• TABLE OF CONTENTS
HIDE
 Front Cover
 Title Page
 Front Matter
 Introduction
 Frontispiece
 Des voix officielles apportent...
 Ingenieurs, economistes, specialistes...
 La transfiguration de la capitale...
 Les techniciens du tourisme baptisent...
 Les gigantesques travaux du cap...
 Back Cover














Group Title: Collection du Cent cinquantenaire de l'indépendance nationale d'Haïti)
Title: Cap-Haïtien
CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00078457/00001
 Material Information
Title: Cap-Haïtien ville des merveilles
Series Title: Collection du Cent cinquantenaire de l'indépendance nationale d'Haïti)
Physical Description: 114 p. : illus. ; 24 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Publication Date: 1953
 Subjects
Subject: Cap-Haïtien (Haiti)   ( lcsh )
Genre: non-fiction   ( marcgt )
Spatial Coverage: Haiti
 Record Information
Bibliographic ID: UF00078457
Volume ID: VID00001
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: ltuf - AAQ8576
oclc - 26820172
alephbibnum - 000142419
lccn - 56025241

Table of Contents
    Front Cover
        Front Cover 1
        Front Cover 2
    Title Page
        Page 1
        Page 2
    Front Matter
        Page 3
        Page 4
    Introduction
        Page 11
        Page 12
        Page 13
        Page 14
    Frontispiece
        Page 5
        Page 6
        Page 7
        Page 8
        Page 9
        Page 10
    Des voix officielles apportent leurs temoignages sur le travail de geant realise dans la metropole du nord
        Page 15
        Page 16
        Page 17
        Page 18
        Page 19
        Page 20
        Page 21
        Page 22
        Page 23
        Page 24
        Page 25
        Page 26
        Page 27
        Page 28
        Page 29
        Page 30
        Page 31
        Page 32
    Ingenieurs, economistes, specialistes attestent de la valeur des travaux executes au Cap Haitien
        Page 33
        Page 34
        Page 35
        Page 36
        Page 37
        Page 38
        Page 39
        Page 40
        Page 41
        Page 42
        Page 43
        Page 44
        Page 45
        Page 46
        Page 47
        Page 48
    La transfiguration de la capitale du nord vue par d'eminentes personnalites capoises et gonaiviennes
        Page 49
        Page 50
        Page 51
        Page 52
        Page 53
        Page 54
        Page 55
        Page 56
        Page 57
        Page 58
        Page 59
        Page 60
        Page 61
        Page 62
        Page 63
        Page 64
        Page 65
        Page 66
        Page 67
        Page 68
        Page 69
        Page 70
        Page 71
        Page 72
    Les techniciens du tourisme baptisent le cap renove, ville espoir du grand tourisme Haitien
        Page 73
        Page 74
        Page 75
        Page 76
        Page 77
        Page 78
        Page 79
        Page 80
        Page 81
        Page 82
        Page 83
        Page 84
        Page 85
        Page 86
        Page 87
        Page 88
        Page 89
        Page 90
        Page 91
        Page 92
    Les gigantesques travaux du cap devant l'opinion publique
        Page 93
        Page 94
        Page 95
        Page 96
        Page 97
        Page 98
        Page 99
        Page 100
        Page 101
        Page 102
        Page 103
        Page 104
        Page 105
        Page 106
        Page 107
        Page 108
        Page 109
        Page 110
        Page 111
        Page 112
        Page 113
        Page 114
        Page 115
        Page 116
    Back Cover
        Page 117
Full Text



CAP.HAITIEN



.:. *........ .


CITADELLE DU ROI CHRISTOPHE


VILLE DES MERVEILLES

COLLECTION DU CENT CINQUANTENAIRE
DE L'INDPENDANCE NATIONAL D'HAITI


8 OCTOBRE 1953









CAP


-HAITIEN


b...;
r '
'~' :'
I'' '. ~'r-;
:


CITADELLE DU ROI CHRISTOPHE


VILLE DES MERVEILLES

COLLECTION DU CENT CINQUANTENAIRE
DE L'INDPENDANCE NATIONAL D'HAITI


8 OCTOBRE 1953


rl
~3
`'





















Son Excellence le Gnral de Division
Paul E. Magloire,
RESTAURATEUR de la METROPOLE du Nord
l'occasion du troisime anniversaire de son election
la Prsidence de la Rpublique


ET A

l'Ingnieur Clarence B. Moody
don't la competence et le srieux ont permis
aux gigantesques travaux du CAP-HAITIEN
d'atteindre leur haut degr de perfection.
























Ce gros effort que nous allons
fire, aprs tout, n'est autre qu'une
phase d'une lente guerre que la
Nation et ses Chefs responsables
doivent sans cesse accepter et mener
sans faiblesse: une guerre contre
l'acceptation et la mdiocrit, une
guerre pour plus de prestige et de
credit, une guerre contre l'ignoran-
ce et ses consequences, une guerre
contre tous les maux don't souffre
ce Pays et les maux qui le mena-
cent.

PAUL E. MAGLOIRE
President d'Hati













EN GUISE DE PRESENTATION

Se souvenir est une vertu difficile. Mais, considrer les somptueuses
constructions qui ont t riges tant au Cap-Hatien qu' la Cit de l'In-
dpendance et la Capitale l occasion du Cent-Cinquantenaire de notre
Indpendance Nationale, nous pouvons affirmer que le Gouvernement
actuel place le souvenir la hauteur d'un Culte.
Certes, nous accueillons toujours avec la mme motion et le mme
sentiment de gratitude les manifestations partriotiques qui se soct succ-
des, depuis le 1er Janvier 1804 jusqu' nos jours sur la terre d'Hati.
Mais cetrhommnage que S. Ex. le Prsident Paul E. Magloire tient rendre
aux architects de notre fiert est marquf au coin d'une ferveur qui n'a
d'gal que le courage de nos Valeureux Pres.
Si aujourd'hui la .Ct de l'Ienpendance est dote de plusieurs nonu-
ments levs la gloire des heroiues champions de la race noire qui se
dressrent come nos gigantesques palmistes dans le martin de a~ libert,
la Ville du Cap-Hatien. boulevard de la Libert, terre des plus hauts
songs, vient d'tre l'objet de cette haute sollicitude laquelle la grandeur
de son pass lui octroyait le droit de prtendre.
Ces ralisations ldu Gouvernement du Gnral Magloire ont fait du
berceau du Grand Louverture cet immortel gnie de la Race Noire--- la
cit touristique par excellence: elles manifestent la determination de
notre Prsident de gouverner sous deux illustres bannires: celle du Pre-
mier des Noirs et celle de l'Auteur de la Citadelle, la huitime merveille
du monde.
Son Ex. le Prsident Magloire est l'espoir de son people. Il ne dsire
qu'lune chose: trouver des solutions dfinitives aux problmes de son pays.
Sont action civilisatrice dpasse mme nos dlimnitations territoriales pour
devenir un phnomine caraben, car les problmes sont les mmes, dans
lous les pays de la Mditerrane amricaine, et il n'y a qu'un moyen
de les rsoudre.
Leur solution doit rsulter d'une transformation total dans tous les
dm!naines. Il faut rorganiser sur de nouvelles bases, donner de nouvelles
assises conomiques et sociales une communaut avide de stability et de
grandeur.
Tels sont les principaux objectifs de la politique progressiste de Son
Ev. le Prsident Paul E. Magloire, politique fconde et lucide qui, la


- 11 -









v'eile du Cent-Cinquantenaire de notre Indpendance, s'inaugure sous de
si heureux auspices.
Pour mener bien Son gigantesque project de modernisation de la
Ville du Cap-Hatien, le Prsident Magloire sut trouver un auxiliaire ipre-
cieux en la personnel de l'Ingnieur Clarence Moody, Prsident d<. la
Coinmar don't la brigade technique possde une longue experience, fruit
d-s travaux raliss de l'Alaska lAmrique du Sud, aux les du Paci-
fiquc. sans oublier les projects de construction excuts pour les Ingnieurs
des Etats-Unis. Aucun choix n'eut t prfrable.
La tche tait colossale il fallait bien fire et faire vite.-La Mari-
?imas pourtant s'engagea avec assurance. Elle ne fut effraye ni par l'am-
pleur du project, ni par les exigences des Services du Gouvernement charge.
du contrle de l'excution des plans. Les rapports de ces Services au
Ministre des Travaux Publics, forment aujourd'hui une tongue suite
d'loges pour le vieux Moody promu depuis Chevalier de lOrdre Nfi-
tional Honneur et Mrite.
Clarence B. Moody n'est pas un nouveau venu chez nous. Dynamique
et competent, il est rentr en 1938 en Hati et depuis il jouit de l'estime
rnrale. Sa compagnie ralisa en 1939 le Grand Boulevard et les diff-
re,'tes avenues de l'Exposition Internationale du Bicentenaire de Port-au-
Prince.
Un coup d'oeil rapide sur ce qui a t fait au Cap et tout ce qui en
a t dit, fera mieux comprendre l'effort quasi surhumain dploy par le
President de la Coinmar plus connu sous le nom de Dmon Moody.
DRAGAGE DU PORT.-Le Cap-Hatien, au point de vue commer-
cial est le deuxime port de la Rpublique d'Hati. La rade tait compl-
:ement ensable et les bateaux, mme de moyen tonnage, devaient resier
au large. La plupart des lines de navigation maritime refusaient de fou-
cher ce port, cause des difficults d'embarquement et de dbarquement.
Le dragage complete du port a t ralis, grce au dplacement de I mil-
lion et quart de mtres cubes de sable.
CONSTRUCTION D'UN SYSTEM D'EGOUTS.-Malgr l'impor-
tance conomique, commercial, historique, touristique de la Ville du
Cap. elle n'tait point dote avant l'arrive au Pouvoir du Prsident Ma-
gloire d'un systme moderne d'gouts.
SLes tudes pour cet important travail ont t ralises par les techni-
ci'-ns du Dpartement des Travaux Publics et ceux de la Coinmar- 17.200
mitres de canalisation souterraine, variant entire 1/2 mtre et trois mtres
ont t ralises dans les rues du Cap. On peut affirmer. que cette ville
dispose l'heure actuelle du systme d'gouts le plus complete de la R-
publique.
-12 -









<-Cinq minutes aprs les fortes averses, toutes les eaux pluvia!es sont
draines vers la mer.
du Cap-Hatien.
SYSTEME HYDRAULIQUE.-Le Systme Hydraulique de la M-
Iropole du Nord a t refait compltement. Il comprend:
1.-La construction au Bel-Air d'un reservoir d'un million dix miles
gallons d'eau.
2.-L'Installation de deux pompes de mille gallons par minute chaque,
avec deux puits.
3.-L'Installation de deux machines Diesel et de deux moteurs lec-
triques.
4.--La Construction de deux abris pour pompes; 285 regards, 590
bouchines d'gouts; 4 Sand trap.
5. -L'Iznstallation de 28 bouches incendie.
6.--La pose de mille mtres de tuyaux de 4 pouces; 12 miles mtres
de tuyaux de 6 pouces; 1.900 mtres de tuyaux de 8 pouces; 8.000
mtres de tuyaux de 12 pouces.
TRAVAUX D'ASPHALTAGE.-A l'heure actuelle, toutes les rues du
Cap-Hatien sont asphaltes avec canniveaux et trottoirs.
La surface asphalte atteint 132.000 mtres carrs dans les rues, 3 000
mtres carrs sur le boulevard.
<.Par ailleurs, 140.000 mtres carrs de canniveaux et de bordures et
50.000 mtres carrs de trottoirs en bton arm ont t poss.
TRAVAUX PORTUAIRES.- LE WHARF.-Le port du Cap-Hatien
change compltement d'aspect par suite des travaux excuts par la Comi-
pania de Industrias Maritimas.

Ils comprennent:
1.-La construction du Wharf qui measure 270 mtres de long et 27
de large.
2.-La construction d'un entrept de 66 mtres sur 13.
3.-Li construction d'un entrept de 132 mtres sur 12.
4.-La construction d'une latrine pour les travailleurs, d'une maison
deux tages pour la Douane et le Bureau de port.
5.-L'Installation d'une grue de 30 tonnes pour dbarquer les mar-
chandises, une cloture en fil de fer, un hangar pour abriter deux
chaloupes, une salle de bain au Carrnage avec douche, W.C. et
cabinet de toilette...
13 -









LE BOULEVARD.-Le Boulevard qui long le Front de Mer me-
sure 6.600 pieds de long sur 44 de large. Il est clair par 50 lampadaires
et born par un sea-ivall de 2.000 mtres. On y trouve un pont de 20 pieds
de long sur 44 pour franchir Bellehotesse.
TRAVAUX A LA PETITE ANSE.-Une cit ouvrire est en voie de
construction la Petite Anse prs des Usines de la Shada. Les Tra'aux
de remblai ont t excuts sur 20 hectares de terrain.
La COINMAR a encore la charge des tronons de routes comprise entire
,Mlontrouis et le Pont-Sond et entire Puilboreau et le Pont du Limb. Elle
a entrepris les travaux avec une merveilleuse technique et une grande
Tapidit, en faisant usage du bton d'asphalte, qui est rpandu sur la
voie aprs largissement, scarification et damage de la chausse. UIne lon-
gueur de 11 km a t dj asphalte.
Nous cdons de prfrence la parole quelques personnalits ha-
tiennes et trangres ainsi qu' des technicians qui pourront mieux dire
encore la valeur et l'importance des Grands Travaux du Cap.


-14-




































































Son Excellence le Gnral de Division Paul E. Magloire.

Le Gnial Btisseur, restaurateur de la Ville du Cap-Hatien.


i.- -- -*- -- --ii--i--























Il faut voir le Boulevard, au
Cap-Hatien... Il long le port de-
puis le Carnage... Un magnifique
travail de la Cia de Industrias Ma-
ritimas. M. Moody s'y connait
vraiment. Dj les navires de tout
tonnage accostent au Cap... Voyez-
vous d'ici-l ce que cela peut don-
ner dans un trs proche avenir pour
la renaissance touristique et com-
merciale du Cap?...

PAUL E. MAGLOIRE
President d'Hati





































-2-w^ h *. i^






i^^t' -m
"a t.; <'^ A ; ^


Le President Magloire flicite l'Ingnieur Clarence B. Moody pour la ralisation des
grands travaux de la Mtropole du Nord.























Son Excellence le Gnral Paul
E. Magloire par cette gigantesque
ralisation et sa determination de
forger pour Hati le plus bel ave-
nir, a dj pris place parmi les
grands Chefs d'Etat Hatiens.
Il passera l'Histoire pour avoir
fait renatre de ses ruines cette
ville...

CLARENCE B. MOODY
President de la COINMAi


















:*
* r .. -I


Le President de la Rpublique son arrive au Cap-Hatien, est vivement acclam
par une foule en dlire.


_ ____ I1_
U

























DES VOIX OFFICIELLES APPORTENT
LEURS TEMOIGNAGES SUR LE TRAVAIL
DE GEANT REALISE DANS LA METROPOLE DU NORD



























Sans bruit, sans vaines paroles,
sans promesses fallacieuses, le Gou-
vernement pursuit la tche qu'il
s'est impose: Rien n'est nglig
pour asseoir la prosbrit du Pays
sur des bases conomiques solides.


PAUL E. MAGLOIRE
President d'Hati


















S. E. M. GEORGES CAUVIN


Hritier d'un nom qui est devenu
synonyme de probit et de correction,
il doit son avnement la tte du
Dpartement des Travaux Publis
son sens aigu du devoir.

Prenant la parole en sa quality de Secrtaire d'Etat des Travaux Pu-
blics l'occasion de la remise officielle au Gouvernement des Grands
Travaux du Cap Hatien par la Compania de Industrias Maritimas, l'In-
gnieur Cauvin s'est exprim en ces terms LC Cap prend une figure
nouvelle. Toutes ses rues sont asphaltes. La vue se repose agrablement,
et de quelque ct que l'on se retourne, le coup d'oeil est rjouissant. Des
chausses surface unie ont remplac les pavs d'autrefois, gnants pouir
les pitons et plus encore pour les voitures. Les canaux qui suivaient l'axe
des rues ont disparu. C'est heureux pour l'esthtique autant que pour l'hy-
giene.
Le Ministre Cauvin n'est pas un politician, ce qu'il advance c'est ce
qu'il sent, ce qu'il vit, sa sincrit clate ici sans fard quand il dit: tous ceux qui ont contribu l'excution des travaux que nous inaugurons
reoivent les compliments et les remerciements du Gouvernement: D'a.
bord, le Prsident et le Personnel de la Compania de Industrias Maritimas
qui ont constamment travaill avec le souci de bien faire et ont en outre
dans toutes les circonstances montr un grand esprit de collaboration et
de conciliation....


-19-


















S. E. M. MAUCLAIR ZEPHIRIN,


Le plus jeune de nos Secrtaires
d'Etat. Titulaire de deux important
Dpartements Ministriels, il apporte
depuis longtemps au Gouvernement
de Son Excellence le Prsident de la
Rpublique. ses lumires et son ner-
gie.

C'est le Ministre Mauclair Zphirin qui pingla lors de la revise dles
grands travaux du Cap, sur la poitrin e e l'ngnieur Clarence B Moodv
les insignes de l'Ordre National Honneur et Mrite, haute marque de dis-
tinction par laquelle le Gouvernement del la Rpublique a voulu traduire
la consideration dans laquelle II tient le Prsident de la Coinmar. Le
Gouvernement satisfait des gigantesque- ralisations dle 'Ingnieur Moody
qui a tout mis en euvre pour fair du Cap la plus belle ville du pays.
par la bouche de l'Honorable Secrtaire d'Ftat la Prsidence exprima
son contentement en ces termes: Pour qui se rappelle l'tat antrieur (le
ces tronons ou pour qui veut seulement tablir la comparison entire les
sections non encore traites et les parties dj prpares ou asphaltes, il
ne fait aucun doute que pour la premiibr: fois de notre Histoire un effort
mthodique est conu pour rsoudre, chez nous. l'un des problmes les
pIlu important de toute conmminaiil civilise: celui des voies de com-
munications.

Originaire du Calp le Ministre Zphirin mla sa voix la voix multi-
plie de cette foule accourue pour dire sa joie et son attachment au Chief
Bien Aim qui vient de donner la Mtropole du Nord un visage digne de
son pass de Gloire


-20-

































"' ~X

*,N." J.' j

tII ~


Son Excellence le Ministre Mauclair Zphirin, au nom du Gouvernement, pingle sur
la poitrine de l'Ingnieur Moody, les insignes de l'Ordre National Honneur et Mrite
au grade de Grand Officier.


















S. E. M. JOSE TORRES TALAVERA,


Ambassadeur du Mexique. Doyen du
Corps Diplomatique, Son Excellence
M. Jose Torres Talavera vit depuis
de nombreuses annes en Hati et a
toujours port un grand intrt au
dveloppement du pays.

Interrog par un Membre de la Presse sur l'ensemble des choses vues
au course de la grande tourne Prsidentielle dans l'Artibonite et dans le
Nord l'occasion de la remise solennelle des grands Travaux du Cap au
Gouvernement par la Maritimas, le Doyen du Corps Diplomatique s'est
exprim en ces terms: Vous m'avez vu silencieux et un peu loinlain
depuis un bon moment. Je pensais fortement la grandeur des choses
que je vois en ce moment. C'est un vritable travail de gant qui a t
ralis sur ce territoire. Il est trs facile d'valuer dj les normes bn-
fices qui vont dcouler de tout cela pour le tourism, pour l'agriculture,
pour la culture gnrale et la sant du people hatien ainsi que pour le
prestige de cette nation. Et il est crasant de savoir que c'est seu-
lement l'oeuvre de trois ans. Je suis trs touch de la manire don't tout
le monde a t reu au course de ces journes mmorables. En tant que
doyen du Corps Diplomatique, avant de prendre cong du Prsident et de
Madame Magloire, j'ai l'intention de prononcer quelques paroles au nom
de mes collgues. Je ne ferai qu'ajouter des remerciements mes dcla-
rations sincres de cette minute.


-23 -











MM. LES SENATEURS, EMILE ST. LOT,
PAUL PEREIRA, MARCEL HEARD

Un minent sociologue un ing-
nieur de carrire un mdecin,
hyginiste de renomme internatio-
nale trois prominentes figures qui
ont reprsent le Snat de la Rpu-
blique la remise- solennelle ua
Gouvernement des magnifiques tra-
vaux d'urbanisme du Cap-Hatien
excuts avec succs par la Compania
de Industries Maritimas.

Les Honorables Snateurs sont sortis enchants de leur mission agrea-
ble... rconfortante... instructive, voire difiante et n'ont pu s'empcher
de manifester leur grand plaisir d'avoir pris part la tourne triomphale
de S:in Excellence le Prsident de la Rpublique dans les Dpartements
de l'Artihonite et du Nord.
Tmoins privilgis de l'oeuvre de Rnovation national du Prsident
Magloire... ils sont srs, come ils le dclarent eux-mmes que dans les
chaleureuses manifestations de sympathie organises pour Le remercier,
Il saura puiser un nouveau motif de continue, avec Sa calme persvrance
et Son esprit de discipline coutumire, la tche si courageusement entre-
prise en dpit d'embarras financiers, jusqu' la parfaite concrtisat ion
de Son rve de grandeur nationale.
Les prestigieux Snateurs ont su dgager tous les avantages sociaur,
conomiques, sanitaires, touristiques et techniques que prsentent les im-
portants travaux raliss par la Coinmar, travaux qui leur ont en outre
fourni l'opportunit de trouver inscrite dans les faits d'une manire ;rr.
futable et impressionnante, la justification de franche, loyale et intelligence
collaboration que le grand Corps se prvaut d'avoir toujours apporte
l'Excutif.
Certes, continuent-ils, nous pensions avec raison que le Chef de l'Etat
peut tre minemment fier, et nous le sommes avec lui, de sa magis-
trale uvre conomique, social et patriotique, don't nous venons d'admi-
rer quelques imerveilleuses ralisations et qui d'un bout l'autre du terri-
toire parcouru, s'difie d'une faon mthodique et rapide pour le plus
grand dveloppement d'Hati et pour une indispensable preparation de la
Fte commemorative du Cent-Cinquantenaire de notre Glorieuse Indpen-
dance.
-24 -





































A,










Queliques membres du Corps Diplomatique et leurs pouses qui ont pris part la
triomphale tourne du Prsident Magloire dans le Nord.












Me. ADELPHIN TELSON


President de la Chambre des Dputs,
appartient l'une des plus honorable
families de l'Artibonite. Dou d'un.'
vaste culture et d'un sens politique
avis, il porte en lui l'espoir fle la
Gnration actuelle.

Les Archives du parlement retiennent les multiples interventions du
Dput Adelphin Telson en vue de faire avancer le pays dans la voie du
progrs. Aussi apporte-t-il le meilleur de lui-mme l'oeuvre gouverne-
mentale vritable rehabilitation de la Race et de la Patrie.
Prodigieux,... affirmed le Prsident Telson. C'est l'unique tmoignagei
que puissent porter sur les travaux excuts au Cap-Hatien et ceux en
course d'excution dans le Dpartement du Nord, tous ceux qui ont en le
privilege de visiter ces lieux avant l'anne 1953.
Ce qui s'est accompli l, en un si court laps de temps, est surprenant
tel point qu'il semble tenir du miracle. Que la volont d'un chef de
Gouvernement, qui a fait de la renaissance des provinces l'un des buts
fondamentaux de son action politique, ait pu trouver, en cette circons-
tance, une application aussi heureuse, aussi parfaite, il y a lieu de convenir
que son effort rflchi procde autant d'une vue just de l'avenir et des
besoins primordiaux de son people, que d'un coeur obsd des rves les
plus gnreux.
Il reconnat que les transformations opres avec succs au Cap par
la Coinmar constituent un progrs don't on ne saurait sous-estimer l'im-
portance et la valeur. Les pessimistes, s'il en reste encore, auront beau
vou!oir ne pas comprendre, mais il est certain que l'ampleur de ces rali-
sations forme un motif de fiert et d'orgueil pour le people hatien.
Et le Prsident Telson avec une foi inbranlable dans l'oeuvre entre-
prise par le Gnral Magloire atteste que ces travaux auxquels il imported
d'ajouter ceux qui se poursuivent aux Gonaves, sont autant de dmarcher
auxquelles s'intressera l'Histoire et qui serviront modeler le visage d-
finitif de Son Excellence Paul E. Magloire, Prsident de la Rpublique.
qui en dpit de la conjoncture conomique qui treint le monde et Son
people, s'ingnie lever Sa Patrie un haut degr de grandeur, de dignity
et de prestige.
27 -




















S. E, Mgr. COUSINEAU,


Evque du Cap-Hatien, est incontes-
tablement l'une des plus grandes au-
torits spirituelles du Dpartement
du Nord.

Un des fervents admirateurs du Prsident Magloire, Son Excellence
.Mgr. Cousineau, au TE DEUM chant l'occasion de la visit du Chef
de l'Etat au Cap-Hatien adressa au digne Hritier du Roi Christophe s.s
vives flicitations pour tous les bienfaits prodigus I'Eglise et la ville
du Cap. Il n'a pu s'empcher de clamer que: la Prsidence du Gnral
Magloire est une image de la puissance et de la providence divine sur les
hommes.
Et ne pouvant taire sa grande admiration pour les grands travaux
excuts par la Compania de Industrias Maritimas il s'est cri: La to-
pographie de la Ville du Cap et de ses environs a t renouvele pour
ainsi dire, par des entreprises d'envergures, menes bonne fin: Systme
hydraulique amlior, drainage de la ville scientifiquement tabli, rues
recouvertes d'un tapis d'asphalte, rajeunies pour la plus grande joie des
Capois, boulevard de grande allure trace sur le bord de mer, s'tendant
sur deux mille mtres, avec son quai, ses bureau de douane, son chalet de
bain pour la Jeunesse.












- .




i
if
*' *
;. j

1


'a.


i v t'. v'


s iI


, .,



L i etieli




La prestigieuse dlgation du Snat vient prendre part aux grandioses manifestations du Nord.


;:r:,~ll: r,. i'C~' b~~n~n' i ~C
::''::
:
r


.,i.
'%

'


.*


o*f


i















L'EDILITE DU CAP


qui group les Honorables Citoyens
Louis Andr, Magistrat, Georges C.'t-.
tright et Louis Durand, conseillers,
est l'animatrice dans le Nord du vaste
movement en faveur du Cent-Cin-
quantenaire de la Proclamation de
l'Indpendance Nationale.

Toute la population du Cap clbre dans l'allgresse les louables efforts
di Gouvernement qui vient d'apporter les plus grandes amliorationa
l'A",ien Paris de St-Domingue.
Parce que Son Excellence le Gnral de Division Paul E. Magloire a
ralis que notre pays peut tirer les plus grands profits du dveloppement
rationnel du movement touristique, parce qu'il s'est dcid excuter
l'un des points les plus important de son programme de gouvernement;
La renaissance des Provinces, et parce qu'il entend de toutes les faons
promouvoir au dveloppement mthodique de nos villes intrieures, il a
confi la Grande Compagnie Industrias Maritimas que dirige avec une
competence prouve l'Ingnieur Clarence B. Moody, assist d'une pliade
de spcialistes de grande reputation, les gigantesques travaux de transfor-
mation de la ville du Cap-Hatien et la rfection d'une bonne parties do
notre rseau routier.
A l'occasion de la remise des Travaux du Cap le 24 Aot 1953 au Gou.
vernement de la Rpublique, l'Edilit du Cap n'a pu s'empcher de lancer
un vibrant appel la population pour lui demanded de veiller ce que
l'oeuvre soit bien conserve.
En voici un important passage:: Soucieux de ses responsabilits, le
Gouvernement de la Rpublique a entrepris et mne bonnes fins les
brands travaux d'urbanisme qui ont change la face de notre cit historique...
Nos efforts dclaredt les membres de l'Edilit, diront si oui ou non nous
sommes dignes des travaux qui y sont effectus.


- 31-






















S i




* 1 *


p~.
; :
s-BPB ,


i


Les membres de la brillante dlgation de la Chambre des Dputs foulant l'hroque teire capoise...



























INGENIEURS, ECONOMISTS, SPECIALISTS
ATTESTENT DE LA VALEUR DES TRAVAUX EXECUTES
AU CAP HAITIEN






















C'est ainsi que le problme des
routes interdpartementales et des
voies de pntration a eu et conti-
nuera avoir le pas sur beaucoup
d'autres, car il est indispensable
pour le dveloppement conomique
rationnel d'Hati qu'il soit tabli
des voies de communication dfini-
tives entire les diffrents chefs-lieux
de Dpartement, que soient facilits
l'accs aux terres fertiles et culti-
ves et le transport des denres
qu'on y rcolte.

PAUL E. MAGLOIRE
President d'Hati















GEORGES G. J. MOUTON


Expert des Nations-Unies attach
l'Institut Hatien de Crdit Agricole
et Industriel, il est un considerable
spcialiste en credit et cooperation
agricoles, de l'Universit de Gem-
bloux.

A l'occasion d'un voyage qui devait s'effectuer en compagnie de
l'Agronome Laurent du SCIPA, en septembre dernier la plaine de St.
Raphal, j'avais manifest le dsir de le raliser en voiture plutt qu'en
avion et de m'engager sur la route du Cap en dlaissant le raccourci de
Hinche, afin de bien me rendre compete de l'avancement des normes tra-
vaux entrepris dans le Dpartement du Nord.
L'Expert Mouton qui s'tait dj rendu compete des large possibilits
des rgions de Marmelade, Plaisance, Limb et Ouanaminthe, D'Osmond,
Mont-Organis, dans le domaine de la production agricole, ne cache pas
d'avoir t agrablement impressionn par les dbordantes activits qui
rgnent sur tout le trajet Port-au-Prince Cap Ouanaminthe et par
les magnifiques ralisations de la Maritimas dans le Nord.
M. Mouton souligne que le Problme de la production agricole dans
le Dpartement du Nord, comme d'ailleurs dans tout le pays, est condi-
tionn par deux ncessits inluctables: l'eau et les voies de pntration.
En ce qui concern la liaison Chatard Plaisance Cap-Hatien
o se trouve ( Chatard) la seule cole agricole secondaire du pays, elle
aura entr'autres rsultats de faire connatre cette cole une frquentation
beaucoup plus dense.
La region de Ouanaminthe, plus particulirement, qui sera pourvue
bientt de l'installation d'un rseau hydraulique, avec la magnifique route
qui la relie au Cap-Hatien nouvellement amnag, constitute le couronne-
ment de la mise en valeur agricole des localits du Nord. Les trois cents
families de l'ancienne colonie agricole de D'Osmond pourront maintenant
se livrer une production agricole, mthodique et abondante.
Et M. Mouton ajoute: Ces ralisations font honneur au Gouverne-
ment du Prsident Magloire.
-37 -

















JOSEPH LOVELACE


Ingnieur Civil, Master of Science 'n
Gnie Sanitaire, est membre des plss
grades Socits Scientifiques des
Etats-Unis AMERICAN WATER
WORK ASSOCIATION, HA WARD
INGENERING SOCIETY et H4-
WARD PUBLIC HEALTH ALUfII
ASSOCIATION

Aprs un court sjour d'inspection dans la Mtropole du Nord durant
lequel il eut l'vantage de constater en tant que technician les gigantesques
travaux inspirs par le Patriotisme du Grand Architecte, le Prsident Paul
E. Magloire, et excuts par la Compania de Industrias Maritimas, l'Ing-
uieur Lovelace traduisit sa satisfaction en ces terms: Au point de vue
sanitaire le programme ralis reprsente une amlioration considerable
pour le Cap. C'est la premiere fois, en Hati, qu'un systme combin d'.
gots a t tabli pour une ville. L'eau des puits de Balan d'un autre ct
est parfaitement pure, on peut donc dire que la quality de l'eau du Cap,
sera comparable, aprs la construction des chlorinateurs celle des plu-
grandes Villes du Monde.

Directeur Gnral du Service Hydraulique, l'Ingnieur Joseph Love-
lace eut faire sur place routes les tudes ncessaires aux fins d'un contrle
r-uct du systme des eaux hydrauliques de la ville du Cap. C'est la suite
d'une de ces visits d'inspection effectues en compagnie des Ingnieurs
Arsi-ue Magloire Hermann Chancy et Olivier qu'il aboutit la conclu-
-ion sus-cite.


-38-









At 4 e. .9. '~*.
5


. .r-


2-


ta-i-I


Le Cap reconnaissant salue par des clameurs triomphales l'arrive du Chef- Bien-Aim.















JULES DOMOND


qui a occup le ministre du Com-
merce auquel se rattache l'office
national du Tourisme est un de ceux
qui ont le plus contribu au plein
panouissement de notre movement
touristique. Bachelier s-science agri-
cole de l'Universit d'Hawa, diplme
en agronomie de la grande Universit
de Californie, il est aussi un grand
technician des questions conomiques
et agricoles.

Invit du Gouvernement la remise des Grands Travaux du Cap, il
ne s'est pas content d'tre un spectateur bnvole, il confesse avoir visit
les moindres coins et recoins de la region avec le mme sens aigu du cri-
tique difficile qu'il apportait autrefois dans ses inspections lorsqu'il tait
Directeur de l'Extension Agricole au Dpartement de l'Agriculture. Et il
est revenue franchement convaincu que les Travaux excuts par le Prsi-
dent Magloire au Cap-Hatien et dans le Dpartement du Nord constituent
un apport substantial au dveloppement conomique de ces importantes
localits... La modernisation de la ville du Cap est un pas concrete vers la
dcentralisation prconise par le Prsident Magloire... Avec son wharf
moderne, merveilleuse ralisation de la Coinmar, le Cap pourra servir de
port pour le dveloppement des relations commercials entire le Nord et
l'extrieur.
Et pour terminer sa declaration, M. Domond, vrai pionnier de l'Indus-
trie Touristique chez nous, ajouta: L'industrie touristique se ressent dj
des effects des travaux d'urbanisme raliss dans la Capitale du Nord. Elle
contribuera dans une large measure au dveloppement conomique de toat
ce vaste Dpartement.


-41 -



















LEON DALENCOUR


qui se trouve en ce moment la tte
d'une des plus solides entreprises de
Construction du Pays la ETGAS
est Ingnieur Civil et Spcialiste en
Drainage. Il fut de 1942 1946 char-
g des Travaux.de drainage sanitaire
en Haiti par la Fondation Rockfeller.

Invit par quelques membres de la Presse donner son opinion sur
les nombreuses transformations apportes au Dpartement du Nord et
particulirement ss Mtropole, l'Ingnieur Dalencour se dressa avec
toute la fiert d'un homme satisfait pour dire: Je n'ai jamais t sduit
par la ville du Cap avant qu'elle ne renaqut rellement de ses cendres
par les important travaux d'assainissement et d'embellissement raliss
par l'un de ses Fils les plus minents avec le concours du Dpartement des
Travaux Publics et de la Compagnie de Industrias Maritimas.
Dsormais la Capitale du Nord par sa grandiose jete, son quai abor.-
dable, ses rues bien draines et asphaltes, se classes nouveau comme pre-
mire ville des Antilles pour le.tourisme tant intrieur qu'extrieur grce
au privilege exclusif qu'elle offre de conserver sur un rayon de vingt ki-
lomtres, c'est dire,'de la Citadelle au Fort Picoulet en passant par Ver-
tires, le Carnage et Rival, les vestiges piques de la Libert de l'Amrique
Latine.


-42-






















: :
i
r

i.
'


1' -


Dans les vastes champs fertiles du pays, des laboureurs travaillent avec joie pour que
remain monte la moisson nouvelle...








CLEMENT JUMELLE

Ancien Secrtaire d'Etat du Travail
et de la Sant Publique qui procda
au nom du Gouvernement l'inaugu-
ration des retentissants Travaux du
Cap, est un expert des sciences cono-
miques et financires, diplm de
Fisk University (Nashville) et de la
Clbre Universit de Chicago. Il
occupe actuellement l'importante
function de Directeur de l'Institut
Hatien de Statistiques.

Parlant de l'apport conomique des heureuses transformations opres
dans la ville du Cap et principalement dans les dpartements du Nord et de
l'Artibonite M. Clment Jumelle a dclar:
J'ai visit les Dpartements de l'Artibonite et du Nord. De Cabaret
Ouanaminthe c'est une ambiance d'nergie et d'effort coordonn-. C'est
un climate d'esprance eL de luttes fcondes.
J'ai retrouv la place des chemins dfoncs d'autrefois, des routes
carrossables, j'ai eu la satisfaction de voir refleurir les zones o dans un
pass recent, triomphaient la dsolation et la tristesse, j'ai retrouv remo-
del un visage que j'ai connu ravin par les rides et les cicatrices.
-Le spectacle rajeuni des villes sanctuaires comme les Gonaves et le
Cap incite non seulement l'admiration et au respect, mais aussi l'esp-
rance. La Coinmar, selon les grandes conceptions d'un Illustre Prsident
a ralis au Cap un beau travail qui tablit de manire irrfutable que
sont poses les premires pierres de la vie nouvelle.
S'il est certain que l'un des buts essentiels des dpenses publiques
dans l'tat moderne est de contribuer amliorer le standard de vie de la
communaut, il est vident qu' la suite de ces grands travaux le cercle
des activits du pays tendra s'largir dans des proportions sensibles et le
volume des affaires atteindre un niveau qu'il n'a jamais dpass aupa-
ravant.
cCes investissements et l'accroissement du flot montaire qu'ils entra-
nent, les facilits nouvelles qu'ils mettent la porte de l'initiative prive,
contribueront faciliter et accrotre le rythme des changes commerciaux
et stimuler la production des services.
Nous entrons d'emble dans une nouvelle re conomique, parce que
le Gouvernement du Prsident Magloire en orientant ses efforts vers le plein
emploi apporte un stimulant incomparable aux activits conomiques.


-45-


















HARRY TIPPENHAUER


Ingnieur-Architecte, ancient profes-
seur l'Ecole de Gnie de Port-,m-
Prince -concessionnaire de pluswars
travaux de l'Erat accords par adju-
dication- actuellement Ingnieur cn
charge des Grands Travaux de trans-
formation de l'Htel Riviera ce de
l'Htel Beau Rivage.

Interrog sur la valeur technique et la porte conomico-sociale des
Grands Travaux du Nord conus par le Gouvernement de Son Excellence
le Gnral de Division Paul E. Magloire, l'Ingnieur Tippenhauer dclara:
Au point de vue technique les travaux excuts par la Compania de in-
dustrias Maritimas ont atteint la plus haute perfection desirable. Grce
a une technique sre service par un outillage ultra moderne, les foundations
des routes et la surface de roulement fournissent le maximum de rsi,-
tance. Au point de vue esthtique, ces routes prsentent une horizontalit
et une uniformit de pente surprenante.

Poursuivant sa dilaration, l'Ingnieur Tippenhauer, qui dirige entree
autre une import ante fire commercial sur la place, ajouta: D'un coup.
le President Magloire vient de donner la plus vive impulsion l'agricul-
ture, l'industrie et au commerce. Avec les routes dfinitives qui sillonnent
le Dpartement du Nord et le Wharf du Cap qui le relie aux centres les
plus avancs du monde, c'est le dveloppement gnral de la parties sep-
tentrionale du Pays


- 46








~r~p-4


4.



iI
6" .
Nfl. *|



^l v


N e


Atmosphere de joie indescriptible...
Aprs la bndiction donne par Monseigneur Cousineau, S. E. le Gnral Magloire coupe
le ruban donnant la population l'accs du grand boulevard qui porte son nom.


uras~aa
;ICII~PII


e~_ kl



























LA TRANSFIGURATION DE LA CAPITAL DU NORD
VUE PAR D'EMINENTES PERSONNALITES
CAPOISES ET GONAIVIENNES




























Mon seul souci est de voir Hati
riche et belle afin que demain, dans
la prosprit gnrale, le Cap-Ha-
tien retrouve la place de premier
plan laquelle lui donne droit son
pass.

PAUL E. MAGLOIRE
President d'Haiti















CARLET AUGUSTE


Commerant, grand industrial don't
le prestige a depuis longtemps tra-
vers les limits de nos divers dpar-
tements, ancien Secrtaire d'Etct du
Commerce, des Finances.

Considr comme l'une des plus fortes perronnalits du Dpartement
du Nord, Me Carlet Auguste, en face de ce nouveau miracle ralis par le
digne Successeur du Gnial Btisseur, Son Excellence le Gnral de Di-
vision Paul E. Magloire don't le rve vient de s'inscrire dans la ralit grce
au dy namisme et la technique 'infaillible de l'Ingnieur Moody, Prsident
de la Coinmar, est sorti de son mutisme pour laisser parler son ceur de
Fils du Cap:
Vous (S. E. le Prsident de la Rpublique) avez entrepris des tra-
vaux d'urbanisme d'une exceptionnelle ampleur et hardiesse dans cette
ville du Cap-Hatien, ville prdestine, parce que boulevard autant des
plus grande pages de notre Histoire, que berceau de grands noms et de
belles figures don't Vous ne faites que reprendre ou continue les traditions,
en recueillant la truelle d'un Grand Roi et d'un Illustre Monarque.
Et M. Carlet Auguste pursuit en rendant un clatant hommage la
science de l'Ingnieur Moody. Et la grande obsession qu'tait pour Vous
l'tat lamentable de ce Chef-lieu de l'ancien Royaume du Nord n'est plus
qu'un mauvais songe. Car, Vous avez donn la Ville du Cap ce qui lui
manquait depuis toujours: des gots, de rguliers trottoirs, des rues as-
phaltes et un quai avec ses amnagements pour la commodit et le d-
veloppement de son commerce. Au surplus, Vous l'avez embellie et agran-
die de cette splendid promenade qui est incontestablement aujourd'hui
la plus belle parure du Cap.


- 53-


















JOSEPH D. CHARLES,


Fils authentique du Dpartement du
Nord, Avocat, Ancien Ambassadeur
d'Hati prs le Gouvernement dles
Etats-Unis d'Amrique du Nord, An-
cien Secrtaire d'Etat de l'Education
National, des Travaux Publics, don't
!a justesse de vue impressionne ouis
ceux qui ont le bonheur de l'appro-
cher.

Me Joseph D. Charles est l'une des voix les plus autorises s'tre
prononces sur les gigantesques travaux raliss par le Gouvernement au
Cap-Hatien. Il les a suivis de prs et a toujours t satisfait du srieux
et du dynamisme des concessionnaires.
Aussi La Ville du Cap-Hatien dsire, a-t-il dclar lors de l'ina:,gura-
tion des merveilleux travaux effectus dans sa ville natale sous la conduit
de la Compania de Industrias Maritimas, que des voix non officielles ap-
portent galement son Excellence le Prsident de la Rpublique l'Hom-
mage mu de sa reconnaissance la plus profonde. Elle ne manqiiera pyns
dc .:oupcr dans les pages les plus belles de ses annales et les membres du
'ouviernement, et le Corps Lgislatif, et les concessionnaires des Grands
Travaux, tous ceux qui, des titres divers, ont collabor ces merveillieu es
transformation: don't n'osrent jamais rver les fils les plus passionns de la
Cit, dans leurs projects les plus ambitieux.


54-










c;1


I.,.



rr
4 -



Accompagns du Secrtaire d'Etat de l'Intrieur Me Ducasse Jumelle, le Prsident de la
Rpublique et Mme Magloire, qui tiennent par la main leur fille, franchissent pied
la rue Amricaine.


h~ r


1


. . .,

















LUC GRIMARD,


Pote don't la renommn e a dpa ,s
depuis longtemps nos frontires, ac-
tuellement Recteur de l'Universit
d'Hati, Luc Grimard est de ceux-l
qui garden intact leur fiert Chris-
tophienne et est une des personna-
lits littraires les plus en vu e chez
nous.

Luc Grimard a prouv la meilleure impression de revoir sa chre ville
du Cap transforme, embellie, modernise.

Il confie avoir promen ses regards enthousiasms sur la longue pro-
menade qui fut le Quai Adhmar Auguste et que les travaux commands
par Paul Magloire ( la Compagnie Industrias Maritimas et raliss avec
quelle perfection) ont si magnifiquement largie, embellie, transforme.
11 a galement admir la jete et les travaux de la douane qui ouvrent
au commerce capois des horizons beaucoup plus large.

Il n'est pas seul pourtant s'mouvoir, s'tonner et s'enthousias-
mer.

D'autres qui ont connu le Cap-Hatien d'il y a trente ans.........
D'autres qui voient trs bien dans un future assez proche, un buste de
Paul E. Magloire quelque part, parmi des palmes et des fleurs, sur le
quai de ceinture de la ville restaure, face au soleil levant...


- 57 -


















GERARD DE CATALOGNE,


Ecrivain et journalist, fut Directeur
des quotidiens: La Phalange, I r
Soir, actuellement l'un des Directeurs
du Journal Le Jour. Il a dj vi-
sit presqu'entiirement l'Europe- et
l'Amrique d'oi il revient pour s'-
merveiller des Grands Travaux de la
Ville du Cap.

C'est dans l'enthousiasme que je me suis promen travers les rues
asphaltes et la jete promenade longue de prs de deux kilomtres, qutr
j'ai visit le Wharf o rgne dj une grande animation... Le Cap est la
ville de mon enfance, de mes premires experiences et c'est pourquoi,
quand j'y sjourne il y a autour de moi un climate unique... En apercevant
la jete construite par la Maritimas, on s'imagine difficilement que c'tait
l l'emplacement du Quai St. Louis... Ce sera l'immense mrite du P:si-
dent Magloire d'avoir compris qu'il fallait voir grand, sortir des sentiers
battus et allouer des sommes considrahles pour faire de sa ville natale
une cit qui rappellerait les fastes et les splendeurs du Paris de St. Domin-
gue. C'est ainsi qu'ont t confis la Compagnie Maritimas les travaux de
port, d'urbanisme et de sanitation sous le signe de la technique et de la
mthode.
Et Monsieur Grard de Catalogne de conclure avec toute la fiert d'un
Capois satisfait: Voil ce que j'ai tenu crire, convaincu qu'il faut savoi-
mettre de l'nergie dans les circonstances les plus ordinaires.































'g
Ui


S. d t l N u, u M dy e ..

Le I'rsident Magloire, le Nonce Apostolique, l'Ingnieur Moody en conversation...


\ *


t






















GERARD PARET,


Un des espoirs de la jeune gnration
capoise, docteur en Mdecine. Il tra-
duit l'opinion de la Jeunesse du
Nord.

Echo de large secteurs populaires qui ont longtemps souffert le mar-
tyre des princes ruins, Grard Paret, hritier d'un pass de gloire et de
splendeur clame sa fiert d'appartenir cette ville du Cap si riche en
nuseignements de toutes sortes et que vient de ressusciter le grand btisseur
Paul E. Magloire. Le Capois le plus optimiste se laissant bercer par le
plus beau de ses rves ne pouvait un seul instant imaginer un tel redresse-
ment en un si court laps de temps.

La pense du Chef de l'Etat matrialise par le dmon Moody laisse
dans la bouche de chaque Capois une litanie de louanges l'endroit de
tous ceux qui ont collabor cette euvre de rgnration. L'aspect de
notre Cap est totalement modifi. Nos rues n'ont plus l'apparence trique
et minable qui les caractrisait... Il nous plait, Monsieur le Prsident, d'-
taler sans borne notre joie et notre enthousiasme.


-61'-


















DUMAS MICHEL,


Professeur de carrire, envorf. ufi
Parlement come Dput du Peuple
par la Jeunesse intellectuelle de so
circonscription en 1946, demeure au-
jourd'hui l'un des plus dignes repr-
sentants de l'intellectualit Capoise.

Les temps ont donc change avec le Gnral Paul E. Magloire; et,
c'est un vent de renouveau autant que de progrs qui souffle sur touted
choses... C'est tout ce travail de reparation qui se ralise dans notre
Dpartement la faveur des initiatives du Prsident Magloire que nous re-
portons notre conscience au constat des activits, en ville, de la Maritimias.
Cette exclamation c'est la satisfaction prouve par un home qui a lutt,
qui a souffert et qui refuse de croire ses yeux en face de la ralisation
de ses plus chers espoirs. Pour Monsieur Dumas Michel, c'est vrainimn!
un miracle humain. Il ajoute plus loin: L'Histoire n'aura pas menti.
quand, remain. (levant le spectacle le l'exubrance retrouve du Nord, au
double point de vue moral et matriel, elle aura inclus, dans la lgende
nordique, cette grande ombre dle Paul Magloire, projete dans la cons-
cience de l'avenir... Les dmarches du Gnral convainquent les plus
sceptiques qu'il nest pas de Gouvernement qui ait fait plus mthodique-
ment les choses.

C'est prcisment ce souci de la mthode qui a conduit son choix d'une
compagnie la fois exprimente et quipe d'un outillage la fois per-
fer;ionn et moderne.









;~e~jgaaf38i~;~~frsqi~
Ir


~. ~ ~


yf".,


Une grande route reliant le Cap aux centres riches de l'intrieur.


R~~~R e r.

s.1


:r I

a~ ~:


--,~t;
Ba
n
















ANTOINE BERNARDIN,


Journaliste -- Publiciste Fils de
cette bonne ville du Cap-Hatien,
ville chevaleresque o il a lutt et
souffert. Element avanc de la Jeu-
nesse Progressiste du Cap-Hatien.

M. Antoine Bernardin s'est rjoui des mouvantes manifestations de
sympathie organises en l'Honneur de Son Excellence le Prsident de la
Rpublique et de Madame MAGLOIRE l'occasion de la remise officielle
au gouvernement des Grands Travaux d'embellissement de sa chre Cit
par l'Ingnieur Clarens B. Moody, Prsident de la Coinpagnia de Indus-
trias Maritimas, qui, avec un sens profound du devoir, s'est acquitt le
plus heureusement des obligations le liant l'Etat Hatien.
M. Bernardin n'est pas rest insensible au tmoignage de haute solli-
citudle donn par l'Honorable Chef de la Nation la fire Cit qui se
mourrait et qui aujourd'hui est revenue la vie.
Aussi dans un lan de ferveur patriotique, s'est-il cri: Un home
vint... (le Gnral Magloire) Prince des beaux gestes....... qui entendit
rompre avec la vieille routine du laisser-faire et voulut dcidment rno-
ver la face des choses. Il vint et la malheureuse cit qui exhalait dj le
hoquet dsesprant, est appele la vie. Elle sort comme par enchante-
ment de sa longue lthargie et montre un visage nouveau et souriant aux
spectateurs vraiment berlus.
Et M. Antoine Bernardin qui a compris que la reconnaissance est un
devoir du cour en mme temps qu'un stimulant de l'action bienfaitrice'
n'a pu s'empcher de louer le Prsident Magloire qui dj rentre debout
dans l'Histoire pour avoir ralis le miracle du Cap-Hatien.


--65-




















ANTOINE GEFFRARD,


Commerant-Exportateur, Industriel,
Chevalier de l'Ordre National Hon-
neur et Mrite, crivain publiciste,
l'une des plus fortes personnalits du
Dpartement de l'Artibonite.

Si le Gouvernement de Son Excellence le Prsident de la Rpublique,
le Gnral de Division Paul Eugne Magloire, mrite toutes les louange'
pour l'ampleur des important travaux d'urbanisme effectus au Cap-
Hatien, M. Antoine Geffrard pense qu'une bonne part en revient aussi a
l'Ingnieur Clarens B. Moody don't la conscience professionnelle a permit>
de leur donner en trs peu de temps un si haut degr de perfection.
Une compagnie qui allie la technique la bonne foi. Tels sont les
traits dominants de la Compagnie Industrias Maritimas qui depuis quel-
ques annes transform le mieux possible le visage de certaines de nos
villes et assure la rfection de nos routes les plus tortueuses, vritables
casse-cou pour les pauvres voyageurs.
L'on ne tarit pas d'loges envers la Grande Compagnie que l'Ingnieur
\Moody a l'honneur de diriger, et chaque fois que par terre l'on se rendra
au Cap-Hatien, ce seront de nouvelles occasions d'apprcier les belles
performances de cette Grande Compagnie et d'applaudir l'heureuse ini-
tiative du Gouvernement de la Rpublique, de lui confier des travaux d'une
telle importance.


-66-


































-J'

e. -


Face la mer, l'immense boulevard ...... fiert des Capois.













HEBERT MAGLOIRE,


Ancien professeur au Lyce des Go-
naves il s'est surtout distingu au
Barreau de cette ville o il fut un
dfenseur intraitable des faibles et
des opprims. Aujourdhui propri-
taire du Journal Circuit-Artibonite,
il occupe en mme temps la function
minente de Commissaire du Gouver-
nement prs la Cour d'Appel des Go-
naves.

Hbert Magloire est un amant du beau et du grand. Dans son Journal
il lutte toujours pour que ce petit coin de terre si cher aux cours hatiens,
soit la measure des rves immense de nos immortels anctres. Aussi il
se rjouit ardemment de constater les multiples ralisations du Gou-
vernement actuel en un si court space de temps, en vue de redonner aux
patriots hatiens un peu plus d'espoir de l'avenir de leur pays et un peu
plus de raison de l'aimer et de le chrir.
Tous ceux qui reviennent de la triomphale tourne du Nord de Son
Excellence le Prsident de la Rpublique, a-t-il dclar, sont sortis en-
chants des travaux, transformations grandioses apportes la ville du Cap
par la Compania Industrias Maritimas. Les chos en sont parvenus jusqu'
la Cit de l'Indpendance. Il y a lieu de se rjouir de cette pierre apporte
l'oeuvre de renaissance des provinces par le gouvernement du Prsident
Magloire qui a eu la main heureuse en confiant d'importants travaux
cette Compagnie clbre dans les Amriques.
Et Monsieur Magloire don't l'amour pour sa chre ville est immense
pursuit: Nous souhaitons que d'autres villes de la Rpublique puissent
bnficier de l'exprience de la Maritimas pour tout ce qui concern
l'Urbanisme. Et en nous exprimant ainsi, nous osons penser-sans le dire---
la ncessit du drainage de la baie des Gonaves qui cause de son ex-
cellente position a servi durant longtemps aux escales et aux manouvres
d'une parties de la Flotte des Etats-Unis d'Amrique.


-69-





















FRANTZ THIESFELD,


Directeur du bureau de la Rgie dr
tabac aux Gonaves, dynamique com-
merant Importateur Exportateur
double d'un Industriel aux vues lr-
ges. Il s'est signal dans sa lutte
pour une Gonaves plus prospre.

Frantz Thiesfeld a effectu plusieurs sjours au Cap-Hatien et tou-
jours son coeur souffrait la vue de l'tat lamentable dans lequel tait
plonge cette ville important de la Rpublique. Revenu dernirement
de ce sanctuaire remis neuf par le Patriotisme du Gnral Magloire, il
a t agrablement impressionn, come il l'a confi lui-mme, par les
gigantesques travaux raliss par la Grande Compagnie de l'Ingnieur
Moody. Les rues du Cap compltement asphaltes, des installations por.
tuaires telles que sur le primtre du Wharf o sont construits de grande
hangars, peuvent accoster des navires de fort tonnage; tant d'autres tra-
vaux encore qui tmoignent du srieux et de la competence de la Compania
Industries Maritimas et qui plaident loquemment en faveur des heu.
reuses ralisations du Gouvernement de Son Excellence le Prsident de la
Rpublique le Gnral de Division Paul Eugne Magloire, en vue de lancer
dfinitivement le pays hatien dans la voie du progrs et de la civilisation.


- 70-













































Buldozer travaillant plein rendement sur les routes du Nord.



























LES TECHNICIANS DU TOURISM BAPTISENT
LE CAP RENOVE, VILLE ESPOIR
DU GRAND TOURISM HAITIEN





























Le tourism doit remplir un
grand rle dans notre Economie,
comms pour l'Italie, la France et
plus prs de nous la Jamaque et les
Miles Bahamas.

PAUL E. MAGLOIRE
President d'Hati


-75-

















ROBERT BAUSSAN,


Ancien Sous-Secrtaire d'Etat du
Tourism. Premier Prsident de lAs-
sociation Htelire d'Hati qui group
prs d'une vingtaine de directeurs de
nos plus grands htels, Robert Baus-
san, pionnier du Mouvement Touris-
tique Hatien, est Architecte-Dcora.
teur diplm de l'Ecole Spciale
d'Architecture de Paris.

Robert BAUSSAN se rjouit de l'essor que connat le tourism chez
nous et qui est ce point considerable que prsentement rien ne peut
arrter son volution.

Il a t fortement impressionn par les magnifiques transformations
apportes la ville du Cap, tmoin des plus hauts faits de notre Histoire.
Le Gouvernement du Gnral MAGLOIRE se decide mettre tout en
euvre pour amliorer nos sites touristiques, revaloriser nos curiosits his-
toriques et offrir nos visiteurs les meilleures garanties de confort et de
salubrit.
Ces important travaux excuts avec bonheur par la Maritimas font
de l'ancienne Capitale du Royaume d'Henri Christophe, une ville neuve,
gaie, attrayante au possible.
J'ai vu la ville du Cap renove, nous confie M. Baussan. Les travaux
d'urbanisme et d'art qui y ont t excuts font d'elle la Ville Espoir du
Grand Tourisme Hatien.


-77-
















r i


4^,

HH rd^^A
' ''1 ^ aS^


Les Travaux de la COINMAR ont relev le pittoresque de la Mtropole du Nordl.


















GUY DOUYON,


Anrcien Titulaire de la chair de Droit
International Public et Priv la Fa-
cu!t de Droit de Port-au-Prince. s'est
signal come Directeur de l'Office
National du Tourisme par d'heureu-
ses et brillantes ralisations, actuelle-
mrent Directeur du plus important
Poste de Radiodiffusion Hatienne, la
Radio Commerce don't il demure le
grand animateur.

Sollicit de donner une opinion sur le Tourisme Hatien et l'influence
des Grands Travaux Gouvernementaux sur son dveloppement. M. Gin
Douvon. nous a dit:
conomie hatienne un rle (le premier plan. D'ailleurs les rsultats dj
obtenus en un temps rela:ivement court et avec des moyens restraints sont
un tmoignage loquent dles possibilits le l'avenir. Cependant nous no
devons pas oublier qu'une intensification mthodique du tourism de-
mande autre chose. si le pays doit en tirer tout le profit possible. D'abord
du point de vue national: il est clair que les bnfices envisags ne peuvent
stimuler l'conomie d'une seule region. Le Nord avec ses immense pos-
sibilits du point de vue qui nous occupe, le Nord'Ouest avec le Mle
St. Nicolas qui devrait tre un vritable lieu de plerinage dans les Amri-
ques (car n'oublions pas qu'Hati est le point d'o la civilisation euro-
penne s'est tendue -ur le Continent enter ). la region de Jamnel, le Sud.
etc.. etc. pour ne pas parler lde autres centres touristiques en puissance de
l'intrieur et de la cte. toutes ces parties du pays doivent tre quipe*
pour tirer profit de leurs advantages naturels. Les grands travaux excuts
sont un premier pas et un pas de gant vers la ralisation de cet objectif.
et le Gouvernement a indiqu de faon nette que le travail se poursuivrait.


-79--








Ces travaux, au surplus tout en laissant intact le pittoresque des rgions
envisages, ont tenu compete des ncessits de la vie moderne, du besoin
(le confort de nos visiteurs et des impratifs de la dignit national qui
exige que tout en gardant notre individuality, nous ne soyons pas consi-
drs come un people d'arrirs vivant encore dans des conditions m-
divales.

Du point de vue touristique gnral, les travaux auront certainement
les repercussions les plus heureuses, car partager avec la Province le flot
des visiteurs, loin d'appauvrir Port-au-Prince, l'enrichira. Le nombre des
tourists augmentera et la dure de leur sjour en Hati ira en s'accroissant
si nous pouvons leur offrir les divertissements ncessaires et multiplier a
leur profit les centres d'intrt. Le dveloppement des rgions de province
v contribuera de faon substantielle et ce ne sera pas l'un des moindres
services du Gouvernement l'conomie gnrale de notre pays.


- 80-








1 .


Des bateaux de fort tonnage accostent le wharf moderne du Cap. Nos denres, notamment
le caf, tmbarques directement, ne seront plus exposes aux intempries de toutes sortes.
















KURT A. FISHER,


Propritaire du ART & CURIO
SHOP FISHER le plus grand ma-
gasin de curiosits touristiques d'Hati
est archologue et historien. Dlgu
du Gouvernement la dernire Con-
frence Touristique tenue la Ha-
vane, il entreprend une tourne i
travers les Amriques pour prolon-
cer de nombreuses conferences sur
l'Histoire d'Hati.

Kurt Fisher, est un intellectual profound double d'un home d'affaires
remarquable. Son nom s'attache irrvocablement l'panouissement du
Tourisme dans notre milieu. Il est en train de mettre en evidence nos
immense richesses historioues afin d'attirer plus d'intellectuels et de
chercheurs dans notre pays. Pour Monsieur Fisher les grands travaux du
Cap ouvrent l're du Grand Tourisme Hatien. Le Cap, dit-il, est pr-
destin pour occuper la premiere place parmi les centres touristiques du
monde. Le tourist amricain ne demand rien de plus qu' visiter les sites
historiques d'un pays grand par son histoire; mais en mme temps il r-
clame tout le confort de la vie moderne: rues propres, bien claires
- service hydraulique rgulier. Et le Prsident Magloire un vrai fils
du Nord a ds le dbut comprise le problme auquel il a rapidement trouv
sa solution. L'tonnante rapidit mise dans l'excution du plan de r-
novation de la ville du Cap n'a pas manqu de retenir l'attention du grand
pionnier. Il n'est qu' souhaiter, poursuit-il, que le Gouvernement du
Gnral Magloire confie et dans un avenir pas trop lointain les travaux de
restauration du Palais Sans-Souci et de la Citadelle La Ferrire la Coml-
pania de Industrias Maritimas qui vient de raliser la satisfaction gn-
rale les remarquables Travaux du Nord.


-83-



















PAN AMERICAN WORLD
AIRWAYS


La plus ancienne Ligne de Naviga-
tion Arienne tablie en Hati est
bien la P.A.A. Son service est rpan-
du sur les cinq Continents et jouit
d'un credit enviable.

Depuis de nombreuses annes le movement touristique connat en
Hati un dveloppement rapide et continue. Les renseignements donns
par les Statistiques sont l et apportent leurs tmoignages. Ils accusent
le nombre considerable de visiteurs qui demeurent sidrs devant la beau-
t de nos sites, qui envient notre climate et n'arrivent pas s'expliquer la
presence de cette Citadelle qui dfie les annes et qui symbolise les aspira-
tions de libert et de grandeur de la race.
Le Manager de la P.A.A., M. Roger JARMAN qui compete une dcade
au Service de notre collectivit nous avoue que:
Le tourism connatra certainement plus de succs avec les grands
travaux raliss par LA MARITIMAS et assurera un climate favorable
aux nombreux visiteurs de temperature diffrente. Et il ajoute, en suren-
chrissant, que la parties septentrionale du pays ainsi mise en valeur vient
se ranger parmi les plus important centres touristiques de la Rgion des
Carabes.


-84-












































''.

I; e Y


En inaugurant les grands travaux du Nord, le Prsident Magloire a ouvert un horizon
illimit l'Industrie Htelire. Cet Htel, le Mont-Joli, l'un des plus charmants et dee
plus confortables des Antilles a t amnag en quelques mois et connat dj
une prosprit encourageante.














GEORGES HERAUX,


Manager de l'Agence de Voyage et
de Tourisme HERAUX TOURS. en
mme temps reprsentant pour Hati
des plus importantes Lignes de Na-
vigation Arienne du Monde parmi
lesquelles: la Air-France, la British
overseas co, la Delta C.E.S. la P.A.4.
La K.L.M.. La Philippine Air Line
inc.
Plus d'une soixantaine d'4gences
Touristiques des Etats-Unis envoient
rgulirement des voyageurs son
adresse.

On a longtemps parl des grande possibilits du Tourisme en Hati
mais c'est pour la premiere fois qu'un travail mthodique a t entrepris
en vue de mettre en relief les Merveilles que nous pouvons offrir la
curiosity de nos visiteurs. Il est rellement rconfortant de voir le Gou-
vernement entreprendre la restauration de nos villes historiques appeles
devenir des Centres Touristiques de premier ordre.
M. Georges HERAUX l'a ainsi compris et c'est pourquoi, interrog
sur la valeur touristique des grands travaux du Cap, lui qui envisage iene
extension du traffic touristique vers le Nord, tant par les routes recondi-
tionnes que par l'avion, il n'a pu s'empcher de s'crier: Hati est
appele un grand avenir touristique et particulirement la region du
Nord, susceptible d'attirer un nombre considerable de visiteurs, vu les beau-
ls naturelles de ses sites et l'intrt touristique qui s'attache la ville du
Cap, la Citadelle et toute la region qui fut le Royaume d'Henri Chris-
tophe.- Les magnifiques travaux raliss rcemment au Cap-Hatien par
la MARITIMAS taient donc ncessaires pour reliever l'aspect gnral de
la ville et en amliorer les conditions sanitaires en vue de l'accroissement
du traffic touristique dans ces rgions.


- 87 -
















OTTO MADSEN


se trouve la tte de la puissante
fire commercial MADSEN & CO
qui brass depuis plus de soixante uns
des affairs en Hati. Il repriseinte
aussi la LIGNE HOLLANDAISE,
don't les bateaux sillonnent les mers
du- monde enter et frquentent le
plus rgulr.irement nos ports.

La Maison MADSEN & CO dploie ses activits sur quatre de nos
cinq Dpartements, donc rien de ce qui est hatien ne saurait lui tre
tranger. Les travaux de dragage du port du Cap, les routes dfinitives
reliant les riches centres de production du Nord et de l'Artihonite et sur-
tout le wharf moderne si habilement difi par La Maritimas-trait d'u-
non entire le Nord et les grants marchs mondiaux-ont enthousiasm les
reprsentants de cette important fire industrielle et commercial. M.
Otto Madscn est trs optimiste quant aux repercussions de ces transforma-
tions sur l'conomie de ces regions: Ces travaux en gnral don't viennent
de bnficier de la part du Prsident Magloire les vastes places du Nord
et de l'Artlhonite, soutient-il, marquent le dbut de la liberation de ces
vaillantes populations agricoles. Grce au Wharf Moderne du Cap le cal
autrefois charge sur (les chalands peu commodes, pourra tre directement
embarqu bord des grands bateaux o il ne sera expos ni aux values
ni aux intempries de toutes sortes. Les marchandises fragile telles que
farine. tissues etc. pourront tre achemines en toute scurit dans les halls
les importateurs. En un mot c'est pour le commerce du Nord des garanties
incontestables et des possibilits sans cesse accrues. C'est un nouveau
point l'honneur du Prsident Magloire.


-88-








__ ___-- 2iI


t t!'


ACua d e ,. tae


Ancienne Douane du Cap-Hatien, aujourd'hui remplace par deux buildings de deu.'i Btages.
















SOUTHERLAND TOURS,


L'une des Agences touristiques c re-
cevoir le plus grand nombre dr voya-
geurs. Son rayon d'action couvre
Port-au-Prince, Ciudad Trujillo et
San Juan (Puerto Rico). Elle repr-
sente de nombreuses Agences de
Voyage et de Tourisme amricaines,
des Lignes de Navigation Arienne et
Maritime. Son manager Por.-au-
Prince est M. C. M. FERGUSON.

Nous nous multiplions de notre mieux, a dclar M. FERGUSON.
pour faire connatre aux voyageurs trangers la porte touristique les
sites hatiens et de toutes les merveilles historiques du pays.
Le Cap n'en pas douter est la capital du tourism dans l'Amrique
Occidentale. Car il est certain que la Citadelle Laferrire est la plus
grande attraction touristique du Nouveau Monde; elle continuera longtemps
encore merveiller les tourists les plus exigeants. Et, M. Ferguson,
enchant de la nouvelle valeur touristique de la Mtropole du Nord, vient
de faire choix de M. Sanchez comme Reprsentant de la Southerland
Tours au Cap.

Il est heureux, s'crie-t-il, que le Gouvernement du Prsident M \-
GLOIRE ait pens offrir aux visiteurs de cette ville et de ses environs,
grce aux grands travaux que vient de raliser avec tant de perfection la
MARITIMAS, toutes les garanties de salubrit et de confort desirable.
Le Tourisme connatra bientt, l'avantage du pays, tout le dveloppe-
ment possible que plus rien ne pourra empcher.


-91-

















*.. 4. 7:

-A


d

r.,
4'1' .r
~p~p"- -::
-~
..E<


Les travaux portuaires du Cap rvlent la competence de la COINMAR.
Une autre vue du port du Cap en pleine transformation.




























LES GIGANTESQUES TRAVAUX DU CAP
DEVANT L'OPINION PUBLIQUE



























Cette tdche de maintenir l'int-
grit du patrimoine sacr et de tra-
vailler sans relche la grandeur et
la prosprit national n'est pos-
sible que si, imitant les Pres, les
Fils s'unissen. pour la raliser.

PAUL E. MAGLOIRE
President d'Hati












MIAMI HERALD,


L'un des plus important journaux
Amricains trs rpandus dans vous
les pays du Continent et dans les plus
grandes Capitales de l'Europe. Les
informations du MIAMI HERALD
sont souvent reproduites par les soins
de certaines Agences de Presse dans
des milliers de journaux Etrargers.
. Il en a t ainsi de son reportage sur
s. les travaux du Cap.

Le Grand Quotidien Amricain s'est fait l'cho des grandiose rali-
sations du Gouvernement actuel en vue d'ouvrir au pays Hatien une re
de prosprit et de progrs. Il a fait un vibrant loge des transformations
du Cap. Cit Historique du 16me. sicle en une ville moderne des Ca-
rabes.
Le fond de la mer, crit-il, sur toute l'tendue du port qui se dploie
en course a t dragu pour permettre la construction d'un nouveau front
de mer reluisant au soleil et qui borde sur toute sa longueur cette pitto-
resque capital qui date de la Colonie.
Il a soulign la construction d'un magnifique et large boulevard
frang de palmes, d'un nouveau dbarcadre qui permettra aux grands
cargos et aux transatlantiques de luxe d'accoster de nouvelles rues qui
remplacent les troites et poussireuwes ruelles, des gots modernes,...
d'un reservoir d'un million de gallcns fournissant l'eau potable necessaire
l'alimentation de 25.000 residents de la ville.
Mettant en vidence les grandes qualits du Prsident de la Coinmar,
il continue: Clarence Moody, Amricain, Prsident de la Compania de
Industries Maritimas, a accompli ce travail en moins de 3 ans malgr cer-
tains obstacles rencontrs sur sa route parmi lesquels des boulets de ca.
non qui avaient t aspirs et qui s'taient logs dans le tuyau de la pompe
draguer. Nous avons eu toutes les peines du monde les extirper,
nous raconte le vtran Ingnieur.>
En modernisant le Cap-Hatien, le Gouvernement espre en fire l'un
des points d'arrt les plus populaires de la zone de villgiature des Tropi-
ques.
-97-

















LE NOUVELLISTE,


Doyen de la Presse Hatienne, dirig
par Messieurs Lon Laleau et 1iMax
Chauvet, le Nouvelliste, brilliant or-
gane jouit de la plus large audience
dans notre monde iniellectiul et Po..
litique.

Le Doyen a apport divers temoignages sur les Grands Travaux d'Ur-
banisme entrepris en Aot 1950 par l'actuel Gouvernement et qui ont
change dfinitivement la physionomie de la ville du Cap... Travaux, pour-
suit Le Nouvelliste, qui montrent ce que peut la volont mise au service
d'un Idal de Progrs.
Selon le Nouvelliste, Le Cap est l'heure actuelle, la ville de la R-
publique disposant du meilleur systme de drainage et de canalisation, de
la meilleure installation hydraulique, du Wharf le plus moderne. Le
Boulevard de deux kilomtres est clair par de magnifiques lampadaires;
toutes ses rues sont asphaltes.
En adressant les louanges les plus mrites Son Excellence Paul E.
Magloire don't le nom est inscrit dans l'Histoire aux cts de ceux de nos
immortels Anctres qui nous forgrent une Patrie et qui [lont voulue
l'gal de leur Grand Rve, le Doyen n'a pu s'empcher de dclarer que
Le Concessionnaire, M. Clarence B. Moody peut tirer une just fiert
des travaux qu'il vient de remettre au Gouvernement. Entour d'une belle
quipe de technicians, il a su mettre toute son intelligence, son savoir faire
au service du Gouvernement en vue du rsultat obtenu.


-98-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs