Group Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00077027/00197
 Material Information
Title: Bulletin quotidien de presse étrangère
Series Title: Bulletin quotidien de presse e´trange`re.
Physical Description: dl. 30 cm.
Language: French
Creator: Ministère des Affaires Étrangères
Publication Date: September 27, 1947
 Subjects
Spatial Coverage: France
United Kingdom
Russia
Poland
Germany
Belgium
 Notes
General Note: 1009: gebaseerd op afl. 5605 (1934).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00077027
Volume ID: VID00197
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 72892915
ccp - PA0245063

Full Text


SERVICES FRANCAIS
INFORMATION
(MINISTARB DE LA JEUNESSE,
DES ARTS ET DES LETTRES)

Direction de la Documentation
14-16, rue Lord-Byron, Paris (8').


LA DOCUMENTATION FRANQAISE


MINISTER
DES AFFAIRES ETRANGERES
SERVICE INFORMATION
ET DE PRESS


BULLETIN



DE PRESS


27 septembre 1947.


QUOTIDIEN



ETRANGERE


louvelle Serie No 779


SOMMAIRE

I. PRESS BRITANNIQUE
Les d6elarations du Pr6sident Truman sur l'aide A
l'Eukpe :
1. Times (26/9).
2. Daily Telegraph (26/9).
3. Daily Herald (26/9).
4. News Cha onjicle 1(26/9).
II. PRESS AMERICAINE
La situation en Italie (New York Herulid Trui zbie,
26/9, Ed. europ.).
III. PRESS BELGE.'
a. ) L'ai'de americaine A la France (Le S(oir, 26/9).
b) Avant les l1ectio.ns municipales en France (La
Derniere Helure, 26/9).
IV. PRESS SUISSE
L'aide amrricaine A 1'Europe (TAibune de Geneve,
25/9).


rations presidentielles sans les accompagner de commen-
taires.
Le Daily Herald fait suivre l'article de son correspondent
de Washington d'un bref entrefilet mentionnant les d6cla-
rations de M. William Thorp, sous-scr6taire amiricain aux
Affaires iconomiques, d'apres sequel l'Amerique n'aurait pas
I'intention de favoriser le redressement allemand aux d6pens
de 1'Europe.
Le Daily Mail met en vedette information selon laquelle
la Grande-Bretagne ne recevrait pas d'aide interimaire des
Etats-Unis. C'est pourquoi la Grande-Bretagne se verrait
oblige, pour obtenir des dollars, soit de demander le ddgel
de 400 millions de dollars qui lui restent du pret americain,
soit de puiser a nouveau dans ses reserves d'or. Une dipeche
de, ce journal signal en outre que l'aide provisoire amrri-
caine ah 'Europe est fixde A 500 millions de dollars ddnt la
majeure.partie sera destine A la France.
Gelder, du News Chronicle, pense que M. Marshall 6prou-
vera des difficulties A faire adopter son plan par le CongrBs.
(Voir l'article plus loin.)
Arob Hall, correspondent du Daily Worker a Washington,
declare que les conseillers du president Truman se trouverit
devant un grave dilemme; d'une part, ils craignent que des
exportations de denrees alimentaires a 1'Europe ne provo-
quent une nouvelle hausse des prix aux Etats-Unis; d'autre
part, ils craignent qu'une aggravation des conditions econo-
miques en Europe ne favorite le movement communist.


I. PRESS BRITANNIQUE


Revue de la press britannique du 26 septembro 1947

1. Aide americaine a l'Europe

Toute la press announce que le president Truman a de-
clare au course d'une conference de press qu'il esplrait
pouvoir apporter imm6diatement une aide a 1'Europe sans
avoir A convoquer le CongrBs en session speciale. Le cor-
respondant du Times fait 'tat de 2'attivit6 deploy6e par les
milieux de Washington demandant au president Truman
d'acc6lrer l'envoi de secours A I'Itranger.
Il souligne notamment que le president Truman a demand
h la population americaine d'6viter le gaspillage alimen-
taire. Le president aurait d'autre part, consider le rapport
de la Commission de Paris comme u representant un effort
sans precedent de cooperation 6conomique 3.
Le correspondent du Daily Telegraph souligne que le pre-
sident Truman a compl6temient renvers6 1'attitude qu'il avait
prise precedemment A 1'Pgard du Congr6s puisqu'il vient de
declarer qu'il convoquerait les leaders du Congres pour
lundi prochain. *Ce mime journal expose en detail les dcela-


