<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00071
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 27, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00071

Full Text






PORT-AU-PRINCE (HAYTI)


JEUDI, 27 JUIIN i7"
4Ut7 .


__ _


.2


p -


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS :

Pa MOLs Une Gourde D'AVANCE

DNPARTEMENTS 8& -TRANGER
Frais de poste en sus.


DIRECTEUR:
Cl6exmenrt 1Vgagloire,

REDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUMIRO 10 CENTIMES

Les abonnements parent du ier. et du 15
mois et sont paya bles d'avance


de chaque


Les manuscripts inszr6s ou non ne sont pas remain


Pour tout ce qui concern l'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur


Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.


LES PIONNIERS


S'il m'arrivait de parler de colonisa-
oaa course d'un sujet traitant des
illeurs ,modes, d'enseignement et
education applicable a la socidet
itienne, je ferais jeter de hauls cris,
le lecteur primesautier so deman-
rait avec ellroi quelle est cette nou-
Sforme de pretention qui nous
ait ai acqurir un art qui jusqu'i-
a's j;mais ett utile qu'aux gran-
Ations assoiffdes d'cxpansion et
itions.
( ne pense pas assez qu'un pays
6tre colonis6 autant par sos pro-
nationaux que par des strangers,
eaux- je no jurerais pas do n'etre
du inombre qui appiriendent
ouloureusement de notre avenir en
des pretentiois voisines envahis-
.tes, duivent bien so persuader que
esoi-meme co qu'il y a A fair est
cre, plus que touto autro combi-
son tendancieuse, le meilleur
yen d'enmpecher que d'autres le fas-
t.
Quand nous nous mettons a parlor
notre ci'ilisatio,, nous subissons
lotre ins l'irr6sistible prestige d'un
of. P'rendro notro place au ban-
et des nations civilistes a n'est vrai-
t Pour plusieurs qu'am6nager
reorganisation et nos moeurs poli-
de facon convenable et indd-
tmnment de la mise en valeur du
national. Le c6t6 ext6rieur des
nous sdduit volontiers et nous
Sdu reste. Parlons un peu de
de colonisation march de
avec clle de civilisation et les
a europdennes qui veulent ou-
de nouvelles conutres associont
e du colon & celle du mission-
S1 est done bien acquis qu'il
Mvoir coloniser pour pouvoir ci-
1et partant se civiliser implique
de a se coloniser.
Souloir nommer aucune na-
peux dire toutefois que celles
Itperdu leurs colonies ou qui
Stlaiss6s pricliter ont te6 pu-
avoir dissocid les deux oeuvres
T Ii ouvrir les yeux pour
"co 4 de f o jour, que, pour


erlaitnes nations, civiliser c'st sini-
Ilemcnt gouverner.
II faut des pionniers dans tonte co-
lonisation, car il faut qu'il y ait des
individus pour indiquer los voices,
aplanir les chemins, remuer les teores.
En Angleterre, cette mission 4mi-
nemment social a &t6 accomplice et
s'accomplit encore par le Gentleman.
Le gentleman ne doit pas nous ap-
paraltre seulement come un person-
nage de vieille souche, revetu des qua-
litds exterieures de l'aristocratie et
doue de scntirnents elevds et g6n&-
reux. C'est aussi, c'est surlout le per-
sonnage qui so place A la ltel de ton-
to exploitation industrielle et agricole
et qui encourt Ic premier les risque
de toute entreprise nouvelle ; c'est lui
qui lance la nation en avant ct qui
sans cesse experimente les am6liora-
tions.
a Le gentleman a une connaimsance
plus grandedes homes, une'vo plus
large des closes, un plus grand talent
d'organisation. Son but n'est pas d'(a-
masser, mais de mettre en vaheur. Et
pour cela son intdret est de choisir
ses collaborateurs parmi les plus ca-
pables en les payant bien. Le gen-
tleman, est le produit do la sdlectiont
constant des plus altes ; jamais sa si-
tuation n'est hCldditaire. Elle n'est pas
immobile. II monte constamment ; il
a lui-memo toujours interet A ce
qu'aucun obstacle n'emp&che l'asccn-
sion. It est au premier rang pour ren-
verser les monopolies et tous ce qui
enraye le movement. II est pour la
diffusion de l'instruction et la lutte
centre le vice. II est I'homme qui
dirige la colonisation des terres vier-
ges, qui amdliore la culture des vieux
pays, qui cree des industries nouvel-
les, qui lance les inventions. >
Dans le language usuel, on abuse
beaucoup du term; il est bon que
l'on sache un peu la pensde qu'il
traduit; I'explication Otant donnee, je
puis maintenant ecrire, sans craindre
d'dquivoque, qne notre socidtd souffrc
veritablement du besoin de gentils-
hommes. Et le gentilhomme, tel que je
viens de le decrire, doit etre nqces-
sairement un colon, c'est-A-dire qu'il
doit etre imbu des vrais principles de
la colonisation, savoir joindre aux
connaissances sp6ciales qui distin-


Iuont I'U ..1fo F ))IeI (tn l'i' ,listi i i qul el-
con()iI:e, I,'. qultj ,it d', (1' ni stcial
qui aident A er er lrs conditions di-
verses qui renden(t tonte colonic ou
agglomeration d'hoimmas prosp)ro et
Pi ogrC'sZiste.
Les Etats-Unis Font, encore do nos
jours, le thkitre d'une incessant et
active coloni-sationl : s Am6ricains
so colonies( it cux-mmnie. On sait,
on efret, lquC, en dCpit de i'accrois e-
mtent contint1ul do la population aam6-
ricaine du Nord, le: terres vierges
existent en nombre consid&-rable. Ces
terrains sent occupts par les indige-
nes et constituent ce qu'on appelle les
RLserL'es indiennes. Au fur et A mesulre
do I'expansion de la race amrricaine,
I'espace qu'clle occupe craque ct tend
a devenir trop petit : on entame alors
les IB6servcs et los lndiens sont re-
foulcs plus au fond.
Cette invasion progrE(sive so faith
avec les plus grand manu1i,,rnemets et
it fartt un bill reudui das1is 1.1 forme of-
licielloe pour autoriser chliajue annL e
l'ouvei'lrre do territoires tnonvcaiux A
la colonisation. Tout le templs que cc
bill n'est pas intervene, les Indiens
sont protegt~s par des escadrons de
cavalerie centre ccux, parifis orn-
lfriux, quLi Lcident A occuper ind'l-
inenit le terrain des lReserves. IMais
aussiti' t le bill obtenu, des colons en-
valissent les terres nouvelles et ii faut
lire dans La vie amdricaine de Paul de
lIousiers les prodigees d'eellorts, d'ac-
tivite, d'endurance accomplish par le
colon pour tirer part du lot de terre
qui lui est assign.
OI sont ceux qui pretendaient hier
qu'il failait un capital considerable
pourso lancer dans la voie du travail?
Les examples que je compete citer eta- I
pliront que ce capital, du moins en
matiare agricole, ne doit d'aburd con-
sister, et presque exclusivement, que
dans la terre, qui, A 1'4tat inculte, ne
cote pas cher en Haiti. Si, en outre,
i'Etat haitien veut oflrir los facilities
octroyes par le gouvernernent fed- t
rat aux colons serieux, le problime q
le notre relbvement agricole set ait
singuliirement avanc .
Nous reprendrons plus tard ces con-
siderations locales, nais je veux dire, 1
avant de finir, les conditions que met d
'e gouvernement americain a l'occu- s
pation des teritoires neufs.


I ''-tlindiw (ctr o)'-V A chaque colon
cst lde e Ilectares'; ii n'y a, pour s'v
installer, aicuine formality que ce. e
do dire au bureau de control instis
A chaqqe overture do territoire, Cus x
nient on desire occuper et exp n-
son terrain. On a le choix centre) et
modes. 1 uoi
a Si vous occupez vos Gi hec', qui
title d(e homestead propreme tell
(c'est-A-dire A titre d'inistalla:ritice.
linitive dans tin but d'expls, sur
vous en screz proplri6taire a rli-' eu-p
cinq annees de residence, tetil ern-
liant par le t6moignage de .a, J r'i-
sins quo vous avez construct' -
son et cultivd une parties du Y- rra
Donc, rien a debourser.
Disons, en passant, que la maiso."
a construire est quelconque et peuw
consister en n'importe quelle som-
maire habitation.
eSi vous voulez r6duire A six mois
les cin(| ans de residence exig6s, vout
n'avez qu'A payer an Gouvernerr'.at
16 fr. 25 par hectare, tcomme droi de'
prelemption.
SEnfin, si vous d6sirez vous assu-
rer do suite une quantity de terre plue'
6tendue, vous pouvez cembiner l'un
de ces deux modes d'acquisition
avec un troisiime qui consiste A plan-
ter on arbres d'essences forestieres
4 hectares de terre qui deviennent vo-
tre propriety. En outre, le Gouverne-
ment vous accord, en recompense
ie ce travail utile deboisement, 00 au-
tres hectares et vous constitute ainsi
propridtaire de 128 hectares.
Nous allons voir domain le colon a-
mericain en lutte avec la terre et com-
ment il rtalise chez lui son r61e de
pionnier.


UNE COMMUNICATION

'Nous recevons la note suivante du Labora.
oire de Tarasitologie et de 'Bactriologie clini-
'ues de Port-au-Prince. 1-
Monsieur Ic Directeur,
I1 serait bon d'attirer I'attention de M J
e Magistrat Communal sur la n6ceOrla
L'une surveillance serieuse des viandes est
es en vente sur nos divers marcbwrcice
ne pourrait le fire d'une faron efficace qu


I


- 7 ____ --


------


~ I__--~-------------~--- -----___-~_~_~-~ ~L_~_ ~_~ ____~ __~ __~_ ~___ _~_ _--------L-


,a ~j;NZE No 72.


- -


NOW---


mwl













MUTIL/


ux vigi!ants d'un vitdrinai mu-
ipl6me regulier.
elques jours de ia viande de pore
r une famille de Port-au-Prince
A I'examen du laboratoire de Pa-
ie a etd trouvde absolument farcie
ticerques de taenia. Vous n'ignorez pas
ces parasites introduits dans Ic tube
.tifde l'homme donnent naissance au
solium et que traversant parfois les
es intestinalcs ils peuvent produire
adie connue chcz 'homnme sous le
de ladreric. Ils peuvent cgalement
roduire par les ldsions intestinales qu'ils
determinent des infections extrnemement
graves, sans computer les troubles gnrn&aux
graves auxquels donnent naissance-leurs lo-
calisations dans certain organes impor-
tants (poumons. m6ninges, cerveau, etc).
Notre jeune et distingue Magistrat, -i sou-
cieux de la bonne march des affaires coin-
munales, prendra certainement A cxeur de
doter son administration d'un service qui
dans tout les pays fonctionne a l'entiere sa-
tisfaction des contribuables.


i.,~C)c~


I: Crlleax'


A UN MEDECIN
OFFRE D'UN DYSPEPTIQUE
'Lous ',,.'evons la leltrC suivante que uous
us emprcsscms de publier.
alheureuseinent, nous nesommes pas plus
gns 4e notre correspondent sur le norm
bientailiteur de l'humanit qui, parait ii,
troutvi le spcifique dt la dyspepsie,
irons cependant qu'allicbh par l'offre
lle dollars, il se decide a se f/aire
en commenfant le traitement qui
santi d notre fiddle abonnd.
Port-au-Prince, 25 juin 1907.
Directeur du a Matin v
on cher )irecteur,
uelIques jours, it circle planss
S *, Ie bruit que je veux croire
enso gert, do la guieison certaiane de
(dyspepsie, par un trai!eineit Inouveau
d0 aux heureuses cclieiclies (l'une tde
nos jeuies et sympathiques cdldbritds
midicales.
Vous series, mon cler D)irocteur, on
ie pent plus aimable envers un tie vos
iLeJ s aboonnes qui depuis sept ans se
ourrit exclusivement de lail, en le ren-
seignant sur 1'ext.ctitude dlu fait, et en
lui faisant savoir par I'organe tie votre
journal I'alresse et le noin de ce bien-
'aiteur desormais illusitre I' liiumanite.
Uno question eac ce sens pCos6e ; vos
noinbreux lecteurs p:tili lesquels doit
hUreimeilt so trouvear ... I'introuvable
docleur, vous ieettral lacilement A[ me-
sure de satisfaire ma curiosity.
Pour vous aider encore dans vos re-
Cherches, ajoutez la promesse formelle
que je fais, Un peu a la faoon du richis-
sime americain llockfeller de pa-
yer le traitement .... ( pauvretd n'es
pas vice).. Mille dollars.
Dans l'espoir de me voir allteg die mes
mille dollars et... soulagd... do ma dys-
WpiOe, je voQm adresse mon ch*rv Dirao-
teur, mes meilleurs reinerclment .aux-
quels je joins mes plus profonds res-
pects.
ABomNt DYSPEPTrQUE.

Le Trait6 Am6ricano-
Dominicain
Une depeclie revue hier announce
ue le pr6sidentRoosevelt a signed le
t conclu avec la R6publique Domi-
ne le 8 F6vrier dernier et ratified
86nat des Etats-Uniset par oe
Doainicain.


Aux terms de co trait, le Gou-
vernement des Ltats-Unis est charge
de la perception des droits des doua-
nes dans les ports domiiiicains ; les
sommes per(.iuea scront r'parties en-
tre le Gouvernement lDominicain et
ses crdanciers strangers.





RENSEIGNEMEN TS
METEPOROLOGIQUES

OC>3bse-rVtatoi3re
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


MERCREDI 26 JUIN
Baromitre .A midi
(minimum
Tetnperature minimum
maximum


762,9
22.0
36,4


Moyenne diurnc de la temperature 29,1
Le cicl a dI un peu nuageux dans l'a-
prcs-midi. Lcs alto-stratus vicnncnt du
Nord, les cumulus de ESE. Couronnes
lunaire ct solaire. Le baromctre a baiss6
un peu.
J. SCHERER
Chambre des deputies
Siance du 24 juinl 907
Aprcs avoir sanctionn6 un proccs-verbal
et ddpouill sa corrcspondance, la Chambre
a simplemcnt cntendu lecture de deux
rapports d4 Comit6s.
Ste Rose de Lima
Dcvant un Jury presiUd par M. Th. Mar-
tin ont commence lundi a Ste Rose de Li-
ma, les examens pour le certificate d'6tudes
primaircs et secoiidaires.
Voici les noms des d :ves de la ceinture
blanche admises au brevet cltmentaire :
Lucie Elie, avec la note Bii'n, Anita Pierre
Louis, Merie Volel, Arnglinc Curdasco,
Emilic Riboul ct IIonorine Victor avec la
note Asse-bicn.
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINELLE
.Audience du Me'rc'redi, 26 juin 1907.
Pr6sidence de Mr le Vice-Prisident, Er-
nest Bonhomme.
Le Tribunal prend siege a dix et demie
du martin ct pronounce les arrcts suivants:
to -- Clui qui renvoie la conn:aissance
de L'affaire du Gdndral Georges Brice, an-
cien ddlIgu6 du Gouvernement dans les
arrondissements de la Grand'Ansc et de
Tiburon, du Conseil Sp&cial militaire de
Jdremie, au Conseil Spcial militaire de
Port-au-Prince, pour cause de stfrete
publique.
20 Celui qui declare le sieur Exantus
Joseph, dechu de son pourvoi fornn centree
le jugement rendu le 19 mars de cette
ann6e:par le Tribunal correctionnel du Cap-
Haitien et le condamne a quinze ,piastres
damente; etc.
30 Celui qui declare les pourvois des
nommds Diqui.Baptiste et Victoria Eloi
centre il'ordonnance de la Chambre du
Conseil de Port-au-Prince, en date du
24 Avril 1907, non recevables ; etc.
Puis on entend I'affaire de :
Opposition du sieur Najib Hamady,
centre une ordonnance de la Chambre du
Conseil de l'Instruction criminelle de ce
resort faveur, de Assad Elias et consorts.
Le Joge V. R. Domond lit son rapport.
Mes. -Lger Cauvin,por le demandeur,
et Once Viard, poor es d6fendeurs, prde


sentent des observations pour leurs clients.
Sur la demanded du Ministcre Public, Elie
Curiel, la continuation de I'atfaire est
renvoyde a l'audience du mcrcredi, 3 juillet
prochain.
Le siege est lev6.
Te6lgramme fun6bre
Un ami vient de nous communiquer un
tdl6gramrne annonqant la mort de Monsieur
Louis MARGRON, survenue A Jcremie, hier
apr&s-midi.
-Nos meillcures condoleances A sa fa-
mille.
Nouveau Syllabaire
Nous avons recu le nouveau Syllabaire
des Petiti Enfaht que vient d'dditer 1'im-
primeur Edmond Chenet.
Cet Alphabet illustrr a &t6 approuv6 par
le D&partement de l'Instruction Publique A
la suite d'un rapport tavorable rendu par
une commission charge de l'examiner.
*Aprcs un examen aussi attentif que mi-
nutieux sur l'ensemble du travail ,dit la
commission, nous cousiderons qu'il est le
meilleur Syllabaire paru jusqu'a cc jour.,
Grand Concert
Tout est organism pour Ic concert que
donne l'artiste pi.niste Bonnefil le 30 au
soir dans lIs silons de l'lo6el Morch, as-
siste de quelques amateurs.
Un programine compose d'operas divers,
de morceaux d'orchcstre, de solos d'orches-
tre, de sol, s de clarinettes, de solos de
tlii:e ct d: vi!lon, etc. donnera assurnment
tou:c :::at::ito.i i au public quis'y trouvcra.
Les c.:r:c;, A deux gourdes, etant presque
toU;tS v:cidues, les retardaires en trouve-
ront ;,i. ; p.u aux deux barri&res d'entrde
qui scruont tou!:.tes au public A 7 heures
precises. Les amateurs auront le plaisir,
nous en sommes sCirs, de passer une agrea-
ble soiree, car, au dire de ceux qui ont as-
sistd aux dernires rdpdtitions, tout y est
pour Ie micux.
Distribution de prix
C'est A l'Asile Franqais, qu'aura lieu le
20 juillet prochain, la cedrmonic de la
distribution des prix a-ix dovces de l'Institu-
tion Veuve Auguste PIaret.
A ce propose la d'voudc institutrice prel-
Fare une tfte don't le pro ramrnhe sera des
plus int&rcssants.
Rit Fundraire
I.e Grand Oriint d'llaiti cdlcbrera le rcr
Juillet prochain, A .4 heures prdcises de 1'a-
prcs-midi, au temple de la Respectable Lo-
ge a L'Amitid ldes Frdrs Reunis No rer
un Rit fundraire, en mdmroire de JusTIN
CARRIE, dccddd zcr Grand Maitre adjoint de
l'Ordrc.
Fermeture de la malle
Les ddp&hles pour Inaguc, New-York et
l'Europe ( via N-Y ) par le sis c ALLE-
GHANNY # seront fermbesdemain, 28 du
courant aL 4 heures prdcises du soir.
Celles pour Gonaives, J&r6mie et Jacmel
par le sis a VIRGINIA a ce soir A 4 heu-
res pr6cises.
Port-au-Prince, 27 Juin 1907,
A Vendre.
} hez Mile LAonide Solages.- 22,Rue
des Fronts-forts, 22.
Chapeaux de Panama pour homes
&t tous prize.

L'administration du MA-
TIN announce aux abonn6s
qu'ils ne doivent rien payer:
abonnements ou autres, que
sur REQUS IMPRIM .S et
aign6s de M. 1'Adxniniatrateunr.


DEJEUNER


DU2 7 JUI


MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
Saucisson de Lyon
Radis
Court bouillon de poison A 1
Fricassde de poulet A la F
Filet mionon Ai li Colber
Navets ae Bellevue farcis
Haricots rouges
Riz blanc
Crmc mIousseline
Fruits
Caf6
1/2 Vin



