i-e1 d I .1 7l',,U., ,dollerf el
tir 11 I) I s-- :(, ''ll I l i, la M 1iison Mat
tlis vnvo f /, .IW, ar ,, i.s ,li ieC."
mI lt itl, s I 1. 1 ['* i ls i loe la Rep61
bliqiue : I.li I tl s i< i L ',I(I ns n nick
inoxy l;Al' s, .-c'()1 l',s ,Ir criptionsdel
Docteurs on1 in.-ti i t'lins di( s acheteurs.


RHUM-SYLVAIN
Pro,h i di 1 Usi, St. Mcich; (Arcaha4
V\' iil'i !. L:n It Iatutvrl ju--,qu' 1A 2
et 15 ais.
PIAIX Thf:S MOD 119:S
VtL-ite cIn ros et on detail.
i,-'1
Maison 11. Sylvain
43 lue d(,s Fronts-Forts.

Indtustrie
MANUFACTURIl1URE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-col., cravalhs, mancleltes,ch
cl calbe'ons
Ecole des arts et mnliers



Pharmacie A.D. T
ISO, Rue du Centre 58, Ru.
Droguerie. Produits chimiqu
pharmaceuliques. Eaux mineralge
turclles. Antiseptiques nouveaux,
ringues de Pravaz. Aiguilles ent
ne iridi6. Tlermomrm tre maxima
minute. Sondes do Ntlaton. Vest.
glacc. Cigarettes ( anglaises). T'I1
Genlile.
Sp6ciatit6s pharmaceutiqnes.
Execution exacbo et rapid des p
criptions. AnalyPes chimiqpl i"
cales.


- -- -- --- -------