2. France
De nombreux journaux, don't le Times, mettent en bonne
place les declarations de M. Lovett sur la situation poli-
tique en France ainsi que celles de M. Ramadier devant
1'American Club a Paris.
Le correspondent du Tiines met en vedette le passage dans
lequel le president du Conseil a insist& sur les besoins fr'an-
gais en carbon et en bl6. Ce correspondent rappelle que
la France a demandA h la Russie de lui vendre 1.500.000
tonnes de blB et qu'ellei n'a pas encore regu de reponse.
D'ailleurs, la Russie demanderait sans doute A etre payee
en dollars.
D'apres le correspondent diplomatique du Daily Worker,
on penserait gen6ralem.ent en France que ce pays devrait
payer une parties important de 'aide am6ricaine par une
reorganisation radical de son gouvernement. Ce commen-
tateur affirmed' que M. Marshall voudrait voir quelqu'un
d'autre que M. Ramadier comme president du Conseil et cela
pour deux raisons : d'une part, parce qu'i! craint que M. Ra-
'madier ne soit force d'admettre des communists dans son
gouvernement, d'autre part parcel qu'il favoriserait la cons-
titution d'un nouveau gouvernement orient plus franchc-
inent vers la droite.
Le Daily Telegraph et le Manchester Guardian annoncent


-- -- I
-- --- r -- U ---- I- I







2 BULLETIN QUOTIDIEfN DE PRESSE ATRANGARE


que 100.000 prisonniers allemands se sont declar6s volon-
taires pour roster en France comme travailleurs libres. La
plupart d'entre eux seraient originaires de la zone d'occu-
pation russe.
Le correspondent du Manchester Guardian soaligne que
les autorites frangaises sont decidees A les disperser dans
toute la measure du possible afin d'eviler la.constitution d'unc,
cinquieme .colonne. La France aurait l'intention d'amener
45.000 travailleurs de !a zone francaise et des volontaires
de la zone, anglo-americaine. Ces emigrants eventuels lie
seraient en aucune maniere recruits parmi les personnel
d6placees qui se trouvent err Allemagne occidentale et qui
en refusant de retourner en zone frangaise subiraient la
repression des communists franqais. /
Ce correspondent estime que le gouverne'ment franqais est
d'autant plus d6sireux de favoriser ce*te 'migration que sur
les 200.000 travailleurs autorises A venir travailler en
France, celle-ci n'en aurait encore reus qu'un nombre insi-
gnifiant.

3. Bulgarie

Presque toute la press accord une large place a la note
du gouvernement britannique an gouvernement bulgare
accusant celui-ci d'avoir viol6 les clauses du trait et de
s'&tre rendu coupable d'un dini de justice et d assassinate.
Le Times donne le texte integral d.e la note britannique,
de mrme que le Daily Telegraph.
Le Daily Worker accuse le gouvernement britinnique de
r6diger ses notes sur le module americain.
Une d6p&che d'agence publi&e dans le Daily Telegraph
announce 1'arrestation de 18 autres imembres de l'oppositio>
en Bulgarie.
4. Indes
La press revient encore ce matin sur !es troubles aux
Indes. Le correspondent du Times souligne la tAche Bnorme
qui income A l'arm6e indienne dans le Pakistan oriental et
Ia situation catastrophique de certaines regions en proie au.
troubles est aggrav6e encore par la mousson.
Il fait 6tat aussi de 1'hostilit6 croissante des Indiens i
l'6gard des Britanniques. .
Collin Reid, dans le Daily Telegraph, et le reporter du
Daily Express annoncent que les Musulmans se sont livrey
a un raid de repr6sailles centre un train indien, causant
ainsi la mort de 340 rdfugi6s.
Le gouvernement indien a desavoue les declarations du
Pandit Kunzru.

