Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00214
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: October 18, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00214
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text

SERVICES FRANCAIS
D'INFORMATION
(MINISTARE DE LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETTRES)

Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (8').


LA DOCUMENTATION FRANAISE


MIMNSTE"R
DES AFFAIRS ETRANGERES
SERVICE D'INFORMATION
ET DE PRESS!


BULLETIN


PRESS


QUO TIW!



ATR A NO


18 octobre 1947.


E


>Notiv$Ie S N- 797


SOMMAIRE


I. PRESSE BRITANNIQUE
a) Apres la publication du plan de
Udes usines allemandes :
1. Times (17/10).
2. Daily Telegraph (17/10).
3. News Chronicle (17/10).
b) Apres la conference de press
(News' Chronicle 17/10).


demantelement




de M. Stassen


II. PRESS AMERICAINE
Avant les elections municipales en France (New
York Herald Tribune, .17/10, ed. europ.).
III. PRESS RUSSE
IV. PRESS POLONAISE
Avant les elections municipals en France (Gazeta
Polska, 17/10).
V. PRESS BELGE
Avant les elections municipals en France (Le Soir,
17/10).
VI. PRESSED SUISSE
a) Avant les elections municipals nc France (Lai
Tribune del Genidve, 16/10).
b) Le parti socialist italien ct "la constitution du
< Cominform >> (Gazette de Lauzanne, 17/10).


I. PRESS BRITANNIQUE

Revue de la press britannique du 17 octobre 1947
Les deux questions qui occupent la premiere place dans
la press de ce matin sont : le plan anglo-americain de
d6mant6lement des industries allemandes et les declarations
de M. C. Jones sur la Palestine.
La chronlque exterieure comprend d'autre part un grand
nombre d'articles sur les conflicts sociaux en France, un 6di-
toral du e Manchester Guardian P sur la situation fnan-
ciere en France, un article de fond du < News Chronicle a
intitul6 : ( Qu'est-ce qui ne va pas en France ? >
La question de l'aide amnricaine A 1'Europe, tout en four-
nissant matibre a un certain nombre d'articles, passe au
second plan. Les d6bats de l'O.N.U. et l'ouverture du proces
Maniu, la situation dans la p6ninsule indienne et les com-
mentaires de William Rust sur I'attitude de la press capi-


taliste a l'ugard du (< Cominform ), font 6galement l'objet
d'articmes dans le ( Mancnester Guardian ), le uaiiy T'ele-
graph ), le ( News Chronicle >, le ( uaily Worker >.
1. Allemagne
Tous les journaux donnent la veaete :
10 au pian anglo-amencam d ddemantelement de l'lndus-
trie alemande ;
20 au Ilnuage radiodlffus6 de Sir Sholto Douglas et ce-
lui que le general Uay a auresse a la popuiauton aiemande;
3 aux auail aDlons lalea par le gene~ii t-ouei bsoli aevant
les replesenLanbs ae la piesse alile et aulmanae ;
4 aux piemieres reacbons ae la popu.aGon aiiemande.
Le corrtsponaant diplonmauque uu < 'L uies ) expique,
dans un long arccie, ias reasons qui ont pousse les auLo-
rites anglo-aimeriLaines a reauire ae 1.636 a 6y2 le nombre
des usmnes allemandes destinees a etre demancelees.
La raison prmcipale strain~ que si Ion vouiait que la bi-
zone puisse se suinre a elie-meme au point de vue indus-
triel, 11 laudralt aucoriser un niveau de production d'acier
de 10.700.000 tonnes par an et non de 5.o00.0U0 tonnes par
an, come on l'avait annonce.
Ue correspondent precise que la liste qui vient d'etre pu-
bliee n'est pas definitive ; les autorites anglo-americaines
envisageraient de revenir sur la decision qu'elleS avaient
prise de permettre a l'Allemagne la production d'aluminium,
de beryllium, et de caoutchouc synthetique.
Le demantelement et le transfer des installations indus-
trielles devraient prendre environ deux ans. Blen qu'ils en-
trainent une certain perturbation dans 1'6conomie dlle-
mande, ce correspondent souligne qu'il est dans l'interet des
Al-emands et des Allies de veiller a ce que la production
allemande soit aussi peu affectee que possible.
En tout cas, souligne ce correspondent, la decision de
transfsrer les installations industrielles est le r6sultat d'un
accord general entire les Allies et les autorites anglo-am4-
ricaines, qui ne sont que les agents d'ex6cution de cette
decision.
Le correspondent diplomatique du (( Manchester Guar-
dian ) estime que la publication de cette listed met fin A la
periode d'incertitude qui a eu un effect d6primant sur I'in-
dustrie allemande et dcevrait permettre la livraison plus ra-
pide de reparations aux Allies.
Robert Waithman, correspondent diplomatique du ((News
Chronicle a, se demand si le choix des usines qui dolvent
etre d6mantel6es est justii&.
Il estime que les declarations des gouverneurs militaires
anglais et am6ricains ont ripondu a l'avance aux critiques
qui pourraient 6tre formulas eontre ce plan.
Le ( Daily Worker ) critiquln vivement le plan ambricain
et y volt le d6sir des Allies occidentaux de reliever le niveau
de l'industrie allemande jusqu'a celui de 1936.
Certains journaux soulignent d6jA l'opposition qui se ma-
nifeste dans la population allemande.
Michael Wilson, du < Daily Express ), announce que les


DE


_ -i --- =





2 UiULLEtIN QUOTll EN BE PRESS ATBANGA R


Allemands ont d6ja reCu l'ordre de saboter l'execution du
plan de demantelement.
Denis Martin, dans le ( Daily Herald ), fait 6tat de l'op-
position manifestee par les autorites allemandes elles-md-
mes, et notamment de la decision prise par le Conseil con-
sultatif allemand de la zone britannique de cesser ses tra-
vaux.
Ce correspondent precise que les Anglo-Americains auront
recourse b la force pour faire executer leurs decisions
D apris D. Weaver, correspondent du a News Chronicle a,
l'opposition serait extr6mement vive. Il faudrait meme s'at-
tendre A une violent agitation dans la Ruhr, particuliere-
ment affected. par le demantelement, et a une nouvelle offen-
sive des parties de gauche, appuyes par les Russes.-
Le (o Daily Mirror a souligne plus sp6cialement le defl
lance par le Conseil consultatif allemand aux autoritCs bri-
tanniques.
Quant a Me. Dowall, du ( Daily Graphic ), ii signal que
des ordres secrets ont 6te communiques aux syndicats alle-
mands pour qu'ils interdisent & leurs adherents de collabo-
rer a 1'execution du plan alli4.
2. Palestine
Tous les journaux reproduisent en bonne place les decla-
rations de M. Creech Jones, qui a souligne une fois de plus
la volont6 de la Grande-Bretagne, non seulement de mettre
fin & son mandate sur la Palestine, mais aussi d'en retire
prochainement ses troupes et ses fonctionnaires.
Charles Lambert, du c Daily Herald >, y volt un nouvel
avertissement lanc6 a 1'O.N.U.
3. France
Tous les journaux publient des articles plus ou moins longs
de correspondents sur les conflicts sociaux en France.
Le correspondent du ( Times a a Paris fait etat du con-
flit qui se serait eleven entire les syndicats chr6tiens ct la
C.G.T., conflict qui aurait mis les communists dans une po-
sition delicate.
Le correspondent du c Manchester Guardian a estime que
le gouvernement est lui aussi place dans une position diffi-
cile. Il dit que les communists soutiennent avec ardeur la
greve qu'ils ont condamnee quand elle a eclat, alors que
ceux qui l'ont declench6e ont repris le travail. II ajoute que
le gouvernement, pour sa part, fait des concessions i ceux
qui ne se sont pas encore mis en greve, alors que ces me-
mes concessions auraient pu empecher la greve du metro
et auraient certainement empeche celle de la marine mar-
chande.
Ce correspondent prevoit que la situation deviendra en-
core plus confuse dans les jours qui viennent, en raison des
elections municipales.
D'apres lui, ce sont les gaullistes qui beneficieralent de
ces ev6nements.
Les autres journaux insistent sur les measures prises par
le gouvernement pour remedier l'absence de transports.
Le <( Daily Graphic a met en relief la volonte des gre-
vistes de faire echec aux measures gouvernementales : a Nous
dresserons des barricades dans les rues. > Tels sont les pro-
pos que ce journal prete aux grdvistes.
Le ( News Chronicle a public un article de W. Forest sur
les difficulties du ravitaillement et la chert6 de la -vie en
France. Il conclut son article en disant qu'il a rencontre
partout le meme mecontentement A Ylgard des paysans et
11 se demand si les ouvriers de France c sont reellement
trop fatigues pour se revolter D.
Une depeche A.P., publi6e par le c Manchester Guardian a,
fait etat de la reponse faite par M. Bidault lorsqu'il a ete
interrog6 sur la fusion eventuelle de la zone frangaise avec
la bizone.
4; Aide americaine A l'Europe
Le ( Times ), le ( Daily Worker n, le c News Chronicle a,
rdsument les declarations faites par Sir Olivier Frank et
M. Alphand lors d'une conference de press.
D'apres le (( Daily Worker ), l'insistance des delegues
francais et britannique sur l'urgence de aide am6ricalne,
tendrait a prouver qu'aucune session spdciale du Congres
n'est prwvue pour cette ann6e.
Lc ( Manchester Guardian ), le (< Daily Express , le


( Daily Herald ), le ( Daily Mirror ), font 6tat des measures
prevues par le President Truman pour arrfter la specula-
tion sur les denrees alimentaires.
5. Roumanie
Le correspondent diplomatique du ( Daily Telegraph a
announce que les autoritds britanniques de Bucarest ont dc-
mande que l'un de leurs representants assisted au process du
Dr. Maniu.
Ce correspondent souligne que l'instruction du procs
s'est deroulee de la meme facon que dans le cas des process
politiques qui ont eu lieu derni6rement dans d'autres pays
balkaniques.
6. O.N.U.
Al. Cooke rend compete, dans le ( Manchester Guardian a,
des debats de 1'O.N.U. sur la Palestine et sur I'&ventuelle
Assemblee restreinte proposed par les Etats-Unis, et souli-
gne la vive opposition du bloc slave sur cette question
7. Inde
N. Cliff, du ( News Chronicle ), announce que le dominion
de 1'Inde a envoy de nouvelles troupes sur la c6te de Ka-
thiawar afin d'acc6lerer le retour du Junagadh & 1'Inde, on
tout au moins I'organisation d'un plebiscite dans cette pro-
vince.

a) APRES LA PUBLICATION DU NOUVEAU PLAN DE D9MAN-
TALEMENT DES USINES ALLEMANDES :

1. Tmes (17/10).

< ...On avait pris en aofit la decision de reliever le ni-
veau 'de l'industrie allemande a ce qu'il 6tait en 1936, et
la production de l'acier qui constitute le facteur dB-
terminant devait passer A 10.700.000 tonnes, c'est-A-
dire que le chiffre fix6 a Potsdam etait presque 'double.
La liste publibe aujourd'hui precise quel;es sont les
usines qui seront consid6eres comme surplus, si l'on par-
vient a atteindre le niveau de production d'acier qui
a 6et pr6vu. De tels calculs sont uniquement id'ordre
th6orique dans les circonstances actuelles, car la pro-
duction allemande de l'acier ne couvre encore qu'un
tiers des besoins, et il faudra plusieurs annoes avant de
pouvoir atteindre le niveau fix6. Mais le plan sert 'deux
buts. II permet a tout le monde de savoir exactement
quelles seront les usines vouees A disparaitre, ce qui
permeltra d'exploiter les futres d'une facon plus inten-
sive sans qu'on ait A redouter de nouveaux 'd6mantele-
ments; la question des reparations etant ainsi rbsolue, le
plan permet aux autorites allemandes de faire des pro-
jets d'avenir. La publication de cette lisfe devrait avoir
un effet salutaire sur le moral des Allemands et leur
volont6 de travailler et c'est d'ailleurs 'dans ce but que
la listed a 4t6 dress6e...
La seule justification possible A une reduction du
montant des reparations qui sont manifestement dues
aux pays devastes par l'agression allemande est le dAsir
que l'on a de tirer tout le parti possible de la compe-
tence et du travail des Allemands pour redresser 1'eco-
nomie de 1'Europe, tout autant que le ldsir de liberer
les puissances occidentales de l'obligation de continue
a subvenir aux besoins de l'Allemagne. C'est cela qu'il
est absolument n6cessaire de faire comprendre aux Alle-
mands...
On pr6tendra peut-Atre que tell ou telle usilne qui
assure en ce moment une production de temps de paix,
apres autorisation des Allies, mais qui est destinee A Atre
d6mantel6e, est de premiere importance pour un redres-
sement g6enral. I1 se peut que la main-d'ceuvre fasse
greve plut6t que de travailler a la destruction de ce que
bien des Allemands considereront a tort comme leurs
moyens d'existence. Les autorites militaires britanniques









BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGBARE


et am6ricaines devront poursuivre 6nergiquement leur
but, mais il n'en sera pas moins n6cessaire Id'assurer
la souplesse de m6thodes que Sir Brian Robertson a
promise hier. >

2. Daily Telegraph (17/10; conservateur).
...D'aucuns ont pr6tendu, et nolamment M. Clement
Davies dan.s sa correspondence avec le Premier Minis-
ire, que.le d6mant6lement r6duira l'Allemagne a 1'6tat di(
tau'dis rural >, et qu'il aura un effect funeste sur l:i
reconstruction Aconomique de l'Europe occidentale. On
aurait pf en dire autant de l'accord conclu a Potsdau
en aoit 1945, ou, un peu plus difficilement, de 'accorkt
conclu eT mars 1946 sur le niveau de I'industrie. Mais
,on ne peut veritablement parler ainsi a propose de In
listed qui vient d'6tre publi6e, ni a propose de l'accord
'd'aolt 1947 qu'elle complete. On laissera A 1'Allemagne
un potential de production assez elev6 pour lui permet-
tre d'atteindre le niveau de production auquel elle etait
parvenue avant qu'Hitler n'efit commence A 6tablir les ba-
ses industrielles de la guerre, potential de production
assez 61ev6 6galement.pour permettre A l'Allemagne de
jouer son r6le dans le plan Marshall, et suffisant pour
mettre fin a cette situation paradoxale et intole6able de
voir l'Allemagne constituer *un lourd fardeau pour les
vainqueurs...
Si l'Europe veut tirer parti de l'industrie allemande,
il faut s'attaquer un jour ou l'autre A cette tAche. Le
nouveau plan constitute un d6but, et un Id6but judicieux.
Il est destiny A permettre aux Allemands de vivre mo-
destement, et contribuer de facon sensible au bien-6tre
de leurs voisins. On saura en temps voulu quelle est
opinion 'des Russes, des Francais et des Allemainds...
Le plan tel qu'il a 6t1 concu sur place par des homes
comp6tents et senses fait autorit pour tous ceux qui ne
manifestent pas une m6fiance on des sentiments derai-
sonnables. a