toilelles Etrlg

DEPtCHES REVUES CE IAT

Des mutins du 17e de line ont
l'ordre de quitter Ar-de. On m
leur lieu de destination
BEzImis 24.- Les soldats mn
du 17c de ligre out rcm:u I'ordrI
matin de quitter Agd.. Trois s
regiments d'inlanterie cnvoyds
cotte ville out escort les mutini
qu'A la gare. oil ils ont pris
dans un train formi i leur intl
Ceux d'entro eux qui 6taient
hier pour Beziers Sans permni
out tdid arrtcs a leur retour.
On ignore encore 1*, lieu de
nation des soldats Imiilinss.
parent do Brianlon,:dans le
ment des IIautes-Alls, tan
d'autres parlent d'une garnisoe
gerie ou de C Arse. Av;tnt leur
d'Agde, los culissos mobiles do
fusils out ete enriLtves.
Le prohibition complete de la
de 1'abstnthe a 6t6 repoussee.
nouveau trait franco-am6i-
cain
PAIrs 2'-- La commission I
giene A la Chambre des d6putI
poLtssd un Iprojet de loi pour ti
hibition coinpleto de la vente do
sintlie. La commission base soo
sur ce qu'il n'y a pas do raisW
faire une dill',trontco entire 1'al
et les autres liqueurs. Cepend
commission pr6darcra un projd
loi defendant la fabrication et aI
te des imitations d'absinthel
march.
On annonoe quo M. Jusserand,
bassadeur de France Wash
retournera bient6t A Paris poor1
mcttre au minis!ire des aftairS
gBres los propositions des Eta
le rdsultat de ses n6gociations
Secretaire d'Etat Hoot, en ce
cerne un nouveau truitd de t
ce franco-americain.
Viotoire d6cislve da *
KIEL 24.'- Malgrd le msauv
le yacht francais e Sarmen 3
porter aujourd'hui une victoirt
sive sur son concurrent
w Felca a. Cette victoire
yachtsmen francais de rempob
enx la coupe du yacht Club de
que le a Felca avait remnpo
nee derniere.
Fermeture de clubs
LISBONuE 55.- En raison
station politlque, le Wgouve
ferme lea clubt repub-iUcaio


~s~tel 13c14


---------











TILATED


desl Ministres prepare l'at-
Lde rnerement 6 la Cham -
Oedu 9' ent des discussions
V le iOclneidts du midi. Un
urveauprojet deloi sur les
10* g. Coutant veut distri-
bu*rd Vif -aux soldats.
JA flcuvernemenr est in-
to 811,6 et les d~baL&
renvoyS ~i dernain.
Les fraudes de vins
a la Chambre. Nou-
velle victoire du
cabinet C16ren-
ceau. Pr3rno-
tions dans
l'arznde
21.- Rente 9'k.25.
aseii des miulisti es, co matin
SOUS la pr pSideli(Y31 do M1.
res 's'est OCC1,10 des dtbats qui
Iaieu & la Clharubro a pr-opos
dents d i midi (t Ia (Lifla Ilde
e ei Iibei'6 povisoire de N1.
I et des m11-, ''11 di 4 (11 (;lnitd
Ifiers. Le \Iiuiisi'C des fiujaimies

ea fair-e roljetduzi u'Iaveau
les aiktic I disuI I rU
IlageCtciIt! SiICI*.'r ('Ld s V IIis doiit
mbre proli:vc Iri.
noombre dej) d"si
i angra%'CF Ia t)VSi)I
Chambrc. M. (Coul',, (It*jpoia
Ode reilsoluttit)r I)OUiI' ilistituer
Ats.d-- d IstrJt ut ior i de vi
MiSSio'' LIu bilgotI
wsd~put~s mtileul domaidin-dh-
ier sur la polII(tie du n~~~
dans Ics 6-Vi-iemuiets du mnidi
Iinteu'veuubo :1'd- .M. C( '1(un -


,le eDa a etc i'1Irvo)y' t. ven--
Iambre a co innten li .li cus-
bla Joi sur les t'rLU(1i.s; vin1s.
n est toujours call, i dans
Louze sigiat-ir.s d';>filches
tristes soit lp;ri'su;i par
IAssises po;r '-ovo ations
Sla dItol 1issa co. M. Ev-
iutL de la l), lie, est .t'tede.
le text ( 1 '. 1',, ,r.! du .i>im lr vo-
aChalllbre ill as Ia sla ice dio
et accept pat r le o.;tverne-
Chainl) co dli.ui. is 1a
n element pour .-s;;r r res-h
ilaloi et At T la p i : ili .itionl
pas-e it 'orlie t id j )ai )
WIral Luc. etslt mis en ldispo-
So t p iil.is 4 '" l 'n I : .'il: de(t
,le gmei'siL i 1. ";* i z t i n :I
baisse, lliiW5an., (o )tlcliy,
,Marce\, Ie'll0tir, Du):i~o
SSibeslie. ies cOoloels sivlants
promus tnt'raux doe l)i,;-tle :
tie, d la Garolnne, lkuis, Ancelle,
il0t, onnt,I n Morea:ii, 1)es ieux,
~lPesset, Lucas, Si!vstre, Itous-
, Postdrede T'noc, Bornard, Le-
A Tiel,
S situation au Salvador
IGTON 25.- Le Departement
reu information offlcielle
SatEation est redevenuo inquie-
Salvador.
a 4avire qui s'dchoue.
Queensland 25. Le croiseur
'Pyramus s'est mis a la
Che dernier, a 150 miles
de Kooktown. Lord North.
Verneur general de l'Austra-
I board, ainsi quo sa fatnille.
dents de personnel.
on Am6ricaine en France.
(Gironde)24._- Une divi-
ricaine composer des croi-
IT68"O 1 et Washington I


COMPAGNIE P. C. S.
AVIS
SOCITTE ANONYNE
Messieurs les actionnaires de la
Coinpagnic des Cihcninis le fer Ide
la Pl:iic du ul-ldn-Sac soet coii-
VO4 il''S Cei Assembli',ee gt'iirale le
mardci ; Aorit i)07, it 3 lieures tde
I'aprls-inidi, au si'Sge Social, sis
an CI.uaps-de-M.\ars, .No 'O.
ORDREl DU JOUR
1-.--KAP :POT DU CONS..:IIL )'ADMI-
NI ST:nAIO N.
.o.- 11 1S .N.ATION DES-:' CO.MITES.
:j().- IE.NOUVELLEMENT DU CONSEIL
1o.- Di)vElls.
Port-au-Plrice, I- 19 .I :in 19o07.
/Le I'rci,,slnt,
G. SCH.WEDERSKY
I --- -

LIGNE iHC LLA .u S

LeS/S tPRINS WI LLEM V
venant de New-York est attend ici
jeudi, 27 courant.
II laissera probab!ement le m6me
jour pour St-Marc, Petit-Goavc, Cayes,
Jacmel, Curacao.
Port-au-Prince, le25 Juin 1907.
GERLACH & 0C, AGENTS.

Service Atlas
La Malle pour les Etats-Unis e'
I'Europe, par le vapeur aAllegla-
ny ( viaJtrAmine ) sera ferme A &la
poste jeudi 26 courant A 6 heu-
res du soir.
Poit-au-Prince, 22 juin 19o7


F. HERRMANN


& Co agents.


partic d., New-port ( lhode-li: .l
le 14 Juin, est arrive ici ce ti:li:i .
7 h. 3d. Les saluts d'usage oint t; t
chani:-.s avcc les batteries d't,,iil ,c-
rie de :i e.
Arre6tation de solx2ntc officicrs
IONDuK.s 2.--- Une d6ptche a lrc.--
s^o a e a; '':e de noiuvell:;, a
tilontr tpi. soijxaute ofticierrs l li-; -
trict mnill tire mt ridional, dott pla-
sieurs avai,:it des relations avct: la
garnison d')less t, out et arret6-i.
Arrangement franco-L.spagncl
PARIs 25.- Le texte ofticiel de I'ar-
rangement franco-espagnol a te pu-
blie aujourd'hui. II est fait meotiou
que chacun des deux Gouveiaeuntiets
est fermement trcsolu ia maintenir in-
tactes ses possessions insulaires et
maritime do la M~diterronnte et de
I'Atlantique et que dans le cas ofi
cette resoiution strait mieace., les
Gouverneinents sa consultelraiejl e:n
une action commune.
Le VICTOR ii-UoO d'ai ent la
nouvello cl une rnuti-
nerie a son bo-:d

est arive i. Sun oi)nlna:nta.tl de-
mont ia ino vtid. (ii i;u-' z iilutiitr1i
aurait 6cl6t at bod, com,1i1e i avai
Wt impriin, dans ls presses euro-
rOpLenne et aiericaine, i

Bouqiluets noiolernl-style
A vendre
Chez Mmc :iiAILr :I- )DUi'IESSY.
(A ct de a cI;.pe St-nt
(A cot, de la chat)elle St-Antoiinc).


I


Maison F. BRUNES.
195 GRANI)'IfUE 105
Dirigee par

1,. IIOIOELIN
A.icCiet mcebre dtie ,i So';el Philan-
,i pilue de..; mnailtres taille r.rs de l'aris.
Vie:!d do- r e:cvoir unI grandil clioix d'd-
kjOilets !iagonale, casin:ii alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de ,ai ticuliremnent a sa clientele une
beile collection de coupes de casimir,
ce giletd de fantaisie et de piqu6 do
routee beauty.
Prix moderes defiant toute
concurrence.
Sp6cialite de Costumes de no-
ces.- Coi'pe ie randais, Anglai-; elt
Amrniiatine !e, la N derniiie pcirlecion.
i in i-on! coiifocotttiotte ,autssi des Cos-
turnes inilitaires, habits brodes
dolmans, tuniques, habits car-
res. etc etc, to tous g ra! ks.


Pondre dentifrice

SL'IDEIAL


Voulez-voiis avoir de belles dents et
lIs co's,.v\, r inlactes '?
Usez stlcituent de la Poudre
dentifrice L'Ideal ,
La Poidire dentifrice 1't adal QUI
A ()I'TINU L I'LUS HAUT:E RCOI:M
PKENSFLA LAXI'KXiOSITION AG(BlICOLE
iE' INII)lSTlIIELL. DU 1je MAI 1907.
'5a .it-au-lrit:ce est ieolleinent
la meilleute de toutes cells connues
jusqu'aujourd'hui.
D-poarvue d'acide, elle est sans
aucun danger pour 1'6mail des dents.
,An:i ;-'ptiue de la bouche et toni
'qie dl- s gencives, olle previent la ca-
r'i', donoll aux dents unue blancheur
c! ;t' itntoi et lai;sc 'lialeinee ne ex-
(tqise sensation de fraichoeur ct un
agr''iab!e lp, filn.
SeCrvez-vous uliqiuerInent dela Pcu-
dit' dentifrice ( 1'Ideal, a et vous
aurfcz de belles dents.
Vous en tilouverez a la PHAIIMACIE
FIf.\AI)I,ai.le des rues du Centre et Fd-
ro, vis-a-vis dc'Hohtl de la Commune.
Prix G. 1.50 la boite
__- -----5 -I .

Bonne occasion
A vendre pour lcs constructions en
mnur, des double T pour terrasscs,
traverses, etc;-
Et une magnifique couveuse de
340 oeufs avec accessoires.
S'adresscr.au bureau du Journal.

