Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00218
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: October 23, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00218
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text



SE~1 VICES PFANCAlS
D'INFORMATION
(MINISTARE DE LA JEUNESSE,
DES. ARTS ET DES LETTRES)

Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (8W).


LA DOCUMENTATION FRANGAISE


i fmIN I S T E- ... .
DES AFFAIRES ETRANGERES
SERVICE D'INFORMATION
ET DE PRESSED


BULLETIN



DE PRESS


23 octobre 1947.


QUOTI



ETRA


Nouvelle S6rie No 801


SOMMAI E

1. PiRESSi. IUTANNIQUL
a) Apr6s les elections uiunicipalcs ei France
(Manchester Giurdin, 21/10).
b) Le discours du Tr6ne :
1. Daily Herald (22/)10).
2. Times (22/10).
3. News hChrounicle (22/10).
4. Daily Telegraph (22/10).

II. PRESS AMERICAINE
Aprbs les elections municipales en France :
1. New York 2lne's (21/10).
2. PhilkoieIphia Inquirer (21/10).
3. New York Daily Mirror (21/10).
4. M. M. (21/10).
II. -- PRESSE SOVITTIQUE
IV. PRESSE BELGE.
Aprbs les elections municipales en France :
1. Le Peuple (22/10).
2. Le Drapeau Rouge (21/10).
3. La Nation Belge (22/10).
4. La MWtropolc (21/10).
V. PRESS SUISSE
Apris s s 6leclions municipals en France :
1. Gazette .de Liusanine (21/10).
2. La Tribune de Genuve (21/10).
3. Journal de Geave (22/10).


I. PRESS BRITANNIQUE

Revue de la press britannique du 22 octobre 1947
La press de ce matin donne la vedette a l'ouverture de
la session parlementaire et aux d6bats sur le discours du
tr6ne. La chronique exterieure comporte ce matin encore,
sinon des dditoriaux, du moins de nombreux articles sur la
situation politique de la France. Les autres sujets mention-
nes sont : la question de la Palestine, I'aide amdricaine a
1'Europe, les relations diplomatiques entire le Bresil et l'U. R.
S. S., les d6bats.de la Commission de 1'O.N.U. pour les Bal-
kans, le problem allemand et la situation aux Indes.


1. Nouvelle session parlementaire
Toutc la press, apris une description d6taillee de la ce-
rcmonic qui a marque l'ouverture de la nouvelle session par-
leminntaire, rend compete du discours du tr6ne et souligne
l'importance de la decision d'amender I'acte du Parlement
actede de 1911) concernant le pouvoir de la Chambre des
Lords de s'opposer pendant une period maxima de deux
ans a certaines measures idgislatives deja approuvdes par la
Chambre des Communes. La press -fait 6tat de la vive oppo-
sition des conservateurs.
Le ( Daily Telegraph ), notamment, s'attend a 1'une des
( controversies constitutionnelles les plus graves que la
Grande-Bretagne ait connues depuis des annees .
2. France
Les elections municipales et l'annonce d'une declaration
prochaine du general de Gaulle fournissent matiere a des
articles dans le ( Times a, le ( Daily Telegraph >, le ( Man-
chester Guardian a, le e News Chronicle >, le < Daily He-
rald >, le < Daily Worker >.
Le correspondent du (( Times a croit qu'un certain delai
aera nCcessaire pour transformer 1'Ttat de choses actuel. II
fait etat de l'attitude du M.R.P. et de 1'6ventualit6 d'un re-
trait des ministres M.R.P. du gouvernement. Il attend, pour
sc prononcer, de savoir ce que dira le general de Gaulle.
Le correspondent du < Daily Telegraph ) rapporte que
M. Bidault aurait conseille a ses collogues M.R.P. de ne
pas agir avec precipitation et d'attendre le resultat du
deuxieme tour. II s'attend a ce que M. Ra~madier continue
a etre le chef du gouvernement pour quelque temps encore.
Quant au plan du general de Gaulle, il essaierait de pro-
voquer une scission des parties actuels et d'amener dans son
rnouvemcnt la totality du M.R.P., le gros des radicaux-socia-
listes et quelques socialists important.
D'apris le correspondent du < Manchester Guardian >, la
situation semble moins favorable qu'au debut aux commu-
nistes et aux socialists. On s'attendrait en France a un
nouveau deplacement vers la droite. D'apres le correspon-
dant de ce meme journal a Moscou, la press sovietique ver-
rait dans la victoire du R.P.F. un nouveau 6 f6vrier favo-
rise par les Etats-Unis.
Ronald Matthews, dans le < Daily Herald >, souligne le
dilemme dans lequel se trouve le parti socialist.
Le correspondent diplomatique du (( Daily Worker a ecrit,
de son c6td, que la victoire du R.P.F. ravit Wall Street. Il
souligne 1'appel a l'union lance aux socialists par le parti
communist.
Le o Manchester Guardian ), le ( Daily Graphic ) et le
e Daily Worker > laissent prCvoir de nouvelles revendica-
tions ouvriercs et une nouvelle vague de conflicts sociaux.
Le ( Times a, par contre, note une detente.
Le ( Daily Telegraph ) consacre un court article A
M. Chauvel, po6te et diplomat.


_ ____ ~
~_ 11_____1 __ _I_








2 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGBRE


Le o Times a souligne les regrets exprimes par la press
ct le milieux diplomatiques frangais a la suite du depart
de M. Duff Cooper.
Le ( Times ), le ( Daily Telegraph >, le ( News Chro-
nicle >, annoncent que le President Truman a invite les
chefs du Congres a s'entretenir avec lui de la question de
l'aide immediate a 1'Europe.
D'apres le correspondent du ( Times ), cette reunion
fournira au President l'occasion de se rendre compete de
l'6tat d'esprit des congressistes quant A la situation 6cono-
mique de lIEurope.

3. O.N.U.
Plusieurs journaux annoncent que l'Assembl6e de 1'O.N.U.
a voted la creation d'une Commission permanent de onze
membres, pour enquiter sur la situation dans les Balkans.
Il souligne l'hostilit6 du bloc slave a 1'dgard de cette Com-
mission.
4. Palestine
J. Wallis, dans le I Daily Telegraph ), signal que le ge-
nera! Cunningham a visit les villages arabes et juifs de la
Galilee du Nord.

5. Allemagne
Le ( Daily Telegraph > fait 6tat d'une conference des
syndicats allemande et signal que le foss ne cesse de se
creuser entire les syndicate contr6lss par les Russes et ceux
de la zone occidental.

6. Br6sil
Plusieurs journaux annoncent que le BrEsil a rompu les
relations diplomatiques avec I'U.R.S.S.
Le correspondent du < Times ) se demand dan.s quelle
measure cette decision affectera la position du Dr. Aranha
aux Nations Unies.
Une dep6che A.P. announce, d'autre part, que le Chili a
rompu les relations diplomatiques avec la Russie et la Tche-
coslovaquie.

7. Indes
Collin Reid, du ( Daily Telegraph ), cable de New Delhi
qu'un accord est intervenu entire l'Inde et 1'Etat d'Hyde-
rabad. Aux terms de cet accord, cet Etat conclura un
trait de bonne volonte avec 'Inde, et celloaci acceptera le
o statu quo ) pour douze mois.

8. Etats-Unis
De nombreux journaux font 6tat des deliberation:; de la
Commission charge d'enqueter sur les activitis antiameri-
cainestdans l'industrie du cinema a Hollywood.

0) APRnES LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE
(Mazclhestler Guatrdioin, 21/10, liberal).
( ...Trois 6v6neinents survenus r6ceninent outl onlri-
butL a retnforcer la position du movement gaulliste : la
creation du bureau international comiuniste, creation
qui s'accompagne d'une declaration de guerre aux
socialists; les manoeuvres sans scrupule des commu-
ni.sles, A Veldun; et la greve des transports parisiens.
Ces 6v6nements troublants ont constitu6 aulant d'au-
haines pour le g6nLral. II se peut que ce 'soit les graves
qui aient permis an g&n,6ral derremporter la victoire A
Paris, malgr6 les traditions de gauche de la capital.
La crainte et les exces ont sans aucun doute entrain6
le ralliement de Francais de toute lendance sons la ban-
niLre de l'homme, qui a d6nonc6 les communists comme
6tant un danger pour la nation. On pourrait supposed
que les communists ont mal manoeuvr6 en provoquant
l'opinion publique avec une telle violence a la veille
des Blections. Mais c'est l1 une vue toute superficielle.
Les communistes poursuivent deux buts : d6truire les


socialists et ru'iner le plan Marshall. Lcur tactique vise
a atteindre ces deux objectifs et ]a perte de suffrages
'qu'ils ont isubic an course de ces 6leclion.s compete fort
peu A c6t6 'des avantages qu'ils esp6rent retire de la
creation d'une confusion morale et mat6rielle en France,
du renversement d'une slabilit6 gouvernementale pr6-
caire et de I'obligation oft ils placeront les Francais de
choisir entire des positions extrSmes.

b) LE DISCOURSE DU TRONE :
1. Didily Heraald (22/10, travaillisle).
< Le discours prononc6 hier par le Roi a porlt avant
tout et A just titre sur les 'ifficult6s Bconomiques aux-
quelles se heurte le pays. Ii imported en effet avant tout
de surm.onter ces difficult6s...
Le fait le plus int6ressant est la decision d'amender
l'acte du Parlement de 1911 au course de cette session...
On 'doit comprendre clairement combien les pouvoirs
don't dispose aujourd'hui la Chambre des Lords sont
large et peu d6mocratiques. Tout project de loi qui ne
concern pas des questions financieres peut h l'heure
actuelle etre ajourn6 pen'dant deux an's par les Lords et
cela centre la volont6 du gouvernement et de la Cham-
bre 6lue. Les Lords ont ainsi, dans les deux derniires
ann6es de la vie d'un gouvernement qkuelconque, la pos-
sibilit6, ou bien 'd'empicher I'adoption de la legislation"
approuv6e par la Chambre des Communes, ou bien d'im-'
poser des elections g6nerales ai un moment choisi par le
parti tory.
Ceci implique que grace A la majority non dLmocra-
tique qu'il posside a la Chambre des Lords le parti tory
dispose 'd'un advantage politique qui est refuse A tous les
autres parties. Lorsque les conservateurs sont au pou-
voir, les Lords restent tranquilles. Lorsqu'un autre part
est au pouvoir le petit group de pairs h6r6ditaires peut
toujours dans les derni6res ann6es .de la vie d'un Par-
lement faire 6chec A la volont6 'du peuple... >

2. Times (22/10).
< Le discours du roi n'a guere donn6 plus qu'un
apergu des dangers 6normes qui menacent aujourd'hui
le people britannique... C'est la decision brutale de r6-
'duire de deux ans A un an ]es pouvoirs d'ajournement
de la Chambre des Lords, et peut-6tre la proposition
encore mal d6finie < de reformer la franchise et la
procedure Blectorale > qui cause de I'anxi6t6. Cette ses-
sion sera decisive pour 1'avenir Idu pays. Le pays de-
mande 'que l'on prenne des measures pour 6chapper A
la d6tresse et au d6clin qui le menacent. Plus que ja-
niais auparavant, sauf en temps de guerre, la collabora-
tion de tons les groups de la communautl s'av6rera
indispensable. Cependant c'est le moment que choisit
M. Atllec et ses collbgues pour provoquer de violentes
discussions constitutionnelles sans rime ni raison.. .

3. News Choianicle (22/10, liberal).
< ...II y aura peu de discussions sur la nationalisation
du gaz mais il n'en sera pas de mrme en ce qui con-
cerne les propositions pour reformer la Chambre des
Lords. .1i
Dans le cas present, le gouvernement recherche 'des
difficulits. I1 ne pent faire passer en jugement la Cham-
bre Haute, 6tant donn6 qu'on n'a rien A re.procher aux
Lords...
II est clair, d'apr&s le discours du Trone, que le gou-
vernement s'interesse encore beaucoup aux probl6mes
e.conomiques et aux difficulties qu'il rencontre pour
6quilibren la balance des paiements.. En cela, il a natu-
rellelnent raison et nous ne pouvons qu'esp6rer que les







BULLETIN QUOTIDIEN DR PRESS .TRANGtRE 3


measures qu'il pren'dra seront t la hauteur .de ses inten-
tions.
II imported avant tout a 1'heure actuelle de reliever la
Grande-Bretagne et 1'Europe aussi rapidement que nous
le pouvons et cela avant que les peuples dans leur d6-
tresse aient 6puisd les resources -communes au point
que tout redressement deviendra impossible.
,Cela n'implique pas qu'il faille n6gliger un empire...
Mais ccela implique que la mise en valeur 'de I'empire
colonial devra attendre-son tour, comme c'est leI
cas a l'heure actuelle du programme de construction
.en Grande-Bretagne.
Le gouvernement sera plac6 de plus en plus souvent
devant des alternatives 'de ce genre, Et *c'est -de ses d6-
cisions que ddpendra la prosp6rite de la Grande-Bre-
tagne... >
4. Daily Telegmrph (22/10, conservateur).
( ...Nous savons deji que le gouvernement a l'intenion
de consacrer beaucoup de temps a 'des measures qui
n'ont ,absolument rien h voir avec la situation economi-
que. La premiere de ses inconsequences est la nationa-
lisation de l'industrie du gaz... La deuxieme incons6-
quence c'est ce qu'on appelle < la r6forme de la Cham-
bre 'des Lords >.
II est evident )qu'il est ridicule de parler de ( re-
forme >... M. Attlee etait r6solu A prendre des ( precau-
tions > de crainte que lorsque le gouvernement appro-
chera de sa fin, les Lor'ds n'exercent leurs pouvoirs pour
faire expire toute measure extreme en meme temps que
le gouvernement...


!I. PRESS AMERICAINE


Revile de la press amerieaine du 21 octobre 1947
1. Elections municipales en France
De nombreux dditoriaux sont consacr6s ce matin aux r6-
sultats des elections municipales francaises. Dans 1'ensem-
ble, ils se feilcitent fue les communists aient desormais
devant eux un movement politique fort, et reconnaissent
tous que le g6ndral de Gaulle est i l'origine de cette nou-
velle situation. Suivant leurs tendances, i's accueillent avec
plus ou moins d'enthousiasme le retour du general sur la
scene politique, et nombreux sont ceux qui s'inquietent de
1'avenir de la France, estimant que cette nouvelle situation
politique peut, si le g6neral'de Gaulle n'y prend garde, en-
trainer un conflict ou des troubles sociaux qui seraient pre-
judiciables a la reconstruction frangaise (voir plus loin un
des extraits des principaux 6ditoriaux).
La seule reaction officielle a ces elections parait dans un
article du correspondant,du ( New York Times a> a Wash-
ington (voir cet article plus loin).
Par ailleurs, une autre d6piche de Washington au ( New
York Times > note que le DEpartement d'Etat a declard que
beaucoup d'v6enements s'etaient passes depuis deux mois,
et que le rapport qu'il avait remis au Comit6 Herter pour
son information, avant son depart pbur l'Europe (rapport
ofu il etait dit que les chances d'un retour politique du ge-
n6ral de Gaulle 6taient minces), a 6td 6videmment d6pass6
par les 6v6nements, comme le prouve le rdsultat des elec-
tions frangaises.
En marge des articles traitant des elections en France.
le ( New York Times ) reproduit les declarations faites it
Washington par M. Jouhaux, ( l'un des secretaires g6nd-
raux de la C.G.T., qui est dominee par les communists ),
indiquant que les elections de dimanche prochain pourraient
renverser les votes de dimanche dernier. M. Jouhaux aurait
trait6 le general de Gaule d' ( apprenti dictateur ) et au-
rait indiqud 9u'i son avis les elections de dimanche prou-
vent que la classes ouvriere n'a pas change d'opinionpuis-
que socialists et communists ont maintenu ou ont con-
solid6 leurs positions.-


Les correspondents a Paris sont un peu mystifies par l'at-
titude changeante des syndicats frangais au course de ces
dernitres vingt-quatre heures. Les uns parent d'une grive
g6ntrale; d'autres, au contraire, estiment que tout conflict
social de grande envergure est peu probable 6tant donn6
que les communists craignent que de pareilles manifesta-
tions n6 renforcent la position d6ji acquise par le R. P. F.

2. Chine
Une declaration du DIpartement d('Etat precise que le
rapport prdpard par le g6n6ral Wedemeyer, & la suite de son
voyage en Chine, ne sera pas rendu public. On craindrait,
en effect, qu'une tell publication nuise, ia rheure actuelle,
aux bonnes relations avec la Chine et la Coree.

3. Italic
Selon 1'A. P., I'ambassadeur d'Italie A Washington a de-
mand6 une fois de plus au D6partement d'Etat que 1'Am6-
rique accord une aide financire urgente A 1'Italie pour
faciliter ses achats de products alimentaires et de combus-
tible indispensables, 6tant donn6 la situation dconomique
de ce. pays.

4. Aide am6ricaine

Le ( Washington Post ) rapport que M. Meyer, ancient
directeur de la Banque Internationale, a pr6conise, dans un
discours prononce hier devant l'association des banquiers,
qu'une aide immediate soit apportee 1'Europ.e pour lui
permettre de tenir jusqu'd ce que le plan Marshall puisse
6tre appliqud.
Le secr6taire d:'Etat au Commerce, M, Harriman, aurait,
suivant une d6piche U.P. de Dasheville (Caroline du Nord),
rejet6 l'idie que la guerre avec la Russie 6tait une chose
inevitable et aurait predit que la paix serait maintenue si
les Etats-Unis apportaient une aide 6conomique d6civise
aux pays.qui en ont besoin.
Le D6partement d'Etat a annonc6 hier soir qu'il abandon-
nait pour le moment ses projects de remplacer 1'autorite
militaire am6ricaine en Allemagne par une administration
civil place sous la direction du D6partement d'Etat. Pour
des raisons purement pratiques, et contrairement A ses
intentions ant6rieures, le D6partement d'Etat desire laisser
au D6partement de la Guerre le soin de diriger tous les ser-
vices de l'occupation americaine en Allemagne.

APRIS LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE :
1. New York Herkdld Times (21/10).
< Les milieux officials de Washington, qui avaient es-
p6r6 voir se former un gouvernement fort non commu-
niste en France, ne sont cependant pas heureux de voir
le general de Gaulle effectuer sa rentr6e politique... La
premiere pens6e que I'on a ici est que si le retour du
g6ntral de Gaulle a renforc6 la droite, it peut Iris bien
d6chainer I'animosit6 'des syndicate francais domin6s
par les communists et g6ner ainsi le redressement in-
dustriel et agricole du pays. Le D6partement d'Etat n'6tait
par enthousiaste en lisant les en-totes des journaux
relatifs aux nouvelleg de Paris .pour une autre raison.
Depuis que le g6n6ral, strange, distant et ambitieux, a
parl6 en solitaire a la B. B. C., nos fonctionnaires out
sous-estim6 son influence politique... Le g6.nral de
Gaulle place son pays et les Etats-Unis devant un
dilemme : d'une part, ii offre la possibility d'un Gou-
vernement fort, stable, honn&te et bien ordonn6, que le
D6partement d'Etat voudrait voir s'6tablir en France,
d'autre part on se denmande qu'elle est sa loyauto envers
les institutions d6mocratiques. On discute cette question
a Washington, aujourd'hui, dans des terms habituels et
simplifies : < La France dolt choisir entire le drapeau
rouge et un homme A cheval >, cette derniere expres-
sion am6ricaine d6signent g6n6ralement un 'dictateur...
Cependant les frictions entire le D6partement d'Etat et le







4' BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ITRANGARE


g6n.ral de Gaulle ne sont plus aussi intenscs liu'elles
I'ont 616 dans le pass.
(RESTON.)
**
< Le principal r6sultat est deja trbs clair. C'est l'ex-
traordinaire retour effectun par le g6n6ral de Gaulle
qui a change le visage politique 'de son pays et qui est
devenu, une fois de plus, la force et la personnalitI do-
minantes de la politique francaise... Les elections ont
6t6 failes exclusivement sur 'des.questions nalionales etW
internationals don't les plus importantes ont t lP'.atti-
tude prise par le g6n6ral de Gaulle en faveur 'de la li-
beril et du Plan Marshall, et sa declaration d'opposition
aux communists et A leur Komintern. Sa victoire est
par consequent iun triomphe personnel mais aussi une
victoire pour le monde occidental; dans son opposition
au lotalitarisme russe et i sa ciniqui6me colonne ,com-
muniste. Dans ce sons c'est aussi une victoire pour les
Etats-Unis et pour le plan Marshall, et un Achec pour les
ambitions russo-communistes qui sera ressenti A travers
tout le monde qui n'est pas russe. Mais la signification
complete de cetle victoire ct du part qu'en tircra le
g6n6ral de Gaulle rest a d6terminer...
Mais toutes ces considerations ne sauraient pa.s dimi-
inuer le fait crucial quo sa vicloire 6tablit une nouvelle
harriere centre l'avanee communist et que le flot revo-
lutionnaire qui menaicait a France a Wt6 arrWte...
Accueillons cc fait comme indication de d6veloppe-
ments futures similaires en Europe et partout dans le
monde ,.

2. Philddelphia Ihquirer (21/10).
( Le .nombre imposant de voles obten.us par le nou-
veau part du g6n6ral de Gaulle pout 6tre 1'6v6nement
politique le plus significatif de 1947... 11 semble que les
Francais pr6f6rent le mode de vie tradilionnel de l'Eu-
rope occidentale et l'amil6 avec 1'Am6rique au collec-
tivisme de 1'6cole Marx, L6nine et Staline.. Le vote
francais est une garantic pour les Elats-Unis que le
plan Marshall constiluc une armed puissante contre
le communism. >
3. New York Dai4y Mirror (21/10).

a Le succes du g6n6ral de Gaulle est la meillcure
nouvelle venant d'Europe depuis la fin de la guerre mi-
litaire ct le d6but de la guerre A froid... La victoire du
general de Gaulle va.u mieux pour la France qu'une
demi-douzaine de plans Marshall. >

4. P. M. (21/10).
< La force impressionnante montr6e par Ie general
de Gaulle dans les elections franchises faith faire au
monde un pas do plus vers la guerre car elle signifie que
la France, microcosm de 1'Europe occidental, a volt
pour deux exlr6mes, du totalitarisme de droite au tota-
litarisme de gauche, et que le centre s'est presque 6va-
por6. >


III. PPESSE SOVIETIQUE

Revue de la press sovi6tique du 21 octobre 1947
Les rubriques 4trangires, de deux pages en moyenne, gar-
dent un caract&re d'information. L'on peut distinguer trois
themes essentials que relient entire eux les preoccupations
causes par la politique americaine.
1. La politique du DWpartement d'Etat
Des comptes reodus de plus d'une page paraissent dans
tous les journaux iur lPo travaux de 1'O. N., L'attention


principal est concentree sur la reunion du comity politique
que l'agence Tass present sous le titre e Comment la d616-
gation am6ricaine ddtruit la cooperation international >.
D'autre part, le compete rendu de la commission au comit6
juridique est intitule ( Les crimihels de guerre sous la pro-
tection anglo-americaine a.
Tous les journaux parent 6galement de la ( critique du
o Manchester Guardian a centre le plan americain d'une
petite assemblee ), et de 1'(( appel a I'O.N.U. du part
democrat kurde >.
Les ( Izvestia a publient une lettre de leur envoy special
a New-York, B. Bronsky, intitul6e ( Les colonisateurs dans
le rl6e de bienfaiteurs >. Le reportage est divis6 en deux
parties. Dans la premiere, Bronsky compare le tableau
idyllique du paradise colonial a dress par le d6l6gu6 bri-
tannique, a la ( rdalit4 travail force, misdre, disette et
maladie a par lesquels il caracterise le system colonial.
Dans la second, il analyse longuement l'intervention du
delgud americain Sayer et ses efforts pour 6tablir une dif-
ference entire les divers degrds d'obligations imposes par
la Charte de I'O.N.U. A cette ( recherche d'une issue ). il
oppose la volontd des peuples coloniaux.
La politique du D6partement d'Etat et ses incidences font
l'objet d'une serie de t616grammes de second plan, et l'on
peut reliever les titres suivants : o Vente par 1'Amdrique de
materiel de guerre A la Chine a, a Provocation des monar-
chistes4fascistes Igrecs centre la Bulgarie et l'Albanie a,
( Le plan Marshall pour la Chine a, ( Nouvelle vague de
terreur contre les d6mocrates en Chine a.
Par ailleurs, Seminov, dans ( Trud a, fait paraitre un
article sur ( les agents de l'impdrialisme americain en
Suede ), et Sapir, dans 1'<( Etoile Rouge a, un article sur
o les hdrauts de I'impdrialisme amdricain >.

2. La lutte des forces d6mocratiques
La e Pravda > public le compete rendu de la declaration
de la direction du part communist italien a 1'occasion de
la creation du bureau d'information de Belgrade, et cite le
texte d'une declaration du capitaine allemand Rudolf Mont-
ford, actuellement prisonnier de guerre en U.R.S.S., au sujet
de ses relations avec Schumacher. Ce texte est suivi d'une
note sign6e M. M., rappelant les rdvdlations de Marcel Ro-
senblatt publides dans 1'(( Humanit >a de janvier 1947 sur
l'activit6 de Schumacher a Dachau, ainsi que les rdsultats
de 1'enquite efifectude auprds des officers allemands pri-
sonniers en Angleterre, don't 170 sur 300 s'6taient declares
prets A collaborer avec Schumacher. .( Quoi d'6tonnant,
6crit ce journalist, si ce vieux traitre, agent de la bour-
geoisie dans le movement ouvrier, est devenu ( l'un des
principaux champions de I'imperialisme anglo-amdricain en
Allemagne ).
3. La situation politique en France
Tous les journaux reproduisent deux informations 6ma-
nant de 1'agence Tass donnant, d'une part, les r6sultats des
elections municipales dans les villes de plus de 9.000 habi-
tants, et, t'autre part, des extraits de l'article de ( Franc-
Tireur a relatif aux declarations du sdnateur Bridges, sous
le titre : ( Un s6nateur americain exige qu'on ne laisse pas
les communists entrer dans le gouvernement franqais >.



IV. PRESS BELGE


APRiS LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE.
1. Le Peiptle (22/10, socialist) :
< Le Rassebrnlement du Peuple francais (R.P.F.) a
remport6, aux elections municipales de dimanche, un
inconlestable success.
Seul le part socialist garde l'int6gralitd de ses po-
sitions. Ses Alecteurs 15 % du corps electoral for-
ment le group 'de loin le plus important des Francais
qui ont refuse de suivre l'appel des extrmnes...
Conmme toujours dans les moments difficiles, les Aleoa







BULLETIN. QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGERE 5


teurs < bourgeois >a ont .6t moins fiddles. a .leurs parties
que les *lecteurs ouvriers....
Le parti socialist reste la seule force d6mocratique
en France. II *a toujours mcn6 une politique courageuse,
loyale et honnete.
Ses Alecteurs lui sont rests fiddles.
S'il arrive A. rester lui-m me, entire l'equivoque gaul-
liste et le totalitarisme bol.chevique, c'est autour de lui
que se regrouperont les v6ritables forces dm:pocratiques
et r6publicaines ,de la France. >
(G. KOULISCHER.)

2. Le Dlpoleca Rouge (21/10, communist) :
A :Au moment ou nous 6crivons ces lignes, on ne pent
appr6cier les elections municipales irangalses que
a apres les resultats fragmentaires. Mais d'oies et deji
it est certain que ces .elections auront une influence
considerable sur la vie politique en France.
En depit du fait que, formellement, ces elections ne
modifient pas la composition de 1'Assembl6e national,
le probl&me du gouvernement est pos6 dans toute son
ampleur.
II imported d'abord de bien coinprendre que le success
du Rassemblemeint gaulliste est un succes de la reaction
qui a irussi A unifier ses forces, tandis que celles de
la dn6mocratie sont allies aux elections en rangs dis-
pers6s...
Pourtant, et c'est la dcuxi6me consultation qui s'im-
pose apris les electionss le Rassemblement gaulliste ne
d6tient pas la majority dans le pays. Les parties ouvriers
out maintenu, dans 1'ensemble, leurs positions. S'ils
6taient unis, ils formeraient une force bien sup6rieure
A celle *du R. P. F. En presencee de 1'effondrement du
Mouvement rpublicain populaire, qui ne representer.a
plus,, dans les conseils du gouvernement, que les restes
de son ancienne grandeur, cette unit est plus que ja-
mais n6cessaire...
Les elections ont montr6 que la France est divis6e
en deux blocs. Mais pour peu que les d6mocrates fran-
cais se ressaisissent, c'est le bloc populaire qui triom-
phera. II dispose de forces suffisantes. Le mal qui le
ronge, c'est le manque d'unit6, c'est 1'anticommunisme.
Le moment est venu de se souvenir que l'anticom.mu-
nisme ne peut anener qu'A la catastrophe, a la irictoire
de ceux qui r&vent A I'instauration, sous une forme nou-
velle, d'un regime que les Frangais combattirent cinq
annees durant... >
*(J. LONCIN.)

3. La NalEdon. Beige (22/10, Union national) :
( Le succes remport6 par le Rassemblement du Peu-
ple frangais, au premier tour des elections municipals,
est auijourd'hui au centre des preoccupations politiques
francaises...
Fait caract6ristique, cette victoire est obtenue presque
exclusivenment aux depens du M. R. P. II s'agit, en quel-
que sorte, de la substitution d'un parti A un autre. Le
parti communist, qui est en nette riegression L Paris,
conserve a peu de chose pres ses sieges. Les socialists
enregistrent une leigre avance...
Devant le p6ril communist, les Frangais ont reagi
vigoureusement et ils ont pref6r6e l'anticommunisme
plus souvent verbal qu'efficace du M.R.P. ce qu'on pour-
rait appeler < 1ianticommunisme de choc > prdconise
par le general de Gaulle...
Un grand parti vient de naitre qui va de l'extreme-
droite au centre. Ce parti n'est pas repr6sent6 L 1'As-
sembl6e national. Son apparition va-t-elle entrainer un
regroupement des 6quipes politiques la Chambre ?
L'intergroupe gaulliste, *qui 6tait peu nombreux hier,
va-t-il, en d'autres terms, absorber demain les quelque


200 deputes du M. R. P. et des parties mod6r6s qui pour-
raient 6tre tents de se ranger sous la ba'nnirre victo-
rieuse du general de Gaulle ?...
Voici le pays divis6 en deux blocs. Comme nous le
laissions pr6voir il y a quelques jours, cet 6v6nemenrt
peut etre gros de consequences pour I'avenir immllediat,
et la France aborde l'hiver dans uni clima't.de malaise
politique.
(Du correspondent h Paris de La Nation Belge.)
4. La MdllnoAOle (21/10), catholique :
<< De Gaulle l'emporte haut la main.
Quoiqu'on ne doive connaitre les r6stiliats com-
plets que plus tard, ceux publi6s des la nuit de diman-
che manifestaient autour du Rassemblement du Peuple
francais une concentration suffisante pour rendre assez'
clair le s.ens de la journbe...
C'est l'ordre qui a gagn6. Ce triom,phe est d'autant
plus significalif que l'ordre, en cette rencontre, 6tait
repr6sent6 par de Gaulle, 1'homme qui d6ja gouverna
le pays un moment et se retira ensuite parce qu'il cons-
tatait que son heure n'6tait pas encore venue, que ]a
leVon n'avait pas encore 6t6 assez severe. Maintenant,
c'est le pays lui-nimme qui a comprise ses .errements.et
rappelle le Lib6rateur...
Le pays 6tait A la recherche d'unc majority. Ii1 'a
trouv6e. Aprbs ces elections deux blocs subsistent, don't
une minority r6solue a saboter 1'6nergie patient, mais
impuissante, -de MM. Ramadier et Schuman, et le R.P.F.
don't on peut pr6voir l'intervcntion parlementaire par
la creation d'un intergroupe... >


V. PRESS SUISSE
APuais LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE.
1. Gazette de Laausauie (22/10) :
< ..Jl y a *un indice qui ,permet de croire que les
troubles pourront 6tre 6vit&s : la nettet6 du scrutiny pa-
risien. Paris a vote gaulliste en rangs plus compacts en-
core que la province et l'experience semble prouver
qu'un movement r6volutionnaire en France, pour avoir
des chances de succs, doit avoir son origine dans la
capital.
Si la victoire gaulliste se traduit bienl6t dans les faits,
et c'est tres vraisemblable, il faut souhaiter que ce soit
sans bouleversement des institutions et des hommes. La
creation d'un intergroupe parlementaire r6unissant tons
les sympathisants du H.- P. F. et inaugurant une poli-
tique inspiree des doctrines de de Gaulle, avec la col-
laboration de tous les homes de bonne volont6, serait
sans doute la meilleure faoon pour le nouveau mouve-
ment de commencer sa carriere au forum. La forte
abstention constatee au scrutiny de dimanche pourrait
bien d'ailleurs dccler les apprehensions de Francais
clairvoyants, democrats et attaches aux idBes libirales,
qui se trouvaient embarrasses de soutenir entierement
un movement tel que le R. P. F.
Pour l'instant, la prise de position de l'opinion en
France ne fera pas 'de mal a son credit Certes pas, sans
.doute, du c6t6 du Kremlin, mais ce n'est pas de lh que
viendra pour la France le secours. L'aide americaine
sera dor6navant assure, si les d6sordres que nous evo-
quions ne se produisent pas. La politique toujours plus
< occidental > du Quai d'Orsay se trouve encourage.
Ici encore, d'ailleurs, il y a toujours un 6quilibre a
trouver. Dans tout le reste de 1'Europe atlantique et m6-
diterranienne, on sentira que le communism est sur
son d6clin. Ceux qui s'efforcent de d6noncer l'impos-
ture du << parti nationalist stranger >, selon la formule








6 nULLI&flN QUoTIomm bE otuftssz AThAMOMtM


de M. Buiu, trouveront de nouvelles energiess et un
nouveau resort. L'lt.alie, oi M. de Gasperi vient d'enre-
gister un succ6s marquant dans les elections, munici-
pales clles aussi, de Rome, recoit coinme un encourage-.
ment de sa voisine la France pour .resister aux entre-
prises du Kominformii
De toute tacon, on ne s'avance pas trop en disant que
nous sonmees a la veille d'6venements, ct que cc scrutiny
est une date. a
(R.-F. LOMBARD.)
2. La Tlribule de Geueve (21/10) :
< ..En d6pit du cruel d6saveu que le scrutiny de di-
manche repr&sente pour le gouvernement de M. Rama-
dier, il semble bien, d'apres les premiers resultats, que
la S.F.I.O. ait vaillamment tenu t6te aux assauts .aux-
cfuels elle 6tait en butte sur sa gauche et sur sa droite.
Cetle constatation n'est pas sans irriter les cliefs com-
munistes, qui ne' lui pardonnent pas d'avoir continue a
gouverner sans cux. Et leur mauvaise humeur s'est tra-
duite par un communique dans lequel ils affirmnent que
leur parti < reste le seul rempart de 1.a R.publique et
l'obstacle essential h la poursuite d'une politique d'aven-
ture et de catastrophe >.
Mais, d'autre part, les socialisles orthodoxes sont
dor6n.avant dans une position trbs fausse. Tout leiur
programme de combat tcnait jusqu'ici dans cette for-
mule : < Ni Thorez ni de Gaulle > A moins de se can-
tonner dans une opposition solitaire et stWrile, force


leur sera maintenant de choisir. Finiront-ils par suivre
I'cxemple de M. Nenni et chercheront-ils, malgr6 toutes
les exclusives et toutes les declarations de guerre, a
conclure uone alliance tactique avec leurs frires enne-
mis, qui, de leur c6t6, n'en sont pas a une palinodie
prbs, ou adopteront-ils une attitude de correct neu-
tralit6 a 1'6gard du R.P.F. ? La r6ponse a cette question
dependra dans une large measure de la facon don't
cclui-ci exploitera sa yictoire, c'est-a-dire, en derniere
analyse, des projects du g6n6ral de Gaulle lui-mnane... >
(PAUL DU BOCHET.)
3. Journal die Genine (22/10) :
< ...Le parti communists, qui, dans la crainte de se
voir abantionn6 par ses troupes, s'est souve'nt vu oblige
de suivre les comitks qui ont provoqu6 des movements
de salaires, a Bveill& l'impres.'on qu'il voulait entre-
tenir le desordre dans le pays. En participant au Con-
grbs de Varsovie, of la II Internationale reconstitute
a d6clar6 la guerre aux Etats-Unis, il a combattu le
plan Marshall, don't application ne peut que faciliter
le redressement francais. Tous les efforts de sa propa-
gande ne masqueront ,point cc fait essential que 1'aide
ambricaine est n6cessaire ct qu'elle ne pent point 6tre
remplac6e par un soutien sovi6tique. Appel6 A choisir
centre de Gaulle et Thorez, le people frangais n'a pas
hesite... a
(RENi PAYOT.)


S. P. 1. Imp., 27, rue Nicolo, Paris 31.3009


Prix .: 6 francs.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs