<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00064
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 18, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00064

Full Text




MARDI, 18 JUIN 1907.


A'


Q t.TcOX CrIX3E~lwLl


IN


ABONNEMENTS :


PAR MOIS GOURDE.


P'DMPARTEMENTS & 2*RANO3R:
Frais de poste en sun.


DIRECrEUr:
C1b6xxmexnt MnEagloire,

RfDACTION-ADMINISTRATION
45, IUE ROUX, 45.


LE NUMfIRO 10 CENTIMES.
Les abonnements parent du eir.et
do IS de chaque mois et sont paya-
bles 4'avance
Les manuscript in6r6s on non no soat
pas remiss.


Pour tout ce qui concern 1'Administration du Journal, s'adresser A M. Arthur ISIDORE.


Divorces el Remariages

La (h:ambro a mis A l'6tude une
proposition Ile loi tendaut A permettre
aux tepoux divorces d'accomplir entire
eux une second union.
Le dpuiti Cimille Leon, I'auteur de
la proposition do loi ici allusionnde
nous est un precieux ami, voire m6me
un distingue confrere qui est pass
maitro en toutes les 16egances et qui
professe tout-s les coquetteries. Alar-
m satns doute de voir le vent de me-
thode et d'utilitarisme d4clialn6 par le
sMatia'i menacersiserieusement chez
vous le regne di Rire et de la Baga-
telle, il semble s'6tre soucid de placer
dans l'ocean de nos lois des sortes de
torpilles dormantes portant, emmaga-
sines dns leurs flancs, des potentiels
considerables de joies explosives des-
tinWes A charmer pendant les jours
austeres qui nous arrivent, les loisirs
de nos compatriotes.
Etj'applaudis fort A cette idWe qui
est du reste conform A notre tempd-
rament national; car, en verit6, le pur
set de I'esprit gaulois combined au sel I
du malicieux esprit n6gre ne peuvent
qu'avoir forni en nous du bi-sul-
fate de gaitd et d'humour. Ici, si je com-
mets (luelque hSr(sie atomique, me l
pardonne l'ombre illustre de Lavoi- I
aier! Me pardonnent aussi notre sa- (
vantP. Scherer ainsi que Messieurs I
du Laboratoire d'Audain et les profes- s
sours de la E. S. A. v
Et puisqu'aussi bien ii s'agit de t
rie, je leur permets de se gausser de
Moid'un rire inextinguible et gras 1i
wamre si on leur maintenait a bout c
e pif un recipient plein de protoxyde d
d'azote! HBlas' moi aussi je ris! vous p
Assi lecteurs, vous avez ri abondam- n
meant des fois que vous voyez de t
1oin des danseurs gesticuler avec un n
laisir fnorme, alors que vous, vous
'arriviez pas A percevoir la musique q
qui rgle leur pas.
Le spectacle est, en effect, unique tI
de grotesque. Eh bien I je ne sais pas r
aros 0tes comme moi; mais comme h
CrVasears lointains, ceux qui se
rentn, pour un peu et ceux qui di v


vorcent pour beaucoup, ont toujour
product sur moi un semblable effe
d'exhilarit6.
Ce sont de folles danses don't j'aimm
discerner la raison qui les permit, Ale
moyens qui les conditionnent.
Quand je vois un haitien qu(
je connais fonciBrement inapte i
l'effort, prendre femme ; quand j(
Ie vois quelque temps apres romn
pre avec 6clat le lieu conjugal ei
jetant bas, pour al'ejouissementu per-
vers du grand public, la frile cloi-
son derriere quoi se cachaieut tous
les stupres intimes, toutes les < peti.
tes boues de famille a je me deman-
de quel mobile actionne ce Monsieur,
quel diable on quelle diablesse le pos
side et lui fait executer des gigues si
imprdvues et si thont6es.
L'ami qui se trouve avec moi en ce
moment et A qui je relis cette dernii-
re phrase, observe que la proposition
de loi concernant I'admission des de-
putds au huis clos des tribunaux peut
avoir 6td inspire par le d6sir de r-
server A ceux de nos 14gislateurs qui
sont des dilettantes, le privilege d'al-
ler jouir dupetitfrisson voluptueux qui
s'mnane de I'Mtalage scandaleux des
tares domestiques au course de causes
sensationnelles.
Quittons, une minute, le badinage.
En France, quand pour la premiere
ois, le divorce tut 4tabli par une loi
Iu 20 Septembre 1792, non seulement
es ex-conjoints eurent la faculty de
;e reunir, mais encore, ils ne pou-
taient se remarier qu'entre eux a tou-
e 4poque apris la rupture.
Mais A la faveur de cette 16gislation,
es abus furent tels, notarnmmnt du
hefde la latitude laissee aux epoux
livorcer de se remarierentre eux que
par une loi modificative du -15 ther-
nidor an III, ii fut formellement in-
erdit aux anciens conjoints de se reu-
lir une second fois.
La premiere Restauration catholi-
lue et scrupuleuse abolit le divorce.
)n connait toutes les luttes livr6es au
hbAtre et dans la press et dans le
oman centre la loi de 1816 vote par
a a Chambre introuvable a.
Le 27 juillet 1884 seulement le di-
vorce fut retabliet etablieegalement la.


s disposition du remariage entire 4poux
t divorces.
Non seulement, il y cut IA un fait de
a reaction centre les regimes imperial,
Spuis nonarchique, Inais aussi on se
trouvait en ce moment en France A
e ine phase de formation social suffi-
; samment avanc4e pour permettre l'u-
e sage de lois libtirales si d!icates.
SChez nous oil suivant encore l'exem-
ple de nos aieiix d'avant (;eflrard, on
- incline pr trop a se passer de l'offi-
Scier de l'Etat Civil et du Iprktre, ii
conviendrait peut-etre dans I'interet
Sde la famille et de la Soci6t, P de
supprimer la plus possible des forma-
lit4s requises pour le marriage et par
centre do renforcer les longueurs, les
difficulties et les obstacles dans la pro-
c6dure du divorce.
Je crois que de cette facon, il nous
serait 6pargn bien des scenes 6c(~u-
rantes et que les Intnages se con-
tiendraient davantae enl pensant aux
ennuis d'une instance en rupture 16-
gale et A I'impossil)ilit6, une fois cette
rupture consommee, de reprendre
r4gulierement la vie conjutale.
Vous me direz qu'on la reprendrait
irr4guliirement. Ma foi, tant pis.
'La perspective de vivre en marge
de la Socite nr'a rien d'agrdable. Et
pour I'homme qui sentirait I'amour
profond4ment entonrc6 sons sa mamel-
le gauche, cette perspective encore
serait pour I'empeclher de courier un
divorce vain et sujet A le couvrir de
ridicule.
La fin a demain





MrsJ. A. F6vrier et Th. Trouillot
Le Matin a annonce dcrnicrement qu'une
loi serait soumise au Corps Ltgislatif de-
mandant des rentes viagtres pour MM.
Trouillot et A. Fevrier.
La Chambre dans sa seance d'hier a vote
cette lot qui accord une rente de Cent
gourdes aux citoyens J. A. FEvrier,com-
ptable au minister des Finances et Thra-
sybule Tronillot, ancien directeur du Bu-
reau central du Timbre.


L


I


__ C


-ire ANNZZP No 64.


PORT-AU-PRINCE (H~jI)








RENSEIGNEMEN TS
MITEOROLOGIQUES

Obseervatoire
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


LUNDI 17 JUIN
Barometr,: A midi

Temperaturejminimum
maximum


762,0
23.7
33,3


d

I


Moyenne diurne de la temperature 26,5
Le ciel a 6td un peu nuageux dans la
matinee et covert dans l'aprs-midi ; Ics
nuages supcricurs viennent de W ;les
inf6rieurs de E. Deux petites pluies depuis
2 heures 40 minutes. Le pluviometre mar-
que 0,8 milllimetres. Le barometre est
monte depuis. Agitation microsismique ;
intensity au micrometre : 6 divisions ; di-
rection : NW.
J. SCHERER
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMIMEL-LE
AudiencCe ,ta Lundi, 17 Juin t 907
Presidence de Mr le Vice-President Er-
nest Bonhomme.
Le Tribunal prend si&ge A dix heures et
demise du martin et contend les athiires sui-
vantes :
1o Dantes Alcd, demandeur centre un
ugement du Tribunal criminal d'Aquin,
e condamnant A la peine Capitale, privenu
d'avoir tuc le mineur Duram Louis, en
3me section rurale de Cavaillon.
Le juge L. Denis lit sont rapport.
Le Ministry -F',.blic, Luc Dominique,
conclut au rejet du pourvoi.
20 Dorvilus Josselin, demandeur con-
tre un jugcment du Tribunal criininel de
Petit-GoAve le condamnant a dix ans de
travaux forces pour avoir volontairement
donna la mor: an nomtnm Jean-Philippe Jean
Paul.
Apr&s la lecture du rapport du judge P.
Laraque, le Minist~re Public, Eug. Ddcatrel,
conclut : la cassation du jugement attaqud.
Le r6le cpuisd le siege est lev6.
Fermeture de la malle
Les deipches pour Inaguc, New-York,
et I'Europe par le sis Valdivia seront
fcrmnis jcudi, 20 du courant A 3 bcurcs
prJci'cs du soir.
Port-au-Prince, lc 18 juin 1907.
Les femtnes-cocheres
Paris fait des adeptes. Ce fut la premiere
ville qui poss6da des femmes cocheres. Cet
example est maintenant suivi un peu par-
tout.
Une diplche de New-York signal l'ap-
parition de la femme cochere A Chicago,
ou on cn compete quatre A l'hcure presen-
te: miss Mollie Mack, ancienne actrice;
miss Celie Pandcll, june personnel de vingt
ans, ct deux employees de cctte dernicre.
L'initiative de ces dames est observe avec
intdret dans cls autres villes des Etats-
Unis, qui competent, elles aussi, avoir pro-
chainement leurs femmes cocheres!
Charles Normil
Notre compatriote vient d'exposer au
Salon de cette annie un Buste en bronze
qui a eu le plus grand succes A Paris.


La Libre Parole, apresavoirdit que le hall
le la sculpture 6tait le plus frdquent6 au
Vernissage ajoate dans un compte-rendu
ldtaill paru sous la signature de Jean
Drault: c L'interessant buste en bronze si-
g;d Charles Normil m6rite une station ).
-Compliments a l'artiste.
Projections Lumineuses
Les caries d'abonne aux seances de pro-
ections commencent a se placer A partir
i'aujourd'hui : celles qui se distribuent
donnent droit aux trois conferences de la s6-
rie No I, comprenant: 'o Une conference
sur les ph6nomenes atmosphbriques ( 20
vues); 20 Une conference sur l'etude de
expression des emotions sur l'Homme et
les animaux (25 vues); 30 Une conferen-
ce sur l'Astronomie (23 vues).
Par une entente avec le Directeur de
l'CEuvre, nous avons obtenu que ces car-
tes, en raison de leurs avantages et de la
modicitt de leur prix, fussent d'abord of-
fertes A nos abonn6s.
Nous croyons qu'ils nous en sauront
grd et qu'ils s'empresseront, par leur accep-
tation, d'encourager cotte heureuse int-
tiative. Le service de distribution se fait
en mimetemps que celui du journal et par
les memes facteurs.


I


NECROLOGIE
Un t6legramme reGu hiersoir
a apporte la douloureuse nou-
velle de la mort au Cap-Haitien
de


Nm e V- MONTBRUN JACQUES
n6e ENIDE DE PIERROT
fille du Prince Pierrot et sceur
ainde de Mada me la Presidente.
Nous presentons a Madame
Nord Alexis et au President
de la R6publique, l'expression
de nosplus vives condoleances.


.ottel B ellex,

DEJEUNER DU 18 JUIN
MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
Buisson d'6crevisses
Fricass6e de more A l'Espagnole
N varin de mouton aux pommes
Filet mignon au natural
Pois congo A I'Haitienne
Riz blanc au lard
Cr6me A la vanille
-... Fruits
Cafe
1/2 Vin


U


a
Ia


L'administration du MA-
TIN v announce aux abonnes
qu'ils ne doivent rien payer :
abonnements ou autres, que
sur RECUS IMPRIMES et
signs de M. 1'Administrateur,
Priere d'aviser 1'administra-
tion de la moindre irregularit6
dans le service du MATIN a
afin qu'il y soit de suite rem6-
die.


LA-IIAYE 11-.- La journee s'est
passee en visits officielles entre les
membres des diverse d6elgations et
lo Ministry des Affaires Etrangeres
de Hollande. Toutes les discussion
relatives aux travaux de la conf4ren-
ce seront suspendues jusqu'a ce que
le comte de Nelidolf ait ouvert la
conference an norn de son souverain.
It est probable que ce discours d'oo.
verture sera court et qu'il occuper
la session de samedi.
,'opinion dominant parmi les r
presentants des puissances est quelt
resultat le plus utile de leurs travauq
sera'l'extension et la consolidation d
I'arbitrage et sa definition exacte, 4d
droits de la propriety privee en tempi
de guerre.
Les questions supplementairestellsi
que lo control international des dd-
putds militaires ou la discussion de
toute doctrine a I)rago ) ou autresse-
ront laiss6es en reserve.
Course PJkin-Paris
PARIS 14.- Au prix d'hdroiques d
forts, les automobiles qui prennent
part a la course P(kin-Paris ont tra.
verse aujourd'hui la premiere pati
de la passe de Nankou.
Le Stromboli fume
CATANE ( Sicile ) 14.- Apres On
pdriode de quietude, le Stromboli
de nouveau entr6 en eruption ce
tin A 6 heures 45 minutes. La pop
tion est terrified.
Une declaration du a premier
PRETORIA 14.- Le premier
tre Botha a annonce aujourd'
que le gouvernement avait I'inteaf
de renvoyer dans leurs pays tods
miniteurs chinois don't les contr
sont expires. Les directeurs des CO
pagnies mininires sont d'avis que
measure sera ddsastreuse pour l
industries en raison de la difficult
tcouver des indigenes desireux
travailler.
La second Douma en danger .
St-PrTERSBOURG 15.- L.
pondant de la press asso0cee
prend de source autoris6e quo 10


-, O


I


Nouvelles PErangerep

DEPWCHES REVUES CE MATIN

les tviticulteurs d'Argeliers
PARIS 414.- Pour le moment, legou-
vernement n'a pas l'intention d'enta.
mer des poursuites judiciaires centre
les membres du Comite Central des
viticulteurs h Argeliers. Les nemnbres
du Cabinet esperent que le ton conci-
liant de la lettre que M. Cl6menceaua
6clite aux Maires et dans laquelleit
fait ressortir les graves responsahj
tes auxquelles ils s'exposent en sw
pendant le tonctionnement de l'adrni
nistration municipal, aura pour r6-
sultat d'enrayer les progres de cette
greve administrative avant qu'il soj
n6cessaire d'adopter des measures plus
dnergiques.
ConfdFence de La-Haye


I


l#
m
I









cond.Parlenmeit russe sera dissout co
soir par un 6dit imperial. Plusieurs
detachementS de troupes sont arrives
dans la capital et ont ete repartis sur
les points strat6giques. Les marines
de deux cuirasses actuellement danrs
report de S6bastopol se sont mutinds;
les chefs des rdvoltds ont te arr6tss.
Un accident.
MINOT 15.- Un train de la Great
Northern Railroad a ddraille pros de
Palermio ; le mecanicien et le chauf-
feur ont bt6 tues et plusieurs per-
sonnes blessdes.
L'ineident de Californie
ToKIO 15.- Apres une conference
avec les anciens do l'Empire et les
Ministers, tl Vicomte llayassi, Minis-
tre ds AfTitires Etrange~res, a dclar
que l'incident survenu en Cali'ornie
ne doniait lieu a aucune intervention
diploinatique et a exprim t le desir
que le gotvernement federal am6ricain
arriverait a une solution rapid sur la
question en litige.
Conseil des Ministres.- Les agitations
dans les d parlements dumidi conti-
nuent.- M; Pichon indispose.-
Conmmencements d'incendie
PARIs 15-.- Le Havre, campeche
Haiti-(ap : B lies 5,35.- Racines : 5
Le Conseil des Ministres ce martin a
l'Elysee sous la pr6sidence de M. Fal-
likres s'est occupy des measures A
prendre en presence de la persistence
de I'agitation dans les d6partements
du midi. Le procureur general de la
Cour de Montpellier a et6 mand6 d'ur-
gence a Paris pour conferer avec le
inistre de la Justice et le Pr6sident
du Conseil.
Le colonel Marmet, commandant le
lOOe d'Infanterie a 6td mis a la retrai-
ted'office A la suite des incidents et
plusieurs ofliciers ddplac&s.
Le Ministre de la Marine fit signer
lanomination du vice-amiral Jaurd-
gaibhry au cornmandenient en chef de
Iescadre du Nord, en replacement
du vice-Amiral Gigon qui demand
iatre relev6 de son commandement
pour raison de sant6.
Au course de la seance M. Pichon
indisposed dut rentrer avant la fin du
Conseil et s'aliter. Son "6tat n'est pas
rove; mais il ne pourra assister au
oner offer ce soir aux Souverains
danois. Les Souverains dinerent )'ier
soir au Ministere des Affaires Etran-
*res. Ils ont visit aujourd'hui I'H6-
W-de-Ville et le Musee de Luxem-

tiU commencement d'incendie Cs'est
Wclard sur le cuirassd < Brennus -,
un quartier-maitre a 6te grievement
bless. Autre commencement d'in-
cendie sur le C larles MartelD, 6teint
apres une demi-heure d'efforts.
Traild important
RoME 15.- On assure que la France
ainform6 l'Italie qu'un traits garantis-
sant la situation sur la M6diterranee
etl'Atlantique a 4tl signed entire la
France et l'Espagne. Un trait simi-
aire a ete sign entire la Grande-Bre-
tagne et ces deux pays. Ces deux
traites equivalent & une alliance d6-


fensive entire la France, la Gande-Bre-
tagne et I'Espagne.
Le Pailement
ODESSA 15.- Les autoritds craignent
la dissolution du Parle nent ; si elle
vient a se produire, ce serait un pre-
texte a de nouveaux d6sordres anti-
semites.
Un navire qui s'dchoue
IIOLYIIEAN, (Pays des Galles ) 15,-
Le Paquebot anglais c Anglia 9 ayant
a son bord plus de 500 passagers a
touch ce martin pendant un 6pais
brouillard une roche sous-marine sur
laquelle il s'est dchoue. Apres une
demi-heure d'efforts, le capitaine de
( ,1'Angliha riussit A fair sortir son
navire de la situation perilleuse dans
laquelle ii se trouvait et les passages
ont pu etre debarqu6s. L'avant du ba-
teau ('tait dtMonce au-dessus et au-
dessons de la igne de llot!aison, mais
ses cloisors (tanclics out resist 6t
1'action de i'eau.
Uue ddfaite fdministe
CHIRISTIANIA 15.- Le Storshing a
rejete aujourd'hui par 04 voix centre
48 une proposition tendant a 6tablir
le suffrage universal pour les femmes.

CHANGEMENT D'ADRESSE

Docteur Lissade
89, Rue du Centre, 89.



Baique lnationale d'laili.

Cotiformiemnent ax instructions ,lu
Secrdtaire d'Etat des Finalnces et dlu
Commerce, la Banque Nationale d'llaiti
a I'hloluneur d'infornier les inritrecsses
qu'ils peuvent, t parlirl do ce jour, tou-
ier ai ses guichlets sur les emprunts
suivants
GOUVERNEM;ENT D'IIA'TI 0 o/0 12
Repartition, l(imi pour cent (1/2 )0/0
inter&ts dla eir au 3o juin 1907.
GOUVERNEMENT D'lAiTI 3 o o. 12e R,!-
partition uni qtrt pour cent (1/4 o/o) il-
tertls du ler au 30 juin 1907.
Dette inttricure convertie et consolidde
Coupon No l' dch6ancc du ler juillet
1907.
Contre recus et sur presentation des
Bons.
Port-au-Piince, le 11 juin 1907.
*
Conformiment aux instructions dlu
Secrdtaire d'ELat des Financeetdu (Com-
mcrce, la; B:nque Nationtale (l'Il:titi a
l'honneurd'informe' les iintlresses qu'ils
peuvent a partir de ce jour, toucher a
ses guichets sur les emprunts snivants :
Consolidds 1900 t12 0/0 : 3e rplarti-
tion : 10 o/o sur le solde d.i aprcs la
58e Repartition sur les interets de M;ni
et juin 1905 ( gale a la ter repartition.)
Consolidds 190, 60/0 : 3e repartition
10 o/o surle solde du apres la54eRepar-
titionsur les interdts de Mai etjuin 1905
galee a la ler repartition ) .


9 Emprunts rdunis, 3e rdpartition : 10
o/o sur le sole dii, apres l:i 190 repar-
tition sur les intterts du 10 au 10 juin
1905 ( gale a la ler repartition )
Dette intiri'eure, Consolidee ,'t Conver-
tie 3e repartition : 10 o/o sIi coupon
No 10. Echlance de juillet 1905 /( ,gale
& la premiere rdpartition. )
Contre re;ues et sur presentation des
Boris.
Port-au-Priiice, lc 14 ju in 19 7.

USINES MON-REPOS


SUCIE TURBINE
le plus pur. le plus propre, le plus
riclhe en inatiere saccharine
,ldliant toute concurrence.
Tafia Sup6rieeur : 20 degr6s
DEPOT GE'NEIRL :
23, Rue Roux, 23
(anciene Rue Bonne-Foi).


RHUM-SYLVAIN
Produit de 1' Usine SI. Michel (Arcahaie)
Vieillissement natural jus(qu' 12
ct 15 ans.
PRIX TIlES MODIRIES
Veite en gros et en detail.
Mason M. Sylvain
43 ,Rue des Fronts-Forts.

Bone1 occasion
A vendre pour les constructions en
mur', des double T pour terrasses,
traverses. etc;-
1:t une iagnilique couveuse de
340 ceufs avec accessoires.
S'adresser.au bureau du Journal.

LA
.- .
Meilleulre Fartile
(Id Monde
Cell qui donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
le plus leger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA. Reprdsentant.
_-
CHEZ MADAME

ARTHUR BONNEFIL
81 Rue Tircemass, 81
QUARTER ST.-.JOSEP
ON TROUPE :
lHuile de coco pure ( en gros et en
detail, ) Amidon, Arrow-root des Ca-
yes, (Eufs de poules ambricaines pour
donner' a cover aux poules du pays,
chocolate ( de J~r6amie ), beurre frais
( des Cayes. )


--







II_


COMPAGNIE P. C. S.


AVIS

Le public est avise qu'A partir de Jeudi 13 du courant le present horaire
sera regulibrement applique :


Deparl 6 h. 7.45 9.30 11.15 12.30 2.15 3.30 5.A5 7 h.
Arrive'e 622 8.07 9.52 11.37 12.52 2.37 3.52 5.37 7.22
Ddpart 6.26 8.11 9.561256 13.56 5.41 7.26
Arrivee 6.35 8.20 10.05 1.05 .05 5.50 17.35


DApart
A rrivee
Depart
A rri vec


6.45 8.30 10.15
6.52 8.37 10.22
6.57 8.42 10-27
7.20 9.05 10.50


11.45
12.03


1.15
1.22
1.27
1.50


- 4.15 6 h.
- A4.22 6.7
2.45 4.27 6.12
3.08 4.50 6.35


7.45
7.52
7.57
8.20


Approuvd par le Deparlement des Travaux Publics.
LA DIRECTION


UVr USavoir un
VOULEZ-O S bon accor
deuretreparateur de Pianos ?
Adressez-vous sans crainte des condi-
tions, i Me. Arthur Jionnefil artiste
pianist Profeseur tie dMusique.
81 IuF T .II.iMAss 81
Quarticr St. Josevh

C'est incroyable
Pour la Toilette !

Malgr6 tous les savons antiseptiques,
toutes les eaux de toilette (qu vous a-
vez deja employes, sins succts, I,'helsitez
plus maintenant Ai ess.yerle Lait vir-
ginal antiseptique do A. Blonhom-
me, plhrinacien, ilui a pour vertus in-
contestaltles d'enlever les boutons au
visage, de lui donneruine -ouplesse
agreable de l'eibellir et de conserve l;a


fraicheur du teint.
MODE D'EMPOI :- Se laver la figure
2 ou 3 fois par jour avec un peu de ce
lait dans de I'eau froide.
Prix du flacon G. 1.00

PLUS D'AUTRES!
Servez-vous maintenance de la Pou-
dre dentifrice antiseptique de A.
Bonhomme, pharmacien, qui convient
A la toilette et a I'antiseptic de la bou-
che. Elle est doude d'une saveur et d'un
parfum rares, elle rafralchit la bouche,
conserve les dents, les prWse 've du tar-
tre et de la care, maintient leur blan-
cheur. C'est un sp6cifique qui privient
les inflammations des goncives causes
par l'usage des prep rations mercuriel-
Ses.
MODE D'EMPLOI :-Au moyen d'une
brosse ldgBrement mouill6e et impr6-
gnde de la poudre dentifrice on friction-
ne les gencives et les dents.
Dipdt Gdndral: pharmacies St-An-
toine.
AVENUE JOHN BOWN (Laluej.
Prix de la boite G. 1.50.


Mason F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. IIODELIN
Ancien membre de la Societl Phtlan-
h ropiquc de.s maitres tailleurs de Paris.
Vient de recevoir un grand choix d'd-
tolles diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
(e particulierement a sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gileti de fantaisie et de pique de
toute beauty.
Prix moderns defiant toute
concurrence.
Specialite de Costumes de no-
ces.- Coupes lFranuaise, Anglais3 et
Amdricaine de la (lermiere peIrection.
La maison conftctionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brodes
dolmans, tuniques, habits car-
res. etc etc, de tous grades.


Langue Anglaise

Le caractl're cosmopolite de la vie
modernie est tel, que les connaissances
d'une scule l aguo ne permettront plus
a un individu le redpo)ndr. aux exigen-
ces de ses relations, de son activity et
m6me de son existence. C'est pourquoi
toute personnel, homme ou femme, qui
est a measure de fire face a une telle
ndcessitd, meme au prix d'un sacrifice.
doit cultiver les leagues vivantes, sur-
tout les plus r6pandues : I'anglais et
l'espagnol, a c6te du franCais, cette bel-
le langue de la diplomatic et du rafine-
ment.
Pour un prix tres raisonnable,
Monsieur J. J. DESCE,
Ancien professeur au Lycee National
de la Capitale.
Se met a la disposition du public pour
des leCons dans ces trois langues.
S'adresser au No 97, Rue de la Rdvo-
lution, (lite de l'Enterrement,


Poudre dentifrice

SL'IDEAL >

Voulez-vous avoir de belles dents
les conserver intactes ?
Usez seulement de la Poudr
dentifrice a L'Id6al a
La Poudre dentifrice a rIddal a
A OBTENU LA PLUS HAUTE R1L
PENSE A L'EXPOSITION AGRICO
ET INDUSTRIELLE DU 4 MAI 1
- a Port-au-Prince eat r6elli
la meilleure de touted cells conmm
jusqu'aujourd'hul.
D6pourvue d'acide, elle est san
aucun danger pour I'dmail des dent.
Antiseptique de la bouche et tooe
que des gencives, elle prdvient la ca-
rie, donne aux dents une blanched
6clatante et laisse A l'haleine une ex-
quise sensation de fratcheur et av
agrdable parfum.
Servez-vous uniquement dela Pen.
dre dentifrice a l'Ideal, et vous
aurez de belles dents.
Vous en trouverez a la PHARMACI!
TItiARD, anIle des rues du Centre et F.
rou, vis-a-vis de 'Hotel de la Commure.
Prix : G. 1.50 la boite


lF'raax chlerri enit

A ELEGANCE
D. FERRARI,
Fabricant de chaussures,
Porte A la connaissance du public
particulierement de ses nombreuxcli
ents de la C6te et de la Capitale,
il'tablissement a un stock incalcu
ble de chaussures pour hommie
temmes et enfants, en tous genreM
et que, malgr 1l'offre de cinq pour a
sur I'achat en gros (5 0/0) faith un re
basis exceptionnel sur les prix.
L'etablissement se charge de fain
preudre des measures A domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctuali
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en
p6t un grand stock,- pour la
en gros et d4tail,- de chaussu
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Les commander des commer I-
de l'interieur pourront etre execuil
dans une semaine A pen pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI)

Bouquets modern-stY
A vendre
Chez Mme CHARL-S DUPLESST.
BOIS-BADkRE S
(A co6t de la chapelle St-AntO'^


G. Du NORD
BIZOTON

CARREFOUR


CARREFOUR
BIZOTO N

G. Du NORD


__