5. 0. N. U.
Le Daily Telegraph rend compete des d6bats de l'O.N.U. et
met en relief les delarations de Sir Al. Gadogan accusant
la Russie et la Pologne de maquignonnage i propos de leur
attitude, a l'occasion de la candidature italienne i 1'O.N.IT.
qu'ils voudraient changer centre l'entree de la lBulgarie et
de trois autres Etats ex-ennemis i I'O.N.U.

6..-- Palestine

Le correspondent diplomatique du Daily Telegraph croit
savoir que la note remise aux representants britanniques A
Damas et a Bagdad par les gouvernements de Syrie et de
l'Irak constitute une menace d'intervention en faveur des
Arabes an cas oi 1'O.N.IT. se prononcerait pour le partage
de la Palestine.

7. Conference des Cinq

Le Times et le Daily Telegraph annoncent que la Conf6-
rence des Cinq ne se tiendra probablement pas avant la fin
novembre afin d'eviter qu'elle ne, fasse double emploi avec
l'Assemblee de l'O.N.U.
Le Times pense que Moscou suivra avec attention les tra-
vaix de la Conference des supplants qui se tiendra environ
trois semaines avant la Conference des Cinq et que le gou-
vernement soviltique basera sa politique sur ies rsultats
de cette conference preliminaire.


LES DiCLAR4ATIONS DU PRESIDENT TRUMAN SUR L'AIDE A
L'EUROPE :
1. Tilies (26/9).
cc ...Les dangers que risque d'entrainer sur le plan
politique la convocation d'une session sp6ciale du Con-
grbs ont augment au course des quitnze derniers jours.
Le deficit 'de la r6colte de mais (qui est la c6r6ale essen-
tielle aux Etats-Unis) auquel viennent s'ajouter les pers-
pectives nouvelles de demands importantes on c6r6ales
de la part de 1'Europe ont provoqu6 aux Etals-Unis une
nouvelle hausse des prix non seulement sur les c6r6ales,
mais sur tous les pro'duits d6riv6s... La reaction a 6t
exage6re, mais il n'en Idemeure pas moins -- et on le
reconnait aux Etats-Unis --que l'Amerique ne peut a la
fois maintenir le niveau ant6rieur de ses exportations
et faire face aux besoins du march- int6rieur... Tous les
milieux politiques (MM. Harriman, Hoover, .Taft, Stas-
sen et maintenant le President lui-nmeme), ont demand
aux conservateurs americains de faire un effort pour se
rationner volontaireiment afin de surmonter cette crise...
Les declarations aux terms desquelles notre poli-
tique 'd'exportations est responsible de cette si'JV'-f
sont sans aucun doute beaucoup plus agr6ables et beau-
coup plus facilement comprises, et par consequent four-
nissent des armes A ceux qui n'ont jamais 6t6 tris d6si-
reux de voir les Etats-Unis s'e'ngager A aider les pays
rangers pendant une loggue p6riode... Le danger qu'il
y a A reunir le congress en session sp6ciae est non seu-
lement que cela peut retar'der une prise de decision,
mais aussi provoquer un certain mecontentement aux
Etats-Unis, entrainant la deniande d'une reduction im-
poriante des exportations. D'autre part, accorder tine
aide imim6diate et transitoire sans 1'assentiment du Con-
gres ren'drait le gouvernement vulnerable a l'accusation
de ne'pas tenir compete des int6r&ts des Etats-Unis...
Ce serait un grand malheur si les Etats-Unis refu-
saient de voir combien les besoins imm6diats de 1'Eu-
rope sont pressanis, mais il serait au moins aussi mal-
-heureux que 1'Europe soit ame.n6e A sous-estimer les
.normes possibilities du continent'europ6en. Le ton des
'discussions aux Etats-Unis indique qu'il est n6cessaire
d'insister sur le fait que 1'Europe n'est pas un conti-
nent n6glig6 qui sera une charge rperp6tuelle pour le
nouveau monde, nais qu'elle est le foyer de 400 mil-
lions d'hommes qui peuvent jouer un i61e important
pour assurer le bien-6tre du monde entier. .1 faut esp6-
rer, let en fait, 'c'est 11 une. close indispensable, que
l'Europe occidentale sera consid6r6e comme un bon pla-
cement et non comnie une 6pave A renflouer... >>

'2. Daily Telegraph (26/9 conservateur).

< ...I1 -est probable que M. Truman essayera 'd'obte-
nir 1'assentiment des dirigeants politiques qui doivent
se r6unir lundi (et auquel dolt se joindre M. Marshall)
pour 6tudier un programme d'aide provisoire ; si cetie
reunion entraine le vote 'de nouveaux fonds (ainsi -que
le pensent la nmajorit6 des personnalit6s am6ricaines) on
demandera imm6diatement au Congrbs de les voter.
ICela provoquerait un- soulagement 'immense. Ii ne fait
aucun doute que la France et l'Italie, don't les besoins
sont les plus pressants, pourraient se tirer d'affaire
avec leurs propres r6coltes, si pauvres soient-elles
- pendant quelques mois; mais saus l'octroi 'd'aucune
aide an -cours de ces mois, les stocks diminueraient, la
production baisserait et le commerce s'arr6ferait. Le
rapport de ]a conference 6conomique de Paris a fait
ressortir clairement' que l'entraide que pouvaient s'ap-
porter les pays europeens d6pen'dait de l'imporiance
de l'aide extCrieur:e que 1'Europe se verrait accorder
dcs le d6but...







BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESS *'TRANOG*E S


Le president a annoncc dans ses declarations que les
Etats-Unis allaient augmenter l'importance 'de l'aide
qu'ils pourraient apporter -- aide que l'on croit trop
commun6ment sans limited. Une champagne puissante
contre le gaspillage va dtre d6clenchee par des comites
qualifi6s...
II esteinutile de dire que les chefs amdricains eclaires
se d6clareront sans aucun doute favorables aux propo-
sitions .de M, Truman. Mais on doit pr6ciser qu'il ne
convient pas 'de faire ressortir seulement I'amplenr des
besoins' de l'Europe. Les int6rnts des Etats-Unis son:
aussi en cause: Les pays qui sont actuellement menaces
d'effondrement 6conomique sont ceux qui, en fin de
compete, peuvent sauver le people ambricain d'un ch6-
mage important... La surproduction pr6sente pour le
citoyen moyen des dangers presque aussi grands que
ceux que lui faith courir la p6nurie. Les dce!arations du
president Truman nous donnent au moins i'espoir que
le monde libre trouvera le moyen d'dviter les deux.

3. Daily Herald (26/9, travailliste).
< Le pr6sid-ent Truman, tout comme M. Marshall, a
approuv6 les principaux objectifs fix6s dans les propo-
sitions figurant sur le rapport de la Conference acono-
mique :de Paris, et l'Europe peut par consequent
co'nsid6rer qu'on a avanc6 d'un nouveau pas dans la
voie de 1eur r6alisation.
M. Truman a 6galement promise une action imm6-
diate pour carter le 'd6sastre qui menace de s'abattre
sur i'Europe au course des prochains mois par suite de
la p6nurie de dollars, de products alimentaires et de
carbon. I1 a 6mis P'espoir que les fonds in'dispensables
pour sauver i'Europe ( de la faim et du froid eel
hiver > pourront etre obtenus sans qu'il soil n6cessaire
de coinvoquer une session speciale du Congres. >
Celte declaration qui implique qu'une session special
sera cependant convoquee si c'cst n6cessaire devrait
contribuer A rassurer ceux qui, en Europe, ont craint
qu'un effondrement ne e produise cet hiver avant
l'application pratique du plan Marshall...
II n'en reste pas moins que l'Europe aura beaucoup
plus de mal a se ncurrir cet hiver que les deux hivers
pr.c6dents. Mais la declaration faite hier par M. Tru-
man laisse entrevoir une action constructive.
La Grande-Bretagne et le reste de l',Europe doivent
remettre sur pied leur 6conomie aussit6t que possible.
Mais si l'on veut 6viter un effon'drement cet hiver, i!
faut profiter rapidement de l'occasion ,que nous offre
le plan de reconstruction international propose par les
Etats-Unis. >>

4. News Chronicle (26/9, liberal).
<< ...Les Europ6ens qui liront la declaration du presi-
dent Truman qui est A premiere vue d6courageante,
devraient se rappeler qu'il doit lutter centre une
forte opposition 'de la part des r6publicains, qui h6si-
tent A accorder les nnormes credits n6cessaires au relo-
vement de 1'6conomie europennne.
A l'heure aceuelle, le president essaie de leur assurer
qu'en fin de compete une aide am6ricaine constituerait
un bon placement pour les Etats-Unis.
M. Truman et M. Marshall, ainsi que les Europeens,
luttent centre Ja determination montr6e par les chefs de
l'opposilion pour subordonner a certarnes conditions
1'action .d'une aide quelconque A un pays stranger.
...Tout ce que 1'on peut dire maintenant avec certi-
tude, c'est que le gAneral Marshall va livrer la grande
bataille de sa vie pour persuader le Congris d'agir de
favon realiste avant qu'il ne soit trop tard. >>
(STUART GELDER.)


II. PHESSE AMEIAICAIl .


Revue de la press amdricaine du 25 septembre 1947
1. Plan Marshall

La reunion de lundi des leaders du Congris avee le Presi-
dent Truman, announce par la Maison Blanche, constitute un
nouvel 6eliment dans la discussion de I'aide americaine A
l'Europe. Cette nouvelle est reproduite en premiere page sous
de gros titres indinqant que cette conference portera spd-
cialement sur les besoins de 1'Europe en denries alimen-
taires. Les presidents des commissions des Affaires 6tran-
g6res des deux Chambres, les chefs des deux parties du Con-
gris et les presidents des Chambrcs ont Ct4 invites. Cette
nouvelle est, en g6ndral, accompagnie de la declaration faite
par M. Lovctt, sous-secretaire d'Etat, qui a 're6pti qu.e Ie
Di.partement d'Etat considdirait que la question des secours
i 1'Europe etait d'une telle importance qu'elle nccessitait
l'autorisation du CongrBs. En outre, il a announce que la
Commission tripartite de repartition de F'or saisi par les
Allcmands etalt d'accord iour effectuer une rapide distri-
bution d'une parties des 350 millions de dollars d'or avant
le 15 octobre prochain.
Les commentaires des correspondents de Washington con-
tinuent leur train A propos d'une session spiciale du Con-
.grbs. Ils mentionncnt tons que le Prisident Truman fera
aujourd'hui une declaration sur les measures qu'il compete
priconiser pour reduire la consommation des products ali-
mentaires en Amnrique en vue de reserver des quantit6s
superieures pour l'exportation.
MM. Clayton et Douglas, ambassadeur A Londres, et
M. Taylor, envoy du President au Vatican, reviendront a
Washington incessamment nour fire leur rapport AI. Mar-
shall sur la situation en Europe.
De nombreux articles sont encore consacr6s A I'dtude du
probl6me que pose le plan Marshall. Dans 1'ensemble, les
correspondents estiment que les U. S. A. peuvent apporter
leur aide sans mettre en per'I leur propre &conomie I con-
dition, toutefois, que cette aide soit contr61ee efficacement
par le gouvernement americain. Ils reconnaissent que les
expertations de certaines fabrications, de mat'iriel roulant,
de machine;ie pour les mines et de ccrta:nes matieres pre-
minires come lc carbon, le p6trole et le bois obligeront
l'industrie amiricaine A accroitre sa production ou a d6tour-
ncr *du marchit int6rieur amsricain ca dont elle aura besoin
pour 1'exportation. Aucun correspondent ne met en doute
la nceessiti pour les U. S. A. d'aider ]'Europe, A 1'exception
de ceux des journaux ultra isolationnistes hien connus ;
mais, dans la presentation du cas europden, ils manifestent
suivant leurs tendances des hesitations i apporter l'aide
amiricaine A des pays oi les regimes politiques leur pa-
raissent instables.

2. Assemblde gintrate

Le choix de Mme Roosevelt comme d6legui amiricain
charge de r6pondre aux recentes accusations de M. Vychinsky
est announce sous de gros titres de premiere page dans la
plupart des journaux. L'admission du Yemen et du Pakistan
i I'Assemblee generale a Rt6 recommandee par le Comite
politique et de Securit6. Cette nouvelle est presented en m&me
temps que les nominations ides diff6rents presidents des
commissions qui ont et' elus hier Lake Success.
L'Iditor al dui New York Times cherche i remonter le cou-
rant pessimiste qui avait fait suite au discours de M. Vy-
chinsky et qui menagait l'existence de 'O. N. U. On y lit
notamment qu'on ne saurait trop insisted sur le fait que la
lutte misc en relief i cette session de l'Assembl&e g'nirale
n'est pas dirigee centre l'Union Sovitique, mais qu'elle est
livrde dans l'intirit des Nations Unies. Et il ajoute que la
question essentielle n'est pas de justifier la th6se amiri-
caine, la thise russe ou celle ide toute autre nation membre,
mais de justifier la Charte de San Francisco.

3. Yougoslavie

La press reprend en bonne place la protestation ams -
ricaine adress6e au gouvernement youigoslave le pr6venant







4 BULLETIN QUOTIDIEN DE PRESSED GTRANGOBB
^ _ - _ ^ _ - - ^ .


qu'il serait t extrmemment dangereux >) que les Yougoslaves
continent a presenter des ultimatums aux postes frontieres
de la zone international de Trieste. Le D6partement d'Etat
previent le marechal Tito que cette fagon d'agir risque de
a provoquer des incidents qui peuvent conduire a des con-
sdquences des plus asrieuses ,.

4. Ddfense national americaine
Le New York Times reproduit les declarations faites a la
reunion de la Navy Industrial Corporation >> i New-York
par I'amiral Glover, chef adjoint des operations navales,
montrant que les forces navales amiricaines sont encore
importantes et soulignant que les units americaines en
Mediterraneee sent < les unites les plus au point et les plus
completes de l.a flotte americaine 2. Le Washington Post
announce que l'aviation amiricaine etudie le project du colo-
nel Dale Smith qui propose 1'entralnement d'equipages ame-
rioains don't le r6le consisterait & piloter les bombardiers
A longue distance jusqu'h la cible disignae, sacrifiant ensuite
leur appareil don't le retour A 1'adrodrome de depart ne
serait pas pnevu. Ces bombardiers auraient alors un rayon
d'action ou une charge bien supdrieure a celles actuellement
pr6vues.

5. Nouvelles de France
Le correspondent du New York Times A Paris indique que
le cabinet frangais va se reunir pour reorganiser les fi-
nances du pays en vue d'.viter la banqueroute. 11 declare
que M. Snyder a dit aux reprssentants du gouverncment fran-
gais qu'il n'existait aucun syst6me par lequel une aide im-
mediate puisse 6tre apport6e i la France, mais il aurait
esquissi les conditions 6conomiques et financi6res que la
France devrait remplir pour accroitre ses chances d'obtenir
les credits americains. Le cabinet s'est mis au travail imme-
diatement sur un programme de measures d'aust;rite et de
reformes budgetaires et economiques. II a I'intention de
faire adopter ce programme dans les trois prochaines semai-
nes avant que les derni.rs credits en dollars sur l1squels les
Frangais peuvent computer aient 0t6s puises.
Une ddepche de Russel' dans le Chicago Daily News si-
gnale que la recolte de bl en France est la plus faible qui
ait fit enregistrie depuis Napoleon, suivant les declarations
faites par l'attach6 agricole americain au group de fermiers
de Liowa qui visit la France.
Une didpche de Paris au New York Heratl Tribune si-
gnale que 85.000 prisonniers allemands ont acceptS de si-
gner un contract de travailleurs libres d'un an en France.
Une autre dipeche dans le mime journal rapporte les d6cla-
rations faites au course d:'un banquet a l'Associalion de la
press anglo-americaine par M. Anxionnaz, qui a indique
que la menace principal pour la France n'est plus 1'Alle-
magne mais la Russic.

LA SITUATION EN ITALIE (New IArk Herald Triibnne,
26/9, edition europ6enne).
< En Italie, il est facile de privoir les consequences
de l'inadtion am6ricaine dans la crise Bconomique mon-,
diale actuelle. Si nous ne passons pas rapicement a
l'action, la liberty de l'Italie a peine n6e sera vouie A
une mort prochaine. Et ainsi sera amorc6e une s6rie
d'6v6nements qui se terminera, pour nous aux Etats-
Unis, par un d4sastre politique et strat6gique complete et
irreparable si l'on se refuse A recourir au terrible expe-
dient qu'est la guerre...
Les Italiens travaillent... GrAce A leur travail, ils ont
pu remettre leur 'pays sur pied et la production indus-
trielle s'est l6ev6e de 25 % du niveau d'avant guerre A
70 %, tandis que la production agricole est pass de
60 A 80 ,% du niveau d'avant guerre.
La production national doit pourvoir aux besoins
d'une population qui s'est accrue de 3 millions d'hab'-
tants depuis 1940; aussi le niveau de vie est encore
bien int6rieur A ce qu'il 6tait dans la period d'avant
guerre... C'est parce que le niveau de vie est encore bas
que le parti communist a une telle puissance...


Tout dlipend de deux conditions si 1'on veut reliever
le niveau de vie. Les Etats-Unis doivent fournir des
dollars .qui permettront d'obtenir du bl6 pour le pain,
des engrais pour les terres arables priv6es d'engrais de-
puis longtemps, et du carbon et des matieres premieres
pour les usines. Et nous devons empecher un. effondre-
ment 6conomique mondial qui arreterait les exporta-
tions italiennes, aussi bien que les n6tres. La situation
de l'Italie sera desastreuse si les dollars manquent ou
si l'6conomie mondiale est la proie du chaos. Les be-
soins essentiels de l'Italie sont d'autre part assez mode-
res dans 1'ensemble... Le gouvernement italien a de-
mand6 A Washington 250 millions de dollars pour cou-
vrir le deficit de la fin de cette annee... Les sommes
necessaires pour remettre l'Italie sur pied atteindront
825 millions de dollars pour 1949, 410 pour 1950 et 130
pour 1951. Ces sommes sont consid6rables, mais elles
ne representent approximativement que le 1/40' de la
some annuelle payee par le contribuable americain
pour la defense national. Et il faut 6tre aussi stupid
que Kenneth Wherry pour ne pas voir que si 'on lais-
salt l'Europe glisser dans la sphere sovi6tique, nous se-
rions obliges de tripler le cofit de notre Defense natio-
nale. >
(Joseph ALSOP).

Il. PRESS BELGE


a) L'AIDE AMERICAINE A LA FRANCE. (Le Soir, 26/9, ind6-
pendant).
c ...Voila done l'oncle d'Amerique suffisamment in-
form6 des difficulties et des besoins de la France. Com-
ment son aide pourra-t-elle se manifester dans l'immi-
diat, en attendant l'hypoth6tique et lente mise en route
du plan Marshall ? C'est oe que l'on est en train de
rechercher.
Mais, au prealable, la France doit mettre de l'ordre
dans ses affaires, r6aliser 1'6quilibre du budget, prood-
der A un control rigoureux de la gestion des entreprises
nationalists, reduire ses d6penses civiles et militaires.
Elle doit presenter un plan de r6formes qui inspire con-
fiance A l'int6rieur et A l'extrieur.
A ce but r6pond la creation du < Comit6 d'assainisse-
ment financier >> que preside M. Ramadier et qui se
reunit A peu pr6s journellement. II va sous peu de
ours faire connaitre les decisions auxquelles il s'est
arr&t6. II est souhaitable que ces decisions ne soient
point influences par l'approche des elections muni-
cipales et que ce problmme ne d6borde pas de son cadre
economique sur le plan politique... >
t (Du correspondent a Paris du Soir.)
ib) AVANT LES ELECTIONS MUNICIPALES EN FRANCE (La
Derliere Heure, 25/9, ind6pendant).
< II est fort difficile de se faire une opinion sur les
chances du Rassemblement du Peuple Francais. Ce n'est
pas que les manifestations de cet organisme ou celles
de son animateur soient particuli6rement discr6tes.
Mais les foules qu'il < rassemble sont-elles acquises
aux idies proposes ou sont-elles attir6es surtout par
le prestige personnel du < premier resistant de
France s ?...
Si le chef du Rassemblement offrait des remedes
concrets aux difficulties qu'il d6nonce, il est vraisem-
blable qu'il obtiendrait une tres large audience aupres
des masses. Mais il se cantonne, -dit-on dans les milieux
politiques, et se limited, volontairement ou non, au ta-
bleau des responsabilit6s des parties. Ces derniers font
tous observer que le Rassemblement, disormais,, n'est







aiULLTiN QUO'mDEN 'bE PRESSED ATANGRE 5


pas autre chose qu'un nouveau parli. S'il a l'intention
,d'unir tous les Francais, ajoute-t-on, quel besoin avait-il
de cr6er une nouvelle formation, venant s'ajouter A
celles, d6ej trop nombreuses, qui existent d6ej ?...
On salt, d'autre part, que les adversaires les plus
acharn6s du general lui font le grief de n'avoir rien fait
:de probant pour le redressement du pays alors qu'il
6tait au pouvoir. Pendant de longs mois, il a dirig6
les affaires A peu pr6s sans'contr6le. On pouvait atten-
dre de, lui des r6formes fondameptales en matiere eco-
nomique et socjale. Sans doute, n'avait-il pas de pro-
gramme, ajoutent ses critiques. Et ils demandent s'il
en a'un maintenant. La reponse a cette question n'6tant
pa's nette, de nombreux sympafhisants du movement
gaulliste se r6servent encore et cela cr6e une sorte de
malaise don't les families 'du g6n6ral ne sont paS, dit-
on, sans s'apercevoir...
(Du correspondent A Paris de la bernizrd Heutre).


IV. PRESS SUISSE


a) L'AIDE AMZRICAINE A L'EUROPE (L.u Tribune de G e-
n.due, 25/9).
<< I1 serait 'pulril de dire que la grande Rppublique
d'outre-Atlantique vient au secours Ide l'infortunbe Eu-
rope par pure charity. Ses hommes d'Etat sont assez
Savises pour savoir que tout se tient dans ce monde et
que lorsqu'un membre de la grande famille des peuples
souffre, tous les autres souffrent avec lui. Si par hypo-
th6se, tous les continents de noire planete venaient a


etre d6truits, sauf 1'Amnrique, cclle-ci continuerait de
vivre, mais elle devrait proceder A une adaptation-labo-
rieuse. Que ferait-elle, en attendant, de 1'excedent 6nor-
me de sa production industrielle ?...
Rien ne saurait illustrer mieux l'etat piteux olt la
guerre a r6duit l'Europe que l'insuffisance de sa pro-
duction en carbon. En 1938, le vieux continent ex-
trayait de ses mines 525 millions de tonnes du precieux
mineral, alors que les puits am6ricains n'en llvraient
que 400 millions. D'ici a 1951, il faut que la production
europ6enne atteigne 584 millions de tonnes, quantity qui
sera encore insuffisante. Pour arriver A ce r6sultat, une
amelioration tris sensible de l'alimentalion des ouvriers
du sous-sol s'impose. Or, A cette heure, 1'Europe occi-
dentale n'est en measure de nourrir que les deux tiers
de sa \population, laquelle, nonobstant les hMcatombes
de la guerre, s'accroit sans cesse. Les seize 'nations si-
gnataires du rapport de Paris compt6rent en 1938, y
eompris les regions qui forment les zones occidentales
occupies de l'Allemagne, 249 millions d'habitants, au-
jourd'hui 270 millions, chiffre qui vraisemblablement
montera en 1951 A 278 millions. Le deficit alimentaire ne
peut 8tre combl6, dans. un avenir imni6diat, que par
1'Am6rique, mais 1'Europe devra y mettre du sien,'soit
en augmentant son rendement agricole A l'aide de ma-
chines'et d'engins venus d'outre-Atlantique, soit en ra-
tionalisant la distribution de ses resources actuelles.
On admet que, malgrB tout, les habitants de plusieurs
pays seront encore rationn6s en 1951. Enfin, pour s'ac-
quitter de ses dettes envers ses fournisseurs de denrees,
l'Europe devra forcer le volume de ses exportations,
surtouten prcduits manufactures. On veut esp6rer que
des measures protectionnistes n'y front pas obstacle... >


S. P. 1. Imp., 27. rue Nicoto. Paris 31.30109













































































Prix : 6 fr.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs