<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00056
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 8, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00056

Full Text


ir1 ANNtE, No 56.


PORT-AU-PRINCE (HAITI)


SAMEDI,


8 JUIN 1907.


HMA


Q X C3 mr-J 1)XIF=: %J


"I


ABONNEMENTS :


PARl MOIS


(;OURIJE.


DIRECTEUR:
Clexmexit VI;agloire,


LE NUMfEIlO 10 CENTIMES.
Les abonnements parent du ier.et
du i 5 de chaque mois et sont paya-
*I 1 b .. I. .


DNiuARTEM E.N- S &- ETfANGER : II iDAt4rl"ION-AI)MINISThtATION LlL(3 U 'lI.jIjU
deJ)> .4, RUE ROUX, 45- Les naiitisci s itlsertls otui nontie bout
-- ________ -______________ pas.


Pour tout c3 qui ccncerne l'Admini3tration du Journal, s'adresser a M. Arthur ISIDORE.
I III- ; .. Z P '-rr. ~


Maxime du C:amp dans un port-scrip-
tum cmllOiuvalit ajouteil a soln Ieau livre
de lParis lihenfaisant disait: aCheir-
scher Zt secouri'ir la niisb!re et encou-
(rager les instincts mauvais, c'est
comminetre une erreur que la b'en-
afalsance a le devoir d'dviter. )
Pour signaler ces erreurs trop fre-
quentes cliez nous, nous vous avons
dernibrement introduit dans le temple
infect ou la mendicit4 simoniaque use
deo ses rites les plus impressionnants :
la faim de i'enfant, ses infirmities et
les ulceres les plus horribles don't
puisse O.tre afflig6 un ktre pour provo-
quer la pit ie et se valoir honteuse-
ment I'auinlt'e.
II est ide. cateTgories de vagabonds
sollicitemots s.ir lesquelles notre rap-
port ii'avait ; port6)'t et qui cependant.
me:itenit i, lo! I'attenrtio, n des t'ctonrs
de la Iotice -;soialio,. Lpi're que i'exis-
tence !, :- 11 i0Llli;lI .iIf3 ilo. 1'oie en
'quelqu,, ->i ,1, d dIer' de dl ssesse de
notre n 'i Coll .a tlli,. co stlitue lille

etpourT ,;: ;i r ,:.I re ;li vl ''' ix
ristiqun ; i: n.,-

fes qea 't. WIm l i;e. i I)ia 'o d '(111 I.t.-
partou:. ,ll s;hliet blieu At la maini :'-
mandet i a n i,* ii i til i tal
Yieige..
Je veux lparlor de res malandrins
Ffsseux et inmpudents qui, a I'dpo-
de la Toussaint, vont, sous l'oil
rne des Imoralistes, dtablir au Ci-
Btliere de sacro-saints humfoits oft
0616brant de myst6ricuses liturgies, ils
prlivent de grasses pr6bendes sur la
Course des lauvres femmes pieuses
tt niaises.
Je pare surtout de ces malins qui,
it. dans de vagues retiaites la
our1 des Martyrs ou au Bois St-Mar-
2, Vendent aux files de joie des r -
cSate, pour la prospdrite de leur in-
dlstrie, dabitent des a oraisons b don't
nla ertu est de garantir des accidents
ei mar, de la mort par I'assassin at ou
Par la fusillade.


J'envisage enlintous les cer),que-solt:
Sllontes qui, ftilnmtes, fleu's dt's poti
de I'horizontalerie, organisent, sou.
lc nom elgant de pique-nique, de,
sacrifices orgiaques eiin 'hoiinieu d(
la liornle-D)esse ou sous le ,pa!ronag(
de Ste Matrulle; qui, lomnines, foti
la trait al sein de leur propre famillk
dans I'esperance honteuse de ddcro-
clier tine ( situation et de participer
A I'autorit . par en has.
Tant d'exemples abondent de ces
odieux tralics qu'en lisant ceci,
v Hypocrite lecteur, mion senblablc. ion l tr.,r, ,,
vous avez cit4 des noms et vous vous
etes rappele des scenes.
L'autre jour, tres press, je ralliais
mon bureau quand tout A coup, au
coin d'une rue, un grand bruit de vo-
ciferations rppliquees et duplilques
me requit.
C'etait une marchandede lait qui, fa-
tigjie d'attendre un )paiemeni peipl-
tueclleiiiont ajolurit, aoo iiisait d'iijj i-
res iin pi)a uvie geiiltdral hiors Iraing 't
opterai'i (' Oi'tlii)iiro en telm)ps trtu)lbies.
0Ille l'accu ait bi]ta'l elll ilt .. i 'a-
or maiis arend s vie disnts d'une-
loiix de 'i t t l.ii avec Il.l es it de





mosa in teur:

(JPii(l voiti s at.i i tcs i p its, aitf l .!i ;i
1)oni : t sIoUllu a.

contlnuai '; lna .ou te.
I';ii Iirtil i (jOxc "s' Cl.tj, to 'i ,'i i L i :;.

l)oU i n, de roviSious lent c .. :::
de mrais grene an me distant d'une
voix de prone et avec un geste de
moine qu6teur:
Mon fils, fais lacharitld d Pipai.(tud.1J.
.TI no vous avouerai pas, Marlam(n, si
je perdis mon cratm et si j plant ;ai A
tou te voue le le mot shock don't Cam-
'broiine epastrouilla si siulrn! &men ti)
Ics Anglais. Je vous dirai seuleienti
tque jo tournai le dos ia l'insolernt et
continuai ma route.
Eh bien, le lendemain de ce jour,
je rencontrai lememe individu devant
une liaison de luxuOuse appareiice
don't les h6tes passent pour C^tre de
grande distinction.
Le vil personnage feignant d'etre
sous le coup de l'ivresse demoniaque


fIsa ( ') et di (I ,IPn. lI fage
soil h)0l11ment _11t f illo,-,/#iis lbI rvirl-

I1)DNI5( U) qili S'e teiait S olls kia tleric, ell-
t toitirte do sos hils.
La pauvre fetiinc, aj)OI irate corn-
ianwila d'ure voix bi;-vv io ses ciltfalts
de rentrer; elle jeta (j eli no 11)0!) iaie
dans la macoute (fit'oni lui tendait et
elle poussa Ia la lbnvolence jusquIA'A
presser Ics deux mainis crois&';s du ml-
stiz'abHe.
Je suis. certes, men per'suad~ ique
cette personne W'avait aucunie toi (Janil
les satigretn itais (10 I'ilt raiingrei menidiaint
mais, so disant probahicuiert qu'il
valait autant te mecomitenter person-
tic, el!e agis-saitI NoIIIIn parles
clc i'ain losi upersiitiees (ji ilo llii SU.-


d(.,.-; uhis 1)ho lleuss -' iii II1-1i d('tIdes.
tIdu colu III flt'I il









I
1-11,bl-,j! N ii, i i t r
10 1 11.. 1-,X J(#, ''ir y o 11. 'I I
briss- *a ijfp lt c41 ,




Ilepoussez-le avec rudessie et n'im-
porte iuel pas;it VOUS (Ilallriant et
hetircux de se moute r a ;w d'er
do0 Iolicr, soci di 0. xjt'nd iv'. ;'JI u ~ ide
Ct bo(USCIItI'r(I Ii JotI1!1C'f'(!rcsaris

lici.

cucilli ces deux phrases si eIn iarmo-
nic avec les id(es pi ofe.sccs par le
w' Matin ):
a ILe plus mauvais service que I'ou
Ct I)IIISSO 111'o dre A till l1 j)cltlllfc: es-t de
SIii ajpprerndre Ai no coiiimpter (fuc sur
K les autris et At g*fmir sur ses 6preu-
y ves. Si uti Am~ricain doit arriver A
c quelque chose, ii doit inettre sa con-


-------_.,


w


o








a fiance en lui-mitnlm et tion danr1
a I'Etat.. II ..11dolt a ro r la vi
dL -tV(-C Uli courage 1rodiICJTpoI'tor
C't hi. tdr Vit)IC S I' )le Cpeit 'deeptel Ila
-difaito s'il le filtt. *
("etel l ixti-puarit dotie Wles [~e

assainir I'liIIII(NeSi' (hm(Ilit' dobI)1

OCI :luMIS






IRENSEIGNE MEN TS
MPEATIA'OROLOGIQUES

~~bservattcire
Du
SIMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


Baroiiic'tre : nI.

T e ni p t rra 'ure IinmuT
PIKAXl Iii U li


762,6
22,I
34,2


M yvc:ln ditrne Ie I. ":nmpr.iture 27,8
Le ciel a :t I.,u.:cux ins I'aprs-mi-
di seulernent. Lcs nua.,:1s i-icricurs sont
de E. supdricurs Sl- iracs.u S\V A 3
hcures. Brise rc:.uherc. Le ibromie.rc est
stationnaire.
Mouvcin ts, microll smiqucs c2 7 hrs. 25
minutes dLu i.Atinl et dIpuis .* licures du
soir i mnnuit (1, dc ce martin. Direction:
NNE" ; intLnMit 6 du micronmetre.
J. SCHERER
Assernblee national
Ntnc ,l', a~ ,'',n.ivuie 7 .J! it.
La haute As cmblde, apres sanction du
proces-verbal dc la s&ance de ddpot de
'Expose ( ci'n, ral dc Lt situation, a adopt
sal s numditication le pro.t de Message de-
posc, par lc d puti N.irc.:- I.ccontc, rappor-
teur dC I:1 coTmmnriion de 1'Assein bllce na-
ti)lOlalL.
P'uis :une dcl. action .1 et nolmcee pour
rcmcttre cc nc ssage au President de la
Rdpublique. l'ile est compose de MM.
Ics Senateurs I). Thdodore, C. Lere-
bours ct E. Cincas : deN M les deputies
M. Wiss. G. Bouchl L. S'journd et IF.
Abdlard.
Grand Concert
Le grand Concert que prepare l'artiste
Bonnetil depuis le mois dernier aura lieu
A la tin 3V mois de Juin. La date sera ulth-
rieurement fixde. Le nombre des cartes est
limit; elles seront vendues A I'avance A par-
tir de la sem.aine prochaine au prix de deux
gourdes. Le programme est des plus riches;
i comportera des morceauxd'orchestre (Flu-
tes, clarinettes, violons,etc) ;i part les solos
de piano. Cc:te tLte est prdparde d'une fa-
Con tell, que 1 on n'aura pas A regretter la
soire quc l'on passera dans les salons de
lPhotel Morch qui scront prdpards en con-
s 6quence.
Echo des Cayes
Incetdi;i
Peu s'en est fallu que la Fete-Dieu se fal
passe dans la douleur. Au moment ou la
procession se rendait au magnifique repo-


soir I Mmc Vve. Scndral. Ic f:u a pris
da:.il Ic rcpooir incll et .1 c:t v:ie tciint
r.:ice a l'iactivit des tidclcs. Mine. Sendral
a tdc qui:tc pour voir brCiler ss tines den-
tcllcs, seo. loussclines raires. ,ci, one, su-
pLrIes q i decoraicn t son rcpo oir i arran-
,c nIL.ItIt duJ uci u:o rai r i .:
pr jidc.

Deces
Est mort lier A heures de l'apres-midi,
1 l'age de 44 ans, E.ILE BAzELAIS. L'cnter-
rement aura liu aujourd'hui t heures. Le
convoi partira de la maison de Mr A. Bou-
zi, au Petit-Four, pour se rendre laCathir
drale.
Nos sincerescomplimentsde condoldances
A la famille du defunt.
S*

Nous apprcnons la triste nouvelle de la
mort subite de notre sympathique ami le
Dr. ALIREHD Nc'M., 'Profc'sscur au Lyce,' Nz-
lionatl.
Tous ccux qui ont connu Ie cher ddfunt
s'accordaient a reconnaitre en lui de belles
qualitis qui le rendaient digne d'affection
et de respect.
Nous presentons a sa famille nos plus
sinceres condoldances,
Naissance
Nous rL'ct',is l, h .t' 7ilf .zir,'-pa.'t su.iui fzt
Mademoiselle Lucienne 1k ..ux, avec la
permission de scs pcrc ct mere, Monsieur
et NMdame Hermann ILcraux, a 1-- bonheur
de vous annoncer la naissance de son frCre
GEORGES, qut a fait son entree dans le
monde le jeudi 6 Juin, A 5 Iicures de l'a-
pres-midi. a
Nos remerciments a Mile Lucienne qui
voudra bien transmettre nos compliments
A scs p're et mire et nos souhaits A son
frdrot.
Conferences avec projections
lumineuses
Nous rappelons une dernie'r, ois quc
cette conference qui est la 2e de I'xuvre
de i'Enscinement par les projections lu-
mincuses, aura lieu dermrin, a 6 ieures et
demie du soir A l'Hospice Saint-Vincent
dc Paul. Elle sera faite jar M. Dantms
Bellezarde sur Chri.tophv Co/mnl, ct son itn-

ILe prix d'entrdc est d'Unti goureh pour
grandes personnel et Cinqante icntine.,,
pour enfants. Des cartes de faveur ont etk
mlises A la disposition des Directeurs d'd-
cole pour les 6ltves, aa prix de Vringt cen-
times.
Le Perseverant


tL
-I


Nous avons requ le fiscicule du


mois de


M.ai ic cttte cxccllente revue des Caves
qui vient de paraitrc avec des mati.res tries
intcrcssantes de MM. Dary, LevCque Mo-
ricette, Fenelon Policard. etc.
P ossibilit6 de contagion par les
tickets de tramways.
Un mddecin de Bordeaux, le docteur
Busquet, a fait des recherches bact6riologi-
qucs sur les tickets de tra:n\\'a-s. Ces tic-
kets sont constamment souill6s par la sa-
live du conducteur qui, de son index hu-
mcct6, les dctache de son carnet pour les
tendre aux voyageurs.
M. Busquet a recueilli ro de ces billets
maculds par la salive de 5 conducteurs dif-
ferents.


Sur des bouillons de culture ensetrem,
c;> avec le lpfOdLuit du lavege de Ces ticke
ii a trouv: I i fois du s aphylocoque, u
fois du streptocoque, 2 iS le pseudo.-.
cilic de LAtrler, i lois le piiu-rno,:qo,
Au point de vue dIcleur orin ine,
gertnes sc repartissaicnt ainsi
C'moh4ictifit r No I :4it1O( 1.st-i' h 'I'h oqufe.
( iji irNfl' 2 -,trp 'w. I I I st-, nk i NIo o u
(,uii Iu tIt rtu~7N ;) coidtdicteur No 'a staphlyiycoqu.i.
Coiiducteiur No 5 sticptuocoqtv, -Autpiihvyocoque.
En some, les dix billets de tram"
souill~s par Ia salive de cinq conduct
difftfrents, pr~sentaient tous des gerveae
rulents, sans computer ceux que nos
thodes actuelles de recherche ne permettft
pas de cultiver le bacille fusiformernc
Vincent par exempie, ou le spirochete.
Soci~te Frangaise
Les mcmibrcs de Ia Socikt' sont prie
d'as'ist.,r aux t uncrIailic> de Muwlcur leDt
A\. Numna, dina1iii ) &) urx.Jt ". 1)heuresje


L,' S:,m'AeT,'ircse, Ml CRiPrI.

luill


D' 1EUNIF.1\DUI ;JUIN
11 2 II1EHUKE
Prix G. 2.50
Mclon dc IFran.e .IC
Ridis

Pieds de v.--au sauce torln\i,
Filct s~1ttc chauJ!,
M\lirlitoll Ju i ntin



Cafe
-1 '2 Vin

LE SEAEEUR

II, -.I M IAGE.AV 7l U
1.;1 ~1:1(.1(p. dt11 1' I .l k(I~tllooli'



lie ii''ttatti a s 1: 1 4'llq v'C I 'X 111 djjz (IICr'.atelnr,
Carti 4itc ch jiii I wni~ t ft a hI. ii i r~eiite!
(:eI1N14.saItda t et qu 11"io.1611v t i ta 1"), i h' Iit ;re~
A Ia rice verdetir flt ton chain p 11iW rait
Un soleil radieiix, ICs autas p1eins oft, rage
Sont voflns, abattant ton rtve et tes vm~rts!
Qi tintjport( pi-iit1(Is ha be-chi, et repar- 'mANOiti
Garhu iiirir Ai Ia peic #..t Ic nimbe des f,,rtis
IFHED. AUGUST VETNTVORTIL


L'administration du MA
TIN ) announce aux abonna
qu'ils ne doivent rien payer:
abonnements ou autres, W
sur RECUS IMPRIMIS 0
signs de M. 1'Administrats
Pri6re d'aviser l'adminisW
tion de la moindre irregul1
dans le service du aMATI(
afin qu'il y soit de suite r
die.


----3


I


I









ouvclles Etranleres


DEPECHES RE UES CE MARTIN

\V.\AslI(;'rTN.- Le Secretaire d'E-
tat Roott a ir toin ec gouivernlemet
fralnt:2~lil des fractures accompagnant le;s mar-
chaindis:s ex portoes aux tats-Unis.
lest jpIt ia reconnaitre aux Chaim-
bres de Conimerce francaises, les
"en[es tprivil'ges qui ont 0tC accor-
d6es aIx chlaibres de (Commerce al-
leinajides 'par Ie modus vivendi com-
mercial c:~l acllilnenft coniclu. ()[n an-
nonce ulte ces privilices pourront
etre recianes par touted les nations
don't los :liam res de Coommnerce oc-
cupent ;a situation oflicielle (iue ces
ou'gaisti~l Ois nlt enl lrance et eCl
Allemia.;-p'e.
I'AIs..- M. lauiluier, d(pute ra-
dical-'s,'i.t iste de eI san on,,)t a d'epose
Cujouril't Ini su le bureau de Ia Cliam-
Dre imi- j,* 'noil convorte do T1.00 ) sI-
gnatur.- ;,lmantdant (que les detl;Iguts
de la I'.'ace la conference de la
Have :1!puintlt touted propositia en
faveur iio' I'arbitrage obiligatoire.
LAl'H .:.LLE.- Les rt'; vistes ()lt
tend ;i ll u 'i lli des .atittles i't 'enirf e
du port 'poir, t enmptccer les pticneurs
d'alle!r sr!: les Ibances. La p police est in-
terverilu' ,t :a fait pllusieurs arresta-
tions.
PAtIs .-- i attache une rande impor-
tance jl,:ito1lpie aux proclhains voyages
du Prsi'e Inlt Falli res. Aprt.>s avoir re n-
du, it (Gi:i- ,imia. I.-t visit que le roi
Hlaakon te',t de lui fire i Paris, le
Pr6sideti ir, vo\tir I le roi Stockholn
et le ru i 1 d'it Ic i CoIp eit iait_ j. ()i a
des raisLei0s d, c(oire l1'Ion protiteira
deces lW:tcnents lour t i 're o)teret
une ren~~itr,' entree le Prt'sident Fal-
liUres et !' Tsar Nicolas. I)e soit c6te,
onaiiiiu n ,.e (lpt le roi Edouard at dd-
jApris s dispotesitions putr se trouver
SChriisti uiia eLn mt'Ine temps lque e
Pr6sid ti(t tde la l Ipulliqute.
HANOVI.:. A la suite des rc'ents
scandals, t; (llotf 'iers atta heslt.i I'J ole
decavaltrlsoe oult ;tt( ren1lvov\;s tidans loursi
r6gimelnts et cplusieurs autres out etid
Mis aux arrets de rigueur ; de plus,
centree d; tous les hotels fashionables
& te interdite ;' tous les otliciers de
l'6cole.
ST 'PETEn l)iuL't.-- Ie texte du trai-
t6cotmninrcial russo-japonaisa etc ter-
mnin et envoyv h Tokio pour 0tre sou-
mis ai l'approbation de I'Empereur; la
rlponse de celui-ci est attendue vers
Ia fin dui mois.
LisnoN NE.- On accueille avec deri-
sionles bruits relatifs ai une rvolutionl
don't I'objet serait de fire rmonter sur
le trOne Doin Miguel de Bragance. LIes
nouvelles liectioins onit 6t0 fixes au
mois de Novembre.
MADRID.- L'Espagne et l'Allemagnne
n6gocient en ce moment un modus vi-
endi commercial.
TUNIS.- On rapporte qu'un voilier
charge de contrebande de guerre
destination de Tripoli a saute dans le


voisinage du port de Zarziss. On croit
'-ue 5 Iion nesde l'tepiipage ont petri.
En depit de di6nentis semni-otl'iejls,
le bruit de la dissolution prochaine de
la Douma continue 1 circular.
TOKIO.- La situation t la mine de
cuivre de Hesshi, province de Matsuva-
ma, devienit tres-grave ; les grvistes
au niu nbre d'un umillier set livreI' t "t
de serieux excess, et t des depredations.
Les communications tIlegralhitlues
ct teltplioniques sont interri'otiU i .
I)es troupes ont et6 envoyes a ies-
shi.
LISBONNE.-- La cruise politique con-
tinue ; le pays est came.
PASIS.-flellte!). .Les Ministres se sont
runiis ce nation en Conseil de Cabinet
sous la residence de M1. (:lienceaut
quui, re mis de son indisposition, report
ses fonctiouns ce matin. Au cours de la
sanice, Ie Minlstre de la Marine lit sa-
voir que la grive des inlscrits iariti-
tles 6tait *tet'liinA(e a Mlatrsetile et a
II;ivre. La situation dans les maut es
ports cst inchange. -- iL (t oiseil
s'occupa ens-uite des tluestions ,li se-
rontt d(iscult'es aI la con(c rei'ice tie l;a-
llaye et de'ida d'adjioiiidie' i ie ) : it'-
l)resentanls, lM. Pellet. Ministtre do
FIrance tia la-i la e.- La (: hi;u e 'on-
tinue aujourd'ti ui la d iscussioti tendtlnt
a la stpjpression les ;tconoimiats patro-
ntatux. I. lProvet, rappoit'ul f tdut 1 )1rt)-
jet d( rachat du rdseau de I'Oue, : (d'-
posi ti jIIOUId'htui sUI l1 bIlUiea dil (IIIS -
Inat son rapport nettcment hostile ati
project de rachiat. M1. Svnmian inaugtt-
ra hier it Paris expositioni du timnlbre
fran:ais. -- Les d()hats du piroces
lIous(lue t et Lvy contintenil.
Un des res6tultats itiiinodiats d,' I'en-
tentp tIraico jap)t)naise', (ii e-4t ,t l;t veil-
lc d'Otre signed e, a :t. I'oltfi taite ;Ia x
Elats-Unis par t l -a Ira'ie d', ses hi o
Oi ctllices atiir's d la i po air
all conip( 2et .rOeleme lnt Iles int'trts d ,s.-
deux pays, .lapon et c tat.t--l'nis Cn ix-
ltr Ime-O rlien. Ie go(ve)ll'r ein t ltde
Etats-Unisdans sa ritponse t la Iriance
expritma sa profonde et sensible ap-
preciation lpour sot NI(it re amicale.
ToK1o.-Les" rands journaux dissent
prendra les inesures necessaires tour
obtenir satisfacti >in du gouvernementlt
des Etats-l.'nisen ce tuin cincernel'ien-
cident do San-Francisco.

A Vendre
Uneo gt'ande de nolition en 1)' i tat.
S'adresser au No 21, rue du Poste-
Marchand.
------------- -
CHANGEMENT D'ADRESSE

Docteur Lissadl e

.%), Iue du Centre, Ms .

A Vendre.

Cliez Mile LIonide Solages.- 22, Hue
des Fronts-forts, '22.
Chapeaux de Panama pour homes
i tous prix.


Cie. G' Transatlantiupe

L4e a QUEBECT soea (It detour
I)imancle Liatin et )artira ie itnll'ne
jotir 1 lieuies tpour Gonaives et
Petit-Goave. il r1tiendirt It 13 et
repartira Ie inine jour Ia inii ,oiri
Port-de-Paix, Cap-Haitien, esca-
les et I'Europe.
L'Annexe atrlivera I)iinanch'le tl-
tin et ijartila 1le l iin," 1 our 1 a .' L ie Ves
-pour Jtremie, Santiago de Cuba,
les Cayes, Jacrel, Sto-Dornin-
go, I ayaguez, Ponce, St-Tho-
Inas, Basse-Terre, Pointtc-Pi-
tre et Fort-de-France.
I.es Iilllts ( passa; t s p il I
deux I);it';m x vtI +oi s les polts, --)itl
dtlivr:c's d;ts aLujourUd'tili.
lort-au-l rinlce, le 7 .1Ji,1 IU( .
I'.A .:' v I,
F. M. ALTIERI
-
'cst incroNl



touites les (,ca x ,-it til'11t ii \l ,i .. --
)ils li( i llX( i l ,.t --. I'. 't i '. L. L vir
ginal anti.sepLiqu 1 I ii-
m e, pi arm1 ,(1 i 'p1 1i I ,1 ,' -I, Ii i li-
col itesta lilt's i '- v l Its i l I, > (,li
VIs1r0d l iC I f i c iiiw 1r 11i 0pl,
Iruiclih i (] toint.
)Iu 1) E.) i OII :- S.- ; (l.- 11 1ti Lji11k

lail *lans eIm l'an i oile.
Prix du flacon G. 1.00
l'LLS l1) tI .TIl: S!
SeIv' /z-V ls m11;ti tii t e1 iAt dre dentilrice antiscptiquce 1: A.
Bo ihonune, plimi i on c'niviont
a tIitoil'tte et a 1' li1selptie *i.c li tou-
clie. Elle st e.-.loI, d'lunle S v I t 'ti in
pM-fiiu i iF;1es, sil, e r a1 t icliit I a ,'IOIIeW,
OIInserve les ilents, les pr, s '.' Iu ft;r-
tre et clc tiur. ('.est unt specililjue jl i 0 p1 nvient
les iiulaiiriallions sles .en ci ('v s cantl es
par l .us;> .e 1 ()oieraltiois nwrettriel-
les.
MOI)L I 'EM'I.:I)I :-An imoyven ti'utie
brosse lge'remenet niuillee c irnpre-
gndie ,Ie la lpoind, dlentitice ot fr'intiion-
ne les genicives et les dents.
DJpit GdJdral: pharmacie St-An-
toine.
AVENU'I JOHN i(VOoN ( Laluej.
Prix de la boite G. 1.50.
L- --- E H LLAN AI

LINE HOLLANDAISE

Lo steamer t PRINS WILLEMI
V est attend d sud cet aliuis-inidi
et partira dimanche mnatin, cou-
rant, pour Saint-.Marc et New-York.
Port-au-Prince, le S .uin 194)7.
GERLACH & Co, AGENTS.








USINES MON-REPOS


SUCIIE TURBINE
le, plus pur, Ie plus propre, Ie plus
riche i, en Iiatlibre saccharine
defiant ,tolite conc(it rIOlnce.
Tafia Superieur : 20 degr6s
D)IEPOT GI'NU'IiAL :
.., line lion.r, :;.
(atn,, n')c lice Ilonne-F'oi).



A. latteis et o.
.':, Rule dti Magasin de l'Etat
Maison londiie en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravure
Donne ;avis ;t leuiir iom, reuse clien-
tile qu'ils evi ni it io r ec.voir un
u11'a111n clioix die b:ILucis oet 'ainneaux
enl pieCrrs i'ciou.es aiini que des
hagueLs pourr lianillcs.
Lat rmaisonl a toliii,,,s nll granl as-
sortiment do e ijouttlie, a;itenterie,
bilbelots ,le tous cnrtl1es, parlumeries,
lunettes, irionttre or et agent, pIemilu-
les ;aranlies.
Sprcialitds: l)ague-, ftan'aises len bril-
lants partir de J). .)Th, alliances Or
Is K aniilaises et franii;ises sur coni-
nman;ie. lService dl';ir.ntetie complete
,poiir mnages.
Tousles articles 'velllus par la mai-
sonl sont gaira tis.
Achatl le dili'lantl piorres pircieu-
ses et v\iile e jouere dte prix av.ni -
tacgeux.
(ontr c emise de ie,,,ua dollars en
timbres-poste d'llaiti, la Maisonl Mat-
teis envoiie /'franc de poft sous pli re-
conm;m1nd (ld s to:its kl.s vill:.s de
13 i li i- ~ I.. ll ,' c.s o, i lo o11011i:-; n11
-ni k l inoxy llos, ot-i le--> pl .-.-1 ip-
oiH ns d.s l (i.-?eu;s oic ( i 'tlt' l'.Z.
idPi tl'slric,

'. 'I IACT(r'I l!:L 1 NATIONAL LE
Julion Deroches
IN r- L '.- i; I.!: ,
l au. 1. -cois. *m"', i.'s, ,n ch 'i tt cl,'mises
C/ c(tfl(''o/IS
Ecole des arts et 'mdtliers

CHEZ M-ADAME E

Al.111) Nl N flll,
It / "l' ,' ,, ,i'. ,'

O.x TIUL\V.: :
IHuile dt coco p)urte ( en .ros et en
detail. ) Amidon, ArrAw-root-des Ca-
yes, tEufs de poules ainmricaines pour
donner a cover aux poules du pays,
chocolate ( de JMremie ), beurre frais
( des Cayes. )


Maison F. BRUNES.
195 GIIAND'UTE )195
Dirigee par

L. 11I0 ELIN
A-1i''i,, rnenldr, dt,' 1A,.' Societh PIhia-in-
hI rop)iiqu' (de's ,mitdre,'s aii/'turs de LP ris.
Vient do l iceovo tir ,n ,,and c'lhoix d'e-
t lle.s dig tlona!e, ca(.sii, 1 ;lp:1t :a, clievio-
te, clIeviote plouri dieuiil, etc., liecomman-
dle j)a;tit(uli(t'r(',itit 5a -;, cli'nti"lc uhlne
belle cuollectioi Ic -coipes di t st iinIr,
de giltl d ll lanLsie et dle pique Ide
route ieaIte. .
Prix moderes defiant toute
concu- rre ce.
Speciali.te de Costirnes de no-
ces.- (Co)n,. F',mr ais, At .lnis et
Aminki inciie Ile ia delrnict-re pe election.
l.';t i1 1ti >',14ti lt,,in i' :tiissi l es C o s-
tumes milit ires, haDits brodes
dolmans, tuniques. habits car-
res. etc etc. .e to s -r;nils.

RHUM-SYLVAIN
1'x,,,ui Vieii.it-,:euittu.it nature l jitsqtt'a 12
I t 1/ ;It ( s.
l1Im T 1S Mit til) -
Ve.ite eiin ros et Cn d(;tail.
MaisoHi M. Svlvmiin
.' .>liure li.s IFro;o;ts--Forts.

PHOTOGRAPHIC
J, M V. n-luipless-y


Travaux soignes

.\ .',ti' ssoiiientls ;,i lio ,o rvaiyon.

iour n .z'.+
Prix r=acJdres.


'abricant de cnauslu, es
I,.i .'I iii ii ctc Ir a etll.jo uW n d -
[!,.1 ilin 'i;,iid ,-,(.;k,-- ;x il it 0111te
en gros e.tL (i't ,--- ido chaussultes el.
toIls :l -,es pollr
i'OMiES, FE.MM.iES, INFANTS
Les commaindes des commeriants
do 1'interieur pourront etre ex&cut6es
dani. une semaire a peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
POnT-.\A'-i'ITNCE ( TTAITT )


Tilere Ze lirin Bell
Vabricant de chaussures en tous
genres. Pour llommes, Femmes et en-
fants.
Place de la Croix-des-Bossales.
SPECIALITE:
PANTOUFLES MULES


Poudre dentifrice'

( L'IDEAL

Voulcz-vous avoir de belles dentsa
les conserver intactes ?
Usez seulement de la Pou
dentifrice L'Ideal i>
La I'ouldre endtifricer I'Ideal Q (1
A OI'I'I-LNUL LA PLUS IHLUTE REC
INSE: A L'LXOISITION AGHICO
.:I' INNDISTiIELLE 1)U Ic"r MAI I
- a Port-au-Prince est rdelle
la meilleure de toutes celles co
jusqu'aujourd'hui.
D)pourvue d'acide, elle est sM
aucuir danger poiur 1'elail des dent.

Aiitiseltilue de la bouclie et tonl
t;ue des gL", i,-'ic .s, e ile p lieit ia cla .
rie. donlne at:x dents nIe blanchehr'
' l[aitalt;iitt et iise a l'ialcine ine ex-
tiuse sensattion de lraiclieir et na
agra'd le pai luni.
Sorve;'-v(,;s uniquemnnt dela Pcu.
dre dentifrice 1'Ideal, et vo0
auitrez de Lellcs dents.
\ous eni tiouverez la PtiARMACII
TIIi:Anl ulih'ictles ,csu i Ce tltre et F.
rou, ris-a-vis d lel'Hotel de la Commvm.
Prix : G. 1.50 la boite

3F i" ia rx c e xxi e ni t

SL EELEGANCE
D. FEBRARI,
Fabricant 4.e chaussures,
Porte a la connaissance du public,'
particulijiremnnt de ses nombreux ci
ents dte la (Cte et de la Capitale, qu
I'ctal)lismcnment a iun stock incalcul-
ble. do ci-rusuies pour hommls,
teinnmcs ft enl'.ts, en tools genres,
St (ji ,. nial,'tt I',litre de 'in l l>our 1 l
-\\" ;'.,c'i;d. i 1 :ios ( .) ,0 ) tail un rt-
I) j-; ,::x ( i io iin l eur !cls plrix.
it'tu)'il.CInenIt seo chliua e de fair
i ,i-inil'i 't,1 l pSillss I domicile.
To7 i,, o r.s : .Sola. i octitude', pF),in'tualit
vJ, 1it,". ,-. l'',nts-Forts, 12.
Iir-.!T--- IUNCi (HAITI)

AVIS
Le Restaurateur de la san
Rembille ,,llicace c0ont1-ec toutes Ies mlu
dies iprov\lcni t de I'inipurc te tlu
La boite de 201 pilules : P. 5.
L'enveloppe de 30 pilules : t,
1'envoie gralis et franco, sur (dem
'enveloppe-4chantillon et prospectus-
II. BONHEUR (Agent)
HOTEL- ;ELLEVCL'.
iI 9 i a;i rm-M'41 W r j N n avoir u1
O 4I U I EZ-VO4 US bUn acco
deuretreparateur de Pianos?
Adressez-vous sans crainIe des co0iD
tions, 't Me. Arthur Bonnefil arlt~
pianist Professeur de Musique.
81 RUE TIREMASSE 81
Quarter St. Joseph


_ --R I ___ ILL- I I I