Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00201
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: October 3, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00201
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text


SERVICES FRANCAIS
D'INFORMATION
MINISTERE DE LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETTRES)


LA DOCUMENTATION FRANQAISE


MINISTER
DES AFFAIRS ETRANGERES:
SERVICE D'INFORMATION
ET DE PRESS


Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (8").




BULLETIN



DE PRESS


3 octobre 1947.


QUOTIDIEN



ETRANG S RE

Nouvelle S6rie N 784


SOMM AIRE

I. PRESS BRITANNIQUE.
a) L'aide am iricaine A 1'Europe.
1. MancW ester Guardian (1/10).
2. Daily Telegraph (2/10).
b) La situation dans la ipninsule indienne (Daily
Worker, 2/10).
II. PRESS AMARICAINE.
La protestation americaine A Moscou (New York
Herald Tribune, 1/10).
III. PRESS SOVItTIQUE.
IV. PRESS SUISSE.
a) Avant les elections municipales en France (Jour-
nal de Genbve, 2/10).
1b) Le remaniement du cabinet britannique.
1. La Tribune de Genbe (1/10).
2. Gazette de Lausanne (2/10).


1. PRESS BRITANNIQUE


Revue de la press britannique du 2 octobre 1947
La press de ce matin consacre principalement son int6-
ret sur les questions 6conomiques. Elle fait notamment une
large place aux declarations du ministry des Fournitures,
d'apris lesquelles l'attribution d'acier et de matieres pre-
.mieres l'industrie sera fixee en proportion des products
exportables et de denrees essentielles qu'elle produira.
La press souligne que le gouvernement britannique a dd-
cid6 de ne pas intervenir dans la question des salaires et
de la laisser se r6gler entire patrons et representants des
syndicate.
Le a News Chronicle ) consacre sa manchette et son arti-
cle de fond au nouveau plan de Sir Stafford Cripps pour
faire face a la crise iconomique. Ce plan, don't Sir Stafford
Cripps a exposed hier les grandes lignes devant le Conseil
general des Trade Unions, prevoirait la concentration de
la production d'un grand nombre d'usines et l'obligation
pour les industries qui utilisent l'acier et les matieres pre-
mieres, a un certain plafond avant de recevoir ces fourni-
tures. L'une des premieres industries impliqudes dans ce
plan serait celle de la chaussure, qui serait reorganisee com-
pletement, de manibre t concentrer la production dans les
plus gros ateliers.
Le Conseil des Trade Unions aurait assure Sir Stafford
Orippa de son entire collaboration h condition toutefois


qu'il soit consulted et que les ouvriers, en attendant d'etre
places dans de nouvelles industries, ne soient pas abandon-
nes par le gouvernement.
La rubrique exterieure porte sur des sujets tres divers,
don't aucun n'occupe vraiment une place tres important.
1. Aide am6ricaine i 1'Europe
Cette question, qui fournissait matiere a des articles dans
toute la press il y a seulement quelques jours, ne fait au-
jourd'hui l'objet que de quelques correspondances dans le
a Times ), le < Manchester Guardian ), le ( Daily Tele-
graph ), le ( Daily Herald >.
Le correspondent du ( Times a signal que la Maison
Blanche a repondu aux critiques don't elle etait l'objet de
la part de la press et de opinion. Elle aurait fait remar-
quer que rien n'empeche le President de convoquer le Con-
gres en session special s'il estime que l'aide pr6vue jus-
qu'au mois de decembre est insuffisante, ou si un 6evnement
nouveau se present.
D'apres ce correspondent, le President Truman fonderait
un grand espoir sur le rapport de la Commission qui est
all6e enqu&ter sur la situation economique de 1'Europe, et
craindrait de perdre ses meilleurs allies s'il convoquait le
Congres avant de se prevaloir de leur temoignage.
Une longue depeche Reuter, reproduite par le a Manches-
ter Guardian a, signal que le President Truman a demand
au people americain d'eviter le gaspillage des denrees ali-
mentaires. Les Etats-Unis auraient export 470 millions de
boisseaux de ble, mais 1'Europe en a besoin de 100 millions
de boisseaux supplementaires, et c'est cette quantity que la
population americaine devrait eviter de gaspiller.
La d6peche mentionne la lettre adressee par le President
Truman au president de la Commission du Congres. Cette
lettre insisterait sur la necessity politique d'une aide ame-
ricaine A 1'Europe occidentale.
Le correspondent du c Daily Telegraph > signal que
M. Bidault verra aujourd'hui le President Truman pour s'en-
tretenir des propositions d'aide americaine immediate i la
France. M. Bidault, croit savoir cc journalist, insistera sur
la necessity de cette aide en raison de 1'approche des elec-
tions municipals.
D'apres ce journalist, le President Truman pourrait con-
voquer le Congres en session sp6ciale avant le mois de dd-
cembre, etant donned qu'il ne lui est pas possible, avec les
resources don't pour le moment il dispose, d'empicher 1'ef-
fondrement economique de la France et de l'Italie avant la
nouvelle annee.
Arthur Webb, dans le < Daily Herald a, pense que le gou-
vernement americain r6tablira le rationnement et le con-
tr6le des prix si inflation augmente.
Le President' Truman espererait encore, malgre tout,
qu'une baisse des prix pourra se produire et que 1'Europe
pourra etre aidee par 1'effort volontaire du people amdri-
cain.


II-
- -- -~~L~L--I-..-.~--~""P I---_ -- ___I_







M BULLETIN QUOTIDIAN DL PRBSSE ATRANGO t
J_ . .. ... . .. .. .


Ce correspondent announce que M. Truman prononcera
dimanche prochain un discours radiodiffuse sur cotte ques-
tion.
2. Nations Unies
Al. Cook, dans le ( Manchester Guardian ), expose en d&-
tail les d6bats qui ont eu lieu A l'Assemblee de 1'O.N.U. pour-
pourvoir aux vacances du Conseil de S6curite.
D'apres lui, la delegation sovietique s'irriterait de voir
les puissances occidentales se servir de l'Amerique Latine
pour consolider leurs positions.
Le 1 Daily Herald > souligne que M. Vychinski a 6et rap-
pel6 a l'ordre par le president de l'Assemblee, lorsqu'il a
pris la parole pour demander l'election de 1'Ukraine comme
membre du Conseil de Securite.
3. Colonies italiennes
Le correspondent diplomatique du ( Times > announce l'ou-
verture de la conference sur les colonies italiennes.
II souligne que le gouvernement britannique apportera la
plus grande attention aux suggestions qui lui seront faites
et qu'll n'adherera a aucun reglement qui, comme le retour
de la Cyrdnaique sous le contr6le italien, serait incompa-
tible avec les assurances donnees pendant la guerre aux
6noussis.
4. Allemagne
Le correspondent du ( Times ) A Berlin rapport les dd-
clarations du general Clay sur le demantelement de l'indus-
trie allemande. D'apres le gouverneur militaire am6ricain,
les industries restant en Allemagne suffiront largement a
occuper les Allemands pendant cinq ou six ans et a leur
donner un niveau de vie convenable. Toute opposition des
Allemands i l'execution du plan de demantelement serait
sanctionnee par une diminution de leurs rations alimen-
taires.
D'aprBs ce correspondent, la production d'acier brut de la
zone britannique pour le mois d'aofit aurait et6 de 268.414
tonnes, soit 26.000 tonnes de plus qu'en juillet dernier.
Le correspondent special du ( Manchester Guardian > ai
Essen precise 4 ce sujet que la production pourrait augmen-
ter encore de 10.000 tonnes, et que l'accord intervenu entire
M. Bevin et M. Bidault a Moscou pourra alors entrer en
vigueur.
5. France

Le e News Chronicle a public en premiere page un article
de son correspondent a New-York, d'apres lequel le people
frangals ne pourrait manger du pain que trois fois par se-
maine a'il ne regoit pas une aide immediate des Etats-Unis.
Cette question constituerait le sujet principal des entretiens
de MM. Bidault et Truman.
Sous le titre : ( Les communists flairent un nouveau
scandal ), le correspondent du e Manchester Guardian >
done quelques details sur l'arrestation du general Beynet.
Le correspondent du ( Daily Telegraph > ai Paris prevoit
l'instauration du system d'imposition britannique en
France.
Le I Daily Worker a mentionne les declarations de
M. Anxionnax et du general de Gaulle, hostiles a la Russie
sovietique.
6. Accord greco-ture
Plusieurs journaux, don't le ( Times ), parent de 1'even-
tualitd d'un plan d6fensif greco-turc et d'une fusion des
deux 6tats-majors sous le contr6le d'un officer superieur
am6ricain.
7. Bulgarie

Le correspondent du a Times > et celui du ( Daily Tele-
graph a ) Lake Success signalent que le delegu6 americain
a accuse la Bulgarie d'agir d'une manire dangereuse pour
la paix dans ses rapports avec la GrAce, et que M. Gro-
myko a accuse a son tour les Etats-Unis de vouloir inter-
venir dans les affaires interieures des peuples balkaniques.


8. Etats-Unis

Sous le titre : Trois hommes avertissent le monde >, le
e Daily Worker a public les declarations de 1'archev6que
d'York favorables a une entente avec la Russie, de M. Wal-
lace critiquant la politique amdricaine et l'accusant de favo-
riser les regimes dictatoriaux d'Amerique du Sud, du Mard-
chal Tito accusant les Etats-Unis de vouloir provoquer une
guerre en Europe.

a) L'AIDE AMtRICAINE A L'EUROPE.
1. Manchester Guardian (1/10, liberal) :
< ...I1 faut a la Grande-Bretagne ainsi qu'a 1'Europe
occidentale davantage qu'une aide temporaire pour
retrouver son 6quilibre I'conomique. Les fonds n6ces-
saires pour passer l'hiver ont ete estim6s par des Iper-
sonnalit6s am6ricaines importantes a quatre fois la
some indiqu6e par le President. Le probleme s'est
aggrav6 par suite de la mauvaise r6colte en Europe et
de la hausse continuelle des prix des denr6es essentielles
dans I'hemisphere occidental. Mais ce n'est pas le rBle
de 1'Europe de dire A l'Amerique qu'elle doit accorder
une aide appropriee ou subir les consequences d'un
effondrement de I'Europ.e... Pour r6tablir l'6quilibre du
commerce et des paiements entire l'ancien et le nou-
veau monde, si l'on veut en attendant aider l'Europe
A retrouver sa capacity de production et a rehausser
ses possibilities d'exportations, nous ne pouvons computer
que sur le bon sens des Etats-Unis. L'opinion americaine
a beaucoup 6volu6 depuis que M. Marshall a sugg@r6
pour la premiere fois que l'Europe devrait laborer un
plan d'aide reciproque, mais elle doit continue A 6vo-
luer avec rapidity si l'on veut que cette aide ne soit
pas accord6e trop tard... D
2. Daily Telegraph (2/10, conservateur) :
<< ...L'importance de I'aide temporaire envisagee par
le President est inf6rieure a l'estimation des besoins
pour un seul pays d'Europe la France et cela
seulement en ce qui concern les denr6es alimentaires
et le combustible. De plus, le President a fait figure
dans ses chiffres des fonds qui out d6ji 6te votes pour
la liquidation de l'aide A 1'U.N.R.R.A. et don't la plu-
part ont d6eja Wt d6pens6s. II n'est pas facile de voir
comment la France et 1'Italie peuvent 6viter un desastre
economique qui ne pourrait que trop facilement etre
suivi d'un desastre politique. Les difficulties de ces pays
sont tout ce qu'il y a de plus r6elles. Quant a nous, nous
pourrons peut-etre survive, grAce .a nos reserves, jus-
qu'au moment oft 'iAmrique prendra une decision sur
une aide A longue echBance. Pour cela, nous devons ce-
ipendant consacrer toute notre 6nergie A developper
notre puissance 6conomique a la fois dans les Iles bri-
tanniques et dans 1'Empire, car si le president Truman
n'est pas parvenu a 46prouver ou & faire partager ce
sentiment de crise, cela est sans aucun doute egalement
vrai pour une parties considerable du people britan-
nique.
Mais plus nous sommes obliges de computer sur nous-
memes, sur I'Empire et sur d'autres pays situes en
dehors de la zone dollar, plus il nous devient impos-
sible d'accepter le principle cher aux Americains -
de non-discrimination en matiere de commerce... Tout
en comprenant parfaitement le droit ides Am6ricains de
prendre leur temps pour r6fl6chir A ce qu'ils front, on
ne doit jamais oublier que nous n'avons pas trop de
temps pour nous organiser afin de subsister.
ib) LA SITUATION DANS LA PININSULE INDIENNE (Daily
Worker, 2/10, communist) :
...Le partage de 1'Inde, qui est la cause immediate
des lamentables evenements du Punjab, etait une pro-







BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS tTRANGARE


position britannique et non pas indienne. Whitehall n'a
pas essay de r6soudre la crise d'autorit& britannique
sur la base de la creation d'un Etat indien uni A qui
on aurait laisse le droit de determiner lui-meme sa pro-
pre organisation.
La tAche la plus urgente en ce moment est celle de
mener A bien et dans la paix le transfer des popula-
tions... Les dirigeants des nouveaux dominions doivent
coop6rer 6troitement et 6viter de se livrer A des actes
qui ,ne font que jeter de l'huile sur le feu, comme c'est
le cas 'pour I'appel lance A l'Empire par le gouverne-
ment du Pakistan. Cette action isolde a augment la
tension des relations entire les deux dominions et pour-
rait meme etre exploitee par des milieux imp6rialistes
qui en useraient comme d'un pr6texte pour intervenir
A nouveau dans I'Inde... ,



1. PRESS AMERICAINE



Revue de la press americaine du 1". octobre 1947

1. Aide am6ricaine

Le probleme de I'aide immediate a la France et 1'Italie
continue a preoccuper la press americaine qui lui consacre
de nombreux articles et editoriaux. Elle announce que le se-
nateur Vandenberg a convoque la commission des Affaires
etrangeres du Senat pour le 10 novembre et que son col-
legue de la commission correspondante de la Chambre des
Representants convoquera celle-ci quelques jours apres.
Les editoriaux des grands journaux de 1'Est continent
a critiquer le President Truman parce qu'ils considerent que
I'intervention des commissions des Affaires etrangeres et
du Congress viendra trop tard pour eviter en Europe une
crise economique intense dans les premiers mois de 1'hiver.
uependant, la chaine des journaux ( Scripps Howard a pu-
blie un editorial soutenant la decision presidentielle. Le
President faisant montre d'un realisme politique a reconhu
qu'il ne servirait A rien de convoquer le CongrBs tant qu'il
n'existera pas une communaute de vues des membres du
Congress ). Un article de David Lawrence soutient le meme
argument et conclut : ( Le President prend la bonne voie
pour obtenir un veritable appui des deux parties pour son
programme d'aide A 1'Europe ).
Le correspondent du ( New York Times ) a la Maison
Blanche declare que la reaction des editoriaux des journaux
de 1'Est a fait son effet et que le President appellera peut-
etre le Congres en session special sans attendre que les
commissions qui ont ete convoquees aient termine leur etude
/de la situation 6conomique europ6enne.
Par ailleurs, l'urgence de la situation 6conomique euro-
peenne est soulignee dans les articles de Anne Mac Cor-
mick dans le New York Times ), de Mark Sullivan dans
le ( New York Herald Tribune ) et dans les depeches de
Londres rapportant les declarations de M. Herter, President
d'une commission americaine d'enquete en Europe.
Dans le a New York Sun a, un editorial est public sous
le titre ( Truman cherche A echapper a ses responsabili-
tes > et le a Baltimore Sun a conclut un editorial sur le
meme sujet en disant qu'on a l'impression qu'A Washington,
les besoins urgents de 1'Europe en ravitaillement et en com-
bustible cet hiver sont une chose A laquelle on ne doit pas
penser trop serieusement et pour laquelle on ne doit pas se
tourmenter avant que les premiers flocons de neige appa-
raissent. Et le journal ajoute que c'est la une attitude qui
est peut-etre justified en ce qui concern I'aide a long terme
du plan Marshall mais qu'elle ne saurait etre justifiee en
ce qui concern la famine immediate don't l'Europe est
menacee. a L'Evening Star ) regrette lui aussi que le Pre-
sident n'ait pas encore pu se decider en ce qui concern la
convocation d'une reunion sp6ciale du Congres.


2. L'Assemblee general
La press accord une large place aux d6bats de 1'Assem-
blee general au course desquels l'Argentine et le Canada
ont ete elus au Conseil de Securlte et le Yemen et le Pakis-
tan B l'O.N.U. Les nombreux votes qui ont eu lieu au sujet
de l'admission de 1'Ukraine ou de 1'Inde au Conseil de Se-
curite sans aboutir & une conclusion entrainent des com-
mentaires nombreux of l'on present cette situation domme
un nouvel example de la lutte que se font les U.S.A. et I'U.R.
S.S. A Lake Success.

3. Pologne
La press reprend le texte d'une note remise par le Depar-
tement d'Etat A l'ambassadeur de Pologne l'assurant que
la politique americaine vis-a-vis de l'Allemagne n'est pas
contraire A l'accord de Potsdam et qu'elle ne s'oppose pas
au principle d'accorder une priority A la reconstruction des
nations qui ont ete victims des nazis.

4. Ruhr
Kuh ecrit de Londres A ( P. M. ) que les gouvernements
frangais, belge et hollandais ont protested aupres du gou-
vernement britannique contre les plans anglo-americains
administration de la Ruhr. Au sujet de la note frangaise,
il declare qu'elle precise que le retour des mines de char-
bon de la Ruhr a l'administration allemande pr6jugerait
du statut future de la Ruhr. De plus, les autorites alleman-
des recevraient un pouvoir superieur A celui qu'avait Hitler
puisque sous son regime de nombreuses companies privees
Ionctionnaient sous leur propre direction. La note francaise
conclurait en demandant quelle autorit6 l'administration
allemande exercerait sur les mines de la Ruhr qui sont des
proprietes frangaises.

5. -U. R. S. S.

Tous les journaux reprennent en premiere page et sou-
vent sous d'enormes titres les informations de Washing-
ton indiquant que le gouvernement de Moscou a refuse les
visas d'entr6e aux senateurs americains qui devaient ins-
pecter l'ambassade americaine A Moscou.

6. Nouvelles de France

Une depeche de New-York du ( New York Herald Tri-
bune ) announce que M. Bidault pr6sentera & M. Truman les
besoins immediate de la France qui seraient values a 120
millions de dollars par mois A partir du 15 octobre et cette
depeche ajoute que M. Bidault discutera aussi avec le Pre-
sident de la situation politique frangaise et des objections
irangaises au plan anglo-americain de relevement de l'm-
dustrie allemande comme source-clef de matires premieres
pour la reconstruction economique europeenne.
Une d6peche de Paris au a New York Times a rapporte
que la reaction aux declarations Truman n'a pas e6e en-
couragean~s : (( On consider ici que l'aide de 580 mil-
lions dc 1Uars mentionn6e par M. Truman obligerait la
France ;')andonner toutes ses importations payables en
dollars a I -ception du carbon et du ble... Cela signifierait
qu'il s'ensuivrait un ralentissement de toute 1'6conomie.fran-
gaise >.

LA PROTESTATION AMERICAINE A MOSCOU (New York
Hferard Trbune, 1/10).

< ...M. Bedell Smith et M. Molotov et en fait la
Russie et l'Am6rique ne tiennent pas le meme lain-
gage lorsqu'ils commencent A parler de la press. < Li-
bert >> a un certain sens pour nous et un autre pour les
Soviets. Is pr6tendront et croiront sincerement que leur
press ne fait l'objet d'aucun control 6tant donn6
qu'elle est libre d'Acrire tout ce que reclament les in-
tr&Ats de l'Union Sovietique. Pour eux, la press ameri-
caine est soumise A un contr6le parce qu'elle r6pon'd A
des influences qui ne sont pas directement lies A la po-








4 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS ATRANGARE


litique officielle. Par example, influence de la libre
pensee.
Pour ces raisons, sinon pour d'autres, on ne pouvait
r6pondre A la protestation 'de M. Bedell Smith d'une fa-
Con satisfaisante pour les Etats-Unis. Si l'Union Sovid-
tique a decide de faire passer l'Am&rique pour un ogre
en Russie, la press sovi6tique est libre de dire ce
qu'elle veut A ce sujet et M. Molotov n'a pas le droit d'in-
tervenir. I1 serait peut-Rtre plus sage que M. Be'dell
Smith se borne A poser des questions sur cetle politi-
que plut6t qu'A discuter sans espoir sur ses manifesta-
tions. a


III. PRESS SOVIETIQUE


Revue de la press sovidtique du 1,r octobre 1947
Les rubriques 6trangeres qui occupent en moyenne une
page et demie ont un caractere uniquement informatif et
sont centrees sur la politique occidentale, d'abord i 1'O.N.U.,
ensulte autour de 1'O.N.U. Les commentaires que 1'on trouve
dans les ( Izvestia a se referent tous plus ou moins direc-
tement a 1'Asembl6e gd6nrale des Nations Unies. Dans une
longue note sign6e A., la ( Pravda ) rattache le discours
qu! M a. Anxionnax a prononce au ddjeuner de la press an-
glo-americaine a la politique d'excitation a la guerre dd-
noncee par M. Vychinski. On trouve dans les autres jour-
naux quelques commentaires ayant trait la politique anglo-
americalne.

1. La politique occidentale a I'O. N. U.
Tous .les journaux publient les premiers comptes rendus
de s6ances : reunion du Conseil de Securite, reunion de
'Assemblde gdnerale, reunion des comit6s politiques, de tu-
telle, pour la question palestinienne, pour les questions cul-
turelles, humanitaires et sociales, etc... Le compete rendu le
plus copieux est consacre a la seance du comit6 politique et
comporte pour piece maitresse I'analyse sur deux tiers de
page environ d'un article de M. Kisseliev relatif a l'inter-
vention de M. Delbos au course de la mime stance. L'agent
sovietique relieve que la formule de compromise pr6sent6e
par M. Delbos ne se distingue en rien de la proposition
amerlcaine. Le project americain accuse ouvertement la You-
goslavie, la Bulgarie et l'Albanie de soutenir les partisans
grecs et propose o ces pays de mettre fin a cet appui. La
proposition frangaise dite < de compromise a souligne, sous
une forme quelque peu attenuee, que la majority de la commis-
sion d'enquete a reconnu la Yougoslavie, la Bulgarie et I'Al-
banie coupables de soutenir les partisans grecs et invite ces
Etats a ( ne rien faire qui puisse aider les partisans grecs >.
Il est clair que le project frangais coincide en fait avec le
project am6ricain.
2. Autour de I'O.N.U.
-Tous les journaux publien un t6lgramme < Tass > se
referant aux problems traits 1'lAssembl6e g6ndrale ainsi
que le d6menti par une agence telgraphique bulgare d'une
information de source grecque, retransmise par Reuter a
et relative a une pr6tendue incursion de partisans grecs en
provenance de Bulgarie. La press public 6galement une
information du ( Daily Worker a relative a l'appel de la
population du Sud-Ouest afri~ain aux Nations Unies, enfin
un't6legramme du Comite central de I'E.A.M. a 1'O.N.U.

3. Commentaires
M. Bronsky envoie de New-York aux ( Izvestia > une let-
tre divis6e en trois parties : dans les couloirs de 1'Assem-
blee g6n6rale : note d'atmosphere ; caractere d' < election )
du choix des membres non permanents du Consell de Secu-
rite ; discussions autour du protlime de savoir qui a 1'ini-
tiative, etc...
Sous le titre : Les masques sont arrach6s >, les < Izves-
tia ) publient une d6nonciation de M. Evatt, ( plus pro-am6-


ricain que pro-anglais et meme pro-australien >. dn trouve
dans ce meme journal une note relative a l'utilisation des
mots ( paix et securit >>, par les repr6sentants du 'bloc
americain, pour masquer une politique d'h6g6monie. La dif-
f6rence entire les actes et les paroles conclut la note -
< arrache le masque >.
Tous les journaux publient un communique Tass, repro-
duisant le texte des lettres echangees entire M. Molotov et
le g6enral Smith au sujet de 1'article public< par Gorbatov
dans la ( Gazette Litteraire ). Dans la ( Pravda ), une d&
p6che du correspondent particuiler de cet organe A Shan-
ghai se fait 1'echo des bruits d'dvacuation de Hong-Kont
par les Anglais en liaison avec la crise que subit actuelle-
ment 1'Angleterre. Dans 1' ( Etoile Rouge >, un feuilleton du
g6ndral Totchenov ddnonce, a propos du livre du general
Martel sur I'U.R.S.S., l'opposition entire des appreciations
justes du point de vue militaire et des proclamations sur
la n6cessit6 d'une ( politique ferme a.



IV. PRESS SUISSE



() AVANT LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE (JOUr-
nal de Geneve, 2/10).

< Le general de Gaulle veut rassembler ses troupes et
d6nombrer ses effectifs. Le but qu'il vise est moins la
conquete des mairies que la formation A la Chambre
d'un ( inter-groupe d'action pour une vraie 'd6mocra-
tie >, c'est-a-dire d'un movement travaillant a la revi-
sion de la charte national. Or, cette initiative sera fa-
cili!6e s'il obtient des succ6s lors des elections com-
munales, si les parlementaires se rendent compete que le
Rassemblement 'du people frangais a la faveur de la po-
pulation.
Les circonstances sont 6videmment favorables au ge-
neral de Gaulle : les difficulties economiques don't on
rend le gouvernement responsible, le r61e excessif que
jouent les comit6s directeurs des parties qui faussent sou-
vent le jeu normal des institutions, le Ldesarroi des es-
prits et les craintes que suscite la situation internatio-
nale fournissent d'utiles aliments a sa propaganda. Au
fond, les Franais desirent l'union et ils se dechirent
entire eux; pris dans les cadres rigides des parties, ils se
combattent alors qu'ils sentent obscurement la n6ces-
sit6 d'une reconciliation national. C'est pourquoi lei
i'dWes du g6enral ont trouve de l'6cho. Le point faible de
son argumentation, aux dires de ses compatriots, c'est
qu'il a deji d6tenu le pouvoir et que, ayant b6n6fici6
dt prestige exceptionnel que lui valurent sa clair-
voyance et sa t6nacit6, il aurait pu r6aliser le pro-
gramme qu'il defend aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, il
reste une force et sans attacher trop d'importance aux
scrutins qui vienuent d'avoir lieu pres de Bayeux et de
Cherbourg pour des sieges de conseillers g6nbraux, car
ces regions sont acquises aux mod6res, il est certain
que le R. P. F. jouera un rble important dans la vie
politique de la France et 'de l'Alg6rie.

(RENA PAYOT.)

b) LE REMANIEMENT DU CABINET BRITANNIQUE :

1. La Tribune de Genuve (1/10').
< Sir Stafford Cripps, le nouveau ( diclateur > aux
affaires economiques de Grande-Bretagne n'a pas la
reputation d'un caractbre facile. 11 est connu pour son
ambition, pour son intransigence et pour son esprit
doctrinaire, el fit souvent figure 'd'enfant terrible au sein
m6me du Labour Party. Mais il est aussi l'une des per-







BULLETIN QUOTIDIAN DX PRBSB *ATRANGajR 6


sonnalit6s les plus marquantes et l'un des meilleurs
technicians de la combinaison minist6rielle actuelle, et,
de l'avis de la plupart 'de ses compatriots, nul n'est
mieux qualifl6 que lui, dans les circonstances presentes,
pour mener a bien l'oeuvre de redressement national
.amorc6e par le Cabinet Attlee.
La brusque ascension de Sir Stafford Cripps, qui ap-
partient A l'aile gauche du Labour Party, consacre la
victoire, en Gran'de-Bretagne, du dirigisme integral.
Dans I'application de son programme, il s'appuiera sur
une commission interminist6rielle charge de mettre sur
pied u#1 plan de travail A longue 6chbance, impliquant
la mobilisation' de toutes les resources et de toutes les
forces vives du pays. En m6me temps, ii faut s'attendre
qu'il 'donnera une nouvelle et vigoureuse impulsion A la
politique des nationalisations.
Ce nouveau glissement vers la gauche qui se dessine
en Grande-Bretagne n'est pas sans inqui6ter les diri-
geants am6ricains et n'est done pas de nature A faciliter
la reprise des pourparlers concernant la mise en oeuvre
du plan Marshall.
Mais, bien qu'elle compete toujours sur l'assistance 'des
Etats-Unis, l'Angleterre est bien resolue A se sauver elle-
m6me et, dans sa grande majority, le pays continue a
faire confiance, pour cela, au Labour Party. II remet
ainsi son sort entire les mains de ces hommes A poigne
qui sont Sir Stafford Cripps, M. Bevin et M. Daltori, le
chancelier de l'Echiquier. Et, avec eux, le socialisme


britannique joue egalement sa derni6re et meilleure
carte. >
(PAUL DU BOCHET.)

2. Gazette de Lausanne (2/10).
< ...Le remaniement minist6riel de mar'di qui n'a nul-
lement affect le quadriumvirat Attlee, Bevin, Morrison,
Dalton, semble d6mentir les rumeurs relatives A la situa-
tion chancelante du cabinet travailliste. Ce n'est peut-
Utre qu'apparence. II semble que sous les coups de la
crise l'6quipe de tate se d6sagrege. Des courants diver-
gents se font jour au sein 'du movement travailliste, de
vives pol6miques internes ont eu lieu et l'antagonisme
personnel qui opposait M. Bevin a M. Morrison se serait
accru ces derniers temps. Pendant ce temps, l'opposi-
tion conservatrice redouble ses attaques et dans le
discours qu'il a prononc6 'dimanche A Snaresbrook,
M. Churchill a invite le parti conservateur A se tenir
pr6t pour reprendre le pouvoir.
Si une telle 6ventualit6 parait exclue pour I'heure, il
est moins hasardeux 'd'envisager I'hypothese du retour A
la formule de gouvernement de coalition, comme pen-'
dant les hostilities. La crise que traverse actuellement la
Grande-Bretagne est assez grave pour amener la popu-
lation a songer de plus en plus A une solution qui re-
nouerait, sur le plan strictement politique 6galement,
avec Il'esprit de Dunkerque. s


S. P. I. Imp., 27, rue Nicolo, Paris 31.3009











































































Prix : 6, francs.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs