Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00215
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: October 20, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00215
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text

SERVTrFS FRANCAIS
D'TNFORMATTON
'(MINTSTARE DE LA JERINESSE,
DES ARTS ET DES LETTERS)


LA DOCUMENTATION FRANCA ISF


MTNTSTERE
DES AFFAIRES ETRANGERES
SERVICE D'TNFORMATION
ET DE PRESSED


Direction de to Documentation
'14-16, rue Lord-Byron, Paris (8").



BULLETIN



DE PRESS


QUOTI



ETRA


20 octobre 1947.


SOMMAIRE


I. PRESS BRITANNIQUE
a) La si:uaion financiere de la France (Manchester
Guardian, 17/10).
b) Avant ics 61ections municipales en France (Times,
18/10).
c) L'examen du rapport des Seize par les Elats-Usnis
(Times, 18/10).
d) Les re.a.ions 6conomiques anglo-sovi6tiques (Dai-
ly Express, 18/10).
e) Le probleme palestinien devant 'O. N. U. :
1. Times (18/10).
2. Daily Telegraph (18/10).
II. PRESS AMERICAINE
Le d6mantelement des usines alemandes (New York
Herald Tribune, 17/10).
III. PRESS SUISSE
Le 'deman~blement des usines allemandes (Trilbune
de Geeive, 17/10).


1. PItESSE IIITANNI~UE

Revue de la press britannique du 18 octobre 1947
La press de ce martin redonne la premiere place aux ques-
tions economiques et notamment aux modalites de l'accord
commercial anglo-americain qui est sur le point de se con-
clure a Geneve et qui prendra effet a partir du premier
janvier. Plusieurs journaux donnent (galement la vedette a
l'enquete ordonnde par le S6nat americain sur les activities
de la Compagnie de navigation aerienne a iaquelle appar-
tient le a Sky Queen >.
Le ( DaiLy Worker > public de son c6t6 le manifeste du
parti communist britannique sur la crise 6conomique de
la Grand:-Bretagne et les remtdes qu'il propose.
La chronique exterieure comprend des articles assez nom-
breux sur les relations anglo-sovietiques et I'aide a I'Europe.
Les elections municipales frangaises fournissent matiere A
deux articles dans le a( Manchester Guardian a et le
i Times a et A un editorial dans ce dernier journal. Les Ai-
autres sujets de politique international : Allemagne, O.N.U.,
Moyen-Orient, Espagne, occupent aussi une certain place
dans la press.
1. Accord commercial anglo-americain
Plusieurs journaux annoncent que la Grande-Bretagne et
les Etats-Unis se sont mis d'accord sur les avantages r4ci-
proques qu'ils s'accorderaient aux terms du trait com-


mercial qui sera sign vers le milieu du mois prochain. La
Grande-Bretagne aurait accept notamment de reduire de
25 % les taris preieiEntiels dans les colonies pendant les
daux prochames anntes. En change, 1'Amerque auralt
acccptL de r.duire les taxes sur les principales exportations
britanniques aux E&ats-Uns.
Le conreapondant du a Times )a Geneve estime que cet
accord perm.ttia a :a Giande-Brctagne de haier les nego-
clations commercials avec les auties pays teas que la
France, le Bresil, la Chine et le Benelux.
Quant au correspondent du meme journal a Washington,
il estime que cet accod rev6t d'autant plus d'importance
pour les Etats-Unis qu'il constitute la premiere breche dans
le rempart pr6fdrentiel.
2. Allemagne
Le ( Times ), le ( Daily Telegraph ), le a Manchester
Guardian > ecud-ent de pies les Iracions de l'opm.on alle-
mande a l'igaid du plan anglo-am6ricain de demantele-
ment industrial.
D'api~s Ie ( Manchester Guardian ), la population alle-
mande serait consteinee et cet 6tat d'espiit presenterait
trois dangers immed.ats : une greve gcneialisee Qe la main-
d'oeuvre affected par le demantelement; un affaiblissement
de l'autoritA des olganismes otficiels al:emanas; un leius
de la part du Conseil 6conomique de continue A collaborer
avee les autorites d'occupation.
Le correspondent du ( Daily Telegraph a a Dusseldorf ne
croit pas a une action concertee de la main-d'ceuvre et des
parties politiques avant le milieu de la semaine p;ochaine.
Le correspondent du ( Times a declare que l'atmosphere
en Allemagne serait lourde de dangers et de menaces. Les
parties politiques, tout en reconnaissant le bien-iond6 des
reparations aux victims du nazisme, considereraient que le
nouveau plan de demantelement empeche precisement 1'Al-
lemagne de fournir ces reparations. Les reactions des com-
munistes seraient partlculierement vives.
3. Relations anglo-sovi6tiques
Cinq journaux, don't le I Times i et le I Daily Worker a,
reproduisent en bonne place les declarations de M. Zil:iacus
A Varsovie dans lesquel:es celui-ci a d6fendu le principle
d'une 6troite collaboration anglo-sovi6tique telle qu'elle a
etd expose devant lui par le markchal Staline.
4. -- Aide ambricaine a 1'Europe
D'apres le correspondent du a Times a et du a Daily Tele-
graph a A Washington, Sir Oliver Frank aurait rdussi A
convaincre les autorit.s ambricaines qu'il 6tait inopportun
de r6unir A nouveau la Conference des Seize.
D'apres lec Manchester Guardian ), il faudrait admettre
que le project du president Truman en faveur d'une cam-
pigne visant A 6conomiser les denrdes alimentaires aux
Etats-Unis a completement Bchoud. L'une des raisons serait
*que le government americain voudrait A la fois reduire
le prix du b!6 et diminuer la consommation nomestique.
Or. le prix du bl aurait augment considdrablement ces
dernieres semaines.


- No 798


-- ILY~-I~-LI_ __
- --- __ --.--C __~~_II_ __ I __ I







2 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGBRE


D'apres le correspondent du ( Times ) a Paris, le aina-
teur Sayles Bridge, acuuellement in Eumope, aumait dec:ard
que i'opmion america.ne devenait de plus en plus hcssile
au prmcipe de 'a.de a l'Europe, mais que certain membres
du coint6 etaient convaulcus de la n6cessite irnpnreuse
d'une a.de interimaire a la France. II aulait requ l'assu-
rance de plus.euis hommes d'Etat frantais que I'aide ame-
Ticaine les aiderait a emp&,her les communists de gagner
du terrain.
Le e taily Telegraph a announce la distribution a diff&-
rents pays d'Europe d'une partie de 1'or pille par les A'le-
'mands.
o. France
Le a Times a consacie un .oii article aux l6ectiors mu-
nic,paes; 11 rappelle ie fonclionnement de cette consultation
paoplaue et souligne l'aniagonisme entire le R.P.e'. et les
conmmnistes et se gaide de Lout p.onostic tout en esperant
qu- xcs campagncs fianCaises incdiont au pays I'equilibre
que les viiles menacent de lut faire perar.*
Le <( Manchester Guaid-an a puu.ie aussi un article de
son corresplondant parlsien sur LIs e.fctions municipals. i
sou:igne que la champagne electorale a presence un ( curicux
nelange de passion et d'indiff6rence a.
S11 souligne a son tour l'hustilit; du R.P.P au commn-
nisine.
tj correspondent donne ensuite des extraits du discours
prononc6 par M. Blum au Congies socialiste qui icflete
la position particuli6rement delicate de son partly.
Le a Times >, 'e DaiLy Te:egiaph ), le (c New Chronicle >,
'e ( Dai:y Worker a publient d-.s articles de leurs corres-
pondants sur la greve des transports
Le correspondent du i Times b expose ies enorts d6ployes
par le gouvernement pour mettre un terine a cette grove et
Bouligne sa volonte de rtsister a toutes I-s measures d'inti-
nidation de la C.G.T.
i, (( Daily Telegraph ) announce en p-emi6'e page q ei les
grevistes parisiens menacent d'inonder le metro au cas oci
le gouvernement ferait appel aux tcchnic'ens dc la marine
pour rcmplacer les grevistcs r6quisitionnxs qui ont refuse
de reprendre le travail.
A Ainsi, ecrit ce journal, !e defi dos communists est
dcvenu encore plus v o:ent et la fermctC du gouverni-mrent
pourrait fort b'in joer centre cux lors des 6:ections t
Le correspondent du (( Dai:y Worker ) aparcuve l'attl-
tude de Ia C.G.T. et se rejouit d? :'Prhec d-s efforts d-:loyds
par une parties du personnel du metro pour assurer uI: ser-
vice partiel.
Seon ce journal, on assisterait & un p:ai concert dans
lequel le gouvernement serait lourdemcnt impliqu6, pour
p ovociu"r une atrccsnhEre d'rgitati'n ouvrifre A la vei:le
des 6ecctions mun!ciaales. Le but vfritab'e serait de discro-
diter la C.G.T. aux yeux de la population.
Plusieurs journaux annoncent la fin de la greve de la
marine marchando
6. Moyen-Orient
Le c' Manchester Guardian a announce que la lot martial
a 6t1 proclam'e h la frontibre rusco-iran'enne, apres ,ue le
Premier Ministre iranien ait declare qu'il exposerait au
Parlement 1'etat des negociatirns Pvec !es R--s-ns sir les
pftroles. Le meme correspondent fait 6tat des declarations
des chefs arab-s d'apres lesnculles les Arabes de Pa:estine
seraient pr6ts a toute (ventualit6 et seraient soutenus dahs
'leur lutte par le monde arabe tout entier.
7. O. N. U.
Plusieurs journaux donnent des extraits du discourse de
Sir A. Schawcross qui constitute un appel A la ralson a
,1'adresse des d6~eguds soviwtiques.
8. Bizone
Le ( Daily Telegraph > announce que les conversations
anglo-americaines sur le coCit de administration de la
bizone n'ont encore donn6 aucun resultat en raison des dif-
flcultes de la Grandc-Bletagne A tircr du bloc sterling les
degrees alimentaires n6cessaires & I'approvisionnement de
'la bizone et de l'impossibilit6 ofi elle est d'acquitter ses
4d6penses en dollars
9. Espagne
Le correspondent diplomatique du c Manchester Guar-
Sdian a souligne les efforts deploys par M. Bevin pour ame-


ner les socialists et leo monarchistes espagnols A cons-
tituer un front common centre Franco.
10. Birmanie
La press announce la signature du trait anglo-birman.
La Birmanie obtient son ind6pendance complete en dehors
du Commonwealth britannique.

a) LA SITUATION PINANCIARE DE LA FRANCE (Manchesfer
Guardiain, 17/10, Aibral).
c ...II faut esp'rer que M. Ramadier r6ussira a la
fois a r6dure les 'dpenses enormes du g,,uvernement
e. A appor.er des re6ormes dans le regime des imp6ls de
fagon a 1'adap.er aux relh.es de id situaiun aceueLe
en France. Si l'o'n pouvait effectuer de reels progrbs
dains ces deux d .maiiies au cuis des prochains mois et
si l'un pcuvai. resister uae fois de pius aux revenuica-
lions ayant trail A une augmen,aion dLs salaires, la si-
tua.ion pourrail s'am6liorur de fau.n sensib e...
Le deb ocage de 1 or apparlenant A la Fiaace me-
sure qui vien, 'd'tre anaiicee a Washing on devrait
permetire de fournir A la France 80.000.UU0 de do lars,
el ies Etals-Unis accorderont encoe 50.000.000 de dol-
lars pour remb.,urser une par.ie des frais d'entretien
de leur armre. Vjila qui sera tout jus.e suffisait pour
empecher un arr6t total des imp~mr.ations ,de vivres et
de combustible. L'octroi d un pril suppl6mentaire de
250.000.000 de ,dollars par la B-inque Mondia e depend
du r6sullat d'une enqu0'e actue.lcmen; en course. L action
de seec urs impo'lant dais le cidre des plans d'aide
provisoire du president Truman, et la determination
de la par, qui reviendra A la France sur les fonds accor-
d6s plus ltrd dans le cadre du p an Marsh il, d6pen-
dront manifestement de la measure oh I'on parviendra A
stabilizer les finances franga!ses. I y a un an on aurait
pu csperer que l'inflation mon:t:ire ser'it r6sorb6e en
temps voulu par un accroissement croissant de la pro-
due ion. Cet esp,)ir a 6'6 d6truii par l'insuffisance des
rec il!cs et par la crise du commerce international'. I
faut m-intenant r6tab'ir l'6quilibre par des compres-
sions financi6res.
-Le probl6me financier de Ia France est devcnu beau-
coup p us difficile h r6soudre que le n6tre parce que
le people a perdu confiance dans la monnmie ni'ionale...
Bien dLs gens craignent qu'il soil trop t-ird maintenant
pour rcm6dier A la situn'ion. mais ce'n rest a prouver.
Des g'bves ont d6jh 616 r6gljes et les Clec'ions purront
decevoir h nouveau les exlr6mi les. On peut encore ga-
gner la balaille sur le plan financier. >

b) AVANT LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE (Times,
18/10).
Les elections municipals qui doivent avoir lieu de-
main presen'ent plus d'intler6 que d'habitude. Elles db-
cideront, dans une certain measure, de 'a composition
politique de la second Chambre franchise, le Conseil
de la R6publique, et en permettan; de voir la force res-
pective des parties dans 1'6volu'ion de I'opinion, elles
pourront donner des indications importantes sur les
Blections l6gislatives.
On 6 udiera d; nc les r6sultats des 6'ect'ons de remain
pour connai're ]'opinion du pays sur les diverse ques-
tions de politique nationale...
En ce qui concern I'un des aspects malheureux de la
situation franchise, ces elections auront probnblement
un effet decisif. Depuis les jours diffici'es du front po-
pulaire, les confli's sociaux n'ont j:mais atteint les pro-
portions qu'ils ont aujound'hui, ni menace de cons6-
quences plus graves un pays qui dolt encore rctrouver
sa stabili'd .. Ce qui n'6tait primitivement qu'une que-
relle int6rieure entre les par:is de gauche les socia-
listes essayant par tous 'es moyens de reprendre la di-
rection des syndicats aux communists qui dominant
la C. G. T. est maintenant devenu une question d'or-






BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ETRANGERE 3


dre na'iona!... Dans ces circonstances les sectionss mu-
nicipales ne ianqueront pas de ressembler A un ref6-
rendum sur le prublhme complex des salaires et des
prix, el sur les ati.udes respec.ives des syndicats et
du g,.uvernement. ,
c) L'EXAMEN DU RAPPORT DES SEIZE PAR LES ETATS-UNIS
(T.mieu, 18/10).
c ...La decision la plus difficile A prcndre pour le
D.'partmeint d'E:at et ,a Commission Harrimaa sera
cci.e qui co.cerne ie problem de *'acier. La demand
d'acier semi ouvr6 qui esi formula dans le lapprt (Ics
pay. par.icipan.s pruposant d Lxpor.er I'ac,er ouvre)
sou5.ve un prubibme de polilique itilrieure d'une am-
pleur c,,ns'acerable. Bien que I'oa adittic que ce plan
pour e rearessemeni de ,Europe soil bien 6tabli, j in-
dustrie amir.caine de l'a.cier ne peu; l'acccpler... L'en-
voi d'acicr semi-ouvr6 en Europe p.urrit entrainer une
penuri i d appruvisioniaement pour les industries de
tranjformaiiian des Etais Unis. L'industrie pr6f6rerait
par cjns6quent eavoyer de 1'acier ouv!r ou des pro-
dulls inanufac ures, et garder ainsi sa. place pr6pon-
der..nie sur les marches.
Une decision de ce g!nre impliquerait que 1'Europe
scrait obligee de ne comp.er indefinimea: que sur es ex-
pediea.s en ce qui concern I'acicr, et une :el e decision
6terait toute valeur aux au.res parlits du rapport de
Paris... >
(Du correspondent du Times A Washington.)

d) LES RELATIONS ICONOMIQUES ANGLO-SOVI.TIQUES (Daily
Express, 18/10, conserva:eur).
< ...Auj:)urd'hui on fait 6:at d'un message du mar'd-
chal S.aliie. Ce.ui-ci a declai A une delegation de par-
lenienaires britanniques de gauche qu'(l souhai e voir
se (dve.opper les relatioAs commercials avec la
Grande Brelagne.
Si Sta ine fail les premiers pas, le g:;uvernement bri-
tanniquo doi! lui do.iner I'iccasion d'aller plus loin.
Le imar6cha, Staline aurait declard qu'il esl neces-
saire pour la Grande-Breag.ie et ies nations occiden-
tales tie co.laborer sur le p an 6conomique avec l'Union
SoviCtique et scs satellites. Etant donn6 la p6nurie de
cir6ales ct de bois de construction, qui reg. e en Grande-
Br:e.agnc, c'st lA quelque chose que nous savons fort
bien. Mais la Russie a beaucoup plus besoin de machi-
nes et d'aide technique que seul I'Ouesl peut lui
fourn:r qu l1'Europe occiden.a:e n'a besoin des pro-
dui.s alimeniaires et des mati6'es premieres de la
Rus Je.
Chacune des deux parties a besoin des products de
1'autre. Aucune ne peut mcner A bien ses projects de re-
cons'ruction sans I'aide de l'autre.
La Grande Bretagne, 6tant donn6 la competence
qu'elle poiasde dans toutes les branches commercials
peut servir de trait d'union en.re la Russie et le
monde. ,

e) LE PROBLEM PALESTINIEN DEVANT L'O. N. U.:
1. Times (18/10).
e L intcrven:ion de M. Creech Jones dans le d6bat sur
la Palestine, qui s'est derou 6 jeudi, a 6t6 opportune
6tan; dmonai que la commission pour la Palesdine semble
oublir que la politique dejA annoncee par la Grande-
Brelagne a des consequences pratiques don't on doit
tenir compete si l'on ne veut pas que les deliberations
des d6.6gues manquent de r6alisme... Un trop grand
nombre de de 6gations se sont conten'ees de croire que
'on pouvait persuader la Grande-Bretagne de continue
A assumer le r6le qu'elle joue en Palestine en tant que
reprCsentant des Nations Unics, alors que les aulres
puissances se borneraient A lui apporter une aide va-
gue et indtterminie, peut-6tre financierc...


C'est maintenant le devoir des Nalions Unies de creer
une administration inldrimaire pour la Palestine A la-
quel e on puisse transferer ,e pouvoir lorsque les Bri-
tanniques 6vacueroit ce pays. Si l'on n'y p.rvicnt pas
sans reward inu:ile, le main.ien de la loi et de I'ordre
ainsi que celui des communications et des aulres ser-
vices publics deviendra pr6caire. La Grande Breiagne
apporlera naturellement tou;e I'aide qu elle est en me-
sure de f..urnir, inais comme M. Crcech Jones I'a rap-
pe A Ia commission, c la derniire'heure a soin6 ,. La
Grande-Bretagne est incapable de porter un fardeau
tr.p lourd pour n'importe qucl:e puissance mand taire,
sur,out lorsque ses respo:isabilil6s sont accrues par la
libertA d'action et l'appui accords par d'au:res nations
A des personnes de e;mine6s A ruiner ses eff rts. La d6-
cision de rcnoicer au mandate ct de liquider I'adminis-
tration civil et mi ilaire bri!annique en Pales:ine dans
un prcche avenir est irrevocable. Tant que !a commis-
sion p ur la Palestine ne comprendra pas tou'cs les
consequences de cette decision, elle ne fera que peu de
progres. ,

2. Daily Telegraph (18/10, conservaleur) :
C ... Ceux qui ont 6t6 les plus enclins A criliquer la
fagon don't .a Grande Brelagne a exerc6 son mandate
et qui ont contr:bub direelcm-nt ou non par leur pro-
pre action ou attitude A faire naitre l'impasse actuelle
manifesient maintenani une repugnance marque pour
acccp.er eux-memes une iesponsbiiitA quand on leur
en done occasion. Les Eats-Unis par example n'ont
aucunement montr6 qu'ils etaient p.einement d'accord
sur i'lnvoi d'une armee en Palestine b.en qu'on puisse
vo!r dans cetle measure une consequence logique des
vevnenmen s qui se sont d6rou.es au course des deux der-
niires an.des...
Si a Grande-Brctagne devait fixer une date d'&va-
cuation pour ses troupes cette precision pourrait peut-
AtLe oblger les Nations Unies A se rendre co.rpie qu'il
e:t urgent de reg.er le probleme. La situal.on es. si
gro.se de danger, que ia Grande Brelagne dolt d'une
facon ou d'une autre concilier sa resolution de se reti-
rcr au p.us 18t avec la n6cessile d'&viecr de se voir
p.us tard imputer ia re.ponsab.lite des d6sordres qui
suivroni nece.sairement un retail sur lequel tout le
monde n'est pas d'accord. La dernicre heure a sonnet,
come le dit M. Crcech Jones, et c'est aux Nations
Unies de veiller a eviler des troubles. a



11. PItESSE A.I1EIICAINE

Revue de la press americaine du 17 octobre 1947
1. L'aide americaine
Le probleme de I'aide immediate a l'Europe est encore
expos en premiere page des principaux journaux, le Prisi-
dent Truman ayant fait des declarations A ce sujet A sa
conference de press. Aucune decision n'ayant encore edt
Drise en ce qui concern la reunion du Congres en session
special. les correspondents de Washington donnent des
explications contradictoires de la declaration de M. Truman.
Pour les uns, le President aurait indiqud qu'il avait des
moyens suffisants pour venir en aide A 1'Europe immediate-
ment sans reunir le CongrAs. Pour les autres, il aurait tou-
iours intention de convoquer une session sp6ciale du Con-
gres. La plupart reproduisent les declarations de M. Bonnet
A la suit, de son entrevue avec M. Lovett, indiquant que
la France aurait besoin de 290 millions de dollars pour
couvrir ses achats en carbon, ble et corps gras, ainsi qu'en
matieres premieres jusqu"au 1" janvier. D'autre part, la
press reorend le communique du Departement d'Etat an-
noncant que trente et un navires allemands, dent un dock
flottant. seront donnas a la France sur la part des navires
de guerre nazis qui revenait A 1'Amerique.
Le (( Daily Worker announce en premiere page et sous de






BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ETRANGERE


gros titres que les U. S. A. envoient des dollars en masse
a la France. & la veille des elections. Suivant ce journal, le
D6parte.iment d'Etat aurait et6 mecontent du resultat des
Elections romaines et voudrait eviter qu'un r6sultat ana-
logue se p;oduiit en France, dimanche.
Toute la presse reprend, par ailleurs, les declarations
faites par Sir Oliver Fiank et M. plphand, sur les conver-
sations en course entire les del6guds du Comitd des Seize et
les represontants americains. Eile souligne particulierement
la phrase de M. Alphand suivant laquelle 1948 serait une
ann-e discisive. La conference tenue hier au Departemnent
d'Etat q'li a r6uni M. Lovett, l'ambassadeur americam a
Londres et les representants des commissions interessees du
Congress, a pzopos de la situation europ-enne, est mentionnee
dans tous Ics journaux, qui mettent generalement en 6vi-
dance une declaration du senateur Hatch indiquant son
desir d'activer l'ai-e am6ricaine a 1'Europe. ( Nous ne pou-
vons pas nous payer le luxe de retarder notre aide si nous
voulons e np-,her expansion du communism en Europe ,
d.clara-t-il notamment.
Par ailleurs, les correspondents de Washington annoncent
que les representants des brasseurs americains ont aczepte
ae rdduire leurs besoins de mais de 25 %, afin de conserver
cette precieuse cereal.
La press. announce egalement que le President a orconne
une enqute sur les activities des speculateurs en grain:, qui,
sur le seul march de Caicago, auraient, en un seul jour,
venau plusieurs fois la rdcolte americaine de bl. La r6a-tion
de la p.es-e a cette declaration est varide, la plupart des
Jouinaux constat.nt que les p.ix du ble ont monte rcem-
mont a cause des a-hats massifs faits par le government
pour ses livraisons ta 1'tranger, et se refusent a accepter
l'explication presidentielle qui n'a pas arr6te, par aillours,
la courba ascendante de ces course, puisque les bourses du
ble ont enregistre encore hier de nouvelles augmentations.
2. La champagne ilectorale
Sclon les journaux, les s6nateurs Taft et Stassen, tous
deux repaoli;ains, ont attaque hier la politique exterieure
de M. Tru.nan. Le premier a fait ressortir les contradictions
de cette poiitique qui encourage, d'une part. la resistance
au communisine en GCice et en Turquie et, d'autre part, c6de
aux exigences russes a Yalta et a Potsdam, et encourage.
dit-il. les co.nmunistes chinois. M. Stassen a reprocnd au
parti democrate de n'avoir pas contiance dans 1'O.N.U.. de
fair une politique interieure decourageant les initiatives
priv6es, et une politique extdrieure ( hesitant, confuse et
mcsquic. >,
3. Allemagne
Une d6peche de Berlin au < New York Times > annonce
que la demand frangaise de coke allemand a 6t6 accepted
par les gouvernements militaires anglais et am6ricain. Des
assurances auraient 6et donnees au gouvernLnent francais
qu'il continuera a recevoir du coke allemand en qiantit6
suffisante jusqu'a la fin de 1951.
4. Nouvelles de France
L'dvolution des groves en France eft longuement presented
en premiere page sous de gros titres, annongant que la grvep
maritime s'est 6tendue a tous les ports frangais et qu'elle
emp6che le navire ( Amerika > de toucher Cherbourg. Cette
situation survenant au moment meme oh la France .ustifie
ses demands d'aide americaine en se basant sur la volont6
de travail de ses citoyens entraine des reactions de press
diverse. Les uns, comme en t'moigne l'editorial du ( New
York 'limes a, en concluent qu'P faut acc6l1rer I'aide ame-
ricaine a la France, mais d'autre~ montrent que certain
journalists americains craignent que ces groves n'aient
pour resultat de profiter aux parties extremes. De nombreux
articles sont encore consacres a la champagne 6lectorale en
France ainsi qu'aux declarations de M. Bidault portant no-
tamment sur la politique frangaise a 1'6gard de 1'Alle.nagne.

LE DAMANTILEMENT DES USIN.ES ALLEMANDES (New
York Herald Tribune, 17/10) :
< ... Le gouvernement militaire am6ricain, en choi-
sissant un moyen terme entire un affaiblissement radi-


S. P. i. Inmp., 27, rue


cal de l'industrie allemande et le statu quo a donn6
prise A tou.es les critiques. Cependant, la decision qui
a 6t6 adopi6e semble ia meiileure 6tant dona6 la siua-
tion. Si Its dmianelements avaient 6.6 cffclues iinm6-
d.atement aipres la guerre, comme ce fut .e cas en Alle-
magne orientale, les Allemnands n'auraieni pas os6 pro-
tes.er. Cependant, cette operation a t61 ajourn6e siim-
p.emeni parce qu oa esperait que les quarre grandes
puissances pouuraieni se mettre d'accord pour trailer
I'Al.emgy e commie lie en-itR 6cononlque. Les Anglais
ct les Am6ricains out d6ci(d6 qu'i.s ne pouvaien sc
permLttre d'atendre plus longlemps.
Du point de vue psycho.ogique, il est important
que le ie'mant6.emcnt soil etlectue aussi rap, ement
que possb.e afin que les Al.emands sachent exacle-
ment ou uis en sont et puis.ent iirer le niledur part
de ce poentiel industries, restrain,. II faut 6galement
lancer une grande canipag.e d'lnformation au.,l D)ien
h I'in.edieur qu a 1'exerieur de I Anemagne. On prk-
sente trop souven, de lacon erronde les moths qui
font ag.r les Am6ricains, on les interpr6te mal et on
les comprend ieal. On devrait rappeler aux Anemands
que ie progranime de reparations qui est a appl.quer
dans lcs zones occidcnia.es n'est pas exagcr6 uans son
6eindue ni a.bitraire dans son execution, come c'est
le cas dans la zone sovi6tique. On devrai, dire aux
autres nations d'Euroipe que ces d6manieC.mnts qui
touchent 682 usines al,emandes ruinent ctlle assertion
fan.a.sisie que ics Americains cherchent a reliever
d'abord l'industrie allemande avant ceie des au.res
nations eurcpeennes. >




III. PRESSE SUISSE




LE DiMANTELEMENT DES USINES ALLEMANDES (La Tri-
bune de Genaee, 17/10) :

< ... Le d6montage des usines condamnees accana-
rera tout de meme 30.000, ouvriers pendant une dur6e
de deux ans, et cela quand on manque de b;'as pour
la reconstruction! D'autre part, il est 6vidcnt qu'en
dchors des destruceions dic. es par un souci ir6s i6gi-
time de scuirit6e c des confiscations ayant pour but de
reparer les donmages causes par.la Wehrmicht, les
experts se sont 6galement laiss6s guider dans leur
choix par des arri6re-pens6es d'ordre commercial et
par le secret d6sir d'61iminer des concurrent redou-
tables. Curtains journaux britanniques ne se font pas
faute de d6noncer la contradiction exislant entire cette
politique, qui iend A abaisser le niveau de la produc-
tion, et !es intentions hautement proclam6es par .es
gouvernements, de Londres et de Washington, lorsqu'ils
declarent que l'Allemagne devrait le plus t6t possible
,pouvoir voler de ses propres ailes, de facon A appor-
ter une contribution effective a la grande oeuvre de
i construction europ6enne.
Quoi qu'ii en so.t, la promulgation de ce < Diktat >
iura de profondes repercussions en Allemagne m6me.
Elle fortifiera dans leur volonl[ de resistance les 616-
ments de la nation qui se refusent A accepler les con-
sequences de la d6faile el mettra en plus mauvaise pos-
ture encore les partisans d'une collaboration loyale
avec les puissances occupants. Elle est d6jA violem-
*ment exp:oilde par les communists, qui se garden
Saturel:ement de dire que c'est I'U.R.S.S. qui sera le
Principal b6n6ficiaire de l'op6ration... ,
(PAUL Du BOCHET.)


Nicolo, Paris 31.3009


Prix : 6 fran~cs.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs