Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00226
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: November 3, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00226
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text


SERVICES FRANCAIS
D'INFORMATION
(MINISTtRE DE LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETTRES)

Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (8")


LA DOCUMENTATION FRANQAISE


MINISTER
DES AFFAIRES ETRANGERES
SERVICE D'INFORMATION
ET DE PRESSED


BULLETIN



DE PRESS


3 novembre 1947


QUOTI



ETRA


SOMMAIRE

I. PRESS BRITANNIQUE.
a) Le vote de confiance au gouvernement Ra-
madier (Times, 31/10).
b) La situation dans la peninsule indienne (Dai-
ly Mail, 31/10).
II. PRESS AMERICAINE.
Le vote de confiance au gouvernement Rama-
dier (New York Herald' Tribune, 31/10).
III. PRESS SOVIETIQUE.
La politique 6trang6re de i'Union Sovi6tique
(Novoe Vremia, 29/10).
IV. PRESS POLONAISE.
La fuite de M. Mikolajczyk :
1. Zycie Warszawy (29/10).
2. Glos Luldu (29/10).
3. Rzeczpospolita (29/10).


1. PRESS BRITANNIQUE


Revue de la press britannique du 31 octobre 1947
Tous les journaux, sauf le ( Daily Express > et le Daily
Mirror ), donnent la vedette ce matin & expulsion de
M. Garry Allighan de la Chambre des Communes. Le deputy
socialist de Gravesend etait declar6 coupable de divulgation
de renseignements confidentiels sur des questions qui de-
vaient itre inscrites A l'ordre du jour du Parlement.
La rubrique exter ure est encore domine par les &v6ne-
ments du Cachemire. Elle porte d'autre part sur des sujets
assez divers. La France, pour sa part, fournit matiere a des
correspondances plus ou moins longues dans la plupart des
journaux, un long-article du < News Chronicle a et un edito-
rial du a Times > (voir cet article plus loin).
1. Indes
Plusieurs journaux, don't le < Times a et le ( Manchester
Guardian ), annoncent que les insurges du Cachemire ont
avanc6 sur Srinagar.
Le correspondent du a Times a Srinagar done d'impor-
tants details sur la situation militaire.
Le Daily Telegraph ), sous la plume de son correspon-
dant Douglas Brown, met en relief le refus du Pakistan de


reconnaitre l'integration du Cachemire a 1'Hindoustan. II
signal notamment l'appel adres6 par le chef de la province
du nord-ouest a 1'Afghanistan, la Perse, la Turquie et les
pays de la Ligue arabe pour leur demanrer de se preparer b
faire face a au nouveau danger qui menace 1'existence de
1'Islam, c'est-A-dire la tentative que fait 1'Inde pour encer
cler et strangler le Pakistan a.
2. France
Tous les journaux annoncent que 1'Assembl6e a accord
hier la confiance au President Ramadier, mais mettent 1'ac-
cent sur la faible majority6 obtenue par le Gouvernement.
Le correspondent du a Times )> a Paris estime que la ( vic-
toire a remportee hier par M. Ramadier pose un certain
nombre de problmes pour l'avenir; une aussi faible majo-
rit6 ne semblerait pas de nature a investor le Cabinet de
l'autorit6 n6cessaire pour gouverner la France dans les cir-
constances actuelles. Le scrutiny montrerait que la majority
des representants du people frangais refuse de suivre une
politique extr6miste de gauche ou de droite.
Commentant aussi les debats, ce correspondent declare que
les deux discours les plus significatifs ont 6t6 ceux de M. Le-
court et de M. Mollet don't il rapporte certain passages.
D'apres le correspondent du < Manchester Guardian a, M.
Ramadier aurait certainement obtenu une majority plus im-
portante si le vote de confiance avait eu lieu immediatement
apres le discours de M. Duclos. Il remarque que le trait le
plus frappant de la seance a ete la solidarity entire les so-
cialistes et le M.R.P. II estime que le discours de M. Mollet
a et6 remarquable par son ton incisif < et parce qu'il a re-
vl16 de nouvelles possibilities chez un homme qui avait 6et
consid6r6 jusqu'a maintenant comme le mentor mais non
pas le chef de son parti )>.
Apres avoir reproduit quelques passages du discours de
M. Mollet et resume ceux de MM. Kriegel-Valrimont, Her-
riot et Bidault, ce correspondent signal que la droite et le
centre ont fait plusieurs fois allusion & l'attitude de 1'U. R.
S. S. sur la question sarroise.
D'apres le correspondent du ( Daily Telegraph ), tous les
deputies aura'ient l'impression que le nouveau government
Ramadier est un gouvernement de transition, mais aucuq
d'eux ne peut imaginer qui succedera A M. Ramadier.
Ronald Matthews, du a Daily Herald >, qui reproduit cer-
tains passages du discours de M. Ramadier et de celui de
M. Mollet, ecrit que le trait le plus marquant des d6bats a
et l'isolement complete des communists.
William Forrest, du a News Chronicle ), souligne que M.
-Ramadier n'a jamais obtenu auparavant une aussi faible
majority.
Dans un autre article du mime journal, ce correspondent
souligne que le R.P. F. est avant tout constitu6 par la classes
moyenne malgr6 ce qu'aurait dit M. Palewski aux corres-
pondants de la press anglo-americaine.


Nouvelle Serie No 809







2 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGARE


a La v6erte. 6crit William Forrest, c'est que le g6enral de
Gaulle se trouve, comme Hitler, le chef du parti le plus puis-
sant du pays, mais qu'il a centre lui l'ensemble de la classes
ouvriere. >
La comparison, selon lui, ne s'arraterait pas lb. ( I1 y
a quinze ans, ajoute-t-il, le parti communist allemand, avec
ses millions d'adherents, 6tait un des piliers du Komintern
et pour le Komintern l'ennemi numero 1 6tait a l'epoque
la social-democratie.
Le correspondent ajoute : < Aujourd'hui le parti commu-
niste frangais est I son tour le nouveau pilier du ( Komin-
form a et s'est signal au debut du mois dern'ier par une
attaque perfide contre les chefs, socialists de 1'Europe occi-
dentale... )
Plus loin, il assure que plus ( fortunes que leurs cama-
rades allemands de 1932, les communists frangais sont les
maitres de la C. G. T. ) Celle-ci serait assez puissante pour
declencher la grave g6nerale. )
Ce correspondent fait ensuite 6tat de l'exasperation cause
aux Parisiens par la greve des transports et ne s'etonne pas
que ce soit a Paris que le R. P. F. ait remport6 sa plus 6cla-
tante victoire.
Le ( Daily Worker a announce la formation de Comites ou-
vriers sous le'gide du parti communist pour d6fendre la
IV, Republique contre les menaces du general de Gaulle.
II estime que les elections municipales ont montre l'atta-
chement inebranlable d'un tiers de la population frangaise
au parti communist.
3. U. R. S. S.-Grande-Bretagne
Le e Times >, le < Daily Telegraph ), le x Daily Mail >,
le Daily Worker ) font etat d'une note envoyee par le gou-
vernement britannique a l'U. R. S. S. pour protester centre
la saisie par les autorites sovi6tiques en Autriche de la raf-
finerie de p6trole de Lobau. Cette usme ne serait pas pro-
priet6 allemande, comme le pr6tendent les Russes, mais la
propriety de diverse companies petrolieres britannique et
americaine.
Ces journaux annoncent qu'une note de protestation ana-
logue est remise au gouvernement soviet'ique par le gouver-
nement des Etats-Unis
Le correspondent diplomatique du ( Times a rapporte les
commentaires < objectifs et non d6pourvus d'amitie a de
certain ecrivains sovietiques sur les difficulties econornmques
de la Grande-Bretagne au course de ces derniers jours.
11 remarque cependant que le ton de ces commentaires
change des qu'il s'agit des relations anglo-americaines

4. Roumanie
Plusieurs journaux, don't le ( Times ), font 6tat de la
denosition des t6moins a charge au process Maniu.
5. Note britannique a la Bulgarie
Le ( Times a et le e Daily Telegraph ) annoncent que
le gouvernement britannique a repondu a la note du gou-
vernement bulgare en affirmant le droit de la Grande-Bre-
tagne, aux terms du trait de paix, de fire connaitre son
point de vue sur toutes les questions decoulant de l'ex6.
cution de ce trait.
6. Colonies italiennes
Le correspondent diplomatique du ( Times a announce que
les supplants se sont mis d'accord sur l'itineraire de la
commission charge d'enqueter dans les anciennes colonies
italiennes.
7. M. Mikolajczyk
Le correspondent du a Daily Telegraph ) signal qu'au-
cun renseignement n'est encore parvenu sur le leader polo-
nais. Il rapporte les declarations de M. Norwid, ecrivain
polonais, d'apres lequel M. Mikolajczyk aurait 6tW arr6te par
la police politique russe.
8. Etats-Unis
Le correspondent du a Daily Telegraph a i New-York
announce l'ouverture prochaine d'un process contre dix-sept
firmes financieres americaines accuses d'infraction a la loI


sur les trusts. Ce process serait l'un des plus important dp
I'histoire de la lutte contre les trusts.

9. Allemagne
Une depeche Reuter, reproduite par le a Manchester
Guardian ), signal que les autorltes allemandes de Dussel-
dorf ont soumis aux autorites britanniques la liste des usi-
nes qui devralent 6tre demantelees les premieres.

10. O. N. U.
Alister Cooke rend compete dans le a Manchester Guar-
dian a des debates a 1'O. N. U. sur l'independance de la Co-
ree. II signal egalement que M. Marshall a quitt6 Lake
Success pour Washington. Le secr6taire d'Etat americain
n'aurait pas pris part aux debats.

a) LE VOTE DE CONFIANCE AU GOUVERNEMENT RAMADIER
(Times, 31/10).

< M. Ramadier peut s'estimer satisfait 'du vote de con-
fiance qu'il a obtenu de justesse hier a 1'Assembl6e Na-
tionale. Peu de presidents du -Conseil, meme en France
od les majoritds stables sont rares, ont df gouverner
.dans des conditions plus difficiles... La v6rit6 c'est qu'un
gouvernement compose d'une coalition des parties du
centre ne peut plus satisfaire la majority des Frangais.
On s'en doutait deja avant que les elections municipa-
les du 19 octobre ne le confirment eloquemment...
Il est vrai que des gouvernements du centre ont admi-
nistre la France depuis de nombreuses annees, il est
Cgalement vrai que ces gouvernements pouvaient tou-
jours computer sur la disunion des forces politiques si-
iu6es sur leur gauche ou leur droite. Aujourd'hui, il
n'en est plus ainsi. Les conservateurs en France sont
reunis, apres l'intervaile des annees de guerre, sous
la direction du general de Gaulle, tandis qu'en meme
temps M. Thorez cherche h cr6er derriere lui et son
parti un puissant rassemblement professant une opinion
contraire...
Ni le general de Gaulle, ni les communists ne sem-
blent desireux de s'engager dans des ventures dange-
reuses et nombreux sont ceux qui, en France, pour-
raient reprendre le commentaire fait par M. Thiers sur
Louis-Napoleon : a Bien (qu'il aimAt la cuisine, il n'ai-
mait pas le cuisinier ,.

b) LA SITUATION DANS LA PENINSULE INDIENNE (Daily
Mail, conservateur).

a ...La situation dans le Cachemire ne constitute pas
un cas isole. D'autres Etats se heurtent ia des difficulties
semlblables. Meme Hyderabad, le plus important des
Etats indiens, est nominalement s ind6pendant > mais
ne jouit de la paix qu'h grand peine.
Les dirigeants des deux parties peuvent s'abstenir d'en-
gager un conflict car ils savent fort bien que si l'In'de
devenait le thCetre de la guerre civil, une puissance
qui se trouve a leur frontiere septentrnale pourrait
fort bien. tre tentue d'entrer dans 1'Inde et de prendre
ce que la Grande-Bretagne a abandonne...
L'Hin'doustan et le Pakistan qui en sont presque aux
prises, onze semaines apres s'6tre vu .octroyer l'ind6pen-
dance, sont des pays autonomes dans le cadre de l'Em-
pire.
Notre gouvernement .doit prbciser quelle serait notre
politique A 1'6gard d'Etats que spare un kdiff6rend. No-
tre gouvernement ne peut se d6sint6resser de leur sort.
On ne fait pas couler le sang A la 16gBre >.






BULLETIN QUOTIDIEN DB PRESS ATRANGABI


II. PRESS AMERICAINE


Revue de la press americaine du 30 octobre 1947

1. Aide amrricaine
Certains journaux comme le ( Baltimore Sun ) et le
c Philadelphia Inquirer ) accordent une grande importance
aux declarations faites hier par M. Lovett, secr6taire
d'Etat par interim an sujet des projects americains d'aide A
l'Europe. Pour la prem'ire fois, en effet, un porte-parole
du gouvernement a indiqu6 que cette aide comprendrait des
dons en nature et l'ouverture de credits aux pays europ6ens.
M. Lovett n'a pas indiqu6 quelle proportion serait r6servee
A ces dons, ni en quoi ils consisteraient, mais les corres-
Dondants pensent que I'administration pourrait donner aux
pays europ6ens des products alimentaires et peut-etre cer-
taines matires premieres. Le ( New York Herald Tribune )
declare que de' tels dons seraient faits a condition que les
recettes interieures que les gouvernements europ6ens pour-
raient en tirer solient consacres aux projects de redresse-
ment 6conomique de ces pays, aucun remboursement n'6tant
prdvu.
Un editorial du i New York Times > estime que M. Taft
a 6te beaucoup trop optimiste quand il a annonc6 que le
plan Marshall pourrait Atre arret6 par le Congrbs avant le
19 decembre prochain. Il pense, en outre, qu'il serait mala-
droit et m6me dangereux de limiter artlitrairement comme
I'a fait M. Taft A un chiffre de 4 milliards et demi de
dollars l'aide que l'Am6rique devrait apporter annuellement
A 1'Europe, cette aide devant Atre avant tout suffisante et
necessairement varier suivant les circonstances.

2. Libertis individuelles
La press accord une tres large place au rapport prepare
par le Comite pr6sidentiel qui a Atudid la maniere don't sont
appliques les droits civils americains. Ce Comit6 d6crit une
serie de violations des I'ibertes civiles et politiques amir1
caines jusque dans la capital meme des U. S. A. et il pro
pose une srrie de measures destinies a assure aux Amern
cains le respect de leurs liberties civiles et politiques et leur
protection contre les discrimination raciales.

3. Roumanie
Le proces de M. Maniu. chef de l'opposition roumaine,
accuse d'avoir complote centre le gouvernement en liaison
avec les representants militaires am6ricains, repoit une large
publicity dans la press am6ricaine. Le d6partement d'Etat
daps une communication aux journalists a d6menti que le
gouvernement americain ait jarnais cherch6 a renverser le
gouvernement de Bucarest.
4. La Conference du commerce
La signature A Genive de 123 traits de commerce entire
diverse nations qui ont particip6 A la Conference interna-
tionale du commerce dans cette ville entraine une snrie de
longs articles qui exposent les rdsulttas accomplish. mais a.
cun commentaire ne parait encore A cP sujet.

5. Allemagne.
La press reprend ]a declaration de M. Lovett indiquant
que le Departement d'Etat n'Atait pas au courant de la nou-
velle politique annoncee par le gfenral Clay'qui prevoit une
vigoureuse champagne contre le communism en zone ameri-
caine d'occupation. Les correspondents notent que jus-
qutalors la propaganda amdricaine dans la zone se confor-
mait A un accord quadripartite qui interdisait a la press
allemande de publier ce qui serait susceptible de rompre
1'unlte allied et d'dvoquer les sentiments de m6fiance ou
d'hostlit6 & 1'4gard de l'une quelconque des quatre nations
signataires.
Une depeche du c New York Herald Tribune a de Franc-
fort rapporte de nouvelles declarations du g6enral Clay r6v&-
lant que si un accord a quatre n'intervient pas en novembre
11 sera alors essential d'6tablir une union politique et dcono-
mique des zones de l'Ouest. Le correspondent en d6duit que


les U.S.A. seraient appelds & appuyer la formation d'un
Gouvernement inddpendant allemand dans ces zones.
Une depbche du correspondent du (( New York Sun ), en-
voyde de la region bordant la zone occupee par les Russes en
Allemagne, declare que les organizations allemandes de la
zone sovidtique protestent contre le recrutement d'Allemands
par les Allies de l'Ouest pour leurs organizations militaires
et, en particulier, contre l'admission d'Allemands dans la
Legion Etrang6re. Cette champagne sovietique mettrait en
evidence que 25.000 SS. combattent actuellement en Indo-
chine contre le Vietnam. Le correspondent note, toutefois,
que les Francais dementent qu'ils recrutent des anciens SS.
6. Grace
Une d6peche de Ghali, d'Athenes au (( Chicago Daily
News ), rapporte qu'une offensive va bientbt commencer
contre les guerillas grecques et que le g4enral amdricain
Chamberlain a assure M. Sophoulis que les U.S.A. enver-
raient rapidement le materiel de guerre demand par les
Grecs. Des officers de liaison americains seraient attaches
A differentes unites grecques.
Une d6peche de Washington au ( New York Times ) an-
nongant que M. Marshall rentrera aujourd'hui de New-York
pour reprendre sa place au Departement d'Etat dit que la
question de l'aide militaire A la Grace sera l'une des pre-
mieres dent ih s'occupera. Les U.S.A. accroitraient le nom-
bre d'officiers de la mission militaire americaine en Grace
afin de faciliter la champagne contre les gudrillas.
7. La situation en France
De nombreuses dfplches de Paris signalent la decision
prise par la C.G.T. hier de faire champagne centre les gaul-
listes. Elles sont g6n6ralement mises en relief sous des titres
annongant que les communists francais se rassemblent
pour une nouvelle bataille et meme qu'ils ont demand aux
catholiques franqais de se joindre A eux dans cette lutte.
Un editorial du ( Baltimore Sun ) constate que la stance
de mardi a l'Assemblde Nationale a consacr6 la division
entire les communists et (( tout le reste de l'Assembl6e ) et
que M. Ramadier est presque certain d'obtnir dans ces con-
ditions le vote se confiance qu'il demand. Il se f6licite de
voir que les parties centristes et moderns retrouvent un appui
grace A cet isolement des communists.
Un editorial du a New York Sun a reprend en parties la
declaration du general de Gaulle et conclut que la sugges-
tion faite de dissoudre la Chambre et de proceder A de nou-
velles elections sera peut-6tre rejet6e mais que cela ( ne
change en rien la verit6 de son jugement que la France
est emprisonnee par son systmme a parties multiples qui l'af-
faiblit tellement dans la period qui a pr6eced la guerre a.
Tous les journaux ((Scripps Howard ) publient un editorial
accueillant avec satisfaction a le ralliement de 40 % de la
population francaise derriere le g4ndral de Gaulle ). a Nous
accueillons avec satisfaction le movement populaire actuel.
De Gaulle est le seul leader ayant le courage et la capacity
de rallier le people francais qui est malheureusement divise.
Sans unit et sans foi, le people ne peut pas s'opposer A la
penetration etrangere et aux tactiques de destruction, ni
appliquer un programme de ( self aid a si essential pour
qu'un people libre puisse survive. Nous ne savons pas si le
general de Gaulle sera a la hauteur de sa tAche ni s'il a
apnris la leQon de ses fautes passes. Seul l'avenir le dira. >
Un article de Simms dans tous les memes journaux se
conclut par cette phrase : ( I1 rest A savoir si le general de
Gaulle sera un nouveau Bonaparte ou une Jeanne d'Arc. On
a un besoin pressant d'une nouvelle Jeanne car on ne sau-
rait trop repeter que la France est la cl6 de l'Europe Occi-
dentale. Sans elle, le plan Marshall ne fonctionnera pas et
les rdsultats pour 1'Europe et pour le monde pourralent Stre
catastrophiques. z

LE VOTE DE CONFIANCE AU GOUVERNEMENT RAMADIER
(New York Herald Tribune, 31/10).

<< La victoire du gouvernement Ramadier semble de-
voir assurer une trWve incertaine en France... I1 existe
A 1'heure actuelle une sorte d'6quilibre tripartite 'des
forces qui s'accompagne de tension et d'incertitude, et






4 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGBRE


qui ne permet gubre de trouver de solution definitive
aux probllmes urgents que la France doit r6soudre;
mais c'est un 6quilibre qui peut, grace A 'des compro-
mis et une politique mod6ree, assurer dans une large
measure la paix interieure pendant plusieurs mois...
I1 semble probable que les communists ne provoque-
ront pas une tension extreme de la situation inainte-
nant, mais qu'ils pr6fdreront augmenter leur puissance
par ,des manifestations et une propaganda incessante
pour le jour ofi ils devront v6ritablement lutter pour
obtenir la victoire ou d6fendre leur existence inume...
Dans 'de telles circonstances, I'attitude qu'adopteront
les Etats-Unis aura des consequences extrcmement im-
portantes pour la France. La confiance qu'a la grande
majority des Frangais .dans la sagesse de la politique
am6ricaine s'est manifested de facon Bloquente. Cette
politique sera cependant s6rieusement mise A 1'(preuve
pendant les prochains mois d'hiver, si elle ne se Ira-
'duit pas par une aide concrete aux Francais sous forme
de carbon et de bl6, elle devra se refl6ter 6gilement
dans la politique que nous suivrons a I'6gard de l'Alle-
magne, et doit tenir compete des craintes 16gitimes d'un
pays itui a 6t6 attaqu6 trois fois par I'Allemagne en un
si6cle.
Les communists ont tir6 parti avec ha~bilet6 'des
craintes manifestoes par les Francais a 1'6gard d'une re-
naissance de 1'Allemagne. Ils ont trouv6 dans ces crain-
tes et dans le .dsint6ressement apparent don't ont faith
preuve un grand nombre d'Americains A l'6gard du
point de vue francais sur le probleme allemand leur
meilleure arme sans parler des Apreuves que traverse
aujourd'hui le people francais. Dans les semaines *d6ci-
sives qui vont venir, le problbme allemand dominera
comme par le pass la politique franchise et son effet
sur le r6le que jouera la France 'dans la nouvelle Eu-
rope peut fort bien 6tre plus important encore. Lorsque
le CongrBs des Etats-Unis se r6unira pour d6terminer
1'usage a faire des resources americaines pour layer la
stability ddu monde, il ne pourra se permettre d'ignorer
ce fait essential. En France comme en Italie le
communism a 6t6 mis en 6chec sans qu'on ail eu be-
soin de recourir A une guerre civil destructrice. Mais
cet 6chec peut n'6tre 'que temporaire. la guerre peut
n'avoir ti6 que refard6e si les Etats-Unis ne se ren'dent
pas compete de lour responsabilit >).



III. PRESSE SOVIETIQUE


Revue de la press sovietique du 30 octobre 1!)4
1. La politique du D6partement d'Etat
La ( Pravda a reproduit la second parties du discours du
25 octobre de M. Vichinsky a 1'O.N.U. La politique du D6par-
tement d'Etat et ses incidences fournissent matiure & une
s6rie de tdlkgramme de second plan : ( Entrainement mili-
taire de Japonals dans les forces aeriennes americaines ),
( La ligue ddmocratique chinoise est mise hors la loi ), ( La
pression des Etats-Unis sur les pays de 1'Am6rique Latine ).
Cette derniere dip6che est accompagnde d'extraits d'un jour-
nal de La Havane, accusant le D6partemenf d'Etat d'exercer
une certain pression sur Cuba, l'Uruguay, 1'Argentine et le
Mexique, pour les amener a rompre leurs relations diploma-
tiques avec 1'U.R.S.S. ,
2. La lutte du Camp Drmocratique )>
Les process des bourreaux de Sachsenhauscn eontinuent A
retenir attention de la press. L'envoy6 special des ( Izves-
tia a relve notamment la sympathie que les journaux pa-
raissant en Allemagne sous licences anglaise et am6ricaine
semblent manifester envers les accuses.


Par ailleurs, l'ouverture du process Maniu fait l'objet de
brefs comptes-rendus.
Dans ( Trud a, H61ne Kononienko, du syndicate de la
press, adresse une letrte ouverte au rddacteur du journal
canadien ( Toronto Daily Star ). Parlant de l'emploi au
Canada de jeunes filles mineures provenant des camps de
personnel d6places, elle s'exprime en ces terms : ( J'espere
que 1'opinion publique saura emplcher des trafiquants d'es-
claves 6hontes de se crder un capital avec la mis6re d'inno-
centes victims de la guerre. )
D'autre part, le m6me organe public un appel du Presi-
dent du Comit6 Central du syndicate des constructions fer-
roviaires, A. Katchalkine, A la Fdd6ration Syndicale Mon-
diale. L'on en trouvera plus loin les passages essentials.
3. La situation politique en France
La declaration du g6ndral de Gaulle est prdsentoe sous le
titre : c De Gaulle exige impudemment la dissolution du
Parlement. ) Le resume qui en est donn6 est suivi de criti-
ques tires de ( Ce Soir >, de l'( Humanit6 > et de ( Com-
bat ).
Dans le compte-rendu de la reunion de 1'Assemblee Natio-
nale qui cite d'importants extraits du discours de M. Jac-
ques Duclos, la declaration de M. Ramadier est commentde
en ces terms : ( Ramadier sest efforcd de peindre le ta-
bleau d'une prospdritd dconomique relative. L'on peut juger
du degrd de cette prospdrit6 par 1'avis ddpourvu d'artifice
qu'il a donned, A savor que si la classes ouvriare appuie de
movements de groves ses revendications pour la hausse des
salaires, le Gouvernement aura recours a la repression. Une
important parties de la declaration 6tait consacr6e au plan
Marshall. On y trouverait aucune indication d'un programme
quelconque. )

LA POLITIQUE ATRANGARE DE L'UNION SOVIETIQUE (Novoe
Vremia, 29/10).
< Dans la p6riode que nous traversons l'autorit6 mo-
rale et politique de I'U.R.S.S. dans le monde s'est beau-
coup accrue. Cet accroissement est le r6sultat de la
politique sovi6tique des trente dernieres ann6es et la
consequence 'du fait que, pendant la derniere guerre
mondiale. I'U.R.S.S. a 6te le principal d,6fenseur de la
liberty.
Aujourd'hui notre pays se voit contraint de poursui-
vre sa lutte centre les ennemis de la democratic. II se
pr6sente comme le champion le plus stir dans la lutte
qui se pursuit dans le mon'de entier centre l'expan-
sionnisme capitalist.
L.U.R\S.S. lutte contre !es fauteurs de guerre pour ren-
forcer les bases de la democratic international et pour
an6antir les derniers vestiges du fascisme...
Les historians du monde entier reconnaissent de6j la
contribution 'de 1'Union Sovi6tique dans cette lutte. Ils
soulignent que I'U.R.S.S. s'est continuellement oppose
A tous les projects imperialistes qui auraient pu provo-
quer une guerre dans le monde. Chacun sait combien
de fois notre pays a 6vit6 la guerre au monde.
La politilque 6trangbre de notre pays a toujours tendu
A preserver les int6rets vitaux de l'humanit6. Grace A
I'influence exerc6e par notre pays, les Nations libres
et d6mocratiques du mon'de entier n'ont pas h6sit6 A se
rallier A la cause de ]a liberty au course de la second
guerre mondiale...
L'unit6 morale et politique de notre people n'a pas
d'6quivalent dans le monde entier... Nous n'admettons
aucune doctrine qui aurait pour but I'expansion dans
le monde. L'U.R.S S. n'a jamais essay d'imposer des
conditions d'or'dre dconomique on politique A d'autres
pays. Notre pays n'a jamais Poursuivi une politique co-
loniale A I'6gard des autres Nations...
Auiourd'hui, I'U.R.S.S. est oblige de butter au sein
de I'O.N.U. pour la defense des int6r6ts 'de la d6mocra-
tie, et pour une meilleure cooperation internationale...






BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS BTRANGRBE b


Des observateurs incompetents s'ing6nient A presenter
les d6bats de I'O.N.U. comme un duel entire I'U.R.S.S.
et les Etats-Unis. Ils se trompent, car I'U.R.S.S. n'est pas
la seule a d6fendre les int6rits de la paix... Le fait
que I'U.R.S.S. a montr6 qu'elle ne cederait pas dans la
lutte entreprise pour d6fendre la paix mondiale, inspire
une -confiance profonde au camp d6mocratique. Tous
les d6mocrates savent aujourd'hui que l'avenir de ,a
paix se trouve en bonnes mains .



IV. PRESS POLONAISE


LA FUITE DE M. MIKOLAJCZYK.
1. Zycie War;zawy (ind6pendant, 29/10).
< Ainsi se termine la carriere ide Stanislas Mikolajc-
zyk, vedette d'une saison. Nous voulons esp6rer que cet
epilogue obligera A r6fl6chir et gu6rira de toute illusion
plus d'un parmi ceux, pour qui le nom prestigieux de
l'intrepide president tenait lieu de programme politique,
d'idCologie et jusqu'A .de profession de foi. Une chose
est certain, c'est que la fuite honteuse de Mikolajczyk,
en cimentait la d6faite irrv.ocable d'une conception ba-
s6e sur la T'dsagr6gation, par l'interieur, de la Nation
polonaise, contribuera a hAter la consolidation politique
du pays et a rassembler victorieusement les efforts de
tous sur le secteur le plus important : celui de la re-
construction et du enforcement de l'autorit6 de l'Etat. i

2. Glos Ludu ,(ouvrier, 29/10).
< II s'est enfui, comme s'enfuit un d6linquant, pris
en flagrant delit. Nous aurons, plus d'une fois encore,
I'occasion de revenir sur son activity nuisible, mais d6ji
le seul fait de sa fuite aura ouvert les yeux a beaucoup
parmi ceux qui iusqu'au dernier moment n'avaient pas
compris le r6le sp6cififque de ce mauvais g6nie du mou-
vement paysan.
Est-ce i- dire qu'avec la fuite de Mikolajczyk s'est 6teint
le foyer des m6tho'des Mikolajczyk, de la politique Mi-


kolajczyk, du comportement Mikolajczyk vis-A-vis de la
r6alit6 polonaise ? Certains de ses collaborateurs d'hier,
leaders fiddles du P.S.L., s'efforcent aujourd'hui, par
une volte-face soudaine et un reniement spectaculaire
de leur ancienne idole, de se maintenir a la surface de
la vie politique polonaise. Ces hommes doivent dispa-
raitre pour faire place a d'autres, au coeur sincere, aux
mains propres, A l'id6al populaire sans faux-fuyants. ,

3. Rzeczpospolita (coalition gouvernementale, 28 et
29/10).
< Mandataire de puissances 6trang6res, Mikolajczyk
6tait venu en Pologne, aiors qu'A peine lib6rB notre pays
faisait ses premiers pas sur le chemin de la recons-
truction et des transformations sociales. Soutenu par
des 616ments hostiles A la Pologne, ceux-lA m6me.qui
aco61rent aujourd'hui ouvertement le rel6vement d'une
Allemagne imp6rialiste et aggressive, il devait faire 6chee
A I'unification indispensable de la Nation, rassembler
toutes les forces conservatrices et anti-d6mocratiques et
et mobiliser pour la lutteq contre la Pologne nouvelle
les convertir en une large base d'appui pour les impe-
rialismes 6trangers.
Mikolajczyk a 6,6 rappel6 par ses mandants, d6s qu'il
fut apparu qu'il avait perdu son influence jusqu'au sein
de son propre part et que sa mission avait 6chou&...

Dans les colonnes de la nouvelle Gazeta Ladowa, on
peut lire maintenant les griefs que l'opinion publique
formulait depuis longtemps A l'adresse 'de sa personnel.
II est pr6matur6 de porter un jugement sur le sens des
modifications, intervenes dans son parti. On serait
curieux de savoir pourtant si certaines personnalites qui
avaient jusiqu'ici opiniAtrement d6fendu Mikolajczyk ne
chercheront pas a limiter le 'd6bat A la seule personnel
du chef. Car il ne s'agit pas seulement de la fuite de
Mikolajczyk, mais aussi de la .conception nuisible et
hostile .A l'Etat polonais qu'entretiennent dans la collec-
tivit6 des hommes politiques comme MM. Wojcik, Banc-
zyk et Dzielzynski. Les jours qui vont suivre nous di-
ront si l'aile gauche du P.S.L. saura tirer de la fuite
de Stanislas Mikolajczyk les v6ritables et logiques con-
clusions qui s'imposent. >


S. P. I. Imp., 27, rue Nicolo, Paris 31.3009












































































Prix : 6 fr.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs