<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00032
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 8, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00032

Full Text
MERCREDI, 8 MAI 1907.


PORT-AU-PRINCE (HATI) -


QoZf CJ c C'zirl


ABOIINBMNTS: Daawrmcn: LE NUMERO 10Q CENTIMES.
4. 'I y *an ^1^' ,'j .- Ib s aboonemanut partent do ier.ct
PAR MOIS GOURDE, du x 1 de chaqute mois et seat pty-
bles i advance
REDACTION-ADMNISTRATION -
DEPARTM5NTS & &TRANOGR: Les manuscript ins6rs ou non ne seont
ras deo pote oen us. 45, RUE ROUX, 45. pas remis.

Pour tout ce qui concerned 1'Administration du Journal, s'adresser C M. Arthur ISIDORE.


n1 T4 4 dimanche, au Prdsident de la [1pu-
Sl 14P( Hiraa Ibliqua. L'entrevue futdes pluLs cordia-
Sla les. Le grand Soldat et le grand jour-
naliste, tous deux, des professioiinels
-- de l'nergie, tous les deux homes de
types dconomiques selon le mot do M.
Pendant ces deux derniers jours, Brooks Adams, se quitterent enchan-
I'unique,le passionnant sujet de pr6oc- tes l'un de l'autre.
cupation et de conversation de la ville Le jour qui suivit, le gdndral Nord
a 6t6 la presence ici de M. James Gor- Alexis, retenu par certaines affaires
don Bennett, an des plus magnifiques importantes ne put accompagner sa
Rois dujournalisme qci au course d'un femme rendre A M. Gordon Benett ,la
periple souverainement 4legant qu'il visit qu'il leur avait faite.
accomplit auteur des Antilles sur son Mais il se fit remplacer par les Mi-
vacht de plaisance, la ( Lysistrata > nistres d'Etat et les principaux Secr6-
a fait relacbe dans cette rade. tires de I'office pr6sidentiel. Avant-
Un de nos collabnrateurs vous a dit hier done, A 4 heures et quart de l'a-
en terms excellent dans notre na- prts midi deux canots automobliles
mero d'avant-hter quel reve de fast echaufTant I'un au gaz I'autre au char-
merveilleux et sobre, quel esprit de bon se detacherent de la a Lysistratas
supreme contort ont preside a la cons- pour venir pres du grand wharf rece-
truction et A l'am6nagement de ce voir les invites de M. Bennett.
Palais flottant ou le multimillionnaire Le yacht etait mouill6 a quelque
ambricain puissant par la fortune et distance au deld du Fort-Ilet. Pour se
puissant come guide de l'opinion u- rendre A bord, le cannot automobile a
niverselle est encore dans son Homme gaz prit just trois minutes, celui au
en quelque mer de quelqde parties du carbon prit cinq minutes. Pendant
monde qu'il so trouve. le trajet, un des secretaire de M. Ben-
Oniand il y a de cela plus d'un de- nett qui nous accompagnait, avisant
mi siecle, le champion de regates Now- d'dnormes bouquets qu'envoyait Ma-
Yorkaises ramait dans son humble ca- dame Nord aux dames du yacht se
not, le torse nu et baigne de sueur penche sur ses fleurs et les respire
sous I'ardeur du soleil d'ted; quand voluptueusement. Bien vite, il s'excu-
plus lard, au course de la guerre de se de cette petite faiblesse en nous di-
S6cession, it se faisait tatouer sur le sant que pendant le voyage, ii n'avait
bras un Hibou, oiseau cher a Pallas pas eu l'occasion de voir souvent d'aus-
et a dont la vue pcrce l'obscuritd la plus si belles teurs sentant si bon. Et
profonde ,a pr6suma-t-il un moment la ayant considered longuement le Fort-
prestigieuse destinee qui I'attendait et Ilet ce jeune homme, une vraie tete,
ia pr6potence que devait un jour ac- de saxon, une tete de puissance & la
qudrir son jnetlent A lui dans la for- Rudyard Kipling, A la face longue, aux
nation d'o n point de vue mondial ? yeur bigles semblant tendre a se con-
Imagina-t-i seulement qu'en sa vie center pour ne voir qu'un point et
il pourrait aller po maitre dans ce ne converger que vers un seao but: ce
nautilus splendid valant plus d'un jeune homme nous dit tout A coup. -
million et demi de dollars, coftant a Tiens, c'est joli ce rocher, trbs ien
pour son ontretien dans los soixanto situd on pourrait 4tablir une station
mille dollars pear an et portent dans de bains qui rapporterait beaucoup a
sa cale come let, aes blocs de Mais nous parvinmes A board. Trbs
marbre grec? Parti du M6le St. Nico- aimablement, le distiangu yachtman se
las & 9 heures d matin, la a Lysistra- tenit ai haut d e It'escalier de cordn
ta i arrival ici le mme jour A 2 heareos pour rcevoirt ls visiteurs. 1is los con-
apris.midi avoc A son bord an compa- duisisit aussit6t sur le gaillard d'avant
'triote nops,I0 sD rputd Rocke qui amdnagd en lunch ^OM of iIt furent
Shdant oqatre heares out 1honneur pr6sentds & Mesdaum Reuter et Litton
dt qtre oereonnetrdodes invites destinies & augmenter Ia
tre Phd e de Bennett. croipibre de leour grAce esquise et de
Ce dernier ainat oe ses compagnons
de voyage firent visite le leademain lears sourires.


Aprbs change de politesses, apres
que furent transmis les excuses et
les compliments de Monsieur & Ma-
dame :Nord Alexis, Madame Reuter,
tres distinguee, aimable et empressde
offrit du the et des giateaux. La mer
tail came : des petits chiens pom6-
raniens, le museau fut6 saillant d'un
ebouriffement de poiles noirs ou jau-
nes, roulaient sur le pont lancant des
abois menus et gentils. Le vent frais
impregnAi de salure joint aux vapeurs
du mouit procurerent une legere ani-
mation grace a quoi se plurent et s'ap-
precierent h6tes et amphytrions.
Notre Directeur qui dtait de la com-
pagnie offrit alors au Marechal dujour-
nalisme; le numero de ce quotidien
contenant notre Welcome au chdielhin
de 'la a Lysistratas.
Gordon Bennett entire un moment
dans sa cabine, lut l'article et reparut
pour remercier avec vivacity M. Cle-
ment Magloire.
Des lors, il ne cessa de sourire
et d'4tre aimable.
Le moment 6tait arrive du tour du
proprietaire. Nous obtinmes des da-
mes qu'elles vidassent avec nous la
derniere coupe... GordonBennet et nous
suivlmes le maltre de c6ans.
II nous fut donn6 d'admirer succes-
sivement quatre sales qui lui sont
particulikres.
Un cabinet de travail trnis spacieux
oh nous distinguAmes sur uine table,
en bonne place et parmi un monceau
de revues la defense d'Wlephant histo-
ride ofterte par Stanley au Directeur
du Hdrald apres l'expedition organisee
par ce journal.
Une petite salle d'etudes o& se trou-
vent quelques livres, de gros tomes de
Dictionnaire et en ontre un appareil &
I'aide duquel Gordon Bennett sait,
nous dit-on, sans se deranger tout ce
qui se passe A bord.
Un sisoloirs aux parois rev6tues de
caoutchouc et au parquet recouvert de
Enfin oun petit salon reserve aux vi-
siteurs pour affairs. LA, negligem-
ment pos6s par terre, deux enormes
crabes en or don't de grosses 6merau-
des figurent les yeux.
Nous descendons un escalier. Sur
la cloison en face de la derniere mar-
che, se deploie eon bas-relief, an sa*


_ _


-ire ANW~E, No 32.





perbe ornement en 6tain simulant le
bronze. Le motif est un fleuve empor-
tant des Penthdsilees tarouches aux
beaux membres, 6chevelees, la bou-
che amoureuse et les yeux guerriers.
Au front de la plupart des panneaux,
proche du plafond, regnent des sculp-
tures de tous les cinq ordresa grecs.
r Ce sont, nous dit Gordon Bennett,
des debris de temples que j'ai trouv6s
A Athenesou dansd'autres lies de Far-
chipel. Je les ai fait restaurer par des
artistes notoires et je les ai fait encas-
trer ici. A ce moment I'un de nous lui
demand: c Vous avez dil voir jouer
cela & Paris,Lysistrata ? *
-Ah oui, Maurice Donnay!... tris
amasant. Mais je me suis epris d'une
plus ancienne Lysistrata, moi; c'est
celle d'Aristophane. ,
La visit se pursuit. A chaque tour-
nant d'escalier, une statuette de Mi-
nerve en bronze surgit, casque en te-
te, lance au posing. Tout pros, le Hi-
bou qui volt A travers les t6niubres.
L'oiseau symbolique parait partout,
fondu en or, fondu en bronze;
peint sur les boiseries, ailes eployees,
semblable A une fleur ou fig6 dans
l'attitude meditative et extatique du vi-
sionnaire.
Nous parvenons devant la cage abri-
tant I'appareil de tcigraphie sans fil.
Madame Reuter, plus expansive quesa
compagne, nous apprend qte la foudre
lieirta la veille au soirl 'aplareil qui
en la circonstance servit ce para-
tonnerre. L'employ6 ne nous ac-
corde pas un regard; il reste im-
mobile, attentif seulement A son of-
fice; mais sur I'invitation du maitre,
il nous informed qu'il communique
avec un navire A la hauteur des Ber-
nudes; il nous done le degree de
latitude sous lequel passe ce navire,
d'apris ce que lui en dit A I'instant
mEme son corresponda;t.
Nous continuous. Voici, revenue par
de puissants cables, l'auto de Gordon
Bennett: une tnagnifi(ilio machine fran-
~4aise a pneul increvable. On ma-
n(Iuvre devant notus, A I'electricit6,
un pliano-plianista don't la caisse est
merveillieusement ouvrde. Nous par-
venons devant une petite table of
sont p)arl'('l~s deux vaclies A corners
courts de race jersey qui donnent sei-
ze litres de lait par jour. Une mecani-
que est apportie (lui est actionnee
aussi A l'electricite et a I'aide de la-
quelle, en deux movements, on trait
les superbes laititres.
Nous visions les cabicles des da-
mes. Plus de comfortable que de somp-
tuosit6. Ie luxe reside dans la minu-
tie de composition de I'appareil de
toilette,dans les mille et une files
d'essences, les nilles et une pinces,
les nilles et une limes de toutes di-
mensions et de totes formes. Nous
traversons des tub-i,)o, oft I'air est d6-
licatemcnt parfumn. ,'armature est
nickelde; lellibou est mnarqlu6 partout;
lesbaignoires sont en porcelaine;-les
robinets dores au nlombre de quatre
fournissent de I'eau chaude ou froide
au grd du baigneur.- Des vaporisa-
teurs a tamis d'or entretiennent des
essences rares et lubrefiantes; une
chambre de massage:


Nous allons ensuito visiter le corps
de machinerie. La tout fulgure, les
aciers et les cuivres. C'est soigne com-
me l'attirail de toilette d'un petit mai-
tre.
Le yacht est armed de deux petits
canons. Avec cela et la panoplie du
bord oh tigurent de nombreuses ar-
mes, Mr Gordon Bennett pourrait af-
fronter toutes les ventures de la mer.
La chose la plus imprevue et non la
moins remarquable, c'est quecet hom-
me qui tient sa fortune d'un journal
n'a pas le moindrern.nt une tete d'in-
tellectuel.
Ce n'est pas un inquiet, ii n'a pasle
facies tiraille, ni l'air. fatal, ni la che-
velure lyrique.
II a l'aspect d'un ihomme d'affaires
puissant et rdflchi. Son geste calmre,
son geste qui repand un p6netrant par-
fum d'Houbigan, impose in6luctable-
ment plut6t qu'il n'ordonne avec la
morgue souveraine et nerveuse du La-
tiln.
A cinq heures et demie nous pre-
nons conge. Change de compliments,
souhaitsde bon voyage, assurancedon-
neepar Gordon Bennettde ses excel-
lents sentiments ervers le Pays et en-
vers lePresident Nord.
Nous partons; les canots derapent,
nous donnons un regard au hibou d'or
qui s'eploie A la proue, comme dans
les galeres antiques.
Nous 6changeons avec nos h6tes
d'un instant des adieux an mouchoir.
On nous Kodake encore, comme a F'ar-
rivee et nous regagnons la ville, com-
parant mentalement au Cesar Romain,
Tibbre qui dans sa galore immense,
allait promener sur le lac Nemi son
imperial ennui et ses reves de sang..
...Nous lui comparons,dis-je, cethom-
me-ci qui se tit puissant et riche non
en pillant des provinces ou en conlis-
quant des biens de citoyens egorg*s :
inais, en servant I'Ilumanit6, en se
portant, par example, chevalier du
llomeRule r6clamkn parl'Irlande meur-
trie, en organisant des missions d'ex-
plorateurs htroiques cliarges de dis-
penser la civilisation A des millions et
des millions d'hominnes.
S I I


Nlouvelles Ptrangeres


DEPECHES REUES CE MATIN

PARIS. Rente, 05. Le Courrier
a Calambria est arrive au lHvre, ve-
nant de Curacao, ( Venezuela. ) Mon-
sieur Caillaux, ministry des Finances,
pr6sida un banquet dans la Sarthe et
expos son project d'imnpct. Mr. Ruau,
ministry de l'Agriculture, presida le
Concours agricole suivi d'un banquet
h Avignon et prono(;a un discours re-
latif A la politique du Gouvernement.
Mr. Cheron, sous-secretaire d'Etat A
la Guerre, s'est rendu A Lectoure oiu
il visit la caserne et la prison et pre-
sida un banquet ou il exprima I'es-
poir en l'education democrate. Hier


eurent lieu A Paris six elections mi
nicipales:; pas de resultats.
Le manage de Mile. Marie LevgueN
fi lie de l'ancien Ministre, D6put6
Lot-et-Garonne, et Mr. Rephail, a
celebre aujourd'hui A la Mairie du W
arrondissement ; les temoins de *
marine etaient M. Fallibres. Preside*
de la Rdpublique, et M. Chauchard.
ceux du marie. MM. Levasseur, meu
bre de l'Institut, administrateur-g
ral de Collige et le graveur Chapelai
MM. Jean Judet, Depute de la Creo
et Berniquet, ancient Prdeet de la
ronde soot dec6d6s.
MADRID.- D'apres les resultatscoW
nus, les elections s6natoriales d'aw
jourd'hui se sont terminees par la vie.
toire ecrasante du Gouvernement, 71:
conservateurs, 14 libdraux, 15 candi.
dats d'autres nuances ont ete dlus.
LONDRES. [Le Foreign Office se
trouve en ce moment dans un tres
grand embarras cause par l'opposition
persistante de I'Allemagne A la discus.
sion de'ddsarmement; c'est ce qui ex-
plique I'attitudeintransigeante du Clian
celier de Bulow. La France, I'Autri-
che, I'Italie sont d'accord avec elle sur
I'impraticabilite d'un d6sarmement.
Le Foreign Office troupe peu avis4
de perseverer dans une politique d6-
sapprouv6e par la France, mais il no
veut pas avoir I'air de reculer.
LONDRES.- D'apres information re-
cue de Constantinople, sept batteries
d'artillerie turque auraient 0t6 cowm
plitement anihilees au course d'u"
rencontre avec les rebelles de la pro-
vince du Yemen. Le Commandant es,
chef des forces turques r6clame d'ur-
gence des renforts.
ST. PETERSBOUn(. -- Le traitt de
Commerce russo-japonais a 6t6 sign
cet aprbs-midi au Ministbre des Affai-
res Etrangbres.
13 prisonniers politiques aid&s par
des revolutionnaires dti dehors, ont
tCussi a s'echapper de la prison
Alexandrovitch, i)res Ekaterinoslav.
Au course du conflit qui prdc6da cette
evasion le chef inspect teur futtue.
NEW-YORK. 'intei-state commer-
ce commission vient de publier son
rapport sur les accidents de chemia
de ter aux Etats-Unis au course des
mois d'Octobre, Novembre et DeceW-
bre 1906. II n'y a pas eu moins de 2.
226 collisions et 1.739 deraillements:
474 personnel ont ete tuees et 20.944
personnel gravement blesses. Les
degats materiels sont dvalu6s A 3.099,.
228 ; trois accidents a eux seuls, coo%
ti la vie A 145 persbnnes et 314
et6 blessdes. .
LAHORE.*- Le soulevement hio
SRavalpindi parait 6tre dirige,
seulement contre les europeens, maI
aussi contre les chretiens ; il s'est es
tendu a Amritsar, situ6 A 30 miles d*
Lahore.
WASHINGTON. Les relation diplo-
matiques entire le Mexique et le Ga
temala sont rompues. Les cons6queaI
ces en sont attendues avec apprehett
sion.
WASHINGTON.-Le secr6taire
est rentr6 A Washington.
MEXICO.-Madame de Romero
bio, belle-mere du Pr6sident Po


-C- ~__ I __





est d6ecde apris une maladie de
quelques heures; son r6le politique fut
grand; elle laisse de profonds regrets
dans tout le pays.
VICTORIA,(Colombie Britannique).--
Aprbs de longues negociations, le gou-
vernernent canadien a obtenu du gou-
vernementchinois la rentrde en Chine
des Cdlestes atteints de la lpre (lui
dtaient interns dans l'ile d'Araj.





La rddaction du iatin salue avec plai-
sir le choix qui a kti faith de son directeur
M. Clement Magloire, come correspon-
dant du New-York Herald, avec pleins
pouvoirs.
C'est une des plus belles tapes de la car-
rirte du courageux journalist A qui nous
presentons nos sympathiques felicitations.
photographic J. M. Duplessy
Le public se rdjouira d'apprendre que
les ateliers photographiques de J. M. Du-
plessy. complktement transforms, ont 6td
pourvus desderniers perfectionnements mo-
dernes, permettant l'execution parfaite des
travaux d'art.
Malgre ces transformations introduites
dans sa photographic dedj si apprccie, M.
Duplcssy, pour donner la plus grande sa-
tisfaction a sa nombreuse clientele est heu-
reux d'annoncer que les memes prix seront
maintenus.
En complimentant l'excellent artiste de
son heureuse initiative, nous lui faisons
mille vcux d'un success de plusen plusgrand.
Ecole du Bel-Air
Nous apprenons que Mr Cadet Gratien
a dtd nommd directeur de l'Ecole du Bel-
Air dirigde auparavant par les freres de
I'Instruction chr6tienne.
Tous nos compliments A Mr C. Gratien
qui a dejA nilit6 pendant treize ans dans
l'enseignement avee correction et dignity.
Exposition Communale
Le (;Gndral Legitime, president du Jury
del'Exposition Communale nous prie d'an-
noncer aux autres membres que le Jury se
ruinira domain jeudi 9 du courant a 3
hctrcs de l'apres midi dans les salons de
Madame Lagojannis A Lalue, aux fins d'ar-
reter les dernieres decisions relatives aux
r&ompenses.
Marriage
Ce matin la benediction nuptiale a etd
donnLc en l'Eglise St. Joseph A Mme. An-
tiope Charles et M. Joseph Baptiste.
Les marines ont 6te conduits A l'autel par
Mme.B. Dennis et M. Robert B6nodin.
Nous leur presentons nos sinceres com-
pliments.
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINELLE
,Audience du Mardi, 7 Mai 1907.
Prdsidence de Mr le Vice-President Er-
nest Bonhomme.
Le Tribunal prend siege A dix heures et
demie du matin et prononce les arrets sui-
vants :
Celui qui declare qu'il n'y a lieu A sta-
tuer sur les pourvois Iormes par la Compa-
gnie Hollandaise et par Talma Gousse con-


tre le jugement du Tribunal de Commerce
de Port-au-Prince, en date du ier Mars 1906
entire eux et Mmie Ph. Kieffer & Co et
Alix Roy &- Co.
La section civil ordinaire faith place aux
sections reunies pr6sidees par M. H.- Le-
chaud q& prononce les arrets suivants;
-- Celui qui casse et annule le juge-
ment du Tribunal de Commerce de Jacmel
en date du ix Juillet 1904 rendu entire
Ulysse Mondon et Marsoni Co et statuant
au fond, rejette comme mal fond6es les
demands, fins et conclusions, etc.
Celui qui case et annual le juge-
ment du Tribunal civil de Jacmel, rendu
entire Mme Marie Dupuy, Vve Hublard et
les sieurs F. Herrmann & Co, Simmonds
freres & Co et F. Elie & Co et statuant au
fond declare Mme Vve Hublard mal fondue
en ses demands, fins et conclusions.
Puis a 6t entendu en section civil sim-
ple le pourvoi des dpoux Colo Sidney et
consorts centre Gracien Rodney.
Le Ministere Public, Eug. Decatrel,
ddpose ses conclusions.
Vu l'heure avancde le siege est level.


Pharacie A.D. Theard
129, Rue du Centre 58, Rue Ferou.
Droguerie. Produits chimiques et
pharmaceutiques. Eaux mindrales na-
turelles. Antiseptiques nouveaux, Se-
ringues de Pravaz. Aiguilles en plati-
ne iridid. Thernomitre maxima une
minute. Sondes de Nklaton. Vessies A
glace. Cigarettes ( anglaises ). T tines
Gentile.
Speciatites pharmaceutiqnes.
Execution exacte et rapide des pres-
criptions. Analyses chimiques m6di
cales.


A Vendre
Le Grand Dictioinaire :ncvclop6di-
que de Jules Trousset en i volumes
superbement relies. S'adresser aux bu-
reaux du ( Matin i>.


Maison F. BRUNES.
19.5 GRAND'RUE :,5
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancie'a memhbre d ila Soc:i:le' Plahn-
throptiqu' dels nmailr,.s tailleurs de Palis.
Vient de recevoir un grand choix ld'd-
tofles diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, clieviote pour dieuil, etc, Recommain-
de particuli6rement a sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie -et de piqu6 de
toute heaute.
Prix mod6r6s defiant toute
concurrence.
Specialite de Costumes de no-
ces.- Coupe,. Frangaise, Anglais3 et
Americaine de la derniire perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits car-
res. etc etc, de tous grades.


C'est incroyable
Pour la Toilette I

Malgr6 tous les savons antiseptiques,
toutes les eaux de toilette que vous a-
vez dejA employes, sans succes, n'hesitez
plus maintenant A essayerle Lait vir-
ginal antiseptique de A. Bonhom-
me, pharmacien, qui a pour vertus in-
contestables d'enlever les boutons au
visage, de lui donner une souplesse
agreeable de I'embellir et de conserver la
fraicheur du teint.
MODE D'EMPLOI :- S laver la figure
2 ou 3 fois parjour avec unt pel de lait
dans de l'eau froide.
Prix du flacon G. 1.0O

PLUS D'AUTRES!
Servez-vois maintenanlt de la Pou-
dre dentifrice antiseptique de A.
Bonhomme, pharmacien, AIt convicnt
A la toilette et A l'antiseptie de la bou-
che. Elle est douee d'une saveur et d'un
parfun rares, elle ratraichit la bouche,
conserve les letst, les pres ve dlu tar-
tre et de la care, maintient leur blin-
cheu". C'est un specitique qui previein
les inflammations des gencives causee.-
par l'usage des prepJrat;ons mercuriel-
les.
MODE D'EIMPLOI :-Au moyen d'uirt
brosse leg6erement mouiillee ct impre-
gnde de la pourde ldentifrice oii friction-
ne les gencives et les dents.
DIp6t Gd)nral: pharmacies St-An-
toine.
A\V-Nrai; .JOIN l\w.vN (Latlucj.
Prix de la boite G. 1.50



A. de lal1llsel Co.
ioR, u le dla MLgaLsii de l'Ela
Maison lowlneo eni 18S.


Bijouterie, Orfevreric. Gravure
Donne avis .; leur nombreuse clien-
tfle qu'ils viennent de recevoir un
granl choix de iagures et ('anneaux
en pierres precieuses i ainsi que des
liaues pour tianiailles.
La maison a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumeries,
lunettes, montre? or et argent, pendu-
les garmailI s.
SpI cialitds: l,;i es I ancaises en lril-
lants A partir de 1). 00, alliances Or
18 K anglaises et fran;aises sur com-
mande. Service 1i':trgoterio ;conplet
:our marriages.
Tousles articles vendus par la mai-
son sont garantis.
Achat de diamants, pierres. pr4cieu-
ses et vieille hijouterie a des prix avan-
tageux.
Contre remise de )eux dollars en
timbres-poste d'llaiti, la Maison Mat-
teis envoie franc de port sous pl re-
command6 dans toutes les villes de
la lRpublique Lunettes on lorgnons en
nickel inoxydables, selon les prescrip-
tions des Docteurs ou instructions
des acheteurs.


~


.






RHUM-SYLVAIN
Produit de Usine St. Michel (Arcahaie)
Vieillissement nature jusqu'A 12
et 15 ans.
PRIX TRIES 3IODIRES
Veate en gros et en detail.
Maison M. Sylvain
43 Rue des Fronts-Forts.

Docteiir Branch
DENTIST
Consultations A domicile S'inscrire
a la Pliarmacie Noire Dame pour toutes
,lemanles.

Pharmacie F. Bruno
67-119 RUEs I'G;AUTi: ET FEROU.
Sp6cialites F. Bruno:
Poudfre pui..sanrtconI re d6mangeaison
prurigo, sueur des pieds- La boite P. 1
Sirop antiishmatique, remede eff'icace
centre les accts d'aslhime et les toux
fr4quentes le flacon ; P: 1. 50.
Consultations gratuites :
Mardi et Jeudi de 8 A 9 heures du martin
par le Docteur. N. TIIHOAS.

On Demande
A .uliJeterdestimblres uses i'llaiti, lien
.1-,sortis, par cen,' t o. t r mille. (Con: di-
tlr lns tr'cs avan;tll 'ggeuse.-.
;'aItesser an L~tbulretii ,I j, urnm al.

CHEZ MADAME
AI TII U II III Z \F I,
81 Ru' T1 fi, ...as ,s I/
0.: rinui \ i :
lluile de coco pure ( e ros et e n
detail, ) Auiidon. Arrow-ro3t des Ca -
yes, (Euts de poles ainm'ricaines pon r
donner A cover aux poules du pays ,
chocolate ( de .r1 4inie), beurre ftais
( des Cayes. )

Industries
MAL U'ACTUlIIr E NATIONAL
Julien Desroches
INDUSTnli: i.
Faux-cols, cravates, manchettes, chemises
et calepons
Ecole des arts et mdtiers

VOUL EZ-1VO oir un z
deuretreparateur de Pianos ? ,
Adresse/-vous sanls cr.lili le des conIli-
tiotnI ;i Me. Arthur J;oiielfil artiste
pianiste Piofesseur de Musique.
81 RUE TIE:JMASSE 81
jQuarlier St. Joseph


AVIS

Pour 6viter tout malentendu, nous publions ci-bas les textes originaux
des deux circulaires reCues dernifrement de nos Directeurs et qui ont fat
l'objet de ros derniers avis au aNouvelliste, et au sMatin a.


CHARGEMENTS D'HAITI POUR L'EUROPE DIRECT.


9 Avril 1907.


A MESSIEURS LES AGENTS DE


La Compagnie Gdnerale Transatlantique.
Koninklijke West Indische Maildienst.
Hamburg Amerika Line.
En Haiti.
a Messieurs,
a Ncus vous informons qu'il a 4te d6cid& d'appliquer A partir du xer Mai 1907, por
Stoutes les Marchandises embarquees dans les ports d'Haiti, sauf les camp&ches, a d
< tination des ports d'Europe. une taxe de 2 schellings par tonne, sous la designatin
a de a Droits de Port, a qui devra figure sur tous les connaissements d6l ivres aprs Ik
6 30 Avril prochain.
a Veuillez, pour la bonne regle, nous accuser reception de ces instructions par u
e prochain courier.
< Agreez, Messieurs, nos salutations distinguces i.
CoMI'A(NIE GENERAL TRANSATLANTI'QUE.
KONINKLIJKE \VEST INDISCHE MAILDIENST.
HAMBURG AMERIKA LINE.
--.
CHARGEMENTS D'HAITI POUR NEW-YORK .ET POUR L'EUROPIF
PAR VOIE DE NEW-YORK
MESSIEURS LES AGENTS DE LA
Hamburg Amerika Line ( Atlas Service )
Koninklijke West Indische Maildienst
SMht-Sicurs,
a Nous vous intormons qu'il a &t6 d6cid6 d'appllquer A rartir du i er Mai 1907 POT
i toutes les mirchan dises. embarquees dans les ports d'Haiti A des tination de N
a de a Droits de port qui devra figure sur rous les connaissements, delivr(s ap~I
i le 30 avril prochain.
Les bois de teinture 3. destination des ports de 1'Europe sont exempts de ces droiti
a Veuillez, pour la bonne regle, nous accuser reception de ces instructions par a
a prochain courier.
a Agreez, Messieurs, nos salutations distinguees,.
HAMBURG AMERIKA LINE ( ATLAS SERVICE)


9 Avril 9(7.


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures en
tous genres pour
IIOMMES, FEMMES, ENFANTS
Les commander des commercants
de l'int6rieur potlrront tore ex6cutees
dans une semaine a peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


KCNINNIIJKE WEST INDISCHE MAILDIENST


USINES MON-REPO0


SU CRE TURBINE
le plus pur, le plus propre, le pl
rice en ma libre saccharine
defiant toute concLrrence.
Tafia Sup6rieur : 20 degrl4
DEPOT GRN'RAL:
23, Rue Roux, 23
anciente Rue Bonne-Foi).


= _