<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00047
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 28, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00047

Full Text
PORT-AU-PRINCE (irarI)


MARDI, 28 MAI 1907.


LE


MA


PAR MOIS


1 GOURDE.


DEPARTMENTSS & STRANGER :
Frais de post nll sus.


Dnmcmua:
716xelext %ag~oiAre,


Rl1DACTION-ADM1NISTRATION


45, RUE ROUX, 45.


LE NUM-MRO 10 CENTIMES.
Les abonnements parent du ier.et
du 15 de chaque mois et sont paya
bles d'avance
Les liIanu.: nts iiscrt;s (oII non ne son
pas c rtlls.


Pour tout ce qui concern l'Administration du Journal, s'adresser A M. Arthur ISIDORE.

originalitd ci aore nature, qcue (eoprQ dtiso:t A conciare que c'est cclui pra-
loute forme lirarnaise d(e ie.::ion. l. ': da.: les soci(tes a formation
Los DeX Edlcl Oll IMaintenaint, q.:e lI'ial social nous est ijc '1 'tiste. .;etlt(:e :;cation est de-
rev4c16, essayons un p(:u de la nou- .,uii..t-d (lyduaiiqI, par opposition A
velle nmawulei de le raliser rn I'ob- clkh qui cait;cteise iks sociedts &
"'Avant d'attaquer ce sujet, je dois servant avec nos vrux plut6t q&(r'avec forrnaion cotmunr:uatire Wt qui est
dire inou irn:nen-. satisfaction 'e la iunetle do ia Fr'ance: en uu mot, apl e'destatiqC.
constater les adepres, jalla:.s dir- ls si nois v. :ilons imit r les Anglo-sa- EtVmologiquilin-nt, :cs denu termeE
converts conquis par ce journal, xons, imnitons-lea a notre ranibre, sexpliquent d'etx-mrnes, I'ddacation
chemin faisant.Le a INouvelliste ),tout no serait-ce que pour 4prouver si, en dynamiqu:, s' .:t n ia't de celle qui
particu'icr3merin, apresf une somnmaire le faisant ainsi, uous n'eviterous pas favorite le (i6v. opp[.lment des facul-
d6fese des iddes anciennes, c'est-h- les nombreux casse-cou qui marquent tes et de i'Incrg. : Individuvlles, en te-
direcourantes, surlesconditionsdutra- douloureusement la route parcourue nant compete de l'avenir ainsi que du
vail, s'est d6cid6,'j'osecroire, prendre le siecle dernier. present ; de faon a pernettre 1'6volu-
place dans nos rags. puisque, sous J'a' tout lieu do eroire d'aillpnr. iit, de'iIVdividu ,t sa '.i
le titre de Cijile et Iourint, iI se pro- que 1 experience nous sera avanta- .In6, eon ls n,-, t lt
pose d'entreprertdre une etude qui ne geuse, en raison de ce que les prcju- les iddes; 'ducatioi statique fi-
tend A rient moins que la vulgarisation ges sociaux n'ont pas ici autant de geant les individus seloi le temps, le
des idWes de la Science scale. force qu'en France ou ils sont secu- milieu et les idVes actuels, de telle
Quoiquelebutdenotrecampagnesoit laires et oti les classes sont plus ou sorte que la soci t'- et I'individu se
moins I'exaltation de notre personna- moins divisbes. Paul Descamps pen- trouvent trappts A I'ettigie I un de l'au-
lit6 que to profit social. le rnrite se que a pour les enfants, it n'est pas tre, restant tous deux stationnaires et
duMaati restera toutefois d'avoir (d1 possible d'adopter d'emblde en Fran- 'ecadrd..
montrY, sur ce point, la superiority de ce tous les principles de I'Mducation Ces expressions statique et dyinami-
I'action sur la parole et que lien ne dynamique a, et ii explique qu' a il que, empruntees au language de lascien-
contribue tant A I'accomplissement de faut doser, au inoins pendant que le ce electrique, se justifient, au surplus,
la besogne que de se retrousser les milieu n'est pas plus favorable. x Or, par definition. L'"lectricit6 statique-
manches et de commencer. A1 est incontestable que les obstacles il est peut-.tre utile de le rappeler -
Nous sommes done renforc6s dans ambiants sont moins grands en Haiti, est I'electricito portte t une tension 4-
notre champagne et c'est tant mieux. et que partant la reaction y est plus levee, mais dlintensio' extr-mement
Et puis, vraiment, nous lisons sou- facile en raison meme de la plus faible ; I'Mlectricite dvnamique est au
vent les memes livres sans nous les'grande instability des institutions et contraire, d'une tension imoins levee,
assimiler de la meme facon et la dif- de I'extreme mobility des molecules mais d'une intensity plus considera-
fWrence d'interpretation constitute par- constitutives de notre corps social er- ble. La tension (lectrique est souvent
fois un point assez capital. core en formation. compare A la p,#sion, soit de l'eau,
C'est ainsi que d'avoir lu les ou- J'ai dejA parl1 des deux modes de soit de l'air, et l'intcnsitd 'lectrique au
rages de ia bibliotheque social, a formation social et j'ai indique la ddbit. Dans le cas de la comparison
franchement incline mon esprit vers formation particulariste commw tant avec l'eau, nous aurons : tant6t une
l'id6al auglo-saxon qui est lui-meme supdrieure A la formation communau- quantity minime d'eau, mais A pres-
rabutlissaht.du syst.me de entier'd-. tire. On doit concevoir que les me- sion considerable, de sorte que, grAce
Velap nnde, aulsis'dchappera en
Sl.Toppemant des facultes indi& thodes d'education ne sauraient etre A cette pression, 'eau s'chappera en
du4el Tel autre. au cciitraire, ivi- les memes dans les societies de I'un un .jet comparable A celui lanc6 par
ler a limitation servile de la 'ac- et de l'autre mode, pas plus que 'in- une seringue ; ce jet vous picotera en
i,;franiase, sans tenir Com pte" que dividu issue de lune ou de I'autre for- vertu de sa torce, mnais cette force
cetteimitation est setle resporisable mation. Chaque krmation engendre sa scra trop insigniiante pour Ctre utili-
de'a id*es suranndes qui nous do- m6thode sp6ciale d'6ducation, et rd- s6: c'est le cas de l'dlcctricit6c stati-
minent depuis un siecle. Je sais sdir ciproquement- j'ai ddjA fait remar- lo'e.. I)ans le cas de la corrmparaison
que NI. I)Dmo:ins lui-m~me n'en de- quer qu'il y a rdpercussion- chaque 'ivec lair, en comprimanm cct air dans
made pas auta.nt, lui qui engage. les genre d'education bo utit une for- un r(ncipient qluelconquw, ious 1i
jeunes gdns qut utvesn ses course de nation social fatalemenlt corrsl-tive. donnons une ftbre consmddrable; si
Scierice u' W, athr eng Angleterre, m'est polrquoi, ainsi que je crsais IoL iui donpens Io '.ste, i s'-
se mette C~oo. ietact plus intnie en commeaiant cet article, tI'duca- ,.appera d'un jct viowlot en podai-
ee C cetta racc e-t .a app,'-'ire c(rclc tion apparalt cot.m le plus s"ir mn- sant un siffl'mrnt, agu sans que c
C. q tr a .ale d sa;ario,6l* yen de c ,vriger l-s malformations so- j,.t pliss, davat.ies (1w -'t:-au, -
Et 8'al p teL utilis6iS.: c'tst eneooe de -I61ectricL6 sf-
ta a',.'1pr3aat part, B notreA debate ac- Ciaies.
tie, j l.Ligile rlue son scr!ttinent se- (I s'agit done de reclierheer beql" 't. tiilqtC ie dnaie. an ,,
tait qu "'us .fattat .plus noPil occa- le mi1e.r reode d' &datiof, ,- Dans Lectricit4 dna m;,ine, m
Pat 'ie rdagir lous-mg mes seion notre les prtmisses que j'ai posees me C' ootraire, la Cer' "


ABOXXEIMATS:


_ ___I


T.TC:>v3 :: B N


-ire Al'qN=, NO 47.





tension, seri faible, inais la masse
d'eau considerable, do orio que, en
ouvrant un robinet, cctto eau so d-
versera en quanlitd suffi.-ante pour
Otre recueilliodans une turbine hydrau-
lique et utilisSe actionner des md-
tiers ou des outils. Ou )ien c'est I'air
qui n'est plus coinprimd qu'a une
faible : tension au lieu .do s'ecbapper
hruyamment, ii Ie fera sans bruit,
lentement, avee une force mediocre,
mais dle facon quo le coumant d'air
pourra 6tre utilise.
L'4ducation, sous la forme statique,
seraa done d'un effect plus spdcieux que
reel ; la form 1'emportera sur le fond;
l a facade ddcorativez del'ddifice sera
1'objet do plus de soins quo la solidi-
ti des fondations ; 'dteglancc et la
pompe des phrases prtoccuppera da-
vantago (que la justesse des proposi-
tions. Sous -a forme dynamique, au
colitrair:e, I',ducation sacrifiera l'art
-et ; !a former ,iut6t qnu' l:I solidity et
A. I'utilitl ; Ics pr,-juge- ett les conven-
tions no ron3titucront pas une barriero
S'.it1iadilon des forc.s-; indiividuolles,
et la imaLrchl-.' en avaltd, le :..) head, so
feran d'ageo do tout ,ob' aclo.
Jo dirai la prochaine fols los deux
grandets 1lois -iont il faut queo i'duca-
lion lieion comlpto pour ctro complete.
on verra: du couple le secret de la.su-
pdrrioritl do l'1(ucation dynamique
su'r la :tatiqu. Sous le bi'inEtice do
Ces do)innes, jo reprisenterai N mes
lectours une classes social don't ils no
A -&2-V 4-ir l VA rl -Tlj> I*rV Y;c-fnnta c :si-nP jarA
Tie ses lgulants vivent a cote et au
milieu drl nois : les sauvages.



La Reteiln Julciaire

A at suite ,c noltre information
ofl nous avons public le txte de
ia proposition de loi sur la IRete-
nue judicifire, nous avons rcu
Ia lottre suivante qui vient a 'en-
contre des vues des auteurs do
cctte loi.
No)us nous empressons de la publier,
car elie aclaire d'un jour nouveau
la question si intcrcssante du fone-
li.nnarisme haitiein n mettant en
relief les intertts des crdanciers :
sauvegarder pardes measures 6qui-'
tables.
Port-an-Prince, le 27 mai 1907
Monsieur le Directcur,
Nous avons In avec un profound &onne-
nment dans vote numero de jeudi dernict
le texte d'une proposition de loi modifian,
i'art. Sox du code de procdduxe civil
ayant trait la rctenue judiciary
S'il est' raI que 1IEtat doive proeiger ses,
employs et fonctionnaires, it est tout ausnsi
equitable qu'il protege les tiers don't led's
untebrts pcuvcnt C~tre cnngs cntre- les
mains dz ccs mmncs fonctionnaires. Et au
surplus, nou; devous vous fire rcimarqt;er
que garantir Ics inturths des ters, c'cet aussi
et sortout donnuet au servitcur de I'tiat
la conservation d'ua credit si necessaire


pour son existence et celle de sa fimille.
Car enfin, pouvcz-vous x' ier dc ;noi,
prkteur de bonne foi, mo commerqant
que je traite avec une personnel centre qui
e n'ai pas de recours ou ct-onre qjui lc
recours est par trop cxcessivement limnitt ?
On a parlF de la retenue juidiciaire en
France. On nous permettra bien A ce pro-
pos de faire quelques observations.
En France ou il y a d&j la stability de la
fortune, les garanties d'avances et de prets
ne sont pas soumises A de gros alas.
En ontre, si en France le fonctionna-
risme fleurit comme chez nous, le fonc-
tionnaire n'est pas 1'616ment social le plus
intdrcssant comme en Haiti. L'Etat, tout
en prot6geant ses employs. considere plu-
t6t qu'il doit procurer des facilitrs au com-
merce, A l'industrie et aux gens d'atffires,
toutes categories de personnel qui font
la force et la prospiritC nationales.
Vous le save autant que nous ; vous
ddnt le journal conduit une si vaiil.nte et
si louable champagne centre les cc exploi-
tcurs de la communautd. )
Un taux de revenue judiciaire rcstreint
utile en France, sernit premature clez nous
et portrait le dernier coup au credit hai-
tien si fortement brandd deji par ces trucs
employs pour turner la loi sur la liqui-
dation rudiciairc,
Ceci encore, Monsieur le Directeur, est
un point de legislation ca butte depuis
lontemps a mille critiques, trcs judicieu-
ses. Nous tous du monde des affairs, ge-
missons sur la desastrcuse situation qu'elle
nous crde et nous profitons avec empresse-
..... && -... V p 'ri, a-Int1 ir
aux Grands Ponvoirs de I'Etat de rapporter
cette fameuse loi.
Quand nous 'parlons ainsi, nous n'envi-
sagcons pas seulement nos intCrets propres,
nous pensions aussi A la mcfiance ddja gran-
de du commettant stranger, mnfiance qui
in augmentant tout le temps que I'Etat
voudra restreindre les grantics A attribute
au-, preteurs et aux comm;ssionnaircs.
Non, Monsieur leDirectcur, nous faison,
un ardent appel A vote bon sens, 1 votrc
p triotisme, ct A votre bonne foi pour quc
lI Miatin si coutd s'l&ve' hautrmcnt con-
trn la loi disastrtnse sur 1i liquidation ju-
diciairc et centre la nouvelle loi sur la rete-
nue judiciaire qu'on vient proposer
Cette measure ambnerait A breve cchdan.
ce l'absolu aneantissement du commerce
e.t -n consequence la mort pir la faim et
dans le dinAment de I'employd haricn.
II y aur:it bien d'autrcs considerations A
faire valor pour prouver qu'il est inutile
d'essayer de proteger davantagegle fonc-
tionnaire haitien, qui, tout Ic monde le
sait et nous particuliremnent, h6as I s
protege dfjl suffisamment lui-mame.
Veuillez agrer,' Monsieur le Directer,
avec notre admiration pour votre vaillant
journal, expressionn de nos meilrcurs sen-
timexnt.
UN GROUP b'ABONNfe.





L'administration du MA-
TIN announce aux abonn&s
qu'ils ne doivent rien payer:
abonnements ou autres, aue


sur RECUS IMPRIMs eat
signs de M. 1'Administratear.
Priere d'aviser 1'administra.
tion de la moindre irregularity
dans le service du aMATIN,
aiin qu'il y soit de suite re e.
die.
RENSEIGNEBME1N TS
METEOBOLOGIQUES
-
Observatoiaro
DU
SEIIn AIRE COLLEGE Ste ARTI

LUNDI 27 MAu
Baromctre A midi r760,!
T .u minimum 22,1
Temperature maximum 3,
Moyenne diurne de la temperature 25,7
I.e ciel a 6tt couveit jusqu' 10 he
du martin et plus Ou moins nuagcux
le reste de la journie. Les nuages infnri
partent de SSW. A 9 heures du soir
orange A l'ouest s'approche par !c sul
kc!ate minuit 2o, accompagn6 d'une
pluie de 16 millimetres. La brise de
seule a souffle avec une vitesse trc w
ree. L atmosphere a et parti6ulitr:t
transparent. Le baromntre est re
d'an millimetre. Parmi les mouve
microsismiques est A signaler une
continue durant 20 minutes a hcuri
de l'aprs-midi.
SJ.- SCHERF.i
Conl6rences avec projocti
Pour donner suite au project d'inau
les conferences avec projections don't
avons parld derniarement, un Co.mi n
cotsultation a etd forin, don't la forl
consistera donner son avis sur to
qu interesse l'ocuvre. Voici les noms
le composcnt : M. Ic docteur J, B
MM. F. Fequicre, H. Chauvet, Eu
Roy, M. Ic chanoine Jan, secrdtaire
ral de 1'Archevche, M. le doctcur
.Mathon ct Auguste Magloire,-
Rappclons que l'ocuvre est plac&c
le patronage du Ministre de I'Insti
publiquc et la presidence hororaiti
Monscigneur J. Conan, archevkquc
Port-au-Prince.
Sa premiLrc conference aura lieu
manche 2 juin, au local de lPhosp
St-Vincent de Paul, avec le conco
au profit des dames zilawccs.
Cettc premiere conference scra
M. Fleury F6quicre ct roulera sur
lisme et ses efets.
Chambre des d6puts
Hier, apres avoir san*tionn le
verbal de Ia stnce di 24 courant, la
bre a simplement dipouilld sa volu
se correspondence. Rien n'dtant A 1
du jour, on, a lev la s6ance.
Grand Oonoert
Cest ce soir qu'aura d6finidvceme t
au Cetcle de Portn-.-Prince le grad
cert ra'ital de piano que nous offre rI
Justin Elie avec le concourse da mawaes
Jcanty.
Esperons que le temps se reinet
beau, permnnettra aux amateotr'de t
en foule A cettr briLlatne fte.


I I I I -- ,., r





Marriage
IIier a eu lieu Ia signature da contract de
mariage de Mile AMkLIE POULIE aVC M.
FRJ DERIC MIACELIN, secretaire d'Etat des
Finances ct du Commerce.
Le.s t(n,)ins dtaient, pour la marine : Mr.
Eaglne Poulle, agent de change et Ch.
Fatton, pour le marie: Mr Charles d'Aubi-
guy,' chevalier de la Legion d'honneur,
coasul du Chili ct Helmck6, consul dcs Pa-
ys Bas.
La benddiction nuptiale sera donn6e aux
nouveaux 6poux demain, mercredi a 6 x[2
heures du martin, a la Chapelle St Louis
(Turge.au ).
Nous prbsentons nos sinceres fdlicitations
\ Mr ct Mmc Frdddric Marcelin.
Racing Club
Le R. C. H nous informed par sa lettre
du 27 courant avoir renouveld son bureau
de la maniere suivante : 'Prisident : Arnil
St Rome fils ; vice president : Louis Thomas,
Stcritire : Polynice Laforest; Trisorier : La-
hens Mondcre; contrdleur D. Targeted ;
Cmnscillr : Ch. St Cloud.
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINELLE
Audie.nc du lunii 27 Mli 10o7
Prsidence de Mr. le Vice-President
Ernest Banhomme.
LeTribunal prend siege A dix hears et
demie du martin et prononce les arrts
suivants :
1 Cclui qui rejette le pourvoi du sicur
Baron AltiJot Ambroise, contre la dame
Elmonde Jean-Jac ues, etc.
2 Celui qui dJclare Petit-Frere Deris-
ma ddchu de son pourvoi former contre.lk
jugcment du Tribunal correctionnel dcs
Gona.vi, en date du 22 Octobre 1906, etc.
PuiL ncteni les atffires des sieurs :
1 Mlel:adtc CIntave, centre un ju-
gement du Tribunal corrcctionnel de -co
ressort rcndu en fivcur dusieur Aristide Mai-
sonneust.
Sur la dcmande de Me Eldmond Du-
lPx, I'iiTire cet renvovye .\ une autre au-
dimnce, jusqu'Ai cc que le dcmnndeur ob-
tiennc sa mise en liberme provisoire sous
caution qu'il dit 4trc pendants devant le
Tribunal civil.
2 Antoine Clermont, contre le sicur
SimCra Pierre et consorts.
Le Ministcre public, Elie Curiel, depose
ses conclusions.
Ie rd61 dpuisa, le siege est lev'.
Bitter Hygi6nique
Nous recommandons au public ct A nos
lecteurs, excellentt bitter liygid:naque de
Ime RIGAUD BERGER qui vicnt d'etre primni
I J'Exposition du itr Mai. A.
Rappeloais a cette occasion qu'un grand
industrial du Havre avait voulu dani ec temps
scheter sa recette a Mmc Berger. C'cst dire
que ce bitter soutient la concurrence avec
advantage.


Iouvells tranigres


DEP-CHES REoUES CE MALTiW
-
PAtIu.-- Le cabinet a examine au-
joerd'hui les instructions oprpardes
par le ministry des AITaires traongres


qui doivent rtre premises aux ddltgues
charges de reprdsenter la France A la
confDreneo d, la Hlaye; olles ne seront
sans doute pas arr6tles d3Siniriveiutnt
le ler Juin.
Le Conseil des Ministres a decide do
demander A la commission des lela-
tions Extdrieures de la Chambre de de-
poser le plus rapidement possible son
rapport-sur le trait Franco-Siamois
pour sa discussion a bref dl6ai.
Les Ministres, des Finances et des
Travaux Publics firent connaltro les
etudes poursuivies pour 6tablir un pro-
jet transactionhel relatif aux retraites
des employs ot ouvriors des chemins
de for.
Le Bureau du group interparlemen-
taire du sucrr at do l'alcool a td prT-
sent ih &i. Caillaux par MI. libot quit
exposa au Ministre I'inqui6tudo du
group en "ce qlui concernC la sup-
pression des taxes dedistance' prOvucs
au budget de 1908.Le Ministro a proinis
d'examiner 5 noAoveau la question. Mr
Loubet inaugural aujourd'hui \ Fontai-
neblcau un monument ('lve A lIa inm-
nmoiro do Foucher do Caieil, anci'cn
sdnateur de Sino et Marne. La premirnilr
Chambr- hollandaise a vAote un cirdit
do 100.000 florns pour la roceptiondes.
members itu congrbs de la paix.
La Canonni .ie' alloinando a ILuch s v
a quittd Shanghlai poar porter secours
au croisear fran<:ais( Chanzy M.Gus-
tave Trannoy, Stlnateur de la Somme
est ddcdd aujourd'hui.
KINGSTON, Jamaique.- Le paquebot
allemand ,c Prinz August Wilhem qui
dtait a la c6to depuis le 2 Mai a pu
tCtre remi Ilot aujourd'hai. Apr&s les
reparations indipensables, ii so ren-

dra a New-York.
Mr Rognauld, ministry de France
au Maroc, a tdligraphi6 au quai d'Orsay
quelo reprssontant du Sultan a promise
d'acc6der aux demands do la 'rance.
Mr lRandon, radical socialist, a 6t6
dlu aujourd'hui s6nateur do la Seine
en remplacoment do Mr Berthelot, do3-
cdd.
Mr van Houvetert, beige, est arrive
premier dans la course de bicyclottes
qui a on lieu aujourd'hui entire I'aris
et Bordeaux. 11 a parcouru en 18 lieu-
res 38 minutes 27 la distance qiu s-
pare ccs deux villes.
BERLIX.- L'amirautt a annonce au-
jourd'hui que Io commandant du croi-
sour franeais iaChanzy quiet dchou
le 20 Mai sui une des ties de I'archi-
pel des Chaouzan a d6clind los servi-
ces de la canonniEre allemande Luchs
envoyee a Shanghai pour aider a lo
renflouer, en exprimant sa gratitude;
oet officer a dit que les savires do
guerre anglais et japonais qui e trou-
vent deja sur les lieux suffiraient pour
sauver le aChanzy,. Lo Luchs
est retourn6e Shanghai.
ST-PITERSBOURG.- Le prenler mi-
nistre gouverneursg6dnraux doe Kieff, d'Odes-
sa, de Voroney, de Saratoff, de Tulo,et
d'autres provinces pour oonftdrer avec
eux sur les soul.'vements agratres qui
se sent products dans les provinces et
sur les moyens de les reprimer.
TOOLON.- Un autre incendie aecla-
td aujourd'hui dans l'arseal; cette


fois los flammes ont tdC d6couvertes
dans un tas de bois pr(s d'nn d6-
p6t de carbon situd dans Ie voisina-
go du bassin dans lequol s'est produit
la catastrophe de 1'Idna les pompiera
ont rdussi eteindre co cotimence-
ment d'incendio avant qu'il se soit
communique au carbon ot aux bati-
ments voisins.
Kief.- Plusieurs centaines de pay-
sans arms de faux, de fourches et do
haches-ont saccag6 hier la propriOtA
do comte Shuvaloff mais ont 6t dis-
perses par les cosaques apres un com-
bat de plusieurs heures, les paysans
ont eu 20 des leurs blessds.
CAARCASSONE.- Les vignerons so pre
parent A taire tine dimotustration
monstre domain; plusic'irs rdgimenta
sont arrives A Carcassone qtoeique Jl
people ait signified son intention do
ne cr cr aucunc nmoute.
LIMA.-- L'archeviquo Augustin Tor-
vil est mort ce martin.
IERLIN.- La police do Berlin a ar-
ri^tde plusieurs ttudiants russ~s et a
trouvt ,on leur possession des forma-
les sur la confection de bombs et d'ex-
plosifs. Trois comparaitront on jus-
lice; les autres ont etd ddportes en
Russia.



Banqlie latlonale d aili.

. ConformLm ntL. n instrntions -dij
Secr6taire d'Etal des Finances, la Ban-
queNationaleld'lIaiti a 1'honneur.d'infor-
mor les intdresses lqu'ils peuvent, i
partir dr c- jour, toucher ai ss guichots
sur les emjprunts suivants:
GOUVEINiolmT l'IlAiTI ( 0/0 -- if
rpartritionidun pour cont( 1 o0 o) int6r,3ts
du ter Avril au 31 Mai 1907.
GouvERaxNJ:Nr l)'JaiTn 3 ojo. Ile rd-
partition lemi pour cent (1l o/o)intdrila
Iu ler Avril au 31 Mail'.07.
Contre recus et sur presentation des
l'ort-au-Plinc:, Io 17 Mi 1907.


Conform dment. aux instructions da
-icritaire d1Etat des Finances, la Ban-
uae Nationaiac ,i'Haiti a I'honneur d'in-
lormer les intdresSds qu'ils pcuvent
i partir do cc jour, toucher A es gul-
chets sur les emprunts suivants :
Emprunts Conksolids 1000 o1 of/ 0 .
rdpartion : 10 1y) iur le sollo du dea
intdr"ts de Mai ot Juin -1 3 5 ( gale A 11
P1re ripartition.
Emprunts CEniolhs 1900) 6 ./.' r~e
repartition 10 ,/" sur Ic s'lle 'di des ir-
terets de MIi et Juin J903 ( 6gale A la
i0-re rdpartition ).
Emnprunts re'ius 2.s r rJpartilion:
10 o) sur lo sattde di des int;certls dti 10
au 30 Juin 1905 ( alo e 1 la lure repar-
tition. )
J)ettc intjricare convcrtie ct consobid~s
5 o/0 '1mc rcprtlition : 10 o0 snur
co pon No 10 1dclvanco d<, Juillet 1005
( al,* i la It'.r, t par itit o rn. ) .
Centre ret;us ct sur prsentaton le.
bons.
Port-au-Prince le i7 Mai w197.


--~ -- -- I-- II ll~r~ II~CII. I I I I L
I------------~--`--~-~c






Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et ddtail,- de chaussures en
tous genres pour
HOMES, I'FEmMES, ENFANTS
Les comn map(les des commer ants
de I'interieur pourront 6tre ex6cut6es
dans une semaine A pen prs.
23, ueo dos Fronis-Forts, '23
PORT-AU-PRnNCE ( HAITI )


RHUM-SYLVAIN
1'oduil de I' U.sitc SI. .Miciel (Arcahaie)
Vieillissement natural jusqu'A 12
et 15 atis.
PRiIX TPR:ES .M DlEiS
Ve.ite en gross et en detail.
Maison M. Sylvain
43 ,Rue des Fro'o,ts-Forts.

VOULEZ-V0 Savir un
A bon actor
deuretreparateur de Pianos ?
Adressez-vous sans crainte des condi-
tions, i Me. Arthur Bonnefil artiste
pianiste Professeur de Musique.
81 RUE T~IiEMASSE 81
Quarter St. Joseph


Poudre dentifrice

SL'IDEAL

Voulez-vous avoir de belles dents et
les conserver intactes ?
Usez seulement de la Poudre
dentifrice a L'Ideal 1
La Poudre dentifrice r I'ddal v est
r6ellement lameilleure de toutes cel-
les connues jusqu'aujourd'hui.
D6pourvue d'acide, elle est sans
aucun danger pour I'rmail des dents.
Antiseptique de la bouche et toni
que des gencives, elle pr6vient la ca-
ile, donne aux dents urre blancheur
eclatante et laisse a I'haleioe une ex-
q,'i.-;e sensation de tiraicheur et un
i~g~iable parfoini.
Servez-vous uniquement de la Pcu-
dre dentifrice <( l'Ideal, a et vous
aurez de belles dents.
Vous en trouverez A la PIARMACIE
THEARD, angle des rues du Centre et Fd-
rou, vis-a-vis de 1'Hotel de la Commune.
Prix : G. 1.50 la boite


--- ---- -- -- --


Tibere Zephirin Bell
Fabricant de chaussures en tous
genres. Pour Hommes, Femmes et en-
fants.
Place de la Croix-dee-Bossales.
SPECIALIST :
PANTOUFLES MULES


COMPlGNI I P rC. S,. .
AVIS


A la suite de I'ouverture du Trafic de la ligne de Carrefour, le
prdvenu que I'horaire suivant est provisoireme nt adopted.


Depart de la Gare du Nord
(; h. A m. (jusqu'd C(ARE~EvOUa )
7.45 ,
.).30 A )
11.15 ( s'arrti a Bizoton ,
12,30 p. m. (jusqu'A CARREFOUR )
,2.15 ( s'arrcte d Bizuto., )
3.30 ( jusqu' (CARREFGUR )
5-15 3 3
7 1


public est


Depart de Carrefour


de CARREFOUR


de Bizoton
a CARREFOUR
Bizoton
V CARREFOUR


6h. 45 a. m.
8.30
10.45
11.45
1.15 p. in.
2.45
4.15
6
7.45


Le nouveau Trafic avec app1aton de l'horaire ci-dessus commencera
& partir de dimanche martin 26 courant par l train de 9 h. 30. Lea premiers
trains de ce jour, ceux de 6 heures et .F7 h. 90 courront selon I'ancien ho-
raire et s'arreteront au point de Thor, corrnite d'habitude.
Los Prix des passages sont :
le et II* cl. jusqu'au Pont de Thor 0.30. Au delay, jusqu'A Garrefour 0.50
En fourgon 0.10 0.20
Les nouvelles Stations apres le Pont de Thor sont:
THOR, poste militaire
COTTE, plage
COTTE, mouln
CARREFOUR.
et vice verPsa
LA DIRECTION.


CHEZ MADAME

ARTHUR BONNEFIL
81 Rue Tiremasse, 81
SQUARTIER ST.-JOSEPH
ON TROUVE:
lluile de coco pure ( en gros etma
detail. ) Amidon, Arrow-root des C.
yes, (Etfs de poules amiricaines poi
donner a cover aux poules da pu
chocolate ( de Jr6emie), beurre frt
(des Cayes. )

'est incrovable
e Of )


Pour la Toilette I
Malgre tous Irs asvous antisepttques,
to'ites le; ca;i:ix l toilcte qt i e \ous a-
vez deja employs, sons succes, n'hdsitez
plus maintemnant ai essayerle Lait vir-
ginal antiseptique de A. Bonhom-
me, pharmacien, qul a pour vertusin-
contestalles d'enlever les boutons as
visage de lui donner une soupleas
;gral, lbe le l'raichteur dlu teint.
MODE 1)'EMPLOI St laver la figure
2 ou 3 fois par jour avec un peu de ce
lait dlans (1o I'eau 'roide.
Prix du flacon G. 1.00

PLUS D'AUTRES!
Servcz-vous mainteoaut de la Poir.
dre dentifrice antiseptique de A.
Bonhomme, pliarmacieit, qlui con~viet
a la toilette et a 1'antiseptie de la boo-
che. Elle est doude d'une saveur et d'un
partum rrares, elle ratraichit la bouche,
conserve les dents, les presee e du tar-
tre et de la care, mainiient leur bla u
chlur. C'cst un specifique qui prdvienI
les inflammations des gencives causes
par I'usage des preparations mercuriel.
les.
MOD)ED'EMPLOI :-Au moyen d'une
brosse 1&grement mouillee et impr6-
ande de la poudie denttiftice on friction-
ne les gencives et les dents.
)Depot Gdndral: pharmacieSt-An-
toine.
AVENUE JOHN BOWN (Lalue].
Prix de la boite G. 1.50.


E'razaclh exr venrt

A L!CLEGANCE
SD. FERRARI,
Fabricant de chaussures,
Porte A la connaissance du public
par.ticuliirement do ses nombreux cli-
ents do la C6te e. de la Capitale, q
l'dtablissement a un stock incalcWa-
ble de chaussures poor hommesM
femmes et enfants, en tous genreS
et que, malgr6 l'offre de cinq pour
sur l'achat en gros (5 0/0) fait un rM
basis exceptionnel sur les prix.
L'etablissement se charge de faiN
preudre des measures & domicile.
Toujours : Soin, exactitude, ponctwfb
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)


__ I I~i~ i I


-------~----... ----_ ----- -~
-- L