LA

Meilleure Farine
du Monde

Celle qui donne le meilleur pain.
Qui product le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
le plus 1eger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprdsentantl


USINES MON-R


SUCRE TURBIN
le plus pur, le plus propre, le plus
riche en maticre saccharine
detiant toute concurrence.
Tafia Supdrieur : 20 degr6sa
DPOT GINI'RAL:
23, Rue Roux, ?3
(anciene Rue Bonne-Foi).

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en dd-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et d6tail,- de chaussures en
tous genres pour
IIOMMES, FE.MMES, ENFANTS
Les commands des commercants
do 1'intdeiieur pourront etre executees
dans une semaine a peu pris.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PonT-AU-1'IlNCE ( HAITI )

Lanigue nAilaise

Le caractirc cs(rsmopolite de la vie
moderine est tel, quet los connaissances
d'une seule laingue no Iermnettent plus
a un iuitlividlu ie rt'lpiilir, aux exigen-
ces do ses relhtiios, de son activity et
mine de son exisltenc. ('est pourquoi
toute personne, lihoine ou femmo, qui
est eni inesure de laire face une tell
riecssiti', minme at pri x d'unu sacrifice.
loit cultiver les la.:gues vivaltes, .su
tout les plus rep.itllules : 'an g
l'esp:agnol, i c6te lu franalLis, c
le langue de la diplomatic et d
nment.
Pour un prix tre.s raisonnable,
Monsieur J. J. DESCE,
Ancien professeur au Lycde National
de la Capitah'.
Se met a li disposition du public pour
dles loeons dans cos trois langues.
S'adresser au No '7, I~ue de la Rl6vo.
lution, dite de I'iEtetrrement,

1'v"r a.xx cl erx- ena-t

A L" ELE, LGANCE
1). FEI:i RARI,
Fabricant de chaussures,
Porte ai la connaissance du public,
particulirement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, quo
I'.tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgr6e 'offre de cinq pour ceut
sur l'achat en gros ( 5 0/0 ) fat un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'etablissement se charge de faire
preudre des measures a domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctualite
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Avis
Le soussigne, announce au public
au commerce en particulier qu'il n'
plus responsible des actes gen ralcmeni
quelconques que pourra contractor ?on
spouse, nee l.ucia G(irault, ce, en attend
dant que divorce lui soit intent.
Jdremic, le 26 Mai 1907
Jh. Loirs DIFAY










NGEMENT D'ADRESSE
,)octeur Lissa\de
89, Rue du (nt:,l!, Si.
-- -- --

TiDere Zephirin Bell
Fabricant de chaussures en tous
genres. Pour Ilommnes, Femmies et en-
Iants.
Place de la Croix-des-lIossales.
SPJECIAIITI:
PANTOUFLES MULES

Le Restaurateur de la sante
Ilmni-le ellicace contre tlottes les miala-
dies piovenant di e l'im'lnliiet du sang.
La boite de 2011 1iilul s I- : P. 5. (;0
I'enivelopple le : l) 1ilul s : 1. (;0
J'envoie gratis et flt a: o, Iu denlatnide
'envelo)ppe-6ihc;itii llo( et pi ljectus.
II. IOMNIIEIU, ( Agent )
IIOTFL [,1:I.IE. V E.

Pliarmacie F. Bruno
(67-119 RL'E.S rC.AITJi LI l11 ot'.
Specialites F. Bruno :
PIoudre p)ui.ssanteco: lie dletni: iigca ioonI
priiig sueur des iiocls- l,;i fioite IP. 1
Sirop antiashmatiaque, ire oii l eiic a(e
contre los acc6s ,l'astlhinr.e t l s toux
reiquentes le flacon ; 1 : 1. ,).


LA REVUE
( ANCIlNNEX l .\'V 'i DESIEVUES )
Jti-3j ,1'i.sucl
ABONNEMLENTS :
PAll ,AN PAR SEMESTRE
Haiti .. 28 francs, 16 francs.


L~es abonnerilcrts -ozt r'eciIs
ICs l I(r( Mix du t I ))ii seul
pour la I 6 ) Llliqi~ue d'i LAjI (i.


abIgIe
agent1


On Denaide
A acheter des timbres uses d'1ialti, bien
assortis, par cent o t par mille. Condi-
tions tr~cs av'ant:'geuses.
S'adfresser au bureau du journal.

A Vendre
Une, prop,;ri.16c fondls et bati-,ses, sise
cii cet c ville, qua~iitie de I'Exposilion
111 ICUO t ILval IiesM, pvirXtgCs EdIu Di, IAjo-
Autlaini, ) de Lt contenace II.Ode 40 A42
pied. ule f'; adae, sur 1:17 picls de pro-
fond leu r'
S'a'l r'e~~ au (*:,I .1 mphi Providlence,
el l idc il ,o )I PI 1.j i i or.
011 hroiiver'ia l'i ;rc 'l0 Mon sicul r
f). Vaval in i tu 11 ICO' 's CoWp v'a'il s8111'- I
tat 6cuoaomique 0 lfinamcier dle la R~pu-
bIlique dI'I-Ia ii ~ te tc cli(ez Monsicur 'F.
WIfiz~iire, a;gle dkc'wi uc: C Gelrard et. 1F-
1' P x1.