3. News ChArbilcle (17/10, liberal).

a ...II est absolument n6cessaire que l'Allemagne soit
priv6e du mat6'riel qui ne peut 6tre utilis6 que dans un
but de guerre. I1 est normal que ceux qui ont souffert
A cause de 1'Allemagne trouvent une compensation Idans
Sa suppression des usines enlev6es A son potential in-
dustriel.
Mais une question se pose toujours : est-il sage de ris-
quer de laisser I'Allemagne demeurer une charge pour
1'Europe ?... Est-il sage de pr6lever 30.00.0 ouvriers sur
la main-'d'oeuvre deja r6duite de l'Allemagne pour les
affected A une oeuvre de destruction au lieu d'une lIt-
che constructive ? Avons-nous raison de risquer de vcir
.naitre en Allemagne des difficulties importantes sur le
plan in'dustriel et d'aggraver peut-6tre de fagon irr6m6-
diable la lassitude morale qui se manifeste dans la po-
pulation allemande ? Vaut-il la peine de risquer un o-f-
fondrement du syst6me ide transport allemand en
essayant de transf6rer aux voisins de l'Allemagne des
iqantitls de materiel industrial qui ne leur seront pent-
6ire id'aucune utility par suite d'un manique de combus-
tible et de mati6res premieres ?
M&me A Potsdam on avait insist pour que le (dman-
tilement soit achev6 deux ans et demi apr6s la fin de la
guerre. Cette operation augmente de facon inevitable nos
difficulties politiques. La seule justifiication de ce Ile-
mantflement serait qu'il constitute une contribution :ip-
pr6ciable au programme de redressement de 1'Europe.
Est-il bien sage ide reculer la r6alisation de ce prograln-
me de deux ou trois ans encore ? >


b) APRts LA CONtERENCE DE M. STASSEN (NeWS ChIoni-
cle, 17/10, liberal).
< Au course d'une conference de press qu'il a tenue
nardi idernier, M. Stassen, candidate r6publicain a la
pr6sidence des Etats-Unis, a d6clar6 pour la deuxi6me
fois que la politique de < socialisation 2 en Europe 6tait
un obstacle i la r6ussite du plan Marshall...
'Nous reconnaissons que si 1'Amerique consent A in-
vestir des milliards de dollars dans la reconstruction de
i'Europe, elle est oblige 6galement de veiller A ce que
ces fon'ids soient utilis6s au. mieux. Elle pourrait pr6ten-
dre A just titre par example que l'octroi A 1'Europe
d'une aide h long terme ne constituera qu'un gaspillage
d'argent si la production britannique de carbon n'at-
teint pas le niveau qui a 6t6 fix6 A ce sujet A Paris.
Mais la facon don't nous atteignons cet objectif ne
regarded pas et ne peut pas regarder 1'Am6rique. Si
l'Europe .6choue dans la r6alisation de son programme
d'entraide, c'est notre propre affaire et il serait normal
pour les Am6ricai.ns de reconsid6rer 1'aide qu'ils nous
idonnent. Mais on ne devrait pas demander A 1'Europe
d'accepter l'intervention de 1'Am6rique dans ces affairs
int6rieures. >



II. PRESS AMERICAINE


Revue de la press am6ricaine du 16 octobre 1947
1. Aide americaine a rEurope
L'annonce faite par la Maison Blanche que le Ddparte-
ment de la Guerre a etd autoris6 A acheter des francs pour
une valeur de cinquante millions de dollars A titre d'avance
sur quelque quatre-vingt-quatre millions de dollars dus A
la France pour l'entretien des troupes amdricaines trouve
un large 6cho dans toute la nresse. Autant d'articles sont
consacrds a cette announce au'A la declaration de politique
dtrang6re faite hier par M. Marshall au CongrBs du grand
syndicate am6ricain du C. I. O.
A 1'occasion de l'octroi de cette nouvelle aide a la France
les correspondants de Washington Dassent en' revue les
movens cue 1'Am6rinue Dourrait utiliser nour annorter une
aide immediate suoDl6mentaire. C'est ainsi ou'une din6che
du < Journal of Commerce > signal fue l'Exnort-Imnort
Bank est nrete a examiner touted nouvelle proposition d'em-
prunt aue pourrait lui presenter la France bour ses achats
de matieres premieres et de materiel. Folliard. du ( Washing-
ton Post ) raonorte l'oinion exorimee tar des exnerts amA-
ricains selon laauelle IP eouvernement de Washington nourra
apoorter une aide suffisante a la France net hiver sans
convoauer le Coneres en session spoAiale. Selon ce corres-
pondant. les experts pensent cue l'on Dourra trouver les
dollars nscessaires A ravitailler la France et 1'Italie en pro-
dults alimentaires et en combustibles iusqu'a ce cue le Con-
gres nuisse agir au course de sa session ordinaire qui doit
s'ouvrir le 3 janvier.
L" corresDondant du < New York Times ) dit 6galement
one les perspectives actuellement plus brillantes de trouver
des fonds pour aider 1'Italie et la France jusau'a la fin de
1'ann6e auront pour effet d'att6nuer la violence des discus-
sions sur la convocation d'une session spmciale du Congr.s,
au course de laquelle celui-ci envisagerait la question d'une
aide interimaire. Deouis la conference tenue lundi A la Mai-
son Blanche, on Dense beaunouD olus aux risaues aue cour-
rait le plan Marshall si 1'on proc6dait A la convocation d'une
session so6ciale du CongrAs.
Un certain nombre d'articles sont encore consacres au plan
Marshall et aux conversations Qui se dAroulent entire les d6-
1 zuds am6ricains et europ6ens A Washington. Le ( Journal
of Commerce > estime cue les reDr6sentants des seize nations
n'ont pas pr6cis6 suffisamment leurs besoins en machines
am6ricaines et il s'inquite de l'ampleur du d6veloppement








4 BULLETIN QUOTIDIEN D


de l'industrie europ6enne prdconisd6 par le rapport des
Seize. Ce journal declare qu'on ne voit pas of les Europdens
esparent trouver l'equipement n6cessaire a un d6veloppement
important ni ce qui peut justifier 6conomiquement une telle
expansion, ni d'ot peuvent provenir les matidres premieres
ou la main-d'oeuvre qu'elle necessitera.
Peterman, dans le e Philadelphia Inquirer ), contatant
que malgre I'aide am6ricalne, les groves s'6tendent en
France et que le bloc socialo-communiste triomphe en Italie,
se demand jusqu'a quand les Amdricains auront la patience
de voir leurs efforts neutralisas par la conduite politique et
social des Europdens. Un autre article paru dans le m6me
journal et date de Washington, note que le plan Marshall
regoit un appui assez peu enthousiaste dans les milieux du
CongrEs a 1'heure actuelle, et que cela est di en particulier
au fait que (( les nations europ6ennes n'ont pas montr6 clai-
rement ce qu'elles pourraient faire pour s'entr'alder.
La press rapporte en bonne place que les course du ble
amdricains ont atteint des chiffres record puisque sur le
marches les ventes pour le mois de d6cembre se sont faites
A 3 dollars le boisseau. Certains correspondents notent que
cette hausse continue des prix am6ricains ne peut qu'entral-
ner une evaluation plus forte des besoins europdens.
2. Relations amdricano-russes
Le discourse prononed par le general Marshall hier a Bos-
ton devant les d6elgues du C. I. O. et montrant que la lutte
centre les ideologies totalitaires est d'une importance pri-
mordiale si les ouvriers americains desirent sauvegarder leur
standard de vie et leur liberty a et6 accueilli trds favorable-
ment par les d6l1guds. La press note qu'une resolution a
t60 ensuite adoptde par le C. I. O. en faveur du plan Mars-
hall et que son president Murray a prononed un discours
expliquant que cette resolution engage tous les membres du
C. I. O. a d6fendre les iddaux americains et qu'ils ne feraient
pas preuve de loyaute envers leur organisation s'ils agis-
salent autrement.
Une nouvelle e U. P. > de Washington indique de source
officielle qu'une arm6e allemande d'environ 100.000 hommes.
sous la direction du g6ndral von Paulus, est entretenue par
les Russes qui sont convaincus que ces Allemands soutien-
dront la cause sovi6tique.
Le ( Times Herald ) donne les extracts d'un pamphlet
du D1partement de la Guerre intitul6e G6opolitique de
1'Union Sovi6tique >, ot l'auteur, aprds avoir examine les
deux possibilities qui s'offrent A la politique russe dans le
monde : cooperation avec les autres nations ou division
du monde en deux, estime qu'actuellement le Kremlin
s'oriente vers la second. Il souligne que la these commu-
niste fondamentale est que le conflict est inevitable entire
le communism et le capitalism et note que la propaganda
sovietique a 1'etranger agite 1'epouvantail de 1'encerclement
de I'U. R. S. S, par le capitalism.
Le ( Baltimore Sun ) reprend les declarations faites hier
par le general Clay a la press americaine, declarations of
il a indiqu6 que les U.S.A. maintiendraient leurs forces d'oc-
cupation en Allemagne tant qu'un accord ne serait pas in-
tervenu pour maintenir la Daix mondiale. Le general aurait
dit qu'il ne pourrait pas y avoir de plus grande calamity
pour 1'Europe et pour le monde que le retrait des troupes.
americaines avant la conclusion de cet accord.
3. -- Nouvelles de France

Les gros titres des journaux attirent attention du public
americain sur les groves frangaises. Certains journaux pu-
blient des radiophotos montrant les Parisiens se rendant A
leur travail dans des camions, et 1'ensemble de la press
croit voir dans ces ralentissements du travail une manoeuvre
communist, bien que certain correspondents de Paris
comme Hurd, du ( Christian Science Monitor ), et Kerr, du
( New York Herald Tribune ), fassent ressortir la position
diffcile ot se trouvent places les communists et les orga-
nisations syndicales qui ont appuyd ces graves A la veille des
elections.
Un editorial du ( Christian Science Monitor a note que
la veritable bataille est engage entire les communists d'une
part et tous les autres parties d'autre part. Il en conclut


>E PRESSED *TRANOGIJ


que c'est le moment pour les U. S. A. de prendre une ddci-
sion et d'agir pour venir en aide a la France. Constatant
que la banque Export-Import a autorisl pour les achats les
plus important l'emploi de 93 millions de dollars en credit
frangais, 11 conclut : < Se rend-on enfin compete que l'on
dolt faire quelque chose et le faire vite ? )
Les correspondents du < New York Post ) et du ( Chicago
Daily News ) traitent 6galement le probl6me de la politique
frangaise. Marquis Childs, dans un article, date de Paris,
constate que l'apparence de luxe et d'aisance que present
la France dans certain milieux n'est qu'une facade. En r6a-
lite, ajoute-t-il, la situation 6conomique empire, les prix
montent, la monnaie inspire de moins en moins confiance
et un nombre croissant d'6changes commerciaux se font au
march poir. II declare aussi gue la France a peut-etre au-
jourd'hui la plus grande quantity d'or amassee au course de
son histoire et que cet or ne se trouve pas dans les coffres
du Gouvernement, mais dans les coffres-forts et se cache
chez les paysans frangals. Selon ce correspondent, le Gou-
vernement est si faible que certain Frangais disent qu'il
n'existe pas et que la situation economique continue A em-
pirer. Childs constate finalement que la France ( a eu un
grand passe et qu'elle aura peut-dtre un grand avenir, mais
que pour le moment du moins peu de gens paraissent le
croire >.

AVANTI LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE (New
York Herald Tribune, 17/10) edition europ6enne.

o ... On ne peut se livrer qu'A des conjonctures sur les
consequences qu'auront les a elections municipales dans
un avenir immadiat. On dit par example, que le pre-
sident de la Republique, M. Vincent Auriol, Ipourrait
faire appel au general de Gaulle pour former un nou-
veau gouvernement si un important retirement en fa-
veur du gaullisme se manifestait a l'Assembl6e natio-
nale. Voila qui impliquerait naturellement que l'Assem-
blee aurait change de position en raison du rdsultat des
elections municipales et non pas parce que, ses mem-
bres auraient change.
En face de ces suppositions, il existe un sentiment lar-
gement r6pandu que le g6enral de Gaulle ne fait que se
lancer dans la politique dimanche prochain, et qu'il a
I'intention de n'aller .que lentement de l'avant. Les e6lec-
tions nationals qui permettraient de soumettre a un
referendum la constitution, et les changements que dd-
sire y apporter le general de Gaulle ne peuvent avoir
lieu en tout cas avant mai ou juin. a
(WILLIAM J. HUMPHREYS.)



III. PRESS SOVIETIQUE



Revue de la press s6vietique des 15 et 16 octobre 1947
Les rubriques 6trangeres, de deux pages en moyenne, gar-
dent un caractdre d'information et continent A 6tre con-
sacr6es a la politique am6ricaine.
1. La politique du Ddpartement d'Etat et ses incidences
Des comptes rendus d'une page et demie paraissent chaque
jour sur les travaux de I'O. N. U. Le ton reste celui de la
pol6mique et l'on peut reliever les titres suivants : e Ce qu'a
demontrd la discussion de la question grecque ), o Victoire
politico-morale de la delegation sovitique au Comit6 de
1'Assembl6e gendrale ), ( Les dledgu6s slaves demasquent
la menace am6ricaine centre la paix dans les Balkans a,
e Cyniques aveux du d616gue americain ), ( Pour la defense
des principles fondamentaux de 1'O. N. U. ).
Les diverse incidences de la politique amrricaine font
1'objet d'une s6rie de tledgrammes de second plan publics
sous les titres suivants : e Declaration de Mac Cloy : le
plan Marshall n'existe pas encore ), a Discours de Pepper




fUtLLUTIN gtJO1fIDIEN bE PRSSSE iTRANGARE 5


et de Wallace ), ( Demande de la France a 1'Export-Import
Bank a, ( Prochaine arrive d'une escadre amEricaine &
Tarente x, ( La champagne aux Etats-Unis contre la com-
mission pour la poursuite des activities anti-am6ricaines ),
( L'Economist et les conditions de l'aide amEricaine a 1'Eu-
rope Occidentale )).
D'autre part, dans la ( Pravda a du 15, M. Zaslavsky com-
mente brievement < les attaques de Noel Baker contre les
pays d'Europe Orientale a et parole, le 16, ( des ruines qui
couvrent encore les territoires envahis de 1'U. R. S. S. et
au nom desquelles le people sovietique exige qu'on cesse de
faire s'accorder des dollars aux capitalistes allemands occi-
dentaux ). Dans la a Pravda a du 16 6galement, sous la
signature E. M., parait un article sur a les commissions
d'enqu6te amdricaines don't l'entr6e en U. R. S. S. n'a pas
6t0 autoris6e ).
2. La lutte pour la d6mocratie dans le monde
Toute la press sovi6tique donne une s6rie d'informations
sur les elections italiennes. Trud public, en date du 15, un
bref reportage sur les debats provoqu6s par le communique
des neuf parties communists et un feuilleton d'Anna Louise
Strong sur son voyage en Cor6e du Nord.


que << la position de la France dans la question du ni-
veau de production du bassin de la Ruhr sera -d'autant
plus lib6rale que plus grandes seront les possibilities de
contr6le qui lui seront offertes >. Pour la premiere fois
depuis la liberation le porte-parole de la politique
e6rangBre frangaise a proclam6 ainsi, officiellement,
qu'il 6tait pr6t A transiger.
Aussi apparait-il de plus en plus clairement au peu-
ple frangais que dans les elections municipales il s'agit
de quelque chose de beaucoup plus important que de
la victoire l6ectorale ae tel ou de tel autre parti poli-
tique. L'opinion francaise se demand par quel moyen
on pourrait tirer la France de ses difficult6s actuelles :
par une aide extbrieure ou par la possibility donn~e
aux masses laborieuses de mobiliser pleinement leur
effort et leur travail en vue de sauver le pays ,de 1'in-
terieur?
Les elections de dimanche repondront A cette ques-
tion. >
KAMILA CHYLINSKA.


V. PRESS BELGE


IV. PRESS POLONAISE


AVANT LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE (Gazeta
Polska, officieuse, 17/10).
a I1 est ind6niable que la present champagne 6lecto-
rale en France differe de toutes les pr6c6dentes. Non
seulement parce que le ton en est plus aigu et plus
cat6gorique, mais aussi et avant tout Iparce que dans
1'esprit de tous l'enjeu de la lutte est l'avenir du pays.
Si les ennuis ,d6coulant de l'absence des moyens de
transport ont pu att6nuer pendant quelques jours la
fievre l6ectorale des Parisiens, ils ont renforc6 par ail-
leurs la vigilance des observateurs politiques. Alors que
conducteurs du metro et des autobus oat cess6 le tra-
vail, que dans tous les ports la gr6ve des matelots est
d6clench6e, que cheminots, ouvriers de 1'l1ectricit6 et
d'une s6rie d'autres branches de la production font con-
naitre leurs revendications, il ne vient a I'id6e de per-
sonne que tous ces movements sont uniquement des
exDpdients Blectoraux. Les journaux de 1'extreme-droite
ne reconnaissent-ils pas eux-memes qu'il est difficile de
supposed qu'une greve ausi < delicate que celle du
m6tro ait pu 6tre d6clench6e A des fins 6lectorales
Que d'une situation interieure affreusement p6nible
profitent des &616ments r6solument anti-r6publicains, cela
tout le monde s'accorde A le souligner, les communis-
tes comme les socialists, les formations du centre et
jusqu'au gouvernement lui-meme. En rkalit6, arguant
du ,danger, le gouvernement voudrait amener les tra-
vailleurs a renoncer A leurs r6clamations, tandis que
ceux-ci consid6rent que le succes de leurs revendica-
tions est une nkcessit6 professionnelle et en m6me
temps la condition inevitable d'une opposition efficace
A toutes les manoeuvres, dirig6es contre le regime r6-
publicain.
Le front anti-communiste qui se cristallise d'une ma-
nibre chaque jour plus precise n'a pas seulement le
sens d'une formation interieure, constitute A la veille
des Elections, Jamais encore le lien entire la configura-
tion ext6rieure et la configuration interieure n'est ap-
paru aussi nettement que -dans les paroles de M. Bi-
dault, soit qu'il ait rendu compete de ses conversations
avec les Ambricains, auxquels il assurait que a La
France peut 6tre gouvern6e sans les communists ,
soit qu'il nit d6clar6, come il l'a faith A Strasbourg,


AVANT LES ELECTIONS MUNICIPALS EN FRANCE (Le Sor,
17/10).
S... Le rassemblement du gne6ral de Gaulle le-
quel n'est nulle part candidate est la grande incon-
nue du scrutiny. Tard venu A la lutte electorale, il a
pour lui l'attrait de la nouveaut&. Il ne s'est refuse A
aucune alliance avec les autres parties. Mais il a ten-
dance A imposer son etiquette et, 1 of il s'est senti
assez fort, c'est A condition que ces parties I'adoptent.
Beaucoup d'alliances ont ainsi 6chou6, surtout avec le
M.R.P.
C'est peut-etre .dans le Nord que les a Gaullistes >
mordront le plus sur le parti de M. Maurice Schuman...
La situation est assez confuse en province. On semble
s'&tre attach A faire 6chec au communism, et c'est
bien Ia le sens de ces elections, sens qu'ont d'ailleurs,
d6s le premier jour, voulu lui donner les communists.
Ils ont d6ploy6 de gros efforts de propaganda pour
expliquer que leur depart du gouvernement n'a pas
ameliorer la situation .du pays. Si done ils gagnaient
des voix (ce qui est possible), sinon des mairies (ce qui
l'est moins), ils ne manqueraient pas de s'en pr6valoir
pour justifier leur retour au pouvoir, don't visiblement
ils ont la nostalgic.
Personnel, en tout cas, ne se risque a des pronostics
sur le scrutiny de dimanche. Tout au plus prevoit-on
dans les grandes villes, qu'A la faveur de la represen-
tation proportionnelle, les communists perdront un
certain nombre de conseils. Mais il faudra attendre plu-
sieurs jours avant d'etre fix6.
Et puis, Ics femmes votent. C'est 1A aussi, une incon-
nue... >
(Du correspondent du Soir A Paris.)



VI. PRESS SUISSE


a) AVANT LES ELECTIONS MUNICIPALS EN FRANCE
(La Trtbane de Genave, 16/10) :
a ... Les elections municipales vont rev6tir le carac-
tere d'une veritable 6preuve de force entire les 61ments
r6volulionnaires, mobilises sous le signe de ]a guerre





T BULLI~TIN QtUOTIDIEN DE PRESS ETRANOAE


des classes et qui, bon gre mal gre, font bloc avec les
communists, et les 61,ments moder6s ou conservateurs
qui, qu'ils le veuillent on non, sont peu A pen entraines
dans l'orbite du R.P.F. Pris entire ces .deux e organi-
sations de masses 3, le gouvernement de M. Ramadier
ne sait.trop of donner de la tAte. Sa prudent politi-
que de bascule est depass6e par les v6Bnements. Elle se
dEfendait, en effet, aussi longtemps que subsistait I'es-
poir d'un rapprochement entire les deux conceptions
ideologiques qui se disputent l'elmpire du monde. Mais
pour la France aussi le jour esj venu de choisir, et elle
se trouve dans une position d'autant plus delicate que
de son choix peut .dpendre dans une large measure
I'avenir .de l'Europe entifrc. >
PAUL DU BOCHET.

b) LE PARTI SOCIALIST ITALIEN ET LA CONSTITUTION DU
SKOMINFORM 3,.
(Gazette de Luusanne, 17/10).
< .... II ne faut pas s'attendre A ce que I'ancien part
socialist prenne imm6diatement position au sujet de
Ja declaration de Varsovie. La question, apres avoir
Wte examine par la'direction du parti, sera soumise
au comit&b central, dans lequel les divers el6ments sont


mieux representEs. De toute fagon, il semble que les
,partisans du maintien du pacte avec les communists
soient les plus nombreux et que celui-ci doive rester
en vigueur, du moins en ce qui concern certain do-
maines de la politique intrrieurc.
Les socialists preferent, avant de prendre une d6ci-
sion, attendre de connaitre le point de vue des masses,
qui se manifestera clairement au mois d'avril 1948, lors
des nouvelles elections au Parlement. D'ailleurs, une
rupture immediate entire socialists et communists
compromettrait le fonctionnement des organizations
syndicales. Ainsi, la Confederation g6n6rale italienne
du travail, tout en ayant parmi ses dirigeants des repr6-
sentants socialists et meme dmocrates-chr6tiens, est
place sous la direction du communist Di Vittorio. Les
commissions d'usines et les conseils de ,direction sont
form's en majority de communists. Il est indiniable
que la collaboration entire socialists et communists
dans les milieux ouvriers est utile aux premiers et
qu'ils craignent de se trouver en cas de rupture, dans
une situation disavantageuse. Ils ne chercheront done
pas a renverser la vapeur et a changer d'attitude aussi
longtemps qu'ils courront un risque quelconque avant
que les Alections 'd'avril prochain leur aient permis de
fire le point... >


S. P.I 0. 7 NolP.a-1.30 rx~ rns


& P. 1. 1 mp.. 27, me Niaolo, Paris $1.3009


Prix : 6 francs.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs