Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00231
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: November 8, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00231
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text


SERVICES FRANCAIS
D'INFORMATION
(MINISTARE DE LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETTRES)

Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (8")


LA DOCUMENTATION FRANCAISE


MINISTER
DES AFFAIRES ETRANGERES
SERVICE D'INFORMATION
ET DE PRESS


BULLETIN



DE PRESS


QUO1



ETR


8 novembre 1947.


Nouvelle S6rie NO 814


SOMMAIRE

I. PRESS PRITANNIOUE.
(a) Les n6gociations economiques franco-britan-
niques (Manchester Guardian, 6/11).
b) L'ouverture de la conference 'des supplants
des iministres des Affaires 6trang6res (Times,
7/11).
c) Le trenti6me anniversaire de I'Unibn Sovi&-
tique (Daily Herald, 7/11).
I. PRESSE AMERICAINE.
Aprs 1'arriv6e de M. Mikolajczyk a Londres.
1. Washingtoan Star (5/11).
2. New York Times (5/11).
III. -- PRESS SOVIETIQUE.
IV. -PRESSE SUISSE.
L'aide am6ricaine h 1'Europe (Tribune de
Genvie, 6/11).


I. PRESS BRITANNIQUE

I. PRESS BRITANNIQUE ,
Revue de la press britannique du 7 novembre 1947
La plupart des journaux accordent la premiere place aux
accidents de chemin de fer qui ont et6 causes hier par le
brouillard. Toute la press donne une large publicity au dis-
cours prononc6 hier par M. Molotov a l'occasion du 30e an-
niversaire de la revolution russe. Les autres sujets de poli-
tique extdrieure traits par la press ce matin sont : les
debats de 1'O.N.U., la Conference des supplants sur l'Alle-
magne, l'aide am6ricaine & 1'Europe, la situation politique
en Roumanie, les dernieres measures economiques en France.
1. Discours de M. Molotov
Sauf le ( Times)) et le ( Manchester Guardian ), qui sou-
lignent les attaques adressees par M. Molotov a la politique
des Etats-Unis, tous les journaux soulignent, dans leurs
manchettes, le passage du discours oia le ministry sovi6tique
a annonc6 que le secret de la bombe atomique n'4tait ulus
la propridtd exclusive des Etats-Unis.


Le ( Daily Express )a crit que les Etats-Unis ne croient
pas .que les Russes poss6dent ce secret
Les journaux reproduisent des extraits plus ou moins
longs du discours de M. Molotov, sans toutefois l'accompa-
gner d'aucun commentaire.
Le ( Daily Worker announce sur toute sa premiere page
que la Russie connait le secret de la bombe atomique. II
signal qu'a la reunion communist qui s'4tait tenue hie'
au V4lodrome d'Hiver, les auditeurs ont applaud pendant
vingt minutes lorsque M. Thorez leur a annonce cue lea
Etats-Unis n'6taient plus les seuls a dLtenir le secret
2. Nations Unies
Plusieurs journaux, don't le e Times ), signalent que 1'As-
sembl6e g6nerale de 1'O.N.U. a approuv6, par 43 voix con-
tre 6 et 6 abstentions; le project amdricain d'assembl6e res-
treinte. Il est certain, estime cet organe. aue le bloc slave
est decide & boycotter les travaux de ce nouvel organisme.
Ed. Montgomery, dans le ( News Chronicle ), rappelle
que c'est le troisime organisme cr46 par 1'O.N.U. auauel
I'U.R.S.S. et ses satellites ont refuse de collaborer.
3. Allemagne
Le correspondent diplomatique du < Times a fait 4tat de
l'ouverture de la Conference des sunnlDants sur 1'Allemabne
et remarque que, dans l'ensemble, cela n'a Das et6 un mau-
vais d6but.
(D'apres le correspendant du m8me journal & Berlin. cette
Conference n'aurait 6veill que peu d'espoir en Allemagne.
La population allemande esnurerait avant tout que les ne-
gociations n'ameneront pas la rupture definitive entire la
Russie et les democraties occidentales, ce qui entrainerait
la division de 1'Allemagne.
D'apris certain observateurs de la politique russe, le
Kremlin n'aurait aucun d6sir pour l'instant de rompre avec
I'Ouest. Il estimerait que l'aggravation de la situation 6co-
nomique de l'Allemagne et de 1'Europe occidentale ouvrirait
la voie A 1'expansion de l'influence communist. C'est pour-
quoi ce correspondent croit a une politique dilatoire de la
part de 1'U.R.S.S.
4. Roumanie
Le ( Times ), le e Daily Telegraph x, le ( Manchester
Guardian > annoncent la demission de M. Tataresco et de
trois membres du parti national liberal du gouvernement
de M. Groza.
Le correspondent diplomatique du e Times a rappelle que
M. Tataresco avait d6jA protest, au mois de juin dernier,
centre les arrestations arbitraires de personnalites politiques
et qu'il a 6t6 r6cemment accuse par le journal communist


RE







2 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS tTRANGARE
A


SScantala ) d'Atre implique dans ( un vaste reseau d'es-
pionnage et de trahison .
Le correspondent dip:omatique du ( Manchester Guar-
dian ) voit dans la admission force de M. Tataresco le de-
but de 1'elimination des lib6raux de la scene politique rou-
maine. ( En Europe orientale, 6crit-il, 11 n'y a pas de place
pour ceux qui n'ont pas bu a la source pure de l'ideologie
communist. s

5. Aide ambricaine A 1'Europe
Le ( Times > et le (( Daily Telegraph ) font etat d'une
conference de press tenue par !e President Truman, au
course de laquelle il aurait d4clar6 que le Congres etudiera
dans sa prochaine session, qui s'ouvrira le 17 novembre, le
programme d'aide immediate a 1'Europe. Cette aide sera
accordee probablement assez rapidement.
D'apres le correspondent du c( Times ) A Washington,
l'opinion americaind s'lrriterait du calme et apparemment
du manque d'int6r&t manifesto par les pays qui doivent tre
les premiers bennficiaires de l'aide americaino. Certains fe-
raient ressortir aux Etats-Unis que les peuples ont trop ten-
.dance a croire que le plan Marshall n'est qu'un moyen pour
1'Am6rique de se d6barrasser de ses excedents, alors que
toute aide entrainera une baisse du niveau de vie americain.

6. France
Le ( Manchester Guardian > expose en detail les diffd-
rentes measures prises par M. Moch pour combattre la hausse
aes prix.
Le correspondent du <( Times > announce la greve des
boueux et signal que des incidents se sont products entire
la police et des manifestants devant I'HOtel de Ville.

7. Colonies italiennes
Le correspondent parisien du ( Manchester Guardian >
announce le depart pour 1'Erythree de la Commission interal-
liAe charge d'enqu6ter sur la situation dans les ancienne!
colonies italiennes

a) LES NEGOTIATIONS hCONOMIQUES FRANCO-BRITANNIQUES
(Manchester Guardian, 6/11, liberal) :
Les discussions 6conomiques franco-britanniques ont
illustr6 les difficultis que nlous rencontrerons dans la.
plupart de nos tenta:ives en vue de conclure .des accords
commerciaux bilat6raux.. Les discussions ont 6t6 ami-
cales ceux qui se heurtent aux memes difficulties se
comprennent en effect facilement mais les r6sultats
ont WtB m6'diocres. Les Francais sont aussi d6sireux
d'accroitre leurs exportations A destination .de la
Grande-Bretagne (que nous siommes desireux d'accroitre
les n6lres A destination de la France A condition,
dans les deux cas, que cela permette d'obtenir des
imporlations < essentielles s. Les Francais aimeraient
accueillir davantage de tourists britanniques, nous nous
voulons acheler des 'denrees alimentaires et des matieres
premieres avec nos francs et nous vou'ons, dans la
measure du possible, obtenir ces francs en vendant A la
France des marchandises que nous ne pouvons pas-
vendre dans les pays a monnaie < solide >. Ce ne sont
pas les marchan'dises dont la France a le plus besoin
et le seul resultat tangible de ces discussions c'est que
la France acceptera de reccvoir certain d'entre eux
plus lilbrement. >>

b) L'OUVERTURE DE LA CONFERENCE DES SUPPLANTS DES
MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES (Times, 7/11).
L'ouverture hier A Londres de la conference des sup-
pl6ants des ministres des affaires 6trangeres attire une
fois 'de plus P'attention sur les grands problbmes aux-
quels devront faire face les puissances qui occupent
1'Allemagne lorsque leurs principaux repr6sentants se


r6uniront plus tard dans le courant de ce anois. Les
travaux des suppl6anls seront suivis de pres par un
monde qui cherchera a saisir touted indication du sens
plans lequel se d6roulera la conference des ministres, ct
cela d'autant plus que la reunion des ministres des
affaires etrangbres peut s'av6rer decisive pour le sort,
immediate de l'Allemagne...
Un desaccord ce mois-ci ne pourrait qu'aggraver la
division mon'dia'e existant entire les tendances qui s'op-
posent en donnant A cette division une r6alit6 g6ogra-
philque ; et rien dans l'histoire de l'Allemagne ne per-
met de supposed que les Allemands accepteraient long-
temps un partage... Imposer un partage aux Al:eman'ds
au moment oh deux ans et demi *apr6s la fi1 de la
guerre tons les groups influents de l'opinion allemande
lutlent ouvertement en faveur de I'unification ne fera:t
que pnovoquer une nouvelle poussee de nationalism
d6sesp&re et amer qui pr6parerait le chemin .h un mili-
tarisme ambiticux...
Mais le plus grand argument qui existe centre le
partage et auquel les 'dirigeants sovi6tikques ne peuvent
rester sourds qiu'A leurs d6leens, c'est que ce partage
doit Bchouer en definitive. Le choix veritable doit se
faire entire une unification immediate basee sur un
accord entire les puissances occupants, ou une unifica-
tion ult6rieure malgr6 elles et 4ux d6pens de leurs in-
t6r is. C'est 'de la premiere de ces solutions que depend
la stability de 1'Europe. Toutes les experiences anoder-
anes ont montre que si i'A!lemagne qui conssitue le cceur
et le centre de 1'Europe doit jouer 'le r6le Iqui lui re-
vient, il doit exister une entente entire et profonde
entire I'Est et lOuest...
La chance qui s'offre aux ministres des Affaires
6trang6res est d'une importance sans pareille. Si les
ministres peuvent s'enten'dre, I'A'lemagne lourra faire
parties d'un nouveau concert europ6en, on lui donnera
toute l'aide et tous les encouragements possibles pour
lui permettre de se relever et de revenir A une exis-
tence nouvelle et pacifique. Un accord sur l'unifica-
tion de 1'Allemagne constitue !a cl de vofite 'de I'unit6
europ6enne. Le partage de 1'Allemagne implique celui
de 1'Europe et celui du monde.
MWme si 1ion n'avait pas d'autres raisons pour adop-
ter cette attitude que de penser qu'nn accord au sujet
de 1'Allemagne Ixverait obstacle le plus important A un;
reglement general entre I'Est et I'Ouest et permettrait A
une atmosphere d'espoir et de cooperation de rempla-
cer l'incertitude actuelle, les sacrifices consentis dans
des concessions r6ciproques seront l6ev6s. Mais ces
sacrifices, s'ils permeltent de parvenir A un accord cohf-
tenont encore moins cher en definitive que le partage...
Les n6gociations prolong6es qui se sont d6roul6es a
Moscou au d6but de I'ann6e ont montr6 que le paie-
ment des rephrations A 1'Union Sovi6tique et plus exac-
tement le paiement des reparations prelev6es sur la
production courante constituait le principal 616ment
de d6saccdrd. Depuis lors, les difficulties 6conomiques
eprouvees dans toutes les zones ont soulign6 ]a n6ces-
sit- de r6duire au plus t6t le niveau de toutes les r6-
parations actuelles ou A venir. Meme avec 1'6tablisse-
ment d'une 6conomie dirig6e dans la zone sovietique le
gouvernement se trouvera aux prises avec une p6nurie
d'acier et 'de carbon. L'int6rkt Aconomifque devrait ame-
ner le gouvernement sovi6tilque a pr6f6rer une unifi-
cation rapid des diff6rentes zones en Al'emagne... II
*reste aux dirigeants sovi6tiques A prouver qu'ils ont v6-
ritablement le d6sir de se rapprocher des autres puis-
sances occupaites en quittant 'des positions qu'ils se
sont entAt6s A tenir jusqu'A m.aintenant. S'ils agissent







BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS tTRANOGAR 3


ainsi, il ne fait aucun doute que la Grande-Bretagne et
les Etats-Unis se montreront dans des dispositions aussi
bonnes, car c'est ce qui resort de toutes leurs d6cla-
rations et cela favorite leurs intCr6ts vitaux. >

c) LE TRENTIEME ANNIVERSAIRE DE LA REVOLUTION SOVIE-
TIQUE (Raily Hde(rdtd, 7/11, travailliste).

< I1 y a trente ans aujourd'hui les -ouvriers de P6tro-
grad, repondant a l'appel de L6nine, se revoltaient et
l'Union Sovi6tique naissait.
Ds ,le debut, la sympathie et l'amiti6 des travailleurs
britanniques alllbrent rapidement et instinctivement aux
ouvriers russes.
Cette amiti6 et cette sympathie existent toujours. Les
relations entire les deux payis se sont tendues a la suite
de malentendus. Mais, en ce jour d'anniversaire, nous
oublions ces mnalentendus et nous pensions a la profon-
de amiti6 qui a existed dans le pass et qui doit renaitre
dans l'avenir.
Les intbrets des deux peuples ne r6clament pas seu-
eemrent la paix, mais la camaraderie et la cooperation
dans les tAches de la paix. >



II. PRESS AMERICAINE


Revue de la press am6ricaine du 6 novembre 1947
1. Elections amaricaines
La press consacre encore aujourd'hui des articles et edi-
toriaux aux resultats des elections locales qui ont eu lieu
dimanche dans certaines villes et dans certain Etats ame-
ricains. Dans 1'ensemble, elles ont marqud un arret du de-
veloppement des republicans qui s'6tait manifesto nette-
ment aux dernieres elections legislative, l'an dernier. L'Etat
de Kentucky, qui 6tait republican, est pass au parti dd-
mocrate, et dans 1'Indiana, on enregistre 6galement un suc-
ces democrat, alors que deux dernieres elections avaient
ete favorables aux r6publicains.

2. Aide ambricaine

Le gouverneur Dewey a prononce hier un discours a New-
York oh il a expose ses vues sur la politique etrangere ame-
ricaine. Il s'est prononce en faveur de l'aide a 1'Europe et
a l'Asie, faisant toutefois certaines reserves quant aux plans
du redressement europ6en prepares par les Seize Nations.
II a insist tout particulibrement sur la n6cessit6 de deman-
der aux pays d'Europe qui ben6ficierout de cette aide ame-
ricalne de faire un effort suppl6mentaire de travail.
Les declarations faites hier par M. Marshall, au course de
sa conference de press, ne permettent pas aux journalists
d'ajouter des precisions sur 1'6tat de preparation du plan
d'aide americaine. M. Marshall a indique, du reste, que des
decisions importantes devaient 6tre prices incessamment,
afin de presenter au Congres des suggestions quant au mon-
tant et a la forme de l'aide que Washington apportera a
1'EuroDe.
2. TraitJ allemand
La press announce que le general Marshall partira le
20 novembre pour Londres, ot i participera au Conseil des
ministres des Affaires etrangeres. La question du trait avec
1'Allemagne est soulevee dans des articles de press de
Washington, Berlin et Londres, et le discours prononeb hier
a Winton Salem. en Caroline du Nord, par M. Byrnes, a
propos de ce trait et des relations russo-am6ricaines, re-
goit une large publicity. Dans ce discours, 1'ancien secrd-
taire d'Etat s'est montre a la fois conciliant et ferme et ii
a r6ndte qu'en cas d'echec du Conseil des ministres provo-
aue par le gouvernement sovietique, il y aurait lieu de pas-
ser outre aux objections russes et de fire un trait avec


la parties de I'Allemagne non soumise a l'occupation des
Soviets
A Berlin, une depeche c New York Times ) declare que
M. Schumacher a annoncS recemment, au course d'une r6u-
nion secrete des leaders du parti social-ddmocrats, qu'il
6tait desormais partisan d'une paix separee avec l'Allemagne
et d'un partage de celle-ci en zones orientale et occidentale,
si ce Dartage devenait inevitable. Cette decision de M. Schu-
macher aurait et6 prise a la suite de son voyage aux U.S.A.
Le correspondent note que M. Schumacher aspire a devenir
premier ministry de la nouvelle Allemagne, mais il so de-
mande si l'opposition frangaise a 1'unification des zones de
l'Ouest sera maintenue ou si, au contraire, elle cessera au
course de la Confdrence de Londres.

4. Pays satellites de I'U.R.S.S.
De Vienne, la press announce a qu M. Pfeiffer, chef .du
parti de l'ind6pendance hongrois, se serait enfui de Hongrie
et qu'il aurait trouv6 refuge err Autriche. II aurait et6 amens
a fuir son pays pour les ames raisons que M. Mikolajczyk
a dt6 amen6 & quitter la Pologne.
La mise en minority de Tataresco par le Parlement rou-
main est annoncee dans des depeches de Bucarest qui y
voient une des premieres consequences du process Maniu.
Une d6p6che de Londres signal que le gouvernement bri-
tannique, inquiet des violationdu droit des gens commises
dans les pays satellites, pourrait demander prochainement
a 1'O.N.U. d'intervenir.
Une d6peche A.P. de Prague signal que les communists
sont sortis triomphants de la crise politique et qu'ils ont
6te autorises A former un nouveau gouvernement de Slo-
vaquie.

5. O. N. U.

La press public la resolution vote par 46 voix centre zero
par l'Assemblee G6enrale de 1'O.N.U. au sujet de la Coree.
cette resolution prevoit qu'une commission form6e de repre-
sentants de pays membres de 1'O.N.U. surveillera les elec-
tions qui devront avoir lieu en Cor6e avant le 31 mars 1948.
Les correspondents A Lake Success notent que 1'U.R.S.S.
s'est refuse toutefois a cocperer avec cette commission qui
n'aura nas droit de Ddn6trer dans la zone occupee par les
Soviets.

6. La situation en France

La decision prise par le gouvernement de Paris, de suppri-
mer la subvention accord6e aux producteurs de carbon est
annoncee dans des depeches d'agences reproduites dans de
nombreux journaux. En raison de 1'augmentation gendrale
des prix qui ne mariquera pas de suivre cette decision, le
correspondent de I'U.P. 6crit que le gouvernement pourrait
6tre oblige de reajuster la valeur du franc Dar rapport au
dollar et A la livre, afin de pouvoir maintenir les exporta-
tions frangaises.
Les demonstrations des gr6vistes de la voirie A Paris font
l'objet d'un certain nombre d'articles .et meme de photos
montrant les agents de la force publique repoussant les grP-
vistes.
Les journaux de New-York reproduisent les articles et les
photos prises sur la c6rdmonie de l'h6tel de ville de New-
York qui reunissait un detachement de marines frangajs du
croiseur ( Georges-Leygues ). Ce croiseur a apport6 aux
U.S.A. une collection de tapis.

APRAS L'ARRIVE DE M. MIKOLAJCZYIK A LONDRES.

1) Wklslin~ton Stor (5/11).
< ...Le rapport du leader du parti paysan 'polonais
constitute une violent condemnation de la brutality, de
1'amoralit6 cynique et de la mauvaise foi don't fait
preuve le gouvernement de Varso-vie qui n'est qu'un de
ces gcuvernements soumis A Moscou et executant ses or-
dres. Ces gouvernements ont Wt cre6s et maintenus par






4 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS TRANGERE


Moscou en violation des accords que; 1'Union SoviB-
tique avait conclhs .avec les puissanices occidentales.
L'affaire Mikolajezyk constitute non seulement ine
condemnation de Moscou mais aussi de Washington et
de Londres. Quelle que soit la measure dans laquelle
ailt pu se justifier one politique < d'apaisement > de la
part des puissances occidentales A 1'6gard de Moscou
pendant la guerre, le maintien d'une tell politique de-
puis. la fin de la guerre n'a' pas la meme excuse. L'af-
faire Mikolajczyk ne r6vlle que trop clairement les
Serreurs d'une politique qui a d6but6 par les principles
lev6s de la Charte de 1'Atilantique eit qui, A la suite d'un
abandon successif de ces principles, se termine par une
faillite A la fois morale et politique. >

2) New Yiork Timies (5/11).
...La fuite du leader du part paysan polonais mar-
que la fin de l'opposition ouverte en Pologne. Les pay-
sans de 1'Europe oriental sont maintenant reduits au
silence et n'ont lIus de chef...
La tentative faite pour 6tablir des rAgimes dtmocra-
tiaues a 6chou6. A partir de maintenant, l'opposition
46gitime sera clandestine et par consequent inefficace...
Les' chefs des p.artis paysans .ont fait preuve d'un grand
courage d'un courage qui dans de nombreux cas les
a conduits la mort mais 1'h6roisme sans espoir
a des limits et les peunles libres... ne peuvent s'atten-
dre h voir d'autres nations mourir pour obtenir cette
liberty si elles n'ont aucune chance de reussir... >
,(ANNE MAC CORMICK.)



III. PRESSE SOVIETIQUE


Revue de la press sovi6tique du 6 novembre 1947
Les rubriques ftraxgAres, d'une page et demie en moyenne,
garden toujours un caracttre d'information.

1. L'Assembl6e G6n6rale de I'O.N.U.
Des comptes rendus paraissent dans tous les journaux sur
les travaux de I'O.N.U. Le probl6me des personnel ddplacoes
et la question coreenne font l'obiet de commentaircs.

2. La politique du (( camp imp6rialiste a
La politique du ( Camp impirialiste ) fournit matiAre a
plusieurs telegrammes de second plan : ( Des officers an-
glais splculent sur les devises franqaises >, ( Fuite dp
Pfeiffer ), ( Le Canada envoie des armes A 1'armee du Kuou-
mintang >.
Dans 1' < Etoile Rouge ), Tcherpakov, analysant le budget
militaire amnricain, parole de o i'etonnement et du mecon-
tentement > que sa presentation aurait provoquds dans la
population. C'est ce qui expliquerait, a son avis, la ( vaste


champagne de propaganda a d6clench~e dans la press et a
la radio en vue de crier chez le people americain e une psy-
chose de guerre >. L'opinion mondiale n'est pas dupe de tels
artifices, d6clare-t-il, ( mais cela dolt nous rappeler une
fois de plus la nfcessitd de lutter pour la security g6ne-
rale >.

3. -La lutte du camp democratique "
La press fait Rtat des nombreux messages regus a I'occa-
sion du trentidme anniversaire de la Revolution d'octobre et
announce l'arrivle a Moscou des premieres ddelgations 6tran-
gdres. a Aujourd'hui, le capitalism ne peut apporter a l'hu-
manite que le malheur et la souffrance. Seule 1'Union Sovid-
tique est capable de la sauver. ) Ce theme forme la base
de tous les articles et 6ditoriaux.
Le rddacteur de la ( Pravda > tente de degager la signifi-
cation international de la Rdvolution et de montrer les,
nouvelles perspectives qu'elle a ouvertes au progris.
Par ailleurs, le procds Maniu et la fuite de M. Mikolajczyk
continent a retenir I'attention.



IV. PRESS SUISSE


L'AIDE AMERICAINE A L'EUROPE (Tribune de Gend6e,
6/11).
< Les milieux d'affaires amdricains et 'opposition
republicaine r6clament simplement 1l'tablissement d'un
sys:lme de < supervision > portant sur les achats, les
'transports et la r6partition des marchandises.
Cc problAme serait relativement facile a rdgler si les
offices spdciaux de Washington pouvaient traiter direc-
tcment avec une organisation central, reprssentant la
mnsse des solliciteurs europ6ens, et ayant quality pour
parler en lear nom A tous. Malheureusement, ceux-ci
continent A tirer A hue et a dia, et la solidarity euro-
'pdenne n'est encore qu'un leurre. Dans ces conditions,
le gouvernement amnricain se verra dans 1'.obligation
'de conclude des accords s6par6s avec chacun des 161
Etats intrresss, avec charge 'A eux de s'entendre sur
la meilleure manidre de tirer parti des secours regus
et de mettre en commun leurs propres resources.
Le m6canisme, on le voit, est A peu pris au point. Mais
il y manque encore 1'approbation du Congrds de Was-
hington, qui doit se prononcer en toute souverainete
'dans la session extraordinaire que le President Truman
a :convoqu6e pour le 17 novembre. Les perspectives, de
ce r6t.e semblent pourtant assez rassurantes. Car, cha-
rite bien ordonn6e commence par soi-mmme, et sans le
plan Marshall, l'Amerique 6toufferait bient6t sous le
poids de ses An.ormes reserves d'or inutilis o et des
stocks de marchandises pour lesquels elle ne trouverait
plus d'acqu6reurs.
(PAUL Du BOCHET.)


S.P I m.,2,ru iclPai 3.00 rx r


S. P. 1. Imnp., 27, rue Ni~colo, Paris 31.3009


Prix : 6 fr.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs