<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00030
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 6, 1907
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00030

Full Text

1'c ANNEE, N 30.


LUNDI, 6 MAI 1907.


AT


N


IAIl MOIS


GOURDE.


11il'ARTE-NMENTS N ,,-T RANGER
iFrais tIdo- )ste cil -iI.


DIRECTEUR -
4CDLe we~ rt I%2:aUClize,

lttDACTION-ADINI1NISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


LE NUMEI RO '10 CENTIMES..
Les abonnements parent du xer.et
du 15 de chaque mois et sont paya-
bles d'avance
: ratn:'i;.~its in.sr's on non ne sont
)a. >t llts.


Pour tout ce qui concern l'Administration du Journal, s'adresser A M. Arthur ISIDORE.


lne Initiatie lIeurelse

i),t -is le mniarli, trenti mn d'Avril
jLUs lU'au ji.-0 li a "* Mai, tIes groul)Ls
dle curieuxet d'exposants circulaientt
tout le jour I'interieur et aux alen-
touIs Ilu march dii post Marchand
rccenmment construct.
11s paraissfient alrftirdn, o:cupEs,
ochangeaiant des avis,diseutaient coin-
ine si queueue fait nouveau, quelque
venIemement retenait I'attention gend-
rale.
Ce qui avait attire tout ce contours
de monde et motive tout ce doploie-
ient de couleurs, ces oriLlammes
inulticolores flottant Atravers les rues,
Ile clez Tibuile Lauduun A l'tablisse-
incnt de Men Vve Mivyard, do la Phar-
inacLe Ste-iccile an post di gdndral
Magloire ; ce (tui causa'it ces gtroupe -
menets, faisait s'ezlan'ger tons ces
,-ominentaires animins, c'Otait une ini-
ti;itive i.eureuse !na, une splendiid d idee qu'il mnottait a
,x".iiution, alors q'l'elle avait tdil seule-
minLt co;Q.ute p)ar plusieurs g6ndrations
de c:ioyvns et quie !Edmond Paul lui-
nmemlle, ag is.ratcolmmnunal s:mIiS Bois-
rond, n'avait pu la rdaliser.
M. Vincent. imagina do inettre la po-
Lila;t ion de P)ort-a'i-P'rine it mlein de
co!1'1aitre et d'aplprecier I'etat rdel de
nos ilndLuwtries naissantis. Comnine chlez
lui, I'acte suit rapidement la concep-
tion, quality que ne possedent pas tou-
jOIr.- Ceiux nintnes q,'.i solt le plus
conscients de leur clairvoyance, it fit
inmmdiatement appel A tous nos pro-
ducteurs.
Et la foule serree, 66dgante et labo-
rieuse, humble' et cultivee, qui se prd-
cipitait dans fa halle du poste ,Mar-
chand, put constater avec un plaisir
mele chez les uns d'etonneinent, chez
les autres de fierte, que les products
de I'agriculture et de I'industrie hai-
tienne ddeclent une science reelle, et
un tel raffinement dans I'ex6cution
qu'on peut, sans prdsomption, avoir foi
dans le d6veloppement du travail na-
tional.
Et l'organisation a 6td si brieve,
pourceuxqui en ont Wtd charges les dif-


iicuticl s not nbreuses, (|;q: 'ertaine-
muint o 'a pa,; obten'iui rs
tats t ui'oi avait re'vls nai.-s ,- ice''
L'Cn a pas 6te moins a;p )l'ciable.
L'esprit des organis.teturs (de no ire
preiniere exposition cormmunati utlait
de mettre en1 lumire le- talents (qil
fourmn ii ent, irrtvelcs, dans notre so-
cilt6, les stimuler sons les coups ,Io
fouet de l'6mulation et du verdict dti
public. Ce resultat sera comnplteirnent
ol)teniu dans un avenir procliain. Qiui
sait ? les prochaines Expositions se-
ront peat-etre plus iinportantes, mieux
ordonnees et plus efticaces.
Parmi les objets exposes, les uns
nous montrent nos proctd6s de fabri-
cation produisant des meubles, des
briques en argile, pierre de taille ou
gramit, capable de soutenir la com-
paraison, pour lo fini du travail, avec
le product de n'importe luelle indus-
trie; d'autres, de beaux tableaux, des
travaux a Iaiguille lins et d-licats, r ,-
presentaient nios aspirations artisti-
(ques et t I re ito tt d(e l'estlehtilu,. Ili-
vers products do note inidiistrio a.iri-
cole einl)ryonnaire lnous doniaienrt Ie
spectacle ire.onfortant de i'osilrit d'en-
treprise s'acharnant i la creation et
anl (dvelopp)rmient d'un lnouveanl ro-
yen de travail. Des fruits superbes et
des fleurs de toute beaut seimblaiernt
avoir 0('td obtenus par los procddes les
plus savants de la culture intensive.
)Des reprtsentants lnombrlux et vari:s
du taill des fermes et des lasses-C(,urs
rendaient 6vidents les r6sultats re-
marquables obtenus par nos 6leveurs.
Demain nous indiquerons ceux qui,
parmi les objets exposes ont le plus
attir6 l'attention du public, et qui par
cela mrnme se recommandent aux suf-
frages du jury.


LI'(,[jjsjijj t l)()rl. d(IQCdcflct des raffine-
I T W ,1 111 .1U 1
kj )i1V i d i 161ce s
I tilt.', lchIi~loll ta ltP. ( ti18 n '.vls i de n .


[IlI'' Cait.;stith IIAti(J tJS lu i*tttIit, OAll
ro ,- p r .Go.

Jon twVo unistt II' l iI a t v )1 r s (S I er

['[-,I u Inee d 1 i uniII.s la

C01ll1f(illi~pt puc ite.-.les hi-eureis vec
(uanitanaino) l1)iIit i P( Aw t aussi les
nouvelles du muonIde entire 4t surtout
de ses deuxpuissaris journaux dites
it New-York et Ai Paris.
11 vuyAgc aVt-c son automobile fran-
Cai- dont la puissance est de 80) kil.
A I'lieure t i Apu: Michelin.
Les armnes deM. G4 ~nlori Bennett,
sont (Coart ofl.r4, i:e-,t a sle ibottb udont
lH-tpII n-(c!'- eb:-1,tj(' I plu-; pro-
fon 1e.1 e.
du Ih;I It .-t uIde !) 90r)rin-

de, mmhirtw i' f;mti.-it2jS-;(.v sl istallo~s.
Onq ,ont,
disposoi.s J our (..i ~ ~sdigx i
jour~nite, ~-(!Pi1 soit au uijoibre
de (s, o cottoA crons;1i -I t trIVeS les
Anti I'lS11I u i )ilhI10 (i litr
tremine (de t':u rcien inbis;dordI-
lena il'.A V AIIIIro et sn t fils.
lein ftatg1e 'i \Voflor fi t 1egb)),par
lt~~~ lh(l~alord cl, toiujoltii~. l4'&(1Ui-
page est on muajeurle 1)artl1e czorposd
d'Itaienis donit le cornmandaitt aussi,
MI. Ellis.%


LIe (( Ivsistr;%ta est arrive de
et du Mole St-Nicolas. II partira
semaine pour Kingston direct.


(Cuba
cette


I La rfILIIrifaei(;eo Ini. relateate rrcS D


t- k A&& Lq-- .a- ---
que tous les coins de ce palais est la
N R I preuve la plus pertinente de la puis-
sance, A l'Etranger, du journalism
don't M.Bonnett est un des plus illus-
tres reprdsentants; car c'est au mo-
Samedi, vers midi, a ancrd dans yen de la parole dcrite qu'il est arrive
notre rade le yacht de plaisance de a cette royautd bien plus puissante
M. Gordon Bennett, Fondateur-pro- que celle de ceux qui la recoivent
pridtaire du New-York Herald. meme par droit de naissance. C'est
Le Lysistrata de 2080 tonnes et I'effort, I'aboutissant du travail honne-
lance depois 5 ans eat implement un te et intelligent sons la protection de
palaip fottant. la Libert6.
Les richeqses inouies r6pandues a Roi de la Presse, le *Matins te salael


ABONNEMENTS


- Lcs 1. -- --


- -


PORT-AU-PRINiCE (Hak'-i)


04? 7EJ C3 3P X 3C::)








louiellC s tangeres

DEPtCHES REUES CE MARTIN

PARIS 4.- Le Cabinet s'est reuni en
session extraordinaire hier soir et ce
matin. On croit savoir que le sujet dis-
cute a t~te la question do savoir s'il y
avait lieu de proposer une loi spcciale
centre la confd6eration g ndrale du
travail. On dit que la majority des Mi-
nistres a decid6 que cetteo oi in'tait
pas nSco"ss;ire.
ALLAHII:AI) 4.- Cinq avocats indi-
g:nes considres comuIme les clhefs de
l'agitation actuelle ont t5i arri Cts A
Rawvalpindi, Pendjab.
P.Ai1is 5.- Ilente.G, 7). .- |L, < M1 mt
lItil es-t ari'6 au H;ivri aI o( r-

S I;' I\'. S!'', sons, 1l pn'. ler;n e (e 3M.
l '.tllis r t' t't J :t (lIt p ti ti iti ir.emtt l','(ltj i-
liI ,o (I t I t .a't dI d o1110.S, on) Iss- re
sao.ns. ii ''>ls noiveni x, l in isssioll
d '< li:.,i ,t > ^ ; 'i ..
Leo M1nistr.'o ,1o .lI sticie it con.-
naitre qi l 'liistr'ct-tir i jidicitiire con-
tre les miinolietrs imiciulp'!'s dans les
raud ot's d' la veit. (les f4rinines. a 6tt'
ouivelrt<.
Le Mlimistiro d'.;s Colonies lit signer
un lt'oj.(t de d cret 1 r'6 lemneltant le
'I iVtii amIx (:Col ioves ot C(ongo,,
aii si lue4 sur les reclihercties de L'or
et l '-s n -taux [il' ncicux a Madagascar. -
31. MiIliks-Lacroix visit liier t Bor-
d a iix l ros:r hollarldais ( lPiet-
Ill .-
M1. Victor liall()t, ,otiverrmour de lere




ltlr:|l ;i.
class < n dis['.nibilit(', I ('t 'nom nit''
gouveriir (l3 \1\ GLiadeloupe, on rein-
1;place'n lit Mo M. lonoculc adiis '
fail'r vaI01ki s. .s ;I ts ; la ret 'aIt .-
Le r i *4 Ime!,,tIn -! r I I I I 1 .1 1a Iris co

L e.; .'1 -D c ll l l I| I l U l';)t
; i ~** *1 i ; tii i r l '' (0 i f t '
,; ). ;, I- o ,, ;- -. l 11', -. I
t!- 1 l '.)ll.- ; t f i ll tl .< l .


i.\ai i ih. Js 1). ; m' i, i.r'oIusos;-
l'Oulr.-s .iivri'-t'Les t,'itJnu s I t, 'l f i li;t oLlt 2'-;r (o t ( 1icidu de
dcle.Ad.'ir I i;i ise o lilett1 d(e MM.
l'en'ri, et Nakinis iLui soit accuses de
complicit(. dausl I'atteiLtat qJui lut coni-
mis a Madrid, le jour du IL ariage du
roi par I'anarchiste Morales.
lio.i. -- Le gouvernement a d6-
post;e auIjoti i'd'lh i delvllaut ito PaI'leient
un project de loi tenidant a reglemen-
ter l'emigration. I)ans ce project de loi,
lets)i'ts d(siges (onune devant ser-
vir A l'6migration sont : Genes, Na-
ples, Palerme et Messine.
COPENIIAGUE. Commn e suite aux
rumeurs quiavaient circuld sur uneal-
liance possible avec I'Allemagne, M.
Christiensen, premier Alinistre, a faith
paraitre la note suivante: 4 Le gou-
vernement danois n'a pas conclu et il
ne concluera pas de trait d'alliance
avec l'Allemagne. La politique du
government est : Neutralit6 v.
LoRIN-r. Le croiseur francais
a Victor Hugo a quittera Lorient le 6


mai pour se rendre i Hampton Roads,
oi ii arrivera probablement le 20 du
meme mois.
MADRID. Le neveu du roi d'Es-
pagne, I'Infant Fernand de Bavibre,
qui etait tres gravement malade est
maintenant hors de danger.
\VASHINGTON. On a inaugur6 au-
jourd'bui dans cette ville la statue du
general Georges B. Mac Clellan, com-
mandant en chef de l'arm6e du Poto-
mac au course de la guerre de S6ces-
sion. &
PLYMOUTH, Angleterre. Le stea-
mer anglais Rosario, d6barqua aujourd'hui les sui-
vivants de I'equipage du vapeur-citerne
anglais ( Silverrinig qui fut d6truit
par une explosion de benzine. le ler
lMii, danis la baie de liscaye. Le tnmca-
nicienh et 4 cliaulfeums out ct tuset 4
inarins sdrieusenmeit blessds.
ALLA.II.AAD, Indes anglaises. Un
set'iOUx souleveenieIt anti-europ)eei a
uCclatc( i ti\\aalpindi. Junjab; la (police
dispersa les perturLateurs. La ville
est maintenant gardtec par ui escadron
du 0le llussards.
S'T I'TEiASIOUI(. La 1)Ouuma
discutera le 15 Mai un project de loi
abolissant les jugemients par cour Inar-
tiale.
MADnID. Les lil)b6aux ont reft-
se de participer aux elections s6nato-
riales. (qui auront lieu le 5" Mai, pitlex-
tant que les acts du gouvernemnent
Maura rendent l'expression reelle de
la volont6 du people impossible.
NEW-YORK. La.grevo des ouvri-
ers des Docks et du Port s'ktend et ge-
ne considerablenient les manutentions
maritimes.


KINGSTON. Sir Alexander Swet-
tenliam riemit olficiellementi hiei soil
Ic gjouverneinent die File au S&cretaire
qui le conservera jtisltji'd I'arriv6o duL
nouveau gouverneur M.. Syvdinev (0i-

oIN(,- oN(,. Une expiosiolii de-
truisit aujourd'liui 15 imniiieulis et
Ilnnl pudle listorique. iciix-cenlts
pIieds des tritirailies de li villc fat'reIt
diFtrtiiites. 1) ctd avr'es out et1 retirts
des ruiiitis (t inli coit;aile I I)t erSOn-
nes ouit 6t60 s-ri(,useniiei lc lssees.






Le Jury de 1'Exposition
Lcs membres du Jury de 1'Exposition du
Ier Mai se rduniront cet apris-midi i 5 heu-
res au localou a en lieu lafece, pour mettre
la dcruirce main au rapport qu'ils doivent
adresser au Conseil Communal.
II y a tout lieu de croire que dans le
course de cette semaine les laureats seront
connus du public.
Mgr Pouplard et St Antoine
Les fers destines a l'embellissement de la
chapelle de St Antoine, sont arrives par le
dernier bateau. Mgr Pouplard ayant consta-
t6 dans la pratique du culte que la seule
ported'entree ne suffisait pas aux nombreux
fiddles, va y remCdier en y faisant mettre
la main des aujourd'hui.


Les fenetres seront transformees en de
grades et large portes. C'est A Ph'abile BMr
Guiteau quest confi6 ce travail delicate; il
menera bien l'ceuvre, apros avoir montr!
tant de talent dans le d6montage et le mon-
tage de la vieille ferraille connue sous Ia
denomination de Binque Domingue.
FianQailles
Nous avons recu la carte de fianqailles
de Mile A.NA GASTON avec Mr MN. A.
BORDERS.
Compliments aux heureux fiancdes
Dominicanie
Un tdidgramme recu samedi par la LPga.
tion dominicaine announce que la conven-
tion amricano-dominic.i nea cet .ip prouvec.
avec acclamation par le Congres.
Rixe
Samedi vers midi. a l'angle des rues du
Magasin de 1'Etat -t des CUsars a eu lieu
entire MIM. Damnars.:is Joseph et Providence
une rixe qui aurait pu avoir les plus graves
conscq ounces.
M. Providence a cte blessed dans la re ion
du cou d'unii balc de revolver. iien
qu'attcint, il put cependant dcsarmer .on
adversaire et fut transport chlez Abdala Sa-
da au coin de la rue des Fronts-Forts o6i
Ie Dr I. E. Jeanty lui prodigua les prer:iers
soins.
Depart
Ilier mintin A onze heures est pai:i le
steamer a Prins Willem IV ) de la L.gne
IIollandaise avec les passages suivant::
'Pe'tit-Gu'ave M. Charles Maignan,
Miles Rdgina et Marie Dambreville, Zeib
Gousse, Anglic Cros, S. Douyon, Carmixt
Rodriguez.
Cayc. : MM. A. M. LUger, Dorlean Mo-
reau, Bruno, D. Victor,, Dupont Antoene,
Alexandre, Mad. Lormise, Delsoin, Miles
Stratman, DIsir.
fiact-iN M. HI. Iosenthal.
BOITE AUX LETTRES
Port-au-Prince le 6 Mai 1906
Mr Cl1ment Mlagloire
Directeur du c, Matin i
Mon cher Magloire,
C'est avec une indicible joic que j'ii lu
vote article < Le Chemineau maucit ,
paru dans le < Matin dc samedi dernier.
Parlant de rous ;cux qui, chacun Jans
sa petite sphere d'activitd. s'efforcent de
prcndre part la construction de ( l'Edi-
fice Social ,, vous avcz trouv6 moyen de
mettre en evidence ma ch6tive personna-
lit6, A propos de mon Ecold du soir.
Je vous cn rcmercic du meilleur dc moi.
En viritd, mon cher Magloire, en fon-.
dant cette cole, je pensais moins A
gloire qui me revicndaait un jour d'avoir
entrepris une tell oeuvre, qu'a I'idde d'tre'
utile a mes pauvres concitoyens A qui lc)
exigences de la vie n'ont pas accord le pr&c
cieux bonheur de gouter du ( pain de
' Instructions.
Commc moi, vous avez compris qa<'
1'absence d'une Ecole da Soir, a la Capi-'
tale surtout, constituait une lacune : j
1'ai done combl6e.
Et je suis aujourd'hui content d'evoia
rempli mon devoir de patriote. Mais, 0B
joie, cette here est encore plus grade,
qoand je trouve dea hommes come voPs
pour apprier lranc re et m'encourger 1


-







accomplir la patriotique mission que je
me suis volontairement imposee.
Que chacun se le dise : l'oeuvre de la
Regendration de la Patrie est une emuvre
collective. C'est pourquoi tous nous devons
uous evertue i combler les nombreuses et
deplorables lacunes qui retardent notre
march en avant. La besogne n'est pas
mince ; mais elle n est pas impossible. Ce
q u'il nous faut pour* i'entreprendre, c'est
surout la voloti allic a l'chergie.
Sommes-nou done inc:paMle de volon-
te, d',nergie ?
Je ne le crois pas, et je netn wax p 9Ur
preuve, entire tant d'autres, que' la'rus-
que decision se la veille nimme du ier
mai par .1'Edliti de Port-auPrince d'orga-
niser une petite expositioncoimmunale dout
le success a dipassd nos espcrances.
Que chacun fasse done son devoir, et
Haiti, ce petit coin de terre que nos Aleux
nous ont legu6 et qui icur a coitd tant de
sang. forcera 1'admiration des nations ci-
vilisces.
JI vous renouvelle, mon cher Magloire,
mce; meilleurs remerciements et vous prie
tde reccvoir mes confraternelles salutations.
ALuXIS LAROCHE
Lettres recommandees en
souffrance
Se'tvicc Intcti'ur
M.M. Faustin Rameau. Georges Cler-
n:unt. Clerge Paul, Gendra! Prddelus Co-
Ia.. G(ndral JeufiesGens Telfort, Dpute
Moramra Bernard, Mme. Victorine Oge,
Mmc Chas Marsh, Mme. Yvonne Lorquet,
Mme. Altima Rene, Mme. Vve. Daumec
Ic ii I! L.


Lettres retournees aux
expeddiurs
Destinataires Expediteurs


M. Hirondelle Toussaint
Mile -Faiennis Louis
nMme. iDelcina Dimanche


A. Barthelemy
V. Jn Baptiste


Port-au-Prince le 6 Mai 1907.
RENSEIGNEMEIN TS
MEITEOROLOGIQUES

Observa.toire
DU
SEMIINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


Baromintrc A midi ~--- 763,
Tempratu minimum 22,1
Semaximum 3 ,7
Fovcnnc diurne de la temperature 2j.5
L'Orage a l'ouest a I heure du matin
le ciel reste covert jusqu'A 7 heures,
clair ensuite jusqu'a 5 heures du soir.
A 5 heures 30 minutes nu premier
orange an NE et un autre an SW A 7 heu-
res. La ploie d'orage ici a 7 50 minutes
tres forte. Le pluviom6tre marque 70 mil-
limntres. Maximum du vent vers to heu-
res du soir : 9 mUtres pr second. Le ba-
rom-tre est A peu prs fixe depuis hier.
Note.- La temperature a baiss6 cttc
semaine par suite de la pluie qui est tom-
bee chaque soir. Les nuits ont 6td assez
fraiches. Pendant la journee la temlpratu-
re a 6 e a peu pros aormale. En mai, par
suite des pluies d'orage, l'accroisement
de la temperature annuelle se ralentit eI u-


bit un arrct. Dans 1'apse-s-midi la temperature
sera assez 6lev6e. par contre les nuits seront
fraiches. Le barometre pendant la semaine
a haussC lentement avec quelques appa-
rences de baisse ; il reste constamment au-
dessus de la normal. Les pluies ont etdt
faibles mais continues. Total de la semai-
ne : o millimetres ; elles seront plus
abondantes. L'atmosphere est devenue tres
transparent et des points loinsains sont
redevenus visible.
J. SCHERER.


Oetee tler

DIJEUNER DU 6 MAI
MIDI A 2 HEURES
Prix : G. 2.50
Oxtongue
Radis
Courtbouillon de Sardc A i'Espjgno!c
Boeuf sal6 au chou
Tcte de veau- a1 Vinaigrettc
Haricots rouges en sauce
Riz blanc A la creole
Crmec d'ananas
Fruits
Caf6
1/2 Vin


.C'est incoitICstable

Pour la Toilette I

Malgre &tous les savons antiseptiques,
routes les eaux de toilette (iqe vus ;a-
vez (dej;i employs, sans succ;s, i'hldsitez
plus mainteii;nt a essayerle Lait vir-
ginal antiseptique dle A. l:oilinoii-
nie, pharniacien, (qui d; I l' vertls iI-
(coitesta I es d4'eiilever les l)iilotis :ui
visage, de liii ,lontIerCI Ii agreal)le de l'eInlhellir et ,le clonserver lat
fraiclhemr du teint.
MODE D'EMPLOI :- S la;vei la liure
j ou 3 fois par jouir a'vec uLI pe ii e lait
planss de I'eau 'i oide.
Prix du flacon G. 1.00


PLUS


I)'AUTHES!


Servez-vous maintemant de la Pou-
dre dentifrice antiseptique de A.
Bonhomme, pharmacien, qua convient
a la toilette et 5 I'antiieptie le la lou-
che. Elle est doude d'une saveur et d'un
parTun rares, elle rafrreatht la boache,
conserve les dents, les pr6se 've du tar-
tre et de la care, maintient leur l)lan-
cheur. C'est uo specilique qui prevent
les inflammations des gencives causees
par I'usage des preparations mercuriel-
les "
MODED'EMPLOI :-Au moyen d'une
brosse Idg6rement mouill6e et impre-
gnde de la poudre dentifrice on friction-
ne les gencives et les dents.
Ddpdt Gdral: pharmacies St-An-
toine.
AvENUE JOHN BowN (Laiuef.
Prix de la botte G. 1.50.


Ci. i Tranatlanti iUe

Le steamer FERDIN AND
deLESSEPS est attend mer-
credi 8 courant.
L'itineraire pour la c6te sera
fixed & son arrive.
F. M. ALTIERI,
AGEN T.
-- --

A dc Iltfiset 0Co.
32, Rie lat Magasia l'e Etal
Maison tond6e ei 18S8.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravure
Donrte avis a, liiiur non' Iuse' clion-
tW le qu'il- vit"nl e t 'lc r civ ir nh!
lrailn clioix ,'I0 ;igICues ,I (Il';iti',iX
en pieric-^ pedi,'* us(?s ;,insi <1n_' l.-es
bagues i i1,r fli ia :it. lles.
La iniaio.nM :t ,,tOljotis n11 gn;tl s-
sorti nme~ t 'e Iij Oiteric ;, ientlet 1it,
biblelot-s ler toiUs ires. p, rlinum i 's
lunettes, ionti-., )r et ;d,_eit, loii ln-
les garaniies.
Sp&ciac i es: Iiague tI an;sai cs ,li 1, i(-
lantsA t par tir I i1. )_jm, alii at :.ces O)r
18 K h i: laist', et r fa rii.-es sill C')1-

tgoiur mariages.
Tousles articles vellus par la i-t..
son sont gaiantis.
Achat de lianants, pielires pricieu-
ses et vieille Iijouterie Ai les prix avan -
tageux.
Contrt e ie ni e (l 1.e 'u., (dollr',- e-:z
timbres-i(ste d'Hlaiti, la M.\Iison M t-
this envoi,, fIlic,, ,hr I ,,,' tl s o lw1i i.h-
COlin a I,)( idli.-, routes ic's ville- :\'A
la Ieputli: ie Luiitc ttes on lioglour-;, s
nickel in;ox\yd lllt.s, selon ile. prescit ip-
tiolls (tes D(,oct'tris (on ilstrii'uti'n.-
des aclihet(uts.

VOU 1Z I IL avoir un
AVO I ) lS bon accor
deuretreparateur de Pianos ?
A ,hr-essz-v l. s .-'':I;in e i os r',ll !I-
tiouts, ; Me. A 'tiii l,;rii,,I 'til :t ti-te

Sl I{LH.: '(I:.1;.\Assl; 81
Qtuartier St. Josepht


Industrie
MANUFACTL'UIlEE NATIONAL
Julien Desroches
INOUSiRIEL
Faux-colq, cravates, manchettes, chemises
et calegons
Ecole des arts et mdtiers

A Vendre
Le Grand Dictionnaire Encyclopedi-
que de Jules Trousset en 5 volumes
aoperbement relies. S'adresser aux bu-
reuxn du Matin ,.







USINES MON-REPOS

SUCRE TUIBINE
le plus lpur, le plus prolre, le plus
richo en inatiere saccharine
defiant toute concurrence.
Tafia Superieur : 20 degr6s
D1)POT GR:NIRBA L :
,.':, Ilce lio c, PJ:.
(a,,ic,,,, fl:ie ht,,'-l oi).


RHUM-SYLVAIN
fodail '. Une SI..V'..i, (Arrtihaic)
VieillissemeUnt nluTrcl jusqu'a l'12
et 15 eaid;.
VelIIX TIen os ()et en til.S
l ete en LIos et en detail.


la ison


M.


Sylvain
B-


l)octeir IBratich
DENTIST
(oinsultations :i Ionmicile S'inscrite
S:i l'lirinacie Notre Dameu pour toutes
(leinan Iles.

Pliarimaie F. Bruno
67-110 Rl uit-.s Aori: ETi: FHIOU.
Specialit6s F. Bruno
', iif','( pnissanIt con!'tre :le 11n geai:son,
JpIligo, suOur' dles lpic l.s- l.a bite I 1
Si/rpif aintli,,:wnalt i *,' vmi(,le elfica;l:e
I,'utr s aIcc.'s .-'sltinme et les touxI
l tel lntes le 1l;1u',4i ; II : 1. 30.

C-- /- --
M ;i. li ct .Jeir.li .lo 8 .'1 9 l)<'hM res 'I martin.
pIt l Docteur. N. Tii-)..\s.

On lDemande
A aclheter destimbrl es s.s il'lHaiti, bien
I.ssortis, par cet oi pa tmllec. Condi-
tions tr6s avantageuses.
S'adresser au bureau du journal.


Francisco DESUSE
Pabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vented
en gros et detail,- de chaussures en
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Les commander des commercants
de l'intdrieur pourront 6tre exdcutdes
dans une semaine a peu prbs.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRI NCs ( HAITI )


-VINS! VINS!
Nous portions a la connaissance du
public que nous nettons en vente au
No. 14(, de la Grand'Rue (Maison Fou-
chard ) des vins et liqueurs de Bor-
deaux a des prix defiant toute concur-
renco.
-o k ,!


Le (
Le (
La 1


Le
Le
La 1


Excellent vin riouuge
Le gallon G. 2.00
demi gallon a 1.00
quart gallon a 0.-50
)arrique or I'. 23
Excellent vin blanc
Le gallon G. 2.80
demi gallon 1 .40
quart gallon 0.70
barriatii P. or 6


Vins en bouteille a partir
gourde, Oporto, Malaga,
Marsala, etc. etc.


d'Une
Muscat,


L. GROSNON & C.


Avis
Durant Inoin absence d'ill;iti Monisieur
A IICCO est charge de ma procura-
tion.
Port-a:u-Prince, !e 29 Avril 1907.
L. EISENETEIN

A Vendre
AU PRIX DE i'. 2 L'EXEMPLAIRE
TA F des frais 4 percevoir ldans
T les tribunaux tle la Repu-
blique, etc etc, ( Loi du :.10 Avrl "187 7)
Public par
Me. Charles MILLERY, avocoat.
Chez I'auteur, 53, Rue Pavye.
(Gonaives ( Me latortue ) ; Cayes (Me
MorLpeu ) Jacinel (Me St .leau );'Aquiri
(Me Ls. Coster, ;urpenteur ) Port-de-Paix
( Dt: A. (:tsseus ) eremie ( Me Blbtn-
cliet ) Anse-:-Veau SInaleur Bance );
'Ptit-Go.ive ( M Cameatu ) ; St lMal c
( Me Kcnol ).


Imnp.


C.


F'ra-n chlemx ip%

A L'ELEGANCE
I). FERRI ARI,
Fabricant <.e chaussures,
Porte it la connaissance du pu
particuliiremrent de ses nombreux
ents de la Ccte et de la Capitale,
1'Mtablissement a un stock inca
ble do clhaussures pour homr
temmes et enfants, en tons gen
(t quI mi:tlgrt' 'of're derinq pourq
sur l'achat en gros ( 5 /0) fait un
)bais exceptionnel sur les prix.
iL'tablissetne.tt se charge cle tfa
preudrec des riesiires a( doni:cile.
T o ft (, -.' ) ;: : o.'. I, (,',CtIitu t ,,, I ". i i:(ua1,,
42, iuoe des Fronts-Forts, i'
I'donT-r--PlINCE (HAII )
Fa- --
Poudre dentifrice
a L'IDEAL >

Vonlez/-vous voir de belles dent?
les c onserver! intactes ?
Usez s'Ientlienelht de la Pou
dentifrice L'Ideal |
La PIotob/, dnot'ifrice ( lI'f'al (
rteilement la meilleure de t(tote
les continues jusqu'aujourd'l uim
D4potrvue d'acide, elle est
aucun da';ter pour l'email decsd
AntiseiptSue de la bouclc et t
que des gencives, ello pr)dvicit '
'ieo, donne anx dents line I danc
6clatante et laisse i I'haleine une
i(uise sensation do fu'aicli ur et
a grOn il pa t'u in.
Servez-vons untliilimenlt c('. P
dre dentifrice < 1'Id6al, > etv
aurez de belles (donts.
Vous on tCouv1A a la UFuAIR.
Fr, AII), a:Iilt<' rIlc (u ,' S d C( ',Ire et
1t,1, ris-a-vis ,le 'llotel de la Comf
Prix : G. 1.50 la boite


MAGLOIRE


45, RUE Rocx, 45

Journaux, brochures, billets

marriage, cartes de fiatnaille

Programnnles, affiches, et to

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et carU

de visit a la minute.

PRIX DE CONSCIENCE.


Irrr rm~ I ~-ar ~rr ~e r rsllrrrrrr --d~Y" i~L~~PLml~l~_PRIIICI(


Rtic i1e les ,;-'i(s


--~-


I-l 9 A I % %