I I -~ I~nuuaiu r' ~ f~ c 1 i


Consullaliolls q11'alaltcs Ap" UVrR I5. MA' IUC LI9
;I(hi>c~ Jewhli de S3 ~ 9 Clid (I n A v'endre clca\ Mmeve .'.MIAJITIN
D~octeur. N. Tj1',A9 P S- L w"

incroyable,
Wb

Pou IToiiariacie Al. Teard
Poin" t 'Ji'le1_e! 9, Atce (lit Centre Rat, RT'F-Jou.
MaIgr6 [0115 I so esso1s :ii tis-ptiqucS, 1)rog ucric. Pwdui cliin(iIqcs C1
ton tes loe INIIx (detojilet o (pie.von s a- d1irracc1:1iqtjue-. i':iinx Iin) iralcsriC a-
VVL dejA employes, sills [uc, ii'Iiei ICZ S-i rclics jit1(u V
plus milainteiant ,I A essyez le Lait vir- ritue dllo I 'rAv d.e AP,'ui1!('s.elI 'a'
ginal antiseptique' de A. Boniltom-1neiridi-. Thc rznZiitri r axima ulne
I*C p Idrinacien, (1)" I P)r' C! 'tuIs in- I minute. Sond(les da N6actoi. Vessit's A
Antestahles dWeClevel- les hoiutois au'gacv.la Ci-arcttes ( aiplaises ). Tt1ines
visaor(t de lui donner noune oupIjl_,sS r" I n
agreab;le de l'ernbellir et de conserver la Spdciatitcs pharmnacculiqrics.
fralch~eur du teint.
MrIODE D'EMPInt. s, I., figure EmS~cution exacte et rapide desIprps-
2 OEfMkI:iUre cuip'ons. Analyses chimiquc s m tdi-
8 'i 113 fo'rjo08VOO U11 penCdo cc s
lait dans de I'eau froidle. icls


Prix du flacon G. L.dO0

PLUS D'AUTIHES!
Servez-vous mainteInaiht dI la Pou-
dre dentifrice antiseptique de A.
Bonhomme, parminacion, (Eli convent
A la toilette et al I'antisepti lic 1 la 1ou-
che. Elle est douce d'uiie saveur et d'un
parfum rares, elle rafialcilit la bouche,
conserve les dents, les prses"e du tar-
tre et de la care, maintient leur blan-
cheur. C'est un specifique qui prevent
lea inflammations des gencives causes
par I'usage des piep rations mercuriel-
MODED'EMIPLOI :-Au moyen d'une
Dsse 14glrement mouillee et impr6-
de la poudre dentifrice on f iction-
!les gencives et les dents.
Dipdt Gdndral: pharmacies St-An-
AVENUE JOHN BROWN (Laluej.
Prix do la botte G. 1.50.


Industrie
MANUFACTUl1 ~RE NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTRIAL
Faux-cols, cravates, manchettes, chemises
et calepons
Ecole des arts et mdtiers


En


PHOTOGRAPHIC
J, M *. D-uplessy
120, RUE DU CENTRE, 120
Ire les pharmacies Bayard et Theard
Travaux soignes
S'P:CIALITf. :


Agrandissements au photo crayon.
Reproductions.
Nouveautes
Prix mod6r6s.


H" L1BELLIVUE

Place du Champ-de-Mars
PORT-AU-PRINCE. ( HAIl I)

Mme IIermance ALFRED
T616phone, 220

APPARTEMENTS POUR FAMILIES
DINERS LUNCH.
Installation moderne et comfortable. Vue sur la mer. Tempea
douce et rdgulierc.-Les Tramways desservent l'Hdtel-Bellevue routes les7
PROPRIlITIE SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX iRUES
PROMENADES JARDINS
Salle de reception. Piano. Gramophone.
Sonneries Electriques


lous. ics jours, de midi di '? hures,
die 7 ( d hc8 c rs du soir.


______________________ ----- --_-


Imp.


C.o


G. 2,54


MAGLOI1


/45, RUE Roux, I4
TiLl2PIIONE.


Journaux, brochures, billets,

m ariage, cartes de fian cail

programmes, affiches, et to

autres travaux de ville.

Billets d'entterrement et earl

de visit d la minute.

PRIX DE CONSCIENCE


COMPAICE C. S.


AVIS


Lc ptiaIlin c-t avk A qu'B partir de Jeudi
sera r4~uW~licro'nenL appuliiqu(


G. )u NORD
BIZOTON

CARREFOUR


CARREFOUR
BIZOTO N

G. DU NORD


Depart 6 h.
Arrive 6 22
Ddpart 6.20
Arrive 6.35


Ddpart
Arrivee
Ddpart
A rrivte


6.45
6.52
6.57
7.20)


43 du


courant le presentM


7.45 9.30 11.15 12.30 2.15 3..30 5
8.07 9.52 11.37 12.52 2.37 3.52 5
8.11 9.56 12.50 3.56 5.
8.20 10.05 1.05 -I .05 51

8.30 10.15 -- 1.15 4.15 6
8.37 10.22 1.2' .2
8.42 10-27 11.15 1.27 2.45 4.27 6.
9.05 10.50 12.08 1.50 3.08 4.50 6.l


ApprouvI par le Ddpartement der Travaux Publics.
LA DIRECTION


- : --- --- - -- _: T-


I


Table (I'llo'te